Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE. Annick Robinson Relations avec les investisseurs : Relations avec les médias :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE. Annick Robinson 438 837-2550. Relations avec les investisseurs : Relations avec les médias :"

Transcription

1 Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Relations avec les médias : Annick Robinson Relations avec les investisseurs : Justin Holko L étude TECOS de Merck, qui évalue le profil d innocuité cardiovasculaire de JANUVIA (sitagliptine), a permis de confirmer le paramètre principal chez des patients atteints de diabète de type 2 Les résultats ont été publiés dans la revue New England Journal of Medicine et présentés lors des séances scientifiques de l American Diabetes Association Le traitement avec la sitagliptine n a pas entraîné d augmentation du risque d événements cardiovasculaires majeurs pour ce qui est du paramètre principal composé ni d hospitalisation en raison d une insuffisance cardiaque, comparativement au placebo Kirkland, Québec, le 10 juin 2015 Merck (NYSE : MRK), connue sous le nom de MSD à l extérieur du Canada et des États-Unis, a annoncé les principaux résultats de l étude TECOS (Trial Evaluating Cardiovascular Outcomes with Sitagliptin), contrôlée par placebo et portant sur l innocuité cardiovasculaire (CV) de l inhibiteur de la DPP-4 de MSD, JANUVIA (sitagliptine), ajouté au traitement habituel contre le diabète, chez plus de patientserror! Bookmark not defined.. L étude a permis de confirmer l atteinte du paramètre CV principal composé de non-infériorité (défini comme étant le délai avant la survenue du premier événement CV confirmé parmi les suivants : décès d origine CV, infarctus du myocarde (IM) non fatal, AVC non fatal ou hospitalisation en raison d un angor instable), comparativement au traitement habituel sans sitagliptine i. Dans l ensemble de la population de l étude, le paramètre principal a été atteint chez 11,4 % (n = 839) des patients recevant la sitagliptine, comparativement à 11,6 % (n = 851) chez les patients recevant le placebo dans l analyse selon l intention de traiter (RR = 0,98; IC à 95 % [0,89 à 1,08]), et chez 9,6 % (n = 695) des patients dans les groupes sitagliptine et placebo dans l analyse selon le protocole (RR = 0,98; IC à 95 % [0,88 à 1,09]; p < 0,001 pour le paramètre de non-infériorité) 1, Error! Bookmark not defined.. 1 L'hypothèse principale de non-infériorité de la sitagliptine par rapport au placebo pour les événements du paramètre CV composé était fondée sur l'analyse réalisée dans la population évaluable selon protocole.

2 De plus, aucune augmentation du taux d hospitalisation en raison d une insuffisance cardiaque n a été observée, et les taux de mortalité, toutes causes confondues, étaient similaires dans les deux groupes de traitement. Il s agissait-là de deux paramètres secondaires principauxerror! Bookmark not defined.. Ces données ont été présentées le 8 juin dans le cadre des 75 e séances scientifiques de l American Diabetes Association et elles ont également été publiées dans la revue New England Journal of Medicine. «Les patients atteints de diabète de type 2 ont besoin d antihyperglycémiants pour les aider à maîtriser leur glycémie. Comme ils présentent un risque accru de complications CV, il est important de bien comprendre le profil d innocuité CV de ces médicaments», a déclaré Rury Holman, coprésident de l étude, professeur de médecine diabétique et directeur du Diabetes Trial Unit (DTU) de l Université d Oxford. «Les résultats de l étude TECOS ont montré que la sitagliptine n entraîne pas d augmentation du risque d événements CV dans un groupe composé de différents patients atteints de diabète de type 2 et présentant un risque CV élevé.» «L étude TECOS renferme un important ensemble de données solides recueillies auprès de plus de diabétiques suivis pendant près de 3 ans.» A précisé le D r Paul Armstrong, professeur de distinction au Département de médicine de l Université d Alberta. «Grâce à l étude TECOS, nous savons à présent que la sitagliptine, lorsqu elle est ajoutée au traitement habituel contre le diabète, n entraîne ni augmentation du risque d événement cardiovasculaire ni hausse des cas d insuffisance cardiaque.» «L étude TECOS tant attendue est enfin arrivée à son terme et nous a fourni de solides données objectives sur son profil cardiovasculaire.» A rajouté D r Jean-Marie Ekoé, MD, CSPQ, PD, Professeur Titulaire de Médecine, Endocrinologie, Métabolisme et Nutrition, à l Université de Montréal. «Aucune augmentation d événements cardiovasculaires chez plus de sujets diabétiques et surtout pas d augmentation quant aux hospitalisations pour insuffisance cardiaque.» Autres données tirées de l étude TECOS sur l innocuité CV L étude TECOS, axée sur la survenue d événements cliniques, visait à évaluer l innocuité CV à long terme de la sitagliptine ajoutée au traitement habituel comparativement au traitement habituel sans sitagliptine, chez des patients atteints de diabète de type 2 et d une maladie CV établie ii. La sitagliptine, en plus de n avoir été associée à aucune augmentation du risque de survenue d événements du paramètre CV principal composé, a permis d atteindre le paramètre CV secondaire composé (défini comme étant le délai avant la survenue du premier événement CV confirmé parmi les suivants : décès d origine CV, IM non fatal ou AVC non fatal), ce qui démontre l atteinte du paramètre de non-infériorité, comparativement au traitement habituel sans sitagliptine (RR = 0,99; IC à 95 % [0,89 à 1,11]; p < 0,001 pour le paramètre de non-infériorité)error! Bookmark not defined..

