L approche sensorimotrice de l oralité dans le développement de l enfant. Marie Noëlle PALOUZIER Kinésithérapeute et psychomotricienne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L approche sensorimotrice de l oralité dans le développement de l enfant. Marie Noëlle PALOUZIER Kinésithérapeute et psychomotricienne"

Transcription

1 L approche sensorimotrice de l oralité dans le développement de l enfant Marie Noëlle PALOUZIER Kinésithérapeute et psychomotricienne

2 Le cadastre de Bullinger

3 Le développement sensori moteur Une suite d étapes qui s emboîtent en suivant l axe céphalo caudal Espace utérin Naissance Maîtrise de l espace oral Maîtrise de l espace du buste Maîtrise de l espace du torse Maîtrise de l espace du corps

4 Espace utérin Notion d équilibre dans le dialogue sensoritonique Bébé plaqué contre la paroi de l utérus : à chaque tension postérieure et/ou à chaque variation du flux sensoriel Réponse utérine en enroulement

5 Perte de l enveloppe utérine Perte de l alimentation en continu Nécessité de respiration Bébé doit Après la naissance se recréer une enveloppe pour éviter la désorganisation trouver un nouvel équilibre sensori-moteur pour apprivoiser le nouveau milieu Le milieu doit compenser le déficit d enroulement

6 Les axes de développement

7 Création d une contenance Maîtrise de l espace oral Élaboration instrumentale de la bouche 1 er espace d activités orientées Coordination entre capture et exploration + Création sentiment de contenance + plaisir = Bouche-outil avec systèmes tactiles archaïques et récents si reproduction du principe de l espace utérin (en enroulement)

8 Maîtrise du buste Le milieu humain continue le dialogue actif pour mettre en place : la coordination arrière/avant équilibre flexion / extension la construction d un arrière-fond élaboration instrumentale de la vision : outil d exploration ouverture du champ visuel

9 Maîtrise du torse Coordination gauche espace oral droite La bouche devient : relais central pour passer d un hémi corps à l autre espace de préhension (3ème main) Création de l axe corporel : mise en lien des acquisitions posturales, des coordinations sensori motrices et des notions spatiales Élaboration instrumentale du torse et des mains Inversion facile des attitudes asymétriques permet la torsion et la dissociation des 2 hémi corps et des mains

10 Maîtrise du corps Coordination haut / bas du corps Corps articulé devient espace de déplacement Élaboration instrumentale du bassin et des jambes Création du corps-véhicule redressement + rotation dissociation des ceintures fonction de portage grâce à l enroulement du bassin membres inférieurs acquièrent fonction d exploration (pied porteur / pied explorateur) 1 ère représentation sensori-motrice du corps entier : corps articulé et mobile en action

11 «A chaque étape, les particularités émotionnelles racontent les difficultés de mise en place des appuis et espaces corporels» André Bullinger

12 Troubles et Axes de travail Naissance Espace oral 0-2 mois Acquisitions Dvpmt normal Nouvel équilibre sensori tonique Dialogue tonico émotionnel Capture / Exploration Élaboration instrumentale de la bouche Troubles instrumentaux Postures pathologiques Troubles de la succion Régulation tonique Incorporation insatiable Prédominance Système archaïque Exploration buccale Axes de travail en psychomotricité Mise en forme : nids Sollicitations sphère périorale et orale Revalider la sphère orale par intégration sensorielle Postures Olfaction Aspects narratifs

13 Troubles et Axes de travail Espace Buste 2-3 mois Espace Torse 4-6 mois Acquisitions DVPMT normal Equilibre Extens /Flex Création arrière-fond Élaborat instrumentale du regard Rotations et postures asymétriques Droit / Oral / Gauche Dissociation des mains Troubles instrumentaux Praxies oculomotrices Extension Tonus pneumatique Fixation / espace oral Coordinations D/G Limitation des praxies Axes de travail en psychomotricité Arrière-fond : appuis et installations Enroulement et plan antérieur Praxies visuelles Axe corporel Postures asymétriques Dissociation ceintures Appuis Investissement espaces D et G

14 Troubles et Axes de travail Espace du Corps À partir de 7 mois Acquisitions DVPMT normal Investissement du bassin Coordination Haut / Bas Pied porteur/explorateur Troubles instrumentaux Défaut de signaux tactiles plantaires Tonus MI en tout en rien Laxité de la hanche Axes de travail en psychomotricité Investissement du bas du corps Mobilisation du bassin Revalidation du pied explo Expérience du corps en déplacement

