«Le rôle des banques dans l immobilier durable» Intermines 60 Boulevard Saint-Michel 9 juin 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Le rôle des banques dans l immobilier durable» Intermines 60 Boulevard Saint-Michel 9 juin 2010"

Transcription

1 «Le rôle des banques dans l immobilier durable» Intermines 60 Boulevard Saint-Michel 9 juin 2010 Direction Développement Durable Arnaud BERGER

2 Le contexte Evaluation des besoins liés à la croissance verte : 450 Mds Ressource sur Livret 500 Mds Ressource sur Marchés Ressource sur Fonds LDD 72 Mds Dont 10 % en prêts verts # 7,2 Mds PEL 167Mds Dont #0% en prêts verts Livret A 163 Mds Livret Codeveloppement Fonds BEI Grand emprunt? Private Equity 10 Mds Dont PE ver 9% Asset Management* Mds Dont ISR 16,6Mds (#0,6%) Assurance Vie CODEVair 0,2Mds OPCVM français ouverts et dédiés FCP, SICAV, FCPI, FIP.., y compris private equity 1448 Mds Dont OPCVM ISR : 12,5Mds (#1,2%) Gestion sous Mandat 990 Mds ISR hors OPCVM ouverts : 4,1 Mds Epargne salariale et gestion dédiée * Données Banque de France, avril 2009 Besoins >> ressources actuelles 1

3 Le contexte Structure du parc bâti en France [Grenelle 2007] Potentiel Marché 3, Contexte : 27 43% des émissions de GES = une priorité pour l Etat et les collectivités. 1,780 Maisons individuelles 18 La principale charge énergétique Rénovation : 15 Propriétaires Résidentiel privé: Surface chauffée en millions de m2 Tertiaire Collectif 14 Nombre de logements (en millions) 6 5 Locataires personnes physiques Locataires bailleurs sociaux Nombre de résidences principales (en millions) Logements actuels : 240kwhep/m2 /an en moyenne Objectif du Grenelle : 210 kwh/m2/an en kwh/m2/an en à 80 kwh/m2/an en millions de logements individuels à rénover. 1,5M/an = 20 an. professionnels mobilisable: /an objectif /an = ecoptz/an dans 3 ans soit de 6,5 Md /an (16 k /logement) à 12Md /an (30k /logement) Rénovation logements sociaux : objectif 2020 : 2,3 millions 2009 et 2010 : /an (E-G à C) CDC : eco-prêt 1,9% Construction neuve : 2009 : BBC/ : 100% du marché Surinvestissement (7 à 15%) 2

4 Le contexte Demande Prêt Immobilier Diminuer le risque : Primo-Accédant Non Primo-Accédant Assurance? demander à l'architecte : Logement BBC Majoration 20keuros Crédit d impôt sur intérêt d emprunt du prêt complémentaire 40% sur 7 ans PREVair Plus Prêt complémentaire NPTZ doublé Logement Non BBC Crédit d impôt sur intérêt d emprunt 40% sur 1 an puis 20% sur 4 ans Prêt complémentaire Logement BBC Crédit d impôt sur intérêt d emprunt du prêt complémentaire 40% sur 7 ans PREVair Plus Prêt complémentaire Logement Non BBC Crédit d impôt sur intérêt d emprunt 40% sur 1 an puis 20% sur 4 ans Prêt principal justificatif de son inscription à l'ordre (permet de valider qu'il est diplômé, qu'il suit une formation permanente et qu'il est à jour de ses assurances) courrier justifiant qu'il assure le suivi de chantier et la réception des travaux en vue de l'obtention du label BBC demander au constructeur : l'étude thermique justifiant l'obtention du label BBC Label BBC Montage du dossier Pas encore de label BBC Avertissement sur conséquences en cas de non obtention son attestation d'assurance de garantie décennale sa qualification professionnelle qui définit son champ de compétence (délivrance en général par QualiBât) 3

5 1 3 défis à relever Expertise Nouveaux marchés = couplage expertise technique à l expertise financière Environnement : logique taux Solidarité : logique risque Expertise Expertise bancaire technique juridique Expertise technique Liste d équipements Label Expertise externe : chambre métiers, ADIE pour microcrédit Comité éthique (BP Alsace, Rabobank) 4 ESTP intervention 9 février 2010 Arnaud BERGER

6 1 le défi de l expertise Expertise produit : exemple d Effinergie Mission : Fédérer l ensemble des acteurs impliqués autour de la filière de la construction pour d un objectif commun d optimisation énergétique des bâtiments Objectif pour la banque : faciliter le financement des bâtiments écologiques grâce à une lecture simple du label. Diffuser le label à travers les financements et les avantages fiscaux Expertise Réseau : exemple de PROVair Mission : Soutenir le financement des PME impliquées dans l éco-innovation à savoir le verdissement des entreprises, le soutien aux éco-industries et les PME développant de nouveaux biens et services écologiques. Objectif pour la banque : Appuyer les financements verts sur une expertise technique fiable et transversale Acculturer progressivement le réseau à l analyse technique des projets éco-innovants Eco-Artisan 5

7 2 3 défis à relever Nouveaux marchés = couplage expertise technique à l expertise financière Environnement : logique taux Solidarité : logique risque Expertise Expertise bancaire technique juridique Expertise technique Liste d équipements Label Expertise Expertise externe : chambre métiers, ADIE pour microcrédit Comité éthique (BP Alsace, Rabobank) «éco-tri» > TRI productif 2-3 ans TRI économiques TRI écologiques 5 ans 7 ans 12 ans Logique société cotée gestion des déchets solaire thermique Logique pme conflit d investissement Avantage des charges parade : parler en coût global 6 ESTP intervention 9 février 2010 Arnaud BERGER

8 2 le défi du TRI vert Adapter le financement à des TRI > investissement productif charge Aperçu coût global constant charge Logique économique Logique Coût global Surcoût matériel compensé par économie de charges Donc viable économiquement invest invest Logique financière : Logique endettement Prix au m2 > marché Risque > marché Donc non viable financièrement Et pourtant projet classique Eco-projet 7

9 2 le défi du TRI vert Adapter le financement à des TRI > investissement productif charge Immo CB Crédit-bail Ex : matériel ENR ; avantage 0 surcoût au m2, Amortissement compensée par charges Inconvénient : Assurance, Bail d occupation Garantie? invest Externalisation énergie société de fourniture d énergie ou d eau Structure dédiée coopérative, associative ou privée Éco-projet Ex : investissement écologique de 9M /6M en classique possible par portage via prestataire énergie qui porte le financement ; problème résiduel : positionnement de la garantie /compta 8

10 2 cas de l externalisation Valorisation CEE ou CO2 domestique Copropriété Paiement à disponibilité CP Garantie? gestionnaire de syndic Contrat de rénovation exploitation Contrat de Prêt Banque Société projet Contrat de réalisation Concepteur / constructeur Légende : Flux financier Investisseurs Relation contractuelle gestionnaire Relation de contrôle Exemple : financement 14 lycées en CPE par Caisse d'epargne d'alsace : création de la société Ecolya : un groupement comprenant Cofély (filiale de GDF Suez), CDC et le FIDEPPP 9

11 2 le défi du TRI vert Aperçu coût global Constant Charge Charge Invest 279 k projet Classique Invest 300 k Eco-projet Intérêts Intérêts Prêt Classique 4,80% PREVair 4% Prêt Classique 4,80% Intérêts PREVair 4% Prêt aidé 0%, 30k Prêt Classique 4,80% financement Classique financement Vert volontaire financement Vert Public-privé 10

12 2 le défi du TRI vert : évolution des financements Démarche volontaire Épargne écologique volontaire CODEVair Effort sur le taux Liste équipement Partenariat / appel d offre Épargne écologique volontaire + Etat CODEVair / LDD Effort sur le taux Bonification Publique locale ou régionale Conseil Régional Centre, Alsace, Annecy, Lorraine. Liste équipement /Label Adossement marché Épargne écologique volontaire + Etat CODEVair Effort sur le taux / LDD-LA Bonification remplacée par adossement marché CO2 domestique ou CEE Conseil Régional centre, Lorraine, Aquitaine Label Effinergie / liste Banques régionales Rôle d agrégateur du réseau bancaire emprunteur Garantie et/ou refinancement publics 11

13 2 Les nouveaux marchés du CO 2 et des CEE Vert : CO2 PNAQ : les plus gros émetteurs de CO2 européens Rose: CO2 domestique = marché ouvert transversal Bleu : Certificats d économie d énergie = marché spécifique vertical Gris : analyse risque carbone poussant au financement low carbon Acteurs économiques banques fournisseurs d énergie PME/ Artisans/agri collectivités Gros émetteur MDP MOC Validation via registre Critère validation Analyse carbone du portefeuille Dossier DRIRE Evaluation carbone MOC Evaluation carbone MOC seuil carbone Validé DRIRE Équipement travaux diffus Sites PNAQ Exclusion photovoltaïque et éolien des autres acteurs du fait de son lien électrique et non de son lien au critère de validation 12

14 2 Les nouveaux marchés du CO 2 et des CEE Protocole de Kyoto obligation valorisation Actif (quota) CO2 Etat (565Mt/an x5ans) utilisable uniquement d Etat à Etat 132Mt/an x5ans (PNAQ) #25% en gestion déléguée Actif Etat devient actif industrie Autres actifs CO 2 de l Etat 1Mt/an x5ans # 10M Pilote de 5Mt soit # 0,2% Actif Etat devient actif projet Conseil Régional ADEME Contrat de projet Etat Région Banque Populaire SAS valorisation GEG-BP-CDC 13

15 2 Les nouveaux marchés du CO 2 et des CEE Exemple PREVair Kyoto ou Isolaris valorisation CEE en euros Transmission des projets agrégés DREAL Rôle : validation Obligé Conseil Régional Rôle : agrégateur GCE SEM Mutualisation et valorisation euros Agrégation des projets diffus CO2 Banque régionale Rôle : délégataire d agrégateur Professionnels Rôle : offre globale et garantie de conformité pour l agrégation Devis/facture certifiés conformes ADEME Rôle : conseil Prêt bonifié CO2-CEE Actions sur le CO2 Domestique 2005 CDC : rapport sur C02 Domestique représentation BP 4/12/06 avec Ministres Economies et DD sur lancement appel à proposition Grenelle : travail avec CDC et Paris Europlace 6 propositions pour structurer le marché carbone. Validation par le CR Rhône-Alpes CDC : prêts 0% CO2 sans suite 2009 : note pour développer prêts CO2 sur méthanisation Actions sur CEE : partenariats Conseils Régionaux BP sur remontée CEE 2009 : Proposition ecoptz couplés CEE Particuliers Rôle : porteurs de projet CO2 domestique à agréger 14

16 3 3 défis à relever Expertise «éco-tri» > TRI productif garanties Nouveaux marchés = couplage expertise technique à l expertise financière Environnement : logique taux Solidarité : logique risque Expertise Expertise bancaire technique juridique 2-3 ans 5 ans 7 ans 12 ans TRI économiques Logique société cotée Logique pme TRI écologiques gestion des déchets 20 % 25%...? Private equity Expertise technique Liste d équipements Label Expertise externe : chambre métiers, ADIE pour microcrédit Comité éthique (BP Alsace, Rabobank) solaire thermique conflit d investissement Avantage des charges parade : parler en coût global 0% 3% Prêt bancaire Pme éco-innovante : Nouveau produit Nouveau marché Nouveaux clients = Plus de risque = croissance + lente 15 ESTP intervention 9 février 2010 Arnaud BERGER

17 3 le défi de la garantie Accepter des TRI longs et l innovation Investissement classique 100 M Surface de risque du projet Investissement vert avec surcoût à l investissement Fonds de garantie vert à 50% 125 M Le fonds de garantie donne un avantage de sécurité à des projets écologiques pourtant considérés comme plus risqués initialement. 16

18 3 le défi de la garantie Accepter des TRI longs et l innovation Pme éco-innovante du bâtiment : Produit nouveau ( études validation, coût de développement) Nouveau marché Nouveaux clients = Plus de risque de développement ; + de besoin de financement = moins de croissance qu une société NTIC ou SNV = fonds de garantie plus important 0% 2% Prêt bancaire Risque? rendement 20% % croissance 25% Private equity Private equity public-privé (Fideme) Fonds de garantie 0% Ex : création nouvelle chaudière Ex : mur solaire Ex : nouvelle maison ossature bois 17

19 Perspectives Nouvelles pratiques et nouveaux horizons 18

20 4 Financement immobilier durable perspectives Développement durable marche Nouveaux marchés = couplage expertise technique à l expertise financière Environnement : logique taux Solidarité : logique risque Expertise bancaire Informatique juridique Expertise technique Expertise technique Liste d équipements Label Expertise externe : chambre métiers, ADIE pour microcrédit Comité éthique (BP Alsace, Rabobank) Expertise informatique : Couplage techno-produit (transfert, 19

21 4 Financement immobilier durable perspectives Analogie avec les transports Soft Service Banque Soft Service Gestion flotte multimodal Planification covoiturage GPS Cible initiale Puissance/débit/ vitesse Modele Ferrari/TGV/ airbus Immobile Téléconférence, télétravail Multicanal Agence virtuelle Démat E-Coffre -fort Coaching Cobranding Maitrise Cible initiale crédit/équipement /PNB coopération Partenariats PP, affinitaire, PNB vert énergétique Exemple : -Multicanal dont internet développement durable -Dématérialisation avec Fondation Nicolas Hulot -CB développement durable couplé coach carbone 20

22 4 Financement immobilier durable perspectives : BEPOS vous dites BEPOS? Exemple du Smart Grid ou l internet de l électricité Green IT bancaire Domotique Photovoltaïque Éolien domestique Compteur intelligent LED Électroménager intelligent PAC air/air PAC eaux usées Batterie Filtre eau Lien factures coffre-fort électronique Couplage facture énergétique avec financement Lien financement avec Certificats d Economie d Energie Lien entre prêt facture gestion CEE? Compteur intelligent : 100 millions de foyers européens Europe objectif de 80% de la population équipée d'ici Suède : obligatoires depuis juillet 2009 Quid de l offre : DSI, marché ou DD? Comment travailler ensemble? 21

23 4 Perspectives de la finance durable nouvelles compétence technico-bancaire : source d innovation Encore des freins et des opportunités Freins : Le G20 Le retard des garanties Le manque d expertise Perspectives : la révision du PIB, ouverture à une meilleure mesure de la finance durable La montée de la demande sociétale La prise de conscience d une 3eme voie à cote de la fiscalité et de la réglementation : le financement 22

«Effinergie : groupe de travail financement» Conseil Régional PACA Marseille 29 juin 2011

«Effinergie : groupe de travail financement» Conseil Régional PACA Marseille 29 juin 2011 «Effinergie : groupe de travail financement» Conseil Régional PACA Marseille 29 juin 2011 Direction Développement Durable Arnaud BERGER 3 défis à relever Expertise «éco-tri» > TRI productif Le risque 1

Plus en détail

Présentation de BPCE sur la finance durable

Présentation de BPCE sur la finance durable Présentation de BPCE sur la finance durable Identité générale 2eme Groupe bancaire en France à assise coopérative: 37 millions de clients 8 200 agences bancaires 7,7 millions de sociétaires 127 000 collaborateurs

Plus en détail

Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments

Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments Sommaire Problématique globale du financement vert Ressources financières Outils de financement Outils de garantie Structures de portage Valeur

Plus en détail

Changement climatique et outils financiers pour le bâtiment

Changement climatique et outils financiers pour le bâtiment Changement climatique et outils financiers pour le bâtiment Etat des lieux des initiatives nationales et régionales Boîte à outil publique Accompagner la demande Informer Financer Rendre possible Obliger?

Plus en détail

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com FINANCEMENT DES TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com SOMMAIRE Présentation SMALT énergie Compréhension du contexte actuel 3 9 SOMMAIRE Réponses aux besoins Assistance

Plus en détail

Financement de la réhabilitation des logements

Financement de la réhabilitation des logements Financement de la réhabilitation des logements Quels instruments disponibles? La gamme des outils Aides directes de l Etat et des collectivités locales Subventions nationales et locales Défiscalisation

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment, qui consomme près de 40 % de l énergie en France, est l un des principaux gisements pour atteindre l objectif européen de 27

Plus en détail

Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils?

Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils? EFE Performance Energétique des Bâtiments Plan Bâtiment Grenelle : Quels enjeux et quelles conséquences juridiques de la mise en œuvre de ces nouveaux outils? Véronique Lagarde, avocat associé EFE Performance

Plus en détail

Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012

Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012 Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012 Contexte Ambition régionale de réduction des Émission de Gaz à Effet de Serre de - 40% d ici 2020 Analyse des besoins Étude

Plus en détail

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights Evolution des réglementations Directive européenne : European Energy Directive (EED) Loi DDADUE Audit ISO50001 RT2012 Un environnement

Plus en détail

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg Plan Bâtiment Grenelle et la rénovation énergétique du tertiaire 5 juillet 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La réglementation Grenelle dans le tertiaire privé 3. Les

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Le Crédit Agricole. s engage pour un monde plus vert. Une relation durable, ça change la vie.

