Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement"

Transcription

1 Claude Belleil Université de Nantes Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement 1 Introduction Le diagramme de déploiement spécifie un ensemble de constructions qui peuvent être utilisées pour définir une architecture d exécution. Celle-ci représente l affectation de briques logicielles sur des nœuds. Les nœuds sont reliés entre eux par des chemins de communication créant ainsi un réseau d un niveau de complexité variable selon les applications déployées. Les nœuds sont définis avec d éventuelles imbrications et représentent soit des éléments matériels, soit des environnements d exécution logiciels. Les artéfacts représentent des élément physiques qui résultent du processus de développement. Le diagramme de déploiement fournit un modèle qui est considéré comme suffisant dans la majorité des applications modernes. Là où des modèles plus élaborés sont requis, le diagramme peut être étendu au travers de profiles ou de méta-modèles spécifiques à certains environnements matériels ou logiciels. 2 Eléments Le diagramme de déploiement se construit à partir de deux concepts de base : les éléments et les relations entre éléments. Les éléments : 1. artefacts 2. nœuds 3. sortes de nœuds et artefacts a. supports d exécution b. environnement d exécution c. cible de déploiement d. artefact déployé Les relations entre éléments : 1. Manifestation 2. Chemin de communication 3. Spécification de déploiement Les caractéristiques des ressources matérielles physiques et des supports de communication peuvent être précisées par stéréotype. 2.1 Artefact Un artefact (artifact) est la spécification d une partie d information physique utilisée ou produite lors du 1

2 processus de développement d un logiciel. Il représente par exemple des fichiers de modélisation, des fichiers sources, des scripts, etc C est un classificateur. Il peut avoir des instances qui sont déployées sur un nœud particulier. Il ne faut pas confondre les nœuds présents dans les diagrammes d activités et les nœud présents dans les diagrammes de déploiement Un artefact défini par l utilisateur est un élément concret du monde physique. Il peut avoir des associations de composition avec d autres artefacts qu il contient. Il peut également avoir des attributs, des associations navigables et des opérations. Les stéréotypes suivants peuvent être appliqués aux artifacts: < script >, < document >, < executable >, < file >, < library >, < source >. Voici quelques artéfacts communs : Fichiers exécutables du type.exe ou.jar Fichiers de bibliothèque comme les fichiers.dll Fichiers sources, par exemple :.java ou.cpp Fichiers de configuration utilisés par le système comme les fichiers.xml,.proprerties Un artefact se représente en général par un rectangle avec le stéréotype <<artifact>> et l icône document en haut à droire. Figure 1: Représentation d'un artefact 2.2 Nœud «Artefact 1» Règles de cohérence extraites du document de l OMG «UML2SuperStructure 2» Un artefact est une sous-classe de la méta-classe Classifier et de ce fait doit respecter les règles dérivées du méta-modèle. Un artifact doit être la manifestation d un et un seul élément empaquetable.[règle dérivée du méta-modèle] Un artifact déployé doit s exécuter sur au moins une instance de nœud (possiblement plusieurs). [Nouvelle règle] Un nœud est une ressource d exécution sur laquelle des artefacts peuvent être déployés en vue d être exécutés. Les nœuds peuvent être interconnectés via des chemins de communication (communication path en anglais). C est une ressource matérielle ou logicielle qui assure l hébergement de logiciels ou de fichiers associés. Un nœud logiciel peut être vu comme un contexte applicatif. En général, il ne fit pas partie du logiciel en développement. C est souvent un environnement tiers qui offre des service au logiciel développé. 1 Les paragraphes avec ce style (Courier New 8) sont des traductions d extraits du document officiel de définition du langage UML 2 dont vous trouverez la référence web ci-dessous. 2 2

3 Figure 2: Un noeud et une de ses instances Figure 3: L'artefact Mon Programme.jar déployé sur un noeud PC de bureau Lorsque l on veut montrer la capacité d un nœud à supporter un composant, il est conseillé de le faire en faisant figurer le mot clé < deploy > sur une relation de dépendance entre le composant et le nœud. Il est aussi possible de le faire en imbriquant les symboles des composants dans le symbole du nœud. Figure 4: Autre manière de représenter le déploiement On peut noter la liste des artefacts dans un noeud. Cela permet de synthétiser de façon claire le comportement du système. Cependant, la liste ne donne pas les relations de dépendance entre les différents artefacts. Pour cela, une autre représentation est possible, à l aide d une relation de dépendance. Figure 5: Noeud avec liste des artefacts 3

4 Figure 6: Noeud avec des artefacts et leur relation de dépendance 2.3 Nœuds et instances de nœuds Un diagramme inclut parfois deux nœuds du même type. On peut alors passer de la représentation «nœud» à la représentation «instance de nœud». Il s agit comme c est souvent le cas avec les diagrammes UML, de choisir la bonne granularité de représentation, c'est-à-dire celle qui clarifiera la représentation pour le client ou le donneur d ordre. Figure 7: Une instance svr1 de Serveur Sun Blade La figure suivante montre comment modéliser deux nœuds de même type pour représenter un système d équilibrage de charge. " "#$%&! Figure 8: Exemple de deux instances de noeuds de même type «Noeud» Un nœud est une sous-classe de la méta-classe «Class», donc elle doit respecter les règles (voir les règles de cohérence des composants du diagramme de classes) La structure interne d un nœud, si elle est définie, ne peut contenir que 4

5 d autres nœuds. [p.196]. Lorsque des artefacts sont représentés dans les nœuds, c est pour indiquer une relation de déploiement. Les nœuds ne peuvent être associés que par deux types d associations, des associations de composition d une part (dans lesquelles toutes les parties sont des nœuds), et des chemins de communication d autre part. 2.4 Sortes de nœuds et artefacts Support d exécution Un support d exécution (device) est une sorte de nœud qui décrit une ressource physique de calcul sur laquelle des artefacts peuvent être déployés. ' (!"" % Figure 9: Exemple de supports d'exécution Environnement d exécution Un environnement d exécution (execution environment) est une sorte de nœud qui décrit un environnement d exécution pour un type spécifique de composant. De manière générale, un environnement d exécution est soit contenu par un autre environnement d exécution soit par un support d exécution. Un environnement d exécution est noté comme un nœud auquel on associe le mot clé <ExecutionEnvironment >. Les environnements d exécution n existent pas seuls, ils s exécutent sur du matériel. Par exemple, un système d exploitation a besoin d une machine pour fonctionner. On montre cette relation particulière par un emboîtement. "" Figure 10: Imbrication d'un environnement d'exécution «Environnement d exécution» Un environnement d exécution étant une sorte de nœud, un environnement d exécution doit respecter les règles énoncées dans les règles de cohérence «Noeud». 5

