pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses"

Transcription

1 DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma bulleux SPONGIOSE A EOSINOPHILES : entité histologique II BULLES SOUS-EPIDERMIQUES pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses III DERMATOSES PUSTULEUSES pustules multiloculaires ou spongiformes pustules uniloculaires IV DERMATOSES ACCESSOIREMENT BULLEUSES fragilité de l épiderme : atrophie, troubles de kératinisation fragilité de l interface : LEC, lichen plan fragilité du derme superficiel : atrophie, inflammation, œdème

2 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES GROUPE DES PEMPHIGUS PEMPHIGUS AUTO IMMUNS * pemphigus profond *pemphigus superficiels * pemphigus à IgA PEMPHIGUS NON IMMUNOLOGIQUE *maladie de Hailey Hailey : génodermatose

3

4

5 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES PEMPHIGUS PROFOND SIGNES HISTOLOGIQUES * acantholyse * clivage supra-basal de l épiderme des gaines pilaires * pas ou peu de cellules inflammatoires

6

7

8

9

10 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES PEMPHIGUS PROFOND SIGNES IMMUNOLOGIQUES * anticorps anti desmogléine 3 * IFD : fluorescence épidermique en résille ou en mailles de filet * IFI : détection sur substrat tissulaire des anticorps circulants * immunodétection des antigènes cibles

11 IgG

12 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES PEMPHIGUS VEGETANT SIGNES HISTOLOGIQUES * hyperplasie épidermique hyperacanthose et hyperpapillomatose * clivage acantholytique suprabasal * micro-abcès intra-épidermiques à polynucléaires éosinophiles * cellules inflammatoires dermiques

13 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES PEMPHIGUS SUPERFICIELS SIGNES HISTOLOGIQUES * acantholyse discrète * clivage intra-épidermique de niveau variable corps muqueux, granuleuse, couche cornée * hyperkératose ortho ou parakératosique inconstante ou prédominante * pas ou peu de cellules inflammatoires IFD + type pemphigus. Anticorps anti desmogléïne 1 association lésionnelle : spongiose à éosinophiles

14

15

16

17

18

19 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES PEMPHIGUS SUPERFICIELS DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL HISTOLOGIQUE * parakératose simple * difficulté du diagnostic positif : acantholyse discrète toit de la bulle arraché Conduite à tenir : pratiquer une IFD Etiologies : souvent induit par des médicaments

20 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES SPONGIOSE A EOSINOPHILES DEFINITION HISTOLOGIQUE spongiose et exocytose de polynucléaires éosinophiles acantholyse inconstante à rechercher +++ VALEUR SEMIOLOGIQUE association au groupe des pemphigus surtout pemphigus superficiels et/ou induits caractère précoce souvent révélateur +++ association plus rare à une pemphigoïde bulleuse Conduite à tenir: pratiquer IFD +++

21

22

23

24 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES NON IMMUNOLOGIQUES MALADIE DE HAILEY HAILEY Dermatose chronique héréditaire symptomatique à l âge adulte atteinte élective des grands plis simulant un intertrigo chronique aspect clinique en rhagades SIGNES HISTOLOGIQUES * acantholyse discrète * clivage intra-épidermique à plusieurs niveaux aspect en mur de briques ébranlées * respect des annexes * peu ou pas de cellules inflammatoires

25

26

27

28 BULLES INTRAEPIDERMIQUES ACANTHOLYTIQUES DERMATOSES NON AUTO-IMMUNES AVEC ACANTHOLYSE - Maladie de Grover dermatose acantholytique transitoire - Impétigo bulleux ou pustuleux acantholyse discrète et inconstante - Pustulose sous cornée de Sneddon Wilkinson acantholyse discrète associée à une Ig monoclonale

29 BULLES SOUS EPIDERMIQUES GROUPE DES PEMPHIGOIDES * pemphigoïde bulleuse * pemphigoïde cicatricielle des muqueuses * pemphigoïde gestationis DERMATITE HERPETIFORME.DERMATITE A IGA LINEAIRE PORPHYRIES : porphyrie cutanée tardive ERYTHEME POLYMORPHE : bulle sous et intra épidermique EPIDERMOLYSES BULLEUSES : épidermolyse bulleuse acquise

30

31

32 BULLES SOUS EPIDERMIQUES PEMPHIGOIDE BULLEUSE SIGNES HISTOLOGIQUES * clivage sous épidermique * grande cavité bulleuse * toit : épiderme entier pas de nécrose * polynucléaires éosinophiles dans la cavité bulleuse dans le derme IFD : marquage linéaire de la JDE par IgG, C3, IgM IFI : anticorps anti membrane basale circulants

33

34

35 IgG

36 BULLES SOUS EPIDERMIQUES PEMPHIGOIDE CICATRICIELLE SIGNES HISTOLOGIQUES * clivage sous épidermique * grande cavité bulleuse * toit : épiderme ou épithélium muqueux entier pas de nécrose * plancher : infiltrat inflammatoire dense prédominance lymphocytaire IFD : marquage linéaire de la JDE par IgG, C3, IgM IFI : anticorps anti membrane basale circulants

