14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive"

Transcription

1 5éme Journées Aurassiennes de Pneumo-phtisiologie Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009 Définition de la BPCO Maladie respiratoire chronique définie par une obstruction permanente et progressive des voies aériennes. La cause la plus fréquente est le tabagisme. Cette obstruction est causée par l association association, variable selon les patients, d une diminution du calibre des bronchioles du fait de modifications anatomiques (remodelage) et d une destruction des alvéoles pulmonaires (emphysème). Il s y associe une réponse inflammatoire pulmonaire anormale B.Ziane CHU d Oran à des toxiques inhalés (tabac, polluants) Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive Des Recommandations Maladie d apparition progressive que l on peut: traiter et prévenir Limitation des débits périphériques non complètement réversible Réponse inflammatoire liée aux particules nocives :tabac Répercussions systémiques GOLD 2004 SPLF 2004 Facteurs de risque Mortalité COPD BIOMASS Pathologies coronariennes Maladies neuro-vasculaires Pathologies coronariennes Maladies neuro-vasculaires Pneumonies BPCO Diarrhées Pneumonies Pathologies néonatales Cancer du poumon BPCO Accidents de la route Tuberculose Tuberculose Rougeole Cancer de l estomac

2 Interrogatoire Exposition à des facteurs de risque Antécédents médicaux P/F Évolution des symptômes Exacerbations et hospitalisations antérieures Comorbidités Traitements Impact sur la qualité de vie, activités. Support familial et social Possibilité de réduire l exposition aux facteurs de risque surtout tabac Diagnostic BPCO SYMPTOMES toux expectoration dyspnée SPIROMETRIE EXPOSITION A DES FACTEURS DE RISQUE tabac professionnels Pollution atmos/domes Diagnostic BPCO : confirmer avec spirométrie Mesurer CVF VEMS Calculer VEMS/CVF Expression des résultats en % Normes :sexe, age,taille Asthme Cardiopathie Tuberculose Diagnostics à évoquer Dilatations de bronches Bronchiolite oblitérative Pan bronchiolite diffuse Classification de la sévérité de BPCO LES NOUVEAUTÉS DE GOLD I : léger : VEMS/CVF < 70 % ; VEMS 80 % de la valeur théorique II : modéré : VEMS/CVF < 70 % ; 50% VEMS < 80 % de la valeur théorique III : sévère : VEMS/CVF < 70 % ; 30% VEMS < 50 % de la valeur théorique IV : très sévère : VEMS/CVF < 70 % VEMS < 30 % de la valeur théorique Ou VEMS < 50 % de la valeur théorique et IRC Classification de la sévérité basée sur le volume expiratoire maximal seconde (VEMS) post bronchodilatateur Facteurs de risque: reconnaissance de la pollution industrielle et domestique comme facteur de risque au même titre que le tabagisme. Définition: le caractère incomplètement réversible de l obstruction et la reconnaissance de l inflammation bronchique. Thérapeutique: corticothérapie inhalée dans le traitement de fond des formes symptomatiques sévères, corticothérapie systémique en cas d exacerbation. Recommandations ATS/ERS

3 Objectifs de la prise en charge Soulager les symptômes Prévenir la progression de la maladie Améliorer la tolérance a l exercice Améliorer la santé et la qualité de vie Prévenir et traiter las complications Prévenir et traiter les exacerbations Réduire la mortalité I: Mild Therapy at Each Stage of COPD II: Moderate III: Severe FEV 1 /FVC < 70% FEV 1 /FVC < 70% FEV 1 /FVC < 70% 30% < FEV 1 < 50% predicted FEV 1 > 80% 50% < FEV 1 < 80% predicted d predicted failure IV: Very Severe FEV 1 /FVC < 70% FEV 1 < 30% predicted or FEV 1 < 50% predicted plus chronic respiratory failure Active reduction of risk factor(s); influenza vaccination Add short-acting bronchodilator (when needed) Add regular treatment with one or more long-acting bronchodilators (when needed); Add rehabilitation Add inhaled glucocorticosteroids if repeated exacerbations Add long term oxygen if chronic respiratory failure. Consider surgical treatments Stratégie thérapeutique Conduite du traitement de la BPCO à l état stable selon le stade de sévérité Stade I Stade II Stade III Stade IV Eviction de facteurs de risques, vaccination antigrippale, bronchodilatateurs de courte durée d action. Bronchodilatateurs de longue durée d action Réhabilitation ti Corticoïdes inhalés si exacerbations itératives Surveiller Facteurs de risque Évolution et complications Traitements exacerbations OLD si trouble de L hématose Envisager chirurgie si Emphysème (NETT) Réduire les facteurs de risque Agir sur l ensemble des facteurs de risque: tabac, professionnels, pollution pour prévenir et stopper la progression de la maladie Arrêt du tabac seule intervention Comorbidités respiratoires Cancer bronchique SAS HTAP Exploration Radio +/- TDM, endoscopie Questionnaire, EPG, EPSG Comorbidités et BPCO Comorbidités Extrarespiratoires Dénutrition * Excès pondéral Dysfonctionnement musculaire ECG, échographie Cardiovasculaire * Exploration Poids, IMC (évolution ++) Quadriceps, exercice PA, ECG, échographie Efficace, coût- efficace Dépression * Syndrome métabolique * Questionnaire Tour de taille, biologie Pour réduire le risque de développer la maladie et stopper la progression Ostéoporose * Anémie RGO * Ostéodensitométrie NFS RGO * Interrogatoire +/- fibroscopie, ph-métrie Altérations cognitives * (?) Questionnaire 3

4 Que peut-on attendre du traitement pharmacologique dans la BPCO? Traitement pharmacologique:bronchodilatateurs Aide au sevrage tabagique Bronchodilatateurs bêta2 agonistes, anticholinergiques et méthylxanthines Corticoïdes inhalés et par voie générale Associations de corticoïdes et bêta2 agonistes longue durée Vaccins Mucolytiques Compléments nutritionnels et stéroïdes anabolisants Alpha1 antitrypsine Antibiotiques Oxygénothérapie Traitements de la dépression Traitements de l ostéoporose Bronchodilatateurs traitement utilisés à la demande ou régulierement pour réduire les symptomes et les exacerbations Principaux bronchodilateurs : ß 2 -agonists, anticholinergiques, et methylxanthines seuls ou en association. Traitement avec bronchodilateurs longue durée d action >>>courte durée d action. Les corticoïdes Traitements non pharmacologiques La corticothérapie inhalée ou orale est beaucoup moins efficace dans la BPCO que dans l asthme. Seules les associations fixes avec un bronchodilatateur ont obtenu une AMM avec une indication plus restrictive que dans l asthme. Vu le manque de preuve sur le bénéfice et le large éventail de preuve sur les effets indésirables, le traitement oral par corticoïdes à long terme n est pas recommandé. Réhabilitation: Tous les malades BPCO doivent bénéficier d un programme de réentrainement Avec prise en compte de la tolérance à l exercice,symptomes(dyspnée et fatigue) Au minimum: entrainement à l exercice, nutrition, éducation Oxygène: administration > 15 heures /J ameliore la survie Vaccins Exacerbation: Comment définir? Vaccin antigrippal. Vaccin Pneumococcique polysaccharide recommendé pour BPCO agés de 65 ans et plus et pour les plus jeunes si VEMS< 40%. Majoration des symptômes respiratoires au-delà des variations quotidiennes (en pratique, d une durée 48h ou justifiant une modification thérapeutique) Critères: augmentation de la dyspnée, de la toux, du volume de l expectoration ou modification de l expectoration (aspect purulent). 4

5 Prise en charge de l éxacerbation Quels sont les facteurs pronostiques de mortalité chez les patients atteints de BPCO? Evaluer sévérité Gazométrie Radiographie thorax ECG Bronchodilateurs inhalés ß 2 -agonists inhalés avec ou sans anticholinergiques) et Corticoides oraux VNI Le score composite BODE (valeur de 0 à 10) apparaît actuellement comme le meilleur facteur prédictif de la survie Quand hospitaliser? Symptômes sévères (dyspnée) BPCO sévère à l état stable Cyanose, œdème Non réponse au traitement initial Co morbidités Exacerbations fréquentes Arythmie Sujet âgé Insuffisance prise en charge à domicile Conclusions Charge de la BPCO Maladie que l on peut traiter et prévenir Programme GOLD permet: Stratégie d identification Stratégie thérapeutique CONCLUSION Lutter contre Tabagisme actif ou passif Dépister le trouble ventilatoire obstructif. Combattre la dyspnée par les broncho-dilatateurs en privilégiant la voie inhalée Lutter contre les Infections des voies aérienne Lutter contre la Pollution et l effet biomasse Débuter un programme de réhabilitation respiratoire 5

6 6

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO)

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Dr Brès 09 octobre 2013 jacques.bres@chi-eureseine.fr 1 Plan Définitions, épidémiologie Causes Obstruction bronchique Clinique Examens complémentaires

Plus en détail

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009 Plan Les BPCO Cours du 23/11/2009 Diagnostic positif et différentiel Epidémiologie Prise en charge à l état stable Prise en charge en urgence Les traitements "préventifs " Place de la chirurgie dans le

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Définitions IRC-IRA. Physiopathologie IRC. Définitions. Physiopathologie. Evolution. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière

Définitions IRC-IRA. Physiopathologie IRC. Définitions. Physiopathologie. Evolution. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Définitions IRC-IRA Capacité de gérontologie Cours du 6 fevrier 2007 E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Insuffisance respiratoire chronique(irc): incapacité du système respiratoire à assurer l oxygénation

Plus en détail

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Société Française de Médecine du travail La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Ce qu est la BPCO Une maladie chronique inflammatoire des bronches due au tabac mais aussi à certaines expositions

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Capacité de gérontologie Cours du 2 février 2011 Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique(irc):

Plus en détail

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Définitions Définitions Bronchite chronique Toux + expectoration 3 mois/an 2 ans Emphysème

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR Un article de synthèse paru dans les Folia de septembre 2000 sur le traitement médicamenteux de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) attirait

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 décembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 décembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 décembre 2010 ONBREZ BREEZHALER 150 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule Boîte de 10 gélules avec inhalateur (CIP : 399 821-7) Boîte de 30 gélules avec inhalateur

Plus en détail

Bronchopneumopathies Chroniques Obstructives BPCO االلتهاب القصبي االنسداد ي المزمن

Bronchopneumopathies Chroniques Obstructives BPCO االلتهاب القصبي االنسداد ي المزمن Bronchopneumopathies Chroniques Obstructives BPCO االلتهاب القصبي االنسداد ي المزمن M. El Biaze Unité de sommeil CHU Hassan 2 Fès www.facebook.com/elbiazem INTRODCUTION DEFINITION Selon le GOLD (Global

Plus en détail

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient La BPCO L éducation thérapeutique du patient Expérience du service des Maladies Respiratoires CHU de Nancy Brabois Mmes Annick Louis et Evelyne Arias 1 Mise en place et organisation de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite

Actualités dans la prise en charge de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Actualités dans la prise en charge de la BPCO Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Rappels épidémiologiques 5 10% de la population adulte 3,5 milliards d euros/an

Plus en détail

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Dr SELMANI La Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) constitue un problème de santé publique majeur par le nombre de personnes touchées, le handicap

Plus en détail

Séminaire BPCO. Les médicaments du traitement de fond. Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé

Séminaire BPCO. Les médicaments du traitement de fond. Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé Séminaire BPCO Les médicaments du traitement de fond Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé 1 Mes liens d intérêt Spécialiste en médecine générale, je déclare n avoir aucun lien,

Plus en détail

BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON

BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON Plan de cours 1-Etiologie... 2 1.1-Terrain :... 2 1.2-Caractère saisonnier :... 2 1.3-Agents en cause :... 2 2-Pathogénie... 2 2.1-Mode de transmission... 2 2.2-Agression

Plus en détail

Au niveau mondial, l asthme, tous pays confondus, frappe 5% de la population.

Au niveau mondial, l asthme, tous pays confondus, frappe 5% de la population. Université de Batna Faculté de médecine de Batna Cours de 4 ème Année Module de Pneumologie www.aurespneumo.com Dr Djenfi - 2012 I. Définition : L asthme est un désordre inflammatoire chronique des voies

Plus en détail

Sommaire! BPCO! Spirométrie miniaturisée PiKo-6!

Sommaire! BPCO! Spirométrie miniaturisée PiKo-6! BPCO! Définition! Chiffres! Évolution! Diagnostic! Mesure du souffle! Prévention, prise en charge! Dépistage! Sommaire! Spirométrie miniaturisée PiKo-6! BPCO! Définition! Maladie chronique, lentement progressive!

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge

Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge Insuffisance respiratoire chronique et nutrition : enjeux nutritionnels et prise en charge Dr Monelle BERTRAND CHU Toulouse Unité Transversale de Nutrition Clinique Dr Daniel BAJON Clinique de Saint Orens

Plus en détail

Cas clinique N 1: Prise en charge d une dyspnée sifflante

Cas clinique N 1: Prise en charge d une dyspnée sifflante 15 février 2013 Cas clinique N 1: Prise en charge d une dyspnée sifflante Experts: Drs Stéphanie Bethembos et Rémi Gauthier et Mr Bruno Pierre, kiné coordinateur de Respicard Formateur: Dr Patrice Demailly

Plus en détail

BPCO: 2è partie. Etre sûr du diagnostic. Enseignement thérapeutique. Réhabilitation respiratoire: quand? comment? pour qui?

BPCO: 2è partie. Etre sûr du diagnostic. Enseignement thérapeutique. Réhabilitation respiratoire: quand? comment? pour qui? BPCO: 2è partie Idées à discuter Etre sûr du diagnostic Prof. JP Janssens Service de Pneumologie, HUG Jean-Paul.Janssens@hcuge.ch J h Quelques cas cliniques Enseignement thérapeutique Réhabilitation respiratoire:

Plus en détail

www.stop-copd.ch Avec le précieux soutien de

www.stop-copd.ch Avec le précieux soutien de www.stop-copd.ch Avec le précieux soutien de Un projet de Testez VOTRE RISQUE DE BPCO AVANT DE PERDRE LE SOUFFLE. Apprenez l essentiel sur cette affection pulmonaire incurable qu est la bpco. Editorial

Plus en détail

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Poumon Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le poumon normal Lobes droits (3) et gauches (2) Bronches souches, divisions Bronchioles, alvéoles

Plus en détail

Bronchopneumopathie chronique obstructive

Bronchopneumopathie chronique obstructive Guide du parcours de soins Titre BO GUIDE DU PARCOURS DE SOINS Bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 Guide téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre GUIDE DU PARCOURS DE SOINS. Bronchopneumopathie chronique obstructive

Guide du parcours de soins Titre GUIDE DU PARCOURS DE SOINS. Bronchopneumopathie chronique obstructive Guide du parcours de soins Titre GUIDE DU PARCOURS DE SOINS Bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 Guide téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 L asthme en 2008 Les faits importants Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 Gérard Peiffer Pneumologue-Allergologue CHR Metz Epidémiologie de l asthme en France

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme

Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme Patho Med Cours 5 Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme BPCO: B: Broncho ( Bronche) P: Pneumopathie C: Chronique O: Obstructive Asthme Maladies avec des spasmes bronchiques Maladies avec des spasmes

Plus en détail

LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL

LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL Dr Dominique Faucon Maître de conférences des Universités Praticien Hospitalier Service de Médecine du Travail Hôpital Nord CHU de Saint Etienne 42 055 Saint Etienne

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

BPCO. Prise en Charge De la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive Guide pratique à l usage du praticien

BPCO. Prise en Charge De la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive Guide pratique à l usage du praticien BPCO Prise en Charge De la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive Guide pratique à l usage du praticien 2 e Edition 2012 Éditions le Fascicule de la Santé Bâtiment D N 1 bis, Cité des 95 logements,

Plus en détail

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?...

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?... 4 N Le magazine de votre souffle Comment les poumons partent-ils (2,3) en fumée?... p3 bpco Prise en charge de quoi s agit-il exactement? (2)...... p 4 BPCO et poids : une relation étroite (4,5,6,7)...

Plus en détail

Un médecin généraliste voit en moyenne 2 ou BPCO, le rôle du généraliste. Expliquer la courbe de Fletcher en consultation.

Un médecin généraliste voit en moyenne 2 ou BPCO, le rôle du généraliste. Expliquer la courbe de Fletcher en consultation. prise en charge TOUS DROITS RESERVES - LE CONCOURS MEDICAL BPCO, le rôle du généraliste Expliquer la courbe de Fletcher en consultation Le médecin généraliste est en première ligne pour repérer une BPCO,

Plus en détail

Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO?

Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO? Quelle place pour les bronchodilatateurs de longue action dans le traitement de la BPCO? Mise à jour mai 2009 Trois bronchodilatateurs inhalés de longue durée d'action (LA) sont disponibles en France dans

Plus en détail

La rééducation dans la BPCO

La rééducation dans la BPCO DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Pathologie respiratoire Rennes: 2009 Coordonnateurs : Pr R Brissot, Pr O. Remy-Neris, Pr F Boyer, Pr B Desrues,

Plus en détail

Quand et à quels patients proposer une ventilation à domicile au long. Constat de terrain : nombre de patients appareillés depuis 1993

Quand et à quels patients proposer une ventilation à domicile au long. Constat de terrain : nombre de patients appareillés depuis 1993 DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 2 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 2 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 2 novembre 2005 SPIRIVA 18 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule Boîte de 3 plaquettes thermoformées de 10 gélules avec inhalateur (CIP: 368

Plus en détail

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA Maladies respiratoires chroniques en milieu de travail : quels enjeux, quelles actions? Le vendredi 22 avril 2011 à 9h30 à l Observatoire régional de la santé

Plus en détail

Nouveautés dans Asthme & MPOC

Nouveautés dans Asthme & MPOC Nouveautés dans Asthme & MPOC Dr Gilles Côté Pneumologue CSSSGatineau Pavillon de Hull 31 Janvier 2014 Conflit d intérêt Aucun 2 1 Objectifs A la fin de cette capsule, le participant pourra identifier

Plus en détail

Dossier 1 BPCO. Elle est très limitée dans ses activités quotidiennes en raison d une dyspnée d effort (à la marche sur terrain plat).

Dossier 1 BPCO. Elle est très limitée dans ses activités quotidiennes en raison d une dyspnée d effort (à la marche sur terrain plat). Dossier 1 BPCO Une femme de 68 ans consulte en urgence pour une dyspnée d aggravation progressive depuis 15 jours. Elle est suivie depuis de nombreuses années pour une BPCO (stade III de la classification

Plus en détail

Sommaire. Première partie Évaluation du patient candidat à la réhabilitation respiratoire. Chapitre I Bases physiopathologiques

Sommaire. Première partie Évaluation du patient candidat à la réhabilitation respiratoire. Chapitre I Bases physiopathologiques Préface............................................................................................................................... 17 Introduction.....................................................................................................................

Plus en détail

BPCO. EPU du 15/09/2004

BPCO. EPU du 15/09/2004 La BPCO EPU du 15/09/2004 Définition La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique qui est lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

Programme de formation de base en MPOC

Programme de formation de base en MPOC Programme de formation de base en MPOC et spécifiques Développé en 2009 Valérie Chabot, inhalothérapeute, conseillère aux programmes, RQAM Patricia Côté, inf., M. A., directrice générale adjointe, RQAM

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Le Groupe LOURMEL soutient la FFAAIR Depuis sa création en 1953, notre groupe assure la protection sociale du secteur des industries graphiques. En complément de nos

Plus en détail

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Particularités physiologiques du NRS Plus grande facilité

Plus en détail

N 73 ADDICTION AU TABAC

N 73 ADDICTION AU TABAC N 73 ADDICTION AU TABAC 1. Combien y a-t-il de fumeurs en France? (QRU) a. 20 millions de personnes b. 15 millions de personnes c. 10 millions de personnes d. 5 millions de personnes e. 7 millions de personnes

Plus en détail

recommandations pour les médecins de famille

recommandations pour les médecins de famille BPCO: recommandations pour les médecins de famille BPCO: recommandations pour les médecins de famille Dr. med. Werner Karrer, Prof. Dr. med. Jörg D. Leuppi Les médecins de famille jouent un rôle central

Plus en détail

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 SOMMAIRE 1. Epidémiologie 1. Incidence du cancer bronchique 2. Mortalité liée au cancer bronchique 3. Facteurs de risque

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 CHRONIQUE GRAVE DE L ADULTE SECONDAIRE

Plus en détail

Critères cliniques d évaluation d un traitement pharmacologique de la BPCO

Critères cliniques d évaluation d un traitement pharmacologique de la BPCO Critères cliniques d évaluation d un traitement pharmacologique de la BPCO Inflammation, Stress oxydant, protéases Destruction / réparation Remodelage Obstruction bronchique Distension Echanges gazeux

Plus en détail

BPCO professionnelles

BPCO professionnelles J. Ameille Jacques.ameille@rpc.aphp.fr AP-HP, Unité de pathologie professionnelle, Hôpital Raymond Poincaré, 92380 Garches Université de Versailles-Saint Quentin en Yvelines Définition Maladie chronique,

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme,

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme, Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

Asthme et BPCO. Recommandations et listes des médicaments

Asthme et BPCO. Recommandations et listes des médicaments Asthme et BPCO Recommandations et listes des médicaments Sommaire Sommaire 1 Introduction 3 1 e Partie Asthme 5 I. Asthme: recommandation 6 1. Posez le diagnostic 6 2. Choisissez le traitement chronique

Plus en détail

LE SYNDROME DES PETITES VOIES AERIENNES (S.P.V.A)

LE SYNDROME DES PETITES VOIES AERIENNES (S.P.V.A) LE SYDROME DES PETITES VOIES AERIEES (S.P.V.A) Dr Dominique Faucon Maître de Conférences des Universités Praticien Hospitalier Service de Médecine du Travail Hôpital ord CHU de Saint Etienne 42 055 Saint

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Toux chronique de l enfant

Toux chronique de l enfant Toux chronique de l enfant «Les 10 questions indispensables» F.Amsallem Définition «Toux > 4 à 6 semaines ou Episodes de toux > 2 mois / an» En pratique toute toux > 3 semaines doit être explorée Principales

Plus en détail

ASTHME du SUJET AGE. Capacité de Gérontologie - Année 2011/2012 - Pr Vincent Jounieaux

ASTHME du SUJET AGE. Capacité de Gérontologie - Année 2011/2012 - Pr Vincent Jounieaux ASTHME du SUJET AGE GENERALITES Deux tableaux : asthme ancien vieilli, asthme d apparition d tardive (souvent sous- diagnostiqué). EPIDEMIOLOGIE 1/ Prévalence : Plusieurs études épidémiologiques américaines

Plus en détail

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Journée nationale de rééducation fonctionnelle Tlemcen le 22-23/09/2012 Faculté de médecine Tlemcen Pr M. Benmansour BPCO «Broncho

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE Année 2013 THÈSE n POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR DESROZIERS Marie Née le 16 aout 1984 à Clichy Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite

Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Place de l EFR dans le traitement de l asthme et de la BPCO Dr Vincent BOISSERIE-LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Préambule Démarche médicale Poser le diagnostic Établir et adapter

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. Campagne de sensibilisation à la BPCO

CONFÉRENCE DE PRESSE. Campagne de sensibilisation à la BPCO CONFÉRENCE DE PRESSE Campagne de sensibilisation à la BPCO Sion, jeudi 18 novembre 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 18 NOVEMBRE 2010 Ensemble contre la BPCO : des partenaires valaisans unissent leur force

Plus en détail

Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique

Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique Chantal Karila Hôpital Necker Enfants malades, Paris CP 2 A - 2009 Dyspnée d effort Symptôme fréquent, qui peut prendre différentes expressions Une

Plus en détail

Qu est-ce que l hyperréactivité bronchique? Quelle importance pour le clinicien?

Qu est-ce que l hyperréactivité bronchique? Quelle importance pour le clinicien? Qu est-ce que l hyperréactivité bronchique? Quelle importance pour le clinicien? Prof. Jean-William Fitting Colloque du 6 février 2014 Service de pneumologie Centre Hospitalier Universitaire Vaudois Lausanne,

Plus en détail

L ASTHME BRONCHIQUE. 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie. I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie

L ASTHME BRONCHIQUE. 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie. I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie L ASTHME BRONCHIQUE I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie A)L'inflammation bronchique B)Le bronchospasme C)L'hyperréactivité bronchique IV)Manifestations cliniques

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS DESCARTES Faculté de médecine PARIS DESCARTES. Année : 2012 n : THÈSE pour le. DOCTORAT en MÉDECINE DIPLÔME d ÉTAT.

UNIVERSITE PARIS DESCARTES Faculté de médecine PARIS DESCARTES. Année : 2012 n : THÈSE pour le. DOCTORAT en MÉDECINE DIPLÔME d ÉTAT. UNIVERSITE PARIS DESCARTES Faculté de médecine PARIS DESCARTES Année : 2012 n : THÈSE pour le DOCTORAT en MÉDECINE DIPLÔME d ÉTAT par Mr MORIN Clément Né le 8 mars 1985 à Chartres (28) présentée et soutenue

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT

TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT Docteur Isabelle Gibertini USP Hôpital Clocheville CHU TOURS FMC Pédiatrie Clocheville Tours Espace Malraux 25 octobre 2012 Définition p Pas consensuelle p Durée > 3 semaines

Plus en détail

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Définition La définition scientifique de la BPCO est la suivante : «maladie chronique et lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

Asthme de l adulte. modalités de suivi

Asthme de l adulte. modalités de suivi Asthme de l adulte modalités de suivi F. GORMAND, PH CHU -LYON Prévalence de l asthme 7 à 10 % de la population adulte 3 à 6 % de la population âgée de plus de 60 ans. Elle est en augmentation dans le

Plus en détail

Sally E Wenzel. Asthma phenotypes: the evolution from clinical to molecular approaches Nature Medicine 2012;18:716 725

Sally E Wenzel. Asthma phenotypes: the evolution from clinical to molecular approaches Nature Medicine 2012;18:716 725 Pr Ali Ben Kheder Astra Zeneca Mars 2014 Sally E Wenzel. Asthma phenotypes: the evolution from clinical to molecular approaches Nature Medicine 2012;18:716 725 GINA TTT APCI ASTHME NON CONTRÔLE! A QUI

Plus en détail

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Conférence du 11 janvier 2006 avec : - Dr Michel RUDELIN, pédiatre en cabinet libéral et attaché au CHRO, - Christophe MILLET, kinésithérapeute en service pédiatrie au CHRO,

Plus en détail

Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014

Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014 Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014 Introduction Le cancer du sein est une maladie multifactorielle La susceptibilité génétique

Plus en détail

Interprétation des explorations fonctionnelles respiratoires

Interprétation des explorations fonctionnelles respiratoires curriculum Interprétation des explorations fonctionnelles respiratoires Antoine Pasche, Jean-William Fitting Service de pneumologie, département de médecine, CHUV, Lausanne Quintessence P La spirométrie,

Plus en détail

Item 205 : BPCO. Evolution : _ exacerbations_ insuffisance respiratoire chronique_ insuffisance cardiaque droite

Item 205 : BPCO. Evolution : _ exacerbations_ insuffisance respiratoire chronique_ insuffisance cardiaque droite Item 205 : BPCO Physiopathologie : Def :Obstruction permanente-progressive des voies aériennes TVO_ double composante : - Atteinte des petites voies aériennes : inflammation et remodelage - Atteinte du

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Recommandations : Nutrition en oncogériatrie. Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice

Recommandations : Nutrition en oncogériatrie. Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice Recommandations : Nutrition en oncogériatrie Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice Sommaire Prérequis Objectifs de base et spécifiques du soin nutritionnel Recommandations

Plus en détail

LA BRONCHITE A EOSINOPHILES

LA BRONCHITE A EOSINOPHILES LA BRONCHITE A EOSINOPHILES Frédéric de BLAY Unité de pneumologie,d allergologie et de pathologie respiratoire de l environnement Pôle de pathologie thoracique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Définition

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

CHIRURGIE DE L EMPHYSL

CHIRURGIE DE L EMPHYSL CHIRURGIE DE L EMPHYSL EMPHYSÈMEME Bulle géante g sur «poumon sain» bullectomie Emphysème me bulleux compressif résection-capitonnagescapitonnages Emphysème me non bulleux distendu réduction de volume

Plus en détail

DOSSIER - BRONCHIOLITE AIGUË DU NOURISSON

DOSSIER - BRONCHIOLITE AIGUË DU NOURISSON Décembre 2008 ; N 20 DOSSIER - BRONCHIOLITE AIGUË DU NOURISSON Pr. M. Fayon. ARTICLE COMMENTE Hermes A et al. Irinotecan plus carboplatin versus oral etoposide plus carboplatin in extensive smallcell lung

Plus en détail

Guide Pratique du Souffle

Guide Pratique du Souffle Programme d information sur les maladies respiratoires chroniques : asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)... Guide Pratique du Souffle Ce guide appartient à : Nom :......... Prénom

Plus en détail

Toux persistante. Classification selon durée. Mécanisme de la toux. Toux aiguë: étiologie. Toux sub-aiguë: étiologie. Toux chronique: étiologie

Toux persistante. Classification selon durée. Mécanisme de la toux. Toux aiguë: étiologie. Toux sub-aiguë: étiologie. Toux chronique: étiologie Classification selon durée Toux persistante 6 novembre 2008 Dr Jean-Paul Ketterer Pneumologue FMH La Chaux-de-Fonds Toux aiguë < 3 semaines Toux sub-aiguë 3 à 8 semaines Toux chronique > 8 semaines Mécanisme

Plus en détail

Le continuum de soins en activité physique et en réadaptation respiratoire

Le continuum de soins en activité physique et en réadaptation respiratoire Le continuum de soins en activité physique et en réadaptation respiratoire Chantal Girard Physiothérapeute IUCPQ Conflits d intérêt Aucun conflits d intérêt en lien avec la présentation. Objectifs Rappeler

Plus en détail

Pham Thi Thuy Duong PD.PhD. Nguyen Thi Van

Pham Thi Thuy Duong PD.PhD. Nguyen Thi Van RECHERCHE DE L EFFICACITE DU SYMBICORT SMART DANS LE TRAITEMENT DE LA CRISE ET LE TRAITEMENT DE FOND DE L ASTHME Pham Thi Thuy Duong PD.PhD. Nguyen Thi Van introduction Base théorique et base en réalité

Plus en détail

Couverture. Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012)

Couverture. Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012) Couverture Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012) BPCO : Problématique 1 Un enjeu de santé publique : contexte épidémiologique

Plus en détail

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic LA BPCO Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic BPCO : définition Maladie «soignable» et que l on peut prévenir Limitation des débits bronchiques non complètement réversible

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention www.ffaair.org www.chepe.fr 148, bld Yves Farge - 69190 Saint-Fons Tél.: (33) 4 78 70 92 86 - Fax: (33) 4 78 70 92 35 e-mail : chepe@chepe.fr 2013 - CHEPE / Carole production

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ 13 OCTOBRE 2015 Dr Karine Callé Sibierski CHP de L Europe CSO Idf Ouest plan 2 Objectifs de la prise en charge médicale Les étapes de la prise en charge Focus sur

Plus en détail

Item 184 Asthme Collège des Enseignants de Pneumologie 2015

Item 184 Asthme Collège des Enseignants de Pneumologie 2015 Item 184 Asthme Figure 1 : Physiopathologie de l asthme Figure 2 : Courbe debit-volume typique de TVO significativement réversible. Après broncho-dilatateurs (BD), le VEMS gagne 500 ml soit 14%. Tableau

Plus en détail

Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon

Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon BPCO Dr Larrousse Cabinet de Pneumologie 23 Bd de Strasbourg Toulon BPCO: où en êtes-vous? l Définition? l Epidemio? l Diagnostic? l Traitement? Définition* Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive Maladie

Plus en détail

Interprétation des EFR

Interprétation des EFR Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Réadaptation dans les pathologies cardio-vasculaires et respiratoires Interprétation des EFR Gaëtan Deslée Service de

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Dr GONTHIER LE PNEUMOTHORAX Classification en fonction des principales étiologies Pneumothorax spontanés Pneumothorax traumatiques Pneumothorax

Plus en détail

Recommandations de la SPLF pour la prise en charge de la BPCO. Mise à jour Thème : Traitement pharmacologique à l état stable

Recommandations de la SPLF pour la prise en charge de la BPCO. Mise à jour Thème : Traitement pharmacologique à l état stable Recommandations de la SPLF pour la prise en charge de la BPCO Mise à jour 2008-2008 Thème : Traitement pharmacologique à l état stable Que peut-on attendre du traitement pharmacologique dans la BPCO? (1)

Plus en détail

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur)

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) La fièvre Définitions Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) Température rectale> 38 Définitions Fièvre aiguë: Depuis moins de

Plus en détail

AGE PULMONAIRE BPCO TABAC. Dr Robert Christian Tabacologue C.H.Carpentras

AGE PULMONAIRE BPCO TABAC. Dr Robert Christian Tabacologue C.H.Carpentras AGE PULMONAIRE BPCO et TABAC Dr Robert Christian Tabacologue C.H.Carpentras Parmi les nombreuses maladies liées au tabagisme penchons nous BOUCHE & PHARYNX CERVEAU sur Cancers COEUR coronaropathie OESOPHAGE

Plus en détail

ADVAIR MC ET SYMBICORT MC Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

ADVAIR MC ET SYMBICORT MC Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ADVAIR MC ET SYMBICORT MC Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) FÉVRIER 2015 Marque de commerce : Advair 125 et Advair 250 Dénomination commune : Salmétérol (xinafoate de)/fluticasone (propionate

Plus en détail

Mucoviscidose, une maladie révélée en Algérie. Retour d expérience sur la mise en place du diagnostic.

Mucoviscidose, une maladie révélée en Algérie. Retour d expérience sur la mise en place du diagnostic. Mucoviscidose, une maladie révélée en Algérie. Retour d expérience sur la mise en place du diagnostic. A. K. Radoui (1). R. Boukari (2), N. Benhalla (2), L Smati (3), S. Nafti (2), C. Kadache (4), N. Bensaadi

Plus en détail