«Dynamiques territoriales et innovations sociales : des leviers incontournables au développement économique»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Dynamiques territoriales et innovations sociales : des leviers incontournables au développement économique»"

Transcription

1 «Dynamiques territoriales et innovations sociales : des leviers incontournables au développement économique» Intervention Françoise Bernon - Déléguée Générale Le LABO de l ESS 15 janvier 2016

2 Présentation du Labo de l ESS Le Labo de l ESS est un laboratoire d idées, proposant des solutions structurantes pour promouvoir l'économie sociale et solidaire et favoriser la transition socio-économique et écologique en cours Etudie et valorise les initiatives développées par les acteurs de l ESS sur l ensemble du territoire Conceptualise et accompagne des sujets innovants prioritaires pour l Economie Sociale et Solidaire (ESS) Favorise leur compréhension par les décideurs pour obtenir des résultats concrets et susciter un changement d'échelle

3 Nos constats L ESS est reconnu comme une politique sociale évoluée mais pas comme une politique économique Pas une macro économie mais une micro voir méso économie Les initiatives et innovations sont considérées comme très hétérogènes Souvent repérées par des personnalités fortes mais pas sur leurs fondements Les acteurs de l ESS travaillent encore de manière isolée L ESS est présenté sur l angle d un coût et non un investissement Nous n avons pas gagné la bataille des idées Il faut sortir des postures et Le Labo de l ESS depuis sa création en 2010 à choisi d inscrire ses travaux dans le cadre de la transition socio-économique et écologique en cours

4 Une construction attachée aux territoires Une démarche Bottom-up Construite sur des initiatives citoyennes En coopération avec l ensemble des acteurs du territoire Confortée par une démonstration par la preuve

5 Des axes de recherche structurants et fédérateurs «Les Pôles Territoriaux de Coopération Economique» (PTCE), «Les Circuits courts économiques et solidaires» (CCES), «Les Outils financiers solidaires» et «Le Réinvestissement des Banques sur les territoires», «La Transition Energétique Citoyenne» (TEC).

6 Des socles communs Inscription sur le territoire Collaboration avec l ensemble des acteurs socio économiques Innovation sociale Une stratégie globale

7

8 La définition des PTCE Loi relative à l ESS Juillet 2014 > Article 9, alinéa 1 : Les pôles territoriaux de coopération économique sont constitués par le regroupement sur un même territoire d entreprises de l économie sociale et solidaire, au sens de l article 1er de la loi du 30 juillet 2014, qui s associent à des entreprises, en lien avec des collectivités territoriales et leurs groupements, des centres de recherche, des établissements d enseignement supérieur et de recherche, des organismes de formation ou toute autre personne physique ou morale pour mettre en œuvre une stratégie commune et continue de mutualisation, de coopération ou de partenariat au service de projets économiques et sociaux innovants, socialement ou technologiquement, et porteurs d un développement local durable.

9 Inscrits sur l ensemble des territoires Le Labo de l ESS recense aujourd hui plus d une centaine de PTCE inscrits sur l ensemble du territoire français LABORATOIRE D IDÉES ET DE SOLUTIONS POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

10 Nouvelles dynamiques de coopération économique territorialisée Le territoire comme nouveau lieu de compromis fertile, régulation entre l économique, le social et l écologique, D une coopération dans l entreprise à une coopération entre parties prenantes d un territoire : développer l intelligence collective, S associer, coopérer, mutualiser entre structures dans les territoires, un enjeu de développement local, La coopération comme mode de régulation en complément des régulations concurrentielles et administratives.

11 Une pluralité d objectifs Une mutualisation significative de ressources, de compétences ou de financements, La recherche d une taille critique pour répondre à la demande croissante de biens et de services solidaires et durables, La création et le développement de groupe intégré d entreprises ESS, La reprise d entreprises, la création ou la relocalisation d activités dans un territoire, Des stratégies mutualisées et équitables de distribution et de commercialisation, La structuration territoriale d une filière ou d un secteur, Une meilleure visibilité institutionnelle de l ESS ouvrant à des projets et partenariats locaux avec les entreprises, collectivités et centres de recherche.