37 BULLES SOUS EPIDERMIQUES PEMPHIGOIDE GESTATIONIS SIGNES HISTOLOGIQUES * clivage sous épidermique * grande cavité bulleuse * toit : épiderme entier pas de nécrose * plancher : infiltrat inflammatoire inconstant IFD : marquage linéaire de la JDE par IgG et C3 IFI : IgG anti membrane basale circulante = herpès gestationis factor TERRAIN : femme enceinte+++

38 BULLES SOUS EPIDERMIQUES DERMATITE HERPETIFORME SIGNES HISTOLOGIQUES * clivage sous épidermique * cavité bulleuse de petite taille * polynucléaires neutrophiles dans la cavité * micro abcès papillairede Dupont Piérard Fontaine IFD : dépôt d IgA au sommet des papilles dermiques IFI : négative, pas d anticorps circulants TERRAIN : intolérance au gluten DERMATOSE A IGA LINEAIRE même image histologique, pas d intolérance au gluten IFD : dépôt d IgA linéaire sur la JDE

39

40 Ig A

41 BULLES SOUS EPIDERMIQUES PORPHYRIE CUTANEE TARDIVE SIGNES HISTOLOGIQUES * clivage sous épidermique * grande cavité bulleuse, contenu hémorragique * toit : épiderme entier pas de nécrose * plancher dermique festonné * pas d infiltrat inflammatoire IFD : marquage granuleux de la JDE par IgG et C3 marquage empâté des parois vasculaires dermiques Signes biologiques : trouble du métabolisme des porphyrines

42

43

44 IGg

45 BULLES SOUS EPIDERMIQUES ERYTHEME POLYMORPHE SIGNES HISTOLOGIQUES * clivage sous épidermique prédominant parfois intra épidermique * toit : nécrose épidermique constante * infiltrat inflammatoire variable * vascularite dermique inconstante IFD et IFI : négatives Terrain : infections déclenchantes (herpès), médicaments

46

47

48 BULLES SOUS EPIDERMIQUES EPIDERMOLYSES BULLEUSES CLASSIFICATION HISTOLOGIQUE *intra épidermique : épidermolyse bulleuse simple *jonctionnelle : souvent léthale *dermique : formes cicatricielles dystrophiques EPIDERMOLYSE BULLEUSE ACQUISE Forme de l adulte : diagnostic différentiel # pemphigoïde IFD : dépôt linéaire sur la JDE d IgG et C3 IFI sur peau clivée : dépôt linéaire sur le plancher # dépôt linéaire sur le toit : pemphigoïde

49 BULLES INTRA-EPIDERMIQUES SANS ACANTHOLYSE BULLES AVEC NECROSE toxidermies bulleuses syndrome de Lyell : nécrolyse épidermique aiguë bulles virales : herpès, varicelle, zona bulles caustiques et mécaniques érythème nécrolytique migrateur du glucagonome BULLES SANS NECROSE eczéma bulleux, dysidrose prurigo bulleux incontinentia pigmenti miliaires sudorales bullose des diabétiques

50 BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC NECROSE TOXIDERMIES BULLEUSES SIGNES HISTOLOGIQUES nécrose épidermique clivage intra-épidermique variable derme : œdème papillaire infiltrat inflammatoire polynucléaires éosinophiles inconstants vascularite allergique inconstante

51

52

53 BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC NECROSE SYNDROME DE LYELL nécrolyse épidermique aiguë SIGNES HISTOLOGIQUES nécrose massive des cellules malpighiennes niveau de clivage variable dans le corps muqueux rares cellules inflammatoires pronostic grave ++ causes infectieuses : staphylococcies chez l enfant causes médicamenteuses chez l adulte

54 BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC NECROSE BULLES VIRALES : herpès-varicelle-zona SIGNES HISTOLOGIQUES modifications virales des cellules malpighiennes * gigantisme cellulaire * multinucléation * inclusions intra nucléaires et intra cytoplasmiques nécrose des cellules malpighiennes cavitation du corps muqueux à différents niveaux cellules inflammatoires fréquentes

55

56

57

58 BULLES INTRA-EPIDERMIQUES SANS NECROSE ECZEMA BULLEUX, DYSIDROSE SIGNES HISTOLOGIQUES cavitation intra épidermique exocytose lymphocytaire signe particulier : importance de la spongiose

59 BULLES INTRA-EPIDERMIQUES SANS NECROSE PRURIGO BULLEUX SIGNES HISTOLOGIQUES Bulle de siège variable dans le corps muqueux Polynucléaires éosinophiles dermiques Œdème dermique Signe particulier : enfant +++

