Os Hyoïde. Cartilage thyroïde. Cartilage Cricoïde. Cartilage Trachéal. S ouvre à la déglutition et à l expiration

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Os Hyoïde. Cartilage thyroïde. Cartilage Cricoïde. Cartilage Trachéal. S ouvre à la déglutition et à l expiration"

Transcription

1 MUSCULEUSE OESOPHAGIENNE : 1/3 supérieur : Musculeuse striée longitudinale (Paroi) + S.S.O 1/3 moyen : Musculeuse striée externe longitudinale + circulaire lisse interne 1/3 inférieur : Musculeuse circulaire lisse interne + longitudinale lisse externe Musculeuse striée = majorité de fibres de type I associées à des fibres de type IIa S.S.O. = Sphincter Supérieur de l Œsophage ou Bouche de Killian Dia 414 Sphincter Supérieur de l œsophage (SSO) SPHINCTER SUPERIEUR DE L OESOPHAGE alias Constricteur Inférieur du Pharynx 1. Fibres ascendantes 2. Point Faible supérieur 3. Fibres transversales (Crico-Pharyngien) 4. Point faible inférieur 5. Fibres descendantes 6. (Crico-Oesophagien) Os Hyoïde Cartilage thyroïde Cartilage Cricoïde Cartilage Trachéal Dia 415 TRANSIT OESOPHAGIEN TRANSIT OESOPHAGIEN BOUCHE DE KILLIAN (sphincter supérieur de l œsophage = muscle Crico-Pharyngien) S ouvre à la déglutition et à l expiration 4 cm SPHINCTER INFERIEUR DE L ŒSOPHAGE (= épaississement de la musculature lisse) S ouvre à la déglutition TRANSIT OESOPHAGIEN Les fibres musculaires circulaires se contractent au-dessus du bol alimentaire Le bol alimentaire est poussé vers l estomac 129 Les fibres longitudinales se contractent en dessous du bol alimentaire

2 Dia 416 Nerf Vague INNERVATION NERF VAGUE (X) MOTRICE SENSITIVE Fibres somatiques œsophage Fibres PΣ m.lisses œsophage, estomac, intestin, vésicule biliaire, glandes tube digestif; muscle cardiaque Sensibilité proprioceptive, nociceptive, thermique pharyngée. Barorécepteurs carotidiens (tension artérielle) Chimiorécepteurs aortique (concentration O2 et CO2 du sang. Proprioception et nociception viscérale +++ système nerveux autonome Dia 417 TRANSIT OESOPHAGIEN TRANSIT OESOPHAGIEN PRESSIONS ETAGEES P. Langue : 100 mm Hg P. Bouche de Killian : 70 mm Hg P. Œsophage : - 5 mm Hg P. S.I.O. : 50 mm Hg P estomac : 8 mm Hg P. Péristaltisme œsophage 170 mm Hg!!! Point d Inversion de Pression P.I.P. (à l inspire) Dans l hernie hiatale par glissement, le P.I.P. est en dessous du S.O.I. (au niveau du diaphragme) Dia TRANSIT OESOPHAGIEN 1. V.C.I. 2. Œsophage 3. Aorte 130

3 Nerf Grand Splanchnique Passage de l oesophage Passage de l aorte LES PILIERS DU DIAPHRAGME JOUENT UN RÖLE MAJEUR DANS LA FERMETURE DU CARDIA; ILS DOUBLENT LE S.I.O. ET CONSTITUENT UN VERITABLE SPHINCTER FONCTIONNEL DE L ŒSOPHAGE. Dia 420 TRANSIT OESOPHAGIEN S.O.I. et Déglutition P Rebond dans la partie supérieure au PIP Déglutition 2 sec. 5 sec. t Gastrine = stimulant du S.O.I. Dia 420 Reflux gastro Oesophagien (RGO) Rôle primordial du S.I.O.. : il existe un tonus basal de repos dépendant de caractères myogènes et neurogènes Les anticholinergiques abaissent de 20 % la pression basale du SIO Il existe des relaxations totales spontanées et transitoires du SIO pendant le sommeil s accompagnant de RGO dans 60% des cas (durée 5 à 30 sec.) Certains agents hormonaux et alimentaires ont une action modulatrice sur le tonus de base Diminuent le tonus Glucagon, GIP, VIP, CCK Progestérone (grossesse et pilule) Nicotine du tabac; Alcoolisme Chocolat (méthylxantines) Graisses (CCK) Augmentent le tonus Gastrine, substance P, motiline Café (avec ou sans caféine) Alcool à faible dose (gastrine) 131

4 Dia 421 Reflux gastro Oesophagien (RGO) Clairance oesophagienne : Volume évacué par unité de temps Clairance acide : nombre de déglutitions nécéssaires pour augmenter le ph oesophagien à 5+ après ingestion de 15 cc HCL 0.1 N (12)!!! Le temps de C.A. est augmenté en décubitus nocturne!!! (Le péristaltisme primaire, déclenché par la déglutition, est rare la nuit; jour = 1/min. en moyenne) trgo nocturne > trgo diurne Clairance de Volume : quantité d acide évacué par unité de temps (Le péristaltisme secondaire, déclenché par la distension oesophagienne et la baisse du ph, diminue le temps de C.V. les oesophagites diminuent le nombre et l amplitude des contractions péristaltiques et aggravent le RGO!!! alcoolisme!!! Dia Reflux gastro Oesophagien (RGO) FACTEURS MECANIQUES Rôle du cardia : 1. sa position intra-abdominale favorise la fermeture 2. Flap Valve de l angle de His 3. Rôle du diaphragme : la stimulation du nerf phrénique augmente la pression du S.I.O. FACTEURS GASTRIQUES Le volume du repas et sa composition peut faire varier l importance et la durée du reflux FACTEURS RESPIRATOIRES Les troubles respiratoires sont souvent associés au RGO, conséquence ou cause du reflux (pression abdominale ++, médicaments REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN (R.G.O.) Déglutition Salivation Péristaltisme primaire ph Péristaltisme secondaire Distension oesophagienne Clairance acide oesophagienne Clairance de Volume oesophagienne Aliments Médicaments Tonus du SOI Facteurs mécaniques (diaphragme) Stress émotionnel chronique Tonicité posturale 132

5 Dia Conséquences du RGO Oesophage Jonction Gastro-Oesophagienne Estomac Oesophage normal N Short segment Barret Esophagus (remaniement de la muqueuse 2cm au-dessus de la jonction) Ce n est pas l acide qui provoque les lésions (H + Cl - ) mais le suc gastrique, c est à dire la pepsine en milieu acide et/ou le reflux basique des sels biliaires. Oesophagite de reflux (oesophagite de Barret) Adénocarcinome sur historique d oesophagite de Barret et antécédent de tabagisme et/ou d alcoolisme Dia Syndrome de l oesophagite de reflux Manifestations respiratoires : Toux; Laryngite; Asthme; Fibroses pulmonaires; Bronchites chroniques; Broncho-alvéolites; apnées obstructives; (reflexe oeso-bronchique) 133

6 Manifestations O.R.L. : Paresthésie Pharyngée = mal de gorge de type brûlure, «boule dans la gorge, douleurs en «coup de poignard (50% des cas); Fausses angines; Rhinopharyngite avec parfois otalgie Manifestations Laryngées : Dysphonie (25% des cas) Manifestations Thoraciques : Pyrosis = brûlure ascendante de l épigastre à la partie sternale supérieure Odynophagie = douleur lors de la déglutition Angina-like chest pain Dia 427 Algorithme simplifié du syndrome du RGO 1. RGO? phmétrie 2. Hypotonie du cardia? reflux augmente en décubitus? FACTEURS ALIMENTAIRES? HERNIE HIATALE PAR GLISSEMENT? 3. Hyperpression abdominale? test quantitatif pression Diaphragme thoracique? Piliers du diaphragme? 4. Hypotonie sangle abdominale? Dia L estomac FONCTIONS Digestive Transport duodenum Brassage (solubilisation) Sélection alimentaire Muqueuse (Epithelium simple prismatique) Sécrète le Suc Gastrique ( = Eau + électrolytes + protéines) Electrolytes = HCL ; NaCl ; KCl ; NaHCO3 Protéines = Pepsine ; Protéines plasmatiques ; glycoprotéines Sécrète du mucus : mucines + facteur intrinsèque (fixe la vit. B12) Dia L estomac- Sécrétion ESTOMAC SUC GASTRIQUE H 2 O + électrolytes + protéines Mucus = Mucines (rôle protecteur) Pepsinogène Lipase gastrique 134 H + Cl - Facteur Intrinsèque Cellules à Mucus du collet Cellules principales Cellules pariétales Cellules G (antre pylorique) Gastrine E X O C R I N E 4 litres Par jour E N D O C R I N E

7 Dia 433 L estomac- Digestion La Digestion dans l estomac dure ± 5 heures en moyenne, en fonction de la quantité et de la qualité de la nourriture ingérée. ph 7 ph 3 en 2 heures!!! Anti-acides deux heures après les repas!!! 10 min après l entrée de la nourriture dans l estomac, des ondes de brassage (contractions péristaltiques de faible amplitude) parcourent l estomac toutes les 15 sec. du fundus à l antre pylorique. Formation du «Chyme» Progressivement les contractions s intensifient contribuant à la vidange gastrique Le Pylore se ferme dès le début du brassage et ne laisse passer que quelques ml de chyme à la fois Dia Contrôle de la sécrétion gastrique 3 Phases Phase céphalique : vision, odorat, gout, hypoglycémie stimulation sensitivo-sensorielle du nerf vague (X) stimulation hypothalamique Sécrétion gastrique +++ Phase gastrique : distension des parois de l estomac stimulation sensitivo-sensorielle du nerf vague stimulation hypothalamique Sécrétion gastrique +++ CPR PEPSINE +++ CPA GASTRINE +++ HCL (Histamine H2) STIMULATION X PEPSINE GASTRINE HCL (protéines stimulent ; lipides inhibent) 135

8 Histamine est sécrétée par les mastocytes du chorion de l estomac Effet synergique Récepteurs H 2 Cellules pariétales de proximité Récepteurs Ach Récepteurs Gastrine Acétylcholine (PΣ) Gastrine HCl Cellules G Distension gastrique Augmentation du ph Diminution du ph (2) Agents alimentaires (caféine pure) Effet tampon des protéines augmente le ph Lait, viande, bière!!! Récepteurs H2 Récepteurs H 1!!! Phase intestinale : distension duodénale (barorécepteurs) réflexe entéro-gastrique bulbe rachidien inhibition PΣ stimulation OΣ gastrique Inhibition de la vidange gastrique et de la sécrétion gastrique. Les chimiorécepteurs de l intestin (protéines, acides gras, glucose) ont une action identique sur le réflexe entéro-gastrique les acides gras stimulent la sécrétion endocrine de VIP et de GIP qui inhibent la sécrétion gastrique ; les acides gras et le glucose stimulent la sécrétion de Sécrétine qui inhibe la sécrétion gastrique et de CCK qui inhibe la vidange gastrique Le volume de la sécrétion gastrique est à la quantité de protéines ingérées Pour un repas tradionnel évacuation gastrique en 5 heures Dia 437 Hernie Hiatale Deux types : par roulement ou par glissement Dans les deux cas, le diaphragme thoracique et les piliers du diaphragme sont impliqués Une distension du fascia phrénico-oesophagien est très souvent présente. Les manœuvres ont pour but de diminuer la symptomatologie. 1. Vertèbres sonnettes Th 7, 8 2. Décongestion épigastrique (plexus solaire) 3. Relaxation directe diaphragmatique et indirecte au niveau des piliers (myotome) 4. Traction oesophagienne 136

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien :

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien : Module digestif Pathologie œsophagique I. Rappel anatomique : Etendu de 15 à 40 cm des arcades dentaires. D environ 25 cm de long. Constitué de 2 types de muscles. Recouvert par une muqueuse malpighienne

Plus en détail

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Sécrétion acide et peptique de l estomac Motricité œsophagienne et gastrique

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

La digestion ou le devenir des aliments ingérés

La digestion ou le devenir des aliments ingérés La digestion ou le devenir des aliments ingérés La digestion est la transformation par l organisme des aliments (eau, molécules organiques et minérales) en éléments plus petits, les nutriments, par un

Plus en détail

Chapitre 1 Œsophage. Embryologie

Chapitre 1 Œsophage. Embryologie Chapitre 1 Œsophage 1. Embryologie 2. Anatomie 3. Radioanatomie 4. Histologie 5. Physiologie œsophagienne 6. Sémiologie œsophagienne 7. Reflux gastro-œsophagien 8. Examen clinique d un patient consultant

Plus en détail

Chapitre 2 : Motricité du tube digestif. Professeur Bruno BONAZ

Chapitre 2 : Motricité du tube digestif. Professeur Bruno BONAZ Chapitre 2 : Motricité du tube digestif Professeur Bruno BONAZ UE3-2 - Physiologie digestive Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Partie 1 : Rappels

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

LES ASPECTS MEDICAUX DE L ALIMENTATION CHEZ LA PERSONNE POLYHANDICAPEE

LES ASPECTS MEDICAUX DE L ALIMENTATION CHEZ LA PERSONNE POLYHANDICAPEE 31 août au 2 septembre 2009 6ème Congrès suisse de pédagogie spécialisée à l'uni Tobler, Berne Ouvrir l horizon Standardisation et différenciation en pédagogie spécialisée LES ASPECTS MEDICAUX DE L ALIMENTATION

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Vie végétativev APPAREIL RESPIRATOIRE Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 APPAREIL RESPIRATOIRE Voies de conduction aérienne: supérieures : Fosses nasales - Olfaction

Plus en détail

Traitement chirurgical du reflux gastro-œsophagien et de la hernie hiatale

Traitement chirurgical du reflux gastro-œsophagien et de la hernie hiatale Relecture scientifique Société française Relecture juridique Médecins experts Relecture déontologique Médecins Conseil national de l ordre des médecins (CNOM) Relecture des patients Confédération interassociative

Plus en détail

Fonction digestive. et maladies neuromusculaires REPÈRES AVRIL 2010 SAVOIR ET COMPRENDRE

Fonction digestive. et maladies neuromusculaires REPÈRES AVRIL 2010 SAVOIR ET COMPRENDRE AFM / L. Audinet Shutterstock AFM / L. Audinet Fonction digestive et maladies neuromusculaires AVRIL 2010 Dans les maladies neuromusculaires, la fonction digestive peut être perturbée par l atteinte des

Plus en détail

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 Appareil respiratoire-organogénèse de l appareil digestif Cours du Pr. PRUDHOMME Séance préparée par Anissa BARAKAT, Caroline

Plus en détail

10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale)

10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale) 10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale) Introduction La paroi digestive est typiquement formée de deux couches de muscles lisses (fig.10.1 et 10.2) dont l'activité doit

Plus en détail

Le trajet des aliments dans l appareil digestif.

Le trajet des aliments dans l appareil digestif. La digestion. La digestion, c est la transformation des aliments en nutriments assimilables par l organisme. Dans le tube digestif, les aliments subissent une série de dégradations mécaniques et chimiques

Plus en détail

Médecine ostéopathique. L oesophage et l estomac. Luc Peeters & Grégoire Lason

Médecine ostéopathique. L oesophage et l estomac. Luc Peeters & Grégoire Lason Médecine ostéopathique L oesophage et l estomac Luc Peeters & Grégoire Lason L oesophage et l estomac Luc Peeters & Grégoire Lason Copyright par Osteo 2000 sprl 2015. Aucun élément de cette édition ne

Plus en détail

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies :

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : 1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : a. Les troubles fonctionnels digestifs sont définis par les critères de Paris b. En France, le syndrome de l intestin irritable touche

Plus en détail

Troubles d ingestion, de digestion, d absorption et d élimination

Troubles d ingestion, de digestion, d absorption et d élimination Chapter.indd 250 4/10/11 5:46 PM PARTIE 10 Troubles d ingestion, de digestion, d absorption et d élimination CHAPITRE Évaluation clinique Système gastro-intestinal......... 252 CHAPITRE 54 Interventions

Plus en détail

La fonction respiratoire

La fonction respiratoire La fonction respiratoire Introduction Fonction vitale : Au-delà de 3 min = atteintes graves Après 5 min = très altérés On parle de 3 phénomènes : Ventilation : respiration visible, échanges aériens intérieur

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Item 308 : Dysphagie

Item 308 : Dysphagie Item 308 : Dysphagie Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition...1 2 Deux types de dysphagie...2 3 Démarche diagnostique en cas de dysphagie oesophagienne... 3 3. 1 Étape 1

Plus en détail

La dysphagie est un symptôme qui doit toujours être pris très au sérieux

La dysphagie est un symptôme qui doit toujours être pris très au sérieux Dysphagie La dysphagie est un symptôme qui doit toujours être pris très au sérieux Définition Soit difficulté de la phase préœsophagienne de la déglutition (dysphagie haute ou oropharyngée) Soit sensation

Plus en détail

Jean CABANE. Hoquet rebelle. Connaître la définition Connaître l épidémiologie Connaître le bilan étiologique Connaître le traitement

Jean CABANE. Hoquet rebelle. Connaître la définition Connaître l épidémiologie Connaître le bilan étiologique Connaître le traitement Jean CABANE Hoquet rebelle Connaître la définition Connaître l épidémiologie Connaître le bilan étiologique Connaître le traitement Hoquet rebelle Professeur Jean Cabane Service de médecine interne Hôpital

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail

La filtration glomérulaire et sa régulation

La filtration glomérulaire et sa régulation UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 4 : La filtration glomérulaire et sa régulation Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Service des Maladies Respiratoires Hôpital Ibn Rochd CHU Ibn Rochd Casablanca

Service des Maladies Respiratoires Hôpital Ibn Rochd CHU Ibn Rochd Casablanca A. Bahlaoui & N. Zaghba Service des Maladies Respiratoires Hôpital Ibn Rochd CHU Ibn Rochd Casablanca Pr. Abdelkrim BAHLAOUI Service des Maladies Respiratoires, Hôpital Ibn Rochd CHU, CASABLANCA (bahlaoui@hotmail.com)

Plus en détail

LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole

LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole Paris, le 7 Mars 2012 Sanofi annonce la mise à disposition dans les officines de Ipraalox 20 mg, à base de pantoprazole, une nouvelle marque

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

Maladies neuromusculaires

Maladies neuromusculaires Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladies neuromusculaires Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

Comment traiter le reflux gastro-oesophagien?

Comment traiter le reflux gastro-oesophagien? Comment traiter le reflux gastro-oesophagien? Le reflux gastro-oesophagien ou RGO Il s agit d une pathologie d autant plus fréquente que l on vit dans un monde stressant, rapide, où l on est toujours sur

Plus en détail

Diarrhée, vomissements, constipation ou quand l appareil digestif fait des siennes!

Diarrhée, vomissements, constipation ou quand l appareil digestif fait des siennes! Diarrhée, vomissements, constipation ou quand l appareil digestif fait des siennes! Dr Vet Grégory Casseleux Royal Canin Gammes Professionnelles Responsable Technique FR 30670 Aimargues La digestion se

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

Erosions dentaires chez l enfant et l adolescent: arrière-plans gastroentérolo

Erosions dentaires chez l enfant et l adolescent: arrière-plans gastroentérolo Erosions dentaires chez l enfant et l adolescent: arrière-plans gastroentérolo giques Le reflux gastro-œsophagien concerne 10% environ des enfants et des adultes et entraîne souvent des lésions dentaires

Plus en détail

Rappel physiologique et explorations fonctionnelles œsophagiennes. Frank Zerbib

Rappel physiologique et explorations fonctionnelles œsophagiennes. Frank Zerbib 1 Rappel physiologique et explorations fonctionnelles œsophagiennes Frank Zerbib Service d Hépato-gastroentérologie Hôpital Saint-André - Bordeaux Correspondance : Pr. Frank Zerbib Service d Hépatogastroentérologie

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE AFFECTIONS GASTRO-DUODENALES

PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE AFFECTIONS GASTRO-DUODENALES PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE ET AFFECTIONS GASTRO-DUODENALES 1 LE REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN (RGO) DE L ADULTE Louis Buscail, Jacques Frexinos, Gilles Fourtanier 1) Définition : On désigne sous le terme de RGO,

Plus en détail

La manométrie oesophagienne et la PH-métrie

La manométrie oesophagienne et la PH-métrie La manométrie oesophagienne et la PH-métrie Cette brochure a pour but de vous informer sur la manométrie œsophagienne et la ph- métrie concernant la préparation, le déroulement de l examen ainsi que les

Plus en détail

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE]

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE] 2 P age Sommaire Qu Est-Ce Que Le Reflux Gastrique?... 2 Les Aliments Responsables Du Reflux Gastrique... 5 Comment Prévenir Le Reflux Gastrique... 7 Des Remèdes Simples Pour Traiter Le Reflux Gastrique...

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE)

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) Docteur Laurianne Jolissaint (CHU Jean Mingoz, Besancon), Docteur Bruno Buecher, (Institut Curie, Paris), & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes LE LARYNX Le larynx est un conduit aérien qui joue un rôle essentiel dans la phonation mais aussi dans la respiration. Suite au larynx, se trouve la glotte, une zone rétrécie qui délimite les voies aériennes

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

Solar GI. Manométrie digestive évolutive. Diagnostic complet de la motricité. Base de données universelle MMS. Configurations évolutives

Solar GI. Manométrie digestive évolutive. Diagnostic complet de la motricité. Base de données universelle MMS. Configurations évolutives M E D I C A L M E A S U R E M E N T S Y S T E M S Solar GI Manométrie digestive évolutive Diagnostic complet de la motricité Base de données universelle MMS Configurations évolutives M A K E S M E A S

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Comment fonctionne notre respiration? Toutes les cellules de notre corps ont besoin d oxygène. En inspirant, de l air rentre dans les voies

Plus en détail

LE REFLUX ACIDE ET LE RGO

LE REFLUX ACIDE ET LE RGO LE REFLUX ACIDE ET LE RGO PATHOLOGIQUE : Une réalité troublante au Canada FAIT 1 SUR LE RGO PATHOLOGIQUE VOIR PAGE 8 Société canadienne sur la recherche intestinale En moyenne, les patients atteints de

Plus en détail

Observations infirmières et incontinence fécale

Observations infirmières et incontinence fécale Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles La continence nécessite

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

Régimes pathologies de l œsophage

Régimes pathologies de l œsophage Régimes pathologies de l œsophage I) Le reflux gastro-oesophagien (RGO) Définition On appelle RGO la remontée anormale et répétée du contenu gastrique dans l œsophage en dehors des efforts de vomissements

Plus en détail

L APPAREIL VENTILATOIRE

L APPAREIL VENTILATOIRE L APPAREIL VENTILATOIRE SOMMAIRE I) Les voies aériennes a supérieures II) III) IV) V) La m Les voies aériennes a inférieures Les alvéoles pulmonaires Les poumons La mécanique ventilatoire L appareil ventilatoire

Plus en détail

Les troubles de la déglutition chez la personne âgée

Les troubles de la déglutition chez la personne âgée Les troubles de la déglutition chez la personne âgée Un équilibre entre déglutition et nutrition Martine DEGAND Logopède Service de Gériatrie - site J.BRACOPS Epidémiologie 90% de la population gériatrique

Plus en détail

DIVERTICULE PHARYNGO-OESOPHAGIEN (DPO) DE ZENKER À PROPOS DE QUATRE CAS J. MOALLA, L. BAHLOUL, B. HAMMAMI, I. CHARFEDDINE, A.

DIVERTICULE PHARYNGO-OESOPHAGIEN (DPO) DE ZENKER À PROPOS DE QUATRE CAS J. MOALLA, L. BAHLOUL, B. HAMMAMI, I. CHARFEDDINE, A. Cas Clinique RESUME Le DPO est une pathologie rare (1% de la pathologie oesophagienne [1,2]). Elle est définie comme une hernie de la muqueuse postérieure de l œsophage à travers les fibres du muscle constricteur

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

Séquence 1. Glycémie et diabète. Sommaire

Séquence 1. Glycémie et diabète. Sommaire Séquence 1 Glycémie et diabète Sommaire 1. Prérequis 2. La régulation de la glycémie 3. Le diabète 4. Synthè se 5. Glossaire 6. Exercices Exercices d apprentissage du chapitre 2 Exercices d apprentissage

Plus en détail

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org.

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les maladies invalidantes Repères sur l asthme généralités

Plus en détail

L ALCOOL ET LE CORPS HUMAIN

L ALCOOL ET LE CORPS HUMAIN L ALCOOL ET LE CORPS HUMAIN TABLE DES MATIÈRES Présentation 1 L alcool, différent des autres aliments 2 Différent au moment de l absorption 3 Différent au moment de l élimination 4 Différent dans les conséquences

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Chapitre 1 : Des modifications Introduction physiologiques à l'effort Au cours d'un effort physique, on observe des manifestations de cet effort chez

Plus en détail

Fonctions non ventilatoires

Fonctions non ventilatoires UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 11 : Fonctions non ventilatoires Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie. Plan. Anatomie (info)

Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie. Plan. Anatomie (info) Sémiologie ORL Introduction, anatomie, clinique, pathologies, imagerie Pharmacie 2 année Dr Sophie Figon, Département de Médecine générale de Lyon Abréviations Info = pour info : ne sera pas demandé à

Plus en détail

D.I.U. Coeliochirurgie HERNIES HIATALES

D.I.U. Coeliochirurgie HERNIES HIATALES D.I.U. Coeliochirurgie HERNIES HIATALES I. DEFINITIONS Les hernies du diaphragme Les hernies du diaphragme sont liées à l'irruption des viscères abdominaux dans le thorax par un orifice diaphragmatique

Plus en détail

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson Chapitre 36 : Item 308 Dysphagie I. Définition II. Deux types de dysphagie III. Démarche diagnostique en cas de dysphagie œsophagienne IV. Dysphagies lésionnelles V. Dysphagies fonctionnelles OBJECTIF

Plus en détail

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine AMINES BIOGENIQUES Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine Effets physiologiques des bioamines via le systeme nerveux autonome Cardiovasculaire: Augmentation du

Plus en détail

déglutition-respiration : couple fondamental et paradoxal Article paru dans : kinéréa, 2005;42:1

déglutition-respiration : couple fondamental et paradoxal Article paru dans : kinéréa, 2005;42:1 Michel GUATTERIE & Valérie LOZANO unité de rééducation de la déglutition Service de Médecine Physique et Réadaptation C.H.U. Pellegrin 33076 BORDEAUX Cedex déglutition-respiration : couple fondamental

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

L'œsophage L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Causes

L'œsophage L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Causes L'œsophage est un tube musculaire qui traverse de la bouche à l'estomac. Chez l'adulte moyen, il fait 25 cm à 30 cm (10 po à 14 po) de long et environ 2 cm (moins d'un pouce) de large. L'œsophage est constitué

Plus en détail

La constipation occasionnelle chez l adulte

La constipation occasionnelle chez l adulte Laconstipationoccasionnellechezl adulte Laconstipationsedéfinitparladiminutiondelafréquencedessellesendessousde3parsemaine. Cette définition ne constitue pas une règle absolue, la fréquence des selles

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Séquence 2. Une boucle de régulation nerveuse Pratiquer une activité physique en préservant sa santé

Séquence 2. Une boucle de régulation nerveuse Pratiquer une activité physique en préservant sa santé Séquence 2 Une boucle de régulation nerveuse Pratiquer une activité physique en préservant sa santé Sommaire 1. La boucle de régulation nerveuse de la pression artérielle 2. Pratiquer une activité physique

Plus en détail

E.I.A CARDIO : BIOLOGIE

E.I.A CARDIO : BIOLOGIE E.I.A CARDIO : BIOLOGIE A SAVOIR ABSOLUMENT( ou pas ) - La formule de Friedewald et ses conditions d application - Les différentes classes de dyslipidémie - Les différents facteurs de risques cardiovasculaires

Plus en détail

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique des

Plus en détail

Vivez votre féminité sans souffrir.

Vivez votre féminité sans souffrir. Vivez votre féminité sans souffrir. PERDOFEMINA (lysinate d ibuprofène) est un médicament pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans. Pas d utilisation prolongée sans avis médical. Ne pas administrer

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation.

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation. LASER DOPPLER INTRODUCTION La technique qui utilise l effet Doppler à partir d un faisceau laser est l une des seules qui permette d enregistrer en continu le reflet de la perfusion superficielle de tissus

Plus en détail

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC TROPICAL Revigorante et vitalisante, tonique puissante du système nerveux. Digestive, antispasmodique. Stress, fatigue, dépression, insomnie Flatulence, indigestion, nausée,

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Dulcolax bisacodyl 5 mg comprimés enrobés (bisacodyl)

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Dulcolax bisacodyl 5 mg comprimés enrobés (bisacodyl) NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Dulcolax bisacodyl 5 mg comprimés enrobés (bisacodyl) Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Syndrome de Déficience Posturale Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Définitions : Posture : position particulière du corps et son maintien (se tenir debout par exemple). Proprioception

Plus en détail

HISTOLOGIE DE L APPAREIL RESPIRATOIRE

HISTOLOGIE DE L APPAREIL RESPIRATOIRE HISTOLOGIE DE L APPAREIL RESPIRATOIRE INDEX (Cliquez sur un sujet) 1) Introduction 2) Voies aériennes supérieures 3) Voies aériennes inférieures 4) Poumons 5) Plèvre Pressez «Page Down» pour afficher les

Plus en détail

On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau.

On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau. Vue, ouïe, odorat, toucher et goût sont les 5 sens qui renseignent le cerveau sur ce qui se passe à l extérieur du corps. Les organes sensoriels renferment une multitude de cellules nerveuses motrices.

Plus en détail

Veloci Tea. Ce merveilleux Thé détoxifiant. Des personnes ont été traitées avec, pour des problèmes comme:

Veloci Tea. Ce merveilleux Thé détoxifiant. Des personnes ont été traitées avec, pour des problèmes comme: Ce merveilleux Thé détoxifiant VelociTea est un mélange unique de plantes médicinales avec la sécurité que tous les ingrédients sont 100% naturels, conçu pour nettoyer en douceur le système digestif et

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

Item 308 : Dysphagie

Item 308 : Dysphagie Item 308 : Dysphagie Collège Français d'orl Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...4 SPECIFIQUE :...4 I Physiopathologie...5 II Sémiologie...5 II.1 Symptômes observés au cours

Plus en détail

par Mary Nelson, B.Sc. Pharm, R.Ph.

par Mary Nelson, B.Sc. Pharm, R.Ph. Formation continue c o intechnipharm fc un p r o g r a m m e n at i o n a l d e f o r m at i o n c o n t i n u e destiné aux assistants techniques en pharmacie 1 ufc gratuite obtenez instantanément vos

Plus en détail

MESO-STRESS. Dr B. Pasquini

MESO-STRESS. Dr B. Pasquini 1 MESO-STRESS Dr B. Pasquini Définitions : «D un point de vue biologique, le stress est l interaction entre dommages et défenses, au même titre qu en physique, la tension représente l interface entre une

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

REEDUCATION DU POST-PARTUM

REEDUCATION DU POST-PARTUM Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-Mail : cpav@medical78.com Web:

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

Les opioïdes. Aude Ferran. Avril 2010

Les opioïdes. Aude Ferran. Avril 2010 Les opioïdes Aude Ferran Avril 2010 Introduction Analgésiques centraux = diminuent ou suppriment la douleur par un effet au niveau du système nerveux central (moelle épinière ou cerveau) Introduction Opioïdes

Plus en détail

Vous voulez. vous libérer. du tabac? Parlez-en avec un membre de notre équipe dentaire.

Vous voulez. vous libérer. du tabac? Parlez-en avec un membre de notre équipe dentaire. Vous voulez vous libérer du tabac? Parlez-en avec un membre de notre équipe dentaire. Bénéfices de l abandon du tabac pour la santé buccodentaire Les effets néfastes du tabagisme sur la santé buccodentaire

Plus en détail