Quatrième grand prix V.I.E Europe du Sud Est

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quatrième grand prix V.I.E Europe du Sud Est"

Transcription

1 Quatrième grand prix V.I.E Europe du Sud Est Grand Prix V.I.E EDSE Innovation Grand Prix V.I.E EDSE Performance commerciale Grand Prix V.I.E EDSE Prix Spécial Nom du candidat : Florent GERARD Responsable industriel : Vincent LEGER Partenaire industriel : MONTUPET Année Contracté par : UBIFRANCE Mission V.I.E à réaliser du 1 juin 2012 au 1 Juin 2014

2 Sommaire I. MOTIVATION ET INTERET POUR LA MISSION VIE... 5 II. PRESENTATION DE L ENTREPRISE... 7 III. ACTION DU VIE IV. POINTS FORT DU DOSSIER V. APPRECIATION DE L ENTREPRISE... 19

3 I. MOTIVATION ET INTERET POUR LA MISSION VIE Je vais débuter mon propos en vous exposant les différentes motivations qui m ont conduites à répondre à cette mission qu est le V.I.E (Volontariat International d entreprise.) Sans faire de jeux de mots, le VIE apparaît à un tournant de ma vie : Etant jeune diplômé, quelle direction donner à mon expérience professionnelle? J ai donc décidé d exécuter un VIE plutôt que de démarrer ma première expérience professionnelle en France. En effet, ayant beaucoup déménagé auparavant, par le biais du travail de mon père, j avais ce désir de voyager à mon tour, en étant seul maître d un tel voyage. Il me semblait fondamental de montrer à quel point mon envie de travailler à l étranger était importante. Convaincu des vertus du voyage et de l observation des mœurs différentes des miennes, j ai choisi de quitter la France pour la Bulgarie. En France, nous n entendons que très peu parler de la Bulgarie. Ce pays avait donc un aspect très énigmatique pour moi, ce qui en a fait un véritable attrait. De plus, cela laisse une grande découverte pour la connaissance de soi : il s agit d un véritable défi personnel engageant directement une connaissance approfondie de sa propre subjectivité. Partir en Bulgarie, pays très peu médiatique, me permettait ainsi de partir en toute simplicité, sans préjugés ou idées formatées. Il s agissait directement de ma faculté d adaptation pour me fondre dans ce pays. Depuis l adhésion à l Union Européenne en janvier 2007, la Bulgarie multiplie ses efforts pour ne plus souffrir de la corruption et sortir de la crise économique qui a paralysé le pays, tout comme le reste de l Europe. Ainsi, ces efforts se sont caractérisés par la multiplication des échanges commerciaux internationaux et l investissement dans des infrastructures modernes comme, par exemple, l implémentation de Montupet à Rousse. L entreprise pour laquelle je travaille. Par conséquent, je suis vraiment impliqué dans cette entreprise, je donne énormément pour elle. J ai la réelle volonté, grâce à cette mission VIE, de participer à la croissance économique du pays et d améliorer ainsi le travail et la vie de quelques personnes.

4 II. PRESENTATION DE L ENTREPRISE Voici maintenant une présentation concise mais, j espère, précise de l entreprise pour laquelle je travaille : MONTUPET est un groupe industriel français, créé en 1894, spécialisé et leader européen dans la conception, la production et la commercialisation de pièces en aluminium à destination des plus grands constructeurs automobiles (Renault, Ford, GM, Peugeot SA, Audit ).Le groupe est implanté en France, en Espagne, au Royaume Uni, au Mexique et en Bulgarie, il possède plus de 3000 salariés. Son chiffre d affaire annuel 2011 est de plus de 458,6 Millions d euro, en progression de plus de 22% par rapport à Enfin, le premier ministre Français Jean-Marc Ayrault en visite le 7 Juin 2012 dans l une des usines du groupe s est déclaré «impressionné» par la combinaison réussie chez MONTUPET d une technologie de pointe et de l implication de tout le personnel dans les démarches de progrès. Le site de Bulgarie situé à la frontière entre la Bulgarie et la Roumanie a été créé en 2008 à Rousse. L usine fonctionne 24h/24 et 7 jours/7, emploie 700 personnes sur 150 hectares et contribue donc à la baisse du chômage qui touche ce pays. En 2012, Montupet Bulgarie a engagé des investissements supplémentaires pour une importante augmentation des capacités de production pour ses lignes de production intégrées allant du sable à la culasse. Le site fonctionne grâce à six entités : Fusion, noyautages, moulage, traitement thermique, usinage et expédition des pièces. Celles-ci permettent de maîtriser toutes les étapes de fabrication de la culasse, du traitement du sable au container expédiée à travers toute l Europe. L usine étant assez récente, beaucoup de projets sont en cours de réalisation. Par exemple, l un des projets en cours de développement est de gérer le stock de production grâce à l un des outils dont je suis responsable. En effet, j ai commencé à installer cet outil sur une ligne de production avec l aide d un autre VIE. Mais

5 celui-ci a arrêté sa mission en cours de projet me laissant la partie de son travail inachevé. Je suis donc devenu gérant de ce projet à part entière. L objectif à terme est d implémenter ce projet sur les 6 lignes de productions de l usine pour réduire les coûts de stockage tout en maintenant le niveau de stock nécessaire afin d éviter toute rupture de stock entrainant alors une perte de marché préjudiciable. L outil s appelle le système KANBAN : L idée du système KANBAN est que l information sur la demande du poste aval est transmise au poste amont par un document appelé KANBAN (étiquette). Une étiquette posée au poste amont correspond à un container vide au poste aval. Le poste amont peut donc produire et mettre les pièces dans ce container vide. C est un mot d origine japonaise signifiant «étiquette». Il prend généralement la forme d un simple rectangle de carton contenant un certain nombre d informations. (La capacité du conteneur, la quantité de pièces, le nom du poste aval et amont). Le KANBAN est donc un ordre de fabrication. Il permet de réguler le rythme de production en fonction de la vitesse de consommation des pièces, c'est-à-dire celles consommées par le poste en aval.

6 III. ACTION DU VIE L outil KANBAN mis en place dans l usine de Montupet BULGARIE se différencie des autres systèmes KANBAN. En effet, les étiquettes ne sont pas positionnées sur les containers en sorti du poste amont. Elles se situent dans un tableau qui se trouve entre l entité amont et aval. Ce système a été modifié par rapport aux autres systèmes KANBAN car les containers envoyés chez le client ne reviennent pas sur le site de Montupet Bulgarie. Donc la carte KANBAN ne peux suivre le flux des containers qu en étant située dans un tableau. L opérateur du poste amont n a donc pas besoin d attendre que le container revienne a son poste pour pouvoir produire. En revanche, ce système permet de connaître facilement combien de container ont été envoyé au poste aval afin de savoir si nous manquons ou pas de pièces pour la livraison. Le système fonctionne de la manière suivante : Une carte dans le tableau représente un container. Cette carte a deux faces. La première face, celle avec inscription, signifie que le container correspondant n a pas encore été envoyé en stock dans l entité aval. Il faut produire des pièces jusqu à l expédition du container. La seconde face, la noire, signifie que le container correspondant se trouve en stock, en attente, dans l entité aval.

7 Titre en bleu : Nom de la version produite auquel le tableau correspond. Zone rouge, Zone de sécurité : Rupture de stock possible. Zone jaune, Zone tampon : Fonctionnement normal Zone Verte, zone de sureté: Surplus de stock disponible dans l entité aval (l usinage) Titre de couleur noir : Permet de situer le tableau. Nous pouvons lire que le tableau est implémenté sur la ligne de production FOX (FORD) entre l entité amont TO (traitement thermique) et l entité aval MO (usinage). Recharge de carte : Lorsque qu une carte est abimée, le personnel a la possibilité de la remplacer par une nouvelle carte. Indicateur : Permet à l encadrement de vérifier si l opérateur à bien retourné les cartes. Instruction : Permet aux opérateurs et à l encadrement de comprendre le système.

8 Dans le tableau ci-dessus, nous pouvons constater qu il existe trois couleurs. La couleur rouge représente le stock de sécurité. Si les cartes sont retournées «face avec inscription», cela signifie alors que les containers n ont pas encore été envoyés dans l entité aval, il faut donc produire rapidement car l entité aval risque de ne pas avoir le nombre de pièces suffisantes pour démarrer une production, ce qui entraînerait donc d arrêter les machines. En revanche, si les cartes sont toutes retournées «face noire» dans la zone rouge alors nous avons assez de containers en stock pour limiter tout risque de rupture de stock. La couleur jaune représente le stock tampon. Cette zone permet de répondre aux variations des commandes de l entité aval. C est la transition entre le manque de pièce zone rouge et le surplus zone verte. Si les cartes sont retournées «face noire» alors nous avons assez de pièces en stock dans l entité aval. En revanche, si toutes les cartes sont retournées «face avec inscription» alors nous ne sommes pas en sécurité, il faut continuer à produire. La couleur verte représente la zone de sécurité. Si les cartes «face noire» ont atteint le bas de la zone verte, alors les opérateurs du poste amont ont rempli le stock de l entité aval. Toutes les cartes dans le tableau sont retournées «face noire». L entité d en dessous a un surplus de stock. L encadrement et les opérateurs sont en sécurités. Dès que les opérateurs de l'entité aval ôtent des containers du stock, les opérateurs retournent autant d étiquettes que de containers retirés dans le tableau, de la zone verte à la zone rouge. C est donc un ordre de fabrication pour l entité amont. Ils doivent produire les pièces manquantes dans le stock aval. J ai donc choisi de concourir au GRAND PRIX VIE EUROPE DU SUD EST INNOVATION car le système KANBAN mis en place sur le site Montupet BULGARIE a été adapté en fonction des attentes de l encadrement et des opérateurs ainsi que les instruments mis à disposition par les fournisseurs pour l usine de Montupet BULGARIE

9 IV. POINTS FORTS DU DOSSIER Comme j ai tenté de vous le présenter, cet outil mis en œuvre est nouveau pour tout le personnel de Montupet BULGARIE. C est un outil confectionné à partir des matériaux provenant des fournisseurs de la région d Oblast. Il a donc cette vertu de fournir également du travail aux entreprises bulgares. Celles-ci offrent une main d œuvre excellente, donc attrayante. Elles nous ont permis de développer rapidement mais de manière professionnelle, ce système sur toute la ligne de production FORD (FOX). Les couleurs, l ergonomie, l emplacement ont été constitué pour facilité et donner l envie aux opérateurs de retourner les cartes dans le tableau. C est un outil indispensable qui permet de simplifier visuellement le suivi et la planification Il permet surtout de révéler ainsi les disfonctionnement des flux de production. Tout ceci dans un nouvel environnement où la rigueur et l envie de changer de fonctionnement, donc d habitudes, n a pas toujours été aisé. En effet, par exemple, nous nous sommes aperçus qu à cause du manque de place, l un des tableaux s est trouvé assez loin des postes des opérateurs. Nous en avons alors déduis que les opérateurs, qui avaient fini de vider leur container, n allaient pas effectuer d allers retours pour retourner la carte. Nous avons alors disposé un indicateur, créé de toute pièce, sur le tableau, pour limiter le flux du personnel. Par exemple toutes les deux heures, les opérateurs doivent retourner les cartes correspondant aux nombres de containers transmis à l entité aval. De plus, afin de suivre le bon fonctionnement du système, tous les matins, le superviseur doit remplir l indicateur installé sur le tableau de production en vérifiant si le nombre de container présent dans l entité aval correspond bien au nombre de carte retourné «face noire» dans le tableau. Ces indicateurs sont des contrôles clefs du bon fonctionnement. En effet, il est important de bien retourner le bon nombre de carte dans le tableau. Puisqu une inattention de la part des opérateurs et/ou superviseurs entraine alors une défaillance de tout le système. Ainsi, l information transmise à chacun des membres de l entreprise concernée par le système, serait alors erroné. Enfin, le concept a pour effet de revaloriser la fonction du

10 superviseur d équipe. Celui-ci permettant aux yeux de tous de repérer facilement, en temps réel si les décisions prises, à un impact sur le rendement de son entité.

