ANRS LADY: mieux connaitre l échec et les 2èmes lignes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANRS 12169-2LADY: mieux connaitre l échec et les 2èmes lignes"

Transcription

1 4èmes journées scientifiques ANRS-CAMEROUN, 15 novembre 2011 ANRS LADY: mieux connaitre l échec et les 2èmes lignes Evaluation de trois stratégies de traitement antirétroviral de 2 ème Ligne en Afrique (Dakar Bobo Dioulasso Yaoundé).

2 OBJECTIF PRINCIPAL Comparer, dans le contexte africain, chez des patients en échec virologique d une première ligne d antirétroviraux, la réponse virologique à 48 semaines de trois groupes de patients recevant trois associations antirétrovirales différentes : - Bras A : emtricitabine ténofovir + lopinavir/ritonavir - Bras B : abacavir didanosine + lopinavir/ritonavir ( + 3TC 150mg/j si Ag HBs positif) - Bras C : emtricitabine ténofovir + darunavir/ritonavir 2 en monoprise quotidienne.

3 OPPORTUNITES Cohorte multi-pays de personnes vivant avec le VIH en échec et mises sous 2eme ligne Suivi de 3 ans Occasion pour en savoir plus Etude Observance (au Cameroun) Etude Métabolique (METABODY ANRS 12250) Etude médico- économique (Marseille ANRS 12231) 3 Travail consentement éclairé (voir présentation)

4 Circuit d inclusion Décembre décembre 2010: référence des patients en suspicion d échec immunoclinique (Cameroun et Burkina) ou virologique (Sénégal) Janvier aujourd hui: CV systématique à tous les patients avec >12 mois de traitement ARV Si CV > 1000 copies/ml soutien observance et contrôle CV à un mois

5 Soutien observance Entretien avec infirmière spécialisée Exploration des domaines cognitif, comportemental, social et émotionnel Recherche des obstacles par rapport à la relation de soins, au traitement et à la personne Discussion des possibles solutions et suivi

6 Pré-inclusion - Randomisation Visite J-15: signature consentement, contrôle CV et autres critères d éligibilité Si patient éligible randomisation: stratification par site et par CV > ou < de 5000 copies/ml (critère OMS) Randomisation par bloques et faite par une personne étrangère à l essai

7 Avancement ETAT AVANCEMENT ETUDE ANRS LADY CUMULATIF MOIS octobre SEMAINE 43 de 2011 SITE Prélèvement (J-60,45) SCREENING (J-60,45) POSITIFS PRE- INCLUSION (J- 15) INCLUSION YAOUNDE DAKAR BOBO (16.5%) 390(54.8%) 307(78.7%) 7.1% Prélèvement J-45: patients effectivement prélevés ou avec charge virale de <3 mois Screening positifs: pt ayant une charge virale positive à J et suivi en renforcement de l'observance Pré-inclusion: pt avec une charge virale positive, qui a signé le CI et est en vérification d'éligibilité Inclusion: pt randomisé

8 Courbes d inclusion IDEEL REEL BURKINA SENEGAL CAMEROUN

9 Conclusion Dans cette cohorte La durée médiane de la 1ere ligne est de 4 ans Dans les pays sans CV de routine la médiane de CD4 au moment du diagnostic est < 200 cellules 28% des patients ont une CV > copies LE DIAGNOSTIC RESTE TROP SOUVENT TARDIF

10 Etude METABODY ANRS EVALUATION DE LA LIPODYSTROPHIE ET DES TROUBLES METABOLIQUES CHEZ DES PATIENTS SOUS TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL DE DEUXIEME LIGNE EN AFRIQUE (Bobo Dioulasso, Dakar, Yaoundé) Debut mars 2011 fin December 2013

11 Objectifs Objectif général : Décrire les altérations morphologiques (hypo et hypertrophie adipose) et métaboliques (syndrome métabolique, risque cardiovasculaire et fracturaire) chez des patients HIV positifs en échec de première ligne d antirétroviraux et l évolution/apparition de ces troubles après la mise sous traitement de 2ème ligne.

12 Schéma Données additionnelles pour les patients de la sous étude métabolique questionnaire lipodystrophie (par le médecin et par le patient: questionnaire validé et standardisé, A Carr, Lancet 1999). calcul du risque cardiovasculaire (selon score Framingham) calcul du risque de fracture (selon score FRAX et avec utilisation de la densité minérale osseuse) présence de syndrome métabolique selon IDF et APT III Examens biologiques additionnels: insulinémie et autres en fonction des altérations dans les examens de routine. Sang en réserve pour marqueurs inflammatoires

13 Evaluation densité osseuse

14 Avancement fin octobre 2011 SITE Inclusions Yaoundé 83 Dakar 11 Bobo Dioulasso 33 Total 127

15 ANRS Evaluation économique associée au Projet 2-Lady «Comparaison de trois stratégies de traitement antirétroviral de 2ème Ligne en Afrique» Coordination Sud: Prof Salif Sow, Dakar; Coordination Nord: Dr Spire Bruno, UMR 912

16 Objectifs du projet Objectif principal : Evaluation coût-efficacité des 3 stratégies thérapeutiques de 2nde ligne évaluées dans l essai 2-lady : emtricitabine-ténofovir-lopinavir/r abacavir-didanosine-lopinavir/r emtricitabine-ténofovir-darunavir/r Objectifs secondaires : moment optimal pour décider du passage en 2nde ligne?

17 Méthodologie : Collecte de données Données «patients» Données cliniques collectées dans le cadre de l essai 2-lady : traitements ARV, hospitalisation, infections opportunistes, Données collectées par questionnaire en face-à-face : Caractéristiques socio-démographiques et économiques Situation professionnelle du patient, revenu et nb de jours non travaillés en raison de l infection au VIH Effets secondaires perçus (échelle de Justice) Données «hôpital» collectées par enquête ponctuelle Prix des intrants et coûts estimés des services (hospitalisation, consultation)

18 Etat d avancement de la collecte des données par questionnaires en face-à-face Sénégal Cameroun Burkina Faso Total Nbre de questionnaires administrés % de questionnaires administrés/ aux attendus Nbre de questionnaires administrés % de questionnaires administrés/ aux attendus Nbre de questionnaires administrés % de questionnaires administrés/ aux attendus S ,00% ,00% 58 S ,00% ,00% 51 S ,00% ,00% 44 S ,00% 98 98,00% 34 S ,00% 81 86,00% 36 S ,00% ,00% 26 M ,00% 7 100,00% 0 données en attente 266 données en attente 250 données en attente 211 données en attente 168 données en attente 143 données en attente 107 données en attente 14 TOTAL

19 REMERCIEMENTS A les équipes 2LADY au Burkina, Sénégal et Cameroun Aux laboratoires de virologie du Burkina et du Cameroun Aux membres des Comites Independent et Scientifiques Aux participants Aux sponsors

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries Moving Forward in the Diagnosis of Infectious Diseases in Resource Limited Countries: A Focus on HIV 3rd Forum Les Pensières, Veyrier-du-Lac, France, September 16-17, 2010 Early diagnosis of failure to

Plus en détail

2LADY ANRS 12169 / METABODY ANRS 12250 / medicoéconomique ANRS 12231 / MOBIDIP ANRS 12286

2LADY ANRS 12169 / METABODY ANRS 12250 / medicoéconomique ANRS 12231 / MOBIDIP ANRS 12286 2LADY ANRS 12169 / METABODY ANRS 12250 / medicoéconomique ANRS 12231 / MOBIDIP ANRS 12286 Investigateurs Coordinateurs: KOULLA SHIRO Sinata (Sud) DELAPORTE Eric (Nord) Coordinateurs Administratifs: BUNIOWSKI

Plus en détail

ANRS LADY SUIVI PROLONGÉE

ANRS LADY SUIVI PROLONGÉE ANRS 12169-2LADY SUIVI PROLONGÉE INTITULE DES PROJETS Suivi des patients sous trois stratégies de traitement antirétroviral de 2 ème ligne en Afrique (Dakar, Bobo-Dioulasso, Yaoundé). Investigateur(s)/Coordinateur(s)

Plus en détail

Perspectives en sciences sociales et santé publique. Bernard Taverne (CRCF/IRD)

Perspectives en sciences sociales et santé publique. Bernard Taverne (CRCF/IRD) Perspectives en sciences sociales et santé publique Bernard Taverne (CRCF/IRD) Journée scientifique ANRS, Dakar 25 juin 2010 Le devenir des patients au delà d un processus de recherche clinique, Organisation

Plus en détail

A. Cabié, P. Pugliese, C. Delpierre, L. Cuzin, E. Billaud, S. Stegman, A. Cheret, T. Jovelin, P. Dellamonica et le groupe Dat Aids

A. Cabié, P. Pugliese, C. Delpierre, L. Cuzin, E. Billaud, S. Stegman, A. Cheret, T. Jovelin, P. Dellamonica et le groupe Dat Aids Évaluation de l impact sur la qualité de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH de l intégration d un outil d aide à l application des recommandations de bonnes pratiques (NadisWorkflow )

Plus en détail

DBS (Dried Blood Spot) dans le suivi virologique des patients VIH+ sous traitement antirétroviral

DBS (Dried Blood Spot) dans le suivi virologique des patients VIH+ sous traitement antirétroviral DBS (Dried Blood Spot) dans le suivi virologique des patients VIH+ sous traitement antirétroviral ANRS 12 235 Abou Abdallah Malick DIOUARA UCAD(ED-SEV) Sénégal & UM1 (CSB2) Montpellier - France Contact:

Plus en détail

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Projet ANRS-12186 Évaluation de l échec virologique et résistance aux ARV chez des patients VIH positifs pris en charge dans les programmes

Plus en détail

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

ANRS THILAO (THird Line Antiretroviral Optimization)

ANRS THILAO (THird Line Antiretroviral Optimization) ANRS 12269-THILAO (THird Line Antiretroviral Optimization) Renforcement de l observance et traitement à base de darunavir et raltegravir chez des adultes infectés par le VIH-1 en échec virologique de deuxième

Plus en détail

«Approches comparées des politiques

«Approches comparées des politiques «Approches comparées des politiques d accès aux ARV en Afrique et spécificités du programme camerounais» Semaine de la France au Brésil L accès aux antirétroviraux dans les pays du Sud : 20 ans après l

Plus en détail

LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP»

LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP» LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP» Alexandra Serris Interne en médecine interne INTRODUCTION : LES ESSAIS BIOMÉDICAUX EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE De plus en plus nombreux La majorité

Plus en détail

Collaborations internationales

Collaborations internationales Collaborations internationales Principes directeurs Hypothèses de recherche nécessitant l inclusion d un nombre de patients tel que ces questions ne peuvent être explorées au sein de chaque cohorte participante

Plus en détail

Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition. Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009

Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition. Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009 Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009 «Nouvelles recommandations» Sources : DGS : CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE

Plus en détail

Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne

Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne Eric Ouattara, MD, PhD ISPED, Inserm U1219 VIH en Afrique subsaharienne Recherche clinique sur le VIH Partie 2 : Modélisation

Plus en détail

Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT»

Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT» Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT» Pr Elisabeth BOUVET Groupe «Prévention sexuelle» COREVIH Île-de-France

Plus en détail

RAPPORT 2013 SOUS LA DIRECTION DU Pr PHILIPPE MORLAT ET SOUS L EGIDE DU CNS ET DE L ANRS

RAPPORT 2013 SOUS LA DIRECTION DU Pr PHILIPPE MORLAT ET SOUS L EGIDE DU CNS ET DE L ANRS FR/HIV/0101/13 - Octobre 2013 - ViiV Healthcare SAS. Document réservé à l'usage exclusif de la visite médicale de ViiV Healthcare. Ne peut être ni copié, ni imprimé, ni cédé PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES

Plus en détail

Les essais cliniques sur le VIH et/ou la tuberculose

Les essais cliniques sur le VIH et/ou la tuberculose Les essais cliniques sur le VIH et/ou la tuberculose Raoul Moh, MD, PhD Essais ANRS 12290-Statis, ANRS 12300-Reflate, ANRS 12269-Thilao, ANRS 12294-FIT2 Abidjan, le 18 janvier 2017 Thématique «Tuberculose

Plus en détail

examen médical périodique de l adulte vivant avec le virus de l immunodéficience humaine (VIH)

examen médical périodique de l adulte vivant avec le virus de l immunodéficience humaine (VIH) Juin 2013 examen médical périodique de l adulte vivant avec le virus de l immunodéficience humaine (VIH) Outil pratique pour les professionnels de la santé du Québec Édition : La Direction des communications

Plus en détail

Focus sur la nutrition et l annonce du diagnostic à l enfant

Focus sur la nutrition et l annonce du diagnostic à l enfant Focus sur la nutrition et l annonce du diagnostic à l enfant Dr. David Masson Journée scientifique SOLTHIS 28 juin 2012 Avec le soutien de Le programme Grandir Constat en 2006: retard à la PEC pédiatrique

Plus en détail

Papa Salif Sow et coll. SMIT, CRCF Journée Scientifique ANRS Dakar 24 Juin 2010

Papa Salif Sow et coll. SMIT, CRCF Journée Scientifique ANRS Dakar 24 Juin 2010 Le Centre Régional de Recherche et de Formation du CHNU de Fann, Dakar (CRCF) : bilan de 5 années de fonctionnement, indicateurs de qualité dans le cadre des projets de recherche de l ANRS Papa Salif Sow

Plus en détail

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano»

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano» Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Lésions bucco dentaires et qualité de vie chez La prise en charge précoce de les enfants infectés par le VIH en Afrique de l Ouest

Plus en détail

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Présentation faite en collaboration avec le Dr Gabriela BUFFET, Médecin-Conseil

Plus en détail

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE 1 - DIAGNOSTIC DIRECT : le virus ou un de ses constituants Virus: Microscopie électronique Antigène viral : - immunofluorescence - immunochromatographie - ELISa en plaque ADN

Plus en détail

Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident

Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident M. Hours (1), P. Charnay (1), E. Fort (1), M. Bernard (1), V. Bonnavion (1),

Plus en détail

Dépister le stress en entreprise

Dépister le stress en entreprise PREVENTICA LILLE 22-24 24 janvier 2008 Dépister le stress en entreprise Dépister le stress en entreprise Définition du stress Tests de dépistage Tests pratiqués Enquête: méthodologie et résultats Qu est-ce

Plus en détail

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD 5 e réunion viro-clinique inter-corevih «VIH, cultures et thérapeutiques» Marie Leoz, 23 mars 2013 PRÉLÈVEMENT SUR BUVARD : C EST QUOI? POURQUOI? Mode alternatif de

Plus en détail

Une réponse scientifique au VIH en Afrique de l Ouest et Centrale : Traduire les bonnes pratiques dans la mise en place des politiques

Une réponse scientifique au VIH en Afrique de l Ouest et Centrale : Traduire les bonnes pratiques dans la mise en place des politiques Une réponse scientifique au VIH en Afrique de l Ouest et Centrale : Traduire les bonnes pratiques dans la mise en place des politiques Abidjan, Côte d Ivoire, 3-5 December 2017 Atelier de debriefing post-ias

Plus en détail

RÉPLICATION VIRALE À BAS BRUIT: QUELLES. Spot-Info 04/12/15 CONSÉQUENCES?

RÉPLICATION VIRALE À BAS BRUIT: QUELLES. Spot-Info 04/12/15 CONSÉQUENCES? RÉPLICATION VIRALE À BAS BRUIT: QUELLES Spot-Info 04/12/15 CONSÉQUENCES? QUELQUE DÉFINITION Seuil de détectabilité: selon technique Seuil d échec: selon recommandations entre 50 copies (EU) et 1000 copies

Plus en détail

Prise en charge de la ménopause

Prise en charge de la ménopause Prise en charge de la ménopause Z. SADI Maternité CHU Mustapha Alger 5ème FORUM Est de l Omnipraticien Oum El Bouaghi, le 4 Novembre 2010 La ménopause signifie littéralement arrêt des règles. En fait,

Plus en détail

Approche préventive des dystocies osseuses à Douala, Cameroun

Approche préventive des dystocies osseuses à Douala, Cameroun Approche préventive des dystocies osseuses à Douala, Cameroun Dr ESSOME Henri Gynécologue-Obstétricien Hôpital Laquintinie - Douala Training Course in Reproductive Health Research WHO 2008 Société coopérative

Plus en détail

Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud

Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud Séminaire ANRS 24 /25 septembre 2015 Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud Mélanie Plazy Post-doctorante sur le projet ANRS 12249 TasP

Plus en détail

Francine NANDA Monitrice d étude clinique Centre Pasteur du Cameroun. Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013

Francine NANDA Monitrice d étude clinique Centre Pasteur du Cameroun. Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013 Améliorer le diagnostic de la tuberculose chez les enfants infectés par le VIH en Afrique (Burkina Faso, Cameroun) et en Asie (Cambodge,

Plus en détail

Recherches épidémiologiques et suivis de cohortes : deux instruments de la recherche pour une meilleure efficacité des programmes

Recherches épidémiologiques et suivis de cohortes : deux instruments de la recherche pour une meilleure efficacité des programmes Recherches épidémiologiques et suivis de cohortes : deux instruments de la recherche pour une meilleure efficacité des programmes Réunion des Amis du Fonds Mondial Europe Jeudi 2 Juillet 2015 Brigitte

Plus en détail

PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE

PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE: INFLUENCE DU CALENDRIER D ADMINISTRATION DU TRAITEMENT PRÉVENTIF INTERMITTENT BICH-TRAM HUYNH, MD PHD ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE, 4 DÉCEMBRE

Plus en détail

Impact positif de l accès aux ARV sur les comportements sexuels à risque des personnes vivant avec le VIH/Sida au Cameroun

Impact positif de l accès aux ARV sur les comportements sexuels à risque des personnes vivant avec le VIH/Sida au Cameroun Impact positif de l accès aux ARV sur les comportements sexuels à risque des personnes vivant avec le VIH/Sida au Cameroun Essai STRATALL (ANRS 12-110/ESTHER) - données à 6 mois Gilbert Ndziessi 1,2,3,

Plus en détail

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 DNSP(PNLS)-DSME Cotonou, 26 mars 2015 Plan Introduction Rappel du processus PTME Quelques indicateurs Grandes

Plus en détail

Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal

Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal 9éme Congrès Internationale Francophone de la Société de Pathologie Exotique Dakar, le 12 13 et 14 novembre 2013 Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal Moussa

Plus en détail

ANRS. ANRS DYNAMO Diversité moléculaire des souches VIH-1 du groupe O et prise en charge thérapeutique au Cameroun

ANRS. ANRS DYNAMO Diversité moléculaire des souches VIH-1 du groupe O et prise en charge thérapeutique au Cameroun 12168- DYNAMO Diversité moléculaire des souches VIH-1 du groupe O et prise en charge thérapeutique au Cameroun Contexte I P O N M Les VIH (Virus de l Immunodéficience Humaine) Virus d origine simienne

Plus en détail

Les enjeux de la recherche interventionnelle dans les consultations de précarité

Les enjeux de la recherche interventionnelle dans les consultations de précarité Atelier ANRS sur les recherches interventionnelles dans le champ VIH/hépatites Lundi 15 Mardi 16 décembre 2014 FIAP Jean Monnet 30, rue Cabanis 75014 Paris Les enjeux de la recherche interventionnelle

Plus en détail

Mise en place des outils de surveillance et de notification: Harmonisation des indicateurs TB/VIH. Delphine Sculier OMS

Mise en place des outils de surveillance et de notification: Harmonisation des indicateurs TB/VIH. Delphine Sculier OMS Mise en place des outils de surveillance et de notification: Harmonisation des indicateurs TB/VIH Delphine Sculier OMS Atelier conjoint OMS/ONUSIDA pour le passage à échelle des activités de collaboration

Plus en détail

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve)

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Désir d enfant Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt et aux autres contributeurs dont j ai pu utiliser certains

Plus en détail

L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux

L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux Introduction En 2009, nouvelles recommandations de l OMS pour la prophylaxie de

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

1- TRITHÉRAPIE ANTIRÉTROVIRALE DE L ADULTE

1- TRITHÉRAPIE ANTIRÉTROVIRALE DE L ADULTE 1- TRITHÉRAPIE ANTIRÉTROVIRALE DE L ADULTE 1-1- Indications : 1-1-1- Au cours de la primo-infection Le traitement de la primo-infection est discuté car il doit être initié dès les premiers jours ou les

Plus en détail

PAC GETUG PROTOCOLE GETUG 15/0403

PAC GETUG PROTOCOLE GETUG 15/0403 PAC GETUG PROTOCOLE GETUG 15/0403 N EudraCT 2004-001984-22 Essai randomisé de phase III comparant l association traitement hormonal + docétaxel au traitement hormonal seul dans les cancers de la prostate

Plus en détail

Intérêt de la détection des variants résistants minoritaires. Stéphanie Raymond INSERM UMR1043 Et Laboratoire de Virologie CHU de Toulouse

Intérêt de la détection des variants résistants minoritaires. Stéphanie Raymond INSERM UMR1043 Et Laboratoire de Virologie CHU de Toulouse Intérêt de la détection des variants résistants minoritaires Stéphanie Raymond INSERM UMR1043 Et Laboratoire de Virologie CHU de Toulouse Conflits d intérêt Honoraires de conférencier : ViiV Participation

Plus en détail

Nutrition - dénutrition du concept à l assiette

Nutrition - dénutrition du concept à l assiette 2 ème Journée Universitaire de Médecine d Auvergne Générale Nutrition - dénutrition du concept à l assiette Dr Gilles Tanguy chargé d enseignement Dénutrition protéino-énergétique de la PA Les concepts

Plus en détail

PREVAC B: stratégies de prévention de l hépatite B en soins primaires

PREVAC B: stratégies de prévention de l hépatite B en soins primaires PREVAC B: stratégies de prévention de l hépatite B en soins primaires AUBERT Jean-Pierre, DI PUMPO Alexandrine, GERVAIS Anne, SANTANA Pascale, MAJERHOLC Catherine, MARCELLIN Patrick. JNI, Marseille, 5

Plus en détail

Hôtel des Almadies-Dakar 4-5 Juin Journées Scientifiques du Site ANRS-SENEGAL. Equipes

Hôtel des Almadies-Dakar 4-5 Juin Journées Scientifiques du Site ANRS-SENEGAL. Equipes Evaluation et Accompagnement de la Prise en Charge du VIH au Sénégal : problématiques spécifiques de la décentralisation et du vieillissement des patients Site ANRS-SENEGAL 4-5 Juin 2014 Equipes Contexte

Plus en détail

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 3 ème Année de Médecine Session de juillet 2014 Question 1 (1 point) : Toute suspicion de brucellose doit être signalée au laboratoire réalisant

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Tunis, le

CAS CLINIQUE. Tunis, le CAS CLINIQUE Tunis, le 9. 1. 2013 Mr M. T âgé de 26 ans Pas d antécédents pathologiques notables Rapports sexuels non protégés avec des partenaires multiples Usager de drogue par voie intraveineuse Consulte

Plus en détail

Université de Lyon Laboratoire de Virologie et Pathologie Humaine Hospices Civils de Lyon. FluMeD. Protocole d'étude 02 février 2012

Université de Lyon Laboratoire de Virologie et Pathologie Humaine Hospices Civils de Lyon. FluMeD. Protocole d'étude 02 février 2012 Université de Lyon Laboratoire de Virologie et Pathologie Humaine Hospices Civils de Lyon FluMeD Validation de l effet antiviral du Midodrine identifié par l analyse de la signature transcriptomique cellulaire

Plus en détail

AJA et Cancer, le projet lillois: EQUIP AJA

AJA et Cancer, le projet lillois: EQUIP AJA AJA et Cancer, le projet lillois: EQUIP AJA Réunion INCA 04/04/2014 Dr Hélène Sudour- Bonnange pour EQUIP AJA Rappel : notre projet Création d une équipe ressource mobile médicopsycho-socio-éducative pour

Plus en détail

Etude APROVIR: Résumé du protocole

Etude APROVIR: Résumé du protocole AntiPROtéases COhorte Résumé Objectif principal Etudier l'évolution clinique et biologique des patients infectés par le VIH débutant un traitement avec antiprotéase dans le contexte de la pratique actuelle

Plus en détail

Coopération infirmier médecin dans le suivi des patients vivant avec le VIH

Coopération infirmier médecin dans le suivi des patients vivant avec le VIH Coopération infirmier médecin dans le suivi des patients vivant avec le VIH Une nouvelle perspective dans le parcours de soins? FOUQUET MA, CHAUSSADE H, CLEMENT A, BARON D, ALBERT D, BERNARD L, GRAS G

Plus en détail

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Dr V Langlois-Gey, MDPH 87 Dr L. Moreau, Conseil Général 87 11 ème journée ALOIS «Alzheimer et

Plus en détail

OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE OBSERVANCE DU TRAITEMENT HORMONAL DANS LE CANCER DU SEIN CHEZ LA PERSONNE ÂGEE 1 Elianne DUBOIS IDE CENTRE G F LECLERC DIJON SOFOG TOULOUSE 9 octobre 2015 LA PERSONNE ÂGÉE En France, la population âgée

Plus en détail

Diagnostic Virologique du VIH

Diagnostic Virologique du VIH Diagnostic Virologique du VIH Pr S. Fafi-Kremer Institut de Virologie, CHU de Strasbourg Séminaire de Formation Jeudi 14 Novembre 2013 1 Objectifs Comprendre la cinétique des marqueurs de l infection par

Plus en détail

Etude NONUKE ANRS 108

Etude NONUKE ANRS 108 Etude NONUKE ANRS 108 Etude randomisée, comparative évaluant l impact de l interruption des analogues nucléosidiques chez des patients infectés par le VIH et présentant un syndrome de lipoatrophie sous

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes

Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes Les recommandations 1995 : premières recommandations pour AES professionnel Avril 1998 : étendues aux expositions non professionnelles

Plus en détail

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala Postgraduate Training in Reproductive Health Research Faculty of

Plus en détail

LA VACCINATION CONTRE L HEPATITE B D. Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Vaccination anti-vhb obligatoire : personnes concernées es 4 Les personnels EXPOSES

Plus en détail

FICHE DE SUIVI DES VISITES CLINIQUES: ADULTES VIH+

FICHE DE SUIVI DES VISITES CLINIQUES: ADULTES VIH+ FICHE DE SUIVI DES VISITES CLINIQUES: ADULTES VIH+ SECTION INFIRMIÈRE SIGNES VITAUX Temp TA. en Celsius Farenheit GROSSESSE Inconnu Date des dernières règles Pouls Poids FR en cm de HG ÉTAT DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Raffaella Votino Service gynécologie et andrologie Plan : Définition Types de THS Débat dernières années Balance risques bénéfices THS et ostéoporose

Plus en détail

Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011

Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011 Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011 Dr Rafenoharisoa Marie Brigitte Direction de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique Stagiaire FETP - OI

Plus en détail

Cohorte VIH-VHB Traitement antirétroviral et coinfection VIH et VHB : mise en place d'une cohorte en Afrique de l'ouest

Cohorte VIH-VHB Traitement antirétroviral et coinfection VIH et VHB : mise en place d'une cohorte en Afrique de l'ouest Cohorte VIH-VHB Traitement antirétroviral et coinfection VIH et VHB : mise en place d'une cohorte en Afrique de l'ouest M Seydi, P Coffie J M Tine, G Wandeler, C Touré Kane A, Jaquet, A Patassi, A Minga,

Plus en détail

Conséquences de l aide informelle sur la santé physique et mentale des aidants. XVIII ème journée de gériatrie Mardi 24/03/2015

Conséquences de l aide informelle sur la santé physique et mentale des aidants. XVIII ème journée de gériatrie Mardi 24/03/2015 Conséquences de l aide informelle sur la santé physique et mentale des aidants. XVIII ème journée de gériatrie Mardi 24/03/2015 Dr Florence Potier L aidant, un patient dans l ombre? Sommaire 1. Contexte

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

Bilan des greffes dérogatoires virales

Bilan des greffes dérogatoires virales Bilan des greffes virales Le décret de sécurité sanitaire n 97-928 du 9 octob re 1997 précisé par un arrêté ministériel permettait à titre exceptionnel, dans des situations de mise en jeu du risque vital

Plus en détail

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend :

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend : LA PROTECTION SOCIALE A DAKAR : QUELLES POSSIBILITES DE PRISE EN CHARGE DES COUTS LIES AU VIH/SIDA? Gabrièle Laborde-Balen *, Bernard Taverne * * IRD, UR 36 «Prise en charge du sida en Afrique», BP 1386,

Plus en détail

Accident exposant au sang et liquides biologiques: un sujet à forte actualité

Accident exposant au sang et liquides biologiques: un sujet à forte actualité Accident exposant au sang et liquides biologiques: un sujet à forte actualité G.KIERZEK/F.DUMAS Service des Urgences Médico Chirurgicales (Pr Pourriat) Hôtel Dieu AP HP Définition? Prise en charge des

Plus en détail

GESTION VIROLOGIQUE DE L ECHEC. Dr Catherine TAMALET Fédération de Microbiologie Hospitalière Hôpital de la Timone URMITE CNRS-IRD UMR 6236 Marseille

GESTION VIROLOGIQUE DE L ECHEC. Dr Catherine TAMALET Fédération de Microbiologie Hospitalière Hôpital de la Timone URMITE CNRS-IRD UMR 6236 Marseille GESTION VIROLOGIQUE DE L ECHEC Dr Catherine TAMALET Fédération de Microbiologie Hospitalière Hôpital de la Timone URMITE CNRS-IRD UMR 6236 Marseille Echec : Définitions Recommandations Françaises(1 ) Non

Plus en détail

Expérience dans un centre de traitement dans l Extrême-Nord Cameroun

Expérience dans un centre de traitement dans l Extrême-Nord Cameroun Accès au suivi virologique pour les patients vivant avec le VIH sous traitement en zone décentralisée d Afrique sub-saharienne: Apport de la méthode DBS Expérience dans un centre de traitement dans l Extrême-Nord

Plus en détail

Dépistage de l infection par le VIH en médecine générale Multiplier les propositions de test et privilégier l entretien orienté

Dépistage de l infection par le VIH en médecine générale Multiplier les propositions de test et privilégier l entretien orienté Dépistage de l infection par le VIH en médecine générale Multiplier les propositions de test et privilégier l entretien orienté Henri Partouche et Vincent Renard. CNGE Contexte épidémique : nécessité d

Plus en détail

Priorisation et promotion d essais par l EMRC

Priorisation et promotion d essais par l EMRC par l EMRC Pr Claude Linassier Journée du Réseau Matinée de l EMRC : la recherche clinique en réseau Château royal de Blois 5 décembre 2013 Les missions de l EMRC Répondre aux besoins des investigateurs

Plus en détail

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Hépatites virales Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Journées de Biologie Clinique Necker Institut Pasteur 2010 Mercredi 20 janvier 20 Difficultés

Plus en détail

RESUME DU PROTOCOLE. Etude SENOTHERMES

RESUME DU PROTOCOLE. Etude SENOTHERMES RESUME DU PROTOCOLE Recherche biomédicale «Hors produit de santé» Etude SENOTHERMES VERSION 1.0 du 21/08/2013 Titre Acronyme de l étude N d enregistrement ANSM Promoteur Investigateur coordonnateur Comité

Plus en détail

décompensation cardiaque

décompensation cardiaque Les actualités dans la décompensation cardiaque Etude SHIFT Etude EMPHASIS HF Etude ASCEND HF Etude chocolat Systolic Heart failure treatment with the I f inhibitor ivabradine Trial SHIFT: contexte Une

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate?

Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate? Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate? H. QUINTENS Institut A TZANCK Saint Laurent du Var 25 Mars 2014 Classification TNM Score de GLEASON L'antigène prostatique spécifique L'antigène prostatique

Plus en détail

SCHEMAS DE TRAITEMENT PAR LES ARV AU BURUNDI

SCHEMAS DE TRAITEMENT PAR LES ARV AU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI CONSEIL NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA SCHEMAS DE TRAITEMENT PAR LES ARV AU BURUNDI Octobre 2010 Centre National

Plus en détail

Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage

Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage ACTUALITÉS THERAPEUTIQUES Samedi 3 décembre 2011 Dr. Briend-Godet Valérie Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage Épidémiologie! Augmentation permanente des voyages sous les tropiques

Plus en détail

DYNAMIQUE DE LA QUASIESPECE DE VARIANTS ADN VIH-1 RESISTANTS CHEZ DES PATIENTS SOUS TRAITEMENT EFFICACE ETUDE EN SEQUENCAGE A HAUT DEBIT

DYNAMIQUE DE LA QUASIESPECE DE VARIANTS ADN VIH-1 RESISTANTS CHEZ DES PATIENTS SOUS TRAITEMENT EFFICACE ETUDE EN SEQUENCAGE A HAUT DEBIT Séminaires Jeudi 24 septembre 2015 DYNAMIQUE DE LA QUASIESPECE DE VARIANTS ADN VIH-1 RESISTANTS CHEZ DES PATIENTS SOUS TRAITEMENT EFFICACE ETUDE EN SEQUENCAGE A HAUT DEBIT Dr Pierre Gantner EA 7327: Infec-on

Plus en détail

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Service de Virologie, Hôpitaux Universitaires Paris-Sud Faculté

Plus en détail

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009 Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP par le Dr Jean-Louis DUJARDIN FMC La Châtre Mardi 06 octobre 2009 Programme de dépistage du Cancer Colo Rectal (CCR) CREDEP La Châtre

Plus en détail

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana ----------------------- MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA DOSSIER MEDICAL (Femme Enceinte) Code d identification

Plus en détail

La démarche qualité. La spirométrie dans le diagnostic de la BPCO en médecine générale : où en sommes-nous?

La démarche qualité. La spirométrie dans le diagnostic de la BPCO en médecine générale : où en sommes-nous? La spirométrie dans le diagnostic de la BPCO en médecine générale : où en sommes-nous? La démarche qualité Dr Christophe Pinet Polyclinique les Fleurs Ollioules Le constat La BPCO est une maladie grave,

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Le bilan psychologique en situation transculturelle CONTRIBUTION À UNE AMÉLIORATION DES PRATIQUES

Le bilan psychologique en situation transculturelle CONTRIBUTION À UNE AMÉLIORATION DES PRATIQUES Le bilan psychologique en situation transculturelle CONTRIBUTION À UNE AMÉLIORATION DES PRATIQUES Introduction Le bilan psychologique Importance des mouvements migratoires Les tests ont tous été créés

Plus en détail

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Esther, la solidarité en mouvement histoire d une dynamique partagée Des partenaires au développement de référence D une Initiative française...

Plus en détail

Les systèmes de surveillance de la grippe en France. URM S 707 - Inserm UPMC www.sentiweb.fr

Les systèmes de surveillance de la grippe en France. URM S 707 - Inserm UPMC www.sentiweb.fr Les systèmes de surveillance de la grippe en France URM S 707 - Inserm UPMC www.sentiweb.fr Sommaire Pourquoi surveiller la grippe Les systèmes existants Un travail en commun Morbi-mortalité 10 000 années

Plus en détail

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement Regards croisés sur la bientraitance Auto-évaluation établissement Octobre 2012 Haute Autorité de Santé 2012 Une étude bientraitance est déployée au sein de votre établissement. Cette dernière est organisée

Plus en détail

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal Dr Judicaël Tine Objectif CI ANRS 12331 MOBSEN Réaliser un état des lieux des conditions actuelles

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT JE PRESCRIS DE LA VITAMINE D AUX PERSONNES AGEES

POURQUOI ET COMMENT JE PRESCRIS DE LA VITAMINE D AUX PERSONNES AGEES POURQUOI ET COMMENT JE PRESCRIS DE LA VITAMINE D AUX PERSONNES AGEES Dr JM BRISSEAU Service de Médecine Aigue Gériatrique Pôle de Gérontologie Clinique Médecin Consultant en Médecine Interne CHU de NANTES

Plus en détail

2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte

2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION MÈRE-ENFANT 2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte 2-1-1- Objectif du traitement L objectif du traitement antirétroviral est l obtention d

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

Virologie en Pédiatrie

Virologie en Pédiatrie Virologie en Pédiatrie Pr Coumba Touré Kane ANRS-SENEGAL Introduc3on 3,4 millions d enfants en 2010 (OMS 2011) 90% de ces enfants en Afrique sub- saharienne 260 000 enfants infectés en 2012 Baisse de 52

Plus en détail

Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet

Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet Asthme du nourrisson ou siffleur récurrent : un syndrome Phénotypes sont essentiels

Plus en détail

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire 1) Pour accéder aux options de sauvegarde et d envoi du questionnaire, veuillez cliquer sur le bouton représenté ci-après, situé en dernière

Plus en détail