Os Hyoïde. Cartilage thyroïde. Cartilage Cricoïde. Cartilage Trachéal. S ouvre à la déglutition et à l expiration

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Os Hyoïde. Cartilage thyroïde. Cartilage Cricoïde. Cartilage Trachéal. S ouvre à la déglutition et à l expiration"

Transcription

1 MUSCULEUSE OESOPHAGIENNE : 1/3 supérieur : Musculeuse striée longitudinale (Paroi) + S.S.O 1/3 moyen : Musculeuse striée externe longitudinale + circulaire lisse interne 1/3 inférieur : Musculeuse circulaire lisse interne + longitudinale lisse externe Musculeuse striée = majorité de fibres de type I associées à des fibres de type IIa S.S.O. = Sphincter Supérieur de l Œsophage ou Bouche de Killian Dia 414 Sphincter Supérieur de l œsophage (SSO) SPHINCTER SUPERIEUR DE L OESOPHAGE alias Constricteur Inférieur du Pharynx 1. Fibres ascendantes 2. Point Faible supérieur 3. Fibres transversales (Crico-Pharyngien) 4. Point faible inférieur 5. Fibres descendantes 6. (Crico-Oesophagien) Os Hyoïde Cartilage thyroïde Cartilage Cricoïde Cartilage Trachéal Dia 415 TRANSIT OESOPHAGIEN TRANSIT OESOPHAGIEN BOUCHE DE KILLIAN (sphincter supérieur de l œsophage = muscle Crico-Pharyngien) S ouvre à la déglutition et à l expiration 4 cm SPHINCTER INFERIEUR DE L ŒSOPHAGE (= épaississement de la musculature lisse) S ouvre à la déglutition TRANSIT OESOPHAGIEN Les fibres musculaires circulaires se contractent au-dessus du bol alimentaire Le bol alimentaire est poussé vers l estomac 129 Les fibres longitudinales se contractent en dessous du bol alimentaire

2 Dia 416 Nerf Vague INNERVATION NERF VAGUE (X) MOTRICE SENSITIVE Fibres somatiques œsophage Fibres PΣ m.lisses œsophage, estomac, intestin, vésicule biliaire, glandes tube digestif; muscle cardiaque Sensibilité proprioceptive, nociceptive, thermique pharyngée. Barorécepteurs carotidiens (tension artérielle) Chimiorécepteurs aortique (concentration O2 et CO2 du sang. Proprioception et nociception viscérale +++ système nerveux autonome Dia 417 TRANSIT OESOPHAGIEN TRANSIT OESOPHAGIEN PRESSIONS ETAGEES P. Langue : 100 mm Hg P. Bouche de Killian : 70 mm Hg P. Œsophage : - 5 mm Hg P. S.I.O. : 50 mm Hg P estomac : 8 mm Hg P. Péristaltisme œsophage 170 mm Hg!!! Point d Inversion de Pression P.I.P. (à l inspire) Dans l hernie hiatale par glissement, le P.I.P. est en dessous du S.O.I. (au niveau du diaphragme) Dia TRANSIT OESOPHAGIEN 1. V.C.I. 2. Œsophage 3. Aorte 130

3 Nerf Grand Splanchnique Passage de l oesophage Passage de l aorte LES PILIERS DU DIAPHRAGME JOUENT UN RÖLE MAJEUR DANS LA FERMETURE DU CARDIA; ILS DOUBLENT LE S.I.O. ET CONSTITUENT UN VERITABLE SPHINCTER FONCTIONNEL DE L ŒSOPHAGE. Dia 420 TRANSIT OESOPHAGIEN S.O.I. et Déglutition P Rebond dans la partie supérieure au PIP Déglutition 2 sec. 5 sec. t Gastrine = stimulant du S.O.I. Dia 420 Reflux gastro Oesophagien (RGO) Rôle primordial du S.I.O.. : il existe un tonus basal de repos dépendant de caractères myogènes et neurogènes Les anticholinergiques abaissent de 20 % la pression basale du SIO Il existe des relaxations totales spontanées et transitoires du SIO pendant le sommeil s accompagnant de RGO dans 60% des cas (durée 5 à 30 sec.) Certains agents hormonaux et alimentaires ont une action modulatrice sur le tonus de base Diminuent le tonus Glucagon, GIP, VIP, CCK Progestérone (grossesse et pilule) Nicotine du tabac; Alcoolisme Chocolat (méthylxantines) Graisses (CCK) Augmentent le tonus Gastrine, substance P, motiline Café (avec ou sans caféine) Alcool à faible dose (gastrine) 131

4 Dia 421 Reflux gastro Oesophagien (RGO) Clairance oesophagienne : Volume évacué par unité de temps Clairance acide : nombre de déglutitions nécéssaires pour augmenter le ph oesophagien à 5+ après ingestion de 15 cc HCL 0.1 N (12)!!! Le temps de C.A. est augmenté en décubitus nocturne!!! (Le péristaltisme primaire, déclenché par la déglutition, est rare la nuit; jour = 1/min. en moyenne) trgo nocturne > trgo diurne Clairance de Volume : quantité d acide évacué par unité de temps (Le péristaltisme secondaire, déclenché par la distension oesophagienne et la baisse du ph, diminue le temps de C.V. les oesophagites diminuent le nombre et l amplitude des contractions péristaltiques et aggravent le RGO!!! alcoolisme!!! Dia Reflux gastro Oesophagien (RGO) FACTEURS MECANIQUES Rôle du cardia : 1. sa position intra-abdominale favorise la fermeture 2. Flap Valve de l angle de His 3. Rôle du diaphragme : la stimulation du nerf phrénique augmente la pression du S.I.O. FACTEURS GASTRIQUES Le volume du repas et sa composition peut faire varier l importance et la durée du reflux FACTEURS RESPIRATOIRES Les troubles respiratoires sont souvent associés au RGO, conséquence ou cause du reflux (pression abdominale ++, médicaments REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN (R.G.O.) Déglutition Salivation Péristaltisme primaire ph Péristaltisme secondaire Distension oesophagienne Clairance acide oesophagienne Clairance de Volume oesophagienne Aliments Médicaments Tonus du SOI Facteurs mécaniques (diaphragme) Stress émotionnel chronique Tonicité posturale 132

5 Dia Conséquences du RGO Oesophage Jonction Gastro-Oesophagienne Estomac Oesophage normal N Short segment Barret Esophagus (remaniement de la muqueuse 2cm au-dessus de la jonction) Ce n est pas l acide qui provoque les lésions (H + Cl - ) mais le suc gastrique, c est à dire la pepsine en milieu acide et/ou le reflux basique des sels biliaires. Oesophagite de reflux (oesophagite de Barret) Adénocarcinome sur historique d oesophagite de Barret et antécédent de tabagisme et/ou d alcoolisme Dia Syndrome de l oesophagite de reflux Manifestations respiratoires : Toux; Laryngite; Asthme; Fibroses pulmonaires; Bronchites chroniques; Broncho-alvéolites; apnées obstructives; (reflexe oeso-bronchique) 133

6 Manifestations O.R.L. : Paresthésie Pharyngée = mal de gorge de type brûlure, «boule dans la gorge, douleurs en «coup de poignard (50% des cas); Fausses angines; Rhinopharyngite avec parfois otalgie Manifestations Laryngées : Dysphonie (25% des cas) Manifestations Thoraciques : Pyrosis = brûlure ascendante de l épigastre à la partie sternale supérieure Odynophagie = douleur lors de la déglutition Angina-like chest pain Dia 427 Algorithme simplifié du syndrome du RGO 1. RGO? phmétrie 2. Hypotonie du cardia? reflux augmente en décubitus? FACTEURS ALIMENTAIRES? HERNIE HIATALE PAR GLISSEMENT? 3. Hyperpression abdominale? test quantitatif pression Diaphragme thoracique? Piliers du diaphragme? 4. Hypotonie sangle abdominale? Dia L estomac FONCTIONS Digestive Transport duodenum Brassage (solubilisation) Sélection alimentaire Muqueuse (Epithelium simple prismatique) Sécrète le Suc Gastrique ( = Eau + électrolytes + protéines) Electrolytes = HCL ; NaCl ; KCl ; NaHCO3 Protéines = Pepsine ; Protéines plasmatiques ; glycoprotéines Sécrète du mucus : mucines + facteur intrinsèque (fixe la vit. B12) Dia L estomac- Sécrétion ESTOMAC SUC GASTRIQUE H 2 O + électrolytes + protéines Mucus = Mucines (rôle protecteur) Pepsinogène Lipase gastrique 134 H + Cl - Facteur Intrinsèque Cellules à Mucus du collet Cellules principales Cellules pariétales Cellules G (antre pylorique) Gastrine E X O C R I N E 4 litres Par jour E N D O C R I N E

7 Dia 433 L estomac- Digestion La Digestion dans l estomac dure ± 5 heures en moyenne, en fonction de la quantité et de la qualité de la nourriture ingérée. ph 7 ph 3 en 2 heures!!! Anti-acides deux heures après les repas!!! 10 min après l entrée de la nourriture dans l estomac, des ondes de brassage (contractions péristaltiques de faible amplitude) parcourent l estomac toutes les 15 sec. du fundus à l antre pylorique. Formation du «Chyme» Progressivement les contractions s intensifient contribuant à la vidange gastrique Le Pylore se ferme dès le début du brassage et ne laisse passer que quelques ml de chyme à la fois Dia Contrôle de la sécrétion gastrique 3 Phases Phase céphalique : vision, odorat, gout, hypoglycémie stimulation sensitivo-sensorielle du nerf vague (X) stimulation hypothalamique Sécrétion gastrique +++ Phase gastrique : distension des parois de l estomac stimulation sensitivo-sensorielle du nerf vague stimulation hypothalamique Sécrétion gastrique +++ CPR PEPSINE +++ CPA GASTRINE +++ HCL (Histamine H2) STIMULATION X PEPSINE GASTRINE HCL (protéines stimulent ; lipides inhibent) 135

8 Histamine est sécrétée par les mastocytes du chorion de l estomac Effet synergique Récepteurs H 2 Cellules pariétales de proximité Récepteurs Ach Récepteurs Gastrine Acétylcholine (PΣ) Gastrine HCl Cellules G Distension gastrique Augmentation du ph Diminution du ph (2) Agents alimentaires (caféine pure) Effet tampon des protéines augmente le ph Lait, viande, bière!!! Récepteurs H2 Récepteurs H 1!!! Phase intestinale : distension duodénale (barorécepteurs) réflexe entéro-gastrique bulbe rachidien inhibition PΣ stimulation OΣ gastrique Inhibition de la vidange gastrique et de la sécrétion gastrique. Les chimiorécepteurs de l intestin (protéines, acides gras, glucose) ont une action identique sur le réflexe entéro-gastrique les acides gras stimulent la sécrétion endocrine de VIP et de GIP qui inhibent la sécrétion gastrique ; les acides gras et le glucose stimulent la sécrétion de Sécrétine qui inhibe la sécrétion gastrique et de CCK qui inhibe la vidange gastrique Le volume de la sécrétion gastrique est à la quantité de protéines ingérées Pour un repas tradionnel évacuation gastrique en 5 heures Dia 437 Hernie Hiatale Deux types : par roulement ou par glissement Dans les deux cas, le diaphragme thoracique et les piliers du diaphragme sont impliqués Une distension du fascia phrénico-oesophagien est très souvent présente. Les manœuvres ont pour but de diminuer la symptomatologie. 1. Vertèbres sonnettes Th 7, 8 2. Décongestion épigastrique (plexus solaire) 3. Relaxation directe diaphragmatique et indirecte au niveau des piliers (myotome) 4. Traction oesophagienne 136

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien :

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien : Module digestif Pathologie œsophagique I. Rappel anatomique : Etendu de 15 à 40 cm des arcades dentaires. D environ 25 cm de long. Constitué de 2 types de muscles. Recouvert par une muqueuse malpighienne

Plus en détail

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Sécrétion acide et peptique de l estomac Motricité œsophagienne et gastrique

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA CÔTE- DU- SUD CENTRE D ÉDUCATION DES ADULES DE BELLECHASSE BIOLOGIE PRÉTEST B BIOLOGIE 5063-2

COMMISSION SCOLAIRE DE LA CÔTE- DU- SUD CENTRE D ÉDUCATION DES ADULES DE BELLECHASSE BIOLOGIE PRÉTEST B BIOLOGIE 5063-2 COMMISSION SCOLAIRE DE LA CÔTE- DU- SUD CENTRE D ÉDUCATION DES ADULES DE BELLECHASSE BIOLOGIE PRÉTEST B BIOLOGIE 5063-2 LE SYSTÈME DIGESTIF CHEZ L HUMAIN QUESTIONNAIRE GILLES MERCIER CEA BELLECHASSE MAI

Plus en détail

Reflu l x u g as a t s r t o r -o - eso s phag a ie i n Pr. H.SIBAI

Reflu l x u g as a t s r t o r -o - eso s phag a ie i n Pr. H.SIBAI Reflux gastro-oesophagien Pr. H.SIBAI Oesophage Cardia Estomac R.G.O Introduction Définition : Ensemble des manifestations cliniques secondaires au passage de liquide gastrique dans l œsophage Complication

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

chez l'enfant et chez l'adulte.

chez l'enfant et chez l'adulte. Item 280 : Reflux gastrooesophagien chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition...1 2 Epidémiologie... 2 3 Physiopathologie...3

Plus en détail

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF.

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF. LA DIGESTION Les aliments ingérés ne peuvent être utilisés tels quels par l organisme. Ils doivent être simplifiés par l appareil digestif en nutriments assimilables, et ce au cours de la digestion. Digestion

Plus en détail

Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement. Mathias VIDON

Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement. Mathias VIDON Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement Mathias VIDON Définition Passage d une partie du contenu gastrique dans l oesophage En pratique clinique : symptômes ou lésions oesophagienne en rapport

Plus en détail

CHAPITRE X - L APPAREIL DIGESTIF

CHAPITRE X - L APPAREIL DIGESTIF CHAPITRE X - L APPAREIL DIGESTIF Pour fournir l énergie nécessaire au fonctionnement de toutes nos cellules, de tous nos tissus et tous nos organes, il faut absorber des aliments contenant les GPL utiles

Plus en détail

Physiologie digestive

Physiologie digestive Physiologie digestive Objectifs I. Connaître les principaux neurotransmetteurs et hormones impliqués dans l activité digestive, leurs actions, les facteurs favorisant et inhibant leur sécrétion ainsi que

Plus en détail

Ingestion Digestion Absorption Élimination

Ingestion Digestion Absorption Élimination Ingestion Digestion Absorption Élimination Ingestion(humaine) Dans la bouche la nourriture est dégradé physiquement par les dents et dégradé chimiquement par la salive La salive est un mélange d eau et

Plus en détail

La digestion ou le devenir des aliments ingérés

La digestion ou le devenir des aliments ingérés La digestion ou le devenir des aliments ingérés La digestion est la transformation par l organisme des aliments (eau, molécules organiques et minérales) en éléments plus petits, les nutriments, par un

Plus en détail

LA DIGESTION CHAPITRE 4. Bol alimentaire. Chyme. Fèces, selles CARACTERISTIQUES GENERALES

LA DIGESTION CHAPITRE 4. Bol alimentaire. Chyme. Fèces, selles CARACTERISTIQUES GENERALES CHAPITRE 4 LA DIGESTION App digestif = tube (tractus gastro-intestinal GI) (4.5m de long) lumière = milieu extérieur Contenant 10 9 bactéries + organes glandulaires (enzymes + hormones) BUT: transformer

Plus en détail

L APPAREIL DIGESTIF 1.CONCEPT FONCTIONNELS DE BASE

L APPAREIL DIGESTIF 1.CONCEPT FONCTIONNELS DE BASE 1.CONCEPT FONCTIONNELS DE BASE L APPAREIL DIGESTIF La complexité du corps contient à l obligation de l homéostasie : l effort est fournie par l organisme pour maintenir l équilibre du milieu interne :

Plus en détail

REFLUX GASTRO ŒSOPHAGIEN. Dr K.T DOUIDI

REFLUX GASTRO ŒSOPHAGIEN. Dr K.T DOUIDI REFLUX GASTRO ŒSOPHAGIEN Dr K.T DOUIDI I. Définition II. Rappel anatomique et physiologique III. Causes anatomiques et physiologique : a) Causes physiologiques b) Causes anatomiques c) Causes anatomiques

Plus en détail

Chapitre 30 : Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale

Chapitre 30 : Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale Chapitre 30 : Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale I. Définition II. Épidémiologie III. Physiopathologie IV. Décrire les signes fonctionnels

Plus en détail

5.L appareil digestif

5.L appareil digestif 5.L appareil digestif L alimentation de l organisme représente une triple nécessité : - la libération d énergie par les cellules ; - la construction de l organisme ; - le renouvellement de ses constituants,

Plus en détail

Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale.

Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale. R CDU_Chap29.fm Page 1 Jeudi, 30. avril 2009 5:04 17 I Item 280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale. 29 I. DÉFINITION II. ÉPIDÉMIOLOGIE III. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

7/ Système digestif. Introduction. I. Anatomie

7/ Système digestif. Introduction. I. Anatomie SEMESTRE 1 UE 2.2.S1 Cycle de la vie et grandes fonctions Introduction 7/ Système digestif Digestion Fonction qui permet de dégrader les aliments en éléments simples Par des moyens mécaniques et chimiques

Plus en détail

Chapitre 10 Motricité digestive

Chapitre 10 Motricité digestive Chapitre 10 Motricité digestive 1. Support anatomique 2. Etapes de progression du bol alimentaire L activité motrice du tube digestif permet la progression ordonnée des aliments puis des résidus alimentaires

Plus en détail

Chapitre 1 Œsophage. Embryologie

Chapitre 1 Œsophage. Embryologie Chapitre 1 Œsophage 1. Embryologie 2. Anatomie 3. Radioanatomie 4. Histologie 5. Physiologie œsophagienne 6. Sémiologie œsophagienne 7. Reflux gastro-œsophagien 8. Examen clinique d un patient consultant

Plus en détail

Les ulcères gastriques. Susana Macieira, dmv Clinicienne en Ambulatoire équin Centre hospitalier universitaire vétérinaire

Les ulcères gastriques. Susana Macieira, dmv Clinicienne en Ambulatoire équin Centre hospitalier universitaire vétérinaire Les ulcères gastriques Susana Macieira, dmv Clinicienne en Ambulatoire équin Centre hospitalier universitaire vétérinaire Vidange gastrique 30 minutes pour le liquide 24h pour le foin Anatomie Cardia

Plus en détail

DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION

DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION INTRODUCTION : Nos organes consomment des nutriments qu ils prélèvent dans le sang au niveau des capillaires sanguins. D où proviennent les nutriments dont nos

Plus en détail

7. L'estomac : anatomie fonctionnelle et motricité

7. L'estomac : anatomie fonctionnelle et motricité 7. L'estomac : anatomie fonctionnelle et motricité 7.1. Anatomie fonctionnelle de l'estomac L'estomac est un réservoir extensible placé entre 2 sphincters : le cardia (et audessus le sphincter oesophagien

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

Sécrétion exocrine du pancréas et sa régulation. Journées DES, octobre 2013.

Sécrétion exocrine du pancréas et sa régulation. Journées DES, octobre 2013. Sécrétion exocrine du pancréas et sa régulation Journées DES, octobre 2013. - Rappels Plan : - Sécrétion pancréatique exocrine - Régulation de la sécrétion pancréatique exocrine - Applications pratiques

Plus en détail

RADIOLOGIE DIGESTIVE CONVENTIONNELLLE Cours n 3 TO-TPO-TOGD. Dr Céline Savoye-Collet 2009

RADIOLOGIE DIGESTIVE CONVENTIONNELLLE Cours n 3 TO-TPO-TOGD. Dr Céline Savoye-Collet 2009 RADIOLOGIE DIGESTIVE CONVENTIONNELLLE Cours n 3 TO-TPO-TOGD Dr Céline Savoye-Collet 2009 I DEFINITION Opacification de l œsophage = transit oesophagien de l œsophage et du pharynx = transit pharyngo-oesophagien

Plus en détail

Chapitre 2 : Motricité du tube digestif. Professeur Bruno BONAZ

Chapitre 2 : Motricité du tube digestif. Professeur Bruno BONAZ Chapitre 2 : Motricité du tube digestif Professeur Bruno BONAZ UE3-2 - Physiologie digestive Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Partie 1 : Rappels

Plus en détail

Echec des IPP (Inhibiteur de la Pompe à proton type Mopral, Inexium ) dans la pathologie dite Reflux Pharyngo-Laryngé

Echec des IPP (Inhibiteur de la Pompe à proton type Mopral, Inexium ) dans la pathologie dite Reflux Pharyngo-Laryngé Echec des IPP (Inhibiteur de la Pompe à proton type Mopral, Inexium ) dans la pathologie dite Reflux Pharyngo-Laryngé Jean ABITBOL Patrick ABITBOL J.J. MAIMARAN voice.abitbol@noos.fr Voice.abitbol@gmail.co.com

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

Le reflux. Dr Elodie CESBRON METIVIER CHU ANGERS

Le reflux. Dr Elodie CESBRON METIVIER CHU ANGERS Le reflux Dr Elodie CESBRON METIVIER CHU ANGERS C est quoi? C est physiologique Mais GERD is a condition which develops when the reflux of stomach contents causes troublesome symptoms and/or complications.

Plus en détail

LES ASPECTS MEDICAUX DE L ALIMENTATION CHEZ LA PERSONNE POLYHANDICAPEE

LES ASPECTS MEDICAUX DE L ALIMENTATION CHEZ LA PERSONNE POLYHANDICAPEE 31 août au 2 septembre 2009 6ème Congrès suisse de pédagogie spécialisée à l'uni Tobler, Berne Ouvrir l horizon Standardisation et différenciation en pédagogie spécialisée LES ASPECTS MEDICAUX DE L ALIMENTATION

Plus en détail

SCT-306 2012-2013. École secondaire De La Rive

SCT-306 2012-2013. École secondaire De La Rive SCT-306 2012-2013 Nom : Groupe : Date SAVOIRS S 11 1/2 Chapitre 2 L univers vivant Section 1 L organisation hiérarchique du vivant, p. 62 à 65 Les tissus, les organes et les systèmes 1. Complétez les phrases

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Vie végétativev APPAREIL RESPIRATOIRE Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 APPAREIL RESPIRATOIRE Voies de conduction aérienne: supérieures : Fosses nasales - Olfaction

Plus en détail

9. Les sécrétions gastriques

9. Les sécrétions gastriques 9. Les sécrétions gastriques Le principal rôle de l'estomac est de transformer les aliments à l'état de chyme semiliquide afin de les rendre acceptables pour l'intestin. L'agent de cette transformation

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

6. La salive. 6.1. Formation et production de salive. Glandes salivaires du planum labiale

6. La salive. 6.1. Formation et production de salive. Glandes salivaires du planum labiale 6. La salive La salive est la première sécrétion digestive. Elle est sécrétée par les glandes salivaires. Elle joue un rôle essentiel de par ses propriétés lubrifiantes. Pour les ruminants, les glandes

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN. des enfants et des adultes, sans médicaments

LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN. des enfants et des adultes, sans médicaments LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN des enfants et des adultes, sans médicaments Cécile Ellert Le menu Pourquoi les médicaments anti-acide ne sont pas le meilleur traitement Pourquoi nous avons besoin d acide

Plus en détail

Physiologie digestive

Physiologie digestive Physiologie des grandes fonctions Physiologie digestive Fanny Pilot-Storck Introduction La physiologie digestive : une fonction passionnante! Des records Homme : 400m 2 de surface d échange Vache : rumen

Plus en détail

Fonction digestive. et maladies neuromusculaires REPÈRES AVRIL 2010 SAVOIR ET COMPRENDRE

Fonction digestive. et maladies neuromusculaires REPÈRES AVRIL 2010 SAVOIR ET COMPRENDRE AFM / L. Audinet Shutterstock AFM / L. Audinet Fonction digestive et maladies neuromusculaires AVRIL 2010 Dans les maladies neuromusculaires, la fonction digestive peut être perturbée par l atteinte des

Plus en détail

A votre avis, que deviennent les aliments que nous mangeons? Par où passent-ils? Comment descendent-ils?

A votre avis, que deviennent les aliments que nous mangeons? Par où passent-ils? Comment descendent-ils? OBJECTIFS : Etablir le trajet des aliments de la bouche à l anus et nommer les différents organes de la digestion Constater que dans le tube digestif les aliments se liquéfient Comprendre que les aliments

Plus en détail

Régurgitations, vomissements et reflux (rgo)

Régurgitations, vomissements et reflux (rgo) Régurgitations, vomissements et reflux (rgo) Presque tous les nouveau-nés régurgitent une certaine quantité de lait après leurs boires, mais quand c est plus qu un peu, on s inquiète de sa croissance et

Plus en détail

Ai-je des brûlures d'estomac plus de deux fois par semaine?

Ai-je des brûlures d'estomac plus de deux fois par semaine? Reflux gastro-oesophagien / brûlement d estomac Les symptômes de la maladie du reflux gastro-oesophagien sont l'indigestion, les brûlures d'estomac et les régurgitations acides. Le reflux gastro-oesophagien

Plus en détail

10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale)

10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale) 10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale) Introduction La paroi digestive est typiquement formée de deux couches de muscles lisses (fig.10.1 et 10.2) dont l'activité doit

Plus en détail

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 Appareil respiratoire-organogénèse de l appareil digestif Cours du Pr. PRUDHOMME Séance préparée par Anissa BARAKAT, Caroline

Plus en détail

La physiopathologie du RGO est multifactorielle

La physiopathologie du RGO est multifactorielle La physiopathologie du RGO est multifactorielle Altération de la barrière anti-reflux Reflux duodénogastro-oesophagien Diminution de l efficacité des contractions de l œsophage ou de ses défenses naturelles

Plus en détail

Bases anatomique et physiologique de la rate et du pancréas.

Bases anatomique et physiologique de la rate et du pancréas. Bases anatomique et physiologique de la rate et du pancréas. La rate. La Rate en MTC : La Rate en MTC est un emblème représentant les fonctions organiques d une grande partie du système digestif (l estomac,

Plus en détail

Traitement chirurgical du reflux gastro-œsophagien et de la hernie hiatale

Traitement chirurgical du reflux gastro-œsophagien et de la hernie hiatale Relecture scientifique Société française Relecture juridique Médecins experts Relecture déontologique Médecins Conseil national de l ordre des médecins (CNOM) Relecture des patients Confédération interassociative

Plus en détail

1. L appareil digestif chez l homme.

1. L appareil digestif chez l homme. 1. L appareil digestif chez l homme. Beaucoup d êtres vivants nous entourent, tous se caractérisent par des propriétés et des caractères communs. comme la nutrition le transport la respiration l excrétion

Plus en détail

PARTIE 6 : Le fonctionnement du corps humain et la santé

PARTIE 6 : Le fonctionnement du corps humain et la santé PARTIE 6 : Le fonctionnement du corps humain et la santé L APPAREIL DIGESTIF Exercice 1 : Le voyage des aliments (1 item) Un texte qui explique le voyage des aliments dans le corps a été mis dans le désordre.

Plus en détail

1. La digestion. 1.1. La nutrition : 1.2. Les aliments : 1.3. Le classement des aliments :

1. La digestion. 1.1. La nutrition : 1.2. Les aliments : 1.3. Le classement des aliments : 1. La digestion 1.1. La nutrition : La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. 1.2. Les aliments

Plus en détail

SOMMAIRE (ouvrage physiologie)

SOMMAIRE (ouvrage physiologie) SOMMAIRE (ouvrage physiologie) Partie 1 : Organisation cellulaire et tissulaire des êtres vivants Chapitre 1 : Ultrastructure des cellules humaines A définition et généralités sur la cellule B membrane

Plus en détail

A. Transport du dioxygène B. Transport du dioxyde de carbone

A. Transport du dioxygène B. Transport du dioxyde de carbone A. Transport du dioxygène B. Transport du dioxyde de carbone Dissolution de l O2 dans les liquides est faible : 1.5 % dans le sang 98.5 % fixé à une protéine de transport : hém 100 ml de sang transporte

Plus en détail

EVALUATION : la digestion

EVALUATION : la digestion EVALUATION : la digestion Items évalués (compétence 3) BO juin 2008 : - exprimer et exploiter les résultats d une mesure ou d une recherche en utilisant un vocabulaire scientifique à l écrit et à l oral

Plus en détail

L atteinte respiratoire lors de polyhandicap

L atteinte respiratoire lors de polyhandicap L atteinte respiratoire lors de polyhandicap Jean-Christophe Dubus, Marion David Unité de Pneumologie et Médecine Infantile, CRCM pédiatrique & CNRS, URMITE 6236 CHU Timone-Enfants, Marseille Sujet difficile

Plus en détail

Digestion - Contrôles digestifs Notes de cours D.J.A. GAMET

Digestion - Contrôles digestifs Notes de cours D.J.A. GAMET Digestion - Contrôles digestifs Notes de cours D.J.A. GAMET (Université de Technologie de Compiègne) (UMR 7338 CNRS) Digestion - Contrôles digestifs Fonction digestive : Ensemble des phénomènes mécaniques

Plus en détail

L appareil digestif. b. Le tube digestif C est un long tube où circulent les aliments en cours de digestion.

L appareil digestif. b. Le tube digestif C est un long tube où circulent les aliments en cours de digestion. L appareil digestif I. La digestion Nous avons besoin de nourriture et d eau pour alimenter en énergie toutes les fonctions complexes de notre corps. Mais, pour utiliser ce carburant ou énergie, nous devons

Plus en détail

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Utilise le schéma ci-dessous pour répondre à la question 1. Organite 1 Organite 2 1. Identifie les organites 1 et 2 et compare leurs fonctions d au moins

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

Collagène Laminine Glycoprotéines. Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines

Collagène Laminine Glycoprotéines. Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines Collagène Laminine Glycoprotéines Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines 1 Classification des épithéliums Nombre de couches Forme des cellules 2 4 types d épithéliums simples Épithélium simple

Plus en détail

Le Reflux Gastro- Oesophagien à l heure de

Le Reflux Gastro- Oesophagien à l heure de Le Reflux Gastro- Oesophagien à l heure de la Médecine M Factuelle Auteurs: M Ben M Ben Amar,, S Ben Amira,, J Rebaï *, R Beyrouti, A Guirat,, J Mnif*, MI Beyrouti, Service de Chirurgie Générale *Service

Plus en détail

DOULEURS ABDOMINALES. I. Caractéristiques de la douleur à faire préciser par l interrogatoire

DOULEURS ABDOMINALES. I. Caractéristiques de la douleur à faire préciser par l interrogatoire Univ-Rennes1-Poycopié Médecine M2-Sémiologie du Foie et des Voies Biliaires 1 DOULEURS ABDOMINALES Jean-François Bretagne La douleur abdominale est un motif fréquent de consultation en médecine générale

Plus en détail

A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations correctes: (0.

A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations correctes: (0. «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com» EXERCIE N O 1: A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations

Plus en détail

ASTHME & REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN SOPHAGIEN. P. Tounian. Hôpital Armand-Trousseau, Paris

ASTHME & REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN SOPHAGIEN. P. Tounian. Hôpital Armand-Trousseau, Paris ASTHME & REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN SOPHAGIEN P. Tounian Gastroentérologie rologie et Nutrition PédiatriquesP Hôpital Armand-Trousseau, Paris Prévalence augmentée du RGO chez l enfant asthmatique (Thakkar

Plus en détail

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies :

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : 1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : a. Les troubles fonctionnels digestifs sont définis par les critères de Paris b. En France, le syndrome de l intestin irritable touche

Plus en détail

Le trajet des aliments dans l appareil digestif.

Le trajet des aliments dans l appareil digestif. La digestion. La digestion, c est la transformation des aliments en nutriments assimilables par l organisme. Dans le tube digestif, les aliments subissent une série de dégradations mécaniques et chimiques

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

MALAISE GRAVE DU NOURRISSON (MGN) ET REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN (RGO) SOUS TRAITEMENT MEDICAL SEUL

MALAISE GRAVE DU NOURRISSON (MGN) ET REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN (RGO) SOUS TRAITEMENT MEDICAL SEUL UNIVERSITE DE GENEVE FACULTE DE MEDECINE Section de médecine Clinique Département de Pédiatrie Division de Gastro-entérologie Thèse préparée sous la direction du Professeur Dominique Belli MALAISE GRAVE

Plus en détail

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

La toux Kiné / Réa. Pr. Vincent Castelain. Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg

La toux Kiné / Réa. Pr. Vincent Castelain. Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg La toux Kiné / Réa Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg UDS_LOGO.jpg Définition o Mécanisme physiologique d épuration des voies aériennes. o Rare chez

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

La fonction respiratoire

La fonction respiratoire La fonction respiratoire Introduction Fonction vitale : Au-delà de 3 min = atteintes graves Après 5 min = très altérés On parle de 3 phénomènes : Ventilation : respiration visible, échanges aériens intérieur

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

Chapitre 12 Digestion

Chapitre 12 Digestion Chapitre 12 Digestion 1. Digestion des glucides 2. Digestion des lipides 3. Digestion des protéines La digestion est la transformation des aliments en molécules capables de passer de la lumière du tube

Plus en détail

Troubles d ingestion, de digestion, d absorption et d élimination

Troubles d ingestion, de digestion, d absorption et d élimination Chapter.indd 250 4/10/11 5:46 PM PARTIE 10 Troubles d ingestion, de digestion, d absorption et d élimination CHAPITRE Évaluation clinique Système gastro-intestinal......... 252 CHAPITRE 54 Interventions

Plus en détail

Technologie gymnique travail des abdominaux

Technologie gymnique travail des abdominaux 1 - Pourquoi renforcer Pour améliorer la respiration, avec une meilleure expiration Pour modifier la statique rachidienne, par rétroversion du bassin et limiter les appuis sur les arcs postérieurs, Pour

Plus en détail

Asthme du NRS. Priam 05 mars 2003. Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat

Asthme du NRS. Priam 05 mars 2003. Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat Asthme du NRS Priam 05 mars 2003 Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat Définition de l asthme : clinique Crises de dyspnée Sibilances Obstruction bronchique Réversibilité bétamimétique MAIS aussi *

Plus en détail

3. Etat de santé actuel

3. Etat de santé actuel 3. Etat de santé actuel Dossier nr. : Pulmonaire : pneumonie :... depuis :... pleurite :... depuis :... bronchite :... depuis :... tuberculose :... depuis :... Cardiovasculaire : hypertension :... depuis

Plus en détail

Les Laxatifs Dr Florian Lemaitre AHU Service de Pharmacologie Pr Bellissant CHU Rennes Université Rennes 1

Les Laxatifs Dr Florian Lemaitre AHU Service de Pharmacologie Pr Bellissant CHU Rennes Université Rennes 1 Les Laxatifs Dr Florian Lemaitre AHU Service de Pharmacologie Pr Bellissant CHU Rennes Université Rennes 1 Définitions Constipation Symptôme recouvrant plusieurs manifestations d étiologies différentes

Plus en détail

Examen Classant National / Programme Officiel (2013) Question N 268. Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson et chez l'enfant

Examen Classant National / Programme Officiel (2013) Question N 268. Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson et chez l'enfant Examen Classant National / Programme Officiel (2013) Question N 268. Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson et chez l'enfant - Diagnostiquer un reflux gastro-œsophagien et une hernie hiatale aux différents

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ENFANT RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ENFANT RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ENFANT RECOMMANDATIONS PRINCIPAUX MESSAGES Les IPP contrôlent mieux l acidité diurne que l acidité nocturne. Ils doivent être administrés

Plus en détail

La digestion. Informations pour l enseignant

La digestion. Informations pour l enseignant La digestion Informations pour l enseignant Pour fonctionner, notre organisme a besoin d énergie. Celle-ci est fournie par l alimentation. Cependant, les aliments que nous consommons, pour la plupart composés

Plus en détail

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Buccal Œsophage Estomac Intestin grêle Colon Portion ano-rectale Mais aussi, nous observons des atteintes: Musculaires, rénales, pancréatico-biliaire,

Plus en détail

Qu est-ce que Helicobacter pylori? Source: http://www.medicaltribune.net/put/default.htm Le cycle de vie (pathogénie) de l Helicobacter pylori

Qu est-ce que Helicobacter pylori? Source: http://www.medicaltribune.net/put/default.htm Le cycle de vie (pathogénie) de l Helicobacter pylori HELICOBACTER PYLORI Qu est-ce que Helicobacter pylori? L Helicobacter pylori est une bactérie intestinale qui cause la majorité des ulcères dans l estomac et dans le duodénum. Ils se développent dans des

Plus en détail

Répartition des aliments sur la journée

Répartition des aliments sur la journée Répartition des aliments sur la journée (Exemple de ration journalière) Matin 2 tranches de pain complet Un peu de beurre Confiture Thé 1 verre de jus d orange Matinée 1 pomme Midi Lasagnes Salade mêlée

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

Médecine ostéopathique. L oesophage et l estomac. Luc Peeters & Grégoire Lason

Médecine ostéopathique. L oesophage et l estomac. Luc Peeters & Grégoire Lason Médecine ostéopathique L oesophage et l estomac Luc Peeters & Grégoire Lason L oesophage et l estomac Luc Peeters & Grégoire Lason Copyright par Osteo 2000 sprl 2015. Aucun élément de cette édition ne

Plus en détail

La dentition, les dents, l hygiène

La dentition, les dents, l hygiène La dentition, la digestion 4 5 1 2 3 QUE SAIS-TU SUR LA DIGESTION? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. Exemples : A12 V, B10 F, etc.

Plus en détail

Le jeûne. Résumé de conférences de Shri Goswami par Henry Levkowetz (un élève de Shri Goswami)

Le jeûne. Résumé de conférences de Shri Goswami par Henry Levkowetz (un élève de Shri Goswami) 1 Le jeûne Résumé de conférences de Shri Goswami par Henry Levkowetz (un élève de Shri Goswami) Le jeûne est un processus de purification. Normalement le corps est alimenté, à intervalles relativement

Plus en détail

Thermorégulation et exercice physique

Thermorégulation et exercice physique Thermorégulation et exercice physique Généralités L activité physique en ambiance chaude ou froide augmente les charges pour l organisme Dans des conditions extrêmes, l organisme doit s adapter Mécanismes

Plus en détail

Service des Maladies Respiratoires Hôpital Ibn Rochd CHU Ibn Rochd Casablanca

Service des Maladies Respiratoires Hôpital Ibn Rochd CHU Ibn Rochd Casablanca A. Bahlaoui & N. Zaghba Service des Maladies Respiratoires Hôpital Ibn Rochd CHU Ibn Rochd Casablanca Pr. Abdelkrim BAHLAOUI Service des Maladies Respiratoires, Hôpital Ibn Rochd CHU, CASABLANCA (bahlaoui@hotmail.com)

Plus en détail

La filtration glomérulaire et sa régulation

La filtration glomérulaire et sa régulation UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 4 : La filtration glomérulaire et sa régulation Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Item 308 : Dysphagie

Item 308 : Dysphagie Item 308 : Dysphagie Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition...1 2 Deux types de dysphagie...2 3 Démarche diagnostique en cas de dysphagie oesophagienne... 3 3. 1 Étape 1

Plus en détail

Chapitre 3. La digestion des aliments et le devenir des nutriments

Chapitre 3. La digestion des aliments et le devenir des nutriments Chapitre 3 La digestion des aliments et le devenir des nutriments Rappels : Les organes ont besoin de dioxygène et de nutriments pour produire l énergie nécessaire à leur fonctionnement. Les nutriments

Plus en détail

16. Physiologie du foie et des voies biliaires

16. Physiologie du foie et des voies biliaires 16. Physiologie du foie et des voies biliaires 16.1. Anatomie fonctionnelle du foie : le lobule hépatique Le foie est constitué de cellules hépatiques épithéliales nommées hépatocytes (60% des cellules)

Plus en détail

Systeme digestif general. Le systeme digestif comprend la bouche, l œsophage, l estomac, l intestin grele et le gros intestin.

Systeme digestif general. Le systeme digestif comprend la bouche, l œsophage, l estomac, l intestin grele et le gros intestin. LE SYSTEME DIGESTIF sommaire I : présentation générale II : La bouche III : La langue IV : la dent V : Le pharynx VI : L œsophage 1: histologie générale du système digestif 2: histologie de l œsophage

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail