RÉPONSES AUX QUESTIONS FAISANT SUITE AU 2 E AFFICHAGE DU PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉPONSES AUX QUESTIONS FAISANT SUITE AU 2 E AFFICHAGE DU PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE"

Transcription

1 RÉPONSES AUX QUESTIONS FAISANT SUITE AU 2 E AFFICHAGE DU PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE Question 1 Conformément à l'article 76 de la Loi sur l'équité salariale, je vous soumets par écrit des observations au sujet de l'évaluation du poste de technicien(ne) en documentation afin d'obtenir des renseignements additionnels sur le processus d'évaluation. D'abord, permettez-moi de vous présenter mon grand étonnement, lors du deuxième affichage, de constater le faible correctif salarial apporté à cette fonction à prédominance féminine par le CIES-ENAP. Après consultation auprès de collègues occupant la même fonction que moi dans le Réseau de l'université du Québec, je constate qu'il y a de très grands écarts entre le résultat de l'enap et les correctifs salariaux des autres constituantes de l'uq. Même si nos descriptions de fonctions diffèrent un peu d'une constituante à l'autre, les techniciens en documentation font à peu de choses près les mêmes tâches, que ce soit un technicien au PEB ou un technicien à la référence ou au catalogage, puisque dans le réseau des bibliothèques de l'université du Québec, nous utilisons tous les mêmes outils et avons les mêmes types de clientèles. J'aimerais avoir des explications détaillées du Comité sur la façon dont le Plan d'évaluation a été appliqué sur la fonction de technicien en documentation, dans un premier temps sur l'historicité de cette fonction à prédominance féminine, et dans un deuxième temps, par rapport aux autres fonctions de l'enap. Réponse à la question 1 Comme le prévoit la Loi, le plan d évaluation a été appliqué sur la même base pour chacune des catégories d emploi évaluées. Les catégories d emplois se subdivisent en trois groupes, celles à prédominance féminine, à prédominance masculine et les emplois dits «neutres» (c est-à-dire sans prédominance). Ces derniers n ont pas à être évalués. Comme identifiée dans le 2 e affichage, la catégorie «technicien en documentation» est identifiée à prédominance féminine. Rappelons que pour la détermination de la prédominance féminine ou masculine d une catégorie d emplois, comme le prévoit la Loi, le comité a appliqué un ou l autre ou plusieurs des quatre critères prévus par celle-ci : 1

2 1. Au moins 60 % des personnes salariées de cette catégorie d emplois sont du même sexe; 2. L évolution historique du taux de représentation des femmes ou des hommes dans cette catégorie, au sein de l entreprise, confirme une prédominance ou l autre; Exemple : Deux postes de comptables sont présentement occupés par des femmes. Cette catégorie d emplois pourrait sembler, à première vue, à prédominance féminine. Or, une recherche sur le passé de l entreprise pourrait vous apprendre que les postes de comptables y ont toujours été occupés par des hommes. Il peut donc s agir d une catégorie d emplois à prédominance masculine dans cette entreprise; 3. Cette catégorie est couramment associée aux femmes ou aux hommes dans la société (stéréotypes occupationnels). Par exemple, les emplois suivants sont couramment associés aux femmes : caissière, hygiéniste dentaire, serveuse, bibliothécaire, couturière, secrétaire, technicienne de laboratoire médical, téléphoniste, réceptionniste, etc. D'autres sont couramment associés aux hommes : architecte, ingénieur, boucher, briqueteur-maçon, charpentier, conducteur de véhicule lourd, électricien, gardien, manœuvre, etc.; Exemple : Dans votre entreprise, la catégorie d emplois de téléphoniste comporte deux postes occupés par deux hommes. Bien que composée à 100 % d hommes, cette catégorie est tout de même considérée comme étant à prédominance féminine puisque dans la société elle est couramment associée aux femmes; 4. Il existe un écart significatif entre le taux de représentation des femmes et celui des hommes au sein de cette catégorie d emploi par rapport à leur proportion dans l effectif total; Exemple : Les femmes représentent 55 % des commis dans une entreprise, alors qu elles ne forment que 5 % de l ensemble des employés. En raison de cette disproportion, cette catégorie d emplois peut être considérée comme étant à prédominance féminine. La détermination de la prédominance a été réalisée au début du processus et le résultat apparaît dans les deux affichages. La méthodologie utilisée correspond aux usages en matière d évaluation de poste. En premier lieu, le comité a considéré les informations apparaissant dans les questionnaires remplis par les employés des différentes catégories et validés ensuite 2

3 par leur supérieur immédiat. Lorsqu un tel document n avait pas été rempli par les employés visés, le comité à eu recours aux descriptions de tâches. En l absence de documents officiels, des employés ont été rencontrés par le comité afin obtenir des compléments d information. Un guide d interprétation pour les membres du comité a été monté au cours du processus afin d assurer une cohérence dans l évaluation de chacune des catégories d emploi de l ENAP. En effet, comme le prévoit la Loi, le programme d équité salariale doit être réalisé au sein de chaque entreprise ou établissement. En l occurrence, même si certains outils ont été développés en commun, chaque établissement du réseau de l Université du Québec a procédé de façon autonome à la mise en place du programme d équité salariale. Question 2 J aimerais savoir si, lors des calculs des écarts salariaux, vous avez pris en compte les avantages payés par l École. Par exemple, Serge Paquette et Réjean Cimon (deux hommes sur des postes à prédominance masculine) se font payer une partie de leur stationnement (en plus des réclamations qu ils font pour leurs courses). Je ne sais pas si cette pratique était établie au 21 novembre 2001, 1 mais si c est le cas, les avantages à valeur pécuniaire doivent être pris en compte dans l établissement du salaire. Voir : 2) (diapositive (page 5) (point 7.2.1) Réponse à la question 2 Afin d établir la rémunération, le salaire correspond au taux maximum de salaire payé pour la catégorie d'emplois. S'il y a une échelle de progression avec un maximum qui s'atteint sur la base des années de service, c'est ce maximum qu il faut retenir. Les éléments de la rémunération flexible (pourboire, commissions, etc.), les avantages à valeur pécuniaire (régime de retraite, assurance collective, etc.) doivent être considérés si ils sont distincts d une catégorie d emploi à l autre. 1 Afin d éviter la personnalisation des situations, le comité a décidé de noircir le nom des personnes apparaissant dans la question. 3

4 Dans le cas des éléments qui servent à pallier un inconvénient ou une condition particulière de travail pour certains titulaires de la catégorie d emplois, ils ne doivent pas être considérés dans la rémunération d une catégorie d emploi. Il n a donc pas été nécessaire de retenir d autre forme de rémunération que le salaire horaire pour la comparaison de la rémunération. Question 3 Si je reçois 20 % de , 40 % de , 60 % de et 80 % de , est-ce que ça veut dire que je recevrai le solde pour chacune de ces années (80 %, 60 %, 40 % et 20 %) éventuellement? Réponse à la question 3 Les ajustements salariaux déterminés peuvent être effectués en une seule fois ou étalés sur un maximum de quatre ans. Dès qu il y a étalement, les ajustements salariaux sont faits une fois l an à la même date et le montant de chacun des ajustements doit être égal. À titre d exemple, la correction d un écart salarial de 1,00 $ l heure pourrait se faire selon les modalités suivantes : Étalement 20 nov Aucun 10,00 $ 11,00 $ 1 an 10,00 $ $ 11,00 $ 2 ans 10,00 $ 10,33 $ 10,66 $ 11,00 $ 3 ans 10,00 $ 10,25 $ 10,50 $ 10,75 $ 11,00 $ 4 ans 10,00 $ 10,20 $ 10,40 $ 10,60 $ 10,80 $ 11,00 $ Le calcul des montants rétroactifs sera fait en considérant un étalement des ajustements pour les quatre premières années soit, de novembre 2001 à novembre Pour la deuxième période de la rétroactivité, le montant total du nouveau salaire sera appliqué, et ce, jusqu à la date de l application du nouveau taux. 4

5 Question 4 Je tiens à vous remercier pour le travail accompli dans le cadre de l équité salariale. J aimerais savoir pourquoi le pointage des évaluations pour chaque emploi n est pas mentionné dans le deuxième affichage. C est bien beau le montant accordé, mais j aimerais connaître les points attribués pour chaque fonction lors des évaluations. Sinon c est assez difficile de savoir où les postes se situent les uns par rapport aux autres et il devient impossible d analyser les résultats. En effet, tel qu indiqué dans le bulletin Info équité de juillet 2002 ( : «Le deuxième affichage doit contenir les informations suivantes : les résultats de l évaluation des emplois, les résultats de leur comparaison, les résultats de l estimation des écarts de salaires et les résultats du calcul des ajustements salariaux; les modalités de versement des ajustements salariaux; la copie des résultats du premier affichage; les renseignements sur les droits et les recours des personnes salariées. Il pourrait également contenir les éléments suivants : la date de l affichage; le pointage appliqué à chacun des facteurs ou des sous-facteurs d évaluation; les résultats de l évaluation des catégories d emplois.» Donc, il manque au deuxième affichage : les résultats de l évaluation des emplois, les résultats de leur comparaison, les résultats de l estimation des écarts de salaires. Par contre, il est facile d y trouver le résultat des ajustements salariaux. Comme mentionné plus tôt, il manque indéniablement le pointage appliqué à chacun des facteurs ou des sous-facteurs d évaluation et les résultats de l évaluation des catégories d emplois. Merci de clarifier le tout. Réponse à la question 4 Comme précisé dans la question, certaines informations «doivent» être contenues dans le deuxième affichage et d autres «peuvent» être contenues. Le modèle de notre affichage a été soumis à des représentants de la Commission de l équité salariale. Ceux-ci nous ont confirmé que la présentation du rangement des catégories d emploi en ordre croissant et la présentation des écarts salariaux 5

6 répondaient aux exigences de la Loi en ce qui a trait à ce que «doit contenir» le deuxième affichage. Question 5 À la suite du deuxième affichage du programme d'équité salariale de l'enap, j'aimerais savoir à quel poste à prédominance masculine a été comparé le poste de conseiller en communication pour déterminer que ce dernier n'avait pas droit à un ajustement? Réponse à la question 5 Afin d estimer les écarts salariaux, nous avons utilisé la méthode globale d estimation des écarts salariaux qui consiste d abord à tracer la courbe salariale de l ensemble des catégories d emplois à prédominance masculine visées par un exercice d équité salariale. Cette méthode permet de constater si la rémunération de chacune des catégories d emplois à prédominance féminine est inférieure au point correspondant à sa valeur sur la courbe masculine. Le positionnement de la catégorie «conseiller en communication» s est fait par rapport au point correspondant à la courbe salariale des catégories à prédominance masculine et non par rapport à une catégorie à prédominance masculine en particulier. Pour faciliter la compréhension, voici une illustration de cette méthode : Si nous avions utilisé la méthode individuelle par paire, nous aurions alors effectivement identifié chaque catégorie d emploi à prédominance féminine avec une catégorie à prédominance masculine et identifier l écart salarial à partir de l écart entre les deux. 6

L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX

L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX Novembre 2005 L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX (articles 60 à 68) La Loi sur l équité salariale vise à corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l égard des

Plus en détail

Michael Rossy Ltée Programme d équité salariale Préparé par le comité d équité salariale 15 juillet 2015

Michael Rossy Ltée Programme d équité salariale Préparé par le comité d équité salariale 15 juillet 2015 Michael Rossy Ltée Programme d équité salariale Préparé par le comité d équité salariale 15 juillet 2015 Page 1 de 6 RAPPORT SUR L ÉQUITÉ SALARIALE 2 ième AFFICHAGE Nom de l employeur : Michael Rossy Ltée

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE SUR L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMENT LIRE L AFFICHAGE SUR L ÉQUITÉ SALARIALE Juillet 2002 COMMENT LIRE L AFFICHAGE SUR L ÉQUITÉ SALARIALE La Loi sur l équité salariale oblige ts les employeurs dont l entreprise compte 10 personnes salariées plus à réaliser une démarche d équité

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 100 personnes salariées ou plus La Loi sur

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

Annexe. au mémoire présenté par. BCT Consultation Inc. dans le cadre des consultations publiques sur la. Loi sur l équité salariale

Annexe. au mémoire présenté par. BCT Consultation Inc. dans le cadre des consultations publiques sur la. Loi sur l équité salariale Annexe au mémoire présenté par BCT Consultation Inc. dans le cadre des consultations publiques sur la Loi sur l équité salariale Mars 2003 AVANT-PROPOS Cette annexe se veut un document complémentaire au

Plus en détail

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 AVRIL 2012 Les questions liées à l application de l étalement seront traitées

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Date d approbation du projet Date de début du projet Date de fin du projet. Total (Hommes) Total (Femmes) Notre total d heures de travail

Date d approbation du projet Date de début du projet Date de fin du projet. Total (Hommes) Total (Femmes) Notre total d heures de travail COR/2015/02755 Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador Ministère des Affaires municipales et intergouvernementales Programme d emploi pour l amélioration des collectivités 2015-2016 Rapport final Liste

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 15085 Québec, le : 12 juillet 2012 Membre : Carol Robertson, commissaire Personne salariée et Partie plaignante Fondation du Centre hospitalier de l Université

Plus en détail

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale?

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale? Foire aux questions Qu est-ce que l équité salariale? Selon la Commission de l équité salariale, le principe de l'équité salariale réfère au droit des personnes occupant un emploi à prédominance féminine,

Plus en détail

Information Circular Circulaire d information Ref. ICC/INF/2005/004. Date: 18 août 2005. 1. Étude de qualification des emplois

Information Circular Circulaire d information Ref. ICC/INF/2005/004. Date: 18 août 2005. 1. Étude de qualification des emplois Le Greffe The Registry Information Circular Circulaire d information Ref. ICC/INF/2005/004 Date: 18 août 2005 Étude de qualification des emplois achevée en mai 2005 La présente circulaire a pour objet

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 38996 FRA Québec, le : 17 septembre 2015 Membre : Lise Simard, commissaire Commission de l équité salariale et Fondation SRA Partie mise en cause Résolution

Plus en détail

PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DE L INRS FOIRE AUX QUESTIONS 1

PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DE L INRS FOIRE AUX QUESTIONS 1 PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DE L INRS FOIRE AUX QUESTIONS 1 Liste des questions 1. Pourquoi parle-t-on toujours du 21 novembre 2001? 2. Qui est couvert par le présent affichage? 3. Quelle est la différence

Plus en détail

pas d exception pour le secteur de la construction!

pas d exception pour le secteur de la construction! Loi sur l équité salariale : pas d exception pour le secteur de la construction! Souvent, les dirigeants d entreprises du secteur de la construction vont dire : «Nous sommes régis par la Commission de

Plus en détail

Techniques d entrevue efficaces

Techniques d entrevue efficaces Techniques d entrevue efficaces 1 Introduction Objectif de la rencontre Durée? Qui suis-je? Qui êtes-vous? 2 Contenu A) Les nouvelles réalités du marché B) Étapes d un recrutement structuré C) Conclusion

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Au service de la réussite de chacun 200, boulevard Maloney Est, Gatineau, Québec J8P 1K3 Téléphone 819

Plus en détail

Voici ce à quoi ressemble le sous-menu Déclaration heures travail. Libre-service employé Déclaration des heures de travail. Mise à jour : 2015-05-19

Voici ce à quoi ressemble le sous-menu Déclaration heures travail. Libre-service employé Déclaration des heures de travail. Mise à jour : 2015-05-19 1. Renseignements de base sur la gestion du temps dans PeopleSoft RH 1.1. Personnel touché par la gestion du temps dans PeopleSoft RH 1.2. Concepts liés à la déclaration des exceptions ou des heures travaillées

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

7.4 Écarts de rémunération autorisés

7.4 Écarts de rémunération autorisés la rémunération flexible lorsqu'elle n'est pas également accessible aux catégories d'emplois comparées, notamment la rémunération liée aux compétences, au rendement ou à la performance de l'entreprise

Plus en détail

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE La Ville de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) LE 9 FÉVRIER 2011 Dans le cadre du deuxième affichage faisant

Plus en détail

PROCÉDURE DE LICENCIEMENT POUR MOTIF ÉCONOMIQUE : LES MODÈLES DE LETTRES -2 ème partie-

PROCÉDURE DE LICENCIEMENT POUR MOTIF ÉCONOMIQUE : LES MODÈLES DE LETTRES -2 ème partie- Groupement des Métiers de l Imprimerie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NOVEMBRE 2015 NOTE N 41 PROCÉDURE DE LICENCIEMENT

Plus en détail

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite Université d Ottawa Université d Ottawa 1 Régime de Université d Ottawa 3 Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information donne un aperçu des aspects fondamentaux du de l Université

Plus en détail

Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC

Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC 11 décembre 2015 Bulletin de la campagne Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC Dans les prochaines semaines, les organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS)

Plus en détail

Premier crédit et fidélité du client

Premier crédit et fidélité du client Premier crédit et fidélité du client Mardi 26 octobre 2004 Marc Roesch Dans les rapports d activités des IMF on trouve presque toujours un graphique présentant l évolution du nombre d adhérents ou du nombre

Plus en détail

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique 28 juin 2001 Préparé par : La Division des méthodes des enquêtes auprès des entreprises et La Division

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 13981 Québec, le : 25 novembre 2011 Membre : Carol Robertson, commissaire Personne salariée et Partie plaignante Nettoyage L K L inc. Partie mise en cause

Plus en détail

Le cahier des charges doit être rempli par le bénéficiaire et approuvé par l auditeur

Le cahier des charges doit être rempli par le bénéficiaire et approuvé par l auditeur ANNEXE V FORMULAIRE A CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF AUX FICHES FINANCIÈRES TABLE DES MATIERES CAHIER DES CHARGES POUR L ÉTABLISSEMENT D UN RAPPORT INDÉPENDANT SUR LES CONSTATATIONS FACTUELLES

Plus en détail

Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté

Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici

Plus en détail

Numéro : 295. Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire

Numéro : 295. Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire Numéro : 295 Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire 3 juillet 2007 1 Objectif de cette note d orientation :... 4 Références légales :... 4 Contexte...

Plus en détail

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC La Société Radio-Canada/CBC et la Guilde feront tout en leur pouvoir pour éviter des mises à pied involontaires. Ce principe est le fondement

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL

FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL Consternant mais réel constat dans le secteur associatif : la représentation du personnel dans nos structures reste anecdotique, en dépit des obligations légales

Plus en détail

Guide d utilisation MANITOU

Guide d utilisation MANITOU Guide d utilisation Libre service DOTATION MANITOU 19 mars 2012 L'information ci incluse est la propriété intellectuelle de MOMENTUM TECHNOLOGIES inc., et ne peut être utilisée, reproduite ou divulguée

Plus en détail

Répertoire actualisé des documents

Répertoire actualisé des documents Répertoire actualisé des documents 1. Listes de repérage pour l auto-évaluation Dans une documentation séparée ou sur Internet, vous trouverez six listes de repérage. Vous pouvez les utiliser pour vous

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion IRCANTEC Octobre 2014 Résumé L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques

Plus en détail

guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ

guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ table des matières Publié par l Association canadienne des professeures et professeurs d université 2705, promenade

Plus en détail

Avec vous. Votre vie entière.

Avec vous. Votre vie entière. Performax Or Avec vous. Votre vie entière. Performax Or est une assurance vie entière qui vous procure une protection viagère permanente, assortie de valeurs de rachat garanties. Grâce à ses caractéristiques

Plus en détail

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 CollègeLouiseWeiss STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Du 15 au 20 décembre 2014. ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 20, rue du Bois clair 91620 Nozay 01.69.80.84.42. 01.69.80.76.92. 1 Ce document vous est fourni pour

Plus en détail

REMBOURSEMENT DE PETITE CAISSE

REMBOURSEMENT DE PETITE CAISSE SERVICE DES FINANCES Équipe de formation REMBOURSEMENT DE PETITE CAISSE PeopleSoft version 8.9 Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 INFORMATIONS GÉNÉRALES... 3 Termes utilisés... 4 Statuts des

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes :

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Foire aux questions Mise à jour le 5 janvier 2011 Liste des questions 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Technicien / Technicienne en coordination du travail

Plus en détail

ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE DE RÉADHÉSION

ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE DE RÉADHÉSION Novembre 2014 Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information Membres de l état-major Il est temps de revoir : vos protections

Plus en détail

PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE

PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE Année scolaire 2010/2011 ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES ANCIENS STIDIENS PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE Enquête réalisée dans le cadre des cours de «Complément de Statistique» par les étudiants de première

Plus en détail

Augmentation salariale dans les services de garde d enfants/subvention d aide aux services de garde en milieu familial Liste de questions et réponses

Augmentation salariale dans les services de garde d enfants/subvention d aide aux services de garde en milieu familial Liste de questions et réponses Augmentation salariale dans les services de garde d enfants/subvention d aide aux services de garde en milieu familial Liste de questions et réponses GÉNÉRAL Q1. En quoi consiste l initiative de l augmentation

Plus en détail

Administré par Universités Canada. Ville Province Code postal

Administré par Universités Canada. Ville Province Code postal 1. RENSEIGNEMENTS SUR LE CANDIDAT 1 Administré par Universités Canada M. M me Prénom Adresse permanente N o et rue App. Ville Province Code postal Téléphone Courriel* * Obligatoire : Universités Canada

Plus en détail

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles Mise à jour : CCSP Au programme Chapitre SP 3150 Questions techniques NOSP-7 Suggestions de mise en œuvre Exposé-sondage

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Autoévaluation du conseil d administration. Guide et formulaire

Autoévaluation du conseil d administration. Guide et formulaire Autoévaluation du conseil d administration Guide et formulaire Pour les coopératives membres de la Fédération des coopératives d alimentation du Québec Avril 2008 Objectif Document no 1 Document à l intention

Plus en détail

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC La Société Radio-Canada/CBC et la Guilde feront tout en leur pouvoir pour éviter des mises à pied involontaires. Ce principe est le fondement

Plus en détail

Le devenir des diplômés 2010 de l IUT

Le devenir des diplômés 2010 de l IUT Dixième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2010 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 27 juin 2013 Plan de la présentation

Plus en détail

Journal de paie paramétrable

Journal de paie paramétrable Pégase 3 Journal de paie paramétrable Dernière révision le 16/05/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Paramétrage du journal de paie...3 Création d un journal... 3 Mise en place

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Hôtellerie et restauration 2015

Hôtellerie et restauration 2015 Hôtellerie et restauration 0 n Renforcer la CCNT n Salaires 0 : La formation, ça paie! n Décompte-horaire 0: comptabilisez votre temps de travail, chaque heure compte! Renforcer la CCNT Chères travailleuses,

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000»

ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000» ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000» Questionnaire diplômés - Annexe V-d - Formation complémentaire Eléments de définition et de traitement La notion de formation complémentaire

Plus en détail

PLAN : Introduction. Conclusion

PLAN : Introduction. Conclusion Bilan social PLAN : Introduction 1- Définition 2-Historique 3-Objectifs 4-Contenu 5-Principaux indicateurs d un BS 6-Les étapes de réalisation d un BS 7-Exploitation & limites 8- Valorisation des tableaux

Plus en détail

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Table des matières Introduction... 3 Méthodes... 4 Résumé des résultats... 5 Conclusion

Plus en détail

Questions et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC)

Questions et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC) 1 / 12 s et réponses au sujet de la loi sur les caisses de pension cantonales (LCPC) Mots-clés Prestation de sortie / réponse Une prestation de sortie figure sur l attestation de prestations. Cette prestation

Plus en détail

On transporte le recyclage

On transporte le recyclage Mathématique, 1 er cycle du secondaire SAA5 On transporte le recyclage Situation d aide à l apprentissage Gilles Coulombe Consignes Réalisez les 10 tâches de la situation; Utilisez la calculatrice au besoin

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

La rétribution unique et la RPC

La rétribution unique et la RPC La rétribution unique et la RPC Brochure informative concernant la rétribution unique des petites installations photovoltaïques et le contingent RPC 2014 2 3 1 Rétribution à prix coûtant du courant injecté

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

Les notions de base. Réforme des retraites. Définitions et Tableaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

Les notions de base. Réforme des retraites. Définitions et Tableaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Les notions de base Année d ouverture du droit à pension ou année de référence: c est l année à partir de laquelle le fonctionnaire remplit toutes les conditions (âge et durée de service) pour bénéficier

Plus en détail

ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Adopté le 27 août 2012.

ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Adopté le 27 août 2012. ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Adopté le 27 août 2012. PLAN DE REDRESSEMENT UQTR L UQTR présente un Plan de redressement qui permettre

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN. Module 1: Communication et marketing social

PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN. Module 1: Communication et marketing social PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN Module 1: Communication et marketing social Helen Murphy Waterford Institute of Technology (WIT) PROGRAMME DETAILLE

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES SERVICES EN LIGNE DE L OMPIC

GUIDE D UTILISATION DES SERVICES EN LIGNE DE L OMPIC GUIDE D UTILISATION DES SERVICES EN LIGNE DE L OMPIC Mars 2016 TABLE DES MATIERES Présentation des services-------------------------------------------------------------------------------------------------3

Plus en détail

SIX FICHES ATELIER POUR LES PÈRES POUR LES ACCOMPAGNER DANS LES COURS PRÉNATALS

SIX FICHES ATELIER POUR LES PÈRES POUR LES ACCOMPAGNER DANS LES COURS PRÉNATALS SIX FICHES ATELIER POUR LES PÈRES POUR LES ACCOMPAGNER DANS LES COURS PRÉNATALS Préparées par Raymond Villeneuve Formateur au C.R.E.P. de la C.S.D.M. Animateur au CLSC St Henri Collaboratrice : Linda Mc

Plus en détail

Dossier préparé par Josiane Betton - 2010 Ciel Auto entrepreneur (Version Gratuite)

Dossier préparé par Josiane Betton - 2010 Ciel Auto entrepreneur (Version Gratuite) 1 - Installation du logiciel : à télécharger (version gratuite) http://www.ciel.com/ciel-logiciel-auto-entrepreneur.aspx Après le téléchargement remplir les cases de la fenêtre ci-dessous s il y a lieu

Plus en détail

Focus sur le bulletin de paye

Focus sur le bulletin de paye Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici comment décrypter par grands blocs ce document

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Frédéric Deschenaux et Mélanie Belzile Juin 2009 Ce fascicule est une initiative

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats. Manuel d utilisation

BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats. Manuel d utilisation BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats Manuel d utilisation AVANT-PROPOS Légalement, les collectivités et établissements publics territoriaux se doivent de présenter au comité

Plus en détail

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant Projet de règlement Loi sur la distribution de produits et services financiers (chapitre D-9.2, a. 200 par. 1 à 5, 6, 7 et 9 et a. 203 par.1, 3 à 6 ) Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance

Plus en détail

Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Formulaire d analyse

Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Formulaire d analyse A) Renseignements sur le demandeur Titre du projet Numéro de dossier analyste Territoire touché par le projet Municipalité Ensemble du Bas-Saint-Laurent MRC 1) Montant de la demande (20 000 $ maximum)

Plus en détail

BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION (BDNI MC ) : COMMENT RÉTABLIR UNE INSCRIPTION

BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION (BDNI MC ) : COMMENT RÉTABLIR UNE INSCRIPTION BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION (BDNI MC ) : COMMENT RÉTABLIR UNE INSCRIPTION Juillet 2011 COMMENT RÉTABLIR UNE INSCRIPTION (Vous devez remplir le formulaire prévu à l Annexe 33-109A7 Présentation

Plus en détail

- Inventaire tournant -

- Inventaire tournant - Fiche - Inventaire tournant - L inventaire consiste à saisir l ensemble des produits composant notre stock. La difficulté est de bien maîtriser ce qui nous appartiens et ne nous appartiens pas (exemple

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Gagner de l argent Acétates

Gagner de l argent Acétates Deuxième leçon Gagner de l argent Acétates Le processus de planification de carrière Que vous soyez à la recherche de votre premier emploi ou songiez à changer d orientation, il faut prendre diverses mesures

Plus en détail

Date d Entretien : ID Enquêteur : Prénom du Répondant : "50+ en Europe" Enquête sur la Santé, le Vieillissement, et la Retraite en Europe.

Date d Entretien : ID Enquêteur : Prénom du Répondant : 50+ en Europe Enquête sur la Santé, le Vieillissement, et la Retraite en Europe. ID Ménage 2 3 0 4 2 0 0 ID Indiv. Date d Entretien : ID Enquêteur : Prénom du Répondant : "50+ en Europe" Enquête sur la Santé, le Vieillissement, et la Retraite en Europe Vignettes B Comment REMPLIR ce

Plus en détail

LE FORFAIT DE SALAIRE

LE FORFAIT DE SALAIRE Juillet 2013 LE FORFAIT DE SALAIRE Le préambule de la constitution de 1946 et la déclaration universelle des droits de l homme proclament que «quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et

Plus en détail

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé 35 Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Mots-clés : santé au travail, charge de travail, professions

Plus en détail

Comptabilité et Retenues de garanties

Comptabilité et Retenues de garanties Comptabilité et Retenues de garanties Livre blanc Août 2012 Éditions Tissot Août 2012 Page 1 sur 10 La retenue de garantie (RG) est un pourcentage du prix que le client d'une entreprise prévoit contractuellement

Plus en détail

Date d Entretien : ID Enquêteur : Prénom du Répondant : "50+ en Europe" Enquête sur la Santé, le Vieillissement, et la Retraite en Europe.

Date d Entretien : ID Enquêteur : Prénom du Répondant : 50+ en Europe Enquête sur la Santé, le Vieillissement, et la Retraite en Europe. ID Ménage 2 3 0 4 2 0 0 ID Indiv. Date d Entretien : ID Enquêteur : Prénom du Répondant : "50+ en Europe" Enquête sur la Santé, le Vieillissement, et la Retraite en Europe Vignettes A Comment REMPLIR ce

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE

3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE 3ANALYSER LES INFORMATIONS DES FICHIERS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH) : ÉLÉMENTS DE MÉTHODOLOGIE P. 35/42 FICHE N 10 : Les conditions d une exploitation des fichiers de GRH P. 43/49 FICHE N

Plus en détail

POUR LE PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DES SECTEURS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX ET DE L ÉDUCATION INTERVENUE ENTRE, D UNE PART,

POUR LE PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DES SECTEURS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX ET DE L ÉDUCATION INTERVENUE ENTRE, D UNE PART, ENTENTE VISANT LA MISE EN ŒUVRE DES ENTENTES FAITES EN CONCILIATION AU SUJET DES PLAINTES DE MAINTIEN DÉPOSÉES À LA COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE AVANT LE 12 MARS 2009 POUR LE PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

Plus en détail

Info-express Classification- évaluation des emplois Fonction publique

Info-express Classification- évaluation des emplois Fonction publique Classification- évaluation des emplois Emplois de complexité supérieure Une démarche que nous suivons de près Questions et réponses en rapport avec la Directive aux pages 2 et suivantes de ce bulletin

Plus en détail

RESULTATS ENQUETE CARRIERE

RESULTATS ENQUETE CARRIERE Rue Gabriel Péri 77527 Coulommiers cedex tél. : 01.64.65.37.15 ou 36.26 e-mail : syndicat-cgt@ch-coulommiers.fr internet : http://cgtchcoulommiers.free.fr Coulommiers, le 29 novembre 2010 RESULTATS ENQUETE

Plus en détail

Réduction FILLON à compter du 01/01/2011

Réduction FILLON à compter du 01/01/2011 Réduction FILLON à compter du 01/01/2011 La loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 modifie le calcul de la réduction Fillon : - celle-ci est désormais annualiser. - les montants permettant

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 5 FAITS SAILLANTS 7 PROFIL

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE

LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE Relatifs à la précarité Liste des clauses des ententes nationale et locale... 2 Liste de rappel 3 Octroi de contrats. 3 Contrat à temps partiel 4 Contrat régulier

Plus en détail

LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT

LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT vous présentent LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT Conseil Social du Mouvement Sportif La convention collective nationale du sport Introduction : enjeux, historique, champ et calendrier d application

Plus en détail

COMMENTAIRES DE L AEESSUQ SUR LE DOCUMENT DU SCFP REMIS PAR LES PERSONNES À L INITIATIVE DE LA DEMANDE D ACCRÉDITATION SYNDICALE

COMMENTAIRES DE L AEESSUQ SUR LE DOCUMENT DU SCFP REMIS PAR LES PERSONNES À L INITIATIVE DE LA DEMANDE D ACCRÉDITATION SYNDICALE Savez-vous que le siège social de l'université du Québec est le seul établissement du réseau non syndiqué? Le réseau compte actuellement 25 000 employés, et 80% sont syndiqués, soit 20 065. Les conditions

Plus en détail

La rémunération Activités pour l élève

La rémunération Activités pour l élève La rémunération Activités pour l élève 1 - Les éléments de la rémunération Document 1 : Les éléments fixes et variables de la rémunération La rémunération est l ensemble des sommes versées au salarié.

Plus en détail

Variantes provinciales du plan de leçon pour la quête 8 e 10 e années

Variantes provinciales du plan de leçon pour la quête 8 e 10 e années Variantes provinciales du plan de leçon pour la quête 8 e 10 e années Provinces de l Atlantique Activité 1 Faire l activité de quête en ligne Objectifs généraux de l activité : Avoir une perspective historique,

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail