Table des matières. Partie 1 Responsabilité civile Engagements pris au nom d une société en formation... 21

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Partie 1 Responsabilité civile... 19. Engagements pris au nom d une société en formation... 21"

Transcription

1 Table des matières Avant-propos... 7 Préface... 9 Liste des abréviations Introduction générale Sociétés concernées Dérogations au principe de la responsabilité limitée Responsabilité pénale Évolution récente en matière de reponsabilité des dirigeants Prévention de la responsabilité Plan de l ouvrage Partie 1 Responsabilité civile Chapitre 1 Engagements pris au nom d une société en formation Position du problème et situation antérieure L article 60 C. soc. Champ d application Responsabilité des fautes commises dans les actes accomplis au nom d une société en formation Naissance de l engagement du promoteur Dérogations conventionnelles Modalités de reprise Rapports du promoteur avec la société Recours du tiers vis-à-vis du promoteur en cas de reprise «Contrôle d identité» Recours du tiers vis-à-vis du promoteur en cas de reprise abusive... 28

2 16. Recours du tiers vis-à-vis du promoteur en cas d absence de reprise Recours du tiers vis-à-vis du promoteur en cas de reprise hors délai Chapitre 2 La constitution de la société et la responsabilité de ses fondateurs Section 1 Notions générales La constitution de la société et la notion de fondateur La possibilité d échapper à la responsabilité des fondateurs de société anonyme Les caractéristiques essentielles des responsabilités des fondateurs Cas particulier Responsabilités des fondateurs de G.E.I.E./G.I.E Section 2 La responsabilité des fondateurs pour les irrégularités commises lors de la constitution de la société Généralités La validité des souscriptions Souscription par la société elle-même, une filiale ou une personne agissant pour leur compte La souscription du capital minimal La surévaluation des apports La libération effective des actions à concurrence du minimum requis Les mentions de l acte constitutif La dénomination de la société La nullité de la société La constitution d une S.P.R.L.U. par une personne morale La constitution de plusieurs S.P.R.L.U. par une même personne physique Section 3 La responsabilité des fondateurs en cas d insuffisance du capital de départ Texte légal Le plan financier Objectif poursuivi par ces dispositions Contenu et présentation du plan financier Notion de capital Problème posé par les prêts des associés Cas particulier de la S.P.R.L. Starter Responsabilité du notaire et des professionnels de la comptabilité LArcier

3 39. Conditions de la responsabilité des fondateurs Rapports avec les responsabilités des organes de gestion Appréciation du caractère manifestement insuffisant du capital de départ critères d appréciation Appréciation du caractère manifestement insuffisant du capital de départ Examen du plan financier Questions de procédure Montant de la condamnation Section 4 La responsabilité de droit commun des fondateurs Principe général Applications Chapitre 3 Les dirigeants dont la responsabilité civile peut être mise en cause Généralités Le rôle et les pouvoirs des administrateurs et gérants Le comité de direction : un organe facultatif Le conseil d administration et le comité de direction, organes collégiaux Identification des administrateurs, gérants et membres du comité de direction Administrateur personne morale Administrateurs de fait «Administrateurs de fait et statut d observateur» «Administrateurs publics» Le délégué à la gestion journalière L administrateur provisoire diversité des missions Responsabilité de l administrateur provisoire Préposés à la gestion de l établissement belge d une société étrangère Responsabilité des associés Les nouvelles fonctions prévues par la corporate governance La responsabilité du président du conseil d administration Administrateurs exécutifs et non exécutifs Le comité d audit : un nouvel organe dans les sociétés cotées Le comité d audit responsabilités larcier 599

4 65. L administrateur indépendant définition L administrateur indépendant responsabilités Chapitre 4 Les éléments constitutifs de la responsabilité La notion de faute et son appréciation par le juge «Appréciation marginale» Appréciation a priori Incidence de la rémunération sur l appréciation de la responsabilité Le lien de causalité Le dommage et son évaluation Moment de l évaluation Critique de certaines positions jurisprudentielles relatives à la détermination du dommage La faute commune et les fautes concurrentes distinction Faute commune responsabilité solidaire contribution à la dette Fautes concurrentes responsabilité in solidum contribution à la dette Chapitre 5 Le droit commun de la responsabilité des dirigeants Généralités A. La «simple faute de gestion» Notion Types de «simples fautes de gestion» Faute de gestion et intérêt social Le cas particulier des groupes de sociétés B. La faute «aquilienne» Notion Type de fautes aquiliennes Jurisprudence récente de la Cour de cassation Action quasi-délictuelle d un tiers non lié contractuellement à la société Action quasi-délictuelle d un tiers lié contractuellement à la société Action quasi-délictuelle intentée par la société elle-même Une exception classique la faute pénale Une exception implicite C. La violation du Code des sociétés ou des statuts LArcier

5 90. Notion Types de fautes constituant une violation du Code des sociétés Types de fautes constituant une violation des statuts D. Applications particulières Le droit commun de la responsabilité des dirigeants dans la vie quotidienne de la société Conflits d intérêts au sein du conseil d administration Conflit d intérêts au sein du comité de direction Conflit d intérêts dans les sociétés cotées Mise en œuvre de clauses de préemption et d agrément Changement de contrôle Divulgation d informations confidentielles Relation entre un administrateur et un actionnaire Devoirs d information L obligation de répondre aux questions des actionnaires principe L obligation de répondre aux questions des actionnaires Étendue et sanctions L obligation de convoquer une assemblée générale E. Influence des codes de corporate governance Historique et évolutions législatives Corporate governance et sanction de marché Corporate governance et Code des sociétés Corporate governance et standards de bon comportement F. L incidence de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (R.S.E.) sur la responsabilité civile des dirigeants Concept de la R.S.E Cadre légal de la R.S.E La R.S.E. comme nouveau fondement de la responsabilité civile des dirigeants? Chapitre 6 La mise en œuvre de l action en responsabilité contre les dirigeants Généralités A. L action en responsabilité exercée par la société larcier 601

6 113. Conditions d exercice de l actio mandati Possibilité de ratification Intervention d un avocat Actio mandati contre les membres du comité de direction B. L action minoritaire Notion Les conditions d exercice de l action minoritaire Le moment auquel doit s apprécier la réunion des conditions de l action Actions sans droit de vote Calcul des seuils Perte de la qualité d actionnaire Regroupement de plusieurs actionnaires La conduite du procès le choix d un mandataire Objet des condamnations en cas d aboutissement de l action Conclusion d une transaction La faillite et l action minoritaire Application aux S.P.R.L. et S.C.R.L C. L action exercée par un actionnaire agissant à titre individuel Nécessité d un préjudice propre Lien avec l abus de majorité D. Hypothèse particulière de la faillite Jurisprudence de la Cour de cassation Préjudice commun vs préjudice individuel tentative de synthèse L action en comblement de passif une exception controversée E. Tribunal compétent Article 574, 1 et 2, du Code judiciaire Chapitre 7 Hypothèses particulières de responsabilité Généralités Augmentation du capital de la société Transformation de la société Mentions à faire figurer dans les documents émanant de la société Quasi-apports Fusions et scissions LArcier

7 140. Approbation et dépôt des comptes annuels Dissolution de la société Sociétés à finalité sociale Sociétés anonymes dont le capital est inférieur à euros Chapitre 8 La responsabilité des dirigeants dans l entreprise en difficulté et en faillite A. La notion d entreprise en difficulté Généralités La notion d entreprise en difficulté et les devoirs particuliers des dirigeants Les tentatives de sauvetage des sociétés en difficulté La poursuite de l activité de l entreprise en difficulté B. Incidence des enquêtes commerciales sur la responsabilité des dirigeants Les chambres d enquête commerciale et la collecte de données Les rapports avec les chambres d enquêtes commerciales et la responsabilité des dirigeants C. La poursuite fautive d une activité déficitaire Poursuite fautive d une activité déficitaire principe Poursuite fautive d une activité déficitaire incidence de l arrêt de la Cour de cassation du 7 novembre Activité déficitaire attitude à adopter Poursuite fautive d une activité déficitaire fixation du dommage D. Le défaut d aveu de faillite Conditions de la faillite Obligation de faire l aveu de faillite Jurisprudence restrictive de la Cour de cassation E. La sonnette d alarme La sonnette d alarme principe Notion d actif net et de capital Point de départ du délai de deux mois Renouvellement Proposition de dissolution larcier 603

8 162. Proposition de poursuite d activité contenu du rapport spécial Absence de réunion ou absence de rapport faute Rapport insuffisant faute La présomption du lien de causalité Présomption renversée Jurisprudence Présomption non renversée Jurisprudence Rôle des actionnaires F. La réorganisation judiciaire Rôle du dirigeant dans la réorganisation judiciaire Atténuation de la responsabilité en cas de recours à la procédure de réorganisation judiciaire? Risque accru par une plus grande autonomie de décision Poursuite d une activité déficitaire Le risque d une faute grave et caractérisée G. L action en comblement de passif Texte légal Exclusion des «petites» S.P.R.L. et coopératives Les dirigeants soumis à l action en comblement de passif Condition préalable à l intentement de l action Les caractéristiques essentielles de l action en comblement de passif La faute grave et caractérisée définition La faute grave et caractérisée applications jurisprudentielles Le lien de causalité Le dommage Condamnation individuelle ou solidaire H. L action de l O.N.S.S. et du curateur pour les dettes sociales vis-à-vis de l O.N.S.S Texte légal Pas d exclusion des «petites» S.P.R.L. et coopératives Condition préalable à l intentement de l action Fautes visées par l article Le lien de causalité Le dommage Condamnation solidaire LArcier

9 I. Frais d établissement du bilan après faillite responsabilité des administrateurs et gérants Article 54 de la loi sur les faillites J. L extension de la faillite d une société au maître de l affaire Notion circonstances généralement retenues par les tribunaux pour justifier l extension de faillite Fondements juridiques invoqués pour justifier l extension de faillite Conditions de la faillite personnelle du maître de l affaire L extension de la faillite et la responsabilité des dirigeants Déclin de la théorie de l extension de faillite Chapitre 9 La responsabilité des dirigeants en matière fiscale A. Les dispositions sur lesquelles se fonde traditionnellement l administration fiscale pour engager la responsabilité des dirigeants Introduction Article 527 La faute de gestion Article 528 Violation du Code des sociétés ou des statuts Article 1382 du Code civil L article 633 Actif net réduit à un montant inférieur à la moitié du capital Art. 530 Action en comblement de passif B. La loi du 20 juillet Genèse de la loi Dispositions de la loi Chapitre 10 Prévention, limitation et couverture de la responsabilité civile des dirigeants Généralités A. La prévention du risque de responsabilité Responsabilité collégiale et désolidarisation Démission B. L extinction de la responsabilité larcier 605

10 Section 1 La décharge La décharge principes généraux Décharge collective ou individuelle? Validité d une décharge octroyée en cours d exercice social Portée de la décharge Annulation de la décision portant décharge Décharge du comité de direction Engagements relatifs à la décharge Section 2 La prescription Principe dérogation au droit commun Champ d application ratione materiae Champ d application ratione personae Régime discriminatoire de l article 198? Calcul du délai hypothèse de faits successifs et indivisibles Interruption de la prescription C. La limitation de la responsabilité Section 1 Clause d exonération Clauses d exonération de responsabilité Section 2 Limitation de responsabilité : l article 18 de la loi sur le contrat de travail Cumul du mandat social et d un contrat de travail Position de la question Caractéristiques du contrat de travail Administrateur et contrat de travail? Gestion journalière et contrat de travail Membre du comité de direction et contrat de travail? Représentant permanent et contrat de travail Protection du travailleur portée de l article Régime discriminatoire de l article D. La Couverture de la responsabilité Section 1 Les clauses de garanties Clauses de garantie portée Clauses de garantie validité LArcier

11 Section 2 L assurance de la responsabilité civile des dirigeants Notion et principes Souscription de la police Personnes assurées Risques couverts Étendue de la couverture dans le temps Plafond de couverture et franchise Exclusions Résiliation de la police et extension de couverture Obligations particulières du souscripteur et des assurés Les obligations de l assureur Action directe de la victime Cas particulier : l assurance de la responsabilité des liquidateurs Chapitre 11 La dissolution de la société et la responsabilité de ses liquidateurs Généralités Responsabilité des liquidateurs Prescription de l action en responsabilité contre les liquidateurs Liquidations déficitaires La responsabilité des liquidateurs et la faillite La responsabilité des liquidateurs et la poursuite de l activité Chapitre 12 La responsabilité des commissaires Généralités L objet de la mission de contrôle du commissaire L étendue des obligations de contrôle du commissaire Indépendance du commissaire loi corporate governance Responsabilité du commissaire à l égard de la société La violation du Code des sociétés ou des statuts Responsabilité aquilienne Fraudes commises au sein de la société Le commissaire et l entreprise en difficulté larcier 607

12 259. Exercice de l action en responsabilité civile contre les commissaires L exercice de l activité de réviseur au sein d une société et le plafonnement de la responsabilité des commissaires Responsabilité pénale du commissaire Chapitre 13 La responsabilité des membres et dirigeants d A.S.B.L Généralités Responsabilité des membres de l A.S.B.L Responsabilités des dirigeants d A.S.B.L. à l égard de l association Responsabilité des administrateurs d A.S.B.L. à l égard des tiers Délégations de pouvoirs par le conseil d administration : délégué à la gestion journalière et organe de représentation Transformation d une A.S.B.L. en société à finalité sociale Prescription de l action en responsabilité contre les dirigeants d A.S.B.L. et principe de la décharge Chapitre 14 La responsabilité des gérants, commissaires et liquidateurs de G.E.I.E. et G.I.E Principes et renvois Partie 2 Responsabilité pénale et interdictions professionnelles Chapitre 1 La responsabilité pénale des dirigeants de sociétés Section 1 Les infractions commises dans l activité de la société Introduction L imputabilité de l infraction et les différents mécanismes d imputabilité L imputabilité matérielle L imputabilité légale L imputabilité conventionnelle L imputabilité judiciaire L élément moral propre à l infraction Les causes de justification LArcier

13 Section 2 La prévention de la responsabilité pénale : la délégation de pouvoirs Généralités Définition et comparaison avec les figures proches en droit civil En quelle matière peut-on déléguer? Conditions de validité de la délégation conditions de fond La délégation doit intervenir en l absence de faute ou de fraude La délégation ne peut être générale La délégation doit être claire et explicite Le délégataire doit accepter la délégation de pouvoirs et doit être totalement informé des limites et de l étendue de sa mission Le transfert des pouvoirs doit être effectif La personne à qui les pouvoirs sont délégués doit disposer de la compétence, l autorité et les moyens nécessaires à l exécution de sa mission Compétences du délégataire Autorité du délégataire Moyens nécessaires Le délégant doit opérer un contrôle régulier sur la bonne exécution des tâches déléguées Synthèse des conclusions de fond pour la validité d une délégation de pouvoirs en matière pénale Conditions de validité de la délégation Conditions de forme Une personne morale peut-elle déléguer? La subdélégation est-elle valable? Peut-on déléguer des pouvoirs à des personnes extérieures à l entreprise? Effets de la délégation valide Section 3 La responsabilité pénale des personnes morales Généralités Champ d application : l article 5 du Code pénal a valeur de principe général Conditions d application du régime instauré par l article 5 du Code pénal Imputabilité matérielle : dans quel cadre l infraction reprochée a-telle été commise? Imputabilité morale : l infraction est-elle imputable à la personne morale? larcier 609

14 303. L élément moral propre à l infraction est-il présent? Cumul des responsabilités pénales de la personne morale et de la personne physique : quand la responsabilité pénale des dirigeants d entreprise peut-elle être engagée? Si l infraction a été commise sciemment et volontairement par la personne physique : cumul facultatif Si la faute n a pas été commise sciemment et volontairement par la personne physique : décumul obligatoire et cause d excuse absolutoire Les sanctions pénales applicables aux personnes morales La procédure pénale et la désignation d un mandataire ad hoc Questions de procédure Section 4 Les conséquences civiles des infractions Le lien entre l action civile et l action pénale Préjudice résultant de l infraction L influence de l article 5 du Code pénal sur la responsabilité civile de la société et de son dirigeant Le principe «le criminel tient le civil en état» L autorité de la chose jugée au pénal sur le procès civil ultérieur Prescription de l action civile résultant d une infraction Point de départ du délai de prescription Responsabilité civile des amendes pénales Recours de la personne morale contre son organe ou préposé auquel une infraction est imputée Section 5 Droit pénal des sociétés Généralités Infractions «de simple négligence» Infractions supposant un dol particulier Les atteintes portées au capital social et distribution de dividendes ou de tantièmes fictifs Faux bilan Section 6 Les infractions prévues par le Code pénal Le blanchiment de capitaux Le blanchiment volet préventif Le blanchiment volet répressif Comportement susceptible de constituer le délit de blanchiment LArcier

15 327. Sanctions pénales L abus de biens sociaux Éléments constitutifs L intention frauduleuse Section 7 Le droit pénal, la réorganisation judiciaire et la faillite de la société Principes en matière de faillite Autonomie du droit pénal Les infractions liées à l état de faillite L article 489 du Code pénal Les infractions liées à l état de faillite L article 489bis du Code pénal Les infractions liées à l état de faillite L article 489ter du Code pénal L article 489ter Le détournement et la dissimulation d actifs L article 489ter La soustraction de documents comptables Les infractions liées à la faillite d une autre entreprise Les peines suite à une infraction pénale liées à la faillite d une société Les infractions liées à la réorganisation judiciaire Section 8 Applications particulières Le droit de l environnement Importance de la législation et diversité des sources légales Le régime de la responsabilité pénale des personnes morales en droit de l environnement et la délégation de pouvoirs Complexité technique de la matière Les causes de justifications en droit de l environnement Ampleur du préjudice Droit pénal social Droit pénal comptable La responsabilité du commissaire ou des experts indépendants Droit pénal fiscal Droit pénal financier Délit d initié Les personnes visées L information privilégiée Les comportements sanctionnés larcier 611

16 Chapitre 2 Les interdictions professionnelles Généralités A. Les interdictions professionnelles relatives à certains condamnés prononcées par le juge répressif Principes B. Les interdictions professionnelles relatives aux faillis et aux personnes assimilées prononcées par le tribunal de commerce Personnes visées Conditions de l interdiction Rapports avec l action en comblement de passif Dirigeants visés par la procédure d interdiction C. Objet et étendue des interdictions Étendue des interdictions Interposition de personne Sanction de la violation des interdictions professionnelles D. Nature juridique et procédure Nature juridique Procédure Table alphabétique Table des matières LArcier

Responsabilité des dirigeants d entreprise en société

Responsabilité des dirigeants d entreprise en société Responsabilité des dirigeants d entreprise en société François MOISES, avocat Un des objectifs de la constitution d une société est de mettre son patrimoine privé à l abri des poursuites des créanciers

Plus en détail

La société en commandite par actions : on n aime que ce qu on connaît...

La société en commandite par actions : on n aime que ce qu on connaît... La société en commandite par actions : on n aime que ce qu on connaît... Peter Verschelden Expert-comptable Lors de la constitution d une nouvelle société, on opte généralement pour une forme de société

Plus en détail

Partie I - Les grandes règles de base de la responsabilité des dirigeants de sociétés. 1. La responsabilité au regard du Code des sociétés...

Partie I - Les grandes règles de base de la responsabilité des dirigeants de sociétés. 1. La responsabilité au regard du Code des sociétés... Table des matières Partie I - Les grandes règles de base de la responsabilité des dirigeants de sociétés 1. La responsabilité au regard du Code des sociétés...3 1.1. La faute de gestion.....................................

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

3. Durée du mandat 22 Quelle est la durée du mandat du gérant? 22

3. Durée du mandat 22 Quelle est la durée du mandat du gérant? 22 5 Table des matières Introduction 15 Abréviations utilisées 16 1. Les positions respectives du gérant et de l assemblée générale dans la SPRL 17 1. Rôle du gérant Pourquoi faut-il un gérant? 17 2. Quel

Plus en détail

Atelier A23. Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité

Atelier A23. Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité Atelier A23 Nouvelles exigences en D&O : Des contrats à l épreuve de la réalité Intervenants Guillaume DESCHAMPS D&O Practice Leader E mail : Guillaume.deschamps@marsh.com Richard DEGUETTES Emmanuel SILVESTRE

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux Protection juridique DES MANDATAIRES SOCIAUX CONDITIONS SPECIALES Définition 1. Membre IZEO : Indépendant société qui o a payé pour la 1ère fois la cotisation annuelle au profit d IZEO en vue de faire

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2013 TABLE DES MATIERES JURISPRUDENCE

PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2013 TABLE DES MATIERES JURISPRUDENCE PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2013 TABLE DES MATIERES JURISPRUDENCE Assurances 1 Responsabilité civile automobile Assurance obligatoire Garantie Etendue Véhicule assuré en quelque lieu qu il se trouve

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS Sources : F. LEFEBVRE «associations» Code civil Code pénal Code du commerce Code du sport Livre des procédures fiscales AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une

Plus en détail

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7 Table des matières 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation...... 7 Michèle GRÉGOIRE doyenne de la Faculté de droit de l U.L.B., avocate Vanessa DE FRANCQUEN collaboratrice scientifique

Plus en détail

Responsabilité et assurance des dirigeants de société

Responsabilité et assurance des dirigeants de société Responsabilité et assurance des dirigeants de société Séminaire Philippe & Partners IJE - 13 octobre 2015 Marc GOUDEN Denis PHILIPPE Avocats associés Barreaux de et de Jean-François POLAIN Avocat associé

Plus en détail

La responsabilité des dirigeants. Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques. Guide pratique

La responsabilité des dirigeants. Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques. Guide pratique La responsabilité des dirigeants Parce qu'entreprendre c'est oser prendre des risques Guide pratique Table des matières 1. Quelles sont les fautes susceptibles d engager la responsabilité civile des dirigeants?

Plus en détail

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises D I R I G E A N T S D E S O C I É T É P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises ) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas de mise

Plus en détail

sa/ii 1 TABLE DES MATIÈRES DEUXIÈME PARTIE OPÉRATIONS SUR LE CAPITAL ÉMISSIONS PUBLIQUES TRANSFORMATION FUSION SCISSION TITRE PREMIER

sa/ii 1 TABLE DES MATIÈRES DEUXIÈME PARTIE OPÉRATIONS SUR LE CAPITAL ÉMISSIONS PUBLIQUES TRANSFORMATION FUSION SCISSION TITRE PREMIER sa/ii 1 TABLE DES MATIÈRES DEUXIÈME PARTIE OPÉRATIONS SUR LE CAPITAL ÉMISSIONS PUBLIQUES TRANSFORMATION FUSION SCISSION Inhoud.............................................................. 15 Table alphabétique....................................................

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos 5

Table des matières. Avant-propos 5 Table des matières Avant-propos 5 Le monopole légal conféré à l architecte 7 Isabelle Durant Section 1. Les travaux visés par le monopole légal des architectes 10 1 er. La portée initiale du texte de l

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité LE RISQUE SPORTIF LA RESPONSABILITE CIVILE

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE MONTPELLIER 27 mai 2013 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité Les

Plus en détail

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 RC DES DIRIGEANTS Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 1 REMARQUES 1) On parle de RC Dirigeants (Définition plus large) et non plus de RC Mandataires Sociaux. 2) Un seul

Plus en détail

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Table des matières 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Benoît Kohl Professeur à l Université de Liège Professeur invité à l Université de Paris 2 Avocat au

Plus en détail

Multirisques de Professionnels

Multirisques de Professionnels Multirisques de Professionnels GARANTIES Incendie Dégât des eaux Vol Bris de glace Matériel Informatique Perte d exploitation Frais supplémentaires d exploitation Responsabilité Civile 2 La Responsabilité

Plus en détail

Table des matières. Titre I De la Cour d arbitrage à la Cour constitutionnelle

Table des matières. Titre I De la Cour d arbitrage à la Cour constitutionnelle Table des matières Préface 7 Ann Jacobs Postface 9 Paul Martens Introduction générale 1. Le Code d instruction criminelle 14 2. La jurisprudence de la Cour constitutionnelle 17 3. La jurisprudence de la

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...5. 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7

Table des matières. Remerciements...5. 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7 Table des matières Remerciements...5 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7 Fabrice MOURLON BEERNAERT Avocat (LMBD Prioux) Juge suppléant au Tribunal de commerce de

Plus en détail

Table des matières. Sous-section 1. Le droit commun 9 Sous-section 2. Le régime dérogatoire au profit du travailleur 9

Table des matières. Sous-section 1. Le droit commun 9 Sous-section 2. Le régime dérogatoire au profit du travailleur 9 Table des matières La responsabilité civile du travailleur salarié Immunité partielle de responsabilité civile de l article 18 de la loi du 3 juillet 1978 relative aux contrats de travail 7 Sophie Toussaint

Plus en détail

Responsabilité des administrateurs

Responsabilité des administrateurs Présentation pour Ideark, Martigny, 31.10.2008 Responsabilité des administrateurs 1. Notion d administrateur 2. Insolvabilité 3. Assurances sociales 4. Impôts 5. Défaut de diligence et de loyauté 6. Responsabilité

Plus en détail

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE LA RESPONSABILITE FINANCIERE SOMMAIRE Propos introductifs ------------------------------------------------page

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Présentation 3 Introduction Structures des procédures collectives 13 PARTIE 1 Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Chapitre 1 Information économique 21 1 Information des dirigeants 21

Plus en détail

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG.

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures - 20 ECTS 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Éléments généraux

Plus en détail

La responsabilité des dirigeants. D & O Guide pratique. Parce qu entreprendre c est oser prendre des risques

La responsabilité des dirigeants. D & O Guide pratique. Parce qu entreprendre c est oser prendre des risques La responsabilité des dirigeants D & O Guide pratique Parce qu entreprendre c est oser prendre des risques 1 2 3 4 5 6 Quelles sont les fautes susceptibles d engager la responsabilité civile des dirigeants?

Plus en détail

Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques?

Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques? Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques? 1. L identification des risques... 3 1.1. Risques globaux encourus par toute entreprise... 3 1.2. Risques

Plus en détail

La faillite personnelle : une sanction civile et professionnelle des dirigeants sociaux

La faillite personnelle : une sanction civile et professionnelle des dirigeants sociaux La faillite personnelle : une sanction civile et professionnelle des dirigeants sociaux Article juridique publié le 11/03/2011, vu 29036 fois, Auteur : MAITRE ANTHONY BEM 1) Définition et conditions de

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TITRE 1 CONDITIONS D EXERCICE DE LA PROFESSION D ARCHITECTE 13 Évolution récente des conditions d exercice 13 Conditions

Plus en détail

LES SANCTIONS DU POUVOIR DANS LES SOCIETES. Rapport luxembourgeois. Alex ENGEL Avocat au Barreau de Luxembourg

LES SANCTIONS DU POUVOIR DANS LES SOCIETES. Rapport luxembourgeois. Alex ENGEL Avocat au Barreau de Luxembourg LES SANCTIONS DU POUVOIR DANS LES SOCIETES Rapport luxembourgeois Alex ENGEL Avocat au Barreau de Luxembourg Quelle est la notion de société dans votre droit? Y a-t-il une définition légale ou un concept

Plus en détail

Table des matières LARCIER 249

Table des matières LARCIER 249 Chapitre I. Le secret bancaire interne belge en matière d impôts autres que l impôt sur le revenu... 9 I.1. Introduction... 9 I.2. Le secret bancaire en matière de T.V.A.... 9 I.2.1. I.2.2. Les obligations

Plus en détail

irigeants d entreprises

irigeants d entreprises esponsabilité personnelle des irigeants d entreprises Préservez votre patrimoine privé en cas de mise en cause de votre responsabilité personnelle Découvrez l'application iprev pour les TNS L assurance

Plus en détail

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures 20 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Eléments généraux sur

Plus en détail

2. La définition des infractions 27

2. La définition des infractions 27 Sommaire 5 Avant-propos 7 TITRE I. LE DROIT PÉNAL 9 Chapitre I. La notion de droit pénal 11 Section 1. Définition et distinctions avec d autres notions 11 1. Définition 11 2. Distinction entre le droit

Plus en détail

La société privée à responsabilité limitée

La société privée à responsabilité limitée La société privée à responsabilité limitée Avril 2008 La société privée à responsabilité limitée Avril 2008 2 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 B-1210

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Titre 1. Les sûretés réelles..................................... 229 Chapitre 1. Législation...................................... 229 Section 1. La vente d immeuble dans le contexte

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques

Table des matières. Sommaire 5. L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques Table des matières Sommaire 5 L expertise judiciaire comptable : aspects théoriques Introduction générale à la procédure civile et à l expertise 9 Dominique Mougenot I re partie Principes généraux de la

Plus en détail

ASSURANCE RC MANDATAIRES SOCIAUX Questions/Réponses. Questions relatives à l objet des garanties :

ASSURANCE RC MANDATAIRES SOCIAUX Questions/Réponses. Questions relatives à l objet des garanties : ASSURANCE RC MANDATAIRES SOCIAUX Questions/Réponses Cette synthèse a pour objet de répondre aux questions les plus fréquemment posées relatives au contrat d assurance RC MANDATAIRES SOCIAUX Questions relatives

Plus en détail

Droit de rencontres. «La responsabilité du dirigeant d entreprise» Lionel ORBAN Firket, Brandenberg, Crahay, Pichault & Associés.

Droit de rencontres. «La responsabilité du dirigeant d entreprise» Lionel ORBAN Firket, Brandenberg, Crahay, Pichault & Associés. Droit de rencontres «La responsabilité du dirigeant d entreprise» Mai 2011 Lionel ORBAN Firket, Brandenberg, Crahay, Pichault & Associés I.- Introduction & rappels II.- La Loi-programme du 20 juillet 2006

Plus en détail

Responsabilité des gérants vs responsabilité des associés au sein d une société à responsabilité limitée

Responsabilité des gérants vs responsabilité des associés au sein d une société à responsabilité limitée Responsabilité des gérants vs responsabilité des associés au sein d une société à responsabilité limitée 023 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi

Plus en détail

Reprendre une activité commerciale après une faillite

Reprendre une activité commerciale après une faillite Reprendre une activité commerciale après une faillite Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été

Plus en détail

Au niveau de la responsabilité financière De nombreux entrepreneurs sont réticents à opter pour des entités où leur contribution aux

Au niveau de la responsabilité financière De nombreux entrepreneurs sont réticents à opter pour des entités où leur contribution aux Quand le choix de la forme juridique d une société est déterminant Il a des conséquences notamment sur la responsabilité financière des associés, le partage du capital, le régime fiscal de l'entreprise

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE 1 SOMMAIRE I. NOTION DE RESPONSABILITES A. La responsabilité civile 1. La responsabilité civile délictuelle 2. La responsabilité civile contractuelle B. La responsabilité pénale

Plus en détail

TEXTES DE BASE. La société anonyme

TEXTES DE BASE. La société anonyme TEXTES DE BASE La société anonyme Titre premier : Dispositions générales Article premier : Les dispositions du présent code s appliquent à toutes les sociétés commerciales. Article 2 : La société est un

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion

La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion INTRODUCTION Beaucoup d obligations pèsent sur les épaules du chef d entreprise. En effet, le dirigeant est amené à prendre des

Plus en détail

Les conventions d actionnaires

Les conventions d actionnaires Les conventions d actionnaires Olivier P. Dunant Avocat, Associé, Ernst & Young SA Jacques Bonvin Avocat, Associé, Tavernier Tschanz Novembre 2007 Plan A. Buts et utilité des conventions d actionnaires

Plus en détail

La faillite et décharge de caution

La faillite et décharge de caution La faillite et décharge de caution 025 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. Introduction 9

Table des matières. Sommaire 5. Introduction 9 Table des matières Sommaire 5 Les principes et modalités du paiement 7 Coralie Marr Introduction 9 Chapitre I. Définition et nature juridique du paiement 10 Section 1. Notion et contours 10 Section 2.

Plus en détail

DEFENSE PENALE ET RECOURS

DEFENSE PENALE ET RECOURS DEFINITIONS On entend par : > Assuré : Toute personne réputée assurée au présent contrat, c est-à-dire : Le souscripteur du contrat : personne morale régulièrement déclarée auprès des autorités préfectorales

Plus en détail

Créer une ASBL : Comment s y prendre?

Créer une ASBL : Comment s y prendre? Créer une ASBL : Comment s y prendre? Bruxelles, 11 décembre 2013 Programme du jour: 1) Introduction 2) La personnalité juridique, différences société-asbl 2) Constitution d une ASBL 3) Mesures de publicité

Plus en détail

Table des matières. A. Les opérations susceptibles d entrer en compte 23 B. Convention de remboursement de compte et conflits d intérêts 24

Table des matières. A. Les opérations susceptibles d entrer en compte 23 B. Convention de remboursement de compte et conflits d intérêts 24 Table des matières Introduction 7 Marc Bourgeois et Xavier Pace Les comptes courants d associés : questions choisies en droit commercial et en droit des sociétés 11 Déborah Gol Introduction 11 Chapitre

Plus en détail

PROCURATION. Demeurant à:

PROCURATION. Demeurant à: Le (La) soussigné(e) Personne morale: Dénomination sociale et forme juridique: PROCURATION Siège social: Valablement représentée par: Demeurant à: 1. 2. Personne physique: Nom: Prénom : Domicile: Titulaire

Plus en détail

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale...

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale... Table des matières Avant-propos... 5 Objectifs... 7 Plan d ensemble... 9 PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise CHAPITRE 1 Gestion commerciale... 13 1. Les pratiques du marché... 14 1.1 Introduction...

Plus en détail

Le célèbre «plombier polonais» est revenu récemment

Le célèbre «plombier polonais» est revenu récemment Les sanctions pénales liées au travail illégal dans le cadre des contrats publics La notion de travail illégal regroupe différents types d infractions. La plus répandue en matière de marchés publics est

Plus en détail

La Responsabilité Civile et Pénale de l Administrateur dans la Moyenne Entreprise

La Responsabilité Civile et Pénale de l Administrateur dans la Moyenne Entreprise La Responsabilité Civile et Pénale de l Administrateur dans la Moyenne Entreprise Recommandations de l ADAE pour une meilleure Gouvernance en Entreprise Moyenne PME - PMI Merci et bravo à : - Jean-Marc

Plus en détail

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement :

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement : LE DIRIGEANT DE SOCIETE FACE AUX DIFFICULTES FINANCIERES DE L ENTREPRISE REUNION CFACI DU 12/10/2007 INSTITUT GOETHE PAR SERGE WORTHALTER, MEMBRE DE LA CFACI, AVOCAT AU BARREAU DE PARIS TEL 01 43 41 22

Plus en détail

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière...

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière... Abréviations... 7 Préface... 9 Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique A. La législation routière... 12 1) Quelques mots d histoire... 12 2) Législation actuelle... 18 a) Législation nationale...

Plus en détail

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER 1 LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER La profession d agent immobilier est réglementée par : la loi modifiée n 70-9 du 2 janvier 1970 modifiée par l ordonnance n 2004-634 du 1 er juillet 2004 réglementant

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 La holding belge, utilisation par les résidents et les non-résidents 15 Jacques Malherbe et Daphné de Laveleye

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

Nous constatons de nos jours

Nous constatons de nos jours LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS DE SOCIETES par Me Jean Brucher Nous constatons de nos jours que l internationalisation et la globalisation des problèmes relatifs à l activité des entreprises ainsi que

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août...

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août... Table des matières Introduction................................................ 5 Chapitre 1 L emploi des langues en matière sociale........................ 7 Section 1 Principes........................................

Plus en détail

L alourdissement récent de la responsabilité des dirigeants

L alourdissement récent de la responsabilité des dirigeants DROIT FISCAL L alourdissement récent de la responsabilité des dirigeants Jean-Marie Cougnon Expert-comptable Conseil fiscal A lire l exposé des motifs de la loi-programme du 20 juillet 2006, la nouvelle

Plus en détail

DISSOLUTIONS DE SOCIETES

DISSOLUTIONS DE SOCIETES DISSOLUTIONS DE SOCIETES Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations de dissolution des sociétés. Pré requis : o Connaissances en

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE?

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? 1. Introduction 1.1 La loi du 15 février 2006, relative à l exercice

Plus en détail

CORPORATE GOVERNANCE EN PERIODE DE CRISE ET RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS

CORPORATE GOVERNANCE EN PERIODE DE CRISE ET RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CORPORATE GOVERNANCE EN PERIODE DE CRISE ET RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS Paperjam workshop, 18 septembre 2012 Me Mario Di Stefano, Me Renaud Le Squeren 1 Table des matières 2 I. EXEMPLES CONCRETS DE MISE

Plus en détail

Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Copropriété Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Assemblées générales de copropriétaires et obligations légales 1/12 Préparer une assemblée générale

Plus en détail

Assurance et capital-investissement Directive AIFM et utilité de l assurance RC Professionnelle

Assurance et capital-investissement Directive AIFM et utilité de l assurance RC Professionnelle Assurance et capital-investissement Directive AIFM et utilité de l assurance RC Professionnelle Cahiers les d'acp ASSURANCE & CAPITAL PARTNERS (ACP) est le Département spécialisé du Groupe SIACI SAINT

Plus en détail

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur...

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur... 1 Les droits de l acheteur confronté à un défaut de la chose vendue................ 7 Julie DEWEZ assistante à l U.C.L., collaboratrice notariale CHAPITRE 1 L obligation légale de délivrance d un bien

Plus en détail

7 ème partie du rapport

7 ème partie du rapport 3 6 ème partie du rapport SOMMAIRE DU TOME II Avertissement : De très nombreuses modifications purement formelles ont été apportées au texte adopté par le Sénat, sans avoir fait l objet d amendements en

Plus en détail

RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX. Par. Florence Ivanier et Michael Taïeb

RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX. Par. Florence Ivanier et Michael Taïeb 1 RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX Florence Ivanier et Michael Taïeb Par Avocat Associé Avocat Associé Sommaire: lorsqu une société fait l objet d une

Plus en détail

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute.

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute. 23. Je suis dirigeant d une société. Existe-t-il des cas dans lesquels je peux être tenu des dettes de ma société vis-à-vis de la TVA ou du précompte professionnel? Cette situation peut effectivement se

Plus en détail

VI. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL. 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires

VI. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL. 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires VI B. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL BELGE 0.- REVUES 1. SOURCES 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires 12. Traités internationaux 13. Commentaires, doctrine

Plus en détail

Règlement intérieur. Son existence et ses termes principaux seront portés à la connaissance des actionnaires et du public.

Règlement intérieur. Son existence et ses termes principaux seront portés à la connaissance des actionnaires et du public. Règlement intérieur du Conseil d administration (tel que modifié le 25 août 2014) Les membres du Conseil d administration de Accor (ci-après la «Société») ont souhaité adhérer aux règles de fonctionnement

Plus en détail

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

La loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises

La loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises La loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises Les instruments préprocéduraux Médiateur d entreprise Mandataire de justice Administrateur provisoire La réorganisation judiciaire 30

Plus en détail

Introduction. Qu est ce qu une association? -Un contrat - Une personne morale - Une responsabilité civile et pénale CHANTONNAY 2012 1

Introduction. Qu est ce qu une association? -Un contrat - Une personne morale - Une responsabilité civile et pénale CHANTONNAY 2012 1 Introduction Qu est ce qu une association? -Un contrat - Une personne morale - Une responsabilité civile et pénale CHANTONNAY 2012 1 Plan de la formation La responsabilité de l association La responsabilité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

CIRCULAIRE JURISPRUDENCE SOCIALE RÉSUMÉ. 28 mars 2014. S.2014/010F/NLB-VvE

CIRCULAIRE JURISPRUDENCE SOCIALE RÉSUMÉ. 28 mars 2014. S.2014/010F/NLB-VvE Ivo Van Damme Executive Manager - Conseiller général Centre de compétence Emploi & sécurité sociale T +32 2 515 08 94 F + 32 2 515 09 13 ivd@vbo-feb.be CIRCULAIRE S.2014/010F/NLB-VvE JURISPRUDENCE SOCIALE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE REGIONALE * * * * * * * * * *

Plus en détail

La continuité des entreprises dans la pratique

La continuité des entreprises dans la pratique La continuité des entreprises dans la pratique 1 Plan de la présentation Titre 1 : dispositions générales I. Échec du concordat judiciaire II. La prévention III. L'accord amiable (sans procédure) IV. La

Plus en détail

Stock-options comparaison et questions pratiques

Stock-options comparaison et questions pratiques Stock-options comparaison et questions pratiques Christophe Delmarcelle Avocat Bird & Bird Kluwer Waterloo Office Park, Drève Richelle 161 L, B-1410 Waterloo tél. 0800 16 868 fax 0800 17 529 www.kluwer.be

Plus en détail

Devoir de conseil et responsabilité professionnelle

Devoir de conseil et responsabilité professionnelle ATELIER n 2 Devoir de conseil et responsabilité professionnelle Vincent Patrimonio, GRAS SAVOYE Professions «Les conseilleurs ne sont pas les payeurs». Est-ce vrai? A quels risques s exposent les professionnels

Plus en détail

MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007)

MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007) MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007) Recommandation préalable: il est recommandé de faire signer le mandat de traduction par le donneur d ouvrage. Le mandat doit fixer les modalités

Plus en détail

La prévention des difficultés des entreprises

La prévention des difficultés des entreprises La prévention des difficultés des entreprises Le Tribunal de Commerce et la prévention judiciaire : - Convocation par le TC - Le Mandat Ad Hoc - La conciliation Anciens Juges du TC, Experts- Comptables,

Plus en détail

Avis de droit du 28 mars 2008. relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie. à l attention de H+ Les Hôpitaux de Suisse

Avis de droit du 28 mars 2008. relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie. à l attention de H+ Les Hôpitaux de Suisse MIOTTI_HUMBEL_KERSTEN_LANG Avocats 5201 Broug, case postale 460 Avis de droit du 28 mars 2008 relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie à l attention de H+ Les Hôpitaux de

Plus en détail

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large LEXIQUE Accident D une façon générale l accident est un événement fortuit ou involontaire entraînant des conséquences dommageables. En matière de circulation automobile voir implication Pour la sécurité

Plus en détail

Modèles et contrats de sociétés

Modèles et contrats de sociétés 2018_JB_0011.book Page 1 Friday, December 23, 2011 9:43 AM Modèles et contrats de sociétés Louis-Philippe Marcelis Notaire Associé à Bruxelles Sophie Maquet Notaire Associé à Bruxelles Mise à jour: Catherine

Plus en détail