Coûts de renvient et comportement des coûts, un éclairage vers la rentabilité!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coûts de renvient et comportement des coûts, un éclairage vers la rentabilité!"

Transcription

1 Coûts de renvient et comportement des coûts, un éclairage vers la rentabilité! André Bélanger, CPA, CMA Ceinture verte Six Sigma Conseiller senior Associé Optima Management inc (514) Objectifs L objectif principal de l atelier est d éveiller les gestionnaires responsables des opérations et des budgets des camps de vacances participants à l importance de connaître le comportementde ses coûtset de les orienterdans les choix qu ils auront à faire lors de l évaluation du coût de revient et de la rentabilité. Bénéfices escomptés Cette session permettra aux participants de différencier ce qui doit être considéré comme coûts fixes, variables, coûts directs et indirects, démystifier comment doit s effectuer l établissement des coûts de revient des services offerts établir comment on doit tenir compte de la variété des opérations et de la variabilité de celles-ci dans le temps définir quels sont les bénéfices reliés à la connaissance de ses coûts de revient, d identifier des projets potentiels, les facteurs de succès et les pièges à éviter 2 1

2 Présentation des participants Types de formulesde camps offert? Nom Qui calcule actuellement le coût Entreprise, Fonction, de revient dans son camp? secteur d activité ou industrie Qui a un profil non-comptable? Connaissance du sujet Attentes pour la journée 3 Quellessont les raisons qui nous poussent à bien vouloir connaître ce que ça nous coûte? 2011, Optima Management inc. 4 2

3 La comptabilité de gestion et le coût de revient selon Wikipedia La comptabilité de gestion (ou de management) produit l information financière (mesures de performances) et toute information non financière essentiellement destinées à aider les dirigeants à atteindre les objectifs de l organisation. Enjeux Permettre : d'expliquerle fonctionnement de l'entreprise, d éclairerles choix, de comparerles prévisions et les réalisations, de manière à corriger les décisions. Stratégique Tactique Opérationnel Elle cherche à mesurer les performances et éclairer les décisions. 5 La comptabilité de gestion et le coût de revient selon Wikipedia Le coût de revient, souvent appelé prix de revient, représente : la somme des coûts supportés pour la production et la distribution d'un bien ou d'un service. Selon le type d entreprise Le coût de revient est la somme des coûts : Fabrication Services Achat Achat Approvisionnement Approvisionnement Production Opération Distribution Administratif Administratifs L'une des difficultés du calcul consiste à : bien répartir, pour chaque activité, la quote-part des charges communes de l'entreprise. 6 3

4 Quelle est la nature du défis? Types de programmes: Camp de vacances Camp de jour Classe nature Accueil de groupes Accueil de familles Types de clientèles: Age Particularités Familles/écoles Seul/groupe Types de services: Hébergement Dortoir Chalet Repas Déjeuner Diner Surveillance Défi de la répartition des coûts Variété des activités: Arts Sciences Langues Plein air Sport Programmes Ados 7 La classification des coûts et leur comportement Direct Indirect Variables?? Fixes?? 8 4

5 Classification des coûts selon leur relation Direct VS Indirect La notion de Direct et Indirect fait référence à une relation, au lien qui existe entre l élément analysé et le coût observé. Coûts directs reliés spécifiquement à un service Nourriture Commissions sur ventes Fournisseur externe Salaires inspecteurs Repas Vente d un séjour Activité spécialisée Programme d assurance qualité Classification des coûts selon leur relation Direct VS Indirect La notion de Direct et Indirect fait référence à une relation, au lien qui existe entre l élément analysé et le coût observé. Équipement de sport et autres Coûts indirects Qu on ne peut relier spécifiquement à un service ou qui concerne une ressource qui est partagée Bâtiments, bureaux Entretien Séjour d un client Taxes et assurances 5

6 Classification des coûts selon leur relation Direct VS Indirect Coûts indirects Qu on ne peut relier spécifiquement à un produit ou qui concerne une ressource qui est partagée Pour les entreprises manufacturières on va parler principalement de : Frais généraux de fabrication Main d œuvre d entretien, de la qualité et de gestion de la production Loyer ou Amortissement bâtisse Amortissement des équipements de production Fournitures d usine, outillage Énergie Taxes, Assurances Pour les entreprises commerciales ou des services on va parler principalement de : Frais d opération Main d œuvre d entretien, de la qualité et de gestion de la livraison des services Loyer ou Amortissement bâtisse Amortissement des équipements Fournitures, outillage Énergie Taxes, Assurances 11 Classification des coûts selon leur comportement - Variables VS Fixes La notion de variables et fixes fait référence à leur comportement, à la fluctuationqui existe entre l élément de coût analysé et le volume de production observé pour une période donnée Coûts variables Coût$ Coût totaux Volume Coûts dont le total varie proportionnellementavec le volume de production oude services rendus. 12 6

7 Classification des coûts selon leur comportement - Variables VS Fixes La notion de variables et fixes fait référence à leur comportement, à la fluctuationqui existe entre l élément de coût analysé et le volume de production observé pour une période donnée Coûts dont le total ne variepas pour un intervalleimportant de volume de production oude services rendus. Ce sont souvent des ressources qui confèrent à l organisation sa capacité de produire. Le coût dépend de la quantité de ressources acquises et non de ressources consommées. Coûts fixes Coût$ Volume 13 Comment effectuer l établissement du coût de revient des services offerts? 14 7

8 2 méthodes principales Contribution Marginale Objectif principal: Décision rapide à court terme Avantages Accepter ou refuser une commande supplémentaire Connaître la contribution de chaque service à la couverture des coûts fixes Calculer le seuil de rentabilité Inconvénients La méthode ne : tient pas compte de tous les coûts Permet pas comparer le coût des services entre des entreprises comparables Permet pas de calculer le prix de vente d un service couvrant tous les coûts directs, indirects d opération, d administration et de ventes. Coût complet Objectif principal: Décision à long terme en vue de dégager une profitabilité raisonnable Avantages Permet de calculer le prix de vente d un service couvrant tous les coûts directs, indirects d opération, d administration et de ventes Permet de comparer le coût des services entre des entreprises comparables Inconvénients potentiels Utilisation d une seule base de répartition des coûts indirects 15 2 méthodes principales Contribution marginale 2012 Ventes $ Matières premières et fournitures $ Main d œuvre directe $ Autres frais d opérations, ventes et administration variables $ Marge sur coûts variables ($) $ Marge sur coûts variables (%) 40 % Frais fixes d opérations, de ventes et d administration $ Bénéfice net avant impôts $ Coût complet 2012 Ventes $ Matières premières et fournitures $ Main d œuvre directe $ Autres frais d opérations $ Marge brute ($) $ Marge brute (%) 30 % Frais d administration $ Frais de vente $ Frais financiers $ Bénéfice net avant impôts $ Seuil de rentabilité en $ de vente = $ Frais fixes totaux $ % de marge sur coûts variables 40 % 16 8

9 La contribution marginale et l effet de la variétés du volume d activité. Coût complet 2012 Printemps 2012 Été 2012 Automne 2012 Hiver 2012 Total Ventes $ $ $ $ $ Matières premières et fournitures $ $ $ $ $ Main d œuvre directe $ $ $ $ $ Autres frais d opérations, ventes et administration variables $ $ $ $ $ Marge sur coûts variables ($) $ $ $ $ $ Marge sur coûts variables (%) 31.6 % 45.3 % 32.3 % 25 % 40 % Frais fixes d opérations, de ventes et d administration $ $ $ $ $ Bénéfice net avant impôts ( $) $ ( $) ( $) $ 17 Le coûts complet et l effet de la variétés des activités. Comment répartir ces coûts? Coût complet 2012 Total Camp de vacances Campde jour Classe nature Ventes $ $ $ $.. $ Matières premières et fournitures $ $ $ $.. $ Main d œuvre directe $ $ $ $.. $ Autres frais d opérations variables $ $ $.. $.. $ Autres frais d opérations fixes $ $ $.. $.. $ Marge brute ($) $ $ $.. $ Marge brute (%) 30 % 33,3 % 46.7 %.. % Frais d administration $.. $ Frais de vente $.. $ Frais financiers $.. $ Bénéfice net avant impôts $ Types de services Type de clientèles Types de programmes Etc. 18 9

10 Comment répartir les frais indirects en tenant compte de la variété des opérations? L identification des inducteurs et leur choix La base d affectation ou d imputation = l inducteur L inducteur c est le facteur qui engendre(explique) une consommation de ressource ou d activité Le principede base d affectationoud imputationdes coûtsaux objetsde coûtsest: LA RELATION DE CAUSE À EFFET Par conséquent, le rôled un bon système d établissement des coûts consiste à tenir compte du comportementet à : Déterminer la nature et le nombre des activités consommées par chacun des services/produits Élaborer une estimation du coût qu exige la réalisation de chacune des activités définies Attribuer un coût au service/produit en accumulant tous les coûts de toutes les activités qu il consomme

11 L identification des inducteurs et leur choix Type de comportement des coûts Type de comportement Niveau d activité Un coût est induit lorsque.. Exemple d activités Variable Unité Une unité est produite 1 repas servi par séjour d un 1 jour Semi-variable Lots Un nouveau groupe arrive ou s inscrit Rattaché aux programmes/services Rattaché aux processus/activités Existence d un service/programme Existence d une activités particulière Un nouveau service/programme est créé ou offert Une nouvelle activité est introduite ou acquise 1 animateur par groupe de 8 enfants Mettre en marché un service particulier Entretien de l équipement Rattaché aux marchés/clients Fixes : Discrétionnaires Existence d un groupe de clients un nouveau prospect ou client est identifié Développement de produits de dépliants promo.. Existence d un site Un site fonctionnel Taxes, assurances, etc Source: Robin Cooper, Journal of Cost Management, Fall 1990, page 4 21 L identification des inducteurs et leur choix Établissement des liens entre les dépenses et les activités Personnel des finances Responsable des divers budgets «une équipe multidisciplinaire est primordiale à la fiabilité du modèle» Cuisine Achats Ex: Repas Identifier un produit/servi ce Processus/ Activités/ Opérations Identifier les activités qui ont été nécessaires Main d œuvre/ Matières/ Infrastructures, etc. Identifier les ressources nécessaires à ces activités/processus Comptes comptables Identifier les coûts reliés à ces ressources Chefs de camps Responsable d activités 22 11

12 L identification des inducteurs et leur choix Établissement des liens entre les dépenses, les activités et les services/produits Ressources Fournitures Matières Main d oeuvre Équipements Énergie Espace Activités Produits/ Services Que vent-on exactement..? Des jours de divertissement pour différent profil de clientèles. 23 Établissement des liens entre les dépenses, les activités et les produits Initial Élément de coût 1. Classement approprié des coûts Centre de regroupement de coûts Intermédiaire Final Coûts direct 2. Identifier et utiliser des centres de regroupement de coûts pour refléter les processus Centre de regroupement Centre de regroupement Coûts indirect Centre de regroupement Centre de regroupement 3. Identifier et utiliser des inducteurs de coûts appropriés Objets de coûts Objets de coûts Objets de coûts Objets de coûts 24 12

13 Établissement des liens entre les dépenses, les activités et les services/produits Si je vends des journées en camps de vacances Pour un séjour de : 7 jours dans un groupe de 10 campeurs Éléments Coût complet par Coûts Animation: -Animateur 400 $/sem 40 $ - Chef de camp 1 pour $/sem Repas: 6 $ -Déjeuner 2$ 14 $ - Diner et souper 6$ 84 $ Activités: - Matériel pour activités -Installations utilisées par les campeurs (bâtiments, dortoirs, etc.) -Autres frais d opération ($ amortissement + entretien/réparation annuel) / #groupe utilisateur par an/# campeurs par groupe ($ amortissement + entretien/réparation annuel) / #groupe utilisateur par an / # campeurs par groupe $ annuel / #groupes utilisateurs par an / # campeurs par groupe 10 $ 45 $ 35 $ Cout de revient d un séjour d une semaine 234 $ Si je vise d obtenir une marge brute de 30 %, le prix de vente devrait être de 335 $ 25 Quoi regarder Quoi laisser aller Des «ressources» utilisées à plusieurs fins Des efficiences différentes par activités/services % de groupes complets Coûts des repas par groupe d âge Etc Un même service peut être offert par plusieurs ressources ayant des coûts différents Les coûts indirects : $$ importants % relativement important du coût total des divers services ou d un service en particulier Les divers groupes de clientèle qui consomment % différentde ressources(groupesde etc.) dont les coûts sont combinés dans un seul centre de regroupement

14 Quoi regarder Quoi laisser aller L importance relative Ex. Combien d activités? 20 ou 200? L objectif est d attirer l attention sur ce qui est important À partir de quel niveau ce n est plus significatif? 100,0000 $ On évite donc les détails non significatifs Se demander à partir de quel niveau une décision sera changée? 27 Quels sont les pièges potentiels? Vouloir de GROS résultats trop rapidement! Dire oui à tout le monde Être trop ambitieux! S enfarger dans les détails Se concentrer seulement sur ce que l on connaît déjà Croire que le système comptable et ERP peut déjà tout nous donner 28 14

15 Quels sont les pièges potentiels? Ne pas savoir oùet quands arrêterde collecter de l information et de développer le modèle Prendreplus de 6 moisavant de montrer des résultats Ne pas êtreen lien avec les objectifs stratégiques Penser qu une fois le premier modèlesera développé, tout vase faire tout seul! 29 Facteurs clés de succès de la réalisation N acceptez pas de «maquiller» les chiffres tout comme de «cacher» des problèmes Ne sous-estimez pas la force de la formation Les gestionnaires intermédiaires ont des besoins également! Stratégique Tactique Opérationnel Gérez les résistances et les attentes 30 15

16 Facteurs clés de succès de la réalisation Utilisez un tableau de bord de projet Sélectionnez un projet avec un haut taux de probabilité de succès Communication Communication Communication 31 Implanter le coût de revient, Les principales étapes 2 à 5 mois 32 16

17 En conclusion Quels sont les bénéfices escomptés du respect du comportment des coûts? Avoir une vision claire, connue et comprise de tous, du comportement des coûts Permettre la concentration sur l essentiel par l identification des «vraies» causes Hausser la contribution de chacun à l amélioration continue de la performance globale de l organisation Faciliter les discussions constructives et les consensus sur les améliorations à apporter Renforcer la gestion axée sur les résultats 2011, Optima Management inc. 33 Conclusion Exemples d utilisation de l information et de projets Faciliter la détermination des prix de vente Accepter ou négocier avec un client à un prix de vente inférieur au prix standard (dans la basse saison par exemple) Analyse de la rentabilité des services/programmes Analyse de la rentabilité par groupe de clients Évaluation de la capacité réelle d autofinancement d un projet Mesure de la performance Réduction des coûts sans affecter la qualité Établissement d une base de négociation avec les partenaires Amélioration des processus Etc 2011, Optima Management inc

18 Questions...? Optima Management inc. (514) , Optima Management inc

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 - 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 Objectif(s) : o o Pré requis : o o o Contraintes de production, Optimisation de la gestion de la production. Coût de production, Production sous contraintes,

Plus en détail

CHAPITRE 5 LES COUTS A BASE D'ACTIVITES

CHAPITRE 5 LES COUTS A BASE D'ACTIVITES CHAPITRE 5 LES COUTS A BASE D'ACTIVITES La méthode des coûts à base d'activités, ou comptabilité d'activités, en anglais ABC (Activity Based Costing), a pour objectif de mieux rattacher le coût des ressources

Plus en détail

C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N

C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N Lamine LAKHOUA Lic. ès Sciences Commerciales et Industrielles C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N Maturité Suisse I M P O R T A N T Ce document est un support de cours.

Plus en détail

Les différentes structures de coûts

Les différentes structures de coûts 1 I LES DIFFÉRENTS TYPES DE COÛTS :...3 En fonction du champ d'application :...3 En fonction du contenu :...3 En fonction du moment des calculs :...3 II LES ÉLÉMENTS CONS TITUTIFS DES COÛTS :...3 A) LES

Plus en détail

Sujet #3. Méthodes de calcul du prix de revient. I. Définitions et objets de coûts

Sujet #3. Méthodes de calcul du prix de revient. I. Définitions et objets de coûts Sujet #3 Méthodes de calcul du prix de revient I. Définitions et objets de coûts Coût de revient: Ensemble des charges attribuées par affectation, répartition ou imputation à un bien produit ou à un service

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. La comptabilité par activité 1

FICHE TECHNIQUE. La comptabilité par activité 1 FICHE TECHNIQUE La comptabilité par activité 1 La comptabilité par activité (CPA) est une méthode comptable popularisée particulièrement par les travaux de Kaplan, Cooper et Turney à la fin des années

Plus en détail

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité.

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité. Gérer son entreprise Gérer une entreprise et la faire prospérer ne s improvisent pas. Cela nécessite au contraire des connaissances spécifiques, de la réactivité et une grande rigueur. Si votre métier

Plus en détail

Coûts Fixes Coûts Variables. Cherchez l erreurl

Coûts Fixes Coûts Variables. Cherchez l erreurl Coûts Fixes Coûts Variables Cherchez l erreurl Comment valoriser le calcul des Le calcul du coût t complet ne permet pas de répondre r à certaines questions permettant la prise de décisions. coûts? Étapes

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

CHAPITRE 2 Le modèle des centres d'analyse

CHAPITRE 2 Le modèle des centres d'analyse CHAPITRE 2 Le modèle des centres d'analyse La détermination des coûts de revient des produits d'une entreprise nécessite une première phase de modélisation de cette entreprise afin de permettre le rattachement

Plus en détail

L entreprise de transformation

L entreprise de transformation CHAPITRE 1 L entreprise de transformation chap. 1, p. 10 JARDINART INC. ÉTAT DES RESULTATS pour l exercice terminé le 31 décembre 20X3 Ventes brutes Moins : Rendus et rabais sur ventes Escomptes sur ventes

Plus en détail

Connaissez-vous votre prix de revient?

Connaissez-vous votre prix de revient? Connaissez-vous votre prix de revient? 15 avril 2014 Producteurs-transformateurs J o u r n é e d i n f o r m a t i o n Votre conférencier Ghyslain Cadieux Directeur principal Tél. : 514 954-4643 cadieux.ghyslain@rcgt.com

Plus en détail

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur.

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur. - 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS Objectif(s) : o o Pré requis : o o Cadence d'approvisionnement, Optimisation de la gestion des stocks. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen,

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif

CONTROLE DE GESTION. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif CONTROLE DE GESTION DECF Session 2007 - Corrigé indicatif Dossier 1 Partie A Raisons : - variation des effectifs (effet effectif), - changements de catégories professionnelles (effet de structure), - variation

Plus en détail

CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix

CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix Quand un commerçant met en vente un produit, il devra fixer le prix que devra payer le consommateur. En partant du prix vendu par le grossiste, observons

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Comptabilité et gestion touristique CTB-22143

Comptabilité et gestion touristique CTB-22143 Faculté des sciences de l administration École de comptabilité PLAN DE COURS Hiver 2008 14 janvier 2008 Comptabilité et gestion touristique CTB-22143 Ce est un spécifique au programme de Certificat en

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS LA METHODE DES COÛTS COMPLETS I. POURQUOI DISTINGUER LES CHARGES DIRECTES ET LES? Soit le processus de production simplifié d une entreprise industrielle (absence de stocks) Pour calculer les coûts de

Plus en détail

Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation. Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion

Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation. Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion Important : Chers lectures, n hésitez pas à m envoyer vos

Plus en détail

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION CENTRE LORRAIN DE GESTION Des Métiers et Professions Indépendantes COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION Siège : 1, Avenue Foch 57000 METZ Tel : 03.87.74.20.51 - Fax : 03.87.36.52.73 * Site Internet : www.cglor.fr

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Introduction :... 2 Chapitre 1 : Etude du compte de résultat... 2 I. Soldes Intermédiaires de Gestion

Plus en détail

GESTION DES STOCKS CORRIGE

GESTION DES STOCKS CORRIGE 1/7 La gestion des stocks de maintenance Le service de maintenance comme les autres services de l'entreprise doit répondre à l'objectif " zéro stock ", c'est l'un des objectifs de la qualité totale. Aujourd'hui

Plus en détail

COMPTABILITE DE GESTION TOURISTIQUE CTB-22143 / CTB-1600

COMPTABILITE DE GESTION TOURISTIQUE CTB-22143 / CTB-1600 Faculté des sciences de l administration École de comptabilité PLAN DE COURS Hiver 2009 Le 23 décembre 2008 COMPTABILITE DE GESTION TOURISTIQUE CTB-22143 / CTB-1600 Ce cours est un cours spécifique au

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Gestion des marchandises

Gestion des marchandises CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Examens 2009 GESTIONNAIRES DU COMMERCE DE DÉTAIL Série 1A Nom :... Prénom :... No :... Experts :...... Durée de l'épreuve : Moyen auxiliaire

Plus en détail

Chapitre II : Gestion des stocks :

Chapitre II : Gestion des stocks : Chapitre II : Gestion des stocks : Section I : Présentation générale de la problématique des stocks I. 1. DEFINITION DES STOCKS : Un stock est une quantité de biens ou d articles mis en réserve pour une

Plus en détail

Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014

Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014 Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014 Isabelle EMONET 13 Rue des Verdiers 38120 SAINT-EGREVE Tel : 04 80 80 58 80 / Mobile

Plus en détail

VOTRE CAMPING AUJOURD HUI... ET DEMAIN!

VOTRE CAMPING AUJOURD HUI... ET DEMAIN! RATIOS DE GESTION VOTRE MPING AUJOURD HUI... ET DEMAIN! Après avoir mis en exergue les caractéristiques intrinsèques du camping diagnostic économique, il y a lieu de quantifier objectivement les potentialités

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS.

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS. ANALYSE ET GESTION FINANCIÈRE Épreuve dominante de spécialisation A.D. 2012 Concours externe et interne Documents autorisés : néant Calculatrice électronique autorisée La famille Saint Louis de Mermoz

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

La surveillance des risques pour l entreprise (SRE)

La surveillance des risques pour l entreprise (SRE) La surveillance des risques pour l entreprise (SRE) Demande d admission APERÇU DU COURS Le nouveau cours d une journée de l IAS intitulé «La surveillance des risques pour l entreprise» permettra aux administrateurs

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

Par François H. Rivard, président ainsi que Manon Mercier T.P., conseillère. Service du développement des affaires

Par François H. Rivard, président ainsi que Manon Mercier T.P., conseillère. Service du développement des affaires Par François H. Rivard, président ainsi que Manon Mercier T.P., conseillère Service du développement des affaires Atelier: La planification efficace des échéanciers dans les travaux de rénovation Le marché

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

Les calculs fondamentaux pour son entreprise

Les calculs fondamentaux pour son entreprise Les calculs fondamentaux pour son entreprise 1. Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Seuil de Rentabilité et Point Mort sont deux facettes d un même concept. Petite-entreprise. net

Plus en détail

Epreuve de synthèse - Durée 4 heures Organisation et Gestion de la Production

Epreuve de synthèse - Durée 4 heures Organisation et Gestion de la Production HEI5 Le 26 Mars 2004 Epreuve de synthèse - Durée 4 heures Organisation et Gestion de la Production Sans document Calculatrice autorisée Nom : Prénom : Enseignant responsable : Thierry Lenclud Cette épreuve

Plus en détail

ISO 9000 version 2000 : management des processus

ISO 9000 version 2000 : management des processus 2001-2002 ISO 9000 version 2000 : management des processus David ROUSSE SOMMAIRE I - Avant propos 3 II - Introduction 3 III - Concept de processus 3 IV - Identification des processus 4 V - Pilotage des

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 - Le contrôle de gestion : outil de la stratégie...23. Chapitre 2 - Les coûts : divers concepts pour diverses situations...

Sommaire. Chapitre 1 - Le contrôle de gestion : outil de la stratégie...23. Chapitre 2 - Les coûts : divers concepts pour diverses situations... Sommaire Préface... 13 Introduction... 15 Pourquoi une fonction contrôle de gestion?... 15 Comment peut-on définir le contrôle de gestion?...16 Quels sont les grands domaines et activités du contrôle de

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 19 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. CAS DE SYNTHESE... 3 1.1. CALCUL DE RENTABILITE D IMMOBILISATIONS ACQUISES... 3 1.2.

Plus en détail

Mise sur pied d un regroupement d achats

Mise sur pied d un regroupement d achats Mise sur pied d un regroupement d achats Présenté Au Conseil Économique et Coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) 30 mars 2016 Table des matières Introduction - But de la conférence - Objectif Présentation

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE»

CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE» CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE» Formation collective. Conformément aux dispositions de l article R. 6351-6 du code du travail. Déclaration d activité enregistrée sous le numéro

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

Gestion de la performance des Systèmes d Information

Gestion de la performance des Systèmes d Information Gestion de la performance des Systèmes d Information Séance du 02/02/2015 F. Le Franc Gestion de la performance SI Mesurer les performances du SI Connaître les coûts Appliquer la gestion budgétaire à la

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu Approvisionnement en bitume prémélangé Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure Approvisionnement en bitume prémélangé Contenu Pourquoi nous avons choisi ce projet...... 293 Contexte

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur ajoutée est une des compétences clés. Les tensions sur les prix de revient

Plus en détail

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création.

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. DU RESULTAT AU FLU DE TRESORERIE Cette étude a pour objet : de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. de faire des simulations à partir d un tableur et

Plus en détail

- 02 - LE TRAITEMENT DES CHARGES EN COMPTABILITE DE GESTION

- 02 - LE TRAITEMENT DES CHARGES EN COMPTABILITE DE GESTION - 02 - LE TRAITEMENT DES CHARGES EN COMPTABILITE DE GESTION Objectif(s) : o Classification des charges : Charges incorporables, Charges non incorporables, Charges supplétives, Charges retraitées. Pré requis

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Approvisionnement TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Approvisionnement TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Approvisionnement TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3 ACTIVITES ET LIVRABLES...

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2010 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITE : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

la méthode du direct costing simple

la méthode du direct costing simple la méthode du direct costing simple Encadré par : Mme El Gnaoui Remerciements Ce présent document qui est notre premier mini-projet de comptabilité analytique est d une importance significative d autant

Plus en détail

Weenaõ Consulting présente la solution AuraPortal BPMS *

Weenaõ Consulting présente la solution AuraPortal BPMS * Weenaõ Consulting présente la solution AuraPortal BPMS * Une solution informatique de gestion d entreprise, nouvelle génération, innovante, évolutive et flexible. Vous définissez les objectifs de votre

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur de la construction Mars 2015 L International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting

Plus en détail

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997)

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) L hôtellerie-restauration, au sens large du terme, regroupe l ensemble des activités qui répondent aux besoins de la clientèle

Plus en détail

Entreprise MEREGO. Objet : commentaire sur l évolution des coûts et résultats sur les lecteurs de D.V.D. NOTE INTERNE

Entreprise MEREGO. Objet : commentaire sur l évolution des coûts et résultats sur les lecteurs de D.V.D. NOTE INTERNE Entreprise MEREGO De : GOLO Cécilia Comptable P.J. : coûts de revient et résultats analytiques A : Directeur Service de la comptabilité de gestion Date : 28/05/10 Objet : commentaire sur l évolution des

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Les produits et charges associés à l offre de programmes en anglais à l Université du Québec en Outaouais. par

Les produits et charges associés à l offre de programmes en anglais à l Université du Québec en Outaouais. par Les produits et charges associés à l offre de programmes en anglais à l Université du Québec en Outaouais par Louise Briand, CA, Ph.D. et Gilles Poirier, CMA, Ph.D. Cette analyse a été établie dans le

Plus en détail

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT Des conditions matérielles adéquates Des locaux identifiés ayant une surface suffisante; Des ressources humaines

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

Chap III : La valorisation du stock

Chap III : La valorisation du stock Chap III : La valorisation du stock I. Méthode ABC pour l analyse des stocks I..1 Principes et intérêt de la méthode Le gestionnaire de stock a souvent un nombre d article très important à gérer. Les ressources

Plus en détail

Plan de formation Les outils de la gestion comptable et financière

Plan de formation Les outils de la gestion comptable et financière Plan de formation Les outils de la gestion comptable et financière Module GESCFI 017 7 jours OBJECTIFS Comprendre la logique générale de la comptabilité financière et son intérêt Comprendre et analyser

Plus en détail

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

Programme de la carte Visa Approvisionnement

Programme de la carte Visa Approvisionnement Programme de la carte Visa Approvisionnement LA CARTE VISA APPROVISIONNEMENT EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles ou un budget d exploitation de plus de 10 millions de dollars plus

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

Les stocks. Notions de cours. 5 e Partie : Les informations financières

Les stocks. Notions de cours. 5 e Partie : Les informations financières 1 Les stocks A - La gestion des stocks Elle a pour objectif de minimiser le coût de stockage. Il existe plusieurs niveaux de stock : Notions de cours - Stock maximum : niveau de stock ne pouvant pas être

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

un document pour séduire et convaincre

un document pour séduire et convaincre Le business plan un document pour séduire et convaincre Fiche d identité du projet Le marché Caractéristiques, répartition Acteurs, concurrence Se situer dans la démarche Clients, Choix stratégiques, positionnement,segmentation

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

Note d analyse détaillée

Note d analyse détaillée Note d analyse détaillée des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement dans les tarifs réglementés de vente de gaz naturel de Gaz Electricité de Grenoble (GEG) 19 septembre 2013 Contexte et objectifs

Plus en détail

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Jean-Christophe Scilien Manel Benzerafa - Alilat Durée : 1h30 Plusieurs réponses correctes possibles Les réponses incorrectes seront sanctionnées

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature PROJET : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : Ce document est un exemple de plan d affaires professionnel. Vous êtes libre de vous en inspirer ou d en choisir un autre

Plus en détail

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles

Plus en détail

LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Découverte de la méthode des coûts par activité.

LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Découverte de la méthode des coûts par activité. LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Objectif(s) : o Pré requis : o Découverte de la méthode des coûts par activité. Connaissance des processus d'organisations des activités.

Plus en détail

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Financé par le Gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils sectoriels Introduction et contexte :

Plus en détail

(Attention : il peut y avoir un calcul du type «Qté C.U.» mais le montant est affecté sans difficulté, sans arbitraire, à un coût déterminé.

(Attention : il peut y avoir un calcul du type «Qté C.U.» mais le montant est affecté sans difficulté, sans arbitraire, à un coût déterminé. 1 / 5 Chap. 2 : Le calcul des coûts (complets constatés) par la méthode des centres d analyse 1 re partie : Les fondements de la méthode des centres d analyse Cf. Chap.1 Applications 1 et 2 : Les achats

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Référentiel des activités

Référentiel des activités Référentiel des activités professionnelles Annexe I Arrêté du 29 juillet 1998 1. Appellation du diplôme Baccalauréat professionnel Spécialité restauration. 2. Champ d activités Définition Le titulaire

Plus en détail

Série STMG L usage du numérique dans la série STMG

Série STMG L usage du numérique dans la série STMG éduscol Série STMG L usage du numérique dans la série STMG Cartel 3000 Dossier enseignant Ressources pour le lycée général et technologique 1. Fonctionnement du jeu Cartel 3000 est un jeu de simulation

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

La lettre. Le contenu du reporting mensuel de l entreprise. Un indispensable outil de mesure de la performance financière

La lettre. Le contenu du reporting mensuel de l entreprise. Un indispensable outil de mesure de la performance financière Octobre 28 DOSSIER : Gestion d entreprise 36 Le contenu du reporting mensuel de l entreprise Olivier AVRIL Gérant Associé d Acting-finances oavril@acting-finances.com 6 25 78 11 44 35, rue Arthème Genteur

Plus en détail

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS NOTION EVALUATION L évaluation, c est la production d un jugement de valeur concernant une politique publique. Elle vise à mesurer les effets de la politique évaluée.

Plus en détail

Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique

Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique 1 Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique PLAN DE LA LEÇON : 1. DEFINITIONS ET DOMAINE...1 1.1. Qu est-ce que la comptabilité analytique?... 1 1.2. Domaine de la comptabilité

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

La Gestion de Production au sein de l'entreprise

La Gestion de Production au sein de l'entreprise La Gestion de Production au sein de l'entreprise Cet article permet de situer le rôle de la Gestion de Production au sein de l'entreprise, de comprendre son impact et d'identifier les points clés permettant

Plus en détail

Remettre le questionnaire avec votre cahier d'examen

Remettre le questionnaire avec votre cahier d'examen MATHÉMATIQUES ET GÉNIE INDUSTRIEL QUESTIONNAIRE D'EXAMEN ÉCOLE POLYTECHNIQUE C.P. 6079, Centre-ville Montréal, Québec H3C 3A7 NOM: SIGNATURE: MATRICULE: GROUPE: 1 er cycle X 2 ème cycle Titre du cours:

Plus en détail

L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER

L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER BÉATRICE ROCHER-MEUNIER L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER Cinquième édition LES ESSENTIELS DE LA FINANCE Groupe Eyrolles, 2012 ISBN : 978-2-212-54894-5 Sommaire Introduction 9 Chapitre 1 Le bilan comptable

Plus en détail

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives»

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» «Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» Contact : Stéphanie Costa et Christophe Gualtieri 2014 Sommaire Préambule... 2 Les principaux avantages des référentiels de certification...

Plus en détail

DOSSIER D'OPPORTUNITÉ. Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / /

DOSSIER D'OPPORTUNITÉ. Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / / DOSSIER D'OPPORTUNITÉ Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / / Jour mois An Âge: Homme Femme Coordonnées de l entreprise Nom : Adresse

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

GESTION AXÉE SUR LES RESULTATS. Concepts et Principes

GESTION AXÉE SUR LES RESULTATS. Concepts et Principes Cellule d Analyse de Politiques Gestion Axée sur les Résultats Abidjan Economiques du CIRES GESTION AXÉE SUR LES RESULTATS Concepts et Principes 1 Structure de la Présentation 1. Contexte de la GAR 2.

Plus en détail

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FONCTION Emploi repère CCN : RESPONSABLE DE SECTEUR 1. Assistance de direction : 3.1 Représenter la structure dans le cadre

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014 Gaz Audit Tarifs Réglementés de Vente : La Commission de régulation de l énergie a effectué un audit des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement servant de base au calcul de l évolution des

Plus en détail

Chapitre 2 Gestion de l approvisionnement

Chapitre 2 Gestion de l approvisionnement Chapitre Gestion de l approvisionnement Plan du chapitre Section 1 : La gestion comptable des stocks Section : L analyse de l évolution des stocks Section 3 : La gestion prévisionnelle des stocks ÿ ÿ I.

Plus en détail