Université Bordeaux Segalen - PACES ED UE9s Mars 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012"

Transcription

1 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES ED UE9s Mars 2012 QCM 1. La température de fusion (Tm) d une molécule d ADN : A. est mise en évidence par l augmentation d absorbance à 260 nm de la molécule d ADN en solution soumise à un chauffage progressif. B. est la température pour laquelle une molécule d ADN est entièrement sous forme simple brin. C. est d autant plus élevée que la molécule d ADN est riche en bases A et T D. est d autant plus élevée que la molécule d ADN est courte E. diminue lorsque la concentration en sels de la solution d hybridation augmente QCM 2. Concernant l électrophorèse des acides nucléiques A. Au cours d une électrophorèse en gel d agarose, ADN et ARN migrent vers le pôle négatif. B. L électrophorèse en gel d agarose permet de déterminer la taille d un fragment d ADN (nombre de paires de bases). C. La taille de la molécule d ADN est estimée grâce à un marqueur de masse moléculaire dont la taille des fragments est connue. D. La distance de migration est proportionnelle à la masse moléculaire de l ADN analysé. E. Le bromure d éthidium est un agent intercalant qui permet de visualiser les fragments d ADN et d ARN exposés à un rayonnement UV. QCM 3. Concernant la technique d amplification in vitro (PCR) A. La réaction d amplification in vitro (PCR) comporte deux étapes, hybridation et élongation, répétées pendant n cycles. B. Après n cycles, la cible a été théoriquement amplifiée par un facteur 2 n. C. La technique PCR permet d amplifier des quantités minimes d une cible d ADN de séquence inconnue. D. La technique PCR utilise une ADN polymérase thermolabile. E. La technique PCR permet d amplifier directement les molécules d ARN et d ADN. QCM 4. Concernant les techniques de diagnostic génétique, citez celle (s) qui nécessite(nt) l emploi de la technique de PCR A. La dhplc (denaturating high performance liquid chromatography) B. La HRM (high resolution melting) C. L hybridation inverse avec oligonucléotide spécifique d allèle (reverse dot blot) D. Mise en évidence d une délétion par la technique de Southern blot E. La recherche de polymorphisme de répétition multiallélique sur des microsatellites QCM 5. A propos de la technique de séquençage automatique A. Les didésoxynucléotides bloquent l extension du brin d ADN dans lesquels ils sont incorporés B. Le milieu réactionnel contient des didésoxynucléotides en forte proportion (> 50% par rapport aux désoxynucléotides correspondants) C. Cette technique de séquençage nécessite une amorce synthétique et une polymérase D. La séparation des fragments d ADN néosynthétisés se fait par électrophorèse E. Chaque fragment d ADN néosynthétisé est marqué à son extrémité 3 par un didésoxynucléotide fluorescent 1

2 QCM 6. Le principe du clonage Dans une expérience de biologie moléculaire, on veut insérer l ADNc cmyc, contenu dans le plasmide puc18-myc, dans le plasmide pcdna3 afin de faire exprimer la protéine cmyc dans des cellules COS (eucaryotes). puc18-myc A. La première étape du clonage assure l incubation simultanée des deux plasmides avec l endonucléase EcoR1 et la ligase. B. Le clonage de l insert ADNc cmyc dans le site unique de restriction EcoR1 de pcdna3 peut se produire dans les deux orientations mais cela n aura pas de conséquences pour l expression de la protéine. C. Le clonage comporte une étape de transformation. D. L utilisation de l antibiotique ampicilline dans le milieu de culture permet de sélectionner les bactéries contenant les plasmides recombinants contenant l ADNc cmyc E. La protéine cmyc pourra être purifiée à partir des bactéries transformées par le plasmide pcdna3 QCM 7 L'hémochromatose familiale est une maladie autosomique récessive responsable d'une surcharge tissulaire en fer généralisée. La forme la plus fréquente de la maladie est due à deux mutations du gène HFE1 situé sur le chromosome 6 : les mutations C282Y (substitution d une cystéine par une tyrosine en position 282) et H63D (substitution d une histidine par un aspartate en position 63). Les 2 mutations sont détectées par amplification in vitro (PCR) de la portion du gène contenant la mutation et analyse de restriction (RFLP). Pour la position 282, le fragment amplifié a une taille de 415 pb, la mutation introduit un site de coupure pour l enzyme SnaBI qui clive le produit PCR muté en 2 fragments de 283 et 132 pb. Pour la position 63, le fragment amplifié a une taille de 191 pb et la mutation fait disparaître un site de restriction pour l enzyme DpnII qui coupe le produit PCR normal en 2 fragments de 121 et 70 pb. Les résultats de l analyse RFLP sont présentés ci-dessous pour 5 patients présentant une surcharge en fer digestion SnaBI digestion DpnII A. Le patient 1 est hétérozygote composite C282Y/H63D B. Le patient 2 est homozygote H63D 2

