Remise du Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires. Le 1 er mars 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Remise du Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires. Le 1 er mars 2012"

Transcription

1 Remise du Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires Le 1 er mars Dossier de presse - Contacts presse : - Service de presse de Roselyne Bachelot-Narquin : APCE / Agence Press et Vous - Laurence Margoline : Caisse des Dépôts - Philippe Joyeux :

2 SOMMAIRE DU DOSSIER I - Introduction Page 3 II - Présentation du Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires et de ses partenaires - L Agence pour la création d entreprises (APCE) - La Caisse des Dépôts - L Office franco-québécois pour la jeunesse : une dotation spécifique Page 4 Page 5 Page 7 Page 9 IV - Les lauréats du Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires : - Prix «2012, Année internationale des coopératives» - Prix «Innovation sociale» - Prix «Entreprise sociale en développement» Page 10 Page 11 Page 12 V - L économie sociale et solidaire - Définition - Les statuts de l économie du secteur - Le poids économique du secteur - L économie sociale et solidaire, entrepreneuriat social et innovation sociale Page 13 Page 13 Page 15 Page 15 VI - Les actions du ministère des solidarités et de la cohésion sociale dans le champ de l économie sociale et solidaire Page 16 VII , l année internationale des coopératives Page 18 Page 2 sur 19

3 I INTRODUCTION Sous l appellation d économie sociale et solidaire est regroupé un ensemble de structures économiques de statuts divers (coopératives, mutuelles, associations, fondations et structures d entrepreneuriat social), dont l activité représente 7 à 8 % du PIB et 10 % de l emploi salarié. Sociétés de personnes, pouvant agir dans le marchand ou le non-marchand, non lucratives ou de «lucrativité» contrôlée, ces structures couvrent tous les champs d activité (agricole, industrie, services). Elles sont, dans le cadre d un ancrage territorial fort, créatrices d emplois en période de croissance et ont démontré une forte capacité de résistance aux crises économiques. Les structures de l économie sociale et solidaire défendent un modèle de développement économique qui répond à des aspirations profondes des Français. En témoigne l engouement de la jeunesse pour ces organisations : en février 2010, 75 % des jeunes estimaient que le fait qu une entreprise place la finalité sociale devant la finalité économique les inciterait à postuler (sondage IFOP). L entrepreneuriat social est à la fois porteur de sens par ses finalités et instrument d innovation et de cohésion sociale par ses procédés. Page 3 sur 19

4 II PRESENTATION DU PRIX NATIONAL DES «JEUNES ENTREPRENEURS SOLIDAIRES» ET DE SES PARTENAIRES Le ministère des solidarités et de la cohésion sociale, la Caisse des Dépôts et l Agence pour la création d entreprises (APCE) ont lancé, du 24 octobre au 11 décembre 2011, le Prix national des jeunes entrepreneurs solidaires. Ce concours, qui a débuté à quelques semaines du «Mois de l ESS» (en novembre 2011), vise à récompenser des jeunes entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire. Il a été ouvert à celles et ceux qui avaient moins de 35 ans à la date de clôture et dont les projets ou les entreprises contribuent à renforcer la cohésion sociale. Plus de 130 dossiers ont été constitués pour concourir à ce Prix. Trois prix seront remis le 1 er mars 2012 pour une valeur totale de euros : le prix spécial «2012, Année internationale des coopératives» ( euros), qui récompense la création ou le développement d une structure coopérative, auquel est ajoutée une dotation pour une mission exploratoire au Québec à l'occasion du prochain Sommet international des coopératives prévu en octobre 2012 ; le prix «Innovation sociale» ( euros), qui distingue le projet ou l entreprise apportant la solution la plus originale et la plus adaptée à des besoins sociaux (par exemple, en matière de lutte contre la solitude, d insertion sociale, d aide alimentaire, etc.) ; le prix «Entreprises sociales en développement» ( euros), qui est attribué à la structure du secteur la plus dynamique. Ce prix complète le programme Jeun'ESS, destiné à promouvoir l économie sociale et solidaire auprès des jeunes, par le biais notamment d actions de sensibilisation en milieux scolaire et universitaire et de soutien à la création d entreprises sociales. Retrouvez tous les renseignements utiles sur le programme Jeun ESS sur le site Internet dédié : Page 4 sur 19

5 L Agence pour la création d entreprises (APCE) Créée à l initiative des pouvoirs publics, l Agence pour la création d entreprises (APCE) est une association de loi 1901 investie d une mission de service public. Disposant d une expertise et d un savoir-faire uniques, l APCE intervient dans le processus d aide à la création, à la transmission et au développement des entreprises. Au plan national, l APCE adapte ses activités pour trois publics distincts : Elle conçoit et diffuse pour les entrepreneurs des ouvrages méthodologiques et propose sur son site Internet, les premières informations et outils nécessaires pour les aider à bâtir leur projet. Elle met à disposition des acteurs de terrain les produits et les services propres à optimiser leurs actions d accompagnement et de suivi des porteurs de projets. Elle apporte aux pouvoirs publics toutes les données et l analyse nécessaires à l orientation des politiques d appui à la création d entreprise. Depuis plusieurs années, l APCE a investi le champ de l économie sociale et solidaire (ESS) et partage son expérience avec les acteurs référents dans ce domaine. Elle travaille d ailleurs, en collaboration, avec les réseaux d accompagnement, sur des pistes de réflexion visant à : promouvoir et fédérer toutes les formes d'entrepreneuriat, intervenir auprès des porteurs de projets et des TPE/PME pour les sensibiliser à la question du développement durable, engager une démarche d intégration par la création d entreprises. L économie sociale et solidaire est un secteur fortement créateur de richesse pour la France. Elle rassemble aujourd hui quelques établissements (coopérative, associations, mutuelles et fondations) et 2,2 millions d emplois salariés. En croissance depuis dix ans, l ESS affiche des taux de développement sensiblement supérieur aux entreprises traditionnelles. Les entreprises qui constituent le champ de l ESS jouent un rôle de premier plan dans tous les secteurs d'activités (culture, environnement, services aux personnes...). Ces initiatives présentent la spécificité de se positionner sur de nouveaux marchés considérés comme des gisements d emplois et d être à l origine de nombreuses innovations sociales, territoriales ou technologiques en répondant à des besoins non satisfaits. Ce secteur contribue également à la création d emplois non délocalisables et favorise l insertion professionnelle des personnes éloignées de l emploi. Il convient donc de «booster» cette croissance en attirant de nouveaux entrepreneurs et en favorisant l émergence de nouvelles activités et nouveaux projets économiques dans ce secteur. Page 5 sur 19

6 Aussi, l APCE soutient le prix national des jeunes entrepreneurs solidaires car il permet d encourager cette croissance, en mettant en lumière des initiatives et des projets portés par des entrepreneurs qui ont su, avec conviction, allier développement économique et développement social sur leur territoire. Page 6 sur 19

7 La Caisse des Dépôts Institution financière publique, la Caisse des Dépôts est un investisseur de long terme au service de l intérêt général et du développement économique. Elle contribue au développement des territoires et appuie les politiques des collectivités locales. La Caisse des Dépôts remplit également des missions essentielles à la cohésion nationale : épargne, financement du logement social, gestion de régime de retraite, protection des fonds confiés aux professions juridiques. Avec son plan Elan 2020, le groupe Caisse des Dépôts s est fixé quatre priorités stratégiques pour répondre aux urgences du pays : le logement, les universités, les PME et le développement durable. La Caisse des Dépôts est fortement engagée dans l économie sociale et solidaire (ESS) qui permet d associer une finalité sociale et/ou une gouvernance participative à tout projet économique. Elle a vocation à développer des activités locales, en apportant des réponses aux besoins des acteurs économiques (Etat, collectivités locales, entreprises, consommateurs, etc.) que le marché ne peut satisfaire et aux conditions de rentabilité existantes. Fondées sur des initiatives citoyennes, les activités développées font preuve d innovation, notamment dans le renforcement de la cohésion sociale et la place centrale de l homme dans les projets. L ESS joue un rôle majeur dans le développement économique des territoires : les quelques 10 % de l emploi national que représentent les structures de l ESS (associations, coopératives, mutuelles ou autres entreprises sociales) constituent une richesse bien supérieure à ce seul chiffre. Pour toutes ces raisons, la Caisse des Dépôts se définit comme un investisseur de long terme et soutient la structuration et le développement du secteur de l ESS. Elle vient ainsi en appui des politiques publiques et des collectivités locales, en soutenant les 105 Dispositifs Locaux d Accompagnement, offre de conseil aux associations. Elle contribue d autre part à la structuration financière du secteur par le renforcement des fonds propres des structures de l ESS et la mise en place de garanties bancaires spécifiques, en s appuyant sur des partenaires comme France Active et l IDES. Par ailleurs, différents mandats lui ont été confiés par les pouvoirs publics pour la mise en œuvre d actions de l Etat en faveur de l ESS : la gestion du Fonds de Cohésion Sociale, dès 2005, qui a pour objet de lutter contre l exclusion sociale et financière en développant le microcrédit, et plus récemment, dans le cadre du Programme d Investissements d Avenir, la gestion d une enveloppe de 100 M dédiée à l ESS. La Caisse des Dépôts souhaite aussi développer l ESS auprès des jeunes, dans un contexte où 25 % des actifs dans l ESS seront à la retraite d ici Elle est partie prenante du programme Jeun ESS, en partenariat avec l Etat et des acteurs de l ESS. C est donc très naturellement qu elle soutient l organisation de ce concours à destination des jeunes entrepreneurs solidaires. Les 128 candidatures soumises au choix du jury ont réaffirmé l inventivité et les capacités d innovation dont sait faire preuve l ESS, en Page 7 sur 19

8 mettant l homme au cœur de l activité économique et en apportant des réponses originales et de proximité à des problématiques de société. Page 8 sur 19

9 L Office franco-québécois pour la jeunesse : une dotation spécifique Générateur d'opportunités et agitateur de mobilité, l'office francoquébécois pour la jeunesse (OFQJ) est un organisme bi-gouvernemental qui accompagne chaque année jeunes Français de 18 à 35 ans dans la réalisation de leur projet professionnel au Québec, et qui réciproquement soutient les jeunes Québécois pour des projets en France. Ayant à cœur de proposer une mobilité pour tous, ouverte autant sur le développement professionnel que sur l'échange d'expertise, l'ofqj propose des opportunités variées mais toujours sur mesure : stage lié aux études pour les étudiants et apprentis, emplois temporaires et stage de perfectionnement pour demandeur d'emploi, également des séjours de formation pour jeunes professionnels, des missions de prospection commerciale pour de jeunes entrepreneurs ou encore des séjours de développement de carrière pour les jeunes artistes. A travers une politique de Prix volontariste, l'ofqj s'engage aux côtés des jeunes talents de la relève, et les soutient pour se confronter sur la scène internationale et leur permettre de réaliser leur premier pas à l'export. Engagé dans les secteurs porteurs de la coopération avec le Québec, l'ofqj a développé des opportunités dans le domaine de l'économie solidaire et de l'entrepreneuriat social pour permettre à de jeunes Français de découvrir les initiatives innovantes en matière de promotion, de sensibilisation et de développement, dans le but d'acquérir des clés de lecture et de nouer des relations avec les réseaux d acteurs québécois. La dotation de l'ofqj au Prix National des Jeunes entrepreneurs solidaires permettra à son lauréat de bénéficier de la prise en charge de la réalisation d'une mission exploratoire au Québec à l'occasion du prochain Sommet international des coopératives prévu en octobre Page 9 sur 19

10 IV LES LAUREATS DU PRIX «JEUNES ENTREPRENEURS SOLIDAIRES» Prix «2012, Année internationale des coopératives» RUN-ENFANCE Vincent Clotagatide 32 ans Date de création : 01/07/2011 Localisation : Ile de la Réunion Secteur d activité : Création et gestion d un réseau d établissements d accueil pour jeunes enfants. Statut juridique : Société coopérative d intérêt collectif Effectif : 38 salariés Téléphone : L ambition de Run-Enfance est de poursuivre la diversification de l offre d accueil des jeunes enfants âgés de 0 à 6 ans en créant un réseau d établissements adapté sur l Ile de la Réunion. Actuellement 8 établissements sont implantés et les perspectives 2012 comptent de nombreux projets dont l ouverture d un pôle enfance avec la création de 117 places d accueil et 30 emplois supplémentaires. La finalité de Run-Enfance est de contribuer au développement social et économique du territoire, de créer de l activité et de l emploi pour favoriser l insertion professionnelle. «Le cœur du projet de Run-Enfance est d enrichir la qualité de vie des enfants et des familles qui vivent et travaillent sur le territoire ouest du département en s adaptant à la diversité des situations et en gardant en filigrane le souci du coût des projets.» Page 10 sur 19

11 Prix «Innovation sociale» LE CHAMP COMMUN Mathieu Bostyn 33 ans Date de création : 18/01/2010 Localisation : Augan (Morbihan) Secteur d activité : Commerce Statut juridique : SARL coopérative Effectif : 8 salariés Téléphone : Le Champ Commun est une entreprise associative composée de 93 associés. Son objectif est de redévelopper des commerces de proximité, traditionnels et classiques, en proposant de les gérer collectivement avec et au service de la communauté. Le Champ Commun se compose aujourd'hui d'une épicerie générale «Le Garde Manger» et d'un bar-café-concert, lieu d'animations culturelles. En mars prochain est prévu le lancement d une micro-brasserie et en 2013 l'ouverture d une auberge. Fort de ses 8 salariés et de sa dynamique associative, le collectif défend l'idée d'une économie équitable, fondée sur la convivialité, le partage de la richesse créée, la reconnaissance de la valeur ajoutée, la rentabilité sociale et la responsabilité collective. «Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin» Page 11 sur 19

12 Prix «Entreprise sociale en développement» MOBILECO Jean Daunis 25 ans Date de création : 26/05/2009 Localisation : Montpellier Secteur d activité : Achat-et location de véhicules écologiques électriques Statut juridique : Société coopérative d intérêt collectif de forme SARL associée au groupe coopératif REPLIC Effectif : 5 salariés Téléphone : Passionné par le monde du cycle, Jean Daunis a créé Mobileco, une coopérative favorisant l usage de solutions d éco-mobilité par les entreprises et collectivités de la Région Languedoc-Roussillon. Mobileco développe une gamme complète de services pour les professionnels (véhicules électriques, formation, maintenance technique ) et les accompagne dans leur projet (solution de financement, assurances, SAV). D intérêt collectif, le projet à trois objectifs majeurs : - Préserver l environnement ; - Améliorer la qualité de vie en ville ; - Favoriser l insertion professionnelle de publics en difficulté d accès à l emploi en les formant aux métiers de la mécanique, de la vente et de l administration commerciale et comptable (Mobileco est agréée entreprise d insertion par l Etat). «Pour monter mon projet, j ai eu la chance de tomber sur les bonnes personnes. Si j avais un conseil à donner aux jeunes qui veulent se lancer dans l aventure, c est de bien savoir s entourer.» Page 12 sur 19

13 V L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A. Définition On retrouve une grande diversité d acteurs sous les appellations «économie sociale et solidaire (ESS)», «entreprenariat social», «troisième secteur» ou encore «social business», qui entreprennent sous des statuts différents : coopératives, mutuelles, associations, fondations et structures d entrepreneuriat social. Pour s y retrouver dans cette multiplicité, le plus simple est de se référer aux caractéristiques des structures de l économie sociale. Avec cet objectif, le Conseil supérieur de l économie sociale et solidaire (CSESS), par l intermédiaire des travaux de son groupe de travail «label» est arrivé à un référentiel donnant lieu à une liste de quatre caractéristiques : - finalité sociale ou sociétale (dont aspect environnemental) ; - «lucrativité» limitée ou nulle ; - économie de proximité ; - gouvernance démocratique. Des chiffres sont également disponibles et permettent de situer l ESS dans l environnement socio-économique français : - 7 à 8 % du PIB représentés par les activités portées par l ESS ; - 9,9 % de l emploi salarié se trouvent dans des structures de l ESS ; - 2,6 % de création d emploi en moyenne de 2001 à 2006 (contre une augmentation de 1,1 % dans les entreprises d économie «classique»). B. Les statuts de l économie sociale 1. Les Coopératives Elles regroupent aujourd hui plusieurs activités : - les coopératives d utilisateurs ou usagers (consommateurs, HLM, copropriétaires, coopératives scolaires) ; - les coopératives de production (SCOP) : les salariés associés sont propriétaires collectivement de l entreprise (au moins 51 % du capital social) qui est gérée de manière démocratique ; - les coopératives d entrepreneurs et d entreprises (agricoles, artisanales, maritimes, de commerçants, de transporteurs) ; - les banques coopératives : leur principe originel est de récolter une épargne de proximité auprès de personnes susceptibles de la réutiliser dans des projets productifs, solidaires et/ou coopératifs. Elles sont aujourd hui quatre : le Crédit Agricole, les Caisses d Epargne, les Banques Populaires, le Crédit Mutuel (le Crédit Coopératif est depuis 2003 intégré au réseau des banques populaires) ; Page 13 sur 19

14 - les coopératives multi-salariales - les SCIC (sociétés coopératives d intérêt collectif) : créées en 2001, les SCIC produisent des biens ou des services répondant aux besoins collectifs d un territoire par la meilleure mobilisation possible de ses ressources économiques et sociales. 2. Les mutuelles Il existe deux types de mutuelles : - les mutuelles d assurance contre les risques de la personne (complémentaire santé). Elles sont pour l essentiel regroupées au sein de la FNMF ; - les mutuelles d assurance contre les risques de biens (assurance dommages). Elles se divisent en deux groupes : Les Assurances Mutuelles Agricoles ou AMA (Groupama) ; Le Groupement des Entreprises Mutuelles d Assurance ou GEMA (MACIF, MAIF, MATMUT, ). Leur champ de spécialisation est l assurance automobile et l assurance habitation. 3. Les associations On dénombre aujourd hui environ 1,2 million d associations en France qui vont de la petite association de quartier aux ONG internationales et qui interviennent dans l ensemble du champ économique et social d entre elles ont une fonction employeur pour environ 1,9 million de salariés. Le secteur associatif représente près de 4 % du PIB. 4. Les fondations Une fondation est l acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l affectation irrévocable de biens, droits, ou ressources à la réalisation d une œuvre d intérêt général et à but non lucratif. Par ces deux critères d intérêt général et de «non lucrativité», les fondations s inscrivent dans le champ de l économie sociale. En France, près de fondations sont dénombrées, employant près de personnes. 5. Les entrepreneurs sociaux Le concept d entrepreneuriat social recouvre les entreprises à finalité sociale, sociétale ou environnementale et à «lucrativité» limitée qui cherchent à associer leurs parties prenantes à leur gouvernance. Il concerne également les initiatives privées au service de l intérêt général, en adoptant une démarche innovante, inventant de nouvelles réponses aux problèmes sociaux, de nouvelles manières de mobiliser les ressources et en adaptant certaines méthodes utilisées dans la sphère capitaliste, afin de servir une mission sociale. Page 14 sur 19

15 C. Le poids économique du secteur L économie sociale, dans son ensemble, représente entre 7 % et 8 % du PIB et emploie un salarié sur dix. En France, l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire évalue à le nombre d établissements employeurs œuvrant dans ce secteur d activité. Le secteur présente un taux de création d emplois deux fois supérieur à celui de l économie classique et concerne principalement des secteurs d activités innovants. Son ancrage marqué dans les territoires est cohérent avec ses activités. D. Economie sociale et solidaire, entrepreneuriat social et innovation sociale D abord reconnue par sa gouvernance démocratique, par une activité dont la «lucrativité» limitée ou la «non lucrativité» de certaines structures ont pour finalité l épanouissement des hommes et des femmes, associés dans des projets aux fins d utilité sociale, l économie sociale et solidaire se retrouve aujourd hui au cœur des projets innovants portés par les entrepreneurs sociaux. Parce qu elle est dans son origine une économie fondée sur des solidarités territoriales, l économie sociale et solidaire (ESS), a su développer une capacité d innovation dans la recherche de réponses aux besoins des citoyens ou dans l adaptation des politiques publiques aux réalités de l environnement. Les innovations sociales ou les initiatives socioéconomiques d un entrepreneuriat social construisent la cohésion sociale des territoires. Ces démarches se doivent d être accompagnées. Que ce soit à travers les engagements pris par le Programme d Investissements d Avenir (PIA), les conclusions portées par le groupe de travail sur l innovation sociale au sein du Conseil supérieur de l économie sociale et solidaire, et le travail sur l élaboration d une mesure de l impact social, l innovation est bien reconnue comme devant être au cœur des démarches entrepreneuriales du secteur. C est l orientation soutenue par la DGCS. Pour exemples, de nombreuses innovations, qui font aujourd hui partie de la vie quotidienne, sont issues de l économie sociale : - des mutuelles santé-prévoyance : création de la Sécurité Sociale via les sociétés de secours mutuels, la couverture maladie universelle, les indemnités journalières en cas d'accident, le médicament générique... - des associations : l'aide à domicile, l'alternative à l'hospitalisation, la prise en charge des handicapés, le titre emploi service, les villages vacances - des mutuelles assurances : le constat amiable, les garages agréés, le tiers payant en assurance automobile - des coopératives : le contrôle qualité des produits, l'animation sociale en milieu rural, le prix du livre, les prêts bancaires à taux variable, l épargne solidaire, le budget sociétal Page 15 sur 19

16 VI LES ACTIONS DU MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA COHESION SOCIALE DANS LE CHAMP DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE En charge de ce secteur depuis le 14 novembre 2010, la ministre des solidarités et de la cohésion sociale a fait, des trois axes suivants, la ligne de son action : - la reconnaissance du secteur de l ESS ; - l encouragement à la relève de l ESS et au renouvellement de ses cadres ; - la promotion du développement économique et de l innovation sociale. La direction générale de la cohésion sociale (DGCS), depuis sa création le 26 janvier 2010, a pour mission de conduire les politiques publiques dans le champ de l économie sociale et solidaire. Les orientations de la politique française en matière d économie sociale et solidaire s inspirent notamment des propositions formulées par le député Francis Vercamer * à qui le Premier ministre a confié en octobre 2009 la mission d étudier les moyens «pour que notre pays se dote d une politique ambitieuse de développement de l économie sociale et de l entreprenariat social». Les actions conduites par la DGCS ont quatre objectifs principaux : 1. Favoriser une meilleure visibilité et reconnaissance du secteur de l'ess : par une meilleure lisibilité de ses plus-values, la reconnaissance de son rôle au sein de l éducation nationale et dans les politiques de formation. Il s agit également d améliorer les données statistiques disponibles, ainsi que la visibilité du champ par la création d un référentiel et d outil de mesure de l impact social. 2. Améliorer l accès aux financements : 100 millions d euros sont consacrés à l économie sociale et solidaire dans le cadre du Grand Emprunt, le programme d investissement d avenir voulu par Nicolas Sarkozy. C est la première fois qu une enveloppe de cette ampleur est consacrée à l ESS pour soutenir la structuration et le développement du secteur. Ce programme d investissement d avenir va générer 200 millions d investissement d ici 2014, avec pour finalité l augmentation des fonds propres de différentes structures de l ESS, leur permettant d offrir un nombre croissant d emploi. Depuis un an, 28 dossiers d institutions financières ont d ores et déjà été retenus et 27 bénéficiaires finaux au niveau national, pour un total de 18,5 millions d euros versés ou en cours de versement, ce qui correspond aux objectifs prévisionnels. Tous les projets retenus ont en commun de présenter à la fois un fort potentiel de développement économique mais aussi d innovation sociale. Avec la Caisse des Dépôts et consignations, la DGCS travaille à la mise en place un «fonds pour l innovation sociale», préconisé par le rapport VERCAMER ; ce fonds, dont * Rapport «l économie sociale et solidaire, entreprendre autrement pour la croissance et l emploi» remis au Premier ministre en avril Page 16 sur 19

17 les investissements débuteront en 2012, a pour objectif de réunir 5 millions d euros au minimum dès cette année et vise une dotation de 15 millions d euros à l horizon 2014, lorsqu il prendra le relais du PIA. L Etat et la Caisse des Dépôts devraient être rejoints par des partenaires du monde l Economie Sociale et Solidaire, et des établissements financiers pour développer, en association avec des collectivités locales, cet effort partenarial en faveur de l innovation sociale. 3. Soutenir le développement des activités et de l emploi : par un meilleur accès aux marchés publics, le développement de la reprise de PME en difficulté par les salariés sous forme de coopératives, ou encore le développement des sociétés coopératives d intérêt collectif (SCIC). Le programme Jeun ESS, associant différents partenaires du secteur et l État et s appuyant sur un fonds de 1,3 million d euros, est mis en œuvre depuis la fin de l année 2010 pour appuyer le développement des initiatives des Jeunes en matière d ESS. 4. Favoriser l ancrage territorial et l innovation : par le déploiement de différentes expérimentations via les réseaux territoriaux (Chambres régionales de l ESS, incubateurs et pépinières) qui ont pour objet de favoriser l ancrage du développement économique. Il s agit également de s assurer de la bonne prise en compte de l innovation sociale pour que son développement soit à la hauteur des besoins de la société. Le ministère des solidarités et de la cohésion sociale vise enfin à renforcer la concertation entre les acteurs du secteur de l ESS et les pouvoirs publics, en particulier au sein du Conseil Supérieur de l Économie Sociale et Solidaire, chargé d identifier et de proposer les mesures à mettre en œuvre pour assurer le développement de ce secteur renforçant la cohésion sociale, au travers des travaux de trois commissions qui ont à traiter des questions européennes, de la gouvernance et des mutations du secteur et de son développement économique. Page 17 sur 19

18 VII 2012, ANNEE INTERNATIONALE DES COOPERATIVES 2012, Année internationale des coopératives «Les coopératives, des entreprises pour un monde meilleur» Dans sa résolution du 18 décembre 2009, l Organisation des Nations Unies (ONU) a proclamé l année 2012 «Année internationale des coopératives» en soulignant la contribution des coopératives au développement économique et social, et en reconnaissant en particulier leur impact sur la réduction de la pauvreté, la création d emploi et l intégration sociale. Le comité de pilotage français, installé en novembre 2011 par la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot-Narquin, poursuit les objectifs définis par l ONU : - Mieux faire connaître le rôle des coopératives, qui contribuent au développement économique et social ; - Promouvoir les entreprises coopératives ; - Travailler en partenariat avec les acteurs du secteur. Le mouvement coopératif, avec le soutien du ministère des solidarités et de la cohésion sociale, a élaboré un programme d actions qui s organise autour de quatre axes : représentation du mouvement coopératif au niveau international, élaboration d outils pédagogiques, encouragement de la recherche et communication. L Année internationale est portée en 2012 par l ensemble des familles coopératives, qui se mobilisent autour de cet événement et s en font le relais. Plusieurs conférences de presse pour le lancement officiel de l Année internationale ont été organisées, le 12 janvier 2012, simultanément dans différents pays par plusieurs organisations coopératives. En France, cet évènement a été l occasion pour le mouvement coopératif de présenter la nouvelle édition de son panorama sectoriel des entreprises coopératives et du Top 100 des coopératives françaises. Le 9 février dernier a été célébré le 10ème anniversaire du statut de société coopérative d intérêt collectif (SCIC). A cette occasion, la Confédération générale des Scop présentait un panorama chiffré des 190 Scic en activité au 31 décembre Page 18 sur 19

19 L agenda européen et international La Commission européenne, en partenariat avec les organisations coopératives sectorielles, organise une semaine des coopératives à Bruxelles, du 23 au 27 avril Au niveau international, plusieurs événements d envergure sont annoncés, et notamment : - l organisation d un Sommet international des coopératives, à Québec (Canada), du 8 au 11 octobre 2012, - la clôture de l année internationale à Manchester (UK) à l occasion d un Congrès international de l Alliance Coopérative Internationale et d un salon international des coopératives (ICA Expo Coop) du 30 octobre au 2 novembre Page 19 sur 19

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Anne de Richecour Directeur Interrégional Adjoint CDC Ile de France 8 juin 2010 - Nanterre 1 Le développement

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Mercredi 22 juin 2011 La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

Article 2 Participants

Article 2 Participants Prix de l innovation sociale 2015 en Essonne Règlement de l Appel à Initiatives Article 1 Présentation Le prix de l innovation sociale est organisé par le Conseil général de l Essonne, en collaboration

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts, un établissement spécial La Caisse des Dépôts est une institution financière publique, créée par la loi du 28 avril 1816 Avec

Plus en détail

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire Communiqué de presse Aquitaine Active acteur de la 4 ème région de France pour la collecte de la Finance Solidaire Le baromètre 2011 de la finance solidaire montre que l Aquitaine est une région dynamique

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Finances Conseil Méditerranée / ESIA

Finances Conseil Méditerranée / ESIA Finances Conseil Méditerranée / ESIA - Financement des TPE - Financement des entreprises responsables - Dispositif CEDRE 25 avril 2013 QUI EST ESIA? Un outil de développement local créé en 2001 par la

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Introduction : Eléments de définition de l ESS Des statuts : associations, coopératives, mutuelles et fondations Des pratiques et valeurs communes

Plus en détail

Lancement du programme Jeun ESS

Lancement du programme Jeun ESS Dossier de presse Jeudi 30 juin 2011 Lancement du programme Jeun ESS www.jeun-ess.fr Contacts Presse : Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale +33 1 70 91 94 42 cab-scs-presse@solidarite.gouv.fr

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire

NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire NORD PAS- DE- CALAIS et l Economie Sociale et Solidaire Evolution et Gouvernance Depuis 1996, la région Nord Pas- de- Calais soutient des initiatives à caractère économique dans le secteur des services

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique DOSSIER DE PRESSE 8 mars 2010 Journée des femmes Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique Un dispositif géré par ; UN FONDS DE GARANTIE DESTINÉ AUX FEMMES Grace au FGIF plus

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

Dossier de Presse. 20 novembre 2013

Dossier de Presse. 20 novembre 2013 Dossier de Presse 20 novembre 2013 Contact Julien BALLAIRE Administrateur en charge des relations presse 01 56 80 84 08 / 06 81 66 19 35 presse@lmde.com 2 Sommaire Présentation du Prix de l Etudiant Entrepreneur

Plus en détail

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I I ORGANISATEUR I La (association Loi 1901) est l organisation régionale représentante des entreprises, des fédérations et des syndicats d employeurs de l Économie Sociale et Solidaire (ESS) en Rhône-Alpes.

