L'entreprise et la conjoncture économique générale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'entreprise et la conjoncture économique générale"

Transcription

1 L'entreprise et la conjoncture économique générale PF

2 Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - La conjoncture économique 9 A. Définir la conjoncture économique...9 II - Les incidences de la politique économique sur les entreprises 11 A. Les objectifs de la politique économique L'intervention des administrations publiques Le "carré magique" de Kaldor...12 B. Les instruments de la politique économique Les mesures de relance Les politiques de stabilisation...14 Glossaire 15 3

3 Objectifs Identifier les conséquences pour l'entreprise d'une évolution des éléments de la conjoncture générale 5

4 Introduction La crise est là. Quels seront ses effets au cours des prochains mois? Quand va-t-elle se terminer? Nombre d'économistes, tels les augures antiques, continuent d'examiner les entrailles de la conjoncture... L'un qui nous annonçait l'été dernier que le plus dur était passé nous explique désormais que cela va durer jusqu'en décembre; tel autre qui nous promettait le pire hier nous annonce désormais une reprise pour juillet. A dire vrai, nul n'en sait rien: les leçons de l'histoire sont de peu d'utilité face à une crise qui, à bien des égards, n'a rien à voir avec celles qui l'ont précédée. Alternatives Economiques

5 La conjoncture I - économique I Définir la conjoncture économique 9 A. Définir la conjoncture économique Qu'est ce que la conjoncture économique? La conjoncture est la situation générale de l'économie d'un pays. Le terme de conjoncture fait référence aux évolutions économiques de court terme d'un ensemble économique (en général un pays). Elle s'apprécie à l'aide d'indicateurs économiques tels que le taux de croissance du PIB, le taux d'inflation, l'évolution du taux de chômage, la balance commerciale, etc. La conjoncture est étudiée au niveau d'un pays, d'une région, ou, à un niveau plus fin, au niveau d'un secteur économique particulier. On peut parler alors de la conjoncture économique d'une entreprise. Le gouvernement et la banque centrale d'un pays tentent généralement de limiter l'influence néfaste des trop grandes variations de conjoncture économique sur l'activité économique au moyen de politiques conjoncturelles. Par exemple, en période de «surchauffe économique», la banque centrale peut augmenter ses taux directeurs pour éviter les bulles spéculatives, l'accélération de l'inflation et le sur-investissement, c'est-à-dire les investissements dans des projets non-rentables ou l'accumulation de capacités excédentaires de production dans certains secteurs économiques. A l'inverse quand se présente un risque de récession économique elle peut abaisser ses taux, dans la mesure toutefois où cela ne risque pas de provoquer des tensions inflationnistes. Inversement, le gouvernement et la banque centrale encourageront l'activité dans les périodes de creux économique. «source wikipédia 2» Q u e s t i o n 1 Donnez une définition de la conjoncture économique. Q u e s t i o n 2 Quels sont les indicateurs de l'état de la conjoncture d'un pays?

6 Les incidences de la II - politique économique sur les entreprises II Les objectifs de la politique économique 11 Les instruments de la politique économique 13 A. Les objectifs de la politique économique 1. L'intervention des administrations publiques La politique économique est l'ensemble des interventions des administrations publiques (dont l'état, la banque centrale, et les collectivités territoriales) sur l'activité économique. L'étude des conséquences économiques de ces interventions est généralement dénommée l'économie politique. Elle représente une vaste branche de la science économique, en particulier dans les domaines de la macro économie 3, de l'économie du développement et de la taxation optimale. source wikipédia

7 Les incidences de la politique économique sur les entreprises Les objectifs de la politique conjoncturelle 2. Le "carré magique" de Kaldor En économie, le carré magique est une représentation graphique des quatre grands objectifs de la politique économique conjoncturelle d'un pays : la croissance le taux de chômage l'équilibre extérieur de la balance commerciale la stabilité des prix C'est l'économiste keynésien Nicholas Kaldor 5 qui en est à l'origine. C'est en rejoignant les quatre points, qu'on obtient un quadrilatère qui représente d'autant mieux une situation économique favorable que ce quadrilatère est proche du carré magique. Il est qualifié de magique car irréalisable, du moins sur le long terme. A partir de ce carré se dégage deux relations importantes en macroéconomie: La relation entre l'inflation et le chômage (courbe de Phillips 6 ). Si le taux de chômage est faible, le taux d'inflation serait élevée et vice-versa. La relation entre la croissance économique et le chômage. Invariablement, plus la croissance est forte et plus le chômage baisse. Cependant, ces relations varient dans le temps. Elles ne sont donc pas stables au cours du temps

8 Les incidences de la politique économique sur les entreprises Q u e s t i o n Carré Magique de Kaldor Quels sont les objectifs de la politique économique conjoncturelle? B. Les instruments de la politique économique 1. Les mesures de relance Les politiques de relance Si la demande globale augmente dans une économie, les entreprises devront augmenter leur production pour faire face à ce surplus de demande. Cette augmentation de production donne lieu à une croissance économique et à une demande de travail de la part des entreprises, donc à des embauches. L'augmentation de l'activité fournie augmente également des recettes fiscales, permettant de compenser très partiellement la hausse des dépenses de l'état (pour une politique budgétaire), et la demande de monnaie, ce qui corrige partiellement l'effet inflationniste d'une politique monétaire. Pour les économistes keynésiens, l'état a un rôle important à jouer dans la régulation des cycles économiques. Les économistes libéraux et les économistes néo classiques sont critiques vis-à-vis des politiques de relance, qu'ils jugent néfastes pour l'économie sur le long terme, et qui augmentent l'endettement de l'état. Dans une économie ouverte (proportion importante de biens importés dans la consommation), la relance keynésienne par la demande perd de son efficacité, la hausse de la demande étant pourvue davantage par la hausse des importations que 13

9 Les incidences de la politique économique sur les entreprises par la hausse de la production intérieure, qui a moins d'élasticité pour répondre à la demande intérieure que la production du reste du monde (puisque la production y est plus importante, une hausse de production sera plus facile). La mondialisation économique, et en particulier la hausse de la part des importations dans le PIB, réduisent l'efficacité des politiques de relance surtout lorsque celles-ci visent à augmenter la consommation (relance par la demande). La production nationale augmente peu, mais elle est grevée par une imposition forte. Les outils d'une politique de relance sont de trois ordres : budgétaires (actions sur les impôts) monétaires (actions sur les crédits) réglementaires (actions sur les salaires) Ces outils sont ceux préconisés pour favoriser la relance, dans le cadre du cycle économique, indépendamment des aspects structurels liés au développement économique à long terme. Q u e s t i o n Imaginons la situation suivante : Baisse des impôts Hausse du volume des crédits Hausse des revenus Quelles sont les conséquences de ces mesures de relance pour les entreprises? 2. Les politiques de stabilisation Lutter contre l'inflation Lorsqu'un gouvernement souhaite lutter prioritairement contre l'inflation, il peut utiliser plusieurs instruments : Le blocage des prix, cette mesure affecte directement les entreprises car elles ne sont plus libres de fixer leurs prix. Cette mesure est efficace à court terme mais à la fin de la période de blocage, les entreprises n'hésitent pas à procéder à un rattrapage des prix Réduire la demande en augmentant les impôts (politique budgétaire) ou en réduisant les crédits (politique monétaire) ou encore en limitant les hausses de rémunérations (politique des revenus) Q u e s t i o n 1 Qu'appelle t-on le "blocage des prix"? Q u e s t i o n 2 Imaginons la situation suivante : Hausse des impôts Baisse du volume des crédits Stabilisation des revenus Quelles sont les conséquences de ces mesures de stabilisation pour les entreprises? 14

10 Glossaire Augures Personne dont l'arrivée fait prévoir quelque mauvaise nouvelle Balance commerciale La balance commerciale d'un pays est l'élément de comptabilité nationale qui répertorie et résume ses exportations et importations de biens, et de services marchands Bulles spéculatives Croissance Inflation Une bulle économique, ou bulle de prix, ou bulle financière, ou bulle spéculative, est un niveau de prix d'échanges sur un marché (actions, obligations), marché des changes, marché immobilier, marché des matières premières, très excessif par rapport à la valeur fondamentale des biens ou actifs échangés. La croissance économique désigne l'augmentation de la production de biens et de services dans une économie sur une période donnée[ L'inflation est la hausse du niveau général des prix, entraînant une baisse durable du pouvoir d'achat de la monnaie. Elle est généralement évaluée au moyen de l'indice des prix à la consommation (IPC). Produit Intérieur Brut Valeur totale de tous les biens et services produits dans un pays donné au cours d'une année donnée. Taux directeurs Les taux directeurs sont les taux d'intérêt au jour le jour fixés par la banque centrale d'un pays ou d'une union monétaire, et qui permettent à celle-ci de réguler l'activité économique. 15

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions Création monétaire et systèmes bancaire et monétaire Module 1 Corrigé Liens avec les programmes de SES (1 ère ) Liens avec les programmes de STG (T ale ) Banque et création monétaire La création monétaire

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015-

Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) Analyse risque-pays -5 Janvier 2015- Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015- L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6).98.70.49.15 - Fax: +33.(8).26.99.74.01 - Email: contact@leconomiste.eu

Plus en détail

LE MARCHE DE LA MONNAIE

LE MARCHE DE LA MONNAIE LE MARCHE DE LA MONNAIE 1 Monnaie : Formes et Fonctions 2 La Création de Monnaie 3 La Banque Centrale 4 Théories Economiques et Monnaie 5 L Inflation 1 1 La monnaie : formes et fonctions Monnaie = ensemble

Plus en détail

I. Conjoncture, budget et politique budgétaire (5 + 8 + 7 = 20 pts)

I. Conjoncture, budget et politique budgétaire (5 + 8 + 7 = 20 pts) ÉPREUVE ÉCRITE Ministère de l Éducation nationale et de la Formation professionnelle EXAMEN DE FIN D ÉTUDES SECONDAIRES TECHNIQUES Division administrative et commerciale Section : CG / CC BRANCHE : ECONOMIE

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie : un potentiel d expansion?

Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie : un potentiel d expansion? RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 1 - N 74 Inna MUFTEEVA, +33 1 5 55 52 4, inna.mufteeva@natixis.com Ilya LAZAREV, +33 1 5 55 2 2, ilya.lazarev@natixis.com Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Théorie keynésienne : le reste du monde

Théorie keynésienne : le reste du monde Théorie keynésienne : le reste du monde Le modèle keynésien en économie ouverte Le modèle keynésien est valide uniquement dans le cadre d'une économie fermée, c'est-à-dire sans échanges extérieurs. Dans

Plus en détail

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Introduction (1) 3 grands déséquilibres : inflation, chômage et croissance et fluctuations économiques Grands déséquilibres?! Écart entre l offre et la

Plus en détail

Retour au Plein Emploi?

Retour au Plein Emploi? Retour au Plein Emploi? Fiche 45 JAMES E. MEADE Dans ce petit livre (Economica, 1995, 88 p.) préfacé par Robert M.Solow (prix Nobel), James E. Meade (prix Nobel) propose des solutions macro-économiques

Plus en détail

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 Niveau : 1 ère ES. Proposé par Thomas Blanchet, Ecole des Pupilles de l Air, 38332 SAINT ISMIER. Juillet 2005 Blanchet.Thomas@wanadoo.fr INDICATIONS. Objectifs.

Plus en détail

Mais pas la fin des turbulences

Mais pas la fin des turbulences Point conjoncturel d avril d 2009 Le creux de la récession r semble proche Mais pas la fin des turbulences Conférence de presse Wavre, le 22 avril 2009 1 Point conjoncturel avril 2009 Messages-cl clé Wallonie

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

Rédigé par John Simon (auteur principal), Troy Matheson et Damiano Sandri. Points principaux

Rédigé par John Simon (auteur principal), Troy Matheson et Damiano Sandri. Points principaux POINTS DE PRESSE POUR LE CHAPITRE 3 DES PERSPECTIVES DE L ECONOMIE MONDIALE, AVRIL 2013 TELLE L HISTOIRE DU CHIEN QUI N A PAS ABOYE : L INFLATION A-T-ELLE ETE MUSELEE, OU S EST-ELLE SIMPLEMENT ASSOUPIE?

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé L augmentation des salaires du personnel de l administration publique

Plus en détail

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Écarts entre les salaires : les politiques peuvent et doivent agir Daniel Lampart, économiste en chef et premier secrétaire de l USS/fq

Plus en détail

Pourquoi le Policy-mix?

Pourquoi le Policy-mix? Lucile Brethes Céline Biarrotte Elodie Bertaud TD n 8 : Question de synthèse Pourquoi le Policy-mix? Introduction : Dans la zone Euro, depuis quelques mois et surtout depuis l appréciation de l euro par

Plus en détail

LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE CHAPITRE 4 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE 4.1 Introduction : Le taux de change est le prix de la monnaie nationale contre une devise étrangère, ce prix peut être fixé par les autorités monétaire dans

Plus en détail

Monnaie, taux d intérêt et taux de change

Monnaie, taux d intérêt et taux de change Monnaie, taux d intérêt et taux de change Le taux de change dépend de deux facteurs: - l intérêt des dépôts en devises - le taux de change futur anticipé Pour comprendre comment sont déterminés les taux

Plus en détail

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale 17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale Beaucoup de facteurs influencent la demande globale. Par exemple, quand les agents économiques changent leurs projets de dépenses,

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE Conférence de presse du 22 juillet 2010 SUR LA SITUATION ECONOMIQUE En vue de faire le point sur la conjoncture de l année 2010 et les tendances de 2011. Avant-propos Comme chacun sait, après plusieurs

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

BACCALAUREAT EUROPEEN 2009 ECONOMIE. DATE: 9 Juin 2009 (après-midi) DUREE DE L EXAMEN : 3 heures (180 minutes)

BACCALAUREAT EUROPEEN 2009 ECONOMIE. DATE: 9 Juin 2009 (après-midi) DUREE DE L EXAMEN : 3 heures (180 minutes) BACCALAUREAT EUROPEEN 2009 ECONOMIE DATE: 9 Juin 2009 (après-midi) DUREE DE L EXAMEN : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE: Une calculette non-programmable et non graphique. REMARQUE IMPORTANTE :

Plus en détail

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Suite à la décision de l OPEP le 7/11/01 de ne pas diminuer le quota de production de pétrole des pays de l organisation (maintenu à 30 millions

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012 Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 212 Ronan Mahieu* L économie française s est beaucoup transformée depuis l après-guerre, avec à la fois des évolutions lentes et continues

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex L'économie ouverte Dans une économie ouverte, le pays n'est pas contraint de réaliser en toute année l'équilibre entre ses dépenses et sa production de biens et services. Le pays peut dépenser plus qu'il

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les 2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les décisions des agents économiques. La monnaie joue un rôle

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Points de presse pour le chapitre 3 : Les enseignements à tirer des fluctuations des prix des actifs pour la politique monétaire

Points de presse pour le chapitre 3 : Les enseignements à tirer des fluctuations des prix des actifs pour la politique monétaire Points de presse pour le chapitre 3 : Les enseignements à tirer des fluctuations des prix des actifs pour la politique monétaire Perspectives de l'économie mondiale, octobre 2009 Par Antonio Fatas, Prakash

Plus en détail

faire confiance aux stabilisateurs automatiques en cas de récession

faire confiance aux stabilisateurs automatiques en cas de récession www.elections.ch FICHE THEMATIQUE : POLITIQUE CONJONCTURELLE faire confiance aux stabilisateurs automatiques en cas de récession Quel est le rôle de l Etat en phase de ralentissement conjoncturel? Lorsque

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Evaluation de l impact à court terme de l application du " Gentelmen Agreement " sur l économie marocaine

Evaluation de l impact à court terme de l application du  Gentelmen Agreement  sur l économie marocaine Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Evaluation de l impact à court terme de l application du " Gentelmen Agreement " sur l économie marocaine Octobre 1996 Document de travail

Plus en détail

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Conférence de presse 15 novembre 2011 1 Une compétitivité française qui se dégrade 2 La France a perdu des parts de marché depuis 2000 Part

Plus en détail

MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS

MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS INTRODUCTION Définitions Les 3 fonctions de l Etat selon R.Musgraves 1. Les 3 fonctions de l Etat I - L'ETAT REGULATEUR ECONOMIQUE

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Tours Année universitaire : 205-206 Session : galop d essai du er semestre Année d étude : Licence première année Sciences Economiques

Plus en détail

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session NOTES IMPORTANTES : 1. Cette épreuve contient 30 questions à choix multiples. Une seule réponse est valide par question.

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Indice genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2010

Indice genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2010 genevois des prix de la construction Résultats du mois d avril 2010 Sommaire En bref....................................................................................... 1 Commentaires complémentaires...................................................................

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique?

Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique? Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique? La détermination d un niveau optimal de dette publique est un sujet complexe, autant lié aux exigences temporelles (soutenabilité de

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Chine : les «vieilles techniques» de soutien de la croissance peuvent-elles encore être efficaces? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Chine : les «vieilles techniques» de soutien de la croissance peuvent-elles encore être efficaces? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 2 septembre 21 N 8 Chine : les «vieilles techniques» de soutien de la croissance peuvent-elles encore être efficaces? Les marchés financiers réagissent positivement chaque

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

Indicateurs harmonisés

Indicateurs harmonisés Département présidentiel DGI - Service de surveillance des communes Secteur des finances communales Indicateurs harmonisés Finances communales genevoises en 2013 Présentation de la situation financière

Plus en détail

14. Demande Agrégée Extérieure

14. Demande Agrégée Extérieure 14. Demande Agrégée Extérieure Remarque : Afin de simplifier les calculs et de se focaliser sur les concepts propres à cette séance, nous supposerons tout au long de celle-ci que PNB = Y (c est-à-dire

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

Évolution de l'inflation par classe de revenu

Évolution de l'inflation par classe de revenu Bijlage/Annexe 4 DÉPARTEMENT DES ÉTUDES Évolution de l'inflation par classe de revenu. Introduction Dans le contexte des récentes fortes variations des prix des matières premières et de leurs impacts sur

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

Microéconomie vs Macroéconomie

Microéconomie vs Macroéconomie CONCLUSION Microéconomie vs Macroéconomie Concept commun de base des ressources limitées pour satisfaire des besoins illimités Microéconomie Macroéconomie But : comprendre le processus de décision des

Plus en détail

Argumentaire sur la «TVA sociale»

Argumentaire sur la «TVA sociale» 1 Argumentaire sur la «TVA sociale» La proposition de transférer une partie des cotisations sociales sur des impositions est à nouveau au cœur du débat public. Une augmentation de la TVA, souvent dénommée

Plus en détail

Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire?

Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire? Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire? Discours de Jean-Pierre Roth Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse A l occasion des déjeuners de la Finance Mercredi

Plus en détail

Le modèle IS-LM en économie fermée

Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Modèle IS-LM : interaction entre le secteur réel et le secteur financier 2 courbes équilibre sur le marché des biens et services (IS)

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Fabienne Monteil Direction générale des Statistiques Banque de France Sylvain Humbertclaude et Léa mauro Division Synthèse générale

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE Juillet 2013 Traduction de l étude «Lage und Prognosen Chemie/ Pharma» réalisée par BAKBASEL Traduction faite par Anne Fritsch, Verbanet, et Virginie

Plus en détail

Croissance, fluctuations et crises

Croissance, fluctuations et crises Croissance, fluctuations et crises 1.1 Quelles sont les sources de la croissance économique? FICHE 2 LA PRODUCTIVITE La productivité fait partie des mécanismes les plus importants de l économie. Produire

Plus en détail

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 avril 2010 N 1 LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE Le Centre Sud a publié un rapport qui analyse les faiblesses et les

Plus en détail

Définitions: Exercice: Reliez chaque notion à la définition qui lui correspond :

Définitions: Exercice: Reliez chaque notion à la définition qui lui correspond : A. Borey Régulation et déséquilibres macroéconomiques Les politiques conjoncturelles : politique budgétaire et politique monétaire = Relance ou rigueur : quelles politiques conjoncturelles mettre en oeuvre?

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Regardscommunautairessur les enjeuxde la politiqueéconomique et financièreeuropéenne

Regardscommunautairessur les enjeuxde la politiqueéconomique et financièreeuropéenne Regardscommunautairessur les enjeuxde la politiqueéconomique et financièreeuropéenne M. Moltó Calvo Professeur de Politique Économique. Université Alicante et de l Institutd ÉtudesÉconomiques. UniversitéSan

Plus en détail

INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES

INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES Introduction : la macroéconomie Les objectifs de la macroéconomie Les agrégats macroéconomiques 1 INTRODUCTION: LA MACROECONOMIE La macroéconomie

Plus en détail

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation.

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation. Thème 6 Monnaie et prix Questions Vrai ou Faux 1. La monnaie et la richesse sont des synonymes. 2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Réponses des Organisations régionales face aux crises de 2007 et 2008

Réponses des Organisations régionales face aux crises de 2007 et 2008 Secrétariat Exécutif Programme Régional d Appui Accès aux Marchés Réponses des Organisations régionales face aux crises de 2007 et 2008 Moussa CISSE Coordonnateur PRA/Accès aux Marchés Plan I. Introduction

Plus en détail

Les défis de la politique monétaire suisse

Les défis de la politique monétaire suisse Embargo jusqu au 12 novembre 2009, 18 h 00 Les défis de la politique monétaire suisse Thomas J. Jordan Membre de la Direction générale Banque nationale suisse Apéritif «Marché monétaire» Genève, 12 novembre

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Les difficultés de la zone euro : bilan 2012 et perspec8ves. Jean François Goux. www.monnaie- finance.com

Les difficultés de la zone euro : bilan 2012 et perspec8ves. Jean François Goux. www.monnaie- finance.com Les difficultés de la zone euro : bilan 2012 et perspec8ves Jean François Goux www.monnaie- finance.com I Quelques repères pour situer la crise en Europe : les symptômes Les faits : Novembre 2009 mai

Plus en détail

Indicateurs harmonisés

Indicateurs harmonisés Département de l intérieur, de la mobilité et de l environnement Service de surveillance des communes Secteur des finances communales Indicateurs harmonisés Finances communales genevoises en 2011 Présentation

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

Économie Politique Générale (ECON-S-103) Partie Macroéconomie

Économie Politique Générale (ECON-S-103) Partie Macroéconomie Économie Politique Générale (ECON-S-103) Partie Macroéconomie TP d actualité économique Prof.: M. Dewatripont - C. Soil - C. Fuss Solvay Brussels School of Economics & Management ULB Année académique 2012-2013

Plus en détail

Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite)

Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite) Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la Décision 2ème année de DEUG MASS Macroéconomie, Cours de C. Hurlin Année 2001/2002 Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite) Sujet 1 - Exercice 1 : Les tableaux

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail