Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE. Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE. Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014"

Transcription

1 Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014

2 Objectifs et Enjeux Objectifs Décrire et analyser les fondements, la pratique et l évolution récente de la taxation des produits du tabac dans les pays de la CEDEAO Explorer les effets de la fiscalité sur divers indicateurs pertinents pour la lutte anti-tabac : prix, consommation et recettes fiscales. Enjeux : Souligner les meilleures pratiques... et cerner les défis de la politique de taxation des produits du tabac dans la sous-région.

3 Plan de la présentation 1 Économie politique et typologie des taxes sur les produits du tabac dans la CEDEAO 2 Évolution de la taxation des produits du tabac dans la CEDEAO depuis Taxation, prix et consommation des produits du tabac 4 Taxation et recettes fiscales

4 Economie politique et typologie des taxes sur les produits du tabac dans la CEDEAO Législation régionale (CEDEAO/UEMOA) : Régime douanier harmonisé =TEC ; Harmonisation des droits d accises et de la TVA ; Problèmes de cohérence entre les dispositions de la CEDEAO et de l UEMOA. Législation nationale Entérine (ou non) les lois régionales ; Institue des lois spécifiques, en fonction des besoins du pays.

5 Droits d accises En théorie, plusieurs types de droits d accises : ad valorem, spécifiques, mixtes. Les législation régionales en vigueur prévoient uniquement des droits d accises en valeur. Les deux législations régionales (UEMOA et CEDEAO) sont semblables... S appliquent identiquement sur les produits locaux et les importations ; Base d imposition identique....sauf pour la fourchette de taux admissibles : [15%, 45%] pour l UEMOA, et [15%, 100%] pour la CEDEAO.

6 Pratique des droits d accises dans l UEMOA (Tableau 1) Dispositions règlementaires en général respectées, sauf deux exceptions : Guinée-Bissau : taux des droits d accises sur les tabacs bruts = 10% (minimum réglementaire = 15%) Côte d Ivoire : base imposable l importation comprend une majoration de 25%

7 Pratique des droits d accises dans les pays non-uemoa (Tableau 2) Quatre cas de non conformité par rapport à la directive de la CEDEAO : Gambie : les droits d accises sont spécifiques Cap-Vert : taux des droits d accises = 10% (minimum réglementaire = 15%) Nigéria : les droits d accises ne frappent que les produits locaux Sierra-Léone : 0% de droits d accises sur tous les produits du tabac

8 Pratique des droits d accises dans la CEDEAO (Trois Remarques) 1 Variabilité des taux entre les pays : Pourquoi? Des implications pour le fonctionnement du marche commun? 2 Taux uniformes (neuf pays)/ Taux différenciés (5 pays) : Pourquoi? 3 Tabacs bruts non taxés dans 4 pays : Niger, Nigéria, Sénégal, Mali. Les Directives ne prévoient pas explicitement l application des droits d accises sur les tabacs bruts.

9 Droits de douane : Zone UEMOA TEC de l UEMOA : Entrée en vigueur : 2000 Trois catégories de taux de droits de douane : 5%, 10%, 20% Base taxable : Valeur en douane Pratiques en général conformes au TEC dans tous les pays... À noter : Majoration de la valeur en douane dans trois pays : Côte d Ivoire, Guinée-Bissau, Togo.

10 Droits de douane : Zone non-uemoa TEC de la CEDEAO (en cours de finalisation) : 4 catégories de taux : 5%, 10%, 20%, 35%. Base taxable : Valeur en douane Pratiques diversifiées dans les pays (Tableau 3). Exemples : Taux de droits de douane uniformes sur tous les produits du tabac : Gambie, Ghana, Libéria et Sierra-Léone Taux de droits de douane différenciés : Cap-Vert, Guinée et Nigéria Libéria : Droits de douane uniformes de 5%

11 TVA Directive de l UEMOA : Taux de TVA admissibles entre 15% et 20%. Directive de la CEDEAO : Taux admissibles entre 5% et 20%. Difficile d utiliser la TVA comme instrument de lutte contre le tabagisme

12 Autres taxes sur les produits du tabac dans la CEDEAO (en dehors des taxes communautaires) Taxes régies uniquement par les législations nationales (voir Tableau 4) Objectifs visés Mobliser les revenus (Ex. : Taxe spéciale sur les tabacs pour le dév. du sport) ; Contrôler les externalités : Ecotaxes du Benin ou taxe environnementale de Gambie. Mais les taux d imposition appliquées (5% au Benin par exemple) reflètent-ils intégralement les couts environnementaux de ces produits? Protéger l industrie locale? cas du Nigéria et du Sénégal

13 Évolution de la taxation des produits du tabac dans la CEDEAO (période ) Cette évolution peut se résumer en quatre points : Une tendance haussière des taux de droits d accises ; Une tendance baissière des taux de droits de douane ; Une relative constance dans les taux de TVA ; L apparition des nouvelles taxes, certaines explicitement dédiées à la lutte anti-tabac.

14 Évolution des taux droits d accises Entre 2011 et 2013, hausse des taux dans au moins 6 pays : Entre 2003 et 2013, au moins une hausse des taux dans pratiquement tous les pays. Cas particulier en Sierra-Léone : Seul pays de la sous-région a avoir baissé les taux. Avant 2006 (1er janvier) : Taux de droits d accises de 25% sur les cigarettes, et de 30% sur les autres produits du tabac ; Après 2006 : Taux de droits d accises = 0% sur tous les produits du tabac.

15 Évolution de la structure des taux droits d accises Depuis 2000, elle n a été revue que dans trois pays : Cap-Vert : en 2004, abandon des droits spécifiques et adoption des droits ad valorem ; Ghana : en 2007, abandon des droits ad valorem et adoption des droits spécifiques ; en 2009, retour aux droits ad valorem. Sénégal : en 2013, abandon du système mixte pour un système uniquement ad valorem.

16 Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014

Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin

Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin Cotonou 27 aout 2013 Salifou TIEMTORE Directeur des Douanes pi RAPPELS L article 3 du Traité Révisé fait de la création

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA

Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA Dr Amadou Moctar MBAYE & Gérard FOULON Direction santé - Département du Développement Social 2ème Colloque

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR

ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST (BCEAO) Avenue Abdoulaye FADIGA BP 3108 Dakar - Sénégal ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR LES SYSTÈMES FINANCIERS DÉCENTRALISÉS DE L UEMOA RAPPORT DE

Plus en détail

C est quoi le District Health Information Software 2?

C est quoi le District Health Information Software 2? Introduction Actions entreprises C est quoi le Health Information Software 2? Avantages Inconvénients Conclusion Le système d information sanitaire est l un des piliers du Système de Santé Il contribue

Plus en détail

Groupe thématique Commerce/APE. Note d analyse et d orientation sur le TEC-CEDEAO dans le cadre des négociations UE/ ACP pour la signature des APE

Groupe thématique Commerce/APE. Note d analyse et d orientation sur le TEC-CEDEAO dans le cadre des négociations UE/ ACP pour la signature des APE Groupe thématique Commerce/APE Note d analyse et d orientation sur le TEC-CEDEAO dans le cadre des négociations UE/ ACP pour la signature des APE Par Mariétou Coulibaly/SPIDS et Mamadou Mignane Diouf /CONGAD

Plus en détail

RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE

RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE Renforcement de la sûreté maritime en Afrique de l Ouest et du Centre: Réseau intégré de garde-côtes L OMI a mis au point, avec l aide

Plus en détail

INCITATIONS FISCALES EN AFRIQUE DE L'OUEST

INCITATIONS FISCALES EN AFRIQUE DE L'OUEST 4 INCITATIONS FISCALES EN AFRIQUE DE L'OUEST Cette partie du rapport procède à une brève analyse d'une autre opportunité manquée d'accroître la base fiscale dans l'espace CEDEAO : les avantages fiscaux.

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ Mars 2014 Table des matières Sigles et abréviations...3 Avant-propos...6 1. INTRODUCTION...9 2. METHODOLOGIE... 10

Plus en détail

Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc

Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc Commission juridique et fiscale Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc Réunion du 3 février 2010 au Cabinet CMS Bureau Francis Lefebvre CEMAC = 40,11 millions habitants UEMOA = 92,087 millions

Plus en détail

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2 Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Intégration du Marché des Capitaux pour le Marché d Investissement Commun de la CEDEAO Jonathan Aremu Ph.D Consultant, ECIM Introduction ti Il y a un certain nombre de raisons bien connues pour lesquelles

Plus en détail

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013)

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013) Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO).

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La CEDEAO La CEDEAO est un sous groupement qui avait en son sein

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DU SYSTEME FISCAL NIGERIEN :

CARACTERISTIQUES DU SYSTEME FISCAL NIGERIEN : Niamey, le Affaire suivie par : Kamayé Amadou CARACTERISTIQUES DU SYSTEME FISCAL NIGERIEN : Le système fiscal nigérien est fondamentalement déclaratif. Il est constitué d impôts de diverses natures que

Plus en détail

EVALUATION DES PROTOCOLES SUR LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES MARCHANDISES DE 1979 ET DU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES (SLEC) DE LA

EVALUATION DES PROTOCOLES SUR LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES MARCHANDISES DE 1979 ET DU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES (SLEC) DE LA EVALUATION DES PROTOCOLES SUR LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES MARCHANDISES DE 1979 ET DU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES (SLEC) DE LA CEDEAO Rapport Provisoire Décembre 2013 Ce rapport

Plus en détail

Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique

Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique Ce bref portrait statistique porte sur l Afrique de l Ouest, région qui regroupe ici les quinze pays membres de la CEDEAO (Communauté Economique

Plus en détail

méthodologiquem Quelques précautions

méthodologiquem Quelques précautions Atelier régional r méthodologiquem «Les prix de parité à l importation du riz et du maïs s en Afrique de l Ouestl» Quelques précautions Calculer des prix de parité en se basant sur les prix et les coûts

Plus en détail

Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA. Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité

Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA. Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité 1 Plan de Présentation Présentation du Réglément UEMOA

Plus en détail

Le Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO (ECOTrade) Questions à résoudre

Le Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO (ECOTrade) Questions à résoudre Le Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO (ECOTrade) Questions à résoudre J. Dirck Stryker, AIRD 4 mars 2005 Le Communiqué final du vingt-huitième sommet des Chefs d États et de gouvernements de la CEDEAO

Plus en détail

Département des Affaires Economiques

Département des Affaires Economiques AFRICAN UNION UNION AFRICAINE Département des Affaires Economiques UNIÃO AFRICANA Modalités de mise en oeuvre des deux options retenues par la Conference des Chefs d Etat et de Gouvernement de l Union

Plus en détail

LES ACCORDS DE PARTENARIAT ECONOMIQUE Quels enjeux pour le Sénégal?

LES ACCORDS DE PARTENARIAT ECONOMIQUE Quels enjeux pour le Sénégal? LES ACCORDS DE PARTENARIAT ECONOMIQUE Quels enjeux pour le Sénégal? Valdete Berisha-Krasniqi Assistant de recherche à l IFPRI (International Food Policy Research Institute) Antoine Bouët Chercheur Senior

Plus en détail

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI Email : onapmali@afribone.net.ml Site Web : www.onapmali.co napmali.com Ministère de l Economie, de l Industrie et du Commerce ******** Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

REGLEMENT CONCOURS BRVM LOGO CHALLENGE

REGLEMENT CONCOURS BRVM LOGO CHALLENGE REGLEMENT CONCOURS BRVM LOGO CHALLENGE 1 PREAMBULE La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), institution financière spécialisée commune aux États de l UEMOA que sont le Bénin, le Burkina Faso,

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DES FINANCES ET DE L ECONOMIE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES DIRECTION DE L INTEGRATION REGIONALE DGAE

REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DES FINANCES ET DE L ECONOMIE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES DIRECTION DE L INTEGRATION REGIONALE DGAE REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DES FINANCES ET DE L ECONOMIE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES DIRECTION DE L INTEGRATION REGIONALE DGAE Recueil des Textes Régissant le Commerce Intra-Communautaire

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ADRESSÉ TRANSPARENCE DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES

QUESTIONNAIRE ADRESSÉ TRANSPARENCE DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES QUESTIONNAIRE ADRESSÉ AUX ENTREPRISES NATIONALES D EXPLOITATION DES RESSOURCES NATURELLES TRANSPARENCE DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES Le présent questionnaire a été conçu pour recueillir des informations

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

Rapport annuel de la Commission sur le fonctionnement et l évolution de l Union

Rapport annuel de la Commission sur le fonctionnement et l évolution de l Union 2008 Rapport annuel de la Commission sur le fonctionnement et l évolution de l Union ème Présenté à la 13 session ordinaire de la Conférence des Chefs d Etat et de Gouvernement de l UEMOA 1 UNION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

SENEGAL Visas touristique et affaires

SENEGAL Visas touristique et affaires Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

ATELIER REGIONAL SUR LA REDUCTION DU SOUFRE DANS LE CARBURANT --------------------------- Du 18 au 19 mai 2015 à l Hôtel Belle Côte, Abidjan

ATELIER REGIONAL SUR LA REDUCTION DU SOUFRE DANS LE CARBURANT --------------------------- Du 18 au 19 mai 2015 à l Hôtel Belle Côte, Abidjan ATELIER REGIONAL SUR LA REDUCTION DU SOUFRE DANS LE CARBURANT --------------------------- Du 18 au 19 mai 2015 à l Hôtel Belle Côte, Abidjan ------------------------------ LISTE DES PARTICIPANTS ------------------------------

Plus en détail

DOCUMENT DE STRATÉGIE D INTÉGRATION RÉGIONALE POUR L AFRIQUE DE L OUEST 2011-2015

DOCUMENT DE STRATÉGIE D INTÉGRATION RÉGIONALE POUR L AFRIQUE DE L OUEST 2011-2015 BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DÉVELOPPEMENT DOCUMENT DE STRATÉGIE D INTÉGRATION RÉGIONALE POUR L AFRIQUE DE L OUEST 2011-2015 DÉPARTEMENTS RÉGIONAUX OUEST (ORWA/ORWB) DÉPARTEMENT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org Table Ronde pour le financement du développement du Bénin 17-19 juin 2014 - Paris www.tablerondebenin2014.org LE MOT DU PRÉSIDENT La Table Ronde, occasion unique d échanges et de partage sur les opportunités

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs?

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Me Pierre MARLY Avocat CMS Bureau Francis Lefebvre E-mail : pierre.marly@cms-bfl.com 1 - Le cadre

Plus en détail

L impact des accords de partenariat économique ACP UE sur les pays de la CEDEAO : une analyse empirique des effets commerciaux et budgétaires

L impact des accords de partenariat économique ACP UE sur les pays de la CEDEAO : une analyse empirique des effets commerciaux et budgétaires L impact des accords de partenariat économique ACP UE sur les pays de la CEDEAO : une analyse empirique des effets commerciaux et budgétaires Rapport final Mathias Busse, Axel Borrmann et Harald Großmann

Plus en détail

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007 Ottawa, le 6 juillet 2007 MÉMORANDUM D17-1-22 En résumé DÉCLARATION EN DÉTAIL DE LA TAXE DE VENTE HARMONISÉE, DE LA TAXE DE VENTE PROVINCIALE, DE LA TAXE PROVINCIALE SUR LE TABAC ET DE LA MAJORATION OU

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL PRESENTATION DU PROJET/PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT PAR L'OCAL Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL Tunis, 22 24 Avril 2014 SOMMAIRE Introduction ti OCAL Expériences Description du projet Cadre de mise

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME DU SECTEUR PRIVÉ

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME DU SECTEUR PRIVÉ C O N F É R E N C E D E S N AT I O N S U N I E S S U R L E C O M M E R C E E T L E D É V E L O P P E M E N T LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN AFRIQUE RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME

Plus en détail

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest Economic Community Of West African States Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest rotocole additionnel A/SP.2/12/01 portant amendement du Protocole portant création d une Carte Brune CEDEAO

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES

COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES QUI SOMMES NOUS? CÔTE D IVOIRE GHANA TOGO BURKINA FASO Une équipe d experts qualifiés et expérimentés Un réseau de sociétés présent dans les principaux ports de l Afrique

Plus en détail

INTERVENTION DE MONSIEUR EMMANUEL RENE MOISE A LA TROISIEME REUNION BIENNALE DU PROGRAMME D ACTION DES NATIONS UNIES SUR LES ARMES LEGERES

INTERVENTION DE MONSIEUR EMMANUEL RENE MOISE A LA TROISIEME REUNION BIENNALE DU PROGRAMME D ACTION DES NATIONS UNIES SUR LES ARMES LEGERES S E N E G A L INTERVENTION DE MONSIEUR EMMANUEL RENE MOISE A LA TROISIEME REUNION BIENNALE DU PROGRAMME D ACTION DES NATIONS UNIES SUR LES ARMES LEGERES New York, le 15 juillet 2008 ***** 2 Monsieur le

Plus en détail

GUIDE LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS EN AFRIQUE DE L OUEST

GUIDE LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS EN AFRIQUE DE L OUEST GUIDE DE LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS EN AFRIQUE DE L OUEST Elaboration Dr Luc Marius IBRIGA Kassem Salam SOURWEMA Conception Laboratoire Citoyennetés Mai 2014 GUIDE DE LA LIBRE CIRCULATION

Plus en détail

L éditorial. Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des

L éditorial. Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des L éditorial Jean-Pierre ELONG-MBASSI Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des Finances Locales en Afrique» afin de comparer, pour la première fois, les principaux chiffres et

Plus en détail

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU)

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) Audit l Conseil l Contentieux l Opérateur Economique Agréé l Dédouanement l Régimes douaniers l Accises l Exportateur Agréé l Entrepôt

Plus en détail

Fonds. Soutien aux Entreprises en Afrique

Fonds. Soutien aux Entreprises en Afrique Fonds d Investissement et de Soutien aux Entreprises en Afrique Paul Kabré S impliquer et investir aux côtés des entreprises africaines PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L EMPLOI EN AFRIQUE FISEA est un fonds

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT / INFORMATICIEN EN CONCEPTION DE BASE DE DONNEES.

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT / INFORMATICIEN EN CONCEPTION DE BASE DE DONNEES. TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT / INFORMATICIEN EN CONCEPTION DE BASE DE DONNEES. Recruté par la Banque de Développement Autrichienne (OeEB) mai 2014 CONTEXTE / JUSTIFICATION La

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

MEMO. Site web FEB. Sujet. Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises

MEMO. Site web FEB. Sujet. Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises Jean Baeten Responsable du département fiscal Destiné à Site web FEB Page(s). Date 7 juin 2012 Notre réf. Sujet Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises MEMO L utilisation de l AC4 électronique

Plus en détail

Guide d utilisation des taxes à la consommation

Guide d utilisation des taxes à la consommation BD/MSPS Guide d utilisation des taxes à la consommation Le présent guide décrit le modèle d entrées-sorties de taxes à la consommation associé au MSPS. Il combine les taxes à la consommation perçues au

Plus en détail

RAPPORT SUR L'EVOLUTION DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS L'UEMOA SUR LES DIX DERNIERES ANNEES

RAPPORT SUR L'EVOLUTION DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS L'UEMOA SUR LES DIX DERNIERES ANNEES RAPPORT SUR L'EVOLUTION DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS L'UEMOA SUR LES DIX DERNIERES ANNEES Siège - Avenue Abdoulaye FADIGA BP : 3108 - DAKAR (Sénégal) Tél. : +221 33 839 05 00 Télécopie : +221 33 823

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE Bénin Mali Burkina Faso Côte-d'Ivoire PLACE DE LA GESTION DE LATRESORERIE DANS LE NOUVEAU CADRE HARMONISE DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA Niger Sénégal

Plus en détail

1/17/2014 AFRITAC /séminaire Abidjan 13 au 17 Janvier 2014/ D.BRANGER

1/17/2014 AFRITAC /séminaire Abidjan 13 au 17 Janvier 2014/ D.BRANGER LES GROUPES BANCAIRES DANS l UMOA 1 doublement des actifs bancaires en dix ans suivant le fort développement des dépôts dans la CEDEAO croissance des crédits en % ( échelle de gauche) croissance des dépôts

Plus en détail

Développer les échanges dans les services bancaires et d assurance au sein de la Zone monétaire de l Afrique de l Ouest

Développer les échanges dans les services bancaires et d assurance au sein de la Zone monétaire de l Afrique de l Ouest Développer les échanges dans les services bancaires et d assurance au sein de la Zone monétaire de l Afrique de l Ouest Afrique Notes de politique commerciale Note 24 Thilasoni Benjamin Musuku, Patrick

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE FINAL RAPPORT FINAL

RAPPORT D ETUDE FINAL RAPPORT FINAL Groupe de recherche et d échanges technologiques RAPPORT D ETUDE FINAL Etude prospective sur les mesures de protection nécessaires pour le développement du secteur agricole en Afrique de l Ouest (illustration

Plus en détail

Perspectives économiques en Afrique 2014

Perspectives économiques en Afrique 2014 ÉDITION RÉGIONALE Perspectives économiques en Afrique 2014 Afrique de l'ouest Bénin Burkina Faso Cabo Verde Côte d Ivoire Gambie Ghana Guinée Guinée-Bissau Liberia Mali Niger Nigeria Sénégal Sierra Leone

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.5.2015 COM(2015) 194 final 2015/0101 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL relative à la conclusion, au nom de l'union européenne, du protocole pour éliminer le

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge

I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Personnes morales non assujetties disposant

Plus en détail

Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT

Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT Regional Workshop on Data Management Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT Kampala (Ouganda), 26 28 octobre 2009 Plan de la présentation Introduction La gestion des

Plus en détail

Commerce illicite du tabac : Ayda A. Yurekli, PhD

Commerce illicite du tabac : Ayda A. Yurekli, PhD Plan Les incitations financières et le rôle des droits d accise Section B Les causes du commerce illicite Les réactions du Gouvernement face à la contrebande Les autres facteurs qui contribuent à la contrebande

Plus en détail

LA FISCALITE, MAL AIMEE DE L EUROPE?

LA FISCALITE, MAL AIMEE DE L EUROPE? LA FISCALITE, MAL AIMEE DE L EUROPE? Prof. Dr. Isabelle Richelle Co-Présidente Tax Institute de l Université de Liège Isabelle.Richelle@Ulg.ac.be Collège Belgique Bruxelles, 5 décembre 2013 SOUVERAINETE

Plus en détail

Ecobank annonce un résultat avant impôt de 520 millions $EU et un produit net bancaire de 2,3 milliards $EU pour l exercice 2014

Ecobank annonce un résultat avant impôt de 520 millions $EU et un produit net bancaire de 2,3 milliards $EU pour l exercice 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ecobank annonce un résultat avant impôt de 520 millions $EU et un produit net bancaire de 2,3 milliards $EU pour l exercice 2014 Lomé, le 20 avril 2015 Ecobank Transnational Inc. («Ecobank»

Plus en détail

3.08 Taxes sur l essence, sur les carburants et sur le tabac

3.08 Taxes sur l essence, sur les carburants et sur le tabac MINISTÈRE DES FINANCES 3.08 Taxes sur l essence, sur les carburants et sur le tabac CONTEXTE En Ontario, la perception des taxes de consommation sur l essence, sur les carburants et sur les produits du

Plus en détail

Plans d Expansion des Capacités de Génération Hydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP

Plans d Expansion des Capacités de Génération Hydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP 1 Plans d Expansion des Capacités de Génération ydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP Un Projet de la Communauté Economique des Etats de l Afrique de

Plus en détail

IDC. Accord de partenariat économique. Etude sur les recettes douanières et la fiscalité intérieure. République du Mali. Version finale Février 2007

IDC. Accord de partenariat économique. Etude sur les recettes douanières et la fiscalité intérieure. République du Mali. Version finale Février 2007 République du Mali Accord de partenariat économique Etude sur les recettes douanières et la fiscalité intérieure Version finale Février 2007 Cristina Rampulla Djibril Semega Charles Vellutini IDC Financé

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN Freetown, juillet 2008 2 L année 2007 avait été placée

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Réseau pour l Emploi des Jeunes Afrique de l ouest (YEN-WA) Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Novembre 2008 Aperçu des résultats d enquête Authors: Thais Lopes et Tendai Pasipanodya

Plus en détail

Sécurité des moyens d existence. Changements climatiques, migrations et. Programme des Nations Unies pour l environnement

Sécurité des moyens d existence. Changements climatiques, migrations et. Programme des Nations Unies pour l environnement Sécurité des moyens d existence Changements climatiques, migrations et Programme des Nations Unies pour l environnement Ce rapport a été réalisé grâce à un partenariat technique entre le Programme des

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

INTEGRATION ECONOMIQUE DES PAYS D AFRIQUE DE L OUEST. 29 mai 2008

INTEGRATION ECONOMIQUE DES PAYS D AFRIQUE DE L OUEST. 29 mai 2008 INTEGRATION ECONOMIQUE DES PAYS D AFRIQUE DE L OUEST 29 mai 2008 Contrat 2007/147095 Pays bénéficiaire : Afrique de l Ouest Elaboré par Tiphaine Leurent Présenté par Les opinions exprimées dans ce rapport

Plus en détail

La Zone franc. Note d information. n 127. Avril 2002 Actualisation Juillet 2010. Direction de la Communication

La Zone franc. Note d information. n 127. Avril 2002 Actualisation Juillet 2010. Direction de la Communication Note d information La Zone franc La Zone franc constitue un espace monétaire, économique et culturel sans équivalent dans le monde. Cet ensemble, formé d États et de territoires parfois très différents

Plus en détail

BUREAU NATIONAL D ÉTUDES TECHNIQUES

BUREAU NATIONAL D ÉTUDES TECHNIQUES BUREAU NATIONAL D ÉTUDES TECHNIQUES ET DE DÉVELOPPEMENT (BNETD) LES ENJEUX DE LA CYBERSECURITE POUR LES PME ET PMI DE LA ZONE UEMOA COURS EN LIGNE JUILLET 2015 PLAN DU COURS NOTE DE SYNTHÈSE INTRUDUCTION

Plus en détail

CAMEROUN, QUELLE POLITIQUE FISCALE

CAMEROUN, QUELLE POLITIQUE FISCALE CAMEROUN, QUELLE POLITIQUE FISCALE Albert Léonard DIKOUME Docteur en Droit, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Chargé de cours associé, Université de Douala Coordinateur Direction Financière de la SONARA

Plus en détail

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? Notions essentielles du programme de Première et Terminale - Externalités, biens collectifs, institutions marchandes, droits de propriétés,

Plus en détail

Plateforme des organisations de la société civile d Afrique de l Ouest sur l Accord de Cotonou (POSCAO-AC)

Plateforme des organisations de la société civile d Afrique de l Ouest sur l Accord de Cotonou (POSCAO-AC) Plateforme des organisations de la société civile d Afrique de l Ouest sur l Accord de Cotonou (POSCAO-AC) Bénin, Burkina Faso, Côte d Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal,

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Café Tabac Presse 2013-2014

Café Tabac Presse 2013-2014 Café Tabac Presse 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Vers l assurance qualité de l enseignement supérieur dans les pays d Afrique francophone de l Ouest : Experiences récentes et perspectives d évolution

Vers l assurance qualité de l enseignement supérieur dans les pays d Afrique francophone de l Ouest : Experiences récentes et perspectives d évolution Institut international de planification de l éducation Vers l assurance qualité de l enseignement supérieur dans les pays d Afrique francophone de l Ouest : Experiences récentes et perspectives d évolution

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

Guide d utilisation des taxes à la consommation

Guide d utilisation des taxes à la consommation BD/MSPS Guide d utilisation des taxes à la consommation Le présent guide décrit le modèle d entrées-sorties de taxes à la consommation associé au MSPS. Il combine les taxes à la consommation perçues au

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 PERSPECTIVES DES MARCHES D ASSURANCES AFRICAINS Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème qui nous a été confié porte sur les

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2003/99

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2003/99 Nations Unies S/2003/99 Conseil de sécurité Distr. générale 27 janvier 2003 Original: français Lettre datée du 27 janvier 2003, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant permanent

Plus en détail

Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes.

Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes. Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes. TPS/TVH-TVQ Revenu Québec 31 Août 2011 Direction générale des entreprises Plan de la présentation Mise en contexte... 3 Définitions...

Plus en détail