Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional"

Transcription

1 Rôles du pharmacien sur la maîtrise et le bon usage des produits de santé au niveau régional Académie Nationale de Pharmacie Paris le 2 février 2015 Hugues De BOUËT du PORTAL Pharmacien - OMéDIT région Centre 1

2 Aucun conflit d intérêt à déclarer 2

3 OMéDIT Observatoires du Médicament, Dispositifs médicaux et Innovations Thérapeutiques Soutien dans la politique de l ARS des produits de santé Qualité = Promouvoir le Bon usage Sécurité = Gestion des risques, participation à la lutte contre la iatrogénie évitable Efficience de l utilisation des produits de santé et de l organisation de la prise en charge médicamenteuse Bon usage et maîtrise médicalisée sur l ensemble de l offre de soins (secteurs sanitaire, médico-social et ambulatoire) 3

4 Missions de l OMéDIT en région Centre Structure régionale d expertise et d appui Animation coordonnée de la politique des produits de santé en région Évaluation (progrès et axes d amélioration) Accompagnement des professionnels Expertise pour l ARS (suivi produits coûteux, liste en sus, dépenses ville à prescription hospitalière) Audits (recueil indications hors AMM, hors référentiels ) Aide à la contractualisation 4

5 Organisation de l OMéDIT Centre Comité Stratégique (ARS, A.Maladie, Directeurs du public et privé, P-CME, URPS, Université ) Cellule de coordination 2 pharmaciens 1 ingénieur 1 secrétaire Comité Scientifique Pilotes des commissions techniques Réseau de 250 professionnels. Établissements publics et privés Région Centre 15 Commissions Techniques Régionales 2 pilotes et membres Coordination dans une démarche indépendante, neutre et scientifique 5

6 Travaux des 15 commissions techniques Mutualisation d outils Partage d expérience Recommandations Guides, Référentiels, Fiches de Bon Usage Sensibilisation Formation Modules e-learning Grilles Audits, EPP «clé en main» Accompagnement contractualisation 6

7 Des outils régionaux sur le bon usage Plus de 150 documents pratiques, sur + suivi des contrats de bon usage + actions sécurité circuit des produits de santé (Never Events) + management de la qualité PEC médicamenteuse (CREX ) Ex. Médicaments Livret personne âgée Anticancéreux voie orale Antibiotiques critiques Douleur Ex. Dispositifs médicaux BP de Perfusion Politique DM sécurisés Livrets Pansement, PICC DM Innovants (TAVI ) 7

8 Exemples de formations DPC Analyse pharmaceutique : 4 sessions en 2013 et pharmaciens formés Sessions CREX : 8 j débutants, 3 j confirmés en personnes formées depuis 2011 en région Centre Organisation de journées régionales ème plénière de l OMéDIT Centre (220 personnes) 6 ème journée des pharmaciens en oncologie (n=40) 2 ème journée des CREX / RSMQ (n=140) 1 ère journée des référents en antibiothérapie (n=75) 8

9 Exemples modules de e-learning Thème sécurité du médicament à l hôpital : «Les événements qui ne devraient jamais arriver ou Never Events» Module «erreurs liées aux injections de potassium» 2013 Module «erreurs par administration intrathécale» validation par le groupe Erreurs Médicamenteuses 2 modules «Insuline» erreurs d administration d insuline validation par le groupe Erreurs Médicamenteuses de l ANSM Bon Usage des stylos d insuline 3 modules «Anticoagulants» erreurs liées aux AVK erreurs liées «AOD» erreurs liées aux «anticoagulants injectables» 9

10 Des résultats sur les modules de e-learning Connexions sur modules en libre accès sur connexions 2013 Règle des «5B» (déc. 2012) 6856 NE Potassium (mars, V2 déc.) 6747 BU perfuseur (janvier) 4347 Débit perfusion (mai) 1811 PCA (juillet) 874 Broyage (septembre) 696 NE intrathécales (juillet) 371 (date de mise en ligne) NE = Never Events connexions 2014 Broyage (V2 juillet) 5917 PCA 5128 NE Potassium 4263 Règle des «5B» (V2 sept.) 3809 BU perfuseur 2642 NE intrathécales 2609 Débit perfusion 1710 Chambre cath. impl. (avril) 1558 BU insuline, stylo (déc.) 134 NE insuline (décembre) 70 NE AVK (décembre) 30

11 Des résultats sur la réf. 20 HAS Baromètre de la certification V région Centre (nov.2014) Critères PEP : 12a : Prise en charge de la douleur 14a : Gestion du Dossier du Patient 20a et 20a bis : Management de la PEC médicamenteuse du patient et PEC médicamenteuse du patient Autres Critères : 11c : Information du patient en cas de dommage lié aux soins 20b : Prescription médicamenteuse chez le sujet âgé Versus baromètre certification V2010 France entière (déc. 2014) PEP : 20a > 14a > 20a bis > 15a> 12a Autres : 11c > 23a > 28a 11

12 Conclusion Périmètre : bon usage des produits de santé (intra et hors GHS) Coordination régionale : pertinence des analyses qui repose sur l approche pluridisciplinaire et des expertises multiples Engagement dans l accompagnement et la mise en œuvre des démarches qualité, sécurité, efficience Accompagnement dans le développement d une culture de sécurité et de gestion des risques

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2 L Observatoire

Plus en détail

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014 1 Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne Réunion du 30 septembre 2014 2 Ordre du jour Accueil par Monsieur LANNELONGUE Présentation de l OMEDIT et validation de son règlement intérieur Proposition

Plus en détail

DéboraNUNGE, Pharmacien. Jeudi 8 octobre 2015

DéboraNUNGE, Pharmacien. Jeudi 8 octobre 2015 DéboraNUNGE, Pharmacien Jeudi 8 octobre 2015 Introduction : Nouveautés de la v2014 Avant la visite Etapes Eléments d Investigation Obligatoires La visite Déroulement Eléments investigués et questions posées

Plus en détail

Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques. www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl

Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques. www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl Observatoire des médicaments, des dispositifs médicaux et de l innovation thérapeutique = structure régionale

Plus en détail

Réseau régional des référents «qualité et gestion des risques»

Réseau régional des référents «qualité et gestion des risques» Réseau régional des référents «qualité et gestion des risques» XX/XX/XX Le contexte : La loi HPST Répondre à l exigence croissante des usagers et de leurs représentants sur la qualité des soins dispensés

Plus en détail

Politique "qualité-sécurité-efficience" de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13

Politique qualité-sécurité-efficience de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13 l'indicateur ( du score) Rappel du contexte : L indicateur régional sur la lutte contre l iatrogénie médicamenteuse intitulé «ICALIAM» est calculé depuis 4 ans de 2008 à 2011. La dernière mesure de l indicateur

Plus en détail

Les Formations Sham 2016

Les Formations Sham 2016 Les Formations Sham 2016 Pour gagner en compétences dans la prévention des risques Mise à jour septembre 2015 Avec 4 formules de formation, Sham propose une offre variée et adaptée à vos besoins : échanger

Plus en détail

Uniformisons communication

Uniformisons communication IMPACT DE LA CERTIFICATION V2014 SUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE: Expérience du CHI de Créteil Uniformisons notre (A. DASSY communication - Pharmacien praticien hospitalier) Journée hiver Synprefh 20 janvier

Plus en détail

Introduction de la journée

Introduction de la journée Introduction de la journée Philippe Damie Directeur Général - ARS Centre 2 Le PNSP et son déploiement 2013/2017 Anne Vitous Bureau Qualité et sécurité des soins PF2 DGOS- Ministère de la Santé 3 ARS CENTRE

Plus en détail

Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR. D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes

Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR. D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes Contexte règlementaire Décret n 2010-1408 du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre

Plus en détail

Répartition des groupes pour auto-évaluation V3

Répartition des groupes pour auto-évaluation V3 Répartition des groupes pour auto-évaluation V3 Groupes de travail proposés : Groupe 1 : management de l établissement : 3 V23/09 APM ; V07/10 APM ; V21/10 APM (Comité de direction) Groupe 2 : droits des

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

DPC. De la certification V2014 à l amélioration de la prise en soin du patient

DPC. De la certification V2014 à l amélioration de la prise en soin du patient De la certification V2014 à l amélioration de la prise en soin du patient CERTIFICATION HAS V2014 La procédure de certification HAS V2014 Au cœur de ce dispositif, il s agit bien d accompagner les établissements

Plus en détail

Lien hôpital ville. - douleur chronique

Lien hôpital ville. - douleur chronique Lien hôpital ville - douleur chronique 1 ere année Cette labellisation vise à distinguer des expériences exemplaires et des projets innovants traduisant l'engagement dans la promotion des droits des patients.

Plus en détail

Remerciements aux participants!

Remerciements aux participants! Remerciements aux participants! Enquête sur les pratiques et les relations entre les pharmacies des ETS et les pharmacies d officine auprès des pharmaciens hospitaliers de la région Bretagne 30 ETS répondeurs

Plus en détail

Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser?

Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser? Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser? 4 e journée coordination et management en EHPAD 26 mars 2015 - Nantes 1 Elise Rochais Pharmacien OMEDIT Pays de la Loire L OMEDIT

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN 42 rue de paris - 78550 - Houdan OCTOBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

Certification HAS et Méthode du Patient traceur

Certification HAS et Méthode du Patient traceur Certification HAS et Méthode du Patient traceur Réseau des représentants des usagers de ES et du Conseil de vie sociale des EMS 26 septembre 2015 ARLIN Martinique Certification HAS: les évolutions Exigences

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER Rue raymond sidois Bp 07-19140 - Uzerche MAI 2015 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine Travail en partenariat : illustration avec le Réseau de Cancérologie d Aquitaine Atelier CCECQA 23 septembre 2014 Dr V. Bousser Réseau de Cancérologie d Aquitaine (RCA) 70 membres (établissements de santé,

Plus en détail

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Cahier des charges Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Sommaire I. Contexte et objectifs de l expérimentation...3 II. Critères d éligibilité...3

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Groupement Hospitalier Pitié Salpetrière Charles Foix Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Valérie ACHART-DELICOURT Coordinateur Paramédical P3I journées infirmières JNI 2012 Source

Plus en détail

Management Certification des Établissements de santé

Management Certification des Établissements de santé Management Certification des Établissements de santé FORMER GESTION DES RISQUES ACCOMPAGNER Qualité et sécurité de la prise en charge du patient AUDITER ÉVALUATION Patient traceur Certification V2014 Pilotage

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

1 ère journée Régionale sur l Analyse Pharmaceutique. Jeudi 27 Novembre 2014

1 ère journée Régionale sur l Analyse Pharmaceutique. Jeudi 27 Novembre 2014 1 ère journée Régionale sur l Analyse Pharmaceutique Jeudi 27 Novembre 2014 Organisation Présentation de la journée Missions de l OMéDIT Observer et promouvoir le bon usage du médicament -Missions centrées

Plus en détail

Améliorer la qualité et la sécurité des soins

Améliorer la qualité et la sécurité des soins HORS SÉRIE CERTIFICATION Avril 2015 Journal du Groupement des Hôpitaux de l Institut Catholique de Lille Améliorer la qualité et la sécurité des soins Une certification au service des démarches d amélioration

Plus en détail

Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information

Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information ATELIER DE PROSPECTIVE Mobiliser les acteurs, développer les usages : une stratégie gagnante pour la modernisation des systèmes d information Hervé BARGE Agence esanté Luxembourg Question : Comment mobilier

Plus en détail

Bilan de l enquête : mise en oeuvre arrêté 6 avril 2011 Paule Kujas Chef de bureau par intérim Qualité et sécurité des soins PF2 DGOS

Bilan de l enquête : mise en oeuvre arrêté 6 avril 2011 Paule Kujas Chef de bureau par intérim Qualité et sécurité des soins PF2 DGOS Bilan de l enquête : mise en oeuvre arrêté 6 avril 211 Paule Kujas Chef de bureau par intérim Qualité et sécurité des soins PF2 DGOS Arrêté du 6 avril 211 - Calendrier Avril 212 Engagement de la direction

Plus en détail

Déclaration de liens d intérêts

Déclaration de liens d intérêts Déclaration de liens d intérêts 2 Aucun lien d intérêt avec l industrie pharmaceutique à déclarer Problématique 3 Constat CHRUB : Plusieurs types d incidents signalés : Incompatibilités médicamenteuses

Plus en détail

CHIMIOTHÉRAPIES ANTICANCÉREUSES AMBULATOIRES "Comment améliorer la prise en charge des patients concernés"

CHIMIOTHÉRAPIES ANTICANCÉREUSES AMBULATOIRES Comment améliorer la prise en charge des patients concernés CHIMIOTHÉRAPIES ANTICANCÉREUSES AMBULATOIRES "Comment améliorer la prise en charge des patients concernés" S. Burnel : Chef de projet Réseau Régional de cancérologie IdF J. M. Canonge : PH-CHU Toulouse

Plus en détail

OUTIL INTER-DIAG «MEDICAMENTS en Etablissements de Santé» du niveau Micro au niveau Meso/Macro du Bottum-up au Top-down

OUTIL INTER-DIAG «MEDICAMENTS en Etablissements de Santé» du niveau Micro au niveau Meso/Macro du Bottum-up au Top-down OUTIL INTER-DIAG «MEDICAMENTS en Etablissements de Santé» Démarche pluridisciplinaire pour la sécurisation de la prise en charge médicamenteuse : du niveau Micro au niveau Meso/Macro du Bottum-up au Top-down

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE DÉLÉGATION, TRANSFERTS, NOUVEAUX MÉTIERS COMMENT FAVORISER DES FORMES NOUVELLES DE COOPÉRATION ENTRE PROFESSIONNELS DE SANTÉ? RECOMMANDATION HAS EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE 1. INTRODUCTION 1.1.

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI 215 Avenue Marechal Lyautey 83700 SAINT RAPHAEL Mars 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Le parcours patient traceur comme nouvelle méthode d EPP : retour d expérience du CHU de Nantes

Le parcours patient traceur comme nouvelle méthode d EPP : retour d expérience du CHU de Nantes 3 ème Colloque hémi-régional Qualité, Risques, Evaluation -Ateliers thématiques La méthode du parcours patient-traceur dans les établissements de santé Le parcours patient traceur comme nouvelle méthode

Plus en détail

Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique. Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008

Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique. Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008 Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008 La prévention des infections associées aux soins est un sujet complexe

Plus en détail

Décret du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre les événements indésirables associés aux soins : Mise en application pratique

Décret du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre les événements indésirables associés aux soins : Mise en application pratique 7 ème journée régionale de la lutte contre les infections liées aux soins 20.10.11 Décret du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre les événements indésirables associés aux soins : Mise en application

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

MASTER MENTION DROIT DE LA SANTÉ

MASTER MENTION DROIT DE LA SANTÉ MASTER MENTION DROIT DE LA SANTÉ 4 semestres - 1 ECTS formations.univ-lille2.fr DROIT Objectifs Les interactions droit/sciences, politiques/sciences, de formation nouvelles et transdisciplinaires destinées

Plus en détail

Comment faciliter l accès aux soins des personnes avec autisme?

Comment faciliter l accès aux soins des personnes avec autisme? Comment faciliter l accès aux soins des personnes avec autisme? Saïd Acef, Directeur du réseau de santé AURA 77 Chargé de mission, MNASM Journée régionale CRAIF / AURA 77 Autisme et Soins somatiques [Paris

Plus en détail

Avertissement. Ces illustrations ne sont ni exhaustives, ni limitatives.

Avertissement. Ces illustrations ne sont ni exhaustives, ni limitatives. Avertissement Les illustrations présentées dans ce document ont vocation à guider l établissement dans l élaboration de son compte qualité au regard des attendus de la Haute Autorité de santé. Ces illustrations

Plus en détail

Actualités s en EHPAD Quoi de neuf en 2011? Catherine Taillefer Groupe SYNPREFH EHPAD

Actualités s en EHPAD Quoi de neuf en 2011? Catherine Taillefer Groupe SYNPREFH EHPAD Actualités s en EHPAD Quoi de neuf en 2011? Catherine Taillefer Groupe SYNPREFH EHPAD Campagne budgétaire et tarifaire 2011 LFSS 2011 et circulaire interministérielle du 29/4/2011: «des efforts demandés

Plus en détail

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT Les modalités de la réforme 5 GRANDES MODALITES DE FINANCEMENT Financements directement liés à l activité FORFAIT PAR SEJOUR (GHS et suppléments) TARIFS PAR

Plus en détail

Annonce en oncologie pédiatrique : création d une équipe ressource régionale. CNRC 2015, 1-2 octobre Amiens

Annonce en oncologie pédiatrique : création d une équipe ressource régionale. CNRC 2015, 1-2 octobre Amiens Annonce en oncologie pédiatrique : création d une équipe ressource régionale CNRC 2015, 1-2 octobre Amiens Le réseau OncoPed PL Le réseau régional ONCOPED PL existe depuis 2010 Une contractualisation en

Plus en détail

ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS

ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS ANNE BATTUT SAGE-FEMME, PARIS «D É C L A R E N E P A S A V O I R D I N T É R Ê T D I R E C T O U I N D I R E C T ( F I N A N C I E R O U E N N A T U R E ) A V E C U N O R G A N I S M E P R I V É, I N D

Plus en détail

POLITIQUE QUALITE, GESTION DES RISQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE QUALITE, GESTION DES RISQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE QUALITE, GESTION DES RISQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE 2011 1 17, rue des Prêtres Saint-Germain l Auxerrois 75001 PARIS Tél. : 08 26 30 60 60 Fax : 01 53 40 60 63 SIRET 552 097 123 00012 SOMMAIRE

Plus en détail

GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS

GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS Méthode de visite Réalisation d un audit de processus dans le cadre des visites de certification des établissements de santé GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS Définitions Processus :

Plus en détail

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques Pôle Handicap Neurologique Ile De France L outil des réseaux neurologiques L état des lieux (1) Les réseaux de santé neurologiques et les expérimentations en Ile de France Les Réseaux neurologiques: Missions

Plus en détail

par Bernard Estivals

par Bernard Estivals Fiches de médecine nucléaire n 6-1- Médecine nucléaire par Bernard Estivals Fiche n 6 : La démarche de gestion des risques dans les établissements de santé Largement initiée dans l industrie (nucléaire,

Plus en détail

INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE. SBrosse FEMS

INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE. SBrosse FEMS INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE SBrosse FEMS PLAN 1.DEFINITION DU RISQUE EN ES 2.HISTORIQUE DE LA DEMARCHE DE GESTION DES RISQUES 3.ENJEUX SBrosse FEMS LE RISQUE La

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER 3, rue du Jeu de Paume 54210 SAINT NICOLAS DE PORT Juin 2008 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement Regards croisés sur la bientraitance Auto-évaluation établissement Octobre 2012 Haute Autorité de Santé 2012 Une étude bientraitance est déployée au sein de votre établissement. Cette dernière est organisée

Plus en détail

Présentation de la démarche V2014 et élaboration du Compte Qualité

Présentation de la démarche V2014 et élaboration du Compte Qualité Présentation de la démarche V2014 et élaboration du Compte Qualité Réseau CoCLINNOR CHU_Hôpitaux de Rouen - page 1 RETOUR D EXPÉRIENCE SUR V2010 CHU_Hôpitaux de Rouen - page 2 Baromètre de la certification

Plus en détail

CRÉATION D UNE MAISON DES SPÉCIALISTES À NEVERS

CRÉATION D UNE MAISON DES SPÉCIALISTES À NEVERS MÉDECINE DE SPÉCIALITÉ CLINIQUE DE PROXIMITÉ DANS LA NIÈVRE CRÉATION D UNE MAISON DES SPÉCIALISTES À NEVERS DOCTEUR PATRICK BOUILLOT ENDOCRINOLOGUE NEVERS VICE-PRÉSIDENT DE L URPS-MÉDECINS LIBÉRAUX DE

Plus en détail

Projet gestion des risques et qualité 2015-2019. CME 9 décembre 2014 Amélie VERDIER

Projet gestion des risques et qualité 2015-2019. CME 9 décembre 2014 Amélie VERDIER Projet gestion des risques et qualité 2015-2019 CME 9 décembre 2014 Amélie VERDIER 1 L approche d élaboration Le projet gestion des risques et qualité aborde l ensemble des domaines (qualité/sécurité des

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture. Présentation du poste

FICHE DE POSTE. Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture. Présentation du poste FICHE DE POSTE Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture Présentation du poste Définition du poste : Directeur des Affaires Culturelles et Sportives, Bibliothèque, Tourisme Positionnement

Plus en détail

NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline. Recensement des recommandations

NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline. Recensement des recommandations NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline Recensement des recommandations Sources documentaires ANSM : Erreur d administration d insuline (10/2014) Sanofi Diabète : Charte de bonne utilisation

Plus en détail

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015 Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville 28 mars 2015 Comité de pilotage: CONDUITE DU PROJET Mme J.BORIE, présidente du conseil d administration, ISC Dr F.BLANC-LEGIER,

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires

Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires Mars 2015 Guide "Les Bonnes Pratiques de réalisation des piluliers" Version 1 18 Mars 2015 1/11 PRÉAMBULE L Observatoire

Plus en détail

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Lutte contre les événements indésirables graves médicamenteux (EIGm) évitables

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Lutte contre les événements indésirables graves médicamenteux (EIGm) évitables XXIIe Journée Annuelle du Sud Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins et de formation en hygiène Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients Lutte

Plus en détail

MANAGEMENT, QUALITÉ ET NOUVELLES MISSIONS H.P.S.T DU PHARMACIEN D OFFICINE. Diplôme d université - 2013/2014 UFR DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES

MANAGEMENT, QUALITÉ ET NOUVELLES MISSIONS H.P.S.T DU PHARMACIEN D OFFICINE. Diplôme d université - 2013/2014 UFR DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES Diplôme d université - 2013/2014 MANAGEMENT, QUALITÉ ET NOUVELLES MISSIONS H.P.S.T DU PHARMACIEN D OFFICINE jeffersondu13 - Fotolia. UFR DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES OBJECTIFS DE LA FORMATION Permettre

Plus en détail

Les réseaux de santé de Seine et Marne

Les réseaux de santé de Seine et Marne Les réseaux de santé de Seine et Marne Ressources utiles aux libéraux Julien Blandin, coordonnateur réseau AVIH Dr Martine Cholin, médecin coordonnateur réseau UNI K Présentation 11 réseaux de santé actifs

Plus en détail

Le signalement des infections nosocomiales

Le signalement des infections nosocomiales Le signalement des infections nosocomiales Bruno GRANDBASTIEN Faculté de Médecine «Henri Warembourg», Université Lille 2 Service de Gestion du Risque Infectieux, des Vigilances et d Infectiologie (SGRIVI),

Plus en détail

Les ateliers du CCECQA

Les ateliers du CCECQA Les ateliers du CCECQA Certification V2014 Retours d'expériences et premiers enseignements Outils d aide aux établissements : Travaux de la FORAP Jeudi 09 Avril 2015 Le Dr D.Veillard Aucun lien d intérêts

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE PARAY-LE-MONIAL Boulevard des Charmes 71600 PARAY-LE-MONIAL Décembre 2013 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

Validité 2015-2016 CATALOGUE DES PROGRAMMES. Audit-conseil et formation. Que contient ce catalogue? Expertise Qualité Temps Coût

Validité 2015-2016 CATALOGUE DES PROGRAMMES. Audit-conseil et formation. Que contient ce catalogue? Expertise Qualité Temps Coût CATALOGUE DES PROGRAMMES Validité 2015-2016 Audit-conseil et formation Anys100t : Audit-conseil-formation Validité du programme années 2015-2016 Vos garanties Expertise Qualité Temps Coût Que contient

Plus en détail

VEILLE REGLEMENTAIRE. Véronique PELLISSIER et Marie-Hélène BERTOCCHO

VEILLE REGLEMENTAIRE. Véronique PELLISSIER et Marie-Hélène BERTOCCHO VEILLE REGLEMENTAIRE Véronique PELLISSIER et Marie-Hélène BERTOCCHO Médicaments / Prescriptions hospitalières / Soins de ville / ARS Décret n 2015-309 du 18 mars 2015 relatif à la régulation des dépenses

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON 33 rue Léo Mérigot BP 237 18102 VIERZON CEDEX MAI 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Une priorité de la CME

Une priorité de la CME CME Avril 2014 Qualité de la prise en charge médicamenteuse du patient Une priorité de la CME Pr Béatrice Crickx Responsable Qualité Médicament AP-HP Pr Philippe Lechat Pt COMEDIMS Catherine Montagnier

Plus en détail

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD c1 Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD Capacité de Gériatrie Dr Corinne HAGLON DUCHEMIN 17 Février 2014 Diapositive 1 c1 clientleger; 12/02/2014 Décrets et Fonction du médecin coordonnateur

Plus en détail

N 53 LES FICHES TECHNIQUES. Elaboration et gestion du Compte Qualité. Préambule

N 53 LES FICHES TECHNIQUES. Elaboration et gestion du Compte Qualité. Préambule LES FICHES TECHNIQUES N 53 Elaboration et gestion du Compte Qualité Préambule «Le compte qualité traduit la synthèse des engagements de l établissement concernant son système de management de la qualité

Plus en détail

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Marseille 06 décembre 2012 Introduction

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

Déroulement de l atelier

Déroulement de l atelier Déroulement de l atelier 2 1ere partie : Observation : Observation du cas préparé : Grille de debriefing individuel à compléter Debriefing collectif Restitution et mise en commun Correction 2ieme partie

Plus en détail

Haute Autorité de Santé PLAN CADRE LEGISLATIF RAPPORT DE L OMS. ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU CADRE. Législatif HAS : EPP

Haute Autorité de Santé PLAN CADRE LEGISLATIF RAPPORT DE L OMS. ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU CADRE. Législatif HAS : EPP PLAN ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU Méthodologie de l Evaluation Cadre Méthodologie : ex O2 Prélèvements Veineux Différentes Méthodes d Evaluation Exemple d Evaluation = IPAQH Douleur Troubles Nutritionnels

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille,

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille, MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE ET DE LA FAMILLE DECRET relatif au contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations mentionné à l article L.162-22-7 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Guide de sécurisation de la PECM du patient par l APR

Guide de sécurisation de la PECM du patient par l APR Guide de sécurisation de la PECM du patient par l APR Clarisse Roux-Marson Pharmacien OMEDIT LR / CHU Nîmes LAROPHA 27 septembre 2011 OMEDIT Structure d expertise et d appui pour les instances de santé

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE Route nationale 8-83330 - Le Beausset NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Etat des lieux sur la gestion du traitement personnel et axes d amélioration. Pharmaciens V.LAMAND et P. LE GARLANTEZEC

Etat des lieux sur la gestion du traitement personnel et axes d amélioration. Pharmaciens V.LAMAND et P. LE GARLANTEZEC Etat des lieux sur la gestion du traitement personnel et axes d amélioration Pharmaciens V.LAMAND et P. LE GARLANTEZEC HIA Bégin Saint-Mandé Journée AP-HP «Prise en charge médicamenteuse à l hôpital :

Plus en détail

L expérimentation du Compte Qualité par le Nouvel Hôpital de Navarre

L expérimentation du Compte Qualité par le Nouvel Hôpital de Navarre L expérimentation du Compte Qualité par le Nouvel Hôpital de Navarre Présentation du vendredi 20 juin 2014 Nadège CANVILLE, Responsable Qualité et Gestion des Risques, Ingénieur Cécile DUPUIS-LOQUIN, Responsable

Plus en détail

INDUSTRIELLES ET SOCIALES Réglementation du travail Visiteurs médicaux

INDUSTRIELLES ET SOCIALES Réglementation du travail Visiteurs médicaux Le 15 octobre 2014 Circulaire n 14-0312 DIRECTION DES AFFAIRES GENERALES, Index de la table des matières INDUSTRIELLES ET SOCIALES Réglementation du travail Visiteurs médicaux Destinataires prioritaires

Plus en détail

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES PARCOURS DE SOINS

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES PARCOURS DE SOINS MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES PARCOURS DE SOINS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : SANTÉ PUBLIQUE

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins SEMAINE SECURITE DES PATIENTS 2013 25 au 29 novembre 2013 OMEDIT CHU Poitiers, coordination des vigilances Principe «La

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» Exemples de protocoles de coopération entre professionnels de santé

Ateliers «Retours d expériences» Exemples de protocoles de coopération entre professionnels de santé Ateliers «Retours d expériences» Exemples de protocoles de coopération entre professionnels de santé Plan Niveau ARS Missions et stratégie Exemples de protocoles Premiers constats et enseignements Niveau

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

L éducation thérapeutique dans les réseaux. L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41

L éducation thérapeutique dans les réseaux. L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41 L éducation thérapeutique dans les réseaux L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41 Louisette MONIER Coordonnatrice Vincent LESIRE Directeur Qualité santenutritiondiabete41@wanadoo.fr Contexte local

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9

RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9 RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE 2 e PROCÉDURE POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9 Janvier 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Dates

Plus en détail

Les outils SI au service du parcours de santé

Les outils SI au service du parcours de santé Les outils SI au service du parcours de santé (atelier 3) Emilie DELAGE, Sage-Femme coordinatrice de réseau de périnatalité 92 Sud Isabelle LEROUX, Directrice de projet au GCS-DSISIF Aurélie MISME, Médecin

Plus en détail

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Industries de Santé Dans le cadre de l action Emploi formation n 8.3 : Concevoir des formations pilotes ciblant 100 assistantes sur 2014 et

Plus en détail

Planning Diplôme Universitaire IDE Coordinatrice en EHPAD ou en SSIAD 2015-2016

Planning Diplôme Universitaire IDE Coordinatrice en EHPAD ou en SSIAD 2015-2016 Planning Diplôme Universitaire IDE Coordinatrice en EHPAD ou en SSIAD 2015-2016 JEUDI 15 OCTOBRE 2015 8h30-9h30 Présentation de la formation Professeur Villani, Dr Géraldine Delalande, Gériatre, Mme Corinne

Plus en détail