3 Parmi les autres paramètres secondaires évaluant le délai avant la survenue du premier événement confirmé, l hospitalisation en raison d une insuffisance cardiaque a été signalée chez 3,1 % (n = 228) des patients traités avec la sitagliptine et chez 3,1 % (n = 229) des patients du groupe placebo (RR = 1,00; IC à 95 % [0,83 à 1,20])Error! Bookmark not defined.. Le taux de mortalité, toutes causes confondues, était similaire dans les deux groupes de traitement, soit 7,5 % (n = 547) chez les patients du groupe sitagliptine et 7,3 % (n = 537) chez les patients du groupe placebo (RR = 1,01; IC à 95 % [0,90 à 1,14])Error! Bookmark not defined.. Les cas de pancréatite aiguë peu fréquents sont survenus chez 0,3 % (n = 23) des patients sous sitagliptine et chez 0,2 % (n = 12) des patients sous placebo; la différence entre les deux groupes n était pas statistiquement significative (p = 0,065)Error! Bookmark not defined.. Les cas de cancer du pancréas, également peu fréquents, sont survenus chez 0,1 % (n = 9) des patients sous sitagliptine et chez 0,2 % (n = 14) des patients sous placebo; la différence entre les deux groupes n était pas statistiquement significative (p = 0,322)Error! Bookmark not defined.. Dans les autres analyses secondaires du paramètre composé comprenant le délai avant la première hospitalisation confirmée en raison d une insuffisance cardiaque ou le premier décès d origine CV confirmé, ces événements sont survenus chez 7,3 % (n = 538) des patients traités avec la sitagliptine et chez 7,2 % (n = 525) des patients du groupe placebo (RR = 1,02; IC à 95 % [0,90 à 1,15])Error! Bookmark not defined.. La proportion de patients dont le décès était d origine CV était de 5,2 % (n = 380) dans le groupe sitagliptine, comparativement à 5,0 % (n = 366) dans le groupe placebo (RR = 1,03; IC à 95 % [0,89 à 1,19])Error! Bookmark not defined.. La proportion de patients dont le décès n était pas d origine CV était de 2,3 % dans les deux groupes de traitementerror! Bookmark not defined.. Le taux de décès attribuables à une infection était de 0,6 % et 0,7 % dans les groupes sitagliptine et placebo, respectivementerror! Bookmark not defined.. On a observé une légère réduction du débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe), une mesure de la fonction rénale, dans les deux groupes de traitement durant l étude : au 48 e mois, la variation moyenne par rapport aux valeurs initiales était de - 4,0 ± 18,4 ml/min/1,73 m 2 dans le groupe sitagliptine et de -2,8 ± 18,3 ml/min/1,73 m 2 dans le groupe placeboerror! Bookmark not defined.. «Nous croyons que les résultats de l étude TECOS fournissent des renseignements cliniques importants au sujet du profil d innocuité cardiovasculaire de la sitagliptine», a mentionné le D r Roger M. Perlmutter, président, Laboratoires de recherche de Merck. «L étude TECOS sur l innocuité CV rend le mieux compte des efforts déployés par les clinicienschercheurs du Duke Clinical Research Institute (DCRI), de l Université d Oxford, et de Merck pour les patients de partout dans le monde qui sont atteints de diabète de type 2.»

4 Pour réduire au minimum tout effet potentiel que les écarts relatifs à la maîtrise de la glycémie pourraient avoir sur les résultats cardiovasculaires, l étude visait à obtenir une maîtrise similaire de la glycémie (équilibre glycémique) entre les groupes de traitementerror! Bookmark not defined.. Après quatre mois, le taux moyen d HbA 1c était de 0,4 % inférieur dans le groupe sitagliptine, comparativement au groupe placebo, puis, au cours du suivi, ce taux s est amoindri et il n était plus que de 0,1 % inférieur dans le groupe sitagliptine, comparativement au groupe placeboerror! Bookmark not defined.. Cela a entraîné une différence de -0,29 % chez les patients traités avec la sitagliptine, comparativement au placeboerror! Bookmark not defined.. Comparativement aux patients ayant reçu le placebo, un nombre moins élevé de patients traités avec la sitagliptine ont reçu conjointement d autres antihyperglycémiants au cours de la période d étude (1 591 vs patients, respectivement; p < 0,001) et étaient moins susceptibles de recevoir une insulinothérapie prolongée (542 vs 744 patients, respectivement; p < 0,001)Error! Bookmark not defined.. Protocole et méthode de l étude Le Diabetes Trial Unit (DTU) et le Duke Clinical Research Institute (DCRI) de l Université d Oxford, deux centres de recherche universitaires indépendants, ont mené en collaboration l étude TECOS, commanditée par MSDError! Bookmark not defined.. Au total, patients de 38 pays ont été répartis au hasard de décembre 2008 à juillet 2012Error! Bookmark not defined.. De ce nombre, ont été inclus dans l analyse selon l intention de traiter; patients ont reçu la sitagliptine et 7 339, le placebo, en plus du traitement actuel. La durée médiane du suivi était de trois ans, avec une durée de suivi maximale de 5,7 anserror! Bookmark not defined.. Les patients ayant participé à l étude étaient atteints de diabète de type 2 et d une maladie CV établie au niveau des artères coronaires, cérébrales ou périphériqueserror! Bookmark not defined.. Ils étaient âgés d au moins 50 ans, présentaient un taux initial d HbA 1c de 6,5 à 8,0 % et recevaient, depuis au moins trois mois une dose stable, soit de metformine, de pioglitazone ou d une sulfonylurée administrés seuls ou en association; oude l insuline en monothérapie ou en association avec une dose stable de metformineerror! Bookmark not defined.. Les participants ont été répartis au hasard pour recevoir la sitagliptine à 100 mg par jour (50 mg par jour lorsque le DFGe initial était 30 et < 50 ml/min/1,73 m 2 ) ou un placebo correspondanterror! Bookmark not defined.. Aux fins d évaluation de la principale hypothèse de non-infériorité, on a dû déterminer si la limite supérieure de l intervalle de confiance à 95 % pour le risque relatif associé au risque d événements du paramètre CV principal composé (délai avant le premier événement) entre les deux groupes (sitagliptine et placebo) dans la population évaluable selon le protocole de l étude ne dépassait pas 1,3, à l aide d une analyse secondaire clé des données relatives à la population en intention de traitererror! Bookmark not defined.. Si la non-infériorité au regard

5 du paramètre CV principal composé était atteinte, la supériorité devait être évaluée dans la population en intention de traitererror! Bookmark not defined.. À propos de JANUVIA Au Canada, JANUVIA est indiqué comme traitement d appoint à un régime alimentaire et à l exercice pour améliorer le contrôle glycémique chez les adultes atteints de diabète de type 2, en monothérapie chez les patients pour qui la metformine est inappropriée en raison de contre-indications ou d intolérance, ou en association avec la metformine, une sulfonylurée ou la pioglitazone, ou comme traitement d appoint à un traitement associant une sulfonylurée et la metformine ou la pioglitazone et la metformine lorsque le régime alimentaire et l exercice ne procurent pas une maîtrise glycémique adéquate. JANUVIA est également indiqué comme traitement d appoint à l insuline prémélangée ou à l insuline à action prolongée ou intermédiaire (avec ou sans metformine) lorsque le régime alimentaire et l exercice jumelés à la prise d insuline ne procurent pas une maîtrise glycémique adéquate. Certains renseignements importants sur l innocuité de la sitagliptine Des cas de pancréatite aiguë, y compris de pancréatite hémorragique ou nécrosante fatale et non fatale, ont été signalés chez des patients recevant JANUVIA. Après l instauration d un traitement avec JANUVIA, on doit surveiller attentivement les patients à la recherche de signes ou de symptômes de pancréatite. En cas de pancréatite soupçonnée, le traitement au moyen de JANUVIA doit être immédiatement interrompu et une prise en charge adéquate doit être instaurée. Parmi les facteurs de risque de pancréatite, on compte les antécédents de pancréatite, de lithiase biliaire, d alcoolisme ou d hypertriglycéridémie. Un nombre limité de patients présentant une insuffisance cardiaque congestive (ICC) ont participé aux études cliniques avec la sitagliptine. Les patients atteints d ICC nécessitant un traitement pharmacologique ou atteints d ICC de classe III ou IV de la NYHA ont été exclus des études portant sur la sitagliptine en association avec la metformine. Un petit nombre de patients atteints d ICC de classes I et II ont été inclus. L utilisation de JANUVIA n est pas recommandée chez ces patients. Un ajustement de la posologie est recommandé chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée ou grave et chez ceux présentant une insuffisance rénale au stade terminal requérant une hémodialyse ou une dialyse péritonéale Pour de plus amples renseignements sur les effets indésirables, consultez la monographie du produit à l adresse À propos de Merck La société Merck d aujourd hui est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé qui œuvre au bien-être du monde. Merck est connue sous le nom de MSD à l extérieur du

6 Canada et des États-Unis. Grâce à nos médicaments d ordonnance, vaccins, traitements biologiques, produits de santé grand public et de santé animale, nous collaborons avec nos clients et œuvrons dans plus de 140 pays à procurer des solutions de santé novatrices. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d envergure. Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site à l adresse Déclarations prospectives Ce communiqué contient des «déclarations prospectives» (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles de la direction de Merck et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Rien ne garantit que les produits au stade expérimental recevront les approbations nécessaires des organismes de réglementation ou qu ils auront un succès commercial. Si les postulats comptables se révèlent inexacts ou en cas de risques ou d incertitudes, les résultats réels peuvent différer de façon appréciable de ceux que décrivent les déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent, sans s y limiter, les conditions générales de l industrie et la concurrence, les facteurs économiques généraux, incluant les fluctuations des taux d intérêt et des taux de change; les effets de la réglementation de l industrie pharmaceutique ou des lois concernant les soins de la santé aux États-Unis et dans le monde; les tendances mondiales à l égard de la limitation des coûts des soins de santé; les avancées technologiques et les nouveaux produits et brevets des concurrents; les défis liés à l élaboration d un nouveau produit, ce qui inclut l obtention de l approbation réglementaire; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; les difficultés ou les retards de fabrication; l instabilité financière des économies mondiales et le risque de souveraineté; la dépendance à l égard de l efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; et le risque de faire l objet d actions judiciaires ou de mesures réglementaires. Merck n est pas tenue de publier des mises à jour des déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d événements futurs ou de tout autre élément. D autres facteurs susceptibles d entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2014 de Merck établi sur le document Form 10-K et sur les autres documents déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov). # # # La monographie du produit et les renseignements à l intention des patients se trouvent à l adresse

7 i Green, J.B. et coll., Effect of Sitagliptin on Cardiovascular Outcomes in Type 2 Diabetes, New England Journal of Medicine, juin ii Green, J.B. et coll., Rationale, design, and organization of a randomized, controlled Trial Evaluating Cardiovascular Outcomes with Sitagliptin (TECOS) in patients with type 2 diabetes and established cardiovascular disease, American Heart Journal, 166(6), déc. 2013, p e7.

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Communiqué de presse Relations avec les médias : Annick Robinson Dominique Quirion Merck NATIONAL Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Relations avec les investisseurs

Plus en détail

Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé. Conférence de Presse 11 Février 2009

Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé. Conférence de Presse 11 Février 2009 Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé Conférence de Presse 11 Février 2009 1 Déclarations prospectives Ce communiqué contient des déclarations prospectives (au sens du U.S. Private Securities

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 2 décembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 2 décembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 2 décembre 2009 ONGLYZA 5 mg, comprimés pelliculés B/30 (CIP : 397 358-8) B/90 (CIP : 575 956-3) Laboratoires BRISTOL-MYERS SQUIBB saxagliptine Liste I Code ATC : A10BH03

Plus en détail

Les données présentées à l ACC concernant la rosuvastatine

Les données présentées à l ACC concernant la rosuvastatine CONGRES American College of Cardiology Mars 2009 F. DIEVART Clinique Villette, PARIS. Les études avec la rosuvastatine (AURORA et les analyses de JUPITER) et l étude ACTIVE A Les données présentées à l

Plus en détail

On peut estimer que l étude

On peut estimer que l étude Etude AIM HIGH : faut-il augmenter un HDL bas et diminuer des triglycérides élevés? Résumé : L étude AIM HIGH (Atherothrombosis Intervention in Metabolic Syndrome with Low HDL/High Triglycerides : Impact

Plus en détail

Avis 2 avril 2014. Laboratoire SERVIER. Périndopril arginine / indapamide. C09BA04 (inhibiteur de l enzyme de conversion et diurétique)

Avis 2 avril 2014. Laboratoire SERVIER. Périndopril arginine / indapamide. C09BA04 (inhibiteur de l enzyme de conversion et diurétique) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 PRETERAX 2,5 mg / 0,625 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP : 34009 378 232 2 7) Boîte de 90 (CIP : 34009 378 234 5 6) BIPRETERAX 5 mg / 1,25 mg, comprimé

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2005 CADUET 5 mg/10 mg, comprimé pelliculé Boîte de 28 comprimés pelliculés sous plaquettes thermoformées CIP : 369 304-4 Boîte de 30 comprimés pelliculés

Plus en détail

39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle

39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle 39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle FORUM MEDICAL LYONNAIS Dr Bernard Colle Conflits d intérêts Pas de conflit d intérêts pour cette présentation Sur les 5 dernières années:

Plus en détail

LES GRANDES ETUDES DANS LE DIABETE DE TYPE 2

LES GRANDES ETUDES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 LES GRANDES ETUDES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Dr Ariane Sultan Dépt Endocrinologie, Diabète, Nutrition Équipe Nutrition-Diabète CHU Lapeyronie, Montpellier Les données épidémiologiques 1/Relation + HbA1c

Plus en détail

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Printemps 2014 Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Les données tirées des demandes de règlement respectent-elles les lignes directrices? Lignes directrices

Plus en détail

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Janvier 2013 Recommandation de bonne pratique Service des bonnes pratiques professionnelles Service évaluation économique et santé publique

Plus en détail

Primeurs en cardiologie I

Primeurs en cardiologie I Primeurs en cardiologie I Chicago Emmanuèle Garnier Le congrès de l American College of Cardiology (ACC), qui avait lieu du 29 mars au 1 er avril, a permis le dévoilement en primeur de nombreux résultats

Plus en détail

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux Epidémiologie Cholestérol et accidents ischémiques cérébraux: plan I Lipides et atteintes des grosses artères cérébrales: 4 Epidémiologie lipides et risque

Plus en détail

Méthodologie des essais cliniques de phase III

Méthodologie des essais cliniques de phase III Méthodologie des essais cliniques de phase III Dr Patrick Rossignol p.rossignol@chu-nancy.fr Centre d Investigation Clinique & consultation multidisciplinaire d HTA du CHU de Nancy & INSERM 961 Phases

Plus en détail

La place des incrétines dans le diabète de type 2. Dr Vanessa Preumont

La place des incrétines dans le diabète de type 2. Dr Vanessa Preumont La place des incrétines dans le diabète de type 2 Dr Vanessa Preumont M.A. Nauck et al. J Clin Endocrinol Metab. 1986; 63: 492-498. L effet incrétine Glycémie plasmatique veineuse (mmol/l) 11 5.5 0 Temps

Plus en détail

Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude MECCORT -

Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude MECCORT - Version n 4 du 07/03/2011 Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude - Protocole n 10 137 01 PROTOCOLE DE RECHERCHE BIOMEDICALE

Plus en détail

JANUMET XR comprimés à libération modifiée de sitagliptine et de chlorhydrate de metformine

JANUMET XR comprimés à libération modifiée de sitagliptine et de chlorhydrate de metformine PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR JANUMET comprimés de sitagliptine et de chlorhydrate de metformine (sous forme de phosphate de sitagliptine monohydraté et de chlorhydrate de metformine)

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT JANUVIA. comprimés de sitagliptine (sous forme de phosphate de sitagliptine monohydraté) 25 mg, 50 mg et 100 mg

MONOGRAPHIE DE PRODUIT JANUVIA. comprimés de sitagliptine (sous forme de phosphate de sitagliptine monohydraté) 25 mg, 50 mg et 100 mg MONOGRAPHIE DE PRODUIT JANUVIA comprimés de sitagliptine (sous forme de phosphate de sitagliptine monohydraté) 25 mg, 50 mg et 100 mg Antihyperglycémiant oral Inhibiteur de la DPP-4 Amplificateur d incrétines

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine Les nouveaux anticoagulants oraux ont considérablement modifié le domaine de la prévention de l'avc chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV). Ces agents offrent des

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta Atelier PointSanté Les incrétines & l utilisation du Byetta Au programme News Physiologie et traitement à disposition L effet incrétine Aspect pratique Byetta Algorythme décisionnel Le PointSanté en 7

Plus en détail

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Présentation aux investisseurs Mars 008 Bernard Dorval Chef de groupe, Services bancaires aux entreprises et assurance, et coprésident, TD Canada Trust Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs De

Plus en détail

imedicus ESC 2013 Le 3 septembre, 2013 12H00 A. APERÇU DU DIABÈTE

imedicus ESC 2013 Le 3 septembre, 2013 12H00 A. APERÇU DU DIABÈTE imedicus ESC 2013 Le 3 septembre, 2013 12H00 Rapport sommaire : SAVOR TIMI 53 (saxagliptine) et EXAMINE (alogliptine) - études cliniques Présenté par les docteurs Milan Gupta, Deepak Bhatt et Lawrence

Plus en détail

Avis 23 avril 2014. Sécurité Sociale (CSS L.162-17) pour la boite de 28 et de 30 Collectivités (CSP L.5123-2) pour la boite de 30

Avis 23 avril 2014. Sécurité Sociale (CSS L.162-17) pour la boite de 28 et de 30 Collectivités (CSP L.5123-2) pour la boite de 30 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 avril 2014 FORXIGA 10 mg, comprimés pelliculés B/28 (CIP : 34 009 266 498-0 7) B/30 (CIP : 34 009 266 499-7 5) conditionnement unitaire Laboratoire ASTRAZENECA DCI

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Prescrire les incrétines. Module FMC à distance ANCRED N 3

Prescrire les incrétines. Module FMC à distance ANCRED N 3 Prescrire les incrétines Module FMC à distance ANCRED N 3 1 Qu est ce que l effet incrétine? Une sécrétion accrue d insuline après charge Glucose oral Glucose IV orale en glucose comparée à la charge Peptide

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Les nouveaux schémas thérapeutiques du diabète de type 2

Les nouveaux schémas thérapeutiques du diabète de type 2 Les nouveaux schémas thérapeutiques du diabète de type 2 Bruno Vergès Physiopathologie du Diabète de type 2: Insulinorésistance Anomalies de l insulinosécrétion: déficit de la cellule β et déclin au cours

Plus en détail

Les nouveaux anti-diabétiques oraux: comment faire le bon choix?

Les nouveaux anti-diabétiques oraux: comment faire le bon choix? 3 ème Journée Liégeoise de Diabétologie Samedi 15 novembre 2014 Les nouveaux anti-diabétiques oraux: comment faire le bon choix? Pr Nicolas PAQUOT Département de Médecine Interne Service de Diabétologie,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2014-04 COMMUNIQUÉ DE PRESSE HECLA ANNONCE DES RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES DE PRODUCTION DE 8,9 MILLIONS D ONCES D ARGENT ET 120 000 ONCES D OR EN 2013 Une augmentation de 39 % et 116 %, respectivement, par

Plus en détail

Point d Information. Le PRAC a recommandé que le RCP soit modifié afin d inclure les informations suivantes:

Point d Information. Le PRAC a recommandé que le RCP soit modifié afin d inclure les informations suivantes: Point d Information Médicaments à base d ivabradine, de codéine, médicaments contenant du diméthyl fumarate, du mycophénolate mofétil/acide mycophénolique, de l octocog alpha, spécialité Eligard (contenant

Plus en détail

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence On pose fréquemment le diagnostic de migraine sévère à l urgence. Bien que ce soit un diagnostic commun,

Plus en détail

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines Juillet 2010 Mise à jour Septembre 2010 1 Le rapport complet

Plus en détail

PROTOCOLE MÉDICAL PROFESSIONNELS HABILITÉS CONDITION D EXERCICE PROCESSUS D ÉLABORATION. Centre de santé et de services sociaux

PROTOCOLE MÉDICAL PROFESSIONNELS HABILITÉS CONDITION D EXERCICE PROCESSUS D ÉLABORATION. Centre de santé et de services sociaux Centre de santé et de services sociaux GMF Sud-Ouest N o de protocole : GMF-OCM-3 Nom du protocole : L ajustement d insuline lors du suivi conjoint des usagers diabétiques de type ll. PROTOCOLE MÉDICAL

Plus en détail

Questions Chapitre 11 La signification statistique et la signification clinique 1

Questions Chapitre 11 La signification statistique et la signification clinique 1 Questions Chapitre 11 La signification statistique et la signification clinique 1 Formuler une hypothèse de recherche Exposer le raisonnement qui sous-tend l inférence statistique Interpréter le résultat

Plus en détail

MONOGRAPHIE. tenecteplase. Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée. Agent fibrinolytique

MONOGRAPHIE. tenecteplase. Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée. Agent fibrinolytique MONOGRAPHIE Pr TNKase tenecteplase Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée Agent fibrinolytique Distribué par : Hoffmann-La Roche Limitée 2455, boulevard Meadowpine Mississauga (Ontario)

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 02 novembre 2005 CRESTOR 5 mg, comprimé pelliculé B/28 ; B/50 ; B/84 Laboratoires ASTRAZENECA rosuvastatine Liste I Date de l'amm : 06 octobre 2005 Motif de la demande

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

Lectures critiques Prescrire

Lectures critiques Prescrire La sitagliptine (Januvia ), un inhibiteur de la DPP-4, est autorisée en Europe pour le traitement du diabète de type 2 en association à la metformine (Glucophage ou autre) ou à une glitazone (lire dans

Plus en détail

INFORMATIONS ESSENTIELLES. Bydureon 2 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée en stylo prérempli

INFORMATIONS ESSENTIELLES. Bydureon 2 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée en stylo prérempli 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT INFORMATIONS ESSENTIELLES Bydureon 2 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée en stylo prérempli 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Plus en détail

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Traiter pourquoi? Dyslipidémie et pathologies rénales? Pathologie rénale Cholestérol total LDL-c

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Dr G. Pacouret Unité de Soins Cardiaques Intensifs Hôpital Trousseau, Tours. 45 ème Journées de Formation Médicale Continue

Plus en détail

Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica)

Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica) December 1, 2010 Klick Inc. Marche à suivre pour importer votre base de données Guide santé CV MC ) (Réservé à l usage de Clinemetrica) Les utilisateurs de l application Guide santé CV MC qui souhaitent

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

Septembre 2006 Rapport sur un nouveau médicament breveté - Reyataz

Septembre 2006 Rapport sur un nouveau médicament breveté - Reyataz Septembre 2006 Rapport sur un nouveau médicament breveté - Reyataz Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats des examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués

Plus en détail

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public Communiqué de presse Bayer SAS 16 rue Jean-Marie Leclair CS 90106 69266 LYON 09 France Tél. : +33.4.72.85.43.21 www.bayer.fr Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Communiqué Pour diffusion immédiate

Communiqué Pour diffusion immédiate Æterna Zentaris Inc. 1405, boul. du Parc-Technologique Québec (Québec) Canada G1P 4P5 T 418 652-8525 F 418 652-0881 www.aezsinc.com Communiqué Pour diffusion immédiate Æterna Zentaris : un article sur

Plus en détail

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 (Mise à jour juillet 2015) 426569-15 guidelines.diabetes.ca DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC Chez quelles personnes faut-il faire un dépistage

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine?

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Les patients nouvellement traités par statine : Dans 40 % des cas ce sont des patients à Source : Enquête IMS pour la Cnamts, 2007. Que

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 LEVEMIR PENFILL 100 UI/ml, solution injectable Boîte de 5 cartouches de 3 ml (CIP : 34009 365 118-1) LEVEMIR FLEXPEN 100 UI/ml, solution injectable Boîte

Plus en détail

Vous avez constaté avec votre éducateur l importance

Vous avez constaté avec votre éducateur l importance Les antihyperglycémiants Kathleen Raby, M.D., FRCP Vous avez constaté avec votre éducateur l importance de la diète et de l exercice dans le traitement du diabète. Ces mesures sont nécessaires pour le

Plus en détail

EBM : critères de jugement

EBM : critères de jugement EBM : critères de jugement -«End point» pertinent? (biologique CT, paraclinique HTA, clinique IDM) -«End point» intermédiaire ou de substitution (TVP et EP) Essai CAST (N.Engl.J.Med.1989; 321-406) N=1727

Plus en détail

Pharmacothérapie du diabète de type 2. Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association

Pharmacothérapie du diabète de type 2. Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association Pharmacothérapie du diabète de type 2 Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association La médication Il y a deux types de médication 1. Les antihyperglycémiants oraux (pilules) 2. L insuline

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCEM DABIGATRAN ETEXILATE (Pradaxa Boehringer Ingelheim [Canada] Ltée) Indication : prévention de l AVC et de l embolie systémique chez le patient atteint de fibrillation auriculaire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sanofi va présenter de nouvelles données cliniques, incluant les résultats de la nouvelle insuline expérimentale U300, aux 73 e Séances scientifiques de l American Diabetes Association

Plus en détail

Stratégies d intervention face à une dyslipidéme

Stratégies d intervention face à une dyslipidéme Stratégies d intervention face à une dyslipidéme Module Optionnel MG Module Optionnel MG Pr P. HOFLIGER La prévention Cardio-vasculaire Elle se conçoit à deux niveaux : Prévention primaire : patients sans

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

Réduire les hospitalisations évitables :

Réduire les hospitalisations évitables : Réduire les hospitalisations évitables : Une politique pour rentabiliser les dépenses de soins de santé Introduction L échec dans le domaine de la prévention et dans l accès adapté et satisfaisant aux

Plus en détail

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Généralités 20% de diabétiques parmi les AVC x 2 à lui seul le risque d AVC Encore plus chez les

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COVERAM 5 mg / 5 mg, comprimé B/30, (CIP : 385 802-5) B/90, (CIP : 385 806-0) B/100, (CIP : 572 845-6) COVERAM 5 mg / 10 mg, comprimé B/30, (CIP : 385 814-3) B/90, (CIP :

Plus en détail

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES PREVENTION SOMMAIRE EPIDEMIOLOGIE La prévalence du diabète traité est estimée en 2009 à 4,4 % de la population résidant en France soit 3 millions

Plus en détail

Document d orientation sur le placement des indications dans les publicités

Document d orientation sur le placement des indications dans les publicités Document d orientation sur le placement des indications dans les publicités Mars 2013 1 Table des matières 1. Introduction :... 3 1.1 Glossaire :... 3 2. Quel contenu de la section «INDICATIONS et UTILISATION

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

AUTORISATION CONDITIONNELLE DE COMMERCIALISER XALKORI

AUTORISATION CONDITIONNELLE DE COMMERCIALISER XALKORI Santé Canada affiche des alertes d innocuité, des avis de santé publique, des communiqués et d autres avis provenant de l industrie pour informer les professionnels de la santé, les consommateurs et les

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE TRANSPARENCE 9 mai 2001 METALYSE 10 000 unités, poudre et solvant pour solution injectable Flacon

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science

Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science -Vertex engage actuellement 150 personnes afin d appuyer sa croissance mondiale; l entreprise prévoit créer

Plus en détail

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir?

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive dont l incidence va en augmentant. Il n existe pas de traitement

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

PREMIER TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS PREMIER TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2015 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

Assurance voyage Âge d or

Assurance voyage Âge d or Assurance voyage Âge d or Saison de voyage 2015-2016 Souscrite par Berkley Canada Bureau d Assurance Voyage Inc. 1-844-500-2947 Une police qui répond à vos besoins en matière de voyages : Franchise de

Plus en détail

La glycémie postprandiale Un paramètre à prendre en compte (aussi) dans le diabète de type 2

La glycémie postprandiale Un paramètre à prendre en compte (aussi) dans le diabète de type 2 La glycémie postprandiale Un paramètre à prendre en compte (aussi) dans le diabète de type 2 n Si la prise en compte de l hyperglycémie postprandiale (HPP) est admise de longue date dans le diabète de

Plus en détail

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III COMMUNIQUE DE PRESSE Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III - Présentation de nouvelles données

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

4.08 Action Cancer Ontario

4.08 Action Cancer Ontario MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.08 Action Cancer Ontario (Suivi de la section 3.08 du Rapport annuel 1999) CONTEXTE La création d Action Cancer Ontario (ACO) en 1997 avait pour but

Plus en détail

Voici le Navigateur Santé MD

Voici le Navigateur Santé MD Voici le Navigateur Santé MD ASSURANCE MALADIES GRAVES Parce que votre rétablissement sera votre priorité. Votre assurance maladies graves de Manuvie vise à vous procurer une stabilité financière si vous

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 janvier 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 janvier 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 janvier 2012 ARCOXIA 30 mg, comprimé pelliculé Boîte de 28 Code CIP 387 980.8 Boîte de 98 Code CIP 573 530.9 ARCOXIA 60 mg, comprimé pelliculé Boîte de 28 Code CIP

Plus en détail

ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT

ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT Rubrique 1. Dénomination et adresse de la Société Eldorado Gold Corporation («Eldorado» ou la «Société») Suite 1188 Bentall

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

Impact économique de la nouvelle indication de PREZISTA sur le budget de l assurance maladie

Impact économique de la nouvelle indication de PREZISTA sur le budget de l assurance maladie Impact économique de la nouvelle indication de PREZISTA sur le budget de l assurance maladie Annabelle Godet 1, Dan Havet 1, Anne Anceau 1, Julien Robert 2 Antoine Lafuma 2 1 Janssen, Issy les Moulineaux,

Plus en détail

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD François VIDAL Cas clinique Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD Dyslipidémie HTA traitée Gonarthrose bilatérale invalidante Capsulite

Plus en détail

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Joseph T. Giacino, The New England Journal of Medicine 2012, 366 ; 9 Introduction CHU de Montpellier Bibliographie St Eloi Avril

Plus en détail

SHARP Étude de protection cardiaque et rénale (Study of Heart and Renal Protection) Protocole final (Version 5 : 12 juillet 2005)

SHARP Étude de protection cardiaque et rénale (Study of Heart and Renal Protection) Protocole final (Version 5 : 12 juillet 2005) SHARP Étude de protection cardiaque et rénale (Study of Heart and Renal Protection) Protocole final (Version 5 : 12 juillet 2005) LA DIMINUTION DE LA CHOLESTÉROLÉMIE PRÉVIENT-ELLE LES ÉVÉNEMENTS VASCULAIRES

Plus en détail

Ne perdez pas l avenir de vue

Ne perdez pas l avenir de vue Ne perdez pas l avenir de vue B. Braun Space GlucoseControl Innovation Les défis actuels Besoin d insulinothérapie intensive en soins intensifs Les patients très malades développent une hyperglycémie induite

Plus en détail

CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION

CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION INTRODUCTION Une extension d indication a été octroyée au laboratoire PFIZER le 02 février 2007 pour sa spécialité Celebrex 100 mg et 200

Plus en détail

T. Guiraud, R. Granger, V. Gremeaux, M. Bousquet, L. Richard, L. Soukarié, T. Babin, M. Labrunée, L. Bosquet et A. Pathak

T. Guiraud, R. Granger, V. Gremeaux, M. Bousquet, L. Richard, L. Soukarié, T. Babin, M. Labrunée, L. Bosquet et A. Pathak L accéléromètre comme outil d évaluation de la sédentarité et d observance aux recommandations d activité physique après un programme de rééducation cardiaque T. Guiraud, R. Granger, V. Gremeaux, M. Bousquet,

Plus en détail

Nouveaux coûts. Nouveaux traitements contre le cholestérol Votre régime de remboursement des frais de médicaments est-il adéquat?

Nouveaux coûts. Nouveaux traitements contre le cholestérol Votre régime de remboursement des frais de médicaments est-il adéquat? Garanties collectives Nouveaux coûts Nouveaux traitements contre le cholestérol Votre régime de remboursement des frais de médicaments est-il adéquat? Le marché des médicaments de spécialité, en rapide

Plus en détail

Téléconférence sur la privatisation de la filiale Bell Aliant à l intention des analystes. Le 23 juillet 2014

Téléconférence sur la privatisation de la filiale Bell Aliant à l intention des analystes. Le 23 juillet 2014 Téléconférence sur la privatisation de la filiale Bell Aliant à l intention des analystes Le 23 juillet 2014 Avis concernant les déclarations prospectives Certaines déclarations faites dans cette présentation

Plus en détail

Magazine. Manion. Un mot sur les sociétés d assurance et la technologie des règlements. Dans ce numéro

Magazine. Manion. Un mot sur les sociétés d assurance et la technologie des règlements. Dans ce numéro Magazine Manion [Type text] VOLUME 1, NUMÉRO 2 AVRIL 2014 Dans ce numéro 1 Un mot sur les sociétés d assurance et la technologie des règlements 2 Comprendre les régimes d assurance pour urgences médicales

Plus en détail

LE FPI PRO ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2015

LE FPI PRO ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2015 LE FPI PRO ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2015 DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS. Le 28 mai 2015 Montréal

Plus en détail

Roche: une entreprise en position unique pour générer de la croissance à long terme

Roche: une entreprise en position unique pour générer de la croissance à long terme Communiqué de presse Bâle et New York, le 18 mars 2010 Roche: une entreprise en position unique pour générer de la croissance à long terme Présentation, à la conférence des investisseurs, du pipeline exceptionnel

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Développement clinique

La découverte de médicaments en biotechnologie. Développement clinique La découverte de médicaments en biotechnologie Développement clinique Développement clinique: But Evaluer efficacité et sécurité d un médicament pour risque/bénéfice soit acceptable par autorités enregistrement

Plus en détail