GROUPEMENT FONCIER AGRICOLE AUDOY WRIGHT VILA AGENCE OUEST SUD-OUEST

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GROUPEMENT FONCIER AGRICOLE AUDOY WRIGHT VILA AGENCE OUEST SUD-OUEST"

Transcription

1 Réalisation d un forage agricole Miocène à PARENTIS-EN-BORN (40) Document d incidence par modélisation hydrodynamique de la nappe Dossier d autorisation de prélèvement au titre de l article du Code de l Environnement Décembre 2008 A 52944/A GROUPEMENT FONCIER AGRICOLE AUDOY WRIGHT VILA Route de Pontenx PARENTIS-EN-BORN AGENCE OUEST SUD-OUEST Parc Technologique Europarc 19, avenue Léonard de Vinci PESSAC Tél. : Fax :

2 Sommaire Pages 1. Introduction et objectifs Objectifs techniques Contexte réglementaire Identification du demandeur Cadre législatif et réglementaire Cadre général Situation administrative de l ouvrage Position dans la nomenclature (autorisation au titre du Code de l environnement) Localisation du projet Présentation du projet Généralités Justification du projet Choix de l aquifère Miocène Justification du volume prélevé annuellement Mode d exploitation du forage Présentation de la ressource en eau Contexte géologique Contexte hydrogéologique La nappe superficielle des formations du Pléistocène La nappe du Pliocène La nappe du Miocène Usage de l eau souterraine dans le voisinage Les forages au Miocène Les forages à l Oligocène Caractéristiques de la nappe du Miocène Conditions d exploitation Piézométrie de l aquifère Miocène Qualité de l eau Vulnérabilité de la ressource Présentation de l ouvrage de prélèvement Emplacement et référence cadastrale Coupe géologique prévisionnelle Caractéristiques techniques Caractéristiques hydrodynamiques prévisionnelles Qualité de l eau

3 8. Régime d exploitation demandé et compatibilité avec le SDAGE Régime d exploitation demandé Compatibilité avec le SDAGE Impact des prélèvements : Modélisation hydrodynamique Programme de l étude Recensement des ouvrages captant l aquifère Miocène Géométrie de l unité géologique Miocène Géométrie de l aquifère Miocène Extension horizontale Extension verticale Piézométrie de l aquifère Miocène Evolution de la piézométrie de l aquifère Miocène Paramètres hydrodynamiques de l aquifère Miocène Prélèvements Généralités Nouveaux prélèvements Modélisation hydrodynamique des écoulements Objectif de la modélisation hydrodynamique Principe d un modèle hydrodynamique Modèle conceptuel détaillé Description du modèle numérique Ajustement du modèle (calage) Résultats du modèle Incidence actuelle des prélèvements Incidence des prélèvements supplémentaires Conclusion sur l incidence du projet Impact prévisible des travaux sur l'environnement Impact sur le sol, le sous-sol et le paysage Rejets des eaux en phase chantier Qualité de l'air et du bruit Impact sur le trafic routier Sécurité et hygiène du chantier Achèvement du chantier Moyens de surveillance

4 Liste des figures Figure 1 : Plan de situation et d implantation Figure 2 : Plan cadastral Figure 3 : Implantation des forages captant la nappe du Miocène Figure 4 : Coupe géologique et technique prévisionnelle du futur forage Figure 5 : Localisation de la zone d étude et des forages existants Figure 6 : Coupe géologique longitudinale de la zone d étude Figure 7 : Extrait de la piézométrie moyenne de l aquifère Miocène ( source BRGM rapport RP51176-Fr) Figure 8 : Fluctuations piézométriques du forage St Paul F2 de 1994 à 2007 (source Conseil Général 40) Figure 9 : Fluctuations piézométriques du forage F2 de Biscarosse (Helvétien) de 2001 à (source Conseil Général 40) Figure 10 : Délimitation de la zone modélisée et nature des limites Figure 11: Comparaison entre la piézométrie de référence et la piézométrie calculée par le modèle en régime permanent Figure 12 : Répartition des perméabilités après ajustement du modèle en régime permanent Figure 13 : Carte piézométrique résultant des pompages actuels au bout d une année Figure 14 : Localisation des implantations de forages actuels et des projets Figure 15 : Carte piézométrique après la mise en exploitation du forage Poms à Parentis-en-Born Figure 16 : Carte piézométrique après la mise en exploitation du futur forage de Ste Eulalie Figure 17 : Carte piézométrique après la mise en exploitation du futur forage Audoy à Parentis Figure 18 : Courbe d isorabattements suite à la mise en exploitation du forage Audoy à Parentis Figure 19 : Influence du forage Audoy sur les ouvrages voisins sur 10 ans (en prenant en compte la drainance) Figure 20 : Influence du forage Audoy sur les ouvrages voisins sur 10 ans (sans prise en compte de la drainance)

5 Liste des tableaux Tableau 1 : Analyse des rubriques de la nomenclature s'appliquant au projet Tableau 2 : Inventaire des forages au Miocène Tableau 3 : Volumes demandés à l autorisation Tableau 4 : Les différents forages captant le Miocène (Aquitanien) Tableau 5 : Synthèse des différentes informations géologiques des forages de la zone étudiée Tableau 6 : Caractéristiques des captages d eau potable de la zone d étude Tableau 7 : Inventaire des prélèvements dans l Aquitanien (Miocène) Tableau 8 : Caractéristiques hydrodynamiques mesurées sur les forages Tableau 9 : Charges de la nappe sur les forages exploités selon le régime Tableau 10 : Charges calculées au bout d une année sous l influence du pompage sur le forage Poms F3 de Parentis-en-Born Tableau 11 : Charges calculées au bout d une année sous l influence du pompage sur le futur forage de Ste Eulalie Tableau 12 : Charges calculées au bout d une année sous l influence du pompage sur le futur forage Audoy de Parentis Liste des annexes Annexe A: Plan détaillé de la parcelle Annexe B: Analyse sur un forage de la nappe Plio-Quaternaire Annexe C: Extrait de la documentation CTIFL Annexe D : Réinterprétation des pompages d essai 5

6 1. Introduction et objectifs 1.1. Objectifs techniques Dans le cadre d un projet d installation de serres agricoles à proximité de la Société Vermilion à Parentis-en-Born, le GFA Audoy Wright Vila a demandé à ANTEA d étudier les possibilités d un captage d eau souterraine pour satisfaire les besoins en eau. La culture hydroponique de tomate par micro-irrigation nécessite une eau possédant de faible teneur en fer (< 1 mg/l) et peu de nitrates. Le projet porté par le GFA comporte également un volet récupération d énergie et cogénération à partir d un gaz de pétrole produit par le dépôt pétrolier de la société Vermilion installée à proximité. Concernant les besoins en eau, l étude de faisabilité hydrogéologique d un forage agricole effectuée en décembre 2007 a conduit à préconiser un forage à 160 m à l aquifère profond du Miocène plutôt qu un captage dans la nappe superficielle plioquaternaire qui n offre pas toutes les garanties de qualité d eau exigée par le maître d ouvrage. Dans ce cadre, un dossier de déclaration de travaux au titre de l article du Code de l Environnement a été établi et un récépissé a été délivré par l administration en mai Le maître d ouvrage a ensuite revu le quantitatif de ses besoins en eau qui selon les dernières évaluations ne devait pas excéder m 3 /an. Le dossier de déclaration initial a alors été actualisé et complété par un document d incidence établi par ANTEA (rapport A49268/C d octobre 2008) sur la base de calcul d interférences entre le forage projeté et les ouvrages voisins captant la même nappe. Ces calculs menés selon les hypothèses simplificatrices (aquifère infini, homogène ) indiquent des interférences théoriques comprises entre 0,40 m et 1 m pour les ouvrages les plus proches. Depuis, le maître d ouvrage a de nouveau revu ces besoins à la baisse. Les dernières estimations amènent à considérer un besoin en eau de l ordre de m 3 /an sur la base d une étude agronomique spécifique. 6

7 1.2. Contexte réglementaire Une réunion d information regroupant maître d ouvrage, administrations, élus, chargés d études et destinée à recadrer le projet sur le plan des procédures administratives s est tenue à la préfecture des Landes le 21/10/2008. Il a été rappelé par la DRIRE que le projet global comportant un volet récupération gaz de pétrole et désulfurisation, s inscrivait normalement dans la réglementation des ICPE avec la procédure habituelle du dépôt d une demande d autorisation au titre du décret de septembre 77 modifié, avec enquête publique ; le volet captage d eau souterraine étant un des volets du dossier ICPE dont l instruction jusqu à la signature attendue d une AP est de l ordre de 12 mois. Afin de simplifier les démarches et dans le but d optimiser les délais, il a été convenu de disjoindre le projet industriel de récupération du gaz de pétrole avec désulfurisation qui fera l objet d un dépôt de demande au titre des ICPE le moment venu, du projet de serres agricoles comportant le captage d eau souterraine pour irrigation. Ce projet agricole porté par le GFA s inscrit dans le cadre du Code de l Environnement (article Loi sur l Eau) et relève à ce titre du service de la Police de l Eau. La déclaration du projet de travaux de forage a été effectuée (récépissé de mai 2008) mais il convient maintenant d établir le dossier de demande de prélèvement (rubrique de la nomenclature). Les besoins exprimés sont inférieurs au seuil de l autorisation ( m 3 /an), la Police de l Eau a cependant émis le souhait lors de la réunion du 21/10/08 de se placer sous le régime de l Autorisation en présentant dans le document d incidence un bilan de nappe fondé sur une modélisation hydrodynamique. 7

8 2. Identification du demandeur GROUPEMENT FONCIER AGRICOLE AUDOY WRIGHT VILA «Route de Pontenx» PARENTIS-EN-BORN 8

9 3. Cadre législatif et réglementaire 3.1. Cadre général L exploitation d un forage pour prélever dans des eaux souterraines requiert plusieurs procédures réglementaires, articulées localement par les services instructeurs de l'état (DDASS, MISE) : 1 Le prélèvement de l eau dans une nappe est soumis à autorisation ou déclaration au titre de l article L et suivant du Code de l Environnement. Les seuils d autorisation et de déclaration s apprécient en fonction de la nomenclature précisée à l article R214-1 du même code, et la procédure de délivrance de l'arrêté préfectoral est décrite dans les articles R214-6 et suivants. Le contenu du dossier à présenter est précisé dans les articles R214-6 et suivants du Code de l Environnement, dans l'article R du Code de la santé publique et dans l'arrêté du 20 juin Le SDAGE Adour-Garonne a été approuvé le 6 juin 1996 par le Préfet Coordonnateur du Bassin Adour Garonne, Préfet de la Région Midi-Pyrénées. Ce document fixe les orientations fondamentales d'une gestion équilibrée de la ressource en eau du Bassin Adour-Garonne Situation administrative de l ouvrage A la date de rédaction de la présente demande, l ouvrage de prélèvement n a pas encore été réalisé. A ce titre, il n est pas encore déclaré au titre du code minier il ne dispose donc pas d un numéro de classement national (numéro BSS). Cette démarche sera réalisée une fois les travaux de foration engagés. La réalisation du forage ainsi que les pompages et rejets afférents ont été autorisés par récépissé de déclaration daté de mai 2008 (rubrique ). 9

10 3.3. Position dans la nomenclature (autorisation au titre du Code de l environnement) Le projet de prélèvement entre dans le cadre de l article du Code de l environnement et des procédures décrites aux articles R214-1 et suivants du même code : de l article R214-1 définissant la nomenclature des opérations soumises à autorisation ou à déclaration ; des articles R214-6 et suivants relatif aux procédures d'autorisation et de déclaration ; Les rubriques de la nomenclature susceptibles d être concernées par le projet sont analysées au tableau ci-dessous. N Intitulé de la Rubrique ( modifié) Prélèvements permanents ou temporaires issus d'un forage, puits ou ouvrage souterrain dans un système aquifère à l'exclusion de nappes d'accompagnement de cours d'eau, par pompage, drainage, dérivation ou tout autre procédé, le volume total prélevé étant : 1 supérieur à m 3 /an : Autorisation ; 2 supérieur à m 3 /an mais inférieur à m 3 /an: Déclaration. Procédure s'appliquant au projet Déclaration Commentaires Volume demandé de m 3 /an Tableau 1 : Analyse des rubriques de la nomenclature s'appliquant au projet Les besoins exprimés sont inférieurs au seuil de l autorisation ( m 3 /an). Cependant, la Police de l Eau a émis le souhait lors de la réunion du 21/10/08 de se placer sur le régime de l autorisation en présentant dans le document d incidence un bilan de nappe fondé sur une modélisation hydrodynamique. Le dossier de demande de prélèvement est donc présenté sous le régime de l autorisation. 10

11 4. Localisation du projet La zone d implantation du futur forage agricole est située à l est de la pointe du lac de Parentis sur la commune de Parentis-en-Born, dans le département des Landes. L'altitude au sol est de l'ordre de + 25 m NGF (figures 1 et 2). La localisation du futur forage du GFA Audoy-Wright-Vila est projetée au niveau de la façade ouest du bâtiment «hall technique» (voir annexe A). Dans l éventualité d une trop faible productivité du premier ouvrage de prélèvement pour assurer les débits d exploitation souhaités, l implantation prévisionnelle d un second forage au sud de la parcelle a été envisagée, notamment pour des prélèvements estimés initialement à plus de m 3 /an. En réalité au vu de la réévaluation des besoins optimisés sur la base d une étude agronomique, un seul forage parait a priori suffisant pour couvrir les besoins. Les coordonnées du forage, exprimées en Lambert II étendu, seront les suivantes : X = 326,256 km Y = 1 931,631 km Z = + 25 mngf Les parcelles cadastrales concernées par le projet sont les suivantes (figure 2) : - Parcelle BL592 - Parcelle BL593 11

12 ANTEA ANTEA Figure 1 : Plan de situation et d implantation Figure 1 : Plan de situation et d implantation 12

13 Figure 2 : Plan cadastral 13

14 5. Présentation du projet 5.1. Généralités Le projet de prélèvement d eau dans la nappe Miocène (Code aquifère : 235) est destiné à l alimentation en eau par micro-irrigation d une culture hydroponique de tomates. La culture hydroponique de tomates par micro-irrigation nécessite une eau possédant une faible teneur en fer (<0,1 mg/l) et peu de nitrates. Les prélèvements sont estimés à m 3 /an Justification du projet Choix de l aquifère Miocène Une étude de faisabilité de forage a été réalisée par la société ANTEA (rapport n A /A). Cette étude montre que l aquifère du Miocène est le seul à être susceptible de contenir une eau compatible avec la culture hydroponique de tomate par micro-irrigation (faible teneur en fer et en nitrates). En effet, il ressort de cette étude que les aquifères sus-jacents possèdent des teneurs en fer trop importantes. Les teneurs en nitrates varient en fonction de l activité de surface. L analyse réalisée en novembre 2007 par ANTEA et destinée à caractériser la teneur en fer de l aquifère sus-jacent est présentée en annexe B. La teneur en fer était alors de 6,38 mg/l. De plus, les investissements nécessaires à la mise en place des équipements de déferrisation induisent des surcoûts très importants en comparaison de la solution forage au Miocène sans garantir la faisabilité de recyclage des eaux de drainage (voir limites sur la qualité des eaux en annexe C). L évaluation financière des différentes solutions (aquifère Miocène/aquifère superficiel) est présentée ci-dessous. Sont pris en compte ici les coûts de travaux de forages, d équipement de pompage et de traitement éventuels. Ne sont pas pris en compte les coûts de raccordement éventuels qui seront les mêmes dans tous les cas. 14

15 Il s agit d une évaluation sommaire au stade AVP devant être prise comme telle ; les prix de forage fluctuant sensiblement en fonction de la conjoncture et du plan de charge des entreprises. Cas d un forage au Pliocène (Coût d investissement) Travaux de forage * réalisation du forage (Acier et PVC) à * équipements hydroélectriques et raccordements à * frais d analyses d eau Ingénierie * dossiers réglementaires * AMO, suivi hydrogéologique, interprétation des essais Traitement * Etude pilote déferrisation et * Unité de déferrisation (selon procédé) à Cas d un forage au Miocène (Coût d investissement) Total HT (en ) à Travaux de forage * réalisation du forage (Acier et Inox) * équipements hydroélectriques et raccordements à * frais d analyses d eau Ingénierie * dossiers réglementaires et étude * AMO, suivi hydrogéologique, interprétation des essais Total HT (en ) à La solution ouvrage au Miocène, bien que plus profond et plus onéreux, reste la plus avantageuse car la qualité de l eau permet a priori d éviter une station de déferrisation. Pour le forage au Pliocène, le coût de la déferrisation est variable car il dépend du type de procédé (biologique ou chimique) que seule la réalisation d une étude pilote permettra de définir. Il s ajoutera à cette installation un budget de fonctionnement (électricité, réactif, entretien, évacuation des boues) non négligeable Justification du volume prélevé annuellement Les éléments transmis par le pétitionnaire pour le calcul des besoins annuels en eau de la production sont les suivants : - Besoin en eau pour l irrigation d un hectare de culture : 7000 à 8000 m 3 /an ; - Surface à irriguer : 17 hectares. 15

16 Au regard de ces informations, les besoins en eau du projet sont estimés à m 3 /an arrondis à m 3. Pour l estimation des besoins en eau (d un point de vue quantitatif et qualitatif), le pétitionnaire s est basé sur des documents produits par le Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes (CTIFL) dont des extraits sont présentés en annexe C Mode d exploitation du forage Le futur ouvrage devra fournir environ 460 m 3 /jour en débit journalier moyen sur 10 mois d exploitation, soit m 3 /an. Le débit instantané sera alors de 19,2 m 3 /h arrondi à 20 m 3 /h pour un fonctionnement en continu sur 24 h. En période de pointe (saison chaude), le débit instantané sera de 30 m 3 /h pour un fonctionnement en continu du forage sur 24 h. Le débit journalier de pointe sera alors de 720 m 3 /jour. 16

17 6. Présentation de la ressource en eau 6.1. Contexte géologique Régionalement, le système géologique sur les 60 premiers mètres de profondeur correspond à un vaste multi-couche sablo-argileux composé par des formations datées du Quaternaire (au sommet) au Miocène supérieur (à la base). Il repose sur les formations calcaires du Miocène marin. Les formations sous-jacentes constituées d une alternance gréso-calcaire et marneuse sont datées de l Oligocène. Au droit du site, de haut en bas, ces formations datées du Plio-Quaternaire sont : - sables jaune clair, peu épais appelés Sable des Landes correspondant à des sables éolisés dont l épaisseur est très variable (2 à 20 m) ; localement cette formation peut s avérer absente ; - formation d Onesse qui correspond à des sables argileux dont l épaisseur est de l ordre de 10 m ; - formation d Arengosse constituée d une couche d argile grise en son sommet et de sables à graviers à sa base dont l épaisseur est de l ordre de 40 m. Cette succession surmonte les formations du Miocène, qui dans le secteur de Parentis-en-Born, se succèdent de la façon suivante de haut en bas : - argiles grisâtres correspondant aux Glaises bigarrées d une épaisseur comprise entre 15 et 20 m et datées du Miocène supérieur ; - alternance de calcaire coquillier et de sable fin sur environ 60 à 70 m, puis alternance de marne grise, d argile sableuse et de grès sur environ 100 m datées du Miocène inférieur; - alternance de grès fin calcaire à marneux et de marne sableuse grise sur au moins 250 m d épaisseur datée de l Oligocène Contexte hydrogéologique La nappe superficielle des formations du Pléistocène Cet aquifère superficiel, directement alimenté par la pluviométrie, est constitué par les dépôts sableux fluvio-éoliens définis sous le nom de formations du Sables des Landes, de Castets et d Onesse qui reposent sur l horizon plus ou moins imperméable du toit de la formation d Arengosse. Cet aquifère est libre. 17

18 Les caractéristiques hydrodynamiques de cet aquifère, estimées à partir de l atlas hydrogéologique d Aquitaine, devraient être les suivantes : - Niveau piézométrique : 1 à 5 m de profondeur - Perméabilité K (m/s) : entre 10-5 et Transmissivité T (m²/s) : Emmagasinement S : non déterminé Cet aquifère est particulièrement vulnérable. En dehors des teneurs variables en nitrates et pesticides en fonction des activités de surface, il est caractérisé par des teneurs naturellement élevées en fer et des ph souvent acides. La qualité de l eau extraite de cet aquifère est médiocre. L utilisation de cette nappe est essentiellement destinée aux forages agricoles et aux ouvrages DFCI La nappe du Pliocène Cette nappe, dite des graviers de base Pliocène, est contenue dans la formation de sables et graviers constituant la base de la formation d Arengosse (Pliocène). Le toit plus ou moins imperméable de cet aquifère est constitué par les argiles de la partie sommitale de la formation d Arengosse. Le mur est constitué par une vingtaine de mètres d argile bigarrée du Miocène supérieur (m5) localement présente dans le secteur d étude et disparaissant progressivement plus à l ouest. Les écoulements se font principalement d Est en Ouest. Cette nappe est captive. Les caractéristiques hydrodynamiques estimées à partir de l atlas hydrogéologique d Aquitaine devraient être les suivantes : - Niveau piézométrique : Proche de la surface voir artésien par endroit (forage 874-5X-0015, à proximité du site d étude) - Perméabilité K (m/s) : ~ Transmissivité T (m²/s) : Emmagasinement S : non déterminé (10-4 ) La vulnérabilité de cette nappe peut être définie comme faible compte tenu de la barrière plus ou moins imperméable représentée par la formation argileuse du Pliocène (épaisseur de l ordre de 4 à 7 m). Les teneurs en fer de cet aquifère sont élevés, de l ordre de plusieurs mg/l. En raison de la bonne productivité de cet aquifère, de nombreux ouvrages captent cette ressource à des fins industrielles ou agricoles. 18

19 La nappe du Miocène Cet aquifère captif, utilisé pour l AEP, est contenu dans les formations grésocalcaires du miocène inférieur (Aquitanien). Il fait partie du système aquifère Miocène (S.A. 235). Au droit de la zone d implantation, le toit de l aquifère se situe entre 90 m et 130 m de profondeur. Le mur de l aquifère correspond aux marnes de la base du miocène situé à environ 160 m de profondeur. L épaisseur de cet aquifère peut donc être estimée à 30 ou 70 m. Les écoulements se font principalement d Est en Ouest. Les caractéristiques hydrodynamiques estimées à partir de l atlas hydrogéologique d Aquitaine et de la notice de la carte géologique de Parentis-en-Born devraient être les suivantes : - Perméabilité K (m/s) : Transmissivité T (m²/s) : à Emmagasinement S : Dans le secteur, la bonne qualité chimique de l eau extraite de l aquifère du Miocène justifie son exploitation pour l alimentation en eau de la population (forage les ARENES F2 de Parentis-en-Born, ). En effet, cet aquifère est protégé par une quinzaine de mètres d argile sableuse qui semble être une formation relativement imperméable. L aquifère est donc relativement bien protégé des invasions de pesticides (<0.5 mg/ l de nitrates à Parentis-en-Born en 2006). Les teneurs en fer observées sont faibles (26 µg/l à Parentis-en-Born en 2006). La nappe du Miocène peut localement être divisée en deux niveaux aquifères distincts, l Aquitanien et l Helvétien Usage de l eau souterraine dans le voisinage Les forages au Miocène Certains des forages destinés à l Alimentation en Eau Potable des communes voisines de Parentis-en-Born, Ychoux et Biscarosse captent la nappe du Miocène. L eau de cette nappe sert aussi pour des besoins industriels sur la commune de Parentis-en-Born (forage NASSEYS, 08745X0038). Les forages captant le Miocène dans le secteur d étude sont présentés sur la figure 3 et dans le tableau 2. 19

20 Figure 3 : Implantation des forages captant la nappe du Miocène Tableau 2 : Inventaire des forages au Miocène 20

21 Le futur forage du GFA Audoy-Wright-Vila sera situé en aval hydraulique du forage d alimentation en eau potable LES ARENES F2 de la commune de Parentis-en-Born par rapport au sens d écoulement des eaux de la nappe du Miocène. Il est important de noter que : - à moyen terme, un projet de forage est actuellement envisagé par le SIAEP de Parentis-en-Born dans le cadre de son schéma directeur d alimentation en eau potable et de la sécurisation de la ressource. Ce dernier serait situé au pied du château d eau de Sainte Eulalie. Il a été intégré à l étude d incidence afin d évaluer l impact éventuelle du projet de forage du GFA Audoy-Wright-Vila sur cette potentielle future ressource AEP. - Le forage POMS F3 (0874-5X-0070/F3), situé sur la commune de Parentis-en-Born, est actuellement en cours d équipement Les forages à l Oligocène Le forage des Arènes 1 (ancien forage pétrolier PS 10 ESSO), capte l aquifère Oligocène sur la commune de Parentis-en-Born pour l Alimentation en Eau Potable de la population Caractéristiques de la nappe du Miocène Conditions d exploitation Le futur forage du GFA Audoy-Wright-Vila prévoit d exploiter la nappe du Miocène. Cette ressource est principalement utilisée à des fins d eau potable mais sert aussi d eau industrielle Piézométrie de l aquifère Miocène Les informations relatives à la piézométrie de l aquifère sont présentées dans la partie relative à l impact du prélèvement du présent rapport (chapitre 9) Qualité de l eau Dans le secteur, la bonne qualité chimique de l eau extraite de l aquifère du Miocène justifie son exploitation pour l alimentation en eau de la population. En effet, cet aquifère est protégé par une quinzaine de mètres de glaises bigarrées du Miocène inférieur qui est une formation relativement imperméable. 21

22 L aquifère est donc relativement bien protégé des invasions de pesticides et d engrais azotés (<0.5 mg/ l de nitrates en 2006 à Parentis-en-Born). La qualité de l eau du futur forage devrait être conforme à celle du forage voisin d alimentation en eau potable LES ARENES F2 de la commune de Parentis-en- Born (08745X0040) Vulnérabilité de la ressource La nappe n est pas vulnérable vis-à-vis des éventuelles pollutions superficielles car recouverte par plus de 80 m de formations comprenant des passages argileux de plusieurs dizaines de mètres. En surface, on trouve des formations sableuses qui contiennent une nappe superficielle qui assure une protection par filtration visà-vis d éventuelles contaminations biologiques. Cette nappe superficielle est essentiellement utilisée à des fins agricoles et de DFCI. 22

23 7. Présentation de l ouvrage de prélèvement 7.1. Emplacement et référence cadastrale A la date de réalisation du présent dossier, l ouvrage de prélèvement n a pas encore été réalisé. Les informations relatives au positionnement de l ouvrage de prélèvement projeté sont disponibles dans le chapitre 4 du présent rapport Coupe géologique prévisionnelle La coupe géologique de l'ouvrage projeté du GFA Audoy-Wright-Vila présentée en figure 4 est la suivante : Profondeur Description de 0 à 20 m Sable fin blanc et sable argileux à la base de 20 à 30 m Argile grise Plio-quaternaire de 30 à 70 m Sable et graviers de 70 à 90 m Argile sableuse noire à bariolée de 90 à 110 m Calcaire très coquillier à gréseux Helvétien Burdigalien de 110 à 135 m Sable très fin et argile de 135 à 160 m Alternance de calcaire, d argile et de sable très fin Aquitanien Au-delà de 160 m Marne grise Nota : La réalisation d un second ouvrage pourra être envisagée si la production du premier forage n est pas suffisante ; dans ce cas la coupe géologique et technique sera identique Caractéristiques techniques Le forage du GFA Audoy-Wright-Vila aura une profondeur de 160 m. L avant-puits sera foré jusqu à 30 m de profondeur en Ø 17"1/2 et équipé d un tubage 13"3/8. Le contexte géologique local est complexe. Il est difficile à ce stade du projet de faire la distinction entre les 2 niveaux aquifères en présence dans le Miocène 23

24 (Helvétien et Aquitanien/Burdigalien). Il est également difficile d évaluer la perméabilité de l éponte qui les sépare. La réalisation du forage projeté du GFA Audoy-Wright-Vila fera donc l objet d une reconnaissance en diamètre 6"1/4 de 30 à 160 m de profondeur. Les cotes indiquées ci-après sont prévisionnelles ; la réalisation d une diagraphie Gamma-Ray et d un profil de résistivité permettra de préciser les cotes et la nature des formations géologiques concernées afin d optimiser l équipement du forage. Si la phase de reconnaissance venait à mettre en évidence la présence de 2 aquifères distincts (Helvétien et Burdigalien/Aquitanien) alors l équipement du forage sera dimensionné de manière à ne pas les mettre en communication. Suite à la foration de reconnaissance, l'ouvrage sera repris en : alésage en diamètre 12"1/4 de 30 à 95 ou 130 m (en fonction des résultats de la foration de reconnaissance et de la diagraphie) et équipé d un tubage acier de diamètre 9"5/8, cimenté sous pression à l extrados. alésage en diamètre 8"1/2 de 95 ou 130 m à 160 m de profondeur (en fonction des résultats de la foration de reconnaissance et de la diagraphie) et équipé d une colonne captante INOX de diamètre 4". La géométrie de la colonne captante pourra éventuellement être adaptée en fonction du futur débit d exploitation. La protection vis-à-vis des infiltrations d'eau entre 95 m ou 130 m et la surface sera assurée par une cimentation au terrain de l avant-puits (30 premiers mètres) et une cimentation au terrain du tube en 9"5/8. Un massif filtrant sur le pourtour de la colonne captante INOX entre 89 ou 124 m (en fonction des résultats de la foration de reconnaissance et de la diagraphie) et 160 m complétera l'équipement du forage. L'ouverture des crépines et la granulométrie du massif de graviers seront définies après examen des échantillons de l aquifère. Le développement du forage sera effectué par nettoyage à l'air lift. Des traitements à l'hexamétaphosphate ou par acidification pourront être mis en œuvre si nécessaire pour augmenter la productivité. Le rejet des eaux en phase chantier s effectuera dans un fossé puis par infiltration dans la nappe superficielle. 24

25 Figure 4 : Coupe géologique et technique prévisionnelle du futur forage 25

26 7.4. Caractéristiques hydrodynamiques prévisionnelles Afin d optimiser les délais d instruction du présent dossier, il a été décidé en accord avec la Police de l Eau de produire ce document avant la réalisation du forage. Les caractéristiques hydrodynamiques de l aquifère testé ont donc été évaluées à partir de la bibliographie. Une réinterprétation des essais de pompage a été réalisée dans le cadre de l étude de l impact du prélèvement sur les ouvrages du secteur captant la nappe du Miocène (chapitre 9). Cette dernière amène à considérer une perméabilité locale de l ordre de 6, m/s (valeur obtenue sur le forage POMS F3 situé à Parentis-en-Born). Ramenée à la hauteur prévisionnelle d aquifère captée, la transmissivité locale serait de l ordre de 3, m 2 /s. Sur la base d un débit spécifique de l ordre de 2,3 m 3 /h/m (observé sur le forage AEP ISPE 2 de la commune de Biscarosse 873-3X-0017 captant la partie basale des calcaires du Miocène inférieur entre 130 et 150 m), un débit de 35 m 3 /h pourrait être atteint pour un rabattement à l intérieur de l ouvrage de l ordre de 20 m (calcul effectué sans prise en compte des pertes de charges quadratiques). Les caractéristiques définitives seront évaluées par les essais de débit : - pompages par paliers ; - pompage longue durée Qualité de l eau Afin d optimiser les délais d instruction du présent dossier, il a été décidé en accord avec la Police de l Eau de produire ce document avant la réalisation du forage. Les analyses réglementaires relatives à un usage eau agricole seront réalisées une fois le forage réalisé. Pour l heure, on peut considérer que la qualité de l eau est similaire à celle exploitée pour l AEP de la commune de Parentis-en-Born (forage Les Arène F2). 26

27 8. Régime d exploitation demandé et compatibilité avec le SDAGE 8.1. Régime d exploitation demandé Une recherche bibliographique a été menée par le GFA Audoy-Wright-Vila pour évaluer les besoins en eau du projet. Les optimisations effectuées par le Maître d Ouvrage ont permis d envisager un prélèvement de l ordre de m 3 /an. Pr la suite (décembre 2008), l évaluation agronomique réalisée par le GFA (voir chapitre 5.2.2), a permis de revoir les besoins à la baisse. Ils sont désormais estimés à m 3 /an. Les volumes demandés à l autorisation sont résumés dans le tableau suivant : Débit d exploitation horaire moyen (m 3 /h) 20 Débit d exploitation horaire de pointe (m 3 /h) 30 Débit journalier moyen (m 3 /j) 460 Débit de pointe journalier (m 3 /j) 720 Volume annuel (m 3 ) Tableau 3 : Volumes demandés à l autorisation 8.2. Compatibilité avec le SDAGE Usage de l eau Le SDAGE Adour-Garonne confère un usage prioritaire de l eau à l AEP, l irrigation arrivant en troisième position après le thermalisme. Afin de réduire au maximum les prélèvements et de s assurer de l absence d interférence avec les ouvrages voisins destinés à l AEP, le pétitionnaire a réalisé, à la demande de la Police de l Eau : 27

28 - une étude agronomique pour évaluer au mieux les besoins en eau du projet ; - une modélisation mathématique de la nappe du Miocène avec différents scénarios de prélèvement. Ces études ont mis en évidence : - la nécessité d un prélèvement de m 3 /an pour assurer les besoins en eau du projet ; - une incidence de faible du nouveau prélèvement de m 3 /an dans l aquifère Miocène (chapitre 9). Dans le cas d un prélèvement au Miocène, le pétitionnaire s engage à mettre en place un collecteur des eaux de drainage destiné au recyclage des eaux de drainage dans le but d optimiser ces besoins en eau (voir annexe C). Protection naturelle Les eaux de la nappe Miocène sont très peu vulnérables car protégées par une épaisseur de 80 à 90 m de terrain comprenant deux passages argileux d environ 5 et 25 m de puissance (voir coupe en figure 5). Elles ont généralement une bonne qualité physico-chimique et sont ainsi principalement utilisées pour l AEP. Mesures de protection de la qualité des eaux de la ressource Les mesures de protection envisagées conformément à l'article B26 du SDAGE et aux prescriptions des arrêtés du 11 septembre 2003 sont les suivantes : - Cimentation sous pression des tubages entre la surface du sol et 95 m de profondeur (ou 130 m en fonction des résultats de la foration de reconnaissance et de la diagraphie). Elle permettra d'interdire les interconnexions entre nappes, - Mise en place d'une tête étanche de forage et d une embase cimentée afin d'interdire les risques de ruissellement direct et d'introduction de corps indésirables (petits animaux, etc.) dans le forage, - Mise en place de deux tubages métalliques concentriques sur les 30 premiers mètres. Lorsque l'état de vétusté ou toute autre raison rendra nécessaire l'abandon définitif du forage, celui-ci sera rebouché à l'aide d un massif de graviers en face de l'aquifère et d'un bouchon de ciment en face des terrains surmontant l'aquifère. 28

29 9. Impact des prélèvements : Modélisation hydrodynamique La Police de l Eau a émis le souhait lors de la réunion du 21/10/08 de se placer sur le régime de l autorisation en présentant un bilan de nappe fondé sur une modélisation hydrodynamique. Le présent chapitre rend compte de cette modélisation Programme de l étude L'étude comprend : Le recueil et la compilation des informations et des études disponibles sur le secteur ; La réinterprétation d essais de pompage anciens afin de déterminer les paramètres hydrodynamiques de l aquifère du Miocène ; L élaboration d un modèle conceptuel de la nappe du Miocène précisant l extension du domaine à prendre en compte, la dimension du maillage, les limites à flux nul, et/ou à charge imposée ; La construction d un modèle mathématique maillé à différences finies de la nappe du Miocène afin de reproduire le fonctionnement de cet aquifère en tenant compte des caractéristiques hydrodynamiques (modèle MARTHE) ; L ajustement du modèle permettant la reconstitution d une situation piézométrique de référence en régime permanent et la reconstitution des niveaux de la nappe lorsqu elle est sollicitée par les pompages ; Des simulations suivant différents scénarii d exploitation (futur projet de forage) pour prévoir l'effet de la mise en place de ce nouveau forage, avec édition des cartes piézométriques résultantes sur fond topographique scanné Recensement des ouvrages captant l aquifère Miocène Les ouvrages répertoriés sur le secteur sont présentés dans le tableau 4 et sur la figure 5 ci-après. 29

30 Figure 5 : Localisation de la zone d étude et des forages existants Tableau 4 : Les différents forages captant le Miocène (Aquitanien) 30

31 9.3. Géométrie de l unité géologique Miocène Afin de caractériser la géologie locale et de déterminer les altitudes du toit et de la base du Miocène, plusieurs ouvrages peuvent être utilisés. Les différentes formations rencontrées par ces forages sont décrites ci-après : Forage d Aureilhan : de 0 à 10 m : formation des marais sables et tourbe de 10 à 40 m : formation d Onesse sables argileux de 40 à 64 m : formation d Arengosse de 64 à 172 m : substratum marin du Miocène Forage M5 : de 0 à 28 m : formation d Onesse sable, argile sableuse de 28 à 34.5 : lignite de 34.5 à 92 m : formation d Arengosse sable grossier et argile grise de 92 à 200 m : substratum marin du Miocène Forage de Bestaven ( ) : de 0 à 5 m : formation des marais sable fin de 5 à 32 m : formation d Onesse argile et sable gris de 32 à 50 : formation d Arengosse argile gris vert à passées graveleuses de 50 à 172 : substratum marin du Miocène Forage St Paul F2 ( ) : de 0 à 5 m : formation du sable des Landes sable très fin silteux de 5 à 41 m : formation d Onesse sable moyen et argile gris bleu de 41 à 70 m : formation d Arengosse argile grise plastique et sable grossier de 70 à 192 m : substratum marin du Miocène Forage St Paul F3 ( ) : de 0 à 21.5 m : sable blanc et argile grise (formation d Onesse?) de 21.5 à 61 m : lignite, argile et gravier (formation d Arengosse?) de 61 à 207 m : sable gris-bleu argileux et coquillier (substratum marin du Miocène). Forage ancien PS1 (Parentis-en-Born) : de 0 à 65 m : sable blanc et argile grise (Plioquaternaire), de 65 à 250 m : sables gris blancs et argiles gris-verts (Miocène), 250 à 394 m : calcaire gréseux et argiles grises (Oligocène). Forage CECA (Parentis) : de 0 à 70 m : sable beige, graviers et marne sableuse (Plioquaternaire), de 70 à 94 m : argiles grises à ocres (Miocène-Helvétien). 31

32 de 94 à 164 m : sables fins argileux coquilliers et alternance de niveaux argileux (Miocène Aquitanien) Forage Poms (Parentis) : de 0 à 68 m : sable beige, graviers (Plioquaternaire), de 68 à 98 m : argiles grises à ocres (Miocène-Helvétien). de 98 à 158 m : sables fins argileux coquilliers et alternance de niveaux argileux (Miocène Aquitanien) de 158 à 168 m : marne et grés gris (Oligocène) Forage (Ychoux) : de 0 à 80 m : sable beige, graviers (Plioquaternaire), de 80 à 140 m : argile sableuse verdâtre et sables fins argileux (Miocène - Helvétien), de 140 à 171 m : calcaires gréso-sableux ou sables coquilliers (Miocène Aquitanien). Forage F2 (Labouheyre) : de 0 à 76 m : sable beige, graviers (Plioquaternaire), de 76 à 100 m : sables fins argileux avec débris coquilles (Miocène - Helvétien), de 100 à 126 m : gros sables et arénite grise (Miocène) de 126 à 171 m : sables coquilliers devenant marneux à la base (Miocène Aquitanien). Forage Le Tuc (Labouheyre) : de 0 à 96 m : sable fin à grossier blanc avec argiles jaunes (Plioquaternaire), de 96 à 130 m : argile noirâtre avec passages sableux (Miocène - Helvétien), de 130 à 167 m : calcaires gréseux coquilliers (Miocène - Aquitanien) de 167 à 171 m : calcaire marneux (base Miocène Aquitanien). Forage F2 (Parentis) : de 0 à 70 m : sable beige, graviers (Plioquaternaire), de 70 à 94 m : argile sableuse et calcaire gréseux noiratre (Miocène - Helvétien), de 94 à 156 m : calcaires coquilliers et argiles grises devenant marneux à la base (Miocène - Aquitanien) de 126 à 171 m : sables coquilliers devenant marneux à la base (Miocène Aquitanien). Forage F1 (Lue) : de 0 à 72 m : sables fins beiges, graviers (Plioquaternaire), de 72 à 140 m : argile silteuse avec quelques passages coquilliers (Miocène - Helvétien). Les différentes informations sont synthétisées dans le tableau 5. 32

33 Tableau 5 : Synthèse des différentes informations géologiques des forages de la zone étudiée On constate les points suivants : le toit du Miocène (Aquitanien) est situé entre 24 (Ychoux) et 100 mngf (Biscarosse) d Est en Ouest selon les forages. le mur du Miocène est compris entre -110 (Ychoux) et -180 mngf (Menaut) pour une épaisseur comprise d Est en Ouest entre 40 et 120 m. Une coupe géologique longitudinale Sud-Ouest / Nord-Est est présentée sur la figure 6 (Source : Conseil Général des Landes) ce qui permet de visualiser l approfondissement du toit du Miocène vers le Sud-Ouest. Les isohypses des cotes du toit et du mur de l Aquitanien ont été fournies par le BRGM et sont issues de la synthèse des données du Miocène (rapport BRGM - RP Fr). 33

34 Figure 6 : Coupe géologique longitudinale de la zone d étude 9.4. Géométrie de l aquifère Miocène Extension horizontale L aquifère Miocène est limité : - à l Est par les zones d affleurement de la rive gauche des vallées de la Garonne et de la Gironde ; - au Sud par les faciès molassiques de l Armagnac et de la vallée de l Adour ; - vers l Ouest par les faciès marno-argileux sensiblement à l aplomb de la frange littorale actuelle. 34

35 Extension verticale Globalement, l aquifère s enfonce progressivement vers l Ouest pour atteindre une profondeur de l ordre de 120 m sous le littoral actuel. Au-dessous, l aquifère Miocène est souvent en relation avec l aquifère calcaire de l Oligocène dont il partage approximativement la même extension. Au-dessus, l aquifère Miocène est alimenté dans sa partie Est et centrale par les importants stocks d eau souterraine des séries sableuses (Sables fauves, Graviers des bases Pliocène, Sables des Landes). A l Ouest, l aquifère est bien isolé du Pliocène par une couche argileuse imperméable datée de l Helvétien Piézométrie de l aquifère Miocène Le contexte hydrogéologique local est connu par les captages d eau potable du secteur dont les caractéristiques sont résumées dans le tableau 6. Un extrait de la carte piézométrique moyenne sur la période est présenté sur la figure 7. Tableau 6 : Caractéristiques des captages d eau potable de la zone d étude 35

36 La carte piézométrique moyenne de la nappe Miocène (Aquitanien) indique un sens d écoulement d Est en Ouest avec un gradient d écoulement d environ 2 m pour 1000 m. Des entrées et sorties d eau s effectuent par drainance entre les différents aquifères sus et sous jacents. Ces phénomènes de drainance joue un rôle important dans la forme de la piézomètrie. Des apports des aquifères sus-jacents sont notées sur la partie Sud-Est du secteur d étude au niveau de Labouheyre. Cette drainance s effectue vers l Oligocène sous-jacents qui reçoit des apports de l Aquitanien. Sur la partie Ouest du secteur d étude et notamment au niveau du plan d eau d Aureilhan, des sorties d eau sont probables de l Aquitanien vers les couches supérieures. Figure 7 : Extrait de la piézométrie moyenne de l aquifère Miocène ( source BRGM rapport RP51176-Fr) 9.6. Evolution de la piézométrie de l aquifère Miocène Deux forages sur le secteur d étude font l objet d un suivi par le Conseil Général des Landes : Biscarosse (873-3x-0003), St Paul en Born (897-4x-0013). 36

37 Suivi Saint Paul Au repos, son niveau statique s établit au maximum à + 5,7 m au-dessus du sol à une altitude de + 17,7 m NGF. Ce caractère artésien jaillissant du Miocène à cet endroit souligne bien le caractère captif de l aquifère sous la couverture imperméable des argiles au toit du Miocène. La chronique des fluctuations piézométriques du forage St Paul F2 est présentée sur la figure 8. Ce forage étant exploité, le graphique présente la succession très serrée des périodes de pompage et d arrêt. On constate l abaissement piézométrique systématique pendant la période des deux mois d été où les prélèvements sont les plus forts et la grande stabilité des niveaux dans le temps ce qui est l indice d une alimentation de la nappe suffisante, dans l état actuel des prélèvements, pour assurer une bonne reconstitution des charges piézométriques. Figure 8 : Fluctuations piézométriques du forage St Paul F2 de 1994 à 2007 (source Conseil Général 40) 37

38 Suivi Biscarosse Au repos, son niveau statique s établit au maximum à 7 m sous le sol à une altitude de + 7,5 m NGF. La chronique des fluctuations piézométriques du forage F2 de Biscarosse est présentée sur la figure 9. Ce forage n est pas exploité, toutefois, les niveaux sont marqués par l influence des pompages d autres forages avec une baisse des niveaux pendant les mois d été et une remontée pendant les mois d hiver. Une baisse des niveaux est notée de 2001 à 2004 et une stabilisation depuis. Figure 9 : Fluctuations piézométriques du forage F2 de Biscarosse (Helvétien) de 2001 à (source Conseil Général 40) 9.7. Paramètres hydrodynamiques de l aquifère Miocène Les essais de pompage réalisés au moment des travaux ont fait l objet d une réinterprétation dans le cadre de cette étude. Les différentes interprétations sont présentées en annexe D. Le tableau 8 synthétise les résultats des calages obtenus. La transmissivité s établit entre 5, et 1, m 2 /s. La perméabilité a été estimée en divisant la transmissivité par la hauteur captée. Elle s établit entre 3, et 4, m/s. A noter que les caractéristiques hydrodynamiques de l aquifère se dégradent en allant vers l Ouest. 38

39 9.8. Prélèvements Généralités L aquifère de l Aquitanien sur le domaine d étude est exploité pour un usage d alimentation en eau potable et en eau industrielle. Aucun prélèvement agricole n est recensé dans cet aquifère (source DDAF). Les débits prélevés en 2007 (source Agence de l eau) et les débits autorisés sont reportés dans le tableau 7. Concernant le forage ISPE1, le relevé de l agence de l eau ne porte que sur le forage ISPE2 (Oligocène). Les prélèvements d eau potable sont plus importants en période estivale compte tenu de la fréquentation touristique. Tableau 7 : Inventaire des prélèvements dans l Aquitanien (Miocène) Nouveaux prélèvements Pour arroser les légumes sous serre, le groupement GFA Audoy Wright Vila souhaite disposer de m 3 annuel. Pour faire face à ce besoin, il est prévu de prélever cette eau dans la nappe de l aquitanien (Miocène). Un forage au lieu-dit Poms sur la commune de Parentis est en cours d équipement et sera exploité pour un débit autorisé de 1200 m 3 /j. Dans le cadre du schéma directeur d alimentation en eau potable, il est prévu à moyen terme la création d un forage à Sainte Eulalie en Born. 39

40 9.9. Modélisation hydrodynamique des écoulements Objectif de la modélisation hydrodynamique La modélisation hydrodynamique d'une nappe a pour objectif de comprendre et de quantifier le comportement d un ou plusieurs aquifères au moyen d une approche analytique la plus objective possible. Une fois le travail de constitution et de calage du modèle réalisé, on dispose alors d'un outil numérique de simulation des écoulements souterrains permettant ensuite d'évaluer les évolutions induites par un changement d environnement ou par de nouvelles sollicitations (influence d'un nouveau forage par exemple). L utilisation du modèle hydrodynamique sur le secteur de Parentis doit permettre de prévoir l effet de la mise en place des nouveaux forages en complément de ceux existants Principe d un modèle hydrodynamique Un modèle hydrodynamique (modèle numérique de nappe) est un outil de calcul dont le but est de représenter le comportement hydrodynamique d'un aquifère et de réagir comme lui à des sollicitations extérieures (pompages par exemple). Un modèle doit donc avoir un comportement le plus proche possible de celui de l'aquifère, afin de tester et valider ou invalider diverses solutions techniques avant leur mise en œuvre sur le terrain. C'est l'équivalent numérique d'un modèle réduit physique. La mise en œuvre d'un modèle numérique de nappe nécessite l'utilisation de moyens de calcul par ordinateur. L élaboration, puis l utilisation d un modèle numérique, comportent plusieurs phases successives : Construction d un maillage s appuyant sur une série de limites physiques (contours hydrogéologiques) ou artificielles (lignes de courant, courbe d égale charge) et permettant de découper l'aquifère en éléments finis de forme parallélépipédique de taille variable, appelés mailles, dans lesquelles on considère que l'aquifère est homogène. Les dimensions affectées aux mailles résultent d un compromis entre le pas et la variabilité spatiale des données disponibles, la taille et la complexité géométrique et/ou hydrogéologique des aménagements à simuler et le nombre de mailles compatible avec une durée de calcul raisonnable. Constitution des fichiers requis par le logiciel de simulation : fichiers généraux précisant les options de calcul retenues et fichiers de données 40

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Qu est ce qu un code BSS? Le code BSS correspond au code national du dossier de l ouvrage souterrain au

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

Les Forages de Puits d Eau

Les Forages de Puits d Eau 1 8 Journée de l APRONA Les Forages de Puits d Eau Intervenant : M Claude Maurutto 2 Les Forages de puits d eau De la réalisation à la réception de l ouvrage Un Forage : Pourquoi? Un peu d Histoire Les

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous allez construire ou améliorer un habitat : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre terrain

Plus en détail

chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques

chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques Dossier police de l'eau Pièce IV >> Notice d incidence Chapitre 2. Sensibilité des milieux aquatiques chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques 2.1. Sensibilité des eaux souterraines 2.1.1. Quelques

Plus en détail

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après)

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après) Dossier de demande d autorisation d exploiter une carrière GRAVALOIRE CARRIERES Carrière de la Vallée résumé non technique du projet Indice 3 P. 11 sur 38 La majorité des eaux ruisselant sur le site aboutissent,

Plus en détail

L implantation des piézomètres devra être réalisée par un hydrogéologue.

L implantation des piézomètres devra être réalisée par un hydrogéologue. Création ou réhabilitation de piézomètres pour le suivi de la nappe de la Têt dans le cadre de la surveillance de la station d épuration et d un bassin d orage Cadre de la prestation La Communauté d Agglomération

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

Synthèse sur les études et travaux

Synthèse sur les études et travaux Photo du forage de Le Castel (S2) D.D.A.F. de la Manche Service des équipements publics ruraux Hydrogéologie ressources en eau Synthèse sur les études et travaux De nombreux programmes de recherche hydrogéologique,

Plus en détail

d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE

d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE ENTREPRISE CHAPELLE S.A. ROUTE DE RIOTTER - LIMAS 69400 - VILLEFRANCHE SUR SAONE /DOCUMENT NON PUBLIC/ PROJET D'IfPLAmTION D'UE GRAVIERE A CRECHES SUR SAOE (71) EXA^EN DE L INCIDENCE SUR DES OUVRAGES DE

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 105 Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 532a 532b Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Dimensionnement, mise en œuvre et retour d expérience 30/11/12 Présentation du site Industriel situé

Plus en détail

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012 Ville de Clermont-Ferrand Gestion de la ressource en eau potable Journée technique 02.02.2012 Plan Le circuit de l eau à Clermont-Ferrand Ouvrages de production d eau Sources et réservoirs L Usine Elévatoire

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU Libellé de la masse d'eau : Estuaire - Loire Code de la masse d'eau : Code européen : FRG022 Ecorégion : Plaines occidentales Départements et régions concernées : N Département

Plus en détail

Après examen par le conseil des ministres réuni le 18 ramadan 1418 (17 janvier 1998), Décrète :

Après examen par le conseil des ministres réuni le 18 ramadan 1418 (17 janvier 1998), Décrète : Décret n 2-97-487 du 6 chaoual 1418 (4 février 1998) fixant la procédure d'octroi des autorisations et des concessions relatives au domaine public hydraulique. Le Premier Ministre, Vu la loi n 10-95 sur

Plus en détail

Entretien préventif du forage de la Mance

Entretien préventif du forage de la Mance Entretien préventif du forage de la Mance Localisation du forage de la Mance. Le forage de la Mance est exploité depuis 1994 (date d exécution du 09/03/1994 au 19/04/1994). Cet ouvrage présente les caractéristiques

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION Service Pubic d Assaiisseet Cectif Cuaut de Cues des Prtes du aie rad Le Bourg 72610 CHERISAY Tél : 02.33.32.86.82 EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT

Plus en détail

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie Eau souterraine [o sutɛʀɛñ] : Eau sous tension hydrostatique présente dans les vides interconnectés de la zone de saturation. Cette eau émerge à la surface sous forme de sources et pénètre dans des puits.

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Communauté de Communes de la Vallée de la Gorre Service Public d Assainissement Non Collectif 2, Place de l'église 87310 Saint-Laurent-sur-Gorre 05 55 48 19 20 / spanc.vallee.gorre@orange.fr DEMANDE D

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'INSTALLATION D'UN SYSTEME D'ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF

DEMANDE D'AUTORISATION D'INSTALLATION D'UN SYSTEME D'ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF DEMANDE D'AUTORISATION D'INSTALLATION D'UN SYSTEME D'ASSAINISSEMENT -COLLECTIF Dossier à retourner à : Monsieur le Président Syndicat Intercommunal d'aménagement du Bassin Versant de l'albarine SPANC 2,

Plus en détail

Commune d'annet-sur-marne

Commune d'annet-sur-marne PREFECTURE DE SEINE ET MARNE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT PROJET SERVICE ETUDES ET PROSPECTIVE Commune d'annet-sur-marne ------------- Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPR)

Plus en détail

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25 Informations générales Fiche déclarative pour examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collective Service Public de l Assainissement Collectif spanc@gde-guadeloupe.com

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

Application. sique en. des M. 1 RABAT, ** ONEP. demande. accéléré que. L aquifère

Application. sique en. des M. 1 RABAT, ** ONEP. demande. accéléré que. L aquifère Application de la géophys sique en vue de dégagement des ressources en eau du système de Charf C El Akab hajarlazar1488@gmail.com asmabenmoussa@gmail.com nadiakassou@yahoo.fr iliaskacimi@yahoo.fr Lazar

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6(X)9-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 DEPARTEMENT DE LA CHARENTE CARTE DE VULNERABILITE

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC. COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BERNAY ET DES ENVIRONS 299,

Plus en détail

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90)

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90) SOCIETE TRAITEMENT-RECUPERATION-TRANSFORMATION ZONE INDUSTRIELLE - UNGERSHEIM - 68 190 ENSISHEIM TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

Caractéristiques du projet Installateur (si connu)

Caractéristiques du projet Installateur (si connu) Communauté de Communes de la Côte des Isles Service Public d Assainissement Non Collectif 15 rue de Becqueret 50270 BARNEVILLE CARTERET Tél : 02 33 95 96 70 ; Fax : 02 33 95 96 71 site internet : www.cotedesisles.com

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

SONDAGE A LA PELLE MECANIQUE PM01 sondage OBJET EXTENSION STATION D EPURATION DU VABRE OPERATEUR D. VINCONT X LIEU 83 - BRIGNOLES MACHINE TRACTO-PELLE Y CLIENT REGIE DES EAUX DU PAYS BRIGNOLAIS GODET (cm)

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF A.N.C. GUIDE PRATIQUE

MISE EN OEUVRE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF A.N.C. GUIDE PRATIQUE MISE EN OEUVRE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF A.N.C. GUIDE PRATIQUE Page 1 sur 15 L assainissement non collectif. L'assainissement vise à assurer l'évacuation et le traitement des eaux usées en minimisant

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

Ville de Rivière-Rouge Condensé normatif Document non officiel 2015

Ville de Rivière-Rouge Condensé normatif Document non officiel 2015 NORMES GÉNÉRALES - PRÉLÈVEMENT D EAU Lors de la demande de permis pour la construction d un ouvrage de captage des eaux souterraines, les renseignements et documents additionnels suivants doivent être

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir

Plus en détail

238 Chapitre 4 Le traitement des pollutions : comment et jusqu où intervenir

238 Chapitre 4 Le traitement des pollutions : comment et jusqu où intervenir 238 Chapitre 4 Le traitement des pollutions : comment et jusqu où intervenir Huile Eau Huile de saturation résiduelle Toit de la nappe Pompe d écrémage Huile flottante Pompe de rabattement Figure 4.15

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation

Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation Novembre 2011 29 rue Blanche Hottinguer 77600 GUERMANTES

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 174a 174b 174c 174d 174e Type de masse d'eau souterraine

Plus en détail

Commune de : Il est indispensable de concevoir le système d assainissement avant même le projet de construction.

Commune de : Il est indispensable de concevoir le système d assainissement avant même le projet de construction. Commune de : DEMANDE D INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ❶ Collecte ❷ Traitement Vous allez construire ou améliorer un logement : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 ANALYSE DES DONNEES GEOLOGIQUES ET HYDROGECLOGIQUES RELATIVES AUX DEPOTS D'HYDROCARBURES

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS MAIRIE DE NYONS 26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS SONDAGE DE RECONNAISSANCE EN VUE DE L'IMPLANTATION DU NOUVEAU CIMETIERE DANS LE QUARTIER DE LA ROCHETTE - NYONS [26] par J. PUTALLAZ BUREAU

Plus en détail

Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine

Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine Puits tubulaire Puits de surface Pointe filtrante Captage de source Puits rayonnant Municipalité de Lac-Édouard Le captage de l eau

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES. Boite Postale 6009-45018 ORLÉANS CEDEX - Tél. (38) 63.80.01

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES. Boite Postale 6009-45018 ORLÉANS CEDEX - Tél. (38) 63.80.01 MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE CEOLOCIQUE NATIONAL Boite Postale 6009-45018 ORLÉANS CEDEX - Tél. (38) 63.80.01 A.S.A. DES PRODUCTEURS DE SEMENCES DE MAIS

Plus en détail

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25.

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25. FICHE DECLARATIVE Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif dont la charge brute de pollution organique est inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 Demande d avis

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION Société de Participation CarnaudMetalbox Ancien Etablissement Chouvel à Toulouse GRS Valtech PLAN DE LA PRESENTATION Introduction Contexte du site Objectif des travaux de réhabilitation Approche retenue

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

SEPTODIFFUSEUR. station. Agrément nº 2011-015

SEPTODIFFUSEUR. station. Agrément nº 2011-015 AIDE À LA MISE EN ŒUVRE Ce document est une aide à la mise en place des stations. Il détaille la composition des filières, leurs implantations et donne des conseils de pose à travers des exemples de chantier.

Plus en détail

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PIÈCE 4.2 : ÉTUDE D IMPACT SOUS-SOL RÉSUMÉ NON TECHNIQUE NOVEMBRE 2014 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 I. LE CONTEXTE DE LA NOTICE D IMPACT SOUS-SOL...

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d assainissement Non Collectif

Plus en détail

Le rejet des eaux usées

Le rejet des eaux usées 13 Eaux usées, contexte légal et réglementaire Les eaux usées, si elles étaient rejetées dans le milieu sans traitement, pollueraient gravement l environnement et la ressource en eau. En effet, certaines

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR 1 Tome 1 REPUBLIQUE FRANÇAISE PREFECTURE DE LA CHARENTE-MARITIME COMMUNE DE SAINTE-SOULLE ENQUETE PUBLIQUE relative au projet d aménagement d une retenue d eau du bassin versant de SAINTE-SOULLE, sur la

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT?

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? La fosse toutes eaux Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes

Plus en détail

Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif

Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif 2015 Avec le soutien financier de Préambule Le département de la Dordogne est situé à l affleurement

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris Exploitation et valorisation des données pédologiques pour l aménagement à l échelle régionale Christian THIBAULT, directeur de l environnement urbain et rural à l IAURIF Conférence d orientation du Gis

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation

Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation La cimentation d un tubage dans un forage est une opération capitale pour la préservation de la qualité des eaux souterraines

Plus en détail

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT 1- LA FOSSE TOUTES EAUX Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes et

Plus en détail

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration.

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration. SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne

Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne CENTRE DE COMPÉTENCE SUISSE EN GÉOTHERMIE PROFONDE POUR LA PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ ET DE CHALEUR Séance d information Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne Dr. Peter Meier, CEO Olivier Zingg,

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

Commune de Saint-Aubin-Sauges

Commune de Saint-Aubin-Sauges Commune de Saint-Aubin-Sauges REGLEMENT CONCERNANT L EVACUATION ET LE TRAITEMENT DES EAUX (du 22 juin 1999) Commune de SaintAubin-Sauges Règlement concernant l évacuation et le traitement des eaux page

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif AMÉNAGEMENT Assainissement Non Collectif Étude de définition de filière DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT 2 3 B IDENTIFICATION DE LA PARCELLE. ÉTUDE DE DEFINITION DE FILIERE D

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

Filtre à sable vertical

Filtre à sable vertical EPURATION Filtre à sable vertical Mai 2006 Schéma de principe Longueur du filtre (mini 4m - maxi 15m) 0,50 m ou lit filtrant drainé canalisations d amenée non perforées 0,50 m 1 m regard de bouclage ventilé

Plus en détail

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines.

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines. Zone A CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est à protéger en raison de la valeur agricole des terrains ou de la richesse du sol ou du soussol. Elle comprend les secteurs : Ac correspondant à une zone où les

Plus en détail

COMITER 12/12/2013 PROTECTION DES CAPTAGES DE LA FOSSE DE MELUN ET DE LA BASSE VALLÉE DE L'YERRES

COMITER 12/12/2013 PROTECTION DES CAPTAGES DE LA FOSSE DE MELUN ET DE LA BASSE VALLÉE DE L'YERRES COMITER 12/12/2013 PROTECTION DES CAPTAGES DE LA FOSSE DE MELUN ET DE LA BASSE VALLÉE DE L'YERRES Des captages indispensables mais vulnérables aux pollutions Un classement Grenelle SDAGE Trois producteurs

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toute installation d un dispositif d assainissement non collectif doit faire l objet

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DECLARATIVE DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXAMEN PRELABLE DE LA CONCEPTION Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer, celui-ci migre avec l eau vers le drain et forme au contact de l air une boue d hydroxyde de fer;

RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer, celui-ci migre avec l eau vers le drain et forme au contact de l air une boue d hydroxyde de fer; L ocre ferreuse est le résultat d une réaction chimique ou d un processus biologique, les deux pouvant se produire individuellement ou simultanément : RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer,

Plus en détail

Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF

Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PREMIERS SAPINS 20, grande rue 25800 Valdahon Tél

Plus en détail

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN SDAGE 2010-2015 DOCUMENTS D ACCOMPAGNEMENT DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT n 2 Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération

Plus en détail

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino RAPPORT TECHNIQUE Evacuation des eaux et alimentation en eau potable Dossier 10N026 Version 001 26 novembre 2010 RWB Holding SA Aménagement du territoire

Plus en détail

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service Bac tampon pour piscines à débordement Installation Mise en service SOMMAIRE LA LIVRAISON Page 2 PREPARATION DU TERRAIN, TERRASSEMENT..Page 3 POSE D UNE CUVE GEOASIS...Page 5 KIT ANTI SOULEVEMENT.Page

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative)

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) Ce document doit être complété par tout demandeur d'un document d'urbanisme Il est à renseigner par le propriétaire

Plus en détail