Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail"

Transcription

1 Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail Véronique ARRIGHI DIRECCTE UT 11 Maurice EXPOSITO DIRECCTE UT 34 Fabienne STANG MARTIN DIRECCTE LR L amiante dans tous ses Etats - Repérer pour agir Journée d information du 26 septembre

2 Des évolutions scientifiques Avis AFSSET de février 2009 sur toxicité des fibres fines et courtes d amiante (FFA et FCA) Cancérogénicité des FFA confirmée Toxicité des FCA ne peut pas être exclue Recommandations en milieu professionnel Méthodologie d analyse : remplacer la MOCP par la META : différencier les fibres d amiante des autres fibres Inclure les FFA au comptage des fibres Acquérir des données sur les FCA et FFA pour mieux connaitre leur répartition Moyens protection collective et individuelle : vérifier leur efficacité vis-à-vis des FCA et FFA MOCP: microscopie optique à contraste de phase META : microscopie électronique à transmission analytique 2

3 Des évolutions scientifiques Avis AFSSET du 7/08/2009 Recommandations pour la fixation de Valeur Limite d Exposition Professionnelle ( VLEP) VLEP sur 8 h VLEP( 8h) de 10 f/l : étape pertinente dans le progrès vers la réduction du risque d exposition à l amiante Rappels : - Application du principe «aussi bas que techniquement possible» - Prise en compte des FFA dans le comptage pour contrôle de la VLEP 3

4 Campagne expérimentale META Valider la méthode META en milieu professionnel Mai à septembre 2009: stratégie et modalités Novembre 2009 : lancement Septembre 2011 : restitution du rapport final et des recommandations définitives de l INRS 29 typologies de chantier ( matériau / technique) 71 chantiers 265 mesures 4

5 Résultats campagne META Pour VLEP 100 f/l 5

6 Réforme réglementaire: les axes Décret du 4 mai 2012 Abaissement de la VLEP actuellement de 100 fibres (OMS/MOCP) par litre à 10 fibres ( OMS + FFA /META) par litre sur 8 heures à échéance du 1 er juillet 2015 Contrôle de l empoussièrement en META Suppression de la dualité de notion friable/non friable Introduction de la notion de processus Structuration des obligations ( MPC, EPI) selon le niveau d empoussièrement résultant de la mise en œuvre d un processus donné Evaluation initiale des risques, à partir d un chantier test (retrait) Généralisation de la certification à l ensemble des activités visées à la sous section 3 6

7 Obligations du donneur d ordre Définition de l opération envisagée Repérage de l amiante et évaluation des risques Choix de l entreprise intervenante

8 Obligations du donneur d ordre Définition de l opération envisagée = Déterminer la nature de l opération envisagée et son périmètre. Ex.: Démolition, travaux de rénovation de toiture, maintenance sur équipement de travail, Dans quels buts? -Savoir si l intervention est susceptible d exposer les personnes à de l amiante -Organiser le déroulement de l opération en prévenant ou limitant les risques -Déterminer la réglementation applicable en cas de présence d amiante 8

9 Obligations du donneur d ordre Définition de l opération envisagée Détermination de la réglementation applicable en cas de présence d amiante On distingue: les travaux de retrait ou d'encapsulage d'amiante et de matériaux, d'équipements et de matériels ou d'articles en contenant, y compris dans les cas de démolition (Soussection 3) les interventions sur des matériaux, des équipements, des matériels ou des articles susceptibles de provoquer l'émission de fibres d'amiante (Sous-section 4) Eléments de distinction: nature de l opération traitement ou non durée et périmètre cas particulier de la maintenance: notion de prévisibilité ou non 9

10 Obligations du donneur d ordre Repérage de l amiante et évaluation des risques Le DTA: un socle de base à compléter selon les opérations envisagées Des repérages adaptés Cas particulier du repérage avant travaux Communication aux entreprises, des résultats de la recherche des matériaux et produits contenant de l amiante (Nouveauté Article R du code du travail) Art. R Dans le cadre de l'évaluation des risques, prévue aux articles L et L , le donneur d'ordre joint les dossiers techniques prévus aux articles R à R du code de la santé publique et R du code de la construction et de l'habitation aux documents de consultation des entreprises. Pour les opérations ne relevant pas des articles R à R du code de la santé publique et R du code de la construction et de l'habitation, le donneur d'ordre joint aux documents de consultation des entreprises tout document équivalent permettant le repérage des matériaux contenant de l'amiante, y compris ceux relevant de ses obligations au titre de l'article L du code de l'environnement. Au vu des informations qui lui ont été données, l'employeur réalise son évaluation des risques, conformément à l'article L

11 Obligations du donneur d ordre Choix de l entreprise intervenante Généralisation de l exigence de certification des entreprises intervenant dans le champ de la sous-section 3. (Article R du code du travail) Modification des règles de certification Dates d entrée en vigueur de l obligation de certification Les dispositions de l'article R s'appliquent : 1 Au 1er juillet 2014 pour les entreprises effectuant le retrait de l'enveloppe extérieure des immeubles bâtis sous réserve qu'elles aient déposé leur demande de certification auprès d'un organisme certificateur avant le 31 décembre 2013; 2 Au 1er juillet 2014 pour les entreprises de génie civil en extérieur. 3 Depuis le 1 er juillet 2013 pour les autres entreprises effectuant des travaux de retrait ou d encapsulage d amiante. 11

12 Obligations des entreprises Evaluation des risques Plan de retrait ou mode opératoire Formation des salariés Informations au donneur d ordre

13 Evaluation des risques par processus Processus : matériau / technique / moyens de protection collective Evaluer les risques pour chaque processus de travail (en amont des opérations SS3 et SS4) Déterminer le niveau d empoussièrement de chaque processus de travail et le classer selon 3 niveaux d empoussièrement (articles R du code du travail) Ces niveaux d empoussièrement (Niveau 1, 2 et 3) permettent de définir les mesures de protection collective ( confinement ) et les équipements de protection individuelle (respiratoire ) à mettre en œuvre.. Mesurage des niveaux d empoussièrement des processus Chantier test (article R du code du travail) en SS3 Ce chantier test : évaluation initiale du niveau d empoussièrement, devra par la suite être validée sur au moins trois chantiers par processus sur 12 mois glissants. (article R du code du travail) 13

14 Evaluation des risques par processus Deux principes ( R ) Réduire au niveau le plus bas techniquement possible la durée et le niveau d exposition des travailleurs Garantir l absence de pollution ( locaux, équipements, environnement) 14

15 Plan de retrait ou mode opératoire? Travaux de retrait, encapsulage, démolition (Sous section 3) Interventions sur matériaux, équipements et matériels ou articles susceptibles de provoquer l émission de fibres d amiante (Sous section 4) 15

16 Plan de retrait, encapsulage, démolition Travaux de retrait, encapsulage, démolition Etabli en fonction de l évaluation des risques réalisée et au vu des informations et documents de repérage, communiqués par le donneur d ordre. 18 points incontournables pour expliciter les processus mis en œuvre et les mesures de prévention et de protection adaptées aux niveaux de risques. Comprend notamment : - le programme de mesures d empoussièrement du ou des processus mis en œuvre, - les modalités des contrôles d empoussièrement, - les caractéristiques des équipements de protection (collectifs et individuels), - les procédures de gestion des déblais, remblais et déchets. Le plan de retrait est transmis à l inspection du travail, la Carsat ou MSA et si besoin à l OPPBTP du lieu des travaux, un mois avant le démarrage des travaux. Rapport fin de travaux : établi par l entreprise et remis au donneur d ordre pour mise à jour du DTA..., contient tous les éléments relatifs au déroulement des travaux. 16

17 Interventions. Sous section 4 Mode opératoire Etabli.par l employeur des salariés intervenants. Pour chaque processus mis en œuvre, en fonction des résultats de l'évaluation initiale des risques Annexé au document unique d'évaluation des risques 9 points incontournables, comprenant notamment - la fréquence et les modalités des contrôles d empoussièrement, - le descriptif des méthodes de travail et moyens techniques mis en oeuvre, - les caractéristiques des équipements utilisés pour la protection et la décontamination des travailleurs, - les moyens de protection des autres personnes qui se trouvent sur le lieu ou à proximité de l'intervention. Soumis lors de son établissement et mise à jour à l avis du médecin du travail, du CHSCT ou DP. Le mode opératoire est transmis à l inspection du travail, la Carsat ou la MSA et si besoin à l OPPBTP : de l établissement, du lieu de l intervention : - avant la 1re mise en œuvre, - si durée prévisible de l intervention supérieure à 5 jours, transmission d éléments complémentaires 17

18 Formation des travailleurs (encadrement technique, encadrement de chantier, et opérateur de chantier) Arrêté du 23 février 2012 ( entré en vigueur le 8 mars 2012) définit les modalités de formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante Qui est concerné : Tous les travailleurs exposés à l amiante dans le cadre de leur activité ( SS3 ou SS4) Qui forme: Pour SS3 : obligation de formation par organisme certifié Pour SS4: formation dispensée par organisme de formation ou employeur Contenu, durées de formation, durée/périodicité de recyclage: définies dans l A. du 23 février 2012, en fonction de la nature de l activité et de la catégorie de travailleurs concernés. En fin de formation : remise d une attestation de compétence après évaluation des acquis 18

19 Information du donneur d ordre en cours d opération Article R En cas de découverte de matériaux contenant de l amiante Article R Si le niveau d empoussièrement constaté est supérieur à N3 ( f/l jusqu au 1/07/2015) Article R En cas de dépassement du seuil santé publique (5 fibres d amiante /litre) 19

20 20

Réunion d information amiante DIRECCTE/CARSAT/DREAL/OPPBTP

Réunion d information amiante DIRECCTE/CARSAT/DREAL/OPPBTP Réunion d information amiante DIRECCTE/CARSAT/DREAL/OPPBTP DIRECCTE Bretagne L actualité réglementaire amiante 3 3 DEFINITIONS Sous-section 3 Dispositions spécifiques aux activités d encapsulage et de

Plus en détail

LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE. Note synthétique octobre 2013

LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE. Note synthétique octobre 2013 Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de la Martinique LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE Note synthétique octobre 2013 De

Plus en détail

Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion

Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion Nouvelles exigences de la réglementation amiante Auteur : Serge HAMPARIAN Groupe OASMD Unité Chimie et Protection des Structure

Plus en détail

Quelles sont les conséquences de l'évolution de la réglementation pour les mesures d'empoussièrement amiante?

Quelles sont les conséquences de l'évolution de la réglementation pour les mesures d'empoussièrement amiante? Quelles sont les conséquences de l'évolution de la réglementation pour les mesures d'empoussièrement amiante? 7 novembre 2013 Mélanie JOURDAIN Référente nationale amiante Michel TOURON Chef de projets

Plus en détail

Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META)

Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META) Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META) Synthèse des résultats et recommandations F. CLERC 1, C. EYPERT- BLAISON 1, M. GUIMON

Plus en détail

Direction Générale du Travail. Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante

Direction Générale du Travail. Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante Direction Générale du Travail Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante 21juin 2012 Bureau des risques chimiques, physiques et biologiques Comparaison des structures

Plus en détail

85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015

85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015 L amiante 85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015 I. Définition L amiante est un composé d origine

Plus en détail

PETIT-DÉJEUNER PRÉVENTION-SÉCURITÉ» QUELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES TP? DIRECTION DU AMIANTE DEVELOPPEMENT : 13 DÉCEMBRE 2012 AMIANTE

PETIT-DÉJEUNER PRÉVENTION-SÉCURITÉ» QUELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES TP? DIRECTION DU AMIANTE DEVELOPPEMENT : 13 DÉCEMBRE 2012 AMIANTE PETIT-DÉJEUNER PRÉVENTION-SÉCURITÉ» DIRECTION DU AMIANTE DEVELOPPEMENT : QUELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES TP? 13 DÉCEMBRE 2012 Définition réglementaire des travaux de maintenance sur matériaux

Plus en détail

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER Où trouve-t-on de l amiante? Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans les bâtiments construits avant cette date. Des dizaines de millions de mètres

Plus en détail

2012 RÉGLEMENTATION AMIANTE :

2012 RÉGLEMENTATION AMIANTE : 2012 RÉGLEMENTATION AMIANTE : DEUX NOUVEAUX TEXTES PORTANT SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES ET LA FORMATION DU PERSONNEL La réglementation distingue deux types d activités : 1 travaux de retrait ou d'encapsulage

Plus en détail

amiante Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante protégez vous, n exposez pas les autres

amiante Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante protégez vous, n exposez pas les autres . amiante protégez vous, n exposez pas les autres Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante Avril 2011 F.Dubernet Page 1 ATTE NTION! Respirer CONTI la poussière

Plus en détail

AMIANTE. Raphaël BESOZZI. Conseiller Technique L Union sociale pour l habitat

AMIANTE. Raphaël BESOZZI. Conseiller Technique L Union sociale pour l habitat AMIANTE Raphaël BESOZZI Conseiller Technique L Union sociale pour l habitat Raphaël Besozzi L Union sociale pour l Habitat Tél. 01 40 75 50 72 Fax. 01 40 75 79 87 Mél : raphael.besozzi@union-habitat.org

Plus en détail

Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) AMIANTE

Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) AMIANTE Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction AMIANTE Le rôle cancérigène de l'amiante a été établi au cours des années 1960 chez les populations

Plus en détail

28/11/2012. Contexte. Amiante Identification - Prévention Actualité et perspectives. Plan. Effets sanitaires de l amiante

28/11/2012. Contexte. Amiante Identification - Prévention Actualité et perspectives. Plan. Effets sanitaires de l amiante 30 Novembre 2012 Anita Romero-Hariot ECT- INRS Paris Amiante - Actualité et perspectives Journée Santé-Travail Palais des congrès de La Grande Motte Amiante Plan Contexte Contexte réglementaire Perspectives

Plus en détail

Pourquoi agir? L amiante, c est quoi? Les pathologies liées à l amiante.

Pourquoi agir? L amiante, c est quoi? Les pathologies liées à l amiante. Page 1 Réunion d information du 09 octobre 2012 Pourquoi agir? L amiante, c est quoi? Les pathologies liées à l amiante. Page 2 Réunion d information du 09 octobre 2012 Le coût Un bilan humain considérable

Plus en détail

AVIS de l Agence française de sécurité sanitaire de l environnement et du travail

AVIS de l Agence française de sécurité sanitaire de l environnement et du travail Le Directeur général Maisons-Alfort, le 7/08/2009 AVIS de l Agence française de sécurité sanitaire de l environnement et du travail Relatif à la proposition de valeurs limites d exposition à des agents

Plus en détail

Fibres courtes et fines

Fibres courtes et fines Fibres courtes et fines d amiante: quels risques? 30 EME JOURNÉES NATIONALES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BÂTIMENT & LES TRAVAUX PUBLICS BLOIS, JEUDI 11 JUIN 2009 Pr Ch PARIS U954 Nutrition, génétique et

Plus en détail

Les enjeux du repérage avant travaux dans l organisation d une opération.

Les enjeux du repérage avant travaux dans l organisation d une opération. Les enjeux du repérage avant travaux dans l organisation d une opération. LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE évaluation des risques impossible pas de travaux Travaux d entretien, d amélioration de l habitat Vente

Plus en détail

Alerte amiante : Tous concernés (1/7)

Alerte amiante : Tous concernés (1/7) Alerte amiante : Tous concernés (1/7) Un nouvel arrêté du 23 février 2012 (entré en vigueur le 8 mars) fixe de nouvelles et plus nombreuses obligations de formation des salariés susceptibles d être exposés

Plus en détail

EXIGENCES REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX AU CONTACT DE L AMIANTE

EXIGENCES REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX AU CONTACT DE L AMIANTE EXIGENCES REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX AU CONTACT DE L AMIANTE TRAVAUX SUR TOITURE Retrait amiante non-friable Gabrielle MUTSCHLER Inspection du travail D.I.R.E.C.C.T.E. d ALSACE Colloque franco-allemand

Plus en détail

AMIANTE. Silicates hydratés se présentant sous la forme de variétés fibreuses ayant la propriété de se diviser en fibres très fines.

AMIANTE. Silicates hydratés se présentant sous la forme de variétés fibreuses ayant la propriété de se diviser en fibres très fines. AMIANTE P.F./Maître d Ouvrage L AMIANTE (synonyme: ASBESTE) Groupe de minéraux cristallins fibreux Silicates hydratés se présentant sous la forme de variétés fibreuses ayant la propriété de se diviser

Plus en détail

Direction Générale du Travail. Champ d application et définitions. Calendrier des arrêtés

Direction Générale du Travail. Champ d application et définitions. Calendrier des arrêtés Direction Générale du Travail Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante Plan 2 Articulation avec les textes CMR Dans tous les cas, quelle que soit la date de publication

Plus en détail

Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles

Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles DIRECCTE Midi-Pyrénées 17 décembre 2012 Etat des connaissances Amiante est cancérogène Amiante est interdit depuis 1 er janvier

Plus en détail

NOR : RDFF1503959C. La ministre de la décentralisation et de la fonction publique

NOR : RDFF1503959C. La ministre de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de prévention du risque d exposition à l

Plus en détail

amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION

amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION Le code de la santé publique Gestion du risque et protection de la population générale Localisation de l amiante Evaluation de l état de conservation Recommandations

Plus en détail

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4)

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) DOCUMENT DE REFERENCE Ce document présente le contexte relatif à l organisation des formations «amiante sous-section 4» : Les compétences

Plus en détail

I. Champ d application et définitions 3. Dispositions communes 3. II. Evaluation des risques 7. Dispositions communes 7

I. Champ d application et définitions 3. Dispositions communes 3. II. Evaluation des risques 7. Dispositions communes 7 QUESTIONS-REPONSES DECRET 2012-639 DU 4 MAI 2012 ARRETE DU 14 AOUT 2012 - ARRETE DU 14 DECEMBRE 2012 I. Champ d application et définitions 3 Dispositions communes 3 II. Evaluation des risques 7 Dispositions

Plus en détail

Prévention du risque amiante Enjeux et obligations des collectivités

Prévention du risque amiante Enjeux et obligations des collectivités Prévention du risque amiante Enjeux et obligations des collectivités 1 Les enjeux de la prévention du risque amiante Humains Économiques Sociaux Juridiques/responsabilité pénale 2 Les grands principes

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Section 2 : Exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Sous-section 1 : Immeubles construits avant le 1er janvier 1980 Article R1334-14 : Les articles de la présente sous-section

Plus en détail

I. Champ d application et définitions 4. Dispositions communes 4. Dispositions spécifiques à la sous-section 3 7

I. Champ d application et définitions 4. Dispositions communes 4. Dispositions spécifiques à la sous-section 3 7 QUESTIONS-REPONSES DECRET 2012-639 DU 4 MAI 2012 ARRETE DU 14 AOUT 2012 I. Champ d application et définitions 4 Dispositions communes 4 Dispositions spécifiques à la sous-section 3 7 Dispositions spécifiques

Plus en détail

QUESTION D EXPERT. Le quizz MANCHE 1 LES RISQUES POUR LA SANTÉ

QUESTION D EXPERT. Le quizz MANCHE 1 LES RISQUES POUR LA SANTÉ QUESTION a D EXPERT Le quizz MANCHE 1 LES RISQUES POUR LA SANTÉ Les interventions sur amiante nécessitent une formation adaptée aux types d intervention, aux missions et responsabilités des travailleurs.

Plus en détail

PRÉVENTION DU RISQUE AMIANTE. Commission Sociale Jeudi 20 septembre2012. Artisans & Entrepreneurs du BTP 83, tournés Vert demain!

PRÉVENTION DU RISQUE AMIANTE. Commission Sociale Jeudi 20 septembre2012. Artisans & Entrepreneurs du BTP 83, tournés Vert demain! PRÉVENTION DU RISQUE AMIANTE Commission Sociale Jeudi 20 septembre2012 Artisans & Entrepreneurs du BTP 83, tournés Vert demain! SYLVIE MENTOR PRÉSIDENT DE LA COMMISSION SOCIALE DE LA FBTP 83 JEAN-PHILIPPE

Plus en détail

ENJEUX ET METHODOLOGIE

ENJEUX ET METHODOLOGIE REPERAGE AMIANTE AVANT TRAVAUX ENJEUX ET METHODOLOGIE Intervenant : Hugues HARTMANN Gérant de la société Diagnostics, repérage et conseils en gestion de polluants 19, rue de la Victoire 68490 CHALAMPE

Plus en détail

...QUI IMPLIQUE UN CLASSEMENT EN FONCTION DE LA NATURE DES TRAVAUX...

...QUI IMPLIQUE UN CLASSEMENT EN FONCTION DE LA NATURE DES TRAVAUX... TOUS CONCERNÉS Tous types de bâtiments construits avant son interdiction en 1997 sont concernés : logements, écoles, hôpitaux, bureaux, commerces 2 logements sur 3 construits avant 1997 contiennent de

Plus en détail

L amiante dans les enrobés routiers

L amiante dans les enrobés routiers L amiante dans les enrobés routiers 1. Matériaux concernés, 2. Risques associés, 3. Cadre réglementaire. Gilliane GIROD, Ingénieur Prévention, Emmanuel ROGUET, Directeur Adjoint du travail. 2 6 variétés

Plus en détail

Consultation CHSCT avril 2013 Gestion des travaux sur enrobés amiantés. 1. Rappel des enjeux liés à l amiante dans les couches de chaussées

Consultation CHSCT avril 2013 Gestion des travaux sur enrobés amiantés. 1. Rappel des enjeux liés à l amiante dans les couches de chaussées Consultation CHSCT avril 2013 Gestion des travaux sur enrobés amiantés Afin de gérer le risque amiante, la DIT émettra très prochainement des consignes aux DIR. En s'appuyant sur un travail en partenariat

Plus en détail

Partie 1 : Les travaux sur l amiante en Allemagne 5. Partie 2 : Les travaux sur l amiante en France 16

Partie 1 : Les travaux sur l amiante en Allemagne 5. Partie 2 : Les travaux sur l amiante en France 16 Avant propos L'amiante, est un matériau minéral naturel fibreux, qui a été largement utilisé dans des bâtiments et dans des procédés industriels jusque dans les années 1990 pour ses propriétés exceptionnelles

Plus en détail

Dossier Technique Amiante

Dossier Technique Amiante Dossier Technique Amiante Depuis 1998 un DTA (Dostier Technique Amiante) est suivi sur le site. Il est revu tous les trois ans. Il consiste à faire un état des lieux des différentes structures composant

Plus en détail

Travaux de retrait ou d encapsulage de matériaux contenant de l amiante

Travaux de retrait ou d encapsulage de matériaux contenant de l amiante Travaux de retrait ou d encapsulage de matériaux contenant de l amiante Guide de prévention Travaux de retrait ou d'encapsulage de matériaux contenant de l'amiante Guide de prévention ED 6091 février 2011

Plus en détail

Exigence. amiante. Désamiantage : Règles et bonnes pratiques du désamiantage VOLET 1 : conception et préparation du chantier

Exigence. amiante. Désamiantage : Règles et bonnes pratiques du désamiantage VOLET 1 : conception et préparation du chantier Exigence N 7-2 EME TRIMESTRE 2014 amiante Le magazine d information sur les démarches professionnelles exigeantes de traitement, de décontamination et de substitution et des autres polluants. Désamiantage

Plus en détail

La nouvelle donne du désamiantage

La nouvelle donne du désamiantage >> EDITORIAL ÉDITORIAL PRÉAMBULE Les travaux de retrait et de traitement de l amiante relèvent d un enjeu majeur de santé publique. De ce fait, il est absolument nécessaire qu indépendamment du respect

Plus en détail

Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META)

Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META) Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META) Rapport final F. CLERC 1, C. EYPERT- BLAISON 1, M. GUIMON 2, A. ROMERO-HARIOT 2, R. VINCENT

Plus en détail

METROLOGIE. I. Généralités - code du travail...2. Mesures au poste de travail...5. Stratégie d échantillonnage...5. Conditions de prélèvement...

METROLOGIE. I. Généralités - code du travail...2. Mesures au poste de travail...5. Stratégie d échantillonnage...5. Conditions de prélèvement... QUESTIONS-REPONSES DECRET 2012-639 DU 4 MAI 2012 ARRETE DU 14 AOUT 2012 METROLOGIE I. Généralités - code du travail...2 II. Mesures au poste de travail...5 Stratégie d échantillonnage...5 Conditions de

Plus en détail

Etude sur les facteurs de protection assignés (FPA) des appareils de protection respiratoire (APR)

Etude sur les facteurs de protection assignés (FPA) des appareils de protection respiratoire (APR) Sandrine CHAZELET - Anita ROMERO-HARIOT Etude sur les facteurs de protection assignés (FPA) des appareils de protection respiratoire (APR) Colloque Prévention des Risques Amiante PESSAC Jeudi 5 mars 2015

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT

MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT MÉMO SANTÉ Artisan travaillant seul COUVREURS MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer de la

Plus en détail

Questions-réponses : cas concrets d application de la réglementation

Questions-réponses : cas concrets d application de la réglementation Questions-réponses : cas concrets d application de la réglementation Cette rubrique est destinée à apporter des précisions sur les modalités d application de la section III du livre IV ème, titre I er,

Plus en détail

GUIDE AMIANTE MARS 2015 A L ATTENTION DES DONNEURS D ORDRE

GUIDE AMIANTE MARS 2015 A L ATTENTION DES DONNEURS D ORDRE GUIDE AMIANTE MARS 2015 A L ATTENTION DES DONNEURS D ORDRE SOMMAIRE ET PRÉSENTATION 1 - Les risques de l amiante Contexte p 7 L amiante dans les bâtiments et ouvrages p 8 Les risques pour la santé p 8

Plus en détail

Un deuxième arrêté modificatif, du 23 février 2012, complète ce dispositif et se substitue à l arrêté du 22 décembre 2009 qui est abrogé.

Un deuxième arrêté modificatif, du 23 février 2012, complète ce dispositif et se substitue à l arrêté du 22 décembre 2009 qui est abrogé. QUESTIONS-REPONSES L arrêté du 22 décembre 2009, définissant les modalités de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante est entré en vigueur à sa publication pour les obligations

Plus en détail

AORIF 22 novembre 2013 L Amiante dans tous ses états

AORIF 22 novembre 2013 L Amiante dans tous ses états AORIF 22 novembre 2013 L Amiante dans tous ses états MA Hardy-Kloeckner 2 rue Lord Byron - 75008 Paris www.habitat-territoires.com Quelques Généralités sur l amiante Présentation Amiante - AORIF - 22/11/2013

Plus en détail

Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de la fonction publique NOR : RDFF1503959C

Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de la fonction publique NOR : RDFF1503959C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de la fonction publique NOR : RDFF1503959C

Plus en détail

Dans le cadre de la mission décrit en tête de rapport, il n'a pas été repéré de matériaux et produits susceptibles de contenir de l'amiante.

Dans le cadre de la mission décrit en tête de rapport, il n'a pas été repéré de matériaux et produits susceptibles de contenir de l'amiante. Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti. Références réglementaires et normatives

Plus en détail

Rédacteur : Fédération des ascenseurs Date de Révision : 24 03 2014. Page 1/40

Rédacteur : Fédération des ascenseurs Date de Révision : 24 03 2014. Page 1/40 FÉDÉRATION DES ASCENSEURS LIVRET D'INFORMATION AMIANTE Rédacteur : Fédération des ascenseurs Date de Révision : 24 03 2014 Page 1/40 Préambule Ce livret est un guide élaboré par la Fédération des Ascenseurs

Plus en détail

Repérage de matériaux et produits contenant de l amiante

Repérage de matériaux et produits contenant de l amiante JOURNEE DE RENCONTRE Conférence PROTEC du 6 octobre 2010 Repérage de matériaux et produits contenant de l amiante Intervenant : M. Daniel BISSON Cabinet CDB 15, rue Ernest Renan 92130 ISSY LES MOULINEAUX

Plus en détail

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre?

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinée de la prévention AMIANTE Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinées de la prévention 2015 Programme Les conséquences pour la santé Quelques

Plus en détail

FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4)

FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4) AMIANTE N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 74 FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4) Durée de formation et recyclage

Plus en détail

1. Evolution des connaissances sur l amiante 2. L impact sur la santé 3. Quels sont les travaux d intervention en SS4? 4. Les situations de travail

1. Evolution des connaissances sur l amiante 2. L impact sur la santé 3. Quels sont les travaux d intervention en SS4? 4. Les situations de travail Groupe Régional Amiante V4- avril 2015 1. Evolution des connaissances sur l amiante 2. L impact sur la santé 3. Quels sont les travaux d intervention en SS4? 4. Les situations de travail concernées 5.

Plus en détail

Travaux et risque amiante Etes-vous prêt?

Travaux et risque amiante Etes-vous prêt? ENVIRONNEMENT Travaux et risque amiante Etes-vous prêt? n 2014-206 / 11-4 du 27/03/2014 Pour toute question : Service Environnement Frédéric WOLF 04 72 44 15 15 - fwolf@btp69.com www.btp-rhone.ffbatiment.fr

Plus en détail

Présentation du projet CARTO Amiante. Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP

Présentation du projet CARTO Amiante. Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP Présentation du projet CARTO Amiante Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP Objectifs du projet Objectif : Etablir une cartographie de l empoussièrement amiante des processus de travail courant

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL «AMIANTE ET FIBRES» Rapport d activité

GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL «AMIANTE ET FIBRES» Rapport d activité GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL «AMIANTE ET FIBRES» Rapport d activité 2008 2009 Avril 2010 1 2 Sommaire AVANT PROPOS... 5 TRAVAUX DU GTNAF... 7 SEANCES PLENIERES DU GTNAF... 7 SOUS GROUPE «VEILLE, SURVEILLANCE

Plus en détail

CEFASC ENVIRONNEMENT

CEFASC ENVIRONNEMENT CEFASC ENVIRONNEMENT Centre de formation amiante sous-section 3 certifié par CERTIBAT www.cefasc.eu Visitez notre blog : ledesamiantage.fr LES FORMATIONS Amiante sous-section 3 Amiante sous-section 4 Retrait

Plus en détail

Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS

Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS 1 - Rappel du cadre réglementaire - Les applications respectives du plan de prévention et de la coordination SPS - La désignation du CSPS - Les points

Plus en détail

Flash Info N 3. Le risque amiante

Flash Info N 3. Le risque amiante Page1 Flash Info N 3 Juillet 2014 Service Hygiène & Sécurité Le risque amiante Introduction Interdit en France depuis 1997, l'amiante reste présent dans de nombreux bâtiments et équipements. Cependant,

Plus en détail

Vous êtes propriétaire d un immeuble bâti, autre qu un immeuble d habitation. Que devez-vous faire?

Vous êtes propriétaire d un immeuble bâti, autre qu un immeuble d habitation. Que devez-vous faire? Vous êtes propriétaire d un immeuble bâti, autre qu un immeuble d habitation. Que devez-vous faire? 1. D une manière générale Vous devez fournir un repérage des matériaux et produits de la liste A et de

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment

Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 3 2009 Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 08/12/2009 PREAMBULE : Cette note

Plus en détail

Intervention sur matériaux amiantés

Intervention sur matériaux amiantés Intervention sur matériaux amiantés Donneurs d ordres et intervenants : tous concernés! 27/11/2014 En partenariat avec : 1 Au sommaire Amiante Où trouve-t-on de l amiante? Vincent WIART Quel impact sur

Plus en détail

LE RÉFLEXE AMIANTE GUIDE POUR LA PRISE EN COMPTE DU RISQUE AMIANTE DANS LES OPÉRATIONS DE MAINTENANCE. OCTOBRE 1998

LE RÉFLEXE AMIANTE GUIDE POUR LA PRISE EN COMPTE DU RISQUE AMIANTE DANS LES OPÉRATIONS DE MAINTENANCE. OCTOBRE 1998 Ministère de l équipement, des transports et du logement LE RÉFLEXE AMIANTE GUIDE POUR LA PRISE EN COMPTE DU RISQUE AMIANTE DANS LES OPÉRATIONS DE MAINTENANCE. OCTOBRE 1998 Centre d études sur les réseaux,

Plus en détail

Ce guide s ajoute à la série de 4 fiches portant sur des recommandations de prévention pour tous les travaux sur chaussée (cf. fiches 1, 2, 3 et 4).

Ce guide s ajoute à la série de 4 fiches portant sur des recommandations de prévention pour tous les travaux sur chaussée (cf. fiches 1, 2, 3 et 4). 1 GUIDE Investigations préalables aux travaux de rabotage, démolition, recyclage et réutilisation d enrobés bitumineux pour déterminer l'absence ou la présence d'amiante ou de HAP en forte teneur Ce guide

Plus en détail

Obligations du maître d ouvrage

Obligations du maître d ouvrage Obligations du maître d ouvrage Formation Amiante sous section 4 Amian nte sou us sectio on 4 mation Form OBLIGATIONS DU MAITRE D OUVRAGE Pour réaliser son projet le maître d ouvrage nomme : Un maître

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE Amiante et santé : prendre en compte les fibres courtes et les fibres fines

CONFERENCE DE PRESSE Amiante et santé : prendre en compte les fibres courtes et les fibres fines Dossier de presse CONFERENCE DE PRESSE Amiante et santé : prendre en compte les fibres courtes et les fibres fines Mardi 17 février 2009 10h30 11h30 Centre d Accueil de la Presse Etrangère Grand Palais

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL «AMIANTE ET FIBRES» Rapport d activité. Année 2010

GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL «AMIANTE ET FIBRES» Rapport d activité. Année 2010 GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL «AMIANTE ET FIBRES» Rapport d activité Année 2010 31 mars 2011 1 2 Sommaire AVANT PROPOS... 5 TRAVAUX DU GTNAF... 7 MINISTERE DE L'ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS

Plus en détail

RAPPORT de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante à intégrer au dossier technique amiante

RAPPORT de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante à intégrer au dossier technique amiante Agence Languedoc Roussillon Immeuble Optimum ZAC Blaise Pascal 451, rue Denis Papin 34000 MONTPELLIER 04 99 52 32 64 04 99 52 32 50 emmanuel.gouel@fr.bureauveritas.com TRESORIE GENERALE DE LA REGION LRO

Plus en détail

Remis contre accusé de réception : dernière page

Remis contre accusé de réception : dernière page ADE SARL A.D.Expertise 67 Avenue de la Paix - 28300 LEVES Tél : 02 37 36 00 76 Fax 02.37.21.45.77 e-mail : adexpertise@orange.fr ; www.adexpertises.fr Bergerie Nationale Centre d Enseignement Zootechnique

Plus en détail

Préambule. Précisions supplémentaires

Préambule. Précisions supplémentaires Préambule Les prescriptions de sécurité préconisées dans ces fiches ne concernent que les risques liés à la présence d amiante non friable. Elles visent uniquement les matériaux non dégradés dans lesquels

Plus en détail

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES Fiche pratique DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE - ordonnance n 2005-655 du 8 juin 2005 : mise en place du dossier de diagnostic technique - décret n 2006-1114

Plus en détail

La formation à la sécurité des salariés exposés à l amiante

La formation à la sécurité des salariés exposés à l amiante Extrait gratuit de la documentation Sécurité des chantiers du BTP - Guide illustré La formation à la sécurité La formation à la sécurité des salariés exposés à l amiante Référence Internet PSI.05.2.050

Plus en détail

IMPOSE L INSTAURATION D UN PROGRAMME DE GESTION EN CAS DE PRESENCE D AMIANTE SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

IMPOSE L INSTAURATION D UN PROGRAMME DE GESTION EN CAS DE PRESENCE D AMIANTE SUR LES LIEUX DE TRAVAIL 2007/03 La correspondance doit être adressée au Directeur général Vos références : / Nos références à rappeler : 451/AJ/DVDH/VL/MJ/FL Circulaire aux Sociétés de Logement de Service Public Annexes : 3 Charleroi,le

Plus en détail

ANSES Direction Financière et Technique 27-31 Avenue du Général Leclerc 94701 MAISONS ALFORT Cedex. À l attention de Monsieur GUERREAU

ANSES Direction Financière et Technique 27-31 Avenue du Général Leclerc 94701 MAISONS ALFORT Cedex. À l attention de Monsieur GUERREAU ANSES Direction Financière et Technique 27-31 Avenue du Général Leclerc 94701 MAISONS ALFORT Cedex À l attention de Monsieur GUERREAU D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E REPERAGE

Plus en détail

Repérage avant travaux / avant démolition

Repérage avant travaux / avant démolition Repérage avant travaux / avant démolition Mars 2013 MAITRE D OUVRAGE ET L AMIANTE EVALUATION INITIALE DES RISQUES LIES AU MATERIAUX CONTENANT DE L AMIANTE REPERAGE AVANT TRAVAUX (de rénovation, de réhabilitation

Plus en détail

LES NOUVEAUTES EN MATIERE DE REGLEMENTATION «AMIANTE» A PROPOS DES ARRETES DU 12, 14 ET 21 DECEMBRE 2012

LES NOUVEAUTES EN MATIERE DE REGLEMENTATION «AMIANTE» A PROPOS DES ARRETES DU 12, 14 ET 21 DECEMBRE 2012 LES NOUVEAUTES EN MATIERE DE REGLEMENTATION «AMIANTE» A PROPOS DES ARRETES DU 12, 14 ET 21 DECEMBRE 2012 DROIT IMMOBILIER Le 1 er janvier 2013 sont entrées en vigueur de nouvelles dispositions relatives

Plus en détail

L Amiante. Journée des CLHS 13 décembre 2010. Service Hygiène Sécurité. Service Hygiène et Sécurité Bureau 51-12, place du panthéon 75005 Paris

L Amiante. Journée des CLHS 13 décembre 2010. Service Hygiène Sécurité. Service Hygiène et Sécurité Bureau 51-12, place du panthéon 75005 Paris Service Hygiène Sécurité Affaire suivie par : Guy BONNET Abed MAKOUR Téléphone 01.44.07.80.51 Télécopie 01.44.07.75.19 Courriel rachysec@univ-paris1.fr L Amiante Journée des CLHS 13 décembre 2010 Introduction

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante 1 La prévention du risque amiante 1. Généralités 1.1 Qu est-ce que l amiante 1.2 Où trouve-t-on de l amiante 1.3 Histoire de l amiante 2.

Plus en détail

Veille Réglementaire VEILLE REGLEMENTAIRE. Réponse DAJ. Réponse DAJ. Nanoparticules. Nanoparticules

Veille Réglementaire VEILLE REGLEMENTAIRE. Réponse DAJ. Réponse DAJ. Nanoparticules. Nanoparticules 30 e rencontres du GP'Sup Université de Strasbourg 9 et 10 décembre 2010 Veille Réglementaire Janvier 2005 IHSESR - Présentation 1 VEILLE REGLEMENTAIRE Réponses DAJ Électricité Rayonnements optiques A

Plus en détail

Date du constat : 12 mai 2014 Donneur d ordre

Date du constat : 12 mai 2014 Donneur d ordre SERVICE DIAGNOSTICS ET AUDITS DU PATRIMOINE IMMOBILIER Centre de Strasbourg 4, rue du Parc - Oberhausbergen 67088 STRASBOURG Cedex CONSEIL GENERAL DU BAS RHIN PLACE DU QUARTIER BLANC 67000 STRASBOURG Inspecteur

Plus en détail

RISQUE CHIMIQUE - CMR

RISQUE CHIMIQUE - CMR Mise à jour le 26/03/2012 AXE n : 1 AMELIORER LA CONNAISSANCE EN SANTE TRAVAIL OBJECTIF n : 2 DEVELOPPER LES OUTILS DE CONNAISSANCE ET DE SUIVI ACTION n : 5 Améliorer la connaissance sur les expositions,

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves :

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale SERRURIERS MÉTALLIERS MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer

Plus en détail

LOT N 01 DÉSAMIANTAGE DU BÂTIMENT INDUSTRIEL

LOT N 01 DÉSAMIANTAGE DU BÂTIMENT INDUSTRIEL Melun Mars 2015 Page n 01-1 LOT N 01 DÉSAMIANTAGE DU BÂTIMENT INDUSTRIEL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESCRIPTION DES OUVRAGES TITREˆ ENDUITS HYDRAULIQUES INTERIEURS-EXTÉRIEURS Melun Mars

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante. dans la gestion des bâtiments

Guide de prévention du risque amiante. dans la gestion des bâtiments Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments SOMMAIRE GESTION COURANTE DU BATIMENT... 5 Dossier technique amiante (DTA)... 5 Contenu du DTA et de la fiche récapitulative... 6 Mise

Plus en détail

RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ

RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ Amiante page 22 Utiliser des échafaudages de pied 10068 - page 23 Monter et démonter des échafaudages de pied de type multidirectionnels 10085 - page 23 Monter et démonter des échafaudages

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1202 DU 16/08/2005

CIRCULAIRE N 1202 DU 16/08/2005 CIRCULAIRE N 1202 DU 16/08/2005 Objet : Gestion de la problématique amiante (asbeste) dans les bâtiments scolaires. A l'attention de(s) : Pour information : Mesdames et Messieurs les Directeurs des établissements

Plus en détail

Projet CARTO Amiante. Réunion AORIF- 25 novembre 2014 Dominique PAYEN (OPPBTP) Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP

Projet CARTO Amiante. Réunion AORIF- 25 novembre 2014 Dominique PAYEN (OPPBTP) Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP Projet CARTO Amiante Réunion AORIF- 25 novembre 2014 Dominique PAYEN (OPPBTP) Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP Cadrage du projet Résolution du Conseil du Comité National de l OPPBTP du 5 juin

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LA RÉNOVATION DE LOGEMENTS COMPORTANT DES SOLS AMIANTÉS

GUIDE PRATIQUE POUR LA RÉNOVATION DE LOGEMENTS COMPORTANT DES SOLS AMIANTÉS GUIDE PRATIQUE POUR LA RÉNOVATION DE LOGEMENTS COMPORTANT DES SOLS AMIANTÉS Quel choix pour la rénovation des sols amiantés? Déposer les revêtements existants ou les neutraliser avant repose des nouveaux?

Plus en détail

FICHE 3. Recommandations de prévention pour des opérations de démolition de chaussées par des techniques autres que le rabotage

FICHE 3. Recommandations de prévention pour des opérations de démolition de chaussées par des techniques autres que le rabotage 1 FICHE 3 Recommandations de prévention pour des opérations de démolition de chaussées par des techniques autres que le rabotage Ce document fait partie d une série de 4 fiches ayant pour but d établir

Plus en détail

GUIDE des Actions préventives

GUIDE des Actions préventives Fast Fichier Actualisé des Situations de Travail GUIDE des Actions préventives Publication du Groupement National des Médecins du Travail BTP 6, rue La Pérouse 75784 Paris cedex 16 Tél. 01 71 75 96 18

Plus en détail

NOR : TRAT1311107C. (Texte non paru au journal officiel) La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie à

NOR : TRAT1311107C. (Texte non paru au journal officiel) La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie à RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer Mission d'appui du réseau routier national ITM

Plus en détail

MÉMO SANTÉ MATÉRIAUX AMIANTÉS MAÇONS CARRELEURS. travaillant seul. Artisan

MÉMO SANTÉ MATÉRIAUX AMIANTÉS MAÇONS CARRELEURS. travaillant seul. Artisan MÉMO SANTÉ Artisan travaillant seul MAÇONS CARRELEURS MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer de la

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------- EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL -------------

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------- EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Département : ILLE ET VILAINE Commune : CESSON-SEVIGNE Section : BC Feuille : 000 BC 01 Échelle d'origine : 1/1000 Échelle d'édition : 1/1000 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------- EXTRAIT

Plus en détail

NOS SOLUTIONS DE RECOUVREMENT DES SOLS AMIANTÉS

NOS SOLUTIONS DE RECOUVREMENT DES SOLS AMIANTÉS NOS SOLUTIONS DE RECOUVREMENT DES SOLS AMIANTÉS gerflor.fr POUR POSE EN SOUS-SECTION 4 a 2 Sommaire Les enjeux...page 4 Les responsabilités...page 4 La réalité...page 5 Nos solutions...page 6 Les avantages

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail