Construire sur un terrain en pente

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Construire sur un terrain en pente"

Transcription

1 Construire sur un terrain en pente Dans ce dossier : 1- Comment construire une maison sur un terrain en pente 2- Exemple de réalisation sur un terrain en pente 3- Comment aménager et faire le terrassement d un terrain en pente 1- Comment construire une maison sur un terrain en pente Se surélever du sol en porte-à-faux ou sur pilotis Avantages >respect du terrain naturel pour un impact minimum >faible volume des extractions de terres >vue dégagée / prise de hauteur >espace perdu utilisable >facilité d adaptation aux très fortes pentes et autres terrains compliqués Contraintes >accessibilité direct et au terrain compliqué >compléxité et coût probable du système porteur >attention au vent dominant Se marier à la pente en escalier, avec enchainement de niveaux ou de demisniveaux suivant le pourcentage de pente Avantages >respect du terrain naturel >quantité limitée des déblais >vues traversentes >facilité des accès directes multiples à tous les paliers. Contraintes >aménagement des espaces intérieur avec de nombreux escaliers, niveaux et demi niveaux.

2 S encastrer s enterrer, 50% remblai et 50% déblai Avantages >respect du terrain naturel >impact visuel faible / volumétrie, respect de l environement >isolation thermique grace à la température constante de la terre >toiture terrasse utilisable Contraintes >volume significatif des déblais/remblais >accès direct limité / accès au terrain plus compliqué >ouverture et cadrage limité des vues / orientation Déplacer le terrain poser à plat sur un terrassement Avantages >accès direct et accessibilité au terrain >ouverture et cadrage multiples des vues / >vues traversantes Contraintes >non respect du terrain naturel >impact visuel / volumétrie du terrain remanié >volume des déblais/remblais >création d ouvrage de soutènement / instabilité des talus et remblais Bon à savoir! Sauf cas exceptionnel cette solution n est pas à retenir. Elle accompagne souvent la construction de maisons non conçues pour les terrains qui les reçoivent. Elle déforme les terrains et s accompagne de la réalisation presque obligatoire d enrochements ou de murs de soutènement de grande hauteur, pour la stabilisation des talus, qui dénaturent le paysage. D une manière générale, la construction de soutènement de plus de 1 niveau est à éviter.

3 2- Exemple de réalisation sur un terrain en pente Sur ce terrain à pente très forte où la roche est affleurante, la solution de se surélever du sol s est imposée. La maison décline ses niveaux en cascade, ce qui permet la réalisation d une grande terrasse accessible qui compense la difficulté d utilisation du terrain. Un espace «sanitaire» a été créé entre la maison et le rocher pour limiter les infiltrations des eaux de ruissellement. Ce terrain légèrement en contre-pente du versant ne présente pas d intérêt en partie basse en raison de son orientation. La solution retenue a été d organiser la maison en demi- niveaux sur le terrain naturel. L entrée se fait en partie basse, le volume sur pilotis libère un espace utilisé pour garer les voitures. Ici, une construction en cascade qui suit le terrain naturel à forte pente. L accès principal se

4 fait en partie basse, mais tous les niveaux de la construction sont également accessibles de plain-pied. 2 exemples d encastrement dans le terrain. Pour résoudre le problème des ouvertures, le premier utilise des patios qui apportent la lumière au centre de la construction, les espaces «arrières» sont des espaces techniques ou de rangement utilisés comme espaces «tampons». La construction est complètement protégée des vents dominants, et pratiquement invisible dans le paysage. Ici, la construction se développe perpendiculairement à la pente, et s ouvre latéralement sur des espaces traversants. L espace du toit est utilisé pour garer les véhicules, l accès est sécurisé pour éviter les chutes. la construction est peu visible dans le paysage. 3- Comment aménager et faire le terrassement d un terrain en pente Le mur de soutènement est un mur vertical qui permet de contenir des terres sur une surface réduite.

