Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006"

Transcription

1 Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Rapport final BRGM/RP FR novembre 2006

2 Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Rapport final BRGM/RP FR novembre 2006 Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM 06PIRA25 P. Chrétien Vérificateur : Nom : D. MOIRIAT Date : Signature : (ou original signé par :) Approbateur : Nom : C. NAIL Date : Signature : (ou original signé par :) I Le système de management de la qualité du BRGM est certifié AFAQ ISO 9001:2000. M 003 SIMP - AVRIL. 05

3 Mots-clefs : effondrement, cavité, Grandvilliers, Oise, Picardie. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : P. Chrétien (2006) Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise). Compte rendu de la visite du 20 septembre BRGM/RP FR, 29 p., 8 illustrations, 2 annexes. BRGM, 2006, ce document ne peut être reproduit en totalité ou en partie sans l autorisation expresse du BRGM.

4 Observations réalisées suite à deux effondrements de terrain Synthèse Deux effondrements de terrain survenus à Grandvilliers (60) ont été portés à la connaissance du Service Interministériel de Défense et Protection Civiles (SIDPC) de la Préfecture de l Oise le 7 septembre dernier. A sa demande, le brgm est intervenu sur site le 20 septembre 2006, dans le cadre de ses opérations d «appui aux administrations», afin de donner un avis sur l origine des phénomènes et d évaluer les risques encourus sur le site. M. Pierre Chrétien du Service géologique régional de Picardie s est rendu sur place après avoir averti le maire de Grandvilliers. Le premier phénomène inspecté s est produit en février 2006 dans la cour de l établissement de manufacture de meubles Julie Prisca sis au 58, rue Eugène de Saint-Fuscien. L inspection de l effondrement s est déroulée en présence de Mme Fabienne Frère, gérante de l usine. La cavité présente un diamètre de 1.5 m et une profondeur de 6 m : il pourrait s agir d un ancien puits comblé qui a débourré. Le puits traverse les limons des plateaux et atteint la craie. Un périmètre de sécurité a été dressé autour de l effondrement. L exutoire d une canalisation utilisée pour évacuer les eaux pluviales de l usine de meubles aboutit dans le puits. L habitation la plus proche est située à 3 m de la cavité. Le deuxième effondrement inspecté est survenu à la fin du mois d août dans le fond du jardin de la propriété des époux Hatté sise au 10 rue des Roses. L inspection de l effondrement s est déroulée en présence de M. Monier, voisin des propriétaires, qui avaient été avertis de notre venue mais ne pouvaient être présents. La cavité, située à la limite des propriétés du 10 et du 12 de la rue des Roses, présentait le jour de la visite un diamètre de 1.8 m et une profondeur de 1.2 m. Il s agirait d une marnière ou d un souterrain refuge («muche»). D après les informations communiquées sur place par M. Monier, l effondrement a été provoqué par la vidange de la piscine hors-sol de la famille Hatté. Un départ de galerie pourrait se diriger vers le nord-ouest, sous le potager de la maison voisine. Les recommandations du brgm pour la mise en sécurité de ces deux sites figurent dans la dernière partie du rapport. -3 -

5

6 Sommaire Introduction Contexte et situation Faits observés et informations recueillies EFFONDREMENT SURVENU AU 58 RUE EUGENE DE SAINT-FUSCIEN EFFONDREMENT SURVENU AU 10 RUE DES ROSES Diagnostic et recommandations EFFONDREMENT DE LA RUE EUGENE DE S T -FUSCIEN EFFONDREMENT DE LA RUE DES ROSES Conclusion Liste des illustrations Illustration 1 : extrait de la carte géologique de Crèvecoeur-le-Grand au 1 / ( brgm)... 9 Illustration 2 : extrait de la carte topo au 1 / n 2210 ouest de Grandvilliers ( IGN) Illustration 3 : la maison la plus proche est à trois mètres de l'effondrement Illustration 4 : canalisations visibles dans la cavité Illustration 5 : schéma des environs de l'effondrement Illustration 6 : les parois de la cavité ont été élargies par M. Hatté Illustration 7 : la cavité a été grossièrement remblayée à l'aide de gravats et de terre Illustration 8 : la vidange de la piscine hors-sol, dont l emplacement est visible sur la pelouse, a provoqué l effondrement

7 Liste des annexes Annexe 1 - Courrier de la mairie de Grandvilliers au SIDPC de la Préfecture de l Oise Annexe 2 - Courrier du SIDPC de la Préfecture de l Oise

8 Introduction Deux effondrements de terrain survenus à Grandvilliers (60) ont été portés à la connaissance du Service Interministériel de Défense et Protection Civiles (SIDPC) de la Préfecture de l Oise le 7 septembre dernier. Le premier effondrement signalé s est produit dans la cour de l établissement de manufacture de meubles Julie Prisca sis au 58, rue Eugène de Saint-Fuscien. Le second effondrement signalé s est produit dans le jardin des époux Hatté, au 10 rue des Roses. A la demande du SIDPC de la Préfecture de l Oise, le brgm est intervenu sur place le 20 septembre 2006, dans le cadre de ses opérations d «appui aux administrations», afin de donner un avis sur l origine des phénomènes et évaluer les risques encourus sur le site. M. Pierre Chrétien du Service géologique régional de Picardie s est rendu sur place après avoir averti le maire de Grandvilliers. Des mouvements de terrain de ce type se sont déjà produits à Grandvilliers dans le passé. De fait, le brgm est déjà intervenu à Grandvilliers au mois de novembre 2005 pour le débourrage d un puits dans la cour de la mairie. Les recommandations du brgm pour la mise en sécurité de ces deux sites figurent dans la dernière partie du rapport. -7 -

9

10 1. Contexte et situation La commune de Grandvilliers se situe dans le Beauvaisis, à l ouest du département de l Oise, sur un plateau. D après les informations de la banque du sous-sol (BSS) et de la carte géologique à l'échelle du 1 / de Crèvecoeur-le-Grand, la craie à silex du Coniacien, puissante d environ 60 m, est surmontée de 6 m de limons des plateaux. Illustration 1 : extrait de la carte géologique de Crèvecoeur-le-Grand au 1 / ( brgm). D après la carte piézométrique hautes eaux de la nappe de la craie dressée en 2001, la cote du toit de la nappe au droit des établissements Julie Prisca est 185 m NGF, tandis qu au droit de la rue des Roses elle est plus basse autour de 175 m NGF. Ces cotes piézométriques, mesurées en période de hautes eaux pendant une année humide exceptionnelle, sont proches des valeurs maximales que peut atteindre le toit de la nappe de la craie à cet endroit. -9 -

11 L Oise crayeuse est propice aux effondrements ou affaissements de terrain compte tenu de la présence de nombreuses cavités souterraines d origines diverses. Certaines sont le fait d extraction de craie pour l amendement, d autres sont d anciens souterrains refuges ou des ouvrages/abris creusés lors de la grande guerre, voire antérieurement. Le brgm a effectué un inventaire des cavités souterraines abandonnées de l Oise en 1995 (rapport BRGM-R 38682). Trois d entre elles concernent Grandvilliers (Tableau 1). Par ailleurs, lors de notre visite du 25 novembre 2005, le maire de Grandvilliers, M. Larcher, avait mentionné l existence de souterrains sur le territoire de la commune. Par ailleurs, des effondrements de terrain ont eu lieu en 2001 après les évènements pluvieux de l été, dans les champs, à l extérieur du bourg. La présence de marnières était à l origine de ces phénomènes. Commune Lieu-dit Type de cavités Matériaux Grandvilliers Derrière la herse Marnière Craie phosphatée Grandvilliers Côte de Planchon Carrière Craie phosphatée Grandvilliers La cense Carrière Craie phosphatée Tableau 1 : Cavités recensées lors de l'inventaire brgm de

12 2. Faits observés et informations recueillies 2.1. EFFONDREMENT SURVENU AU 58 RUE EUGENE DE SAINT-FUSCIEN La visite de terrain s est déroulée en présence de Mme Fabienne Frère, gérante de la manufacture Julie Prisca et locataire des lieux. L usine appartient à M. Attali, domicilié à Paris. Le locataire de la maison proche de l effondrement, M. Dekeukelaere, n était pas présent. Illustration 2 : extrait de la carte topo au 1 / n 2210 ouest de Grandvilliers ( IGN). Les coordonnées géographiques Lambert II carto du phénomène (Illustration 2) sont : X = m Y = m Z = 187 m -11 -

13 Il s est produit dans la cour qui se trouve devant les établissements Julie Prisca et la maison, à la fin de l hiver La cour fait office de parking. Le bâtiment le plus proche est la maison au nord, à trois mètres de l effondrement (Illustration 3). Rue Eugène de Saint-Fuscien Cabinet de toilettes 3 m Illustration 3 : la maison la plus proche est à trois mètres de l'effondrement. Un périmètre de sécurité a été mis en place par les occupants des lieux. L effondrement est circulaire, de diamètre 1.5 m et de profondeur visible 6 m. Les terrains traversés sont constitués par les limons à silex, et à la base de la cavité (visible) ont aperçoit la craie altérée mélangée aux limons (cran). Dans la partie supérieure des limons sont visibles trois exutoires de tuyauterie (Illustration 4). Deux viendraient de la maison, et une de l usine (Illustration 5). L une d entre elle était utilisée pour le rejet des eaux usées des toilettes de la maison proche, mais ne l est plus (interrogée, la mairie nous informe par téléphone que la maison est raccordée au tout à l égout). Une autre semble être encore utilisée car de la végétation (mousse) est visible à l exutoire, signe probable d une venue d eau, si infime soit-elle. Enfin la troisième canalisation pourrait être encore utilisée pour évacuer les eaux pluviales de la toiture de l usine, mais Mme Frère (gérante) n en est pas certaine et ne dispose d aucun document (plan des réseaux) qui nous permettrait de le confirmer. -12-

14 Mousse Canalisation des eaux usées inutilisée Évacuation des eaux pluviale de l usine? Canalisation encore utilisée car mousse? Illustration 4 : canalisations visibles dans la cavité

15 Illustration 5 : schéma des environs de l'effondrement EFFONDREMENT SURVENU AU 10 RUE DES ROSES En l absence de M. et Mme Hatté, la visite de terrain s est déroulée en présence de M. Monier, leur voisin. Nous avons également rencontré Mme Devacht, occupante du 12 rue des Roses, car la cavité à l origine de l effondrement se situe vraisemblablement à cheval sous les deux propriétés. Les coordonnées géographiques Lambert II carto du phénomène (Illustration 2) sont : X = m Y = m Z = 192 m -14-

16 Haie limitant les propriétés du 10 et du 12 rue des Roses 1.80 m Illustration 6 : les parois de la cavité ont été élargies par M. Hatté. Illustration 7 : la cavité a été grossièrement remblayée à l'aide de gravats et de terre

17 L effondrement est positionné sur l illustration 2. Selon les dires de M. Monier, l effondrement a été provoqué par la vidange de la piscine hors-sol qui était installée dans le fond du jardin (Illustration 8). M. Monier nous apprend que les bords de la cavité ont été élargis par M. Hatté (Illustration 6), avant qu il ne la comble partiellement à l aide de gravats et de terre (Illustration 7). Le jour de la visite, la cavité élargie et remblayée partiellement présente un diamètre de 1.8 m et une profondeur de 1.2 m (M. Monier nous indique qu avant son remblaiement partiel, la cavité était profonde de 3 m environ). Un boyau pourrait s enfoncer vers le nord-ouest, sous la haie bordant le terrain où a eu lieu l effondrement, en direction du potager de la maison sise au 10, rue des Roses. Aucune anomalie n est visible dans le potager et à ses alentours. Il n y a pas d enjeux forts à proximité de l effondrement : la maison est distante d une quinzaine de mètres. Illustration 8 : la vidange de la piscine hors-sol, dont l emplacement est visible sur la pelouse, a provoqué l effondrement. -16-

18 3. Diagnostic et recommandations 3.1. EFFONDREMENT DE LA RUE EUGENE DE S T -FUSCIEN La cavité mise à jour serait probablement un ancien puits ou puisard qui a débourré : ses dimensions, la localisation dans la cour d une habitation et la présence des canalisations d évacuation d eau sont des indices probants. Il ne s agit pas d une galerie d accès à une marnière ou à une muche car en période de hautes eaux la nappe est profonde de 2 à 3 m seulement, rendant impossible la construction de chambres souterraines dans la craie, ici profonde de plus de 6 m. Le périmètre de sécurité mis en place doit impérativement être maintenu tant que les travaux de réhabilitation ne sont pas achevés. De plus, nous recommandons vivement de l'étendre à un rayon de 5 m autour de l'orifice pour toute charge lourde (véhicule léger ou lourd, dépôt de matériaux ou de matériel). Compte tenu du fait qu il s agit très probablement d un ancien puits à eau, nous recommandons par ailleurs le comblement du puits avec des matériaux appropriés par une entreprise spécialisée. On pourra envisager au préalable un remplissage au béton de la partie basse de la cavité au niveau du cran afin de confectionner un bouchon stable empêchant toute évolution ultérieure du comblement (ce bouchon pourra mesurer environ 1 m de haut, et sera coulé après mise en place d une assise de grave naturelle propre de 0.5 m d épaisseur). Le comblement du reste de la cavité devra être fait avec un matériau pouvant s'auto compacter (grave propre à petits blocs à granulométrie très étalée / éventuellement sable propre à granulométrie très étalée mis en place hydrauliquement) ou grave à liant hydraulique (ex : grave ciment à 3 %) cette dernière solution ayant notre préférence étant donné le volume limité à mettre en oeuvre. Le corps de chaussée sera remis en oeuvre une fois le remblaiement achevé. Enfin pour écarter tout doute quant à l existence éventuelle de galeries ou chambres connectées à ce puits, il convient de mettre en œuvre une campagne de reconnaissances géophysiques (par exemple micro-gravimétrie) dans le voisinage proche de l effondrement, en particulier entre le puits et la maison et entre le puits et l usine. Suivant les résultats de cette campagne de mesures, des sondages destructifs pourraient être envisagés pour confirmer l'éventuelle présence de cavités non reconnues à ce jour EFFONDREMENT DE LA RUE DES ROSES Le terrain où a eu lieu l effondrement est situé à l emplacement d anciennes terres agricoles qui ont été loties depuis peu. L effondrement est d ailleurs situé à l extrémité du jardin de la maison, et de l autre côté de la haie, au nord-est, se trouvent des champs

19 L effondrement pourrait donc résulter de la présence d une marnière ou d une muche, dont la galerie d accès se serait effondrée. Il n y a pas d enjeux forts à proximité de l effondrement, hormis pendant l été quand la piscine hors-sol est installée dans le jardin. Pour écarter tout doute quant à l extension de la marnière ou du souterrain-refuge, il convient de mettre en œuvre une campagne de mesures géophysiques (par exemple micro-gravimétrie) dans le voisinage de l effondrement (aussi bien dans le jardin du 12 rue des Roses que dans celui du 10 rue des Roses). Suivant les résultats de cette campagne de mesures, des sondages destructifs pourront être envisagés pour confirmer l'éventuelle présence de cavités non reconnues à ce jour. Dans l attente de ces résultats, nous recommandons qu aucun aménagement permanent ou temporaire ne soit mis en oeuvre dans un rayon de 5 m autour de l effondrement. -18-

20 Conclusion Deux effondrements de terrain survenus à Grandvilliers (60) ont été portés à la connaissance du Service Interministériel de Défense et Protection Civiles (SIDPC) de la Préfecture de l Oise le 7 septembre dernier. A sa demande, le brgm est intervenu sur place le 20 septembre 2006, dans le cadre de ses opérations d «appui aux administrations», afin de donner un avis sur l origine des phénomènes et évaluer les risques encourus sur le site. M. Pierre Chrétien du Service géologique régional de Picardie s est rendu sur place. Le premier phénomène inspecté s est produit en février 2006 dans la cour de l établissement de manufacture de meubles Julie Prisca sis au 58, rue Eugène de Saint-Fuscien. La cavité présente un diamètre de 1.5 m et une profondeur de 6 m : il pourrait s agir d un ancien puits comblé qui a débourré. Le puits traverse les limons des plateaux et atteint le toit de la craie. Un périmètre de sécurité a été dressé autour de l effondrement. L exutoire d une canalisation utilisée pour évacuer les eaux pluviales de l usine de meubles aboutit dans le puits. L habitation la plus proche est située à 3 m de la cavité. Nous recommandons que ce puits soit comblé par un matériau pouvant s auto-compacter, après mise en place d un bouchon de béton d un mètre d épaisseur qui reposera sur le toit de la craie. Pour écarter tout doute quant à l existence éventuelle de galeries ou chambres connectées à ce puits, il convient de mettre en œuvre une campagne de mesures géophysiques, suivie éventuellement par des sondages destructifs pour confirmer l'éventuelle présence de cavités non reconnues à ce jour. Le deuxième effondrement inspecté est survenu à la fin du mois d août dans le fond du jardin de la propriété des époux Hatté sise au 10 rue des Roses. La cavité, située à la limite des propriétés du 10 et du 12 de la rue des Roses, présentait le jour de la visite un diamètre de 1.8 m et une profondeur de 1.2 m. Il s agirait d une marnière ou d un souterrain refuge («muche»). L effondrement a été provoqué par la vidange de la piscine hors-sol de la famille Hatté. Un départ de galerie pourrait se diriger vers le nord-ouest, sous le potager de la maison voisine. Pour écarter tout doute quant à l extension de la marnière ou du souterrain-refuge, nous conseillons de mettre en œuvre une campagne de mesures géophysiques (par exemple microgravimétrie) dans le voisinage de l effondrement (aussi bien dans le jardin du 12 rue des Roses que dans celui du 10 rue des Roses). Suivant les résultats de cette campagne de mesures, des sondages destructifs pourront être envisagés pour confirmer l'éventuelle présence de cavités non reconnues à ce jour

21

22 Annexe 1 Courrier de la mairie de Grandvilliers au SIDPC de la Préfecture de l Oise -21 -

23

24 -23 -

25

26 Annexe 2 Courrier du SIDPC de la Préfecture de l Oise -25 -

27

28

29 Centre scientifique et technique 3, avenue Claude-Guillemin BP Orléans Cedex 2 France Tél. : Service géologique régional Picardie Polytech de Rivery 7 rue Anne Frank Rivery - France Tél. :

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Commune de Quevauvillers (Somme) Observations et avis du BRGM à la suite d un effondrement Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau BRGM/RP-60682-FR

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm.

Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm. Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm Rapport final BRGM/RP-56478-FR Juin 2008 Fissuration sur une habitation située

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits "Dupont " et évaluation des risques d'affaissement

Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits Dupont  et évaluation des risques d'affaissement LIMOUSIN Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits "Dupont " et évaluation des risques d'affaissement Appui aux Administrations Etude réalisée dans

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Avis hydrogéologique suite aux inondations par remontée de nappe dans le cadre d une demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle sur la commune de Plouédern (29)

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

Commune de Vignacourt (Somme)

Commune de Vignacourt (Somme) Commune de Vignacourt (Somme) Observations et avis du BRGM à la suite d un effondrement Compte rendu de la visite du 18 juin 2009 Rapport final BRGM/RP-57551-FR août 2009 Commune de Vignacourt (Somme)

Plus en détail

SPANC. (Service Public d Assainissement Non Collectif) GRAND GUÉRET. www.agglo-grandgueret.fr

SPANC. (Service Public d Assainissement Non Collectif) GRAND GUÉRET. www.agglo-grandgueret.fr GRAND GUÉRET Communauté d'agglomération SPANC (Service Public d Assainissement Non Collectif) «Contribuer à protéger efficacement l eau, garantir la salubrité de l environnement et la santé des populations»

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1.

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Introduction Qu elles soient anthropiques ou naturelles, la présence de cavités souterraines est un risque

Plus en détail

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l usage des particuliers De nombreuses communes sont situées

Plus en détail

w brgm Observations réalisées suite à un effondrement de terrain C o m m u n e de Prouville (Somme)

w brgm Observations réalisées suite à un effondrement de terrain C o m m u n e de Prouville (Somme) Observations réalisées suite à un effondrement de terrain C o m m u n e de Prouville (Somme) Compte rendu de la visite du 30 octobre 2006 \ * ' ' / Rapport final BRGM/RP-55050-FR novembre 2006 w brgm Génciencn

Plus en détail

L assainissement non collectif. (ou assainissement individuel)

L assainissement non collectif. (ou assainissement individuel) L assainissement non collectif (ou assainissement individuel) Chaque jour, vous utilisez de l eau pour la vaisselle, la douche, la lessive, les WC Ce sont les eaux usées domestiques. Après usage, ces eaux

Plus en détail

VALIDE le protocole transactionnel entre la Ville de Châlons-en-Champagne et la "S.C.I. MUSARD",

VALIDE le protocole transactionnel entre la Ville de Châlons-en-Champagne et la S.C.I. MUSARD, URBANISME, EQUIPEMENTS ET TRAVAUX CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 28 JUIN 2007 N 2007-127 10/ TRANSACTION ENTRE LA VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE ET LA "S.C.I. MUSARD"

Plus en détail

Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC

Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC Objectifs : - Proposer une forme commune pour les études de filière aux bureaux d études qui, en s engageant dans la charte,

Plus en détail

Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Sur la commune de Saint Laurent Médoc

Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Sur la commune de Saint Laurent Médoc Cadre réservé à la collectivité N de dossier :.. Date d arrivée :. Nom du contrôleur : Vénancio BATANERO Construction neuve Réhabilitation Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL

MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL Cahier des clauses particulières (Marché à procédure adaptée en application de l article 28 du Code des Marchés Publics) 1

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Demande d attestation de conformité du projet d assainissement individuel dans le cadre d une demande d urbanisme Accueil du public 1 boulevard Maréchal

Plus en détail

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE Document de présentation Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE 1 Situation : Il s agit d un ensemble immobilier destiné à recevoir

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

Étude de définition de filière. Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR. Assainissement non collectif

Étude de définition de filière. Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR. Assainissement non collectif AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR Assainissement non collectif Étude de définition de filière Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) DiRECTION ENVIRONNEMENT 2 ÉTUDES DE DÉFINITION DE FILIÈRE Étude

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT. Règlement numéro 39-05-92

CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT. Règlement numéro 39-05-92 CANADA PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE ST-ALBERT Règlement numéro 39-05-92 Règlement concernant les branchements à l égout dans la Municipalité de Saint-Albert. ATTENDU QU UN AVIS DE MOTION a été donné

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS. Adresse : Téléphone : Adresse : Téléphone :

GÉNÉRALITÉS. Adresse : Téléphone : Adresse : Téléphone : SPANC Tel : 03 80 24 58 79 Fax : 03 80 22 72 84 audrey.gaillard@beaune-cote-et-sud.fr Communauté d agglomération BEAUNE CHAGNY NOLAY Service Assainissement 14 rue P. Trinquet 21200 BEAUNE DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL

DEMANDE D'AUTORISATION D'ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL Assainissement individuel DEMANDE D'AUTORISATION D'ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL (Conformément à la Loi sur l'eau du 30 décembre 2006) DOCUMENTS A JOINDRE IMPERATIVEMENT AVEC LE PRESENT DOSSIER o Un plan à

Plus en détail

CRENANS (39) Lieu-dit Coulouvre Avis sur la stabilité de la Montagne de la Fyète. Rapport final

CRENANS (39) Lieu-dit Coulouvre Avis sur la stabilité de la Montagne de la Fyète. Rapport final CRENANS (39) Lieu-dit Coulouvre Avis sur la stabilité de la Montagne de la Fyète Rapport final BRGM/RP-56670-FR Octobre 2008 CRENANS (39) Lieu-dit Coulouvre Avis sur la stabilité de la Montagne de la

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DES COTEAUX DU GIROU

COMMUNAUTE DE COMMUNES DES COTEAUX DU GIROU COMMUNAUTE DE COMMUNES DES COTEAUX DU GIROU Commune de GARIDECH L assainissement non collectif Réunion publique du 17 juin 2011 1 - Présentation de l ANC : ses enjeux et ses acteurs Le Service Public de

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

RÈGLEMENT 489 SUR LE CONTRÔLE DE L ÉROSION. Codification administrative juin 2010

RÈGLEMENT 489 SUR LE CONTRÔLE DE L ÉROSION. Codification administrative juin 2010 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-BROME RÈGLEMENT 489 SUR LE CONTRÔLE DE L ÉROSION Codification administrative juin 2010 que la ville de Lac-Brome a le pouvoir d adopter des règlements pour améliorer

Plus en détail

Exemple pour le bénéfice de la municipalité du Canton de Hatley

Exemple pour le bénéfice de la municipalité du Canton de Hatley RÈGLEMENT SUR LES PERMIS RELATIFS AU CONTRÔLE DE L ÉROSION LORS DU REMANIEMENT DES SOLS SUR LES SITES DE CONSTRUCTION Exemple pour le bénéfice de la municipalité du Canton de Hatley OCTOBRE 2003 RÈGLEMENT

Plus en détail

Nom - Prénom :... Code postal - Ville :... Objet : demande de subvention installation d un système de géothermie par forage vertical

Nom - Prénom :... Code postal - Ville :... Objet : demande de subvention installation d un système de géothermie par forage vertical Nom - Prénom :... Adresse :... Code postal - Ville :... Tel :... Monsieur le Président Communauté de Communes de Cattenom et Environs 2 av. du général de Gaulle 57570 CATTENOM Objet : demande de subvention

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif. Document à retourner au

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

Le dossier est complet, l ensemble des pièces est joint (Pièces à fournir par le demandeur et par la Mairie)

Le dossier est complet, l ensemble des pièces est joint (Pièces à fournir par le demandeur et par la Mairie) Les renseignements demandés dans ce document ont pour but de permettre la vérification de la comptabilité du projet d assainissement avec l habitation et le terrain. Un dossier complet raccourcira le délai

Plus en détail

M. Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Place Jacques-Le-Page 29510 LANDUDAL. A l attention Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER

M. Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Place Jacques-Le-Page 29510 LANDUDAL. A l attention Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Assainissement Diag Expertise A.D.E Frédéric LALLA Pont Rouz 29150 CAST Tél : 09 60 51 50 44 ou 06 88 15 62 63 Email : ade.lalla@orange.fr Rapport n : 2016-086-MAIRIE LANDUDAL Date : 07/04/2016 Page :

Plus en détail

PREFECTURE DE L'OISE

PREFECTURE DE L'OISE PREFECTURE DE L'OISE RÈGLEMENT DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN SUR LES COMMUNES DE BEAULIEU-LES-FONTAINES, CANDOR, ECUVILLY ET MARGNY-AUX-CERISES (OISE) FEVRIER 2009 TITRE

Plus en détail

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7 S.P.A.N.C. Schémas de principe et de fonctionnement des différents dispositifs SOMMAIRE Schémas de principe et de fonctionnement A / Définition des filières d assainissement p 3 B / Fosse toutes eaux p

Plus en détail

N. Réf. : CODEP-CHA-2012-006156 Châlons en Champagne, le 17 février 2012

N. Réf. : CODEP-CHA-2012-006156 Châlons en Champagne, le 17 février 2012 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE N. Réf. : CODEP-CHA-2012-006156 Châlons en Champagne, le 17 février 2012 Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d'electricité de Chooz

Plus en détail

Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1)

Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1) Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1) COMMUNE de : VILLAGE de : Date d instruction conception Cadre réservé à l administration Date

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : OBJET DU REGLEMENT L objet du présent règlement

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Conditions de réalisation de la mission...2. 2. Synthèse de l état de l installation intérieure d électricité...3

SOMMAIRE. 1. Conditions de réalisation de la mission...2. 2. Synthèse de l état de l installation intérieure d électricité...3 Parc CADERA Sud 34 avenue Ariane 33706 MERIGNAC CEDEX Tel : 05.56.13.61.67 - Fax : 05.56.13.37.55 Etat de l installation intérieure d électricité Articles L. 134-7 et R. 134-10 à 13 du Code de la Construction

Plus en détail

Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296

Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296 Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296 REMPLAÇANT LE CHAPITRE 10 DU RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMERO 175 ATTENDU le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles

Plus en détail

2 Obtention d autorisations administratives : 3 Le déroulement du chantier : Deux aléas importants ont marqué la vie du chantier.

2 Obtention d autorisations administratives : 3 Le déroulement du chantier : Deux aléas importants ont marqué la vie du chantier. CA du 30 novembre 2015 Les principaux événements survenus depuis le dernier Conseil d administration, réuni le 26 mars dernier, sont les suivants : 1 Budget de l opération : L avenant n 3 à la convention

Plus en détail

Annexe 4. Pollution mazout/diesel-intervention du DPC. Instructions à l attention des experts agréés

Annexe 4. Pollution mazout/diesel-intervention du DPC. Instructions à l attention des experts agréés Annexe Pollution mazout/diesel-intervention du DPC Instructions à l attention des experts agréés Echantillonnage au terme de l excavation Les échantillonnages doivent porter, d une part, sur les parois

Plus en détail

Applicatif d'importation dans une base de données numériques des fichiers de mesure Oryx-DTS. Rapport final

Applicatif d'importation dans une base de données numériques des fichiers de mesure Oryx-DTS. Rapport final document public Applicatif d'importation dans une base de données numériques des fichiers de mesure Oryx-DTS Rapport final BRGM/RP-61763-FR décembre 2012 Document public à accès réservé Inventaire des

Plus en détail

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo. POSE DES CAPTEURS HORIZONTAUX ET VERTICAUX AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.fr P.1/9 SOMMAIRE CONCEPTION... 3 PROFONDEUR D ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Etat de l Installation Intérieure d Electricité Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : 15/0619/PHD Norme méthodologique employée : AFNOR XP C 16-600 (février 2011) Date du repérage : 09/03/2015 La présente mission consiste,

Plus en détail

REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT

REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT ARTICLE I/1 : Désignation Le lotissement de 12 parcelles, sis sur le territoire de la Commune de FLEURY SUR ORNE, Calvados, au cadastre de

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER IMMOBILIER LE PARCOURS DE VENTE LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER De manière générale, le vendeur

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction générale des services techniques Service Études Urbaines Dompierre-sur-mer Plan local d'urbanisme Pièce N 5.2.6 Note explicative concernant la gestion des eaux pluviales Modification N 1 Approuvée

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RENSEIGNEMENTS GENERAUX DEMANDEUR

DEMANDE D AUTORISATION POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RENSEIGNEMENTS GENERAUX DEMANDEUR SERVICE PUBLIQUE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF TOPO ETUDES 108, route d Orbec 14100 LISIEUX Tél. : 02 31 48 60 20 Email : yann.billois@topo-etudes.fr Référence du dossier :... Date de dépôt à la communauté

Plus en détail

ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES

ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES Textes législatifs, réglementaires et normatifs : Articles législatifs : L 133-5, L133-6, L. 271-4 à L. 271-6. Articles réglementaires : R 133-7, R133-8,

Plus en détail

Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir

Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir Nous utilisons chaque jour de l eau pour la douche, la lessive, la vaisselle, les W.C. Rejetées ainsi au milieu naturel, ces

Plus en détail

Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain

Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain Adoptée le 06 novembre 2014 Charte de la ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain 1 Sommaire Préambule... 3

Plus en détail

DIAGNOSTICS HABITAT. Adresse internet : maud.joseph3@wanadoo.fr RAPPORT DE L ETAT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES DANS LE(S) BATIMENT(S)

DIAGNOSTICS HABITAT. Adresse internet : maud.joseph3@wanadoo.fr RAPPORT DE L ETAT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES DANS LE(S) BATIMENT(S) RAPPORT DE L ETAT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES DANS LE(S) BATIMENT(S) (DECRET 2006-1114 du 5 SEPTEMBRE 2006). Arrêté du 7 mars 2012 modifiant l arrêté du 29 mars 2007. Etabli en respect de la norme

Plus en détail

Cahier des charges à l attention des maîtres d œuvre et des maîtres d ouvrages privés

Cahier des charges à l attention des maîtres d œuvre et des maîtres d ouvrages privés Ville de ROCHEFORT 119 Rue Pierre Loti BP 60030 17301 ROCHEFORT Cedex Centre Technique Municipal SERVICE ASSAINISSEMENT CREATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT SUR LA VILLE DE ROCHEFORT Cahier des charges

Plus en détail

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif.

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. arrete controle MIE 6 sept 07 page 1 Projet Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. Le ministre d Etat, ministre de l écologie,

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Demande de contrôle de conception d un dispositif d assainissement non collectif

Demande de contrôle de conception d un dispositif d assainissement non collectif SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Demande de contrôle de conception d un dispositif d assainissement non collectif Date de dépôt de la demande : / / Demande préalable à : DP, Une demande d

Plus en détail

Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure de révision?

Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure de révision? Révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais Sommaire Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure

Plus en détail

ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES

ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES Textes législatifs, réglementaires et normatifs : Articles législatifs : L 133-5, L133-6, L. 271-4 à L. 271-6. Articles réglementaires : R 133-7, R133-8,

Plus en détail

NOUVEAUX RÈGLEMENTS. Adoptés en vertu de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (L.R.Q., c. P-41.1)

NOUVEAUX RÈGLEMENTS. Adoptés en vertu de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (L.R.Q., c. P-41.1) Commission de protection du territoire agricole du Québec NOUVEAUX RÈGLEMENTS Adoptés en vertu de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (L.R.Q., c. P-41.1) Juin 1998 AVANT-PROPOS

Plus en détail

Site Web ADES sur les eaux souterraines, version 2. Présentation générale

Site Web ADES sur les eaux souterraines, version 2. Présentation générale Partenariat 2011 Domaines Savoirs Action 22 Site Web ADES sur les eaux souterraines, version 2. Présentation générale Rapport final S. Gabillard (BRGM) Janvier 2013 Document élaboré dans le cadre de :

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière

DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière Articles L1331-11-1 du code de la santé publique et L271-4 du code de la construction et de l habitation Date de la visite : 02/11/2015

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN ET PRELEVEMENT D EAU SOUTERRAINE

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN ET PRELEVEMENT D EAU SOUTERRAINE REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

1 о ш iss3 I BAT 工 MENT DU SIEGE. Rapport du Directeur général sur 1 1 avancement des travaux

1 о ш iss3 I BAT 工 MENT DU SIEGE. Rapport du Directeur général sur 1 1 avancement des travaux WORLD HEALTH ORGANIZATION ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CONSEIL EXECUTIF Trente et unième session Point 6.6.2 de l'ordre du jour provisoire 1 о ш iss3 I EB31/37 8 janvier 1963 ORIGINAL : ANGLAIS BAT

Plus en détail

INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE

INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE BEACONSFIELD INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE Les inondations du sous-sol de nombreuses résidences survenues en 1998 et en 2005 ont amené

Plus en détail

RÈGLEMENT D URBANISME NUMÉRO 1011

RÈGLEMENT D URBANISME NUMÉRO 1011 RÈGLEMENT D URBANISME NUMÉRO 1011 RELATIF À LA VIDANGE PÉRIODIQUE DES FOSSES SEPTIQUES, DES FOSSES DE RÉTENTION ET À LA GESTION DES BOUES SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE RAWDON CONSIDÉRANT QUE

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif RESEAU DEPARTEMENTAL DES TECHNICIENS DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ANIME PAR LA MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE A L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DU CONSEIL GENERAL DE L ARDECHE Assainissement Non Collectif

Plus en détail

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME DEPARTEMENT DU PUY DE DOME 1.7 Commune de AUBIAT SCP DESCOEUR F et C ARCHITECTURE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65. Mail

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE

N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 27 mai 2016 N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE Objet :

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Communauté de Communes du Grand Langres 46 avenue Turenne BP 142 52206 LANGRES CEDEX Tél : 03.25.87.99.54 Fax : 03.25.87.07.04 spanc@grand-langres.fr

Plus en détail

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 814 CONCERNANT LA GESTION DES SOLS ET DES EAUX DE RUISSELLEMENT Considérant que Considérant que Considérant

Plus en détail

ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS

ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS Etudes de sols et fondations ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS Référence : 12/0516/11/0/N Département : AUDE Ville : VILLEDAIGNE (11) Projet : 17, rue Ratacas ZI Plaisance 11 100 NARBONNE tél. 04 68 65 05 66

Plus en détail

Traçages et limites des bassins versants : exemple du système des Trois Fontaines (Loiret)

Traçages et limites des bassins versants : exemple du système des Trois Fontaines (Loiret) Traçages et limites des bassins versants : exemple du système des Trois Fontaines (Loiret) Bruno LECLERC Géo-Hyd Parc du Moulin, 101, rue Jacques Charles 45160 Olivet bruno.leclerc@geo-hyd.com I. INTRODUCTION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 10 août 2015 modifiant l arrêté du 8 juillet 2008 modifié définissant le modèle

Plus en détail

Forages Domestiques. Documentation à destination des Mairies et services de l Etat Déclaration en ligne. BRGM/RP09-169-FR Janvier 2010

Forages Domestiques. Documentation à destination des Mairies et services de l Etat Déclaration en ligne. BRGM/RP09-169-FR Janvier 2010 Forages Domestiques Documentation à destination des Mairies et services de l Etat Déclaration en ligne BRGM/RP09-169-FR Janvier 2010 Forages Domestiques Documentation à destination des Mairies et services

Plus en détail

Découvertes archéologiques d'importance pour Genève à l'esplanade Saint-Antoine

Découvertes archéologiques d'importance pour Genève à l'esplanade Saint-Antoine Découvertes archéologiques d'importance pour Genève à l'esplanade Saint-Antoine 28 août 2012, 11h15 Esplanade Saint-Antoine PROGRAMME 11h15 Allocutions de: Monsieur François Longchamp, conseiller d Etat

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

PREFECTURE D INDRE-ET-LOIRE

PREFECTURE D INDRE-ET-LOIRE PREFECTURE D INDRE-ET-LOIRE Service interministériel de défense et de protection civile ARRÊTÉ PRÉFECTORAL RELATIF À L INFORMATION DES ACQUÉREURS ET DES LOCATAIRES DE BIENS IMMOBILIERS SUR LES RISQUES

Plus en détail

VERIFICATION DE LA CONCEPTION

VERIFICATION DE LA CONCEPTION SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF COMMUNAUTE DE COMMUNES ASSE BLEONE VERDON Pôle de BRAS D ASSE Ancienne école de La Bégude Route du Pont de l Asse 04270 BRAS D ASSE Tél : 04 92 31 94 04 /

Plus en détail

Demande de permis de construction pour une installation septique

Demande de permis de construction pour une installation septique Municipalité de Saint-Donat 490 rue Principale, Saint-Donat (Québec) J0T 2C0 Téléphone : (819) 424-2383 Télécopieur : (819) 424-2283 Demande de permis de construction pour une installation septique Propriétaire

Plus en détail

Rapport de repérage de l amiante avant travaux

Rapport de repérage de l amiante avant travaux 122 rue du Château d'orgemont B.P. 50206 49002 ANGERS CEDEX 01 Tél : 02.41.68.67.00 Fax : 02.41.68.67.49 Rapport de repérage de l amiante avant travaux Bien immobilier concerné Propriétaire Demandeur Mairie

Plus en détail

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration LA GARELIERE IMMOBILIERE Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration COMPTE RENDU DES RESULTATS Dossier n Indice Date 0 10/07/2013 Etabli par Vérifié

Plus en détail

PREFET DES COTES-D ARMOR

PREFET DES COTES-D ARMOR PREFET DES COTES-D ARMOR direction départementale des territoires et de la mer service eau, environnement, forêt Arrêté portant prescriptions spécifiques à déclaration, en application de l'article L. 214-3

Plus en détail

ZONAGE 92-2005 EN CE QUI D ORDRE GÉNÉRAL

ZONAGE 92-2005 EN CE QUI D ORDRE GÉNÉRAL VILLE DE SAINT-CÉSAIRE MRC DE ROUVILLE PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 92-2005-21 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE 92-2005 EN CE QUI CONCERNE DIVERSES DISPOSITIONS D ORDRE GÉNÉRAL CONSIDÉRANT QUE le

Plus en détail

Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ

Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Demande à compléter par le propriétaire

Plus en détail