15 L espace Oral

16 1er espace Espace Oral Où l enfant peut repérer des «activités orientées et conduites» qui tendent vers un but sans utilisation des mains Instrumental pour explorer et manipuler Capacité exploratoire s articule avec succion (fonction nutritive) Procure du plaisir Mise en place de la bouche Mise en place des fonctions de capture

17 Espace Oral La chaîne Faim + Succion + Déglutition aboutit à l émergence de la Satiété sentiment de contenance perception des limites dedans/dehors Pour le BB, ces rythmes constituent des échanges avec le milieu influent sur ses états toniques

18 Chaîne narrative Pour BB, le repas a un aspect narratif essentiel La chronique des évènements s appuie sur les flux sensoriels Si les séquences sont à peu près stables Si l adulte commente ces étapes Alors Bébé peut donner sens aux états toniques et aux évènements qu il partage

19 Chaîne narrative FLUX SENSORIELS Mise en forme du corps Odeurs : olfaction Succion / Déglutition / Satiété Chaîne de situations ordonnées Mémorisation - Apprentissage

20 Espace oral stable Pour créer un espace oral stable : Coordination entre capture orale et exploration indispensable L activité orale résulte de la coordination entre signaux de sensibilité profonde et tactile = proprioception de cette zone

21 Proprioception 2 systèmes de traitement des signaux : Archaïque Aspect qualitatif des stimulations Amène réponse tonique en extension buste Récent Aspects métriques spatiaux des stimulations sur fond tonique (assuré par le système archaïque) Ajustement lèvres, langue, joues aux propriétés spatiales de l objet : nature et texture des aliments

22 Capture Orale Il y a capture orale si Faim (notion interne à l organisme) Signaux poly sensoriels Coordination conduite alimentaire

23 Oralité L activité alimentaire n est pas seulement une fonction de la sphère orale : elle intervient sur les autres fonctions de l espace oral. Elle peut être à l origine de plusieurs types de désorganisations

24 Difficultés praxiques de la sphère orale Capture trop forte = trou sans fond La bouche est distendue par objets durs Pas d exploration possible Pas de mastication Perte du rôle d espace de préhension Posture typique buste en avant, appui sur MS Activité fébrile = quête sensorielle déambulation de substitution chez les plus grands, agrippement oral entrave motricité et déplacements

25 Difficultés praxiques de la sphère orale Fonction exploratoire envahissante L objet est exploré au détriment des fonctions capture/mastication/déglutition Les irritations tactiles entraînent Recrutement tonique en extension du buste et retrait Conduites sélectives, néo phobies alimentaires Domination du système tactile récent Objet retenu pour ses propriétés spatiales Aspects qualitatifs (syst.archaïque) ne sont pas associées Alimentation à texture lisse et mixée

26 Conséquences Difficultés de mastication / déglutition Activité importante de la langue qui réactualise constamment les propriétés spatiales de la cavité buccale Sphinctérisation difficile Hyper salivation Postures typiques Bouche ouverte + bavage Les difficultés alimentaires ne découlent pas toujours de la quantité d aliments ingérés mais aussi de la façon dont ils sont mis en bouche.

27 En conclusion Système Archaïque INCORPORATION Remplir le vide Système Récent EXPLORATION Explorer la bouche + mains + objets L équilibre entre les 2 systèmes procure un espace oral stable

28 En conclusion Espace oral stable Lieu de transit : pour les mains et les objets d un hémi espace à l autre Délégation aux mains / exploration tactile : Coopération bi manuelle Espaces D et G reliés Espace oral Espace de Préhension Babillage : la bouche libérée des fonctions d exploration tactile peut produire des sons variés

29 Merci

SOINS DE SOUTIEN AU DEVELOPPEMENT SENSORI-MOTEUR DES LA NAISSANCE

SOINS DE SOUTIEN AU DEVELOPPEMENT SENSORI-MOTEUR DES LA NAISSANCE SOINS DE SOUTIEN AU DEVELOPPEMENT SENSORI-MOTEUR DES LA NAISSANCE une invitation à l interaction IV ème journée du Réseau GRANDIR en Languedoc-Roussillon Béziers 26 avril 2012 Myrtha Martinet Infirmière

Plus en détail

Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment?

Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment? R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Les troubles des fonctions d alimentation : Que faire? Quand et comment? Christine RODARIE, orthophoniste, CAMSP en Beaujolais

Plus en détail

Le développement psychomoteur «Comment m accompagner tout au long des étapes de mon développement» Converset Gaëlle Psychomotricienne Janv 2013

Le développement psychomoteur «Comment m accompagner tout au long des étapes de mon développement» Converset Gaëlle Psychomotricienne Janv 2013 Partenaire de Le développement psychomoteur «Comment m accompagner tout au long des étapes de mon développement» Converset Gaëlle Psychomotricienne Janv 2013 Définitions L acquisition des fonctions motrices

Plus en détail

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels»

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» «Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» Prise en charge précoce et globale des enfants atteints de maladie rare. 3è journée organisée par le réseau

Plus en détail

ANALYSE ET TRAITEMENT DIDACTIQUE DE L ACTIVITE GYMNASTIQUE

ANALYSE ET TRAITEMENT DIDACTIQUE DE L ACTIVITE GYMNASTIQUE ANALYSE ET TRAITEMENT DIDACTIQUE DE L ACTIVITE GYMNASTIQUE PLAN: 1. Définition et logique interne 2. Enjeux de formation et compétences visées (école, collège et lycée) 3. Problèmes fondamentaux 4. Composantes

Plus en détail

L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit

L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit Nathalie BEAUREZ, ergothérapeute Réseau DYS 42 Mardi 24 mars 2015 L enfant maladroit et l ergothérapie Premier contact Un enfant présentant

Plus en détail

Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la

Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la Les psychomotriciens sont des auxiliaires médicaux intervenant sur prescription médicale auprès d une population allant du nouveau-né à la personne âgée. Ils s'occupent des troubles du mouvement et du

Plus en détail

Des idées-forces pour enseigner la natation.

Des idées-forces pour enseigner la natation. Des idées-forces pour enseigner la natation. A propos de la respiration du débutant D une manière générale, il convient d interroger la position, souvent constatée dans les pratiques pédagogiques, en matière

Plus en détail

Le Développement Psychomoteur. Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr

Le Développement Psychomoteur. Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr Le Développement Psychomoteur Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr Associe: Développement moteur La marche La préhension La motricité «fine» Développement des fonctions cognitives

Plus en détail

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans 2013-2014 Table des matières Devenir référent psychomoteur de sa structure : Développement Psychomoteur : Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans La motricité libre et ses

Plus en détail

Le Développement Psychomoteur de Bébé

Le Développement Psychomoteur de Bébé 0 à 18 mois Le Développement Psychomoteur de Bébé de la naissance à la marche. Sommaire Introduction Développement de la motricité Bébé est couché...p. 6-7 Bébé est assis...p. 8-9 Bébé est à quatre pattes...p.10-11

Plus en détail

3-Qu entend on par analyse modulaire? C est l identification des domaines de compétence mis en jeu dans une tâche.

3-Qu entend on par analyse modulaire? C est l identification des domaines de compétence mis en jeu dans une tâche. 1-Titre 2-En tant qu ergothérapeute, nous avons été fréquemment sollicité pour de jeunes enfants présentant des difficultés graphiques. Parallèlement, sous l influence des neurosciences, nous avons fait

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS

EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS Les exemples montrés dans ce document ne sont qu un vague reflet de la complexité clinique des troubles proprioceptifs qui peuvent donner des dysfonctions partout où

Plus en détail

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?»

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Définition Le portage c est : - Un maintien physique et psychique - Un savoir-faire de l adulte, à la fois corporel et psychique - Une manière

Plus en détail

La spasticité - quelle prise en charge?

La spasticité - quelle prise en charge? AVC, TCC et maladies neurologiques : Développer et actualiser notre pratique soignante Plan Introduction La spasticité - quelle prise en charge? Présentation clinique et retentissement Traitement Résumé

Plus en détail

Le Développement Psychomoteur

Le Développement Psychomoteur Le Développement D Psychomoteur Pr Patrick Berquin CHU Amiens berquin.patrick@chu chu-amiens.fr Associe: Développement moteur La marche La préhension La motricité «fine» Développement des fonctions cognitives

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

L orthoptiste et le patient diabétique

L orthoptiste et le patient diabétique L orthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE Complications oculaires du diabète: La Rétinopathie Diabétique (RD) La rétine est un tissu nerveux, constituée de deux zones : la macula qui permet

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY

CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY CYCLE de «YOGA SCOLAIRE» LYCEE JACQUARD CAUDRY Académie de LILLE Marie Andrée BAILLON Professeur EPS MASTER «Éducation Santé» Fondatrice de l Association RESPYRS «Recherche Éducation Santé, Pratique du

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

GUIDE À L USAGE DES SOIGNANTS

GUIDE À L USAGE DES SOIGNANTS GUIDE À L USAGE DES SOIGNANTS Comprendre le comportement du bébé prématuré Département de Pédiatrie Néonatale et Réanimations Pr Cambonie ENFANT Table des matières Comportement dépendant du système végétatif...5

Plus en détail

Accueillir un enfant épileptique : Un accueil plus particulier?

