Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques."

Transcription

1 Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques. CI-6 LYCÉE CARNOT (DIJON), Germain Gondor Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

2 Sommaire 1 Introduction 2 Modélisation d une action mécanique 3 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite 4 Actions mécaniques particulières 5 Lois de Coulomb 6 Principe Fondamental de la Statique (PFS) 7 Liaisons équivalentes 8 Résolution d un problème de statique Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

3 Introduction Sommaire 1 Introduction 2 Modélisation d une action mécanique 3 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite 4 Actions mécaniques particulières 5 Lois de Coulomb 6 Principe Fondamental de la Statique (PFS) 7 Liaisons équivalentes 8 Résolution d un problème de statique Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

4 Introduction Pince de robot Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

5 Introduction Montage d usinage Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

6 Modélisation d une action mécanique Sommaire 1 Introduction 2 Modélisation d une action mécanique Définition Notion de force Notion de moment Torseur d action mécanique Cas particuliers 3 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite 4 Actions mécaniques particulières 5 Lois de Coulomb 6 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

7 Modélisation d une action mécanique Définition Définition DÉFINITION: Action mécanique Toute cause susceptible de maintenir un corps au repos Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

8 Modélisation d une action mécanique Définition Définition DÉFINITION: Action mécanique Toute cause susceptible de maintenir un corps au repos créer un mouvement Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

9 Modélisation d une action mécanique Définition Définition DÉFINITION: Action mécanique Toute cause susceptible de maintenir un corps au repos créer un mouvement déformer un corps Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

10 Modélisation d une action mécanique Définition Définition DÉFINITION: Action mécanique Toute cause susceptible de maintenir un corps au repos créer un mouvement déformer un corps On distingue deux types d actions mécaniques : Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

11 Modélisation d une action mécanique Définition Définition DÉFINITION: Action mécanique Toute cause susceptible de maintenir un corps au repos créer un mouvement déformer un corps On distingue deux types d actions mécaniques : les actions mécaniques de contact (liaison de contact entre solides, pression,....) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

12 Modélisation d une action mécanique Définition Définition DÉFINITION: Action mécanique Toute cause susceptible de maintenir un corps au repos créer un mouvement déformer un corps On distingue deux types d actions mécaniques : les actions mécaniques de contact (liaison de contact entre solides, pression,....) les actions mécaniques à distance (champ de pesanteur, force électromagnétique,... ) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

13 Modélisation d une action mécanique Notion de force Notion de force L action mécanique est caractérisée par : sa direction Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

14 Modélisation d une action mécanique Notion de force Notion de force L action mécanique est caractérisée par : sa direction son sens Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

15 Modélisation d une action mécanique Notion de force Notion de force L action mécanique est caractérisée par : sa direction son sens son intensité Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

16 Modélisation d une action mécanique Notion de force Notion de force L action mécanique est caractérisée par : sa direction son sens son intensité Elle possède donc toutes les caractéristiques d un vecteur. Un action mécanique représentable par un vecteur est appelée force. Cependant cette notion de force n est pas suffisante pour décrire les actions mécaniques. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

17 Modélisation d une action mécanique Notion de moment Notion de moment Pour définir complètement une action mécanique, il convient de prendre en compte son point d implication (P): Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

18 Modélisation d une action mécanique Notion de moment Notion de moment Pour définir complètement une action mécanique, il convient de prendre en compte son point d implication (P): La porte se ferme Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

19 Modélisation d une action mécanique Notion de moment Notion de moment Pour définir complètement une action mécanique, il convient de prendre en compte son point d implication (P): La porte se ferme La porte ne se ferme pas Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

20 Modélisation d une action mécanique Notion de moment Notion de moment Il est donc nécessaire d introduire la notion de moment au point A de la force F appliquée en P et défini par : M (A, F P ) } {{ } notation personnelle = M (A, F) = #» AP F REMARQUE: l unité d un moment d une force est le N.m. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

21 Modélisation d une action mécanique Torseur d action mécanique Torseur d action mécanique Puisque M (B, F P ) = #» BP F P = ( #» BA+ #» AP ) F P = #» BA F P + #» AP F P Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

22 Modélisation d une action mécanique Torseur d action mécanique Torseur d action mécanique Puisque M (B, F P ) = #» BP F P = ( #» BA+ #» AP ) F P = #» BA F P + #» AP F P d où: M (B, F P ) = M (A, F P ) + #» BA F P Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

23 Modélisation d une action mécanique Torseur d action mécanique Torseur d action mécanique Puisque M (B, F P ) = #» BP F P = ( #» BA+ #» AP ) F P = #» BA F P + #» AP F P d où: M (B, F P ) = M (A, F P ) + #» BA F P Le champ des moments d une force est donc... Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

24 Modélisation d une action mécanique Torseur d action mécanique Torseur d action mécanique Puisque M (B, F P ) = #» BP F P = ( #» BA+ #» AP ) F P = #» BA F P + #» AP F P d où: M (B, F P ) = M (A, F P ) + #» BA F P Le champ des moments d une force est donc... un champ de moments! Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

25 Modélisation d une action mécanique Torseur d action mécanique Torseur d action mécanique Puisque M (B, F P ) = #» BP F P = ( #» BA+ #» AP ) F P = #» BA F P + #» AP F P d où: M (B, F P ) = M (A, F P ) + #» BA F P Le champ des moments d une force est donc... un champ de moments!il est donc représentable par un torseur avec comme vecteur résultante, la force appliquée F P : { F F P Σ } = M F P M (M, F P ) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

26 Modélisation d une action mécanique Torseur d action mécanique Dans le cas général d un système S soumis à une force F, le torseur {FF S } de l action mécanique créée par cette force s écrit: {FF S } = M R F S M (M, F S) = M X Y Z L M N B Lorsqu il y a plusieurs actions mécaniques, on additionne les torseurs (attention au point où on additionne les torseurs) { F i[ F i] Σ } = i M R F i Σ #» M (M, F i Σ) = [ R F i Σ] i[ M(M, F i Σ)] M i Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

27 Modélisation d une action mécanique Cas particuliers Torseur couple Un torseur couple est de la forme 0 M (M, F S) avec M (M, F S) 0. M {FF S } = Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

28 Modélisation d une action mécanique Cas particuliers Torseur glisseur Un torseur glisseur est de la forme M, M (M, F S). R F S = 0. {FF S } = R F S 0 avec A Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

29 Modélisation d une action mécanique Cas particuliers Torseur glisseur Un torseur glisseur est de la forme M, M (M, F S). R F S = 0. {FF S } = R F S 0 avec A L action mécanique d une force F appliquée en un point A est modélisable par un glisseur. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

30 Modélisation d une action mécanique Cas particuliers Torseur glisseur Un torseur glisseur est de la forme M, M (M, F S). R F S = 0. {FF S } = R F S 0 avec A L action mécanique d une force F appliquée en un point A est modélisable par un glisseur. DÉMONSTRATION : #» M (M, F S). R F S = [ M (A, F S) + MA #» R ] F S. R F S = [ #» MA R ] F S. R F S = 0 Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

31 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Sommaire 1 Introduction 2 Modélisation d une action mécanique 3 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Rappels sur les liaisons parfaites Analyse de la liaison pivot Tableau des liaisons usuelles Moyen mnémotechnique Modélisation plane 4 Actions mécaniques particulières 5 Lois de Coulomb 6 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

32 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Rappels sur les liaisons parfaites Rappels sur les liaisons parfaites Ces liaisons parfaites ont les caractéristiques suivantes : Les pièces mécaniques sont des solides indéformables. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

33 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Rappels sur les liaisons parfaites Rappels sur les liaisons parfaites Ces liaisons parfaites ont les caractéristiques suivantes : Les pièces mécaniques sont des solides indéformables. Les surfaces sont géométriquement parfaites. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

34 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Rappels sur les liaisons parfaites Rappels sur les liaisons parfaites Ces liaisons parfaites ont les caractéristiques suivantes : Les pièces mécaniques sont des solides indéformables. Les surfaces sont géométriquement parfaites. Les jeux sont nuls Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

35 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Rappels sur les liaisons parfaites Rappels sur les liaisons parfaites Ces liaisons parfaites ont les caractéristiques suivantes : Les pièces mécaniques sont des solides indéformables. Les surfaces sont géométriquement parfaites. Les jeux sont nuls Le contact est sans frottement ni adhérence. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

36 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Analyse de la liaison pivot Analyse de la liaison pivot Une liaison pivot d axe (O, x) permet un mouvement de rotation, autour de cet axe, entre deux solides S i et S k. Sa schématisation (norme NF E ) est la suivante : Projection orthogonale z Perspective S k S i x Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

37 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Analyse de la liaison pivot Sa réalisation se fait essentiellement par un couple de surfaces cylindriques de révolution, avec éventuellement des paliers lisses ou des roulements, et des arrêts axiaux. En tout point de l axe (O, x), donc en particulier au point O, les éléments de réduction du torseur cinématique associé s écrivent : ω x Ω (k/i) 0 } {V Sk/Si = O V (O Sk /S i ) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

38 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Analyse de la liaison pivot Considérer une liaison pivot d axe (O, x) entre deux solides revient à considérer, d un point de vue mathématique, les surfaces de liaison comme des surfaces de révolution non cylindriques d axe (O, x) : Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

39 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Analyse de la liaison pivot La densité surfacique d F l (S i S k ) rencontre l axe (O, x) en H, donc son moment en O a une projection nulle sur l axe (O, x). En effet M (O,Si S k ). X = [ #» OI l d F l (S i S k ) ]. X = [ #» OH d F l (S i S k ) ]. X } {{ } 0 + [ #» HI l d F l (S i S k ) ]. X = 0 } {{ } 0 d après les conditions de nullité du produit vectoriel et du produit mixte. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

40 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Analyse de la liaison pivot Par conséquent le torseur d inter-efforts transmissibles par la liaison pivot d axe (O, X) entre les deux solides S i et S k s écrit : X R Si S k Y } {F Sk Si = O #» M (O,Sk S i ) Z La forme de ce torseur est conservée en tout point de l axe (O, X). 0 M N Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

41 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Tableau des liaisons usuelles Tableau des liaisons usuelles dll 0 dll 0 tr 0 rt 1 dll 1 tr 0 rt 1 dll 0 tr 1 rt 1 dll 1 tr 1 rt 2 dll 1 tr 1 rt 2 dll 0 tr 2 rt Nom de la liaison Encastrement Glissière Pivot Hélicoïdale Pivot glissant Rotule à doigt Caractéristique géométrique M (ε) 1 direction x M (ε) 1 axe (A, x ) M (A, x ) 1 axe (A, x ) M (A, x ) 1 axe (A, x ) M (A, x ) 1 point A, centre de liaison M M { 0 0 { 0 V. x Torseur cinématique } } M u M { ω. } x M 0 M { ω. } x V. x p 10 M avec V = p 2.π.ω M { ω. } x V. x M M Ω(S1 /S 0 ) A 0 avec Ω(S1 /S 0 ). x = 0 A p R0 R0 R0 p 2.π.p p 10 u q 10 0 r 10 0 R0 R0 Torseur des AM M M M R0M M A X 10 L 10 Y 10 M 10 Z 10 N 10 0 L 10 Y 10 M 10 Z 10 N 10 X 10 0 Y 10 M 10 Z 10 N 10 R0 R0 R0 X 10 Y 10 M 10 Z 10 N Y 10 M 10 Z 10 N 10 X 10 L 10 Y 10 0 Z 10 0 p 2.π.X 10 R0 R0 R0 Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

42 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Tableau des liaisons usuelles ddl 3 ddl 0 tr 3 rt 3 ddl 2 tr 1 rt 4 ddl 1 tr 3 rt 4 ddl 2 tr 2 rt 5 ddl 2 tr 3 rt Nom de la liaison Rotule Appui plan Linéaire annulaire 1 axe (A, x ), centre de sphère A Linéaire rectiligne Ponctuelle Torseur cinématique Caractéristique } géométrique Ω {V 1/0 = (S1 /S 0 ) V X (X S1 /S 0 ) Ω(S1 /S 0 ) 1 point A, centre de A 0 p 10 0 liaison avec q Ω 10 0 (S1 /S 0 ) r 10 0 A R0 quelconque Ω(S1 /S 0 ) V(M S1 Normal au plan M /S 0 ) 0 u 10 avec q y, M (ε) 10 0 V(M S1 /S 0 ). 0 w y = 10 M R0 0 { } Ω(S1 /S 0 ) p 10 u 10 q 10 0 r 10 0 A R0 Normal au plan y, Droite de contact (A, x ) Normal au plan y, point de contact A A V x avec Ω (S1 /S 0 ) quelconque ω x. x +ω y. y V(A S1 A /S 0 ) avec V(A S1 /S 0 ). y = 0 Ω(S1 /S 0 ) V(A S1 A /S 0 ) avec Ω (S1 /S 0 ) quelconque et V(A S1 /S 0 ). y = A A p 10 u 10 q w 10 p 10 u 10 q 10 0 r 10 w 10 R0 R0 A Torseur des actions mécaniques transmissibles M A A A X 10 0 Y 10 0 Z L 10 Y N Y 10 0 Z Y N Y R0 R0 R0 R0 R0 Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions 0 mécaniques Année / 87

43 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Moyen mnémotechnique Moyen mnémotechnique de retrouver les torseurs des liaisons parfaites Nous verrons dans le programme de deuxième année que la liaison étant parfaite, la puissance des efforts intérieurs } à la liaison sont nuls. Le comoment du torseur cinématique {V S2/S1 et du torseur des actions } mécaniques {F S2 S1 est donc nul. R S2 S 1. V (A S2 /S 1 ) + Ω (S2 /S 1 ). #» M (A,S2 S 1 ) = 0 X 10.u 10 + Y 10.v 10 + Z 10.w 10 + L 10.p 10 + M 10.q 10 + N 10.r 10 = 0 Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

44 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Moyen mnémotechnique Par exemple pour la liaison pivot: } ω 21 0 {V S2/S1 = R A A X 0 Y M Z N } = {F S2 S1 R X, Y et Z sont les composantes de R S2 S 1 dans le repère R. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

45 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Moyen mnémotechnique Par exemple pour la liaison pivot: } ω 21 0 {V S2/S1 = R A A X 0 Y M Z N } = {F S2 S1 R X, Y et Z sont les composantes de R S2 S 1 dans le repère R. L, M et N sont les composantes de #» M (A,S2 S 1 ) dans le repère R, avec L = 0. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

46 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Moyen mnémotechnique Par exemple pour la liaison pivot: } ω 21 0 {V S2/S1 = R A A X 0 Y M Z N } = {F S2 S1 R - X, Y et Z sont les composantes de R S2 S 1 dans le repère R. L, M et N sont les composantes de #» M (A,S2 S 1 ) dans le repère R, avec L = 0. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

47 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite Modélisation plane Modélisation plane Dans un problème considéré comme plan, un solide S k possède au maximum trois degrés de liberté par rapport à un repère de référence R i. Quatre modèles de liaisons, correspondant à des formes particulières du torseur cinématique, peuvent être retenus. X 10.u 10 + Y 10.v 10 + N 10.r 10 = 0. ddl 0 ddl 0 tr 0 rt 1 ddl 1 tr 0 rt 1 ddl 0 tr 1 rt 2 ddl 1 tr 1 rt Nom de la liaison Encastrement Glissière Pivot Ponctuelle plane Caractéristique géométrique M (ε) 1 direction x M (ε) 1 axe (A, z ) M (A, z ) Normal au plan y, point de contact A M M M A Torseur cinématique u r 10 R0 u 10 0 r 10 R0 R0 R0 Torseur des actions mécaniques transmissibles X 10 Y 10 N 10 M R0 0 Y 10 N 10 M R0 X 10 Y 10 0 M R0 0 Y 10 0 A R0 Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

48 Actions mécaniques particulières Sommaire 1 Introduction 2 Modélisation d une action mécanique 3 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite 4 Actions mécaniques particulières Pesanteur Pression hydrostatique d un fluide sur un solide 5 Lois de Coulomb 6 Principe Fondamental de la Statique (PFS) 7 Liaisons équivalentes 8 Résolution d un problème de statique Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

49 Actions mécaniques particulières Pesanteur Pesanteur P = m. g Le poids P est dirigé de haut en bas et est porté par une droite verticale (en négligeant la rotation de la terre) qui passe par le point matériel. Chaque point matériel M i d un solide S est soumis à cette attraction terrestre : Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

50 Actions mécaniques particulières Pesanteur { F ni Pi S } = A R = n P i i=1 M (A, P i S) = n #» i=1 AM i P i = A R= n i=1 m i. g #» i=1 AM i m i. g M (A, P i S) = n Quand la masse est distribuée de manière continue, ce torseur prend la forme { } R F Pi S = = M S g.dm i P i S M (A, P i S) = #» AM g.dm M S A où dm est l élément de masse autour du point M. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

51 Actions mécaniques particulières Pesanteur Le centre de gravité G est le point définit par M S #» GM.dm = 0 soit encore #» AG = 1 m. M S #» AM.dm Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

52 Actions mécaniques particulières Pesanteur Le centre de gravité G est le point définit par M S #» GM.dm = 0 soit encore m i. AG #» = i i #» AG = 1 m. m i. #» AM i M S #» AM.dm Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

53 Actions mécaniques particulières Pesanteur Le centre de gravité G est le point définit par M S #» GM.dm = 0 soit encore m i. AG #» = i i #» AG = 1 m. m i. #» AM i M S #» AM.dm {Fg Σ } = G { mσ. g 0 } Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

54 Actions mécaniques particulières Pesanteur Le centre de gravité G est le point définit par M S #» GM.dm = 0 soit encore m i. AG #» = i i #» AG = 1 m. m i. #» AM i M S #» AM.dm {Fg Σ } = G { mσ. g 0 } REMARQUES : Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

55 Actions mécaniques particulières Pesanteur Le centre de gravité G est le point définit par M S #» GM.dm = 0 soit encore m i. AG #» = i i #» AG = 1 m. m i. #» AM i M S #» AM.dm {Fg Σ } = G { mσ. g 0 } REMARQUES : si S possède un plan de symétrie, G y appartient Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

56 Actions mécaniques particulières Pesanteur Le centre de gravité G est le point définit par M S #» GM.dm = 0 soit encore m i. AG #» = i i #» AG = 1 m. m i. #» AM i M S #» AM.dm {Fg Σ } = G { mσ. g 0 } REMARQUES : si S possède un plan de symétrie, G y appartient si S possède un axe de symétrie, G y appartient Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

57 Actions mécaniques particulières Pesanteur Le centre de gravité G est le point définit par M S #» GM.dm = 0 soit encore m i. AG #» = i i #» AG = 1 m. m i. #» AM i M S #» AM.dm {Fg Σ } = G { mσ. g 0 } REMARQUES : si S possède un plan de symétrie, G y appartient si S possède un axe de symétrie, G y appartient si S possède un centre de symétrie, G est confondu avec ce centre. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

58 Actions mécaniques particulières Pression hydrostatique d un fluide sur un solide Pression hydrostatique d un fluide sur un solide Soit p(m) la pression en un point M d un fluide. Le fluide est en contact sur la surface Σ avec le solide S. On a alors: {F fluide S } = O M Σ p(m). n(m).dσ #» OM ( p(m). n(m)).dσ M Σ p(n). n(n) n(n) N n(m) M p(m). n(m) Où n(m) est la normale en M dirigée vers l extérieur du solide S. La pression exerce une densité de force localement normale à la paroi Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

59 Lois de Coulomb Sommaire 1 Introduction 2 Modélisation d une action mécanique 3 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite 4 Actions mécaniques particulières 5 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel 6 Principe Fondamental de la Statique (PFS) 7 Liaisons équivalentes 8 Résolution d un problème de statique Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

60 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Entre deux solides S 1 et S 2 en contact peuvent se transmettre des actions mécaniques avec frottement (dû aux irrégularités de contact, et au bourrelets de contact). Coulomb a déterminé empiriquement des lois sur les efforts. Soit I le point de contact Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

61 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Entre deux solides S 1 et S 2 en contact peuvent se transmettre des actions mécaniques avec frottement (dû aux irrégularités de contact, et au bourrelets de contact). Coulomb a déterminé empiriquement des lois sur les efforts. Soit I le point de contact Π le plane tangent commun aux deux solides Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

62 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Entre deux solides S 1 et S 2 en contact peuvent se transmettre des actions mécaniques avec frottement (dû aux irrégularités de contact, et au bourrelets de contact). Coulomb a déterminé empiriquement des lois sur les efforts. Soit I le point de contact Π le plane tangent commun aux deux solides n la normale à Π Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

63 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

64 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Le mouvement de S 2 par rapport à S 1 est caractérisé par un vecteur vitesse de glissement V (I 2/1) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

65 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Le mouvement de S 2 par rapport à S 1 est caractérisé par un vecteur vitesse de glissement V (I 2/1) un vecteur rotation Ω (2/1) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

66 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Le mouvement de S 2 par rapport à S 1 est caractérisé par un vecteur vitesse de glissement V (I 2/1) un vecteur rotation Ω (2/1) un vecteur rotation de pivotement Ω p(2/1) = ( Ω (2/1). n). n Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

67 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Le mouvement de S 2 par rapport à S 1 est caractérisé par un vecteur vitesse de glissement V (I 2/1) un vecteur rotation Ω (2/1) un vecteur rotation de pivotement Ω p(2/1) = ( Ω (2/1). n). n un vecteur rotation de roulement Ω r(2/1) = Ω (2/1) Ω p(2/1) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

68 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le glissement Soient F (1 2) la force de S 1 sur S 2 au niveau du point I Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

69 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le glissement Soient F (1 2) la force de S 1 sur S 2 au niveau du point I N (1 2) la force normale de S 1 sur S 2 au niveau du point I N (1 2) = ( F(1 2). n ). n Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

70 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le glissement Soient F (1 2) la force de S 1 sur S 2 au niveau du point I N (1 2) la force normale de S 1 sur S 2 au niveau du point I N (1 2) = ( F(1 2). n ). n T (1 2) la force tangentielle de S 1 sur S 2 au niveau du point I T (1 2) = F (1 2) N (1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

71 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

72 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Les lois de Coulomb spécifient que : s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : V (I 2/1) 0 T (1 2) V (I 2/1) = 0 T (1 2). V (I 2/1) < 0 T (1 2) = f. N (1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

73 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Les lois de Coulomb spécifient que : s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : V (I 2/1) 0 T (1 2) V (I 2/1) = 0 T (1 2). V (I 2/1) < 0 T (1 2) = f. N (1 2) s il n y a pas glissement au contact entre S 1 et S 2 : V (I 2/1) = 0 T (1 2) f. N (1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

74 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Les lois de Coulomb spécifient que : s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : V (I 2/1) 0 T (1 2) V (I 2/1) = 0 T (1 2). V (I 2/1) < 0 T (1 2) = f. N (1 2) s il n y a pas glissement au contact entre S 1 et S 2 : V (I 2/1) = 0 T (1 2) f. N (1 2) où f est le coefficient de frottement entre S 1 et S 2. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

75 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel La force F (1 2) doit donc être située dans le cône de frottement de demi angle au sommetϕtel que f = tanϕ Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

76 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel La force F (1 2) doit donc être située dans le cône de frottement de f = tanϕ demi angle au sommetϕtel que Si F (1 2) est sur le cône, il y a glissement. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

77 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel La force F (1 2) doit donc être située dans le cône de frottement de demi angle au sommetϕtel que f = tanϕ Si F (1 2) est sur le cône, il y a glissement.si la force est dans le cône, il n y a pas glissement. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

78 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel La force F (1 2) doit donc être située dans le cône de frottement de demi angle au sommetϕtel que f = tanϕ Si F (1 2) est sur le cône, il y a glissement.si la force est dans le cône, il n y a pas glissement.on parle alors d adhérence Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

79 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Glissement F(1 2) La force F (1 2) doit donc être située dans le cône de frottement de demi angle au sommetϕtel que f = tanϕ Si F (1 2) est sur le cône, il y a glissement.si la force est dans le cône, il n y a pas glissement.on parle alors d adhérence F (1 2) Adhérence Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

80 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Coefficient de frottement Le coefficient de frottement f entre S 1 et S 2 ne dépend que de la nature des matériaux de S 1 et S 2 et de leur état de surface au niveau du contact. Nature des matériaux Etat de surface f = tan ϕ Acier sur acier Polie 0.1 Acier sur bronze A sec 0.2 Fonte sur bronze A sec 0.1 Acier sur bronze Lubrifié 0.07 Fonte sur Fonte Lubrifié 0.07 Acier ou fonte sur garniture de friction A sec 0.45 Pneu neuf sur chaussée A sec 0.6 Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

81 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le roulement Soient #» M (I,1 2) le moment en I de S 1 sur S 2 Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

82 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le roulement Soient M (I,1 2) le moment en I de S 1 sur S 2 M #» N(I,1 2) le couple de résistance au pivotement en I de S 1 sur S 2 #» M N(I,1 2) = ( M(I,1 2). n ). n Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

83 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le roulement Soient M (I,1 2) le moment en I de S 1 sur S 2 M #» N(I,1 2) le couple de résistance au pivotement en I de S 1 sur S 2 #» M N(I,1 2) = ( M(I,1 2). n ). n M #» N(I,1 2) le couple de résistance au roulement en I de S 1 sur S 2. #» M T(I,1 2) = M (I,1 2) ( M(I,1 2). n ). n Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

84 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

85 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Les lois de Coulomb pour le roulement s écrivent s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : Ω R(2/1) 0 #» M T(I,1 2) Ω R(2/1) = 0 #» M T(I,1 2). Ω R(2/1) < 0 M #» T(I,1 2) = f P. N (1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

86 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Les lois de Coulomb pour le roulement s écrivent s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : Ω R(2/1) 0 #» M T(I,1 2) Ω R(2/1) = 0 #» M T(I,1 2). Ω R(2/1) < 0 M #» T(I,1 2) = f P. N (1 2) s il y a adhérence au contact entre S 1 et S 2 : Ω R(2/1) = 0 M #» T(I,1 2) f R. N (1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

87 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Les lois de Coulomb pour le roulement s écrivent s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : Ω R(2/1) 0 #» M T(I,1 2) Ω R(2/1) = 0 #» M T(I,1 2). Ω R(2/1) < 0 M #» T(I,1 2) = f P. N (1 2) s il y a adhérence au contact entre S 1 et S 2 : Ω R(2/1) = 0 M #» T(I,1 2) f R. N (1 2) où f R est le coefficient de résistance au roulement entre S 1 et S 2. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

88 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le pivotement De la même manière, les lois de Coulomb pour le pivotement s écrivent s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : Ω P(2/1) 0 #» M N(I,1 2) Ω P(2/1) = 0 #» M N(I,1 2). Ω P(2/1) < 0 M #» N(I,1 2) = f P. N (1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

89 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le pivotement De la même manière, les lois de Coulomb pour le pivotement s écrivent s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : Ω P(2/1) 0 #» M N(I,1 2) Ω P(2/1) = 0 #» M N(I,1 2). Ω P(2/1) < 0 M #» N(I,1 2) = f P. N (1 2) s il n y a pas glissement au contact entre S 1 et S 2 : Ω P(2/1) = 0 M #» N(I,1 2) f P. N (1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

90 Lois de Coulomb Lois de Coulomb (ou loi du frottement) pour un contact ponctuel Lois de Coulomb concernant le pivotement De la même manière, les lois de Coulomb pour le pivotement s écrivent s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : Ω P(2/1) 0 #» M N(I,1 2) Ω P(2/1) = 0 #» M N(I,1 2). Ω P(2/1) < 0 M #» N(I,1 2) = f P. N (1 2) s il n y a pas glissement au contact entre S 1 et S 2 : Ω P(2/1) = 0 M #» N(I,1 2) f P. N (1 2) où f P est le coefficient de résistance au pivotement entre S 1 et S 2. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

91 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel Les lois de Coulomb, concernant le frottement de glissement, ne sont valables que pour un contact ponctuel ou "quasi ponctuel". Mais très souvent le contact entre deux solides n est pas ponctuel et s effectue sur une surface entière. Soient f p(1 2) la densité surfacique de force de S 1 sur S 2 au niveau du point P de la zone de contact Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

92 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel Les lois de Coulomb, concernant le frottement de glissement, ne sont valables que pour un contact ponctuel ou "quasi ponctuel". Mais très souvent le contact entre deux solides n est pas ponctuel et s effectue sur une surface entière. Soient f p(1 2) la densité surfacique de force de S 1 sur S 2 au niveau du point P de la zone de contact n p(1 2) la densité surfacique de force normale de S 1 sur S 2 au niveau du point Pde la zone de contact n p(1 2) = ( f p(1 2). n ). n Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

93 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel Les lois de Coulomb, concernant le frottement de glissement, ne sont valables que pour un contact ponctuel ou "quasi ponctuel". Mais très souvent le contact entre deux solides n est pas ponctuel et s effectue sur une surface entière. Soient f p(1 2) la densité surfacique de force de S 1 sur S 2 au niveau du point P de la zone de contact n p(1 2) la densité surfacique de force normale de S 1 sur S 2 au niveau du point Pde la zone de contact n p(1 2) = ( f p(1 2). n ). n t p(1 2) la densité surfacique de force tangentielle de S 1 sur S 2 au niveau du point P de la zone de contact t p(1 2) = f p(1 2) n p(1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

94 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

95 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel L action mécanique de S 1 sur S 2 est } {F 1 2 = A f p(1 2) ds #» AP f p(1 2) ds Les lois de Coulomb s écrivent: s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : t V (I 2/1) p(1 2) V (I 2/1) = 0 0 t p(1 2). V (I 2/1) < 0 t p(1 2) = f. n p(1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

96 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel L action mécanique de S 1 sur S 2 est } {F 1 2 = A f p(1 2) ds #» AP f p(1 2) ds Les lois de Coulomb s écrivent: s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : t V (I 2/1) p(1 2) V (I 2/1) = 0 0 t p(1 2). V (I 2/1) < 0 t p(1 2) = f. n p(1 2) s il y a adhérence au contact entre S 1 et S 2 : V (I 2/1) = 0 t p(1 2) f. n p(1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

97 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel L action mécanique de S 1 sur S 2 est } {F 1 2 = A f p(1 2) ds #» AP f p(1 2) ds Les lois de Coulomb s écrivent: s il y a glissement au contact entre S 1 et S 2 : t V (I 2/1) p(1 2) V (I 2/1) = 0 0 t p(1 2). V (I 2/1) < 0 t p(1 2) = f. n p(1 2) s il y a adhérence au contact entre S 1 et S 2 : V (I 2/1) = 0 t p(1 2) f. n p(1 2) où f est le coefficient de frottement entre S 1 et S 2 au niveau du point P. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

98 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel La solution pratique du problème exige : la connaissance de la loi de répartition de n p(1 2) Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

99 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel La solution pratique du problème exige : la connaissance de la loi de répartition de n p(1 2) la loi de répartition de f (qui peut dépendre du point P considéré). Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

100 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel La solution pratique du problème exige : la connaissance de la loi de répartition de n p(1 2) la loi de répartition de f (qui peut dépendre du point P considéré). Dans de nombreux cas, nous pouvons faire des hypothèses simplificatrices qui peuvent être : Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

101 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel La solution pratique du problème exige : la connaissance de la loi de répartition de n p(1 2) la loi de répartition de f (qui peut dépendre du point P considéré). Dans de nombreux cas, nous pouvons faire des hypothèses simplificatrices qui peuvent être : une répartition uniforme pour f Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

102 Lois de Coulomb Lois de Coulomb pour un contact non ponctuel La solution pratique du problème exige : la connaissance de la loi de répartition de n p(1 2) la loi de répartition de f (qui peut dépendre du point P considéré). Dans de nombreux cas, nous pouvons faire des hypothèses simplificatrices qui peuvent être : une répartition uniforme pour f une répartition uniforme pour n p(1 2) ou une répartition qui, en essayant d approcher la réalité, permet des calculs rapides. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

103 Principe Fondamental de la Statique (PFS) 6 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Isolement d un solide Action mécanique extérieure / intérieure Enoncé du PFS Théorèmes généraux de la statique Théorèmes des actions réciproques Système soumis à l action de 2 glisseurs (forces) Sciences de Système l Ingénieur (MPSI soumis - PCSI) à l actionci-6 deactions 3 glisseurs mécaniques (forces) Année / 87 Sommaire 1 Introduction 2 Modélisation d une action mécanique 3 Actions mécaniques transmissibles par une liaison parfaite 4 Actions mécaniques particulières 5 Lois de Coulomb

104 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Isolement d un solide Isolement d un solide Pour étudier un système matériel (Σ) on commence par l isoler de l extérieur (Σ). Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

105 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Isolement d un solide Exemple Le système matériel (Σ) défini à l intérieur de la frontière est constitué du corps de vérin, de deux pattes de fixation, du piston, d un joint, de la tige, du ressort, et du volume d air situé dans la chambre entre le piston et le corps. Ce système est en relation avec l extérieur par l intermédiaire de deux liaisons : une liaison encastrement (patte de fixation) une liaison rotule de centre O avec un autre système. De plus, chaque corps du système est soumis au champ d action de la pesanteur. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

106 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Isolement d un solide Isolons le système matériel (S) constitué de la tige, du piston et du joint du vérin. L extérieur de (S), noté (S), est constitué du corps de vérin, de deux pattes de fixation, du ressort, du volume d air situé dans la chambre entre le piston et le corps et de l extérieur deσ(σ). Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

107 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Action mécanique extérieure / intérieure Action mécanique extérieure / intérieure Les actions mécaniques extérieures à un système matériel (S) sont l ensemble des actions mécaniques de (S) sur (S). EXEMPLE : Bilan des actions mécaniques exercées sur l ensemble matériel{tige, piston, joint} du vérin. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

108 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Action mécanique extérieure / intérieure Les actions mécanique intérieures à un système matériel (S) sont l ensemble des actions mécaniques mutuelles entre les différents sous ensembles de (S). EXEMPLE : l action mutuelle de la tige sur le piston, et l action mutuelle du piston sur le joint. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

109 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Enoncé du PFS Dans un repère galiléen R g, si un système matériel(σ) est en équilibre, l ensemble des actions mécanique extérieures est nul. (Σ) en équilibre dans R g } {F Σ Σ = A } R Σ Σ M {0 (A,Σ Σ) = Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

110 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Remarques Le Principe Fondamental de la Statique ne se démontre pas, c est un cas particulier du Principe Fondamental de la Dynamique (P.F.D). Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

111 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Remarques Le Principe Fondamental de la Statique ne se démontre pas, c est un cas particulier du Principe Fondamental de la Dynamique (P.F.D). Si un torseur est nul alors il est nul en tout point. Il n est donc pas nécessaire d imposer un point pour exprimer le torseur des actions extérieures. Par contre, il est judicieux de choisir correctement ce point afin de simplifier au maximum les calculs : en particulier ce point peut être l origine d une force inconnue. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

112 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Remarques Le Principe Fondamental de la Statique ne se démontre pas, c est un cas particulier du Principe Fondamental de la Dynamique (P.F.D). Si un torseur est nul alors il est nul en tout point. Il n est donc pas nécessaire d imposer un point pour exprimer le torseur des actions extérieures. Par contre, il est judicieux de choisir correctement ce point afin de simplifier au maximum les calculs : en particulier ce point peut être l origine d une force inconnue. Les repères galiléens sont des repères où le PFS est vérifié. Pour des applications des systèmes mécaniques classiques (voiture, avion, machine,... ), la Terre est une bonne approximation d un repère Galiléen. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

113 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Remarques Le Principe Fondamental de la Statique ne se démontre pas, c est un cas particulier du Principe Fondamental de la Dynamique (P.F.D). Si un torseur est nul alors il est nul en tout point. Il n est donc pas nécessaire d imposer un point pour exprimer le torseur des actions extérieures. Par contre, il est judicieux de choisir correctement ce point afin de simplifier au maximum les calculs : en particulier ce point peut être l origine d une force inconnue. Les repères galiléens sont des repères où le PFS est vérifié. Pour des applications des systèmes mécaniques classiques (voiture, avion, machine,... ), la Terre est une bonne approximation d un repère Galiléen. L analyse de PFD montre qu il est possible d étendre le champ d application du PFS à des systèmes mobiles dans les trois cas particuliers suivants : Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

114 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Remarques Le Principe Fondamental de la Statique ne se démontre pas, c est un cas particulier du Principe Fondamental de la Dynamique (P.F.D). Si un torseur est nul alors il est nul en tout point. Il n est donc pas nécessaire d imposer un point pour exprimer le torseur des actions extérieures. Par contre, il est judicieux de choisir correctement ce point afin de simplifier au maximum les calculs : en particulier ce point peut être l origine d une force inconnue. Les repères galiléens sont des repères où le PFS est vérifié. Pour des applications des systèmes mécaniques classiques (voiture, avion, machine,... ), la Terre est une bonne approximation d un repère Galiléen. L analyse de PFD montre qu il est possible d étendre le champ d application du PFS à des systèmes mobiles dans les trois cas particuliers suivants : mouvement de translation uniforme Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

115 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Remarques Le Principe Fondamental de la Statique ne se démontre pas, c est un cas particulier du Principe Fondamental de la Dynamique (P.F.D). Si un torseur est nul alors il est nul en tout point. Il n est donc pas nécessaire d imposer un point pour exprimer le torseur des actions extérieures. Par contre, il est judicieux de choisir correctement ce point afin de simplifier au maximum les calculs : en particulier ce point peut être l origine d une force inconnue. Les repères galiléens sont des repères où le PFS est vérifié. Pour des applications des systèmes mécaniques classiques (voiture, avion, machine,... ), la Terre est une bonne approximation d un repère Galiléen. L analyse de PFD montre qu il est possible d étendre le champ d application du PFS à des systèmes mobiles dans les trois cas particuliers suivants : mouvement de translation uniforme mouvement de rotation uniforme d un solide équilibré dynamiquement Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

116 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Remarques Le Principe Fondamental de la Statique ne se démontre pas, c est un cas particulier du Principe Fondamental de la Dynamique (P.F.D). Si un torseur est nul alors il est nul en tout point. Il n est donc pas nécessaire d imposer un point pour exprimer le torseur des actions extérieures. Par contre, il est judicieux de choisir correctement ce point afin de simplifier au maximum les calculs : en particulier ce point peut être l origine d une force inconnue. Les repères galiléens sont des repères où le PFS est vérifié. Pour des applications des systèmes mécaniques classiques (voiture, avion, machine,... ), la Terre est une bonne approximation d un repère Galiléen. L analyse de PFD montre qu il est possible d étendre le champ d application du PFS à des systèmes mobiles dans les trois cas particuliers suivants : mouvement de translation uniforme mouvement de rotation uniforme d un solide équilibré dynamiquement lorsque les effets des masses et des inerties peuvent être négligés devant les efforts extérieurs Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

117 Principe Fondamental de la Statique (PFS) Enoncé du PFS Remarques Le Principe Fondamental de la Statique ne se démontre pas, c est un cas particulier du Principe Fondamental de la Dynamique (P.F.D). Si un torseur est nul alors il est nul en tout point. Il n est donc pas nécessaire d imposer un point pour exprimer le torseur des actions extérieures. Par contre, il est judicieux de choisir correctement ce point afin de simplifier au maximum les calculs : en particulier ce point peut être l origine d une force inconnue. Les repères galiléens sont des repères où le PFS est vérifié. Pour des applications des systèmes mécaniques classiques (voiture, avion, machine,... ), la Terre est une bonne approximation d un repère Galiléen. L analyse de PFD montre qu il est possible d étendre le champ d application du PFS à des systèmes mobiles dans les trois cas particuliers suivants : mouvement de translation uniforme mouvement de rotation uniforme d un solide équilibré dynamiquement lorsque les effets des masses et des inerties peuvent être négligés devant les efforts extérieurs la réciproque du P.F.S n est pas forcément juste. Sciences de l Ingénieur (MPSI - PCSI) CI-6 Actions mécaniques Année / 87

CHAPITRE II : STATIQUE

CHAPITRE II : STATIQUE CHPITRE II : STTIQUE - Généralités : I. NTIN DE RCE : En mécanique, les forces sont utilisées pour modéliser des actions mécaniques diverses (actions de contact, poids, attraction magnétique, effort ).

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

Sciences industrielles Cours

Sciences industrielles Cours Lycée Blaise Pascal Mathématiques supérieures et spéciales Sciences industrielles Cours Mathématiques supérieures GENERALITE 7 QUELQUES INFORMATIONS SUR LES SYSTEMES 9 I Introduction 9 II Définition 9

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

Notes du Cours de Mécanique 1 er semestre, année 2011/2012

Notes du Cours de Mécanique 1 er semestre, année 2011/2012 Ecole Polytechnique de l Université de Nice - Sophia Antipolis CiP1 Notes du Cours de Mécanique 1 er semestre, année 2011/2012 Patrizia Vignolo Jean-Michel Chauveau Thibault Gayral Sommaire : Introduction

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4 SOAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Prouit ou comoment e eux torseurs 4 2.2 Torseurs élémentaires 4 2.2.1 Torseur couple 4 2.2.2 Torseur

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

1 Définition. 2 Modélisation des actions mécaniques. On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos

1 Définition. 2 Modélisation des actions mécaniques. On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos 1 Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos - créer ou modifier un mouvement - déformer un corps odélisation des actions mécaniques.1. Notion de

Plus en détail

Modèle d une automobile.

Modèle d une automobile. Modèle d une automobile. On modélise une automobile par deux disques homogènes identiques de masse m de rayon a, de moment d inertie J = (1/) m a par rapport à leurs axes respectifs, de centre C, en contact

Plus en détail

TABLE DES MATIERES #! #! # $ #!!

TABLE DES MATIERES #! #! # $ #!! MECANIQUE 1 2 TABLE DES MATIERES! "!! $!! 3 ! $!!!!! "! 4 $% % & ' % % %! $ %!! 5 $ ' $ $ %! % $!!! " ( "! ( $ ) " 6 $ $* $ $ " " % 7 8 UTILISATION DU COURS Il est conseillé aux utilisateurs de ce cours

Plus en détail

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par :

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par : STATIQUE STATIQUE PLANE (Statics) Définition : étude de l équilibre des corps. En statique plane les actions et les forces étudiées appartiennent toutes à un même plan Les forces et les moments : une action

Plus en détail

Licence SPI Cinématique et Mécanismes. Introduction à la théorie des mécanismes

Licence SPI Cinématique et Mécanismes. Introduction à la théorie des mécanismes Licence SPI Cinématique et Mécanismes Introduction à la théorie des mécanismes Mobilité, hyperstatisme, singularité Plan Problèmes/Objectifs Quelques exemples Graphe mécanisme Nombre de cyclomatique Analyse

Plus en détail

Statique des systèmes de solides. 1 Deux exemples d illustration 2 1.1 Système de freinage du TGV 1... 2 1.2 Micro-compresseur...

Statique des systèmes de solides. 1 Deux exemples d illustration 2 1.1 Système de freinage du TGV 1... 2 1.2 Micro-compresseur... Statique des systèmes de solides Table des matières 1 Deux exemples d illustration 2 1.1 Système de freinage du TGV 1............................ 2 1.2 Micro-compresseur..................................

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

Étude statique du tire bouchon

Étude statique du tire bouchon Méthodologie MP1 Étude statique Tire-bouchon Étude statique du tire bouchon On s intéresse à l aspect statique du mécanisme représenté en projection orthogonale sur la figure 1. Le tire bouchon réel est

Plus en détail

S2I. La robotique au service du handicap

S2I. La robotique au service du handicap I Introduction S2I PSI 4 heures Calculatrices autorisées La robotique au service du handicap 2010 Les avancées technologiques récentes des actionneurs électriques ont permis le développement du champ d

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

Résistance des Matériaux RDM-I

Résistance des Matériaux RDM-I Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Hassiba Ben Bouali de Chlef Faculté de Génie Civil et d Architecture Département de Génie Civil Polycopié de Résistance

Plus en détail

Les Sciences de l Ingénieur

Les Sciences de l Ingénieur Les Sciences de l Ingénieur LES LIISONS SIMPLES ET COMPOSEES COURS B2-5 1. NOTION DE MECNISME ET DE LIISON Pièce (1) Un mécanisme est un ensemble de pièces assemblées possédant des mouvements relatifs.

Plus en détail

5 Principes de Newton

5 Principes de Newton 5 Principes de Newton En 1687, Newton 3 énonce ses fameuses trois lois fondamentales de la mécanique concernant les mouvements des corps. 5.1 Première loi de Newton : le principe d inertie Dans la section

Plus en détail

2D ou 3D? Simulation mécanique: MICHEL BOULATON, JACKY RÉA [1]

2D ou 3D? Simulation mécanique: MICHEL BOULATON, JACKY RÉA [1] Simulation mécanique: 2D ou 3D? MICHEL BOULATON, JACKY RÉA [1] Les outils d aide à la conception dans le domaine de la mécanique sont destinés à simuler le comportement cinématique et dynamique des mécanismes.

