Emplois stables Ressources stables Capitaux propres Amortissements et dépréciations de l actif Provisions 800

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emplois stables 9 000 Ressources stables 10 950 Capitaux propres 4 750 Amortissements et dépréciations 3 000 de l actif Provisions 800"

Transcription

1 Chapitr 5. L analy d la tructur financièr CORRIGÉ Bilan fnctinnl par grand ma Empli tabl Rurc tabl Capitau prpr Amrtimnt t dépréciatin d l actif Prviin 800 Rurc prpr Dtt financièr (1) Actif circulant Dtt circulant Dtt d plitatin Dtt divr 400 Prduit cntaté d avanc 50 Cncur bancair curant 400 Ttal TOTAL (1) Dtt financièr bilan Cncur bancair curant Dtt financièr rtraité Fnd d rulmnt Rurc tabl min mpli tabl Fnd d rulmnt

2 2 L diagntic financir d cmpt annul CORRIGÉ Bilan fnctinnl Empli tabl Rurc tabl Actif immbilié brut Capitau prpr Actif circulant Prviin (plitatin) Stck t n-cur Amrtimnt t (brut) prviin d l actif Matièr prmièr Rurc prpr t autr apprviinnmnt Prduit Dtt financièr (2) intrmédiair t fini Marchandi Dtt d plitatin Avanc Avanc t acmpt vré t acmpt rçu Créanc d plitatin Dtt d plitatin (brut) Créanc clint (1) Dtt furniur Autr Dtt fical t cial Charg cntaté Prduit cntaté d avanc d avanc Actif circulant Dtt hr (hr plitatin) plitatin Créanc divr Dtt divr Valur mbilièr Dtt ur d placmnt immbiliatin (brut) Dtt fical Trérri actif Trérri paif Dipnibilité Cncur bancair curant Efft cmpté nn échu TOTAL TOTAL (1) Créanc clint Efft cmpté nn échu Créanc clint rtraité (2) Emprunt t dtt auprè d établimnt d crédit Cncur bancair curant Dtt financièr rtraité Fnd d rulmnt nt glbal Rurc tabl min mpli tabl FRNG

3 Chapitr 5. L analy d la tructur financièr 3. BFR t trérri ntt Actif circulant d plitatin min Dtt circulant (plitatin) BFRE Actif circulant hr plitatin min Dtt divr BFRHE Trérri actif min Trérri paif Trérri ntt Vérificatin BFRE BFRHE Trérri ntt FRNG

4 2 L diagntic financir d cmpt annul CORRIGÉ Bilan fnctinnl Rtraitmnt d la lcatin-financmnt Nmbr d annuité éculé dpui l début du cntrat : 4 Mntant d un annuité : ( ) 1 = 30 6 À réintégrr au immbiliatin : 200 À réintégrr au amrtimnt : 30 4 = 120 À réintégrr au dtt financièr : = 80 Bilan fnctinnl Empli tabl Rurc tabl Actif immbilié (1) Capitau prpr 500 Amrtimnt t 850 prviin (2) Rurc prpr Dtt financièr (3) 310 Actif circulant d plitatin 609 Dtt d plitatin 160 Créanc d plitatin brut 600 Dtt d plitatin 160 Charg cntaté d avanc 9 Actif circulant 120 Dtt hr-plitatin 59 hr-plitatin Créanc divr 120 Dtt divr 59 Trérri actif 40 Trérri paif 90 Dipnibilité 40 Cncur bancair curant 90 TOTAL TOTAL (1) Actif immbilié brut du bilan Part d la lcatin-financmnt Actif immbilié rtraité (2) Amrtimnt t dépréciatin d l actif Prviin Part d la lcatin-financmnt Amrtimnt t prviin rtraité (3) Dtt financièr bilan Part d la lcatin-financmnt min Cncur bancair curant Dtt financièr rtraité