Accueillir un enfant épileptique : Un accueil plus particulier? Accueillir un enfant épileptique : Un accueil plus particulier? Extraits de l'article paru dans la revue Contraste - Enfance et Handicap n 38 (2013) de l'anecamsp, aux éditions Erès Parmi les enfants accueillis

Plus en détail

Comment améliorer votre foulée

Comment améliorer votre foulée Comment améliorer votre foulée Dans son programme d entrainements spécialement conçue pour la femme, New Balance vous donne ce mois-ci quelques astuces pour améliorer votre foulée. Chapitre I - Les principes

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN. Référentiel d activités

Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN. Référentiel d activités Ministère de la santé et des sports DGOS RH2 Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN Référentiel d activités Préambule La psychomotricité résulte de l'intégration en synergie des fonctions relatives au tonus musculaire,

Plus en détail

Quand les sens n ont pas de sens

Quand les sens n ont pas de sens Quand les sens n ont pas de sens ou Comprendre le traitement de l information sensorielle et intervenir selon l approche SEM Pour savoir comment éduquer, il faut d abord savoir ce qu est l Homme. Rudolph

Plus en détail

Marie-Laure Kaiser Ergothérapeute cheffe du CHUV. Aigle, le 10 novembre

Marie-Laure Kaiser Ergothérapeute cheffe du CHUV. Aigle, le 10 novembre La dyspraxie ou le Trouble de l Acquisition de la Coordination : un trouble si peu connu! «Comment l identifier et quels sont les moyens d intervention?» Marie-Laure Kaiser Ergothérapeute cheffe du CHUV

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 23/11/2010

Compte rendu de la réunion du 23/11/2010 Compte rendu de la réunion du 23/11/2010 La motricité et le developpement du jeune enfant : «le développement psychique et affectif du bébé prend ancrage dans sa vie quotidienne au travers des soins fondamentaux»

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Pour l enfant : Né (e) le :

LIVRET D ACCUEIL. Pour l enfant : Né (e) le : LIVRET D ACCUEIL Pour l enfant : Né (e) le : / / INTRODUCTION DU LIVRET Ce livret a pour objectif d aider les parents et les assistant(e)s maternel(le)s (A.M) à se mettre d accord sur les modalités d accueil

Plus en détail

«SNOEZELEN UNE RELATION PRIVILEGIEE»

«SNOEZELEN UNE RELATION PRIVILEGIEE» D P Gestion & Services Agréé par la Préfecture de Bourgogne PROGRAMME - MODULE 2 - EN INTRA «SNOEZELEN UNE RELATION PRIVILEGIEE» Préparer les participants et leur donner les outils concrets pour pratiquer

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos KINĒ SITHĒ RAPIE DU SPORT Fiche Pratique publiée le 01.10.08 Quelques exercices pour prévenir le mal de dos Par le Docteur Frédéric Maton, médecin du sport. La première étape d une bonne prévention, passe

Plus en détail

Motricité globale DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT: LA MOTRICITÉ GLOBALE LE DÉVELOPPEMENT PROGRESSIF DES HABILETÉS MOTRICES DES ENFANTS

Motricité globale DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT: LA MOTRICITÉ GLOBALE LE DÉVELOPPEMENT PROGRESSIF DES HABILETÉS MOTRICES DES ENFANTS DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT: LA MOTRICITÉ GLOBALE Rigal Robert Motricité globale Activités motrices sollicitant plusieurs ou l ensemble des parties du corps (marche, course, sauts, lancer, natation,

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives?

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Par Edouard GENTAZ Professeur de Psychologie, Université de Genève Habituellement,

Plus en détail

BILAN D ALIMENTATION pour enfants avec Troubles du Spectre Autistique âgés de 2 à 12 ans

BILAN D ALIMENTATION pour enfants avec Troubles du Spectre Autistique âgés de 2 à 12 ans BILAN D ALIMENTATION pour enfants avec Troubles du Spectre Autistique âgés de 2 à 12 ans Date de l observation : Nom : Prénom : Date de naissance : Diagnostic TSA : Famille (parents, fratrie) : 1. ENTRETIEN

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

PLAISIR. Football. Compétence attendue (Niveau 2) :

PLAISIR. Football. Compétence attendue (Niveau 2) : Observables «ce que font les élèves» : d où l on part En tant que PB : - en conduite, le ballon est assez proche du pied. Le joueur est fléchi sur ses appuis. - soit il garde souvent le ballon, temporise

Plus en détail

La douleur chez l enfant

La douleur chez l enfant La douleur chez l enfant M.M. Landru Hôpital A. Chenevier, Service d Odontologie du Pr. B. Gogly Définition de la douleur expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire

Plus en détail

JOURNEE MEDICALE DE LA FEDERATION FRANCAISE DE BASKETBALL

JOURNEE MEDICALE DE LA FEDERATION FRANCAISE DE BASKETBALL JOURNEE MEDICALE DE LA FEDERATION FRANCAISE DE BASKETBALL 24 mars 2012 PROPRIOCEPTION OU REPROGRAMMATION NEURO- Martin Guillaume, masseur-kinésithérapeute de l Angers Basket Club 49. PROPRIOCEPTION OU

Plus en détail

Evelyne CAMARET Psychomotricienne SESSAD Arc en ciel Morlaix Morlaix IME de Plabennec Hôpital de Morlaix Néonatologie, Pédiatrie Collaboratrice du

Evelyne CAMARET Psychomotricienne SESSAD Arc en ciel Morlaix Morlaix IME de Plabennec Hôpital de Morlaix Néonatologie, Pédiatrie Collaboratrice du Evelyne CAMARET Psychomotricienne SESSAD Arc en ciel Morlaix Morlaix IME de Plabennec Hôpital de Morlaix Néonatologie, Pédiatrie Collaboratrice du Prof Bullinger Enseignante, formatrice André Bullinger

Plus en détail

Faciliter l accueil et accompagner l enfant porteur d un handicap moteur en milieu scolaire ordinaire

Faciliter l accueil et accompagner l enfant porteur d un handicap moteur en milieu scolaire ordinaire Faciliter l accueil et accompagner l enfant porteur d un handicap moteur en milieu scolaire ordinaire Partie 1 : Les barrières architecturales et aménagement d accès La déambulation et ses aides Les transferts

Plus en détail

La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel

La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel 1 La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel I Définition La rythmique Jaques-Dalcroze est une méthode d éducation musicale qui met en relation les liens naturels et bénéfiques entre le mouvement

Plus en détail

Mobilisation Toucher Bien Être en Fin de Vie

Mobilisation Toucher Bien Être en Fin de Vie Mobilisation Toucher Bien Être en Fin de Vie Stéphane Martin MK-O Bastien Djidel Hennenfent :Psychomotricien Pourquoi Mobiliser? Pourquoi Mobiliser? Prévenir les décompensations de décubitus Limiter les

Plus en détail

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber Syndrome post-chute Syndrome (Murphy 1982) décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber associant versant moteur troubles de l équilibre et de la posture déséquilibre

Plus en détail

Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous. Mardi 25 Novembre 2008

Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous. Mardi 25 Novembre 2008 Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous Mardi 25 Novembre 2008 Handicap : de quoi parle-t-on? Origine historique liée au domaine sportif : les milieux turfistes Apparition

Plus en détail

Mathématiques et Motricité

Mathématiques et Motricité Mathématiques et Motricité Céline Gineste CPC EPS Montauban Sud et Montauban ASH Novembre 2013 Faire des mathématiques à l école maternelle? Il ne s agit pas de construire un apprentissage mathématiques

Plus en détail

Troubles des apprentissages et psychomotricité

Troubles des apprentissages et psychomotricité Troubles des apprentissages et psychomotricité Annie Bachelard Avril 2008 Rappel historique _ 1947 le prof. Julian de AJURRIAGUERRA (Neurologue - neuropsychiatre - psychologue - psychanalyste) et son équipe

Plus en détail

Sensibilisation aux troubles de la déglutition de la personne âgée en EHPAD

Sensibilisation aux troubles de la déglutition de la personne âgée en EHPAD Sensibilisation aux troubles de la déglutition de la personne âgée en EHPAD ou une première approche de troubles bien fréquents dans nos structures Janvier 2012 / Rédacteur : A. Mazoyer médecin coordonnateur

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant Le développement psychomoteur de l enfant de 1 mois à 3

Plus en détail

Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes

Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes Au travers de ce document, nous essayerons de présenter la méthode de travail en CRE et en pôle Espoirs masculin, pour les catégories minime,

Plus en détail

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité»

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» «Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» Compte-rendu de la formation Les 16 et 17 novembre 2011 Organisme prestataire : la FOCEL Seine et Marne, Ligue de l Enseignement Intervenante : Céline

Plus en détail

Football. Compétence attendue (Niveau 2) :

Football. Compétence attendue (Niveau 2) : avec et sans ballon. Observables Obstacles «majeurs» Indicateurs de fin d étape «ce que font les élèves» : d où l on part En tant que PB : - en conduite, le ballon est assez proche du pied. Le joueur est

Plus en détail

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr HANDICAP COGNITIF Mieux prendre en compte les aspects neuropsychologiques et cognitifs dans le Guide d évaluation multidimensionnelle

Plus en détail

DANSE A L ECOLE. des situations pour mettre en place.. une unité d apprentissage

DANSE A L ECOLE. des situations pour mettre en place.. une unité d apprentissage DANSE A L ECOLE des situations pour mettre en place.. une unité d apprentissage Equipe EPS 40 Septembre 2004 1 DANSE DEFINITION : Activité de production de formes qui s appuie sur un type de symbolisation

Plus en détail

Coussins et matelas de positionnement et de stabilisation

Coussins et matelas de positionnement et de stabilisation Coussins et matelas de positionnement et de stabilisation Un système particulièrement stable offrant une infinité de possibilités de formes et de duretés Par leur capacité unique à être facilement modelés

Plus en détail

Les logiciels Montéclair

Les logiciels Montéclair Les logiciels Montéclair Les logiciels Montéclair 400 logiciels utilisés depuis 1996 - Centres de basse vision, -CHU, - SAAAIS, - orthoptistes libéraux, opticiens, France, Europe, Canada 4 logiciels «Vision

Plus en détail

Formation professionnelle. Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module)

Formation professionnelle. Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module) Formation professionnelle Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module) Module 1. Comprendre et mettre en œuvre le sens corporel interne en situation

Plus en détail

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 S étirer : Pourquoi? Les étirements ont un rôle préventif important : ils préparent la musculature, favorisent la récupération et permettent d'éviter

Plus en détail

L élastique de renforcement Thera-Band

L élastique de renforcement Thera-Band Attention Dänk a Glänk les Die articulations richtige Prävention. L élastique de renforcement Thera-Band Vos loisirs en sécurité Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Sécurité durant

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA NATATION SCOLAIRE

LES ENJEUX DE LA NATATION SCOLAIRE NATATION SCOLAIRE 1. Les enjeux de la natation scolaire 2. Rappels institutionnels 3. Organisation générale 4. Transformer le terrien en nageur 5. Les étapes 6. Les repères 7. La séance de natation 8.

Plus en détail

Un bébé, comment ça marche? Un livre-dvd pour accompagner bébé de la naissance à ses premiers pas. Pistes pour une utilisation professionnelle

Un bébé, comment ça marche? Un livre-dvd pour accompagner bébé de la naissance à ses premiers pas. Pistes pour une utilisation professionnelle Un bébé, comment ça marche? Un livre-dvd pour accompagner bébé de la naissance à ses premiers pas Pistes pour une utilisation professionnelle Ce guide d utilisation du livre-dvd «Un bébé, comment ça marche?»

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

Schweizer Bogenschützen-Verband / Association Suisse de Tir à l'arc / Associazione svizzera di Tiro con l'arco

Schweizer Bogenschützen-Verband / Association Suisse de Tir à l'arc / Associazione svizzera di Tiro con l'arco SBV / ASTA Schweizer Bogenschützen-Verband / Association Suisse de Tir à l'arc / Associazione svizzera di Tiro con l'arco Trainerrat / Conseil des entraîneurs / Concilio degli allenatori L'ECHAUFFEMENT

Plus en détail

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION ACADEMIE DE POITIERS Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles Concours externe - Session 2014 PREMIERE EPREUVE D ADMISSION Statistiques Discipline Moyenne Ecart-type NB candidats

Plus en détail

L oralité malmenée de l enfant insuffisant rénal chronique

L oralité malmenée de l enfant insuffisant rénal chronique L oralité malmenée de l enfant insuffisant rénal chronique Comment l expliquer Comment optimiser Dr Haude Clouzeau Hôpital des Enfants CHU de Bordeaux Congrès de l APNP 4-5 Octobre 2014 «Cet enfant ne

Plus en détail

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX ILE-DE-FRANCE 2016 Autisme : Se former pour mieux comprendre Contact : Pascaline RETIF - Tél. : 0783513968 - e-mail : formationaidant@craif.org Qu est-ce que l autisme?

Plus en détail

La prise en charge oro-faciale précoce de l enfant porteur de trisomie 21

La prise en charge oro-faciale précoce de l enfant porteur de trisomie 21 La prise en charge oro-faciale précoce de l enfant porteur de trisomie 21 Cette prise en charge, parallèle à l éducation pré-langagière puis langagière, est primordiale d un point de vue fonctionnel, esthétique,

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance!

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport www.irbms.com Acteur par Passion dans le Sport et la Santé Dr Frédéric MATON Mme Brigitte KOTWICA M.

Plus en détail

1. Lecture-analyse des compétences attendues (CA) Niveau 3 et Niveau 4 du programme : 2. Comportements observables avant l acquisition des niveaux :

1. Lecture-analyse des compétences attendues (CA) Niveau 3 et Niveau 4 du programme : 2. Comportements observables avant l acquisition des niveaux : L évaluation formative, un outil au service de la réussite des élèves «Du quoi apprendre au quoi évaluer?» Illustration en Badminton Par I. Lyonnet LP L.LABE Lyon 7 ème 1. Lecture-analyse des compétences

Plus en détail

Communiquer avec efficacité

Communiquer avec efficacité Communiquer avec efficacité Intégrer les processus d influence Les réactions de chacun, la capacité à intégrer, à analyser une situation, sont directement déterminées par le mode de raisonnement appris.

Plus en détail

OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON

OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON Objectifs de cet outil : Disposer d un outil o Pratique et fonctionnel o Accessible et compréhensible par tous o Reprenant, sans être exhaustif,

Plus en détail

Etapes de progrès en escalade

Etapes de progrès en escalade Etapes de progrès en escalade Remarques introductives : 1- Les étapes qui suivent sont à relativiser en fonction des âges. 2- Elles sont plus ou moins longues à mettre en œuvre en fonction des âges, des

Plus en détail

Une origine évolutive ancienne UNE ORIGINE ÉVOLUTIVE ANCIENNE 01/10/2014 LES SCHÉMAS NEUROBIOLOGIQUES DU CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE

Une origine évolutive ancienne UNE ORIGINE ÉVOLUTIVE ANCIENNE 01/10/2014 LES SCHÉMAS NEUROBIOLOGIQUES DU CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE 01/10/2014 Journées d études de l Institut des Actuaires et du SACEI LES SCHEMAS NEUROBIOLOGIQUES DE LA PRISE DE RISQUE Marion Noulhiane, PhD Neurosciences. Journées d études de l Institut des Actuaires

Plus en détail

Catalogue des Formations 2010

Catalogue des Formations 2010 Pour toutes informations contacter : Karen LAGNEL Responsable des Formations karen.lagnel@famillesrurales.org Catalogue des Formations 2010 Familles Rurales Fédération départementale 2 avenue du Colonel

Plus en détail

ACROSPORT. L acrosport permet à l élève d assumer différents rôles et / ou de choisir un rôle :

ACROSPORT. L acrosport permet à l élève d assumer différents rôles et / ou de choisir un rôle : ACROSPORT Définition : Activité collective de productions de formes en groupe dans la perspective de créer une composition basée sur les effets visuels afin d être vue, appréciée et de produire un étonnement.

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Éducation physique et sportive Ressources pour faire la classe au lycée Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programmes 2010 de la voie générale et technologique, programmes

Plus en détail

Mots clés : méthode Ehrenfried, douleur aigue, hernie discale

Mots clés : méthode Ehrenfried, douleur aigue, hernie discale La méthode Ehrenfried et un traitement aigu Sandra Regina de Farias Résumé Ce travail a comme but discuter le rôle de la méthode Ehrenfried Gymnastique Holistique dans la diminution de la sensibilité douloureuse

Plus en détail

ACROSPORT Proposition d'une unité d'apprentissage en cycle 3

ACROSPORT Proposition d'une unité d'apprentissage en cycle 3 dossier élaobré par d.duverneuil CPC EPS circonscription de Moissac ACROSPORT Proposition d'une unité d'apprentissage en cycle 3 COMPETENCES - Apprendre à piloter son corps dans un espace aérien structuré.

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DEVELOPPEMENT DE L ENFANT I. L enfant de 3 à 6 ans 1. Le développement moteur et intellectuel L enfant n a pas encore la maîtrise motrice de l adulte, mais il a déjà acquis la tonicité musculaire, des

Plus en détail

APPORT DE LA PRISE EN SOIN EN

APPORT DE LA PRISE EN SOIN EN APPORT DE LA PRISE EN SOIN EN PSYCHOMOTRICITÉ AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES PRÉSENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT LE CORRE Tiphaine Psychomotricienne DE Pôle Personnes-Agées /Médico-Social SSR gériatrique

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON DYSPRAXIES / TAC FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON Diaporama réalisé par Julie LAPREVOTTE, ergothérapeute - D.U. en Neuropsychologie - Certificat Post Grade en Intégration Sensorielle - D.U. PATA

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I Introduction générale 1

TABLE DES MATIÈRES. I Introduction générale 1 TABLE DES MATIÈRES I Introduction générale 1 1 Introduction à la réalité virtuelle 3 1.1 Fondement de la réalité virtuelle...................... 3 1.1.1 Introduction................................ 3 1.1.2

Plus en détail

Adaptations pédagogiques pour les troubles du graphisme induits par les situations de handicap moteur

Adaptations pédagogiques pour les troubles du graphisme induits par les situations de handicap moteur Adaptations pédagogiques pour les troubles du graphisme induits par les situations de handicap moteur EC Octobre 2012 1 Pistes d adaptations pédagogiques et techniques Principes Déficience Adaptation pédagogique

Plus en détail

Les troubles de la déglutition et leur prise en charge

Les troubles de la déglutition et leur prise en charge Les troubles de la déglutition et leur prise en charge V. Woisard-Bassols G.Soriano Unité de la voix et de la déglutition Service ORL et CCF Hôpital LARREY CHU de TOULOUSE VW+SCoM Les causes Maladie Infectieuses

Plus en détail

Sport, Santé et Préparation Physique N 26

Sport, Santé et Préparation Physique N 26 Sport, Santé et Préparation Physique N 26 Lettre électronique des entraîneurs du Val-de-Marne NOVEMBRE 2004 Université Paris 12 Conseil général du Val-de-Marne Sommaire de ce numéro : 1) A propos de l

Plus en détail

La substitution sensorielle: stratégies d'exploration tactile et auditive chez le malvoyant

La substitution sensorielle: stratégies d'exploration tactile et auditive chez le malvoyant : stratégies d'exploration tactile et auditive chez le malvoyant Chantal Junker-Tschopp Symposium ABA: Déficit visuel et réadaptation Dimensions affectives, sociales, neuroscientifiques et technologiques

Plus en détail

Pathologie digestive VIELLISSEMENT DIGESTIF DR A. FRAISSE

Pathologie digestive VIELLISSEMENT DIGESTIF DR A. FRAISSE VIELLISSEMENT DIGESTIF DR A. FRAISSE LES TROUBLES DE DEGLUTITION Les troubles de déglutition augmentent avec l avance en âge mais leur prévalence est très mal connue : -16 % environ des personnes âgées

Plus en détail

Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées. Activité support : projection et réception

Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées. Activité support : projection et réception Compétence attendue : Adapter des activités de manipulations d objets À des contraintes variées Activité support : projection et réception Dans un système de contraintes, l enfant va, pour répondre à des

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 3 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 2 ANS A 3 ANS 5 1. DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé L ÉTRIER Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé Texte publié à l occasion du colloque de l ENE : Posture du cavalier et posture du cheval 14 juin 2008 Laurent

Plus en détail

-Adapt-livre - p.5 -Image-touch - p.6 -Edu-touch : créons ensemble p.7

-Adapt-livre - p.5 -Image-touch - p.6 -Edu-touch : créons ensemble p.7 Offre de Formations Les Doigts Qui Rêvent Pour découvrir, s informer et sensibiliser : Sensibilisation à la cécité : " le toucher, une expérience sensorielle" - p.1 -Livre à vous : livres à toucher, histoires

Plus en détail

Cours de base J+S Handball. Les fondamentaux d attaque

Cours de base J+S Handball. Les fondamentaux d attaque Cours de base J+S Handball Les fondamentaux d attaque Janvier 2014 Michaël Delric Introduction 2 3 Définition Pédagogie: Lier avec la fin MtB et repli. Déf des thèmes d attaque des séances à préparer?

Plus en détail

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr http://portaildoc.univ-lyon1.fr Creative commons : Paternité - Pas d Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr Université Claude BERNARD

Plus en détail

PROGRAMMATION EXPLORER LE MONDE - Cycle 1- B.O n 2 du 26 mars 2015

PROGRAMMATION EXPLORER LE MONDE - Cycle 1- B.O n 2 du 26 mars 2015 PROGRAMMATION EXPLORER LE MONDE - Cycle 1- B.O n 2 du 26 mars 2015 SE REPERER DANS LE TEMPS ET L ESPACE Repérer la répétition des différents moments de la matinée passée en classe o En s appuyant sur les

Plus en détail