Chapitre I Champ d'application de la loi douanière. ±πu D Oo ÆU uê «πlu JU U±W. Section 1 Dispositions Générales. «LR Œ w 22 AX 8991) ALq

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre I Champ d'application de la loi douanière. ±πu D Oo ÆU uê «πlu JU U±W. Section 1 Dispositions Générales. «LR Œ w 22 AX 8991) ALq"

Transcription

1 «LMU o K Ad l Ë«MEOr «ºÒU Os ØKOU Ë ezou, ºV Od t LJs AU ±MU o dò w «ùækor «πldøw Kv ôò ªCl cá Ë«_ ELW «πldøow D OIU ±u b«kv ØU±q «ùækor «πldøw. «LUœ 2: ( «IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) D Òo «Iu«Os «cí FKu U. «b«îkow Ë«LOUÁ «ùækolow Ë«LMDIW «L UîLW Ë«HCU «πuí «ùækor «πldøw, DU D Oo c««iu uê, «ùækor «u Mw Ë«LOUÁ «LUœ «_Ë v: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) ALq «Iºr «_Ë JU U±W «HBq «_Ë ±πu D Oo U 9141 «Lu«o 22 AX ßMW 8991 Ë«L CLs. ßMW 9791 «LFb Ë«L LÒr U IU uê Ær «LR Œ w 92 Ol «U w ÆU uê Ær «LR Œ w 62 F UÊ U 9931 «Lu«o 12 u Ou Loi n du 21 juillet 1979 portant code des douanes Modifiée et complétée notamment par la loi N du 22 août 1998 portant code des douanes Chapitre I Champ d'application de la loi douanière Section 1 Dispositions Générales Art. 1er (Loi n du 22 août 1998) Le territoire douanier, lieu d'application du présent code, comprend le territoire national, les eaux intérieures, les eaux territoriales, la zone contiguë et l'espace aérien qui les surplombe. Art. 2 (Loi n du 22 août 1998) Les lois et règlements douaniers s'appliquent uniformément dans tout le territoire douanier. Toutefois des zones franches soustraites à tout ou partie de la législation et de la réglementation en vigueur peuvent être constituées, dans le territoire douanier, dans les conditions 1 «AdË «w bòœ Lu V

2 «LUœ 4: ( «IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) D Òo «Ad l - «d«à «HMw Ë«IU w. - «Ou«Ê Ë«M U, - «ºÒNd, IU K Ad l, Kv LU W: - b«œ BUzOU «πu «ªU OW Ë KOKNU. «πldøòow. «LMAQ «πe«zdí «Lu{u W X EU «LBMl «ªU{l KLd«Æ W «πlu Kv «CUzl «Lº u œ Ë «LBbÒ ËØc«Kv «CUzl «- D Oo «Òb«Od «IU u OW Ë«MEOLOW «LªuÒ W ùœ«æu uê «Fd HW Ë«Ad l «πldøoòos. - MHOc «ù d«««iu u OW Ë«MEOLOW «w ºL` D Oo «πlu Kv «ªBu OLU Q w: «LUœ 3: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) L q ±NLW œ««iu uê. Art. 3 déterminées par la loi. Art. 3 (Loi n du 22 août 1998) L'administration des douanes a notamment pour mission : de mettre en œuvre les mesures légales et réglementaires permettant d'assurer l'application de la législation douanière et de la loi tarifaire; d'appliquer les mesures légales et réglementaires mises à sa charge, aux marchandises importées ou exportées ainsi qu'aux marchandises d'origine algérienne placées sous le régime de l'usine exercée; d'assurer l'établissement et l'analyse des statistiques du commerce extérieur. de veiller conformément à la législation, à la protection : * de la faune et de la flore; * du patrimoine artistique et culturel. Art. 4 (Loi n du 22 août 1998) Les lois et règlements 2

3 BbÒ _ d«πu W. îö ßHdÁ º V dë c««ºhd Uß MU «CUzl «w º u œ Ë LJs Ê U NU «LºU d, w bëœ «LFIu, ôß FLU t «AªBw - «_ OU Ë«_± FW «AªBOW: ØqÒ «Lu«œ «πb b Ë «Lº FLKW «w - «LºU d: Øq ªh bîq «ùækor «πldøw Ë ªdà ±Mt. «ü OW ±U Q w: «IU uê Ë«MBu «D OIOW «L Hd W Mt, IBb U F U ««LUœ 5: ( «IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) D Oo JU c««ad l Ë«MEOr «πldøoos Kv «_ ªU ±NLU Js ÅH Nr. «LUœ 4 ±Jd : («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) D o LdØw ±uæn K Iu «bò«îkow öß Nö. ËØc«Kv «CUzl ««LMAQ «πe«zdí «Lu{u W X EU ˫MEOr «πldøoos Kv LOl «CUzl «Lº u œ Ë «LBb Art. 5 douaniers s'appliquent à toutes les marchandises qui sont importées ou à exporter ainsi qu'aux marchandises d'origine algérienne placées sous un régime douanier suspensif de droits intérieurs de consommation. Art. 4 bis (Loi n du 22 août 1998) Les lois et règlements douaniers s'appliquent sans égard à la qualité des personnes. Art. 5 (Loi n du 22 août 1998) Pour l'application des dispositions du présent code et des textes subséquents pris pour son application on entend par : a) Voyageur : toute personne qui pénètre ou qui sort du territoire douanier. b) Objets et effets personnels : tous les articles neufs ou en cours d'usage dont un voyageur peut avoir raisonnablement besoin pour son usage personnel au cours de son voyage compte tenu des circonstances de ce voyage, à l'exclusion de toutes marchandises importées ou exportées à des fins commerciales. 3

4 «πlu Uß MU «_ UËÈ Ë«Cd«zV «w bòœ ± KGNU ºV - «CUzl «Ld HFW «dßuâ: «CUzl «ªU{FW K Iu Ë«dßu ˫_ UËÈ Ë ±ª Kn «Cd«zV «_îdè Ë«L BÒKW ±s d œ«ë- «Iu Ë«dßuÂ: «Iu «πldøow Ë LOl «Iu Ë«dßu ˱DU IW «CUzl K OU U «u«œ w «Bd ` Ë«u Uzo. «πlu K QØb ±s Å W «Bd ` «LHBÒÒq ËÅ W Ë Uzo «ù U - «H h: «b«od «IU u OW Ë«MEOLOW «w ªc U œ«ë«_ ELW «ºÒU W «w JKÒn œ««πlu D OINU. œ- «Ld«Æ W: LOl «b«od «L Òªc CLUÊ ±d«u «Iu«Os U±W LOl «_ OU «IU KW K b«ë Ë«LÒKp. - «CUzl: ØqÒ «LM πu Ë«_ OU «πu W Ë Od «πu W Ë BHW Ò Art. 5 c) Marchandises : tous les produits et objets de nature commerciale ou non et, d'une manière générale, toutes les choses susceptibles de transmission et d'appropriation. d) Contrôle : l'ensemble des mesures prises en vue d'assurer l'observation des lois et règlements en vigueur que l'administration des douanes est chargée d'appliquer. e) Vérification : les mesures légales et réglementaires prises par l'administration des douanes pour s'assurer que la déclaration est correctement établie, que les documents justificatifs sont réguliers et que les marchandises sont conformes aux indications figurant sur la déclaration et sur les documents. f) Droits et taxes : les droits de douane et tous autres droits et taxes, redevances ou impositions diverses qui sont perçus par l'administration des douanes, à l'exception des redevances et impositions dont le montant est limité au coût approximatif des services rendus. «JKHW «Id OW Kªb±U «LRœ«. g) Marchandises fortement taxées : les marchandises assujetties à un taux 4

5 Ë«_ ELW «w u v œ««πlu D OINU Ë«w Mh c«ø- «LªU HW «πldøow: Øq d LW ±d J W ±ªU HW Ë îdæu KIu«Os «CUzl ± q «Gg Ë «w LJs Ê º FLq Nc««Gd. ßOU Ë Í ËßOKW Iq îdè «ß FLKX, QÍ ÅHW ØU X, MIq - ËßUzq «MIq «ªUÅW U CUzl ± q «Gg: Øq Ou«Ê Ë W Ë îhu «_ OU ± q «Gg Ë«w w Kv ÅKW NU. - «CUzl «w ªHw «Gg: «CUzl «w d±w Ë uœ U v - UÆq «CUzl. - «uøoq bè «πlu, - ±U p «CUzl, c««aªh: - «LBdÒÕ: «Aªh «cí uæòl Kv «Bd ` «πldøw, ËÆb JuÊ «w πuë º NU «ù LU OW 54%. Art. 5 cumulé de droits et taxes supérieur à 45 %. h) Déclarant : le déclarant est la personne qui signe la déclaration en douane. Cette personne peut être : le propriétaire des marchandises; le commissionnaire en douane; le transporteur des marchandises. i) Marchandises servant a masquer la fraude : les marchandises dont la présence a servi directement à dissimuler les objets de fraude avec lesquels elles se trouvent en contact. j) Moyens de transport des marchandises de fraude : tout animal, engin, véhicule ou autre moyen de transport ayant d'une manière quelconque servi ou devant servir au déplacement des marchandises de fraude. k) Infraction douanière : toute violation des lois et règlements que l'administration des douanes est chargée d'appliquer et réprimée par le présent code. 5 «IU uê Kv ÆLFNU.

6 2- ºV «Iu «LD ÒÒIW Kv «Muœ «Hd OW. «LbËÒ W. ËØc««Muœ «Hd OW «u MOW «LFbÒ ºV «LIU Of «L bòœ w cá Ë d±oe «CUzl ÆBb BMOn «CUzl w «Fd HU «πldøow 1- Muœ «LbËÒ W Ë Muœ U «Hd OW «ªUÅW U MEU «LMºÒÒo FOOs «πldøow Kv ±U Q w: «LUœ 6: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) A Lq «Fd HW 633.Ã. «Iºr «U w «Fd HW «πldøow «ß Id ÆCU «L JLW «FKOU Kv Ê «Lªb «CU W LHNu «LUœ 5/Ã.Ã Ë Ê ÆOL NU bœ ºV ßFd U w «ºu «b«îkow IU Mh «LUœ Æd««L JLW «FKOU: ºs ußiofw «LMU U «πldøow w {u «HIt Ë«NUœ «ICU, œ««jlw ßMW 8991, 24. ÆCOW Ær Æd« œ. Art. 6 Section 2 Tarif des douanes Art. 6 (Loi n du 22 août 1998) Le tarif des douanes comprend : 1) les positions et les sous-positions de la nomenclature du système harmonisé de désignation et de codification des marchandises pour la classification des marchandises dans les tarifs douaniers ainsi que les sous-positions nationales établies selon les normes fixées par cette nomenclature; 2) les quotités des droits applicables aux sous-positions. 6

7 «Bd ` «LHBq. Ë u O NU ËÆOL NU, d DW Ê DKV ±MNU p Æ q ºπOq Uœ Bb d U Ë îcu NU KCd W ºV U NU «πb b Od t, LJs ùœ««πlu Ê dîòh S ö «CUzl «HUßb Ë ºπOq «Bd ` «LHBq. ÆU uê «Fd HW Kv «CUzl «Lº u œ Ë «LBb Mb U a «LUœ 6 ±Jd 1: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) D o ±ªU HW. «CUzl, Ë«w ºLÒÒv U dßr «IOLw, ±U r u b JU ÆU u OW Ê «Iu «LD IW w «Iu «w r QßOºNU Kv ßU ÆOLW «πldøow. «πldøow «ªUÅW NU Mb «ôß Od«œ Ë «Bb d Ë«LºπÒKW w «Fd HW îuåw, ªCl «CUzl «Lº u œ Ë «LBbÒ, ºV «U W, K Iu «MÒEd s «Iu Ë«dßu «_îdè «LMBu KONU Lu V Bu «LUœ 6 ±Jd : («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) GiÒ Art. 6 ter Art. 6 bis (Loi n du 22 août 1998) Indépendamment des autres droits et taxes prévus par des textes particuliers, les marchandises importées ou exportées sont passibles, selon le cas, des droits de douane d'importation ou d'exportation les concernant, inscrits au tarif des douanes. Sauf dispositions légales contraires, les droits appliqués sont des droits assis sur la valeur des marchandises, dits ad-valorem. Art. 6 ter (Loi n du 22 août 1998) Les marchandises importées ou exportées sont soumises à l'application de la loi tarifaire à la date d'enregistrement de la déclaration en détail. Cependant, l'administration des douanes peut autoriser la destruction des marchandises avariées, leur réexportation ou leur taxation suivant leur nouvel état, espèce et valeur, à condition que la demande lui soit faite avant enregistrement de la déclaration. 7

8 Section 3 Conditions particulières d'application de la loi tarifaire «Iºr «U Y dë îuåw D Oo «LUœ 7 ±Jd : ±KGU («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991). «πe«zd W «b LId«OW «AF OW. Ad «MBu «LcØu öá w «πd b «dßlow KπLNu W πv Ê M Z «ù U s îd ßMb««MIq «BUœ Æ q U a X EU «Lº uœÿ Ë s «ù b«ÿ ±s Æ q. «MBu Ë«w BdÒÕ Q NU ±FbÒ ûß Nö, œëê Ê JuÊ ±u{u W X NU Æb ßKX ± U d πuá «ùækor «πldøw Æ q Ad Kp Od t, πv Ê LM` «u{l «ºU o «_Ø d CKOW K CUzl «w KπLNu W «πe«zd W «b LId«OW «AF OW. œ««πlu MHOc U ±s U a Ad U w «πd b «dßlow Ë«MEOr «πldøouê «KÒc«Ê RßÒf Ë FbÒ Lu NLU d««u v «LUœ 7: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) D o «Ad l ÆU uê «Fd HW Art. 7 Art. 7 (Loi n du 22 août 1998) Les lois et règlements douaniers instituant ou modifiant les mesures que l'administration des douanes est chargée d'exécuter s'appliquent à la date de leur publication au Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire. Cependant, le régime antérieur plus favorable est accordé aux marchandises dont il est justifié l'expédition directe à destination du territoire douanier, avant la publication desdits textes, et qui sont déclarées pour la mise à la consommation sans avoir été placées en entrepôt ou constituées en dépôt. La justification doit résulter des derniers titres de transport créés avant la date de publication des textes susvisés au Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire. Art. 7 bis (Loi n du 22 août 1998) abrogé. 8

9 LKOU «πu «FUœ W w «Kb «LBbÒ Ë Kb «LMAQ. «πe«zd Æq ±s ÆOL t «FUœ W Ë ÆOLW ±M uã ±LU q ±ºπKW w F d ±u{uÿ d«øq ±M uã JuÊ ßFdÁ Mb «Bb d u AU Ë MLOW UÃ Ë Mw ±LU q. S U {d U LM uã Ë Mw ±LU q Ë FDq BHW ±KLußW ±u{uÿ d«ë œ r OY K o {d «Mb d{t öß Nö, Ë Nbœ ±LU ßW Od ±AdË W Mb «ôß Od«œ Øq «ß Od«œ LM uã JuÊ «LUœ 8 ±Jd : («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) F d «bë OW Kv œîu NU Oe «MHOc u «uæol KONU. «b«od «πldøow «w Mh «ô HUÆOU Ë«LFU b«ë«ô HUÆU KOGNU ùœ««πlu ±s d «ºKDW «πe«zd W «LFMOW, «LUœ 8: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) D o u Art. 8 bis Art. 8 (Loi n du 22 août 1998) Les mesures douanières pour lesquelles il est stipulé dans les conventions, traités et accords internationaux qu'elles entrent en vigueur dès la signature desdits actes, sont applicables dès leur notification à l'administration des douanes par l'autorité algérienne concernée. Art. 8 bis (Loi n du 22 août 1998) Est réputée pratique commerciale déloyale à l'importation, toute importation de produit faisant l'objet de dumping, ou de subvention qui, lors de la mise à la consommation, cause ou menace de causer un dommage important à une production nationale ou retarde de façon importante la création ou le développement d'une branche de production nationale. Est considéré comme faisant l'objet d'un dumping tout produit dont le prix à l'exportation vers l'algérie est inférieur à sa valeur normale ou à celle d'un produit similaire, constatée au cours d'opérations commerciales normales dans le pays d'exportation ou d'origine. Est considéré comme faisant l'objet 9 F d ±u{uÿ œ r Øq ±M uã JuÊ

10 «ù d«ë«dßuâ «Fu COW Gd ô LJs _ÍÒ ±M uã Ê ªCl w Hf «uæx v «Iu {b Ê cá «Iu Ë«dßu r Uœ œ FNU. ±LU q ±u t öß Nö w Kb «LMAQ Ë «Kb «LBb Ë º V «ù d«º V t ±FHv ±s «Iu Ë«dßu «w ªCl NU ±M uã ô LJs Ê ªCl Í ±M uã K Iu «Fu COW Ë Iu {b «πldøoòw, ô LJs Ê πuë U±g «ù d«ë ± Km «b r. Ê ± Km cá «Iu «L BKW, ØLU u «U w ±πu «Iu ±M uã ØUÊ ±u{uÿ d«ë œ r Mb «ôß Od«œ w Kb «LMAQ. Ë{l o {b «ù d«ë o Fu Cw Mb «ôß Od«œ Kv Øq «LUœ 8 ±Jd 1: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) LJs ± U d Mb «ù UÃ Ë «u q Ë «Bb d Ë «MIq. Æb «ß HUœ w «Kb «LBbÒ Ë Kb «LMAQ ±s ±M W ± U d Ë Od Art. 8 ter d'une subvention, tout produit qui a bénéficié dans le pays d'exportation ou d'origine d'une prime directe ou indirecte à la production, à la transformation, à l'exportation ou au transport. Art. 8 ter (Loi n du 22 août 1998) Un droit antidumping ou un droit compensateur peut être institué à l'importation sur tout produit faisant l'objet d'un dumping ou d'une subvention à l'exportation dans son pays d'origine. Le montant de ces droits recouvrés comme en matière de droits de douane, ne peut dépasser la marge de dumping ou le montant de la subvention. Le produit importé ne sera pas soumis à des droits compensateurs ou à des droits antidumping en raison du fait qu'il soit exonéré des droits ou taxes qui frappent le produit similaire destiné à être consommé dans le pays d'origine ou le pays d'exportation ou du fait que ces droits ou taxes soient remboursés. Aucun produit importé ne sera soumis à la fois à des droits antidumping et à des droits compensateurs en vue de 10

11 dÿ ±s «ù UÃ. «Iºr «d«l uÿ «CUzl u ±FLu w «LOb«Ê «πldøw. «Iu Ë«dßu «w JKn œ««πlu BOKNU ˱ U F NU ØLU «LUœ 9: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) r BHOW ±dßuâ MHOcÍ, MU Kv «Æ d«õ ±s «u d «LJKn U πu. ËË{l «Iu {b «ù d«ë«iu «Fu COW Oe «MHOc Lu V bòœ ØOHOU d««±fu MW «_ LU «πu W Od «LAdË W, {d U HdŸ ÆUzr ±s «ù Uà «u Mw Ë Rîd, BHW U±W, AU LFU MW «_ LU Od «LAdË W «w LJs Ê K o {d «Ë Nbœ S U Ê BOq o {b «ù d«ë o Fu Cw ªCl, ºV «U W, ºOs Ë{FOW U πw s «ù d«ë «b r Mb «Bb d. Art. 10 remédier à une même situation résultant du dumping ou de subvention à l'exportation. La perception d'un droit antidumping ou d'un droit compensateur est soumise à la constatation que l'une ou l'autre de ces pratiques déloyales, selon le cas, est telle qu'elle cause ou menace de causer un dommage important à une branche de production nationale établie ou qu'elle retarde de façon importante la création d'une branche de production nationale. Les modalités de constatation des pratiques commerciales déloyales et de mise en œuvre des droits antidumping et compensateurs sont fixées par décret exécutif, pris sur proposition du ministre chargé du Commerce. Art. 9 (Loi n du 22 août 1998) Les droits et taxes que l'administration des douanes est chargée de percevoir sont liquidés, recouvrés et poursuivis comme en matière de douane. Section 4 Espèce des marchandises Art. 10 (Loi n du 22 août 11 «LUœ 01: («IU uê Ær 89-01

12 «Fb ö «ªUÅW U LbË W «LK IW Uô HUÆOU u «MEU «LUœ 11: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) b±z «AF OW. - MAd cá «Id««w «πd b «dßlow KπLNu W «b LId«OW MuŸ Fd HW «CUzl. - e«â «ß FLU MUÅd «d±oe LbË W «Fd HW ÆBb «Bd ` d O NU X b Muœ. - b b Mb Fd Hw CU W ±U Mb±U JuÊ cá «_îod ÆU KW «_Ø d NU NU. - U CU W ±U Mb bâ Ë Ëœ U w «Fd HW «πldøow U CU W «πlu LU Q w: bœ «Lb d «FU KπLU LId «AdË «w R Òq LI CU U œ«k CUzl, Ë AJq cá «ºLOW uÿ «CUzl. «LR Œ w 22 AX 8991) LM` «Fd HW «πldøow ºLOW Art ) Le tarif des douanes attribue aux marchandises une dénomination. Cette dénomination en constitue l'espèce. Une décision du directeur général des douanes fixe les conditions dans lesquelles l'administration des douanes est habilitée à : assimiler une marchandise qui ne figure pas au tarif des douanes à celle qui se trouve être la plus analogue; déterminer une position tarifaire d'une marchandise lorsque celle-ci est susceptible d'être rangée dans plusieurs positions; prescrire l'utilisation des éléments de codification de la nomenclature tarifaire pour la déclaration de l'espèce tarifaire des marchandises. ces décisions sont publiées au Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire. Art. 11 (Loi n du 22 août 1998) Les amendements à la nomenclature annexée à la convention sur le système harmonisé de désignation et 12

13 - «ô πu U «L FKIW LId «BMOn «CUzl Ë œ±u NU IU Ë«Fd HW «πldøow, «HBq w: 1- MAQ πmw Ë MOW KDFs u v, D OIU _ JU c««iu uê «LUœ 31: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) «LUœ 21: ±KGU («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991). «Fd HW. ô R d cá «Fb ö Kv ºV «Iu Ë«dßu «u«œ w «Fd HW GDOW «LM πu «LFMOW U c«. Ë Nc««Gd, º bà Mb «ôæ CU, Muœ d OW Ë MOW w «LπKf «L CLMW Fb q cá «LbË W. w «Fd HW «πldøow Ë D o w «U a «L bœ w uåow c««lmºo «ªU FOOs Ë d±oe «CUzl LπKf «FUËÊ «πldøw Art. 13 de codification des marchandises du conseil de coopération douanière sont intégrés dans le tarif douanier et sont applicables à la date fixée par la recommandation du conseil de coopération douanière portant amendement à cette nomenclature. À cet effet, il sera ouvert, en cas de besoin, des sous-positions tarifaires nationales pour couvrir spécifiquement les produits concernés. Ces amendements n'affectent pas les taux des droits et taxes figurant au tarif. Art. 12 abrogé(loi n du 22 août 1998). Art (Loi n du 22 août 1998) 1) Il est institué une commission nationale de recours appelée à statuer, conformément aux dispositions du présent code et aux dispositions du tarif douanier, sur : les réclamations relatives aux décisions de classement et d'assimilation prises en application de l'article 10 ci- 13 KLUœ 01 öá.

14 w «U W «w uåq ONU «Dd Os, YÒ «KπMW w ±u{uÿ «Me«Ÿ Id«U c «LHFu. w U W bâ «uåòq v ±ºFv «LIU W w «Lu«Æn Os ±s b LU. 2- Iu «KπMW U LIU W Os ±u«æn «Dd Os, MU Kv îdu - LJs KπMW Ê º FOs ª d«. - ±L q s «u ««LJKHW U BMU W, Cu«, Cu«, - ±L q, ±M ªV s «Gd W «πe«zd W K πu Ë«BMU W, - ÆU, zoºu NU, ºU bá ØU V { j, JuÊ «KπMW «u MOW KDFs ±s: «πlu. - «ô πu U «ªUÅW MuŸ «CUzl ˱MAµNU ËÆOL NU bè dessus; Art. 13 les contestations portant sur l'espèce, l'origine et la valeur en douane des marchandises. La commission nationale de recours est composée : d'un juge, président, assisté d'un greffier, d'un représentant élu de la Chambre algérienne de commerce et d'industrie, membre, d'un représentant du ministère chargé de l'industrie, membre. La commission peut se faire assister par des experts. 2) La commission procède au rapprochement des positions des deux parties, sur saisine de l'une d'elles. Dans le cas où la tentative de rapprochement des positions échoue, la commission statue sur l'objet du litige par une décision exécutoire. Dans le cas où les deux parties parvi- 14

15 «ù±ju OU «LUœ W «CdË W ºNOq LKNU. 5- FOÒs Kv «ùœ«ê Cl X Bd «KπMW «u MOW KDFs «πe«zd W «b LId«OW «AF OW, Ë IU KLUœ 01 öá. u±u, Ë MAd c««lid w «πd b «dßlow KπLNu W BMOn ±DU IU KId««BUœ s πmw «DFs w q ö Os (03) Mb±U FKo «DFs MuŸ «CU W, Bb œ««πlu ±Id ONU w q îlºw Ë FOs (54) u±u Ë Km «_ d«æd«u Ø U OU. 4- πv Ê HBq «KπMW «u MOW KDFs w ±u{uÿ «DKV «Ld uÿ Ë«LFKu±U ««BKW Lu{uŸ «DFs. 3- FOs Kv d««me«ÿ eë b «KπMW U u Uzo Ë«Lº Mb««Me«Ÿ, SÊ «Kπu v «KπMW «u MOW KDFs Od ±KeÂ. «Dd UÊ v HU r ± Uœ, w U «DFs «ºKLw, u ±u{uÿ Art. 13 ennent à un accord dans le cadre du recours hiérarchique, le recours devant la commission nationale de recours n'est plus obligatoire. 3) Les parties au litige doivent fournir à la commission tous les documents et renseignements relatifs à l'objet du recours. 4) La commission nationale de recours doit statuer sur l'objet de sa saisine dans un délai de quarante-cinq (45) jours. Elle notifie par écrit sa décision aux parties. Lorsque le recours a trait à l'espèce des marchandises, l'administration des douanes prend une décision de classement conforme à la décision de la commission de recours dans un délai de trente (30) jours; cette décision est publiée au Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, conformément à l'article 10 ci-dessus. 5) L'administration doit mettre à la disposition de la commission nationale de recours les moyens matériels nécessaires à l'accomplissement de sa tâche. 15

16 MHOc W. bœ ØOHOU D Oo cá «LUœ ËØc««MEU «b«îkw KπMW Ld«ßOr Les modalités d'application du présent article ainsi que le règlement intérieur de la commission sont fixés par des décrets exécutifs. Section 5 Origine et provenance des marchandises «LUœ 51 ±Jd :(«Ldßu «Ad Fw Ær «LR Œ w 91 MU d 3991) «πldøw. «LBb «Kb «cí dßq ±Mt «CU W BHW ± U d v «ùækor «LUœ 51: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) F d Kb LJs ùœ««πlu Ê DU V ANUœ««LMAQ. ±A d Os «u d «LJKn U LU OW Ë«πU. «CU W Ë MOX Ë ÅMFX Ot. bœ dë «Ø ºU» «LMAQ Id«±MAQ CU W ±U, «Kb «cí «ß ªd X ±s U s {t cá «LUœ 41: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) F d ˱Bb U Art. 14 «Iºr «ªU±f ±MAQ «CUzl Art. 14 (Loi n du 22 août 1998) Le pays d'origine d'une marchandise est celui où elle a été extraite du sous-sol, récoltée ou fabriquée. Les conditions exigées pour l'acquisition d'une origine sont fixées par arrêté conjoint du ministre chargé des Finances et du ministre chargé du Commerce. Des certificats d'origine peuvent être exigés par l'administration des douanes. Art. 15 (Loi n du 22 août 1998) Le pays de provenance est le pays à partir duquel la marchandise est expédiée à destination directe du territoire douanier Art. 15 bis - (décret législatif n du 19 janvier 1993) 16

17 Ë«w DU o w Øq «πu«v, LU w p «ªBUzh «D OFOW - U ««CUzl «LDU IW» «CUzl «LM πw w Hf «Kb - U ««LM πw» «Le Ë W Ë «LBMu W Ë «Lº ªd W. D Oo «Fd HW «πldøow. - U ««IOLW bè «πlu» «IOLW «w Rîc FOs «ô U 1) FMw w ±HNu c««hbq: «LUœ 61: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) «LBb. «πlu, ºV «U W, NUœ««LMAQ «πe«zdí KLM πu 1- MU Kv KV «LBbÒ s Ë Mb «Bb d dò Ë R d œ««iºr «ºUœ ÆOLW «CUzl «Lb d «FU KπLU. 2- ºKr cá «ANUœ«Ë o «_ JU Ë«AdË «L bœ LId ±s Art. 16 1) à l'exportation et sur demande des exportateurs, l'administration des douanes établit ou vise, selon le cas, les certificats attestant l'origine algérienne des produits exportés. 2) Ces certificats sont délivrés dans les formes et conditions fixées par décision du directeur général des douanes. Section 6 Valeur en douane Art (Loi n du 22 août 1998) 1) Au sens de la présente section a) l'expression «valeur en douane» désigne la valeur à retenir pour l'application du tarif douanier; b) le terme «produites» signifie également cultivées, fabriquées ou extraites; c) l'expression «marchandises identiques» désigne des marchandises produites dans le même pays qui sont les mêmes à tous égards, y compris les 17

18 Ë œ «ßOW Ë MOW Ë BLOLOW Ë ±ªDDU Ë ßu r bîq KONU Í ºV «U W, Kv «CUzl «w Cr Ë uí Kv LU MbßOW - ô D o «F U UÊ ««CUzl «LDU IW» Ë««CUzl «LLU KW», ØU X «CUzl ±LU KW. Os «Fu«±q «w M Gw îc U FOs «ô U Mb b b ±U «Fb u OW «CUzl ËßLF NU ËË uœ ö±w BMOl Ë ö±w πu W ±s w Øq «πu«v. «u Uzn Ë«Uœ OLU OMNLU πu U v Ë Ê r Js ± AU NW «w JuÊ NU îbuzh ˱Ju U ±Uœ W ±AU NW LJMNU ±s œ«hf œ- U ««CUzl «LLU KW» «CUzl «LM πw w Hf «Kb Ë v Ë Ê LOe Uî ö U HOHW. Ë F d «CUzl «Lu«IW ±s u«v îdè Nc««Fd n ±DU IW Ë«Mu OW Ë«ºLFW. Art. 16 caractéristiques physiques, la qualité et la réputation. Des différences d'aspect mineur n'empêchent pas des marchandises conformes par ailleurs à la définition d'être considérées comme identiques; d) l'expression «marchandises similaires» désigne des marchandises produites dans le même pays qui, sans être pareilles à tous égards, présentent des caractéristiques semblables et sont composées de matières semblables, ce qui leur permet de remplir les mêmes fonctions et d'être commercialement interchangeables; la qualité des marchandises, leur réputation et l'existence d'une marque de fabrique ou de commerce sont au nombre des éléments à prendre en considération pour déterminer si des marchandises sont similaires; e) Les expressions «marchandises identiques» et «marchandises similaires» ne s'appliquent pas aux marchandises qui incorporent ou comportent, selon le cas, des travaux d'ingénierie, d'étude, d'art ou de design, ou des plans et des croquis, 18

19 U a ºπOq «Bd ` «LHBÒq Nc««MEU «πldøw «üîd. U OU - OLU ªh «CUzl «LFbÒ öß Nö FU MEU LdØw îd, «LBdÕ t w LdØW cá «CUzl. «cí I q Ot ±BK W «πlu «Bd ` «LHBq «cí RØb Ot Ëô - OLU ªh «CUzl «LBdÒÕ NU Ë«LFbÒ öß Nö, «U a «πlu». - FMw U : ««uæx «cí Rîc FOs «ô U b b «IOLW bè «CUzl «LDU IW Ë «LLU KW. M πnu dÿ Uà ±FOÒs Ë ÆDUŸ ±FOÒs ±s dÿ UÃ Ë ALq «CUzl «w bîq w ±πlu W Ë w AJOKW ±s «CUzl «w Ë- FMw U : «CUzl ±s Hf «D OFW Ë ±s Hf «MuŸ» MHOc cá «_ LU w «πe«zd. B O` LI Cv D Oo «LUœ 61 ±Jd 6 («HId 1») Jr t r Art. 16 pour lesquels aucun ajustement n'a été fait par application de l'article 16 octiès 1 b) iv), du fait que ces travaux aient été exécutés en Algérie; f) l'expression «marchandises de la même nature ou de la même espèce» désigne des marchandises classées dans un groupe ou une gamme de marchandises produites par une branche de production particulière ou un secteur particulier d'une branche de production, et comprend les marchandises identiques ou similaires; g) L'expression «Le moment à retenir pour la détermination de la valeur en douane» désigne : i) en ce qui concerne les marchandises déclarées pour la mise à la consommation, la date à laquelle le service des douanes accepte l'acte par lequel le déclarant manifeste sa volonté de procéder au dédouanement de ces marchandises; ii) en ce qui concerne les marchandises mises à la consommation en suite d'un autre régime douanier, la date d'enregistrement de la déclaration en détail de cet autre régime douanier; 19

20 Ë- ØUÊ Øö LU îu{fu AJq ± U d Ë Od ± U d Ld«Æ W «GOd. - ØUÊ b LU d«æv «üîd BHW ± U d Ë Od ± U d. w ØK U «LRߺ Os. îlºw w «LUzW (5%) Ë Ø d ±s «Bh Ë «_ßNr ±l o «Bu X œ- ØUÊ ªh ±U LKp Ë d«æv Ë u AJq ± U d Ë Od ± U d - ØUÊ b LU ±º ªb±U xîd. - ØUÊ ±F d U Nr ÆU u U BH Nr døu. «Aªh «üîd Ë MD o Kv c««_îod Hf «Jr. - ØUÊ b LU ±s Os ±b dí Ë ±s Os CU ±πkf œ«±rߺw 2) ô F d «_ ªU ± d«dos w ±HNu c««hbq, ô «: K Fd HU «πldøow Ë«πU W ºMW U ««ù HU» «ù HU «L FKo D Oo «LUœ 7 ±s «ô HU «FU Art. 16 h) l'expression «l'accord» désigne l'accord relatif à la mise en œuvre de l'article VII de l'accord général sur les tarifs douaniers et le commerce de ) Aux fins de la présente section, des personnes ne seront réputées liées que : a) si l'une fait partie de la direction ou du conseil d'administration de l'entreprise de l'autre, et réciproquement ; b) si elles ont juridiquement la qualité d'associés ; c) si l'une est l'employeur de l'autre ; d) si une personne quelconque possède, contrôle ou détient directement ou indirectement 5% ou plus des actions ou parts émises avec droit de vote, de l'une et de l'autre ; e) si l'une d'elles contrôle l'autre directement ou indirectement ; f) si toutes deux sont directement ou indirectement contrôlées par une tierce personne ; 20

21 61 ±Jd 1 œ UÁ ØKLU u d «AdË «LMBu KONU w cá «LUœ. 1) bòœ «IOLW bè «πlu K CUzl «Lº u œ D OIU KLUœ «LUœ 61 ±Jd : («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) «D OFOOs Ë «LFMu Os. 4) FMw U ««_ ªU» w ±HNu c««hbq «_ ªU ««D o KONr b «LFU Od «LMBu KONU w «HId 2 öá. «ô± OU «u Ob xîd, ±NLU ØU X «ºLOW «Lº FLKW, ±d DOs ô º V Ê b r u «uøoq «u Ob Ë «Lu Ÿ «u Ob Ë ÅU V 3) ô F d, w ±HNu c««hbq, «_ ªU «døu OLU OMNr - ØU U ±s d«œ Hf «FUzKW. - ØU U ±FU d«æ UÊ «GOd AJq ± U d Ë Od ± U d. Art. 16 bis g) si, ensemble, elles contrôlent directement ou indirectement une tierce personne ; h) si elles sont membres de la même famille ; 3) Aux fins de la présente section, les personnes qui sont associées en affaires entre elles du fait que l'une soit l'agent, le distributeur ou le concessionnaire exclusif, quelle que soit la désignation employée, de l'autre, ne seront réputées être liées que si elles répondent à l'un des critères énoncés au paragraphe 2 ci-dessus. 4) Aux fins de la présente section, on entend par «personnes» tant des personnes physiques que des personnes morales. Art. 16 bis - (Loi n du 22 août 1998) 1) La valeur en douane des marchandises importées doit être déterminée par application de l'article 16 ter ci dessous (a) chaque fois que les conditions prévues par cet article sont remplies. 21

22 - EU Mh Kv Æ u, _ d«ldøow, Kv ÆOL Os ± LK Os. - ßFd «Ol w «πe«zd, CUzl ±M πw U πe«zd. ± MOW Kv: 4) ô JuÊ «IOLW bè «πlu «L bœ D OIU KHId 3 öá «L u d w «πe«zd. «FU K Fd HU «πldøow Ë«πU W Ë Kv ßU «LFKu±U JuÊ ±özlw ±l «L Uœ Ë«_ JU «FU±W ö HU Ë«LUœ 7 ±s «ô HU 61 ±Jd 2 Ë 61 ±Jd 3 Ë 61 ±Jd 4 Ë 61 ±Jd 5, bœ cá «IOLW Dd 3) «r LJs b b «IOLW bè «πlu D OIU KLu«œ 61 ±Jd 1 Ë ±Jd 4 Ë61 ±Jd 5 MU Kv KV ±s «Lº u œ. «Lu«œ «w ºL` b b U, ô «Jf d OV D Oo «LUœ Os 61 ±Jd 3 Ë61 ±Jd 4 Ë61 ±Jd 5 v U W «uåu v Ë ±Uœ ±s cá LI Cv «LUœ 61 ±Jd 1, D o Kv «u«w, JU «Lu«œ 61 ±Jd 2 Ë61 2) «r LJs b b «IOLW bè «πlu K CUzl «Lº u œ Art. 16 bis 2) Lorsque la valeur en douane ne peut être déterminée par application de l'article 16 ter, il y a lieu de passer successivement aux articles 16 quater, 16 quinquiès, 16 sexiès et 16 septiès jusqu'au premier de ces articles qui permettra de la déterminer, sauf si l'ordre d'application des articles 16 sexiès et 16 septiès doit être inversé à la demande de l'importateur. 3) Si la valeur en douane des marchandises importées ne peut être déterminée par application des articles 16 ter, 16 quater, 16 quinquiès, 16 sexiès ou 16 septiès, elle est déterminée par des moyens compatibles avec les principes et les dispositions générales de l'accord et de l'article VII de l'accord général sur les tarifs douaniers et le commerce et sur la base des données disponibles en Algérie. 4) La valeur en douane déterminée par application du paragraphe 3 ci-dessus ne se fonde pas : a) sur le prix de vente, en Algérie, de marchandises produites en Algérie ; b) sur un système prévoyant l'acceptation, à des fins douanières, de la 22

23 «Lº o s Ol «CUzl ±s q «Bb d πuá «ùækor «πldøw D OIU NcÁ «LUœ, «IOLW «FUÆb W, Í «ºFd «Lb uÿ Fö Ë 1) FMw «IOLW bè «πlu K CUzl «Lº u œ Ë«L bœ «LUœ 61 ±Jd 1: («IU uê Ær «LR Œ w 22 AX 8991) - ÆOr FºHOW Ë Åu W. Ë Ë- œ v «IOr bè «πlu. - ßFd CUzl OFX K Bb d. CUzl ±DU IW Ë ±LU KW LI Cv «LUœ 61 ±Jd 5. œ- JKHW «ù Uà ±s Od «IOr «L ºu W Ë«L bœ U Mº W - ßFd «CUzl w «ºu «b«îkow K Kb «LBb. Art. 16 ter plus élevée de deux valeurs possibles; c) sur le prix des marchandises sur le marché intérieur du pays exportateur ; d) sur le coût de production, autre que les valeurs calculées qui ont été déterminées pour des marchandises identiques ou similaires conformément à l'article 16 septiès ; e) sur des prix de marchandises vendues pour l'exportation ; f) sur des valeurs en douane minimales ; ou g) sur des valeurs arbitraires ou fictives. Art. 16 ter - (Loi n du 22 août 1998) 1) La valeur en douane des marchandises importées, déterminée par application du présent article, est la valeur transactionnelle, c est-à-dire le prix effectivement payé ou à payer pour les marchandises lorsqu'elles sont vendues pour l'exportation à des- 23 «πe«zdí Fb d«b O` Ë IU

RETOUR 2-LÉGISLATION,RÉGLEMENTATION ET PROCÉDURES DOUANIÈRES. 2-1- Code des douanes. 2-2 -Textes d'application du code des douanes.

RETOUR 2-LÉGISLATION,RÉGLEMENTATION ET PROCÉDURES DOUANIÈRES. 2-1- Code des douanes. 2-2 -Textes d'application du code des douanes. RETOUR 2-LÉGISLATION,RÉGLEMENTATION ET PROCÉDURES DOUANIÈRES. 2-1- Code des douanes. 2-2 -Textes d'application du code des douanes. RETOUR Loi n 79-07 du 21 juillet 1979, modifiée et complétée, portant

Plus en détail

Journal Officiel de la République du Cameroun

Journal Officiel de la République du Cameroun Journal Officiel de la République du Cameroun Portant Code des Douanes de la CEMAC n 5/001-UEAC-097-CM-06 03 Août 2001 Titre I PRINCIPES GENERAUX Chapitre I GENERALITES Article 1 Le présent Code s'applique

Plus en détail

PROSPECTUS D EMISSION PROSPECTUS D EMISSION FCP QUIETUDE

PROSPECTUS D EMISSION PROSPECTUS D EMISSION FCP QUIETUDE PROSPECTUS D EMISSION Âu LFK «b Å d A w w w. t u n i s i e v a l e u r s. c o m w w w. t u n i s i e v a l e u r s. c o m PROSPECTUS D EMISSION Âu LFK «b Å d A FCP Ëbw U Lπ M «Ån O u «VALEURS QUIETUDE

Plus en détail

FCP VALEURS SERENITE 2013

FCP VALEURS SERENITE 2013 Prospectus d émission Mis à la disposition du public à l occasion de l ouverture du capital du FCP au public et du démarrage des opérations de souscription et de rachat des parts émises par «FCP VALEURS

Plus en détail

Guide sur La Valeur en Douane 1ERE PARTIE : LA VALEUR EN DOUANE A L'IMPORTATION

Guide sur La Valeur en Douane 1ERE PARTIE : LA VALEUR EN DOUANE A L'IMPORTATION Guide sur La Valeur en Douane 1ERE PARTIE : LA VALEUR EN DOUANE A L'IMPORTATION Plan INTRODUCTION: Titre I - Caractéristiques générales. Chapitre I - Ordre de priorité et utilisation. Section I - Ordre

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA. Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I.

CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA. Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I. 16 novembre 1962 CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I. Introduction 1. Le groupe spécial a examiné, conformément aux

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA)

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Questions Quand un exportateur doit-il prendre le statut d'exportateur agréé? QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Réponses

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 27 juin 2014, la loi dont la teneur suit : TITRE PREMIER DES GENERALITES CHAPITRE PREMIER

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 27 juin 2014, la loi dont la teneur suit : TITRE PREMIER DES GENERALITES CHAPITRE PREMIER REPUBLIQUE DU BENIN FRATERNITE JUSTICE - TRAVAIL -------- ASSEMBLEE NATIONALE Loi N 2014-20 du 27 juin 2014 Portant code des douanes en République du Bénin. L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en

Plus en détail

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 OBJET : - Entrée en vigueur de l'accord de Libre Echange conclu entre le Royaume du Maroc et la République de Turquie. REFER : - Correspondance n 18094/003008

Plus en détail

Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques

Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques Parlons-en... Les directives Directives concernant l'élaboration et l'utilisation des bases de données nationales en

Plus en détail

Avons ordonné et ordonnons:

Avons ordonné et ordonnons: Recouvrement CE créances,cotisations,taxes et autres mesures Loi du 20 décembre 2002 concernant l'assistance mutuelle en matière de recouvrement dans la Communauté européenne des créances relatives à certains

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités.

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. Art. 75 : - Toutes les marchandises importées, réimportées, destinées à être exportées ou réexportées doivent faire l'objet d'une déclaration

Plus en détail

(BO N 4181 DU 16.12. 1992) (BO N 4259 DU 15.6. 1994) (BO N 4482 DU 15.05. 1997) Dispositions générales. Article premier

(BO N 4181 DU 16.12. 1992) (BO N 4259 DU 15.6. 1994) (BO N 4482 DU 15.05. 1997) Dispositions générales. Article premier Loi n 13-89 relative au commerce extérieur promulguée par le dahir n 1-91-261 du 13 joumada I 1413 (9 novembre 1992), telle quelle a été modifiée et complétée par la loi n 37-93 promulguée par le dahir

Plus en détail

Vu la Loi n 13/007 du 22 janvier 2013 portant habilitation du Gouvernement ;

Vu la Loi n 13/007 du 22 janvier 2013 portant habilitation du Gouvernement ; ORDONNANCE-LOI N 13/008 DU 23 FEVRIER 2013 MODIFIANT ET COMPLETANT CERTAINES DISPOSITIONS DE L ORDONNANCE-LOI N 69/009 DU 10 FEVRIER 1969 RELATIVE AUX IMPOTS CEDULAIRES SUR LES REVENUS Le Président de

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE

CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE CODE DES DOUANES TITRE VI REGIMES SUSPENSIFS, REGIMES DOUANIERS ECONOMIQUES ET EXPORTATION TEMPORAIRE Chapitre I Dispositions générales Article 137 1- Les régimes suspensifs, les régimes douaniers économiques

Plus en détail

COMPTES ETRANGERS EN DINARS ET COMPTES ETRANGERS EN DEVISES CONVERTIBLES. sont subordonnés à l'autorisation de la Banque Centrale de Tunisie (1).

COMPTES ETRANGERS EN DINARS ET COMPTES ETRANGERS EN DEVISES CONVERTIBLES. sont subordonnés à l'autorisation de la Banque Centrale de Tunisie (1). AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) * * * * * Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 23.4.2010 Journal officiel de l Union européenne L 102/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 330/2010 DE LA COMMISSION du 20 avril 2010 concernant l'application de l'article 101, paragraphe

Plus en détail

Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane

Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane BSF5000(F) Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane Dans cette publication toutes les expressions désignant les personnes visent à la fois les hommes

Plus en détail

Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques

Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques modifié par les règlements n o 94-03 du 8 décembre 1994, n o 96-06 du 24 mai 1996, n o 97-04 du 21 février 1997, n o 98-03

Plus en détail

Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation d agir en tant que représentant de taxe

Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation d agir en tant que représentant de taxe WDS ANTWERPEN BVBA www.wds-customs.nl OFFICE ANTWERPEN Noorderlaan 117 B-2030 Antwerpen t +32 3 541 52 45 e wdsantwerpen@waalhaven-group.be Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation

Plus en détail

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er DECISION REGLEMENTAIRE N 12 DU 2 MARS 1948 DU CENTRE NATIONAL DE LA CINEMATOGRAPHIE RELATIVE AUX AUTORISATIONS D'EXERCICE DE LA PROFESSION modifiée par décisions n 12 bis du 18 mai 1949, 12 ter du 3 août

Plus en détail

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme :

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme : Le règlement N 07 01 du 09/01/2007, relatif aux règles applicables aux transactions courantes avec l étranger et aux comptes devises a modifié et remplacé les règlements n 91 12 relatif à la domiciliation

Plus en détail

SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS

SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS LOI N 2014-344 DU 17 MARS 2014 RELATIVE A LA CONSOMMATION juin SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS 25/04/2014 I. CONDITIONS GENERALES DE VENTE L article

Plus en détail

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008)

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) Objet Article Dispositions Taux Principe 52-I Règle générale Hôtels Bureaux

Plus en détail

ACCORD SUR LA MISE EN OEUVRE DE L'ARTICLE VI DE L'ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE DE 1994 PARTIE I. Article premier.

ACCORD SUR LA MISE EN OEUVRE DE L'ARTICLE VI DE L'ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE DE 1994 PARTIE I. Article premier. Page 159 ACCORD SUR LA MISE EN OEUVRE DE L'ARTICLE VI DE L'ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE DE 1994 Les Membres conviennent de ce qui suit: PARTIE I Article premier Principes Une

Plus en détail

REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE. EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o

REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE. EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE RELATIVE A L EXPLOITATION DU GISEMENT SITUÉ DANS LA COMMUNE DE DANS LE DEPARTEMENT DE EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o OCTROYÉ LE Le, ENTRE L ETAT HAITIEN,

Plus en détail

Projet de loi Q 6 9 cdmiliétant la loi n 15.95. formant code de commerce

Projet de loi Q 6 9 cdmiliétant la loi n 15.95. formant code de commerce Royaume du Maroc Ministère de l'industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies..: (L C I j

Plus en détail

[Contractant] [Agence spatiale européenne] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence

[Contractant] [Agence spatiale européenne] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence BESOINS PROPRES DE L'AGENCE LICENCE TYPE DE l'esa 4 [Contractant] et [Agence spatiale européenne] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence Contrat partiellement

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUP, LES TARIFS

ACCORD GENERAL SUP, LES TARIFS ACCORD GENERAL SUP, LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED COM.IND/W/55/Add.6? c l%ll' Mi ' 61 Distribution limitée Original : espagnol REPONSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF AUX REGIMES DE LICENCES

Plus en détail

ACCORD SUR LES SAUVEGARDES

ACCORD SUR LES SAUVEGARDES Page 299 ACCORD SUR LES SAUVEGARDES Les Membres, Considérant l'objectif général des Membres qui est d'améliorer et de renforcer le système de commerce international fondé sur le GATT de 1994, Reconnaissant

Plus en détail

Chapitre Ier : Qualifications.

Chapitre Ier : Qualifications. G / Vte fds comm forma Décret n 98-246 du 2 avril 1998 relatif à la qualification professionnelle exigée pour l'exercice des activités prévues à l'article 16 de la loi n 96-603 du 5 juillet 1996 relative

Plus en détail

Texte de l'arrêté "Site e-business"

Texte de l'arrêté Site e-business Texte de l'arrêté "Site e-business" Arrêté relatif à l'octroi d'une prime aux entreprises qui créent un site e-business tel que modifié par l'arrêté du 15 juin 2006 (MB 12.07.2006) Le Gouvernement wallon,

Plus en détail

Loi modifiant et complétant le Code des Assurances

Loi modifiant et complétant le Code des Assurances Loi modifiant et complétant le Code des Assurances Article premier : Il est inséré au code des assurances promulgué par la loi n 92-24 du 9 mars 1992, un sixième titre intitulé "Le Comité Général des Assurances

Plus en détail

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES La convention entre actionnaires est un contrat écrit, conclu entre tous les actionnaires d une entreprise incorporée et régissant les droits, pouvoirs et obligations de ceux-ci

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES ET RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

LIGNES DIRECTRICES ET RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX MÉMORANDUM D11-6-5 Ottawa, le 4 janvier 1993 OBJET DISPOSITIONS RELATIVES AUX INTÉRÊTS ET AUX PÉNALITÉS : DÉTERMINATIONS, CLASSEMENTS OU APPRÉCIATIONS ET RÉVISIONS OU RÉEXAMENS ET EXONÉRATIONS DE DROITS

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

(BON. 1930 du 21-10-1949) (BON. 2039 du 23-11-1951) Que l on sache par les présentes puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur!

(BON. 1930 du 21-10-1949) (BON. 2039 du 23-11-1951) Que l on sache par les présentes puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur! Dahir du 5 kaada 1368 (30 août 1949) relatif à la répression des infractions à la réglementation des changes, tel qu il à été modifié et complété par le dahir du 25 moharrem 1371 (27octobre 1951). LOUANGE

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL DE VERIFICATION D APTITUDE AUX FONCTIONS D ANALYSTE-DEVELOPPEUR SESSION 2009

EXAMEN PROFESSIONNEL DE VERIFICATION D APTITUDE AUX FONCTIONS D ANALYSTE-DEVELOPPEUR SESSION 2009 EXAMEN PROFESSIONNEL DE VERIFICATION D APTITUDE AUX FONCTIONS D ANALYSTE-DEVELOPPEUR SESSION 2009 EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU 14 MAI 2009 ETUDE D UN CAS D AUTOMATISATION PERMETTANT D APPRECIER LA

Plus en détail

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR Tous les produits achetés auprès d'apple, y compris les produits qui ne sont pas de la marque Apple, bénéficient de la garantie légale de conformité de 2 ans du vendeur, prévue

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE MATIERE FISCALE

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE MATIERE FISCALE ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA PRINCIPAUTE DU LIECHTENSTEIN ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE RELATIF A L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIERE FISCALE Considérant que le Gouvernement de

Plus en détail

Le Gouvernement de la République française, et l'office international de la vigne et du vin,

Le Gouvernement de la République française, et l'office international de la vigne et du vin, Accord du 20 janvier 1965 entre le Gouvernement de la République française et l'oiv relatif au siège de l'oiv et ses privilèges et immunités sur le territoire français (Décret n 66-680 du 15 septembre

Plus en détail

Modifié par LOI n 2008-1425 du 27 décembre 2008 - art. 101 (V)

Modifié par LOI n 2008-1425 du 27 décembre 2008 - art. 101 (V) Article 244 quater B http://legifrance.gouv.fr/affichcodearticle.do;jsessionid=7a84b87f102fd519414ad9f F050584C0.tpdjo11v_2?idArticle=LEGIARTI000020034028&cidTexte=LEGITEXT00000 6069577&dateTexte=20090119

Plus en détail

COMMUNICATION N D. 134

COMMUNICATION N D. 134 71.074/PERM.FIN/CV. Bruxelles, le 18 avril 1995. COMMUNICATION N D. 134 Objet : Utilisation des "créances sur réassureurs" comme valeurs représentatives. Application de l'article 10 3-8 de l'arrêté royal

Plus en détail

I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne

I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne Le régime d'importation applicable au sein des États membres aux produits tiers est fonction à la fois de la nature de la

Plus en détail

LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr

LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr LA CYBER COMPAGNIE 3 7 r u e g u i b a l - 1 3 0 0 3 M A R S E I L L E Tel : 04 91 05 64 49 Site : www.snoos.fr www.snoos-pro.fr Termes et conditions L'achat de produits et de services La Cyber Compagnie

Plus en détail

Vu le décret présidentiel n 2014-145 du 28 Joumada Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant nomination du Premier ministre;

Vu le décret présidentiel n 2014-145 du 28 Joumada Ethania 1435 correspondant au 28 avril 2014 portant nomination du Premier ministre; Décret exécutif n 2015-87 du 20 Joumada El Oula 1436 correspondant au 11 mars 2015 définissant le montant et les modalités d'octroi de subvention pour sujétion imposée par l'etat pour l'importation et

Plus en détail

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances '. 1 IŒPI lbuqoe DO SENEGAL U1l Peuple I III but U1lC Foi Ministère de l'economie et des Finances LOI UNIFORME RELATIVE AU TRAITEMENT DES COMPTES DORMANTS DANS LES LIVRES DES ORGANISMES FINANCIERS DES

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.5.2015 COM(2015) 194 final 2015/0101 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL relative à la conclusion, au nom de l'union européenne, du protocole pour éliminer le

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : CONTRAT D'ABONNEMENT À LA BANQUE DE DONNÉES MACRO-ÉCONOMIQUES DE L INSEE Contrat n ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L'Institut national de la statistique et des études économiques, 18, boulevard Adolphe Pinard -

Plus en détail

Conditions de vente 11:08:34 12/02/2015

Conditions de vente 11:08:34 12/02/2015 Conditions de vente Il est précisé en application des dispositions de l'article 27 de la loi 92-645 du 13 juillet 1992 que l'office de Tourisme et des Congrès de Nîmes est immatriculé au registre des opérateurs

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

LES MESURES DE DEFENSE COMMERCIALE DE L APE UE/AO. Par M. Fallou Mbow FALL, Chef de la Division des Politiques Commerciales Sectorielles/DCE.

LES MESURES DE DEFENSE COMMERCIALE DE L APE UE/AO. Par M. Fallou Mbow FALL, Chef de la Division des Politiques Commerciales Sectorielles/DCE. LES MESURES DE DEFENSE COMMERCIALE DE L APE UE/AO. Par M. Fallou Mbow FALL, Chef de la Division des Politiques Commerciales Sectorielles/DCE. PLAN DE LA PRESENTATION I. Introduction II. Rappel des dispositifs

Plus en détail

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Opérations réalisées en France par l intermédiaire d un établissement stable Définition de l Établissement

Plus en détail

Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD

Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD (Version 11 juillet 2008) 1- Quels enrobés doivent être marqués? Tous les enrobés bitumineux

Plus en détail

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21)

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21) 1 sur 8 27/10/2012 19:19 PRÉCIS DE FISCALITÉ 2012 À JOUR AU 1ER JANVIER 2012 LIVRE II FISCALITÉ DIRECTE DES ENTREPRISES PREMIÈRE PARTIE BÉNÉFICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX TITRE 2 DÉTERMINATION DU RÉSULTAT

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

B.O.I. N 52 du 11 AVRIL 2007 [BOI 14A-3-07]

B.O.I. N 52 du 11 AVRIL 2007 [BOI 14A-3-07] B.O.I. N 52 du 11 AVRIL 2007 [BOI 14A-3-07] Références du document 14A-3-07 Date du document 11/04/07 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 14 A-3-07 N 52 du 11 AVRIL 2007 PUBLICATION DE L'AVENANT A LA CONVENTION

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

Les nouvelles modalités d imposition des dividendes perçus par des personnes physiques

Les nouvelles modalités d imposition des dividendes perçus par des personnes physiques Les nouvelles modalités d imposition des dividendes perçus par des personnes physiques Depuis le 1er janvier 2005, de nouvelles modalités de taxation s appliquent aux dividendes distribués par les sociétés

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 47

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 47 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 47 Ordonnance n 01-03 du Aouel Joumada Ethania1422 correspondant au 20 août 2001 relative au développement de l'investissement. Le Président de la République,

Plus en détail

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales Régime cadre exempté de notification N X59/2008 relatif aux aides sous forme de capital-investissement en faveur des PME Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre d un régime

Plus en détail

Les crédits à la consommation

Les crédits à la consommation Les crédits à la consommation Billet du blog publié le 16/03/2015, vu 244 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code de la consommation (Valable à partir du 18 mars 2016) Avis du 24 juin 2014 relatif à l'application

Plus en détail

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Définition Un régime douanier correspond à la situation douanière d'une marchandise tierce ou communautaire et doit être distingué

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit :

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit : Loi relative au régime juridique particulier des associations de LOI n 2000-043 du 26 juillet 2000 relative au régime juridique particulier des associations de. In JO 30 Octobre 2000 N 985 L'Assemblée

Plus en détail

GARANTIE D'APPROVISIONNEMENT CONSENTIE EN APPLICATION DE L'ARTICLE 338 DE LA LOI SUR L'AMÉNAGEMENT DURABLE DU TERRITOIRE FORESTIER

GARANTIE D'APPROVISIONNEMENT CONSENTIE EN APPLICATION DE L'ARTICLE 338 DE LA LOI SUR L'AMÉNAGEMENT DURABLE DU TERRITOIRE FORESTIER GARANTIE D'APPROVISIONNEMENT CONSENTIE EN APPLICATION DE L'ARTICLE 338 DE LA LOI SUR L'AMÉNAGEMENT DURABLE DU TERRITOIRE FORESTIER ENTRE : LA MINISTRE DES RESSOURCES NATURELLES, pour et au nom du gouvernement

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre)

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre) DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre) mis à jour jusqu au 31 décembre 2007 1 TAXE SUR LES CONTRATS D'ASSURANCES ANNEXE II AU CODE DU TIMBRE TITRE

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDE LES PARTIES AUX PRÉSENTES CONVIENNENT DE CE QUI SUIT : 1. OBJET Sous réserve des termes et conditions prévus

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 138/5 Logiciels

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 138/5 Logiciels COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 138/5 Logiciels Introduction La Commission a consacré une étude approfondie au traitement comptable de la création ou de l acquisition d un logiciel par une entreprise,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 2015 A) COMMANDES 1. L'acceptation des commandes est soumise aux présentes conditions générales de vente qui régiront seules nos ventes à l'exclusion expresse des clauses

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente 1. Définitions Gonzague TROUFFIER est auto-entrepreneur domiciliée à Sainte Maxime, 9 avenue des Sardinaux, 83 120. SIRET : 481 839 702 00042 - APE : 7734Z Son activité principale

Plus en détail

Le régime des monuments historiques

Le régime des monuments historiques Cabinet Fiscal Urios André, docteur en droit, Conseil fiscal et patrimonial, conseil en investissement et transactions immobilières Le régime des monuments historiques Le régime des monuments historiques

Plus en détail

LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES,

LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES, DIRECTIVE DU CONSEIL du 22 février 1990 modifiant la directive 87/102/CEE relative au rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres en matière de crédit

Plus en détail

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises Fédération des Chambres de Commerce belges Avenue Louise 500 1050 Bruxelles Tél.: 02/209.05.50 Fax: 02/209.05.68 E-mail: info@belgianchambers.be La Fédération

Plus en détail

Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015)

Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015) Conditions générales de vente Starterre (Applicables à compter du 17/03/2015) Les présentes conditions générales de vente s appliquent, sans restrictions ni réserves, à l ensemble des ventes de véhicules

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE Décret n 83-435 DU 27 mai 1983 (publié au J.O du1er juin

Plus en détail

Titre 1. PROGRAMME D'INVESTISSEMENT :

Titre 1. PROGRAMME D'INVESTISSEMENT : Loi 2001 26 du 30/01/2001 portant convention d'établissement de la Société Mauritano Chinoise de Pêche (MCP) L'Assemblée Nationale et le Sénat ont Adopté : Le Président de la République Promulgue la loi

Plus en détail

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011 MARCHAND DE BIENS 02/08/2011 Sont considérés comme marchands de biens les personnes qui effectuent habituellement des achats en vue de la revente d'immeubles, fonds de commerce, parts ou actions de sociétés

Plus en détail

Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37

Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37 Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37 Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation des participations dans : (a) les coentreprises

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ARTICLE PREMIER - Champ d'application Les présentes conditions générales de vente constituent le socle de la négociation commerciale et s'appliquent sans réserve et en priorité

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010.

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010. DROIT FISCAL 64/2012 LES NOUVELLES MISSIONS DES NOTAIRES Les notaires (comme les avocats et les experts comptables) peuvent être habilités par l administration à devenir «tiers de confiance» pour le compte

Plus en détail

Document-maître des infractions (version abrégée)

Document-maître des infractions (version abrégée) C001 2(1.3) Une personne a omis de conserver des documents dans un format qui permet d en faire la lecture par voie électronique pendant la période. C004 7.1 Une personne a fourni à l agent des renseignements

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13

CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13 Tunis, le 6 Mai 19861 CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13 OBJET : Activité des banques non-résidentes. La loi n 85-108 du 6 Décembre 1985, portant encouragement d'organismes financiers et bancaires

Plus en détail

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE -------- NOR : ENR9401445DL DELIBERATION N 94-153 AT DU DECEMBRE 1994 ------------------------------------------------------------ unifiant le régime de

Plus en détail

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE L 82/56 2.6.204 RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE LE CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE

Plus en détail

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment :

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment : Loi n 93-120 du 27 décembre 1993, portant promulgation du Code d Incitations aux Investissements; Au nom du peuple; La chambre des Députés ayant adopté ; Le Président de la République promulgue la loi

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL UTILISÉES À DES FINS D'EMPLOI 1 (adoptée

Plus en détail

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil DETACHEMENT FIN Le détachement est toujours prononcé pour une durée déterminée (art. 64 loi n 84-53 du 26 janv. 1984) ; il prend alors normalement fin au terme initialement prévu, si aucun renouvellement

Plus en détail

Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1

Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1 Résumé des droits des passagers voyageant par autobus et autocar 1 Le règlement (UE) n 181/2011 (ci-après le «règlement») est entré en vigueur le 1 er mars 2013. Il prévoit un socle de droits pour les

Plus en détail

Solution de facturation électronique Signée

Solution de facturation électronique Signée Solution de facturation électronique Signée (Article 289V du Code Général des Impôt) Fiche d information Sommaire La facture... 2 En quoi consiste la dématérialisation fiscale de la facture?... 3 Qu est-ce

Plus en détail

ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la vie des sociétés et assimilés - Régimes spéciaux - Sociétés et groupements agricoles

ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la vie des sociétés et assimilés - Régimes spéciaux - Sociétés et groupements agricoles Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ENR-AVS-40-30-20130211 DGFIP ENR - Droits dus sur les actes relatifs à la

Plus en détail

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique Dahir n 1-08-60 du 17 joumada I 1429 portant promulgation de la loi n 01-07 édictant des mesures particulières relatives aux résidences immobilières de promotion touristique et modifiant et complétant

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE, DE DROIT D USAGE ET DE MAINTENANCE DE LOGICIEL. n XXXX-XX-XX-X

CONTRAT DE LICENCE, DE DROIT D USAGE ET DE MAINTENANCE DE LOGICIEL. n XXXX-XX-XX-X CONTRAT DE LICENCE, DE DROIT D USAGE ET DE MAINTENANCE DE LOGICIEL n XXXX-XX-XX-X Entre : ETIC SOFTWARE, société par actions simplifiée au capital de 80 000 euros, dont le siège social est situé 28 rue

Plus en détail