3 C. Le patient 3 est hétérozygote H63D D. Le patient 4 est hétérozygote composite C282Y/H63D E. Le patient 5 est homozygote H63D QCM 8 La mucoviscidose est une maladie autosomique récessive due à des mutations du gène CFTR (Cystic Fibrosis Transmembrane Conductance Regulator) porté par le chromosome 7. Plus de 700 mutations ont été identifiées à l heure actuelle. La famille décrite dans l arbre généalogique de la figure 1 a un enfant (4) atteint de mucoviscidose et un enfant (3) bien portant. La recherche des 7 mutations les plus fréquentes du gène CFTR a donné les résultats présentés dans la figure 2 (analyse par la technique du reverse dot blot) : pour chaque mutation (1 à 7) N est la séquence normale, M est la séquence mutée. N1 et M1 testent la présence de la mutation F508, la plus fréquente dans cette maladie. Témoin Référence Normal N1 N2 N3 N4 N5 N6 N7 Muté M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 3 4 Figure 1 Figure 2 On peut affirmer que : A. La mère (2) est hétérozygote pour la mutation F508 B. Le père (1) ne porte pas de mutation du gène CFTR C. L enfant (3) présente une mutation pour le gène CFTR D. L enfant (4) est hétérozygote pour F508 et porteur d une mutation rare du gène CFTR E. La mère (2) porte deux mutations différentes du gène CFTR (hétérozygote composite) QCM 9. Concernant les vecteurs de transfert de gène : A. Les lipoplexes comportent une tête anionique reliée à une queue hydrophobe B. Les vecteurs oncorétroviraux nécessitent une division cellulaire pour s intégrer dans le génome C. Les vecteurs adénoviraux s intègrent dans le génome de la cellule D. Les vecteurs lentiviraux ne présentent pas de risque oncogénique E. Pour la thérapie génique des déficits immunitaires héréditaires, les vecteurs oncorétroviraux utilisés sont injectés in vivo par voie intraveineuse. 3

4 QCM 10. Dans les techniques d analyse des gènes à grande échelle (génomique, ) A. le nombre d analyses diagnostiques à réaliser sur un prélèvement est en constante diminution B. il est nécessaire d étudier le maximum de gènes avec le minimum de matériel biologique afin d avoir une vue d ensemble d un état génétique C. l hybridation génomique comparative consiste en la co-hybridation d un ADN d intérêt (coloré en rouge) et d un ADN de référence (coloré en vert) sur une lame de biopuce à ADN D. L ADN de la tumeur à étudier étant coloré en rouge, lorsque sur la représentation graphique des gains et pertes, paraît un ensemble de points rouges, cela signifie une perte de matériel génétique dans la tumeur E. Dans cette représentation graphique, un ensemble de points jaunes correspond à une quantité de matériel génétique dans la tumeur équivalente à celle de l ADN contrôle utilisé QCM 11 Concernant les biopuces A. On utilise aujourd hui la technique CGH Array pour caractériser les mutations ponctuelles des gènes. B. Dans la technique CGH Array, si le spot obtenu pour un gène X est jaune pour la tumeur, on peut dire que la cellule tumorale présente une quantité d ADN augmentée pour ce gène. C. Plus on découvre de chromosomes instables sur la biopuce, plus le risque de rechute est important pour la patiente. D. Dans le cas d une analyse du transcriptome, l ARN doit être rétro-transcrit en ADNc parce qu il est plus stable et en plus grande quantité. E. Toutes ces techniques bio-informatiques liées aux biopuces arrivent de plus en plus en clinique du fait de leur faible coût pour la société. QCM 12. Concernant l utilisation des biopuces transcriptomiques en pratique clinique A. Ces biopuces permettent de détecter la présence de protéines B. Cette technique peut être utilisée pour détecter les altérations génomiques présentées par les cellules cancéreuses C. De façon à corréler les expressions d une série de gènes au pronostic des patientes, il est nécessaire de connaître à l avance ce que sont devenues les patientes (groupes de bon et mauvais pronostic) D. La technique d hybridation sur biopuce pour l établissement du transcriptome peut être réalisée sur de l ARN directement E. Le marquage des cibles (acide nucléique à étudier) est effectué par incorporation d un didésoxynucléotide triphosphate portant un fluorochrome QCM 13. A propos des tissue microarrays (TMA) A. Ce sont des lames constituées de spots de tissus à étudier, qui pourront être colorés après immunohistochimie B. La préparation d un TMA nécessite de purifier l ADN de l échantillon tissulaire à placer sur la lame de TMA C. Avec un TMA multi-tumeur, il est possible de corréler l expression d une protéine à l évolution d une tumeur donnée D. En vue d établir un TMA, l anatomo-pathologiste délimite sur la lame de coupe tumorale les emplacements où seront effectuées les carottes de prélèvement du bloc correspondant (à la coupe) E. Le TMA est un outil adapté pour le diagnostic au niveau d un échantillon 4

5 QCM 14. Concernant les banques de données GenBank, Uniprot et Pubmed : A. Ce sont toutes les trois des métabanques B. Elles sont accessibles en ligne C. GenBank est une banque de séquences primaires D. Uniprot est une banque de séquences protéiques E. Le site internet du NCBI (National Center for Biotechnology Information) est hébergé en Europe QCM 15. Au niveau de la bioinformatique, concernant le gène RB1 (exemple donné en cours) A. La cartographie de l emplacement des exons peut être visualisée avec la banque Uniprot B. Pour trouver une séquence ADN (génomique ou transcrit) de référence, le site refseq du NCBI est le plus approprié C. En consultant le site internet Genecards, il est possible de connaître toutes les informations se rapportant à RB1 D. Pour savoir dans quelle voies fonctionnelles RB1 est impliqué, une requête peut être faite dans OMIM E. En utilisant le site Orphanet, il est possible de savoir s il existe une consultation pour le rétinoblastome en Aquitaine QCM 16. Concernant l utilisation des thérapies ciblées (médicament spécifiquement dirigé contre une protéine) A. En cas de surexpression dans les cellules tumorales, une protéine (HER2 par exemple) peut devenir une cible thérapeutique B. La surexpression de HER2 à la surface des cellules de cancer du sein est un facteur strictement pronostic (lié à la rechute/survie des patientes) C. Les molécules dont le nom se termine en mab (trastuzumab, cetuximab) sont des anticorps monoclonaux D. Les anticorps monoclonaux agissent généralement sur des cibles intracellulaires E. Le trastuzumab (Herceptin ) améliore la survie de l ensemble des patientes atteintes de cancer du sein QCM 17. Concernant l utilisation des thérapies ciblées (médicament spécifiquement dirigé contre une protéine) A. Le cetuximab se fixe sur le récepteur membranaire HER2 exprimé par les cellules tumorales colorectales B. Le cetuximab est inactif si la voie de transduction du signal comprend une protéine RAS porteuse de mutation(s) C. Les molécules dont le nom se termine en ib (dovitinib, gefitinib) sont des inhibiteurs de tyrosine kinase D. Les inhibiteurs de tyrosine kinase agissent généralement sur des cibles extramembranaires E. L immunohistochimie effectuée sur coupe tumorale permet de détecter la surexpression d une protéine 5

Université de Bordeaux - PACES ED UE9 Avril 2014

Université de Bordeaux - PACES ED UE9 Avril 2014 Sélectionner les propositions exactes Université de Bordeaux - PACES 2013-2014 ED UE9 Avril 2014 QCM 1 La température de fusion (Tm) d une molécule d ADN : A. est mise en évidence par l augmentation d

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

Professeur Joël LUNARDI

Professeur Joël LUNARDI Biochimie - Biologie moléculaire Chapitre 9 : Applications médicales Professeur Joël LUNARDI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 9. APPLICATIONS

Plus en détail

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Plan Introduction I - Qu est ce Que le génie génétique? II - Quels sont les outils du génie génétique? II.1- Les Enzymes II.1.1- Enzymes de restriction II.1.2-

Plus en détail

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Tests de paternité (fin labo électrophorèse) Un test de paternité consiste à analyser l'adn de deux personnes dans le but d'établir un lien de parenté génétique.

Plus en détail

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB TP BC : principe et analyse de résultats des technologies de l ADN recombinant = clonage moléculaire = génie génétique Sources des illustrations : Analyse génétique moderne, Griffith et al., De Boeck,

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Chapitre 8 : UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Méthodes d études Professeur Joël LUNARDI Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 8. 8. Méthodes

Plus en détail

Le monde des bio-puces

Le monde des bio-puces Le monde des bio-puces D1 Le «dogme central» de la biologie moléculaire Transcription Epissage Traduction ADN ARNpm ARNm Protéines Génome Transcriptome Protéome D2 Puces à ADN Techniques de génomique fonctionnelle

Plus en détail

Pathologies et génétique moléculaire

Pathologies et génétique moléculaire Biochimie - Biologie moléculaire Pathologies et génétique moléculaire Julien Fauré Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Plan Les outils de la génétique moléculaire

Plus en détail

TUTORAT UE spécifiques 2010-2011

TUTORAT UE spécifiques 2010-2011 FACULTE de PHARMACIE TUTORAT UE spécifiques 2010-2011 Méthodes d étude et d analyse du génome Eric Badia, Bernard Carcy Séance préparée par Alexandre Leboucher (ATM²), Astrid Robert (ATP) QCM n 1: Synthèse

Plus en détail

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Mercredi 23 Octobre LECLERCQ Barbara L2 GM Pr Krahn 10 pages Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Plan A. Introduction B. Techniques courantes

Plus en détail

LES MARQUEURS MOLECULAIRES

LES MARQUEURS MOLECULAIRES LES MARQUEURS MOLECULAIRES Il y a différents types de marqueurs : o Les caractères phénotypiques : limités, observations sur l arbre entier et sur différentes années o Les marqueurs biochimiques o Les

Plus en détail

Testing moléculaire RER/MSI

Testing moléculaire RER/MSI Atelier Instabilité Microsatellitaire 26 avril 2014, Bordeaux Testing moléculaire RER/MSI Isabelle Soubeyran Unité de Pathologie Moléculaire Institut Bergonié Bordeaux PGMC d Aquitaine Système RER = système

Plus en détail

Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche

Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche 64 ème réunion du GERM Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche Tumeurs du sein triple négatif (TN) 12-17% des cancers du sein Contexte familial porteuses des mutations

Plus en détail

Le marquage moléculaire

Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire regroupe un ensemble de techniques révélant des différences de séquences d (acide désoxyribonucléique) entre individus. Les marqueurs moléculaires permettent

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

Techniques de base de la biologie moléculaire

Techniques de base de la biologie moléculaire Techniques de base de la biologie moléculaire Présenté par : Addoun Hadjer Ait Saadi Taous Plan: Introduction Purification des acides nucléiques 1-extraction à partir de matériels biologiques 2-estimation

Plus en détail

Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire.

Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire. Séance 5. Chapitre 4 : LA BIOLOGIE MOLECULAIRE ET SES APPLICATIONS I/ Les outils de la génétique moléculaire. Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire. 1. Découverte

Plus en détail

La cellule cancéreuse et son microenvironnement

La cellule cancéreuse et son microenvironnement UE 5 Cours du 8 Novembre 2012 La cellule cancéreuse et son microenvironnement I/ Cancer : Généralités Du au dérèglement de la division de quelques unes des milliards de cellules qui constituent les êtres

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. DM facultatif

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. DM facultatif SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1/6 DM facultatif Thème 1 : Etude chez la levure Saccharomyces cerevisae de la réplication d un ADN endommagé D après ENS 2005 Répondez aux questions posées, relatives

Plus en détail

L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie

L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie Florence de Fraipont UF Cancérologie Biologique et Biothérapie, pôle de Biologie, CHU Grenoble Définitions Méthodes d

Plus en détail

DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE GENIE GENETIQUE. Le Diplôme Universitaire de Génie Génétique est obtenu par la validation de 3 modules parmi 4 proposés :

DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE GENIE GENETIQUE. Le Diplôme Universitaire de Génie Génétique est obtenu par la validation de 3 modules parmi 4 proposés : DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE GENIE GENETIQUE Le Diplôme Universitaire de Génie Génétique est obtenu par la validation de 3 modules parmi 4 proposés : Outre l assiduité, l évaluation individuelle est réalisée

Plus en détail

Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand

Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand Qu est-ce que HER2? HER2 est un récepteur. Il signifie human epidermal growth factor

Plus en détail

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 ED Biologie moléculaire E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 PCR 1983: Kary Mullis Amplification in vitro par une méthode enzymatique d'un fragmentd'adn en présence de deux oligonucléotides spécifiques

Plus en détail

GLOSSAIRE. Aperto libro

GLOSSAIRE. Aperto libro GLOSSAIRE Aperto libro 1089 1090 GLOSSAIRE Acide désoxyribonucléique ou ADN (angl. DNA) : dimère constitué de deux brins hélicoïdaux composés de nucléotides dont les bases azotées sont la thymine, l adénine,

Plus en détail

L Expression génique, la transcription et sa régulation : Approches expérimentales.

L Expression génique, la transcription et sa régulation : Approches expérimentales. L Expression génique, la transcription et sa régulation : Approches expérimentales. I - Généralités I - 1 : Expression et niveaux de régulations d un gène eucaryote ADN Transcrit primaire Transcription

Plus en détail

Cytogénétique et biologie moléculaire

Cytogénétique et biologie moléculaire Cytogénétique et biologie moléculaire apport au diagnostic, à l évaluation pronostique et au suivi des hémopaties malignes C Bastard, DESC, 21 septembre 2009 Pourquoi est-ce possible? Parce que les anomalies

Plus en détail

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI 2 Digestion par les enzymes SalI et EcoRV Digestion par les enzymes XhoI et SmaI Klenow: sous-unité de l ADN Polymérase I d E. coli possédant une activité ADN polymérase 5-3 et une activité exonucléasique

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Lundi 22 juin 2015 Coefficient de la sous-épreuve

Plus en détail

L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire

L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire # Andrew Tolonen (atolonen@gmail.com) # avril 2013 L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire Exercise 1: amplification d'un gène d'intéret par PCR Vous êtes un médecin travaillant

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

TYROSINES KINASES ET CANCER

TYROSINES KINASES ET CANCER I/ GÉNÉRALITÉ SUR SIGNALISATION CELLULAIRE TYROSINES KINASES ET CANCER Les cellules fonctionnent en harmonie via des transferts d information, c est la signalisation. Le signal passe directement dans la

Plus en détail

FORMATION POSTGRADUÉE POUR SPÉCIALISTE EN MÉDECINE DE LABORATOIRE FAMH. Impression 1 face!!! Cahier des stages

FORMATION POSTGRADUÉE POUR SPÉCIALISTE EN MÉDECINE DE LABORATOIRE FAMH. Impression 1 face!!! Cahier des stages FORMATION POSTGRADUÉE POUR SPÉCIALISTE EN MÉDECINE DE LABORATOIRE FAMH Impression 1 face!!! Cahier des stages Formation postgraduée monodisciplinaire Génétique médicale Version 2013.G.1 de «Vorname» «Nachname»

Plus en détail

Ingénierie des protéines

Ingénierie des protéines Ingénierie des protéines Stéphane Delbecq EA 4558 Vaccination antiparasitaire Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire Faculté de Pharmacie - Montpellier Rappel: transcription et traduction Universalité

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Rédacteurs : R. Guimbaud et J. Selves

Rédacteurs : R. Guimbaud et J. Selves 1 INFORMATION SUR L ORGANISATION REGIONALE DES TESTS MOLECULAIRES INDIQUES EN PRATIQUE CLINIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS COLORECTAUX 24 septembre 2008 Rédacteurs : R. Guimbaud et J. Selves 1.

Plus en détail

Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013

Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013 Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013 M r Joshua Armitano Mr Thibault Sana M me Cécile Jourlin M me Amel Latifi M me Sandrine Pages Problème 1 : Amplification/clonage

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

Jean-Louis Bergé-Lefranc

Jean-Louis Bergé-Lefranc Apport du séquençage du génome humain à la toxicologie: Toxicogénomique Jean-Louis Bergé-Lefranc QuickTime et un décompresseur TIFF (LZW) sont requis pour visionner cette image. QuickTime et un décompresseur

Plus en détail

Séance génome : Explication PCR et électrophorèse

Séance génome : Explication PCR et électrophorèse Séance génome : Explication PCR et électrophorèse La PCR (Polymérase Chain Reaction) est une technique qui permet de démultiplier en de très nombreuses quantités une séquence de nucléotides parmi l ensemble

Plus en détail

3.3. La dégénérescence cortico basale (DCB).19

3.3. La dégénérescence cortico basale (DCB).19 Table des matières I. Introduction 8 1.Aspects cliniques de la maladie d Alzheimer 9 1.1. Diagnostic clinique..9 1.2. Aspects épidémiologiques 9 1.3. Aspects génétiques..9 2. Lésions neuropathologiques

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans Introduction En 1992, l introduction d'un anticorps monoclonal, l herceptine, pour le traitement du cancer du sein a donné

Plus en détail

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli.

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Samueal Joseph, Romain Laverrière, Elias Laudato, Noé Mage Assisstants : Gisele Dewhurst, Charlotte Gehin, Miwa Umebayashi Résumé [1] L expérience consiste

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Janvier 2012 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE Laboratoire de Virologie Professeur FLEURY isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

8. Amplification et séquençage des acides nucléiques

8. Amplification et séquençage des acides nucléiques 8. Amplification et séquençage des acides nucléiques ADN chromosomique, plasmides (ADN bactérienne), ARN messager Rupture cellulaire Isolation et purification des acides nucléiques Concentration et amplification

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHLGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSI 2014 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin.

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin. INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I La transfection Responsable : Valérie Chopin LBH semestre 6 Faculté des Sciences Laboratoire de Physiologie Cellulaire et

Plus en détail

Biologie moléculaire et Génie génétique

Biologie moléculaire et Génie génétique Module 1 : Biologie moléculaire et Génie génétique Section 1 : STRUCTURES ET FONCTIONS DES ACIDES NUCLEIQUES Plutôt que de rechercher l'exhaustivité, on s'attachera à la clarification et la structuration

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Février 2015 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE UMR CNRS MFP Microbiologie Fondamentale et Pathogénicité isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN MANIPULATION D ADN Clonage du gène «venus» dans des plasmides et expression de celui-ci chez les bactéries E.Coli. Assistants: U. Loizides M. Umebayashi C. Gehin - 1 - 1. Résumé Lors de notre expérience,

Plus en détail

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques.

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Introduction : L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Au sein du vivant, les espèces se différencient les unes des autres par l existence de gènes différents. Au sein d une espèce,

Plus en détail

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la fabrication des produits de thérapie génique, en termes de sécurité

Plus en détail

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers Principe Construction Techniques réalisables sur TMA Analyse des résultats: lecture Interprétation - Intégration des résultats Intérêts

Plus en détail

Identification et détection des virus. A) Détection symptomatologique

Identification et détection des virus. A) Détection symptomatologique Identification et détection des virus La détection et l'identification des virus font appel à différentes méthodes. Ces méthodes se caractérisent par leur spécificité et leur sensibilité. On peut citer

Plus en détail

Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine

Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine Cours de Biologie Moléculaire L2S3 Structure de l ADN Organisation des génomes 2ème cours (1h30) Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine L ADN est chargé négativement

Plus en détail

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES Comme nous l avons vu précédemment, l étude des caractères quantitatifs est fondée sur l analyse statistique des performances mesurées des individus. Il en est de

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Institut Paul Lambin Bachelier en chimie Intitulé Biotechnologie 2 C2120 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 5 Nombre

Plus en détail

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule»

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» Technologie de l ADN recombinant Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» 1 Les techniques de l ADN Recombinant But: isoler des fragments d ADN de génomes complexes et les recombiner

Plus en détail

Epigénétique. «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes.

Epigénétique. «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes. Epigénétique Introduction «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes. Deux périodes successives récentes dans l étude des génomes

Plus en détail

Étude des mutations PIK3CA

Étude des mutations PIK3CA Étude des mutations PIK3CA Application dans les cancers du sein et les cancers colorectaux métastatiques Alexandre Harlé a.harle@nancy.unicancer.fr Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des tumeurs Département

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative Master 1 Bactério 10/01/09 8h30-10h30 RT : Stéphanie Ripert-Bernusset RL: Benjamin de Sainte Marie Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative PLAN DU COURS : I- GENOME

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

Séquençage de l ADN. Définition

Séquençage de l ADN. Définition Définition Séquençage de l ADN Le séquençage de l ADN, est la détermination de la succession des nucléotides le composant. C est aujourd'hui une technique de routine pour les laboratoires de biologie.

Plus en détail

Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000. Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal

Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000. Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000 Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal Qu est-ce que la Bioinformatique? Qu est-ce que la Bio-informatique? Champs multi-disciplinaire

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION Taq'Ozyme Purple Mix OZYA003-40 - 40 réactions OZYA003-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr

Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr LES GLIOMES DIFFUS Infiltration diffuse parenchyme cérébral Résection chirurgicale complète

Plus en détail

Les techniques de criblage à grande échelle en génomique fonctionnelle. L exemple des puces à ADN

Les techniques de criblage à grande échelle en génomique fonctionnelle. L exemple des puces à ADN Les techniques de criblage à grande échelle en génomique fonctionnelle L exemple des puces à ADN Les Puces à ADN : Pourquoi? Comment? INSTN - Saclay - 8 juin 2005 Laboratoire de Biologie Moléculaire du

Plus en détail

Paris 12 ECUE SANTE 2 : SOURCES ACTUELLES ET FUTURES DES PRINCIPES ACTIFS FICHE DE COURS N 3 : LES MEDICAMENTS ISSUS DES BIOTECHNOLOGIES

Paris 12 ECUE SANTE 2 : SOURCES ACTUELLES ET FUTURES DES PRINCIPES ACTIFS FICHE DE COURS N 3 : LES MEDICAMENTS ISSUS DES BIOTECHNOLOGIES Paris 12 ECUE SANTE 2 : SOURCES ACTUELLES ET FUTURES DES PRINCIPES ACTIFS FICHE DE COURS N 3 : LES MEDICAMENTS ISSUS DES BIOTECHNOLOGIES (Thématique traitée dans la séance 1) Légende : : Notion tombée

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES ORIGINAL : anglais DATE : 21 octobre 2010 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE F DIRECTIVES CONCERNANT LES PROFILS D ADN : CHOIX DES MARQUEURS MOLECULAIRES ET CONSTRUCTION

Plus en détail

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11. Annex 30, page 1 Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.04 Titre - C40B Chimie combinatoire, bibliothèques, p.ex. chimiothèques

Plus en détail

Université de Bordeaux CONCOURS PACES - PARAMEDICAUX. UE9s. Méthodes d études et d analyse du génome. Mardi 28 avril 2015

Université de Bordeaux CONCOURS PACES - PARAMEDICAUX. UE9s. Méthodes d études et d analyse du génome. Mardi 28 avril 2015 Université de ordeaux ONOURS PS - PRMIUX U9s Méthodes d études et d analyse du génome Mardi 28 avril 2015 urée de l épreuve : 30 minutes Recommandations Le sujet comporte 5 pages (page de garde non comprise)

Plus en détail

Analyses moléculaires des tumeurs conjonctives Expérience de l Institut Bergonié Bordeaux. Activité FISH/CGH et présentation de cas

Analyses moléculaires des tumeurs conjonctives Expérience de l Institut Bergonié Bordeaux. Activité FISH/CGH et présentation de cas Analyses moléculaires des tumeurs conjonctives Expérience de l Institut Bergonié Bordeaux Activité FISH/CGH et présentation de cas Gaëlle Pérot Institut Bergonié Département de Biopathologie Bordeaux Département

Plus en détail

Organisation du Génome humain Notions essentielles

Organisation du Génome humain Notions essentielles Organisation du Génome humain Notions essentielles Biologie Moléculaire et Médecine; Kaplan et Delpech; Flammarion «How to sequence a genome» (film): www.genome.gov/25019885 Human Genome Project: http://www.genome.gov/hgp/

Plus en détail

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE 1. Introduction Les génomes de différentes espèces ayant été séquencés ces dernières années, la majorité des efforts de la communauté scientifique se porte aujourd hui

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

TD 5 : Génétique humaine

TD 5 : Génétique humaine TD 5 : Génétique humaine Exercice 1 (pour se mettre en forme...). Une femme de vision normale dont le père est daltonien (maladie héréditaire récessive, caractérisée par un défaut de vision des couleurs,

Plus en détail

III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION

III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION La cytométrie en flux décrit une technique d analyse de routine des cellules ou particules biologiques en suspension qui traversent une cellule de mesure les

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE 1- Question de synthèse (6 points) Au Nord du Pérou, on peut observer

Plus en détail

Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009

Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009 Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009 La mesure du temps dans l histoire de la Terre et de la Vie. A partir de la coupe géologique synthétique de la carrière de Laize La

Plus en détail

Professeur François BERGER

Professeur François BERGER UE2 : Biologie cellulaire Chapitre 2 : Le cycle cellulaire Professeur François BERGER Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Coordonnée: Activité de

Plus en détail

Interprétation des résultats

Interprétation des résultats Plateforme de séquençage Cochin Interprétation des résultats Grace à la base de données vous avez un accès direct à vos séquences. Pour valider la qualité de ces séquences vous devez visualiser leur chromatogramme.

Plus en détail

SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine.

SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine. 30/04/12 Camille Garbarino Sémiologie Pr Barlier 6 pages SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Plan : A) Principales

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Electrophorèse.

TD de Biochimie 4 : Electrophorèse. TD de Biochimie 4 : Electrophorèse. Synthèse de l expérience 1 Les questions posées durant l expérience 1 Exposé sur les méthodes de séparation des molécules : Paramètres de séparation Méthodes : l électrophorèse

Plus en détail

La différenciation cellulaire

La différenciation cellulaire La différenciation cellulaire Définitions Différenciation cellulaire : Processus par lequel une cellule peu ou pas différenciée acquiert les caractéristiques d un type cellulaire sur le plan morphologique

Plus en détail

Techniques moléculaires non morphologiques. Dr S Poglio Année 2015-2016

Techniques moléculaires non morphologiques. Dr S Poglio Année 2015-2016 Techniques moléculaires non morphologiques Dr S Poglio Année 2015-2016 Généralités Techniques d Analyse : -Au niveau Tissulaire : IHC, macroscopie -Au niveau Cellulaire : FISH, culture, microscopie, cytométrie

Plus en détail

Les biobanques pour les débutants

Les biobanques pour les débutants Les biobanques pour les débutants C Dubourg B Turlin 14 octobre 2010 CHU de Rennes Définition Collection d échantillons biologiques humains Réunion, à des fins scientifiques, de prélèvements biologiques

Plus en détail

Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner

Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner lieu à aucune exploitation commerciale D. LOCKER Professeur

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes.

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes. Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Exercice I: L albinisme et ses causes. Examen de Mi-d'année Points: 20 pts. Durée: 180 min. (4.5 pts.) L albinisme résulte d un manque général de la pigmentation

Plus en détail

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Présentation faite en collaboration avec le Dr Gabriela BUFFET, Médecin-Conseil

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

FICHES REVISION UE 2

FICHES REVISION UE 2 FICHES REVISION UE 2 «Ce document est la propriété du TAM. Toute autorisation totale ou partielle sans son autorisation sera passible de poursuites selon les articles. L. 335-2 et 335-3 du Code de la Propriété

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE Définitions généralités Quelques chiffres 46 chromosomes 22 paires d autosomes (n=44) 1 paire de gonosomes (n=2) : XX/F et XY/H 300 bandes cytogénétiques =

Plus en détail

Caryotype humain : Technique - Indications

Caryotype humain : Technique - Indications Caryotype humain : Technique - Indications Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale Dr Cédric Le Caignec Service de génétique médicale, CHU Nantes, France Date de création du

Plus en détail

CHAPITRE II Génétique moléculaire du Cancer

CHAPITRE II Génétique moléculaire du Cancer CHAPITRE II Génétique moléculaire du Cancer DEFINITIONS Le cancer semble être le résultat d une série d accidents génétiques aléatoires soumis à la sélection naturelle. Chaque cancer est Unique mais il

Plus en détail