Le Crédit Agricole. s engage pour un monde plus vert. Une relation durable, ça change la vie. Le Crédit s engage pour un monde plus vert Une relation durable, ça change la vie. ÉÉdito L Engagement en faveur des Economies d Energie Eco-Prêt à taux zéro, Prêt Économies d Énergies, Éco-enerJ+ ou

Plus en détail

Etude sur l évolution des emplois et des métiers des secteurs de la banque et de l assurance dans la mutation vers une économie verte

Etude sur l évolution des emplois et des métiers des secteurs de la banque et de l assurance dans la mutation vers une économie verte Etude sur l évolution des emplois et des métiers des secteurs de la banque et de l assurance dans la mutation vers une économie verte Janvier Septembre 2011 Rendez-vous des métiers de l économie verte

Plus en détail

Bâtiment et changement climatique

Bâtiment et changement climatique Bâtiment et changement climatique Problématiques et orientations Jean-rene.brunetiere@chaireeconomieduclimat.org Le changement climatique Les rapports du GIEC Le rapport 2007 du GIEC: Scénario de référence

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Les aides financières pour les copropriétés Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Janvier 2015

Les aides financières pour les copropriétés Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Janvier 2015 Espace Info Energie de Solagro 75, voie du T.O.E.C CS 27608 31076 Toulouse Cedex 03 Tél. : 05.67.69.69.67 / Courriel : info.energie@solagro.asso.fr / Internet : www.solagro.org Téléphone : mardi à vendredi

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire

L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire L éco-prêt à taux zéro en Pays de la Loire 9,5 % des prêts écologiques à taux zéro accordés en 21 l ont été en Pays de la Loire, soit 7 227 prêts service connaissance des territoires et évaluation avril

Plus en détail

Pour accompagner la réussite de tous les projets

Pour accompagner la réussite de tous les projets Pour accompagner la réussite de tous les projets «La Caisse des dépôts et consignations et ses filiales constituent un groupe public au service de l intérêt général et du développement économique du pays.

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro en Pays-de-la-Loire

L éco-prêt à taux zéro en Pays-de-la-Loire L éco-prêt à taux zéro en Pays-de-la-Loire 999 éco-ptz accordés au 4 ème trimestre 2013 et 3 120 en 2013, soit un repli annuel de 5,5 % service connaissance des territoires et évaluation Avril 2014 999

Plus en détail

Les produits «développement durable» du Groupe Caisse d Epargne

Les produits «développement durable» du Groupe Caisse d Epargne Les produits «développement durable» du Groupe Caisse d Epargne Pour les particuliers OPCVM d investissement socialement responsable (ISR) Ecureuil Bénéfices Responsable Ecureuil Bénéfices Responsable,

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

«La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine

«La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine «La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine Jérôme Gatier, directeur Plan Bâtiment Grenelle Plan Bâtiment Grenelle 1 Sommaire

Plus en détail

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz)

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) L éco-prêt à taux zéro en 14 points 1. Comment fonctionne un éco-prêt à taux zéro? L éco-prêt permet de financer les travaux d économie d énergie et les éventuels frais induits

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

La Responsabilité Sociétale des banques sur la mobilisation de l argent dans le monde pour l environnement

La Responsabilité Sociétale des banques sur la mobilisation de l argent dans le monde pour l environnement La Responsabilité Sociétale des banques sur la mobilisation de l argent dans le monde pour l environnement Plus la dégradation de l environnement s accélère et plus les rapports la décrivant et l évaluant

Plus en détail

Les aides financières pour les copropriétés Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Avril 2015

Les aides financières pour les copropriétés Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Avril 2015 Espace Info Energie de Solagro 75, voie du T.O.E.C CS 27608 31076 Toulouse Cedex 03 Tél. : 05.67.69.69.67 / Courriel : info.energie@solagro.asso.fr / Internet : www.solagro.org Téléphone : mardi à vendredi

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Le projet d opérateur énergétique public régional : «La Sem Ile-de-France Energies Nouvelles»

Le projet d opérateur énergétique public régional : «La Sem Ile-de-France Energies Nouvelles» CHANTIER COPROPRIETE DU PLAN BÂTIMENT GRENELLE Réunion d échanges sur les initiatives des collectivités territoriales visant à soutenir la rénovation énergétique des copropriétés Le projet d opérateur

Plus en détail

Création de la Société de Financement de la Transition Energétique (SFTE) Etude de faisabilité opérationnelle

Création de la Société de Financement de la Transition Energétique (SFTE) Etude de faisabilité opérationnelle Création de la Société de Financement de la Transition Energétique (SFTE) Etude de faisabilité opérationnelle Novembre 2013 à septembre 2014 1. Présentation du projet 2. Contexte économique et énergétique

Plus en détail

VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique

VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique VIR VOLT MA MAISON : jouons collectif pour la rénovation thermique Contexte et historique Un territoire en situation de fragilité d approvisionnement électrique : Faible production régionale : 11% Difficultés

Plus en détail

Énergies POSIT IF : Ensemblier technique et financier au service de la rénovation énergétique du logement collectif

Énergies POSIT IF : Ensemblier technique et financier au service de la rénovation énergétique du logement collectif Énergies POSIT IF : Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Ensemblier technique et financier au service de la

Plus en détail

Quelles innovations pour lutter contre la précarité énergétique

Quelles innovations pour lutter contre la précarité énergétique Simon BODDAERT (CSTB) Mathilde DIOUDONNAT (AViTeM) Gonzague DESCOQS (13 HABITAT) Quelles innovations pour lutter contre la précarité énergétique Conférence organisée dans le cadre du projet Européen ELIH-MED

Plus en détail

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie

Plus en détail

La SEM Energies POSIT IF : le Tiers-financement appliqué à la rénovation énergétique du logement collectif francilien

La SEM Energies POSIT IF : le Tiers-financement appliqué à la rénovation énergétique du logement collectif francilien La SEM Energies POSIT IF : le Tiers-financement appliqué à la rénovation énergétique du logement collectif francilien La Région Ile-de-France crée en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations,

Plus en détail

Appel à projets. Bâtiments Aquitains Basse Energie 2014

Appel à projets. Bâtiments Aquitains Basse Energie 2014 Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Energie 2014 REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Gérer durablement son patrimoine: l exemple du Contrat de Performance Energétique (CPE) de la région Alsace. www.cofely-gdfsuez.fr

Gérer durablement son patrimoine: l exemple du Contrat de Performance Energétique (CPE) de la région Alsace. www.cofely-gdfsuez.fr Gérer durablement son patrimoine: l exemple du Contrat de Performance Energétique (CPE) de la région Alsace www.cofely-gdfsuez.fr Définition du marché de performance énergétique Une garantie de résultat

Plus en détail

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants?

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Concurrence Energie Econométrie Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Yannick Perez 1, Vincent Rious 2 1. Supélec &

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS. Règlement des MODALITES D APPLICATION

AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS. Règlement des MODALITES D APPLICATION ECONOMIES D'ENERGIE AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS Règlement des MODALITES D APPLICATION Annexe à la délibération du Conseil Municipal du 2 mai 2011 Article 1 : Bénéficiaires Toute personne

Plus en détail

Atelier ManagEnergy ARENE IDF

Atelier ManagEnergy ARENE IDF Atelier ManagEnergy ARENE IDF Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique Le Contrat de Performance Energétique - Retex Cadre de l intervention Intervenant : Laurent Dandrieux

Plus en détail

Les aides publiques liées aux économies d énergie ADIL 77 Xavier Bartoli

Les aides publiques liées aux économies d énergie ADIL 77 Xavier Bartoli Les aides publiques liées aux économies d énergie ADIL 77 Xavier Bartoli La maîtrise des dépenses d énergie repose sur trois principes : Faire des économies diminuer les consommations de votre logement

Plus en détail

LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr

LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr Pour se détourner d une épargne fossile ou fissile Journées d été EELV - Août 2012 Jean-Yves GRANDIDIER Claudio RUMOLINO INTRODUCTION Pourquoi des mécanismes participatifs

Plus en détail

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 Les aides financières 2015 Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Dans le neuf 2 PTZ + : Neuf Primo-accédant. Acquisition d une résidence principale.

Plus en détail

Des pistes pour une maison. + éc n me

Des pistes pour une maison. + éc n me Des pistes pour une maison + éc n me Dans le cadre de l Agenda 21, la ville de Marcoussis souhaite développer et rénover le parc de logements vers un habitat plus durable et moins énergivore. Protection

Plus en détail

Politique régionale et dispositif d accompagnement de la filière Méthanisation

Politique régionale et dispositif d accompagnement de la filière Méthanisation Politique régionale et dispositif d accompagnement de la filière Méthanisation Julie MICHELS Conseil Régional d Aquitaine Chargée Biomasse Rencontres Professionnelles Méthanisation Mercredi 27 novembre

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités?

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? E dans l AU 21 janvier 2013 Le poids de l énergie Que se passe t il quand l énergie n est pas produite localement?

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

J économise, je préserve l environnement. Crédits d impôts. Fiscalité. Prime Energie Aides. GrEEn Solutions

J économise, je préserve l environnement. Crédits d impôts. Fiscalité. Prime Energie Aides. GrEEn Solutions J économise, je préserve l environnement Crédits d impôts Fiscalité Prime Energie Aides GrEEn Solutions 2015 Les Crédits d impôts ce qui change en 2015 Le Crédit d Impôt Développement Durable (CIDD) change

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

Conférence régionale sur l investissement public en Rhône-Alpes

Conférence régionale sur l investissement public en Rhône-Alpes Conférence régionale sur l investissement public en Rhône-Alpes 5 juin 2015 Dossier de presse Contacts presse : Cabinet du préfet : Luc PERRACHON / 04 72 61 60 54 / luc.perrachon@rhone.gouv.fr Secrétariat

Plus en détail

COMMENT REDUIRE VOS COUTS D ACHAT D ELECTRICITE?

COMMENT REDUIRE VOS COUTS D ACHAT D ELECTRICITE? Loi de transition énergétique et copropriétés Financer vos travaux de rénovation énergétique grâce aux certificats d économies d énergie FLEXIBILITE DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES COMMENT REDUIRE VOS Formation

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Les cadres réglementaires pour la réhabilitation thermique

Les cadres réglementaires pour la réhabilitation thermique Les cadres réglementaires pour la réhabilitation thermique Regards croisés sur les politiques françaises et allemandes Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Analyse stratégique de la filière I. Description de la filière Les bâtiments résidentiels et tertiaires sont les plus consommateurs d'énergie en France (44 %) et la

Plus en détail

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :...

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :... 1 sur 5 6/04/2011 12:00 Rechercher Flux RSS Lettre d'informations Twitter FaceBook Livret Epargne Solidaire Assurance Vie Solidaire Fonds ISR Avantages fiscaux Accueil du site > Actualités de l épargne

Plus en détail

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs AU SERVICE de la valorisation de vos actifs - Crédit photo de couverture : Monsieur Joly VINCI Immobilier PROPERTY MANAGEMENT Agence de Paris 8, rue Heyrault BP 70239 92108 Boulogne-Billancourt Cedex Tél

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» :

Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» : Réunion régionale sur les outils de l'efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» : (Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique

Plus en détail

Bâtiments tertiaires Logement collectifs. Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique?

Bâtiments tertiaires Logement collectifs. Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique? Bâtiments tertiaires Logement collectifs Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique? Renotics décembre 2012 Pourquoi rénover? Décembre 2012 1. Pourquoi rénover? Rénover = lutter contre la

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec. le Diagnostic. de Performance Energétique L HABITAT

Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec. le Diagnostic. de Performance Energétique L HABITAT Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec le Diagnostic de Performance Energétique L HABITAT être bien informés pour économiser l énergie En France, les bâtiments

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies? Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Plus en détail

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE DÉFINITION POURQUOI RÉDUIRE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ CONTENU CO2 DE L ÉLECTRICITÉ MÉTHODES DE CALCUL CO2 QU EST-CE QUE LES CEE? PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE DÉFINITION Définition de l Ademe : «Pour réduire

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments. Les aides financières àdisposition des ménages

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments. Les aides financières àdisposition des ménages Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières àdisposition des ménages 20 millions de logements devront être rénovés d ici à2050 sur les 31 millions existants. Magazine des

Plus en détail

EXTERIMMO. Une offre du Groupe Caisse des dépôts au service de la transition énergétique et écologique (TEE)

EXTERIMMO. Une offre du Groupe Caisse des dépôts au service de la transition énergétique et écologique (TEE) EXTERIMMO Une offre du Groupe Caisse des dépôts au service de la transition énergétique et écologique (TEE) Une offre née dans un contexte d urgence Des exigences réglementaires nombreuses et ambitieuses,

Plus en détail

Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants

Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants ENVIRONNEMENT Le constat Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants Trouver des alternatives aux énergies fossiles Production d énergies non émettrices en CO² Mesures

Plus en détail

1. OBJECTIF DE L AIDE 2. BENEFICIAIRES 3. MONTANT DE L AIDE FINANCIERE

1. OBJECTIF DE L AIDE 2. BENEFICIAIRES 3. MONTANT DE L AIDE FINANCIERE Règlement d attribution de l aide «Eco-prime - chaudière fil gaz de plus de 15 ans» (Aide financière aux particuliers pr la substitution des installations de chauffage fortement émettrices de CO2 par un

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

ÉCO- RÉNOVER MON LOGEMENT

ÉCO- RÉNOVER MON LOGEMENT NOVEMBRE 2015 lesclesdelabanque.com ÉCO- RÉNOVER MON LOGEMENT N 3 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Introduction Pourquoi éco-rénover mon logement? Comment mesure-t-on

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro ou éco-ptz

L éco-prêt à taux zéro ou éco-ptz Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE. Avec le soutien de

PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE. Avec le soutien de PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE Avec le soutien de L épargne solidaire, c est quoi? L épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant de placer son épargne au bénéfice d activités

Plus en détail

Energie : enjeux, aides et marchés

Energie : enjeux, aides et marchés Energie : enjeux, aides et marchés Journée de l économie verte Rovaltain - novembre 2014 Philippe Bouchardeau - ADIL 26 Les enjeux de l énergie ENERGIE Petite histoire Consommation d énergie primaire Augmentation

Plus en détail

Note thématique #1 : «Vers des bâtiments bas carbone»

Note thématique #1 : «Vers des bâtiments bas carbone» PLAN BATIMENT DURABLE Groupe de travail Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050 (RBR 2020-2050) Le groupe de travail RBR 2020-2050 La prochaine étape majeure pour le secteur de la construction neuve est

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire Rappel du contexte Adoption d un Plan Climat Energie Territorial en Conseil municipal

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne!

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne! Investissement : 12 300 Capital 12 300 Placement WTC 15-A : Chaudière gaz à condensation et accessoires CESI avec 2 capteurs WTS-F1 et 1 préparateur ECS solaire WASol 310 3 850 4 900 8 560 Gaz : 600 /

Plus en détail

Formation crédit d impôt 2012

Formation crédit d impôt 2012 Formation crédit d impôt 2012 CI 2012 : rappel des fondamentaux Pourqui? Locataires, propriétaires ou bailleurs Domiciliation fiscale en France Contribuablespayantdesimpôtssurlerevenuounon Pourquoi? Travaux

Plus en détail

Crédit d impôt et Livret de Développement Durable. Deux outils pour financer les projets d amélioration de la performance énergétique des logements

Crédit d impôt et Livret de Développement Durable. Deux outils pour financer les projets d amélioration de la performance énergétique des logements Crédit d impôt et Livret de Développement Durable Deux outils pour financer les projets d amélioration de la performance énergétique des logements Logique des dispositifs Résultats du crédit d impôt Mise

Plus en détail

LES AVANTAGES DE L'INFILTROMETRIE ET DE L'EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS

LES AVANTAGES DE L'INFILTROMETRIE ET DE L'EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS LES AVANTAGES DE L'INFILTROMETRIE ET DE L'EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est un outil mis en place en 2002 pour permettre à chacun (propriétaires, acheteurs,

Plus en détail

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES 23 juin 2010 2007 Début de la concertation Août 2009 Loi Grenelle I Eté 2010? Loi Grenelle II 2011/2013 RT 2012 / BBC 2012 Annexe environnementale 2020 BEPOS BBC BEPOS BREEAM CEE CPE DPE HQE HPE LEED bâtiment

Plus en détail

FIP Écosolaire. Donnez du sens à vos impôts

FIP Écosolaire. Donnez du sens à vos impôts FIP Écosolaire Donnez du sens à vos impôts FIP Écosolaire 7OO OO Nous recevons chaque jour du soleil une énergie 7 OOO fois supérieure à ce que nous consommons sur la même journée. Face à la raréfaction

Plus en détail

changez vos menuiseries et faites des économies!

changez vos menuiseries et faites des économies! changez vos menuiseries et faites des économies! AIDES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 The world looks better Remplacez vos menuiseries par des fenêtres aluminium et

Plus en détail

Présentation Juin 2013. La finance solidaire

Présentation Juin 2013. La finance solidaire La finance solidaire Les circuits de la finance solidaire permettent de financer des projets qui ne trouvent pas de réponse dans les circuits bancaires classiques Ils font intervenir : d un côté des épargnants

Plus en détail

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015 DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES 1 Version 0.6 06/02/2015 2 PARTIE I : DÉCRYPTAGE RÉGLEMENTAIRE Cadre réglementaire et normatif Les entreprises concernées Objectifs

Plus en détail

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Fonds Commun de Placement dans l Innovation Fcpi innovation pluriel 2 Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Qu est-ce qu un FCPI? Créé par la Loi de finances de 1997, le Fonds

Plus en détail