5 Chapitr 5. L analy d la tructur financièr 2. Calcul du FRNG, du BFRE, du BFRHE, d la trérri. Rlatin Rurc tabl min mpli tabl FRNG Actif circulant d plitatin min Dtt d plitatin BFRE Actif circulant hr-plitatin min Dtt hr-plitatin BFRHE Trérri actif min Trérri paif Trérri ntt Rlatin : BFRE BFRHE Trérri ntt FRNG Incidnc du rtraitmnt d la lcatin-financmnt ur l FRNG L rtraitmnt d la lcatin-financmnt t an incidnc ur l mntant du FRNG puiqu l mêm mntant t intégré dan l mpli tabl t dan l rurc tabl (amrtimnt t dtt financièr). 5

6 2 L diagntic financir d cmpt annul CORRIGÉ Financmnt d actif durabl par l rurc durabl Un immbiliatin t un actif durabl. Il n t pa pibl d la financr avc l rvnu qui rnt généré par n utiliatin. Or l immbiliatin n générra d rvnu qu bin aprè n acquiitin ; c rvnu rnt étalé dan l tmp. Cpndant, l acquiitin nécit un financmnt immédiat qu l ntrpri aur, it par prélèvmnt intégral ur la trérri (c qui t trè rar), it n parti par un mprunt. C t purqui tut invtimnt dit êtr financé par d rurc durabl. 2. Financmnt d actif circulant par d rurc durabl L actif circulant nt nécair à l plitatin d l ntrpri. Aini, un tck minimum d marchandi, matièr prmièr u prduit fini dit tujur dmurr dan l ntrpri pur lui prmttr d fnctinnr. L ntrpri dit dnc n prmannc aurr n financmnt. D mêm, l créanc clint cntitunt un avanc d fnd cnnti au clint auqul l prduit n attnt du règlmnt a été livré. L ntrpri dit financr n prmannc un nvlpp d créanc clint. C élémnt (tck t créanc clint) rnuvllnt cntammnt au cur du cycl d plitatin. Aui, un mntant minimal figur n prmannc à l actif du bilan. C actif divnt êtr financé par d rurc tabl, puiqu l bin d financmnt t prmannt. 3. Caractèr tabl d dtt circulant L ntrpri bénéfici d avanc cnnti par l furniur dan la mur ù cu-ci lui accrdnt d délai d paimnt. Il agit d un rurc durabl car ctt avanc t nrmalmnt rnuvlé n prmannc. 4. Capitau invti t financmnt L capitau invti nt la cntrparti d immbiliatin t du bin n fnd d rulmnt d plitatin (BFRE). L nivau du BFRE induit n parti l nivau d rurc tabl. En fft, cmm l qutin précédnt l nt mntré, il t nécair pur l ntrpri d dipr d rurc tabl pur financr l actif circulant. 5. Réductin du bin n fnd d rulmnt d plitatin La réductin du BFRE diminu l bin n rurc tabl. Ct bjctif put êtr attint par un bnn gtin d tck, par la négciatin d délai d règlmnt avc l furniur t avc l clint (n villant cpndant à n pa prdr d clint) t urtut par un uivi d l ncaimnt d créanc clint. 6