6 Un environnement d exécution ne peut pas contenir de support d exécution. [Nouvelle règle] Cible de déploiement Une cible de déploiement est la spécification d un endroit où il est possible de déployer des artefacts. Il existe trois types de cibles de déploiement, les nœuds, les spécifications d instances (si celle-ci est l instance d un nœud), les possessions (composite structure diagram 3 ), Les spécifications d instances peuvent jouer le rôle de cible de déploiement afin de pouvoir spécifier des déploiements au niveau instance. Les possessions peuvent jouer le rôle d une cible de déploiement. «Cible de déploiement» Une spécification d instance ne peut jouer le rôle d une cible de déploiement que si c est une spécification d instance d un nœud et si elle fonctionne comme une partie dans la structure interne du nœud englobant. [p.194] Une possession ne peut être une cible de déploiement que si elle a pour type un nœud et si elle fonctionne comme une partie dans la structure interne du nœud englobant. [p.197] Artefact déployé Un artefact déployé (deployed artifact ) est un artefact ou une instance d artefact qui a été deployé sur une cible de déploiement. 3 Relations «Artefact déployé» Une spécification d instance ne peut être un artefact déployé que si c est une spécification d instance d un artefact. [p.194] 3.1 Manifestation Une manifestation (manifestation) est une relation qui montre qu un élément du modèle est incorporé dans un artefact (qui est la spécification d un élément physique). Une relation de manifestation est une spécialisation d une dépendance d abstraction. Lorsque l on veut lier un artefact à l élément empaquetable qu il manifeste, il faut faire figurer explicitement le lien de dépendance de l artifact avec le mot clé < manifest > En UML, si un artefact est la représentation physique d un composant, il constitue la manifestation de ce composant. La relation se représente par une flèche de dépendance allant de l artefact au 3 voir le polycopié sur le diagramme de structure composite 6

7 composant avec le stéréotype <<manifest>>. Les artefacts pouvant être affectés à des nœuds, la relation de dépendance <<manifest>> fournit le chainon manquant dans la modélisation de l association entre les composants logiciels et le matériel.!! Figure 11: Exemple de manifestation entre un artefact et un composant. «manifestation» Une dépendance de manifestation doit avoir comme source un artefact et un élément empaquetable comme cible. [Règle dérivée du méta modèle].un artefact peut être la manifestation de plusieurs éléments empaquetables. Une manifestation est une spécialisation d une dépendance d abstraction et doit donc en respecter les règles Chemin de communication Un chemin de communication (Communication Path) est une association entre deux nœuds au travers de laquelle les nœuds peuvent communiquer par l échange de messages et de signaux. Pour effectuer son travail, un nœud peut avoir besoin de communiquer avec d autres nœuds. Les chemins de communication servent à spécifier ces relations. Un chemin de communication est représenté par une ligne pleine connectant deux nœuds. Le type de communication est indiqué par un stéréotype sur le chemin. )*+ Figure 12: Un PC de bureau et un serveur communiquant par TCP/IP On peut aussi faire figurer des chemins de communication entre des nœuds d environnement d exécution. On obtient ainsi des représentations plus précises qu avec des liens entre nœuds. "" "#,-+ "" $% Figure 13: Deux environnements d'exécution communiquant par RMI 5 4 Voir le polycopié «Classes» 5 RMI (Remote Method Invocation) est une API Java permettant de manipuler des objets distants de manière 7

8 «chemin de communication» Un chemin de communication est une sous-classe de la méta-classe Association et de ce fait, il doit respecter les règles de cohérence de cette méta classe Les fins d associations d un chemin de communication sont typés exclusivement par des nœuds. [p.186] Les fins d associations d un chemin de communication doivent avoir leur méta-attributs aggregation à la valeur none. [Nouvelle règle][règle sur le méta modèle] Un chemin de communication ne peut relier que deux nœuds, ou les environnements d exécution de deux nœuds. C est une sorte d association binaire. [p.186] 3.3 Spécification de déploiement Une spécification de déploiement (deployment specification) spécifie un ensemble de propriétés qui déterminent les paramètres d exécution d un artefact (représentant un composant) déployé sur un nœud. Une spécification de déploiement est notée avec le mot clé <deployment spec>. C est l allocation d un artefact ou d une instance d artefact sur une cible de déploiement. Il est possible de décrire un déploiement au niveau type et au niveau instance. Il est possible de décrire les propriétés qui paramètrent le déploiement et donc l exécution d un ou plusieurs artefacts. En général, l installation d un logiciel ne se réduit pas à la copie d un fichier sur une machine. Il est également nécessaire de spécifier un ensemble de paramètres de configuration qui seront utilisés au moment de l exécution. Une spécification de déploiement est un artefact spécial décrivant le déploiement d un autre artefact sur un nœud. Les spécifications de déploiement sont représentées par un rectangle avec <<deployment spec>>. le stétéotype " &. ' Figure 14: Spécification de déploiement associée à un déploiement «Spécification de déploiement» La cible de déploiement d une spécification de déploiement doit être un environnement d exécution. [p.190] Les éléments qui jouent le méta-rôle «deployedelements» d une cible de déploiement qui sont impliqués dans une relation de déploiement associée à transparente pour l'utilisateur, c'est-à-dire de la même façon que si l'objet était sur la machine virtuelle (JVM) de la machine locale. 8

9 une spécification de déploiement doivent être de type composants. [p.190] Cela signifie que lorsqu un artefact est déployé en utilisant une spécification de déploiement, si cet artefact est la manifestation d éléments, ces éléments doivent être des composants 6. 4 Le diagramme de déploiement Les diagrammes de déploiement (deployment diagrams) servent à définir l architecture d éxécution d un système. Cette architecture est représentée par l affectation d artefacts logiciels à des nœuds. Les nœuds sont connectés via des chemins de communication pour créer des systèmes en réseau. Les nœuds sont définis de manière encapsulée et représentent des cibles matérielles ou des environnements d exécution logiciels. Les artefacts représentent des morceaux d information résultants d un processus de développement logiciel. )*+! '/ "" "# (,-+ "" $% (% ) Figure 15: Exemple de diagramme de déploiement «Le Diagramme de Déploiement 7» 6 Voir le polycopié «Composants» 7 Les paragraphes avec ce style (Courier New 8) sont des traductions d extraits du document officiel de définition du langage UML 2 dont vous trouverez la référence web ci-dessous. 9

