D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR"

Transcription

1 D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR démocratie égalité équité

2 Coopérer pour crée l avenir Pour un monde + responsable + équitable + durable En faisant affaire avec le Mouvement Desjardins, nos membres et clients trouvent non seulement réponse à leurs besoins financiers, ils participent aussi au développement d une société économiquement plus responsable, plus équitable et plus durable. Le concept de responsabilité sociale est inscrit dans l ADN coopératif du Mouvement Desjardins, dont la mission est de contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités. Son application s y vit au quotidien parce que les dirigeants élus et les employés qui y travaillent sont notamment soucieux : De maintenir une gouvernance rigoureuse et participative; D appuyer les collectivités par divers engagements contribuant à leur prospérité et à l amélioration de leur qualité de vie; De mettre en œuvre des pratiques commerciales et de gestion respectueuses de l environnement, des droits humains et des moins bien nantis; D assurer un environnement de travail sain et propice au développement et au mieux-être des personnes. Un modèle d affaires créateur d avenir Le Mouvement Desjardins se démarque des autres institutions financières par sa nature coopérative qui place la primauté de l intérêt des membres et clients en tête de liste de ses priorités. Près de 110 ans après la fondation de la première Caisse, à Lévis, le Mouvement Desjardins est la première institution financière au Québec, le plus grand groupe financier coopératif et la sixième institution financière en importance au Canada. Son modèle d affaires coopératif est plus actuel que jamais et créateur d avenir. 2

3 Bienvenue dans votre Caisse Desjardins! Qualité et efficacité du service, proximité, accessibilité : il y a plusieurs bonnes raisons de devenir membre d une Caisse, puisque, au Québec, plus de 5 millions de personnes et environ un demi-million d entreprises ont déjà fait ce choix! C est un choix avisé comme consommateur de services financiers; c est aussi une bonne décision comme citoyen puisque vous participez à la propriété collective de votre institution financière avec les gens de votre communauté, ce qui vous permettra, ensemble, de maîtriser l évolution des services et d en axer le développement sur les besoins réels des gens, des organismes et des entreprises de votre milieu. Une Caisse Desjardins, c est Une Caisse Desjardins est une coopérative de services financiers, c est-à-dire une association de personnes qui, pour satisfaire leurs besoins de services financiers et développer leur milieu, se sont dotées d une entreprise dont elles sont collectivement propriétaires, dont elles déterminent démocratiquement les orientations majeures et dont elles se partagent équitablement les résultats. Propriété de ses membres, la Caisse Desjardins a donc pour seul but de contribuer à leur mieux-être personnel et collectif : En donnant à tous ses membres, peu importe l étendue de leurs besoins, accès de façon adaptée à des services financiers de qualité, en leur assurant des avantages financiers concrets et un service humain et empreint de considération; En contribuant à leur éducation coopérative, économique et financière; En contribuant au développement de son milieu et de la coopération. Une place, un rôle pour vous Dans cette initiative collective locale, vous avez un rôle à jouer en contribuant à la capitalisation de la Caisse (part de qualification de 5 $ obligatoire et parts de capital ou de placement facultatives), mais aussi en utilisant ses services et en participant aux assemblées générales des membres. Vous pouvez également, à n importe quel moment, faire connaître vos observations, insatisfactions et suggestions au personnel de votre Caisse ou à ses dirigeants. Vous pouvez même envisager de devenir dirigeant vous-même. 3

4 Bienvenue dans votre Caisse Desjardins! En étant membre d une Caisse Desjardins, vous faites partie du Mouvement des Caisses Desjardins, la première institution financière et la plus vaste organisation coopérative du Québec. Du même coup, des milliers de spécialistes sont à votre disposition. Le Mouvement Desjardins, c est le regroupement des caisses populaires et des caisses d économie Desjardins, puis de tous les organismes et de toutes les sociétés filiales dont les Caisses se sont dotées progressivement pour pouvoir offrir à leurs membres une gamme complète de services financiers. Pour tous vos besoins financiers Directement à votre Caisse, par le biais du service Accès D (Internet, téléphone ou mobile), au guichet automatique, par l entremise d un centre financier aux entreprises ou d une société filiale, vous trouverez réponse à tous vos besoins financiers, qu ils soient complexes ou modestes, non seulement dans le domaine bancaire, mais aussi dans le financement, le domaine de l assurance de personnes, des assurances de dommages, des services fiduciaires, des services de courtage de valeurs mobilières et du placement, de l investissement industriel, des services financiers internationaux, etc. Les conseillers et planificateurs financiers de Desjardins, dans le respect de leur rôle respectif, sont en mesure de vous proposer des stratégies dans la planification de vos avoirs et dans la gestion de votre patrimoine afin de vous permettre d atteindre vos objectifs financiers. Desjardins compte aussi une banque en Floride, la Desjardins Bank, qui a son siège social à Hallandale et une succursale à Pompano Beach. Une des plus grandes réalisations collectives des Québécois Desjardins c est, au Québec, un réseau de services financiers inégalé, présent dans presque toutes les localités du territoire et dans tous les champs d actions. C est également un impressionnant réseau technique, ouvert à toutes les innovations utiles pour bien servir ses membres. C est, en plus et surtout, un fantastique réseau humain, un immense réservoir de compétences et un chantier de travail de grande envergure où se réalisent chaque année des milliards d opérations au bénéfice des gens d ici et de leurs projets. Être membre d une Caisse Desjardins, c est faire partie du réseau de gens d ici, qui bâtissent avec et pour les gens d ici les infrastructures économiques et financières de notre avenir commun. 4

5 La distinction coopérative : caractéristiques, objectifs et gouvernance La Caisse Desjardins est une coopérative : une différence qui définit son identité, sa façon de faire des affaires, son engagement dans la société. La logique de service La Caisse fonctionne selon une logique de service alors que la banque est guidée par une logique de profit. En ce sens, la Caisse est disposée à tout mettre en œuvre pour satisfaire les besoins et les attentes des membres, propriétaires et utilisateurs de la coopérative. La Caisse appartient à ses membres et fonctionne démocratiquement La Caisse est une institution financière locale qui appartient à ses membres. Ils peuvent faire valoir opinions et attentes de plusieurs façons, entre autres à l assemblée générale annuelle de leur coopérative. Suivant le principe «un membre, un vote», un vote à l assemblée générale de la Caisse vaut autant que n importe quel autre vote. Il est donc impossible qu une seule personne prenne le contrôle de la coopérative. La Caisse est dirigée par des personnes élues par les membres en assemblée générale. Elle est à l écoute des préoccupations du milieu, et non sous le contrôle d un siège social éloigné. Les objectifs de la Caisse Les objectifs de la Caisse sont les suivants : Donner à tous ses membres, peu importe l étendue de leurs besoins, un accès adapté à des services financiers de qualité en leur assurant des avantages financiers concrets et un service humain et empreint de considération; Contribuer à leur éducation coopérative, économique et financière; Contribuer au développement du milieu et de la coopération. La Caisse a des buts différents de ceux des autres institutions financières. Pour elle, l atteinte d un objectif de rentabilité n a de sens que dans la mesure où elle protège ainsi les intérêts de ses membres et leur offre de meilleurs services. La Caisse fait la promotion des valeurs comme l égalité des personnes et la solidarité tout en donnant à la communauté et aux personnes les moyens de prendre leurs affaires en main et de devenir de plus en plus autonomes. 5

6 La distinction coopérative : caractéristiques, objectifs et gouvernance Les ristournes La Caisse partage ses résultats avec ses membres, et non avec ses seuls actionnaires comme dans le cas des banques. Si les opérations sont suffisamment rentables, la Caisse réalisera des excédents qui pourront être retournés aux membres sous forme de ristourne. Celleci dépend directement de l utilisation que le membre fait des produits et services offerts par sa Caisse au cours de l année. La ristourne est versée à la fin d un exercice financier. Au Québec, ce sont les membres réunis en assemblée générale annuelle qui décident de la répartition des excédents. Le montant décidé peut prendre la forme d une ristourne individuelle qui consiste à verser aux membres d une Caisse Desjardins un montant en argent ou en parts. La ristourne dans une Caisse peut également être une «ristourne pour la collectivité», un montant viré au Fonds d aide au développement du milieu qui soutient des projets de la communauté. Les membres peuvent aussi proposer de consacrer une partie de la somme disponible pour ristournes à un ou plusieurs projets collectifs, comme des projets de création d emploi, de mise en valeur de produits locaux ou de soutien de personnes en difficulté. Assemblée générale annuelle La Caisse Desjardins est une coopérative dont les membres sont collectivement propriétaires. Ils ont le droit et la responsabilité de participer à ses grandes orientations, aux décisions importantes et au contrôle de son administration générale. La participation des membres et des dirigeants à l assemblée générale annuelle est essentielle pour que la Caisse se développe et réponde adéquatement aux besoins des utilisateurs tout en faisant la promotion des intérêts collectifs. 6

7 La distinction coopérative : caractéristiques, objectifs et gouvernance L assemblée générale annuelle est convoquée au moins une fois par année, au plus tard quatre mois après la fin de l exercice financier. La participation des membres porte alors principalement sur les éléments suivants : L expression de leurs besoins à satisfaire par la coopérative; Les orientations de la Caisse services, développement, engagement, etc. L élection des dirigeants; Le contrôle des mandats d administration générale et de surveillance confiés aux dirigeants qui les représentent; L affectation des excédents à répartir; La modification des règlements de la Caisse. On peut aussi convoquer une assemblée générale extraordinaire pour se prononcer sur d autres questions, comme le regroupement de la Caisse avec une ou plusieurs autres Caisses. Tous les membres sont également invités à y participer. 7

8 Structure démocratique de la Caisse Les dirigeants élus Les dirigeants élus sont les mandataires des membres de leur Caisse. Ils doivent s assurer que leur Caisse : Donne accès à des services financiers de qualité à tous ses membres, peu importe l étendue de leurs besoins; Fournit aux membres des avantages financiers concrets et un service empreint de considération; Contribue à l éducation coopérative, économique et financière des membres tout en participant au développement du milieu et à celui de la coopération; Est gérée de façon intègre, rigoureuse et efficace et favorise, dans son fonctionnement, la prise en charge, la démocratie, l égalité, l équité et la solidarité. Pour devenir dirigeant, un membre doit poser sa candidature à un poste disponible et se faire élire à l assemblée générale. Le nombre de dirigeants varie d une Caisse à l autre mais dans chaque Caisse, au Québec et en Ontario, il y a toujours un conseil d administration et un comité de vérification. De plus, au Québec, chaque Caisse compte un conseil de surveillance. Le conseil d administration Le conseil d administration est formé de 5 à 15 membres. Il établit les orientations, les priorités et les politiques de la Caisse, décide du plan d affaires et du budget et en contrôle sa réalisation et anime la vie associative. En outre, il s assure : Du respect de la mission, des valeurs et de la nature distinctive de la Caisse; De la gestion stratégique de la Caisse; De la rigueur apportée à la gestion de la performance de la Caisse et de ses centres; D embaucher et d encadrer le directeur général de la Caisse; De la saine gestion des risques de la Caisse et de ses centres; De la satisfaction des besoins des membres; De veiller à ce que toute décision soit prise dans l intérêt des membres et de la Caisse. 8

9 Structure démocratique de la Caisse Le comité de vérification Le conseil d administration a la responsabilité de former un comité de vérification. Il doit être composé d au moins trois membres du conseil d administration. Comme les autres comités du conseil d administration, le comité de vérification a un pouvoir de recommandation, non un pouvoir décisionnel. Ses principales responsabilités sont : D examiner les rapports des services d inspection et de vérification et de faire rapport au conseil d administration; De s assurer du suivi de ses recommandations et de la mise en œuvre des mesures prises; D examiner les états financiers vérifiés et d en recommander l adoption au conseil d administration. Le conseil de surveillance Au Québec, le conseil de surveillance est formé de trois à cinq membres. Au nom de l assemblée générale des membres, il surveille le fonctionnement de la Caisse et examine la dimension éthique, déontologique et coopérative de ses activités. Il a des pouvoirs de recommandation, de coercition et d intervention dans les matières sous son autorité. En ce sens, il s assure : Du respect des valeurs, des principes et des règles du Code d éthique et de déontologie; De l exercice des droits et responsabilités démocratiques dans la Caisse; Que la Caisse s acquitte de ses responsabilités éducatives; De la qualité de la collaboration de la Caisse avec les autres Caisses, le réseau Desjardins et d autres organisations coopératives du milieu; Que l engagement de la Caisse dans son milieu se réalise en conformité avec ses valeurs; De l intégration des valeurs coopératives et permanentes dans les pratiques commerciales et de gestion. 9

10 Structure démocratique de la Caisse Le conseil des représentants Le conseil des représentants est le porte-parole des Caisses auprès de la Fédération des Caisses du Québec et de la communauté. Il y a 17 conseils des représentants, incluant celui de l Ontario. Chacun est composé de 10 dirigeants élus et de 5 directeurs généraux de Caisse. Tous les membres d un conseil de représentants sont élus par les délégués des Caisses. Le rôle du conseil des représentants est d assurer une vie associative dynamique par : La concertation entre les Caisses et la Fédération; Son influence sur la prise de décision touchant les grandes orientations et les projets importants en participant activement aux consultations; Sa contribution à la détermination d enjeux régionaux et d occasions de développement des affaires; Un suivi quant à la satisfaction des membres et à l image de Desjardins dans la région; La présence institutionnelle de Desjardins dans la région. Chaque membre du conseil des représentants s assure que les préoccupations émises par les Caisses qu il représente sont prises en compte par la Fédération. 10

11 Les caractéristiques fondamentales de la formule coopérative Les 4 P inimitables résument les caractéristiques obligatoires et inimitables que les lois reconnaissent et imposent dans la structure et le fonctionnement des entreprises coopératives. Ces éléments sont très importants, mais ils sont insuffisants pour faire sentir concrètement, dans les activités de tous les jours, l esprit de la coopération, que l on devrait reconnaître dans les pratiques de toutes les composantes de Desjardins de même que dans les gestions et décisions de leurs dirigeants et employés. Cet esprit de la coopération, il s enracine dans les valeurs de prise en charge, de responsabilité, d égalité, d équité et de solidarité. Il se manifeste, entre autres, par le respect des personnes, la priorité accordée aux besoins et à l intérêt des membres, le sens du service, la transparence, l engagement dans le développement du milieu et le souci d éducation et d information intégré aux pratiques commerciales Ce sont ces attitudes fondamentalement différentes que veulent mettre en évidence les 3 E différents et les 2 P essentiels. LES 4 P INIMITABLES Propriété Les membres de la Caisse en sont collectivement propriétaires et participent à sa capitalisation. Pouvoir Les membres peuvent participer aux décisions et projets majeurs de leur Caisse et élisent parmi eux des dirigeants pour en orienter et en contrôler la gestion. Partage des résultats Les surplus engendrés par les activités de la Caisse demeurent dans son milieu; après constitution de réserves statutaires, ce qui reste des excédents annuels est partagé entre ses membres sous forme de ristournes. Patrimoine inaliénable Les Caisses et les autres composantes du Mouvement Desjardins ont accumulé une expérience et une compétence uniques et se sont dotées de réserves financières impartageables qui constituent un patrimoine collectif inaliénable. 11

12 Les caractéristiques fondamentales de la formule coopérative LES 3 E DIFFÉRENTS Engagement Les Caisses et les autres composantes du Mouvement soutiennent le développement du milieu et s engagent dans un grand nombre de projets économiques, sociaux, éducatifs et culturels. Éducation Les Caisses et les autres organismes Desjardins font la promotion de la coopération auprès des membres et les conseillent dans la gestion de leurs finances personnelles; ils assurent aussi la formation à la coopération de leurs dirigeants et employés. Entraide Les Caisses collaborent entre elles et le Mouvement Desjardins dans son ensemble soutient les coopératives des autres secteurs d activités (soutien conseils, services financiers, achats, etc.) LES 2 P ESSENTIELS Pratiques commerciales L offre de services Desjardins est caractérisée par les pratiques suivantes : Éthique commerciale élevée Solidarité et entraide Primauté de l intérêt des membres Accès aux services sans discrimination Compréhension lors de difficultés financières Éducation et soutien Pratiques de gestion Les composantes de Desjardins privilégient un style de gestion favorisant le développement personnel, la participation, le travail d équipe, l engagement personnel et l adhésion aux valeurs et finalités de l entreprise coopérative. 12

13 Les avantages de la formule coopérative Une entreprise au service des gens, jamais le contraire. Une entreprise tournée vers l humain qui répond à une logique de service. Accessible à tous Considération et confiance (primauté des besoins) Information fiable et accompagnement pour des choix éclairés Une entreprise solidaire de tous ses membres Une entreprise qui nous appartient et nous appartiendra. Une entreprise dont le profit nous revient (ristourne) Une entreprise administrée par des gens d ici (gouvernance) Une entreprise qui permet d avoir un certain contrôle sur notre économie Une entreprise qui constitue un patrimoine inaliénable Une entreprise qui est un instrument de développement de son milieu. Une entreprise qui soutient des projets du milieu Une entreprise qui développe l expertise des gens du milieu Une entreprise qui contribue à l économie du milieu (accès aux services financiers, achats locaux, salaires, etc.) Une entreprise qui a à cœur l environnement Une entreprise qui est un instrument de développement de son milieu. Dans le monde, 100 millions d employés (plus que les multinationales) Au Canada, 10 millions de membres, employés Au Québec, en excluant Desjardins, employés, 8 milliards $ de revenus Taux de survie deux fois plus élevé Une entreprise de développement durable 13

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE.

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. NOTRE MISSION La mission du Centre financier aux entreprises Desjardins Est de l Ontario est de contribuer à la croissance des entreprises

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Assurer

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE LIGNES DIRECTRICES SUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE INTRODUCTION Les Lignes directrices sur la gouvernance d entreprise encadrent les responsabilités du Conseil d administration et de la direction afin

Plus en détail

Corée. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Corée. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT DÉCEMBRE 2009 1 Table des matières 1. Mise en contexte... 3 2. Qu est-ce qu une entreprise d économie sociale?...

Plus en détail

La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 -

La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 - La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 - LA BANQUE POSTALE, UNE BANQUE UNIQUE ET SINGULIERE Un peu d histoire Groupe La Banque Postale UNIQUE POUR RELEVER DES DEFIS MULTIPLES Activités

Plus en détail

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Découvrez TD Waterhouse Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Bienvenue à TD Waterhouse Tout le personnel de TD Waterhouse* s engage à vous aider à atteindre vos objectifs

Plus en détail

LA GOUVERNANCE DES SERVICES À L ENFANCE

LA GOUVERNANCE DES SERVICES À L ENFANCE LA GOUVERNANCE DES SERVICES À L ENFANCE GOUVERNANCE D UN SERVICE À L ENFANCE Vision Valeurs Mission Planification Priorités Politiques Gestion efficace Embaucher et encadrer la direction générale Fonctionnemen

Plus en détail

COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER NATIONAUX DU CANADA MANUEL DE GOUVERNANCE. Approuvé par le Conseil d administration. le 2 mars 2004

COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER NATIONAUX DU CANADA MANUEL DE GOUVERNANCE. Approuvé par le Conseil d administration. le 2 mars 2004 COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER NATIONAUX DU CANADA MANUEL DE GOUVERNANCE Approuvé par le Conseil d administration le 2 mars 2004 Date de la dernière mise à jour : le 10 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Pour atteindre vos objectifs financiers, vous devez pouvoir compter sur un partenaire fiable pour la gestion de votre patrimoine. Et, à ce titre,

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

CHARTE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DANS LES BANQUES POPULAIRES

CHARTE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DANS LES BANQUES POPULAIRES CHARTE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DANS LES BANQUES POPULAIRES 1 CHARTE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DANS LES BANQUES POPULAIRES PREAMBULE Le fonctionnement des Banques populaires est régi par un ensemble

Plus en détail

Guide de déontologie

Guide de déontologie Guide de déontologie S appuyant sur les valeurs dans lesquelles se reconnaissent l ensemble des collaborateurs et qui ont été exposées dans le cadre de la convention d objectifs et de gestion 2006 2009,

Plus en détail

Contexte de la présentation

Contexte de la présentation L épargne des ménages québécois au service de la démocratie actionnariale Une présentation du Contexte de la présentation «Le capital accumulé par les travailleurs, que ce soit dans les régimes de retraite

Plus en détail

L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte.

L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte. DESJARDINS Catégorie Agricole L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte. DATE LIMITE : 30 mars 2015 CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ Avoir son siège social au Québec ou en Ontario. Entreprise

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU MOUVEMENT DESJARDINS

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU MOUVEMENT DESJARDINS CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU MOUVEMENT DESJARDINS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 4 CHAPITRE I PRINCIPES 1. Le respect des personnes 6 2. Le respect de l intérêt commun 6 3. Le respect de l organisation

Plus en détail

Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires

Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires Une meilleure approche aux services bancaires, la façon de faire des caisses populaires À la caisse populaire, nos membres sont notre priorité absolue. Quand il est question de déposer et de gérer votre

Plus en détail

offre distinction pour les membres de l ajbm

offre distinction pour les membres de l ajbm offre distinction pour les membres de l ajbm L offre Distinction, à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier de vous offrir, en tant que membre de l Association du Jeune Barreau de Montréal, des

Plus en détail

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Le Luxembourg, un centre financier international de premier ordre La place financière luxembourgeoise,

Plus en détail

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 11 Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre De nombreux propriétaires d entreprise ont accumulé des sommes

Plus en détail

L éthique, un engagement de chacun qui se concrétise par :

L éthique, un engagement de chacun qui se concrétise par : Code d Éthique 2 L éthique, un engagement de chacun qui se concrétise par : une prise de responsabilités, dans le cadre de principes de gouvernement d entreprise approuvés par les pays de l OCDE ; une

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier Industrielle Alliance Profil de l entreprise Données au 31 décembre 2014 Description de ia Groupe financier ia Groupe financier est une société d assurance de personnes qui compte quatre grands secteurs

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2009 Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Sécurité financière, offre une gamme adaptée de produits

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

LETTRE AUX ACTIONNAIRES

LETTRE AUX ACTIONNAIRES LETTRE AUX ACTIONNAIRES Commentaire sur l évolution des affaires du Groupe VZ au 1 er semestre 2014 VZ Holding SA Beethovenstrasse 24 8002 Zurich GROUPE VZ : PREMIER SEMESTRE 2014 Madame, Monsieur, chers

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien Les caisses populaires et les coopératives de crédit au Canada Aperçu Information Le secteur des services financiers canadien Le Canada dispose d un solide secteur de coopératives financières qui englobe

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

CAS DE COMPTABILITÉ JEUX DU COMMERCE 2012 UNIVERSITÉ LAVAL

CAS DE COMPTABILITÉ JEUX DU COMMERCE 2012 UNIVERSITÉ LAVAL CAS DE COMPTABILITÉ JEUX DU COMMERCE 2012 UNIVERSITÉ LAVAL MOUVEMENT DESJARDINS : INNOVATION ET PROJETS D EXPANSION 1 Rédigé par: Francis Couture, CA Amélie Gauvin-Boisvert Révisé par: Claude Vallerand,

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Une approche sur-mesure

Une approche sur-mesure L offre de services de HSBC Private Bank en France Le cœur de notre métier consiste à vous fournir des conseils de qualité et à mettre en œuvre les solutions d investissements permettant de répondre précisément

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 TYPE DE POLITIQUE : TITRE DE LA POLITIQUE : Mode de gestion Communication Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 1. ÉNONCÉ Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) considère que la communication

Plus en détail

Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014

Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014 Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014 1. ATTENDUS Code de conduite professionnelle et de comportement éthique

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS 2 MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de gouvernance, (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil») de Corporation

Plus en détail

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services L'Industrielle Alliance Yvon Charest Président et chef de la direction Industrielle Alliance 1 Ordre du jour L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Page1 Volume 4, numéro 3 Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Mario Tremblay, Vice-président aux affaires publiques et corporatives, et secrétaire

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

ALLOCUTION LOUIS VACHON PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DIRECTION

ALLOCUTION LOUIS VACHON PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DIRECTION ALLOCUTION LOUIS VACHON PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DIRECTION 6 Une présence centenaire Immeuble du Manoir Drummond, au 248, rue Hériot, en 1939 7 Membres du Bureau de la présidence STÉPHANE BILODEAU WILLIAM

Plus en détail

EAQUALS. EAQUALS, l Association Européenne pour la Qualité des Services Linguistiques, base son système de certification sur:

EAQUALS. EAQUALS, l Association Européenne pour la Qualité des Services Linguistiques, base son système de certification sur: EAQUALS EAQUALS, l Association Européenne pour la Qualité des Services Linguistiques, base son système de certification sur: Une déclaration publique des engagements que ses membres prennent envers leurs

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

INVITATION CONFÉRENCE

INVITATION CONFÉRENCE Le bulletin d information aux membres Septembre 2012 INVITATION CONFÉRENCE Besoin de conseils pour l achat d une première maison? Assistez à la conférence «Ma première maison. Par où commencer?». Grâce

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Fonds Mutuels. Rapport financier annuel 2009

Fonds Mutuels. Rapport financier annuel 2009 Fonds Mutuels Rapport financier annuel 2009 Fonds mutuels TD Rapport financier annuel de 2009 2 Responsabilité de la direction en matière d information financière 3 Rapport des vérificateurs États financiers

Plus en détail

GROUPE LANOUE TAILLEFER AUDET DOCUMENT DE PRÉSENTATION

GROUPE LANOUE TAILLEFER AUDET DOCUMENT DE PRÉSENTATION GROUPE LANOUE TAILLEFER AUDET DOCUMENT DE PRÉSENTATION GROUPE LANOUE TAILLEFER AUDET 1. Le Groupe Lanoue Taillefer Audet 2. Les membres de l Équipe 3. Les interventions possibles 4. Erreurs les plus fréquentes

Plus en détail

Desjardins. Desjardins. Bienvenue dans nos nouveaux locaux. des Métaux blancs. Caisse des Métaux blancs

Desjardins. Desjardins. Bienvenue dans nos nouveaux locaux. des Métaux blancs. Caisse des Métaux blancs Numéro 06 - Octobre 2009 Desjardins des Métaux blancs Bienvenue dans nos nouveaux locaux Ceci n est pas un simple journal C est un espace pour faire vivre la différence Desjardins :: Un centre de gestion

Plus en détail

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine Services de gestion de patrimoine RBC Une bonne partie des services spécialisés que vous ne vous attendriez habituellement

Plus en détail

La Capitale en un coup d œil

La Capitale en un coup d œil La Capitale en un coup d œil Guidée par les valeurs mutualistes qui l animent, La Capitale accompagne les personnes pour bâtir, protéger et valoriser ce qu elles considèrent comme essentiel à leur sécurité

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Division des communications NOVEMBRE 2010 TABLE DES MATIERES 1) DÉFINITION... 2 2) PRINCIPES DIRECTEURS... 2 3) LA COMMUNICATION INTERNE... 3 3.1) L accueil des employés... 3

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Formation du Comité des ressources humaines Un Comité des ressources humaines (le «comité») du conseil d administration (le «conseil»)

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

10,0 % aligner, équilibrer, maintenir. Fournir à nos participants une retraite durable, dans la sécurité financière, tant aujourd hui qu à l avenir.

10,0 % aligner, équilibrer, maintenir. Fournir à nos participants une retraite durable, dans la sécurité financière, tant aujourd hui qu à l avenir. R A P P O R T 2 014 AU X PA R T I CI PA N T S aligner, équilibrer, maintenir 90,8 POUR CENT CAPITALISÉ TAUX DE RENDEMENT NET : 10,0 % Fournir à nos participants une retraite durable, dans la sécurité financière,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE GESTION DES RISQUES MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de vérification (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil») de Corporation

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1 1 1. OBJECTIF (1) La principale fonction du Comité de gestion du risque est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités visant à définir l intérêt de la Banque CIBC à l égard

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE BIENVENUE DANS UN RÉGIME DE RETRAITE À NUL AUTRE PAREIL LE REER COLLECTIF FÉRIQUE EN BREF En vertu d une entente avec Gestion FÉRIQUE, votre employeur

Plus en détail

Le pouvoir. coopération. Les coopératives et les caisses de crédit au Canada

Le pouvoir. coopération. Les coopératives et les caisses de crédit au Canada Le pouvoir de la coopération Les coopératives et les caisses de crédit au Canada Une coopérative est une entreprise qui appartient aux personnes qui utilisent ses services ou qui y travaillent. Motivées

Plus en détail

Mesdames et Messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et Messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 2 mars 2005 Mesdames et Messieurs, chers actionnaires, Je

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

À la hauteur de vos projets

À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale 01 Que sont les Portefeuilles de revenu mensuel? Une façon simple de percevoir une distribution régulière. Six portefeuilles

Plus en détail

Abréviations Préambule Art. 1 Nom, siège Art. 2 Buts Art. 3 Tâches

Abréviations Préambule Art. 1 Nom, siège Art. 2 Buts Art. 3 Tâches Statuts Abréviations AD Assemblée des délégués CAS Club Alpin Suisse (association centrale) CC Comité central CG Commission de gestion CP Conférence des présidents CSFA Club Suisse des femmes alpinistes

Plus en détail

Un système de garantie et de solidarité bénéficie à l ensemble des établissements de crédit affiliés à BPCE.

Un système de garantie et de solidarité bénéficie à l ensemble des établissements de crédit affiliés à BPCE. Mai 2011 En bref PROFIL Le Groupe BPCE est le deuxième groupe bancaire en France, avec 36 millions de clients, 8 millions de sociétaires et 125 000 collaborateurs. Constitué des réseaux des Banques Populaires

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

NOTE DE MISE EN ŒUVRE

NOTE DE MISE EN ŒUVRE NOTE DE MISE EN ŒUVRE Objet : Gouvernance et surveillance d'entreprise dans les institutions appliquant l'approche NI Catégorie : Fonds propres N o A-1 Date : Janvier 2006 I. Introduction Le présent document

Plus en détail

La Caisse d économie solidaire Desjardins

La Caisse d économie solidaire Desjardins La Caisse d économie solidaire Desjardins Notre mission Soutenir le développement de l économie sociale et solidaire en misant sur l entrepreneuriat collectif au sein de quatre réseaux : coopératif, communautaire,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

Gestion des risques d entreprise Résumé

Gestion des risques d entreprise Résumé Gestion des risques d entreprise Résumé À moins d identifier rigoureusement les risques, on ne peut assurer une gouvernance et une gestion efficace. La nécessité de cerner, d évaluer et de contrôler ces

Plus en détail

autonome loi 1901 A. CREATION DE L ASSOCIATION Une Coopérative scolaire peut se constituer en Association autonome.

autonome loi 1901 A. CREATION DE L ASSOCIATION Une Coopérative scolaire peut se constituer en Association autonome. INFORMATIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES EN MATIERE DE FONCTIONNEMENT D'UNE COOPERATIVE SCOLAIRE SELON LA FORME JURIDIQUE (Circ. n 2008-095 du 23/07/2008) Association : ce que dit la loi 1901 La Constitution

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

La MMQ, comme de raison.

La MMQ, comme de raison. Une mutuelle d assurance de confiance au service du monde municipal Raison d être. Raison de prévenir. Raison de faire confiance. La MMQ, comme de raison. Notre mission Mettre le principe de la mutualité

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

Politique de gouvernance. Association des diplômés de l Université Laval

Politique de gouvernance. Association des diplômés de l Université Laval Politique de gouvernance Association des diplômés de l Université Laval Adoptée en décembre 2011 et modifiée en mars 2014 - Page 1 Table des matières 1. Objectifs de la politique de gouvernance... 3 2.

Plus en détail

BIL Belgique À vos côtés, pour vous.

BIL Belgique À vos côtés, pour vous. FR banque privée BIL Belgique À vos côtés, pour vous. BELGIUM BIL Belgique À vos côtés, pour vous. Enseigne réputée et reconnue dans la plus pure tradition des banques privées internationales, BIL Belgique

Plus en détail

DESJARDINS VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE!

DESJARDINS VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE! DESJARDINS VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE! Vous vous installez au Canada, ou projetez de le faire. Cette trousse renferme une foule de renseignements utiles, qui favoriseront votre intégration. Vous y trouverez

Plus en détail

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Pourquoi choisir la TD pour vos besoins en gestion de patrimoine? Vos occasions se multiplient avec la croissance de votre

Plus en détail

Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010

Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010 Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010 Réjean Robitaille, président et chef de la direction Michel C. Lauzon, chef de la direction financière Le 3 mars 2010 à 14 h 00 1-866-226-1792 ÉNONCÉS PRÉVISIONNELS

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le commerce électronique Le mercredi 28 mars 2012 Co-operators

Plus en détail

Règlement des plaintes. Pour une relation d affaires harmonieuse

Règlement des plaintes. Pour une relation d affaires harmonieuse Règlement des plaintes Pour une relation d affaires harmonieuse Vous avez toute notre attention La Banque Nationale et ses filiales 1 accordent beaucoup d importance à votre satisfaction. C est pourquoi

Plus en détail

Portefeuilles de revenu mensuel Banque Nationale. À la hauteur de vos projets

Portefeuilles de revenu mensuel Banque Nationale. À la hauteur de vos projets Portefeuilles de revenu mensuel Banque Nationale À la hauteur de vos projets 03 Que sont les Portefeuilles de revenu mensuel? Une façon simple de percevoir une distribution régulière. Six portefeuilles

Plus en détail

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

Nos prêts hypothécaires. Edifiez votre logement sur des fondations solides

Nos prêts hypothécaires. Edifiez votre logement sur des fondations solides Nos prêts hypothécaires Edifiez votre logement sur des fondations solides Vous rêvez d un logement bien à vous? La Banque Migros vous soutient avec des solutions attrayantes. Du financement de votre premier

Plus en détail