Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba"

Transcription

1 Hépatites virales Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Journées de Biologie Clinique Necker Institut Pasteur 2010 Mercredi 20 janvier 20

2 Difficultés d interprétation des profils de dépistage et de suivi des hépatites B et C Liées à la cinétique des antigènes et anticorps, au niveau de réplication virale Cas général Cas particuliers, fréquents, rares et rarissimes Parfois complexe Liées à l histoire naturelle de l infection virale : latence, réactivation, mutation, traitement? Liées aux réactions du sytème immunitaire : stimulations polyclonales en IgM Liées aux techniques utilisées : faux positifs

3 Virus de l hépatite C

4 Sérologie des infections par le VHC : Les marqeurs virologiques ALAT ARN-VHC Anti-VHC ARN-VHC ALAT ALAT ALAT ALAT 1 à 2 semaines 4 à 12 semaines 6 mois D après : Spectra biologie vol. 19, n 110, mai 2000

5 Sérologie des infections par le VHC : Cas clinique n 1 Homme 45a, ancien toxicomane J1 Ac anti-hcv Axsym positif Bilan hépatique normal J15 Ac anti-hcv BioRad positif ARN indétectable < 50 copies Conclusion : Hépatite C ancienne guérie

6 Sérologie des infections par le VHC : Cas clinique n 2 Homme 32a, bilan systématique J1 Ac anti-hcv Axsym positif faible Bilan hépatique normal J7 Ac anti-hcv BioRad négatif ARN < 15 UI Conclusion : Faux positif en Ac anti-vhc D autant plus risqué que le signal est proche du seuil

7 Sérologie des infections par le VHC : Cas clinique n 3 Homme 53a, Hémodialysé J1 Ac anti-hcv Axsym positif faible Bilan hépatique perturbé J15 Ac anti-hcv BioRad positif faible ARN détectable Conclusion : Hépatite C chronique avec peu d anticorps

8 Dépistage sérologique de l hépatite C Modalités pratiques Test ELISA en première intention Un dépistage positif doit être confirmé sur un second prélèvement par un second test différent du premier. (Réunion de consensus international 1999) Second test en confirmation : Différent du premier (fabricant différent) EIA ou test sur bandelette (Immuno-Blot, RIBA) Attention aux signaux initiaux faibles!!! Intérêt de la recherche de l ARN Devant une sérologie positive ou discordante Devant une sérologie négative avec transa élevées : contexte +++ Seules 70 à 80 % des sérologies positives correspondent à des infections chroniques

9 Sérologie des infections par le VHC : Cas clinique n 4 Homme 43a hépatite C chronique fibrose évoluée Mars 2008 ARN VHC 4,8 log Genotype VHC 1 Avril 2008 ARN VHC 2 log Mai 2008 ARN VHC < 15 UI Transa normales Juin 2008 Mars 2009 ARN < 15 UI Transa normales Septembre 2009 ARN VHC 5 log Transa élevées Conclusion : Rechute après arrêt du traitement

10 Sérologie des infections par le VHC : Cas clinique n 5 Homme 54a hépatite C chronique fibrose évoluée Mars 2008 ARN VHC 6 log Genotype VHC 1 Avril 2008 ARN VHC 3 log Juin 2008 ARN VHC 2 log Transa normales Aout 2008 Décembre 2008 ARN < 15 UI Transa normales Janvier 2009 ARN VHC 5 log Transa élevées Septembre 2009 ARN VHC 5 log Transa élevées Conclusion : Rechute sous traitement

11 Traitement des hépatites chroniques C : Réponse virologique HCV RNA (log 10 IU/mL) Réponse rapide < 4 sem Traitement Réponse lente < 24 sem Réponse précoce - 2 log10 Limite de détection Réponse virale soutenue < sem

12 Traitement des hépatites chroniques C : Réponse virologique Traitement HCV RNA (log 10 IU/mL) Non réponse Réponse partielle Echappement Rechute - 2 log10 Limite de détection 0 Wks

13 Dépistage et suivi des infections par le VHC : Toujours confirmer une sérologie de dépistage positive par un autre réactif sur un autre prélèvement Utilité +++ de la recherche qualitative de l ARN 20 à 30% des hépatites C aiguës guérissent : pas d ARN Objectif du traitement anti-vhc = éradication de l infection. Eradication = réponse virale soutenue = ARN négatif 6 mois après l arrêt du traitement

14 Efficacité des traitements des hépatites chroniques C: % de répondeurs à long terme % % % 10 6 % 0 IFN SEUL 6 mois IFN SEUL 12 mois 0 IFN + RBV 12 mois PEG-IFN + RBV 12 mois

15 Modalités de suivi des traitements des hépatites C Suivi de l efficacité thérapeutique par la mesure de la charge virale en ARN circulant Bilan à 12 semaines des génotypes 1 Baisse < 2 log : 100% d échec : arrêt du traitement Indétectabilité à 12 semaines: poursuite du traitement à 48 semaines Baisse > 2 log mais indétectabilité seulement à 24 semaines : envisager 72 semaines Bilan à 4 semaines et 24 semaines des génotypes 1 PCR négative : arrêt du traitement à 24 semaines Bilan à 4 semaines des génotypes 2 et 3 PCR négative prédictive de la réponse à 24 semaines Arrêt envisageable à 12 ou 16 semaines si indétectable Poursuite à 24 voire 48 semaines si détectable

16 Paramètres du succès du traitement des hépatites C Charge virale initiale < UI/ml Génotype 2 ou 3 Réponse virologique rapide ou précoce Réponse virale soutenue pendant plus de 24 semaines Concentrations plasmatiques adéquates de RBV Intérêt des dosages de RBV, adaptation au poids Adhérence au traitement => 80% des doses pendant 80% du temps Problèmes hématologiques liés à la RBV Problèmes neuropsychiatriques liés à l IFN (20%) : Problèmes métaboliques :

17 Modalités de traitement des hépatites C : avenir Les nouvelles molécules anti-vhc Nouveaux interférons : Analogues de la Ribavirine Autres immunomodulateurs, vaccins thérapeutiques : Inhibiteurs spécifiques (STAT = specific target antiviral therapy) anti-protéases (telaprevir, bolceprevir) inhibiteurs nucléosidiques de la polymérase

18 Virus de l hépatite B

19 Sérologie des infections par le VHB : Les marqueurs virologiques d une hépatite B aiguë ALAT Anti-HBc totaux Anti-HBs Anti-HBe 2 à 12 semaines 4 mois 6 mois D après : Spectra biologie vol. 19, n 110, mai 2000

20 Sérologie des infections par le VHB : Les marqueurs virologiques d une hépatite B aiguë En phase initiale : Ag HBs et anti-hbc IgM +++ Ag HBs faiblement positif à confirmer par neutralisation ADN inutile En phase de convalescence : Ag HBs, Ac anti-hbs Ac anti-hbe et si négatif Ag HBe. La persistance de la positivité de l Ag HBe est prédictive d une évolution vers la chronicité ADN inutile En phase de guérison, après négativation des antigènes : Ac anti-hbs ADN inutile

21 Sérologie des infections par le VHB : Les marqueurs virologiques d une hépatite B aiguë Précoce Aigu Etat Convalescence Convalescence Infection guérie Infection ancienne Infection ancienne Ag HBs Ac anti-hbc Ac anti-hbc IgM Ac anti-hbs Ag HBe Ac anti-hbe ADN viral

22 Sérologie des infections par le VHB : Les marqueurs virologiques d une hépatite B chronique ALAT Anti-HBc totaux ADN VHB AgHBe ALAT Anti-HBe ADN VHB Anti-HBc IgM 2 à 12 semaines 4 mois 6 mois IT IE L D après : Spectra biologie vol. 19, n 110, mai 2000 JDP/EC/

23 Sérologie des infections par le VHB : Les marqueurs virologiques d une hépatite B chronique Découverte systématique : Ag HBs, Ac anti-hbc totaux, Ac anti-hbs Confirmation de l Ag HBs Persistance de l Ag HBs plus de 6 mois Ac anti-hbc IgM négatifs ou limites Bilan d évaluation : Ag HBs, Ac anti-hbe et si négatif Ag HBe. ADN circulant +++ Ac anti-delta Autres co-infections possibles Ac anti-hbc et anti-hbs inutiles

24 Sérologie des infections par le VHB : Les marqueurs virologiques d une hépatite B chronique Immuno tolérance Immuno élimination Latence Réactivation Mutant pré- Core Ag HBs Mutant Ag HBs?? Ac anti-hbc Ac anti-hbc IgM Ac anti-hbs Ag HBe ou + Ac anti-hbe ou + ADN viral ou Transaminases normales élevées normales élevées élevées variables

25 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 1 Femme 30 ans, hépatite aiguë Septembre Ag HBs positif Ac anti-hbc IgM positif Ag HBe positif IgM anti-vha négatives IgG anti-vha positives Octobre Ag HBs négative Ac anti-hbc IgM positif Ag HBe négatif Ac anti-hbe positif Conclusion : Hépatite B aiguë

26 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 2 Femme 21 ans, hépatite aiguë Avril Ag HBs négatif Ac anti-hbc positif Ac anti-hbs positif IgM anti-vha négatives IgM anti-cmv négatives IgM anti-ebv-vca positives Séro VIH négative Juin IgM anti-ebv-vca positives IgG anti-ebv positives Séro VIH négative Ac anti-hbe négatif ADN indétectable (< 60 UI) Conclusion : Primo-infection EBV sur hépatite B ancienne

27 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 3 Femme 30 ans, hépatite aiguë Septembre Ag HBs Axsym positif Ac anti-hbc IgM négatif Ag HBe Axsym positif IgM anti-vha positives IgG anti-vha négatives Octobre Ag HBs Axsym positif Test de neutralisation négatif Ac anti-hbc IgM négatif Ag HBe Axsym positif Ag HBe Architect négatif ADN indétectable (< 60 UI) IgG anti-vha positives Conclusion : Hépatite A aiguë sur faux positifs en Ag HBs et Ag HBe

28 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 4 Homme 17 ans, hépatite aiguë Janvier Ag HBs négatif IgM anti-hbc positif IgM anti-vha positives IgM anti-cmv positives IgM anti-ebv-vca positives IgG anti-cmv/ebv négatives Séro VIH négative Février ADN indétectable (< 60 UI) IgG anti-vha négatives IgG anti-ebv négatives Séro VIH négative IgG anti-cmv positives Conclusion : Primo-infection CMV avec stimulation des IgM

29 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 5 homme 53 ans, hépatite aiguë Novembre Ag HBs positif neutralisé IgM anti-vha positives IgM anti-hbc négatives Anti-HBc positifs IgM anti-cmv négatives IgG anti-cmv positives Décembre Ag HBs positif neutralisé IgM anti-vha positives IgG anti-vha positives Ag HBe négatif Ac anti-hbe positif ADN indétectable Anti-Delta négatifs Conclusion : Hépatite A aiguë sur Hépatite B chronique

30 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 6 Homme 60 ans, hémodialysé, Mai Novembre 2005 Ag HBs positif Ac anti-hbc positif Ag HBe négatif Ac anti-hbe négatif Ac anti-hbs négatif Bilan hépatique normal ADN indétectable (< 60 UI) Juillet 2006 Ag HBs positif Test de neutralisation négatif Bilan hépatique normal ADN indétectable (< 12 UI) Conclusion :Hépatite B ancienne avec faux positif en Ag HBs

31 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 7 Femme 24 ans, bilan systématique Mai 2006 Ag HBs négatif Ac anti-hbc positif faible sur Axsym Abbott Bilan hépatique normal Ac anti-hbs 120 UI Juin 2006 Ac anti-hbe négatif Ac anti-hbc négatif sur architect ADN indétectable < 12 UI Conclusion : Faux positif en Ac anti-hbc

32 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 8 Homme 46 ans, Asthénie, AEG Juin 2005 Bilan hépatique perturbé Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc positif IgM anti-hbc positifs faibles Décembre 2004 Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc positif IgM anti-hbc positifs faibles Ag HBe négatif, Ac anti-hbe positif ADN détectable 5 log Conclusion :Hépatite B chronique avec IgM positives

33 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 9 femme 42 ans, bilan systématique Avril 2005 Ag HBs positif faible neutralisé Ac anti-hbc négatif Ag HBe négatif, Ac anti-hbe négatif Ac anti-hbs négatif Mai 2005 Ag HBs négatif Ac anti-hbc négatif Ag HBe négatif, Ac anti-hbe négatif Ac anti-hbs négatif ADN indétectable Conclusion :contamination entre échantillons

34 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 10 femme 59 ans, Waldenstrom traité, élévation des transaminases Homme 50 ans, conjoint, bilan systématique, transa normales Mai 2009 Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc négatif Ac anti-hbs négatif ADN 8 log 2007 Ag HBs négatif Ac anti-hbc positif Ac anti-hbs négatif Mai 2009 Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc négatif Ag HBe positif juin 2009 Ag HBs négatif IgM anti-hbc positif septembre 2009 Ac anti-hbs positif Conclusion : Réactivation sous immunodépression + hépatite aiguë

35 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 11 Femme enceinte 22 ans, bilan 6 e mois J1 Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc positifs Ac anti-hbs négatifs Transa normales IgM anti-hbc négatives J30 Ag HBs positif neutralisé Ag HBe positif Ac anti-hbe négatifs Ac anti-delta négatifs ADN viral 7 log Conclusion :Hépatite B chronique immuno-tolérante.

36 Hépatite B aiguë ou chronique pendant la grossesse Chez la mère Pas d augmentation du risque de forme sévère ou de passage à la chronicité en cas d hépatite aiguë Pas d effet de la grossesse sur l hépatite chronique sauf en cas de fibrose hépatique sévère préexistante Pas d effet délétère sur la grossesse en cas d hépatite aiguë ou chronique; Chez le foetus Transmission in utero exceptionnelle. Absence d embryopathies Augmentation du risque de transmission périnatale en cas de primoinfection maternelle au cours du troisième trimestre (> 80%) Dépistage obligatoire chez la femme enceinte Sérovaccination chez le nouveau-né Protocoles de traitement maternel en fin de grossesse

37 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 12 Homme 38 ans bilan systématique J1 Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc positifs Ac anti-hbs négatifs Transa normales IgM anti-hbc négatives J15 Ag HBs positif neutralisé Ag HBe négatif Ac anti-hbe positifs Ac anti-delta négatifs Fibrotest : A0F0 ADN viral 3 < log 12UI Conclusion :Hépatite B chronique latente. Porteur inactif

38 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 13 Homme 38 ans bilan d une AEG chronique J1 Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc positifs Ac anti-hbs négatifs Transa élevées IgM anti-hbc négatives J30 Ag HBs positif neutralisé Ag HBe négatif Ac anti-hbe positifs Ac anti-delta négatifs ADN viral 5 log Conclusion :Hépatite B chronique active. Mutant pré-core

39 Génotype des mutants pré-core = codon 28 PROMOTEUR PRE-C GENE C * * * mrna Ag HBe

40 Hépatite B chronique : histoire naturelle ALT AgHBe Ac Anti-HBe DNA VHB Phase Immuno- Tolérance Clairance Immune Etat de portage inactif Réactivation Foie Inflammation et fibrose minimes Inflammation chronique active Hépatite modérée et fibrose minime Inflammation active Yim HJ, et al. Hepatology. 2006;43:S173-S181 Indications optimales du traitement

41 Hépatites B chroniques : Intérêt de l ADN viral Portage inactif Hépatite chronique AgHBe+ <10 4 UI/ml Fluctuant UI/ml >10 6 UI/ml Hépatite chronique AgHBe-

42 Hépatite B chronique : bilan initial si Ag HBe négatif Portage inactif ou risque évolutif? Rémission spontanée possible? Evolution vers la fibrose? Un seul bilan insuffisant Source : Gastroentérologie clinique et biologique 2009, 33,

43 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 14 Homme 29 ans bilan d une AEG chronique J1 Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc positifs Ac anti-hbs négatifs Transa élevées IgM anti-hbc négatives J30 Ag HBs positif neutralisé Ag HBe négatif Ac anti-hbe positifs ADN viral 1 log Ac anti-delta positifs IgM anti-delta positives ARN Delta +++ Conclusion : Hépatite B-Delta chronique active.

44 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 15 Homme 56 ans, dialysé Octobre 2003 Novembre 2005 Ag HBs négatif ou positif neutralisé selon les techniques Ac anti-hbc positif Ac anti-hbs négatif Bilan hépatique perturbé, bilan de fibrose perturbé ADN indétectable (< 60 UI) Juin 2006 Ag anti-hbs positif neutralisé Ac anti-hbc positif ADN indétectable < 12 UI en PCR Taqman ADN détectable en PCR nichée (CNR) Conclusion : Hépatite B occulte

45 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 16 Homme 50 ans, bilan systématique Juin Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc positif Bilan hépatique perturbé Ac anti-hbs 25 UI Ac anti-hbe positif ADN détectable 5 log Juillet Ag HBs positif neutralisé Ac anti-hbc positif Bilan hépatique perturbé Ac anti-hbs 18 UI Ac anti-hbe positif ADN détectable 5 log Conclusion :Hépatite B chronique avec Ac anti-hbs non neutralisants

46 Sérologie des infections par le VHB : Cas clinique n 17 Homme 46a hépatite B chronique traitée Décembre 2008 Ag HBs positif Ag HBe positif Ac anti-hbe négatif ADN 6 log Juin 2009 Ag HBs positif Ag HBe positif ADN < 12 UI Novembre 2009 Ag HBs positif neutralisé Ag HBe négatif Ac anti-hbe négatif ADN < 12 UI Décembre 2009 Ag HBs positif Ac anti-hbe positif ADN < 12 UI Conclusion :Hépatite B chronique traitée. Séroconversion en cours

47 Traitement des hépatites chroniques B Quel traitement? Immuno-modulateurs : Interféron alpha (IFN, peg-ifn) Anti-viraux : analogues nucléosidiques et nucléotidiques Lamivudine, emtricitabine Adefovir Entecavir Tenofovir Clevudine, Telbivudine Quel Objectif? ADN viral < UI/ml, Amélioration clinique, biochimique, histologique Séroconversion HBe Séroconversion HBs

48 Traitement des hépatites chroniques B Qui traiter? Recommandations EASL 2009 ADN VHB > 2000 UI/ml et/ou transaminases anormales et Fibrose hépatique A2 F2 Données cliniques : âge, comorbidités, etc. Cas particulier : cirrhose même avec transa normales Traitement retardé : HCB en phase d immunotolérance avec transa normales HCB avec transa < 2N et METAVIR < A2F2 Surveillance +++

49 Efficacité des traitements : patients Ag HBe positif Source : Gastroentérologie clinique et biologique 2009, 33,

50 Efficacité des traitements : patients Ag HBe négatif Source : Gastroentérologie clinique et biologique 2009, 33,

51 Recommandations Mesure de l ADN viral Source : Gastroentérologie clinique et biologique 2009, 33,

52 Quantification de l ADN viral Intérêt d une grande sensibilité et d un large domaine de mesure Log HBV DNA 6 Traitement anti-viral log 1 log log Temps

53 Dépistage et suivi des infections par le VHB : Toujours confirmer et neutraliser l Ag HBs Attention aux anti-hbc isolés avec bilan hépatique perturbé Attention aux risques de contamination : techniques TRES sensibles Cas particuliers très nombreux Efficacité des traitements Paramètres prédictifs de réponse Importance du suivi virologique ADN, Sérologie Résistances

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Les hépatites virales chroniques B et C

Les hépatites virales chroniques B et C Les hépatites virales chroniques B et C www.aqodad.ma Service d hépato-gastroentérologie CHU HASSAN II; Fès 6èmes journées médicales d Al Hoceima; Le 28 09 2013 1 Introduction Problème majeur de santé

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013 Hépatite B Le virus Structure et caractéristiques o o o Famille des Hepadnaviridae Genre orthohepadnavirus Enveloppé, capside icosaédrique, 42 nm 1 Le virus Structure et caractéristiques En microscopie

Plus en détail

Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C. Marie-Laure Chaix Virologie Necker

Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C. Marie-Laure Chaix Virologie Necker Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C Marie-Laure Chaix Virologie Necker OUTILS DIAGNOSTIQUES VHC Transaminases Recherche des Anticorps! Tests indirects - Anticorps! ELISA! RIBA

Plus en détail

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Objectifs pédagogiques Connaitre les problèmes pratiques posés

Plus en détail

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach Hépatite = inflammation du foie Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach 1 Hépatites virales chroniques 2 Histoire naturelle Hépatite aiguë Guérison Hépatite chronique

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis INTRODUCTION Plus de 300. 10 6 porteurs chroniques de VHB dans le monde Hépatite chronique

Plus en détail

Traitement des hépatites h chroniques virales B et C

Traitement des hépatites h chroniques virales B et C Traitement des hépatites h chroniques virales B et C Dr Joanna POFELSKI Service d hépatod pato-gastroentérologierologie CH d Annecyd Particularités? Virus hépatotropes / cytopathogènes : lésions hépatiques

Plus en détail

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne Tours juin 2012 Un problème? VIH-VHB Piroth L et al, J Hepatol,

Plus en détail

Traitement des hépatites virales

Traitement des hépatites virales Traitement des hépatites virales Philippe Sogni Hépato-gatroentérologie gatroentérologie,, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Paris 5 Sogni 1 Hépatite chronique C Sogni 2 Prévalence en France des Ac..

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Traitements de l hépatite B

Traitements de l hépatite B Traitements de l hépatite B S Matheron Service des maladies infectieuses et tropicales A Hôpital Bichat-Claude Bernard Virus de l hépatite B: histoire naturelle Contage Hépatite aigüe 70% asymptomatique

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

TRAITEMENT DE L HÉPATITE B

TRAITEMENT DE L HÉPATITE B TRAITEMENT DE L HÉPATITE B P Mathurin Service d Hépatogastroentérologie Pr Paris Hôpital Claude Hurriez CHRU Lille CRITERES VIROLOGIQUES ET HISTOIRE NATURELLE 1 OBJECTIF THERAPEUTIQUE: Séroconversion HBe

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Février 2015 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service des

Plus en détail

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Abdelfattah CHAKIB Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca Service des maladies infectieuses, CHU Ibn Rochd 06 61 42 91 64 afchakib@gmail.com

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique C Juillet 2015 ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE N 6 HÉPATITE CHRONIQUE C Ce document est

Plus en détail

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux F ZOULIM Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux - Connaître les objectifs du traitement - Connaître les résultats immédiats et à long terme des traitements - Savoir choisir une option thérapeutique

Plus en détail

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Contexte Hépatite B = risque professionnel pour les soignants Passé futur

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite Chronique C Mai 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

Best Of Hépatites 2012. XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille

Best Of Hépatites 2012. XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille Best Of Hépatites 2012 XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille Hépatite virale B Contributors: George Papatheodoridis (Coordinator & EASL Governing Board),

Plus en détail

Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites

Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites Stéphane Chevaliez Centre National de Référence des Hépatites Virales B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

HépatiteC n 7. Hépatite chronique B : onseil. quelques notions pour mieux connaître ma maladie

HépatiteC n 7. Hépatite chronique B : onseil. quelques notions pour mieux connaître ma maladie HépatiteC n 7 onseil Ma maladie Mon traitement Ma vie sociale Hépatite chronique B : quelques notions pour mieux connaître ma maladie Sommaire Après plusieurs prises de sang, mon médecin me confirme que

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides. Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou

Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides. Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou Journée du 13 décembre 2012 Virus de l Hépatite B Historique Blumberg

Plus en détail

Avis 6 novembre 2013

Avis 6 novembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 novembre 2013 VIREAD 245 mg, comprimés pelliculés Boîte de 1 flacon de 30 comprimés (CIP : 34009 358 500 1 0) VIREAD 33 mg/g, granulés pour administration orale Boîte

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Best of Hépatologie 2010 Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Evaluation de la fibrose Analyse des échecs de l élastométrie impulsionnelle Castera L et al. Hepatology 2010;51 (3): 828-35

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C Synthèse avis des groupes de travail et de lecture Et recommandation de la HAS mars 2011 sur La synthèse

Plus en détail

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici Un résumé des recommandations éditées par l AFEF le 1 er juin 2015 Les recommandations de l AFEF vont plus loin que celles de l EASL. Le Pr Victor De Lédinghen, du CHU de Bordeaux, et secrétaire général

Plus en détail

Traitement des hépatites virales

Traitement des hépatites virales Traitement des hépatites virales IFMT Séminaire hépatites mai 2006. IFMT-MS-Sémin Hépatites-2006 1 Principes de base 1. Hépatites aigues : on ne traite pas! (VHA, VHE, VHB aigue) aucun traitement n a fait

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C

Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C Réunion Tunisienne de Consensus Organisée par La Société Tunisienne de Gastro-entérologie Sous l égide de La Société Tunisienne des Sciences Médicales Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C

Plus en détail

Le Comité Scientifique a traité les questions suivantes : «Association reconnue d utilité publique» - 1 -

Le Comité Scientifique a traité les questions suivantes : «Association reconnue d utilité publique» - 1 - - 1 - Prise de position de l'association Française pour l'etude du Foie (AFEF) sur les trithérapies (Peg-IFN + ribavirine + inhibiteur de protéase) dans la prise en charge des malades atteints d'hépatite

Plus en détail

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux 14 ème forum SOS Hépatites, Lyon Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux Dr. Sylvie LARRAT Laboratoire de Virologie CHU Grenoble Hépatite C chronique 180 millions de porteurs

Plus en détail

HEPATITES VIRALES CHRONIQUES ET AIGUES

HEPATITES VIRALES CHRONIQUES ET AIGUES HEPATITES VIRALES CHRONIQUES ET AIGUES INFORMATIONS Pré-requis : Durée de l'item : Auteur(s) : Professeur Louis Buscail (mail : ) Objectifs : RAPPEL : LE DIAGNOSTIC D HEPATITE CHRONIQUE La fréquence de

Plus en détail

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Odile Launay CIC de vaccinologie Cochin Pasteur Hôpital Cochin, Paris 6 ème journée de vaccinologie clinique JG Guillet Mardi 4 juin 2013

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 CHU BAB EL OUED DR OSMANE DR MAHIOU PR NAKMOUCHE Evolution du traitement de hépatite c Découverte du génome de l HVC 1989 1989 1989 Evolution du traitement

Plus en détail

Note de cadrage Algorithmes de dépistage des hépatites B et C G. Jeanblanc

Note de cadrage Algorithmes de dépistage des hépatites B et C G. Jeanblanc Note de cadrage Algorithmes de dépistage des hépatites B et C G. Jeanblanc Service Evaluation Economique et Santé Publique SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 Présentation de la saisine et du thème... 4 I. Introduction...

Plus en détail

Actualités sur le Virus de l'hépatite C

Actualités sur le Virus de l'hépatite C CBP CHRU Lille Actualités sur le Virus de l'hépatite C 2.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE 2012 Table des matières I - Épidémiologie

Plus en détail

Hépatite C. Fraction LDL VLP. Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP. VLP délipidées. Virions libres avec enveloppe

Hépatite C. Fraction LDL VLP. Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP. VLP délipidées. Virions libres avec enveloppe Fraction LDL VLP Hépatite C Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP VLP délipidées Virions libres avec enveloppe André P. et al.,j Virol 76 (2002) 6919 Petit M-A et al., Virology

Plus en détail

RECOMMANDATION EN SANTE PUBLIQUE. Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C. Argumentaire

RECOMMANDATION EN SANTE PUBLIQUE. Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C. Argumentaire RECOMMANDATION EN SANTE PUBLIQUE Stratégies de biologique des hépatites virales B et C Argumentaire Mars 2011 L argumentaire scientifique de cette évaluation en santé publique est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique

Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Généralités... 1 1. 1 Diagnostic... 1 1. 2 Conduite

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 décembre 2008 VIRAFERONPEG 50 µg/ 0.5 ml, poudre et solvant pour solution injectable B/1 : code CIP 355 189.3 B/4 : code CIP 355 191.8 VIRAFERONPEG, stylo pré-rempli

Plus en détail

Recommandation de la Haute autorité de santé (France) pour le dépistage biologique des hépatites virales B et C

Recommandation de la Haute autorité de santé (France) pour le dépistage biologique des hépatites virales B et C Recommandation de la Haute autorité de santé (France) pour le dépistage biologique des hépatites virales B et C Guidelines of the French National Authority for Health for the biological screening of B

Plus en détail

Avis 20 février 2013

Avis 20 février 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 février 2013 PEGASYS 135 microgrammes, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 1 (CIP 34009 359 958 1 0) Boîte de 4 (CIP 34009 359 959 8 8) PEGASYS 135

Plus en détail

+ Questions et réponses

+ Questions et réponses HÉPATITE B L hépatite B c est quoi? L hépatite B est un type de maladie du foie causée par le virus de l hépatite B, une des formes les plus courantes de l hépatite virale (les autres sont le virus de

Plus en détail

1. Différentes hépatites/ différents traitements

1. Différentes hépatites/ différents traitements III. Traitements 55 1. Différentes hépatites/ différents traitements Se faire soigner 1.1 Traitements des hépatites virales D après les expériences pratiques et la littérature scientifique, le traitement

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

Hépatites virales. Anomalies biologiques chez un sujet asymptomatique (83) A. Gerolami Janvier 2006

Hépatites virales. Anomalies biologiques chez un sujet asymptomatique (83) A. Gerolami Janvier 2006 Hépatites virales. Anomalies biologiques chez un sujet asymptomatique (83) A. Gerolami Janvier 2006 1. Hépatites virales : étude clinique 1.1. Hépatite aiguë 1.1.1. Forme typique C est la forme clinique

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Charge virale de l Hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 05VHC1 mars 2005 Edition : novembre 2006 Annales ARN-VHC 05VHC1 1 / 14 ARN-VHC

Plus en détail

Traitement de l hépatite C: données récentes

Traitement de l hépatite C: données récentes Traitement de l hépatite C: données récentes J.-P. BRONOWICKI (Vandœuvre-lès-Nancy) Tirés à part : Jean-Pierre Bronowicki Service d Hépatogastroentérologie, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy. Le

Plus en détail

LE MEILLEUR DE LA CROI 2013 - VIROLOGIE. Marie Leoz 12 avril 2013

LE MEILLEUR DE LA CROI 2013 - VIROLOGIE. Marie Leoz 12 avril 2013 LE MEILLEUR DE LA CROI 2013 - VIROLOGIE Marie Leoz 12 avril 2013 Réservoirs, Persistance et Eradication Qu est-ce que le réservoir? Caractérisation des cellules réservoirs Stratégies de traitement précoce

Plus en détail

Hépatite B. Risques, prévention et traitement. Prof. Dr méd. Stefan Zeuzem. European Liver Patients Association

Hépatite B. Risques, prévention et traitement. Prof. Dr méd. Stefan Zeuzem. European Liver Patients Association Prof. Dr méd. Stefan Zeuzem Hépatite B Risques, prévention et traitement European Liver Patients Association F. De Renesselaan, 57 B - 3800 Sint-Truiden, Belgium email: contact@elpa-info.org Chère patiente,

Plus en détail

ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL. Dr David Bruley Service de Maladies Infectieuses CHU Grenoble

ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL. Dr David Bruley Service de Maladies Infectieuses CHU Grenoble ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL Dr David Bruley Service de Maladies Infectieuses CHU Grenoble Définition d un AES Sang ou liquide biologique potentiellement contaminant Sécrétions vaginales / sperme

Plus en détail

Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet*

Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet* Entretiens de Bichat 26 sept. 2013 Salle 352 A 17 h 30 18 h 30 Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet* * Hépatologue, Université Paris XI, Centre de compétence

Plus en détail

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52 Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52 Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011 Soutenir l application des mesures de dépistage

Plus en détail

Je surveille mon hépatite C?

Je surveille mon hépatite C? BROCHURE BLEUE comprendre et m adapter aux différentes situations de la maladie être hépatant5 Je surveille mon hépatite C? comprendre mes examens et leurs résultats Nous voulons informer sur l hépatite

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL Prise en charge & Prévention

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL Prise en charge & Prévention LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL Prise en charge & Prévention Evaluation du risque après AEV Selon le type d'accident Virus Percutanée Cutanéomuqueux Morsure VHB 2 à 40% >HCV>VIH Documentée VHC

Plus en détail

Avis 5 mars 2014. PEGASYS 90 microgrammes, solution injectable 1 seringue pré-remplie en verre de 0,5 ml avec aiguille (CIP : 34009 269 805 1 1)

Avis 5 mars 2014. PEGASYS 90 microgrammes, solution injectable 1 seringue pré-remplie en verre de 0,5 ml avec aiguille (CIP : 34009 269 805 1 1) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 2014 PEGASYS 180 microgrammes, solution injectable 1 seringue pré-remplie en verre de 0,5 ml avec aiguille (CIP : 34009 359 960 6 0) 1 stylo pré-rempli de 0,5

Plus en détail

HépatiteC n 5. onseil. Comprendre mes analyses biologiques

HépatiteC n 5. onseil. Comprendre mes analyses biologiques HépatiteC n 5 onseil Ma maladie traitement Ma vie sociale Mon Comprendre mes analyses biologiques Sommaire ( 1 2 Au vu de mes dernières analyses de sang successives, mon médecin m annonce que je suis porteur

Plus en détail

Comité d organisation

Comité d organisation Workshop Comité d organisation Khadija Akarid Abdelkrim Benbouzid Abdellah Badou Nadia Bouhaddioui Zakaria Chraïbi Hassan Fellah Jamal Hafid Fouad Seghrouchni Faculté polydisciplinaire de Safi Laboratoire

Plus en détail

Hépatite B: l incertitude des assertions d experts. Philippe Mathurin Université Lille Nord de France; Hôpital Huriez, CHRU Lille Lille, France

Hépatite B: l incertitude des assertions d experts. Philippe Mathurin Université Lille Nord de France; Hôpital Huriez, CHRU Lille Lille, France Hépatite B: l incertitude des assertions d experts Philippe Mathurin Université Lille Nord de France; Hôpital Huriez, CHRU Lille Lille, France Peg- IFN en première ligne : une option valide? Les cliniciens

Plus en détail

Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C. Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007

Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C. Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007 Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007 Traitement des patients co-infectés VIH-VHC Probabilité cumulée d évolution vers le SIDA Pourquoi envisager

Plus en détail

Les analyses virologiques pour le diagnostic et la prise en charge thérapeutique de l infection au VHC

Les analyses virologiques pour le diagnostic et la prise en charge thérapeutique de l infection au VHC Les analyses virologiques pour le diagnostic et la prise en charge thérapeutique de l infection au VHC Donald Murphy, PhD Laboratoire de santé publique du Québec PNMVS, Montréal, 15 octobre 2013 Plan de

Plus en détail

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques?

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? Dr C. ZANDOTTI Laboratoire de Virologie du Pr D. Raoult CHU Timone, Marseille. Virus herpes simplex (HSV) Virus strictement humain,

Plus en détail

Web Hépato Session. 45 ème congrès EASL. Post-EASL : les messages pour la pratique. Vienne du 14 au 18 avril 2010

Web Hépato Session. 45 ème congrès EASL. Post-EASL : les messages pour la pratique. Vienne du 14 au 18 avril 2010 Web Hépato Session 45 ème congrès EASL Vienne du 14 au 18 avril 21 Post-EASL : les messages pour la pratique Web Hépato Session VHC VHB et CHC Cirrhose, complications Autres hépatopathies Conclusion Denis

Plus en détail

L investigation chez la personne infectée par le VIH

L investigation chez la personne infectée par le VIH P O U R Q U O I P A R L E R D U V I H E N 2 0 0 4? 2 L investigation chez la personne infectée par le VIH quand et comment utiliser les différents tests de laboratoire? par Harold Dion Paul, un homme de

Plus en détail

USAGERS DE DROGUE ET VHC ADIJA CHAMPAGNOLE MARDI 17 MARS

USAGERS DE DROGUE ET VHC ADIJA CHAMPAGNOLE MARDI 17 MARS USAGERS DE DROGUE ET VHC ADIJA CHAMPAGNOLE MARDI 17 MARS RAPPELS Répartition des patients VHC 15% Nosocomial 20% Autres + Inconnue 3% Activité prof. 37 % Transfusion 1 % sexuel 25 % Toxicomanie IV D'après

Plus en détail

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Dominique Larrey Service d Hépatogastroenterologie et transplantation Hôpital Saint Eloi CHU Montpellier

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique

Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique Une hépatite est une inflammation du foie causée soit par des substances toxiques (médicaments,

Plus en détail

Les nouvelles modalités de prise en charge des hépatopathies virales chez le transplanté rénal

Les nouvelles modalités de prise en charge des hépatopathies virales chez le transplanté rénal Les nouvelles modalités de prise en charge des hépatopathies virales chez le transplanté rénal A. Vallet-Pichard Hépatologie, Hôpital Cochin Inserm U 567 Cas clinique: VHB / TR Femme, 03/05/1952, 55 kg,

Plus en détail

LES HEPATITES VIRALES

LES HEPATITES VIRALES LES HEPATITES VIRALES Infect virales atteignant préférentiellement le foie avec lés inflammatoires, altérat hépatocytaire (cytolsye hépatique) et élévat des transaminases. Etiolo gie Transm ission Contam

Plus en détail

La vaccination contre le VHB à l heure du consensus. Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin

La vaccination contre le VHB à l heure du consensus. Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin La vaccination contre le VHB à l heure du consensus Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin Pourquoi vacciner? Epidémiologie du VHB 370.000.000 de porteurs chroniques du VHB

Plus en détail

RECOMMANDATION DU COLLÈGE Prise en charge de l hépatite C par les médicaments anti-viraux à action directe (AAD)

RECOMMANDATION DU COLLÈGE Prise en charge de l hépatite C par les médicaments anti-viraux à action directe (AAD) RECOMMANDATION DU COLLÈGE Prise en charge de l hépatite C par les médicaments anti-viraux à action directe (AAD) Juin 2014 Ce rapport est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service

Plus en détail

Traitement des hépatites virales chroniques Treatment of chronic viral hepatitis

Traitement des hépatites virales chroniques Treatment of chronic viral hepatitis Réanimation (2007) 16, 618 625 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com journal homepage: http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ MISE AU POINT Traitement des hépatites virales chroniques Treatment

Plus en détail

Yamashita, T. et al. Proc.Natl.Acad.Sci.USA 106: 12986-12991

Yamashita, T. et al. Proc.Natl.Acad.Sci.USA 106: 12986-12991 Yamashita, T. et al. Proc.Natl.Acad.Sci.USA 106: 12986-12991 VHE: l omniprésence d un nouveau virus Vincent Mallet, MD, PhD CHU Cochin, Université Paris Descartes, APHP, Inserm Caucasien né en 1965 Prednisone,

Plus en détail

RECOMMANDATIONS AUX MEDECINS ET AUX PATIENTS CONCERNANT L HéPATITE C

RECOMMANDATIONS AUX MEDECINS ET AUX PATIENTS CONCERNANT L HéPATITE C CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE Section des Maladies Transmissibles Président: Dr Robert HEMMER Service National des Maladies Infectieuses Secrétaire: Dr Pierrette HUBERTY-KRAU Division de l Inspection Sanitaire

Plus en détail

Fabrice Bonnet et le groupe d experts - Septembre 2013

Fabrice Bonnet et le groupe d experts - Septembre 2013 - Septembre 2013 Dispositif d annonce de la séropositivité En milieu extra-hospitalier par le médecin généraliste ou spécialiste Information sur l infection par le VIH, les IST et le test de dépistage

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

Traitement de l infection par le VHC : nouvelles stratégies, nouveaux enjeux. Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne 26 mars 2014

Traitement de l infection par le VHC : nouvelles stratégies, nouveaux enjeux. Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne 26 mars 2014 Traitement de l infection par le VHC : nouvelles stratégies, nouveaux enjeux Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne 26 mars 2014 L hépatite C Les moyens thérapeutiques: le cycle viral Les moyens

Plus en détail

Prévention de la transmission soignant-soigné des virus hématogènes VHB, VHC, VIH

Prévention de la transmission soignant-soigné des virus hématogènes VHB, VHC, VIH Prévention de la transmission soignant-soigné des virus hématogènes VHB, VHC, VIH Collection Avis et Rapports Juin 2011 Prévention de la transmission soignant-soigné des virus hématogènes VHb, VHC, VIH

Plus en détail

Altération des tests hépatiques: attitude diagnostique et prise en charge

Altération des tests hépatiques: attitude diagnostique et prise en charge Altération des tests hépatiques: attitude diagnostique et prise en charge Prof Christophe Moreno Service de Gastroentérologie et Hépatopancréatologie Hôpital Erasme Contacts: Christophe.moreno@erasme.ulb.ac.be

Plus en détail

VACCINATIONS. Actualités. D. Abiteboul

VACCINATIONS. Actualités. D. Abiteboul Actualités D. Abiteboul VACCINATIONS Actualités Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Nouveau calendrier vaccinal 2013 Arrêté du 2 août 2013 et Instruction du 21 janvier

Plus en détail

Actualités sur l hépatite C. 20 Janvier 2004

Actualités sur l hépatite C. 20 Janvier 2004 Actualités sur l hépatite C 20 Janvier 2004 Guérison sans séroconversion? CONTAMINATION 4 à 12 semaines HEPATITE AIGUE 15-45 % 55-85 % GUERISON ARN VHC- 25-40% INFECTION CHRONIQUE ARN VHC+ 60-75% ALAT

Plus en détail

GASTRO-ENTEROLOGIE. Variabilité. A des entrées. B des sites anatomiques. C inter-individuelle. D intra-individuelle

GASTRO-ENTEROLOGIE. Variabilité. A des entrées. B des sites anatomiques. C inter-individuelle. D intra-individuelle GASTRO-ENTEROLOGIE Variabilité A des entrées B des sites anatomiques 2 l externe + 2 l interne 15 litres sécrétion-absorption entrée 2 l duodénum 4 l grêle 3 l côlon 0,3 l anus 0,3 l œsophage 10" estomac

Plus en détail

Nouvelles stratégies de dépistage du VIH. Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011

Nouvelles stratégies de dépistage du VIH. Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011 Nouvelles stratégies de dépistage du VIH Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011 Point épidémiologique sur le VIH Dépistage du VIH en France 5 millions de sérologies

Plus en détail

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 5 janvier 2015

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 5 janvier 2015 AFEFoie @AFEFoie Association reconnue d utilité publique Traitement des hépatites virales C Avis d experts 5 janvier 2015 M. Bourlière (Marseille) JP. Bronowicki (Nancy) Ch. Hézode (Créteil) D. Larrey

Plus en détail

Document de synthèse : Hépatite B et hépatite C. Sommaire :

Document de synthèse : Hépatite B et hépatite C. Sommaire : Document de synthèse : Hépatite B et hépatite C Sommaire : Au Canada, l hépatite B et l hépatite C demeurent de graves enjeux de santé publique en raison de taux de prévalence élevés, de coûts élevés pour

Plus en détail

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille XVIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 12 octobre 2010 Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille conflits d intérêts subventions,

Plus en détail

Alexandre Florimond, Philippe Chouteau, Nicole Defer, Aurore Gaudin, Jacqueline Polyte, Hervé Lerat et Jean-Michel Pawlotsky

Alexandre Florimond, Philippe Chouteau, Nicole Defer, Aurore Gaudin, Jacqueline Polyte, Hervé Lerat et Jean-Michel Pawlotsky Dérégulation du cycle cellulaire et activation de la réponse aux dommages de l'adn par les protéines du VHC, déclencheurs potentiels de l'hépatocarcinogenèse Alexandre Florimond, Philippe Chouteau, Nicole

Plus en détail

Vaccination des étudiants en santé

Vaccination des étudiants en santé Vaccination des étudiants en santé Quizz en Infectiologie Jean-Louis Koeck 1 Marie M. 21 ans, inscrite en PACES Elle dit avoir été bien vaccinée dans l'enfance, mais elle n'a pas retrouvé son carnet de

Plus en détail

Les charges virales basses: constat et gestion

Les charges virales basses: constat et gestion Les charges virales basses: constat et gestion Symposium inter-régional viro-clinique Hardelot 25-26 Mai 2011 Laurence Bocket --- Laboratoire de Virologie --- CHRU Lille conflits d intérêts subventions,

Plus en détail