60 BULLES INTRA-EPIDERMIQUES SANS NECROSE INCONTINENTIA PIGMENTI Dermatose congénitale héréditaire en trois stades évolutifs : bulleux, papillomateux, pigmenté. Malformations associées inconstantes SIGNES HISTOLOGIQUES spongiose cavitation intra-épidermique exocytose de polynucléaires éosinophiles +++ DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL HISTOLOGIQUE pustulose neutrophilique du nourrisson eczéma surinfecté

61 DERMATOSES ACCESSOIREMENT BULLEUSES DERMATOSES DE L INTER FACE DERMO- EPIDERMIQUE Lupus érythémateux bulleux Lichen plan bulleux DERMATOSES DISSOCIANT LE DERME SUPERFICIEL Lichen scléro-atrophique Syndrome de Sweet : dermatose neutrophilique Œdème de stase : stase lymphatique surtout Mastocytoses bulleuses de l enfant LESIONS EPIDERMIQUES DIVERSES Atrophie, kératoses, dyskératoses, ichtyoses épidermolytiques etc

62 DERMATOSES PUSTULEUSES PUSTULE MULTI LOCULAIRE SPONGIFORME DE KOGOJ Signes histologiques -cavité intra-épidermique remplie de polynucléaires neutrophiles -aspect en «mailles» ou «en éponge» autour de la cavité -polynucléaires neutrophiles intercalés entre les kératinocytes Etiologies -psoriasis pustuleux +++ -syndrome de Reiter -pustules palmoplantaires du SAPHO -érythème mercuriel -impétifo herpétiforme -mycoses ++ PAS à la recherche de levures ou filaments

63

64

65

66 DERMATOSES PUSTULEUSES PSORIASIS PUSTULEUX SIGNES HISTOLOGIQUES - hyperplasie épidermique souvent modérée et inconstante - parakératose inconstante - pustule intra-épidermique spongiforme ou multiloculaire - infiltrat inflammatoire dermique superficiel Signe particulier : PAS négatif

67 DERMATOSES PUSTULEUSES PUSTULE UNILOCULAIRE SIGNES HISTOLOGIQUES cavité intra-épidermique unique à limites nettes nombreux polynucléaires neutrophiles ETIOLOGIES pustules infectieuses : mycosiques ++ PAS systématique bactériennes (impétigo) eczéma surinfecté pustulose neutrophilique du nourrisson bactéries d Andrews pustulose sous-cornée de Sneddon-Wilkinson

68 Pustulose sous cornée

69 PARAMETRES HISTOLOGIQUES DE L ANALYSE D UNE BULLE 1 Situer le niveau de clivage - intra-épidermique - sous-épidermique 2 Préciser les lésions épidermique - acantholyse - nécrose -spongiose 3 Préciser les cellules inflammatoires - polynucléaires éosinophiles - polynucléaires neutrophiles - lymphocytes -autres 4 Demander une IF directe et une IF indirecte chaque fois qu il existe une suspicion de dermatose auto-immune IFD : anticorps déposé dans le tissu IFI : anticorps circulant dirigé contre un antigène de structure

70 DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES DIFFICULTES DU DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE - bulle remaniée nécrose épidermique secondaire infiltrat inflammatoire par surinfection - bulle en voie d élimination réépidermisation du plancher confrontation anatomo-clinique

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES I ECZEMA ET LESIONS ECZEMATIFORMES II LICHEN PLAN III LICHEN SCLERO-ATROPHIQUE IV MALADIE LUPIQUE V PSORIASIS VI AUTRES Parapsoriasis Kératodermies

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES REUNION DE CONSENSUS SUR LA MALADIE DE CROHN QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES Alger 25 /26 Septembre 2013 F. AIT BELKACEM Clinique de Dermatologie CHU Mustapha Alger- Introduction

Plus en détail

Dermatoses bulleuses auto-immunes. Dr V. CANNIEUX Service de Dermatologie CHU Rennes

Dermatoses bulleuses auto-immunes. Dr V. CANNIEUX Service de Dermatologie CHU Rennes Dermatoses bulleuses auto-immunes Dr V. CANNIEUX Service de Dermatologie CHU Rennes GENERALITES (1) Groupe de maladies acquises, touchant le plus souvent l adulte, caractérisées par l existence d auto-anticorps

Plus en détail

Item 116 : Dermatoses bulleuses auto-immunes

Item 116 : Dermatoses bulleuses auto-immunes Item 116 : Dermatoses bulleuses auto-immunes Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 4 I Diagnostic positif... 5 I.1 Clinique...