10 Règles de cohérence extraites du document de l OMG «UML2SuperStructure 8» Les nœuds graphiques qui peuvent apparaître dans un diagramme de déploiements sont : [p ] 9 des artefact ; des nœuds ; des spécifications de déploiements (avec éventuellement des propriétés et leurs valeurs). Les chemins graphiques qui peuvent apparaître dans un diagramme de déploiement sont : [p ] des relations d association ; des relations de dépendance ; des relations de généralisation ; des relations de déploiement ; des relations de manifestation. 5 Conclusion Un diagramme de déploiement décrit la disposition physique des ressources matérielles qui composent le système et montre la répartition des composants sur ces matériels. Chaque ressource étant matérialisée par un nœud, le diagramme de déploiement précise comment les composants sont répartis sur les nœuds et quelles sont les connexions entre les composants ou les nœuds. Ils sont utiles à toutes les phases d un processus de conception. Ils représentent l organisation physique du système à déployer. Mais plus souvent encore, ils constituent la photographie de l organisation existante, c'est-à-dire l ensemble des contraintes matérielles dans lesquelles il faudra insérer le futur développement. Il doit contenir les détails du système qui sont importants pour la communication avec le client ou l équipe de développement. Si une fonctionnalité du système n est pas déterminante, il est inutile de la faire figurer. Elle risque d encombrer le diagramme et de détourner l attention des éléments véritablement important Numéro de la page dans le document «UML2SuperStructure» 10

11 Index du texte : 1 Introduction Eléments Artefact Nœud Nœuds et instances de nœuds Sortes de nœuds et artefacts Support d exécution Environnement d exécution Cible de déploiement Artefact déployé Relations Manifestation Chemin de communication Spécification de déploiement Le diagramme de déploiement Conclusion Index des figures Figure 1: Représentation d'un artefact... 2 Figure 2: Un noeud et une de ses instances... 3 Figure 3: L'artefact Mon Programme.jar déployé sur un noeud PC de bureau... 3 Figure 4: Autre manière de représenter le déploiement... 3 Figure 5: Noeud avec liste des artefacts... 3 Figure 6: Noeud avec des artefacts et leur relation de dépendance... 4 Figure 7: Une instance svr1 de Serveur Sun Blade... 4 Figure 8: Exemple de deux instances de noeuds de même type... 4 Figure 9: Exemple de supports d'exécution... 5 Figure 10: Imbrication d'un environnement d'exécution... 5 Figure 11: Exemple de manifestation entre un artefact et un composant... 7 Figure 12: Un PC de bureau et un serveur communiquant par TCP/IP... 7 Figure 13: Deux environnements d'exécution communiquant par RMI... 7 Figure 14: Spécification de déploiement associée à un déploiement... 8 Figure 15: Exemple de diagramme de déploiement

(Document de 14 pages) Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le. Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah

(Document de 14 pages) Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le. Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah Master Informatique 2ème Année SAR Année 2007-2008 RAPPORT FINAL Livrable # 3 (Document de 14 pages) Participants Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le Encadrants Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah UFR 922 - Informatique

Plus en détail

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation MEGA System Oriented IT Architecture Guide d utilisation MEGA 2009 SP5 R7 2ème édition (août 2012) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne

Plus en détail

Gestion des immeubles

Gestion des immeubles RAPPORT DE CONCEPTION Gestion des immeubles BOUSSRHAN YOUSSEF & BENZITI WALID Email : Youssefboussrhan@gmail.com GSM : 0678510690, 0611347597 ISTA NTIC SYBA CRJJ GROUPE B Annexe : Figure 1: Diagramme de

Plus en détail

Programmation RMI Ph. Truillet

Programmation RMI Ph. Truillet http://www.irit.fr/~philippe.truillet Ph. Truillet Octobre 2015 v. 1.7 0. déroulement du TP RMI (Remote Method Invocation) est une technologie développée et fournie par Sun à partir du JDK 1.1 pour permettre

Plus en détail

arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr

arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr 4 arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr Auteur du document : Esri France Version de la documentation : 1.3.0.1 Date de dernière mise à jour : 15/10/2015 Sommaire

Plus en détail

Informatique Répartie

Informatique Répartie INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur 1/36 Informatique Répartie Architectures Client-Serveur Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur

Plus en détail

A-TEAM. ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C. Site Web: http://mooproject.neocities.org

A-TEAM. ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C. Site Web: http://mooproject.neocities.org A-TEAM ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C Site Web: http://mooproject.neocities.org 1 SOMMAIRE : I. Planning des phases 4 1-Lancement..5 2-Elaboration. 5 3-Construction 5 4-Transition.6

Plus en détail

Synchronisation avancée. sur configuration centralisée

Synchronisation avancée. sur configuration centralisée Synchronisation avancée sur configuration centralisée 1 PRINCIPES Lorsque plusieurs sites distants sont équipés de centrales Synchronic raccordées à un réseau, il est possible de centraliser les configurations

Plus en détail

Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu.

Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu. NOTE DE SYNTHESE : Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu. Page 1 sur 21 Sommaire Présentation de l entreprise :... 3 Son histoire:... 3 Infrastructure technique

Plus en détail

arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr

arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr 4 arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr Auteur du document : Esri France Version de la documentation : 1.0.0.0 Date de dernière mise à jour : 02/12/2013 Sommaire

Plus en détail

Projet de Modélisation Orientée Objet & Bases de Données. Soins et remboursement

Projet de Modélisation Orientée Objet & Bases de Données. Soins et remboursement Projet de Modélisation Orientée Objet & Bases de Données 2015-2016 L3 Informatique Soins et remboursement Marinette Savonnet Éric Leclercq Joël Savelli Département IEM http://depinfo.u-bourgogne.fr http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr

Plus en détail

Chapitre 11. Conception de logiciels Intranet : patrons et canevas NSY 102. Synthèse 1. SINGLETON 3 1.1. DEFINITION 3 1.2. REFERENCES DANS LE COURS 3

Chapitre 11. Conception de logiciels Intranet : patrons et canevas NSY 102. Synthèse 1. SINGLETON 3 1.1. DEFINITION 3 1.2. REFERENCES DANS LE COURS 3 NSY102-Chapitre-11_Synthese.doc 1/12 06/01/2014 21:48:04 Chapitre 11 Synthèse 1. SINGLETON 3 1.1. DEFINITION 3 1.2. REFERENCES DANS LE COURS 3 2. OBSERVER/OBSERVABLE 3 2.1. DEFINITION 3 2.2. REFERENCES

Plus en détail

Architecture client - serveur

Architecture client - serveur Le modèle client-serveur De nombreuses applications fonctionnent selon un environnement client-serveur, cela signifie que des machines clientes contactent un serveur, une machine généralement très puissante

Plus en détail

Guide de mise en service - CTI et API KEYYO

Guide de mise en service - CTI et API KEYYO Keyyo Operation & Support www http://www.keyyo.fr/fr/support/expert.php version 1.0 Guide de mise en service - CTI et API KEYYO Préambule : Ce document a pour but de guider le partenaire dans la configuration

Plus en détail

Notes de version du logiciel add-on Sun Management Center 3.6 version 5

Notes de version du logiciel add-on Sun Management Center 3.6 version 5 Notes de version du logiciel add-on Sun Management Center 3.6 version 5 Pour les systèmes Sun Fire, Sun Blade, Netra et Sun Ultra Sun Microsystems, Inc. www.sun.com Référence : 820-0127-10 Octobre 2006,

Plus en détail

Guide d apprentissage de Transmodel : Description du Réseau

Guide d apprentissage de Transmodel : Description du Réseau Description du Réseau Transmodel V.5. Guide d apprentissage de Transmodel : Description du Réseau Le modèle de données dédié à la Description du Réseau fait partie du Modèle des Données de Référence pour

Plus en détail

SysML : les diagrammes

SysML : les diagrammes SysML : les diagrammes DIDIER FGNON, STÉPHNE GSTON [1] L outil SysML est un langage constitué de nombreux diagrammes. Nous vous proposons une ressource sous la forme de fiches-outils qui trouveront une

Plus en détail

Ref : Résolution problème d'accès aux supports de cours

Ref : Résolution problème d'accès aux supports de cours PLATE FORME e-learning LLMS Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) Ref : Résolution problème d'accès Pôle compétences FOAD SIGAT http://foad.orion.education.fr/ Page 2 SOMMAIRE

Plus en détail

FAQ. 1) Pré-requis : 2) Installation de l environnement de déploiement :

FAQ. 1) Pré-requis : 2) Installation de l environnement de déploiement : Référence Doc. : DT-ENG-014-FR FAQ Produit: NovaScale BLADE Series Objet: Comment déployer des images systèmes sur les lames NovaScale Blade Series avec RDS V2 (Serveur GhostCast Symantec version 11.5)

Plus en détail

Dom, XML, Lecture de fichiers

Dom, XML, Lecture de fichiers Projet de développement web : Développement côté client Chapitre 4 Dom, XML, Lecture de fichiers Page 1 / 11 Table des matières Table des matières Introduction DOM : Document Object Model Structure habituelle

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MAINTENANCE

MANUEL D INSTALLATION ET DE MAINTENANCE PROJET DE SYNTHESE 2007 2008 MANUEL D INSTALLATION ET DE MAINTENANCE SITE WEB D UNE PLATEFORME ARTISTIQUE: ASSOCIATION ART AND PROJECT Document 4 /4 LICENCE PROFESSIONNELLE SIL CM IUT BAYONNE SITE DE MONTAURY

Plus en détail

ALIAS-AD. Définition LES TRAITEMENTS PAR LOTS

ALIAS-AD. Définition LES TRAITEMENTS PAR LOTS ALIAS-AD LES TRAITEMENTS PAR Définition Pour le Navigateur Internet explorer, il faut une version >= V.9 RAPPELS Les applications de gestion comprennent des traitements interactifs. On dénomme ainsi les

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU RESEAU ET D INTERNET COLLEGE CROIX MENÉE - LE CREUSOT

CHARTE D UTILISATION DU RESEAU ET D INTERNET COLLEGE CROIX MENÉE - LE CREUSOT CHARTE D UTILISATION DU RESEAU ET D INTERNET COLLEGE CROIX MENÉE - LE CREUSOT Le réseau du Collège est un lieu de communication et d échanges. Internet est avant tout un réseau d utilisateurs. Loin d être

Plus en détail

Ce réseau local est relié au réseau Internet ; les postes peuvent donc éventuellement accéder à ce réseau mondial.

Ce réseau local est relié au réseau Internet ; les postes peuvent donc éventuellement accéder à ce réseau mondial. Utiliser la salle sous SolSTICE 1 11.. Géénnéérraal littééss.. Votre salle informatique est en réseau, ce qui signifie que toutes les machines sont physiquement reliées entre elles. On parle de réseau

Plus en détail

Windows Communication Foundation (WCF)

Windows Communication Foundation (WCF) Windows Communication Foundation (WCF) Les chapitres du livre Avant-propos Les bases de WCF La création d un service WCF L hébergement d un service WCF La consommation d un service WCF Conclusion Pour

Plus en détail

Synchronisation Visual-Planning & MS Outlook

Synchronisation Visual-Planning & MS Outlook Echangez des informations entre le planning de l entreprise et votre Outlook Synchronisation Visual-Planning & MS Outlook VPsynchro* est un logiciel d échange d information bidirectionnel et sécurisé entre

Plus en détail

Logiciel de gestion d imprimante

Logiciel de gestion d imprimante Cette rubrique aborde notamment les aspects suivants : «Utilisation du logiciel CentreWare», page 3-10 «Utilisation des fonctions de gestion de l imprimante», page 3-12 Utilisation du logiciel CentreWare

Plus en détail

Traitement de données

Traitement de données Traitement de données Mise en uvre des automates TSX37 Nous allons, dans ce document présenter comment mettre en uvre les automates de la famille TSX37 de Télémécanique. On rappelle la structure d un système

Plus en détail

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix)

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) Introduction Pour que plusieurs utilisateurs puissent travailler en même temps sur les mêmes données (clients, dossiers, ) il faut disposer d un réseau Plusieurs architectures

Plus en détail

Un méta-modèle pour l automatisation du déploiement d applications logicielles

Un méta-modèle pour l automatisation du déploiement d applications logicielles Équipe Adèle Un méta-modèle pour l automatisation du déploiement d applications logicielles Noelle.Merle@imag.fr 28/10/2004 Conférence DECOR'04 1 Plan Motivations et contexte Méta-modèle de déploiement

Plus en détail

Oracle Identity Manager 11g R2: Développer le provisionnement des identités

Oracle Identity Manager 11g R2: Développer le provisionnement des identités Oracle University Appelez-nous: +33 15 7602 081 Oracle Identity Manager 11g R2: Développer le provisionnement des identités Durée: 5 Jours Description Le cours commence par des rappels sur les concepts

Plus en détail

Quick Start. Les procédures décrites dans ce document ont été réalisées sous Microsoft Windows XP Professionnel

Quick Start. Les procédures décrites dans ce document ont été réalisées sous Microsoft Windows XP Professionnel Les procédures décrites dans ce document ont été réalisées sous Microsoft Windows XP Professionnel Matériel requis Informatique - PC Pentium IV 2 GHZ. - 512 MO de RAM. - 80 GO de disque dur. - Ecran 17

Plus en détail

Claude Kaiser Machine virtuelle et environnement utilisateur SRI_B CHAPITRE 1

Claude Kaiser Machine virtuelle et environnement utilisateur SRI_B CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 FOURNIR À L'UTILISATEUR UNE MACHINE VIRTUELLE ET UN ENVIRONNEMENT D'EXÉCUTION DE PROGRAMMES Plan ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL ADAPTÉ AU BESOIN DE L'UTILISATEUR Fonctions de l'environnement d'exécution

Plus en détail

Guide Stage d initiation

Guide Stage d initiation Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Direction générale des études technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

Métamodèle Ingénierie Système. Pour S-Miner 6.0 +

Métamodèle Ingénierie Système. Pour S-Miner 6.0 + Métamodèle Ingénierie Système Pour S-Miner 6.0 + 1 Introduction Le métamodèle «Ingénierie Système» (IS) est un métamodèle destiné à S-Miner 6.0+ permettant de produire un environnement intégré destiné

Plus en détail

Les Framework Java DWR. Claude Duvallet 1/13. Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX

Les Framework Java DWR. Claude Duvallet 1/13. Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Les Java DWR Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com http://litis.univ-lehavre.fr/ duvallet/ Claude

Plus en détail

Cours No 10 - Conclusion et perspectives

Cours No 10 - Conclusion et perspectives B. Amann - Cours No 10 - Conclusion et perspectives 1 Slide 1 Cours No 10 - Conclusion et perspectives Gestion de contenus Web La gestion de contenus Web est possible grâce à des technologies complémentaires

Plus en détail

RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG. N o DE PTR : 03-073

RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG. N o DE PTR : 03-073 RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG N o DE PTR : 03-073 Table des matières Table des matières... i 1. Présentation... 1 2. Fonctionnement

Plus en détail

Les Fichiers Autodesk Inventor

Les Fichiers Autodesk Inventor Les Fichiers Autodesk Inventor Pour gérer les composants d un projet, il est essentiel de comprendre comment Autodesk Inventor enregistre les données. Au niveau du fichier, chaque pièce et assemblage sont

Plus en détail

Passer de PowerPoint 2007 à Office 365 pour les entreprises

Passer de PowerPoint 2007 à Office 365 pour les entreprises Passer de PowerPoint 2007 à Office 365 pour les entreprises Découverte L apparence de la version de bureau de Microsoft PowerPoint 2013 a changé par rapport à celle des versions précédentes. Voici une

Plus en détail

Questions liées au cours (barème : 5 points (2,5 + 2,5)

Questions liées au cours (barème : 5 points (2,5 + 2,5) Institut Galilée Année 2011-2012 Administration Système Master Informatique 1 F.I. Informatique 2 eme ` année Master Image et Réseau 1 Partiel d Administration Système 10 mai 2012 9h00 12h00 (durée : 3h00)

Plus en détail

Manuel utilisateur. Pointeuse virtuelle. GET S.A. Antwerpsesteenweg 107 B-2390 Oostmalle www.get.be Member of the Primion Group www.primion.

Manuel utilisateur. Pointeuse virtuelle. GET S.A. Antwerpsesteenweg 107 B-2390 Oostmalle www.get.be Member of the Primion Group www.primion. Manuel utilisateur Pointeuse virtuelle GET S.A. Antwerpsesteenweg 107 B-2390 Oostmalle www.get.be Member of the Primion Group www.primion.de Table des matières Pointeuse virtuelle...3 1. Concernant la

Plus en détail

Manuel d'installation de Joomla 1.6

Manuel d'installation de Joomla 1.6 Manuel d'installation de Joomla 1.6 Ce document vous est proposé par l'afuj Son utilisation est libre, mais sa commercialisation est strictement interdite! AFUJ Association Francophone des Utilisateurs

Plus en détail

Le Client / Serveur. la brique de base. Stéphane Frénot -MID - V.0.2.0 I - C/S 2. Caractéristiques de la communication InterProcessus

Le Client / Serveur. la brique de base. Stéphane Frénot -MID - V.0.2.0 I - C/S 2. Caractéristiques de la communication InterProcessus Le Client / Serveur la brique de base Stéphane Frénot -MID - V.0.2.0 I - C/S 1 Caractéristiques de la communication InterProcessus Primitives : send/receive Synchrone / Asynchrone Destinataire des messages

Plus en détail

Les services web. Module 04 Les Services Web. Campus-Booster ID : 697. www.supinfo.com. Copyright SUPINFO. All rights reserved

Les services web. Module 04 Les Services Web. Campus-Booster ID : 697. www.supinfo.com. Copyright SUPINFO. All rights reserved Les services web Module 04 Les Services Web Campus-Booster ID : 697 www.supinfo.com Copyright SUPINFO. All rights reserved Les services web Objectifs de ce module En suivant ce module vous allez: Comprendre

Plus en détail

Logiciel de gestion d imprimante

Logiciel de gestion d imprimante Cette rubrique aborde notamment les aspects suivants : «Utilisation du logiciel CentreWare», page 3-10 «Utilisation des fonctions de gestion de l imprimante», page 3-12 Utilisation du logiciel CentreWare

Plus en détail

GESTION D UN PARC INFORMATIQUE

GESTION D UN PARC INFORMATIQUE Gestion de parc - page 1/8 - GESTION D UN PARC INFORMATIQUE Contexte : - Une société disposant d un nombre de postes clients assez important. - Le technicien à pour rôle d'assurer la disponibilité technique

Plus en détail

Installation du driver X-WAY

Installation du driver X-WAY Installation du driver X-WAY 1. Généralités Le driver X-WAY(ou driver XIP) permet à une application X-WAY de communiquer avec d autres entités UNI-TE / X-WAY au travers d une connexion TCP/IP. Le driver

Plus en détail

SOFiE howto: Méthode pour installer ou déplacer le profil dans un autre répertoire et/ou disque. V0.5 fr

SOFiE howto: Méthode pour installer ou déplacer le profil dans un autre répertoire et/ou disque. V0.5 fr SOFiE howto: Méthode pour installer ou déplacer le profil dans un autre répertoire et/ou disque. V0.5 fr Table of contents 1. INTRODUCTION... 3 2. CLIENT SOFIE LANCÉ SOUS WINDOWS VIA JAVAWEBSTART... 4

Plus en détail

Introduction. 1. Une base de données : 2. Un SGBD :

Introduction. 1. Une base de données : 2. Un SGBD : Le modèle Entité-Association Introduction Les bases de données ont pris une place importante en informatique, et particulièrement dans le domaine de la gestion. L étude des bases de données a conduit au

Plus en détail

SAS ENTERPRISE MINER : LA MIGRATION DE PROJETS

SAS ENTERPRISE MINER : LA MIGRATION DE PROJETS SAS ENTERPRISE MINER : LA MIGRATION DE PROJETS Après une présentation rapide des modes d utilisation de SAS Enterprise Miner et de ses versions, depuis celle intégrée au sein de SAS au client Java, l objet

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION DES BESOINS DE L ÉLÈVE ET DE L ENVIRONNEMENT MATÉRIEL...

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION DES BESOINS DE L ÉLÈVE ET DE L ENVIRONNEMENT MATÉRIEL... PROJET DE DÉVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Procédure de connexion pour les tableaux blancs interactifs 29 avril 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION

Plus en détail

Cours 1 : Introduction au réseaur

Cours 1 : Introduction au réseaur RE53 Cours 1 : Introduction au réseaur Philippe.Descamps@utbm.fr 1 Plan du Cours A. Terminologie et Concept Réseaux 1. Les différents types de réseaux 2. Communication et Échange des données 3. La segmentation

Plus en détail

STAGE DE PERFECTIONNEMENT

STAGE DE PERFECTIONNEMENT (Sigle de la société d accueil) REPUBLIQUE TUNISIENNE ***** MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE ***** DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES *****

Plus en détail

Créer des documents XML

Créer des documents XML 1 Créer des documents XML La spécification XML définit comment écrire un document au format XML. XML n est pas un langage en lui-même mais, en revanche, un document XML est écrit dans un langage à balises

Plus en détail

Manuel Installation Etudiant

Manuel Installation Etudiant Manuel Installation Etudiant Chapitre 1 1. Introduction 3 1.1 Bienvenue 3 1.2 Configuration requise 3 Configuration requise 3 Logiciel 4 2. Installation de SCIA Engineer 5 2.1 Supprimer les anciens services

Plus en détail

1 Documentation FastSite. Documentation FastSite

1 Documentation FastSite. Documentation FastSite 1 Documentation FastSite Documentation FastSite 2 Documentation FastSite Sommaire A propos... 3 Les prestations de la plateforme... 3 Les informations pré-requises... 4 Le fonctionnement... 6 Les langues...

Plus en détail

Guide utilisateur. Flexible Storage

Guide utilisateur. Flexible Storage Guide utilisateur Flexible Storage Sommaire Débuter avec Flexible Storage Gérer mon espace de stockage Synchroniser mes données Partager un dossier (mode collaboratif) Sauvegarder mes données Autres fonctionnalités

Plus en détail

Examen professionnel Développement d applications TIC

Examen professionnel Développement d applications TIC Examen professionnel Développement d applications TIC Informations sur l examen Pour chaque problème, le nombre maximal de points que vous pouvez obtenir en cas de bonne réponse est mentionné. Le nombre

Plus en détail

Installer un réseau simple (Windows 98)

Installer un réseau simple (Windows 98) Installer un réseau simple (Windows 98) Différents types de réseau Pour relier deux machines On peut relier deux machines munies chacune d'une carte réseau par un simple câble croisé (connecteur RJ45)

Plus en détail

Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation

Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation Patrice Briol Les Fondements de l Architecture d Entreprise Ingénierie de l organisation 1 ère édition http://www.ingenieriedesprocessus.net

Plus en détail

debuter_avec_owb_1.0.1.doc Document de référence : «Open Workbench User Guide r1.1.6 2007» (http://www.openworkbench.org)

debuter_avec_owb_1.0.1.doc Document de référence : «Open Workbench User Guide r1.1.6 2007» (http://www.openworkbench.org) 1/15 Auteur : Jacques Barzic (contact@jacques-barzic.fr) Sommaire Page 1 Paramétrer Open Workbench 2/15 1.1 Les options Générales 1.2 Les options par défaut 1.3 Les Emplacements 1.4 La «Work Breakdown

Plus en détail

Fiery EXP4110 SERVER & CONTROLLER SOLUTIONS. Impression sous Mac OS

Fiery EXP4110 SERVER & CONTROLLER SOLUTIONS. Impression sous Mac OS Fiery EXP4110 SERVER & CONTROLLER SOLUTIONS Impression sous Mac OS 2005 Electronics for Imaging, Inc. Les Informations juridiques rédigées pour ce produit s appliquent au contenu du présent document. 45051948

Plus en détail

Manuel Utilisateur Messagerie

Manuel Utilisateur Messagerie Manuel Utilisateur Messagerie Auteur : Logica Version : 1.3 Droit d auteur Ce texte est disponible sous contrat Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales

Plus en détail

Logiciel de transfert des photos pour les calendriers. Mode d'emploi

Logiciel de transfert des photos pour les calendriers. Mode d'emploi Logiciel de transfert des photos pour les calendriers Mode d'emploi Vous avez commandé (ou vous allez le faire) des calendriers pour votre club ou votre association sur le site : http://www.vscalendrier.fr/index.html.

Plus en détail

GIR SabiWeb Prérequis du système

GIR SabiWeb Prérequis du système GIR SabiWeb Prérequis du système www.gir.fr info@gir.fr Version 1.0-0, mai 2007 2 Copyright c 2006-2007 klervi. All rights reserved. La reproduction et la traduction de tout ou partie de ce manuel sont

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85

MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85 MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85 INSTALLATION 2 SUR LE SITE DE GOBACKUP 2 SUR VOTRE ORDINATEUR 3 UTILISATION DU LOGICIEL GOBACKUP 10 LES DIFFERENTES FONCTIONS DE GOBACKUP 10 SAUVEGARDER 11

Plus en détail

Déploiement d une image W7 avec CloneZilla

Déploiement d une image W7 avec CloneZilla BTS SIO SISR4 Page 1 Déploiement d une image W7 avec CloneZilla Que vous travailliez dans l'enseignement, dans une entreprise privée ou dans un organisme public, déployer de nouvelles configurations sur

Plus en détail

Analyse fonctionnelle

Analyse fonctionnelle 2 Analyse fonctionnelle Dans ce chapitre, nous commencerons par présenterons les exigences fonctionnelles et techniques que devra satisfaire l intergiciel. Puis nous décrirons les différents acteurs qui

Plus en détail

Programmation Objet. Cours 1

Programmation Objet. Cours 1 Programmation Objet. Cours 1 Marie-Pierre Béal UPEM DUT 1 Programmation objet. Classes et objets. Principaux styles de programmation Style impératif Fondé sur l exécution d instructions modifiant l état

Plus en détail

Les livrets & fiches techniques extranat POCKET. FICHE TECHNIQUE SPECIFIQUE N SP-02 : Utilisation d extranat Pocket en réseau

Les livrets & fiches techniques extranat POCKET. FICHE TECHNIQUE SPECIFIQUE N SP-02 : Utilisation d extranat Pocket en réseau FICHE TECHNIQUE SPECIFIQUE N SP-02 : Utilisation d extranat Pocket en réseau Note : Cette fiche technique montre les différentes étapes et les paramétrages spécifiques nécessaires à l utilisation d extranat

Plus en détail

Chapitre 2. 2.1 Les raisons d une méthodologie objet. 2.1.1 L objet, un élément de programme dynamique opératoire qui simplifie. 2.1.

Chapitre 2. 2.1 Les raisons d une méthodologie objet. 2.1.1 L objet, un élément de programme dynamique opératoire qui simplifie. 2.1. Chapitre 2 Le modèle objet avec UML 2.1 Les raisons d une méthodologie objet 2.1.1 L objet, un élément de programme dynamique opératoire qui simplifie la complexité d un problème Objet : modules cohérants

Plus en détail

La terminologie suivante s applique aux présentes Conditions générales:

La terminologie suivante s applique aux présentes Conditions générales: CONDITIONS GÉNÉRALES L accès à ce site Web et son utilisation sont soumis aux conditions d utilisation suivantes («Conditions générales»). Vous êtes invité à lire attentivement ces conditions d utilisation

Plus en détail

NFA032 Programmation objet avec Java

NFA032 Programmation objet avec Java NFA032 Programmation objet avec Java CNAM-Paris-Île-de-France Première session 2013 (sujet bis) Documents et calculatrice interdits. Le barème est donné à titre indicatif. Exercice 1 : programmation objet

Plus en détail

Projet : Rédaction du plan de test

Projet : Rédaction du plan de test Projet : Rédaction du plan de test Dans le cadre de votre projet, veuillez présenter pour le vendredi 9 janvier votre plan de test. Ce document retracera l ensemble des actions réalisées ou à réaliser

Plus en détail

SOMMAIRE. Installation & Gestion des licences Schémaplic. 1. Téléchargement des programmes d installation

SOMMAIRE. Installation & Gestion des licences Schémaplic. 1. Téléchargement des programmes d installation Vous venez d acquérir le logiciel Schémaplic et nous vous félicitons pour votre achat. Le présent document illustre les étapes d installation et d activation de votre logiciel Schémaplic dans ses différentes

Plus en détail

1. Introduction. 2. Objectifs de la réalisation. 3. Analyse de besoins

1. Introduction. 2. Objectifs de la réalisation. 3. Analyse de besoins 1. Introduction Le travail consiste à concevoir et à élaborer un dispositif de formation à distance, qui va au-delà de simples pages web statiques. On a choisi de faire appel à tout un module d apprentissage

Plus en détail

PROPOSITIONS DE TRAVAUX PRATIQUES

PROPOSITIONS DE TRAVAUX PRATIQUES PROPOSITIONS DE TRAVAUX PRATIQUES Système de Vidéo Surveillance Internet CENTRE D INTÉRÊT N 12 : FONCTION COMMUNIQUER LES INFORMATIONS Sujet N 1 Sujet N 2 2 PC équipés réseau + switch + système de vidéosurveillance

Plus en détail

L hébergement d IdP par RENATER

L hébergement d IdP par RENATER L hébergement d IdP par RENATER Anass Chabli RENATER c/o CRI Campus de Beaulieu, Bat 12 D 263, Avenue du Gal Leclerc CS 74205 35042 RENNES Cedex France Résumé Actuellement, pour utiliser les ressources

Plus en détail

Consignes aux auteurs

Consignes aux auteurs 1 Consignes aux auteurs Conférence EIAH 2009 (Environnements Informatiques pour l Apprentissage Humain) Elisabeth Delozanne*, André Tricot* * L'UTES Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 4 Place Jussieu

Plus en détail

Cours de. Algorithmique. et langages du Web. Jean-Yves Ramel. Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8. ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours

Cours de. Algorithmique. et langages du Web. Jean-Yves Ramel. Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8. ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Cours de Algorithmique et langages du Web Jean-Yves Ramel Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8 ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Organisation de la partie Algorithmique 17 séances de 2 heures

Plus en détail

Installation du logiciel et des options pour les Polycom RealPresence Group Series et ses accessoires

Installation du logiciel et des options pour les Polycom RealPresence Group Series et ses accessoires Installation du logiciel et des options pour les Polycom RealPresence Group Series et ses accessoires Présentation Mettez à niveau votre logiciel Polycom ou achetez des options de système supplémentaires

Plus en détail

ITIC Intégrer un contrôleur de domaine secondaire 2014. Sommaire

ITIC Intégrer un contrôleur de domaine secondaire 2014. Sommaire Sommaire Introduction... 2 Vérifier les niveaux fonctionnels du domaine et de la forêt... 2 Préparation de l annuaire... 3 Installation du contrôleur supplémentaire... 4 Vérification post-installation...

Plus en détail

Le but de cet article est de présenter de façon non-exhaustive le langage SysML.

Le but de cet article est de présenter de façon non-exhaustive le langage SysML. Date : 30 septembre 2010 Auteur : Guillaume FINANCE UML, langage de modélisation très répandu pour les développements logiciels, a été utilisé et adapté pour définir un langage de modélisation des systèmes

Plus en détail

Choisissez l un des modèles et dans la zone Options dans le volet de droite indiquez où vous désirez voir apparaître la Barre de navigation.

Choisissez l un des modèles et dans la zone Options dans le volet de droite indiquez où vous désirez voir apparaître la Barre de navigation. Publisher 2007 Créer une composition de type WEB Pour pouvoir publier votre site Web sur le Web, vous devez vous abonner à un service d'hébergement Web après d'un fournisseur de services Internet. Ce service

Plus en détail

Notions d administration d ESU. Avant toute modification faites une sauvegarde de votre base ESU!!!

Notions d administration d ESU. Avant toute modification faites une sauvegarde de votre base ESU!!! Notions d administration d ESU Avant toute modification faites une sauvegarde de votre base ESU!!! Pour cela allez dans Fichier > sauvegarder la Base, choisissez le nom et l emplacement de votre sauvegarde

Plus en détail

Schneider Electric License Manager

Schneider Electric License Manager Schneider Electric License Manager EIO0000001071 11/2012 Schneider Electric License Manager Manuel utilisateur 12/2012 EIO0000001071.01 www.schneider-electric.com Le présent document comprend des descriptions

Plus en détail

Module B9-1 : sensibilisation à l UML

Module B9-1 : sensibilisation à l UML Module B9-1 : sensibilisation à l UML Olivier Habart : habart.olivier@gmail.com ENSTA B9-1 UML (Olivier Habart) Septembre 14 Diapositive N 1 Session 2 : Vue statique Sommaire Diagramme de classes Diagrammes

Plus en détail

Utilisation d Unix au travers de XWin32

Utilisation d Unix au travers de XWin32 Utilisation d Unix au travers de XWin32 Jean-Yves Didier 19 décembre 2006 Résumé : Le programme XWin32 est un serveur X Window 1 qui permet, grâce à l architecture des systèmes d exploitation de type Unix,

Plus en détail

Logiciel de reconnaissance vocale Sphinx-4

Logiciel de reconnaissance vocale Sphinx-4 Rapport Travail pratique Logiciel de reconnaissance vocale Sphinx-4 Philippe Galley, Blaise Grand & Samuel Rossier 19 mai 2006 1 Table des matières 1 Introduction 1 2 Informations générales sur Sphinx-4

Plus en détail

Table des matières. Introduction. Stage : Kuka Étudiant : Paul Chavent Période : du 16 au 18 juin 2003 Thème : Étude du système client/serveur OPC.

Table des matières. Introduction. Stage : Kuka Étudiant : Paul Chavent Période : du 16 au 18 juin 2003 Thème : Étude du système client/serveur OPC. Stage : Kuka Étudiant : Paul Chavent Période : du 16 au 18 juin 2003 Thème : Étude du système client/serveur OPC. Pour la réalisation d'une interface au robot Kuka, OPC semble être la solution la plus

Plus en détail

Système M1. Chapitre 3 : Gérer la communication et la synchronisation inter-tâches. J.-F. Pradat-Peyre & E Hyon

Système M1. Chapitre 3 : Gérer la communication et la synchronisation inter-tâches. J.-F. Pradat-Peyre & E Hyon Chapitre 3 : Gérer la communication et la synchronisation inter-tâches 1 Plan du cours Introduction aux problèmes de synchronisation Exemple de problèmes Section critique et verrous Exclusion Mutuelle

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Cours: BD et Environnement Distribuées

Cours: BD et Environnement Distribuées UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE UFR Sciences et Techniques Cours: BD et Environnement Distribuées TP 4 - Mapping Objet Relationnel Préparé par: MATTA Elie et al. Copyright 2010-2011, eliematta.com. All rights

Plus en détail

Limesurvey : Descriptif des panneaux de configuration

Limesurvey : Descriptif des panneaux de configuration I. Panneau «Administration» Dans la majorité des cas, les icônes et ne vous concerneront pas. Seul un utilisateur disposant d un profil «Super administrateur» peut créer des utilisateurs et des groupes

Plus en détail

Des objets aux services : un mariage réussi? Vers le meilleur des deux mondes

Des objets aux services : un mariage réussi? Vers le meilleur des deux mondes Des objets aux services : un mariage réussi? Vers le meilleur des deux mondes Hervé Grall (avec Diana Allam et Jean-Claude Royer) Ascola (Mines de Nantes Inria Lina) 7 june 2013 Objets + Services Bugs?

Plus en détail

" extensible Markup Language " XML

 extensible Markup Language  XML " extensible Markup Language " XML Sylvie Vignes, Département Informatique et Réseaux École Nationale Supérieure des Télécommunications 46, rue Barrault 75634 Paris cedex 13 Département Informatique et

Plus en détail

Votre partenaire pour la recherche sur l utilisation d Internet!

Votre partenaire pour la recherche sur l utilisation d Internet! Votre partenaire pour la recherche sur l utilisation d Internet! NET-Metrix Votre partenaire pour la recherche sur l utilisation d Internet! NET-Metrix SA est un organisme indépendant pour la recherche

Plus en détail

[DEPLOIEMENT DE LOGICIELS VIA GPO]

[DEPLOIEMENT DE LOGICIELS VIA GPO] 2013-2014 Réalisé par Cassandra Richard & Jeffrey Rigaud [DEPLOIEMENT DE LOGICIELS VIA GPO] Ce projet a été réalisé dans le cadre d un projet personnalisé encadré au Lycée Blaise Pascal. Il consiste à

Plus en détail

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet.

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet. 1 Définition Réseau (informatique) : ensemble d ordinateurs et de terminaux interconnectés pour échanger des informations numériques. Un réseau est un ensemble d'objets interconnectés les uns avec les

Plus en détail