ATELIER ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE. Fondation Bon Sauveur de Bégard

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATELIER ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE. Fondation Bon Sauveur de Bégard"

Transcription

1 ATELIER ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE Fondation Bon Sauveur de Bégard

2 Le SAVS/ SAMSAH (Service d Accompagnement à la Vie Sociale/ Service d Accompagnement Médico Social pour Adultes Handicapés) Le SAVS/SAMSAH de la Fondation Bon Sauveur accompagne 7j /7 et 365 j /an des bénéficiaires sur les secteurs d intervention de Bégard-Lannion- Paimpol Quelles missions pour quels bénéficiaires? Le service accompagne des personnes adultes en situation de handicap psychique qui bénéficient d une orientation de la CDAPH Les champs d intervention touchent dans tous les domaines de la vie quotidienne (logement, insertion sociale et professionnelle, citoyenneté, santé, loisirs, liens familiaux ) Le SAVS/ SAMSAH vise, par ses actions, la réalisation du projet de vie du bénéficiaire tout en favorisant sa participation. Le service évalue les limitations et aptitudes des bénéficiaires, contribue à l acquisition de leur autonomie en milieu ouvert et veille, en lien partenarial, à mettre en place les solutions de soutien qui permettront à chacun de pallier aux altérations engendrées par le handicap

3 Quelques données chiffrées concernant la spécificité du public 64,6 % hommes, 36,4% femmes moyenne d âge: 38, 9 ans Ressources: 27 % AAH seule à taux plein 24% AAH + complément de ressources ou MVA ou PI 15% autres sous le seuil de pauvreté (salaire ou PI + AAH différentielle ) 3% vivent au dessus du seuil de pauvreté 29 % ressources inconnues précisément ou fluctuantes ( ex: travailleurs ESAT) Logement: 62 % vivent seul (en logement autonome) 10 % vivent seul dans des lieux de vie collectif (maison relais, FJT ) 28 % vivent en famille et/ou en couple (+ famille d accueil) Liens familiaux: 12 % n ont plus aucun lien avec leur famille 20 % entretiennent des liens distendus 68 % ont des liens réguliers avec au moins un membre de leur famille 9, 5 % des bénéficiaires accompagnés vivent sous le seuil de pauvreté, dans un logement seul et n entretiennent plus aucun liens familiaux

4 Conditions d admission: Des personnes adultes en situation de handicap psychique qui bénéficie d une orientation pour un SAVS et/ou SAMSAH délivrée par la MDPH Des personnes qui ont adressé une demande d admission pour le SAVS/ SAMSAH, qui adhèrent au principe de l accompagnement et pour lesquelles la commission d admission du service a statué sur un accompagnement possible dans le cadre du projet de service Une équipe pluridisciplinaire: 4 éducateurs spécialisés 3 Conseillères en économie sociale et familiale 2 monitrices éducatrices 2 infirmiers 1 Assistante de service social 1 psychologue 1 médecin généraliste 1 médecin psychiatre 1 rédactrice 1 responsable de service

5 Quels domaines d intervention?

6 Quelles modalités d intervention?

7 Accompagnement de monsieur X: Suivi en soin en CMP Accueil en hôpital de jour à temps plein 1 ère hospitalisation, monsieur a 26 ans.

8 CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DE LANNION

9 Bilan démographique La population municipale était de habitants en 2012, contre en 2007 soit une baisse de la population de 2% personnes vivent sous le seuil de pauvreté ( taux de pauvreté élevé sur la ville (15%) contre 10% sur le territoire de Lannion-Trégor-Communauté. (Côtes d'armor 13%)). Les jeunes lannionnais de moins de 30 ans sont particulièrement exposés à cette pauvreté 31% et vivent avec moins de 987 (seuil de pauvreté 987 ). 26% des jeunes de ans sont sans emploi et sans formation. 30% des ménages sont des familles monoparentales contre 22% au niveau national.

10 Le CCAS, établissement public autonome, dispose de son propre budg représentants d'associations, le maire en est le président. Le CCAS assure différentes missions directement orientées vers la po personnes ont été accueillies au CCAS durant l'année appels téléphoniques ont abouti au standard. Le public accueilli est selon la demande, soit orienté vers les structure de la conseillère en économie sociale et familiale ou de l'éducatrice sp

11

12 Attributions du CCAS Au titre de l aide légale, le CCAS participe à l instruction des demandes d aide sociale dans les conditions fixées par voie réglementaire et transmet les demandes dont l instruction incombe à une autre autorité, indépendamment du bien fondé de la demande. Au titre de l aide facultative, le CCAS se voit chargé par la loi d une mission générale d animation, de prévention et de développement social dans la commune. C est dans le cadre de cette aide facultative que s exprime la politique sociale de la commune et que se dessinent ses priorités d actions.

13 Les aides financières Il peut ainsi mettre en place des dispositifs divers sous forme d aides financières, d actions ponctuelles ou durables de soutien à la population. Ces demandes d'aide sont étudiées en commission ou peuvent être attribuées dans le cadre de l'urgence. Les critères d'attribution varient en fonction de la demande. Les aides supérieures à 300 sont soumises à l'avis du Conseil d'administration. En 2014, ont été octroyés pour l'alimentaire et divers secours.

14 La Domiciliation Le CCAS est habilité de plein droit à procéder à des élections de domicile donnant accès à l'ensemble des prestations. Il ne peut refuser l'élection de domicile des personnes sans domicile stable qui en fait la demande, que si ces dernières ne présentent aucun lien avec la commune. La domiciliation est accordée pour un an, et renouvelable de plein droit si la personne remplit toujours les conditions de l'élection de domicile. Le CCAS a effectué en 2014, 86 domiciliations.

15 L'accueil d'urgence Pour satisfaire à ses obligations légales concernant l'assistance aux personnes en danger et de ce fait l'accueil d'urgence, le CCAS gère quatre logements d'urgence, soit 5 places d'hébergement. 53 personnes ont été accueillies en Un de nos logements est dédié aux femmes victimes de violences conjugales : 10 femmes ont été accueillies en 2014 pour une durée moyenne de séjour de 60 jours Durant l'hébergement, le CCAS gère l'accompagnement social des personnes accueillies et met en place le dispositif SIAO (Service Intégré d'accueil et d'orientation)

16 Exemple M.X a 40 ans. Il a 2 chiens et est locataire dans un logement privé au cœur d'un bourg. M. crie la nuit, tient des propos incohérents auprès du voisinage, est violent dans ses agissements Les voisins interpellent la Mairie par des appels téléphoniques mais également par des courriers Le CCAS prend contact avec le CMP, la MDD, et le commissariat de Police afin de vérifier si M.X est connu M. X n'a pas d'assistante sociale, ne va pas au CMP et pas connu du Commissariat M.X a une curatrice qui ne va pas à domicile du fait de sa dangerosité M X ne demande pas d'aide Plusieurs mois se passent : la situation dégénère : hospitalisation de M.X Il ressort un mois plus tard...la situation ne s'améliore pas Nouveaux contacts avec la curatrice, CMP, Commissariat Nouvelle hospitalisation...

17 Monsieur X a 40 ans. Il a 2 chiens et est locataire dans un logement privé au cœur d'un bourg. M. crie, tient des propos incohérents auprès du voisinage, est violent dans ses agissements Domaines d'intervention du CCAS Les voisins interpellent la Mairie Par appels téléphoniques et courriers Le CCAS contact le CMP La MDD, le Commissariat afin de vérifier si M. est connu Il a une curatrice, qui ne va pas à domicile du fait de sa dangerosité CCAS Après plusieurs mois la situation dégénère : hospitalisation de M... Nouveaux contacts : CMP Commissariat, Tutrice...Sortie centre hospitalier un mois plus tard... la situation ne s'améliore pas Hospitalisation

RAPPORT D ACTIVITE 2010 du CCAS de Châteauneuf-Sur-Loire

RAPPORT D ACTIVITE 2010 du CCAS de Châteauneuf-Sur-Loire RAPPORT D ACTIVITE 2010 du CCAS de Châteauneuf-Sur-Loire SOMMAIRE Introduction Réunions du Conseil d Administration Instruction des demandes d aide sociale légale Secours financiers Aide alimentaire Accueil

Plus en détail

COORDINATION SIAO 06. Association GALICE

COORDINATION SIAO 06. Association GALICE COORDINATION SIAO 06 COORDINATION SIAO 06 Association GALICE SIAO URGENCE ALC P.U.I.P. 115 SIAO HEBERGEMENT INSERTION GALICE Bassin Antibois Service logement CASA Bassin Cannois CCAS de Cannes SIAO LOGEMENT

Plus en détail

Scolarisation de l élève handicapé

Scolarisation de l élève handicapé Scolarisation de l élève handicapé Loi du 11 février 2005 École de référence «Tout enfant ou adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans une école ou l un des

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014

DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014 PRÉFET DU RHÔNE DEPARTEMENT DU RHÔNE PERIODE HIVERNALE 2013-2014 Dossier de presse 1 Sommaire Le dispositif d hébergement du Rhône 3 La période hivernale 4 Les moyens mis en œuvre 5 L organisation de la

Plus en détail

ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE

ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE LES AIDES ET PRISES EN CHARGE : L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE (APA) Conditions d attribution L'allocation

Plus en détail

HANDICAP ET INVALIDITE

HANDICAP ET INVALIDITE HANDICAP ET INVALIDITE A la fois proches et différents Définitions Handicap : «Toute limitation d activité ou restriction de participation à la vie en société en raison d une altération substantielle,

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

Violences faites aux femmes

Violences faites aux femmes Colloque Mobiliser les professionnel-le-s par la formation Paris, le 20 novembre 2014 Université Descartes Paris 5 De la délinquance subie aux dépôt de plainte et à la décision de justice Enquête de victimation

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS APE2A 88 Rue de la Forêt 35300 FOUGERES Tél : 02-99-99-18-66 Mail : ape2a@wanadoo.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CHRS Préambule : Le règlement de fonctionnement du service Hébergement est établi conformément

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Un peu d histoire Des bureaux de bienfaisance (à la révolution) Aux bureaux d aide sociale (1953) et depuis 1986 : Le centre communal d action sociale L ACTION SOCIALE

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 S A M E D I 2 2 N O V E M B R E 2 0 1 4 P R É S E N T A T I O N P A R V A L E N T I N E D U H A U T, J U R I S T E Présentation de la réunion Le fonctionnement

Plus en détail

L allocation pour adulte handicapé (AAH)

L allocation pour adulte handicapé (AAH) 1. Principe 2. Conditions d attribution Conditions liées au handicap : examen par la MDPH Conditions administratives : examen par la CAF ou la MSA 3. Auprès de qui faire la demande? 4. Comment est traité

Plus en détail

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

Dr Catherine Pruvost MDPH 75

Dr Catherine Pruvost MDPH 75 Présentation de la loi du 11 février 2005 sur l égalité des chances et des droits, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et de ses dispositifs Dr Catherine Pruvost MDPH 75 1 LA PRISE

Plus en détail

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC TERRITOIRE Maison relais Personnes en situation de précarité

Plus en détail

Fiche de Liaison SIAO

Fiche de Liaison SIAO Depuis la mise en place du SIAO départemental, les orientations vers les dispositifs d Accueil, Hébergement, Insertion se font par son intermédiaire (Service Intégré d Accueil et d Orientation). Vous pouvez

Plus en détail

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations LES DOCUMENTS de la Maison Départementale des Personnes Handicapées du Fiche > 2 Pouvoir bénéficier de différents droits et prestations Sommaire A L Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH)

Plus en détail

Ses missions, ses actions

Ses missions, ses actions CCAS centre communal d'action sociale Guide du CCAS de la Ville de Meylan Ses missions, ses actions www.meylan.fr le centre communal d sociale de meylan Au plus près des habitants Le CCAS (Centre communal

Plus en détail

APRÈS LE BAC TECHNOLOGIQUE ST2S

APRÈS LE BAC TECHNOLOGIQUE ST2S APRÈS LE BAC TECHNOLOGIQUE ST2S Les études courtes Choix prioritaire vers les BTS et DUT des secteurs sanitaire et social Formations en 2 ans avec cours théoriques, pratique professionnelle et stages de

Plus en détail

IMF Edition mai 2016 FICHE FORMATION

IMF Edition mai 2016 FICHE FORMATION Métier FICHE FORMATION L accompagnant éducatif et social réalise une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d'un handicap, quelles qu en soient l origine ou la nature. Il

Plus en détail

Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR

Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR Près de 900 jeunes dans le cadre de la Protection de l Enfance Près de 500 jeunes au titre du Handicap D un Budget

Plus en détail

ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015

ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015 ACCUEIL ET HEBERGEMENT D URGENCE ORGANISATION DEPARTEMENTALE DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2014-2015 SOMMAIRE 1. Le Service Intégré d Accueil et d Orientation d Ille-et-Vilaine... 3 2. L hébergement et les

Plus en détail

La maison des personnes handicapées

La maison des personnes handicapées La maison des personnes handicapées de l Hérault - la MPHH La maison des personnes handicapées Un nouveau de l Hérault lieu pour vous informer, la évaluer MPHH vos besoins, faire reconnaître vos droits

Plus en détail

Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés

Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés Comprendre Les établissements et services prenant en charge des enfants et jeunes handicapés En quelques mots Depuis la loi du 11/02/2005, chaque enfant ou jeune en situation de handicap a droit à un parcours

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

Prévention d impayés de loyer - Rapport d activité 2008

Prévention d impayés de loyer - Rapport d activité 2008 Logis de l agglomération Grenobloise : 04 76 49 84 29 logisdesiles2@wanadoo.fr D A N S C E N U M É R O : Nos missions et réponses 2 Commission 2 Caractéristiques des publics Intérêt du dispositif 3 4 Bilan

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé. Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie

Ministère des affaires sociales et de la santé. Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie Ministère des affaires sociales et de la santé Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l autonomie, des personnes âgées et des personnes

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

Réunion d information CIAH31. Conseils pratiques pour la constitution et le suivi des dossiers MDPH et précautions administratives

Réunion d information CIAH31. Conseils pratiques pour la constitution et le suivi des dossiers MDPH et précautions administratives Réunion d information CIAH31 «La MDPH 31 et nous» Conseils pratiques pour la constitution et le suivi des dossiers MDPH et précautions administratives Odile MAURIN Handi-Social Maison des associations

Plus en détail

Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique.

Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique. Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique. Docteur Pascale ROPPENNECK CRMPR «Les Herbiers» - 111 rue Herbeuse 76230 Bois Guillaume Pascale.Roppenneck@ugecam-normandie.fr

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

La présentation de la MDPH

La présentation de la MDPH La présentation de la MDPH 1 Pour tout type de handicap CDAPH Equipe pluridisciplinaire En 2013, 62 demandes pour 1000 habitants en moyenne Pour l Oise = 73/1000 2 Un guichet unique ORGANISATION DES MDPH

Plus en détail

PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %)

PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %) Ensemble du 1 er cycle - Emplois PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %) Note : les pourcentages ne sont pas affichés pour les questions

Plus en détail

Vos droits. > Les aides et la solidarité

Vos droits. > Les aides et la solidarité > Les aides et la solidarité................. 12 > Les aides facultatives..................... 14 > Informations fiscales et juridiques........ 16 > L action sociale à Pontarlier............. 18 12 > Les

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT Ce livret d accueil appartient à : NOM... Prénom... PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION L association Thierry Albouy a été créée le 17 octobre 1972. Elle a pour objectif

Plus en détail

Axe 5 : Agir pour les solidarités

Axe 5 : Agir pour les solidarités N de la mesure : 5.4.1 Axe 5 : Agir pour les solidarités Action 5.4 : Soutenir les familles pour renforcer leur rôle éducatif Pilote : Finalité 1 Permettre aux familles de concilier vie professionnelle

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 PRESCRIPTEUR(S) AYANT EFFECTUE L ENTRETIEN N de dossier : Date de la demande : /../.. Travailleur social qui oriente :. Structure :. Référent social

Plus en détail

PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL

PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL B14 PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL B14.1 RÔLE DE L ASSISTANT FAMILIAL L assistant familial est un travailleur social qui exerce une profession d accueil permanent à son

Plus en détail

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique 1 Le Centre Communal d Action Sociale Un établissement public communal chargé de la mise en œuvre de la politique de développement

Plus en détail

BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social. Le profil. Les conditions d admission

BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social. Le profil. Les conditions d admission BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social Des compétences techniques, administratives et relationnelles au service de publics demandeurs de soins, de services, de prestations sociales...

Plus en détail

Hébergement d urgence ; transfert de compétence.

Hébergement d urgence ; transfert de compétence. Hébergement d urgence ; transfert de compétence. I. Rappel des réflexions engagées. Présenté par : Monsieur le Maire La Communauté Urbaine a engagé, suite à la réforme de l'intercommunalité définie par

Plus en détail

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 PLAN L accès à la majorité, le changement de statut - 18 ans la majorité

Plus en détail

FONDS D'AIDE AUX JEUNES F.A.J. TARN ET GARONNAIS

FONDS D'AIDE AUX JEUNES F.A.J. TARN ET GARONNAIS CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 3 ème REUNION DE 2005 Séance du 27 juin 2005 CG 05/3 ème /V-13 FONDS D'AIDE AUX JEUNES F.A.J. TARN ET GARONNAIS Le

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE : INFIRMIER (E) POLYVALENT(E)

FICHE DESCRIPTIVE : INFIRMIER (E) POLYVALENT(E) FICHE DESCRIPTIVE : INFIRMIER (E) POLYVALENT(E) DEFINITION DE LA PROFESSION Le rôle de l infirmier(e) polyvalent(e) tel qu il a été défini est de : Définir les besoins des patients, des familles et de

Plus en détail

L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône

L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône Rapport annuel situation 2011 partenariat Accueil jeunes Enfants complémentarité familles parentalité observatoire innovation

Plus en détail

Nous avons le plaisir de vous transmettre la pièce suivante pour répondre à la sollicitation susvisée.

Nous avons le plaisir de vous transmettre la pièce suivante pour répondre à la sollicitation susvisée. SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE Responsable : Nicolas MERILLE Conseillère technique : Stéphanie BAUNEZ Secrétaire : Martine GABRILLARGUES Fax : 01.40.78.69.56 Destinataire : Madame Mélanie HERLAUT SAVS

Plus en détail

Protection juridique des Majeurs

Protection juridique des Majeurs Protection juridique des Majeurs Activité 2011 Assemblée Générale du 15 mai 2012 ASMI OMSR Association de Santé Mentale de l Isère - Office Médico-Social de Réadaptation 12 rue des Pies 38360 Sassenage

Plus en détail

REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011

REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011 150 REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011 CONSEIL GENERAL Conseil Gênerai Rapport du Président Pôle sanitaire social Direction dépendance handicap ~ervice ces pr,:,statlolls sociales! 3. 1[;8 \"acri2ind Sail:ant

Plus en détail

doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 2 54

doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 2 54 doc chap 2:Mise en page 1 2 6/07/09 10:15 Page 2 S.O.S. logement 54 doc chap 2:Mise en page 1 6/07/09 10:15 Page 3 La coordination d accueil et d orientation page 56 L accueil d urgence page 57-58 Les

Plus en détail

Service petite enfance

Service petite enfance Ville d Albertville C C A S Service petite enfance Livret d accueil www.albertville.fr Livret d accueil - Service petite enfance - 1 EDITO SOMMAIRE Edito... p.3 Préface... p.4 L équipe du service petite

Plus en détail

HANDICAP ET TRAVAIL. Françoise BEURET-BLANQUART. CRMPR Les Herbiers 76230 BOIS GUILLAUME

HANDICAP ET TRAVAIL. Françoise BEURET-BLANQUART. CRMPR Les Herbiers 76230 BOIS GUILLAUME HANDICAP ET TRAVAIL Françoise BEURET-BLANQUART CRMPR Les Herbiers 76230 BOIS GUILLAUME 1 PLAN Rôle du médecin MPR Principaux textes législatifs Quelques chiffres Les acteurs et les structures La formation

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES

LES PERSONNES HANDICAPÉES LES PERSONNES HANDICAPÉES - 1 - Hébergement et accompagnement de la personne handicapée Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 25 LES 1 1 - Hébergement et

Plus en détail

LES ROMS ONT DES DROITS

LES ROMS ONT DES DROITS LES ROMS ONT DES DROITS Guide à l usage des collectivités territoriales et des acteurs locaux Avec le soutien PROGRESS 75 Chapitre 4 4.1. Domicilier les familles* «La lutte contre les discriminations passe

Plus en détail

13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE

13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE 13. RENFORCER L'ACCUEIL EN MATERNELLE - Peu d'enfants scolarisés en école maternelle - Importance de scolariser en maternelle pour un bon déroulement de la scolarisation en école primaire Renforcer la

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

FOYER DES DROITS DE L HOMME RAPPORT D ACTIVITE 2013

FOYER DES DROITS DE L HOMME RAPPORT D ACTIVITE 2013 I. PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT FOYER DES DROITS DE L HOMME RAPPORT D ACTIVITE 2013 Le foyer ouvre le 3 juin 1996, il est agréé pour accueillir 20 personnes en situation de handicap, admises en ESAT.

Plus en détail

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france Handicap en Île-de-France Acteurs et organismes Lexique des établissements & services médico-sociaux pour personnes en situation de handicap ILE-DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france LEXIQUE DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

une scolarité adaptée à mes besoins

une scolarité adaptée à mes besoins Suivre une scolarité adaptée à mes besoins Fiche > 5 Tout enfant a droit à la v Depuis la loi du 11 février 2005, la scolarisation doit être accessible. Elle est de droit pour tous les enfants. Cela se

Plus en détail

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Quartier inclusion Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Projet : «Offrir aux parents la possibilité d engager un parcours d insertion professionnelle sans négliger leurs responsabilités parentales : l exemple

Plus en détail

Petite enfance : le guide 2015

Petite enfance : le guide 2015 MAISON DE L ENFANCE, Petite enfance : le guide 2015 Quel mode d accueil pour mon enfant? Quelles sont les aides financières? Où se situent les lieux ressources? l Éditorial L E N Marie-Michelle Phojo Corinne

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30 www.perrayvaucluse.fr Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre

Plus en détail

BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU

BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU A.L.S.A. ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DES SANS-ABRI 39 Rue Thierstein - BP 1371-68070 Mulhouse Cedex Tél. : 03 89 32 13 62 Fax. : 03 89 43 76 63 www.alsa68.org BILAN INTERMEDIAIRE DISPOSITIF JEUNES SUNDGAU

Plus en détail

PLACEMENT FAMILIAL. Ce service a vu le jour en mars 2011 PRESENTATION DU SERVICE

PLACEMENT FAMILIAL. Ce service a vu le jour en mars 2011 PRESENTATION DU SERVICE PLACEMENT FAMILIAL Ce service a vu le jour en mars 2011 PRESENTATION DU SERVICE Chef de service : Frédéric Beyssac Tel : 06 32 12 32 28 Tel : 04 77 75 03 31 (Maison d Enfants du Mollard) Deux assistantes

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 LOI n 2005-102 DU 11 FEVRIER 2005 Pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

TOTAL 11328 883. Augmentation des naissances sur la commune : 91-96 = 132 naissances par an ; 97-02 = 148 naissances par an.

TOTAL 11328 883. Augmentation des naissances sur la commune : 91-96 = 132 naissances par an ; 97-02 = 148 naissances par an. ESPACE PETITE ENFANCE DU CHATER Le projet social INTRODUCTION OBJECTIFS DU PROJET SOCIAL POUR UNE STRUCTURE PETITE ENFANCE Historiquement les structures de garde du jeune enfant ont été créées pour répondre

Plus en détail

LES COMPLEMENTS DE L AAH

LES COMPLEMENTS DE L AAH Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n I-1 bis CNSA - DGAS Version 1 Juillet /2009 LES COMPLEMENTS DE L AAH Plan : 1. Définition... 1 2. La garantie de ressources pour les personnes handicapées... 2 3. La

Plus en détail

Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 2008 Action intégration Ville de paris

Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 2008 Action intégration Ville de paris Rapport d activités du RAJFIRE pour l année 008 Action intégration Ville de paris Notre action comporte deux volets : l'accueil, l'information, l'aide aux démarches, dans les domaines juridique, administratif,

Plus en détail

BTS SP3S «Services et Prestation des Secteurs Sanitaire et Social»

BTS SP3S «Services et Prestation des Secteurs Sanitaire et Social» UNITÉ DE FORMATION par l APPRENTISSAGE de l ERP MAGINOT Fiche Employeurs privés BTS SP3S «Services et Prestation des Secteurs Sanitaire et Social» L UFA Maginot est une unité du CFA Académique ouverte

Plus en détail

Info Parcours psy EDITO. N 5 22 janvier 2014. Le point de vue des personnes souffrant de troubles psychiques

Info Parcours psy EDITO. N 5 22 janvier 2014. Le point de vue des personnes souffrant de troubles psychiques EDITO Grâce à votre mobilisation positive, 367 personnes concernées ont répondu au questionnaire sur leur parcours de vie et de soins. C est une belle réussite collective qui nous permettra d être à leur

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 VAR LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 MODULE 1 Violences faîtes aux femmes, violences au sein du couple Intitulé de la formation : Violences faîtes aux femmes, violences

Plus en détail

Comment favoriser le travail en commun entre le sanitaire et le médico-social

Comment favoriser le travail en commun entre le sanitaire et le médico-social Comment favoriser le travail en commun entre le sanitaire et le médico-social Docteur Guy DELERUE MISP à l ARS Nord Pas de Calais Direction de l Offre Médico-sociale XX/XX/XX Orientations de l ARS Transversalités

Plus en détail

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess N 38 - MARS 2007 LES CENTRES D HÉBERGEMENT ET DE RÉINSERTION SOCIALE : la situation en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2005 Anne ARDITI * - Valérie GIBEL* - Bernard MAGNIER** - Anne PHILIPPE ** A u jour

Plus en détail

Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales des Pyrénées Orientales

Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales des Pyrénées Orientales Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales des Pyrénées Orientales SOMMAIRE 2 Généralités sur l association Action Gestionnaire Comité Inter Associatif du Handicap

Plus en détail

NE LAISSER AUCUNE VIOLENCE CONJUGALE DECLAREE SANS REPONSE PENALE ET SOCIALE

NE LAISSER AUCUNE VIOLENCE CONJUGALE DECLAREE SANS REPONSE PENALE ET SOCIALE PREFET DE L AISNE Laon, le 5 juin 2014 Dossier de presse NE LAISSER AUCUNE VIOLENCE CONJUGALE DECLAREE SANS REPONSE PENALE ET SOCIALE 5 juin 2014 LAON Table des matières Une action publique réorganisée

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

Service Hospitalo-universitaire Psymobile et Centre de Prévention du Suicide

Service Hospitalo-universitaire Psymobile et Centre de Prévention du Suicide Service Hospitalo-universitaire Psymobile et Centre de Prévention du Suicide Dr Michèle Pacaut-Troncin Centre hospitalier Le Vinatier Pôle ouest Psymobile et centre de prévention du suicide michele.pacaut-troncin@ch-le-vinatier.fr

Plus en détail

Que l on vive à son domicile ou en établissement, ou encore que l on rencontre

Que l on vive à son domicile ou en établissement, ou encore que l on rencontre selon différents critères tels que l âge, le degré d autonomie ou encore les ressources. Il est important de savoir quelles sont ces aides et auprès de qui il est possible d en faire la demande. Que l

Plus en détail

Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha

Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha Préambule Conformément à l article R 441-9 du Code de Construction et de l Habitation, le Conseil d administration d IMMOBILIERE PODELIHA définit

Plus en détail

B / Questionnaire hébergement d insertion

B / Questionnaire hébergement d insertion B / Questionnaire hébergement d insertion Mise à jour mars 2009 Etablissement conventionné à l aide sociale à l hébergement Etablissement non conventionné à l aide sociale à l hébergement I/ CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr Livret d accueil Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours www.bonsecours.fr EDITO Chère Madame, Cher Monsieur, Le bien-être de nos Aînés est une préoccupation essentielle de votre municipalité.

Plus en détail

Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP

Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP Monographie CRP - Centre Rééducation Professionnelle, Centre de préorientation, UEROS - Unité d Evaluation, de Réentrainement

Plus en détail

LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES DEFINITION Les frais de placement d une personne adulte handicapée dans un établissement correspondant à son état peuvent être pris en charge par l aide

Plus en détail

Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris

Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris DOSSIER DE PRESSE 13 Juillet 2012 Lancement du dispositif Femmes en très grand danger à Paris Contacts presse : Mairie de Paris Aurélien Pérol - 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr Tribunal de Grande

Plus en détail

MDPH 94. La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne

MDPH 94. La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne MDPH 94 La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne les principes introduits par la loi du 11 février 2005 Une définition du handicap en concertation avec les associations, incluant

Plus en détail

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Direction de l Autonomie Annexe N MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT PIVETEAU Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Le plan d actions d amélioration de la prise en charge des personnes en situation de handicap

Plus en détail

CONVENTION GLOBALE de DEVELOPPEMENT SOCIAL

CONVENTION GLOBALE de DEVELOPPEMENT SOCIAL CONVENTION GLOBALE de DEVELOPPEMENT SOCIAL Entre : Le Département de l Isère, représenté par son Président, André Vallini dûment habilité à signer la présente convention par la délibération de l Assemblée

Plus en détail

Insertion professionnelle possible après le baccalauréat professionnel ASSP OPTION A DOMICILE

Insertion professionnelle possible après le baccalauréat professionnel ASSP OPTION A DOMICILE Insertion professionnelle possible après le baccalauréat professionnel ASSP OPTION A DOMICILE Académie de LILLE - Assistant de responsable de secteur (niveau III ou IV de l éducation nationale) Il assiste

Plus en détail

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES 1 RAPPEL DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE La loi du 11 février

Plus en détail

Maison Départementale des Personnes Handicapées

Maison Départementale des Personnes Handicapées Maison Départementale des Personnes Handicapées Journée nationale des DYS 05 Octobre 2013 1 Etymologie Etymologie du mot handicap: le mot handicap vient d une expression anglaise «hand in cap» c'est-à-dire

Plus en détail

Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit.

Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit. T I O R D U A S È C C A L Accueil, écoute, information, orientation : rencontrer un spécialiste du droit. La Ville de Rueil-Malmaison propose une offre diversifiée pour permettre un accès au droit à l'ensemble

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG RÉGION Alsace MUNICIPALITÉ Strasbourg TYPE D'ACTION ESPACE 16 STRASBOURG. Mise en place d'un espace temporaire d'insertion. NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE éprouvée

Plus en détail

Livret d Accueil. du CCAS

Livret d Accueil. du CCAS Livret d Accueil du CCAS Edito L isolement, les problèmes d insertion, les problèmes liés à l âge, à la santé, le handicap, les accidents de la vie, peuvent toucher un jour chacun d entre nous. C est pour

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

CRECHE DE BEL-AIR REGLEMENT INTERIEUR

CRECHE DE BEL-AIR REGLEMENT INTERIEUR 1 CRECHE DE BEL-AIR FRANCHEVILLE REGLEMENT INTERIEUR I - DIISPOSIITIIONS FONDAMENTALES ARTICLE 1 : ADMINISTRATION La Crèche de Bel-Air est administrée par le Centre Communal d Action Sociale de FRANCHEVILLE.

Plus en détail