5 On trouve des murs de soutènement en pierres sèches, en moellons, en pierres de taille, en briques, en béton armé, en gabion, etc... Un mur de soutènement (retenue de terre) doit être suffisamment solide pour résister à la pression et poussée des terres. C est pourquoi suivant la hauteur de terre à soutenir, il y a plusieurs possibilités de construction. Ce genre d ouvrage n est pas à prendre à la légère car de nombreux cas de fissuration, voire d éboulement sont très courants, car les murs n ont pas été réalisés dans les règles de l art.. Pour éviter cela... il est Impératif : Quelque soit la solution technique que vous choisirez pour retenir vos terres et aménager votre terrain en pente, il est impératif que vous ayez les pièces suivantes : 1> -le devis de l entrepreneur (ou du constructeur) décrivant précisément l ouvrage : hauteur du mur, longueur, type de fondation, pose d un drain, etc 2> -une facture!!! sans elle, il vous sera impossible de vous retourner contre quiconque si votre ouvrage cède sous la pression de l eau et de la terre (et oui, ça arrive!) 3> -une attestions de l assurance décennale du maçon, du terrassier ou de l artisan qui réalisera le chantier, 4> -le respect des fondamentaux de la construction : si un béton armé doit sécher 21 jours pour acquérir 100% de sa résistance, ne remblayez pas au bout de 2 semaines!!!

6 5> -pour des ouvrages supérieurs à 2,3 mètres de hauteur, demandez à votre artisan de s appuyer sur un bureau d étude indépendant (compter de 400 à 1500 euro le rapport) de façon à sécuriser le tout. > Solution du mur de soutènement en béton armé - En principe, jusqu à 1,20m de retenue de terre, nous pouvons considérer qu un mur en agglos creux peut être suffisant, à condition que celui-ci soit raidi par des agglos d angle tous les 2,50m. - De 1,20m à 2,30m un mur en agglos coffrants ou bloc à bancher, ferraillé et bétonné convenablement est en principe assez solide pour un mur de soutènement. - Au-delà des 2,30m il faut faire une étude béton pour le ferraillage et la semelle, mais un mur banché est obligatoire pour ne pas voir le mur s écrouler. Les semelles sont en général, décalées vers le côté de la terre à retenir Elles doivent être, ferraillées, larges mais pas obligatoirement épaisses. Toutefois comme des fondations, elles seront hors-gel et sur le bon sol. Dans tous les cas, il faut placer tous les mètres environs des barbacanes, afin d évacuer l eau stagnant derrière le mur. > Solution de l enrochement pour votre mur de soutènement Les enrochements sont une solution économique pour remplacer un mur de soutènement en béton ou un coûteux ouvrage de génie civil; ils sont construits au moyen de grosses pierres choisies en carrière et placées à l aide de camions grappins ou de pelles mécaniques, selon les accès. Cette méthode de soutènement est très utilisée pour maintenir les talus.

7 Ces "murs secs" constituent un élément "poids" capable de soutenir des masses importantes; n étant pas maçonnés ils offrent une certaine flexibilité au tassement car avec le temps, les pierres se calent les unes sur les autres. Il y a, bien entendu, la possibilité de les végétaliser afin qu ils s intègrent au mieux dans le paysage. Le choix de la pierre est également important:. Les bons réflexes : > prévoir un drain de façon à évacuer l eau à partir de 1mètre,, 1 mètre et demi de hauteur, > un géotextile permet de retenir les terres, > reposer sur le terrain naturel, > tasser la terre au fur et à mesure du terrassement en amont de l enrochement > Au delà de 1m de haut, exiger des rochers calibrés (tous de la même épaisseur), plats, et d une profondeur mini de 50cm

8 > Budget : compter 150 à 250 euro du m2 fourni posé. > Solution du gabion pour le soutènement Boîte parallélépipédique fabriquée à partir de panneaux électro soudés à mailles rectangulaires en fil acier revêtu de zinc et pré remplie à l aide de pierres. Une boucle de levage est pré installée pour permettre la manutention de la structure. > Solution des murs bois en kit.

9 Composés de rondins de Mélèze fraisés, cette solution pourra être 100% végétalisée. Souvent en diamètre dix centimètres, le mur bois en Kit dégage un caractère naturel très marqué. >Définition d un mouvement de sol dans votre PLU Le PLU (Plan local d urbanisme) permet de structurer le développement d une commune. C est un document réglementaire qui règlemente le droit d occupation des sols pour le futur. Il sert de guide règlementaire à l instruction des autorisations d urbanisme (permis de construire, déclarations de travaux, autorisations de lotir,...). A l intérieur du PLU se trouve des informations relatives aux mouvements de sol. Définition des mouvements de sol : Il s agit de la somme des hauteurs déblais + remblais. Par exemple si votre PLU vous donne droit à 1m de remblais + 1m de déblais le mouvement de sol maximum accepté sera de 2m. Exemple extarit d un PLU : Composition des talus et mouvement de sol : D une manière générale, les déblais-remblais seront réduits au strict minimum de manière à ce que les constructions soient réalisées de façon à s intégrer harmonieusement à la pente naturel du terrain. L adaptation de la construction au terrain naturel avant travaux ne doit pas entrainer autour de la construction un déblai supérieur à 1m et un remblai supérieur à 1m. De plus, la terre sera régalée en pente douce de façon à ce que le talus rejoigne le terrain naturel pour que dans les 4m de distance aux parcelle voisines, sa hauteur ne soit pas supérieur à 0.6m pour enfin aboutir en limite de parcelle au niveau du terrain naturel. Les talus devront être plantés et végétalisés. Un mur de soutènement intégré à l architecture du bâti peut permettre une meilleure adaptation au terrain naturel et un meilleur usage du sol et respecter ainsi l esprit naturel des terrasses de la commune.

10 >Faut il faire une étude de sol? Certaines zones du PLU l exige (terrain compliqué, en pente, inondable, etc...) D autres zones de PLU ne l exige pas. Compter 2000 euro pour une étude de sol pour la construction d une maison individuelle.

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette filière a été élaborée par

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

Bien aménager, bien utiliser son four à pain

Bien aménager, bien utiliser son four à pain Jacques Revel Bien aménager, bien utiliser son four à pain Avec la collaboration technique de M. Baron-Languet Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-11739-6 Chapitre 1 Construire un four à pain Le four

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

Daniel FAYOUX Appligeo. Didier PELLETIER BHD Environnement

Daniel FAYOUX Appligeo. Didier PELLETIER BHD Environnement Les géosynthétiques dans les ouvrages de protection de l environnement et de génie civil : présentation de cas concrets Daniel FAYOUX Appligeo Didier PELLETIER BHD Environnement Philippe CASSAGNE RENOLIT

Plus en détail

Construire dans la sérénité

Construire dans la sérénité Observatoire Régional de la Santé au Travail Alsace Caisse Régionale d'assurance Maladie Alsace-Moselle Service Prévention et Gestion des Risques Professionnels Construire dans la sérénité Lotissement

Plus en détail

le permis de construire, la déclaration préalable

le permis de construire, la déclaration préalable le permis de construire, la déclaration préalable Vous avez un projet de construction neuve ou d'extension, de plus de 20 m², d une maison individuelle? Vous souhaitez modifier l'utilisation de locaux

Plus en détail

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA»

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» PA10 07-038 Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» REGLEMENT DU LOTISSEMENT -------- I PRINCIPE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Demande d attestation de conformité du projet d assainissement individuel dans le cadre d une demande d urbanisme Accueil du public 1 boulevard Maréchal

Plus en détail

SPECIFICITES TECHNIQUES MUR DE SOUTENEMENT

SPECIFICITES TECHNIQUES MUR DE SOUTENEMENT SPECIFICITES TECHNIQUES MUR DE SOUTENEMENT 1) Sur ces murs la face extérieure aura un aspect lisse coffrage et la face intérieure aura un aspect lissé flamande. Face extérieure Face intérieure Aspect lisse

Plus en détail

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette...

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette... Les pièces à joindre à un dossier de permis de construire NOTICE EXPLICATIVE Vous trouverez ci-dessous la nature et le détail d établissement des 8 pièces du formulaire nécessaire à l établissement du

Plus en détail

ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU

ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU TABLE DES MATIÈRES 2 Qui est ECCO? 3 Pourquoi choisir ECCOfence KIT? 4 Dimensions 5 Schéma technique du KIT 5 Domaines d application 6 Instructions de placement 7 Vidéo

Plus en détail

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF Dossier HABITAT - Les contraintes de l objet technique Les contraintes 2010-2011 Le Situation de départ : Nous avons décidé de quitter notre maison en location pour construire un pavillon. Peut-on construire

Plus en détail

Poêles maçonnés à rayonnement continu

Poêles maçonnés à rayonnement continu Poêles maçonnés à rayonnement continu 1/5 Principe L entreprise MV HABITATION conçoit et réalise des poêles de masse sur mesure. Ces appareils aussi appelés poêles à inertie ou à accumulation, ou encore

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux Page 1 / 7 Rapport technique / Travaux spéciaux Contenu : Mise en place de palplanches Rédaction : Nicolas Rime / Etudiants ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Mise en place de palplanches Introduction

Plus en détail

Projet de M. et M me Dupont Construction d un garage et atelier

Projet de M. et M me Dupont Construction d un garage et atelier Projet de M. et M me Dupont Composition du dossier : Maquette 3D Et d autres documents sous formes de fichiers dans M:/BERTRAND/2TEB/Tableau /2TEBEE/Projet de M et M me DUPONT/ Technicien d Etudes du Bâtiment

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail

Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir

Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir Nous utilisons chaque jour de l eau pour la douche, la lessive, la vaisselle, les W.C. Rejetées ainsi au milieu naturel, ces

Plus en détail

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades Cahier des charges Ces travaux consistent à effectuer un enrochement en rive droite du ruisseau des Vernades afin de protéger la piste

Plus en détail

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo. POSE DES CAPTEURS HORIZONTAUX ET VERTICAUX AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.fr P.1/9 SOMMAIRE CONCEPTION... 3 PROFONDEUR D ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de clôture : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de clôture : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de clôture : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

LOTISSEMENT «LA BOULAYE»

LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Réalisation d un lotissement sur la Commune de S t J e a n P i e r r e F i x t e pour le Compte de la SAEDEL LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Règlement du lotissement PA10 Mai 2012 2- REGLEMENT DU LOTISSEMENT

Plus en détail

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation construction traditionnelle - grandes structures - rénovation QUI sommes nous? Fondée en 1994, l entreprise générale de construction BALFROID-MAG- NÉE réalise tous types de projets immobiliers : constructions

Plus en détail

Projet Béatrice et Henry NGUYEN La Celle Dunoise - Creuse (23) Parcelle E199

Projet Béatrice et Henry NGUYEN La Celle Dunoise - Creuse (23) Parcelle E199 DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE MAISON INDIVIDUELLE, GITE ET ANNEXE Projet Béatrice et Henry NGUYEN La Celle Dunoise - Creuse (23) Parcelle E199 COORDONNÉES DU DEMANDEUR : Béatrice et Henry

Plus en détail

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT 2 LES DEFIS A RELEVER : La fin de l ère fossile. Le réchauffement climatique. La réponse à ces défis vient en partie de ce type de construction : Le standard passif ne participe

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil Page 1 / 7 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : natte bentonite Rédaction : Emanuel Sallin / étudiant ETC 3 / 1690 Villaz-St-Pierre Date : décembre 2006 Etanchement / cuvelage du sol avec

Plus en détail

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre Béton cellulaire Ytong Béton cellulaire Ytong Introduction générale à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieux de nos connaissances

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

Construire De l idée À la réalisation avec

Construire De l idée À la réalisation avec oai Ordre des Architectes et des Ingénieurs-Conseils du grand-duché de luxembourg Construire De l idée À la réalisation avec votre architecte ET INGÉNIEUR-CONSEIL Des hommes de l art indépendants À l Écoute

Plus en détail

Gabions UNI. Les gabions prêts à poser. Une solution fiable, rapide et durable. pour les aménagements paysagers et urbains, routes et voies ferrées.

Gabions UNI. Les gabions prêts à poser. Une solution fiable, rapide et durable. pour les aménagements paysagers et urbains, routes et voies ferrées. UNI Une solution fiable, rapide et durable pour les aménagements paysagers et urbains, routes et voies ferrées. www.uni-gabions.fr UNI-GABIONS, LA PIERRE NATURELLE VALORISEE Utilisation de pierres naturelles

Plus en détail

PERMIS de CONSTRUIRE

PERMIS de CONSTRUIRE PERMIS de CONSTRUIRE PERMIS DE CONSTRUIRE UNE MAISON INDIVIDUELLE (PCMI) Démarche à effectuer Quels sont les travaux soumis à Permis de construire? Vous construisez ou vous agrandissez une maison. Vous

Plus en détail

Programme de subvention pour la stabilisation des fondations

Programme de subvention pour la stabilisation des fondations Programme de subvention pour la stabilisation des fondations Le contexte Le nouveau programme pour la consolidation des fondations affectées par un tassement de sol s insère dans les modalités du programme

Plus en détail

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012)

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) CAPITELLES ET MURS DE CLÔTURE EN LIMITE DU DOMAINE PUBLIC SUBVENTION MUNICIPALE «AIDE Á LA PIERRE» RÈGLEMENT D ATTRIBUTION

Plus en détail

Ce guide vous aidera à en savoir plus et vous donnera peut-être l envie d en installer un chez vous [1] Mise à jour le 06/04/2008

Ce guide vous aidera à en savoir plus et vous donnera peut-être l envie d en installer un chez vous [1] Mise à jour le 06/04/2008 Un système de rafraîchissement hérité des romains est sorti de l'oubli : on l'appelle puits canadien quand il sert à préchauffer l'air extérieur l'hiver, puits provençal quand il sert à rafraîchir l'été,

Plus en détail

proforma terrassement

proforma terrassement proforma terrassement La qualité du terrassement est décisive, un terrassier professionnel doit vous garantir un strict respect des cotes et des niveaux. Nous vous conseillons vivement la mise en place

Plus en détail

Demande de Permis de construire pour une extension de maison individuelle Projet avec démolitions

Demande de Permis de construire pour une extension de maison individuelle Projet avec démolitions Demande de Permis de construire pour une extension de maison individuelle Projet avec démolitions Extension d une maison existante Demandeur Mr et Mme KAOUACHI 24, rue du Canada 13010 Marseille Tél. 06

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif. Document à retourner au

Plus en détail

Etude géométrique d un tronçon de route

Etude géométrique d un tronçon de route Etude géométrique d un tronçon de route 1- Objet du rapport : Le rapport suivant est une synthèse du travail effectué par notre groupe. L étude consiste à concevoir un tronçon de route reliant deux points

Plus en détail

Formation de la Plateforme Technologique du Lycée des Métiers du Bâtiment de Felletin Page 1 / 1

Formation de la Plateforme Technologique du Lycée des Métiers du Bâtiment de Felletin Page 1 / 1 Formation de la Plateforme Technologique du Lycée des Métiers du Bâtiment de Felletin Page 1 / 1 Ce type de mur a prouvé, en traversant les siècles, sa résistance et son efficacité. Nous devons donc nous

Plus en détail

DÉCLARATION PRÉALABLE

DÉCLARATION PRÉALABLE DÉCLARATION PRÉALABLE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LA DÉCLARATION PRÉALABLE? :... 03 DP1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 DP2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 DP3 :

Plus en détail

INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE

INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE BEACONSFIELD INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE Les inondations du sous-sol de nombreuses résidences survenues en 1998 et en 2005 ont amené

Plus en détail

REPRISES EN SOUS-OEUVRE

REPRISES EN SOUS-OEUVRE REPRISES EN SOUS-OEUVRE INTRODUCTION Le terme reprise en sous-oeuvre est utilisé chaque fois que l'on réalise un ouvrage devant assurer une nouvelle transmission des charges. Ce problème se pose dans deux

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Sur la commune de Saint Laurent Médoc

Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Sur la commune de Saint Laurent Médoc Cadre réservé à la collectivité N de dossier :.. Date d arrivée :. Nom du contrôleur : Vénancio BATANERO Construction neuve Réhabilitation Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Plus en détail

REGLEMENT DU LOTISSEMENT

REGLEMENT DU LOTISSEMENT Maître d'ouvrage : LTA Cité de l'habitat - Route de Thann 68460 LUTTERBACH Tél : 03 89 51 33 55 Fax : 03 89 52 75 69 DEMANDE DE PERMIS D'AMENAGER Commune de MOOSCH Lotissement "LES PRIMEVERES" Maître d'oeuvre

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle page 1/5 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PCMI1. Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette

Plus en détail

Guide d installation BLdext

Guide d installation BLdext Stockage et manutention - Les lames BLdext doivent être toujours stockées à plat, dans un endroit sec, sous un toit et hors du sol. Le portage des lames doit se faire par les extrémités. La température

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Polypipe. Solutions Eaux Pluviales. Polystorm

Polypipe. Solutions Eaux Pluviales. Polystorm Polypipe Solutions Eaux Pluviales BC-POLY Octobre 2015 Polystorm Structure alvéolaire ultra légère inspectable et hydrocurable pour la rétention et l infiltration des Eaux Pluviales Polystorm Polystorm

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

PA10 - Règlement du Lotissement

PA10 - Règlement du Lotissement MAITRE D OUVRAGE 22, Rue d Issenheim 68190 RAEDERSHEIM Tel 03 89 48 19 52 Fax 03 89 48 02 70 info@fha-lotisseur.fr MAITRE D ŒUVRE - GEOMETRE 21, rue Jacobi-Netter 67200 STRASBOURG Tel 03 88 36 94 68 Fax

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 Cerfa 13409*03 - - Cerfa 13406*03 Septembre 2014 Préalables Pour constituer votre dossier de permis de construire, une notice explicative est disponible auprès de

Plus en détail

ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE. Le Maire de la commune de Massongy,

ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE. Le Maire de la commune de Massongy, MAIRIE DE MASSONGY 74140 - HAUTE-SAVOIE page 2011/ ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE Le Maire de la commune de Massongy, VU le Code de l Environnement et notamment ses articles L. 581-1

Plus en détail

Une installation photovoltaïque en tant que locataire

Une installation photovoltaïque en tant que locataire Une installation photovoltaïque en tant que locataire Analyse des différentes configurations pour l établissement d un plan d étapes nécessaires à l installation Suzanne Keignaert APERe - Gregory Neubourg

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

Rapport technique / Aménagements extérieurs / Murs en pierres naturelles

Rapport technique / Aménagements extérieurs / Murs en pierres naturelles Page 1 / 6 Rapport technique / Aménagements extérieurs / Murs en pierres naturelles Murs en pierres naturelles Rédaction : Sébastien Morerod / 1865 Les Diablerets (VD) / Etudiant à L ETC de Fribourg 3

Plus en détail

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF Dossier HABITAT - Les contraintes de l objet technique Les contraintes 2010-2011 Le Situation de départ : Nous avons décidé de quitter notre maison en location pour construire un pavillon. Peut-on construire

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 )

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 ) 0BASSURANCE DE LA RESPONSABILITE DECENNALE DANS LE DOMAINE DE LA CONSTRUCTION EN APPLICATION DES LOIS N 9 ET 10 DU 31 JANVIER 1994 FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE (1 ) 1- Maître d ouvrage : (proposant

Plus en détail

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune de Bretonnières Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus. Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015.

Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus. Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015. Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015. TRAVAUX ENVISAGÉS : Demande de permis d urbanisme pour la démolition de deux maisons unifamiliales

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Qu'est-ce que l'assainissement Non Collectif? Chaque jour, vous utilisez de l eau pour la douche, la vaisselle, les WC, la lessive Après usage, ces eaux sont polluées et

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude)

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Par François Lempérière 12.04.2010 1) Besoins et possibilités de STEP dans le nord de la France Le stockage d énergie par STEP (Stations

Plus en détail

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs.

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. BLOCS 2S BETON AVANTAGES DU SYSTEME : FABRICATION Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. Aucun matériau recyclé n

Plus en détail

teradrain nos produits géocomposite de drainage, alliance des géotextiles et d un réseau de mini-drains teragéos

teradrain nos produits géocomposite de drainage, alliance des géotextiles et d un réseau de mini-drains teragéos teradrain géocomposite de, Nos solutions sur ouvrages bassin p.28 couvertures centre de stockage p.37 stockage de déchets p.33 Le joue un rôle capital dans la stabilité et la durabilité de vos ouvrages.

Plus en détail

Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote

Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote Plan de gestion des rives, du littoral et des plaines inondables du fleuve Saint-Laurent : un projet pilote Séance d information aux citoyennes et citoyens : 29 avril 2013 Contenu de la présentation Les

Plus en détail

Panneau vinyle PANNEAU VINYLE ROYAL TIMBER PIERRE. BRIQUE. H 300 MM X 3.81 ML. H : 510 x L : 1270 mm. H: 410 x L : 1130 mm

Panneau vinyle PANNEAU VINYLE ROYAL TIMBER PIERRE. BRIQUE. H 300 MM X 3.81 ML. H : 510 x L : 1270 mm. H: 410 x L : 1130 mm ROYAL TIMBER H 300 MM X 3.81 ML PANNEAU VINYLE PIERRE. H : 510 x L : 1270 mm Panneau vinyle BRIQUE. H: 410 x L : 1130 mm Ce dont vous avez besoin Accessoires Moulure de Départ Angle extérieur Angle intérieur

Plus en détail

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : Bassin de rétention Rédaction : Julien Morandi / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 29 janvier

Plus en détail

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel.

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Quentin Wilbaux MARRAKECH-MEDINA Charte pour la réhabilitation des maisons de la médina. Marrakech, ville d artisanat et de commerce,

Plus en détail

Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1)

Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1) Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1) COMMUNE de : VILLAGE de : Date d instruction conception Cadre réservé à l administration Date

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

Service Public. d Assainissement. Non Collectif. Un contrôle payant, pourquoi?

Service Public. d Assainissement. Non Collectif. Un contrôle payant, pourquoi? Un contrôle payant, pourquoi? Comme le service d assainissement collectif, le SPANC est un service public dont le budget est indépendant du budget général de la collectivité. La réglementation impose que

Plus en détail

Choix du site et du type de barrage

Choix du site et du type de barrage Avant Propos C HAPITRE I Choix du site et du type de barrage Rédigé par Jean-Pierre BECUE (SAFEGE) avec la participation de Gérard DEGOUTTE (ENGREF) et Danièle LAUTRIN (Cemagref) Les types de barrages

Plus en détail

sommaire le permis de construire

sommaire le permis de construire 3 sommaire le permis de construire est un document administratif qui permet à l administration de vérifier qu un u projet de construction respecte les règles d urbanisme en vigueur. Dans quels cas faut-il

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Béton poreux Rédaction : Simon Rauber / élève de 3ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 18 janvier 2010

Plus en détail

Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses

Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses Tél : 06.20.63.65.35 Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses 1 10 conseils de pros pour la bonne préparation de votre chantier 1- La première chose à faire est une étude

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL Description sommaire du projet Le présent Cahier des charges a pour objet de définir les conditions d exécution de l ensemble

Plus en détail

Instruction du dossier d assainissement non collectif

Instruction du dossier d assainissement non collectif Madame, Monsieur, Service Public de l Assainissement Non Collectif Communauté de communes Terre de Cro-Magnon 4 place de la mairie 24620 LES EYZIES DE TAYAC SIREUIL Tél. : 05 53 35 05 43 Fax : 05 53 45

Plus en détail

Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite.

Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite. PREFET DE LA GIRONDE Mise en conformité à la réglementation sur l accessibilité à destination des établissements de formation à la conduite. La loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des chances,

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION

LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION Ce guide est conçu pour vous aider à planifier vos aménagements en tenant compte de tous les aspects importants de votre projet. En complétant le Planificateur, vous clarifierez

Plus en détail

KS - Montage & Mise en Place

KS - Montage & Mise en Place KRINGS INTERNATIONAL FRANCE Le blindage en votre possession est un système monobloc de type caisson KS (60 ou 100 selon épaisseur du panneau). Ce système permet : D assurer la sécurité des intervenants

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise TERRASSEMENT - GENIE-CIVIL - MUR DE SOUTENEMENT AMENAGEMENT ET EQUIPEMENT DE PARCELLE MACONNERIE - DEMOLITION Présentation de l entreprise Siège : Chemin de la Scie 4 1323 ROMAINMOTIER Tél 021 863 11 75

Plus en détail

CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005

CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005 CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005 SONT ADMIS : A - PISTE: Les véhicules : - Poursuite sur terre promotion - Poursuite sur terre T1 - Poursuite sur terre T2

Plus en détail

AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS

AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS NOTE TECHNIQUE N 3 AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS L affaissement du châssis correspond à la descente du coin inférieur du côté du verrou par rapport au cadre. De nos jours, la question

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis N 3/2015 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis N 3/2015 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis N 3/2015 Au Conseil communal Demande de crédit de CHF 175'000.-- pour les travaux de renforcement du mur de soutènement de la route sise au-dessus

Plus en détail

BARDAGES BOIS & VÊTURES

BARDAGES BOIS & VÊTURES ZOOM TECHNIQUE BARDAGES BOIS & VÊTURES > Vêtures bois > Profils de bardage > Types de pose horizontale > Types de pose verticale > Grisaillement du bois en extérieur > Autres vêtures non bois Dossier conçu

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

Bien construire sa maison

Bien construire sa maison Bien construire sa maison Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-13229-8 Sommaire Chapitre 1 Terrain et avant-projet de construction 1. Choix du terrain pour bâtir... 2 2. Critères de choix

Plus en détail

Une piscinecet été? C est maintenant!

Une piscinecet été? C est maintenant! Printemps 2011 GUIDE CONSTRUCTION PISCINE CHOISIR CHOISIR SON CONSTRUCTEUR TOUT SAVOIR SUR LES ÉQUIPEMENTS GUIDE CONSTRUCTION PISCINE Une piscinecet été? C est maintenant! SOMMAIRE COMMENT CHOISIR Réussir

Plus en détail