11 IV. APPRECIATION DE L ENTREPRISE Le management du flux de production est un enjeu important en termes de qualité, de cout et de temps de travail. L objectif est d atteindre la production «Just in time» pour réduire l inventaire des pièces en cours de process et les couts qui leur sont associés. La ligne de production Ford Fox est une ligne nouvelle qui a démarré au début de l année 2012, avec des objectifs internes et externes ambitieux. C est donc dans un contexte difficile, de démarrage et de stabilisation de la ligne de production, que Florent GERARD a implanté un système de gestion de flux. A l origine du projet, notre but était d implémenter un système de management visuel pour s assurer que les différentes entités de production soient synchronisées sur les appels du client. Ce système a pris pour base le KANBAN, en l adaptant à nos besoins. Florent a ainsi du fait preuve d inventivité en créant un système répondant au cahier des charges que nous lui avions transmis. Il a également fait preuve d enthousiasme et d implication dans l élaboration de son projet. La deuxième étape du travail de Florent a été de former près de 40 personnes. Il a était capable par sa motivation de prouver l intérêt de ce nouvel outil et d être présent sur le terrain pour continuer l apprentissage. Ce qui a été mis en place est innovant dans le groupe Montupet et sera présenté à la direction générale du groupe avec pour objectif de le développer sur l ensemble de l usine ainsi que de l implémenter sur d autres sites.

«moteur» de la chaîne logistique

«moteur» de la chaîne logistique Le transport, «moteur» de la chaîne logistique Pascal Devernay Chef de Service Logistique Industrielle, RENAULT S il est vrai que la logistique doit être globale et intégrée, il est non moins vrai que

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX 1 En Économie de Production, le prix de vente est fixé par l entreprise : PRIX DE VENTE = ( COUT DE REVIENT ) +

Plus en détail

Grand Prix VIE Europe du Sud Est

Grand Prix VIE Europe du Sud Est Grand Prix VIE Europe du Sud Est Prix de la performance commerciale Influence de l efficience sur le profit de l entreprise Théophile Baruteau SOMMAIRE Motivations et intérêts... 3 Présentation de l entreprise...

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

C EST BON de se sentir accompagné

C EST BON de se sentir accompagné C EST BON de se sentir accompagné Le service d accompagnement pour mieux vivre avec une maladie chronique. Pour en savoir plus : 0811 709 709 Prix d un appel local depuis un poste fixe. ameli-sophia.fr

Plus en détail

Lean Game Production de lampes de poche

Lean Game Production de lampes de poche Lean Game Production de lampes de poche Management industriel Analyse technique 1 er lancement Montage de cinq lampes selon des gammes opératoires données, les cinq postes de montage dans l ordre suivant

Plus en détail

1. Contact avec la clientèle

1. Contact avec la clientèle 1. Contact avec la clientèle Objectif évaluateur 1.1.1 Mener des entretiens Cet objectif est mis en œuvre et évalué en entreprise. Les bases théoriques sont fournies à l école. Je comprends les énoncés

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

Le Kanban Principes de base. Paris, le 1er juillet 2010 Version 1.0

Le Kanban Principes de base. Paris, le 1er juillet 2010 Version 1.0 Paris, le 1er juillet 2010 Version 1.0 est une méthode "basique" de gestion des flux s applique sur des produits où les flux sont simples et à faible intensité capitalistique (quantité d'immobilisations

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

«REAPPROVISIONNEMENT DES ACCESSOIRES

«REAPPROVISIONNEMENT DES ACCESSOIRES Gestion du rayon «REAPPROVISIONNEMENT DES ACCESSOIRES DANS LE RAYON JEUX VIDEO.» I- Identification de l entreprise : EASY CASH NORD 1083 Route Nationale 20 45770 SARAN II- Cadre professionnel : J ai effectué

Plus en détail

Chapitre II : Gestion des stocks :

Chapitre II : Gestion des stocks : Chapitre II : Gestion des stocks : Section I : Présentation générale de la problématique des stocks I. 1. DEFINITION DES STOCKS : Un stock est une quantité de biens ou d articles mis en réserve pour une

Plus en détail

Organisé par la CONFEJES, du 17 au 21 septembre 2012 RAPPORT GENERAL

Organisé par la CONFEJES, du 17 au 21 septembre 2012 RAPPORT GENERAL FORMATION DES FORMATEURS EN ENTREPRENARIAT POUR LES CADRES DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA CULTURE (CADRES DE LA DIRECTION GENERALE DE LA JEUNESSE ET DE L AGENCE BURUNDAISE POUR L EMPLOI

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup UNIVERSITE CLAUDE BERNARD Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup Stage de 3 mois à la fac d ingénierie de l université de Porto Gabriel MESTRE 2013 Je suis actuellement étudiant en 2eme année d un

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

L Imprimerie nationale

L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale, qui était un service central du ministère des finances jusqu en 1993, est devenue à partir du 1er janvier 1994 une société anonyme appartenant à l Etat. La

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

L entreprise : Production. La fonction Production

L entreprise : Production. La fonction Production La fonction Production Sommaire La fonction de production... 1 La gestion de la production... 2 Types de gestion des flux... 2 flux poussés... 2 flux tirés... 2 La méthode kanban... 2 flux tendus... 2

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI)

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Initiative A2 : École La Relève de Saint-Elzéar Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Intervenante : Édith Arsenault, conseillère pédagogique

Plus en détail

Module 26 : Techniques de modélisation

Module 26 : Techniques de modélisation Module 26 : Techniques de modélisation 26.0 Introduction Ce module enseigne une série de techniques qui constituent une trousse à outils bien pratique quand il s agit de construire des modèles dans Excel

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail

ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE

ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE Françoise Réfabert 27 Avenue Duquesne 75007 Paris Paris, le 3 mars 2016 A l attention de M. Vincent Lagalaye, Président du Conseil

Plus en détail

Site internet de la ville de Sautron Tutoriel 2

Site internet de la ville de Sautron Tutoriel 2 www.sautron.fr Site internet de la ville de Sautron Tutoriel 2 Comment gérer son association sur www.sautron.fr? 1 En suivant les instructions données dans le tutoriel 1, vous vous êtes créé un profil

Plus en détail

LA POLITIQUE DE GESTION DES STOCKS

LA POLITIQUE DE GESTION DES STOCKS LA POLITIQUE DE GESTION DES STOCKS 1. Quand acheter? 2. Quelle quantité acheter? objectif 1. Minimiser le risque de rupture de stock. 2. Minimiser le coût de stockage des biens. solution 1. Définir un

Plus en détail

HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS

HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS 2 TRANSCAR GENERATION 3 SWISSLOG EST LEADER MONDIAL DANS LES SOLUTIONS INNOVANTES D AUTOMATISATION POUR LA LOGISTIQUE HOSPITALIÈRE Répondre aujourd hui

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

APPEL DE CANDIDATURES DES ENTREPRISES

APPEL DE CANDIDATURES DES ENTREPRISES APPEL DE CANDIDATURES DES ENTREPRISES LES 19 ET 20 NOVEMBRE 2015 CENTRE DES CONGRÈS DE LA GASPÉSIE CARLETON-SUR-MER Voici les catégories pour lesquelles vous pouvez déposer votre candidature dans le cadre

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

GESTION DE STOCK DOSSIER SPECIAL «GESTION DE STOCK» Activer ou pas la gestion de stock dans Vetesys? Bien comprendre pour bien décider

GESTION DE STOCK DOSSIER SPECIAL «GESTION DE STOCK» Activer ou pas la gestion de stock dans Vetesys? Bien comprendre pour bien décider GESTION DE STOCK DOSSIER SPECIAL «GESTION DE STOCK» Activer ou pas la gestion de stock dans Vetesys? Bien comprendre pour bien décider Si oui, comment faire? Progressez pas à pas, à votre rythme Activer

Plus en détail

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2008 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

LA GESTION DES STOCKS

LA GESTION DES STOCKS LA GESTION DES STOCKS 1. Introduction La gestion des stocks est une fonction importante tant pour une entreprise commerciale que pour une entreprise industrielle. Dans le cadre d'une entreprise commerciale,

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

GESTION DE LA PRODUCTION.

GESTION DE LA PRODUCTION. GESTION DE LA PRODUCTION. L entreprise est une organisation qui produit des biens et des services pour un marché. Dans une entreprise industrielle, l activité de production consiste à transformer des matières

Plus en détail

Le Marché des Groupes et des Équipements Frigorifiques en France, 2004-2009

Le Marché des Groupes et des Équipements Frigorifiques en France, 2004-2009 Le Marché des Groupes et des Équipements Frigorifiques en France, 2004-2009 600 500 400 300 200 100 0 Groupes Frigorifiques (millions d' ) 2004 2005 2006 2007 2008 2009 Secteur Industriel Secteur Commercial

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE 1 er avril 2015 NOTES DE L ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MADAME

Plus en détail

LES VIGNERONS INDÉPENDANTS LANCENT LEUR SITE DE VENTE DIRECTE

LES VIGNERONS INDÉPENDANTS LANCENT LEUR SITE DE VENTE DIRECTE LES VIGNERONS INDÉPENDANTS LANCENT LEUR SITE DE VENTE DIRECTE La plus large offre de vins en ligne à acheter directement auprès des Vignerons Indépendants DOSSIER DE PRESSE 2015 www.vente-directe-vigneron-independant.com

Plus en détail

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection»

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» 1. ACCES AU SITE ET CHOIX DE LA LANGUE... 1 2. PRESENTATION DE LA PAGE D ACCUEIL... 2 3. LES PAGES PUBLIQUES DU SITE... 3 4. VOTRE ZONE PRIVEE... 5 1.

Plus en détail

Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance

Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance (document pour les entreprises) Qu est-ce qui différencie ce Mastère des autres Mastères? Le sens particulier que nous donnons au «Lean

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

SYSTÈMES D IMPRESSION RISO LA PERFORMANCE AU SERVICE DE L ÉDUCATION

SYSTÈMES D IMPRESSION RISO LA PERFORMANCE AU SERVICE DE L ÉDUCATION SYSTÈMES D IMPRESSION RISO LA PERFORMANCE AU SERVICE DE L ÉDUCATION C EST UNIQUE, ET C EST POUR VOUS LA FIABILITÉ À TOUTE HEURE Enseignants, personnels administratifs, élèves chaque jour, les solutions

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

UN FOURNISSEUR D ENVERGURE MONDIALE TOUT PRÈS D ISTANBUL

UN FOURNISSEUR D ENVERGURE MONDIALE TOUT PRÈS D ISTANBUL UN FOURNISSEUR D ENVERGURE MONDIALE TOUT PRÈS D ISTANBUL Lorsque vous tapez «Turquie» sur Internet, vous arrivez rapidement sur des sites mettant en avant la beauté du pays et toutes les possibilités de

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Notions Processus : nature et présentation Progiciels de gestion dans les métiers de l organisation : approche

Plus en détail

Le contrat de praticien territorial de médecine générale

Le contrat de praticien territorial de médecine générale récemment ou bientôt installés? Le contrat de praticien territorial de médecine générale Comment ça marche? Guide pratique PRATICIEN TERRITORIAL DE MÉDECINE GÉNÉRALE Le dispositif de Praticien Territorial

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 07/06/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Agent logistique I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Les enjeux des domaines skiables européens Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Par Laurent Reynaud Délégué Général de Domaines Skiables de France Représentant de la FIANET Fédération Internationale des

Plus en détail

CQP Inter-branches Agent Logistique

CQP Inter-branches Agent Logistique CQP Inter-branches Agent Logistique Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise Une copie est remise

Plus en détail

FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : MQ 97 01 60 0150 80 (Cette fiche d identité annule et remplace, à compter du 7 juin 2006, la précédente fiche d identité) FICHE

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive

Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH 28 octobre 2012 Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive Les statistiques de la semaine passée devraient avoir levé les derniers

Plus en détail

Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable

Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable Retour d expérience Implémentation de GMAO le cas d une usine de production d eau potable Implémenter un logiciel de GMAO n est pas une mince affaire, et ce quelque soit le type d activité qu exerce une

Plus en détail

Le besoin d épargne retraite en France. Septembre 2010. EPSG_CBC_FRANCE_28469_BRO.indd 1 15/09/2010 19:46

Le besoin d épargne retraite en France. Septembre 2010. EPSG_CBC_FRANCE_28469_BRO.indd 1 15/09/2010 19:46 Le besoin d épargne retraite en France Septembre 2010 EPSG_CBC_FRANCE_28469_BRO.indd 1 15/09/2010 19:46 A propos d Aviva France Aviva est le 6 e assureur mondial*, avec plus de 5 millions de clients répartis

Plus en détail

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu.

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu. P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r et Guide d utilisation 008 www.paruvendu.fr Bienvenu sur l Espace Promoteur A travers ce guide de l utilisateur, nous

Plus en détail

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Emploi- Emploi privé- Existence d un contrat de travail- Licenciement fondé sur l état de grossesse de la réclamante - Observations. La réclamante est embauchée

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique Certificat de Qualification Professionnelle CQP Agent Logistique 1 Les différentes relations fonctionnelles Service qualité Services périphériques Le pilote Animateur logistique Agent de maîtrise logistique

Plus en détail

Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel

Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel Septembre 2012 / mise à jour juin 2013 Baccalauréat professionnel cuisine Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel coefficient 3 1 Présentation Un dossier personnel à réaliser dès le premier

Plus en détail

La logistique à délai commercial court de Fleury Michon

La logistique à délai commercial court de Fleury Michon La logistique à délai commercial court de Fleury Michon Malgré la situation géographique quelque peu excentrée de Fleury Michon, et une large gamme de produits (un millier de références), son système logistique

Plus en détail

PERFORMANCE DURABLE ET MANAGEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE

PERFORMANCE DURABLE ET MANAGEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE PERFORMANCE DURABLE ET MANAGEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE Grégoire DE PRÉNEUF Directeur-Associé, Deuzzi, www.deuzzi.fr (France) 1. PARADOXES DE LA CROISSANCE DU SECTEUR DES SERVICES EN INGÉNIERIE INFORMATIQUE

Plus en détail

Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES)

Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES) Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES) Le car est venu nous chercher à 13h30 au collège et nous a déposé devant

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

Ils comprennent notre entreprise

Ils comprennent notre entreprise Ils comprennent notre entreprise Présentation de Geodis Wilson Ce que nous pouvons faire pour vous Geodis Wilson offre à ses clients des solutions intégrées en matière de transport aérien et maritime qui

Plus en détail

Gestion Commerciale, 01 La chaîne commerciale

Gestion Commerciale, 01 La chaîne commerciale Gestion Commerciale, 01 La chaîne commerciale 1 La gestion commerciale 1.1 Les origines de la gescom et la GesProd La concurrence acharnée et l'incertitude économique au niveau mondial imposent aux entreprises

Plus en détail

Livre blanc. L apprentissage mixte produit une formation plus efficace

Livre blanc. L apprentissage mixte produit une formation plus efficace Livre blanc L apprentissage mixte produit une formation plus efficace Dans l environnement concurrentiel d aujourd hui, les entreprises qui réussissent étudient comment renforcer leurs avantages concurrentiels

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL

RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL TU Sy Quan Master CCI 2010-2011 Projet Exoculture http://exoculture.free.fr RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL Tu Sy Quan Master CCI 1 I. Présentation générale Dans le cadre de la formation du Master CCI,

Plus en détail

Leçon 6. Juste à temps : principes

Leçon 6. Juste à temps : principes Leçon 6 Juste à temps : principes L'objectif principal de la leçon est de connaître et de comprendre la philosophie du juste à temps A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : définir les

Plus en détail

GP9000 Gestion de production

GP9000 Gestion de production 1 Table des Matières 1- Fiche matière première...3 a) Caractéristiques générales de la matière première... 3 b) Affectation de conditions par fournisseur... 3 c) Documentation technique liée au produit

Plus en détail

Midi Pyrénées- Aveyron RESPONSABLE DE PRODUCTION

Midi Pyrénées- Aveyron RESPONSABLE DE PRODUCTION Midi Pyrénées- Aveyron RESPONSABLE DE PRODUCTION Pour une entreprise de transformation de produits carnés, sous la responsabilité du Directeur Général, assurera : La responsabilité du déploiement de la

Plus en détail

Version: 2.0 Date du document: 13 novembre 2013 N du document: Guide Utilisateur Assureur. Guide utilisateur Assureur Page 1 de 17

Version: 2.0 Date du document: 13 novembre 2013 N du document: Guide Utilisateur Assureur. Guide utilisateur Assureur Page 1 de 17 Version: 2.0 Date du document: 13 novembre 2013 N du document: Guide Utilisateur Assureur Guide utilisateur Assureur Page 1 de 17 Sommaire 1 Généralités... 3 1.1 Objet du document... 3 1.2 Utilisation

Plus en détail

Curriculum. Boris LAVAL,Sophie FUR, Nicolas CARO. 13 juin 2014. Irem

Curriculum. Boris LAVAL,Sophie FUR, Nicolas CARO. 13 juin 2014. Irem Irem 13 juin 2014 Problématique : comment gérer efficacement l évaluation par compétence? Exemple de grille en Bts Sio Il faut distribuer aux élèves les grilles et aussi les conserver. C est lourd! Une

Plus en détail

Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Sommaire I Qu est-ce qu un tableau de bord? II Notions d indicateurs III Comment se construit-il? Qu est-ce

Plus en détail

ANDRIEU METALLERIE. ANDRIEU ZA Boissonnade 12450 LUC LA PRIMAUBE Tél. : 05 65 68 38 71 Fax : 05 65 68 42 99 commercial.andrieu@orange.

ANDRIEU METALLERIE. ANDRIEU ZA Boissonnade 12450 LUC LA PRIMAUBE Tél. : 05 65 68 38 71 Fax : 05 65 68 42 99 commercial.andrieu@orange. ANDRIEU METALLERIE ANDRIEU ZA Boissonnade 12450 LUC LA PRIMAUBE Tél. : 05 65 68 38 71 Fax : 05 65 68 42 99 commercial.andrieu@orange.fr Direction : Joel ANDRIEU mail : andrieu.j@wanadoo.fr tél.: 05 65

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders LA FORMATION PERMANENTE DES JÉSUITES Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders N ous encourageons

Plus en détail

Présentation. Nos formations : «Autour du LEAN Entreprise»

Présentation. Nos formations : «Autour du LEAN Entreprise» Présentation VISIAL SA et la formation Nos formations : «Autour du LEAN Entreprise» NIVEAU 1 1/Identifiez La productivité. Sensibilisation au Lean. Jeu Des Prises Electriques. 2/La Cartographie de la chaîne

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DE CHAÎNE DE VALEUR SYMBOLES

CARTOGRAPHIE DE CHAÎNE DE VALEUR SYMBOLES ASSEMBLAGE "Consulter le Planning" Processus Société XYZ Source Extérieure Takt = 50 sec. TC = 45 sec. TCF = 30 min. TU = 95% Rebut = 2% 3 Équipes 25200 s./équ. 2 x Mois Bateau I 300 Pièces 1 Jour Stock

Plus en détail

AU TOTAL, 8 SECTEURS EMPLOIENT 1.5 MILLION DE SALARIÉS EN FRANCE

AU TOTAL, 8 SECTEURS EMPLOIENT 1.5 MILLION DE SALARIÉS EN FRANCE On les trouve dans les transports, la médecine, la production d énergie Elles sont là aussi où on ne les voit pas, comme dans les consoles de jeux ou les tablettes tactiles. La création et le développement

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

Premier crédit et fidélité du client

Premier crédit et fidélité du client Premier crédit et fidélité du client Mardi 26 octobre 2004 Marc Roesch Dans les rapports d activités des IMF on trouve presque toujours un graphique présentant l évolution du nombre d adhérents ou du nombre

Plus en détail

Information Presse. Pour diffusion immédiate

Information Presse. Pour diffusion immédiate Information Presse Pour diffusion immédiate Une meilleure connaissance du comportement des consommateurs associée à des solutions d impression et d étiquetage adaptées aident les commerçants à réussir

Plus en détail