12 Quelle valeur ajoutée? Répondre autrement à la crise, au repli sur soi, à la concurrence accrue au sein même de l ESS pour se pérenniser et se développer Développer de l innovation sociale, les services, pmi-pme, favoriser le développement local durable Faciliter les échanges, l intelligence collective, les complémentarités Développer une stratégie économique commune au service du territoire défini

13 La preuve par l exemple

14

15 Une définition des Circuits Courts Economiques et Solidaires «Un Circuit Court Economique et Solidaire (CCES) est une forme d échange économique, valorisant le lien social, la coopération, la transparence et l équité entre les acteurs de l échange.» Les Circuits Courts Economiques et Solidaires font naître une dynamique dans laquelle tous les acteurs de l échange (producteur, distributeur, usager, consommateur ) sont impliqués dans le temps. Présents dans divers domaines énergie, finance, habitat, culture, alimentation, commerce -, ils interagissent et développent des écosystèmes vertueux, tant localement qu à distance, et contribuent à des transformations sociétales.

16 Une approche structurante A l échelle micro, ces circuits courts encouragent l ensemble des parties prenantes à devenir plus conscientes et plus responsables des impacts de leurs échanges économiques. A l échelle méso, ils sont souvent la première étape d un écosystème vertueux. A l échelle macro, leur existence et leur réussite montrent la voie d une transition économique possible. Ils ouvrent la possibilité d intégrer, dans le calcul du prix des produits et des services, les externalités sociales et environnementales que la production et la consommation génèrent.

17 4 types d impacts positifs Social Economique Environnemental Territorial Implication de tous dans l échange Prise en compte des ressources humaines Création et/ou maintien d emplois non délocalisables Formes d organisations optimales Diminution des charges et des coûts Réduction ou limitation des intermédiaires Prise en compte des externalités des activités Valorisation de ressources inutilisées Investissement au service de la transition énergétique Réemploi des ressources du territoire Proximité des acteurs Maillage des initiatives et des réseaux

18 Une approche structurante Au même titre que les pôles de coopération économique ou la finance solidaire, l approche en circuit court peut être considérée comme une forme d organisation singulière de l ESS au cœur des initiatives innovantes et structurantes par son mode d organisation et son fonctionnement global. L organisation en circuit court économique et solidaire permet in fine: - De développer l économie territoriale, - D organiser les filières, - De créer des synergies entre filières.

19 Une organisation par filières AMAP Dimension locale mais dynamique de structuration avec une tête de fédération. Particuliers Débouché premier des AMAP: les citoyens. Collectivités Débouché pertinent à développer : cantines, maisons de retraite Grande Distribution Diminuer les intermédiaires et intégrer dans leurs fournisseurs les producteurs locaux Commerce équitable Limitation des Intermédiaires, aspect pédagogique et équité des prix prépondérants

20 Une approche structurante entre filières Epargne solidaire Associations sociopédagogique Eco-construction Energie Logement coopératif

21 Des exemples de Circuits Courts

22

23 Les outils financiers solidaires Ont vocation à apporter une réponse adaptée aux besoins des projets utiles à la cohésion sociale, à la lutte contre l exclusion ou au développement durable. Un financement solidaire est un financement accompagné. Selon les structures, cet accompagnement se traduit notamment par des propositions de formations, du parrainage par un chef d entreprise bénévole ou encore de la mise en réseau. Les outils financiers solidaires sont complémentaires de la finance classique. Ils regroupent des institutions financières dont les critères de performance et les méthodes d accompagnement des projets diffèrent de l économie classique. Ils permettent ainsi de réinjecter des financements dans l économie locale.

24 Ils couvrent les différents métiers de la finance Des sociétés de capital-risque : Autonomie et Solidarité, Bretagne Capital Solidaire, Énergie Partagée,Garrigue,IDES, PhiTrust Partenaires, SIFA, etc. Des associations qui prêtent avec ou sans intérêt ou sur l honneur et qui apportent des garanties aux banques : Adie, France active, Initiative France, Ecidec, etc. Des clubs d investisseurs, personnes physiques : Cigales, Clefes, etc. Des sociétés financières : Caisse Solidaire du Nord Pas-de-Calais, France Active Garantie, La Nef, etc. Des sociétés foncières, souvent sous l égide d une association : EHD, ESIS, Foncière Habitat & Humanisme, Habitats Solidaires, Foncière Terre de liens, etc. Des associations qui financent des projets dans les pays en développement comme la Cofides Nord-Sud, Oikocredit, SIDI. Des plate-formes Web de financement participatif, Babyloan, Spear, Babeldoor, KissKissBankBank, Mailforgood, etc.

25 Banques & Territoires Le Labo de l ESS s est engagé, depuis 2013, dans une démarche visant à rapprocher le système bancaire classique des besoins des acteurs de l économie sociale et solidaire et des territoires. Une zone grise a été identifiée au sein des établissements bancaires sur le traitement et l accompagnement financier de certaines typologies de clientèle (TPE, Créateurs, ESUS..) dans les territoires. Afin de promouvoir le réinvestissement des banques sur les territoires, il semble prioritaire de travailler cette zone grise en rapprochant les outils financiers solidaires (réseaux d accompagnement, finance participative, microcrédit ) des établissements de crédits sur un territoire donné.

26 Problématique Analyse d une zone grise représentée par des projets de petite taille, mal ou non financés par les établissements de crédit et hors statistique bancaire. 11/01/2016

27 Organiser la connexion des acteurs Organiser l acculturation des agents bancaires, et la connexion avec les outils financiers solidaires. Pour les créateurs et développeurs d entreprises solidaires et de TPE : le développement d'une offre de crédits et de services associés mieux ajustée à leurs besoins et contribuant à leur développement. Pour les acteurs des outils financiers solidaires : la reconnaissance et la valorisation de leur fonction d intermédiation entre l offre et la demande de crédit bancaire. Pour les banques : le développement de leurs activités vers de nouvelles clientèles puis, à partir de nouveaux modes de recueil et d'analyse de la demande, l'élaboration d'une offre de nouveaux produits et services adaptés. Pour les élus : le renforcement du tissu économique et de la cohésion sociale des collectivités de la Région.

28 Coopération financière et éthique bancaire: La NEF Utiliser les outils financiers solidaires Offrir des solutions d épargne et de crédits Développer les projets culturels, sociaux et environnements locaux

29

30 Implication de l ESS dans le domaine de la Transition Energétique Ce projet est né d un constat : parmi les pays européens les plus avancés dans la transition énergétique, on observe ceux qui ont choisi de promouvoir une appropriation citoyenne de la question. Au niveau européen, on compte maintenant plus de coopératives énergétiques et leur croissance est exponentielle. Elles commencent à se structurer au travers du réseau REScoop.EU. La France est bien loin d être aussi avancée (monolithique, pyramidale, ) pour autant, de multiples initiatives ont vu le jour dans la dernière décennie, marquée par un très fort ancrage dans leur territoire. Eolienne, méthanisation, bois, eau

31 Critères de Transition Energétique Citoyenne Une finalité d intérêt général et non spéculative, Une participation significative des citoyens au capital et à la gouvernance, Une gouvernance démocratique (une personne = une voix), Un fort ancrage local et des retombées principalement territoriales.

32 Investissement du territoire Redonner du poids à la société civile dans un schéma actuellement dominé par la sphère publique et la sphère privée lucrative, Redonner au citoyen une place d acteur à part entière, entre l Etat et le marché en recherchant un nouvel équilibre, dans lequel la société civile trouve une place déterminante, Le citoyen devient partie prenante d un projet d entreprise, et souvent de territoire il participe à l élaboration des orientations, aux décisions sur les choix d investissement, les partenariats, l utilisation des bénéfices ; il s approprie et se forme aux questions énergétiques et économiques. Que ce soit en tant que consommateur (en réduisant sa consommation ou en achetant de l électricité verte coopérative, par exemple), producteur (par exemple via une unité photovoltaïque locale) ou épargnant (par exemple en souscrivant à une plateforme de financement participatif), le citoyen fait des choix qui ont un sens.

33 Le citoyen au cœur de cette transition C est un modèle décentralisé Permet une réelle sensibilisation à la sobriété et aux économies d énergie Redonne du pouvoir d agir aux citoyens TEC Permet de lever de l épargne locale Rend possible une meilleure acceptabilité des nouvelles installations d EnR Suscite de nouvelles formes de cohésion sociale territoriale, orientées vers l intérêt général

34 Trois acteurs engagés dans la transition énergétique citoyenne

35

36 L ESS participe au développement économique des territoires Pour un développement local durable et solidaire, En intégrant des enjeux sociaux, Par une réflexion globale et non en silots, Par une approche innovante et qui donne la place à l expression des citoyens.