Plus en détail

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par le présent site web! Un merci spécial à FatimZahra! Erythème

Plus en détail

HISTOSEMINAIRE CARREFOUR PATHOLOGIE 2012

HISTOSEMINAIRE CARREFOUR PATHOLOGIE 2012 - 1 - HISTOSEMINAIRE CARREFOUR PATHOLOGIE 2012 «DERMATOSES BULLEUSES» 22 NOVEMBRE 2012 Coordination : Nicolas ORTONNE Avec la participation de : Sylvie Fraitag, Janine Wechsler, Maxime Battistella. - 2

Plus en détail

Item 188 (ex item 116) Dermatoses bulleuses autoimmunes

Item 188 (ex item 116) Dermatoses bulleuses autoimmunes Item 188 (ex item 116) Dermatoses bulleuses autoimmunes Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Notions cliniques... 3 3. Principes des méthodes diagnostiques...5

Plus en détail

Les aspects dermatologiques des MICI

Les aspects dermatologiques des MICI Les aspects dermatologiques des MICI E. Delaporte Lille Aucun lien d intérêt Je condamne l appropriation sauvage (le pillage) iconographique à l aide de tablettes, smart-phones, i-phones Je déplore vivement

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F168 F174 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention.

Plus en détail

Conférence FLASH DERMATO

Conférence FLASH DERMATO Conférence FLASH DERMATO Item 109: Acné Séborrhée + kératinisation infundibulaire + propionibacterium acnes => inflammation chronique follicule pilosébacée Diagnostic clinique: Séborrhée Lésions rétentionnelles:

Plus en détail

Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie

Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie 01/04/2016 DUBOST Mathieu L2 CR : BOUÉ Kévin Revêtement cutané Dr. Jean-Philipe Dales 8 pages Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie Plan A. Introduction B. Lésions élémentaires

Plus en détail

Mécanisme des réactions inflammatoires

Mécanisme des réactions inflammatoires 01/04/2014 THOMASSIN Guillaume L2 Revêtement Cutané Dr. Sophie Deplat-Jégo Relecteur 4 8 pages Revêtement cutané Mécanisme des réactions inflammatoires cutanés Mécanisme des réactions inflammatoires Plan

Plus en détail

D OSSIER. P r incipe de l examen dermatologique et. Introduction. Principes de l examen dermatologique 1. INTERROGATOIRE

D OSSIER. P r incipe de l examen dermatologique et. Introduction. Principes de l examen dermatologique 1. INTERROGATOIRE D OSSIER P r incipe de l examen dermatologique et l es lésions élémentaires dermatologiques Mai 2011 Introduction La peau est un organe aisément accessible à l'examen clinique et à des explorations para-cliniques

Plus en détail

Peau et grossesse. Les dermatoses de la grossesse. Dermatite polymorphe gravidique ou éruption polymorphe de la grossesse

Peau et grossesse. Les dermatoses de la grossesse. Dermatite polymorphe gravidique ou éruption polymorphe de la grossesse Les dermatoses de la grossesse Peau et grossesse Dermatoses spécifiques de la grossesse Dermatoses non spécifiques de la grossesse D. Staumont-Sallé Cours DES Gynécologie-Obstétrique 03/02/06 Les éruptions

Plus en détail

Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie

Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie 18/03/14 BOURDILLON Marjane L2 Revêtement cutané Dr. Jean-Phillipe Dales jean-phillipe.dales@ap-hm.fr 12 pages Relecteur n 3 Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie Plan A.

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

Boutons, plaques, prurit & Grossesse. Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée

Boutons, plaques, prurit & Grossesse. Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée Boutons, plaques, prurit & Grossesse Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée Objectifs Connaitre l évolution des dermatoses préexistantes à la grossesse Connaitre les étiologies d un prurit au cours de

Plus en détail

I. Dermatite (ou eczéma)

I. Dermatite (ou eczéma) I. Dermatite (ou eczéma) 1. Dermatite atopique Définition : lésion chronique prurigineuse. Epidémiologie : forte prédisposition génétique souvent associée à l asthme ou la rhinite petite enfance dans 60

Plus en détail

Purpura thrombopénique idiopathique

Purpura thrombopénique idiopathique Purpura thrombopénique idiopathique I. Définition Le purpura thrombopénique idiopathique (PTI) ou purpura thrombopénique auto-immun est caractérisé par une diminution du chiffre des plaquettes circulantes

Plus en détail

Ulcération. Il est essentiel de ne pas méconnaître une lésion extrinsèque simplement provoquée, traumatique ou caustique.

Ulcération. Il est essentiel de ne pas méconnaître une lésion extrinsèque simplement provoquée, traumatique ou caustique. Ulcération Objectifs : Devant des ulcérations et érosions des muqueuses orales et/ou génitales, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

Plus en détail

Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat)

Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat) Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat) Hépatites auto-immunes = 5% des hépatites Hépatite chronique active auto-immune de type I Femme (80%) Pic de fréquence = "10-20"

Plus en détail

Dermatose bulleuse de l adulte

Dermatose bulleuse de l adulte Examen National Classant Hors programme Dermatose bulleuse de l adulte C liniquement, une bulle est une collection liquidienne superficielle à contenu clair ou sérohématique de plusieurs millimètres de

Plus en détail

page: I Table des matières lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: I Table des matières lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante page: I lésions élémentaires causes Table des matières image alphabétique Sommaire Rappel histologique de la structure de la peau humaine page: II La gangrène........................... 31 L atrophie.............................

Plus en détail

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire

Plus en détail

Dermatologie et Rhumatologie

Dermatologie et Rhumatologie 3ème Colloque Interface 14 mars 2006 Dermatologie et Rhumatologie Deux disciplines soeurs Le contenu de ces pages est rédigé sous la seule responsabilité de ses auteurs Mastocytoses cutanées Bernard Cribier

Plus en détail

Maladies dentaires et de la cavité buccale chez le chien

Maladies dentaires et de la cavité buccale chez le chien Maladies dentaires et de la cavité buccale chez le chien Hyperparathyroïdisme secondaire Hyperparathyroïdisme secondaire à une insuffisance rénale chronique. étail de l animal apathique, avec suspicion

Plus en détail

Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement

Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement Ce sont des pathologies qui ne sont pas spécifiques de la cavité buccale (elles peuvent aussi affecter la peau par exemple). Introduction

Plus en détail

Syndromes mononucléosiques (SMN)

Syndromes mononucléosiques (SMN) Syndromes mononucléosiques (SMN) Présence dans le sang de grands lymphocytes polymorphes à cytoplasme hyperbasophile. L affection principale de ce syndrome est la mononucléose infectieuse à EBV. 1 Diagnostic

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... i. Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1

Table des matières. Table des matières... i. Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1 Table des matières Table des matières... i Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1 1. INTRODUCTION... 2 2. MOLÉCULES PRINCIPALES... 3 2.1 Antigènes... 3 2.2 Anticorps... 4 2.3 Récepteurs

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique UE Revêtement Cutané (2015) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Différents types de

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE

DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE STOMATITES VESICULEUSES ET BULLEUSES S. AGBO-GODEAU Consultation de Pathologie de la Muqueuse Buccale Service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale Pr P.GOUDOT GHPS-Ch FOIX CESOC-23/11/2012 DÉMARCHE

Plus en détail

Moyens d étude de la peau

Moyens d étude de la peau Moyens d étude de la peau Dr. Yannick Le Corre yalecorre@chu-angers.fr Service de Dermatologie Vénéréologie Pr. L. Martin 2011-2012 CHU Angers UE Revêtement cutané Dermoscopie ou Dermatoscopie Examen de

Plus en détail

Pemphigoïde bulleuse :

Pemphigoïde bulleuse : le point sur Pemphigoïde bulleuse : une dermatose du grand âge à mieux connaître Rev Med Suisse 2013 ; 9 : 2049-53 S. Perivier L. Toutous Trellu Dr Samuel Perivier Service de gériatrie Dr Laurence Toutous

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Purpuras chez l adulte*

Purpuras chez l adulte* Examen National Classant Orientation diagnostique devant : Purpuras chez l enfant et chez l adulte Purpuras chez l adulte* B. CRICKX (Paris, Bichat), F. PIETTE (Lille), J.-C. ROUJEAU (Créteil), J.-M. BONNETBLANC

Plus en détail

EXAMEN P2 21 mai 2012 UE revêtement cutané

EXAMEN P2 21 mai 2012 UE revêtement cutané 25 QCM divers + 20 QCM-cas cliniques EXAMEN P2 21 mai 2012 UE revêtement cutané QCM divers (indiquez les réponses justes) 1) Histologie de la peau A. Cette coupe histologique de peau se situe au niveau

Plus en détail

ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT.

ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT. ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT. Classification des hypersensibilités selon Gell et Coombs Type Mécanisme Pathologies I Hypersensibilité immédiate (anaphylaxie) - Sensibilisation

Plus en détail

Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes

Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC POSITIF DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE PRINCIPALES MALADIES Objectifs pédagogiques Diagnostiquer une pemphigoïde bulleuse,

Plus en détail

Item 288 Troubles des phanères : onyxis

Item 288 Troubles des phanères : onyxis Item 288 Troubles des phanères : onyxis PATHOLOGIE UNGUÉALE DES DOIGTS Objectif pédagogique Recueillir les données sémiologiques d un onyxis et orienter le diagnostic étiologique. La pathologie unguéale

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

Diagnostic positif Taux de PN éosinophiles > 500/mm3

Diagnostic positif Taux de PN éosinophiles > 500/mm3 Le Polynucléaire éosinophile S Caractéristiques générales Cellule tissulaire, naissent dans la moelle osseuse Transitent brièvement dans le sang (6 à 8 heures) avant de passer dans les tissus: poumons,

Plus en détail

Cas cliniques. Monsieur L., 25 ans. Urticaire : aspect histologique. Comment confirmer le diagnostic?

Cas cliniques. Monsieur L., 25 ans. Urticaire : aspect histologique. Comment confirmer le diagnostic? Monsieur L., 25 ans Cas cliniques Camille Francès Service de Dermatologie Allergologie Hôpital Tenon camille.frances@tnn.aphp.fr Cuisinier, célibataire, sans enfant; Pas d antécédent personnel ou familial;

Plus en détail

Table des matières. I. Modules transdisciplinaires. I. Modules transdisciplinaires. Connaissances. Connaissances

Table des matières. I. Modules transdisciplinaires. I. Modules transdisciplinaires. Connaissances. Connaissances Table des matières Liste des auteurs et collaborateurs............................ Avant-propos................................................. Abréviations.................................................