7 Chapitr 5. L analy d la tructur financièr CORRIGÉ Rlatin ntr l FR, l BFR t la trérri FR = BFR + Trérri Si FR > BFR, alr la trérri t pitiv t l ntrpri dip d un cédnt d liquidité. Si FR < BFR, alr la trérri t négativ t l ntrpri t n ituatin d illiquidité, c qui induit qu ll dit rcurir à d cncur bancair, à d décuvrt Analy d ca prpé 2.1 Ca n 1 : frt crianc du chiffr d affair Il agit du ca typ d cri d crianc. La crianc du chiffr d affair t imprtant. Ell ntraîn un accrimnt du BFR puiqu l BFRE t prprtinnl au chiffr d affair. L fnd d rulmnt augmnt mai pa uffiammnt pur financr l accrimnt du BFR. C ca t fréqunt dan l jun ntrpri détabilié financièrmnt par lur prpr dynamim. Ell manqunt d rurc tabl. Slutin : Il n faut pa héitr alr à uvrir l capital avant d rtruvr dan un ituatin qui n put plu êtr rdré. Il faut aui ralntir la crianc t accrîtr la rntabilité. 2.2 Ca n 2 : bai du chiffr d affair Il agit du ca typ d cri d prfrmanc. L chiffr d affair bai d manièr régulièr. Au début, la bai d activité n a pa d cnéqunc ignificativ ur la trérri. Ell dmur pitiv. Pui ll cnduit à un trérri négativ n rain d un détériratin d la rntabilité. On cntat ur l graphiqu un évlutin cnjintmnt défavrabl du FR t du BFR. L fnd prpr tagnnt vir diminunt puiqu l marg d l ntrpri régrnt. L cnditin d plitatin dégradnt : alurdimnt d tck, allngmnt d crédit clint, rrrmnt d crédit furniur. Slutin : L difficulté financièr rflètnt la vulnérabilité d l ntrpri. Ell n favrint pa la rchrch d partnair pur prcédr à un rcapitaliatin. L prntic t pimit. 2.3 Ca n 3 : ca d hyprmarché Il agit du ca typ d la grand ditributin. Dan c ctur, l ntrpri btinnnt d délai lng d la part d lur furniur. L crédit clint nt par cntr pratiqumnt nul. L BFR t négatif car l vnt d marchandi nt ncaié avant mêm qu l furniur n int réglé. L hyprmarché dipnt aini d un avanc d trérri prmannt. Slutin : Il faut nviagr d placr c cédnt d trérri pur btnir d prduit financir qui, à lur tur, puvnt financr l implantatin d nuvll urfac d vnt. 7

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin ................................................... Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ 07-01 1. Bilan fnctinnl par grand ma Bilan fnctinnl d la ciété Batin Empli tabl 3 900 Rurc prpr 3 870 Actif

Plus en détail

Ratio d autonomie financière Capitaux propres/passif 54,45 % 76,78 % 86,78 % Ratio de solvabilité générale Actif/Dettes 219,56 % 256,70 % 289,00 %

Ratio d autonomie financière Capitaux propres/passif 54,45 % 76,78 % 86,78 % Ratio de solvabilité générale Actif/Dettes 219,56 % 256,70 % 289,00 % ...................................... Chapitr 13. Structur t cntraint d financmnt CORRIGÉ 13-01 1. Rati d liquidité Rati Anné N Anné N 1 Anné N 2 Rati d liquidité général Actif < 1 an / Dtt < 1 an 130,70

Plus en détail

- 16 - Le tableau de financement Partie 2

- 16 - Le tableau de financement Partie 2 - 16 - Le tableau de financement Partie 2 Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Variatins d'explitatin, Variatins hrs explitatin, Variatins de trésrerie. Bilan fnctinnel. Bilan fnctinnel et variatins,

Plus en détail

Voici mon portfolio. Partenaire de confiance pour vos projets de graphisme. Marie-Eve Matte Designer graphique. T. 450 708-0925 C. info@mematte.

Voici mon portfolio. Partenaire de confiance pour vos projets de graphisme. Marie-Eve Matte Designer graphique. T. 450 708-0925 C. info@mematte. Voici mon portfolio Mari-Ev Matt Dignr graphiqu T. 450 708-0925 C. info@mmatt.com www.mmatt.com pour vo projt d graphim Idntité - pag 2 Rdign - avant Rdign - aprè Mari-Ev Matt Dignr graphiqu pour vo projt

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

Marketing des produits touristiques 15 15 11 12 13.9 13.9 5 10 10 14 14 11.2 5.5 2.5 5.5 2.5 2.25 3.75 4.25 5 6.25 2 1 4.25. 2 1 4.25 4 3.

Marketing des produits touristiques 15 15 11 12 13.9 13.9 5 10 10 14 14 11.2 5.5 2.5 5.5 2.5 2.25 3.75 4.25 5 6.25 2 1 4.25. 2 1 4.25 4 3. Républiqu Tuniinn Minitèr d l'enignmnt Supériur t d la Rchrch Scintifiqu Univrité d arthag FAULTE DES SIENES EONOMIQUES ET DE GESTION DE NABEUL EIMEN Prcèvrbal détaillé d ré L ré dité par la vrin actull

Plus en détail

ANNEXE 2 :MODELE DE PLAN DE FINANCEMENT

ANNEXE 2 :MODELE DE PLAN DE FINANCEMENT ANNEXE 2 :MODELE DE PLAN DE FINANCEMENT VARIATION DU FONDS DE ROULEMENT D'INVESTISSEMENT (FRI) R E S S O U R C E S Augmntation ds fonds proprs (associatifs ou apports) Résrvs ds plus-valus ntts (établissmnts

Plus en détail

Sam et Bloup. plantent un arbre RÉÉDITION. à la page 11

Sam et Bloup. plantent un arbre RÉÉDITION. à la page 11 Sam t Blup plantnt un arbr à la pag 11 RÉÉDITION Qull bll matiné d printmps! À l écl aujurd hui, c st un jurné très spécial. Sam, Blup t tus ls élèvs d lur class vnt assistr à la plantatin d un arbr. Blup

Plus en détail

Les profils sont définis dans une table mise à disposition sur le site du GTG2007.

Les profils sont définis dans une table mise à disposition sur le site du GTG2007. 1 ER OCTOBRE 2015 PROCEDURE D AFFECTATION ET DE CHANGEMENT DE LA CONSOMMATION ANNUELLE DE REFERENCE ET DU PROFIL DE CONSOMMATION APPLICABLE À PARTIR DU 1 er NOVEMBRE 2015 La Cnsmmatin Annuelle de Référence

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Chapitre 2 : Analyse du bilan, L approche fonctionnelle... 2 I. Introduction... 2 II. La conception

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

LE GUIDE DE L'ÉCO-MOBILITÉ

LE GUIDE DE L'ÉCO-MOBILITÉ LE GUIDE DE L'ÉCO-MOBILITÉ AVEC LE CALCULATEUR ÉCO-MOBILE 1 EDITO SOMMAIRE Pur luttr cntr l changmnt climatiqu t fair fac à la raréfactin d rurc énrgétiqu, l Grnll Envirnnmnt t fixé un bjctif impl : ffrir

Plus en détail

ELEMENTS ACCESSOIRES D ACHATS ET DE VENTES

ELEMENTS ACCESSOIRES D ACHATS ET DE VENTES ELEMENTS ACCESSOIRES D ACHATS ET DE VENTES Objectif(s) : cmpléments à la facturatin, différentes slutins. Pré-requis : maîtrise des pératins d'achat et de vente. Mdalités : exemples simples. TABLE DES

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

Municipalité 19 mai 2008

Municipalité 19 mai 2008 Municipalité 19 mai 2008 PR08.22PR RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS POUR une demande de crédit d'investissement de fr. 1'300'000.- pur la cnstructin d un canal de récupératin et d une installatin

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

EVALUATION DES CAPITAUX PROPRES ET DES TITRES DES SOCIETES. Documents de synthèse, Retraitements du bilan comptable ou financier. TABLE DES MATIERES

EVALUATION DES CAPITAUX PROPRES ET DES TITRES DES SOCIETES. Documents de synthèse, Retraitements du bilan comptable ou financier. TABLE DES MATIERES EVALUATION DES CAPITAUX PROPRES ET DES TITRES DES SOCIETES Objectif(s) : Prérequi(s) : Mdalité(s) : Présentatin du bilan patrimnial, Evaluatin de l actif net et des titres. Dcuments de synthèse, Retraitements

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

- 14 - Le tableau de financement - Introduction

- 14 - Le tableau de financement - Introduction - 14 - Le tableau de financement - Intrductin Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Etude des variatins du bilan fnctinnel. Variatins des pstes du bilan. Bilan fnctinnel d'uverture, Bilan fnctinnel de

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS NON AMORTISSABLES

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS NON AMORTISSABLES LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS NON AMORTISSABLES Objectif(s) : Dépréciatin nn définitive de certaines immbilisatins. Pré-requis : Classificatin des immbilisatins. Mdalités : Dépréciatin de certaines

Plus en détail

Modifier son mot de passe, renseigner son adresse Internet :

Modifier son mot de passe, renseigner son adresse Internet : Cmment s authentifier? Vus devez saisir l identifiant et le mt de passe qui vus nt été furnis. Sur la page d accueil, des infrmatins peuvent être dnnées par la structure, pensez à les lire. Si vus avez

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE REUNION ACE CEE du 5 février 2010

COMPTE-RENDU DE REUNION ACE CEE du 5 février 2010 COMPTE-RENDU DE REUNION ACE CEE du 5 février 2010 «La réfrme de la taxe prfessinnelle : Une écnmie u un leurre? Qui sera gagnant : l industrie u les services? Snt intervenus : Gérard HUOT, Président de

Plus en détail

GESTION DES FONDS POUR TRAVAUX LOT 2 Bis

GESTION DES FONDS POUR TRAVAUX LOT 2 Bis 1 Rappel du cntexte... 2 2 Ce qui change sur ThetraWin... 3 2.1 Mdificatins sur les fichiers de base... 3 2.1.1 Insertin des classes cmptables... 3 2.1.2 Mdificatin histrique cmptable... 3 2.1.3 Mise à

Plus en détail

Les caractéristiques. physiques

Les caractéristiques. physiques Les caractéristiques radi-électriques Anne Claire LEPAGE Enseignant-Chercheur à Télécm ParisTech Caractéristiques des antennes Il existe 2 grandes familles de caractéristiques pur une antenne utilisée

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES Objectif(s) : Analyse des charges indirectes : Pré requis : Mdalités : Ecarts sur Budget, Ecarts sur Activité, Ecarts sur Rendement. Principes des charges indirectes

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

Clos Mathilde. Commerces. Transports. Environnement et loisirs. Île Lacroix. Parc. ai d. i de x. B ou. . Je. l Eu. R ue d. l ev

Clos Mathilde. Commerces. Transports. Environnement et loisirs. Île Lacroix. Parc. ai d. i de x. B ou. . Je. l Eu. R ue d. l ev P Bd d d B 15 UNIVERSITE COLLÈGE / LYCÉE La D6 015 Si n Qu ai d u ECOLE PRIAIRE Q ua PISCINE HOPITAL OU CLINIQUE on co ur du Picin Olympiqu B d ut d Val Ea upl Commrc L cntr commrcial Saint-Svr, prmir

Plus en détail

Mécanisme de gestion de l équilibre de la zone par ELIA

Mécanisme de gestion de l équilibre de la zone par ELIA Mécanisme de gestin de l équilibre de la zne par ELIA Mécanisme de gestin de l équilibre de la zne par ELIA Publicatin sur le site Web Résumé Dcument reprenant les règles de fnctinnement du mécanisme d'acquisitin

Plus en détail

COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ DENTIFRICE FRUITASTIQUE

COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ DENTIFRICE FRUITASTIQUE Vrsion 1.0 Dat d révision 09/20/2012 Dat d'imprssion 09/20/2012 SECTION 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit : COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ Numéro d la FS

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions.

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions. LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Objectif(s) : Les myens de financement : fnds prpres, emprunts, crédit-bail, subventins. Pré-requis : Cnnaissance des dcuments cmmerciaux : factures de DOIT, Maîtrise

Plus en détail

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES Service Public Fédéral FINANCES Secteur TVA Avril 2016 AVANT-PROPOS Le régime de la franchise de

Plus en détail

Subvention pour l achat de prestations dans le cadre d une démarche de prévention des Troubles Musculo Squelettiques

Subvention pour l achat de prestations dans le cadre d une démarche de prévention des Troubles Musculo Squelettiques CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «TMS Prs Diagnstic» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitatins financières) Subventin pur l achat de prestatins

Plus en détail

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée "funding loss

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée funding loss Circulaire 21/02/2012 P11905 FEB160409 Published CORP - 2012/002 Indemnité imputée lrsqu un crédit d entreprise est rembursé anticipativement, aussi appelée "funding lss T: Banken-leden Cntact: Anne-Mie

Plus en détail

e x o s CORRIGÉ Chapitre 3. La valeur et l information

e x o s CORRIGÉ Chapitre 3. La valeur et l information .................................................... Chapitr 3. La valur t l infrmatin CORRIGÉ 03-01 1. Tau dirctur L tau dirctur u l tau d intrvntin nt l tau auqul l banqu cntral intrvinnnt ur l marché.

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Trouver un job en Europe

Trouver un job en Europe Truvr un j n Eurp Sair S préparr p 2 Cnt chrchr p 3 L ctur qui rcrutnt p 4 + d inf ur l pay p 6 Z Ryau-Uni p 7 S préparr Qul typ d j Un j t un ptit ult, un pli étudiant u ainnir qui n nécit pa d qualificatin

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Réponse. du conseil municipal. au conseil général. concernant!e postulat

Réponse. du conseil municipal. au conseil général. concernant!e postulat Répnse du cnseil municipal au cnseil général cncernant!e pstulat ( pur une nuvelle réflexin sur la transfrmatin de I'Ancien Hôpital de Sin >> Mnsieur le Président du cnseil général, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE IMPORTANCE DE COMPRENDRE SA SANTÉ 1- Qu est ce que l analyse financière? Évaluation méthodique de la situation financière d'une entreprise. 2- Buts de l analyse

Plus en détail

Bon de commande ENTREPRENEUR +

Bon de commande ENTREPRENEUR + Bn de cmmande ENTREPRENEUR + Date :... REF : LESCGRPVDI Vs crdnnées Civilité :.. Nm et Prénm :.. Raisn sciale :. Frme juridique : Adresse : Cde pstal : Ville :. Pays :. Téléphne :. Mbile : Fax :... Adresse

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL CHAMPIONNAT PAR EQUIPES DE CLUB SENIORS 2015

REGLEMENT DEPARTEMENTAL CHAMPIONNAT PAR EQUIPES DE CLUB SENIORS 2015 REGLEMENT DEPARTEMENTAL CHAMPIONNAT PAR EQUIPES DE CLUB SENIORS 2015 ARTICLE 1 : OBJET, DOMAINE D APPLICATION et VALIDITE : Il est rganisé une cmpétitin par équipes cmpsées de jueurs du même club, par

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

Cher Monsieur Sauber,

Cher Monsieur Sauber, Frm: WILLAME Jean-Françis (TAN/MST) [mailt:jean-francis.willame@tangservices.lu] Sent: jeudi 3 septembre 2015 20:14 T: regulatry-telecms Cc: BRUNEL Myriam (TAN/MST) Subject: Cnsultatin partielle OGB Cher

Plus en détail

Option 1 : regroupement de systèmes par le cartouche (identification de regroupements)

Option 1 : regroupement de systèmes par le cartouche (identification de regroupements) Cnceptin plans et PLN Regrupement de systèmes en ce En cmplément à l instructin technique I.T. 133-1 et au Guide utilisateur du registre ministériel des plans (PLN), vici quelques infrmatins utiles à la

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment FICHE Fich à dtination d nignant T 0 L tranfrt thrmiqu dan un bâtimnt Typ d'activité Activité avc étud documntair Notion t contnu du programm d T rm Compétnc xigibl du programm d T rm Tranfrt d énrgi ntr

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : Dépréciatin de certaines immbilisatins amrtissables. Pré-requis : Classificatin des immbilisatins, Amrtissement des immbilisatins. Mdalités

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

AlloTools Web Application Provider

AlloTools Web Application Provider b W t a c p L Ap r u M a d f r P d AT Wb Appcat Prvdr ja ma été V pr jt t v d u r! au c mpt t BATITRADE VOTRE SOLUTION WEB EN TOUTE SIMPLICITÉ! Dévppé étrt cabrat avc d fabrcat d mur, adr du marché, tr

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON

LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON LOGICIEL DE GESTION POUR DEPOT DE BOISSON Facturatin, Suivie de stck des prduits et des emballages, Gestin cmplète de cmptes client furnisseurs, gestin de la caisse. Cntact : Guy Armand BOPDA - guy.bpda@gbsys.net

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Développements récents en matière de crédits d impôt remboursables du Québec

Développements récents en matière de crédits d impôt remboursables du Québec Dévelppements récents en matière de crédits d impôt rembursables du Québec Me Francis Hally, avcat, LL.M. fisc. RAVINSKY RYAN LEMOINE S.E.N.C.R.L. Crédits d impôt rembursables du Québec - Généralités Des

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Dossier de Presse ---------------------------------------------

Dossier de Presse --------------------------------------------- Dssier de Presse --------------------------------------------- Tél. : 01.30.38.22.17 E-mail : n.despres@malna-cnsulting.cm - 2 - Fiche Signalétique Enseigne : Créatin : Chiffre d Affaires 2010 : Nmbre

Plus en détail

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC Par Éric Langlis Ingénieur Divisin aqueduc-égut-virie Service des travaux publics Ville de Québec

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

Aide à l accession sociale à la propriété

Aide à l accession sociale à la propriété Aide à l accessin sciale à la prpriété FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE POUR LES OPERATIONS FINANCEES A L AIDE D UN PRET A TAUX ZERO Date de réceptin : EMPRUNTEUR NOM : PRÉNOM : CO-EMPRUNTEUR NOM : PRÉNOM

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

RÉGALER! TOUT POP, VINTAGE, INSOLITE! n 2 TENDANCES DE PRINTEMPS LES NAINS DE JARDIN DU NEUF POUR LE JARDIN POUR SE. Tendances fruitées SHOPPING

RÉGALER! TOUT POP, VINTAGE, INSOLITE! n 2 TENDANCES DE PRINTEMPS LES NAINS DE JARDIN DU NEUF POUR LE JARDIN POUR SE. Tendances fruitées SHOPPING n 2 Mar 2012 REVOILÀ LES NAINS DE JARDIN SHOPPING DU NEUF POUR LE JARDIN VINTAGE, INSOLITE! TENDANCES DE PRINTEMPS POP, L Cmpagnn d Sain N Sirt 488 055 872 00011 - Pht nn cntractull Pht réalié par l Cmpagnn

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL 2015

PLAN DE TRAVAIL 2015 ASSOCIATION LIRE ET ECRIRE SECTION LA COTE PLAN DE TRAVAIL 2015 Situatin de la sectin à fin 2015 La cmmissin vaudise a amrcé cette année un imprtant travail de cllabratin cncrète et d harmnisatin. Ces

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL EUNION U JUIET EIBEATION N -6.4 EIBEATION U ONEI EIONA HEMA EIONA E EVEOPPEMENT E FOMATION POFEIONNEE raégi réginal frain jun anur 'pli Prgra è hanc - Eablin 'nignn upériur - Iniviualiain - NAM E ONEI

Plus en détail

EZETROL 10 mg, comprimé. EZETIMIBE MSD 10 mg, comprimé Rapport public d évaluation (septembre 2004)

EZETROL 10 mg, comprimé. EZETIMIBE MSD 10 mg, comprimé Rapport public d évaluation (septembre 2004) EZETROL 10 mg, cmprimé EZETIMIBE MSD 10 mg, cmprimé Rapprt public d évaluatin (septembre 2004) INTRODUCTION Le 11/06/2003, une Autrisatin de Mise sur le Marché a été accrdée au labratire MSD-SP LTD pur

Plus en détail

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage Formation propoé ur l pôl univritair d Port du Jura à Montbéliard Licnc Profionnll BAC+3 Accibl n formation claiqu, n formation continu ou n apprntiag Univrité d Franch-Comté IUT d Blfort-Montbéliard www.lpadio.nt

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

Logique : Véhicule hybride Toyota Prius (centrale PSI 07)

Logique : Véhicule hybride Toyota Prius (centrale PSI 07) Scincs d l Ingéniur Lgiqu : Véhicul hybrid Tyta Prius (cntral PSI 07) Intrductin : Dans l cntxt actul d écnmi ds énrgis fssils t d réductin ds émissins d gaz ncifs, l systèm d prpulsin hybrid cnstitu un

Plus en détail

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires?

Comment gérer les irrégularités dans les crédits documentaires? Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1 Cmment gérer les irrégularités dans les crédits dcumentaires? 1. Les irrégularités relevées par la banque Tut d abrd, le lecteur dit savir

Plus en détail

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES L Oré ds Vigns Ls Sorinièrs Quartir ds Vigns : ru du Bocag t ru uis Michl APPARTEMENTS DU T2 AU T4 t MAISONS T4 EXTENSIBLES RT 2012 www.or-ds-vigns.com L Oré ds vigns Vu aérinn ds Sorinièrs, quartir ds

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03

Ecrire un post. Tutoriel WordPress v2.0. http://bmaconcept.alsteens.be - email : bmaconcept@alsteens.be. 25/06/2007 Fiche 03 Tutriel WrdPress v2.0 25/06/2007 Fiche 03 http://bmacncept.alsteens.be - email : bmacncept@alsteens.be Ecrire un pst. Pur écrire un pst, cnnectez-vus en tant qu administrateur u éditeur en fnctin des drits

Plus en détail

CONTRATS A LONG TERME. Principes et traitements comptables des opérations à long terme.

CONTRATS A LONG TERME. Principes et traitements comptables des opérations à long terme. CONTRATS A LONG TERME Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Principes et traitements cmptables des pératins à lng terme. Facturatin, Régularisatin des charges et des prduits, Prductin stckée. Analyse des

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel

CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel CHAPITRE 3 Le bilan fonctionnel 1 PRINCIPE Le bilan fonctionnel reprend tous les comptes des classes 1 à 5 mais avec une présentation différente de celle du bilan comptable. Il s agit d un bilan simplifié

Plus en détail

Institut Sabîloul Kawsar Dâroul Ifta

Institut Sabîloul Kawsar Dâroul Ifta مؤسسة سبيل الكوثر دار األفتآء Institut Sabîlul Kawsar Dârul Ifta, Rue du cmmerce, 0 Saint-Paul, Ile de La Réunin darul-ifta@sabilul-kawsar.cm FORMULAIRE DE CALCUL DE LA ZAKAT NOM : PRENOM : ADRESSE :..

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

MANUEL COLLECTIVITÉ. Manuel collectivités Page 1 sur 23

MANUEL COLLECTIVITÉ. Manuel collectivités Page 1 sur 23 MANUEL COLLECTIVITÉ Manuel cllectivités Page 1 sur 23 SOMMAIRE Écran d accueil... 3 Accès... 3 Présentatin... 3 Descriptin des frmulaires de l enquête... 4 Saisie des infrmatins cncernant la cllectivité...

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Cnditins générales de vente Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internetwww.grainesbcquet.

Plus en détail

Compte- rendu de l'assemblée Générale ordinaire d EcoNav du 6 décembre 2015 Nautic, Paris

Compte- rendu de l'assemblée Générale ordinaire d EcoNav du 6 décembre 2015 Nautic, Paris Cmpte- rendu de l'assemblée Générale rdinaire d EcNav du 6 décembre 2015 Nautic, Paris Prcès- verbal Le six décembre deux mille quinze, les membres de l assciatin EcNav se snt réunis lrs du saln nautique

Plus en détail