LE CONSEIL PHARMACEUTIQUE MEDICAMENTEUX A LA FEMME ALLAITANTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CONSEIL PHARMACEUTIQUE MEDICAMENTEUX A LA FEMME ALLAITANTE"

Transcription

1 LE CONSEIL PHARMACEUTIQUE MEDICAMENTEUX A LA FEMME ALLAITANTE Centre Midi-Pyrénées de Pharmacovigilance et d Information sur le Médicament, Mars 2010

2 Ce livret a été élaboré à l issue de la thèse «Médicaments et allaitement : enquête sur le conseil pharmaceutique auprès de 118 officines de Toulouse et son agglomération» pour le diplôme d Etat de Docteur en Pharmacie de Marjorie Barniol, sous la direction du Docteur Christine Damase-Michel, pharmacologue. La soutenance a eu lieu le 1 er avril Une conférence sur ce sujet a été donnée par les auteurs, dans le cadre de l Association pour la Formation Continue des Pharmaciens de Midi-Pyrénées (AFPM), le 30 novembre Nous remercions les équipes officinales, pharmaciens et préparateurs, qui ont participé à cette enquête. Nous remercions également le Dr Guyard-Boileau (Gynécologue-Obstétricien), le Dr Gandia (Pharmacocinéticien), et le Dr Pujol (Pharmacien d officine) pour leur aide dans la réalisation du questionnaire ainsi que pour la relecture des fiches conseils. Enfin, nous remercions l AFPM qui a permis la diffusion de ce livret

3 En France, le nombre de femmes allaitantes est en croissance ainsi que la durée moyenne d allaitement. Ceci augmente la probabilité d une prise médicamenteuse au cours de cette période. Nous vous proposons ce document, volontairement très synthétique, qui a été réalisé pour faciliter le conseil officinal à la femme qui allaite. Douze «petites pathologies» courantes y sont envisagées. Pour tous les symptômes abordés : - Les règles hygiéno-diététiques sont proposées en première intention (en haut du tableau). Elles peuvent suffire lorsque la gêne occasionnée est minime. - L arrêt de la consommation d alcool et/ou de tabac fait partie des recommandations habituelles chez la femme allaitant. Ces conseils ne sont pas repris pour chaque rubrique. - La phytothérapie et l aromathérapie malgré leurs origines «naturelles» peuvent entraîner des effets indésirables majeurs. - La phytothérapie est rarement étudiée au cours de l allaitement, son usage est donc déconseillé par précaution. - Quant aux huiles essentielles, elles peuvent s accumuler dans le lait en raison de leur forte liposolubilité. Leur emploi est donc fortement déconseillé. - L homéopathie «vraie*» présente une totale innocuité. Cependant, aucun essai clinique de bonne méthodologie n a permis de mettre en évidence son efficacité. Vérifier dans la composition l absence d alcool, de Teinture Mère, la présence seule de doses infinitésimales. Ainsi, il est possible d en conseiller à une femme allaitante en cas de pathologie bénigne. - Les conseils médicamenteux allopathiques ne sont applicables qu aux mères d enfants nés à terme et en bonne santé. La vigilance doit être accrue en fonction de l âge du nourrisson et de la durée du traitement (risque d accumulation). On préfèrera les spécialités contenant un seul principe actif. - Une réévaluation des symptômes en cas d aggravation ou en l absence d amélioration (après 48h) est nécessaire. La consultation médicale est alors vivement encouragée. *contenant uniquement des dilutions infinitésimales - 2 -

4 Dans ce document, pour une même symptomatologie, les principes actifs sont présentés par ordre alphabétique. Seuls les médicaments disponibles en conseil à l officine sont recensés. L information se présente en 3 colonnes : - La première colonne identifie la substance suivant la Dénomination Commune Internationale (ou le nom de la spécialité s il y a plusieurs principes actifs). - La deuxième colonne «Utilisation chez une femme qui allaite» préconise une conduite à tenir d administration parmi les 5 suivantes : Fortement déconseillée : Risque prouvé chez le nourrisson. Déconseillée : Suspicion de risque pour le nourrisson. Médicament non formellement proscrit si le bénéfice thérapeutique le justifie. A éviter par prudence : Données encore parcellaires. Médicament administrable si le bénéfice thérapeutique le justifie. : Données globalement rassurantes mais devant être enrichies. : Données disponibles et rassurantes. Fortement déconseillée Déconseillée A éviter par prudence Risque prouvé chez le nourrisson Suspicion de risque pour le nourrisson Pas formellement proscrit si le bénéfice thérapeutique le justifie Données encore parcellaires Médicament administrable si le bénéfice thérapeutique le justifie Données globalement rassurantes mais devant être enrichies Données disponibles et rassurantes - La troisième colonne «Risques et recommandations particulières» définit la nature du risque : potentiel ou avéré et mentionne des recommandations. Le classement parmi les cinq catégories ci-dessus a été réalisé après consultation des références mentionnées à la fin du document. Y ont été notamment recherchées les données suivantes : - physicochimiques : caractéristiques de la molécule : poids moléculaire, liposolubilité, ionisation, - pharmacocinétiques : - liaison aux protéines plasmatiques, demi-vie - absorption digestive - passage dans le lait - formation de métabolites actifs ou toxiques - cliniques : - dosage des concentrations plasmatiques et lactées du médicament chez la mère - dosage des médicaments chez le nourrisson - effets observés chez l enfant - possibilité d utilisation en en pédiatrie

5 Douleurs - Identifier la cause - Pour les douleurs d intensités modérées - Préférer les spécialités contenant un seul principe actif Aspirine à doses anti-inflammatoires Codéine à doses exonérées (< 30mg) (toujours en association) Fortement déconseillée Déconseillée Fortement déconseillée Lorsque le nouveau né a moins d une semaine (déficit congénital en vitamine K risque hémorragique) Un cas d acidose métabolique mais utilisation ponctuelle probablement sans danger Un cas de décès, 4 cas d apnée respiratoire mais utilisation ponctuelle probablement sans danger Ibuprofène En deuxième intention Kétoprofène A éviter par prudence Alternative ibuprofène Paracétamol En première intention Association paracétamol et caféine Phloroglucinol Si la dose journalière en caféine est inférieure à 300mg Pas de bénéfice par rapport au paracétamol seul Brûlures d estomac et remontées acides - Prise d AINS? - Eviter les plats épicés et le café - Favoriser les repas légers, pauvres en graisses - Après le repas, éviter de se pencher en avant et de pratiquer une activité physique - Porter des vêtements amples au niveau de l abdomen - Surélever la tête de lit de 10 à 15 centimètres Alginates Pas de passages de la barrière digestive Bicarbonate de sodium Fortement déconseillée Risque théorique d alcalose métabolique du nourrisson Carbonate de calcium et de magnésium Première intention Cimétidine Déconseillée Accumulation dans le lait Famotidine Déconseillée Sels d aluminium A éviter par prudence Risque de troubles digestifs - 4 -

