Les enjeux de la valorisation des petites gares 10 MARS 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les enjeux de la valorisation des petites gares 10 MARS 2015"

Transcription

1 Les enjeux de la valorisation des petites gares 10 MARS 2015

2 SOMMAIRE CHAPITRE 1 L ORGANISATION IMMOBILIERE SNCF CHAPITRE 2 LE MODELE ECONOMIQUE DES GARES CHAPITRE 3 LA POLITIQUE G&C SUR LES SERVICES ET COMMERCES EN GARE CHAPITRE 4 LES STRATEGIES DE CONCESSION, TRANFERT DE GESTION ET CESSION 2

3 1 L ORGANISATION IMMOBILIERE SNCF

4 La structuration de SNCF au 1 er janvier

5 SNCF Immobilier LA CRÉATION D UNE BRANCHE VISANT A ACCROÎTRE LES REVENUS TIRÉS DE L IMMOBILIER Gestion unifiée de l immobilier et du foncier par l EPIC SNCF qui permet de répondre aux attentes des collectivités territoriales Mise en place d un interlocuteur unique sur les sujets immobilier Simplification et accélération des opérations immobilières, centralisées dans une nouvelle branche «SNCF Immobilier» Branche «SNCF immobilier» Parties immobilières du département RH de SNCF Parties immobilières de FRET SNCF Direction immobilière de SNCF Mobilités Activité immobilière de SNCF Réseau Filiales ICF S2FIT Espaces ferroviaires 5

6 SNCF Mobilités G&C UNE EXCEPTION : GARES&CONNEXIONS + de 3000 gares SNCF Immobilier G&C m² de planchers m² de surfaces commerciales 6

7 La structuration de Gares & Connexions 7

8 L Agence Gares Centre Est Rhône Alpin 8

9 Les services de l Agence Gares CERA 9

10 2 LE MODELE ECONOMIQUE DES GARES

11 Des prestations régulées pour être conforme à la loi Le contenu des prestations régulées fournies aux EF sur les périmètres SNCF et RFF (bâtiments, quais, ) : Un service de base : Accès aux installations Services d accueil, d information et d orientation Prestation particulière (exigence législative /réglementaire accord international) Manœuvre des installations de sécurité pour l accès / utilisation des gares (RFF) L assistance PMR : Dans les gares avec du personnel la prestation d embarquement/débarquement PMR s ajoute à la prestation de base lorsque cette prestation n est pas rendue par l AO. Des prestations complémentaires Préchauffage Mise à disposition d espaces de vente de titre de transport Mise à disposition de locaux pour personnel d accompagnement et de conduite des EF Mise à disposition de locaux pour les prestataires des EF (nettoyage, avitaillement) 11

12 Une prestation non régulée pour valoriser les actifs de la gare 12

13 Le modèle économique de G&C s inscrit dans une chaîne de valeur 13

14 3 LA POLITIQUE G&C SUR LES SERVICES ET COMMERCES EN GARES

15 Les Services en gares 15

16 Les Services en gares - exemples Accueil L information voyageurs Le confort Les équipements Propreté, sureté 16

17 Les occupants internes Les obligations du décret gares : G&C a l obligation de traiter et de donner une suite favorable à toute demande d un transporteur souhaitant des locaux pour son activité commerciale en gare Pour les demandes d occupation de services SNCF, une procédure est en place qui détermine des règles de priorités Tout occupant paie un loyer 17

18 Les occupants externes 2 TYPOLOGIES D OCCUPANTS Les collectivités, les associations, des services de l état, les conditions d occupations sont sous la forme d une concession à titre payant Les commerces la redevance est basée sur le CA, il n y a pas de loyer. les différentes catégories de commerces sont : - Restauration/VAE/Alimentaires - Loueurs - Presse - Boutiques/services - Hôtellerie - Distribution Automatique - Parking 18

19 4 LES STRATEGIES DE CONCESSION, DE TRANSFERT DE GESTION ET CESSION

20 La Concession Pourquoi mettre en concession des locaux en gare : - Pour offrir aux clients de la gare de nouveaux services - Pour trouver une occupation à des locaux vacants - Parce qu une gare occupée est une gare attractive Les règles de concession : - Concession sur le domaine public - Durée à définir entre les parties - Loyer équitable pour les services, et en fonction du CA pour les commerces Les différents exemples d occupation : - Maison des Services/antennes Mairie, Crèche, Bibliothèque/Médiathèque, Office du Tourisme, Vélos Station, PIMM S, Espaces multiservices, points de ventes collectifs producteurs, commerces, logements La concession en 5 étapes Prise de contact avec la SNCF pour savoir des espaces sont vacants Réalisation d un état des lieux pour vérifier l adéquation avec le projet Négociation Réalisation d une convention d occupation du domaine public Occupation des locaux et travaux du concessionnaire 20

21 Le Transfert de Gestion Pourquoi réaliser un transfert de gestion : - Volonté pour une collectivité d installer un service public - Volonté de trouver une occupation à des locaux vacants Définition : - Le transfert doit se faire entre deux personnes publiques - Nécessite un changement d affectation du bien - Le bien est affecté à un service public, avec les obligations du propriétaire - La gestion du bien est confié à la personne publique compétente pour cette nouvelle affectation Particularité : - Il est important de définir une durée en fonction des investissements - Il fait l objet d une indemnisation de la perte de revenus ou des dépenses induites par le transfert de gestion - Nécessite un arrêté préfectoral autorisant la SNCF à réaliser le transfert Le transfert de gestion en 5 étapes Prise de contact avec la SNCF pour savoir si le BV peut être transféré Réalisation d un état des lieux pour vérifier l adéquation avec le projet de la commune Réalisation d une convention de transfert de gestion Validation du transfert de gestion par la préfecture Transfert de gestion du BV et travaux de rénovation 21

22 La cession Pourquoi céder un BV : - Baisse d activité entrainant la fermeture des gares TER. - Vides et inutilisés, ils se dégradent jusqu au moment où ils deviennent trop dangereux et où la démolition deviendrait inéluctable. Les opportunités : - Permettre une seconde vie pour être exploitée par une commune et/ou un particulier. - Leur localisation, leur volume et leur valeur patrimoniale représentent un intérêt pour la vie locale. - Bâtiment permettant à une commune de développer un projet favorisant l attractivité du territoire en se réappropriant un lieu existant. Les spécificités de ce type de bâtiment à prendre en compte : - La proximité avec les voies ferrées impose des consignes de sécurité. - Si le bâtiment accueille du public, il sera interdit d ouvrir les fenêtres donnant sur les quais. - Des nuisances liées à l activité ferroviaire, n empêchant pas des services/activités de se développer. Les 5 étapes de la cession Prise de contact avec la SNCF pour savoir si le BV peut être vendu Réalisation d un état des lieux pour vérifier l adéquation avec le projet de la commune Estimation du bâtiment par France Domaines Publication de l acte de vente (la commune a un droit de préemption) Achat du BV et travaux de rénovation 22

23 MERCI DE VOTRE ATTENTION. 23

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement.

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement. Sommaire introduction 1) éléments de contexte 2) état des lieux 3) enjeux du projet 4) programme 5) scénarios d aménagement 6) calendrier 7) prochaine réunion publique Introduction : politique de restructuration

Plus en détail

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Sommaire Politique de réaménagement des gares Qu est-ce qu un pôle d échanges et pourquoi un pôle d échanges à Voiron? État d avancement

Plus en détail

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos Gare de Bordeaux Saint-Jean SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos EXTENSION DE LA GARE SAINt-jean, CÔTÉ BELCIER Dossier de presse LA GARE DEMAIN P.3 POUR PRÉPARER L AVENIR, LA GARE DE BORDEAUX-SAINT

Plus en détail

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude :

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude : Sommaire 1) objectifs de la réunion 2) rappel de l étude : état des lieux pré-programme 2 scénarios d aménagement 3) retour sur la réunion du 22 avril 4) débat public : quel programme? quelles fonctionnalités

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

LE LABEL TOURISME ET HANDICAP. Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014

LE LABEL TOURISME ET HANDICAP. Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014 LE LABEL TOURISME ET HANDICAP Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014 Préambule : Ne pas confondre Loi de 2005 dite «sur l'accessibilité» = réglementation qui s'impose

Plus en détail

16h30. Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1

16h30. Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1 Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 16h30 Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1 Ordre du jour 1. 1er bilan suite à la mise en œuvre des nouveaux horaires cadencés depuis le 9 décembre

Plus en détail

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers L environnement socio-écoomique Les marchés de la mobilité Perspectives d évolution Questions clés IDDRIM Réunion du Comité prospective

Plus en détail

Délégation de pouvoirs du Directeur général de SNCF Immobilier au Directeur de la Direction Stratégie de Valorisation de SNCF Immobilier

Délégation de pouvoirs du Directeur général de SNCF Immobilier au Directeur de la Direction Stratégie de Valorisation de SNCF Immobilier Délégation de pouvoirs du Directeur général de SNCF Immobilier au Directeur de la Direction Stratégie de Valorisation de SNCF Immobilier Madame Sophie BOISSARD, agissant en qualité de Directrice générale

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE L EPIC SNCF

RAPPORT D ACTIVITE DE L EPIC SNCF CONFIDENTIEL Exercice 2010 RAPPORT D ACTIVITE DE L EPIC SNCF (Normes Françaises) En Millions d Euros 1 Sommaire FAITS MARQUANTS DE L EXERCICE... 3 Activité de la période...3 Evénements post-clôture...4

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Vos gares TER Bretagne se modernisent

Vos gares TER Bretagne se modernisent Vos gares TER Bretagne se modernisent Un programme indispensable au développement du TER Bretagne La Région Bretagne s engage dans un programme de modernisation de son réseau TER afin de favoriser résolument

Plus en détail

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Grand Douaisis 29 novembre 2013 La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Eléments de cadrage Mars 2013 Eléments de cadrage Le Pays de Saint-Omer : Une

Plus en détail

Table ronde du 24 juin 2009 Les gares TER. en Rhône-Alpes

Table ronde du 24 juin 2009 Les gares TER. en Rhône-Alpes Table ronde du 24 juin 2009 Les gares TER en Rhône-Alpes 1 2 La politique régionale des gares Etat avancement politique gare mars 2009 16 La politique régionale des gares comprend trois axes d interventions

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie www.ottnormandie.fr Un environnement touristique en pleine mutation Nouveaux comportements des clientèles,

Plus en détail

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Le plan de déplacements urbains Le PDU définit pour les 10 années à venir les principes d'organisation des transports de

Plus en détail

REGIE MUNICIPALE POUR LE STATIONNEMENT

REGIE MUNICIPALE POUR LE STATIONNEMENT REGIE MUNICIPALE POUR LE STATIONNEMENT CONCESSION D AFFICHAGE PAR CONVENTION D OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC : CAHIER DES CHARGES ARTICLE 1 : Identification du concédant Le concédant, la Régie

Plus en détail

REUNION PUBLIQUE D INFORMATION

REUNION PUBLIQUE D INFORMATION REUNION PUBLIQUE D INFORMATION CALENDRIER DE LA CONCERTATION Janvier juin : Avril juin : mai/octobre : Eté : Automne : réunions publiques d information parisiennes réunions de concertation organisées par

Plus en détail

Communauté de communes du Haul Val de Sèvre

Communauté de communes du Haul Val de Sèvre Communauté de communes du Haul Val de Sèvre Mission d accompagnement pour l élaboration d un projet de territoire et d un schéma de mutualisation des services à l échelle du territoire communautaire Conseil

Plus en détail

Démarches qualité en oenotourisme. 13 janvier 2015 Hôtel Mercure Libourne Saint-Emilion

Démarches qualité en oenotourisme. 13 janvier 2015 Hôtel Mercure Libourne Saint-Emilion Démarches qualité en oenotourisme 13 janvier 2015 Hôtel Mercure Libourne Saint-Emilion Meilleurs Vœux pour cette nouvelle Année!! Au programme Chiffres-clés de l oenotourisme en Gironde Vignobles & Chais

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LES MOYENS JURIDIQUES LES DOCUMENTS COMMERCIAUX Un emplacement et une taille à respecter Mentions obligatoires à faire figurer sur tous les documents commerciaux

Plus en détail

Le système du prix du sillon. Qui contribue au financement de l infrastructure ferroviaire et à quelle hauteur?

Le système du prix du sillon. Qui contribue au financement de l infrastructure ferroviaire et à quelle hauteur? Le système du prix du sillon. Qui contribue au financement de l infrastructure ferroviaire et à quelle hauteur? CFF Infrastructure, juillet 2015 Le prix du sillon couvre 40 pour cent des coûts d infrastructure.

Plus en détail

Le soussigné, Jacques RAPOPORT, Président du Conseil d Administration de SNCF Réseau,

Le soussigné, Jacques RAPOPORT, Président du Conseil d Administration de SNCF Réseau, Le soussigné, Jacques RAPOPORT, Président du Conseil d Administration de SNCF Réseau, Agissant au nom de SNCF RESEAU, Etablissement Public national à caractère Industriel et Commercial, ayant son siège

Plus en détail

SNCF Agence Immobilière Régionale Communauté D Agglomération Dracénoise

SNCF Agence Immobilière Régionale Communauté D Agglomération Dracénoise SNCF Agence Immobilière Régionale Communauté D Agglomération Dracénoise CONVENTION D OCCUPATION D'IMMEUBLES BÂTIS OU NON BÂTISDÉPENDANT DU DOMAINE PUBLIC FERROVIAIRE NON CONSTITUTIVE DE DROITS RÉELS Relative

Plus en détail

Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets. AMORCE 27 juin 2012

Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets. AMORCE 27 juin 2012 Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets AMORCE 27 juin 2012 Le SIPPEREC LES COMPÉTENCES : Compétence Electricité Concession service public de la distribution et de la

Plus en détail

15/04/2016 DOSSIER DE PRESSE. Hôtel logistique multimodal de Chapelle International Paris 18ème. SAGL-Architectes Associés

15/04/2016 DOSSIER DE PRESSE. Hôtel logistique multimodal de Chapelle International Paris 18ème. SAGL-Architectes Associés 15/04/2016 DOSSIER DE PRESSE Hôtel logistique multimodal de Chapelle International Paris 18ème SAGL-Architectes Associés SOGARIS : LA LOGISTIQUE URBAINE AUTREMENT Penser et construire la logistique urbaine

Plus en détail

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES DIRECTION DE LA COMMUNICATION ANCI BOURGOGNE FRANCHE-COMTE SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE

Plus en détail

REUNION PUBLIQUE D INFORMATION

REUNION PUBLIQUE D INFORMATION REUNION PUBLIQUE D INFORMATION la concertation le calendrier 11 au 30 juin 2015 : consultation sur www.idee.paris 5 thèmes : - logement et aménagement - rayonnement - lutte contre les inégalités - transition

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de région Languedoc-Roussillon (CCIR LR).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de région Languedoc-Roussillon (CCIR LR). 2015-05 Séance du 11 février 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de région Languedoc-Roussillon (CCIR LR). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant

Plus en détail

Le Plan Qualité Tourisme. Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier

Le Plan Qualité Tourisme. Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier Le Plan Qualité Tourisme Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier Enjeux du Plan Qualité Tourisme Améliorer la qualité des services touristiques

Plus en détail

Artémisia. Lyon - Confluence (69)

Artémisia. Lyon - Confluence (69) Artémisia Lyon - Confluence (69) Lyon, deuxième métropole de France avec 2,1 millions d habitants Lyon possède un patrimoine architectural important, dont 3 sites inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial

Plus en détail

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ V.01 8-16-2014 CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO LA CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO EST UN DOCUMENT EXPLICATIF ET RÉCAPITULATIF CONCERNANT L ACTIVITÉE ENGAGÉE PAR L ENTREPRISE

Plus en détail

Règlement sur la création de l entreprise municipale autonome de transport de Bienne (TPB)

Règlement sur la création de l entreprise municipale autonome de transport de Bienne (TPB) Règlement sur la création de l entreprise municipale autonome de transport de Bienne (TPB) du 26 novembre 2000 RDCo 764.0 La Commune municipale de Bienne s'appuyant sur l article 12, chiffre 1, lettre

Plus en détail

Conférence technique. 25 juin 2015 Maison de l Habitat

Conférence technique. 25 juin 2015 Maison de l Habitat Conférence technique Comment une collectivité peut elle financer ses travaux avec les CEE? Les différentes solutions et retours d expériences Synthèse des acteurs et du fonctionnement du dispositif Font

Plus en détail

La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles»

La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles» La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles» Volet mobilité-déplacements Après-midi-Débats Grand-Quevilly - 3 novembre 2014 Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

Branche professionnelle des gardiens et employés d immeubles. Observatoire prospectif des métiers et des qualifications

Branche professionnelle des gardiens et employés d immeubles. Observatoire prospectif des métiers et des qualifications Branche professionnelle des gardiens et employés d immeubles Observatoire prospectif des métiers et des qualifications Gardiens(nes) Concierges Synthèse de l étude sur les métiers de la branche Employés(ées)

Plus en détail

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire François Ramond SNCF Innovation & Recherche Journée industrielle GDR RO MACS SOMMAIRE INTRODUCTION Présentation du système ferroviaire français,

Plus en détail

Une Stratégie de communication pour les Offices de Tourisme et les Pays d Accueil Touristiques

Une Stratégie de communication pour les Offices de Tourisme et les Pays d Accueil Touristiques Une Stratégie de communication pour les Offices de Tourisme et les Pays d Accueil Touristiques Strasbourg le 25 octobre 2010 Une campagne de conviction Passer d une communication pour les autres À une

Plus en détail

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Depuis une dizaine d années, le pôle d échanges de Saint-Chamond connaît une fréquentation en hausse, avec en 2012, environ 3300 voyages par jour. C est la

Plus en détail

PARTIE LEGISLATIVE DEUXIEME PARTIE : TRANSPORT FERROVIAIRE OU GUIDE LIVRE IER : SYSTEME DE TRANSPORT FERROVIAIRE OU GUIDE

PARTIE LEGISLATIVE DEUXIEME PARTIE : TRANSPORT FERROVIAIRE OU GUIDE LIVRE IER : SYSTEME DE TRANSPORT FERROVIAIRE OU GUIDE PARTIE LEGISLATIVE DEUXIEME PARTIE : TRANSPORT FERROVIAIRE OU GUIDE LIVRE IER : SYSTEME DE TRANSPORT FERROVIAIRE OU GUIDE TITRE IV : ENTREPRISES DE TRANSPORT FERROVIAIRE OU GUIDE Chapitre Ier : SNCF Mobilités

Plus en détail

autour du Développement Du

autour du Développement Du La rencontre des entreprises autour du Développement Du Un enjeu incontournable! Profil des visiteurs 2009 : Fonction des participants 18% Effectif des entreprises présentes 13,50% 11% 28% 16% 17,50% 9%

Plus en détail

S implanter à l aéroport

S implanter à l aéroport S implanter à l aéroport 1 Sommaire I Conditions d occupation. 3 1- Domaine public.. 3 2- Investissements / travaux.. 4 3- Durée d autorisation 4 4- Conditions financières.. 5 II Exploitation du point

Plus en détail

Paris, le 9 Février 2015 N 392

Paris, le 9 Février 2015 N 392 EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE C o m m u n i q u é d e p r e s s e www.economie.gouv.fr C o m m u n i q u é d e p r e s s e Paris, le 9 Février 2015 N 392 Le Titre

Plus en détail

Conseil National de Partage AMF SNCF G&C RFF

Conseil National de Partage AMF SNCF G&C RFF Conseil National de Partage AMF SNCF G&C RFF Règlement intérieur Le 13 décembre 2011, l AMF, SNCF Gares & Connexions et Réseau Ferré de France ont signé la charte «construire ensemble la gare durable de

Plus en détail

ECOLE DU STATIONNEMENT

ECOLE DU STATIONNEMENT ECOLE DU STATIONNEMENT PRESENTATION DETAILLEE DES MODULES DU PARCOURS AGENT D'EXPLOITATION Module 1 2.5 jours ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL PARKINGS Découverte de l'entreprise et de l'environnement professionnel

Plus en détail

Fiche de recueil de proposition

Fiche de recueil de proposition Partage des activités : Dans la perspective du Grand Paris et du développement des activités liées à la construction (augmentation des besoins en béton prêt à l emploi et en matériaux de construction,

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

07/05/2013 07/05/2013 F-054-13-C-0044

07/05/2013 07/05/2013 F-054-13-C-0044 07/05/2013 07/05/2013 F-054-13-C-0044 Création d une halte-ferroviaire sur la ligne Niort-La Rochelle à Aigrefeuille-Le Thou (17) ANNEXES CERFA 14734*02 30 avril 2013 Annexes CERFA 14732*02 Création

Plus en détail

Renault do Brasil. Opportunités et risques juridiques en matière d investissements au Brésil. Joaquim FERRAZ-MARTINS Filho

Renault do Brasil. Opportunités et risques juridiques en matière d investissements au Brésil. Joaquim FERRAZ-MARTINS Filho Renault do Brasil Opportunités et risques juridiques en matière d investissements au Brésil Automobile : Contrats de concession et distribution commerciale Joaquim FERRAZ-MARTINS Filho Direction Juridique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS

DOSSIER DE PRESSE SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS DOSSIER DE PRESSE DOSSIER N 03 PARIS, LE 20 JANVIER 2014 SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS L ENGAGEMENT DE SNCF

Plus en détail

COMMUNE DE LA PLANCHE. RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif

COMMUNE DE LA PLANCHE. RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif COMMUNE DE LA PLANCHE RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif SPANC Commune de La Planche 1 Place de la Mairie 44140 LA PLANCHE Téléphone : 02.40.31.92.76 Fax : 02.40.31.98.20

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE DES AGENTS CONSULAIRES

ACCORD RELATIF A LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE DES AGENTS CONSULAIRES ACCORD RELATIF A LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE DES AGENTS CONSULAIRES PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu que

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL -

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre de service

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT DES MICRO-CRECHES DU PAYS DE BLAIN

PROJET D ETABLISSEMENT DES MICRO-CRECHES DU PAYS DE BLAIN PROJET D ETABLISSEMENT DES MICRO-CRECHES DU PAYS DE BLAIN 1. DESCRIPTION DES ETABLISSEMENTS 1) Gestionnaire Communauté de Communes du Pays de Blain 1, avenue de la Gare BP29 44130 Blain Tel : 02 40 79

Plus en détail

Conseil régional de Picardie

Conseil régional de Picardie SPEE Picardie France Région Picardie RESPONSABILITÉ PUBLIC - PRIVÉ Responsable du Unité de mise en œuvre du Modèle de mise en œuvre Services d'exploitation Type de projets Conseil régional de Picardie

Plus en détail

PROJET DE RENOVATION URBAINE DE LA VILLE DE MATOURY

PROJET DE RENOVATION URBAINE DE LA VILLE DE MATOURY PROJET DE RENOVATION URBAINE DE LA VILLE DE MATOURY QUARTIERS DE COPAYA, SUD BOURG, MAKOUPY Forum inter Régional des Acteurs de la Rénovation Urbaine Mise en œuvre des opérations d aménagement dans le

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DU VIEUX PORT. Phasage des travaux et dispositifs d accompagnement pour les commerçants

AMÉNAGEMENT DU VIEUX PORT. Phasage des travaux et dispositifs d accompagnement pour les commerçants AMÉNAGEMENT DU VIEUX PORT Phasage des travaux et dispositifs d accompagnement pour les commerçants AVRIL 2012 Sommaire Accompagnement administratif p. 4 Le guichet fiscal et social unique Le médiateur

Plus en détail

PROJET GARE DES MINES FILLETTES. Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015

PROJET GARE DES MINES FILLETTES. Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015 PROJET GARE DES MINES FILLETTES Atelier partage et débat sur la programmation JEUDI 5 NOVEMBRE 2015 SOMMAIRE RETOUR SUR LA CONCERTATION Discussions LE PROJET GARE DES MINES FILLETTES Contexte du projet

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

FF VOILE DEPARTEMENT DÉVELOPPEMENT 19 03 2013 MARTIGUES

FF VOILE DEPARTEMENT DÉVELOPPEMENT 19 03 2013 MARTIGUES FF VOILE DEPARTEMENT DÉVELOPPEMENT 19 03 2013 MARTIGUES QUELS PARTENARIATS AVEC LES COLLECTIVITÉS? Max Leguevaques MLV Conseil 1 MLV Conseil Un cabinet conseil spécialisé Hébergements touristiques de loisirs

Plus en détail

GARES ROUTIERES. Des infrastructures au cœur du débat. Fédération nationale des transports de voyageurs

GARES ROUTIERES. Des infrastructures au cœur du débat. Fédération nationale des transports de voyageurs GARES ROUTIERES Des infrastructures au cœur du débat Fédération nationale des transports de voyageurs Décembre 2014 Sommaire 1 > Etat des lieux des gares routières en France 2 > Enquête nationale sur les

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail

Au service de tous nos partenaires

Au service de tous nos partenaires Au service de tous nos partenaires Engagement Qualité Innovation Proximité Profi l Idéalement positionné au cœur des échanges commerciaux en provenance du Royaume-Uni, de l Allemagne et du Benelux, Sanef

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

bien-être Et qualité de vie

bien-être Et qualité de vie bien-être Et qualité de vie Des espaces ProPres et accueillants, tout le temps! Une vision globale de la propreté Présents à Genève depuis plus de 25 ans, nos 280 agents de maintenance s investissent pour

Plus en détail

Le GrandAngoulême prépare l arrivée de la LGV

Le GrandAngoulême prépare l arrivée de la LGV DOSSIER DE PRESSE Vendredi 12 décembre 2014 Le GrandAngoulême prépare l arrivée de la LGV Pour bénéficier pleinement des retombées de la Ligne à Grande Vitesse, l agglomération d Angoumême améliore l accessiblité

Plus en détail

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES Compétence exercée conformément à l article 3.4 des statuts du SDEC Energie autorisés par arrêté inter préfectoral en date du 4 mars 2014

Plus en détail

MOBILITE ET PATRIMOINE. Déplacements doux Strasbourg. 05 27 novembre 2014

MOBILITE ET PATRIMOINE. Déplacements doux Strasbourg. 05 27 novembre 2014 MOBILITE ET PATRIMOINE Déplacements doux Strasbourg 05 27 novembre 2014 Ville et Communauté urbaine de Strasbourg Ville de Strasbourg: 264 000 habitants Communauté urbaine: 28 communes (306 km²) 456 000

Plus en détail

SYNTHÈSE DE L ATELIER N 3

SYNTHÈSE DE L ATELIER N 3 Le troisième Atelier de la Gare saison 3 s est tenu le 11 avril 2012 au siège de Gares & Connexions, 16 avenue d Ivry 75013 Paris, sur le thème : Les intervenants étaient : Bernard Deslandes, Directeur

Plus en détail

Inauguration d une station Electra à Cassis

Inauguration d une station Electra à Cassis Dossier de presse Inauguration d une station Electra à Cassis Les stations Electra de MPM sont des infrastructures de recharge pour la mobilité électrique Vendredi 5 juin à 10h30, à Cassis www.station-electra.fr

Plus en détail

Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre

Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre Syndicat Départemental d Energie et d Equipement du Finistère Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre 24 JUIN 2014 SOMMAIRE Le SDEF Le marché de l électromobilité

Plus en détail

La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE

La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE Groupe CIOA Groupe CIOA LA SOLUTION DE E-TOURISME POUR LA PROMOTION DES TERRITOIRES TERRITOURISM EST UNE PLATEFORME DIGITALE A DESTINATION

Plus en détail

Le Plan Local d Urbanisme

Le Plan Local d Urbanisme CONSEIL MUNICIPAL EXTRAORDINAIRE DU 1 er juin 2013 Le Plan Local d Urbanisme DIVONNE, VILLE VERTE Ville de Divonne-les-Bains SOMMAIRE 1. BILAN DU PLU DE 2006 À AUJOURD HUI 2. VERS UNE REVISION GENERALE

Plus en détail

Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous

Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous Démarche de mise en œuvre Territoire Touristique Adapté support du label national Destination pour tous PROCEDURE HERAULT TOURISME Mars 2012 Maison du Tourisme, av. des Moulins, 34184 Montpellier Cedex

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-39 DU 19 MARS 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA POSTE MONACO RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

agora Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement Mairie de Dourges 25 Juin 2010

agora Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement Mairie de Dourges 25 Juin 2010 agora E T U D E S urbanisme environnement planification mobilité espace public Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement 26 rue Montagne aux Anges B 1081 Bruxelles

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14-CA(AMT)-15 Politique relative à la gestion des accès sur les sites

Plus en détail

PROJET DE TEXTE DECRET. relatif aux obligations de travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire

PROJET DE TEXTE DECRET. relatif aux obligations de travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement, de l égalité des territoires et de la ruralité PROJET DE TEXTE DECRET relatif aux obligations de travaux d amélioration de la performance énergétique dans les

Plus en détail

Alsace : Caractéristiques des gares, aménagements, financements, particularités locales

Alsace : Caractéristiques des gares, aménagements, financements, particularités locales Alsace : Caractéristiques des gares, aménagements, financements, particularités locales a) Vendenheim : Population : 5 629 Lignes ferroviaires : Strasbourg -> Haguenau/Wissembourg/Niederbronn-les-Bains,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Visite de Mme Marie PROST-COLETTA Déléguée Ministérielle à l accessibilité. Laval. 23 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Visite de Mme Marie PROST-COLETTA Déléguée Ministérielle à l accessibilité. Laval. 23 avril 2015 Visite de Mme Marie PROST-COLETTA Déléguée Ministérielle à l accessibilité Laval DOSSIER DE PRESSE 23 avril 2015 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle

Plus en détail

Cahier des charges. Fair-Play

Cahier des charges. Fair-Play Cahier des charges Club House / Restaurant Fair-Play La campagne et les loisirs aux portes de Paris. 3 hectares de loisirs à 1km de la porte d'orléans! Hockey sur gazon: un terrain synthétique, Tennis:

Plus en détail

Visites d entreprises, du savoir-faire au faire savoir!

Visites d entreprises, du savoir-faire au faire savoir! Tourisme de découverte économique Hauts-de-Seine Tourisme Visites d entreprises, du savoir-faire au faire savoir! octobre, novembre, décembre 2015 1 Tourisme de découverte économique Hauts-de-Seine Tourisme

Plus en détail

Les Agendas D Accessibilités Programmés Actions menées sur le département du Lot

Les Agendas D Accessibilités Programmés Actions menées sur le département du Lot Les Agendas D Accessibilités Programmés Actions menées sur le département du Lot État des lieux Les atouts touristiques du Lot: - la gastronomie, marchés et produits du terroir ; - un patrimoine bâti remarquable

Plus en détail

MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014

MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014 MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014 1 SOMMAIRE 1. Le projet 2. L actualité des chantiers 3. Le dispositif d information et de communication

Plus en détail

VALORISER SON TERRITOIRE GRACE AUX OUTILS NUMERIQUES

VALORISER SON TERRITOIRE GRACE AUX OUTILS NUMERIQUES VALORISER SON TERRITOIRE GRACE AUX OUTILS NUMERIQUES Séminaire Mardi 17 juin 2014 William Jamet Directeur du service tourisme du Pays Voironnais Séverine Clere Chargée de promotion Emmanuelle Monin Chargée

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères

Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères LOT n 1 : Animation foncière pour la préservation

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

SECTEUR CENTRE-VILLE OBJECTIFS

SECTEUR CENTRE-VILLE OBJECTIFS SECTEUR CENTRE-VILLE Privilégier l offre à disposition de la clientèle des commerces et services du centre-ville (vitalité économique à préserver). Maintenir une offre adéquate pour les habitants du centre-ville.

Plus en détail

STRATÉGIE POUR DES BÂTIMENTS ECONOMES ET DURABLES : DYNAMISATION DES ACTIFS

STRATÉGIE POUR DES BÂTIMENTS ECONOMES ET DURABLES : DYNAMISATION DES ACTIFS STRATÉGIE POUR DES BÂTIMENTS ECONOMES ET DURABLES : DYNAMISATION DES ACTIFS Anabelle BILLY ANGERS HOPITECH 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Les

Plus en détail

MANUEL DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DE TOULOUSE

MANUEL DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DE TOULOUSE MANUEL DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DE TOULOUSE Type de document FO ACC ADM 04 Date d application 12/04/2016 N de version 1 Documents annexes Rédacteur Carol Borgel Approbateur Jérôme Gorisse

Plus en détail

Séminaire d accompagnement marketing (Co-animé par Enov et Connivence) Page 109

Séminaire d accompagnement marketing (Co-animé par Enov et Connivence) Page 109 Du diagnostic à l action Séminaire d accompagnement marketing (Co-animé par Enov et Connivence) Page 109 Contexte du Séminaire Le CRT Provence Alpes Côte d azur ainsi que ses partenaires ont le souci que

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

De Marseille à Nice, une nouvelle voie ferrée pour plus de confort et de rapidité

De Marseille à Nice, une nouvelle voie ferrée pour plus de confort et de rapidité De Marseille à Nice, une nouvelle voie ferrée pour plus de confort et de rapidité Dossier de presse - Lundi 21 octobre 2013 1 La ligne nouvelle Provence Côte d Azur (carte en annexe) Le contexte de la

Plus en détail

Carole Maczkovics carole.maczkovics@dlapiper.com Université de Liège 17 novembre 2009

Carole Maczkovics carole.maczkovics@dlapiper.com Université de Liège 17 novembre 2009 Carole Maczkovics carole.maczkovics@dlapiper.com Université de Liège 17 novembre 2009 ! "# #$ % & ' () Caractéristiques économiques du transport ferroviaire Offre multiservice (fret et voyageurs) => économies

Plus en détail

Solution intelligente qui vous simplifie la recharge au quotidien Swiss Mobility Days Martigny, 8 avril 2016

Solution intelligente qui vous simplifie la recharge au quotidien Swiss Mobility Days Martigny, 8 avril 2016 Solution intelligente qui vous simplifie la recharge au quotidien Swiss Mobility Days Martigny, 8 avril 2016 Sommaire 1. Qui sommes-nous? 2. La simplicité sur la route 3. Réseau de bornes de recharge simple

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 18 octobre 2012 à 19 heures. Salle du Conseil municipal

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 18 octobre 2012 à 19 heures. Salle du Conseil municipal CONSEIL MUNICIPAL Séance du 18 octobre 2012 à 19 heures. Salle du Conseil municipal COMPTE-RENDU Le Conseil municipal, après en avoir délibéré, décide : MOTION Projet de loi visant à ouvrir le mariage

Plus en détail