Quand le corps et l âme se racontent! Le Journal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quand le corps et l âme se racontent! Le Journal"

Transcription

1 Quand le corps et l âme se racontent! Le Journal 1 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

2 Sommaire Entre nous 3 Bon de commande pour reçus 4 6 raisons de boire des smoothies verts 6 Est-ce que la malbouffe cause le cancer? 8 Les relations parents et enfants 10 Lecture détente 13 L équilibre dans votre assiette 15 Les otites chez les enfants 17 Informations générales 19 Horaire d été, congés et vacances 20 Collaborateurs: Sylvie Asselin Annessa Chumbley Jessie Pelletier Annie Plante Sébastien Plante Paul Rousseau Conception et mise en page: S.C.M.M.A.C. Casier Postal Sherbrooke, Qc J1H 6J Prenez note: Les opinions émises dans les articles publiés par Le Journal, de S.C.M.M.A.C. n engagent que leurs auteurs, tout comme S.C.M.M.A.C. se dégage de toute responsabilité concernant les publicitaires qui s annoncent dans ses pages. 2 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

3 Entre-nous Comme nous l avons attendu cet été qui a tant tardé à se pointer le nez! Enfin, on y est et on se réjouit de voir les plants de tomates en fleurs, les concombres qui poussent allègrement à côté des haricots jaunes et verts, qui nous permettront de manger frais. Il nous reste maintenant à vivre selon nos moments de liberté, un été de détente bien méritée. Juste à penser à la caresse du soleil, à la chaude brise qui transporte les odeurs des fleurs de nos jardins, cela nous remplit d une énergie toute nouvelle dont on profite pleinement. Encore une fois nous avons mis en commun nos efforts pour vous offrir Le Journal, qui, nous l espérons, vous procurera quelques moments de lecture plaisante et des informations précieuses. Nous voulons aussi souligner l importante collaboration de Paul Rousseau, avec ses textes qui nous font grandement réfléchir. Le partage des connaissances est un atout majeur dans un regroupement de thérapeutes et nous désirons le favoriser au maximum. Dans cet ordre d idée, si quelqu un parmi vous aimerait contribuer des articles sur l alimentation, la massothérapie ou quel qu autre sujet relatif à la santé, faites nous les parvenir à Afin de vous offrir un meilleur service, nous prendrons nos vacances d été en deux parties. Nos bureaux seront fermés du 6 au 10 juillet et en août pour une deuxième semaine, mais les dates ne sont pas encore arrêtées. Cependant, nous vous informerons par courriel, à l avance afin que vous ne soyez pas pris au dépourvu. Si vous avez besoin de reçus, nous vous prions de bien vouloir laisser votre commande sur la boîte vocale, par courriel ou encore de nous faire parvenir celle-ci en même temps que votre chèque ou mandat. Vous trouverez d ailleurs un bon de commande à cet effet dans le journal. Il ne nous reste qu à vous souhaiter un excellent été rempli de détente, de précieux moments partagés avec vos proches et de soleil beaucoup de soleil! L Équipe de S.C.M.M.A.C. 3 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

4 BON DE COMMANDE POUR REÇUS Nom: # de membre: Adresse: # de téléphone: Quantité de reçus désirée (par centaine seulement): Reçus dans quelle discipline: Vous pouvez libeller votre chèque à l ordre de SCMMAC. Postez ce bon avec votre paiement à SCMMAC C.P Sherbrooke, Qc J1H 6J reçus = 14.00$ 200 reçus = 28.00$ 300 reçus = 43.25$ 400 reçus = 56.00$ 4 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

5 5 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

6 6 raisons de boire des smoothies verts! Première partie Assurez-vous de ne mettre que fruits et légumes frais dans vos smoothies. De l eau, du lait d amande ou de noix de coco pour qu ils soient plus liquides, utilisez des bananes surgelées pour épaissir et sucrer et ajoutez de bonnes valeurs nutritives comme de la graine de lin moulu, du germe de blé ou des graines de chia. Ces ingrédients contiennent de bons gras, dont vous avez besoin! Pour encore plus d énergie, vous pouvez ajouter une cuillère de protéines en poudre. Voici ce qu un smoothie santé peut faire pour vous : 1.) Disponibilité des nutriments De puissants nutriments sont capturés dans les cellules de chaque fruit et légume. Passer ces fruits et légumes au mélangeur brise ces cellules, ce qui les rend plus complètes. Cela veut dire que la plupart des vitamines, minéraux et puissants produits phytochimiques sont prêts à être absorbés et utilisés par votre corps. 2.) On garde les fibres Contrairement à lorsque l on fait du jus, les smoothies gardent les fibres naturelles et la pulpe, alors on peut en bénéficier. Nous avons besoin de grammes de fibres par jour, et avec tous les produits sans fibres et transformés, tellement faciles à trouver partout, il devient difficile d atteindre cette quantité. Mettez les pelures comestibles dans vos smoothies. 6 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