6 Nausées et vomissement - Hydratation - Pour l alimentation préférer les féculents Métopimazine Si traitement ponctuel Diménhydrinate Déconseillée Risque théorique de sédation du nouveau né Diarrhées - Cause? Médicamenteuse (antibiotiques, ), Alimentaire, - Hydratation - Favoriser les féculents - Eviter les laitages, le café - Renforcer l hygiène (se laver les mains, nettoyer les toilettes, les poignées de porte ) Argiles En 1 ère intention Charbon Pas de passage de la muqueuse digestive Lopéramide En 2 ème intention Traitement ponctuel Nifurozaxide A éviter par prudence Pas d efficacité prouvée et manque de données Probiotiques Efficacité clinique non démontrée dans les diarrhées Racécadotril Déconseillée Données inexistantes - 5 -

7 Constipation - Prise de lopéramide les jours précédents? - Hydratation - Favoriser les aliments riches en fibres, les fruits, les légumes - Eviter les féculents, les repas riches en graisse - Pratiquer une activité physique régulière Gels et suppositoires à base Manque de données A éviter par prudence de bile de boeuf Laxatifs à Lactitol base de Lactulose polyols Sorbitol Séné Laxatifs Bourdaine stimulants Cascara Bisacodyl Mucilages Gomme de sterculia Psyllium Ispaghul Polyéthylène glycol Fortement déconseillée Pas de passages de la muqueuse digestive Risque théorique de diarrhée du nourrisson 1 ère intention Pas de passages de la muqueuse digestive Parrafine Sur une courte durée car diminution de l absorption des vitamines ADEK Suppositoires effervescents Action locale Suppositoires à la glycérine - 6 -

8 Hémorroïdes - Facteurs déclenchants? (constipation, stress, efforts physiques, ) - Eviter les plats épicés, le café, les repas riches en lipides - Traitement préventif de la constipation (voir la rubrique «constipation») - Importance de l hygiène - Pratiquer un exercice physique régulier Extrait de flavonoïdes (Daflon ) Traitement court / Pas de preuve de son efficacité Autres veinotoniques Déconseillée Pas de données Bismuth Fortement déconseillée Potentiellement toxique Benzocaïne Fortement déconseillée Risque de méthémoglobulinémie maternelle Traitements locaux contenant : Oxyde de zinc, Dioxyde de titane et Carraghenates Phenazone Déconseillée Un cas d anémie hémolytique (par voie orale) Pramocaïne Passage dans le lait très faible Troubles du sommeil - Eviter la consommation de café et de thé - Repas du soir léger - Favoriser le calme avant le coucher - Aller au lit dès que l envie s en fait sentir (respecter les signes annonciateurs) - Profiter des moments où l enfant dort pour dormir aussi Brome Fortement déconseillée Risque de somnolence, d hypotonie et de lésions cutanées chez le nourrisson Doxylamine Déconseillée Risque de sédation ou d'irritabilité du nouveau-né En général Manque de données Phytothérapie Contenant de Déconseillée Risque hépatotoxique la Ballote Prométhazine Déconseillée Risque de sédation ou d'irritabilité du nouveau-né - 7 -

9 Toux grasse - Boire pour fluidifier les sécrétions bronchiques - Humidifier l atmosphère Acétylcystéine Pas de preuve de son efficacité Ambroxol Fortement déconseillée Présence de brome Carbocistéine Pas de preuve de son efficacité Guaïfénésine A éviter par prudence Manque de données Toux sèche - Boire des boissons chaudes - Miel dans les boissons ou sous forme de pastilles - Bonbons à sucer - Aérer les pièces et humidifier l atmosphère Codéine Fortement déconseillée Un cas de décès et 4 cas d apnées respiratoires (Dérivé opiacé) Dextrométhorphane Fortement déconseillée Dérivé opiacé Helix pomatia Lierre grimpant A éviter par prudence Manque de données Oxéladine A éviter par prudence Manque de données Oxomémazine Déconseillée Risque de sédation ou d'irritabilité du nouveau-né Pentoxyvérine Fortement déconseillée 2 cas d apnées respiratoires Pholcodine Fortement déconseillée Dérivé opiacé Sirop Stodal Déconseillée Présence d alcool homéopathique Drosetux - 8 -

10 Maux de gorge - Sucer des bonbons (pastilles au miel) - Boire des boissons chaudes ou froides - Attention aux nombreuses formules contenant des terpènes Alpha-amylase Pas d efficacité prouvée Biclotymol Fortement déconseillée Dérivé phénolé Chlorexidine A éviter par prudence Pas d efficacité prouvée Flurbiprofène A éviter par prudence Guimauve A éviter par prudence Manque de données et efficacité non démontré Hexamidine A éviter par prudence Pas d efficacité prouvée Huiles essentielles Fortement déconseillée Risque de convulsions Ibuprofène 2 ème intention Lidocaïne Lysosyme Manque de données Pas d efficacité prouvée Paracétamol 1 ère intention Tétracaïne «Nez bouché» - Lavage nasal avec une solution à l eau de mer hypertonique ou isotonique - Humidifier l atmosphère Antiseptique nasal Pseudoéphédrine Hexamidine seule autres seule associée à un antihistaminique 1ère génération A éviter par prudence Déconseillée Fortement déconseillée Présence de terpènes dans les excipients Risque cardiologique et neurologique Vitamine C Traitement court /

11 Pas de bénéfice prouvé à son utilisation Allergies - Eviter les allergènes dans la mesure du possible - Pour les allergènes de maison : housses anti-acariens pour la literie. Lavage à 60 C deux fois/mois. Aérer et nettoyer les pièces régulièrement. Eviter la moquette. Eviter les animaux domestiques. - Pour les allergies durant la saison pollinique : éviter de sortir par temps chaud et sec. Diversifier les plantations dans le jardin. - Pratiquer des lavages au sérum physiologique (nasal et oculaire) Antihistaminiques 1 ère génération Phéniramine Chlorphénamine Diphénhydramine Etc.. Déconseillée Risque de sédation ou d'irritabilité du nouveau-né Cromoglycate de sodium Spray nasal ou gouttes oculaires Béclométhasone nasale Traitement bref Cétirizine Surveillance renforcée du nourrisson Loratadine Surveillance renforcée du nourrisson Préférer la Cétirizine qui a une demi-vie plus brève Acide N-acétyl-aspartylglutamique A éviter par prudence Manque de données

12 INDEX DCI ou familles Acétylcystéine Acide N-acétyl-aspartyl-glutamique Alginates Alpha-amylase Ambroxol Anti-histaminique 1 ère génération Argiles Aspirine seule Aspirine en association Béclométhasone nasale Benzocaïne Biclotymol Bismuth Brome Carbocistéine Carbonate de calcium et de magnésium Chlorphénamine (contenu dans) Diphénhydramine (contenu dans) Doxylamine (contenu dans) Phéniramine (contenu dans) Spécialités Broncoclar Codotussyl expectorant Exomuc Fluimicil Mucolator Mucomyst Mucothiol Solmucol Rhinaaxia Naaxia Gaviscon Maxilase Mégamylase Surbronc Muxol Gé Hexarhume Humex rhume Rhinofébral Actifed Dolirhumepro Donormyl Fervex Actapulgite Smecta Alka Saltzer Aspegic Aspirine du rhone Aspirine ph8 Aspirine Upsa Aspro Aspirine vitamine C Asproaccel Céphyl Humex rhume des foins Phlébocrème Phlébosup Sedorrhoïde Hexarhume Hexaspray Humex pastilles Solutricine pastilles Anusol Calcibronat Bronchokod Gé Muciclar Pectosan Rhinathiol Etc Rennie

13 Cétirizine seule Cétirizine + Pseudoéphédrine Charbon Chlorphénamine Cimétidine Codéine à visée antitussive LE CONSEIL PHARMACEUTIQUE MEDICAMENTEUX A LA FEMME ALLAITANTE Codéine à visée antalgique (en association) Cromoglycate de sodium nasal Cromoglycate de sodium oculaire Dextrométhorphane Diménhydrinate Diphénhydramine Doxylamine Extrait de flavonoïdes Famotidine Gels et suppositoires à base de bile de bœuf Guaïfénésine Guimauve Helix pomatia Ibuprofène Kétoprofène Laxatifs à base de polyols Laxatifs lubrifiants Actifed allergie Alairgix Cétirizine Gé Humex allergie Réactine ZyrtecSet Actifed duolp Humex rhinite allergique Charbon seul Carbolevure cf Anti-histaminique 1ère génération Stomédine Euphon Néo-codion Polery Tussipax Etc Algicalm Claradol codéine Codoliprane Migralgine Prontalgine Cromorhinol Allergocomod Alloptrex Cromabak Cromadoses Cromedil Cromoptic Multicrom Ophtacalm Opticron Dexir Ergix Pulmodexane Tussidane Vicks toux sèche Nausicalm cf Anti-histaminique 1ère génération cf Anti-histaminique 1ère génération Daflon Pepciduo Rectopanbiline Vicks expectorant Primadrill Hélicidine Advil Antarène Gé Intralgis Nureflex Nurofen Spedifen Upfen Toprec Duphalac Hepagrume Importal Transulose Lansoyl Lubentyl

14 Laxatifs stimulants Lierre grimpant Lopéramide Loratadine Lysosyme Métopimazine Mucilages Nifurozaxide LE CONSEIL PHARMACEUTIQUE MEDICAMENTEUX A LA FEMME ALLAITANTE Oxéladine Oxomémazine Oxyde de zinc, Dioxyde de titane et Carraghénates Paracétamol Pentoxyvérine Phenazone Phéniramine Phloroglucinol Pholcodine Pholcodine + Chlorphénamine Polyéthylène glycol Prométhazine Pseudoéphédrine Boldoflorine Contalax Dulcolax Fuca Modane Péristaltine Pursennide Senokot Activox expectorant Prospan Diarétyl Imodium Imossel Etc Loratadine Gé Cantalène Lysopaïne Vogalib Normacol sachet Spagulax Transilane Ercefuryl Panfurex Septidiaryl Etc Paxéladine Toplexil Titanoréine Claradol Dafalgan Doliprane Dolko Efferalgan Geluprane Paralyoc Toclase Vicks pectoral H.E.C cf Anti-histaminique 1ère génération Spasfon Atouxx Biocalyptol Clarix Dimétane Humex toux sèche Pholcodyl Respilène Hexapneumine Broncalène Forlax Movicol Transipeg Fluisedal Actifed Dolirhume Hexarhume Humex rhume Nurofen rhume Rhinadvil Rhinureflex

15 Sudafed Valda rhume Racécadotril Sels d'aluminium Suppositoires effervescents Tiorfast Maalox Rennieliquo Xolaam Eductyl

