Expérience 1 : Compression d une canette

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expérience 1 : Compression d une canette"

Transcription

1 Expériences visant à montrer les effets de la pression : Expérience 1 : Compression d une canette Objectifs de l expérience: - Présenter le phénomène des pressions. - Ses implications. Matériel Requis : - Canette en aluminium - Plaque électrique chauffante (plus pratique) - Gant ignifugé - Balance précise (ou cuillère à café) - Un gros récipient rempli d eau froide.

2 Mode opératoire : Il faut prendre une cannette vide de boisson en aluminium. On introduit ensuite par le petit orifice 15 ml d'eau (soit une cuillère à café). Il faut ensuite chauffer cette canette pour faire bouillir l'eau (en la posant par exemple sur une plaque chauffante). Dès que l'eau bout, un nuage de vapeur va se dégager de l'orifice de la canette. Laisser alors la vapeur se dégager encore 30 secondes. En utilisant des gants ignifugés pour ne pas se brûler, saisir la canette, la retourner (l'orifice vers le bas) puis la plonger très rapidement dans une grande cuve pleine d'eau froide. La canette va s'écraser alors instantanément. Explication des phénomènes intervenant dans l expérience: 1) Transformation de l eau liquide en vapeur d eau. L eau liquide va entrer en ébullition et se transformer en vapeur d eau. La vapeur d'eau occupera - Plus - Moins d espace que l eau liquide. Notion de masse volumique et volume massique : 1 litre d'eau (soit 1 kg) occupe un volume de 10x10x10cm. 1 kg de vapeur d'eau occupe un volume de 1,19x1,19x1,19m (soit 1673 fois plus). Pour remplir la canette de 33 cl, il faut combien d eau liquide au départ? Vapeur d eau eau liquide 33 cl 0.33 l m x g d eau 0.2 g Kg 0.02 cl Il faudrait donc que 0.2 ml d eau liquide se transforme en vapeur d eau pour remplir toute la canette. Avec 15 ml, nous aurons largement assez d eau pour réussir l expérience. 2

3 Texte à compléter: Nous allons chauffer la canette. Lorsque atteint les 100 C, celle-ci entre en et se transforme en qui va ainsi l'air de la canette. Après avoir attendu suffisamment longtemps, il ne reste plus dans la canette mais uniquement de la vapeur d'eau. De la vapeur d'eau qui pèse donc g d'eau et qui correspond à ml d'eau liquide. 2) Canette plongée dans l eau froide Avec le brutal refroidissement, la vapeur d eau contenue dans la canette va donc se retransformée en. On a donc une canette remplie uniquement avec quelques ml d'eau liquide, le reste étant. Pour occuper cet espace, il n'y a qu'une seule possibilité, c'est l'eau de la cuve qui va être aspirée dans la canette. Mais c'est sans compter sur la pression de l'eau de la cuve. 3) Explication de la pression Pourquoi la canette s est elle écrasée? Regardons ce qu il se passe au niveau des parois de la canette : Cas n 1 avec une canette remplie d'eau. De l'eau 3

4 Cas n 2 avec une canette remplie d'air. De l'air La pression de l'eau ne suffit pas à comprimer l'air et donc à écraser la canette. Cas n 3 avec notre canette: Du vide (et un tout petit peu d'eau) Intérieur Au début de l expérience : Air (et un peu d eau) Pendant l ébullition : Vapeur d eau (et un peu d eau) Dans l eau froide : Vide (et un peu d eau) Extérieur Air Air Eau On constate que la canette n est pas totalement écrasée car les parois supérieures et inférieures sont plus épaisses et parce que de l eau a été aspirée par le vide provoqué lors du refroidissement. 4

5 Conclusion : Qu arriverait-il si l on aspirait l air de la canette sans la plonger dans l eau? Du vide De l air On aurait du vide à l intérieur et de l air à l extérieur. La canette s écraserait aussi car l air exerce également une pression sur toutes les surfaces. Il n y que dans que la canette pourrait avoir du vide à l intérieur. Ou alors il faudrait que les parois soient beaucoup plus. Le phénomène que nous avons observé avec la canette est le principal problème dans l'exploration du fond des mers car il faut savoir que la pression augmente avec la profondeur. Donc un sous marin, rempli d'air, ne pourra pas résister à la pression de l'eau au-delà d'une certaine profondeur. Au fond de la fosse des Mariannes, la pression atteint 1050 fois la pression de l eau à la surface. 5

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure Chapitre C 02. L'air qui nous entoure I. L'air est-il un corps pur? Un corps est dit ''corps pur'' s'il est constitué d'un seul type de molécules. S'il y a plusieurs types de molécules, il s'agît d'un

Plus en détail

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR L'objectif du TP est de tracer un diagramme isobare en équilibre liquide vapeur du binaire H 2 O / HCl, par une méthode utilisant le principe de la distillation

Plus en détail

Français. avant le premier café. sécurité. préchauffage de l appareil. description de votre machine à espresso Kenwood

Français. avant le premier café. sécurité. préchauffage de l appareil. description de votre machine à espresso Kenwood ES630 series Français sécurité Ne retirez jamais le porte-filtre pendant le cycle de préparation de café ou lorsque le bouton café ou vapeur est enfoncé : un jet de vapeur pourrait se produire et vous

Plus en détail

Volume et Masse. 1 - Le volume.

Volume et Masse. 1 - Le volume. Volume et Masse. 1 - Le volume. 1) Définition. C'est la place occupée par une substance qu elle soit liquide, solide ou gazeuse. 2} Unités. L unité de volume est le mètre cube (m 3 ). 1 m 3 correspond

Plus en détail

3. DIFFERENCE DE NIVEAU D'EAU

3. DIFFERENCE DE NIVEAU D'EAU 6.11 Pompes Terminologie 1. DEBIT: C'est la quantité d'eau fournie par unité de temps. Le débit s'exprime en litres à la minute ou à l'heure. C'est une donnée importante lorsque la pompe doit alimenter

Plus en détail

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1/9 Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1 Intérêt La teneur en matière sèche des tubercules (constituée essentiellement d amidon) est un facteur important qui détermine en partie la tenue à la

Plus en détail

TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations

TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations Applications de cours Thermodynamique Application 1 : échelles de température Le physicien allemand D.G. Fahrenheit établit en 1724 son échelle de

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES Version 2 Calculette autorisée Durée: 50min Toutes vos réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Données pour les deux exercices : Atome H C N O Masse

Plus en détail

La chimie c est extrêmement élémentaire :

La chimie c est extrêmement élémentaire : La chimie c est extrêmement élémentaire : Les états de la matière : Toute la matière qui nous entoure, de nos vêtements à nos maisons, en passant par les feuilles des arbres, le sol et notre propre corps,

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

Loi de Boyle et Mariotte

Loi de Boyle et Mariotte Loi de Boyle et Mariotte Deux plongeurs ont réalisé une expérience: ils ont utilisé une seringue fermée à une extrémité (le bout a été fondu). Dans la seringue il y a, sous pression atmosphérique (environ

Plus en détail

m3 dm3 cm3 mm3 L dl cl ml D. Savoir mesurer correctement un volume

m3 dm3 cm3 mm3 L dl cl ml D. Savoir mesurer correctement un volume Chapitre C03. Mesurer les volumes et les masses I. Comment mesurer le volume d'un liquide? A. Qu'est-ce qu'un volume? Le volume d'un objet correspond à la place prise par cet objet, qu il soit liquide,

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2013 CORRIGE EPREUVE E2 B2 Epreuve scientifique et technique Etude technique de chantiers Durée : 3 heures Coefficient : 2 Les documents-réponses

Plus en détail

Schémas vus chez les installateurs : Doc 1

Schémas vus chez les installateurs : Doc 1 Chez Mr Y Chez Mr Z Chez Mr T Schémas vus chez les installateurs : Doc 1 Schémas vus chez les installateurs : Doc 2 Schémas vus chez les installateurs : Doc 3 1. Présentation générale 2. Présentation de

Plus en détail

L'AIR HUMIDE Deuxième partie: Le Séchage

L'AIR HUMIDE Deuxième partie: Le Séchage L'AIR HUMIDE Deuxième partie: Le Séchage Site: http://genie.industriel.iaa.free.fr Le séchage est l'opération ayant pour but d'éliminer l'eau d'un corps humide par évaporation de cette eau. Le corps humide

Plus en détail

Fiche sur la technique du montage à reflux. Introduction. Présentation du matériel

Fiche sur la technique du montage à reflux. Introduction. Présentation du matériel Fiche sur la technique du montage à reflux Manuscrit d'une séquence expérimentale sur une technique, méthode ou savoir faire expérimental :l e montage à reflux, accessible en film sur ce site, rédigé par

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé.

Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé. Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé. Installation d origine: Classique, circuit primaire, capteurs-réserve-serpentin-circulateurcapteurs-etc Modèle Yves Guern, avec réserve

Plus en détail

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015 IUT de Saint Denis Module THERM3 CORRECTION G.I.M. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 015 1 Chambre froide : 1. Les pressions d'évaporation et de condensation sont données par la table

Plus en détail

Comparatif schémas hydrauliques solaires primaires

Comparatif schémas hydrauliques solaires primaires Comparatif schémas hydrauliques solaires primaires copyright APPER 2010 Dans la conception d une installation solaire, certains choix sont à effectuer dès le début du projet, en particulier celui du mode

Plus en détail

Tous les conseils sodastream

Tous les conseils sodastream Tous les conseils! {tab=sirops } {slide=quelle est la quantité appropriée de concentré par bouteille?} Nous vous conseillons d ajouter 1 bouchon de concentré (voir mesure sur le bouchon) par litre d eau.

Plus en détail

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau Chapitre Chimie 5.2 : L eau 1. Quels sont les états physiques de la matière? 2. Sous quel état est l eau des nuages? 3. A quoi ressemble la vapeur d eau? 4. Avec quoi mesure-t-on la température? 5. Quelle

Plus en détail

Nettoyage et entretien

Nettoyage et entretien Nettoyage et entretien Pour que votre appareil fonctionne de façon optimale durant de nombreuses années, il nécessite des soins réguliers. Avant d'exécuter toute opération de nettoyage, éteignez et débranchez

Plus en détail

Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin

Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin R R Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin - 100gr de chocolat noir - 50gr de chocolat au lait (de bonne qualité) - 100gr de chocolat blanc (de bonne qualité) - 30gr de pralin - Faire fondre au bain-marie

Plus en détail

«Réinventer le Paris Brest»

«Réinventer le Paris Brest» «Réinventer le Paris Brest» Ophélie : «Tonnerre de Brest» Pour : 6 personnes Temps de Préparation : 3h environ Temps de Cuisson : 30 minutes 1 PREPARATION Pâte à choux - 125g de lait - 125g d eau - 5g

Plus en détail

Estimer le volume d un objet grâce au principe d Archimède Durée : 7-20 minutes (variable) Matériel nécessaire. Nom Coût (CHF) Où trouver

Estimer le volume d un objet grâce au principe d Archimède Durée : 7-20 minutes (variable) Matériel nécessaire. Nom Coût (CHF) Où trouver Estimer le volume d un objet grâce au principe d Archimède Durée : 7-20 minutes (variable) But de l expérience : Connaissances requises de la part de l élève: En réalisant l expérience, l élève aura compris

Plus en détail

N O T I C E D'U T I L I S A T I O N. Système de sablage humide W-92. avec pompe de surpression W-92 et. tête de sablage humide KB-25, KB-52 ou KB-52-1

N O T I C E D'U T I L I S A T I O N. Système de sablage humide W-92. avec pompe de surpression W-92 et. tête de sablage humide KB-25, KB-52 ou KB-52-1 N O T I C E D'U T I L I S A T I O N Système de sablage humide W-92 avec pompe de surpression W-92 et tête de sablage humide KB-25, KB-52 ou KB-52-1 Clemco International GmbH Carl-Zeiss-Straße 21 Tel.:

Plus en détail

Ducatez Raphaël Avec l aide de M Jeanjacquot

Ducatez Raphaël Avec l aide de M Jeanjacquot Johanna Singvongsa Ducatez Raphaël Avec l aide de M Jeanjacquot Lycée Charlie Chaplin Année 2007-2009 1 Sommaire Partie 1 : présentation du projet 3 - Description théorique 3 - Exp. : Mesure d énergie

Plus en détail

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air.

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air. L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air Les nuages I L air humide et la notion de pression partielle de

Plus en détail

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN)

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Année (une) : durée de la révolution de la Terre autour du Soleil. Une année est égalée 365,25 jours. Aqueux (adj.): se dit d'un mélange dont le constituant

Plus en détail

La cuisine moléculinaire

La cuisine moléculinaire La cuisine moléculinaire Projet scientifique Ecole Georges Dagneaux, CM2 Élèves de l IMED, intégrés dans la classe de CM2 Avec la participation de Jean Matricon Atelier amidon La farine est un mélange

Plus en détail

GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION

GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION DESCRIPTION 1.Bouton MARCHE/ARRET (ON-OFF) prise AC (220-240 V) 2.Connexion prise (AC 220-240)V 3. Connexion prise

Plus en détail

uropâisches Patentamt uropean Patent Office Numéro de publication: 0 022 422 A1 rffice européen des brevets ^ 1

uropâisches Patentamt uropean Patent Office Numéro de publication: 0 022 422 A1 rffice européen des brevets ^ 1 uropâisches Patentamt uropean Patent Office Numéro de publication: 0 022 422 A1 rffice européen des brevets ^ 1 g) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN 21) Numéro de dépôt: 80430012.7 Int. Cl.3: B 01 F 3/04 A 23

Plus en détail

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #1 Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION

Plus en détail

Quels sont les différents états de l eau?

Quels sont les différents états de l eau? La matière Quels sont les différents états de l eau? Sur ton cahier, réponds à cette question : quels sont les différents états de l eau? Observe ces photos. Sur ton cahier, classe ces photos en deux catégories.

Plus en détail

cours n 4 : Chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits.

cours n 4 : Chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits. 1 er cycle universitaire. BS. C. Haouy, professeur de hysique Appliquée Cours de hermodynamique n 4 : chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits. Mise à jour du 21-02-07. Colonne de gauche =

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION LE COFFRET SANS TABOU

MANUEL D UTILISATION LE COFFRET SANS TABOU MANUEL D UTILISATION LE COFFRET SANS TABOU 1 SOMMAIRE I. CONTENU DE VOTRE COFFRET SANS TABOU... 2 II. PRESENTATION... 3 III. ASSEMBLAGE DE VOTRE CIGARETTE ELECTRONIQUE... 3 IV. REMPLIR LE CLEAROMIZER D

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES EVENTS VIS-A-VIS DU PHENOMENE DE PRESSURISATION D'UN BAC PRIS DANS UN INCENDIE

DIMENSIONNEMENT DES EVENTS VIS-A-VIS DU PHENOMENE DE PRESSURISATION D'UN BAC PRIS DANS UN INCENDIE DIMENSIONNEMENT DES EVENTS VIS-A-VIS DU PHENOMENE DE PRESSURISATION D'UN BAC PRIS DANS UN INCENDIE Le dimensionnement des évents vis-à-vis du phénomène de pressurisation d un bac dans un incendie a été

Plus en détail

Nom de la recette Blanquicos 63 Langanisse ou Longanisse 63 Merguez 64 Saucisse de foie 65 Soubressade 66

Nom de la recette Blanquicos 63 Langanisse ou Longanisse 63 Merguez 64 Saucisse de foie 65 Soubressade 66 Nom de la recette page Blanquicos 63 Langanisse ou Longanisse 63 Merguez 64 Saucisse de foie 65 Soubressade 66 Yvonne.schweitzer@free.fr page 62 Préparation : 30 mn Cuisson : 1 heure 15 mn Par 1 kg de

Plus en détail

Remplissons d eau chaude une bouteille en matière plastique ; vidons-la après une minute environ et bouchons-la immédiatement.

Remplissons d eau chaude une bouteille en matière plastique ; vidons-la après une minute environ et bouchons-la immédiatement. Activité 3 : Enigme : 1) Expérimentation : Remplissons d eau chaude une bouteille en matière plastique ; vidons-la après une minute environ et bouchons-la immédiatement. Versons de l eau froide sur la

Plus en détail

MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS. SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200

MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS. SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200 MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200 INFORMATIONS IMPORTANTES Pour des raisons de sécurité vous devez lire ces instructions attentivement avant d

Plus en détail

Machine à Espresso ES-800 avec mousseur de lait Mode d emploi

Machine à Espresso ES-800 avec mousseur de lait Mode d emploi Machine à Espresso ES-800 avec mousseur de lait Mode d emploi NC-3473-675 2 Machine à Espresso ES-800 avec mousseur de lait 09/2011 - EX:CK//EX:CK//JS TABLE DES MATIÈRES Votre nouvelle machine à Espresso...

Plus en détail

Unité chauffante petit modèle, 6 Quart & grand, 18 Quart

Unité chauffante petit modèle, 6 Quart & grand, 18 Quart Mode d'emploi pour Unité chauffante petit modèle, 6 Quart & grand, 18 Quart table des matières Introduction dans le massage aux pierres chaudes... S. 2 Informations de sécurité importantes... S. 2 Contre-indication

Plus en détail

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques 1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques Pour l'air : r = R / M = 0,871 kj / (kg.k), avec M masse molaire c p =1,005 kj/kg K, c v = 0,718 kj/kg K = 1.93 kg / m 3 à 0 C et à 1013 mbars Pour un

Plus en détail

Projet : Auto construction de 30 douches solaires Licancheu CHILI Association Inti Llapu

Projet : Auto construction de 30 douches solaires Licancheu CHILI Association Inti Llapu Projet : Auto construction de 30 douches solaires Licancheu CHILI Association Inti Llapu Financement par : le Fond Mixte d appuy social, ministère de développement local Chilien, la commune de Navidad

Plus en détail

Procédure sur l utilisation sécuritaire de l azote liquide

Procédure sur l utilisation sécuritaire de l azote liquide Émise le : 12 septembre 2008 Secteur santé et sécurité du travail et Service de sécurité et prévention PROCÉDURE DE TRAVAIL Procédure sur l utilisation sécuritaire de l azote liquide 1. Objet : Cette procédure

Plus en détail

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330 Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab Veuillez d abord lire la notice d utilisation! Chère cliente, cher client, Nous

Plus en détail

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie. Leçon N 1 : Température et chaleur Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. Connaître l'existence des échelles de Etalonnage d'un thermomètre. Vérifier expérimentalement que lors d

Plus en détail

Anodisation de l aluminium RESTOM ANODI KIT

Anodisation de l aluminium RESTOM ANODI KIT Anodisation de l aluminium RESTOM ANODI KIT RESTOM S.A.S. 20 Rue du 1 er 71500 LOUHANS Tel. : 03 85 74 95 60 Fax : 03 85 74 95 40 www.restom.net À LIRE ATTENTIVEMENT et INTÉGRALEMENT AVANT EMPLOI Toutes

Plus en détail

Étude d une pompe à chaleur

Étude d une pompe à chaleur TP N 15 Étude d une pompe à chaleur - page 89 - - T.P. N 14 - ÉTUDE D'UNE POMPE A CHALEUR 1. FONCTIONNEMENT THÉORIQUE Une pompe à chaleur est une machine thermique dans laquelle le fluide qui subit une

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPAREIL INSTALLATION CONSIGNES DE SÉCURITÉ

DESCRIPTION DE L APPAREIL INSTALLATION CONSIGNES DE SÉCURITÉ FR Lisez attentivement ce mode d emploi avant d installer et d utiliser votre appareil. Vous pourrez ainsi en tirer les meilleurs résultats et l utiliser en toute sécurité. DESCRIPTION DE L APPAREIL (voir

Plus en détail

Activité 2 Comment séparer 2 liquides mélangés l'un à l'autre?

Activité 2 Comment séparer 2 liquides mélangés l'un à l'autre? Cité scolaire du Maréchal Lannes Place Brossolette 32700 LECTOURE Club Sciences des élèves de 4 ème Activité 2 Comment séparer 2 liquides mélangés l'un à l'autre? 1. Introduction: les espèces chimiques

Plus en détail

5. Comment résoudre des problèmes avec recyclages multiples

5. Comment résoudre des problèmes avec recyclages multiples 5. Comment résoudre des problèmes avec recyclages multiples En examinant les résultats de la simulation précédente, on peut constater que la chaleur à fournir dans l'échangeur HTX4 est inférieure à celle

Plus en détail

Confort dans la maison et et dans l'entreprise

Confort dans la maison et et dans l'entreprise Baccalauréat Professionnel Spécialité:... Session 2012 Établissement : LPO Ronceray Bezons Nom :.. Prénom :.. Note proposée : /10 Confort dans la maison et et dans l'entreprise Durée : 45 min Barème :

Plus en détail

C4. La pompe à chaleur

C4. La pompe à chaleur C4. La pompe à chaleur I. BUT DE LA MANIPULATION Se familiariser avec le fonctionnement d'une pompe à chaleur et en déterminer le coefficient de performance sous différentes conditions d'utilisation. II.

Plus en détail

Conseils d'utilisation du siphon

Conseils d'utilisation du siphon Quelques généralités : Conseils d'utilisation du siphon Les préparations doivent contenir un liant pour bien retenir les bulles de gaz. Comme liant on utilisera : de la graisse (crème fraîche, crème liquide),

Plus en détail

T.P. Colonne de refroidissement

T.P. Colonne de refroidissement T.P. Colonne de refroidissement INTRODUCTION L'objectif de ce TP est d étudier les caractéristiques de fonctionnement d'un système de refroidissement par évaporation. L'influence des débits d'eau et d'air

Plus en détail

Créer une CARTE sous ZatYoo

Créer une CARTE sous ZatYoo Créer une CARTE sous ZatYoo Pour créer une carte, il faut d abord en comprendre le fonctionnement. Une carte propose des produits (articles), mais aussi l accès aux menus, l accès à des sous écrans ou

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Etude d une installation de cogénération industrielle

Etude d une installation de cogénération industrielle Etude d une installation de cogénération industrielle Objectif du TD : L objectif de ce TD est l étude et la modélisation sous Thermoptim d une installation de cogénération existante, et l influence des

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com LA POMPE A CHALEUR Les pompes à chaleur ou PAC sont capables d'assurer seules, c'est-à-dire sans autre générateur d'appoint, la totalité du chauffage et de la production d'eau chaude d'un bâtiment. Elles

Plus en détail

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Diffusion de NO 2 : FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Quatre ballon de petite taille reliés à deux supports (noix + pinces) dont deux munis de bouchons ; tournure de cuivre ; acide nitrique concentré ;

Plus en détail

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet :

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : www.becsa.fr La consommation électrique Le cycle frigorifique

Plus en détail

Introduire de façon efficace une expérience dans une démarche d investigation La poussée d Archimède

Introduire de façon efficace une expérience dans une démarche d investigation La poussée d Archimède Introduire de façon efficace une expérience dans une démarche d investigation La poussée d Archimède Première partie: Présentation du sujet de la leçon. Idée centrale Pourquoi avons-nous l impression d

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES Correction : Exercice 2 p 43 1 L = 100 cl 33 cl = 0,33 dm 3 1,31 dm

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES CAPACITÉS. Dossier n 5 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES CAPACITÉS. Dossier n 5 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES CAPACITÉS Dossier n 5 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE

Plus en détail

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 Objectif d apprentissage : Préparer, organiser, conduire et effectuer le suivi (relevés, rapport d opération, analyses) d une fermentation

Plus en détail

RESUME DIAGRAMME ENTHALPIQUE ET FORMULAIRE. Construction du diagramme enthalpique ou de diagramme Mollier

RESUME DIAGRAMME ENTHALPIQUE ET FORMULAIRE. Construction du diagramme enthalpique ou de diagramme Mollier RESUME DIAGRAMME ENTHALPIQUE ET FORMULAIRE Construction du diagramme enthalpique ou de diagramme Mollier Un système frigorifique se définit toujours par rapport à ces températures de fonctionnement. La

Plus en détail

Déboucher un WC. Les bons outils. Les matériaux. Les équipements. Comment déboucher un WC? Débutant

Déboucher un WC. Les bons outils. Les matériaux. Les équipements. Comment déboucher un WC? Débutant Déboucher un WC Débutant Comment déboucher un WC? Épreuve incontournable des petits problèmes domestiques, déboucher un WC est une intervention à la portée de tous. Déboucheur liquide, ventouse, furet

Plus en détail

Suggestions d'installation. Séquenceur. Dynamique de Massage P/N 52200-98

Suggestions d'installation. Séquenceur. Dynamique de Massage P/N 52200-98 Suggestions d'installation Séquenceur Dynamique de Massage P/N 52200-98 Suggestions pour installer le Séquenceur Dynamique de Massage de Balboa Introduction 05-27-14 Le Séquenceur Dynamique de Massage

Plus en détail

Chauffe-eau cuve inox

Chauffe-eau cuve inox Avec régulation de température Fiche technique CALIPRO ft 0060-1 INSTRUCTIONS GENERALES Nous vous conseillons de lire attentivement la notice avant d installer et d utiliser ce chauffe-eau. L installation

Plus en détail

RC 456 A. Instructions d utilisation Centrale vapeur

RC 456 A. Instructions d utilisation Centrale vapeur RC 456 A Instructions d utilisation Centrale vapeur Avec cet appareil, vous avez fait l acquisition d un article de qualité, bénéficiant de toute l expérience d Astoria dans le domaine du petit électroménager.

Plus en détail

Mode d emploi. Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250

Mode d emploi. Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250 Mode d emploi Refroidissement à air Refroidisseur RA-E Les modèles électriques ciselé : 10, 20, 30, 40, 65, 80, 120, 160, 200 en 250 Wittewalle 2 B-9041 België Tel: 09 251 79 79 Fax: 09 251 78 77 e-mail:

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique Banque «Agro» A - 0304 PHYSIQUE Durée : 3 h 30 L usage d une calculatrice est autorisé pour cette épreuve L usage d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve Les trois problèmes sont indépendants

Plus en détail

1.0 INTRODUCTION AU MANUEL:

1.0 INTRODUCTION AU MANUEL: 1.0 INTRODUCTION AU MANUEL: Ce mode d emploi forme une partie intégrale de la machine, il doit être lu attentivement et toujours rester à disposition en cas de consultation future ; il doit être conservé

Plus en détail

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud»

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» Janvier 2012 GROuPE d études techniques Par : L Ecole française de canyonisme La Commission médicale La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» 1/5 Rappels physiologiques

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE ECHANGES THERMIQUES 1. GENERALITES : 1.1. Notion de température : Cette notion est liée à la sensation de chaud et de froid (sensation subjective). Par contre elle est directement liée à l état thermique

Plus en détail

Physique Niveau Ⅳ Première Partie

Physique Niveau Ⅳ Première Partie Physique Niveau Ⅳ Première Partie Les pressions. La Flottabilité Archimède. La compressibilité des gaz Mariotte. Le gonflage des bouteilles. Son et Lumière en plongée. Exercices d application. Les pressions

Plus en détail

CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation par oxydation hydrothermale (OHT)

CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation par oxydation hydrothermale (OHT) Fontenay-aux-Roses, le 29 mars 2013 Monsieur le Président de l Autorité de sûreté nucléaire Avis IRSN n 2013-00120 Objet : CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation

Plus en détail

Le puits canadien est un procédé géothermique qui apporte une ventilation naturelle à votre logement.

Le puits canadien est un procédé géothermique qui apporte une ventilation naturelle à votre logement. Principe Le puits canadien est un procédé géothermique qui apporte une ventilation naturelle à votre logement. Il profite de la température quasi constante du sol pour réchauffer ou refroidir cet air de

Plus en détail

Systèmes de chauffage thermodynamique

Systèmes de chauffage thermodynamique Systèmes de chauffage thermodynamique Un chauffage confortable respectueux de l environnement Le principe Un principe simple, bien pensé et performant Comparable au principe d'un réfrigérateur, le fonctionnement

Plus en détail

CH12: PROPRIETES DE L'AIR

CH12: PROPRIETES DE L'AIR CH12: PROPRIETES DE L'AIR Exercices: 7,8,10,13,15,16,17 et 19 p23-25 ED et FM p 21-22 Les exercices du livre «sais-tu l essentiel?»de chaque cours sont à faire automatiquement au brouillon pendant toute

Plus en détail

N OM D E LA R EC ETTE

N OM D E LA R EC ETTE NOM DE LA RECETTE Page GALETTES DE POM M ES DE TERRE 2 GRATIN DE POM M ES DE TERRE 2 POM M ES DE TERRE FARCIES AUX LARDONS 2 GRATIN DE POM M ES DE TERRE AUX CHÈVRE 3 BONBINE D'ARDÈCHE 3 GRATIN DE POM M

Plus en détail

L eau dure La dureté de l eau

L eau dure La dureté de l eau L eau dure La dureté de l eau Tous les jours, les publicités nous parlent de l'eau qui est trop dure, de l'eau qui est pleine de calcaire, que cela n'est pas bon. Quelles sont les conséquences liées à

Plus en détail

DANGER ATTENTION H315: Provoque une irritation cutanée H319: Provoque une sévère irritation des yeux H335: Peut irriter les voies respiratoires

DANGER ATTENTION H315: Provoque une irritation cutanée H319: Provoque une sévère irritation des yeux H335: Peut irriter les voies respiratoires TP Chimie 1 Mesure de transfert thermique I Introduction 1 Présentation Sécurité 3 Données II Mesure de la valeur en eau du calorimètre 1 Principe Mesures 3 Incertitude de la mesure III Mesure d une enthalpie

Plus en détail

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Les cycles de l eau Objectifs : - Connaître et représenter le trajet de l eau dans la nature. - Identifier les changements d état et

Plus en détail

(bicarbonates ) et CO 3

(bicarbonates ) et CO 3 2/ Les eaux gazeuses LE SYSTÈME CARBONATE est l'ensemble formé par trois types de composés chimiques, qui sont : - dans l'atmosphère : le gaz carbonique (CO2) ; - dans l'eau : les composés de l'acide carbonique

Plus en détail

Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V

Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V Applications typiques Les systèmes WPS 3.5/5.2 UNO et WPS 2.9/3.5 UNO MAX sont des pompes volumétriques à

Plus en détail

N50. Mode d emploi. Art. Nr. 62140 1/02

N50. Mode d emploi. Art. Nr. 62140 1/02 N50 Mode d emploi Art. Nr. 62140 1/02 Jura N50 Français... 6 13 = Remarque = Important = Conseil Jura Elektroapparate AG, CH-4626 Niederbuchsiten, Internet http://www.juraworld.com Kundendienst Telefon

Plus en détail

DEVOIR DE THERMOCHIMIE

DEVOIR DE THERMOCHIMIE DEVOIR DE THERMOCHIMIE Données fournies Constante des gaz parfaits: R= 8,31 kpa.l.k-1.mol -1 Nombre d'avogadro: N A = 6,02 x 10 23 mol -1. Capacité thermique massique de l'eau solide: 2,14 J/g. C. Capacité

Plus en détail

UNE SYNCHRO DES CARBUS POUR MOINS DE 4!

UNE SYNCHRO DES CARBUS POUR MOINS DE 4! UNE SYNCHRO DES CARBUS POUR MOINS DE 4! Préambule : Pour synchroniser des carburateurs, il ne s agit pas de mesurer une valeur de dépression (on ne fait pas de la météo), mais la différence de dépression

Plus en détail

Ateliers-conférences sur le séchage du bois (17 e édition) Par Aziz Laghdir, Ph.D. Julie Lessard, ing. f. Mai 2011

Ateliers-conférences sur le séchage du bois (17 e édition) Par Aziz Laghdir, Ph.D. Julie Lessard, ing. f. Mai 2011 Ateliers-conférences sur le séchage du bois (17 e édition) CLIMATOLOGIE ET LE SÉCHAGE Par Aziz Laghdir, Ph.D. Julie Lessard, ing. f. Mai 2011 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1) Introduction 2) Propriétés de l

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel Chauffage la température Dormez couvert! 16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. Le saviez-vous? Un degré de moins vous fait économiser

Plus en détail

Comment distinguer l or d un métal jaune identique? Cette question. Est-ce bien de l or? À la découverte de la «balance de la sagesse»

Comment distinguer l or d un métal jaune identique? Cette question. Est-ce bien de l or? À la découverte de la «balance de la sagesse» CCYCLE 3 YCLE 3 Est-ce bien de l or? À la découverte de la «balance de la sagesse» Cécile de Hosson Éditions Le Pommier, 2009 Objectifs Chaque matériau possède sa propre masse volumique (rapport de la

Plus en détail

Choisir mes équipements...

Choisir mes équipements... Quelques conseils... L étiquette Energie Avant l'achat de nouveaux appareils, il est important de comparer leur performance énergétique. Les appareils sont classés par lettre : de A +++ pour les plus économes

Plus en détail

COMPRESSEUR ALTERNATIF

COMPRESSEUR ALTERNATIF COMPRESSEUR ALTERNATIF 1. DIAGRAMME D'UN COMPRESSEUR A PISTON 1.1. Compresseur à un étage L'évolution théorique d'un fluide dans le cylindre d'un compresseur à piston est présentée sur la figure 1 en coordonnées

Plus en détail