REVUE DE PRESSE PRESSE MEDICALE. février 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REVUE DE PRESSE PRESSE MEDICALE. février 2014"

Transcription

1 PRESSE MEDICALE REVUE DE PRESSE février /42 rue Gallieni Asnières-sur-Seine Tel : Fax :

2 LA REVUE DU PRATICIEN MEDECINE GENERALE - avril

3 LE MONDE PHARMACEUTIQUE TV - avril Interview du Dr Marc BELLAICHE - Gastro-pédiatre à l hôpital Robert Debré - Paris

4 CADUCEE.NET - avril L. reuteri stimule la présence des lymphocytes T dans l épithélium intestinal, entrainant la phagocytose des bactéries pathogènes et des cellules infectées par des virus. L. reuteri, un probiotique de référence dans la colique du nourrisson BioGaia, le 29 avr (Médicaments) La colique infantile est un problème fréquent pendant les premiers mois de vie et représente un motif de consultation courant chez le pédiatre ou le médecin de famille. La colique infantile est un problème fréquent pendant les premiers mois de vie et représente un motif de consultation courant chez le pédiatre ou le médecin de famille. Les coliques du nourrisson, qui touchent environ 30% des bébés âgés de moins de 4 mois sont défi nies par des crises de pleurs paroxystiques inconsolables, chez des nourrissons par ailleurs en bonne santé, et sans cause évidente pendant au minimum : 3 heures par jour 3 jours par semaine Persistant au moins 1 semaine (critères de ROME III publiés en 2012). Elles sont le plus souvent observées chez des prématurés et des bébés âgés de 2 semaines à 4 mois. Malgré des dizaines d années d études, l étiologie de la colique du nourrisson reste inconnue. Mais parmi les multiples facteurs suspectés, une immaturité transitoire du système digestif, entrainant des perturbations de la microfl ore intestinale a été récemment mise en évidence. Chez le bébé souffrant de coliques, on enregistre un taux plus bas de Lactobacilles, par rapport à des bébés sains, au profi t d une quantité anormalement élevée de bactéries pathogènes (entrainant des perturbations de la tolérance orale et un inconfort digestif). Immédiatement après la naissance, l intestin du nouveau-né est colonisé par une fl ore composée de staphylocoques, streptocoques, entérocoques et entérobactéries. La colonisation par les bactéries anaérobies se produit au cours du deuxième jour de vie. Parmi celles-ci, les premières à s installer sont les bifi dobactéries et les lactobacilles. La fl ore évolue ensuite rapidement, vraisemblablement sous l infl uence de l alimentation et de nombreux autres facteurs tels que le type d accouchement, l origine géographique, la prématurité, les conditions d hygiène, les traitements médicamenteux antimicrobiens... Césarienne et prématurité s accompagnent souvent d un retard d installation des bactéries bénéfi ques et d une quantité anormalement élevée de bactéries pathogènes. Jusqu à ce jour, les traitements de la colique disponibles sont très limités. Moduler la microfl ore intestinale du nourrisson à l aide de probiotiques réduit la durée des pleurs liés aux coliques. Le Lactobacillus reuteri Protectis a une action complète pour restaurer les fonctions physiologiques de la fl ore intestinale et de la muqueuse. C est le seul probiotique faisant l objet de plus de 90 études cliniques (dont 29 études ont été réalisées sur des nourrissons et prématurés). Le Lactobaccilus reuteri est un vrai probiotique selon la défi nition de l OMS (micro-organisme vivant qui, lorsqu il est administré en quantité adéquate, produit un bénéfi ce pour la santé de l hôte). La souche, le Lactobacillus reuteri Protectis, naturellement présente dans le tractus gastro-intestinal de l Homme, a été isolée à partir du lait maternel. Ce probiotique a la propriété de se fi xer à l épithélium intestinal et de coloniser la muqueuse. Par cette liaison spécifi que, le L. reuteri déplace les agents pathogènes et les remplace: on parle «d exclusion compétitive des bactéries pathogènes». Enfi n, le L. reuteri secrète une substance antibactérienne (le reuterin) qui stoppe la prolifération des bactéries et autres agents pathogènes. Ce mécanisme d action confère au L. reuteri un bénéfi ce clinique important faisant de ce probiotique une référence dans la colique du nourrisson. Le Lactobacillus Reuteri est le seul probiotique étudié dans la totalité de l appareil digestif de l homme et dont il a été démontré qu il colonise l estomac humain, ainsi que l intestin grêle et le gros intestin, Dans une étude en double aveugle versus placebo sur 46 nourrissons souffrant de coliques, nés à terme, nourris au lait maternel et âgés de 2 à 16 semaines, le groupe recevant 5 gouttes de BioGaia par jour a démontré une réduction de 74% des pleurs dès la première semaine, avec 96% de répondants (nourrissons ayant réduit d au moins 50% la durée des pleurs). A la fi n du traitement, au bout de 3 semaines, le temps de pleurs dans le groupe BioGaia était de 35minutes, versus 90 minutes dans le groupe placebo. Une étude polonaise publiée en septembre dernier, réalisée versus placebo sur 80 nourrissons souffrant de colique avérée, vient confi rmer les résultats : dans le groupe supplémenté en L. reuteri, on observe une diminution du temps de pleurs de 69% après 3 semaines de traitement ainsi qu une amélioration signifi cative de la qualité de vie au sein du foyer, comparé au groupe placebo. Le L. reuteri étant une des premières souches à coloniser le tube digestif du nouveau-né sain, il aide donc le nourrisson à mettre en place sa fl ore commensale immature due à une carence en lactobacilles. L apport en L. reuteri induit un nouvel équilibre de la microfl ore intestinale. Celui-ci est à l origine d une amélioration de la motilité digestive et de la fonction intestinale du nourrisson soulageant ainsi la douleur viscérale ressentie. Les bénéfi ces et l innocuité du L. reuteri ont été prouvés depuis presque 20 ans par plus de 90 études cliniques, réalisées sur plus de 5500 individus de tout âge (y compris chez des prématurés en soins intensifs). D autre part, il a été démontré que le L. reuteri contribue aussi à lutter efficacement contre les régurgitations, la diarrhée virale ou bactérienne et aide à préserver ou à rééquilibrer la fl ore intestinale perturbée par la prise d antibiotiques. Les régurgitations : La régurgitation est défi nie comme étant le passage du refl ux gastrique dans la gorge, alors que le vomissement est l expulsion de ce refl ux gastrique par la bouche. La fréquence des régurgitations varie avec l âge, les nouveau-nés de moins d un mois sont souvent les plus atteints. Même s ils ont tendance à régurgiter ou à vomir, la plupart de ces nourrissons sont en bonne santé mais véritablement dérangés par ces régurgitations. Le L. reuteri est effi cace sur les régurgitations puisqu en améliorant la vidange gastrique, il va permettre de réduire le nombre de régurgitations. Dans une étude réalisée sur 34 nourrissons âgés de 3 semaines à 1 an, les régurgitations sont réduites de 80% (versus 33% pour le groupe placebo) en 30 jours de supplémentation en L. reuteri.

5 CADUCEE.NET - avril Les diarrhées : Qu elle soit d origine virale, bactérienne ou liée à la prise d antibiotiques, la diarrhée aiguë est caractérisée par une augmentation du nombre de selles : plus d une toutes les quatre heures, à consistance liquide. Faute de prise en charge adaptée et à bref délai, le risque principal, notamment chez le nourrisson, est la déshydratation. Ces selles trop fréquentes et trop abondantes entraînent en effet d importantes pertes d eau. Dans une étude en double aveugle, randomisée versus placebo, sur 40 enfants âgés de 6 à 36 mois, 74% des enfants du groupe recevant BioGaia n ont plus de diarrhée aiguë dès le 2ème jour de traitement, versus 19% dans le groupe placebo. Le L. reuteri permet non seulement de stopper rapidement la diarrhée aigüe, mais également de rééquilibrer la fl ore intestinale, fortement perturbée par ces épisodes de diarrhée. Une autre étude randomisée, en double-aveugle versus placebo, a démontré que 92% des patients adultes recevant le L. reuteri n ont pas souffert de diarrhée associée à une antibiothérapie (versus 50% dans le groupe placebo). Le L. reuteri a démontré des résultats signifi catifs chez l enfant et l adulte dans la prévention et le traitement de la diarrhée due aux antibiotiques Conclusions du Dr Florence Campeotto, pédiatre, hôpital Necker «Les coliques du nourrisson représentent un motif de consultation fréquent à la fois auprès des pédiatres, des gastro-pédiatres ou des médecins généralistes. S il s agit d une pathologie bénigne, elle peut cependant retentir lourdement sur l entourage familial et entraîner une altération importante de la qualité de vie. Les pleurs incessants de l enfant pendant les trois premiers mois de vie sont source d inquiétude pour des parents stressés par l arrivée de cet enfant et les changements de vie que cela implique. La mère surtout, vit souvent mal une situation qui perturbe sa relation avec son enfant, ces diffi cultés relationnelles contribuant sans doute à accentuer les symptômes de l enfant. Les médecins sont ainsi parfois les témoins de situations catastrophiques à l origine de violences envers l enfant, violences commises par des parents exténués, déprimés ou démunis.» Face à une pathologie comme les coliques du nourrisson, considérée comme sans gravité par le corps médical, le L.reuteri, lactobacille appartenant à la classe des probiotiques, est une solution thérapeutique intéressante ayant démontré un effet bénéfi que signifi catif sur la durée des pleurs et dépourvu d effet secondaires.» A propos de BioGaia: Fondée en 1990, BioGaia est un laboratoire suédois de biotechnologie, mondialement réputé pour son expertise dans les probiotiques. BioGaia s est spécialisé dans le développement et la vente de produits probiotiques innovants à base de Lactobacillus reuteri. Ses produits sont disponibles dans plus de 50 pays à travers le monde. Références : Savino F, Pelle E, Palumeri E et al. Lactobacillus versus simeticone dans le traitement des coliques du nourrisson : étude randomisée prospective. Pediatrics 2007; 119 :e124-e130. Wessel MA, Cobb JC, Jackson EB et al. Paroxysmal fussing in infancy, sometimes called colic. Pediatrics 1954;14: Savino F, Cresi F, Pautasso F et al. La microfl ore intestinale chez des nourrissons au sein souffrant ou non de coliques. Acta Paediatrica 2004; 93(6) : Savino F, Pelle E, Palumeri E et al. Lactobacillus reuteri (souche de l American Type Culture Collection) versus Simeticone dans le traitement des coliques du nourrisson : étude randomisée prospective. Pediatrics 2007; 119 :e124-e130. Savino F, Cresi F, Pautasso F et al. La microfl ore intestinale chez des nourrissons au sein souffrant ou non de coliques. Acta Paediatrica 2004; 93(6) : Savino F, Cresi F, Pautasso F et al. La microfl ore intestinale chez des nourrissons au sein souffrant ou non de coliques. Acta Paediatrica 2004; 93(6) : Westerbeek EAM, van den Berg A, Lafeber HN et al.: The intestinal bacterial colonisation in preterm infants. A review of the literature. Clin Nutr 2006; 25:361-8 Savino F, Cordisco L, Tarasco Vet al. Lactobacillus reuteri DSM in infantile colic: a randomised, double blind, placebo-controlled trial. Pediatrics 2010; 126:e526-e533. Casas IA, Dobrogosz WJ: Validation of the probiotic concept: Lactobacillus reutericonfers broad-spectrum protection against disease in humans and animals. Abrahamsson. Prevalence of L.reuteri in infant faeces after oral supplementation, and infl uence on the microbial ecology in infants 0-2 years old. JPediatr Gastroenterol Nutr.2009;49(3): Know. Generation of regulatory dendritic cells and CD4+Foxp3+ T cells by probiotics administration suppresses immune disorders. PNAS 2010,107(5); Casas, Ivan A., Dobrogosz, Walter J. Validation of the Probiotic Concept: Lactobacillus reuteri Confers Broad-spectrum Protection against Disease in Humans and Animals. Microbial Eco logy in Health and Disease 12 (4). Bjorkman P. Colonization of the human gastrointestinal tract by the lactic acid bacteria Lactobacillus reuteri. M.Sc. thesis, Dept. of Food Technology, Unv of Helsinki, Finland. Valeur N et al. Colonization and immunomodulation by Lactobacillus reuteri ATCC in the human gastrointestinal tract. Appl Environ Microbiol 2004; 70(2); Savino F, Cordisco L, Tarasco V, Palumeri E, Calabrese R, Oggero R, Roos S, Matteuzzi D. (2010). Lactobacillus reuteri DSM in infantile colic : A randomized, double-blind, placebo- controlled trial. Pediatrics 126 : e526-e533. Répondants : nourrissons ayant réduit d au moins 50% la durée des pleurs. Szajewska et al. Lactobacillus reuteri DSM for the management of infantile colic in breastfed infants : a randomized, double-blind, placebocontrolled trial. Pediatrics 2012 Savino F, Cordisco L, Tarasco Vet al. Lactobacillus reuteri DSM in infantile colic: a randomised, double blind, placebo-controlled trial. Pediatrics 2010; 126:e526-e533 Hyman PE et al. Childhood Functional Gastrointestinal Disorders : Neonate/Toddler. J Gastroenterology 2006;130: Indrio F and al. Probiotic improve regurgitation and gastric emptying in infancy Acta Paediatrica. 98 (Suppm 460) : 161, abstract 415. Indrio F, Riezzo G, Raimondi F, Bisceglia M, Cavallo L, Francavilla R. (2009). Probiotic improve regurgitation and gastric emptying in infancy. 50th Annual Meeting of the European Society for Paediatric Research in Hamburg, Germany, October 9-12, Acta Paediatrica. 98 : 161, abstract 415. Shornikova AV et al. Lactobacillus reuteri as a therapeutic agent in acute diarrhoea in young children. J Pediatr Gastroenterol Nutr ; 24: Shornikova AV et al. L reuteri as a therapeutic agent in acute diarrhoea in young children. J Pediatr Gastroenterol Nutr ; 24: Cimperman. A randomized, double-blind, placebo-controlled pilot study of Lactobacillus reuteri for the prevention of antibiotic-associated diarrhea in hospitalized adults, J Clin Gastroentero. 33:229, abstract SP-31.

6 LE GENERALISTE - juin Date : 07/06/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 31 Diffusion : (45000) Périodicité : Hebdomadaire Surface : 8 % Tous droits de reproduction BIOGAIA réservés

7 JOURNAL INTERNATIONAL DE MEDECINE (jim.fr) - juin

8 REALITES PEDIATRIQUES - juin

9 PANORAMA DU MEDECIN - octobre Date : 14/10/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 26 Rubrique : Dossier nutrition Diffusion : (40000) Périodicité : Hebdomadaire Surface : 26 %

10 CAREVOX (www.carevox.fr) - novembre

11 LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN - 28 novembre Date : 28/11/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 10 Diffusion : (22000) Périodicité : BiHebdomadaire Surface : 5 % Les gouttes pédiatriques BioGaia contiennent un probiotique qui constitue une référence dans la colique du nourrisson. La souche lactobacillus reuteri protectis a la propriété de se fixer à l épithélium et de coloniser la muqueuse. Par cette liaison spécifique, il déplace les virus et bactéries pacthogènes et favorise leur phagocytose en sécrétant une substance anti-bactérienne (le reuterin). Il induit un nouvel équilibre de la flore intestinale et calme la douleur viscérale. Le probiotique contribue aussi à lutter contre les régurgitations, la diarrhée virale ou bactérienne. La galénique en gouttes est adaptée aux prématurés et nourrissons. Donner 5 gouttes par jour directement dans la bouche du bébé. Goût neutre. Flacon 5 ml code ACL Conservation entre 2 et 8 C. BioGaia existe aussi pour les plus grands en comprimés à croquer en boîte de 10 (goût citron ou fraise) et en boîte de 30 aux PPI respectifs de 5,90 euros et 16 euros. Croquer un comprimé par jour. Laboratoire PediAct. Tél BIOGAIA Tous droits de reproduction réservés

12 LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN - 6 janvier Le transit de bébé est perturbé? Les gouttes pédiatriques BioGaia deviennent une référence dans la colique du nourrisson. Le probiotiques Lactobacillus reuteri Protectis, contribue à lutter aussi contre les régurgitations, la diarhhée virale ou bactérienne. Pour les plus grands, BioGaia existe en comprimés à croquer.

13 LE QUOTIDIEN DU MEDECIN.FR - 16 janvier Les probiotiques en prophylaxie seraient coûts-efficaces chez le nourrisson Une supplémentation prophylactique en bactérie Lactobacillus reuteri lors des trois premiers mois de la vie des nourrissons permet une réduction globale du nombre de régurgitations et augmente le nombre moyen de selles. Mieux, selon les auteurs d une étude parue dans le JAMA Pediatrics, cette supplémentation représenterait une économie pour les familles et l assurance-maladie en réduisant le nombre de séjours en pédiatrie et de jours non travaillés par les parents. «Des travaux avaient démontré l intérêt des probiotiques dans des indications précises comme les coliques, les régurgitations, et la constipation. Les effets des probiotiques pourraient donc jouer un rôle crucial dans la modulation de l inflammation intestinale», expliquent en préambule Flavia Indrio de l université Aldo Moro, à Bari, en Italie, et ses collègues. En favorisant la colonisation de l appareil digestif par la flore intestinale, les probiotiques pourraient en effet augmenter la perméabilité intestinale, la sensibilité intestinale et la densité mastocytaire. Les auteurs ont donc testé l intérêt d une supplémentation prophylactique en Lactobacillus reuteri DSM pendant les trois premiers mois de la vie d un groupe de nouveau-nés. Les coliques infantiles, les reflux gastro-œsophagiens et les constipations constituent en effet les désordres gastro-intestinaux les plus fréquents dans les six premiers mois de la vie. Les parents mis à contribution Les parents des 554 enfants inclus dans cette étude randomisée en double aveugle menée sur neuf unités néonatales ont été mis à contribution. Ils devaient tenir un journal précis des épisodes de régurgitations, et la durée des pleurs inconsolables en minutes par jours. Ils devaient également y consigner le nombre de selles quotidiennes, de visites chez le pédiatre, de changements dans l alimentation et d admissions aux urgences pédiatriques ainsi que le nombre de jours où l état de santé de leur enfant les obligeait à ne pas se rendre au travail. 88 euros d économie pour la famille, 104 euros pour l Assistance publique Les auteurs ont observé que les enfants du groupe L. reuteri pleuraient en moyenne 38 minutes par jour contre 71 minutes dans le groupe placebo. Ils souffraient moins souvent de régurgitations (2,9 épisodes par jour contre 4,6 dans le groupe placebo) avec des selles plus fréquentes (4,2 fois par jour contre 3,6 fois dans le groupe placebo). Pour chaque famille, les dépenses de santé moyennes par enfant pendant ces trois mois, étaient de 150 euros dans le groupe traité contre 238 euros dans le groupe placebo. L Assurance-maladie devait quant à elle payer 133 euros par enfant isu du groupe sous traitement contre 237 euros pour ceux issus du groupe placebo.

D o s s i e r D e P r e s s e N o v e m b r e 2 0 0 7

D o s s i e r D e P r e s s e N o v e m b r e 2 0 0 7 D o s s i e r D e P r e s s e N o v e m b r e 2 0 0 7 Enfin des preuves scientifiques! 1 ère étude clinique française prouvant l efficacité d un mélange de souches probiotiques sur les symptômes associés

Plus en détail

Les infections uro-génitales (non MST)

Les infections uro-génitales (non MST) Urogenital infections in women : can probiotics help? 1 Les infections uro-génitales (non MST) A savoir : - Vaginoses bactériennes - Cystites à répétition - Vaginites à levures : candidoses vaginales à

Plus en détail

Comprendre les PROBIOTIQUES

Comprendre les PROBIOTIQUES Comprendre les Qu est-ce que les probiotiques? Les probiotiques sont généralement définis comme des microbes vivants (des organismes infiniment petits qui ne peuvent être vus qu avec un microscope) et

Plus en détail

PROBIOTIQUES ET VAGINOSE

PROBIOTIQUES ET VAGINOSE PROBIOTIQUES ET VAGINOSE QUESTION : Les probiotiques sont-ils un traitement efficace des vaginoses? AUTEUR : Geneviève Bustros-Lussier (JANVIER 2009) P : Patiente ayant une vaginose bactérienne I : Probiotiques

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2011 PEDIAVEN AP-HP G15, solution pour perfusion 1000 ml de solution en poche bi-compartiment, boîte de 4 (CIP: 419 999-0) PEDIAVEN AP-HP G20, solution pour

Plus en détail

Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair. Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles

Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair. Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair

Plus en détail

Atelier de Micronutri.on

Atelier de Micronutri.on Atelier de Micronutri.on Docteur Astrid Duval- Goetgheluck Médecine morphologique et an.- âge Nutri.on tel: 06 11 09 26 54 PROBIOTIQUES PREBIOTIQUES SYMBIOTIQUES PROBIOTIQUES 2001 : comité d experts FAO/OMS

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet?

Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet? 1. Introduction : Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet? P. Rondia* et J. Wavreille** Centre wallon de recherches agronomiques *Unité Nutrition

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

Otite Moyenne Aiguë. Origine bactérienne dans 70 % des cas. Première infection bactérienne tous âges confondus

Otite Moyenne Aiguë. Origine bactérienne dans 70 % des cas. Première infection bactérienne tous âges confondus Otite Moyenne Aiguë OMA / modèle Origine bactérienne dans 70 % des cas Première infection bactérienne tous âges confondus Efficacité prouvée des antibiotiques Une des première cause d utilisation des antibiotiques

Plus en détail

Les probiotiques. Emmanuel Hermann Faculté de Pharmacie-Lille 2 4 ème année-mars 2008

Les probiotiques. Emmanuel Hermann Faculté de Pharmacie-Lille 2 4 ème année-mars 2008 Les probiotiques Emmanuel Hermann Faculté de Pharmacie-Lille 2 4 ème année-mars 2008 Colonisation du tractus gastro-intestinal 400-500 espèces bactériennes - Anaérobies obligatoires (Bacteroides spp, Clostridium

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU SymbioVag INFORMATIONS IMPORTANTES SUR SymbioVag Nous sommes heureux de l intérêt que vous portez à SymbioVag, notre nouvel ovule vaginal probiotique.

Plus en détail

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol.

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol. Notice publique MOTILIUM Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions,

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des médecins des CAUT Information médicale pour éclairer les décisions des CAUT SINUSITE/RHINOSINUSITE

Lignes directrices à l intention des médecins des CAUT Information médicale pour éclairer les décisions des CAUT SINUSITE/RHINOSINUSITE 1. Pathologie Le terme sinusite désigne une inflammation des sinus. On devrait toutefois préconiser le terme clinique pertinent rhinosinusite pour évoquer une inflammation touchant à la fois les sinus

Plus en détail

Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé

Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé Antibioprophylaxie en chirurgie dans le cadre des soins : enquête mondiale OMS RÉSUMÉ DU PROJET Comme en

Plus en détail

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités Immunité & Vieillissement Vaccinations universelles Grippe Zona Coqueluche Pneumocoque Voyageur LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités La vaccination

Plus en détail

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L herpès est une infection systémique qui se manifeste surtout par des lésions muco-cutanées causées par le virus herpès simplex des types 1 et 2. Ne sera abordé

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters Le pansement idéal pour cathéters IV3000 diminue sensiblement le risque d infection en maintenant sec le site de ponction. IV3000 est jusqu à 8 fois plus efficace en terme d évaporation d humidité que

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

Diarrhée et Gastroentérite

Diarrhée et Gastroentérite Diarrhée et Gastroentérite Comprendre Certaines personnes vont aux toilettes trois fois par jour, d'autres, trois fois par semaine. Le rythme est différent selon la "vitesse" de l'activité intestinale

Plus en détail

Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides

Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides VRE-GRE Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides Dr.Véronique Erard, HFR Février 2012 Entérocoques Cocci gram positifs Chez l homme: présence Tractus gastro-intestinal

Plus en détail

Infestation par Dipylidium caninum,

Infestation par Dipylidium caninum, Fiche technique n 24 Infestation par Dipylidium caninum, le téniasis félin à Dipylidium Parmi tous les vers qui peuvent infester le chat, Dipylidium caninum est un parasite fréquemment rencontré dans le

Plus en détail

La vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne La vaginose bactérienne L infection vaginale la plus courante Les infections vaginales Dans la population féminine adulte, c est le motif de consultation le plus fréquent. La plupart des femmes auront

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 27 novembre 2014 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à l évaluation de deux aliments diététiques

Plus en détail

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies :

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : 1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : a. Les troubles fonctionnels digestifs sont définis par les critères de Paris b. En France, le syndrome de l intestin irritable touche

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE- DDASS DE SEINE MARITIME

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE- DDASS DE SEINE MARITIME Département des situations d urgence sanitaire Personne chargée du dossier : Evelyne FALIP/Nicole BOHIC Tél : 01 40 56 59 65/02 32 18 31 66 evelyne.falip@sante.gouv.fr MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Spagulax M granulés. Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk)

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Spagulax M granulés. Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk) NOTICE 1 NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Spagulax M granulés Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk) Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué

Le test de dépistage qui a été pratiqué élever CommenT UN enfant ayant une mucoviscidose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité a révélé que votre bébé pouvait être atteint de mucoviscidose. Le test de la sueur vient de confirmer

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Comment fonctionne notre respiration? Toutes les cellules de notre corps ont besoin d oxygène. En inspirant, de l air rentre dans les voies

Plus en détail

LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole

LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT DE IPRAALOX, 20 mg Pantoprazole Paris, le 7 Mars 2012 Sanofi annonce la mise à disposition dans les officines de Ipraalox 20 mg, à base de pantoprazole, une nouvelle marque

Plus en détail

InfoPOEMs. CHAQUE MOIS, Le Médecin du Québec publie une sélection de résumés d articles de recherche provenant de la banque

InfoPOEMs. CHAQUE MOIS, Le Médecin du Québec publie une sélection de résumés d articles de recherche provenant de la banque Fédération des médecins omnipraticiens du Québec The Clinical Awareness System TM CHAQUE MOIS, Le Médecin du Québec publie une sélection de résumés d articles de recherche provenant de la banque d articles

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins

Les Infections Associées aux Soins Les Infections Associées aux Soins Dr Catherine Sartor EOH Conception Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Ecole IFSI, Marseille, 12 septembre 2014 Définitions 2007 Infection Nosocomiale (IN) 1999

Plus en détail

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30

Plus en détail

LA SECRETINE ET L AXE CERVEAU-INTESTIN DANS L AUTISME

LA SECRETINE ET L AXE CERVEAU-INTESTIN DANS L AUTISME LA SECRETINE ET L AXE CERVEAU-INTESTIN DANS L AUTISME Dr Karoly HORVATH, M.D., Ph.D. Diapo 1 : Mesdames et messieurs : c est un plaisir d être ici et de présenter notre expérience dans le traitement des

Plus en détail

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA?

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? (césarienne élective = césarienne pratiquée "à froid", en dehors du travail) C Dageville réanimation néonatale,

Plus en détail

Nouvelles données concernant la vaginose bactérienne chez la femme non enceinte

Nouvelles données concernant la vaginose bactérienne chez la femme non enceinte Cette version online contient toutes les mises à jour disponibles au sujet de la prise en charge de la leucorrhée, suivies par la Fiche de transparence de août 2010. Leucorrhée Date de recherche jusqu

Plus en détail

Communiqué de presse. Direction Communication Externe/Interne Sylvie Nectoux TEL : 01 44 34 65 73 Email : sylvie.nectoux@boehringeringelheim.

Communiqué de presse. Direction Communication Externe/Interne Sylvie Nectoux TEL : 01 44 34 65 73 Email : sylvie.nectoux@boehringeringelheim. Les données des études pivots de phase III STARTVerso démontrent l'efficacité du faldaprevir * dans des populations de patients difficiles à guérir telles que celles co-infectées par le VIH et celles avec

Plus en détail

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes d intubation endotrachéale chez l enfant. Gaëlle Vottier 1,3 (Sous la direction du Pr Stéphane Dauger 1,3 ) (En

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Sécrétion acide et peptique de l estomac Motricité œsophagienne et gastrique

Plus en détail

Conflit d intérêt. Objectif principal 2014-04-17. Donner des préparations commerciales pour nourrisson au nouveau-né, un geste qui mérite réflexion!

Conflit d intérêt. Objectif principal 2014-04-17. Donner des préparations commerciales pour nourrisson au nouveau-né, un geste qui mérite réflexion! Donner des préparations commerciales pour nourrisson au nouveau-né, un geste qui mérite réflexion! Valérie Marchand Pédiatre-gastroentérologue CHU Sainte-Justine Conflit d intérêt Conférencière Nestlé

Plus en détail

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali S. Wullschleger, B. Bonfoh; A. Sissoko, I. Traoré; S. Tembely, J. Zinsstag, C. Lacroix,

Plus en détail

Prescription des IPP en Gériatrie. Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent

Prescription des IPP en Gériatrie. Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent Prescription des IPP en Gériatrie Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent Inhibiteurs de la pompe à protons Mécanisme d action : Inhibition de H+/K+ ATPase diminution

Plus en détail

RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ

RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ QUESTION : Est-ce que le café décaféiné est une alternative au café chez les patients qui souffrent d un RGO? AUTEUR : Alexis Du Cap (JUILLET 2009) SUPERVISEUR : Guylène Thériault

Plus en détail

S Y L V I E W Y L E R

S Y L V I E W Y L E R La Méthode NADA S Y L V I E W Y L E R E L E A N O R E H I C K E Y M É L I N D A A K O N G O S I O N, 7 S E P T E M B R E 2 0 1 1 F O R U M D R O G U E S S U R L E S A P P R O C H E S A L T E R N A T I

Plus en détail

La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter?

La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter? La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter? Une maladie virale épidémique La bronchiolite aigüe représente le tableau le plus fréquent de l infection respiratoire basse chez le nourrisson.

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Maladies neuromusculaires

Maladies neuromusculaires Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladies neuromusculaires Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de

Plus en détail

Les probiotiques, faut-il s y abonner?

Les probiotiques, faut-il s y abonner? La nutrition au cœur de la médecine préventive Les probiotiques, faut-il s y abonner? 4 Isabelle Huot Sylvie se présente à votre cabinet et a plein de questions sur les probiotiques. Elle souffre de constipation,de

Plus en détail

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE Le présent livret a été rédigé à l attention des patients et de leurs familles. Il ne doit pas remplacer les conseils d un spécialiste en immunologie. 1 Egalement Disponible

Plus en détail

Vertiges et étourdissements :

Vertiges et étourdissements : : comment être à la hauteur? Anthony Zeitouni, MD, FRCSC Présenté à la 71 e édition du Programme scientifique de l Association des médecins de langue française du Canada. Est-ce bien des vertiges? Il n

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES ORIENTATIONS SUR LE FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES 09 9.1 Introduction 176 9.2 Observance du traitement antirétroviral 176 9.2.1 Obstacles à l observance du traitement antirétroviral 176 9.2.2

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Recommandations mai 2011 RECOMMANDATIONS Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Sommaire L infection nosocomiale en chirurgie oculaire 2 Objectif de l antibioprophylaxie 2 Patients à risque 3 Recommandations

Plus en détail

La technologie du connecteur intraveineux sans aiguille

La technologie du connecteur intraveineux sans aiguille La technologie du connecteur intraveineux sans aiguille Choisie deux fois plus souvent que les autres par les professionnels de santé et de lutte contre les infections Neutron Dispositif sans aiguille

Plus en détail

Fluoration de l eau. 11-231-02F_fluroation_eau_courte.indd 1. Position du directeur national de santé publique

Fluoration de l eau. 11-231-02F_fluroation_eau_courte.indd 1. Position du directeur national de santé publique Fluoration de l eau 11-231-02F_fluroation_eau_courte.indd 1 Position du directeur national de santé publique 11-10-20 16:51 LE directeur NATIONAL de SANTÉ PubLIQuE RECOMMANdE L INSTAuRATION IMMÉdIATE de

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

Prévention de la mort subite du nourrisson

Prévention de la mort subite du nourrisson Prévention de la mort subite du nourrisson Tous concernés! De quoi s agit-il? C'est le décès incompréhensible à première vue et imprévisible, le plus souvent pendant le sommeil, d un tout-petit qui semblait

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques!

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! Brochure d information En utilisant mal une ressource, elle devient inefficace! Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! z6creation.net Une initiative européenne en matière de santé. Rhume ou grippe? Pas

Plus en détail

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Définition Le Candida albicans est un type de

Plus en détail

Cyril Iaconelli Doctorant. Directeurs de thèse : Pr Patrick Gervais/ Pr Laurent Beney.

Cyril Iaconelli Doctorant. Directeurs de thèse : Pr Patrick Gervais/ Pr Laurent Beney. 1 Cyril Iaconelli Doctorant Directeurs de thèse : Pr Patrick Gervais/ Pr Laurent Beney. 1 Introduction au projet F.PARIS - Un microbiote, des probiotiques - Présentation de Faecalibacterium prausnitzii

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament. Elle contient des informations importante s pour

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Projet Industriel. Master d ingénierie pour la santé et le médicament, option développement et production pharmaceutique

Projet Industriel. Master d ingénierie pour la santé et le médicament, option développement et production pharmaceutique Projet Industriel DEVELOPPEMENT DES FORMES ORALES DE PROBIOTIQUES Réalisé par : Sawssen Bousbiaa & Nicolas Schneider Responsable : Stéphanie Briançon Master d ingénierie pour la santé et le médicament,

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas

10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas 10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas Olivier Baud ARlin Auvergne EOHH CHU Clermont Ferrand Méthode Relecture des recommandations Recherche des questions

Plus en détail

«Les antibiotiques c est pas automatique», 12 ans après, quels sont les changements laissés par ce slogan percutant?

«Les antibiotiques c est pas automatique», 12 ans après, quels sont les changements laissés par ce slogan percutant? «Les antibiotiques c est pas automatique», 12 ans après, quels sont les changements laissés par ce slogan percutant? Thèse présentée et soutenue publiquement Le 17 juin 2014 Pour obtenir le Diplôme d État

Plus en détail

Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins»

Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins» Vaccins du futur Atelier «Croisière dans l archipel des nouveaux vaccins» Bernard Duval Institut National de Santé Publique du Québec 18 avril 2002 Objectifs Grands axes de la réponse immunitaire Conjugaison

Plus en détail

La constipation occasionnelle chez l adulte

La constipation occasionnelle chez l adulte Laconstipationoccasionnellechezl adulte Laconstipationsedéfinitparladiminutiondelafréquencedessellesendessousde3parsemaine. Cette définition ne constitue pas une règle absolue, la fréquence des selles

Plus en détail

L'OTITE CHEZ LE BÉBÉ ET L'ENFANT

L'OTITE CHEZ LE BÉBÉ ET L'ENFANT L'OTITE CHEZ LE BÉBÉ ET L'ENFANT Certains bébés souffrent d otite à répétition, d autres n en auront jamais. Pour mieux comprendre ce problème d oreille, voici quelques renseignements de base et des conseils.

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

Lait cru. à chauffer avant consommation! Brochure informative à l attention des consommateurs

Lait cru. à chauffer avant consommation! Brochure informative à l attention des consommateurs Brochure informative à l attention des consommateurs Une édition du Comité scientifique de l Agence alimentaire Lait cru à chauffer avant consommation! 1 Editeur responsable Prof. Em. dr. Pharm. C. Van

Plus en détail

L HYPNOSE MÉDICALE sa pratique, ses objectifs

L HYPNOSE MÉDICALE sa pratique, ses objectifs L HYPNOSE MÉDICALE sa pratique, ses objectifs Dr Jean Marc BENHAIEM Responsable du Diplôme Universitaire d Hypnose Médicale Paris Pitié Salpêtrière Centre d'evaluation et de Traitement de la Douleur Hôpital

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2007 publié le 12.12.2007

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2007 publié le 12.12.2007 COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2007 publié le 12.12.2007 TRENTE ET UNIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né MODULE 1 : SPECIFICITES DE LA MICROBIOLOGIE ET DE LA PHYSIOPATHOLOGIE APPLIQUEES A LA GYNECOLOGIE, L OBSTETRIQUE

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques.

Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques. I.B.AHC 1. DESCRIPTION DE L ETUDE Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques. Auteurs : Elisa De Grandis MD PhD, G Gaslini Institute, University of Genoa Melania Giannotta MD,

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie

Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie Dr Kamel IDDIR Directeur Général DPM/MSP 15ème journée de la

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens DECLARATION COMMUNE DES ACADEMIES DU G SCIENCE 2013 La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens Une menace globale pour l'humanité Depuis l introduction dans les années 40 du premier

Plus en détail

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Page -1- Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que les douleurs persistantes sont des "douleurs particulières", qui doivent donc être traitées en

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Université Saint-Joseph

Université Saint-Joseph Université Saint-Joseph Faculté de pharmacie Actuellement, le métier de pharmacien est un métier polyvalent, ouvert à plusieurs activités dans le domaine de la santé individuelle et publique. Mis à part

Plus en détail

J ai choisi d allaiter...

J ai choisi d allaiter... Nous vous souhaitons un bon allaitement. J ai choisi d allaiter... Mes numéros : Pédiatre. Sage-femme. Médecin traitant... PMI Pharmacie... Brochure réalisée par les bénévoles de l AREAM. Juin 2009 L allaitement

Plus en détail