Chapitre 1 : Les notions de base

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1 : Les notions de base"

Transcription

1 Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de variatio 2) Raisoemet sur coefficiets multiplicateurs et idices D) Des taux de variatio successifs au taux de variatio global E) Taux auel moye de variatio II Résumer l iformatio : les moyees A) La moyee arithmétique ) Moyee simple, moyee podérée 2) Propriétés de la moyee arithmétique B) La moyee géométrique C) La moyee harmoique D) Relatio etre les moyees 3

2 Itroductio La statistique vise à décrire la réalité sous forme chiffrée. Elle s appuie sur u esemble de techiques qui permettet de doer du ses à l'iformatio collectée. E effet, l'iformatio chiffrée brute est e gééral peu parlate ( trop d iformatios tue l iformatio ). Il faut la traiter, ce qui cosiste à la trier, la résumer, la sythétiser. Ce faisat, o perd e précisio, mais o gage e sigificatio. Il y a 2 types de traitemet de base : sythétiser et comparer. Outils de base pour les comparaisos : le coefficiet multiplicateur, l idice, le taux de variatio ; qui serot examiés das le I ; Outil de base permettat de résumer l ifo : le calcul de moyees ; ce sera l objet du II. I Comparer des gradeurs Le tableau..a doe les résultats d'ue equête sur la situatio professioelle des jeues sortis du système éducatif e 998, 3 as après la sortie. Tableau..a Répartitio des jeues sortis du système éducatif e 998 selo le iveau d études et la situatio professioelle, 3 as après la sortie Emploi Chômage Autres* Total iveau iférieur au bac Bac Études supérieures Total * Iactifs, reprise d'études... Source : equête "Géératio 98", Céreq, 2003 Ce sot des doées brutes qui e sot pas très «lisibles». Pour pouvoir les iterpréter, o va comparer etre elles certaies de ces gradeurs. Comparer des gradeurs, c est : e lagage courat, les mettre e rapport ; e lagage «mathématique», faire le rapport de ces gradeurs, c est-à-dire calculer ue fractio. Ce rapport, cette fractio, o l exprimera e pourcetage. A) Les pourcetages O utilise doc les pourcetages pour exprimer u rapport de 2 gradeurs. Exprimer e pourcetage reviet à trasformer ce rapport de sorte que so déomiateur soit égal à Statistique descriptive

3 Trasformatio e pourcetage des doées du tableau.a Il y a 2 possibilités : O examie, pour chacue des 3 situatios cosidérées (avoir u emploi, être au chômage, 'exercer i e rechercher de professio), la répartitio des idividus selo leur iveau d études. Pour chaque coloe du tableau, o rapporte le ombre idiqué das chaque lige au total de la coloe, rapport que l o exprime e pourcetage. Remarque : formule Excel $ devat le chiffre de la cellule du déomiateur Tableau..b Niveau d études de la géératio 98 selo la situatio professioelle e 200 e % Emploi Chômage Autre Total Niveau iférieur au bac 33,0 62,8 46,6 36,9 Bac 25,8 9,3 33,6 25,8 Études supérieures 4,2 7,9 9,9 37,3 Total Les pourcetages globaux de la derière coloe idiquet la répartitio, selo leur iveau d études, des sortats du système éducatif de Pour mieux mettre e évidece cette relatio, il est préférable de calculer, pour chaque iveau d études, le pourcetage de ceux qui ot u emploi, qui sot au chômage ; aisi, pour chaque lige du tableau..a, o rapporte le ombre idiqué das chaque coloe au total de la lige et l o exprime le résultat e pourcetage. Remarque : formule Excel $ devat la lettre de la cellule du déomiateur Tableau..c Situatio professioelle e 200 de la géératio 98 selo le iveau d études e % Emploi Chômage Autre Total Niveau iférieur au bac 73,8 5,6 0,6 00 Bac 82,2 6,8 0,9 00 Études supérieures 9, 4,4 4,5 00 Total 82,4 9,2 8,4 00 Les pourcetages de la derière lige du tableau idiquet la répartitio des jeues selo leur situatio professioelle 3 as après la fi de leurs études (tous iveaux d études cofodus). ) Caractéristiques des pourcetages U pourcetage exprime u rapport etre 2 gradeurs (évidemmet exprimées das la même uité). Cela implique 3 choses : U ombre sas dimesio. Le pourcetage idique ue valeur relative ; il a de ses que par rapport à l esemble cosidéré. Chapitre Les otios de base 5

4 Il gomme l effet de taille. E élimiat l effet de taille, le calcul de pourcetages permet d'iterpréter les doées. Mais il peut égalemet coduire à des iterprétatios absurdes. 2) Utilisatio des pourcetages Il y a 3 grads types d utilisatio : Pour exprimer ue proportio, idiquer quelle part de l esemble total représete la gradeur cosidérée. Das ce cas, le pourcetage est écessairemet supérieur à 0 et iférieur à 00 (0 < % < 00). Pour mesurer ue gradeur par rapport à ue autre qui lui est extérieure. Pour exprimer ue variatio relative ; cela reviet à mesurer l écart etre 2 valeurs d ue même gradeur par rapport à ue situatio de référece. O fait alors le calcul d u taux de variatio. B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice Il s agit ici de comparer les valeurs prises par ue même gradeur das des situatios différetes, à des dates différetes ou das des lieux différets. ) Écarts absolus, écarts relatifs Cosidéros les deux séries de doées suivates correspodat à chacu de ces 2 cas : gradeur observée à des dates différetes (PIB e valeur et populatio de l Île-de-Frace de 95 à 200) ; gradeur observée e des lieux différets (PIB par habitat des régios fraçaises). Tableau.2.a PIB e valeur et populatio de l Île-de-Frace PIB, Milliards d euros 334,2 344,6 355,8 367,7 383,7 402,9 43,7 Pop, Millios d hab. 0,87 0,89 0,9 0,93 0,96,04 PIB/hab., milliers d euros 30,75 3,64 32,64 33,64 35,0 36,63 37,47 Source : INSEE Tableau.3 PIB régioaux e valeur par habitat e 2006 e euros Base 00 métropole Base 00 Île-de-Frace Base 00 Nord-Pas-de-Calais Alsace ,4 6,2 8, Aquitaie ,5 59,2 4,4 Auverge ,5 54,6 05,5 Basse-Normadie ,8 54,2 04,6 Bourgoge ,8 57,5,0 Bretage ,9 58,2 2,4 Cetre , 58,3 2,6 Champage-Ardee ,9 60,8 7,5 6 Statistique descriptive

5 Corse Frache-Comté Haute-Normadie Île-de-Frace Laguedoc- Roussillo Limousi Lorraie Midi-Pyréées Nord-Pas-de-Calais Pays de la Loire Picardie Poitou-Charetes Provece-Alpes-Côte d Azur Rhôe-Alpes ,9 85,2 89,9 5,0 78,7 82, 82,2 89,7 78,2 90,7 78,9 83, 94,3 00,2 52,2 56,4 59,6 00,0 52, 54,4 54,4 59,4 5,8 60,0 52,2 55, 62,5 66,4 00,9 08,9 5,0 93, 00,7 05,0 05, 4,8 00,0 6,0 00,9 06,3 20,6 28,2 Métropole ,0 66,2 27,9 Source : INSEE Pour comparer etre elles les valeurs de chaque tableau, o peut les soustraire les ues aux autres et calculer les écarts absolus (etre 2 dates das le premier cas, etre 2 régios das le secod). Etre 95 et 200, le PIB par habitat de l Île-de-Frace a augmeté d'u peu plus de euros. E 200, le PIB par habitat de l Alsace est supérieur d eviro euros à celui du Laguedoc- Roussillo, mais iférieur de près de euros à celui de l Île-de-Frace. Mais le recours aux écarts absolus est pas très satisfaisat pour 2 raisos : La mesure de l écart obteue déped de l uité das laquelle les gradeurs sot exprimées. Par ailleurs, l écart absolu e tiet pas compte du iveau de la valeur de départ, ce qui limite les possibilités d iterprétatio. Par exemple, l augmetatio de euros du PIB par habitat e Île-de-Frace de 995 à 200 aurait pas la même sigificatio si le PIB de 995 était de euros au lieu de Pour cotourer ces icovéiets, o raisoe sur les écarts relatifs, c est-à-dire l écart absolu divisé par la valeur de départ. Cet écart relatif correspod au taux de variatio, et o l exprime gééralemet e pourcetage. Soit X ue variable statistique ayat x 0 comme valeur de départ et x t comme valeur d arrivée, le taux de variatio etre la valeur de départ et la valeur d arrivée s écrit : v t / 0 = (x t x 0 ) x 0 = x t x 0 O multipliera le taux de variatio par 00 pour obteir u pourcetage. Etre 995 et 200, le PIB/hab. de l Île-de-Frace a crû de : valeur 200 valeur 995 = 37,47 30,75 = 6,72 30,75 = 0,29 = 2,9 % L écart relatif de PIB/hab. etre l Alsace et le Laguedoc-Roussillo, e preat le PIB/hab. du Laguedoc-Roussillo comme valeur de référece, est de : valeur Alsace = valeur Laguedoc-Roussillo = = 0,73 = 7,3 % Chapitre Les otios de base 7

6 Le PIB/hab. alsacie est supérieur de 7,3 % au PIB/hab. du Laguedoc-Roussillo. L écart relatif de PIB/hab. etre l Alsace et l Île-de-Frace, e preat l Île-de-Frace comme référece, est de : valeur Alsace = valeur Île-de-Frace = = 0,388 = 38,8 % Le PIB/hab. alsacie est iférieur de 38,8% au PIB/hab. fracilie. Comme le taux de variatio est obteu e divisat des valeurs exprimées das la même uité, c est évidemmet u ombre sas dimesio. 2) Taux de variatio et coefficiet multiplicateur Pour exprimer ces variatios relatives, o aurait pu tout aussi bie faire le rapport etre les 2 valeurs cosidérées, diviser la valeur d arrivée par la valeur de départ. O obtiet alors le coefficiet multiplicateur qui idique le ombre par lequel la gradeur cosidérée a été multipliée etre la situatio de départ et la situatio d arrivée : m t / 0 = x t x 0 Remarques ) Valeur du coefficiet multiplicateur : Quad la valeur d'arrivée est supérieure à la valeur de départ (croissace das le cas où o suit l'évolutio d ue valeur das le temps), le coefficiet multiplicateur est supérieur à. Quad la valeur d'arrivée est iférieure à la valeur de départ (baisse), le coefficiet multiplicateur est iférieur à. 2) Relatio etre taux de variatio et coefficiet multiplicateur : Ce qui implique évidemmet que : Taux de variatio = Coefficiet multiplicateur = 00 (coefficiet multiplicateur ) % Coefficiet multiplicateur = + taux de variatio = + taux de variatio e % 00 U coefficiet multiplicateur supérieur à correspod à u taux de variatio supérieur à 0, et u coefficiet multiplicateur iférieur à correspod à u taux de variatio iférieur à 0. PIB régioaux Coeff., multiplicateur Taux de variatio Alsace par rapport au Laguedoc-R.,73 7,3 % Alsace par rapport à l IdF 0,62 38,8 % 3) Pour calculer u taux de variatio, il est plus simple de passer par le multiplicateur que de rapporter l écart absolu à la valeur de départ. 3) Expressio sous forme d idices C est la troisième faço d exprimer ue variatio relative. L idice correspodat à la valeur d arrivée est obteu e multipliat par 00 le coefficiet multiplicateur. 8 Statistique descriptive

7 O appelle idice le ombre sas dimesio résultat du rapport de deux valeurs prises par ue même gradeur, soit à deux dates différetes, soit sur deux espaces différets. Il est bo de remarquer qu u idice e peut suivre l évolutio que d ue seule variable : soit l évolutio de la variable das le temps, c est alors u idice temporel, soit l évolutio des différeces etre plusieurs variables à u momet doé, c est alors u idice spatial. Soiet x t la valeur de la variable à la date courate «t» (ou situatio courate), et x 0 la valeur de la variable à la date de base «0» (ou situatio de base), l idice de la variable etre la situatio «0» et la situatio «t» est : I t / 0 = 00 x t x 0 L idice du PIB/hab. de l Île-de-Frace, base 00 e 95, vaut 00 37,47 = 2, 9 e ,75 E 999, cet idice vaut : I 99 / 95 = 00 valeur 99/valeur 95 = 00 35,0 30,75 = 3,9 O peut aisi retracer l évolutio du PIB/hab. de l Île-de-Frace e trasformat les doées brutes e idices base 00 e 95. Tableau.2b Idices du PIB e valeur et de la populatio de l Île-de-Frace, base 00 e PIB e valeur 00,0 03,0 06,4 0,0 4,8 20,6 23,8 Populatio 00,0 00,2 00,3 00,5 00,8 0,2 0,6 PIB/hab. 00,0 02,9 06, 09,4 3,9 9, 2,9 De la même faço, o peut exprimer les disparités de PIB régioaux e choisissat l ue des régios comme base. Cf. 3 derières coloes du tableau.3. Remarques ) U idice se calcule à partir d ue doée de base ou de référece qui sert de base aux calculs. L idice correspodat à cette doée iitiale est 00. 2) Das le cas d u idice temporel, cette doée de base s appelle «date de base» ou «date de référece» ; das celui d u idice spatial, cette doée s appelle «situatio de base» ou «situatio de référece». 3) La valeur d'u idice 'a de ses que relativemet à la base das laquelle il s'exprime. La base 00 idique le poit de départ de la comparaiso. Le choix de la base permet de faire ressortir certaies évolutios. Toujours idiquer à quoi correspod la base 00 (quelle date, quel edroit). Cf. tableau.3. 4) Exprimer ue variatio e idice reviet à rameer à 00 la valeur de départ, et l'idice associé à la valeur d'arrivée vaudra plus de 00 e cas de variatio supérieure à 0, mois de 00 e cas de variatio iférieure à 0. 5) Les idices cosidérés ici, appelés idices élémetaires, sot trasitifs. Aisi, ous avos : Chapitre Les otios de base 9

8 I 2 / 0 = I 2 / I / 0 x 00 ce qui est équivalet à I 2 / = 00 I 2 / 0 I / 0 Cette propriété de trasitivité se déduit immédiatemet de la défiitio des idices : I 2 / 0 = 00 x 2 x 0 = 00 x 2 x x x 0 = I 2 / I / 0 00 I 2 / = 00 x 2 = 00 x 2 x 00 x 2 0 x = 0 = x x 0 x x x 0 I 2 / 0 I / 0 00 = 00 I 2 / 0 I / 0 PIB/hab. Île-de-Frace O vérifiera aisi que I 0 / 99 I 99 / 95 = 00 I 0 / 95 I 0 / 99 = 07,0 07,0 3,9 = 00 2,9 CQFD Iterprétatio : le PIB/hab. d Île-de-Frace a augmeté de 3,9 % etre 995 et 999, puis de 7 % etre 999 et 200. Il a doc augmeté de 2,9 % etre 995 et 200. O reviedra sur les idices au chapitre suivat. 6) Relatio etre idice et taux de variatio Idice e, base 00 e 0 = 00 coefficiet multplicateur etre 0 et Quelques équivaleces chiffrées : Ue gradeur qui = 00 + taux de variatio etre 0 et e % A augmeté de A été multipliée par L idice, base 00 e 0, est passé à 5 % 40 % 00 % 300 %,05,4 2 4 A dimiué de A été multipliée par L idice, base 00 e 0, est passé à 5 % 50 % 00 % 0,95 0,5 (divisé par 2) 0 (disparatio) Attetio au passage des idices aux taux de variatio. Là ecore, importace de la base. Cf. tableau.2b : le PIB/hab. d IdF a augmeté de 3,9 % etre 995 et 999 et de 2,9 % etre 995 et 200. Cela e sigifie pas qu il a augmeté de 8 % etre 999 et 200. E fait, comme o l a vu, il a augmeté de 7 % Cf. trasitivité des idices élémetaires : I 0 / 99 = I 0 / I 99 / C) Importace du ses de la comparaiso Comparer la situatio e à la situatio e 0 e doe pas les mêmes résultats que la comparaiso iverse (situatio e 0 par rapport à la situatio e ). Si l'écart absolu est, au sige près, idetique das les 2 cas, l'écart relatif est lui écessairemet différet puisque le déomiateur 'est pas le même. ) Raisoemet sur les taux de variatio Le PIB/hab. est, e Île-de-Frace, supérieur de 9,8 % à ce qu il est e Laguedoc-Roussillo. Ça e veut évidemmet pas dire que le PIB/hab. du Laguedoc-Roussillo est iférieur de 9,8 % au PIB/hab. fracilie (le PIB/hab. du Laguedoc-Roussillo serait alors égatif!). 0 Statistique descriptive

9 Comparaiso IdF / Lag-R. Valeur de départ de la comparaiso = celle observée au Lag-R. Écart absolu = valeur IdF valeur Lag-R. = euros. O rapporte cet écart absolu à la valeur du PIB/hab. du Lag-R. (= 22 66). Comparaiso Lag-R. / IdF Valeur de départ de la comparaiso = celle observée e IdF Écart absolu = valeur Lag-R. valeur IdF = euros. O rapporte cet écart absolu à la valeur du PIB/hab. e IdF (= ). Le déomiateur est beaucoup plus élevé das le 2 ème cas que das le er. Le taux de variatio sera écessairemet beaucoup plus faible (e valeur absolue). Il vaudra 47,9 %, ce qui veut dire que le PIB/hab. du Laguedoc-Roussillo est iférieur de 47,9 % à ce qu il est e Île-de-Frace (autremet dit, il représete 52, % du PIB/hab. fracilie, cf. tableau.3). Gééralisatio O motre que : si le taux de variatio etre 0 et vaut a, alors le taux de variatio etre et 0 vaut a + a Ue baisse de 20 % etre 0 et correspod aisi à ue hausse de 0,2 / 0,8 = 25 % etre et 0. Si, par exemple, les salaires baisset de 20 % au cours d ue période, puis augmetet de 25 % à la période suivate, ils revieet à leur iveau de départ. Quelques équivaleces chiffrées : 20 % etre 0 et + 25 % etre et 0 50 % etre 0 et + 00 % etre et 0 80 % etre 0 et % etre et % etre 0 et 6,67 % etre et % etre 0 et 33,33 % etre et % etre 0 et 44,44 % etre et 0 Illustratio : U commerçat pratique ue marge d u-tiers (ved ses produits 33,33 % de plus qu il e les achète). Au momet des soldes, quelle réductio maximum sur les prix marqués peut-il accorder pour e pas vedre à perte? Répose : 25 % 2) Raisoemet sur coefficiets multiplicateurs et idices. Le coefficiet multiplicateur etre et 0 est égal à l'iverse du coefficiet multiplicateur etre 0 et m 0 / = x 0 = x m / 0 O e déduit que I 0 / = I / 0 00² (propriété de réversibilité des idices élémetaires). Tableau.3 : I L-R / IdF = 48,9 I IdF / L-R = 00² = 00² = 0, ² = 204,5 I L-R / IdF 48,9 Chapitre Les otios de base

10 D) Des taux de variatio successifs au taux de variatio global Questio : commet, à partir de taux de variatio successifs, détermier le taux de variatio global? Supposos qu au lieu de disposer des valeurs du PIB/hab. de l Île-de-Frace, o e coaisse que les taux auels de variatio. Tableau.2c Taux de variatio auels PIB e valeur - 3, 3,3 3,4 4,4 5 2,7 Populatio - 0,2 0, 0,2 0,3 0,3 0,4 PIB par hab. - 2,9 3, 3, 4 4,6 2,3 Commet mesurer le taux global de variatio etre 95 et 0? La mauvaise répose est e additioat les pourcetages. Ce faisat, o sous-estimerait le taux de variatio global puisque additioer les pourcetages reviet à tous les appliquer à ue même valeur (la valeur de départ), alors qu e fait, ils s appliquet à ue valeur qui croît d'ue date à l autre. Si les variatios étaiet toutes iférieures à 0 (baisse cotiue), alors l additio des pourcetages surestimerait la baisse globale. Pour calculer le taux de variatio global, il faut passer par les coefficiets multiplicateurs, il faut multiplier les multiplicateurs. Le multiplicateur global etre 95 et 0 vaut m 0 / 95 =,029,03,03,04,046,023 =,27 Soit u taux de variatio global de 2,7 % (résultat u peu différet de celui obteu sur les doées brutes e raiso des arrodis). La somme des pourcetages vaut quat à elle 20. Gééralisatio Soit ue variable X observée e 0,, 2 jusqu à. Le multiplicateur global etre 0 et vaut : m / 0 = m / m / 2 m 2 / m / 0 D après le lie etre multiplicateur et taux de variatio, o peut dire que le taux global de variatio etre 0 et vaut alors : v / 0 = m / 0 = 00 (m / 0 ) % De même, pour les idices, l idice global vaut alors : I / 0 = I / I / 2 I 2 / I / 0 00 Das le cas où la date (ou la situatio) de base est p, les idices sot multipliés par 00 (p + ). Applicatio : Calcul de taux de variatio globaux à partir d ue évolutio exprimée e idices. Supposos que les variatios auelles du PIB/hab. d Île-de-Frace soiet exprimées e idices. Il s agirait alors d idice base 00 l aée précédete. 2 Statistique descriptive

11 Tableau.2d Idices base 00 l aée précédete PIB e valeur - 03, 03,3 03,4 04, ,7 Populatio - 00,2 00, 00,2 00,3 00,3 00,4 PIB par hab. - 02,9 03, 03, 04 04,6 02,3 Combie vaut le taux de variatio global etre 95 et 99 du PIB/hab.? Il s agit de calculer la valeur e 99 de l idice base 00 e 95. O utilise la propriété de trasitivité des idices élémetaires. I 99 / 95 = I 99 / 98 I 98 / 97 I 97 / 96 I 96 / = 04 03, 03, 02, = 3,8 D après le rapport etre idice et taux de variatio, o a : v 99 / 95 = I 99 / Doc, v 99 / 95 = 0,38 Combie vaut le taux de variatio global etre 99 et 200 du PIB/hab.? Il s agit de calculer la valeur e 200 de l idice base 00 e 999. I 0 / 99 = I 0 / 00 I 00 / = 02,3 04,6 00 = 07,0 Doc, v 0 / 99 = 0,07 Combie vaut le taux de variatio global etre 95 et 200? La valeur e 200 de l idice base 00 e 995 se déduit des 2 idices précédets : I 0 / 95 = I 0 / 99 I 99 / = 07,0 3,8 00 = 27,8 D où : v 0 / 95 = 0,278 Illustratio : E Frace, pour calculer le reveu imposable (base de l IR), o applique ue ère déductio de 0 % sur le reveu déclaré (pour frais professioels). O pratique esuite u abattemet de 20 %. Quelle est la déductio globale accordée? Quelle serait-elle si l o pratiquait d abord l abattemet de 20 %, puis la déductio de 0 %? Répose : Même déductio de 28 % das les 2 cas. E) Taux auel moye de variatio Questio posée : À quel taux le PIB/hab. d Île-de-Frace a-t-il crû, e moyee, par a sur l esemble de la période cosidérée? La mauvaise répose est pour le savoir, il suffit de diviser le taux de variatio global par le ombre d aées cosidérées ; calcul qui a aucu ses. Pour répodre à la questio, il faut partir de la défiitio du TAMV (Taux Auel Moye de Variatio). Chapitre Les otios de base 3

12 Le TAMV correspod au taux auel costat auquel la gradeur cosidérée aurait dû varier pour coaître la même variatio globale que celle effectivemet eregistrée. Raisoos sur les multiplicateurs. Etre 995 et 200, le PIB/hab. d Île-de-Frace a été multiplié par,29. Par quel ombre costat aurait-il dû être multiplié tous les as pour que la multiplicatio globale soit toujours de,29? O cherche doc m tel que : m m m m m m = m 6 =,29 m = 6,29 =,29 /6 =,034 Doc, TAMV = 0,034 = 3,4 % Etre 995 et 200, le PIB/hab. fracilie a crû e moyee de 3,4 % par a. Gééralisatio Le TAMV etre l aée t et l aée est tel que : ( + TAMV etre t et ) t = + v / t + TAMV etre t et = t + v / t TAMV etre t et = t + v / t Autremet dit, TAMV etre t et = (multiplicateur global etre t et ) / t Et o multiplie le résultat par 00 pour l exprimer e pourcetage. Applicatio : Le PIB/hab. d Île-de-Frace a-t-il crû au même rythme auel moye etre 995 et 999, et etre 999 et 200? TAMV =,38 ¼ = 0,033 = 3,3 % TAMV 99-0 =,070 ½ = 0,034 = 3,4 % Il y a ue croissace auelle moyee du même ordre sur les 2 sous-périodes. Remarque : O s est cocetré sur le taux auel moye de variatio. Cepedat, o peut tout aussi bie calculer des taux de variatio mesuels moyes, trimestriels moyes, etc. II Résumer l iformatio : les moyees Le calcul d ue moyee permet de résumer l iformatio chiffrée dot o dispose, ce qui sigifie évidemmet que l o perd e même temps de l iformatio (otammet sur la dispersio des valeurs de la variable cosidérée). La moyee la plus commuémet utilisée est la moyee arithmétique. A) La moyee arithmétique La moyee arithmétique des valeurs que pred ue variable est égale à la somme de ces valeurs divisée par leur ombre. Remarque évidete : Pour calculer la moyee d'ue variable, il faut que ses valeurs soiet sommables. 4 Statistique descriptive

13 ) Moyee simple, moyee podérée Exemple : U magasi ved 3 types d ordiateurs portables à 300, à et à Quel est le prix moye des ordiateurs e vete das ce magasi? Répose : = Gééralisatio Soit ue variable qui pred valeurs différetes, {x, x 2,, x }, la moyee arithmétique de ces valeurs s'écrit : x = x + x x = x i C est la moyee simple, égale à la somme des valeurs observées divisée par leur ombre. Exemple : Au cours du mois écoulé, le magasi cosidéré plus haut a vedu 200 ordiateurs : 20 ordiateurs à 300, 60 ordiateurs à 2 000, 20 ordiateurs à Quelle recette réalise-t-il, e moyee, par ordiateur? r = = = 650 Gééralisatio La moyee arithmétique podérée est obteue e multipliat chaque valeur cosidérée par u coefficiet de podératio. Soit ue série statistique {x, x 2,, x } das laquelle les x i sot affectés d ue podératio différete λ, λ 2,, λ, la moyee arithmétique podérée de cette série est : x = λ x + λ 2 x λ x λ + λ λ = λ i x i λ i Cette moyee est égale à la somme podérée des valeurs divisée par la somme des podératios. 3 remarques sur les podératios : ) Ce qui compte, ce sot les poids relatifs. a) Si o multiplie tous les poids par u même ombre, la valeur de la moyee podérée est pas modifiée. b) Si les podératios sot toutes idetiques, alors toutes les valeurs ot le même poids relatif. Les podératios e jouet aucu rôle ; o peut doc les supprimer. O obtiet alors ue moyee Chapitre Les otios de base 5

14 simple. Ue moyee simple est doc e fait ue moyee podérée pour laquelle les podératios sot toutes idetiques. 2) Les podératios peuvet représeter, comme das l exemple précédet, l effectif de chaque valeur cosidérée. λ i représete alors l effectif global (le ombre total d idividus de la populatio cosidérée). λ i λ i représete la fréquece de la valeur x i. O la otera f i et o a f. La moyee podérée se réécrit alors : λ 2 λ x = λ x + x x = f x + f 2 x f x = f i x i λ i λ i λ i Das l exemple, les ordiateurs à 300 représetet = 60 % des vetes, 60 à = 30 % 20 à = 0 % La recette moyee par ordiateur peut se calculer de la faço suivate : r = 0, , , ) Les podératios peuvet égalemet refléter le fait que les différetes valeurs de la série cosidérée 'ot pas toutes la même importace. Exemples : - Idice des prix à la cosommatio (IPC) servat à mesurer l iflatio = moyee podérée des prix d'u paier de bies de référece, podératio par le poids de chaque type de bie das la cosommatio totale des méages (par coefficiet budgétaires, cf. ch. 2). - Moyee des otes obteues par u étudiat das des matières affectées de coefficiets différets. 2) Propriétés de la moyee arithmétique La moyee arithmétique d ue série de valeurs coserve la somme des valeurs. x est le ombre tel que : λ x + λ 2 x + + λ x = λ x + λ 2 x λ x x λ i = λ i x i Plutôt qu ue propriété de la moyee arithmétique, c e est e fait la défiitio. La moyee arithmétique d ue série est e effet le ombre tel que, si l o remplace chaque valeur particulière de la série par cette moyee, la somme des valeurs est ichagée. 2 Toutes les valeurs de la variable sot situées de part et d autre de la moyee (moyee écessairemet comprise etre la plus petite et la plus grade valeur). La moyee est ue caractéristique de tedace cetrale, o s'atted à ce qu elle se trouve quelque part vers le milieu de la série. Cette formule est toutefois ambiguë : le milieu est mieux défii par la médiae et la moyee se trouve plus ou mois proche du milieu (de la médiae) selo la dispersio de la série (Cf. Chap. 4). 6 Statistique descriptive

15 3 Si l o ajoute (ou retrache) u même ombre à chaque valeur de la série, la moyee arithmétique se trouve augmetée (dimiuée) de ce ombre. (avec a > 0 ou < 0) λ (x + a) + λ 2 (x 2 + a) + + λ (x + a) λ + λ λ = λ i x i λ i + a λ i λ i = x + a C est ue propriété qui permet de simplifier les calculs umériques, quad les valeurs de la variable sot élevées ; o retrache alors u même ombre de toutes les valeurs. O peut retracher de chaque valeur la moyee arithmétique de la série. Cette opératio s appelle le cetrage de la série (o cetre la série sur sa moyee). La somme podérée des valeurs de la variable cetrée est ulle. La série cetrée a ue moyee arithmétique ulle. λ ( x x ) + λ 2( x 2 x ) + + λ ( x x ) λ + λ λ = λ i x i λ i x λ i = x x = 0 λ i 4 Si l o multiplie par u même ombre chaque valeur de la série, la moyee arithmétique est multipliée par ce ombre. λ (ax ) + λ 2 (ax 2 ) + + λ (ax ) λ + λ λ = a λ i x i λ i = a x C est ue propriété qui implique que la valeur de la moyee arithmétique est idépedate du choix de l uité de mesure (la moyee d ue variable exprimée e vaut autat de $ que la moyee de la même variable exprimée e $). 5 Propriété d associativité (ou d agrégatio) : la moyee arithmétique des moyees arithmétiques calculées sur des sous-esembles d ue série est égale à la moyee arithmétique géérale de la série. L itérêt de cette propriété est qu elle permet de simplifier les calculs umériques. B) La moyee géométrique La moyee géométrique des valeurs prises par ue variable est le ombre qui coserve le produit de ces valeurs. ) La moyee géométrique simple La moyee géométrique, otée g x, de la série de valeurs (x, x 2,, x ) est telle que : g x g x g x fois = x x 2 x g x = x i g x = x i = Il est bo de oter que est le ombre de termes de la série. / x i / = ( x ) x 2 x NB : Cette formule e peut s appliquer qu à des séries de valeurs strictemet positives. Chapitre Les otios de base 7

16 L utilisatio la plus courate de la moyee géométrique est pour le calcul de taux de variatio moyes (le TMV s obtiet à partir de la moyee géométrique des multiplicateurs). O peut doer ue autre expressio de la moyee géométrique (calcul par les logarithmes) : g x est tel que g x = x x 2 x l( g x ) = l( x x 2 x ) l( g x ) = l( x i ) l( ) g x = l( ) x i Le logarithme de la moyee géométrique est égal à la moyee arithmétique simple des logarithmes des valeurs x i. 2) La moyee géométrique podérée Soit ue série statistique {x,, x } das laquelle les x i sot affectés d ue podératio différete, la moyee géométrique podérée de cette série est : g x α g x α 2 g x α = x α x 2 α 2 x α g x α i = x α x 2 α 2 x α α g x = ( x α x 2 α 2 x ) / α i α g x = x / α i α x 2 / α i x 2 α / α i f g x = x f x 2 f 2 x f g x = x i i avec f i = α i α i Expressio e log : Le logarithme de la moyee géométrique podérée est égal à la moyee arithmétique podérée des logs des valeurs x i. l(g x ) = f i l(x i ) = λ i l(x i ) λ i C) La moyee harmoique La moyee harmoique d ue série de valeurs est le ombre qui coserve la somme des iverses de ces valeurs. ) La moyee harmoique simple La moyee harmoique, otée h x, de la série de valeurs {x, x 2,, x } est telle que : = = h x h x h x x x 2 x h x x i = h x Il est bo de oter que est le ombre de termes de la série. L'iverse de la moyee harmoique est égal à la moyee arithmétique des iverses des valeurs x i. x i 8 Statistique descriptive

17 De l expressio précédete o tire : h x = x i 2) La moyee harmoique podérée L iverse de la moyee harmoique podérée est égal à la moyee arithmétique podérée des iverses des valeurs x i. h x = α i x i λ i = f i x i h x = f i x i La moyee harmoique possède la propriété d associativité. La moyee harmoique des moyees harmoiques calculées sur des sous-esembles d ue série est égale à la moyee harmoique géérale de la série. Soit ue série de valeurs divisée e deux sous-esembles, sous-esemble de valeurs x i (N valeurs) et sous-esembles de valeurs y i (M valeurs) ; o a : = N h x N x i et M = h y M j = y j La moyee harmoique géérale h de la série est telle que : h = N + M N + M h x h y D) Relatio etre les moyees Les différetes moyees (arithmétique, géométrique, harmoique) d ue série de valeurs e sot égales que si la série est formée de valeurs toutes idetiques. Das tous les autres cas, la relatio d ordre suivate est vérifiée : h x < g x < x Exemple : Moyees de la série statistique {00 ; 60} Moyee harmoique = 75 Moyee géométrique = ,5 Moyee arithmétique = 80 Cette relatio a d itérêt que mathématique car les cas das lesquels le calcul de ces moyees a u ses sot extrêmemet rares! Chapitre Les otios de base 9

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

Racine nième Corrigés d exercices

Racine nième Corrigés d exercices Racie ième Corrigés d eercices Page 9 : N 8, 8, 8, 86, 88, 89, 9, 9, 9, 97 Page 6 : N, Page 6 : N Page 67 : N 8 Page 6 : N N 8 page 9 6 6 6 6 6 ( ) = = = = = = = = ( ) = = = = = = ( ) 8 = 8 = = = = = =

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

1 Programme de l agrégation interne

1 Programme de l agrégation interne Séries umériques Programme de l agrégatio itere Partie 0b : Séries de ombres réels ou complexes Séries à termes positifs La série coverge si et seulemet si la suite des sommes partielles est borée Étude

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

Séries entières. Chap. 09 : cours complet.

Séries entières. Chap. 09 : cours complet. Séries etières Chap 9 : cours complet Rayo de covergece et somme d ue série etière Défiitio : série etière réelle ou complee Théorème : lemme d Abel Théorème : itervalle des valeurs positives où ue série

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

Échantillonnage. Pour reprendre contact Les réponses exactes sont : Activité 1. Activité 2. 1 Réponse c. 2 Réponse a. Réponse c. 3 Réponse a.

Échantillonnage. Pour reprendre contact Les réponses exactes sont : Activité 1. Activité 2. 1 Réponse c. 2 Réponse a. Réponse c. 3 Réponse a. Échatilloage 9 Pour repredre cotact Les réposes exactes sot : Répose c. Répose a. Répose c. 3 Répose a. 4 Répose b. Répose c. Activité. La populatio étudiée est la productio d automobiles. Le caractère

Plus en détail

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1 1 Statistique iferetielle. Relatios Iteratioales Lucya Firlej Pl. E.Bataillo, Bat.11, cc.06 34095 Motpellier cedex 5 Frace lucya.firlej@umotpellier.fr S3. Statistics. 30 h d eseigemet: 10 cours, 10 TD,

Plus en détail

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de "Processus Stochastiques"

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de Processus Stochastiques Master ère aée spécialité IMIS et Mathématiques Cotrôle cotiu de "Processus Stochastiques" 8 octobre 00 - Durée h Calculatrices et documets autorisés Exercice Jacques va tous les jours à so travail e emprutat

Plus en détail

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001 Exercice 1 : ( 12 poits ) Les parties A et B peuvet être traitées idépedammet l ue de l autre. O se propose d étudier l évolutio e foctio du temps des températures d u bai et d u solide plogé das ce bai.

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

1 Introduction. 2 Probabilités : Variables Aléatoires Continues. 3 Estimation. 4 Tests. 5 Régression

1 Introduction. 2 Probabilités : Variables Aléatoires Continues. 3 Estimation. 4 Tests. 5 Régression Pla du cours Méthodes de statistique iféretielle. A. Philippe Laboratoire de mathématiques Jea Leray Uiversité de Nates Ae.Philippe@uiv-ates.fr 1 Itroductio 2 Probabilités : Variables Aléatoires Cotiues

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

E(X i ) par linéarité de l espérance.

E(X i ) par linéarité de l espérance. Statistiques appliquées. L3 Iterrogatio Questios de cours. 3 poits 1) Eocer le théorème cetral limite (1 pt). Si (X ) est ue suite de v.a. idépedates et de même loi, admettat des momets d ordre u et deux

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Chapitre 3: Réfraction de la lumière

Chapitre 3: Réfraction de la lumière 2 e B et C 3 Réfractio de la lumière 16 Chapitre 3: Réfractio de la lumière 1. Expériece 1 : tour de magie avec ue pièce de moaie a) Dispositio Autour d'ue petite boîte coteat ue pièce de 1 de ombreux

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

STATISTIQUE : ESTIMATION

STATISTIQUE : ESTIMATION STATISTIQUE : ESTIMATION Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 202-203 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Estimatio poctuelle 5. Défiitios 5 2. Critères de comparaiso d estimateurs 6 3. Exemples

Plus en détail

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse Séquece Les suites umériques Sommaire Pré-requis Le raisoemet par récurrece 3 Notios de limites 4 Sythèse Das cette séquece, il s agit d ue part d approfodir la otio de suites umériques permettat la modélisatio

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES PROBABILITES EXERCICES CORRIGES Vocabulaire des probabilités Exercice. Das chacue de situatios décrites ci-dessous, éocer l évéemet cotraire de l évéemet doé. ) Das ue classe, o choisit deux élèves au

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE

EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE EPREUVE DE RAISONNEMENT LOGIQUE ET MATHEMATIQUE Nombre de pages de l épreuve Durée de l épreuve 0 pages 3h00 Compte teu du fait qu il s agissait d u cocours d etraiemet, cette épreuve à été prise sur le

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

Terminale S (2014-2015) Suites numériques

Terminale S (2014-2015) Suites numériques Termiale S (04-05) Suites umériques Raisoemet par récurrece. Itroductio E Mathématiques, u certai ombre de propriétés dépedet d u etier aturel. Par exemple, la ( + ) somme des etiers aturels de à est égale

Plus en détail

Utilisation du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimation des paramètres

Utilisation du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimation des paramètres B A S E Biotechol Agro Soc Eviro 00 6 (3) 43 53 Utilisatio du bootstrap pour les problèmes statistiques liés à l estimatio des paramètres Rudy Palm Uité de Statistique et Iformatique Faculté uiversitaire

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques Agrégatio extere de mathématiques, sessio 2008 Épreuve de modélisatio, optio (public 2008) Mots clefs : Loi des grads ombres, espace des polyômes, estimatio o-paramétrique Il est rappelé que le jury exige

Plus en détail

Séquence 1. Suites numériques

Séquence 1. Suites numériques Séquece Suites umériques Objectifs de la séquece Recoaître des situatios faisat iterveir des suites géométriques ou des suites arithmético-géométriques. Modéliser ces situatios par des suites géométriques

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Suites géométriques suite géométrique suite géométrique de raison q

Suites géométriques suite géométrique suite géométrique de raison q Sites géométriqes Itrodctio : M. Fiace dispose d e somme de 5 FF et désire faire frctifier so pactole ; por cela il va voir so baqier qi li propose de optios : e agmetatios forfaitaire, aelle, de 5 F =

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Chapitre 1: Calcul des intérêts

Chapitre 1: Calcul des intérêts Chapitre 1: Calcul des itérêts Ce chapitre vise à familiariser le lecteur avec les otios suivates : Itérêt Taux d itérêt omial Taux d itérêt périodique Valeur acquise Valeur actuelle Capitalisatio Le lecteur

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 2 AU 9 OCTOBRE 2006 - Numéro DÉFINITION DE LA SEMAINE : Stock otio Idice boursier DOSSIER DE LA SEMAINE : Simulatio d u rêt immobilier 2 LES COURS DU JOUR Le jeudi 2 octobre 7 L hebdo Fiace de la

Plus en détail

Classes de première générale et technologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS

Classes de première générale et technologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS Classes de première géérale et techologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS Sommaire I. Itroductio...4 II. Statistique descriptive, aalyse de doées...4 III. Variables aléatoires discrètes...6 IV. Utilisatio

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES

PROBABILITES EXERCICES CORRIGES PROBABILITES EXERCICES CORRIGES Vocabulaire des probabilités Exercice. Das chacue de situatios décrites ci-dessous, éocer l évéemet cotraire de l évéemet doé. ) Das ue classe, o choisit deux élèves au

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Temps moyen de lecture par page (exercice compris) : 10 minutes

Temps moyen de lecture par page (exercice compris) : 10 minutes MOTS BINAIRES Mots biaires de logueur 2 Rappel : le logarithme e base b 3 Le choix de la logueur des mots biaires 4 Calculs avec les mots de logueur 5 Le poids d u mot biaire de logueur 6 La distace de

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Exo7. Applications linéaires continues, normes matricielles. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.

Exo7. Applications linéaires continues, normes matricielles. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france. Exo7 Applicatios liéaires cotiues, ormes matricielles Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr Exercice * * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

COMITE DE NORMALISATION OBLIGATAIRE "C.N.O." Association régie par la loi du 1er juillet 1901

COMITE DE NORMALISATION OBLIGATAIRE C.N.O. Association régie par la loi du 1er juillet 1901 COMITE DE NORMALISATION OBLIGATAIRE "C.N.O." Associatio régie par la loi du 1er juillet 1901 Le 17 Mars 2005 Règles de calcul des coupos des empruts d Etat sur le marché de gros Après décisio de so A.G.

Plus en détail

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances Sites arithmétiqes et sites géométriqes Bila et croissaces I Bila sr les sites arithmétiqes et géométriqes ) Tablea de formles Défiitio Relatio etre dex termes coséctifs Calcl d terme 4 ) Ue qestio de

Plus en détail

Feuille d exercices 5

Feuille d exercices 5 Mathématiques Physique S3, 205/206 Uiversité Blaise Pascal Feuille d exercices 5 Ex.. Tracer le graphe des foctios périodiques suivates, doer leur développemet e série de Fourier et discuter la covergece

Plus en détail

L'analyse des coûts. Prix de revient d'un produit

L'analyse des coûts. Prix de revient d'un produit Page 1 sur 17 L'aalyse des coûts Salaires directs Ivestissemets Admiistratio Maiteace Eergies Frais d 'études Prix de reviet d'u produit Locaux Outillages Matières premières Frais de commercialisatio Charges

Plus en détail

matrices Terminale scientifique

matrices Terminale scientifique Spécialité mathématiques e termiale S. Documet de travail académie de Versailles Suites et matrices Termiale scietifique mathématiques spécialité Retrée 0 Page sur 6 Spécialité mathématiques e termiale

Plus en détail

Introduction to Econometrics

Introduction to Econometrics MPRA Muich Persoal RePEc Archive Itroductio to Ecoometrics Moussa Keita September 015 Olie at https://mpra.ub.ui-mueche.de/66840/ MPRA Paper No. 66840, posted. September 015 04:1 UTC INTRODUCTION A L ECONOMETRIE

Plus en détail

VARIABLES ALEATOIRES

VARIABLES ALEATOIRES VARIABLES ALEATOIRES TABLE DES MATIÈRES. Loi de probabilité.. Exemple... Calcul de probabilités sur u uivers Ω... Variable aléatoire à valeurs réelles...3. Probabilité image défiie par ue variable aléatoire..4.

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE TP O. Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O. Ce documet compred : - ue fiche descriptive du sujet destiée à l examiateur : Page /5 - ue fiche descriptive

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes.

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes. Chapitre 1 Nombres complexes Le buts du chapitres sot : Cosolider les aquis de termiale, Savoir maipuler les ombres complexes, e particulier la factorisatio par l agle de moitié. Avoir des otios sur le

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

FLUCTUATION ET ESTIMATION

FLUCTUATION ET ESTIMATION 1 FLUCTUATION ET ESTIMATION Le mathématicie d'origie russe Jerzy Neyma (1894 ; 1981), ci-cotre, pose les fodemets d'ue approche ouvelle des statistiques. Avec l'aglais Ego Pearso, il développe la théorie

Plus en détail

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1)

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1) CYCLE DESS-A 02 JUILLET 200 20 ème Promotio 200 / 202 CONCOURS D ENTREE A L IIA EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT Durée : De 09 h 00 à 2 h 00 (Heure de Yaoudé, TU + ) Le cadidat traitera au choix l ue des

Plus en détail

BAC BLANC DE MATHEMATIQUES EN TM1 et TM2.

BAC BLANC DE MATHEMATIQUES EN TM1 et TM2. BAC BLANC DE MATHEMATIQUES EN TM et TM2. L ordre des exercices a pas d importace. La clarté de la rédactio et des raisoemets iterviedrot pour ue part importate das l appréciatio des copies. La calculatrice

Plus en détail

LSM 3.053 Informatique - Statistique : TP n 1 et 2

LSM 3.053 Informatique - Statistique : TP n 1 et 2 LSM.05 Iformatique - Statistique : TP et Ce TP couple les otios de statistiques descriptives abordées e cours avec l'utilisatio avatageuse du tableur Excel. Le tableur est utilisé pour effectué les calculs

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

TECHNIQUE: Distillation

TECHNIQUE: Distillation TECHNIQUE: Distillatio 1 Utilité La distillatio est u procédé permettat la séparatio de différetes substaces liquides à partir d u mélage. Les applicatios usuelles de la distillatio sot : l élimiatio d

Plus en détail

Estimation par vraisemblance

Estimation par vraisemblance Chapitre 4 Estimatio par vraisemblace Le procédé de costructio des estimateurs par isertio a été itroduit das le chapitre 2. L objectif de ce chapitre est d étudier ue autre méthode de costructio, basée

Plus en détail

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH R O Y A U M E D U M A R O C Miistère de l Educatio Natioale et de la Formatio Professioelle Cetre Régioal des Métiers de l Éducatio et de la Formatio Académie Régioale de l Éducatio et de la Formatio Marrakech-Tesift

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

10ème cours Une variable numérique : indices de localisation

10ème cours Une variable numérique : indices de localisation 10ème cours Ue variable umérique : idices de localisatio Das ce cours, o fait u rappel sur les idices de localisatio, médiae, quatiles et moyee, et o étudie la faço de les utiliser pour comparer les distributios

Plus en détail

Fiche de synthèse ONDES

Fiche de synthèse ONDES Fiche de sythèse ONDES A) Sigaux temporels ) Valeur moyee et valeur efficace valeur moyee : v( t) v( t) dt, o vérifie la dimesio, c'est aussi la partie sigal cotiu du sigal. alt crete La partie variable

Plus en détail

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002 CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE EXERCICE. Notos X la variable aléatoire décrivat l'idetificatio des pièces défectueuses. Le ombre de valeurs possibles de X correspod au ombre de cofiguratios possibles

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

sont égales, alors le produit des «extrêmes» a d est égal au produit des «moyens» c d ; et réciproquement ; la preuve est ici 1.

sont égales, alors le produit des «extrêmes» a d est égal au produit des «moyens» c d ; et réciproquement ; la preuve est ici 1. Cours 5 Idépedace 1 Das le cours précédet, ous avos vu que la variable Y était idépedate de la variable X si ses distributios coditioelles e fréquece sot égales ; das ce cas e effet, la mesure de X sur

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Automates 1 Présentation

Automates 1 Présentation Automates Présetatio Présetatio d u automate 2 Ue maière de désiger l automate de l exemple 3 Défiitio géérale 4 U exemple d automate 5 Mot costruit sur l alphabet C 6 L esemble de tous les mots das u

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2017 Correction de l Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2017 Correction de l Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blac Termiale L - Février 2017 Correctio de l Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) 1. Depuis le 28 jui 2007, la ville de Bordeaux a été classée au patrimoie modial

Plus en détail

Techniques d enquête

Techniques d enquête Sodage aléatoire simple Techiques d equête Exercice 1 Sur les 500 élèves de M1 de l Uiversité d Auverge, o veut coaître la proportio P qui souhaitet faire u Master à Clermot-Ferrad. Parmi les 150 élèves

Plus en détail

Petit manuel de bonne rédaction

Petit manuel de bonne rédaction Petit mauel de boe rédactio «Bie rédiger» peut sigifier deux choses : 1) exposer sa pesée clairemet, c est-à-dire avec ordre et rigueur et si possible avec style ; U raisoemet faux peut être bie rédigé,

Plus en détail