16 REFERENCES AFSSA : Agence Française de la Sécurité Sanitaire des Aliments : [Ressource électronique] Apports nutritionnels conseillés en vitamine C pour la population française révisée en 2003 (consulté le 15/03/09) AFSSaPS : Agence Française de la Sécurité Sanitaire des Produits de Santé [Ressource électronique] Retrait d un produit cosmétique contenant des dérivés terpéniques cosmetique-contenant-des-derivesterpeniques/(language)/fre-fr, Communiqué de presse du 3 décembre 2004 (consulté le 15/03/09) AFSSaPS : Agence Française de la Sécurité Sanitaire des Produits de Santé [Ressource électronique] Retrait de lots d ESCULAPE, lotion - OMEGA PHARMA France produits/retrait-de-lots-d-esculape-lotion-omega- PHARMA-FRANCE/(language)/fre-FR, Les alertes sanitaires, 06/01/2006 (consulté le 15/03/09) ALCORN J, Mc NAMARA PJ : Pharmacokinetics in the newborn. Adv Drug Deliv Rev., 2003, 29;55(5): ALJAZAF K., HALE T.W., IIETT K.F., et Al : Pseudoephedrine: effects on milk production in women and estimation of infant exposure via breastmilk. Br J Clin Pharmacol., 2003, 56(1): American Academy of Pediatrics Committee on Drugs : Transfer of drugs and other chemicals into human milk. Pediatrics., 1994, 93(1): American Academy of Pediatrics Committee on Drugs : Transfer of drugs and other chemicals into human milk. Pediatrics., 2001, 108(3): ANAES : Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé Allaitement maternel, mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de la vie de l enfant 2002, 177p. ARRAULT OLANOR, Aurélie Consommation de médicaments en post-partum : Etude comparative chez des femmes allaitant ou non leur enfant.- 139p. Th : Pharmacie : Toulouse : 2004, AUERBACH KG. : Breastfeeding and maternal medication use J Obstet Gynecol Neonatal Nurs., 1999, 28(5): A study of salicylate and caffeine excretion in the breast milk of two nursing mothers. J Anal Toxicol., 1982, 6(2): BALDWIN WF. Clinical study of senna administration to nursing mothers: assessment of effects on infant bowel habits. Can Med Assoc J., 1963, 89: BERLEY LO., KIRKSEY A. : Effects of different levels of vitamin C intake on the vitamin C concentration in human milk and the vitamin C intakes of breast-fed infants. Am J Clin Nutr., 1985, 41(4): BERLIN CM Jr, YAFFE SJ, RAGNI M : Disposition of acetaminophen in milk, saliva, and plasma of lactating women. Pediatr Pharmacol (New York)., 1980, 1(2): BITZEN PO., GUSTAFSSON B., JOSTELL KG., et Al : Excretion of paracetamol in human breast milk. Eur J Clin Pharmacol., 1981, 20(2): BRIGGS GG, FREEMAN RK, YAFFE SJ : Drugs in pregnancy and lactation. Baltimore : Lippincott Williams and Wilkins, 2005, 1858p. BRITISH NATIONAL FORMULARY London : The pharmaceutical press, 1993, 636p. CLARK JH., WILSON WG. : A 16-day-old breast-fed infant with metabolic acidosis caused by salicylate. Clin Pediatr (Phila)., 1981, 20(1): CNHIM : Centre National d Information sur le Médicament Hospitalier Médicaments et allaitement. Dossier du CNHIM, XVII, 5-6, COMBES, Julie Le conseil pharmaceutique à la femme allaitante.- 132p. Th : Pharmacie : Toulouse : 2005, COURTNEY TP., et Al : Excretion of famotidine in breast milk. Br J Clin Pharmacol., 1988, 26:639. (Cité dans DE SCHUITENEER B, DE CONINCK B. : Médicaments et Allaitement Guide de prescription des médicaments en période d allaitement. Paris : Arnette Blackwell, 1996, ) CRAT : Centre de Référence sur les Agents Tératogènes [Ressource électronique] Disponible sur : (consulté le 15/03/09) DAMASE-MICHEL C., ROLLAND M., TRICOIRE J. : Medicaments et allaitement maternel Encycl Méd Chir, Obstétrique, A-10, 2002, 14p. BAILEY DN, WEIBERT RT., NAYLOR AJ., et Al : DE CONINCK B., MOSTIN M., ELBOUZ S. :

17 Pentoxyverine-induced apnoea in a premature infant : a case report Przeglad Lekarski, 1995, 52: 179. DE SCHUITENEER B., DE CONINK B. : Médicaments et Allaitement Guide de prescription des médicaments en période d allaitement. Paris : Arnette Blackwell, 1996, 655p. DOROSZ : Guide pratique des medicaments. Paris : Maloine, 2007, EGLASH A, MONTGOMERY A., WOOD J. : Breastfeeding. Dis Mon. 2008, 54(6): E-LACTANCIA [Ressource électronique] Disponible sur (consulté le 15/03/09) FABER P., STRENGE-HESSE A. : Relevance of rhein excretion into breast milk. Pharmacology., 1988, 36, 1: FDA : FOOD AND DRUG ADMINISTRATION : [Ressource électronique] Use of Codeine By Some Breastfeeding Mothers May Lead To Life-Threatening Side Effects In Nursing Babies (consulté le 15/03/09) FEELEY RM., EITENMILLER RR., JONES JB. JR. et Al : Calcium, phosphorus, and magnesium contents of human milk during early lactation. J Pediatr Gastroenterol Nutr., 1983, 2(2): FERREIRA E. : Grossesse et allaitement : guide thérapeutique Montréal : Edition CHU Sainte Justine, 2007, 704p. FINDLAY J. W. A., BUTZ R. F., SAILSTAD J. M., et Al : Pseudoephedrine and triprolidine in plasma and breast milk of nursing mothers Br. J. clin. Pharmacol, 1984, 18, FINDLAY JW, DEANGELIS RL, KEARNEY MF, et Al : Analgesic drugs in breast milk and plasma. Clin Pharmacol Ther., 1981, 29(5): FLEISHAKER JC : Models and methods for predicting drug transfer into human milk. Adv Drug Deliv Rev., 2003, 55(5): FREI H., BÜHLMANN U., RUDIN O. : Toxic hemolytic anemia in the newborn infant following ingestion of a phenazone derivative (Cibalgin) via breast milk. Z Geburtshilfe Perinatol., 1985, 189(1): Could local anesthesia while breast-feeding be harmful to infants? J Pediatr Gastroenterol Nutr., 2001, 32(2): GLASGOW JF. : Reye s syndrome: the case for a causal link with aspirin. Drug Saf., 2006, 29(12): GREMMO-FEGER G., DOBRZYNSKI M., COLLET M.: Allaitement maternel et médicaments J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris)., 2003, 32(5): HAGEMANN TM : Gastrointestinal medications and breastfeeding. J Hum Lact., 1998, 14 (3): HALE Thomas W. : Medications and mother s milk. Amarillo : Hale publishing : 2006 : 1075p. HILBERT J., RADWANSKI E., AFFINE MB. et Al. : Excretion of loratadine in human breast milk. J Clin Pharmacol., 1988, 28 : HILDEBRANDT R., GUNDERT-REMY U. : Lack of pharmacological active saliva levels of caffeine in breast-fed infants. Pediatr Pharmacol (New York)., 1983, 3(3-4): ITO S., BLAJCHMAN A., STEPHENSON M., et Al : Prospective follow-up of adverse reactions in breast-fed infants exposed to maternal medication. Am J Obstet Gynecol., 1993, 168(5): JAMALI F., et Al : Salicylate in breast milk. Int J Pharmacol., 1981, 8: KOREN G. : Drinking alcohol while breastfeeding. Will it harm my baby? Can Fam Physician., 2002, 48: KOREN G., CAIRNS J., CHITAYAT D., et Al : Pharmacogenetics of morphine poisoning in a breastfed neonate of a codeine-prescribed mother. Lancet., 2006, 19;368(9536):704. LACTMED [Ressource électronique] Disponible sur (consulté le 15/03/09) LEIMGRUBER A. : Treatment of asthma and rhinitis during pregnancy and breast feeding Rev Med Suisse., 2007, 25;3(108): , LE MONITEUR DES PHARMACIES Les médicaments pendant l allaitement Cahier II, Cahier conseil N 2521, 2004, 7. GIGLIA RC, BINNS CW. : Alcohol, pregnancy and breastfeeding; a comparison of the 1995 and 2001 National Health Survey data. Breastfeed Rev. 2008,16(1): GIULIANI M., GROSSI GB., PILERI M., et Al : LEWIS JH., WEINGOLD AB. : The use of gastrointestinal drugs during pregnancy and lactation. Am J Gastroenterol., 1985, 80(11): MADADI P., KOREN G., CAIRNS J., et Al :

18 Safety of codeine during breastfeeding: fatal morphine poisoning in the breastfed neonate of a mother prescribed codeine. Can Fam Physician., 2007, 53(1): MARTINDALE The complete drug reference London : The Pharmaceutical Press : 2007 : p. MATHESON I., KRISTENSEN K., LUNDE PKM : Drug utilization in breast-feeding women. A survey in Oslo. Eur J Clin Pharmacol, 1990, 38, McNAMARA P.J., ABBASSI M. : Neonatal exposure to drugs in breast milk Pharm Res., 2004, 21(4): MENNELLA J. : Alcohol s effect on lactation. Alcohol Res Health., 2001;25(3): MENY RG., NAUMBURG EG, ALGER LS., et Al : Codeine and the breastfed neonate. J Hum Lact., 1993, 9(4): MERCK MANUEL : Manuel Merck de diagnostic et thérapeutique, Troisième édition française Paris : Edition d Après, 2000; 2793p. MORTIMER EA Jr. : Drug toxicity from breast milk? Pediatrics., 1977, 60(5): MOULINOU-REMONDET Fabienne Allaitement maternel : Etat des lieux à propos de 202 observations de la maternité de Figeac.-141p. Th : Médecine : Toulouse : 2003, PRESCRIRE REDACTION Constipation de l adulte : Prise en charge dans le cadre des soins primaires Rev Prescrire, 2004, 254(24) : PRESCRIRE REDACTION Antalgiques chez une femme qui allaite Rev Prescrire, 2004, 256(24) : PRESCRIRE REDACTION Euphytose : risque lié à la ballote? RevPrescrire, 2007, 286(27) : 620. PRESCRIRE REDACTION Plaintes de mauvais sommeil Rev Prescrire, 2007, 292(28) : PRESCRIRE REDACTION Situations courantes d automédication Rev Prescrire, 2008, 299(28) : PRESCRIRE REDACTION Situations courantes d automédication (suite) Rev Prescrire, 2008, 300(28) : REPROTOX [Ressource électronique] Disponible sur (consulté le 15/03/09) RIVIERE, Magali Médicaments et allaitement : étude prospective auprès d un échantillon de 200 femmes allaitant.-163p. Th : Pharmacie : Toulouse : 1995, RYU JE. : Caffeine in human milk and in serum of breast-fed infants. Dev Pharmacol Ther., 1985,8(6): NOTARIANNI LJ., OLDHAM HG., BENNETT PN. : Passage of paracetamol into breast milk and its subsequent metabolism by the neonate. Br J Clin Pharmacol., 1987, 24(1): OO CY, KUHN RJ, DESAI N, et Al : Active transport of cimetidine into human milk. Clin Pharmacol Ther., 1995, 58(5): ORTEGA D., VIVIAND X., LOREC AM, et Al : Excretion of lidocaine and bupivacaine in breast milk following epidural anesthesia for cesarean delivery. Acta Anaesthesiol Scand., 1999, 43(4): PRENTICE A. : Calcium requirements of breast-feeding mothers. Nutr Rev., 1998, 56(4): PRESCRIRE REDACTION Médicaments et allaitement Rev. Prescrire, 1992, 177(12) : PRESCRIRE REDACTION Traitement du reflux gastro-oesophagien de l adulte Rev.Prescrire, 1993, 126(13) : PRESCRIRE REDACTION Nifuroxazide dans la diarrhée aiguë un traitement inutile et non judicieux Rev.Prescrire, 1999, 197(19) : SAULNIER JL., MAURAIN C. : Médicaments, grossesse et allaitement. Paris : Frison Roche, 1987 SNEED SM., ZANE C., THOMAS MR. : The effects of ascorbic acid, vitamin B6, vitamin B12, and folic acid supplementation on the breast milk and maternal nutritional status of low socioeconomic lactating women. Am J Clin Nutr., 1981, 34(7): SOCIETE NATIONALE FRANÇAISE DE GASTROENTEROLOGIE ET SOCIETE ROYALE BELGE DE GASTROENTEROLOGIE : Conférence de consensus, 22 janvier 1999 «Reflux gastro-oesophagien de l adulte : diagnostic et traitement» SOMOGYI A., GUGLER R. : Cimetidine excretion into breast milk. Br J Clin Pharmacol, 1979, 6: STIER BJ, SIEVERDING L. : Pentoxyverine poisoning via maternal milk in a fully breast-fed newborn infant. Dtsch Med Wochenschr 1988; 113 : (Cité dans DE SCHUITENEER B, DE CONINCK B. : Médicaments et Allaitement Guide de prescription des médicaments en période d allaitement. Paris : Arnette Blackwell, 1996, ) TAREX

19 Paris : Vidal, 2008, 364p. THERIAQUE 2008 [Ressource électronique] Banque de données sur le médicament Disponible sur (consulté le 15/03/09) TOWNSEND RJ., BENEDETTI TJ., ERICKSON SH., et Al : Excretion of ibuprofen into breast milk. Am J Obstet Gynecol., 1984, 15;149(2): TURCK D. Allaitement maternel : les bénéfices pour la santé de l enfant et de sa mère Arch Pediatr., 2005, 12S3 : S145-S165. VIDAL 2008 [Ressource électronique] Disponible sur (consulté le 15/03/09) VIDAL DE LA FAMILLE [Ressource électronique] Le dictionnaire des médicaments Disponible sur (consulté le 15/03/09) VIDAL recos [Ressource électronique] L essentiel sur les recommandations thérapeutiques Disponible sur (consulté le 15/03/09) WALTER K., DILGER C. : Ibuprofen in human milk. Br J Clin Pharmacol., 1997, 44(2): WEIBERT RT., et Al : Lack of ibuprofen secretion into human milk Clin Pharm., 1982, 1(5): (Cité dans DE SCHUITENEER B, DE CONINCK B. : Médicaments et Allaitement Guide de prescription des médicaments en période d allaitement. Paris : Arnette Blackwell, 1996, ) WEIS H. : Loperamid in der Stillzeit kontraindiziert. Münch med Wschr, 1981, 123 : (Cité dans DE SCHUITENEER B, DE CONINCK B. : Médicaments et Allaitement Guide de prescription des médicaments en période d allaitement. Paris : Arnette Blackwell, 1996, )

20 CONTACTS Pour toutes questions concernant la femme enceinte ou allaitante, vous pouvez contacter le Centre Midi-Pyrénées de Pharmacovigilance et d Information sur le médicament: UNITE DE RENSEIGNEMENTS «MEDICAMENTS, GROSSESSE ET ALLAITEMENT» Tel : Fax :

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

Questions/Réponses. Mon enfant a de la fièvre : ce qu il faut savoir des médicaments antipyrétiques (médicaments pour faire baisser la fièvre)

Questions/Réponses. Mon enfant a de la fièvre : ce qu il faut savoir des médicaments antipyrétiques (médicaments pour faire baisser la fièvre) REPUBLIQUE FRANÇAISE Questions/Réponses Mon enfant a de la fièvre : ce qu il faut savoir des médicaments antipyrétiques (médicaments pour faire baisser la fièvre) 1. Qu est-ce que la fièvre et quels en

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Tube 2 g 3400935400567. Flacon 2 g 3400937686068 Aciclovir 2 g 3400935486844 TROUBLES CUTANES (Herpès)

Tube 2 g 3400935400567. Flacon 2 g 3400937686068 Aciclovir 2 g 3400935486844 TROUBLES CUTANES (Herpès) ANNEXE 1 Liste des médicaments de médication officinale à l exclusion des médicaments homéopathiques et des médicaments à base de plantes Les médicaments nouvellement ajoutés et les médicaments modifiés

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole

LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole Paris, le 7 Mars 2012 Sanofi annonce la mise à disposition dans les officines de Ipraalox 20 mg, à base de pantoprazole, une nouvelle marque

Plus en détail

NOTICE. HUMEX ALLERGIE LORATADINE 10 mg, comprimé Loratadine

NOTICE. HUMEX ALLERGIE LORATADINE 10 mg, comprimé Loratadine Page 1 sur 6 NOTICE ANSM - Mis à jour le : 12/06/2013 Dénomination du médicament Encadré HUMEX ALLERGIE LORATADINE 10 mg, comprimé Loratadine Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce

Plus en détail

ALLERGIE. CATEGORIE Indication PRODUIT VOIE d'administration Noms Commerciaux Doses habituelles QUANTITE

ALLERGIE. CATEGORIE Indication PRODUIT VOIE d'administration Noms Commerciaux Doses habituelles QUANTITE ALLERGIE CATEGORIE Indication PRODUIT VOIE d'administration Noms Commerciaux Doses habituelles QUANTITE ALLERGIE traitement des états de choc choc allergique adrénaline IM anapen 0,3 mg/0,3 ml 0,3 mg 1

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

MÉDICAMENTS M INS CHERS

MÉDICAMENTS M INS CHERS MÉDICAMENTS M INS CHERS 10 conseils malins! www.fmsb.be MÉDICAMENTS M INS CHERS 10 conseils malins! 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 DIALOGUEZ AVEC VOTRE MÉDECIN ET VOTRE PHARMACIEN... p 4 SANS ORDONNANCE, CHOISISSEZ

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl par comprimé enrobé.

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl par comprimé enrobé. RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. Dé nomination du mé dicame nt Bisolax 5 mg comprimés enrobés. 2. Composition qualitative e t quantitative Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl

Plus en détail

PATHOLOGIES COURANTES A L OFFICINE AU COURS DE LA GROSSESSE

PATHOLOGIES COURANTES A L OFFICINE AU COURS DE LA GROSSESSE UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE PHARMACIE DE GRENOBLE Année : 2011 N : PATHOLOGIES COURANTES A L OFFICINE AU COURS DE LA GROSSESSE THESE PRESENTEE POUR L OBTENTION DU DOCTORAT EN PHARMACIE DIPLOME

Plus en détail

La Cohorte des Grossesses du Québec

La Cohorte des Grossesses du Québec La Cohorte des Grossesses du Québec Outil pour la recherche en pharmacoépidémiologie périnatale Anick Bérard PhD FISPE Professeur titulaire, Faculté de pharmacie, Université de Montréal, Titulaire de la

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

Les antidépresseurs et l allaitement *

Les antidépresseurs et l allaitement * L ES AVANTAGES DE L ALLAITEMENT DÉPASSENT EN GÉNÉRAL LES RISQUES POTENTIELS Les antidépresseurs et l allaitement * par Sonia Boulanger et Brigitte Martin LA DÉCISION de commencer ou de poursuivre un traitement

Plus en détail

Café News. Bulletin d actualités destiné aux professionnels de l information. Echos de la recherche

Café News. Bulletin d actualités destiné aux professionnels de l information. Echos de la recherche N 1 Mai 2001 Santé et Café News Bulletin d actualités destiné aux professionnels de l information SOMMAIRE Echos de la recherche Café et maladie de Parkinson : un effet préventif? Café et céphalées de

Plus en détail

Partir du bon pied avec bébé... Ce que vous devez savoir

Partir du bon pied avec bébé... Ce que vous devez savoir Notre mission Partir du bon pied avec bébé... Ce que vous devez savoir Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir et d améliorer

Plus en détail

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE Objet : Sevrage d une dépendance physique aux opiacés ou apparentés Ce protocole tient compte de la sécurité du patient qui doit être optimale à son domicile comme en

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament. Elle contient des informations importante s pour

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES : Infirmières, infirmiers Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Initier

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Dulcolax bisacodyl 5 mg comprimés enrobés (bisacodyl)

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Dulcolax bisacodyl 5 mg comprimés enrobés (bisacodyl) NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Dulcolax bisacodyl 5 mg comprimés enrobés (bisacodyl) Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Spagulax M granulés. Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk)

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Spagulax M granulés. Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk) NOTICE 1 NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Spagulax M granulés Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk) Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle

Plus en détail

VIRAMUNE 200mg. Névirapine, NVP. INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse

VIRAMUNE 200mg. Névirapine, NVP. INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse VIRAMUNE 200mg Névirapine, NVP INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse Info-médicaments anti-vih en LSQ Octobre 2011 Français : LSQ : Viramune (200 mg) doit être pris à raison

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2011 PEDIAVEN AP-HP G15, solution pour perfusion 1000 ml de solution en poche bi-compartiment, boîte de 4 (CIP: 419 999-0) PEDIAVEN AP-HP G20, solution pour

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR THIOVALONE, suspension pour pulvérisation buccale Pivalate de tixocortol/digluconate de chlorhexidine Veuillez lire attentivement

Plus en détail

CRIXIVAN 400mg. Indinavir, IDV. IP inhibiteurs de la protéase

CRIXIVAN 400mg. Indinavir, IDV. IP inhibiteurs de la protéase CRIXIVAN 400mg Indinavir, IDV IP inhibiteurs de la protéase Info-médicaments anti-vih en LSQ Octobre 2011 Français : LSQ : Il faut prendre 2 comprimés de Crixivan à jeun d avoir mangé aux 8 heures (trois

Plus en détail

Gestion de la douleur chez les enfants

Gestion de la douleur chez les enfants Gestion de la douleur chez les enfants Il faut avoir lu le premier article sur la douleur qui s adresse aux adultes car ce texte se base sur celui-ci. La douleur chez l enfant c est un peu plus compliqué.

Plus en détail

Observatoire des prix

Observatoire des prix Dossier de presse Décembre 2014 Observatoire des prix des médicaments 2014 Présentation, résultats et analyse Contact presse : Laëtitia Verdier : 01 44 91 88 88 laetitia.verdier@famillesrurales.org www.famillesrurales.org

Plus en détail

KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine

KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

La constipation occasionnelle chez l adulte

La constipation occasionnelle chez l adulte Laconstipationoccasionnellechezl adulte Laconstipationsedéfinitparladiminutiondelafréquencedessellesendessousde3parsemaine. Cette définition ne constitue pas une règle absolue, la fréquence des selles

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Notice publique PERDOLAN - PÉDIATRIE

Notice publique PERDOLAN - PÉDIATRIE Notice publique PERDOLAN - PÉDIATRIE Lisez attentivement cette notice jusqu'à la fin car elle contient des informations importantes pour vous. Ce médicament est délivré sans ordonnance. Néanmoins, vous

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué

Le test de dépistage qui a été pratiqué élever CommenT UN enfant ayant une mucoviscidose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité a révélé que votre bébé pouvait être atteint de mucoviscidose. Le test de la sueur vient de confirmer

Plus en détail

MIGRAINE - TRAITEMENT

MIGRAINE - TRAITEMENT MIGRAINE - TRAITEMENT Restauration d une bonne qualité de vie Adapté à chaque patient Reposant sur trois axes : éviction des facteurs déclenchants traitement de crise traitement prophylactique ANAES 2002

Plus en détail

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Developé pour le Centre

Plus en détail

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Définition Le Candida albicans est un type de

Plus en détail

NOTICE Advantage pour chats

NOTICE Advantage pour chats NOTICE Advantage pour chats 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ ET DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE FABRICATION RESPONSABLE DE LA LIBÉRATION DES LOTS, SI DIFFÉRENT Titulaire

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES

SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES SUTURE D EPISIOTOMIE ET PRISE EN CHARGE DE LA CICATRICE; RECOMMANDATIONS AUX PATIENTES M. BERLAND Université Claude Bernard Lyon 1 Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud Charles Mérieux 1 METHODES

Plus en détail

RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ

RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ QUESTION : Est-ce que le café décaféiné est une alternative au café chez les patients qui souffrent d un RGO? AUTEUR : Alexis Du Cap (JUILLET 2009) SUPERVISEUR : Guylène Thériault

Plus en détail

Nurofen 400 Fastcaps, 400 mg capsules (molles) Ibuprofène

Nurofen 400 Fastcaps, 400 mg capsules (molles) Ibuprofène NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Nurofen 400 Fastcaps, 400 mg capsules (molles) Ibuprofène Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

Patchs contre la douleur contenant des dérivés de morphine. Réponses aux questions les plus fréquentes

Patchs contre la douleur contenant des dérivés de morphine. Réponses aux questions les plus fréquentes Patchs contre la douleur contenant des dérivés de morphine Réponses aux questions les plus fréquentes Introduction Quel objectif? Ce document constitue une aide dans la gestion au quotidien de votre douleur.

Plus en détail

Médicaments en vente libre : Considérations pour la pratique de la thérapie physique au Canada

Médicaments en vente libre : Considérations pour la pratique de la thérapie physique au Canada Médicaments en vente libre : Considérations pour la pratique de la thérapie physique au Canada Contexte L utilisation de médicaments par un professionnel de la santé n étant pas médecin évolue et dépend

Plus en détail

Prévention de la mort subite du nourrisson

Prévention de la mort subite du nourrisson Prévention de la mort subite du nourrisson Tous concernés! De quoi s agit-il? C'est le décès incompréhensible à première vue et imprévisible, le plus souvent pendant le sommeil, d un tout-petit qui semblait

Plus en détail

Stopper les rhinopharyngites

Stopper les rhinopharyngites n 46 Cahier II du n 2746 du 4 octobre 2008 Ne peut être vendu séparément ORDONNANCE CONSEIL IATROGÉNIE Stopper les rhinopharyngites SOMMAIRE EN PRATIQUE 2 Marlène Petit, pharmacienne La rhinopharyngite

Plus en détail

Carnet de suivi Lithium

Carnet de suivi Lithium Carnet de suivi Lithium Brochure d information sur les troubles bipolaires et leur traitement par lithium Nom : Ce carnet est important Si vous le trouvez, merci de le faire parvenir à l adresse cidessous

Plus en détail

Meloxidolor 5 mg/ml solution injectable pour chiens, chats, bovins et porcins

Meloxidolor 5 mg/ml solution injectable pour chiens, chats, bovins et porcins 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Meloxidolor 5 mg/ml solution injectable pour chiens, chats, bovins et porcins 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un ml contient: Principe actif: Méloxicam

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 BIPERIDYS 20 mg, comprimé pelliculé sécable (Boîtes de 20 et 40) Laboratoires PIERRE FABRE MEDICAMENT dompéridone Liste

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?"

