Compte-rendu Rencontre Territoriale en InterCotefe 1 Brignoles-Draguignan-Fréjus/Saint-Raphaël

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte-rendu Rencontre Territoriale en InterCotefe 1 Brignoles-Draguignan-Fréjus/Saint-Raphaël"

Transcription

1 Compte-rendu Rencontre Territoriale en InterCotefe 1 Brignoles-Draguignan-Fréjus/Saint-Raphaël 25 janvier 2010 dans les locaux de la mission locale du Luc Introduction et éléments de contexte : L association régionale des missions locales en PACA (ARDML) et le réseau des comités d éducation pour la santé (CRES et CODES PACA) développent un projet soutenu par le Conseil Régional PACA, pour contribuer à assurer aux jeunes accueillis par les missions locales une réponse adaptée et complète aux besoins relatifs à leur état de santé physique, mental et social. Lors de la réunion du 7 janvier 2010, les directeurs et référents santé des neuf missions locales, ont déterminé les partenaires qu ils souhaitaient rencontrer dans le cadre du suivi des jeunes en insertion, pour améliorer la connaissance des dispositifs existants et ainsi aider les équipes à garantir une orientation adaptée. Les journées de rencontres territoriales sur le thème de «la Santé comme déterminant de l insertion» ont pour objectifs : - Développer une connaissance mutuelle entre les missions locales et les acteurs ressources des territoires - Echanger à partir des besoins en matière de santé, des carences, des déficits repérés par les missions locales et propositions de partenariat avec les acteurs existants et/ou potentiels. Cette rencontre du 25 janvier 2010 concerne l inter COTEFE de Brignoles-Draguignan- Fréjus/Saint. Cet inter COTEFE couvre 4 territoires : Brignoles, Draguignan, Fréjus, le Golfe de Saint Tropez. 1 COTEFE : COmité Territorial Education-Formation-Emploi

2 Programme de la rencontre 09h30 Accueil des participants 10h00 Début des travaux «LES DISPOSITIFS DE PRISE EN CHARGE ET DE SENSIBILISATION DES JEUNES EN MATIERE D ADDICTOLOGIE» Introduction, présentation de la matinée et des intervenants - Rappel sur du rôle des Missions Locales - Exposé des attentes des missions locales concernant la thématique des conduites addictives - Présentation par les partenaires invités de leur offre de soins, de permanences, d actions collectives pour les 16/25 ans. - Echanges et débat : réflexion sur l amélioration et de nouvelles pistes de partenariat. 12h30 Déjeuner libre 14h00 Reprise des travaux «LES DISPOSITIFS DE SOINS ET D ECOUTE LES ACTIONS DE PREVENTION COLLECTIVES» Introduction, présentation de l après-midi et des intervenants - Rappel sur du rôle des missions locales - Exposé des attentes des missions locales en terme de santé - Présentation par les partenaires invités de leur offre de soins, de permanences, d actions collectives pour les 16/25 ans. - Echanges et débat : réflexion sur l amélioration et de nouvelles pistes de partenariat. 16h30 Fin de la journée.

3 Participants à la rencontre territoriale du 25 janvier 2010 : Animation : 1. Docteur PALLIER Laurence, Directrice au CODES Mr COUPAT Pierre, Adjoint à la direction au CODES 83 Mission Locale Ouest Haut Var : 3. Mme BERARD Anne, Directrice Adjointe 4. Mme ALARCON Cécilia, Conseiller en Insertion/Référent Santé Mission Locale du Centre Var : 5. Mr GUICHARD Emmanuel, Directeur 6. Mme MAURY Françoise, Conseillère en Insertion Sociale et Professionnelle Mission Locale Golfe de Saint Tropez : 7. Mme MATHON Stéphanie, Conseillère / Référent Santé 8. Mr RAMBERT Bruno, Assistant de Service Social Mission Locale Est Var 9. Mr ANNE Thierry, Directeur 10. Mme OLOCCO Laure, Conseillère en insertion sociale et professionnelle/référent Santé 11. Mme KERGOSIEN Nolwenn, Conseillère en insertion sociale et professionnelle/ Animatrice Atelier santé Mission Locale Draguignan : 12. Mme SENEZ Karine, Conseillère en insertion sociale et professionnelle /Référent Santé CMPA Brignoles : 13. Mme BONHOMME Nathalie, Infirmière 14. Mr GUINET Patrice, Cadre de santé Espace Santé Fréjus : 15. Mme PUELINCKX Anne, Directrice 16. Mme VILLET Jessica, Assistante de Service Social

4 Association ANPAA 83 : 17. Mme BARBE Agnès, Psychologue ASEPARG Brignoles Point Ecoute Cannabis : AIDES : 18. Mme MANIA Monique, Psychologue 19. Mr DEBRABANT Joël, Coordinateur Départemental Association Alcool Assistance : 20. Mr BARRA Lionel, Coordinateur Général 21. Mr SILENZIANO Dimitri, Animateur en alcoologie Centre Hospitalier de Draguignan : 22. Docteur AYGALENQ Philippe, médecin responsable du Centre de Cure Ambulatoire en Alcoologie (CCAA) Association ART et SI : 23. Mme DAILLY Christine, Directrice Mouvement Français Planning Familial : 24. Mme ROUSSEL Nicole, Présidente du MFPF 83 DDASS 83 : 25. Mme SCHNEIDER Solange, instructeur PRSP CPAM du Var, Service ESPASS : 26. Mme ARTUR Stéphanie, Responsable d unité Centre d examen de santé CPAM : 27. Docteur GOMEZ Patrick CDAG CIDIST Antenne Draguignan : 28. Mme BIANCO Lucette, Infirmière Conseil Général du Var Aide logistique :Melle LECLERC Amandine, stagiaire au CODES 83

5 ECHANGES DU 25 JANVIER 2010 La rencontre a débuté par une présentation aux partenaires invités, des missions locales et de leur rôle : Présent sur l ensemble du territoire national, le réseau d initiative locale des 486 missions locales et permanences d accueil, d information et d orientation (PAIO) exerce une mission de service public de proximité avec un objectif essentiel : permettre à tous les jeunes de seize à vingt-cinq ans de surmonter les difficultés qui font obstacle à leur insertion professionnelle et sociale. Les Missions Locales ont été crée en 1982, suite au rapport du Professeur SCHWARTZ : «L insertion professionnelle et sociale des jeunes». Sur le plan juridique, les missions locales sont des associations créées par des communes ou des groupements de communes. La présidence de l association est assurée par un élu d une collectivité territoriale participant au financement de la mission locale. Les instances associatives regroupent les élus des collectivités territoriales, les services de l État, les partenaires économiques, sociaux et associatifs. Les missions locales développent dans une démarche de proximité territoriale, une approche globale du jeune centrée sur ses ambitions et ses compétences. Pour cela les équipes proposent un accompagnement individuel et personnalisé au jeune, et mobilisent toutes les ressources pour offrir des réponses adaptées dans tous les domaines. L importance d une mobilisation forte des acteurs sur les questions d insertion et de santé des jeunes a été soulignée, ainsi que la nécessité d un maillage avec tous les partenaires pour un accompagnement individualisé et une indentification sur le territoire des difficultés rencontrées par ce public. Une matinée consacrée à la problématique des addictions et de leur prise en charge sur le territoire. Mme Solange SCHNEIDER, instructeur PRSP excuse le Docteur Bruno GIUNTA, MISP de la DDASS 83, qu un empêchement de dernière minute retient sur Toulon et qui devait présenter le schéma régional d addictologie. Le Docteur Philippe AYGALENQ, médecin responsable du Centre de Cure Ambulatoire en Alcoologie (CCAA)de Draguignan explique plus en détail, les nouvelles organisations qui sont en cours de structuration, dans le domaine de l addictologie dans le cadre de la mise en œuvre des centres de soins d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). Pour le territoire de BRIGNOLES : o Présentation, par la psychologue de l ASEPARG, association d éducation spécialisée, du Point Ecoute Cannabis (P.E.C) et des actions menées. Mme Monique MANIA décrit l offre de permanence au sein du dispositif de consultations jeunes consommateurs pour une prise en charge globale (tous produits psycho-actifs).

6 o Le CMP Addictologie de Brignoles rejoint le P.E.C par une même approche globale en terme d addiction et non de produits ; des consultations des jeunes qui sont assurées par un pédopsychiatre en consultation individuelle. Mme Nathalie BONHOMME et Mr Patrice GUINET ont souligné la possibilité pour le jeune d avoir un rdv dans la semaine qui suit le 1er contact avec une infirmière et ce pour ne pas le faire trop patienter. Un partenariat est en train de voir le jour avec l hôpital de Brignoles, pour la mise en place de consultations en addictologie. A la demande des tutelles et dans le cadre de la mise en place des CSAPA, un projet de consultation va se réaliser sur la commune de Barjols. o Pour l association ALCOOL ASSISTANCE, Lionel BARRA et Dimitri SILENZIANO ont présenté leur offre régionale de formation «d agent relais de proximité» ainsi que leurs permanences sur diverses communes ; des permanences d écoute, de soutien aux personnes ayant un problème ou un questionnement sur leur consommation. Des temps assurés par des professionnels formés à la relation d aide. Les professionnels des missions locales évaluent suffisant le maillage sur le territoire, en revanche les partenariats semblent peu nombreux finalement notamment avec le CMPA ; développer ne nouvelles collaborations ne semblent pas infaisable. Il serait également intéressant d identifier les files actives des divers partenaires afin d identifier et de faire un accompagnement global du jeune fréquentant différentes structures. Pour le territoire de DRAGUIGNAN: o Pour le Centre de Cure Ambulatoire en Alcoologie (CCAA) de l hôpital de Draguignan, le Docteur AYGALENQ, fait un point sur l avancement du futur CSAPA. Ce centre accueille des jeunes de ans jugés difficile comme public car ils arrivent au centre en derniers recours. Le médecin chargé du centre est très intéressé pour connaître les modalités de prise en charge de ces publics à l extérieur de l hôpital ; des jeunes qui sont à classer par type de produits consommés. Néanmoins, au vu du fonctionnement actuel, il est souligné l importance d avoir une filière de prise en charge claire et sécurisante pour le jeune. La prévention primaire n est pas dans les budgets CSAPA. o L association AIDES a présenté ses missions sur le territoire de l inter COTEFE : Mr Joël DEBRABANT, Coordinateur Départemental, explique davantage le rôle des Centres d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues (CAARUD). Ceux ci s adressent à des personnes qui ne sont pas encore engagées dans une démarche de soins ou à celles dont les modes de consommation ou les drogues consommées exposent à des risques majeurs. L association AIDES va ouvrir prochainement un CAARUD sur Draguignan et gère le CAARUD de Toulon. Il gère également des automates «échangeurs de seringues» sur Fréjus-Saint Raphael. Des actions se réalisent également sur le centre pénitentiaire de Draguignan. o L association Art & SI a présenté son action de mise à disposition auprès de 130 officines sur le département de kits d injection stérile et de collecteurs de seringues usagées pour les personnes toxicomanes. Par ailleurs, cette association «assistance et réinsertion des toxicomanes et des sidéens» basée au Lavandou, mènent des actions sous forme de séances collectives de prévention sur les thèmes du VIH/IST/Hépatites/Toxicomanie mais aussi nutrition.

7 Les missions locales soulignent le problème de consommation de produits des jeunes insérés professionnellement ; un public vulnérable ; celui des CFA, des métiers de la restauration des questions ont été posées sur le travail de l AIST auprès de ce public ; AIST qui finalement n a pu être présente pour cette rencontre. Les professionnels des Missions Locales signalent la difficile mobilité des jeunes et un territoire dépourvu pour orienter les jeunes ; il s est installé un fonctionnement au coup par coup. Pour le territoire de FREJUS: o L Espace Santé de Fréjus présente la consultation pour jeune consommateur qu il anime. Mme Anne PUELINCKX, directrice de l espace santé de Fréjus a explicité leur organisation : 130 jeunes par an venus sur orientation, notamment celles des infirmières scolaires qui repèrent et orientent ; un partenariat efficace. Le P.E.C va démarrer de nouvelles consultations sur la commune de Fayence. Pour le territoire de St TROPEZ: Ce territoire est très carencé en terme de permanences pour des raisons de locaux et de déplacements peu aisés. Mme BARBE Agnès, Psychologue au sein de l ANPAA 83 présente les missions générales du comité départemental de l Association Nationale Prévention en Alcoologie et Addictologie et de sa pratique auprès des jeunes, lors des consultations jeunes consommateurs et évoque les interventions réalisées par leur animateur formateur Thierry Bergugnat, dans différentes missions locales Suite à toutes ces présentations de services et d actions, les ML expriment des besoins de formation notamment sur le repérage des problématiques liées à la santé et initiation d une relation de confiance avec les jeunes. Les ML et les acteurs de la santé expriment leurs difficultés pour intervenir sur le public des ML car «non captif» ; cela doit être forcément une démarche volontaire du jeune ce qui n est pas évident. L idée d une file active, d un suivi collégial du jeune est à nouveau exprimé ; l idée de codifier l identité du jeune (ex : un numéro). En terme d addiction, les ML expriment le besoin que les jeunes soient sensibilisés sur les méfaits du binge drinking, les addictions aux jeux. Le jeune a t-il en face de lui trop de structures, une filière pas claire, trop de dilution des informations? Peut-on imaginer une seule structure dédiée aux jeunes pour la question des addictions?

8 L après-midi a été dédié à la présentation des lieux d écoute et autres actions proposées aux jeunes Présentation des services et dispositifs de la CPAM du Var par Stéphanie ARTUR du service ESPASS Education Santé Prévention Action Sanitaire et Sociale : o L accès aux soins pour les jeunes et la possibilité d aides ponctuelles exceptionnelles pour les personnes en situation de précarité. o Les actions de prévention bucco-dentaire et le dispositif MT Dent avec des rendez vous de prévention pour les jeunes à l âge de 6, 9, 12, 15 et 18 ans ; Des efforts sont à faire sur les examens bucco-dentaire et plus particulièrement chez les jeunes adultes car plus les individus vieillissent et moins le recours aux soins dentaires est élevé. Ce RDV est pris en charge directement par la CPAM et si nécessaire, le chirurgien dentiste complète son examen par une prise de radios et établit un programme de soins en fonction des besoins. Si les soins sont effectués dans les 9 mois à compter de la date de l'examen bucco-dentaire, ils sont remboursés à 100% (traitement des caries et des racines, détartrage, scellement des sillons mais pas les prothèses ou l orthodontie) o Le remboursement d un forfait concernant les substituts nicotiniques, à concurrence de 50 par année civile à condition d avoir une prescription médicale; il est important que les ML fassent la promotion auprès de leurs publics de ces 2 derniers dispositifs. o La prise en charge de la contraception d urgence directement parla CPAM pour la délivrance gratuite aux mineurs o Enfin, les ateliers «Bientôt maman» ouverts aux femmes enceintes, en priorité jeunes ; une action qui vise à apporter des informations administratives sur les droits CPAM et CAF (congé maternité, modes de garde), les aides existantes, des recommandations médicales sur le suivi de la grossesse, l'accouchement, l'allaitement mais aussi la prévention des facteurs de risque pendant la grossesse : tabac, alcool, médicaments, alimentation... - sur les structures ressources et de faciliter les démarches et l'accès aux soins. Le CENTRE D EXAMEN et DE SANTE (CES) «LA COLOMBE» de la CPAM 83 : o Le DR Patrick GOMEZ, médecin coordonnateur rappelle tout d abord l intérêt d observatoire des centres d examens de santé, en particulier pour les jeunes en insertion : l importance d une observation globale de l état de santé des jeunes mais une observation également sociale. Durant ce moment privilégié au CES, il y est effectué évidemment une évaluation de l état de santé, des facteurs de risques mais aussi une mesure d écart entre les capacités du jeune et le métier envisagé. Il est rappelé que pour la quasi totalité des ML, il existe une convention pour des places d examens pour les jeunes des ML ; cette possibilité s inscrit dans une extension de la convention du CES avec le conseil général du Var pour la réalisation de ces examens sur Draguignan. Les professionnels des Missions Locales regrettent le peu de places disponibles sur Draguignan pour les jeunes des missions locales des territoires de Draguignan, Fréjus et Saint Tropez. Le Dr GOMEZ explique que les places sont limitées pour des raisons organisationnelles au niveau des locaux qui hébergent le CES quand il se déplace sur le territoire de Draguignan. La Mission locale de Brignoles regrette qu une consultation du CES ne soit pas possible sur le centre hospitalier de Brignoles. Le Dr GOMEZ explique que la proximité ne doit pas altérer la

9 qualité du bilan réalisé et qu il est difficile d offrir l intégralité de la prestation réalisée à Toulon au centre d examen dans les lieux délocalisés. Les missions locales exprimeront auprès des élus de leurs CA, leur souhait d extension du nombre de places disponibles dans les consultations «avancées du CES à Draguignan, d autant que dans le même temps, les possibilités de subvention par le GRSP des déplacements des jeunes sur Toulon pour les bilans de santé ont été supprimées. Ceci est un vrai problème associé au manque de mobilité des jeunes. Le CES indique que les horaires sont aménageables pour les jeunes des ML très éloignées de Toulon : les jeunes pourraient être accueillies jusqu à 9 H 30 à condition d être restés à jeun. Mme BIANCO Lucette du conseil général du Var a présenté le CDAG/CIDIST qui propose des permanences sur Fréjus, Draguignan, Saint Tropez et bientôt sur Brignoles, le centre de planification. Des séances de vaccination sont proposées sur Draguignan : les vaccinations pratiquées sont gratuites. Par contre il n y a pas de possibilité de vaccination au centre contre le papillomavirus (HPV). Mme VILLET Jessica, Assistante de Service Social de l espace santé de Fréjus fait part de ses actions d information des jeunes sur les mutuelles : il est noté qu ils se préoccupent de prendre une mutuelle uniquement quand ils doivent engager des frais hospitaliers. L absence de mutuelles pose des problèmes financiers, ils doivent être éclairés dans leur choix pour choisir celle qui correspond le mieux à leurs besoins. Mme Nicole ROUSSEL, présidente du Mouvement Français du Planning familial de Toulon qui était présente durant la matinée a exprimé son souhait de développer le travail en réseau avec les partenaires présents sur les territoires. Problématiques de santé repérées : - De plus en plus de jeunes rencontrent des situations de précarité et de trop grande faiblesse de ressources; les travailleurs sociaux des ML orientent les jeunes sur les distributeurs de l aide alimentaire. Cela pose la question de la qualité nutritionnelle de l alimentation des jeunes dans ces situations de précarité. - La souffrance psychique des jeunes est de plus en plus repérée. Des formations au repérage de la crise suicidaire et des journées sur la souffrance psychique seront organisées par territoire en 2010 par le CODES 83, auxquelles seront conviées les missions locales. Les jeunes ont besoin d un soutien psychologique de proximité à l intérieur des Missions locales, afin de compenser les délais trop longs de 1 er rdv en CMP. Un vrai problème de santé, mais pas de financement déplorent les professionnels des ML. Les ML soulignent le fait que les problématiques rencontrées par les jeunes sont identifiées et qu il s agit d apporter des réponses concrètes.

Adresses utiles Var. - Brignoles... p. 2 - Draguignan... p. 3 - Fréjus - St Raphaël... p. 4 - Toulon - Hyères... p. 5

Adresses utiles Var. - Brignoles... p. 2 - Draguignan... p. 3 - Fréjus - St Raphaël... p. 4 - Toulon - Hyères... p. 5 Adresses utiles Var Ce document présente de façon organisée une liste non exhaustive de structures du Var dans les domaines de la vie affective et sexuelle, des IST et de l infection à VIH et de la prise

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires ANNUAIRE SANTE Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes (4 antennes

Plus en détail

Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé

Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé Vers un plan National Alcool - Luxembourg - 2012 Plan Addictions, Organisation des soins et dispositif spécialisé Professeur Michel Reynaud Chef du Département de Psychiatrie et d Addictologie de l Hôpital

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique 2011-2014. Ville de Valbonne Sophia Antipolis. Atelier Santé Ville. Octobre 2011

Plan Local de Santé Publique 2011-2014. Ville de Valbonne Sophia Antipolis. Atelier Santé Ville. Octobre 2011 Plan Local de Santé Publique 2011-2014 Ville de Valbonne Sophia Antipolis Atelier Santé Ville Octobre 2011 Groupe de Recherche sur la Vulnérabilité Sociale Association inscrite au J0 le 22.12.1994 Siège

Plus en détail

Adresses utiles Marseille

Adresses utiles Marseille Adresses utiles Marseille Ce document présente de façon organisée une liste non exhaustive de structures de Marseille dans les domaines de la vie affective et sexuelle, des IST et de l infection à VIH

Plus en détail

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ Saint-Quentin-en-Yvelines Un réseau de compétences Service de la Communauté d agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines, l Institut de Promotion de la Santé a pour objectifs

Plus en détail

«ALCOOL, DROGUES, CONDUITES à RISQUE: ENSEMBLE PARLONS-EN!»

«ALCOOL, DROGUES, CONDUITES à RISQUE: ENSEMBLE PARLONS-EN!» Espace www.aixenprovence.fr Jeunesse TABLES RONDES AVRIL & MAI 2011 «ALCOOL, DROGUES, CONDUITES à RISQUE: ENSEMBLE PARLONS-EN!» RENCONTRES à destination des PARENTS ANIMATEURS Jeunesse et Sport Éducateurs,

Plus en détail

Livret d accueil du centre de soins d accompagnement et de prévention en addictologie de l Aveyron

Livret d accueil du centre de soins d accompagnement et de prévention en addictologie de l Aveyron A.N.P.A.A. 12 8 avenue de Paris Immeuble «La Parisienne» 12000 RODEZ Tél. : 05 65 67 11 50 Fax : 05 65 42 24 96 E-mail : comite12@anpa.asso.fr Livret d accueil du centre de soins d accompagnement et de

Plus en détail

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Pôle Addictions et Précarité Passeport Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Centre Hospitalier Guillaume Régnier www.ch-guillaumeregnier.fr POLE ADDICTIONS

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA 2 EME REUNION DU SOUS-GROUPE DE 7 SEPTEMBRE 2011. Etaient présents :

COMPTE-RENDU DE LA 2 EME REUNION DU SOUS-GROUPE DE 7 SEPTEMBRE 2011. Etaient présents : COMPTE-RENDU DE LA 2 EME REUNION DU SOUS-GROUPE DE TRAVAIL «MAILLAGE TERRITORIAL / SANTE PSYCHOSOCIALE» 7 SEPTEMBRE 2011 Etaient présents : Marianne Sauzay, Espace 19 Anne-Marie Verdy, La Clepsydre Sylvie

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE DE PERPIGNAN, MUTUALITE FRANÇAISE LANGUEDOC-ROUSSILLON, CLINIQUE MUTUALISTE CATALANE AGENCE REGIONALE DE SANTE DOSSIER DE PRESSE Signature de la convention entre la Ville

Plus en détail

rapport d activité 2010

rapport d activité 2010 rapport d activité 2010 Formation Orientation Santé Emploi Logement Mobilité 42/43 La Santé Dans le contexte d accompagnement global en Mission Locale, une prise en compte de tous les aspects de la vie

Plus en détail

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions.

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. Un objectif général : Répondre aux besoins en matière de santé pour les personnes âgées

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO

GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO Origine du Groupe Addict info 2006 Groupe de travail sur l alcool Aptitude médicale et alcool Avec des médecins du travail 2007 Groupe de travail sur les addictions Aptitude

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre départementale FHF. «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever»

Compte rendu de la rencontre départementale FHF. «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever» ~ 1 ~ Compte rendu de la rencontre départementale FHF «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever» 5 juin 2015 Janzé Allocutions officielles Hubert PARIS, Maire

Plus en détail

AUTRES DROGUES MÉDICAMENTS JEUX... CANNABIS COCAINE HEROINE ALCOOL TABAC STRUCTURES SPÉCIALISÉES EN ADDICTOLOGIE. Edition 2013 EN CÔTES D ARMOR

AUTRES DROGUES MÉDICAMENTS JEUX... CANNABIS COCAINE HEROINE ALCOOL TABAC STRUCTURES SPÉCIALISÉES EN ADDICTOLOGIE. Edition 2013 EN CÔTES D ARMOR TABAC ALCOOL CANNABIS MÉDICAMENTS HEROINE COCAINE JEUX... Edition 2013 AUTRES DROGUES STRUCTURES SPÉCIALISÉES EN ADDICTOLOGIE EN CÔTES D ARMOR LANNION PAIMPOL BEGARD GUINGAMP SAINT-BRIEUC TREGUEUX YFFINIAC

Plus en détail

GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL

GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL PREAMBULE Dans le monde du travail, l alcoolisation de certains agents reste une préoccupation pour l Autorité Territoriale

Plus en détail

Contrat Local de Santé de Reims. Point d'avancement des actions au 20 février 2015

Contrat Local de Santé de Reims. Point d'avancement des actions au 20 février 2015 Point d'avancement des actions au 20 février 2015 Axe 1 : Santé Environnement N FICHE PORTEUR INTITULE OBJECTIFS PUBLIC VISE OPERATIONNEL FINANCIER 1.1 Mise en action du Conseiller Médical en Environnement

Plus en détail

DIAGNOSTIC PARTAGE. Rapport d enquête auprès des «personnes ressources» d Etouvie. Synthèse du rapport ATELIERS SANTE VILLE D AMIENS.

DIAGNOSTIC PARTAGE. Rapport d enquête auprès des «personnes ressources» d Etouvie. Synthèse du rapport ATELIERS SANTE VILLE D AMIENS. ATELIERS SANTE VILLE D AMIENS DIAGNOSTIC PARTAGE Rapport d enquête auprès des «personnes ressources» d Etouvie Synthèse du rapport Juin 2010 Juin 2010 1 La Ville d Amiens développe la démarche Ateliers

Plus en détail

Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation

Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation Dr Thomas Dusouchet - Pharmacien coordinateur Céline Debaulieu

Plus en détail

M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse

M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse Point d information 1 er décembre 2011 M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse Depuis son lancement en 2007, la participation au programme de

Plus en détail

Equipe Diogène Lille

Equipe Diogène Lille Equipe Diogène Lille 1. Contexte local Géographie Diogène est une équipe mobile créée initialement sur Lille et sa proche banlieue (450 000 habitants) pour pallier, de façon intersectorielle et mutualisée,

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.cmu.fr www.ameli.fr www.securite-sociale.fr + 3646 MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER ACS CMU Caisse Primaire d Assurance Maladie 5, avenue

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

Formation "Personnes ressources repérage et gestion de la crise suicidaire"

Formation Personnes ressources repérage et gestion de la crise suicidaire Formation "Personnes ressources repérage et gestion de la crise suicidaire" Contexte : Il ressort de la stratégie nationale d'actions face au suicide que ce dernier est une cause de mort évitable. C'est

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER Pour en savoir plus, rendez-vous sur : MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER www.cmu.fr www.ameli.fr www.securite-sociale.fr + 3646 ACS CMU Caisse Primaire d Assurance Maladie 657 boulevard

Plus en détail

Fiche Action : Axe prioritaire 4 «Promouvoir la santé des personnes en situation de vulnérabilité sociale»

Fiche Action : Axe prioritaire 4 «Promouvoir la santé des personnes en situation de vulnérabilité sociale» Fiche Action : Axe prioritaire 4 «Promouvoir la santé des personnes en situation de vulnérabilité sociale» o Action-n 4-26-1 : Encourager la dynamique partenariale sur des territoires identifiés. o Action-n

Plus en détail

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE ENTRE La Commune de NIMES, Place de l Hôtel de Ville, 30033 NIMES

Plus en détail

Animation Territoriale de Santé Bilan d activités 2009 / 2010

Animation Territoriale de Santé Bilan d activités 2009 / 2010 Bilan d activités 2009 / 2010 Sommaire 1. Rappel du contexte 2. Méthodologie et concertation 3. Axes de travail, objectifs opérationnels et résultats 4. Conclusion et propositions 1. Rappel du contexte

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy

Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy ATELIER 5 Du dépistage en milieu scolaire à l accès aux soins SYNTHÈSE Du dépistage en milieu scolaire

Plus en détail

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé 3 e conférence sur les traitements de la dépendance aux opioïdes Genève, 19 octobre 2012 Nicolas Bonnet, directeur du Respadd Anne

Plus en détail

Cette offre s adresse à tous les acteurs de la promotion de la santé associatifs et institutionnels, dirigeants et salariés d entreprises.

Cette offre s adresse à tous les acteurs de la promotion de la santé associatifs et institutionnels, dirigeants et salariés d entreprises. Notre offre de formation 2014 s appuie sur l analyse des résultats d une enquête sur les besoins en formation réalisée entre mai et juin 2013, à l attention des acteurs de la promotion de la santé réunionnais.

Plus en détail

Les addictions : prévenir et accompagner en Moselle

Les addictions : prévenir et accompagner en Moselle Les addictions : prévenir et accompagner en Moselle Metz, jeudi 23 janvier 2014 DOSSIER DE PRESSE Communiqué de synthèse P 2 Les grandes orientations de la stratégie nationale de santé (SNS) : > Vers la

Plus en détail

Analyse des besoins de formation des travailleurs sociaux en promotion de la santé en Rhône-Alpes. Rapport d enquête Novembre 2014

Analyse des besoins de formation des travailleurs sociaux en promotion de la santé en Rhône-Alpes. Rapport d enquête Novembre 2014 Analyse des besoins de formation des travailleurs sociaux en promotion de la santé en Rhône-Alpes 1 Rapport d enquête Novembre 2014 Laetitia Satilmis, interne de Santé Publique et Médecine Sociale, IREPS

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

Accompagner l évolution des pratiques professionnelles dans les consultations jeunes consommateurs

Accompagner l évolution des pratiques professionnelles dans les consultations jeunes consommateurs Accompagner l évolution des pratiques professionnelles dans les consultations jeunes consommateurs Objectifs de l action : L objectif central de ce projet est d accompagner l évolution des pratiques professionnelles

Plus en détail

RESUS : Réseau Universitaire de Santé de l UPEC. La Politique de Santé de l UPEC. pour ses étudiants

RESUS : Réseau Universitaire de Santé de l UPEC. La Politique de Santé de l UPEC. pour ses étudiants RESUS : Réseau Universitaire de Santé de l UPEC La Politique de Santé de l UPEC pour ses étudiants Jeudi 16 janvier 2014 1 Un constat national depuis 2011 Bien que 82% des étudiants s estiment en bonne

Plus en détail

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010 Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais : première étape vers une démarche territoriale de santé Mai 2010 Sommaire La méthodologie Les caractéristiques des acteurs interrogés Les problématiques pointées

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire Le projet associatif Quelques éléments d histoire «UNE ASSOCIATION NATIONALE NEE DE LA COOPERATION DE DEUX RESEAUX» Créée le 1 er janvier 2011, la Fédération Addiction est née de la volonté conjointe de

Plus en détail

La santé des étudiants

La santé des étudiants La santé des étudiants Organisation et problématiques Centre de Formation SOMMAIRE Introduction Les origines de la santé étudiante La santé étudiante aujourd hui Les acteurs de la santé étudiante Conclusion

Plus en détail

Séminaire de Lyon, jeudi 24 juin 2010

Séminaire de Lyon, jeudi 24 juin 2010 PROJET2010: Pratiquesenréseauxpourl insertionpar l emploidesusagersdedrogues Partenariatsentreprofessionnelsdusoinetdel insertion. Quelsbesoinsidentifiés?Quellesréponsesexistantes? SéminairedeLyon,jeudi24juin2010

Plus en détail

Garanties et Tarifs 2012

Garanties et Tarifs 2012 PRESENTATION LA MUTUELLE VERTE : UNE MUTUELLE NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE La Mutuelle Verte, organisme à but non lucratif régi par le code de la Mutualité, est adhérente à la Fédération Nationale de

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

REUNION DU BUREAU du 19 juin 2015 Procès-verbal

REUNION DU BUREAU du 19 juin 2015 Procès-verbal RESEAU MATERNITE EN YVELINES & PERINATALITE ACTIVE ASSOCIATION DÉCLARÉE RÉGIE PAR LA LOI DU 1 ER JUILLET 1901 REUNION DU BUREAU du 19 juin 2015 Procès-verbal L AN DEUX MILLE QUINZE, LE 19 JUIN A 13 H Les

Plus en détail

Jeudi 11 avril 2013. Forum. SANTÉ et BIEN-ÊTRE Votre nouveau rendez-vous santé et bien-être. salle Léo Lagrange Le Trait de 9h à 18h.

Jeudi 11 avril 2013. Forum. SANTÉ et BIEN-ÊTRE Votre nouveau rendez-vous santé et bien-être. salle Léo Lagrange Le Trait de 9h à 18h. Jeudi 11 avril 2013 Forum SANTÉ et BIEN-ÊTRE Votre nouveau rendez-vous santé et bien-être salle Léo Lagrange Le Trait de 9h à 18h entrée gratuite Jeudi 11 avril 2013 salle Léo Lagrange Le Trait de 9h à

Plus en détail

JOURNÉE DE LA SANTÉ ET DE L ACCÈS AUX DROITS

JOURNÉE DE LA SANTÉ ET DE L ACCÈS AUX DROITS Pour vous informer sur les droits à l Assurance Maladie, le diabète, les offres de prévention, les mesures d accompagnement des patients et le dépistage des cancers, la CPAM du Tarn-et-Garonne et ses partenaires

Plus en détail

Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction

Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction Les usagers de drogues âgés de 40 ans et plus pris en charge dans les structures de soins pour leurs problèmes d addiction OFDT Note n 2010-12 Saint-Denis, le 09/08/2010 Introduction Les premières structures

Plus en détail

22 novembre 2012. Dr Paule Herschkorn Barnu Directrice du réseau Solipam

22 novembre 2012. Dr Paule Herschkorn Barnu Directrice du réseau Solipam 22 novembre 2012 1. Epidémiologie 2. Problématiques 3. Le réseau SOLIPAM: 1. Objectifs et caractéristiques 2. Le projet réseau SOLIPAM 3. Le tableau de bord du réseau 4. Le programme de la journée Epidémiologie

Plus en détail

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé Fédération Régionale des Acteurs FRAPS Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre Salon des formations en promotion de la santé Mardi 20 janvier

Plus en détail

Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre

Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Des actions en parallèle tout au

Plus en détail

Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BILAN. De la démarche de prévention

Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BILAN. De la démarche de prévention tablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BLAN De la démarche de prévention ngagée avec soutien du Fonds national de prévention SMMA. GNS

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

L éducation thérapeutique en addictologie

L éducation thérapeutique en addictologie L éducation thérapeutique en addictologie Dr Philippe DUMAS Dr Bernard STEFANI Praticiens hospitaliers Addictologues CSAPA La caravelle Hôpital de Grasse Qu est ce que l ETP? Un processus continu dont

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : ASSOCIATION NATIONALE DE PREVENTION EN ALCOOLOGIE ET ADDICTOLOGIE. Coordonnées

Plus en détail

Élaboration du schéma régional de prévention : une approche territoriale et populationnelle

Élaboration du schéma régional de prévention : une approche territoriale et populationnelle Élaboration du schéma régional de prévention : une approche territoriale et populationnelle Une élaboration en trois phases successives dans une démarche partenariale 1- Analyser les caractéristiques des

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Des Réseaux, des Réponses. Panorama. Pr Romain Moirand Rennes

Des Réseaux, des Réponses. Panorama. Pr Romain Moirand Rennes Des Réseaux, des Réponses. Panorama Pr Romain Moirand Rennes Objectifs Décrire les actions concrètes proposées par les réseaux existants sur la thématique des addictions Faire le lien entre ces actions

Plus en détail

Livret du patient Livret du patient

Livret du patient Livret du patient Livret du patient Livret du patient ÉTABLISSEMENT PUBLIC DE SANTÉ BARTHÉLEMY DURAND Avenue du 8 mai 1945 - BP 69-91150 Etampes Cedex Tél. 01 69 92 52 52 - www.eps-etampes.fr Version 03/04/2014 ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES Rapport du Docteur Jean PERRIOT Vice-Président de la SFT L objectif de ce rapport est de dresser

Plus en détail

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE?

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? La CPAM (sécurité sociale) permet d être remboursé entre 15 et 100% en fonction des soins donnés. Une mutuelle peut prendre en charge le

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle Martineau, Directrice médicale, EVEA (85) Cécile Bettendorff, Fédération Addiction

Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle Martineau, Directrice médicale, EVEA (85) Cécile Bettendorff, Fédération Addiction Comment aborder la question des consommations de substances psychoactives? Un conseil de posture et des outils pour l acteur de premier recours Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle

Plus en détail

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque VERS UN MONDE SANS TABAC Paris, le 29 mai 2015 Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015 Quelle démarche adoptée en Ile-de- France? Pourquoi l ARS Ile-de-France décline-t-elle le PNRT? Comment

Plus en détail

Projet de loi relatif à la santé

Projet de loi relatif à la santé Projet de loi relatif à la santé Synthèse des dispositions du projet de loi Le projet de loi de santé déposé le 15 octobre 2014 sur le bureau de l Assemblée nationale comporte 5 titres et 57 articles.

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

L organisation des soins en France

L organisation des soins en France L ACCES AUX SERVICES DE SANTE L organisation des soins en France Patrick BROUDIC Ministère de la Santé - France Sao Paulo 30 novembre 2007 QUELQUES DONNEES Sur la France 60 millions d habitants Coût de

Plus en détail

Dossier de presse. 21 ème Semaine d Information sur la Santé Mentale 15 au 21 mars 2010. «Santé Mentale : Comment en parler sans stigmatiser?

Dossier de presse. 21 ème Semaine d Information sur la Santé Mentale 15 au 21 mars 2010. «Santé Mentale : Comment en parler sans stigmatiser? Dossier de presse 21 ème Semaine d Information sur la Santé Mentale 15 au 21 mars 2010 «Santé Mentale : Comment en parler sans stigmatiser?» Angers & son agglomération Sommaire : La Semaine d Information

Plus en détail

Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004)

Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004) Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004) Entre Madame ou Mademoiselle Et la représentante du C.H.R.S. Le Grand Saint Jean de l association Le Grand Saint Jean

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

ENJEUX DE SANTE PUBLIQUE : RÔLE DE LA SAGE-FEMME DANS LA PREVENTION ET LE SUIVI DES ADDICTIONS MATERNELLES

ENJEUX DE SANTE PUBLIQUE : RÔLE DE LA SAGE-FEMME DANS LA PREVENTION ET LE SUIVI DES ADDICTIONS MATERNELLES ENJEUX DE SANTE PUBLIQUE : RÔLE DE LA SAGE-FEMME DANS LA PREVENTION ET LE SUIVI DES ADDICTIONS MATERNELLES Conchita Gomez conchitagomez3@wanadoo.fr Présidente de l ANSFTF CG/MD 1 Colloque du CASSF - 5

Plus en détail

La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation

La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation Clotilde Le Gall Conseillère socio-éducative Coordonnatrice sociale Clotilde.LeGall@cg94.fr Dr Patrick Alecian Médecin Psychiatre Coordonnateur

Plus en détail

LA SANTE SEXUELLE DES JEUNES, PARLONS-EN!

LA SANTE SEXUELLE DES JEUNES, PARLONS-EN! Jeudi 02 octobre 2014 RDV à l hôpital SAN SALVADOUR Hyères-les-Palmiers 08h30-16h30 Renseignements : codes.var@wanadoo.fr ou 04 94 89 47 98 Inscriptions (obligatoires - participation gratuite) : www.codes83.org

Plus en détail

Séminaire de Rennes, jeudi 21 octobre 2010

Séminaire de Rennes, jeudi 21 octobre 2010 PROJET 2010 : Pratiques en réseaux pour l insertion par l emploi des usagers de drogues Séminaire de Rennes, jeudi 21 octobre 2010 Présents : Groupe de travail : SYNTHESE DES ECHANGES Christine CALDERON

Plus en détail

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Fiche action 3 Accompagnement des personnes en situation de précarité

Plus en détail

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique 2014-2018 Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique Aujourd hui Le Département de Saône-et-Loire s est doté le 14 novembre 2014 d un schéma départemental de l enfance et

Plus en détail

ANNEXE 1 de l Avis d appel à projets n 2014-576 CAHIER DES CHARGES D APPEL A PROJETS

ANNEXE 1 de l Avis d appel à projets n 2014-576 CAHIER DES CHARGES D APPEL A PROJETS ANNEXE 1 de l Avis d appel à projets n 2014-576 CAHIER DES CHARGES D APPEL A PROJETS pour la création d une antenne CAARUD dans le sud du département du Gard DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC TERRITOIRE

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Objectif AOI Accompagner une amélioration de la santé dentaire de populations démunies Pays en développement France AOI - France - Val de Marne Faciliter

Plus en détail

Lundi 19 janvier 2015 10h00 salle 9 RDC CPAM du Var

Lundi 19 janvier 2015 10h00 salle 9 RDC CPAM du Var RELEVE DE CONCLUSIONS COMITE DE PILOTAGE DEPARTEMENTAL COMMUNICATION «Mars Bleu»- Var (83) Lundi 19 janvier 10h00 salle 9 RDC CPAM du Var Présents Cf. feuille d émargement Depuis 2013, le pilotage et l

Plus en détail

«En parler tôt pour en parler à temps»

«En parler tôt pour en parler à temps» «En parler tôt pour en parler à temps» du 17 au 23 mars 2008 MALADIES PSYCHIQUES ET ISOLEMENT DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse SISM 2008 février 2008 2 MALADIES PSYCHIQUES ET ISOLEMENT Chaque année,

Plus en détail

La question du risque en addictologie

La question du risque en addictologie La question du risque en addictologie Dépendance et solitude; le risque d isolement social Karine DEGROND et Estelle PRIMAULT Assistantes sociales Centre Hospitalier de Corbie Centre de Rééducation Fonctionnelle

Plus en détail

Réunion du : 14 Mars 2013 8h30 à 10h30 Salle La Gartempe. Présents

Réunion du : 14 Mars 2013 8h30 à 10h30 Salle La Gartempe. Présents COMPTE-RENDU Commission Permanente Usagers / Professionnels Réunion du : 14 Mars 2013 8h30 à 10h30 Salle La Gartempe Rédigé par : F. GOURINEL Visé par : R. COSTANZO Présents Mme BRE, Mme CHABRIER représentante

Plus en détail

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie DDASS des Bouches-du-Rhône Modalités de l évaluation envoi aux équipes d un questionnaire d évaluation spécifique entretiens menés avec tout ou

Plus en détail

L offre de service du pôle

L offre de service du pôle Pour quoi? Le pôle régional de compétences constitue une plateforme opérationnelle de ressources et de services en éducation et promotion de la santé. Il a pour missions d améliorer la qualité des programmes

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Service d'aide à la Vie Sociale géré par Espoir-74

Service d'aide à la Vie Sociale géré par Espoir-74 Service d'aide à la Vie Sociale géré par Espoir-74 www.savsoxygene.org Savs Oxygène ANNECY 21, avenue des Hirondelles Immeuble "Le Citadelle" 74000 Annecy Tél : 04 50 67 80 64 Fax : 04 50 67 84 42 annecy@savsoxygene.org

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. 4 juin 2015 Lille

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. 4 juin 2015 Lille Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes 5 èmes journées nationales de la Fédération Addictions 4 juin 2015 Lille Monsieur le député, Bernard

Plus en détail

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS Tout dossier incomplet ne sera accepté Séjour : Séjour vacances hiver à Saint Jean d Aulps Dates : du 13 au 21 avril 2013 L ENFANT Fille Garçon PRE Date de naissance RESPONSABLE

Plus en détail

Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées

Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées Parallèlement aux progrès thérapeutiques, la prise en charge personnalisée en cancérologie se doit d évoluer vers un accompagnement

Plus en détail

CONVENTION. LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE D ILE DE FRANCE, située

CONVENTION. LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE D ILE DE FRANCE, située CONVENTION de financement et de partenariat entre les régimes d assurance maladie et le Département des Yvelines pour assurer la prise en charge, par l Assurance Maladie, des prestations réalisées par

Plus en détail

Accès aux soins, CMU et AME. Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011

Accès aux soins, CMU et AME. Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011 Accès aux soins, CMU et AME Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011 1. L accès aux soins : Possibilité à chacun de se faire soigner comme il convient. La Constitution garantit le droit à la protection

Plus en détail

juin 2002 Dr F. Cayla Rapport réalisé dans le cadre de l évaluation du PRAPS 1

juin 2002 Dr F. Cayla Rapport réalisé dans le cadre de l évaluation du PRAPS 1 Évaluation des actions «d accompagnement», «médiation», «permanence» ou «consultation santé» dans les lieux d accueil ou d hébergement en Midi-Pyrénées juin 2002 Rapport réalisé dans le cadre de l évaluation

Plus en détail

Equipe Mobile - MARSEILLE

Equipe Mobile - MARSEILLE Equipe Mobile - MARSEILLE 1. Contexte local Géographie Marseille est la deuxième commune de France, avec plus de 850 000 habitants. L équipe mobile décrit ci-dessous fait partie de l offre de L Assistance

Plus en détail