Plus en détail

«Challenging social reality, inspiring experiences»

«Challenging social reality, inspiring experiences» «Challenging social reality, inspiring experiences» Cornélia Federkeil-Giroux Mutualité Française représentante de l Association internationale de la mutualité (AIM) 1 L Association internationale de la

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire. présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010

Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire. présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010 Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010 - Dossier de presse Mardi 19 octobre 2010 1 «Une économie qui place

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin DOSSIER DE PRESSE Entreprendre au féminin Un dispositif géré par : SOMMAIRE FGIF : un fond de garantie destiné aux femmes p. 3 Evolution du dispositif p. 4 Profils des bénéficiaires en 2010 p. 5 Caractéristiques

Plus en détail

Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN

Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN Pourquoi et comment impliquer les salariés? Anne-Christine POIROT / NAMASKA Quentin BEVAN / BABYLOAN NAMASKA Conçoit et déploie des opérations de communication pour mobiliser les collaborateurs autour

Plus en détail

ENTREPRENDRE AU FÉMININ

ENTREPRENDRE AU FÉMININ Journée nationale des femmes entrepreneures ENTREPRENDRE AU FÉMININ Un an d action pour le développement de l entreprenariat féminin DOSSIER DE PRESSE 1 er octobre 2014 UNE POLITIQUE POUR L EMPLOI ET L

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT?

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? Guide des finances solidaires et de l accompagnement Avec le soutien de nos partenaires : LA FINANCE SOLIDAIRE : DE QUOI PARLE-T-ON? L objectif de la finance solidaire est

Plus en détail

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Face aux solutions recherchées par le gouvernement au regard des milliards de dettes sociales et fiscales accumulées dans les DOM

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise La création d entreprise : Un axe majeur de développement professionnel

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

à l'économie sociale et solidaire

à l'économie sociale et solidaire Guide des aides à l'économie sociale et solidaire en Haute-Normandie L'édito du président ÉDITO 2 Désireuse de redynamiser un tissu économique territorial parfois fragilisé, tout en encourageant localement

Plus en détail

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Soutenir le développement de projets solidaires innovants par le crowdfunding et la mobilisation des étudiants 1 1 L APPEL A PROJETS 2 LES ORGANISATEURS

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat L Entrepreneuriat des jeunes en milieu rural Partenaire officiel Sponsor officiel Dossier de Partenariat CONTEXTE Au niveau mondial, l Organisation Internationale du Travail publia le 12 août 2010, jour

Plus en détail

avec La Région s engage et pour l emploi

avec La Région s engage et pour l emploi avec La Région s engage pour le financement des PME et pour l emploi 2 Financer les projets des petites et moyennes entreprises La Banque Publique d Investissement Pays de la Loire a été inaugurée au début

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez!

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! PRIX ET TROPHÉE DE L INITIATIVE EN ÉCONOMIE SOCIALE 27 e ÉDITION Édito Depuis 26 ans, les «Prix et Trophée de l Initiative en économie sociale» illustrent

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES.

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES. ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS «Donnons du crédit à l emploi» Avec le soutien de >> QUI EST FRANCE ACTIVE? Association créée

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable 1 Finance socialement responsable Marguerite Mendell Université Concordia CRISES-HEC

Plus en détail

de la Guadeloupe et des Iles du Nord

de la Guadeloupe et des Iles du Nord DISCOURS DE Monsieur Maurice DACCORD Secrétaire Général de l Agence Nationale des Services à la Personne EN CLOTURE DU 1 ER SALON DES SERVICES A LA PERSONNE DE LA GUADELOUPE ET DES ILES DU NORD JEUDI 1

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 230 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 565 entreprises et 39 538 emplois créés ou maintenus en 2013 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale 2011 Le Crédit Agricole Franche-Comté, acteur majeur de l emploi local Présente sur l ensemble du territoire franc-comtois avec près

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES Investissements d avenir Action : «Rhône-Alpes FISO Programme d investissements

Plus en détail

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI économie sociale et solidaire Examen en séance publique à l Assemblé nationale 13-14-15 mai 2014 #LoiESS Pourquoi une loi sur l économie sociale et solidaire?

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin»

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» CAHIER DES CHARGES Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Développer l entrepreneuriat féminin. Un plan d action en marche

DOSSIER DE PRESSE. Développer l entrepreneuriat féminin. Un plan d action en marche DOSSIER DE PRESSE Développer l entrepreneuriat féminin Un plan d action en marche Jeudi 6 février 2014 SOMMAIRE Déroulé du déplacement de la ministre au Salon des entrepreneur s... 2 Retour sur le plan

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires SOMMAIRE Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires Brève présentation de l ANACAPH Stratégies d intervention

Plus en détail