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

FORCES MACROSCOPIQUES. ETUDE DES EQUILIBRES

FORCES MACROSCOPIQUES. ETUDE DES EQUILIBRES FORCES MACROSCOPIQUES. ETUDE DES EQUILIBRES I. Notion de force. Une force est une action exercée par un système sur un autre système. Une telle action se manifestera de diverses manières. Le système sur

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

Système formé de deux points

Système formé de deux points MPSI - 2005/2006 - Mécanique II - Système formé de deux points matériels page /5 Système formé de deux points matériels Table des matières Éléments cinétiques. Éléments cinétiques dans R.......................2

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE L'objectif de ce tutorial est de décrire les différentes étapes dans CASTOR Concept / FEM permettant d'effectuer l'analyse statique d'une

Plus en détail

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES I- Introduction L MECNIQUE C est la science mise à notre disposition afin de déterminer : les efforts, les caractéristiques d un mouvement, les dimensions, les déformations, les conditions de fonctionnement

Plus en détail

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES Session : 2011 E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE UNITE CERTIFICATIVE U11 sous-épreuve E11 Analyse d un système

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

Force de serrage 123 N.. 21800 N. Pince de préhension parallèle à 2 doigts PGN-plus 160 avec doigts de préhension spécifiques à la pièce à manipuler

Force de serrage 123 N.. 21800 N. Pince de préhension parallèle à 2 doigts PGN-plus 160 avec doigts de préhension spécifiques à la pièce à manipuler PGN-plus Tailles 40.. 380 Poids 0.08 kg.. 39.5 kg Force de serrage 123 N.. 21800 N Course par doigt 2 mm.. 45 mm Poids de pièce recommandé 0.62 kg.. 80.5 kg Exemple d application Poste de chargement de

Plus en détail

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS L énergie pneumatique est distribuée à l actionneur sur ordre de l unité de traitement. Cette énergie pneumatique est transformée en énergie mécanique afin de mouvoir les

Plus en détail

Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552

Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552 Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552 Caractéristiques techniques de la série XG 000, 050 400, 450 100, 150 500, 550 Codification

Plus en détail

S 4 F. I) Définitions : 1) En statique et en dynamique :

S 4 F. I) Définitions : 1) En statique et en dynamique : Chapitre 1 : NOTION DE FORCE S 4 F I) Définitions : 1) En statique et en dynamique : Une force, ou action mécanique, peut être définie comme : - toute cause capable de déformer un objet (statique). Exemple

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur : scientifique : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur Première et seconde s PROGRAMME DE SCIENCES INDUSTRIELLES DE

Plus en détail

Cinétique et dynamique des systèmes de solides

Cinétique et dynamique des systèmes de solides Cinétique et dynamique des systèmes de solides Page 2/30 CINÉTIQUE des systèmes matériels... 3 1.) Notion de masse...3 2.) Centre de masse d'un ensemble matériel...4 3.) Torseurs cinétique et dynamique...6

Plus en détail

BALTIC Jusuf ETTIGHOFFER Loïc ROUZIER Ghislain. Course en Cours L optimisation des performances des voitures

BALTIC Jusuf ETTIGHOFFER Loïc ROUZIER Ghislain. Course en Cours L optimisation des performances des voitures BALTIC Jusuf ETTIGHOFFER Loïc ROUZIER Ghislain Course en Cours L optimisation des performances des voitures Introduction Objectifs du cours Ce cours fournit le savoir-faire et les quelques notions théoriques

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE 2. L EFFET GYROSCOPIQUE Les lois physiques qui régissent le mouvement des véhicules terrestres sont des lois universelles qui s appliquent

Plus en détail

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC Contexte de l étude La nécessité de diminuer le coût de transport des marchandises embarquées sur les bateaux porte-conteneurs impose de limiter au maximum le temps d immobilisation des navires à quai.

Plus en détail

Chapitre 1 Système d'unités, dimensions homogénéité

Chapitre 1 Système d'unités, dimensions homogénéité Chapitre 1 Système d'unités, dimensions homogénéité Avertissement: J'ai choisi pour plus de clarté et une meilleure compréhension de la physique qui est une matière assez vaste de découper en plusieurs

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE

ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE E2 ETUDE D UN OUVRAGE Cours 1BI S2 : Utilisation de l énergie S2.1 : Machines électromagnétiques ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE 1. TRANSMISSION PAR POULIES COURROIES. 1.1. Fonction : Transmettre par adhérence,

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés

Plus en détail

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine)

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine) Analyse de la charge transmise aux roulements de la roue dentée, notamment en rajoutant les efforts axiaux dus aux ressorts de l embrayage (via la cloche) (Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto,

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable

Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable PROJET ROBOT RAMONEUR Le projet ramoneur est un projet collaboratif entre STI2D de spécialité ITEC et SIN. Analyse fonctionnelle: 1 )

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

JGP. Exemple d application. A commande pneumatique Pince parallèle à 2 doigts Pince universelle. Force de serrage 250 N.. 2390 N. Tailles 64..

JGP. Exemple d application. A commande pneumatique Pince parallèle à 2 doigts Pince universelle. Force de serrage 250 N.. 2390 N. Tailles 64.. JGP Tailles 64.. 160 Poids 0.28 kg.. 3.3 kg Force de serrage 250 N.. 2390 N Course par doigt 6 mm.. 16 mm Poids de pièce recommandé 1.25 kg.. 8.2 kg Exemple d application Dispositif d assemblage et d alimentation

Plus en détail

Guide pour l analyse de l existant technique. Partie 3

Guide pour l analyse de l existant technique. Partie 3 Partie 3 La Liaison Pivot sur roulement : Le Composant ROULEMENT 0 Introduction Le but de ce guide est de vous permettre une meilleure rédaction des rapports de Bureaux d Études que vous aurez à nous remettre

Plus en détail

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contraintes Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contrainte Contrainte = F/S (Pa = N/m 2 ) F! S Contrainte normale : " F // S contrainte de cisaillement : # Déformation

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace;

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace; 7 M1 EASTICITE I.- INTRODUCTION orsqu'un corps est soumis à des contraintes externes, celui-ci subit des déformations qui dépendent de l'intensité de ces contraintes. Si ces dernières sont faibles, on

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR. Partie I - Analyse système

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR. Partie I - Analyse système SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR COMPORTEMENT DYNAMIQUE D UN VEHICULE AUTO-BALANCÉ DE TYPE SEGWAY Partie I - Analyse système Poignée directionnelle Barre d appui Plate-forme Photographies 1 Le support

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 DA 5 pour le 15 avril 2014 Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 Problème : Essuie-vitre à détecteur de pluie Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

VERIN A FAIBLE COURSE Ø 20-25 mm - simple et double effet AFNOR NF E 49-004

VERIN A FAIBLE COURSE Ø 20-25 mm - simple et double effet AFNOR NF E 49-004 VERIN A FAILE COURSE - 25 mm - simple et double effet AFNOR NF E 49-004 GENERALITES Détection Prévu pour détecteurs magnétiques de positions Fluide Air ou gaz neutre fi ltré,lubrifi é ou non Pression d

Plus en détail

Epreuve de Sciences Industrielles B

Epreuve de Sciences Industrielles B Epreuve de Sciences Industrielles B Durée : 6h00 Composition du sujet : 1 cahier de 20 pages de texte, numérotées de T1/20 à T20/20 ; 16 documents, intitulés «Document i», avec i = 1 à 16, numérotés D1/16

Plus en détail

MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES

MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES Ce document s adresse à des adultes. 2010-2011 La mécanique Quelques définitions Mécanique Mécanisme Utilité d un mécanisme Mise en fonction des mécanismes Force

Plus en détail

Circuit de préparation au Baccalauréat Professionnel Aéronautique option Systèmes

Circuit de préparation au Baccalauréat Professionnel Aéronautique option Systèmes Rappels et révisions Toussaint Noël Bac blanc Hiver Printemps Rappels et révisions Toussaint Noël Hiver Certification intermédiaire Printemps 2 ème Bilan Présentation des 3 années et de la GMC Toussaint

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h)

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) Sujet Vaisseau spatial... 2 I.Vaisseau spatial dans un champ newtonien... 2 II.Vitesse de libération...3 A.Option

Plus en détail

Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992)

Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992) Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992) Présentation du bogie moteur L'étude porte sur un élément de transmission de puissance d'un Train à Grande Vitesse.

Plus en détail

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01)

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 886 760 A1 (43) Date de publication: 13.02.2008 Bulletin 2008/07 (21) Numéro de dépôt: 0711197.6 (1) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L

Plus en détail

Calcul de structures en bureau d études ISMANS

Calcul de structures en bureau d études ISMANS 1 2 REPRESENTATION SURFACIQUE Le soufflet est suffisamment mince pour que l on puisse travailler avec une surface représentative : approximation «éléments finis». 3 REPRESENTATION SURFACIQUE Soufflet_coque.stp

Plus en détail

Cours de Physique 3BC. Yves Reiser

Cours de Physique 3BC. Yves Reiser Cours de Physique 3BC Yves Reiser version du 24 septembre 2015 Table des matières I Mécanique 4 1 Rappels sur les forces................................. 5 1.1 Les effets d une force.............................

Plus en détail

Analyse fonctionnelle. 2-Etude cinématique Pied (1) = {1,3} Bras (2) = {2, }

Analyse fonctionnelle. 2-Etude cinématique Pied (1) = {1,3} Bras (2) = {2, } GMP 0 Janvier 202 EXMEN GMP 0 Session de Janvier 202- Durée 2 heures ucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Dessin d ensemble et nomenclature format 4 à l échelle :2 Documents

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

CHAPITRE 8 LE CHAMP MAGNETIQUE

CHAPITRE 8 LE CHAMP MAGNETIQUE CHAPTRE 8 LE CHAMP MAGETQUE ) Champ magnétique 1) Magnétisme Phénomène connu depuis l'antiquité. Les corps possédant des propriétés magnétiques sont appelés des aimants naturel (fer, oxyde magnétique de

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE: ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE

Plus en détail

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points)

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) Pour cet exercice, l'utilisation de la calculatrice est autorisée Trois siècles avant notre ère, le célèbre savant grec Aristote affirmait qu "une masse d or, de

Plus en détail

Chapitre 1 Cinématique du point matériel

Chapitre 1 Cinématique du point matériel Chapitre 1 Cinématique du point matériel 7 1.1. Introduction 1.1.1. Domaine d étude Le programme de mécanique de math sup se limite à l étude de la mécanique classique. Sont exclus : la relativité et la

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Physique. Résumé du cours en fiches. Vincent Demery. polytechnicien, doctorant en physique théorique à l université Paul Sabatier (Toulouse)

Physique. Résumé du cours en fiches. Vincent Demery. polytechnicien, doctorant en physique théorique à l université Paul Sabatier (Toulouse) Physique Résumé du cours en fiches MPSI MP Vincent Demery polytechnicien, doctorant en physique théorique à l université Paul Sabatier (Toulouse) Dunod, Paris, 2010. ISBN 978-2-10-056030-1 Table des matières

Plus en détail

ELECTROSTATIQUE - 2. 1. Rappels. 2. Outils mathématiques. 3. Distribution de charges. 4. Exemples de calculs de champ électrique

ELECTROSTATIQUE - 2. 1. Rappels. 2. Outils mathématiques. 3. Distribution de charges. 4. Exemples de calculs de champ électrique ELECTROTATIQUE - 2 1. Rappels 2. Outils mathématiques 2.1. ystèmes classiques de coordonnées 2.2. Volume élémentaire dans chaque système de coordonnées 2.3. Intégrales des fonctions de points 2.4. Circulation

Plus en détail

COFFRES-FORTS. Portes Métalliques Blindées & Portes Fortes Blindées

COFFRES-FORTS. Portes Métalliques Blindées & Portes Fortes Blindées Portes Métalliques Blindées & Portes Fortes Blindées PORTE METALLIQUE BLINDEE «JD» Pour ETS CARACTERISTIQUES DE FABRICATION : PORTE : agréée CAMCA RME 10. - Epaisseur totale 54 mm. - Protection en façade

Plus en détail

Etude d un ascenseur

Etude d un ascenseur Les calculatrices sont interdites. ***** N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui

Plus en détail

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation )

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Introduction : On se place dans plan affine euclidien muni

Plus en détail

On peut mesurer l intensité (ou la «valeur») d une force à l aide d un dynamomètre. L intensité d une force s exprime en newton, symbole : N

On peut mesurer l intensité (ou la «valeur») d une force à l aide d un dynamomètre. L intensité d une force s exprime en newton, symbole : N CH5 FORCES ET PRINCIPE D INERTIE A) POURQUOI LE MOUVEMENT D UN OBJET EST-IL MODIFIE? POURQUOI SE DEFORME-T-IL? I - RAPPELS. L existence d une force est conditionnée à l identification d une interaction,

Plus en détail

ESTACA: La Formation Transports

ESTACA: La Formation Transports E S T A C A ESTACA: La Formation Transports Automobile, Aéronautique, Ferroviaire et Transports Guidés Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile 1 Formation Michelin Technologie

Plus en détail

Concours CCP 2001 PSI PREMIER PROBLEME

Concours CCP 2001 PSI PREMIER PROBLEME c A vos cours 2001 1 Concours CCP 2001 PSI PREMIERE COMPOSITION DE SC. PHYSIQUES (Durée : 4 heures) Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées, sous réserve des conditions définies

Plus en détail

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Gaillard Olivier Projet Calcul Semestre 5 Morisse Quentin Projet Calcul Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Table des matières I. Rappels sur le système étudié... 3 A. Présentation du système...

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe.

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe. Chapitre I INTRODUCTION ATHÉATIQUE I.A. I.A.1. Calcul vectoriel Produit vectoriel Plaçons-nous dans un espace vectoriel euclidien à trois dimensions. En faisant subir des rotations identiques aux trois

Plus en détail

Relations fondamentales de la dynamique des milieux continus déformables

Relations fondamentales de la dynamique des milieux continus déformables Relations fondamentales de la dynamique des milieux continus déformables Lois universelles de la physique des milieux continus conservation de la masse bilan de quantité de mouvement bilan de moment cinétique

Plus en détail

SYSTEMES DE CHAINES PORTE-CABLES

SYSTEMES DE CHAINES PORTE-CABLES SYSTEMES DE CHAINES PORTE-CABLES Demande Commande Société : Rue/boîte postale : Fax : Service : Interlocuteur : Date : Code postal : Téléphone : Activité : Paramètres de calcul Possibilités de montage

Plus en détail

M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL

M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL OBJECTIFS Jusqu à présent, nous avons rencontré deux méthodes pour obtenir l équation du mouvement d un point matériel : - l utilisation du P.F.D. - et celle du

Plus en détail

L usage de calculatrices est autorisé.

L usage de calculatrices est autorisé. CONCOURS ARTS ET MÉTIERS ParisTech - ESTP - ARCHIMEDE Épreuve de Sciences Industrielles MP Durée 3 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part

Plus en détail

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX A- énéralités : I. Introduction: L étude en RDM est une étape parfois nécessaire entre la conception et la réalisation d une pièce. Elle permet : - de justifier son

Plus en détail