Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013"

Transcription

1 Bureau du vérificateur général du Canada Suivi des recommandations formulées dans les audits internes Avril 2013 Revue des pratiques et audit interne

2 Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le Ministre des Travaux publics et Services gouvernementaux, ISSN

3 Table des matières Résumé 1 Contexte 1 Objectif, étendue et méthode 1 Constatations 1 Vérification interne de la classification et de la rémunération décembre Vérification interne de la gestion de la fonction des ressources humaines et du perfectionnement professionnel avril Vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général octobre Introduction 4 Contexte 4 Mission 4 À propos du suivi 4 Objectif 4 Étendue et méthode du suivi 4 Évaluation de la mise en œuvre des recommandations 5 Vérification interne des voyages janvier Vérification interne de la classification et de la rémunération décembre Vérification interne des frais d accueil décembre Vérification interne de la fonction des ressources humaines et du perfectionnement professionnel avril Vérification interne de la dotation en personnel mai Vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général octobre Vérification interne des contrôles sur les opérations financières et sur le système financier GX novembre Audit interne des frais d accueil décembre Conclusion 10 Réponse de la direction 10 Revue des pratiques et audit interne iii

4

5 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes Avril 2013 Résumé Contexte 1. L Équipe de la revue des pratiques et de l audit interne a recommandé dans son Plan pluriannuel pour les exercices à de procéder à un seul audit interne pour : un suivi des recommandations formulées dans les audits internes antérieurs. Objectif, étendue et méthode 2. Le suivi avait pour objectif de déterminer la mesure dans laquelle les gestionnaires responsables avaient su mettre en œuvre les recommandations formulées dans les onze audits internes réalisés au cours des dix dernières années. 3. Nous avons sollicité les commentaires des membres de la direction et examiné les documents justificatifs qui nous ont été remis. Nous avons aussi consulté les documents pertinents sur le site INTRAnet du Bureau du vérificateur général du Canada (BVG). Constatations 4. Nous avons constaté que la direction du Bureau avait entièrement mis en œuvre toutes les recommandations formulées dans huit des onze audits internes que nous avons examinés. Nous avons aussi constaté que la direction avait mis en œuvre partiellement certaines recommandations issues des trois audits internes ci-après. Vérification interne de la classification et de la rémunération décembre Une des quatre recommandations n a pas été entièrement mise en œuvre. 6. Des progrès limités ont été réalisés en vue de doter le Bureau d un système d information moderne pour la gestion des ressources humaines. Nous avons en effet constaté que le Bureau avait présenté une demande en vue d intégrer le Système de gestion des ressources humaines du gouvernement du Canada (SGRH GC). Il s agit du système partagé d information et de gestion des ressources humaines parrainé par le Secrétariat du Conseil du Trésor dans le cadre de son Initiative de partage des systèmes. Cependant comme le Revue des pratiques et audit interne 1

6 Avril 2013 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes gouvernement a retardé l implantation du SGRH GC, le Bureau n a pas été en mesure de mettre en œuvre entièrement cette recommandation. Vérification interne de la gestion de la fonction des ressources humaines et du perfectionnement professionnel avril Deux des neuf recommandations de cet audit n ont pas été entièrement mises en œuvre. 8. La direction avait accepté de comparer ses capacités aux pratiques exemplaires d autres organisations et de recenser les écarts afin de les combler. Nous avons constaté que le Bureau avait participé à une analyse comparative de la gestion des ressources humaines (RH) effectuée dans l ensemble de l administration publique par le cabinet Deloitte. Nous avons aussi constaté que le personnel chargé de la gestion des RH procédait actuellement à sa propre analyse comparative entre les pratiques en matière de gestion des ressources humaines et de perfectionnement professionnel du Bureau et celles du Bureau de reddition de comptes du gouvernement des États-Unis (GAO). Il faut cependant noter que le service des RH du BVG n a pas encore analysé les résultats de cette analyse comparative en vue de recenser les écarts et de prendre les mesures correctives qui s imposent. 9. La direction avait accepté la recommandation d inscrire les agents de dotation du Bureau aux cours de formation offerts par un organisme central compétent. Après avoir examiné les dossiers de formation des agents de dotation, nous avons constaté que deux des trois agents du Bureau avaient suivi avec succès la formation offerte. La direction nous a fait savoir que le dernier agent de dotation suivrait la formation en Vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général octobre Deux des 19 recommandations de cet audit n ont pas été entièrement mises en œuvre. La direction avait indiqué que les rôles et responsabilités à l égard des audits conjoints et des audits menés en collaboration étaient bien compris, mais que des directives officielles à l intention des équipes seraient tout de même élaborées avant juin Nous avons constaté qu aucune directive à ce sujet n avait été élaborée en 2010 et que l élaboration de telles directives n avait pas été inscrite dans le projet de Renouvellement des méthodes d audit (RMA), qui a été lancé en deux temps, en novembre 2011 et en octobre L Équipe des méthodes d audit annuel (EMAA) a indiqué que des directives complémentaires sur les audits conjoints seraient intégrées au Manuel d audit annuel lors de la mise à jour annuelle des méthodes à l été Revue des pratiques et audit interne

7 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes Avril 2013 En 2008, la Direction des méthodes professionnelles (DMP) avait convenu qu une grille de renvois contenant des renvois entre chacune des normes du Système de gestion de la qualité et les documents d audit pertinents et permettant de fournir des preuves du fonctionnement de chaque élément du Système serait établie avant juin 2010 et mise à jour à compter de cette date. L établissement de cette grille a été inscrit sur la liste des résultats attendus pour l ensemble du Système de contrôle qualité du BVG dans le cadre du projet de RMA, qui a été lancé en novembre Nous avons constaté que la DMP avait créé un dossier TeamMate, où ont été consignés des renseignements sur la planification et la réalisation, en vue de documenter le processus de suivi de Nous avons aussi constaté que la DMP avait commencé à rédiger son premier rapport de suivi annuel pour l exercice , qui devrait être terminé en juin Le dossier TeamMate sera repris au début du processus de suivi de 2013 afin de documenter le processus et ses résultats. 11. L annexe A présente une évaluation des progrès réalisés quant à la mise en œuvre de chacune des recommandations formulées dans les onze audits internes. Revue des pratiques et audit interne 3

8 Avril 2013 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes Introduction Contexte 12. L audit interne porte sur la gestion et l administration interne au sein du Bureau du vérificateur général (BVG). L Équipe de la revue des pratiques et de l audit interne (RPAI) vise à fournir au vérificateur général des évaluations indépendantes attestant que les processus et services du Bureau sont bien conçus et fonctionnent efficacement. Elle formule aussi des recommandations en vue de les améliorer. Les rapports d audit interne donnent aussi au vérificateur général l assurance que les principaux secteurs du Bureau sont bien gérés. 13. Au cours des dix dernières années, l Équipe de RPAI a réalisé onze audits internes. Les résultats de ces audits ont permis de confirmer l efficacité du fonctionnement des processus et services audités et comportaient un certain nombre de recommandations visant leur amélioration. Mission 14. L Équipe de RPAI a recommandé dans son Plan pluriannuel pour les exercices à , qui a été recommandé par le Comité d audit du BVG et approuvé par le vérificateur général, de procéder à un seul audit interne pour : un suivi des recommandations formulées dans les audits internes antérieurs. À propos du suivi Objectif 15. Le suivi avait pour objectif de déterminer la mesure dans laquelle les gestionnaires responsables avaient mis en œuvre les recommandations formulées dans les audits internes antérieurs. L Équipe de RPAI suit la mise en œuvre de chacune des recommandations jusqu à ce que celle-ci soit terminée. Étendue et méthode du suivi 16. Le suivi visait toutes les recommandations en suspens formulées dans les onze audits internes réalisés entre 2000 et 2012, notamment : Vérification interne des voyages janvier 2004; Vérification interne de la classification et de la rémunération décembre 2004; 4 Revue des pratiques et audit interne

9 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes Avril 2013 Vérification interne des frais d accueil décembre 2005; Vérification interne de la fonction des ressources humaines et du perfectionnement professionnel avril 2006; Vérification interne de la dotation en personnel mai 2008; Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général octobre 2008; Vérification interne des contrôles sur les opérations financières et sur le système financier GX novembre 2009; Audit interne des frais d accueil décembre En 2008, l Équipe de RPAI a présenté au Comité d audit du BVG les résultats d un suivi portant sur cinq audits internes. Il en est ressorti que les recommandations formulées dans deux des cinq audits avaient été partiellement mises en œuvre. Ces recommandations ont été évaluées dans le cadre du présent suivi. Toutes les recommandations formulées dans les trois audits internes ci-après ont été entièrement mises en œuvre : Vérification interne des marchés de services professionnels décembre 2001 Vérification interne de la sécurité à l administration centrale août 2003 Vérification interne de la sécurité aux bureaux régionaux janvier Nous avons reçu les rapports de gestion sur les progrès réalisés à l égard des recommandations en suspens que nous avions demandés et tous les documents justificatifs importants à l appui de ces rapports. Nous avons aussi examiné les documents pertinents sur le site INTRAnet du BVG. Évaluation de la mise en œuvre des recommandations Vérification interne des voyages janvier Lors de son évaluation de 2008 des progrès réalisés, l équipe de RPAI avait constaté qu une recommandation que le Bureau surveille de près l utilisation des tarifs aériens réduits n avait pas été mise en œuvre. L Équipe avait alors formulé quatre nouvelles recommandations en vue de favoriser le recours aux vols à tarif réduit et leur suivi. Les nouvelles recommandations avaient été élaborées à la suite de l examen de 35 des 227 déplacements recensés dans un rapport de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada pour lesquels le personnel du BVG avait refusé un vol à tarif réduit. 20. Nous avons constaté que la Direction du contrôleur avait entièrement mis en œuvre les quatre nouvelles recommandations : Revue des pratiques et audit interne 5

10 Avril 2013 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes La direction a officialisé et diffusé des directives sur les vols à tarif réduit, notamment les situations où des exceptions peuvent être tolérées. La Direction du contrôleur a publié des directives officielles sur les déplacements sur le site INTRAnet du BVG. De plus, le personnel de la Direction du contrôleur et l agent de voyage du BVG ont fait des exposés sur les vols à tarif réduit à l intention des employés du BVG qui doivent généralement voyager dans le cadre de leurs fonctions. Par ailleurs, l agent de voyage du BVG a sollicité au besoin l approbation du vérificateur général adjoint (VGA) concerné lorsque des employés n avaient pas réservé des vols à tarif réduit. La direction a fait un suivi des vols à tarif réduit réservés, conformément aux directives applicables, et a consigné ces informations en dossier. Elle a aussi consigné les cas où un vol à tarif réduit avait été refusé et les motifs du refus. L agent de voyage du BVG a surveillé et noté les cas où un vol à tarif réduit n avait pas été utilisé et établi un rapport trimestriel à l intention de la Direction du contrôleur. La direction a souligné l importance d optimiser les ressources financières du Bureau et a encouragé les employés à envisager d autres moyens de transport pour se déplacer sur des distances raisonnablement courtes. Elle a aussi confirmé les exceptions qui avaient été officiellement approuvées. La direction a reconnu qu il était essentiel que les employés du BVG puissent concilier vie familiale et vie professionnelle et a tenu compte de ce point lorsqu elle a proposé aux employés des solutions de déplacement économiques et efficaces. La direction a élaboré et publié sur le site INTRAnet du BVG, sous la rubrique Voyages, Le guide sur le tarif aérien le plus bas qui renferme la liste des transporteurs aériens recommandés par le BVG pour les vols internationaux. À titre de membre du Conseil national mixte, le Bureau respecte les directives sur les voyages internationaux du Conseil. Ces directives prévoient des déplacements en classe économique et la réservation de vols au meilleur tarif possible, lorsque cela convient; la réservation de vols le plus en avance possible; et, lorsque cela est possible et autorisé, la réservation de sièges en classe affaires pour les vols de plus de neuf heures. Vérification interne de la classification et de la rémunération décembre Trois des quatre recommandations qui, selon le suivi de 2008 de l Équipe de RPAI, étaient en suspens sont désormais entièrement mises en œuvre. Nous avions constaté en 2008 que le vérificateur général avait instauré un mécanisme officiel de délégation des pouvoirs en matière de ressources humaines. Ce mécanisme portait sur la classification des postes, la rémunération, les avantages sociaux et d autres éléments et précisait les 6 Revue des pratiques et audit interne

11 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes Avril 2013 pouvoirs délégués à chaque échelon et les responsabilités connexes. Le directeur des RH a ensuite donné une formation à tous les VGA et directeurs principaux (PX) qui s étaient vu déléguer des pouvoirs en matière de ressources humaines, en fonction de leur direction. Cette formation a aussi été intégrée à la formation de transition des directeurs (DX) et des PX qui sont promus. En octobre 2011, des agents de dotation des RH ont commencé à se servir du guide sur la détermination de la rémunération et les formulaires s y rattachant pour étayer les salaires négociés avec les employés au moment de leur nomination. Selon les observations de l audit interne sur la rémunération et la classification, les politiques de classification des postes du Groupe des services à la vérification n étaient pas à jour. Nous avons constaté que la Politique sur la classification des postes du Groupe avait été instaurée en 2005 et qu une norme de classification avait été mise en œuvre en Certains progrès ont été réalisés en vue de donner suite à la recommandation d acquérir un système moderne de gestion de l information en matière de ressources humaines. Nous avons constaté que le BVG avait demandé à intégrer le Système de gestion des ressources humaines du gouvernement du Canada (SGRH GC). Il s agit du système partagé d information et de gestion des ressources humaines parrainé par le Secrétariat du Conseil du Trésor dans le cadre de son Initiative de partage des systèmes. En 2009, l administrateur du SGRH GC a indiqué au Bureau qu il pouvait utiliser le système. Comme les responsables du SGRH GC procédaient alors à la conversion des membres existants qui utilisaient l ancien système d information vers la plateforme PeopleSoft, le Bureau avait décidé de ne pas utiliser tout de suite le service partagé, voulant ainsi éviter une double conversion du système du BVG vers l ancien système d information, puis vers la plateforme PeopleSoft. En 2012, le Bureau a de nouveau demandé à se joindre au SGRH GC, mais il a été informé qu aucun nouveau ministère ou organisme ne pouvait avoir accès au système avant la fin de la conversion des utilisateurs existants vers la plateforme PeopleSoft. Des retards dans la conversion des données du SGRH GC ont empêché le Bureau de mettre en œuvre entièrement cette recommandation et d acquérir un système d information moderne en matière de RH. Vérification interne des frais d accueil décembre Il y avait deux recommandations de ce rapport en suspens : Le Bureau devrait revoir la catégorie «activités officielles liées au travail». Revue des pratiques et audit interne 7

12 Avril 2013 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes Le Bureau devrait surveiller de près l avancement de l ébauche de la politique du Conseil du Trésor et la respecter pleinement lorsqu elle aura été approuvée par le Conseil du Trésor. Ces deux recommandations ont été intégrées au rapport d audit interne sur les frais d accueil de décembre 2010, qui est évalué plus loin dans le présent rapport. Vérification interne de la fonction des ressources humaines et du perfectionnement professionnel avril Sept des neuf recommandations de ce rapport ont été entièrement mises en œuvre. Les deux autres ont été mises en œuvre partiellement : Nous avons constaté que la direction de la fonction des ressources humaines et du perfectionnement professionnel avait partiellement mis en œuvre la recommandation qui prévoyait la comparaison de ses capacités aux pratiques exemplaires d autres organisations et le recensement des écarts afin de les combler. En 2010, le Bureau a participé à une analyse comparative visant l ensemble de l administration publique qui était menée par le cabinet Deloitte. Selon cette analyse, le BVG serait bien au-dessus de la moyenne pour ce qui est de son rôle d intendance et il se situerait au-dessus de la moyenne en matière de stratégie. La Direction des RH avait fait savoir qu elle procéderait à sa propre analyse en mars 2013 en comparant les méthodes de gestion des RH et du perfectionnement professionnel du BVG avec celles du Bureau de reddition de comptes du gouvernement des États-Unis. À la fin de nos travaux, la Direction des RH n avait pas encore analysé les résultats de son analyse comparative en vue de recenser tout écart et de prendre les mesures correctives nécessaires. Nous avons aussi constaté que la direction de la fonction des ressources humaines et du perfectionnement professionnel avait partiellement mis en œuvre la recommandation visant à obliger le personnel des RH à suivre une formation destinée aux agents de dotation donnée par un organisme central. En 2006, la direction avait accepté cette recommandation et indiqué que le personnel suivait les cours de formation offerts. Nous avons examiné les dossiers de formation des agents de dotation en date du 28 février 2013, et nous avons constaté que deux des trois agents de dotation avaient réussi la formation donnée par l organisme central de formation (École de la fonction publique du Canada : Dotation pour spécialistes en dotation Parties I et II). La direction a fait savoir que le dernier agent de dotation suivrait la formation en Vérification interne de la dotation en personnel mai Les cinq recommandations ont été entièrement mises en œuvre. 8 Revue des pratiques et audit interne

13 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes Avril Nous avons constaté que le Conseil de direction avait discuté d une des recommandations, à savoir que le Bureau réexamine l exigence selon laquelle les supérieurs des candidats doivent appuyer par écrit les candidatures soumises dans le cadre du processus de promotion. Le Conseil a indiqué, à la suite de cette discussion, qu il était convaincu que le processus comportait un nombre suffisant de contrôles et d examens pour empêcher tout abus de pouvoir. Étant donné que le Conseil de direction a décidé de maintenir le statu quo après avoir étudié la recommandation, nous considérons que la recommandation a été entièrement mise en œuvre. Vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général octobre La direction a mis en œuvre dans leur intégralité 17 des 19 recommandations formulées. Voici les deux recommandations dont la mise en œuvre n est pas terminée : La première recommandation porte sur l élaboration et l approbation de directives à l intention des équipes de mission qui participent à des audits conjoints ou à des audits menés en collaboration. Les directives devraient notamment traiter de la répartition du travail, des communications exigées entre les auditeurs et de l accès aux feuilles de travail. La recommandation indiquait que le Bureau se devait de préciser dans des directives écrites que le praticien (directeur principal) doit confirmer sa compréhension de la répartition des tâches et responsabilités. En 2008, dans sa réponse à cette recommandation, la direction avait indiqué qu elle était convaincue que les rôles et responsabilités à l égard des audits conjoints et des audits menés en collaboration étaient bien compris. Elle a ajouté que des directives officielles seraient néanmoins établies au plus tard en juin Nous avons constaté qu aucune directive n avait été diffusée en 2010 et que l établissement de telles directives ne faisait partie d aucune des deux phases du projet de Renouvellement des méthodes d audit (novembre 2011 et octobre 2012). L Équipe des méthodes d audit annuel (EMAA) nous a fait savoir que des directives complémentaires sur les audits conjoints seraient intégrées au Manuel d audit annuel lors de la mise à jour des méthodes à l été La deuxième recommandation porte sur la préparation et la mise à jour d une grille de renvois entre chacune des normes du Système de gestion de la qualité et les documents pertinents du dossier d audit de manière à fournir des preuves du fonctionnement de chaque élément du Système. En 2008, la Direction des méthodes professionnelles avait indiqué que la grille serait prête au plus tard en juin 2010 et qu elle serait tenue à jour à compter de cette date. L établissement de la grille a par la suite été inscrit sur la liste des résultats attendus pour l ensemble du Système de contrôle qualité du BVG dans le cadre du projet de RMA, qui a été lancé en novembre En juin 2012, la Direction des méthodes professionnelles Revue des pratiques et audit interne 9

14 Avril 2013 Suivi des recommandations formulées dans des audits internes a indiqué qu un dossier TeamMate serait créé pour documenter le processus annuel de suivi de Nous avons constaté que la Direction avait de fait créé un dossier TeamMate où avaient été consignées des informations sur la planification et l exécution du suivi de Nous avons aussi constaté que la Direction des méthodes professionnelles s employait à rédiger son premier rapport de suivi annuel, contenant des recommandations préliminaires. La Direction a indiqué que le rapport de suivi serait terminé en juin Le dossier TeamMate sera ensuite repris au début du processus de suivi de 2013 afin de documenter le processus et les résultats. Vérification interne des contrôles sur les opérations financières et sur le système financier GX novembre Nous avons constaté que la recommandation de cet audit avait été entièrement mise en œuvre. Audit interne des frais d accueil décembre Nous avons constaté que la recommandation formulée lors de cet audit interne avait été entièrement mise en œuvre. Nous avons aussi constaté que la Direction du contrôleur avait mis à jour la Politique sur l accueil du BVG en fonction de la Directive sur la gestion des dépenses de voyage, d accueil et de conférence du Secrétariat du Conseil du Trésor. La politique du BVG précise les divers types d événements admissibles, conformément à la Directive, et élimine les notions d «activités liées au travail» et d «activités d accueil officielles liées au travail». Conclusion 30. Nous avons constaté, lors de notre revue des huit audits internes, que 41 des 46 recommandations formulées avaient été entièrement mises en œuvre et que cinq recommandations étaient encore en suspens. Réponse de la direction 31. Après avoir examiné le présent rapport, la direction en accepte les conclusions. 10 Revue des pratiques et audit interne

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS AGENCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA ACCÈS À L INFORMATION ET PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS R A PP O R T A N NU E L 2007-2008 Table des matières Introduction 1. À propos de l organisation

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Plan d accessibilité

Plan d accessibilité Plan d accessibilité Le Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées (R) en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (LAPHO) exige que Hunter Douglas Canada

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR DE CONNEXION HOOPP

GUIDE DE L UTILISATEUR DE CONNEXION HOOPP GUIDE DE L UTILISATEUR DE CONNEXION HOOPP MAI 2013 Introduction... 3 À propos de Connexion HOOPP... 3 Navigateurs pris en charge... 3 Onglets Connexion HOOPP -- Aperçu... 3 Accueil... 4 Retraite... 4 Rente...

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby

Plus en détail

SERVICES DE CERTIFICATION VÉRIFICATION DU TRANSFERT DU BUDGET SALARIAL. Février 2006

SERVICES DE CERTIFICATION VÉRIFICATION DU TRANSFERT DU BUDGET SALARIAL. Février 2006 SERVICES DE CERTIFICATION VÉRIFICATION DU TRANSFERT DU BUDGET SALARIAL Février 2006 A aires étrangères Canada et Commerce international Canada Bureau de l inspecteur général Direction de la véri cation

Plus en détail

Cour suprême du Canada. Statistiques 2004 à 2014

Cour suprême du Canada. Statistiques 2004 à 2014 Cour suprême du Canada Statistiques 2004 à 2014 Cour suprême du Canada (2015) ISSN 1193-8536 (Imprimé) ISSN 1918-8358 (En ligne) Photographie : Photographie Cochrane introduction Le rapport présente des

Plus en détail

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013 RAPPORT TECHNIQUE ISO/IEC TR 90006 Première édition 2013-11-01 Technologies de l information Lignes directrices pour l application de l ISO 9001:2008 pour la gestion des services IT et son intégration

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers

Conservatoire National des Arts et Métiers Conservatoire National des Arts et Métiers Règlement de délivrance du diplôme d ingénieur En formation continue hors temps de travail Vu la loi du 10 juillet 1934 relative au titre d ingénieur diplômé,

Plus en détail

Arrêtent : Article 2 : La sélection des candidats s effectue selon les critères ci-après :

Arrêtent : Article 2 : La sélection des candidats s effectue selon les critères ci-après : Arrêtent : Article 1 er : En application des dispositions des articles 17, 23 et 29 du décret exécutif n 10-77 du 4 Rabie El Aouel 1431 correspondant au 18 février 2010, susvisé, le présent arrêté a pour

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Bureau du surintendant des institutions financières Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Avril 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectif, délimitation

Plus en détail

Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3)

Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3) Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3) RAPPORT D AUDIT Projet # 12/13 01 06 préparé par la Direction, vérification et évaluation NOVEMBRE

Plus en détail

Bourse d études de l Ontario pour les étudiants sourds fréquentant un établissement postsecondaire à l extérieur du Canada

Bourse d études de l Ontario pour les étudiants sourds fréquentant un établissement postsecondaire à l extérieur du Canada Direction de l aide financière aux étudiantes et étudiants Ministère de la Formation et des Collèges et Universités Régime d aide financière aux étudiantes et étudiants de l Ontario Bourse d études de

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année RÉGIME DE RETRAITE À L INTENTION DU GROUPE MANOEUVRES, HOMMES DE MÉTIER ET DE SERVICES DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK Rapport de l administrateur pour l année 2006 Décembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015

Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015 Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015 Table des matières Introduction... 1 Services de plafonnement et d échange... 2 Système de

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014

Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014 Gestion du capital Rapport de vérification final Rapport n o 13/13 17 février 2014 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Vérification de la prestation des services ministériels à l AC du MAECI RAPPORT FINAL

Vérification de la prestation des services ministériels à l AC du MAECI RAPPORT FINAL Vérification de la prestation de services ministériels à l AC : Rapport final Vérification de la prestation des services ministériels à l AC du MAECI RAPPORT FINAL Affaires étrangères et Commerce international

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS

POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS 1. INTRODUCTION La présente politique sur les déplacements énonce les objectifs, principes et procédures appliquées par la Fondation Pierre Elliott Trudeau (la «Fondation»)

Plus en détail

vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes

vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes 2010 Rapport de la vérificatrice générale du Canada à la Chambre des communes AUTOMNE Chapitre 1 Le Plan d action économique du Canada Bureau du vérificateur général du Canada Le Rapport d automne 2010

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ADE08-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Collectes de fonds

RECUEIL DES POLITIQUES ADE08-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Collectes de fonds RÉSOLUTION 87-07 C.E. Date d adoption : 20 mars 2007 16 avril 2014 En vigueur : 21 mars 2007 16 avril 2014 À réviser avant : OBJECTIF 1. Préciser les modalités rattachées à la sollicitation et à la collecte

Plus en détail

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Audit interne et contrôles internes [MU1] 2011-2012 Les examens Audit interne et contrôles internes [MU1] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen,

Plus en détail

VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE INTRODUCTION

VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE INTRODUCTION VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT : Le présent certificat d assurance est

Plus en détail

PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François Vermette,

PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François Vermette, RÉUNION DU COMITÉ EXÉCUTIF JEUDI LE 29 JANVIER 2009 TENUE DANS LES LOCAUX DU RQOH (533, RUE ONTARIO EST, BUREAU 202 À MONTRÉAL)) PROCÈS-VERBAL PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant 1 Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices RBC Votre employeur a

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

Activité des programmes de médicaments

Activité des programmes de médicaments Chapitre 4 Section 4.05 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Activité des programmes de médicaments Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.05 du Rapport annuel

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

(la Société ) ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

(la Société ) ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE Wereldhave Belgium SCA Société en commandite par actions Société publique d investissement à capital fixe en immobilier (Sicafi) de droit belge Medialaan 30, boîte 6 1800 Vilvoorde Numéro d entreprise

Plus en détail

Bourse de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures

Bourse de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures Bourse de recherche Jeff Thompson Politique et procédures Table des matières Objet et contexte... 2 Financement... 2 Candidats admissibles... 3 Processus de sélection et d attribution de la bourse... 4

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

Accessibilité des locaux professionnels aux personnes handicapées

Accessibilité des locaux professionnels aux personnes handicapées Accessibilité des locaux professionnels aux personnes handicapées Guide pratique de l accessibilité Version actualisée octobre 2014 2 Accessibilité des locaux professionnels aux personnes handicapées Guide

Plus en détail

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE FRVI Mars 2009 Guide sur les indicateurs de performance dans les unités de vérification interne 2 Table des matières Introduction..04

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture

Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture 7, place de Fontenoy, 75352 Paris 07 SP téléphone : (33.1) 45.68.10.00 télex: 204461 Paris 270602 Paris téléfax UNESCO: (33.1)

Plus en détail

conforme à l original

conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée -------------- conforme à l original DECISION N 006/2012/ANRMP/CRS DU 22 MARS 2012 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE J. DELAF CONTESTANT

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

REPERTOIRE PROFESSIONNEL DES CONSULTANTS FORMATEURS INDEPENDANTS

REPERTOIRE PROFESSIONNEL DES CONSULTANTS FORMATEURS INDEPENDANTS REPERTOIRE PROFESSIONNEL DES CONSULTANTS FORMATEURS INDEPENDANTS REGLEMENT GÉNÉRAL Octobre 2014 Vers 3 1 Règlement général Article 1 Création du Répertoire Professionnel des Consultants Formateurs Indépendants

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Autorité : Selon le règlement de Synchro Canada, nos 2-4-5 Réunion générale spéciale :

Autorité : Selon le règlement de Synchro Canada, nos 2-4-5 Réunion générale spéciale : RÉUNION SPÉCIALE DES MEMBRES DE SYNCHRO CANADA par CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE Le 28 janvier 2007, 20 heures HNE Élections des membres du Conseil d administration par vote postal Autorité : Selon le règlement

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Février 2015 Un comité du conseil d administration (le «conseil») du commandité (le «commandité») de Brookfield Renewable

Plus en détail

Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014

Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014 Programme de bourses de recherche de l UEFA Edition 2014 Règlement Règlement du Programme de bourses de recherche de l UEFA 1. Conditions de participation Tout candidat à ce programme doit: posséder un

Plus en détail

VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30

VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30 VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30 COMPTABILITÉ 101 Les processus de l'exercice comptable de la fonction publique en abordant: - Le cycle des rapports

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA PRODUCTION DE TITRES MULTIMÉDIAS VOLET GÉNÉRAL INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA PRODUCTION DE TITRES MULTIMÉDIAS VOLET GÉNÉRAL INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LA PRODUCTION DE TITRES MULTIMÉDIAS VOLET GÉNÉRAL INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société admissible... 3 Titre

Plus en détail

Vous fournissez un service d aide à domicile

Vous fournissez un service d aide à domicile Vous fournissez un service d aide à domicile à une personne handicapée ou en perte d autonomie Les services d aide à domicile et le chèque emploi-service Vous commencez à offrir de l aide à une personne

Plus en détail

Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés.

Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés. FORMULAIRE D INSCRIPTION AU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE DES TNO Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés. Comment remplir ce formulaire

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS AU SUJET DE VOTRE FORMULAIRE DE DEMANDE D INDEMNITÉ

RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS AU SUJET DE VOTRE FORMULAIRE DE DEMANDE D INDEMNITÉ RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS AU SUJET DE VOTRE FORMULAIRE DE DEMANDE D INDEMNITÉ Le formulaire de demande d indemnité ci-joint doit être rempli entièrement, signé et retourné à notre bureau aussitôt que possible.

Plus en détail

uni-emploi au service des entreprises

uni-emploi au service des entreprises uni-emploi au service des entreprises Faire connaître Rencontrer Recruter Etudiants et jeunes diplômés UNI-EMPLOI LA CONNEXION ENTRePRISEs-UNIVERSITé Département de l instruction publique, de la culture

Plus en détail

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB126/25 Cent vingt-sixième session 30 décembre 2009 Point 7.2 de l ordre du jour provisoire Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Admission de professionnels et d étudiants internationaux

Admission de professionnels et d étudiants internationaux Admission de professionnels et d étudiants internationaux Dossier de candidature à l Institut national du patrimoine Département des conservateurs Nom : Prénom : Spécialité demandée : Dates souhaitées

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT DU RÉGIME DE RETRAITE

DEMANDE D AGRÉMENT DU RÉGIME DE RETRAITE Commission des pensions N o de téléphone : (204) 945-2740 N o de télécopieur : (204) 948-2375 Courrier électronique : pensions@gov.mb.ca Le paiement doit être fait à l ordre du MINISTRE DES FINANCES a

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible... 3 Société

Plus en détail

Ce que l on doit savoir sur la conversion salariale durant un congé sabbatique

Ce que l on doit savoir sur la conversion salariale durant un congé sabbatique Information partagée par Daniel Lefebvre (Bureau de la vice-rectrice recherche) 2010-01-15 Important de se rappeler qu il y a deux processus distincts : o Le processus d approbation du congé sabbatique

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Management des Ressources Humaines master 1 - master 2 objectifs

Plus en détail

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Permis Immatriculation Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Prévention Véhicules lourds Présentation à l ARGP Mars 2012 Victimes d accident Présenté par Nancy

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

CHINE 12/06/15 maj. Visa touristique L, Motif : Tourisme, visite familiale (catégorie Q2) ou amis (catégorie L ou S2) Pièces à fournir :

CHINE 12/06/15 maj. Visa touristique L, Motif : Tourisme, visite familiale (catégorie Q2) ou amis (catégorie L ou S2) Pièces à fournir : 1 Mesures à respecter à compter du 10 Juin 2015 : Si un visa 2 entrées est demandé, vous devez préciser la date de la 2 ème entrée en Chine, et si possible joindre le billet d avion indiquant cette date.

Plus en détail

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM 1- Objectifs Le programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM a pour but de promouvoir l entreprenariat chez les jeunes avocats

Plus en détail

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS RENSEIGNEMENTS ET INSTRUCTIONS GÉNÉRALES PARTIE I 1. Ce document se divise en trois parties. La Partie I (pages I-1/2 à I-2/2) présente des

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 56

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 56 14 l établissement de la convention de gestion entre le Trésor et la Banque algérienne de développement ; la gestion et le contrôle des relations de la Banque algérienne de développement avec la Banque

Plus en détail

Le Développement Professionnel Continu

Le Développement Professionnel Continu Le Développement Professionnel Continu des médecins, pharmaciens et odontologistes au CHRU de Montpellier De quoi s agit-il? Le Développement Professionnel Continu (DPC) réunit dans un concept commun la

Plus en détail

Présentation générale du fonctionnement de la réserve parlementaire

Présentation générale du fonctionnement de la réserve parlementaire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ Demande de réserve parlementaire Présentation générale du fonctionnement de la réserve parlementaire De manière générale, dans chaque circonscription,

Plus en détail

Guide du requérant et du mandataire

Guide du requérant et du mandataire Guide du requérant et du mandataire Service en ligne du programme de la taxe sur l essence et de la contribution du Québec volet Reddition de comptes 00- Novembre 0 Direction générale des infrastructures

Plus en détail

Avis préalable de réunion

Avis préalable de réunion CFAO Société anonyme à directoire et conseil de surveillance Au capital social de 10 254 210 euros Siège social : 18, rue Troyon, 92 316 Sèvres 552 056 152 R.C.S. Nanterre SIRET : 552 056 152 00218 Avis

Plus en détail

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé Partenariat avec Revenu Québec Pour permettre l application du nouveau mode de paiement de la prime d assurance instauré le 1 er janvier

Plus en détail

QUELLE DÉCLARATION POUR QUEL FICHIER?

QUELLE DÉCLARATION POUR QUEL FICHIER? QUELLE POUR QUEL FICHIER? Tableau récapitulatif des régimes de formalités de CNIL applicables aux fichiers mis en œuvre par les employeurs Edition Novembre 2009 FINALITÉ DU FICHIER Paie Déclarations fiscales

Plus en détail

le dossier individuel de l agent

le dossier individuel de l agent QUESTION DE DROIT : le dossier individuel de l agent Le dossier administratif d un agent de la Fonction Publique est un document obligatoire que le service du personnel de chaque établissement se doit

Plus en détail

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE POUR LES TITULAIRES DE LA CARTE VISA BANQUE LAURENTIENNE MA RÉCOMPENSE. ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

Plus en détail

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2015 GUIDE www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de faciliter la compréhension des modalités relatives au calcul du versement périodique. Il n a aucune valeur juridique et ne

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 L accueil des gens du voyage Ministère de l'équipement, des Transports et du Logement direction générale de l

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G

Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G La partie 1 permet de recueillir des renseignements sur l emploi de l employé et la couverture dont ce dernier

Plus en détail

Programme de la carte Visa Commerciale

Programme de la carte Visa Commerciale Programme de la carte Visa Commerciale LA CARTE VISA COMMERCIALE EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles de plus de 10 millions de dollars plus de 50 employés des employés qui ont

Plus en détail

PROPOSITION D ETUDE ETUDE DU MARCHE BELGE DES SEMINAIRES ET CONFERENCES

PROPOSITION D ETUDE ETUDE DU MARCHE BELGE DES SEMINAIRES ET CONFERENCES PROPOSITION D ETUDE ETUDE DU MARCHE BELGE DES SEMINAIRES ET CONFERENCES MAI 2007 TABLE DE MATIERES 1. FICHE TECHNIQUE 3 1.1. Objet 3 1.2. Méthode 3 1.3. Questions et analyses exclusives 3 1.4. Rapport

Plus en détail

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si :

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si : DOMAINE : ADMINISTRATION En vigueur le : 25 janvier 2005 (SP-05-15) POLITIQUE : Révisée le : 22 juin 2015 (CF-DA) L usage du masculin a pour but d alléger le texte. 1. ÉNONCÉ COLLECTE DE FONDS Le Conseil

Plus en détail

PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES

PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES adopté à Madrid le 27 juin 1989, modifié le 3 octobre 2006 et le 12 novembre 2007 Liste des articles du

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

Assemblée générale annuelle Alliance. Mardi 29 mai 2012

Assemblée générale annuelle Alliance. Mardi 29 mai 2012 Assemblée générale annuelle Alliance Mardi 29 mai 2012 1.Ouverture de l assemblée et lecture de l ordre du jour Quorum? Ordre du jour 1. Ouverture de l assemblée et lecture de l ordre du jour 2. Adoption

Plus en détail

Passer à un modèle services de conseils tarifés. Parlons vrai avec les clients : les frais

Passer à un modèle services de conseils tarifés. Parlons vrai avec les clients : les frais Passer à un modèle services de conseils tarifés Parlons vrai avec les clients : les frais De plus en plus d investisseurs dans le monde exigent une meilleure transparence des frais de placement. Le Royaume-Uni

Plus en détail

PROCEDURE MOBILITE BOURSE BLERIOT PLATE-FORME SCRIBE 2015

PROCEDURE MOBILITE BOURSE BLERIOT PLATE-FORME SCRIBE 2015 PROCEDURE MOBILITE BOURSE BLERIOT PLATE-FORME SCRIBE 2015 Etape 1 : Eligibilité. Avant de vous permettre de déposer une demande de bourse Blériot sur la plate-forme SCRIBE, le responsable mobilité de votre

Plus en détail