37 Six formes de changement d échelle 1. Accroissement de la taille de la structure : plus de salariés et de chiffres d affaires, diversification des activités, etc. 2. Coopération avec d autres structures : plus de liens pour développer des projets communs 3. Essaimage : la structure a suffisamment modélisé son organisation pour envisager son développement sur d autres territoires 4. Mise en place d un réseau : la structure s associe à d autres autour d engagements communs 5. Pollinisation : la structure a prouvé son utilité et son efficacité, ses valeurs et mode d organisation sont à présent mis en place au sein de structures classiques 6. Influence médiatique et politique : la structure (ou le secteur d activité) a acquis une plus grande notoriété auprès de ses publics et a renforcé sa capacité de lobbying auprès des décideurs

38 Les leviers du changement d échelle Droit à l expérimentation Financement de l innovation sociale Les nouveaux indicateurs de richesse Les nouvelles technologies Et un peu de courage, d ambitions et de volonté

39 Un fonctionnement complémentaire et vertueux Outils financiers solidaires Transition énergétique citoyenne Investissement des banques sur les territoires Echanges économiques en circuits courts Pôles territoriaux de coopération économique

40 Transversalité et complémentarité

41 Du bottum up à l interactif

42 Pour suivre nos travaux: Sur Sur facebook: Labo Ess 41 rue de Bellechasse Paris Tél :

PROJET DE LOI ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PROJET DE LOI ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE FICHE DE POSITION PROJET DE LOI ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Boite à outils - Lobbying 9 avril 2014 I Repères sur le projet de loi 1- Rappel du calendrier Le projet de loi sur l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Les circuits courts. Mars 2012

Les circuits courts. Mars 2012 Les circuits courts Mars 2012 Valorisation des cahiers Près de 400 cahiers d espérances ont été rédigés pour préparer les états généraux de l ESS à Brongniart. Ces cahiers sont une véritable richesse d

Plus en détail

La Fondation d entreprise VINCI pour la Cité

La Fondation d entreprise VINCI pour la Cité L ESSENTIEL 2014 AGIR POUR QUE CHACUN TROUVE SA PLACE DANS LA CITÉ La Fondation d entreprise VINCI pour la Cité Créée en 2002, la Fondation d entreprise VINCI pour la Cité est un trait d union entre VINCI,

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES ENTRE L ÉTAT, LE MOUVEMENT ASSOCIATIF ET LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES SIGNÉE PAR LE PREMIER MINISTRE, LA PRÉSIDENTE DU MOUVEMENT ASSOCIATIF, LE PRÉSIDENT DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition

Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition Do Green au service d une nouvelle économie Qu est-ce que l économie symbiotique? Comment mettre en place un projet symbiotique sur

Plus en détail

Les outils financiers solidaires

Les outils financiers solidaires Les outils financiers solidaires 13 Novembre 2012 Propositions pour développer les outils financiers éthiques et solidaires Sommaire Constitution du groupe de travail... 2 Développer les finances solidaires...

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Mars 2016 15 place de la République 75003 Paris EDITO 01 Chaque année depuis quatre ans, Ashoka publie le Baromètre de l Entrepreneuriat Social en collaboration

Plus en détail

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014 pourquoi? Ce document présente le résultat de deux années de travail sur la stratégie de notre coopérative. Il indique : la raison d être, la vocation, les valeurs d

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

«Initiative Sfax», un modèle de gouvernance territoriale au service de la création d entreprise innovante sur les territoires

«Initiative Sfax», un modèle de gouvernance territoriale au service de la création d entreprise innovante sur les territoires «Initiative Sfax», un modèle de gouvernance territoriale au service de la création d entreprise innovante sur les territoires Anne CHATAURET anne.chatauret@orange.fr Tunis, 22-23 Octobre 2015 Le contexte

Plus en détail

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR > TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES L ENJEU FORMATION 300 formations pour réussir La transition énergétique est une chance Les opportunités de cette transition

Plus en détail

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires Page : 1 / 6 Introduction Dans le cadre des Etats généraux de l ESS en juin 2010, le Labo a coordonné la rédaction de plus de 400 cahiers d espérances. Ils sont des témoins de la vitalité de l ESS et de

Plus en détail

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Pr Amina KCHIRID- Mars 2015 Sommaire L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Pourquoi l ESS? Les actions des pouvoirs publics

Plus en détail

EMBIX vous accompagne sur l ensemble du cycle de vie de la

EMBIX vous accompagne sur l ensemble du cycle de vie de la «POUR DES VILLES INTELLIGENTES ET AGRÉABLES À VIVRE» NOTRE VISION DE LA SMART CITY Les collectivités locales et aménageurs sont confrontés à de nouveaux enjeux dans l aménagement durable de leurs territoires.

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Nadège Hammoudi Adjointe au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammoudi@initiative-iledefrance.fr

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS La crise financière pose, aujourd hui, la question du 1 Paris, le 2 juillet 2009 rôle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS), c est quoi?

L Economie Sociale et Solidaire (ESS), c est quoi? Point sur l Economie Sociale et Solidaire Maison de l emploi du Pays d Arles Novembre 2011 SOMMAIRE L Economie Sociale et Solidaire (ESS), c est quoi? L économie Sociale et Solidaire, c est une autre façon

Plus en détail

Des kits clés en mains

Des kits clés en mains Des kits clés en mains Session 2 (13h15/14h15) parcours «créer et reprendre des activités» - s équiper Stéphane Maurin, consultant-formateur en création/reprise d activités David Guillerm, chargé de mission

Plus en détail

Les Grands Prix de la Finance Solidaire 2012 Le Monde - Finansol

Les Grands Prix de la Finance Solidaire 2012 Le Monde - Finansol Les Grands Prix de la Finance Solidaire 2012 Le Monde - Finansol DOSSIER DE CANDIDATURE Dans le cadre de la Semaine de la Finance Solidaire qui se déroulera du 9 au 16 novembre 2012, Finansol s associe

Plus en détail

Notre Projet Associatif

Notre Projet Associatif Notre Projet Associatif Mobil'Emploi 73 a choisi de réviser son projet associatif : le projet de l association, détenu par la mémoire collective des administrateurs historiques, devait être traduit par

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique»

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Date de communication : 24 février 2016 Date limite de dépôt des dossiers : 25 avril 2016 Le dossier de demande d aide, téléchargeable sur le site de l

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

LE MOIS DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE. > programme

LE MOIS DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE. > programme LE MOIS DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE > programme Le «Mois de l ESS» est le temps fort annuel de visibilité et de valorisation de l économie sociale et solidaire en France. Comme chaque année depuis

Plus en détail

Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale

Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale Quelques exemples Méthodologie et accompagnement Introduction Ce document présente quelques registres, critères et indicateurs d évaluation

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Une nouvelle CCI en marche pour le bassin métropolitain lyonnais

Une nouvelle CCI en marche pour le bassin métropolitain lyonnais Une nouvelle CCI en marche pour le bassin métropolitain lyonnais DOSSIER DE PRESSE Lundi 11 janvier 2016 CONTACT PRESSE Thibaud Etienne Place de la Bourse 69289 Lyon cedex 02 T. 04 72 40 58 39 etienne@lyon.cci.fr

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Axe 2 : Accompagner l émergence d activités nouvelles, soutenir le développement de projets : Appel à projets 2015 «entreprendre autrement»

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

DECOUVRIR NOTRE DEMARCHE RSE

DECOUVRIR NOTRE DEMARCHE RSE RRI-Révélateur de Richesses Immatérielles est une jeune entreprise de conseil et d accompagnement pour la valorisation et le développement du capital humain. À ce titre, nos engagements RSE se doivent

Plus en détail

Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne

Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne Communiqué de presse 19 avril 2016 Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne Un an après l annonce de leur rapprochement stratégique, Harmonie Mutuelle, MGEN et leurs partenaires du groupe Harmonie

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Graines de Pays. Le Laboratoire des Possibles. L objet de l Association

Graines de Pays. Le Laboratoire des Possibles. L objet de l Association Graines de Pays Le Laboratoire des Possibles L objet de l Association La création, le développement et l animation d initiatives locales pour un développement durable des territoires Graines de Pays Des

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable

La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable Présentation aux collectivités locales Enercoop Bretagne Fournisseur, promoteur de sobriété et d'efficacité et producteur d'électricité propre

Plus en détail

GENERATION ENTREPRENEURS SOLIDAIRES

GENERATION ENTREPRENEURS SOLIDAIRES SYNTHESE DE LA CANDIDATURE DU CONSORTIUM : GENERATION ENTREPRENEURS SOLIDAIRES Programme interrégional d éducation à l innovation sociale, à l entrepreneuriat collectif et à l Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI économie sociale et solidaire Examen en séance publique à l Assemblé nationale 13-14-15 mai 2014 #LoiESS Pourquoi une loi sur l économie sociale et solidaire?

Plus en détail

Le SPL horticole Var Méditerranée

Le SPL horticole Var Méditerranée Le SPL horticole Var Méditerranée Une démarche collective et solidaire Le SPL horticole est l ensemble des différents partenaires de l horticulture varoise, regroupés pour animer collectivement une démarche

Plus en détail

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Outils et expériences À destination des maîtres d ouvrage GAB Ile-de-France Avril 2010 1/ Inviter l ensemble

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Ecovallée de la Marne

Ecovallée de la Marne Fiche de capitalisation d expérience «des projets, des acteurs, un réseau» Ecovallée de la Marne Partie 1 : Présentation synthétique du projet Thématiques : Economie, Ecologie, Agriculture, Ecoconstruction,

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Comité syndical du 22 mai 2015. Projet de résolution pour un Grand Paris de l après-carbone

Comité syndical du 22 mai 2015. Projet de résolution pour un Grand Paris de l après-carbone Comité syndical du 22 mai 2015 Projet de résolution pour un Grand Paris de l après-carbone 2014 a été l année la plus chaude de l histoire, avec le dépassement des 400ppm de CO 2 dans l atmosphère. L actualité

Plus en détail

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes Un constat aussi alarmant que prometteur Des centaines de milliers de seniors en France et en Europe, retraités ou en recherche

Plus en détail

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES*

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* *Inventor of smart global solutions SPECIALISTE DANS L ANALYSE, LE DEVELOPPEMENT ET LA MISE EN SERVICE D APPLICATIONS AUTOMATISEES POUR LES INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Volet A : Création/reprise d'activité Les actions proposées auront pour effet de : insérer socialement et professionnellement un public

Plus en détail

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France 2007 Priorité Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France Au nom des 25 000 chercheurs de nos entreprises dans les Sciences de la vie Au nom des 300 000

Plus en détail

Les questions à se poser

Les questions à se poser intégration paysagère préservation de la biodiversité non-dégradation des sols énergies renouvelables limitation des déchets respect de l eau gestion de l espace PILIER ENVIRONNEMENTAL transports limités

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers 5 ème rencontre du cycle «Habitat, Cadre de vie et Gestion Urbaine «Développer un immobilier d entreprises adapté aux quartiers»

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde PETIT GUIDE DES TROPHéES AGENDA 21 de la Gironde édition 2013 Sommaire Ce guide propose une information détaillée et un règlement de participation aux Trophées Agenda 21 de la Gironde organisé par le Conseil

Plus en détail

PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR

PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 12/12/2014. PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR PRÉSENTATION

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Le projet stratégique du réseau Initiative 2014-2018. croissance efficacité cohésion

Le projet stratégique du réseau Initiative 2014-2018. croissance efficacité cohésion Le projet stratégique du réseau Initiative croissance efficacité cohésion 5 Le projet stratégique du réseau Initiative Le projet stratégique croissance Pour contribuer davantage au développement économique

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

2. La réponse de Handicap International

2. La réponse de Handicap International Les conclusions de l étude du King s College correspondent aux analyses faites par Handicap International dans sa stratégie 2011-2015 et ses éléments de mise à jour. Le choix des ateliers qui ont suivi

Plus en détail

Troisième Révolution Industrielle en région Nord Pas de Calais. Conférence transition énergétique 6 juin 2014 - CCI du Morbihan

Troisième Révolution Industrielle en région Nord Pas de Calais. Conférence transition énergétique 6 juin 2014 - CCI du Morbihan Troisième Révolution Industrielle en région Nord Pas de Calais Conférence transition énergétique 6 juin 2014 - CCI du Morbihan Comprendre les enjeux 1 DE LA CROISSANCE AUX CRISES PLURIELLES Quelles perspectives

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Des outils adaptés pour de grands résultats

Des outils adaptés pour de grands résultats Des outils adaptés pour de grands résultats S u i v r e l e s a c t i o n s E v a l u e r l a s t r a t é g i e Une gamme de logiciels adaptés pour le suivi et l évaluation de votre politique de développement

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge Sous le haut patronage de Laurence Rossignol, Secrétaire d Etat chargée de la Famille, de l Enfance, des Personnes âgées et de l Autonomie PRESENTION DU CONCOURS Silver Fourchette Silver Fourchette Concours

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik Le

Plus en détail

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales Rappel du cadre de ce recueil : Lors du Comité de Pilotage technique paritaire ANI «jeunes décrocheurs» du

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière Projet stratégique Coopération forestière 2009-2013 UCFF Union de la Coopération Forestière Française GCF Groupe Coopération Forestière Adhésion et Partage sont les deux valeurs essentielles du projet

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail