Section des Archives économiques. SCHLUMBERGER et Cie 114 AQ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section des Archives économiques. SCHLUMBERGER et Cie 114 AQ"

Transcription

1 A R C H I V E S N A T I O N A L E S Section des Archives économiques SCHLUMBERGER et Cie 114 AQ

2 Introduction Dates extrêmes : Origine : contrat de dépôt révocable de Neuflize, Schlumberger et Mallet. Date d entrée aux Archives nationales : 21 juillet 1971 (entrée n 2350 bis). Communicabilité : sur autorisation du propriétaire-déposant selon contrat. Inventaire : Isabelle Guérin-Brot, chef de la Section des Archives économiques. Créée en 1919 par Maurice Schlumberger, André Istel et Louis Noyer, qui formèrent entre eux une société en nom collectif, la Banque Schlumberger, Istel et Noyer était spécialisée dans la gestion de portefeuilles de valeurs mobilières pour le compte de particuliers et de quelques grandes affaires. Elle devint société en commandite simple en 1925 sous la raison sociale Schlumberger et Cie et développa ses activités d arbitrage sur titres internationaux, en même temps qu elle s intéressait à des affaires industrielles (notamment à l industrie des véhicules électriques). Ses relations avec la Banque Neuflize et les liens de parenté existant entre les dirigeants ou associés de ces deux banques contribuèrent à la fusion du 1 er janvier 1945, réalisée sous la raison sociale De Neuflize, Schlumberger et Cie, tandis que la société Schlumberger et Cie, transformée en société anonyme, devenait un établissement financier 1. Nous avons donc recueilli la comptabilité des deux premiers établissements bancaires, de 1919 à 1945, et celle de la société financière de 1945 à Il ne nous a pas paru possible de les séparer en deux groupes distincts, mais il est bien évident que le complément de la comptabilité bancaire, à partir de 1945, doit être recherché dans le fonds Neuflize (44 AQ). 1 On trouvera un bref historique de la Banque Schlumberger dans la plaquette illustrée De Neuflize, Schlumberger et Cie, (Paris, 1950, 33 p.). 2

3 Répertoire numérique Comptabilité Bilans et balances trimestrielles et mensuelles 114 AQ 1 Balances d inventaire (au 31 décembre) AQ 2 et 3 Bilans et situations semestrielles transmises à la Commission de Contrôle des Banques (et extraits des procès-verbaux du Conseil et des rapports présentés aux Assemblées générales, à partir de 1946) AQ 4 Balances annexes d inventaire (semestrielles) AQ 5 Bilans du portefeuille-titres et de l arbitrage (relevés trimestriels) AQ 6 Balances semestrielles d inventaire AQ 7 Balances semestrielles et mensuelles d inventaire AQ 8 En déficit AQ 9 Balances semestrielles d inventaire AQ 10 Balances mensuelles d inventaire. août 1940-novembre AQ 11 Balances semestrielles d inventaire AQ 12 Balances mensuelles d inventaire AQ 13 Balances mensuelles d inventaire er semestre AQ 14 Balances mensuelles d inventaire AQ 15 Registre d inventaires AQ 16 Registre d inventaires AQ 17 Registre d inventaires AQ 18 Registre d inventaires (suite)-1940 Journal général 114 AQ 19 Journal général 01/01/23 à 31/12/ AQ 20 Journal général 01/01/28 à 31/12/ AQ 21 Journal général 01/01/34 à 02/06/ AQ 22 Journal général 03/06/37 à 11/03/

4 114 AQ 23 Journal général 14/03/38 à 16/12/ AQ 24 Journal général 17/12/38 à 07/08/ AQ 25 Journal général 08/08/39 à 23/03/ AQ 26 Journal général 23/03/40 à 14/02/ AQ 27 Journal général 15/02/41 à 31/12/ AQ 28 Journal général 01/01/42 à 03/10/ AQ 29 Journal général 05/10/42 à 08/06/ AQ 30 Journal général 09/06/43 à 31/12/ AQ 31 Journal général 02/01/44 à 04/09/ AQ 32 Journal général 05/09/44 à 31/12/ AQ 33 Journal général 01/01/45 à 05/10/ AQ 34 Journal général 08/10/45 à 15/04/ AQ 35 Journal général 16/04/46 à 23/12/ AQ 36 Journal général 26/12/46 à 10/02/ AQ 37 Journal général 10/02/48 à 30/04/ AQ 38 Journal général 01/05/49 à 28/03/ Journal «Devises» 114 AQ 39 Journal «devises» : livres, dollars, florins, etc AQ 40 Journal «devises» : reischsmarks, francs belges, francs suisses, etc AQ 41 Journal «devises» : produit des exportations et des importations de titres (Schlumberger, Istel et Noyer) AQ 42 Journal «devises» : journal Bons du Trésor et de la Défense Nationale AQ 43 Journal «devises» : journal Bons du Trésor et de la Défense Nationale Grand livre des comptes généraux 114 AQ 44 Grand livre : comptes généraux et détaillés AQ 45 Grand livre : comptes généraux et détaillés AQ 46 Grand livre : comptes généraux et détaillés

5 114 AQ 47 Grand livre : comptes généraux AQ 48 Grand livre : comptes généraux AQ 49 Grand livre : comptes généraux. Janvier à mai AQ 50 Grand livre : comptes généraux en francs AQ 51 Grand livre : comptes généraux en francs AQ 52 Grand livre : comptes généraux en francs AQ 53 Grand livre : comptes généraux en francs AQ 54 Grand livre : comptes généraux en francs AQ 55 Grand livre : comptes généraux en francs AQ 56 Grand livre : comptes généraux en francs AQ 57 Grand livre : comptes généraux en francs AQ 58 Grand livre : mouvements journaliers des comptes généraux en francs Comptes détaillés en francs 114 AQ 59 Comptes détaillés en francs un volume AQ 60 Comptes détaillés en francs deux volumes AQ 61 Comptes détaillés en francs deux volumes AQ 62 Comptes détaillés en francs deux volumes AQ 63 Comptes détaillés en francs deux volumes AQ 64 Comptes détaillés en francs deux volumes AQ 65 Comptes détaillés en francs deux volumes Manque AQ 66 Comptes détaillés en francs deux volumes AQ 67 Comptes détaillés en francs deux volumes AQ 68 Comptes détaillés en francs quatre volumes AQ 69 Comptes détaillés en francs cinq volumes, dont le dernier concerne le bureau de Clairac AQ 70 Comptes détaillés francs deux volumes, y compris le bureau de Clairac (1944), un volume (1945)

6 114 AQ 71 Comptes détaillés francs quatre volumes AQ 72 Comptes détaillés et agents (achats et ventes au comptant) AQ 73 Comptes détaillés et agents (achats et ventes au comptant) Comptes de résultats 114 AQ 74 Comptes d exploitation AQ 75 Comptes de résultats AQ 76 Comptes de résultats AQ 77 Comptes de résultats AQ 78 Comptes de résultats Comptes de gestion (ou opérations générales) 114 AQ 79 Comptes de gestion (ou opérations générales) AQ 80 Comptes de gestion (ou opérations générales) AQ 81 Comptes de gestion (ou opérations générales) AQ 82 Comptes de gestion (ou opérations générales) Comptes détaillés «Portefeuille, souscriptions et arbitrage 114 AQ 83 Comptes détaillés Portefeuille : titres par ordre alphabétique et résultats annuels AQ 84 Comptes détaillés Souscriptions, portefeuille, comptes à demi et arbitrage : titres par ordre alphabétique et résultats annuels AQ 85 Comptes détaillés Souscriptions, portefeuille et arbitrage : titres par ordre alphabétique et résultats annuels AQ 86 Comptes détaillés Souscriptions, portefeuille et arbitrage : titres par ordre alphabétique et résultats annuels AQ 87 Comptes détaillés Souscriptions, portefeuille et arbitrage : titres par ordre alphabétique et résultats annuels ; participations syndicales

7 114 AQ 88 Comptes détaillés Souscriptions, portefeuille et arbitrage : titres par ordre alphabétique et résultats annuels ; participations syndicales AQ 89 Comptes détaillés Souscriptions, portefeuille et arbitrage : titres par ordre alphabétique et résultats annuels) participations syndicales AQ 90 Comptes détaillés Souscriptions, portefeuille et arbitrage : titres par ordre alphabétique et résultats annuels ; participations syndicales AQ 91 Comptes détaillés Souscriptions, portefeuille et arbitrage : titres par ordre alphabétique et résultats annuels ; participations syndicales Comptes généraux et détaillés devises 114 AQ 92 Comptes en monnaies étrangères AQ 93 Comptes en monnaies étrangères er semestre e semestre AQ 94 Comptes détaillés devises. Janvier à mai AQ 95 Comptes détaillés devises (juin-décembre 1930), comptes généraux devises (1930) AQ 96 Comptes généraux et détaillés devises AQ 97 Comptes généraux et détaillés devises AQ 98 Comptes généraux et détaillés devises AQ 99 Comptes généraux et détaillés devises (1934), comptes généraux devises (1935) AQ 100 Comptes généraux et détaillés devises AQ 101 Comptes généraux et détaillés devises AQ 102 Comptes généraux et détaillés devises AQ 103 Comptes généraux et détaillés devises AQ 104 Comptes généraux et détaillés devises AQ 105 Comptes généraux et détaillés devises AQ 106 Comptes généraux et détaillés devises

8 Comptes courants clients (et correspondants jusqu en 1929) 114 AQ 107 Comptes courants extérieurs ( ), comptes courants correspondants (1924), comptes courants arbitrage (1924), comptes courants garanties (1924), comptes courants clients (2 ème semestre 1924) AQ 108 Comptes courants clients. 1 er semestre e semestre AQ 109 Comptes courants clients. 1 er semestre AQ 110 Comptes courants clients. 2 ème semestre AQ 111 Comptes courants clients AQ 112 Comptes courants clients AQ 113 Comptes courants clients Allard à Mousseaux AQ 114 Comptes courants clients Nathan à Zimmern AQ 115 et 116 Comptes courants spéciaux (et négociations à régler) AQ 117 Comptes courants clients RO n 2 : BRU à DESG n 3 : DESJ à FRANCI n 4 : FRANCO à ISE n 5 : IST à LI n 6 : LL à N AQ 118 Comptes courants clients n 7 : O à SCHI n 8 : SCHL à Société PAP n 9 : Société PROS à ZIM AQ 119 Comptes courants clients n 1 : A à C et Cie n 2 : D à G n 3 : H à L n 4 : M à R n 5 : S à Société n 6 : T à Z AQ 120 Comptes courants clients n 1 : A à E n 2 : F à L n 3 : M à R n 4 : S à Z AQ 121 Comptes courants clients n 2 : C à D n 3 : E à G n 4 : H à L n 5 : M à O n 6 : P à Z

9 114 AQ 122 Comptes courants clients n 1 : A à C n 2 : D à Hallion n 3 : Halphen à L n 4 : M à R n 5 : S à Z AQ 123 Comptes courants clients n 2 : C à D n 3 : E à G n 4 : H à L n 5 : M à O n 6 : P à S n 7 : Société à Z AQ 124 Comptes courants clients n 2 : C à D n 3 : E à H n 4 : I à L n 5 : M à N AQ 125 Comptes courants clients n 6 : O à S n 7 : Société à Z 1936 n 2 : C à F n 3 : G à L janvier au 6 juin AQ 126 Comptes courants clients n 4 : M à R n 5 : S à Z janvier au 6 juin 1937 n 2 : C à D n 3 : E à H 7 juin au 31 décembre AQ 127 Comptes courants clients n 4 : I à M n 5 : M à P n 6 : R à S n 7 : Société à U n 8 : V à Z 7 juin au 31 décembre 1937 [Année 1938 en déficit] 114 AQ 128 Comptes courants clients n 2 : C à D n 3 : E à H AQ 129 Comptes courants clients n 4 : I à L n 5 : M à O n 6 : P à S

10 114 AQ 130 Comptes courants clients n 7 : T à Z 1939 n 2 : C à E n 3 : E à K AQ 131 Comptes courants clients n 4 : L à M n 5 : N à S n 6 : T à Z AQ 132 Comptes courants clients n 2 : C à G n 3 : G à L AQ 133 Comptes courants clients n 4 : M à R n 5 : S à Z 1941 Comptes de dépôts n 1 : A à C n 2 : D à F AQ 134 Comptes de dépôts n 3 : F à L n 4 : L à O n 5 : O à T n 6 : T à Z AQ 135 Comptes courants et comptes de dépôts en devises étrangères (1942) Comptes d avances (1942) Comptes de dépôts étrangers en francs (1942) Comptes de dépôts (1943) n 1 : A à C n 2 : C à E n 3 : E à L n 4 : L à O n 5 : O à T AQ 136 Comptes de dépôts (1943) n 6 : T à Z et Société de Gestion Mobilière Comptes de dépôts et comptes courants commerciaux en devises étrangères (1943) Comptes d avances (1943) Comptes de dépôts étrangers (1943) Comptes de dépôts (1944) n 2 : C à F

11 114 AQ 137 Comptes de dépôts n 3 : G à L n 4 : M à R n 5 : S à Z AQ 138 Comptes courants commerciaux et comptes de dépôts en devises étrangères (1944) Comptes de dépôts étrangers (1944) Comptes courants commerciaux et comptes de dépôts «ventes à régler» (1945) AQ 139 Comptes de dépôts n 2 : C à F n 3 : G à L AQ 140 Comptes de dépôts n 4 : M à R n 5 : S à Z AQ 141 Comptes de dépôts étrangers (1945) Comptes banques «Loro» (1945) Comptes de dépôts «ventes à régler» (1945) Comptes de dépôts et comptes courants commerciaux (1946) Comptes courants commerciaux et comptes de dépôts «ventes à régler» (avec compte «achats et ventes au comptant agents et courtiers) (1946) Comptes courants commerciaux, comptes de dépôts et banques «Loro» (1947) Comptes de dépôts «ventes à régler» (avec compte «achats et ventes au comptant agents et courtiers) (1947) AQ 142 Comptes courants commerciaux, comptes de dépôts banques «Loro», «ventes à régler» (1948) Société de Gestion Mobilière, comptes «Loro», «ventes à régler» comptes spéciaux (1948) Comptes courants commerciaux et Société de Gestion Mobilière (1949) Comptes courants commerciaux et Société de Gestion Mobilière (1950) Comptes clients et Société de Gestion Mobilière (1951) Comptes de gestion (liquidation) (mars à décembre 1951)

12 114 AQ 143 Comptes clients et Société de Gestion Mobilière (1952) Comptes de gestion (liquidation) (1952) Comptes clients et Société de Gestion Mobilière (1953) Comptes de gestion (liquidation) (1953) Comptes de gestion déposants ( ) Comptes clients ( ) Comptes déposants (opérations, gestion, comptes spéciaux) ( ) Comptes courants commerciaux 114 AQ 144 Comptes courants commerciaux 1933, 1939, 1940, 1941, , AQ 145 Comptes courants commerciaux 1943, 1944, Comptes courants correspondants 114 AQ 146 Comptes courants correspondants 1930, 1931, 1932, 1933, 1934, 1935, AQ 147 Comptes courants correspondants 1 er semestre 1937, 2 e semestre 1937, 1940, 1941, 1942, 1943, , Agence de Clairac 114 AQ 148 Comptes généraux et détaillés en francs AQ 149 Compte de relations «Bureau de Paris» ( ) Comptes courants commerciaux et comptes de dépôts (1941) Comptes généraux (1942) AQ 150 Comptes généraux et détaillés en francs (1942) Compte de relations «Bureau de Paris» (1942) Disponibilités, comptes courants et comptes de dépôts (octobre ) AQ 151 Comptes généraux et détaillés en francs

13 114 AQ 152 Comptes banquiers, comptes étrangers, comptes de passage et comptes courants «ventes à régler» (1 er semestre 1944) Comptes généraux et détaillés en francs (1944) AQ 153 Positions clients et comptes de dépôts. 114 AQ 154 Positions clients et comptes de dépôts. 1 er semestre ème semestre 1944 Bureau de Lyon 114 AQ 155 Comptes généraux en francs (1944) Comptes généraux et détaillés (1945) AQ 156 Comptes de résultats, comptes courants commerciaux et comptes de dépôts AQ 157 Comptes généraux et détaillés en francs AQ 158 Comptes courants et comptes clients (2 ème semestre 1947) Comptes détaillés, comptes «Nostro», comptes de gestion (1948) Relevés de comptes mensuels et «ventes à régler» (1948) Impôts et divers 114 AQ 159 Taxe sur le chiffre d affaires, correspondance avec l Enregistrement et déclarations, impôt sur les intérêts créditeurs et taxe sur le revenu des valeurs mobilières, inspections pour les années 1934 à AQ 160 Inspections pour les années , patentes et impôts sur les bénéfices commerciaux, taxe d apprentissage, déclarations de salaires, honoraires et commissions ( ) AQ 161 Déclarations de salaires ( ), notes et correspondance diverse de la comptabilité (Impôts de solidarité de 1945 à 1947, échange de billets, créance «Ville de Guebwiller», comptes bloqués de 1943 à 1947, correspondance avec l Association professionnelle des entreprises et établissements financiers en vue de la cotisation à payer, loyers, etc.)

14 Table des matières Introduction...2 Répertoire numérique...3 Comptabilité... 3 Bilans et balances trimestrielles et mensuelles...3 Journal général... 3 Journal «Devises»... 4 Grand livre des comptes généraux...4 Comptes détaillés en francs...5 Comptes de résultats... 6 Comptes de gestion (ou opérations générales)...6 Comptes détaillés «Portefeuille, souscriptions et arbitrage...6 Comptes généraux et détaillés devises...7 Comptes courants clients (et correspondants jusqu en 1929)...8 Comptes courants commerciaux...12 Comptes courants correspondants...12 Agence de Clairac Bureau de Lyon Impôts et divers

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Société des aciers comprimés AGP Société des fours à coke de Douai 96 AQ

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Société des aciers comprimés AGP Société des fours à coke de Douai 96 AQ ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL Société des aciers comprimés AGP Société des fours à coke de Douai 96 AQ INTRODUCTION Activités métallurgie Présentation de l entrée Ce fonds est entré en décembre

Plus en détail

1 - Les bonnes règles du classement des documents papier

1 - Les bonnes règles du classement des documents papier Dans cette FICHE PRATIQUE, retrouvez : 1. Les bonnes règles du classement des documents papier 2. Les bonnes règles du classement informatique 3. Les durées légales d archivage 1 - Les bonnes règles du

Plus en détail

Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013

Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013 Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013 Sommaire Extrait standard des tarifs...3 Ouverture, fonctionnement et suivi de votre compte...4 Relevés de votre compte...4 Services

Plus en détail

CHAPITRE 6. Les comptes courants

CHAPITRE 6. Les comptes courants CHAPITRE 6 Les comptes courants Le compte courant est un compte ouvert dans une banque dont toues les sommes du débit et du crédit sont productives d intérêt Terminologie Compte courant débiteur on parle

Plus en détail

DGI-DGE - TRANSFERT DE FONDS DOSSIER A CONSTITUER

DGI-DGE - TRANSFERT DE FONDS DOSSIER A CONSTITUER 1 A. TRANSFERT SUR SITUATION DES CONTRATS DE TRAVAUX 1. Formulaire de demande transfert, fourni par la DGE, ou téléchargeable sur le site DGE, dument renseigné et visé par le maitre de l ouvrage; 2. Procuration

Plus en détail

Vivre l Aventure d entreprendre en toute sérénité. l assurance chômage de l entrepreneur GSC et du mandataire social

Vivre l Aventure d entreprendre en toute sérénité. l assurance chômage de l entrepreneur GSC et du mandataire social l assurance chômage de l entrepreneur GSC et du mandataire social Vivre l Aventure d entreprendre en toute sérénité. Garantie Sociale des Chefs et dirigeants d entreprise Valeurs 2013 Le Régime GSC propose

Plus en détail

FirstW@ve. Comptabilité financière

FirstW@ve. Comptabilité financière FirstW@ve Comptabilité financière ENVIRONNEMENT Fonctionne sous «Windows/NT» Base de données «SQL/Server» Outil de développement «MAGIC 8.3» Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux Licences nécessaires

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

Type d assurance-vie. Garanties Garanties principales :

Type d assurance-vie. Garanties Garanties principales : Fiche Info Financière assurance-vie pour des assurances liées à des fonds d investissement Optilife 2 Luxembourg Type d assurance-vie Garanties Garanties principales : Optilife 2 Luxembourg est un contrat

Plus en détail

Tarification du teneur de compte Cortal Consors

Tarification du teneur de compte Cortal Consors Tarification du teneur de compte Cortal Consors Applicable aux clients suivis par les Conseillers Financiers Indépendants à partir du 1 er avril 2010 GESTION COURANTE DES COMPTES 2-3 OPCVM Opérations &

Plus en détail

Enquête de 2004 auprès des intermédiaires financiers de dépôts : banques à charte, sociétés de fiducie, caisses populaires et coopératives de crédit

Enquête de 2004 auprès des intermédiaires financiers de dépôts : banques à charte, sociétés de fiducie, caisses populaires et coopératives de crédit Enquête unifiée auprès des entreprises - annuelle Enquête de 2004 auprès des intermédiaires financiers de dépôts : banques à charte, sociétés de fiducie, caisses populaires et coopératives de crédit Guide

Plus en détail

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13 Sommaire AXA Banque se réserve la possibilité de facturer toute opération ayant généré un coût spécifique et en informera préalablement le Client. Toute mesure d ordre législatif ou règlementaire ayant

Plus en détail

VI. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL. 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires

VI. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL. 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires VI B. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL BELGE 0.- REVUES 1. SOURCES 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires 12. Traités internationaux 13. Commentaires, doctrine

Plus en détail

GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain

GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain 2015 L assurance chômage des chefs et dirigeants d entreprise Les organisations patronales Adhérer à une organisation patronale vous permet

Plus en détail

SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime»)

SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime») SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime») Type de régime : Régime de bourses d études individuel Gestionnaire d investissement du fonds : Les actifs de croissance Global

Plus en détail

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS CONCOURS INTERNE D ASSISTANT TECHNIQUE des 18 et 19 décembre 2006 Document n 2 8 pages

Plus en détail

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES Avec les entreprises, le Conseil Général fait bouger les Vosges! Création Développement Reprise d entreprise CONSEIL GENERAL DES VOSGES 1 8 rue

Plus en détail

Formation Chef comptable spécialiste PAIE

Formation Chef comptable spécialiste PAIE Formation Chef comptable spécialiste PAIE Comptabilité générale - 100h Mise à niveau / FACULTATIF Les principes fondamentaux de la comptabilité générale Objectif de la comptabilité et exercice de la profession

Plus en détail

Tarification du teneur de compte Cortal Consors

Tarification du teneur de compte Cortal Consors Tarification du teneur de compte Cortal Consors Applicable à partir du 1er Juillet 2009 aux clients suivis par les Conseillers Financiers Indépendants GESTION COURANTE DES COMPTES 2-3 OPCVM Opérations

Plus en détail

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE Édition : décembre 13 MÉMO Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur 1. Optimiser l utilisation des livrets défiscalisés 2. Épargner sans plafond 3. Placer une somme importante sur quelques mois

Plus en détail

GARANTIE DES LOYERS IMPAYES DETERIORATIONS IMMOBILIERES ET PROTECTION JURIDIQUE QUESTIONNAIRE D ADHESION - BAILLEUR INDIVIDUEL -

GARANTIE DES LOYERS IMPAYES DETERIORATIONS IMMOBILIERES ET PROTECTION JURIDIQUE QUESTIONNAIRE D ADHESION - BAILLEUR INDIVIDUEL - GARANTIE DES LOYERS IMPAYES DETERIORATIONS IMMOBILIERES ET PROTECTION JURIDIQUE QUESTIONNAIRE D ADHESION - BAILLEUR INDIVIDUEL - ASSUREURS **-** MGARD - Société anonyme au capital de 11 000 000. Entreprise

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

À TITRE D INFORMATION SEULEMENT

À TITRE D INFORMATION SEULEMENT Enquête unifiée auprès des entreprises annuelle Enquête de 2007 auprès des intermédiaires financiers de dépôts : banques à charte, sociétés de fiducie, caisses populaires et coopératives de crédit If you

Plus en détail

Sénégal. Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation

Sénégal. Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation 1. Instruction n 1 du 8 mai 2004 relative à la promotion des moyens de paiements scripturaux et à la détermination des intérêts

Plus en détail

Suggestion d ordre du jour de Janvier

Suggestion d ordre du jour de Janvier Suggestion d ordre du jour de Janvier Entreprise de moins de 300 salariés * Commandes, situation financière et exécution des programmes de production Information trimestrielle portant sur : - l évolution

Plus en détail

Principaux tarifs bancaires au 1 er juillet 2015

Principaux tarifs bancaires au 1 er juillet 2015 Principaux tarifs bancaires au 1 er juillet 2015 COMPTES COURANTS Comptes courants classiques Frais de gestion de compte : Commission d arrêté de compte : EUR 2,50 / trimestre Frais d envoi : - extrait

Plus en détail

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL Dossiers des agents titulaires 90 ans à compter de la date de naissance

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

Conditions Tarifaires Février 2015

Conditions Tarifaires Février 2015 Conditions Tarifaires Février 2015-1- Le présent document contractuel détaille les Conditions Tarifaires applicables aux opérations et aux services les plus courants de la clientèle, dont notamment les

Plus en détail

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e Nos Services Trident Fund Services la division du groupe Trident Trust dédiée à l administration des fonds propose aux gestionnaires

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES CONDITIONS TARIFAIRES Particuliers Applicables à la clientèle Mai 2014 Bank Audi France sa 2 1 - EXTRAIT STANDARD DES TARIFS Commission de tenue de compte Abonnement permettant de gérer ses comptes sur

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CABINET SAUVAGE GESTION Administrateur de Biens SYNDIC LOCATION GERANCE FICHE DE RENSEIGNEMENTS du bien :...... Date d entrée souhaitée :... LOCATAIRE IDENTITE (1) Nom Prénoms Date de naissance Lieu de

Plus en détail

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver?

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver? Assurances Quittances et primes 2 ans Quittances, avis d'échéance, preuve du règlement, courrier de résiliation, accusé de réception Contrats d'assurance habitation et automobile Durée du contrat + 2 ans

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

Tableau de tri des archives des associations

Tableau de tri des archives des associations Tableau de tri des archives des associations *Durée d utilité l association : la durée de conservation de documents dans les locaux de l association avant sort final. La durée d utilité commence à la clôture

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Les retenues à la source (Version 2005)

Les retenues à la source (Version 2005) Les retenues à la source (Version 2005) Chapitre 6 - Les retenues à la source sur les revenus des capitaux mobiliers et les jetons de présence Après avoir défini les revenus des capitaux mobiliers (Section

Plus en détail

CCR FLEX CROISSANCE. Fonds Commun de Placement de droit français «FCP» RAPPORT SEMESTRIEL POUR LA SUISSE AU 30 JUIN 2014

CCR FLEX CROISSANCE. Fonds Commun de Placement de droit français «FCP» RAPPORT SEMESTRIEL POUR LA SUISSE AU 30 JUIN 2014 CCR FLEX CROISSANCE Fonds Commun de Placement de droit français «FCP» RAPPORT SEMESTRIEL POUR LA SUISSE AU 30 JUIN 2014 LA SOCIÉTÉ DE GESTION : LE REPRÉSENTANT EN SUISSE : CCR Asset Management Carnegie

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES CONDITIONS TARIFAIRES Des produits et services proposés par Groupama Banque Applicables au 1 er JANVIER 2015 Clientèle DES PROFESSIONNELS AGRICOLES Des artisans, commerçants et prestataires de services

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

Archives de la société LUCAS ET JUDAS 1919-1981 55 J 1-59

Archives de la société LUCAS ET JUDAS 1919-1981 55 J 1-59 Archives de la société LUCAS ET JUDAS 1919-1981 55 J 1-59 Répertoire numérique détaillé réalisé par Pascal RORRES, Stagiaire de l Ecole du Patrimoine, sous la direction d Agnès MAGNIEN, directrice des

Plus en détail

N adhérent. Nom. N tél. em@il. Date de naissance

N adhérent. Nom. N tél. em@il. Date de naissance Association Française pour les Professions Libérales 34, rue de Laborde 75008 PARIS 01.53.42.62.10 01.55.30.07.87 info@afpl.fr Identification Fiscale 2 07 756 SIRET 331 089 748 00031 DOSSIER INDIVIDUEL

Plus en détail

SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre

SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre Communiqué de presse 27 mai 2003 SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre La compagnie aérienne SWISS a réalisé un chiffre d affaires de 1 044 milliards de francs suisses au cours

Plus en détail

LES ORDRES PERMANENTS

LES ORDRES PERMANENTS Si vous avez des paiements identiques tous les mois (montant et destinataire), il est possible de créer des ordres permanents pour vous simplifier la vie. Pour ceci: Cliquez sur le bouton «ordre de paiement»

Plus en détail

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur 632.14 du 12 octobre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 15, al. 1, de la loi du 9 octobre 1986 sur le tarif des douanes

Plus en détail

GARANTIE DES LOYERS IMPAYES DETERIORATIONS IMMOBILIERES ET PROTECTION JURIDIQUE QUESTIONNAIRE D ADHESION - BAILLEUR INDIVIDUEL -

GARANTIE DES LOYERS IMPAYES DETERIORATIONS IMMOBILIERES ET PROTECTION JURIDIQUE QUESTIONNAIRE D ADHESION - BAILLEUR INDIVIDUEL - GARANTIE DES LOYERS IMPAYES DETERIORATIONS IMMOBILIERES ET PROTECTION JURIDIQUE QUESTIONNAIRE D ADHESION - BAILLEUR INDIVIDUEL - ASSUREURS **-** MGARD - Mutuelle Générale d Assurance de Risques Divers

Plus en détail

Politique de gestion. 5. Déboursés Il doit y avoir deux signataires sur les chèques, dont au moins un membre du conseil d administration.

Politique de gestion. 5. Déboursés Il doit y avoir deux signataires sur les chèques, dont au moins un membre du conseil d administration. TROCCA Table Régionale des Organismes Communautaires Chaudière - Appalaches Politique de gestion Voici une liste de points jugés importants pour la gestion de l organisme. La plupart se rapportent à la

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008)

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) Objet Article Dispositions Taux Principe 52-I Règle générale Hôtels Bureaux

Plus en détail

Les archives du Syndicat de copropriété

Les archives du Syndicat de copropriété ARCNA FORMATION adhérents 2014 - YV N 10 Les archives du Syndicat de copropriété Les règles juridiques en copropriété Article 33: (Décret N 86-768 du 9 juin 1986) Le syndic détient les archives du syndicat

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS :

CONSERVATION DES DOCUMENTS : CONSERVATION DES DOCUMENTS : Cette brochure réalisée par Dominique MATHELIE GUINLET, COJC Bordeaux. Edition Septembre 2014 Le réseau JURIS DEFI c est : Des professionnels du droit à votre écoute : Avocats

Plus en détail

Les Professionnels du Conseil en Habitat et en Immobilier

Les Professionnels du Conseil en Habitat et en Immobilier Présentation FRANCHISE ECO TRAVAUX PRESENTATION DU RESEAU Groupe ECO TRAVAUX MEMBRE EUROPEEN Siège administratif Tour Suisse 1 bd Vivier Merle 69003 LYON N INDIGO 0820.820.535. Email contact@eco-travaux.com

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES 2872855391694728728553911694728539475394728539169472891169%4728%53947539947%285394728539%1%694728728553911%694728539 4753985391647%285391694728728553911694728539472853916947287285539169472%8728553911694728539475394728%5391694728911694

Plus en détail

Tarif des principales opérations sur titres

Tarif des principales opérations sur titres Tarif des principales opérations sur titres 01 janvier 2015 Ordres Euronext... 2 Bourse étrangère... 3 Euro-obligations... 4 Fonds de placement KBC (1)... 4 Produits d investissement KBC émis par KBC AM...

Plus en détail

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation Cours 4 (STS, J.-M. Schwab) Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan 1 Actifs 10 Actifs mobilisés 11 Actifs immobilisés 15 Comptes de régulation de l actif (Actifs transitoires) 2 Passifs 20 Capital étranger

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

ARIAL Obligations. Notice d Information

ARIAL Obligations. Notice d Information ARIAL Obligations Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000061419 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE)

Plus en détail

Rapport semestriel. 30 juin 2014 GESTION FLEXIBLE INTERNATIONALE. Forme Juridique : Fonds Commun de Placement

Rapport semestriel. 30 juin 2014 GESTION FLEXIBLE INTERNATIONALE. Forme Juridique : Fonds Commun de Placement GESTION FLEXIBLE INTERNATIONALE Rapport semestriel 30 juin 2014 Forme Juridique : Société de Gestion : Dépositaire : Commissaire aux Comptes : Fonds Commun de Placement Société Privée de Gestion de Patrimoine

Plus en détail

GUIDE DES PRINCIPAUX PRODUITS, SERVICES ET TARIFS

GUIDE DES PRINCIPAUX PRODUITS, SERVICES ET TARIFS Professionnels Entrepreneurs GUIDE DES PRINCIPAUX PRODUITS, SERVICES ET TARIFS janvier 2014 Professionnels Entrepreneurs Sommaire Vous êtes artisan, commerçant, agriculteur, profes sionnel libéral, dirigeant

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS

CONDITIONS ET TARIFS CONDITIONS ET TARIFS PRODUITS ET SERVICES particuliers Crédit photo : Shutterstock Images Juin 2013 CHAABI BANK CONDITIONS ET TARIFS PRODUITS ET SERVICES CLIENTÈLE DES PARTICULIERS Faite pour vous, Chaabi

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS

CONDITIONS ET TARIFS CONDITIONS ET TARIFS PRODUITS ET SERVICES particuliers Crédit photo : Shutterstock Images Juin 2013 CHAABI BANK CONDITIONS ET TARIFS PRODUITS ET SERVICES CLIENTÈLE DES PARTICULIERS Faite pour vous, Chaabi

Plus en détail

Demande d affiliation à la Convention d Assurance Chômage GSC

Demande d affiliation à la Convention d Assurance Chômage GSC Demande d affiliation à la Convention d Assurance Chômage GSC (établir une demande pour chaque participant) xemplaire destiné aux Services GSC n Nouvelle affiliation n Ajout de participant n Changement

Plus en détail

Service actions et options

Service actions et options Rob Wilson/schutterstock.com Service actions et options Réussir ses investissements en actions exige du temps, des recherches et de la discipline. Le service actions et options de KBC Private Banking vous

Plus en détail

Série S Syndicats intercommunaux et fonds d'archives privées contemporains 8S Association Développement Economique Formation (DEF42)

Série S Syndicats intercommunaux et fonds d'archives privées contemporains 8S Association Développement Economique Formation (DEF42) Page 1 of 6 Série S Syndicats intercommunaux et fonds d'archives privées contemporains 8S Association Développement Economique Formation (DEF42) Sommaire Statuts, correspondance, assurances () - 8 S 2

Plus en détail

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros. élaboré conjointement par le Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables et LCL

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros. élaboré conjointement par le Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables et LCL [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 2 jours ouvrés à compter du rdv tenu et à réception d un dossier complet chez LCL u Une motivation de

Plus en détail

TARIFICATION. Applicable aux Particuliers. À compter du 1 er mai 2015 Les tarifs affichés sont TTC

TARIFICATION. Applicable aux Particuliers. À compter du 1 er mai 2015 Les tarifs affichés sont TTC TARIFICATION Applicable aux Particuliers À compter du 1 er mai 2015 Les tarifs affichés sont TTC La plus belle invention pour votre argent EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 2 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime)

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME 256 J M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) Répertoire numérique détaillé Etabli

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant Références Courtier Date d effet :... Echéance principale :... UN DEUX TROIS ASSURANCES Nîmes Metropole B.P.18 30320 MARGUERITTES

Plus en détail

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss.

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss. Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Quels sont les six types de banques les plus importants? les grandes banques les banques cantonales les banques régionales/caisses

Plus en détail

Guide pratique de l investisseur étranger au Maroc

Guide pratique de l investisseur étranger au Maroc Guide pratique de l investisseur étranger au Maroc A- Implantation d une société au Maroc : 1. Aspects juridiques - Implantation sous forme de société commerciale (les formes les plus courantes) : Société

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission. Hermes Investment Funds Public Limited Company

Addendum belge au prospectus d émission. Hermes Investment Funds Public Limited Company Addendum belge au prospectus d émission Avril 2011 Hermes Investment Funds Public Limited Company (Société d investissement à compartiments multiples, à capital variable et à responsabilité séparée entre

Plus en détail

sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE

sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE sommaire EXTRAIT STANDARD DES TARIFS 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE Ouverture, transformation, clôture 4 Relevés de compte 4 Tenue de compte 4 Services en agence 4-5 BANQUE À DISTANCE

Plus en détail

Gestion comptable et financière

Gestion comptable et financière 4 5 Gestion comptable et financière Gérez efficacement votre activité comptable et financière Solution modulaire, vous propose une gestion de la comptabilité, des moyens de paiement, de la trésorerie,

Plus en détail

Application de l alinéa (2)a.1) banque canadienne admissible

Application de l alinéa (2)a.1) banque canadienne admissible 1 PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT L IMPÔT SUR LE REVENU LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1. (1) L article 95 de la Loi de l impôt sur le revenu est modifié par adjonction, après le paragraphe (2.3), de

Plus en détail

Requérant 1 Requérant 2

Requérant 1 Requérant 2 REQUETE EN SURSEANCE INDEFINIE AU RECOUVREMENT DES IMPOTS DIRECTS (article 413bis à 413octies du Code des impôts sur les revenus 1992) A MADAME/MONSIEUR LE DIRECTEUR REGIONAL RECOUVREMENT DE: LE/LA/LES

Plus en détail

Résumé abrégé. des applications de. Tribut TAX et TAXEasy

Résumé abrégé. des applications de. Tribut TAX et TAXEasy Résumé abrégé des applications de Tribut TAX et TAXEasy TRIBUT SA, 3172 Niederwangen Tel 031 980 16 16 / FAX 031 980 16 19 Hotline: 08:00 12:00 031 980 16 17 Homepage: http://www.tribut.ch E-Mail: mailto:tribut@tribut.ch

Plus en détail

INDEPENDANCE ET EXPANSION SICAV

INDEPENDANCE ET EXPANSION SICAV INDEPENDANCE ET EXPANSION SICAV Société d'investissement à capital variable Rapport semestriel non-révisé au 30/06/2013 RCS Luxembourg N B34355 Database Publishing System: CO-Reporter by CO-Link, Belgium.

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail

Durée de conservation. Durée du contrat + 2 ans. Durée du contrat + 10 ans. Durée de conservation

Durée de conservation. Durée du contrat + 2 ans. Durée du contrat + 10 ans. Durée de conservation ASSURANCES Quittances et primes Contrat d'assurance habitation et automobile Dossier "dommages corporels" Assurance sur la vie et assurance décès Durée du contrat + 10 ans Durée du contrat + 10 ans Quittances,

Plus en détail

Créer une ASBL : Comment s y prendre?

Créer une ASBL : Comment s y prendre? Créer une ASBL : Comment s y prendre? Bruxelles, 11 décembre 2013 Programme du jour: 1) Introduction 2) La personnalité juridique, différences société-asbl 2) Constitution d une ASBL 3) Mesures de publicité

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

ARIAL Monétaire ISR. Notice d Information

ARIAL Monétaire ISR. Notice d Information ARIAL Monétaire ISR Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000061409 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE)

Plus en détail

2 - Deuxième personne à assurer - Co-contractant

2 - Deuxième personne à assurer - Co-contractant NS VS REMERCIONS D ÉCRIRE EN LETTRES MAJUSCULES AFIN D'ÉVITER TTE ERREUR D'INTERPRÉTATION CODE CONSEIL : Nom : 1 - Première personne à assurer - Contractant Sté M Mme Mlle Web e-mail :... @... 2 - Deuxième

Plus en détail

Rapport semestriel. 30 juin 2014 PRIM PRECIOUS METALS. Forme Juridique : Fonds Commun de Placement

Rapport semestriel. 30 juin 2014 PRIM PRECIOUS METALS. Forme Juridique : Fonds Commun de Placement PRIM PRECIOUS METALS Rapport semestriel 30 juin 2014 Forme Juridique : Société de Gestion : Dépositaire : Commissaire aux Comptes : Fonds Commun de Placement PRIM' FINANCE 41 boulevard des Capucines -

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES CONDITIONS TARIFAIRES Entreprises Applicables à la clientèle au 1er Février 2015 BANK AUDI FRANCE 1 1- EXTRAIT STANDARD DES TARIFS VALEUR Commission de tenue de compte Abonnement permettant de gérer ses

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

locatiolocatio GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATION WEB LOCATIO Garantie des risques de la location immobilière

locatiolocatio GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATION WEB LOCATIO Garantie des risques de la location immobilière locatiolocatio GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATION WEB LOCATIO Garantie des risques de la location immobilière PAGE ACCUEIL GLI SADA LOCATIO La page d accueil vous permet de : visualiser vos coordonnées

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

«J L ÉPARGNE SALARIALE du Groupe La Poste» Le Plan d Épargne Groupe (PEG)

«J L ÉPARGNE SALARIALE du Groupe La Poste» Le Plan d Épargne Groupe (PEG) «J L ÉPARGNE SALARIALE du Groupe La Poste» Le Plan d Épargne Groupe (PEG) SOMMAIRE INFORMER / P-5 Qu est-ce que le PEG? BÉNÉFICIER / P-7 Les règles de l abondement du PEG ADHÉRER / P-8 Les modalités d

Plus en détail

Conditions appliquées aux opérations bancaires

Conditions appliquées aux opérations bancaires P ARTI CULIERS Conditions appliquées aux opérations bancaires TARIFS APPLICABLES AU 1 er SEPTEMBRE 2013 Le présent document recense les principales conditions appliquées aux opérations bancaires de la

Plus en détail

Perte d Emploi du dirigeant Principales caractéristiques de l offre

Perte d Emploi du dirigeant Principales caractéristiques de l offre Perte d Emploi du dirigeant Principales caractéristiques de l offre Code partenaire 201435884 Perte d Emploi du dirigeant 1- Principe * Qui est concerné? P.3 * Quelles garanties P.4 2- Notre Offre Perte

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE

LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE REPUBLIQUE DU CONGO -------------------------- LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE Mai 2013 Sommaire Sommaire...2 A - La situation Congo avant des les réformes

Plus en détail