Plus en détail

Les s lésions ns é lémentaire r s s dermatologiques

Les s lésions ns é lémentaire r s s dermatologiques Les lésions élémentaires dermatologiques 1-Introduction: - Les lésions élémentaires sont multiples et leur connaissance est indispensable pour le diagnostic des dermatoses. -peuvent être : - primaires,

Plus en détail

ED 2 Histologie / Anatomopathologie

ED 2 Histologie / Anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2015) ED 2 Histologie / Anatomopathologie Audrey Gros et Béatrice Vergier (CHU Bordeaux) Différenciation d un kératinocyte couche cornée couche claire Peau épaisse couche granuleuse

Plus en détail

PATHOLOGIES VULVAIRES. Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon

PATHOLOGIES VULVAIRES. Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon PATHOLOGIES VULVAIRES Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon Pathologies vulvaires Ulcérations génitales Infectieuses Dermatose bulleuse Aphte Localisation génitale des dermatoses générales Pathologie

Plus en détail

PEMPHIGOÏDE DES MUQUEUSES

PEMPHIGOÏDE DES MUQUEUSES PEMPHIGOÏDE DES MUQUEUSES ( pemphigoïde cicatricielle, épidermolyse bulleuse acquise, dermatose à IgA linéaire avec atteinte muqueuse) deuxième fiche d'information pour les patients Les fiches d'informations

Plus en détail

Psoriasis. Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées.

Psoriasis. Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées. Psoriasis Comment reconnaître le psoriasis? Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées. La lésion élémentaire est une plaque érythematosquameuse arrondie ou ovalaire,

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN CONDUITE A TENIR DEVANT «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN MOTIFS DE RECOURS Contact avec un allergène connu Eruption cutanée, bulles Œdème de la face Gène respiratoire, détresse

Plus en détail

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle 18 ème Congrès National de la STPI Les Pityrosporoses B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle Définition Mycoses superficielles à Malassezia (Pityrosporon ovale) Levures lipophiles commensales

Plus en détail

Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités Physiopathologie... 3 2. Lupus et anatomie pathologique... 3 2.1.

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Orientation diagnostique devant une ulcération ou érosion des muqueuses orales et génitales (343) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie

Plus en détail

Revêtement cutané Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées. Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées

Revêtement cutané Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées. Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées 07/04/15 GRANGEON Anastasia L2 (CR : Hamza Berguigua) Revêtement cutané Dr Sophie Jego 12 pages Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées Plan A. Organisation du tissu cutané B. Fonctions physiologiques

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales

Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Conduite à tenir devant des érosions et ulcérations génitales et orales...

Plus en détail

Les dermatoses bulleuses de l adulte : orientation diagnostique et conduite à tenir Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004

Les dermatoses bulleuses de l adulte : orientation diagnostique et conduite à tenir Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 Les dermatoses bulleuses de l adulte : orientation diagnostique et conduite à tenir Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 Pré-Requis : Reconnaissance d une bulle Résumé : Une bulle est une collection

Plus en détail

Le groupe des dermatoses neutrophiliques (DN) réunit plusieurs maladies

Le groupe des dermatoses neutrophiliques (DN) réunit plusieurs maladies Atlas Concepts de dermatoses et de maladies neutrophiliques The neutrophilic dermatoses and diseases concepts N. Ortonne (Service d anatomie et de cytologie pathologiques, hôpital Henri-Mondor, Créteil)

Plus en détail

MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE

MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE MALADIE DE HODGKIN DEFINITION I - HISTOPATHOLOGIE II - DIAGNOSTIC A - Circonstances du diagnostic B - Diagnostic de certitude = biopsie ganglionnaire C - Bilan d extension III - FORMES CLINIQUES IV - PRONOSTIC

Plus en détail

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005)

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie. Résumé : L'érythème est une rougeur

Plus en détail

Vasculopathies. Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante

Vasculopathies. Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Vasculopathies Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Pathologies vasculaires Vasculite leucocytoclasique Granulome faciale et Erythema elevatum diutinum Polyartérite noueuse Cryoglobulinémie Vasculite

Plus en détail

Expression cutanée des reactions médicamenteuses

Expression cutanée des reactions médicamenteuses Expression cutanée des reactions médicamenteuses Dr. med. Thomas Harr, MA Unité d allergologie Service d immunologie et d allergologie Département de médecine interne Hôpitaux Universitaires de Gèneve

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

Etiologie : - primaire: enfant, déficit en IgA, en lymphocytes

Etiologie : - primaire: enfant, déficit en IgA, en lymphocytes Immunité Barrière cutanée ou muqueuse puis système immunitaire Immunité innée - réponse immédiate (minutes) aspécifique - inflammation locale ou généralisée (rougeur, chaleur, douleur, œdème) - composante

Plus en détail

Toxidermies. A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes

Toxidermies. A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes Toxidermies A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes Introduction Médicament Effet thérapeutique recherché Effets indésirables (tous organes++) Le médicament fait partie de quasiment toutes les listes

Plus en détail

ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON LES DERMATOSES A MEDIATION IMMUNE RARES DES EQUIDES THESE

ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON LES DERMATOSES A MEDIATION IMMUNE RARES DES EQUIDES THESE ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON Année 2006 - Thèse n 016 LES DERMATOSES A MEDIATION IMMUNE RARES DES EQUIDES THESE Présentée à l UNIVERSITÉ CLAUDE-BERNARD - LYON I (Médecine - Pharmacie) et soutenue

Plus en détail

Brûlures de l enfant

Brûlures de l enfant Brûlures de l enfant Epidémiologie 3 e rang des accidents de l enfant 0-4 ans ; moyenne 2 ans ; garçons +++ Etiologies Brûlures thermiques : o Ebouillantage ; projection ; immersion ; flammes, incendies,

Plus en détail

Anticorps anti-nucléaires et anticorps anti-centromères

Anticorps anti-nucléaires et anticorps anti-centromères MÉMENTO DEFINITION DU BIOLOGISTE Anticorps anti-nucléaires et anticorps anti-centromères Les anticorps anti-nucléaires (AAN) sont des auto-anticorps réagissant avec divers constituants du noyau cellulaire

Plus en détail

CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES

CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES LYMPHOMES MALINS T / NK Lymphomes malins T précurseurs LM lymphoblastique T / Leucémie aiguë lymphoblastique T Lymphomes malins T matures ( périphériques

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol Renseignements posologiques Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol crème USP, 0,05 % p/p Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol pommade USP, 0,05 % p/p Classe thérapeutique Corticostéroïde topique

Plus en détail

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto Syndrome de Stevens-Johnson Pr A Galetto 1 CAS Une garçon de 7 ans a de la fièvre et des douleurs en avalant depuis 5 jours. Il y a deux jours, une éruption a débuté sur son thorax avec des macules qui

Plus en détail

~ 1 ~ LES DIFFERENTS TYPES DE MALADIES BULLEUSES AUTO- IMMUNES ET TOXIQUES Intervention du Professeur Jean Claude Roujeau

~ 1 ~ LES DIFFERENTS TYPES DE MALADIES BULLEUSES AUTO- IMMUNES ET TOXIQUES Intervention du Professeur Jean Claude Roujeau ~ 1 ~ LES DIFFERENTS TYPES DE MALADIES BULLEUSES AUTO- IMMUNES ET TOXIQUES Intervention du Professeur Jean Claude Roujeau Ce titre est très général, raison pour laquelle je risque de vous décevoir car,

Plus en détail

Pathologies vulvaires. Dermatoses à localisation vulvaire. Lichénification. Lichénification. Lichen scléreux vulvaire. Lichen scléreux vulvaire (LSV)

Pathologies vulvaires. Dermatoses à localisation vulvaire. Lichénification. Lichénification. Lichen scléreux vulvaire. Lichen scléreux vulvaire (LSV) Pathologies vulvaires Dr F Caquant Dermatoses à localisation vulvaire Lichénification Lichénification Hyperplasie épithéliale bénigne Aspect quadrillé pachydermique Grisâtre ou rosé Ttt = Dermocorticoïdes

Plus en détail

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies ü Délai d'apparition des différentes toxidermies Quelques minutes à quelques heures : urticaire De 24 à 48h : - Pustulose éxanthémateuse aiguë généralisée - Erythème pigmenté fixe J7-J21 : - Exanthème

Plus en détail

Item 152: candida, dermatophytes

Item 152: candida, dermatophytes Item 87 Item 152: candida, dermatophytes Facteur favorisant (DB, macération, obésité, défaut d hygiène) à rechercher et à traiter Candida: pathogène peau; saprophyte muqueuse Enduit blanchâtre, détachable,

Plus en détail

Mort cellulaire. Lara Chalabreysse

Mort cellulaire. Lara Chalabreysse Mort cellulaire Lara Chalabreysse 1 1/ Apoptose 2 Définition Forme de mort cellulaire Eliminer les cellules indésirables Étapes coordonnées programmées Gènes dédiés à cette tache Implications Développement

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention : toxidermies médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention : toxidermies médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A172 A178 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie.

Plus en détail

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et distinguer une rougeole, une rubéole, un herpès, un mégalérythème épidémique,

Plus en détail

L APPAREIL TÉGUMENTAIRE. N de TALANCE

L APPAREIL TÉGUMENTAIRE. N de TALANCE N de TALANCE Surface :2 m 2 Poids moyen :15 % de celui d un adulte 2 principaux tissus: L épiderme Le derme L hypoderme 1 STRUCTURE: Epiderme:tissu composé de multiples couches,en perpétuel renouvellement

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE

T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE D OSSIER T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE et i n t e r p r é t a t i o n d e s p r i n c i p a u x s i g n e s h i s t o l o g i q u e s Mai 2011 La biopsie cutanée est un acte simple qui est réalisé

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Cas 1 Ces lésions cutanées douloureuses sont apparues sur les membres inférieurs d une patiente. Par ailleurs, l état de santé général de celle-ci est bon. Les lésions purpuriques

Plus en détail

Etude épidémio-clinique et prise en charge du pemphigus auto -immun au CNAM (Ex-Institut Marchoux), Bamako (Mali)

Etude épidémio-clinique et prise en charge du pemphigus auto -immun au CNAM (Ex-Institut Marchoux), Bamako (Mali) République du Mali Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTÈRE DE l ÉDUCATION NATIONALE UNIVERSITÉ DE BAMAKO Faculté de Médecine de Pharmacie et D Odonto- Stomatologie ANNEE : 2007-2008 Thèse Nº.. Etude épidémio-clinique

Plus en détail

Les allergies cutanées: cellules impliquées, mécanismes, diagnostic et explorations

Les allergies cutanées: cellules impliquées, mécanismes, diagnostic et explorations Les allergies cutanées: cellules impliquées, mécanismes, diagnostic et explorations Aurélie Du-Thanh Département de dermatologie CHU Montpellier a-du_thanh@chu-montpellier.fr Classification de Gell et

Plus en détail

Item 114. Eczéma contact

Item 114. Eczéma contact Item 114 Eczéma contact Item 183: eczéma de contact Hypersensibilité cellulaire retardée ; Haptène Diagnostic clinique: prurit; érythème, vésicules, suintement, croutes. Recherche par interrogatoire +++,

Plus en détail

Inflammations granulomateuses

Inflammations granulomateuses Pathologie Générale Inflammation et Cicatrisation Inflammations granulomateuses Pr Gérard ABADJIAN USJ 2014 Définitions et introduction Granulome inflammatoire ensemble des éléments cellulaires (leucocytaires,

Plus en détail

Item 204 : Grosse jambe rouge aiguë (d'origine infectieuse), érysipèle, cellulite...

Item 204 : Grosse jambe rouge aiguë (d'origine infectieuse), érysipèle, cellulite... Item 204 : Grosse jambe rouge aiguë (d'origine infectieuse), érysipèle, cellulite... Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une grosse jambe rouge

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Des journées scientifiques pour accompagner l arrivée des nouvelles molécules qui vont modifier

Plus en détail

Item 314 : Exanthème - Erythrodermie

Item 314 : Exanthème - Erythrodermie Item 314 : Exanthème - Erythrodermie Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 CAT devant un éxanthème fébrile...1 ENC : OBJECTIFS Devant un exanthème ou une érythrodermie, argumenter

Plus en détail

Dermatologie ACNÉ ET FURONCULOSE

Dermatologie ACNÉ ET FURONCULOSE ACNÉ ET FURONCULOSE ACNÉ CONGLOBATA Acné suppurative chronique Evolution cicatricielle Lésions polymorphes et nombreuses : nodules, pustules, kystes, comédons FURONCULOSE Furoncles à répétition Rechercher

Plus en détail

La maladie Qu est-ce que la pemphigoïde bulleuse? Combien de personnes sont atteintes de la maladie?

La maladie Qu est-ce que la pemphigoïde bulleuse? Combien de personnes sont atteintes de la maladie? PEMPHIGOÏDE BULLEUSE FICHE D'INFORMATION AUX PATIENPEMPHIGOIDE BULLEUSE Deuxième fiche d information pour les malades PREMIERE FICHE D'INFORMATION AUX PATIENTS Les fiches d'informations ont été rédigées

Plus en détail

Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis

Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 2 I Atteinte matricielle avec modification

Plus en détail

PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES)

PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES) PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES) I/Rappel A/ Description Noyau polylobé d où le terme polynucléaire Cytoplasme granuleux d où le terme granulocyte. Selon la coloration des granulations on

Plus en détail

Tests immunobiologiques dans le DRESS

Tests immunobiologiques dans le DRESS Tests immunobiologiques dans le DRESS PHYSIOPATHOLOGIE DE L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS Maculo-papular exanthema (MPE) Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms (DRESS) Mortality 10% Toxic epidermal

Plus en détail

Artérite à cellules géantes (Horton) Polyartérite noueuse (forme cutanée, systémique)

Artérite à cellules géantes (Horton) Polyartérite noueuse (forme cutanée, systémique) curriculum Vasculite allergique Karin Schad, Katrin Kerl, Reinhard Dummer, Antonio Cozzio Klinik für Dermatologie und Venerologie, UniversitätsSpital Zürich Quintessence P La vasculite allergique est la

Plus en détail

Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde

Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde Chapitre 2 Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde G. Falgarone, P. Nahon, M.-C. Boissier Résumé Le foie n'est pas habituellement le siège d'atteintes spécifiques lors de la polyarthrite rhumatoïde

Plus en détail