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI? COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?" 106 Témoignage du Dr Benjamin Rimaud 107 La dénutrition protéino-énergétique de la personne âgée Quelques chiffres 1 A domicile " 4 à 10% des personnes âgées En

Plus en détail

Prescription des IPP en Gériatrie. Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent

Prescription des IPP en Gériatrie. Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent Prescription des IPP en Gériatrie Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent Inhibiteurs de la pompe à protons Mécanisme d action : Inhibition de H+/K+ ATPase diminution

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien :

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien : Module digestif Pathologie œsophagique I. Rappel anatomique : Etendu de 15 à 40 cm des arcades dentaires. D environ 25 cm de long. Constitué de 2 types de muscles. Recouvert par une muqueuse malpighienne

Plus en détail

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol.

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol. Notice publique MOTILIUM Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions,

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Liquides oraux : solutions, Préparation sirops pharmaceutique et suspensions en petites quantités Section des

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail

Vivez votre féminité sans souffrir.

Vivez votre féminité sans souffrir. Vivez votre féminité sans souffrir. PERDOFEMINA (lysinate d ibuprofène) est un médicament pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans. Pas d utilisation prolongée sans avis médical. Ne pas administrer

Plus en détail

NOTICE : INFORMATIONS DE L'UTILISATEUR. PANTOZOL Control 20 mg, comprimé gastrorésistant Pantoprazole

NOTICE : INFORMATIONS DE L'UTILISATEUR. PANTOZOL Control 20 mg, comprimé gastrorésistant Pantoprazole NOTICE : INFORMATIONS DE L'UTILISATEUR PANTOZOL Control 20 mg, comprimé gastrorésistant Pantoprazole Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice car elle contient des informations importantes

Plus en détail

epm > nutrition Formation & Conseil

epm > nutrition Formation & Conseil CATALOGUE FORMATIONS THEME : NUTRITION et SANTE Septembre 2011 Juin 2012 Journée Spéciale pour les Pharmaciens «Conseils Nutritionnels en Officine» Journées de Formation sur Paris «Nutrition de l Adulte»

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

BETADINE DERMIQUE 10 POUR CENT, solution pour application locale

BETADINE DERMIQUE 10 POUR CENT, solution pour application locale BETADINE DERMIQUE 10 POUR CENT, solution pour application locale Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement.

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

Carte de soins et d urgence

Carte de soins et d urgence Direction Générale de la Santé Carte de soins et d urgence Emergency and Healthcare Card Porphyries Aiguës Hépatiques Acute Hepatic Porphyrias Type de Porphyrie* Déficit en Ala déhydrase Ala Dehydrase

Plus en détail

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC TROPICAL Revigorante et vitalisante, tonique puissante du système nerveux. Digestive, antispasmodique. Stress, fatigue, dépression, insomnie Flatulence, indigestion, nausée,

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des

Plus en détail

Apport hydrique et boissons

Apport hydrique et boissons Besoin hydrique de l organisme L eau représente chez l homme adulte 60% de la masse corporelle, 50% chez la femme adulte et jusqu à 80% chez le nouveau-né. Par exemple un homme qui pèse 80 kilos est constitué

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE HESKA PERIOceutic Gel 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque dose unitaire contient : 2.1 Principe actif

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

Nous croyons que les principales causes de la perte de cheveux sont les suivantes :

Nous croyons que les principales causes de la perte de cheveux sont les suivantes : Nous croyons que les principales causes de la perte de cheveux sont les suivantes : Follicules encrassés. Accumulation de sébum secrété par les glandes sébacées. Accumulation de DHC (dihydrotestostérone)

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

Oui, les noix sont grasses, mais elles sont aussi bourrées de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines! Quant à son gras, principalement monoinsaturé, il est bon pour le coeur. Et, combiné à l'action

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

SPAGULAX MUCILAGE PUR, granulés en sachet-dose

SPAGULAX MUCILAGE PUR, granulés en sachet-dose SPAGULAX MUCILAGE PUR, granulés en sachet-dose Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pr votre traitement. Si vs avez d'autres

Plus en détail

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Sécrétion acide et peptique de l estomac Motricité œsophagienne et gastrique

Plus en détail

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis?

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Nathalie QUILES TSIMARATOS Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Ce que nous savons Le psoriasis Affection dermatologique très fréquente,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS Constance Legroux (DCEM3) QUELQUES CHIFFRES 150 000 toxicomanes en France, dont moins de Diminution de la mortalité grâce à la mise sur le

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Mon enfant a de l eczéma?

Mon enfant a de l eczéma? FONDATION Mon enfant a de l eczéma? Informations données aux parents et utiles aux enseignants Docteur Jacques ROBERT Pédiatre - Allergologue Centre Hospitalier LYON SUD Réalisé par la FONDATION POUR LA

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé Réflexe Prévention Santé Bien utiliser votre contrat Réflexe Prévention Santé Prenez votre santé en main Des spécialistes vous accompagnent Vous bénéficiez d un programme diététique Ce service est un programme

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Etat résultant d un apport alimentaire insuffisant par rapport aux besoins de l organisme Réduction des apports nutritionnels et/ou Augmentation

Plus en détail

NOTICE. DEBRICALM 100 mg, comprimé pelliculé Maléate de trimébutine

NOTICE. DEBRICALM 100 mg, comprimé pelliculé Maléate de trimébutine NOTICE ANSM Mis à jour le : 08/06/2010 Dénomination du médicament DEBRICALM 100 mg, comprimé pelliculé Maléate de trimébutine Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament.

Plus en détail

Composition chimique et effet antioxydant de l huile essentielle du Plectranthus aromaticus des Comores

Composition chimique et effet antioxydant de l huile essentielle du Plectranthus aromaticus des Comores QualiGREG Food Symposium 2èmes journées scientifiques sur la qualité des produits agroalimentaires dans la région Sud-ouest de l Océan Indien Composition chimique et effet antioxydant de l huile essentielle

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF Laurent ABRAMOWITZ Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard 95, Rue de Passy 75016

Plus en détail

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements Sous l'égide du Comité orléanais de la Fondation pour la Recherche Médicale Avec : - Isabelle COUILLIN,

Plus en détail

NOTICE. MERCRYL, solution pour application cutanée Chlorure de benzalkonium/digluconate de chlorhexidine

NOTICE. MERCRYL, solution pour application cutanée Chlorure de benzalkonium/digluconate de chlorhexidine NOTICE Dénomination du médicament Encadré MERCRYL, solution pour application cutanée Chlorure de benzalkonium/diluconate de chlorhexidine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament.

Plus en détail

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Place du Mini Nutritional Assessment (MNA) Gaëlle Soriano, Sophie Guyonnet Besoins nutritionnels chez la PA Les besoins énergétiques correspondent

Plus en détail