7 6 raisons de boire des smoothies verts! Deuxième partie 3.) Riche en antioxydant Les antioxydants sont les responsables qui nous gardent jeunes, qui combattent les maladies, qui éliminent les douleurs, etc. C est la raison pour laquelle on dit qu ils sont les policiers et les pompiers du corps. Lorsqu on boit un smoothie de grande qualité, tous les antioxydants travaillent pour nous, toute la journée! 4.) Bonne façon de dépenser les fruits et légumes Le gaspillage est très mauvais pour le porte-monnaie. Il y a des fruits et légumes qui se gâtent très rapidement. Les smoothies sont une bonne façon de ne rien perdre. 5.) Transport pratique Le déjeuner parfait qui peut se transporter facilement. Avec une vie remplie, c est une solution parfaite pour s assurer de prendre un bon déjeuner! 6.) Débuter en lion et garder le momentum Une des raisons pour lesquelles déjeuner est si important est que les choix se perpétuent! Faire un choix puissant le matin démarre votre métabolisme et vous donne envie de manger de la nourriture plus saine toute la journée. Annessa Chumbley, RD Traduit de l anglais par Annie Plante 7 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

8 Est-ce que la malbouffe cause le cancer? Première partie Il est évident qu une saine alimentation est le point de départ d un corps en santé puisque c est ce qui nourrit notre organisme. Cependant, il est tellement difficile de savoir si notre alimentation est équilibrée parce que nous sommes désormais soumis à une multitude d informations contradictoires. Certains spécialistes mentionnent que les produits laitiers doivent être éliminés de notre alimentation alors que d autres s y opposent. Qui a tord et qui a raison? Le café est supposément mauvais pour la santé alors que d autres vantent ses mérites. Faut-il vraiment éviter la viande rouge et manger bio? Si oui, comment se fait-il que les gens qui vivent au Nord et qui se nourrissent majoritairement de viande de chasse développent très peu de cancer? Plusieurs aliments sont classés comme cancérigène ou anti-cancérigène alors que la médecine ne connaît même pas encore les causes du cancer! De plus, comment fait-on pour savoir si les produits que l on achète à l épicerie sont santé avec toutes les publicités «tape à l œil» qui n ont pour but que de rentabiliser les profits des multinationales. Sans compter les centaines de suppléments naturels disponibles pour combler nos carences, puisque selon certains professionnels, la valeur nutritive de nos aliments est largement diminuée. Ouf! Quel cassetête! Il y a donc plusieurs éléments que j ai soulevé qui me laisse croire que l alimentation, à elle seule, n est pas la cause principale du cancer. D abord, si l on compare plusieurs individus qui ont toujours mal mangé, comment se fait-il que certains ne développeront jamais de cancer, alors que d autres pourront le développer à des âges différents? Comment se fait-il qu un enfant puisse développer le cancer en bas âge alors qu il commence à peine à manger? Pourtant, un adulte qui a ingurgité de la malbouffe toute sa vie devrait être bien plus intoxiqué qu un jeune enfant? Les gens sont de plus en plus sensibilisés à une saine alimentation de par les différentes émissions de télévision portant sur la cuisine-santé, de par les différents livres et conférences disponibles, de par les professionnels de la santé, 8 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

9 Est-ce que la malbouffe cause le cancer? Deuxième partie De plus en plus de gens font des efforts pour bien manger. Les aliments anti-cancérigènes comme le curcuma, le thé vert, l ail, se vendent comme des petits chauds et pourtant, le taux de cancer continuent de grimper! Il devrait pourtant être en chute libre avec tous nos efforts? De surcroît, comment se fait-il que nous observions plusieurs cancers chez des gens qui mangent bio ou qui ont une alimentation impeccable? Ces gens devraient normalement être épargnés! Par contre, lorsqu on examine minutieusement l histoire de chaque patient atteint d un cancer, on découvre presque toujours un choc biologique ou un choc émotionnel précédant le développement du cancer. Cela soulève un point important : est-ce que les émotions négatives seraient davantage impliquées dans le processus de développement du cancer que l alimentation? Si oui, pourquoi n en parlons-nous jamais? Évidemment, comme le cancer demeure toujours un mystère malgré toute la recherche et les sommes incroyables d argent amassées, chacun a droit à son interprétation et a ses croyances. Cependant, ce qui est à mes yeux plus révélateur que les croyances, ce sont les faits vécus et les résultats concrets dans la vie des gens. Il y a des gens qui meurent chaque jour et il y en aura toujours. Cependant, il y a également des gens qui guérissent chaque jour parce qu ils ont appris à tout reconsidérer et à entrevoir la maladie différemment. Si vous faites parti de ces gens qui veulent savoir comment vaincre la maladie autrement, je vous suggère fortement le livre «Brisons le silence, il est possible de guérir autrement» aux éditions Québécor puisqu il contient plus de 56 histoires de faits vécus et de guérison qui vous feront réfléchir. Tout est possible aux yeux de celui qui croit! Sébastien Plante, pht, D.O. 9 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

10 Les relations parents et enfants Première partie Être parent est un rôle des plus extraordinaires à vivre, si vous avez fait le choix ou avez la chance de vivre cette expérience. C est une occasion unique de faire certaines expériences, comme d expérimenter votre Leadership et de «se doubler» en tant qu être humain, en enseignant à votre enfant vos principes et valeurs auxquels vous croyez profondément. Tout cela, en tenant compte que l enfant est une personne à part entière et que vous devez lui laisser toute la place pour qu il puisse développer son propre caractère, ses passions, ses intérêts et ses talents. Si vous n avez pas d enfant, comme vous pourrez vous en rendre compte dans votre lecture, cette chronique s applique aussi à vous. Dans votre enthousiasme et votre apprentissage comme parent, il est possible, voire même inévitable, que vous fassiez quelques petites erreurs. Et comme parents, vous devez vous donner le droit à l erreur, et d en profiter pour apprendre et ne pas répéter ces mêmes erreurs. Une mode est apparue il y a quelques années et circule toujours aujourd hui. Cette mode dit que, comme parents, «vous devez être le meilleur ami de votre enfant»! Être à son niveau de compréhension, «embarquer» dans chacun de ses «trips». Pour ma part, ça peut être intéressant à quelques reprises, cependant, ce dont votre enfant a besoin, ce n est pas d un autre ami. Pas du tout. Ce que votre enfant a besoin, c est de PARENTS. Votre enfant a besoin d un modèle à suivre, d un phare solide sur lequel il peut se guider dans les moments de turbulences et de tempête de sa vie. 10 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

11 Les relations parents et enfants Deuxième partie Si votre enfant n a pas de repère solide, il s ancrera sur les valeurs et les principes de n importe quel chanteur rock ou vedette de cinéma qui fait sûrement très bien son travail, mais qui ne véhicule pas nécessairement l ensemble des principes et valeurs que vous croyez être idéal pour votre enfant. Comment être un exemple? C est très simple : Soyez-le dans vos actions et vos comportements. J admets : peut-être simple à dire mais pas facile à faire. Vous ne pourrez jamais transmettre ce que vous n avez pas. Les enfants sont comme des éponges. Le «hic» à cela, c est qu ils s imprègnent de tout, sans faire la différence du bien ou du mal. Comme exemple, si vous dites à votre enfant de faire attention à l environnement et qu à l occasion vous déverser un produit polluant (huile, peinture, etc.) dans l environnement, vous ne travaillez pas dans le même sens que vos paroles. Vos «bottines» ne suivent pas vos «babines». L efficacité des meilleurs exemples n est pas dans vos paroles mais dans vos actions. La même règle s applique pour : -Les excès de vitesse dans les quartiers résidentiels (ce qui est immature, tout comme conduire en état d ébriété); -Le non-respect des lois (je sais, il y a trop de scandales gouvernementaux qui sont mis au grand jour, mais de répéter ces scandales à petite échelle, dans sa propre vie, n aide en rien à la cause sociale); -Manquer de patience; -Parler négativement des autres; Etc. 11 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

12 Les relations parents et enfants Troisième partie Si vous n avez pas d enfants, peut-être souhaitez-vous en avoir un jour ou auriez-vous aimé en avoir? Si vous n êtes pas parents, vous êtes peut-être oncle, tante, grand frère ou grande sœur, bénévole d un organisme pour les enfants, ou encore voisin? Tout ce qui concerne l avenir des enfants nous concerne tous car nous sommes tous liés les uns aux autres, dans ce présent et dans notre avenir commun. Pensez immédiatement à quelque chose de vous, que vous n aimez pas et que vous aimeriez changer. Maintenant, aujourd hui même, changez cette habitude ou ce comportement que vous avez et que vous espérez que votre enfant, ou celui de quelqu un d autre, n adopte pas. Que ce soit l un des exemples cités plus haut, ou quoique ce soit d autres, comme la consommation de drogue. Dans notre société présente, ce ne sont pas les exemples qui manquent. En tant que membre adulte de notre société, vous avez le pouvoir et la responsabilité d être un exemple positif pour les enfants, que vous soyez parents ou non. Nos enfants ont besoin de modèles et de leaders, et ces deux denrées sont drôlement rares dans notre société actuelle. * Extrait du livre Pure Inspiration Créative de Paul Rousseau Paul Rousseau, Consultant/Conférencier/Coach Provoque l'action et l'engagement à l'excellence Tél. : * Extrait du livre Pure Inspiration Créative de Paul Rousseau 12 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

13 Coin lecture Mieux s'alimenter pendant et après un cancer Plus de 150 recettes saines et délicieuses Éditions Trécarré Une alimentation saine est essentielle à tous les patients qui se remettent d'un cancer, car elle Leur permet de mieux supporter les traitements et de jouir d'une meilleure qualité de vie. Cet ouvrage favorisera la réussite du plan thérapeutique en aidant les patients, avec leurs soignants, à comprendre le rôle que joue la nutrition pendant ce processus et en fournissant des stratégies nutritionnelles pour gérer les effets secondaires ainsi que les pathologies concurrentes. Très bien documenté, présenté dans un style facile d'approche, ce livre répond aux questions de base que se poseront les patients au sujet du cancer, énumère les étapes qu'ils doivent traverser, propose un survol des thérapies complémentaires et recommande des pratiques d'alimentation saines, qui aideront à prévenir les récidives. Vous trouverez également dans ce livre : - plus de 150 recettes délicieuses, accompagnées de variantes ou d'idées d'adaptations selon les symptômes éprouvés ; - des grilles de menus quotidiens pour parer aux problèmes nutritionnels les plus courants pendant et après le traitement contre le cancer ; - un index pour repérer la recette appropriée et voir à quels effets secondaires elle est associée. 13 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

14 Vive la détox gourmande Par Jacynthe René Éditions Tréacarré Coin lecture Dans Vive la détox gourmande, Jacynthe René se fait la porte-parole d'un mode de vie et d'alimentation qu'elle a choisi il y a des années et qui offre une véritable cure de rajeunissement. Elle propose des trucs accessibles pour permettre à tous d'adopter cette nouvelle façon de s'alimenter, dont les bienfaits sont immédiats. Il ne s'agit pas d'un régime mais de choix alimentaires sensés et naturels, qui visent à éliminer les toxines et à éviter d'en accumuler d'autres. Ces principes sont mis en œuvre dans 53 recettes gourmandes pour mieux manger, du lever au coucher, sans se priver et en ayant du plaisir grâce à des plats savoureux et favorisant l'énergie, la vitalité. Allez-y, faites-vous du bien! Maximisez les 168 heures de votre semaine Concilier travail, famille, repos et loisirs Par Martyne Huot Il y a 168 heures dans une semaine, et théoriquement cela devrait suffire pour accomplir toutes les tâches familiales. Pourtant, la majorité des parents québécois disent manquer de temps. Dans ce guide pratique, Martyne Huot donne des trucs concrets pour économiser chaque jour de précieuses minutes, qui deviendront des heures à la fin de la semaine. En effet, en distinguant les tâches essentielles et prioritaires de celles qui peuvent être abandonnées ou repoussées, et en s'organisant pour accomplir les tâches nécessaires le plus efficacement possible, on peut récupérer un nombre d'heures étonnant. Un livre qui vise à offrir aux parents ce dont ils manquent le plus : du temps! 14 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

15 L équilibre dans votre assiette Première partie Le respect de l équilibre acido/basique vise à traiter l acidité excessive de l organisme. L unité de mesure du degré d acidité/alcalinité s appelle le PH. Beaucoup de documents et d informations sont erronés en rapport à ce sujet. L important est de connaître la mesure du PH résiduel de l aliment dans l organisme. Simplement dit, après qu un aliment soit ingéré et digéré il laisse dans le rein un résidu alcalin ou acide; c est cette mesure qui détermine si un aliment est alcalin ou acide dans notre corps. Dommage qu il y ait tant de gens dans le domaine de la santé qui parlent de cette notion en quantifiant le PH de l aliment, ce qui fausse complètement les données. Comme dans le cas des fruits, un fruit citrin peut sembler acide pour tout le monde, mais les fruits laissent des résidus alcalins dans l organisme; les protéines sont, tant qu à elles, génératrices de résidu acide. Toutes les protéines carnées (de source animale) bœuf, agneau, poulet, poisson, œuf, fromage sont toutes très acides. Ainsi que les protéines végétales céréales entières, légumineuses incluant le soya. L avantage de manger des protéines végétales par rapport aux protéines animales, c est qu elles contiennent des minéraux, vitamines, oligo-éléments, des bons gras et des fibres en abondance ce qui donne des outils de qualité supérieure à notre corps. Une merveilleuse source d aliments alcalins à notre portée : les légumes. Consommer les légumes crus de préférence et en grande quantité avant et pendant les repas, c est améliorer son équilibre acido/basique. Les fruits sont aussi de grands alcaliments mais attention de bien les placers à l intérieur de votre journée : on ne mange pas de fruits avec des repas de protéines car ils fermentent et provoquent une putréfaction. Les fruits doivent être mangés idéalement 1½ heure avant le repas ou 2½ heures après le repas. Ce sont d excellentes collations, ne pas oublier que la famille des melons ne se mélange qu entres eux. 15 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

16 L équilibre dans votre assiette Deuxième partie Je pense que vous comprenez un peu mieux qu il est beaucoup plus facile dans notre société actuelle d avoir un organisme + acide qu alcalin avec l alimentation dénaturée et transformée, le raffinage des aliments, le fast -food, la pollution L acidité est d ailleurs un des grands problèmes de notre société moderne. Il est une source majeure de maladies et symptômes...comme dans les cas d ostéoporose, fibromyalgie, arthrose, arthrite, eczéma, urticaire, reflux gastrique, migraine, fatigue, s.p.m, nervosité À tous ceux qui se sentent concernés par le problème de l équilibre acido/basique, il est important : -d apprendre à connaître les aliments qui laissent des résidus alcalins dans notre organisme; -de découvrir les protéines végétales supérieures pour notre santé; -de respecter la notion de combinaisons alimentaires afin d éviter les Fermentations; -de cibler le respect d une assiette constituée à 75% d aliments alcalins avec un maximum de 25% d aliments acides, c est s assurer une bonne santé et vitalité à long terme. Sylvie Asselin gérontologue naturopathe Approche hygionomiste Spécialisée en alimentation santé Auteure et conférencière Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

17 Les otites chez les enfants Première partie Il existe différentes formes d otite dont l otite externe qui est la plus fréquente. Une otite est une inflammation dans le conduit auditif externe ou dans la cavité de l oreille moyenne derrière le tympan. Cette inflammation peut être de causes multiples. Par exemple, elle est souvent reliée à un conflit émotionnel vécu par l enfant qui entend des propos qui le dérangent ou qui désire recevoir des compliments qui ne viennent pas. Elle peut également être reliée à une infection suite à un rhume ou suite à la baignade ou elle peut être due à une poussée de dents chez l enfant. Habituellement, elle se résorbe d elle-même. Dans le cas d une otite moyenne qui persiste, un petit exercice fort simple peut vous aider à améliorer votre condition. Couchez-vous sur le dos et tirez doucement le lobe de vos oreilles vers le bas et l extérieur (vers les épaules). Lorsque vous sentez une légère tension, conservez la et sortez ensuite la langue le plus loin possible. Toujours dans la même position, tentez maintenant d avalez votre salive. Répétez cet exercice à quelques r e p r i s e s p l u s i e u r s f o i s p a r j o u r. Cet exercice a pour but de favoriser la ventilation dans la trompe d Eustache en drainant l inflammation à travers la trompe d Eustache vers le pharynx (la gorge). En sortant la langue, vous sollicitez les muscles (péristaphylins) qui s attachent sur la trompe d Eustache et favorisez son ouverture. Puis en avalant, vous drainez l inflammation de l oreille moyenne dans la trompe d Eustache vers la gorge. Il est intéressant de constater que le simple fait de tirer doucement les oreilles tel que décrit plus haut en sortant la langue au maximum, peut grandement améliorer plusieurs problèmes d oreilles tels que cillement, inconfort et douleurs. Pour les bébés et les jeunes enfants atteints d otites à répétition, vous n avez tout simplement qu à tirer très doucement leurs oreilles de la même façon en leur donnant une suce pour qu ils la tètent. Ce problème d otite est fréquent à cet âge car la trompe d eustache est orientée plus horizontalement et draine moins bien les sécrétions lors d inflammation. 17 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

18 Les otites chez les enfants Deuxième partie Par conséquent, essayez de ne pas nourrir votre bébé lorsqu il est couché sur le dos. Donnez lui plutôt à boire quant il est dans une position verticale. L orientation de la trompe d Eustache se verticalisera au fur et à mesure du développement de l apophyse mastoïde de l os temporal (base du crâne) dû à la traction exercée par les muscles sternocléido-mastoïdiens du cou lorsque le bébé commence à tenir sa tête droite. C est pour cette raison que les otites disparaissent parfois par magie lorsque l enfant vieillir et que la majorité des études sur le sujet évoquent que l otite survient principalement chez le nourrisson et les jeunes enfants. L otite séreuse L otite séreuse est l une des causes les plus fréquentes de la pose de tube dans les oreilles et de problème de surdité. L otite séreuse est une conséquence directe de troubles de la respiration. Il faut apprendre aux enfants à bien se moucher et à bien respirer. Ils doivent apprendre à inspirer par le nez et à expirer également par le nez pour favoriser la respiration naso-nasale. On peut même faire des jeux avec les enfants pour faciliter cette fonction naso-nasale comme par exemple, souffler une balle de ping-pong avec le nez pour la faire rouler. Ensuite, ils doivent apprendre à se moucher une narine après l autre et à ne pas renifler. Les parents devraient donc s assurer que leurs enfants aient toujours un kleenex dans leur poche. Ce sont des conseils très importants car l otite séreuse prédispose l enfant à développer des pathologies respiratoires, des allergies, de l asthme, Une muqueuse fonctionne bien lorsqu elle est bien oxygénée. Sébastien Plante, physiothérapeute et ostéopathe 18 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

19 Rappel pour les renouvellements Nous souhaitons vous rappeler qu il est impératif de nous faire parvenir votre cotisation annuelle avant la date anniversaire de celle-ci, pour éviter d y voir ajouter un frais de retard de 10$. Le frais de retard est malheureusement une décision que nous avons du prendre face à certains abus. Pour nous et pour les compagnies d assurances, il est important que les listes de membres «en règle» soient à jour et valides. N oubliez pas qu il est toujours possible de prendre un arrangement pour le paiement de votre cotisation. Nous vous remercions de votre collaboration. Veuillez prendre note que de plus en plus de compagnies d assurances exigent que votre adresse de pratique soit inscrite sur les reçus émis, ainsi que votre numéro de téléphone, afin que les agents puissent vérifier les informations à votre sujet. Vous pouvez inscrire ces informations au dos du reçus ou vous faire faire une estampe et ça devrait éviter les difficultés. N oubliez surtout pas de nous donner vos adresses et numéros de téléphone de pratique car nous devons les fournir aux compagnies d assurances. N oubliez pas de communiquer avec nous si un reçu est refusé par une compagnie d assurances. Si nous ne sommes pas au courant de la situation, nous ne pouvons rien n y faire. N oubliez pas que l envoi des reçus a été majoré à cause des hausses de Postes Canada. 19 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

20 Horaire, congés et vacances Vous pouvez en tout temps nous laisser un message sur la boite vocale, au ou nous envoyer un courriel à l adresse: Horaire de nos bureaux Lundi au vendredi: 8h30 12h et 13h-16h Congés Prenez note que les bureaux de SCMMAC seront fermés le 1er juillet (Fête du Canada), du 6 au 10 juillet (vacances) et en août pour des vacances, mais la date n est pas encore arrêtée, ainsi que le 7 septembre (Fête du Travail). 20 Le Journal - Volume VIII, Numéro IV - Juin 2015

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine.

Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine. Voici quelques directives qui vous permettront de bénéficier au maximum de votre semaine. N oubliez pas : si vous avez des questions, venez les poser sur notre groupe Facebook. Je suis disponible pour

Plus en détail

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE]

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE] 2 P age Sommaire Qu Est-Ce Que Le Reflux Gastrique?... 2 Les Aliments Responsables Du Reflux Gastrique... 5 Comment Prévenir Le Reflux Gastrique... 7 Des Remèdes Simples Pour Traiter Le Reflux Gastrique...

Plus en détail

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

1 www.agrobiosciences.org

1 www.agrobiosciences.org Intervention. 4èmes Rencontres Alimentation, Agriculture & Société. Déc 2003. «Alimentation et prévention du cancer : quelle vérité?» Par Denis Corpet (1). Directeur de l équipe "Aliment et Cancer" de

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant.

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Je vais être maman et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Ligue suisse contre le cancer, Ligue pulmonaire suisse, Association suisse pour la prévention

Plus en détail

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B.

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. Dates importantes 13 janvier: Réunion de l APÉ (19h, bibliothèque de l école) 14, 21, 28 janvier: Dîners chauds 14, 28 janvier: Bouts de choux

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires-

Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires- Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires- Par Nathalie Jobin, Dt.P., Ph.D. Nutritionniste, Extenso Vocabulaire Repas

Plus en détail

«Aider sans s oublier»

«Aider sans s oublier» «Aider sans s oublier» Bulletin pour les familles qui aident un proche âgé Sommaire Introduction page 2 Se préparer à l hébergement page 3 à 5 Activités pour les aidants page 6 à 7 Recettes de cuisine

Plus en détail

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics Dossier de presse Avril 2013 Contacts presse Inpes : Vanessa Lemoine tél : 01 49 33 22 42 email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr TBWA\Corporate

Plus en détail

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie P. 1 / 8 L alimentation du nourrisson durant la première année de vie Contenu Feuille d info L alimentation du nourrisson durant la première année de vie / Juin 2012 2 Introduction 2 Développement et besoins

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Les aliments de l intelligence

Les aliments de l intelligence www.swissmilk.ch NEWS ER Conseils alimentation: L alimentation saine à l adolescence, 3 e partie Octobre 2010 Les aliments de l intelligence Des performances intellectuelles au top Des repas intelligents

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous 1 457 route 105, unité 2 Chelsea (QC) J9B 1L2 (819) 827-4499 Fax : (819) 827-4459 Drmartine4kids@hotmail.com www.chelseachiro.com Formulaire pour les nouveaux Petits Date: Avant de commencer, nous aimerions

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Beaux jours riment

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr LA CURE VITALE EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr Méthode de détoxination (détoxication) et d amincissement avec le SIROP VITAL MADAL BAL! La Cure

Plus en détail

Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015. Lire, ça fait grandir! Merci à la famille Vézeau. Dates à retenir

Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015. Lire, ça fait grandir! Merci à la famille Vézeau. Dates à retenir Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015 Dates à retenir Lundi 7 septembre Mercredi 9 septembre à 19 h Jeudi 10 septembre à 19 h Lundi 14 septembre 2015 à 19 h 15 Lundi 21 septembre Congé de la fête

Plus en détail

Quand le corps et l âme se racontent! Le Journal

Quand le corps et l âme se racontent! Le Journal Quand le corps et l âme se racontent! Le Journal Le Journal - Volume VI, Numéro I - Septembre 2012 Sommaire Entre nous 3 Informations diverses 4 Lecture détente 5 Les otites chez les enfants 6 Informations

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya :

Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya : Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya : Ces remèdes sont donnés à titre indicatif et ne doivent pas remplacer une visite chez votre médecin et ne substitue en aucun cas au traitement donné.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DES ENFANTS

QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DES ENFANTS CONFIDENTIEL QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DES ENFANTS Veuillez SVP répondre à toutes les questions. Tout les renseignements que vous fournissez dans ce questionnaire resteront strictement confidentielles.

Plus en détail

BIEN VIVRE Les recettes de la Guinguette d Angèle Initiée à la bonne cuisine dans la ferme familiale, Angèle découvre le healthy way of life à San Francisco et la naturopathie auprès de Céleste Candido.

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Oui, les noix sont grasses, mais elles sont aussi bourrées de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines! Quant à son gras, principalement monoinsaturé, il est bon pour le coeur. Et, combiné à l'action

Plus en détail

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe.

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. BOUVET Rachel ANIMATION PASTORALE mars 2004 DENAIS Mélisa GOUGER Anne-Sophie Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. Introduction : Nous avons choisi ce thème car

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée L objectif est de repérer des personnes âgées à risque de perte d autonomie. Certains indices observables sont énumérés ici. Un seul critère n est

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

Prévention bucco-dentaire. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge!

Prévention bucco-dentaire. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Prévention bucco-dentaire Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Mise à jour mai 2010 CCAS - Prévention bucco-dentaire - Par le Docteur Dominique Mané-Valette, chirurgien-dentiste

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques SAS GLUTE SOUCIEUX DES CALORIES SOUCIEUX DU SODIUM RECHERCHE D U ÉQUILIBRE RECHERCHE DE PROTÉIES OUS POUVOS

Plus en détail

Mythe : Le chien est un omnivore. C'est faux!!

Mythe : Le chien est un omnivore. C'est faux!! Mythe : Le chien est un omnivore C'est faux!! Les chiens sont des carnivores et non des omnivores. La théorie selon laquelle les chiens sont omnivores reste à être prouvée, alors que le fait que les chiens

Plus en détail

PARENTS. premiers éducateurs. Votre portail de la littératie familiale!

PARENTS. premiers éducateurs. Votre portail de la littératie familiale! 1 PARENTS premiers éducateurs Votre portail de la littératie familiale! www.coindelafamille.ca VOLUME 15, AUTOMNE 2009 2 Lire pour améliorer sa santé Le Conseil canadien sur l apprentissage (CCA) propose

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

Charte nutritionnelle

Charte nutritionnelle Charte nutritionnelle NOTRE MISSION : CONSTRUIRE ET PRESERVER LE CAPITAL SANTE L équilibre alimentaire est un enjeu majeur de santé publique. De ce contexte, Nutrisens s engage à maintenir et à renforcer

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Questionnaire pour enfants avec trouble de voix

Questionnaire pour enfants avec trouble de voix 10 504, boulevard St-Laurent, local 1 Montréal, H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com Questionnaire pour enfants avec trouble de voix Voici un formulaire qui peut vous sembler long à remplir,

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Vivre avec le VIH. Point de départ

Vivre avec le VIH. Point de départ Vivre avec le VIH Point de départ Vous venez d apprendre que vous avez le VIH et vous cherchez des repères? Nous pouvons vous aider. Voici quelques questions auxquelles vous trouverez réponse dans ce livret

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer http://www.carevox.fr/comment-lutter-contre-la-maladie-d-alzheimer.html 1. Les Conséquences de la maladie d Alzheimer sur l alimentation Phases Capacités

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION ENQUETE DE SATISFACTION RESTAURATION SCOLAIRE Chers parents, Nous souhaitons connaître votre avis sur la restauration scolaire de vos enfants. Cette enquête a pour but d évaluer votre degré de satisfaction

Plus en détail

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général.

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général. GÉRER VOTRE FATIGUE Gérer votre fatigue Guide pratique destiné aux personnes atteintes de cancer et à leur famille Cette brochure contient des renseignements généraux qui ne sont pas spécifiques à vous.

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ QUIZ? 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ Testez vos enfants 10 questions pour jouer avec vos enfants 2. Nous sommes tous sensibles au soleil. VRAI! Le soleil est dangereux pour

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche Table des matières Introduction! *! Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse! 1.1!Les!matériaux! 1.2!Solides,!liquides!et!gaz 1.3!Gaspiller!de!l énergie! 1.4!Le!carburant!du!corps! Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l

Plus en détail

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA ID: «Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA Swiss children s objectively measured physical activity Questionnaire pour les parents sur

Plus en détail

La goutte la maladie des rois

La goutte la maladie des rois La goutte la maladie des rois Tous droits protégés Pharmanetis Sàrl Tout savoir sur la goutte Comment bien gérer sa maladie? Par Van Nguyen et Xavier Gruffat (pharmaciens) Photo: Matthew Cole - Fotolia.com

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent.

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent. SOMMAIRE I. Etude de marché. > Le marché du chocolat en France. > La marque. > Les points forts de la marque. > Les différents produits de la marque. > Les action menées par la marque. II. Etude de la

Plus en détail

PLAN. 1. Description d une dent 2. Nombre de dents 3. Sortes de dents 4. Les caries 5. L hygiène dentaire 6. Lexique 7. Questionnaire 8.

PLAN. 1. Description d une dent 2. Nombre de dents 3. Sortes de dents 4. Les caries 5. L hygiène dentaire 6. Lexique 7. Questionnaire 8. LES DENTS PLAN 1. Description d une dent 2. Nombre de dents 3. Sortes de dents 4. Les caries 5. L hygiène dentaire 6. Lexique 7. Questionnaire 8. Bibliographie Voici tous les secrets pour garder de belles

Plus en détail

COMPOSTAGE À L ÉCOLE SECONDAIRE NÉPISIGUIT. Projet proposé par:

COMPOSTAGE À L ÉCOLE SECONDAIRE NÉPISIGUIT. Projet proposé par: COMPOSTAGE À L ÉCOLE SECONDAIRE NÉPISIGUIT Projet proposé par: Robin Leblanc, École secondaire Népisiguit Alain Savoie, CCNB - campus de Bathurst Yanick Sirois, Commission des déchets solides Nepisiguit-Chaleur

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Winnipeg. Je suis l une des deux thérapeutes qui s occupent

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail