ATTESTATION D ASSURANCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATTESTATION D ASSURANCE"

Transcription

1 ATTESTATION D ASSURANCE Voici une attestation d assurance émise à l égard d un ensemble dont le coût s élève à $, ainsi que les dispositions spéciales relatives à l assurance consentie à l égard du prêt qui vise cet ensemble. Il convient de noter que les clauses prévues dans les dispositions spéciales varieront d un ensemble à l autre. Certaines clauses incluses ci-après ne s appliqueront pas nécessairement à d autres ensembles, tandis que d autres clauses pourraient devoir être ajoutées. Comme les lignes de conduite en matière de souscription ne cessent d évoluer, les dispositions spéciales changent régulièrement. Par conséquent, l attestation d assurance et les dispositions spéciales ne devraient servir qu à des fins d apprentissage ou d exemple, et elles ne sont pas nécessairement fiables.

2 ATTESTATION D ASSURANCE À : Protégé une fois rempli Société financière ABC N o de compte SCHL 1900, rue Principale Ouest Toronto (Ontario) N o de référence prêteur M2N 7S6 Emprunteur(s) Groupe Logement abordable PROPRIÉTÉ/ADRESSE MUNICIPALE 178, avenue Du Nord Toronto (Ontario) M2N 8U9 Désignation officielle À fournir Conformément à la demande d assurance de prêt soumise par le prêteur agréé et à l information qui y est fournie et sous réserve de la Loi nationale sur l habitation, du Règlement national sur les prêts pour l habitation, de la Police cadre d assurance de prêts -- modalités, datée de décembre 1990, et de toute condition spéciale prévue aux présentes, la SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT (SCHL) assure le prêt consenti par : Société financière ABC selon les modalités énoncées dans la demande d assurance du prêt et celles qui sont énumérées ci-dessous. PRÊT ASSURABLE ,00 $ PRIME D ASSURANCE À REMETTRE ,00 $ TAXE DE VENTE PROVINCIALE À REMETTRE (8 %) 1 380,00 $ TOTAL ,00 $ DROIT DE DEMANDE 9 500,00 $ AVANCE À CE JOUR (EXCLUANT LA PRIME D ASSURANCE) APPROUVÉE PAR LE PRÉSENT AVIS 9 500,00 $ RETENUE (LE CAS ÉCHÉANT) ,00 $ La réception et le classement ou l enregistrement, par la SCHL, de l avis indiquant que le prêt est entièrement avancé et la réception de la prime d assurance, par la SCHL, constituent l émission de la police d assurance du prêt. Le prêteur agréé peut demander à la SCHL la confirmation de l assurance du prêt. TORONTO SOCIÉTÉ CANADIENNE D'HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT Par : Représentant autorisé : Jean Tremblay

3 PRÊTEUR AGRÉÉ : Société financière ABC N O DE COMPTE SCHL : ADRESSE DE LA 1900, rue Principale Ouest (ci-après «la propriété») PROPRIÉTÉ : Toronto (Ontario) M2N 7S6 DÉSIGNATION OFFICIELLE : Lot 12, Plan 1R NOMBRE DE LOGEMENTS : 40 logements locatifs pieds carrés d espace non résidentiel au rez-de-chaussée EMPRUNTEURS : Groupe Logement abordable CAUTIONS : PRÊT À L HABITATION : Prêt net : ,00 $ Prime d assurance : (consulter l article 2.0) ,00 $ Droits de demande (1) 9 500,00 $ Prêt à l habitation ,00 $ Droits pour avances 350,00 $ (payable à compter de la troisième avance) TAUX D INTÉRÊT : 5,75 % (Maximum) DURÉE DU PRÊT INITIAL : 20 ans (Minimum) PÉRIODE D AMORTISSEMENT : 30,25 ans (Maximum)

4 1.0 VERSEMENT DU PRÊT À L HABITATION 1.1 La présente attestation d assurance est émise en vue de permettre le financement de la construction et le financement à long terme de la propriété qui comprendra 40 logements et pieds carrés net d espace louable non résidentiel. Le prêt à l habitation sera versé au moyen d avances échelonnées jusqu à concurrence du montant de ,00 $, auquel s ajoutent les droits et primes de la SCHL, pour un prêt assurable total de ,00 $. La SCHL autorisera le versement des avances assurées, en fonction du coût lié à l'achèvement des travaux en se fondant sur les sources de fonds et le budget déclaré qui suivent : Budget total $ Financé au moyen de ce qui suit : Prêt à l habitation $ Fonds fédéraux (1) $ Remboursement de TPS $ Mise de fonds de l emprunteur $ Financement total $ Remarques : (1) Le montant de $ sera versé selon les modalités suivantes : 50 % à la signature de l accord de contribution, 20 % à l achèvement de la charpente de structure, 20 % à l émission du permis d occuper et après l achèvement de la plus grande partie des travaux (tel que défini dans l accord de contribution provinciale). Le reste des fonds fédéraux et la retenue de 10 % seront versés après 45 jours, soit à l expiration du privilège. Le prêt à l habitation sera versé au moyen d avances échelonnées jusqu à concurrence du montant du prêt à l habitation de $. Les avances seront autorisées en fonction du coût lié aux travaux effectués (ce qui signifie qu aucune avance ne sera versée si le montant de celle-ci, de l ensemble des avances antérieurement versées et de toutes les retenues pour privilège applicables dépasse la valeur des travaux effectués, sans tenir compte des matériaux de construction sur place n ayant pas encore été utilisés) et en fonction du coût lié aux travaux non achevés (ce qui signifie que le prêteur agréé conservera en tout temps, outre les retenues pour privilège, un montant assez élevé pour permettre l achèvement des travaux conformément aux plans et devis approuvés par ce dernier). La première avance sera versée à compter du moment où l emprunteur aura lui-même investi dans le projet de construction la somme de $. Dans tous les cas, le prêteur agréé soumettra à l approbation de la SCHL les première et dernière avances. Le prêteur agréé pourra décider de traiter toutes les autres avances sans l autorisation de la SCHL. En revanche, le prêteur agréé pourra également choisir de faire autoriser toutes les autres avances par la SCHL. Si le nombre d avances autorisées par la SCHL dépasse deux, un droit de 350 $ par avance s appliquera à toutes les avances à compter de la troisième.

5 Avant le versement de la première avance assurée, la mise de fonds de $ doit être entièrement versée. Cette somme est constituée de ce qui suit : Versement initial de la contribution fédérale/provinciale (45 %) * ,00 $ Mise de fonds initiale de l emprunteur ,00 $ Mise de fonds initiale totale ,00 $ * déduction faite de la retenue pour privilège de 10 % 1.2 Il incombe au prêteur agréé de veiller à ce que le montant du prêt à l habitation serve précisément et exclusivement aux fins prévues. Le prêteur agréé ne doit pas verser d avance au compte du prêt à l'habitation tant qu il n aura pas reçu l autorisation de la SCHL. 1.3 La première avance sur le prêt assuré doit être versée au plus tard le 31 décembre 2006, à défaut de quoi l assurance relative au prêt à l habitation devient automatiquement nulle, sans préavis au prêteur agréé. 1.4 Des frais de 350 $ sont exigibles pour chaque avance (à compter de la troisième). 1.5 Avant de recommander le versement de la première avance assurée, le prêteur doit confirmer ce qui suit par écrit : a) l obtention, de l emprunteur, d un engagement à couvrir tous les dépassements de frais; b) les documents suivants ont été signés et acceptés par toutes les parties en plus d avoir été examinés par le conseiller juridique du prêteur, et des copies ont été envoyées à la SCHL une semaine avant la date de versement de la première avance assurée : Une entente d abstention, une entente concernant le prêt susceptible de remise, une entente d exploitation s appliquant à l ensemble de logements abordables et une entente relative à la contribution provinciale (le cas échéant) ont été signées par la région ou la municipalité et examinées par le conseiller juridique du prêteur. Le prêteur agréé doit avoir acquis la conviction que ces ententes n'ont pas la priorité sur le prêt hypothécaire assuré et ne limitent pas la capacité du prêteur d'exercer les recours dont il dispose au-delà de la nécessité de donner un préavis de 45 jours à la municipalité [gestionnaire de services] afin de permettre à celle-ci ou à la région de choisir de régulariser la situation, de prendre en charge le prêt hypothécaire ou de trouver un organisme sans but lucratif jugé acceptable par le prêteur et par la SCHL, susceptible de prendre le prêt hypothécaire à son compte. Une fois la période de 45 jours terminée, le prêteur agréé doit être en mesure d exercer tous les recours habituels, notamment son droit de vendre la propriété au meilleur prix possible à un acheteur qui n est peut-être pas un organisme sans but lucratif et qui peut décider que l ensemble d habitation ne contiendra plus de logements abordables.

6 2.0 PRIME D ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE 2.1 La SCHL accepte d éliminer la prime d assurance prêt hypothécaire étant donné que le projet se qualifie et reçoit du financement de la SCHL dans le cadre de l Initiative fédérale/provinciale/territoriale en matière de logement abordable. La prime d assurance est considérée comme acquise par la SCHL au moment de la délivrance de l attestation d assurance. La prime d assurance doit être payée à la SCHL au moment où les fonds sont versés ou dans les trente (30) jours suivant l autorisation de la SCHL de verser les fonds, selon la date la plus rapprochée. Si la SCHL ne reçoit pas le paiement de la prime dans le délai prescrit cidessus, l assurance relative au prêt à l habitation devient automatiquement nulle, sans préavis au prêteur agréé. La prime d assurance est calculée comme suit : 40 appartements élimination de la prime à l égard des logements qui sont financés dans le cadre de l Initiative fédérale-provinciale de logement abordable Espace non résidentiel Prime de base 1,20 % Surprimes avances versées pendant la construction 0,50 % Surprime espace non résidentiel 1,00 % Surprime période d amortissement de 40 ans 0,75 % Prime totale exigible 3,45 % ( $) 3.0 SÛRETÉS 3.1 Les sûretés garantissant le remboursement du prêt à l habitation doivent grever tous les actifs et toutes les recettes liés à la propriété et inclure notamment : (a) une hypothèque immobilière de premier rang qui est publiée et remboursable par versements mensuels égaux de capital et d intérêts et qui contient les clauses types de charge de la SCHL ou sensiblement les mêmes clauses, en leur apportant les modifications prévues à l annexe A et toute autre modification prévue dans les présentes dispositions spéciales; on reconnaît qu une partie du prêt ( $) sera amortie sur une période de 20 ans, alors que le solde sera amorti sur 40 ans. Le prêteur doit s assurer que l acte hypothécaire tient compte de ce qui précède. Les présentes dispositions spéciales doivent également être incorporées dans l acte hypothécaire afin d assurer qu elles sont respectées; (b) une cession des loyers, sujet à conformité avec les termes de la convention de loyers supplémentaires (ou additionnels); une cession de l entente relative à la contribution provinciale; (c) une hypothèque mobilière sur l universalité des biens meubles, spécifique à l emplacement, grevant l ensemble des stocks, du matériel et de l outillage, des véhicules et une hypothèque sur les créances et autres montants de quelque nature que ce soit liés à la propriété (ou une

7 hypothèque mobilière et des cessions dans les provinces ne disposant d'aucune loi sur les sûretés relatives aux biens personnels); (d) Toute autre sûreté jugée nécessaire par le prêteur agréé (p. ex. cession du permis d exploitation d un établissement délivré par la province, lettre de crédit, etc.). 3.2 Il incombe au prêteur agréé de veiller à ce que tous les documents contractuels relatifs aux sûretés soient conformes aux exigences de la Loi nationale sur l habitation, du Règlement national sur les prêts pour l habitation, au Manuel de l assurance prêt hypothécaire de la SCHL, aux exigences particulières de la présente attestation d assurance et à toute autre loi pertinente. 4.0 TAUX D INTÉRÊT 4.1 Le taux d intérêt applicable à la date d ajustement de l intérêt (DAI) doit être un taux fixe ne pouvant dépasser 5,75 % pendant le terme initial du prêt à l habitation. 4.2 Pendant la construction, le taux d intérêt pourra fluctuer à condition de ne jamais dépasser le taux d intérêt du marché, c est-à-dire, qu il ne doit jamais se trouver à l extérieur de la fourchette étroite des taux d intérêt variables demandés à ce moment-là dans la même région géographique. Si une demande de règlement est faite au Fonds d'assurance hypothécaire (FAH) en raison d un défaut de paiement pendant la période où le taux d intérêt révisable s applique aux avances, l intérêt relatif au prêt hypothécaire en rapport avec cette demande de règlement sera, malgré toute entente contraire entre le créancier hypothécaire et le débiteur hypothécaire, le taux d intérêt en vigueur au moment où les intérêts impayés ont commencé à courir, ou un taux d intérêt du marché acceptable à la SCHL, si celui-ci est plus bas. De plus, tous les intérêts courus après le manquement aux obligations hypothécaires seront composés par semestre et non à l'avance. 5.0 DISPOSITIONS CONCERNANT LA CONSTRUCTION 5.1 Lois, règlements et codes applicables et attestations requises (a) Le prêteur agréé doit s assurer que, dans le cadre de la construction de la propriété, l emprunteur respecte toutes les lois, règlements et codes, fédéraux, provinciaux et municipaux applicables. (b) Avant le versement de toute avance, le prêteur agréé doit obtenir de l architecte du projet une attestation selon laquelle les travaux réalisés à cette date sont conformes aux plans et devis tels qu approuvés par l organisme de réglementation compétent. 5.2 Contrat de construction (a) Avant le début de la construction, le prêteur agréé doit s assurer que les travaux seront effectués en vertu d un contrat à prix fixe conclu avec un entrepreneur général et dont le montant ne peut dépasser $. Le contrat à prix fixe doit être cédé au prêteur agréé, qui doit confirmer l acceptabilité de l entrepreneur général et de la formule du contrat. (b) Le contrat à prix fixe fourni par l entrepreneur général doit être assorti d un cautionnement s élevant à 50% du coût pour la main-d oeuvre et les matériaux ainsi que 50 % pour la bonne exécution des travaux, chaque cautionnement ayant comme bénéficiaire désigné le prêteur agréé.

8 5.3 Surveillance et contrôle des coûts (a) Le prêteur agréé doit s assurer que des mesures de contrôle sont en place de façon à garantir que les travaux de construction aient lieu dans les délais prévus et conformément aux coûts prévus. Avant le début des travaux, le prêteur agréé doit s assurer qu un surveillant indépendant examine et approuve le budget. Ce rôle devra être assuré par un estimateur en coûts de construction, ou par un ingénieur qualifié, qui détient une assurance responsabilité que le prêteur agréé juge satisfaisante eu égard à la taille du chantier. L examen doit porter à la fois sur les coûts de base et sur les coûts accessoires. Le surveillant doit confirmer que le budget des travaux de construction, dont le montant ne peut dépasser le coût prévu de $ (comprend le coût du terrain de $, mais pas la prime d'assurance et le droit de demande exigés par la SCHL), est suffisant pour permettre l achèvement des travaux, compte tenu du calendrier d exécution et du cahier des charges. 6.0 IMPÔTS FONCIERS 6.1 Le prêteur agréé assume la responsabilité de percevoir à chaque mois les impôts fonciers, s'il y a lieu, en même temps que le versement hypothécaire, une fois que le prêt à long terme est en place. 7.0 STRUCTURE DE L ENTREPRISE 7.1 Le prêteur agréé doit s assurer que la structure de propriété est bien telle qu'elle a été décrite à la SCHL, c est-à-dire que l emprunteur, Groupe Logement abordable, détient le titre de la propriété en question. Toute modification relative à la structure corporative de l entreprise de l emprunteur doit être approuvée au préalable par le prêteur agréé qui doit obtenir le consentement de la SCHL si les modifications s avèrent importantes. 8.0 GARANTIE 8.1 Sans objet 9.0 GESTION DE LA PROPRIÉTÉ 9.1 La SCHL accepte que la gestion immobilière soit effectuée par l emprunteur. Le prêteur doit s assurer chaque année que cette gestion se compare et est concurrentielle à celle offerte par des entreprises spécialisées en gestion immobilière dont les services sont tarifés.

9 10.0 ÉTATS FINANCIERS 10.1 Le prêteur agréé doit obtenir de l emprunteur, dans les quatre (4) mois suivant la fin de chaque exercice, les états financiers vérifiés de l emprunteur et ceux relatifs à la propriété Le prêteur doit déployer des efforts raisonnables pour obtenir les états financiers, qu il doit examiner afin de relever les points pouvant avoir des conséquences négatives sur l exploitation de la propriété ou sur les liquidités courantes de l emprunteur/du garant. Si, en se fondant sur cet examen, le prêteur agréé est d avis que des mesures s imposent, il doit en informer la SCHL par écrit et obtenir son consentement pour la mise en application des mesures qu il recommande Les documents contractuels relatifs au prêt hypothécaire doivent prévoir la présentation de rapports distincts pour la propriété, lesquels séparent les renseignements financiers et d exploitation concernant la propriété de ceux concernant les autres ensembles immobiliers dont l emprunteur est propriétaire Si l emprunteur manque à ses obligations hypothécaires ou s il se prévaut des dispositions de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ou de toute autre loi similaire, le prêteur agréé demandera, dans la mesure du possible, l établissement d un compte bancaire séparé pour la propriété SÛRETÉ SUBSÉQUENTE 11.1 L emprunteur ne peut consentir à aucune sûreté subséquente sans l approbation écrite préalable du prêteur agréé. Le prêteur agréé ne doit pas refuser de donner son consentement sans motif raisonnable. Les sûretés subséquentes reconnues par la SCHL sont décrites dans l entente relative à la contribution provinciale et dans l entente municipale régissant les installations relatives à des ensembles de logements. Les créanciers devront confirmer, dans une entente jugée acceptable par le prêteur agréé et ses avocats, qu ils concéderont la priorité de rang aux avances sur le prêt assuré relativement à la propriété Aucune clause de manquement réciproque ne pourra s appliquer entre le prêt assuré par la SCHL et une sûreté subséquente ZONAGE 12.1 Avant le versement de toute avance de fonds, le prêteur agréé doit obtenir une confirmation écrite établissant que le zonage est respecté et que les approbations requises ont été obtenues relativement à la présence d un immeuble locatif de 40 logements et d'un espace non résidentiel de pieds carrés sur la propriété.

10 13.0 DATE LIMITE POUR LE VERSEMENT DES AVANCES 13.1 Sous réserve du respect de l article 1.0 ci-dessus, toutes les avances sur le prêt à l habitation, telles qu approuvées par la SCHL, doivent avoir été versées au plus tard le 31 décembre Si le prêteur agréé souhaite, à quelque moment que ce soit, que la SCHL prolonge cette période ou approuve des avances supplémentaires, il devra présenter à la SCHL une demande écrite en ce sens, accompagnée du paiement d un droit de souscription basé sur le barème de droits alors en vigueur à la SCHL. Après avoir examiné la demande de prolongation, la SCHL pourra ajouter des conditions, y compris notamment mais non exclusivement, une hausse de la prime. La décision de prolonger la période de versement des avances revient strictement à la SCHL CHANGEMENT IMPORTANT 14.1 La SCHL se réserve le droit d annuler l attestation d assurance ou de réviser le montant du prêt à l habitation à assurer s il se trouve des changements importants dans les modalités du prêt hypothécaire ou dans la propriété en comparaison de ce que précisaient la demande du prêteur ou les documents fournis à l appui ATTEINTE DES OBJECTIFS DE REVENU LOCATIF 15.1 Sans objet 16.0 PUBLICITÉ CONCERNANT LA PROPRIÉTÉ 16.1 Le prêteur agréé et l emprunteur permettront l utilisation de renseignements concernant la propriété, y compris les renseignements financiers, dans des communiqués de presse et lors des cérémonies concernant la propriété, selon ce qui convient Le prêteur agréé doit prendre des arrangements avec l emprunteur en vue de l installation d un panneau de la SCHL (2 pi x 4 pi) dans un endroit bien visible du terrain. On peut se procurer ce panneau en s adressant à Paula Gasparro ( ) FONDS DE RÉSERVE POUR REMPLACEMENT 17.1 Dans le cadre du processus de perception des mensualités hypothécaires, le prêteur agréé perçoit un montant égal à 4 % du revenu brut effectif (affecté aux logements ayant fait l'objet d'engagements dans le cadre de l'ila, y compris la contribution de soutien à l'abordabilité prévue dans l entente relative à la contribution provinciale), et ce, pendant toute la période d amortissement du prêt. Ce montant sert à la constitution d une réserve destinée à payer les gros travaux de réparation des immobilisations, et, sous réserve du consentement écrit préalable de la SCHL, à éponger toute

11 interruption importante du flux de trésorerie. La réserve doit être placée en fiducie auprès du prêteur agréé, qui se chargera de contrôler les sorties de fonds. Si une demande de règlement est adressée en vertu de la police d assurance hypothécaire, la réserve sera saisie par le prêteur agréé, qui s en servira pour réduire le solde en capital du prêt à l habitation assuré Le prêteur agréé peut, à son entière discrétion, permettre à l emprunteur de retirer des sommes de la réserve afin de les affecter à de gros travaux de réparation des immobilisations. Il est entendu que l expression «gros travaux de réparation des immobilisations» se rapporte à la réparation ou au remplacement de toute composante importante de l immeuble Si l emprunteur souhaite utiliser la réserve pour quelque autre usage que ce soit, y compris éponger une interruption importante du flux de trésorerie, et que le prêteur y consent, alors ce dernier soumettra à la SCHL une recommandation à cet effet sollicitant son consentement écrit préalable ÉTUDE ENVIRONNEMENTALE DU SITE 18.1 La présente attestation d assurance est délivrée sous réserve de ce qui suit : Dans le cas d une propriété pour laquelle le rapport de la phase 1 de l étude environnementale du site (EES) indique qu il n y a pas de preuve de contamination, la présente attestation d assurance est délivrée sous réserve de la remise à la SCHL, par le prêteur agréé, avant le versement de la première avance, d une lettre confirmant que le rapport de l EES est conforme aux lignes de conduite de la SCHL relatives aux risques environnementaux et que le prêteur agréé et la SCHL peuvent s y fier aux fins de l assurance hypothécaire. OU Dans le cas d une propriété pour laquelle le rapport de la phase 1 de l étude environnementale du site (EES) indique la possibilité d une contamination et/ou la nécessité d une évaluation approfondie, la présente attestation d assurance est délivrée sous réserve de la remise à la SCHL, par le prêteur agréé, des documents suivants : (a) un rapport de l étude environnementale du site (EES) jugé satisfaisant, avant le versement de la première avance et au plus tard dans les six (6) mois suivant la date de l attestation d assurance; et; (b) une lettre, avant le versement de la première avance, confirmant que le rapport de l EES est conforme aux lignes de conduite de la SCHL relatives aux risques environnementaux et que le prêteur agréé et la SCHL peuvent s y fier aux fins de l assurance hypothécaire RECOUVREMENT DU FINANCEMENT POUR LA PRÉPARATION DU PROJET 19.1 Le recouvrement du financement pour la préparation du projet doit être tiré de la première avance assurée.

12 20.0 PRÊTS HYPOTHÉCAIRES DE RANG ÉGAL En guise de solution de rechange à l enregistrement d un seul prêt, le prêteur peut enregistrer deux prêts hypothécaires de rang égal (pari passu). Dans ce cas, les conditions additionnelles suivantes s appliqueront : DISPOSITIONS ADDITIONNELLES S APPLIQUANT À UN PRÊT PARI PASSU 20.1 Les nouveaux prêts hypothécaires de $ et de $ doivent être de rang égal (pari passu) à tout point de vue En tout temps, les nouveaux prêts hypothécaires doivent être i) administrés par le même prêteur agréé et ii) conserver le premier rang Le prêteur agréé doit inclure une clause de défaut croisé dans l acte relatif aux deux prêts hypothécaires, selon laquelle il pourrait considérer qu un défaut de paiement se rapportant à un prêt constitue un défaut de paiement s appliquant à l autre. Le prêteur agréé doit obtenir l autorisation écrite de la SCHL avant d exercer ses droits en vertu de la clause de défaut incident. Le prêteur agréé ne doit exercer ses droits en vertu de la clause de défaut croisé qu après avoir obtenu l approbation écrite de la SCHL. Le prêteur agréé ne fera aucune modification à l acte relatif au prêt hypothécaire existant sans l accord écrit de la SCHL.

13 AVANT LE VERSEMENT DE LA PREMIÈRE AVANCE, VEUILLEZ ENVOYER UNE COPIE SIGNÉE DES DISPOSITIONS SPÉCIALES CI-JOINTES Souscripteur, Logements collectifs Centre de souscription des logements collectifs de l'ontario Le 31 août 2006

14 ATTESTATION Nous avons lu, et nous reconnaissons comme modalités de l attestation d assurance et de la police d assurance prêt hypothécaire, le contenu de la présente attestation d assurance et des dispositions spéciales, y compris les conditions énoncées dans la présente lettre dont nous détenons un duplicata. Nom du prêteur agréé : Société financière ABC Par : Nom du signataire autorisé : Lieu et date de la signature :

15 ANNEXE A Modifications apportées aux clauses types de charge de la SCHL VENTE DE LA PROPRIÉTÉ «Le débiteur hypothécaire convient avec le créancier hypothécaire que, si le débiteur hypothécaire vend, cède, transfère ou convient de vendre ou de transférer le titre de la propriété faisant l objet de la présente créance hypothécaire (y compris, mais non exclusivement, une vente d actions qui entraîne le transfert d intérêts majoritaires) à un acheteur ou à un cessionnaire non approuvé par écrit par le créancier hypothécaire, laquelle approbation ne doit pas être refusée sans motifs raisonnables, toutes les sommes garanties par les présentes et les intérêts accumulés pourront devenir dus et exigibles au choix du créancier hypothécaire.» CLAUSE ENVIRONNMENTALE «Le créancier hypothécaire ou son agent ou l agent de la Société canadienne d hypothèques et de logement (appelée ci-après la SCHL) peut, en tout temps, avant et après le défaut, et dans tout but jugé nécessaire par le créancier hypothécaire ou la SCHL, entrer sur la propriété visée pour inspecter le terrain et les immeubles qui s y trouvent. Sans limiter le caractère général de ce qui précède, le créancier hypothécaire ou la SCHL (ou leurs agents respectifs) peuvent entrer sur la propriété en question pour y effectuer des essais, des évaluations, des inspections ou des études de caractère environnemental jugés nécessaires par le créancier hypothécaire ou la SCHL et le coût raisonnable de ces tests, évaluations, inspections ou études, selon le cas, sera inscrit comme charge en regard de la propriété visée, au taux d intérêt du marché. L exercice des droits énumérés ci-dessus ne signifie aucunement que le créancier hypothécaire, la SCHL ou leurs agents respectifs sont en situation de possession, de gestion ou de responsabilité à l égard des terrains et immeubles en question.»

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2015 au 31 mars 2018 Date : mars 2015 1 PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES

Plus en détail

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE PROJET GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE Juillet 2013 Guide sur l utilisation des véhicules de garantie Autorité de marchés financiers Page 1 Juillet 2013 Introduction Ce guide présente

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Objet CESSIONS DE POUVOIR DE VENDRE

Objet CESSIONS DE POUVOIR DE VENDRE Ministère des Richesses naturelles Ontario Objet CESSIONS DE POUVOIR DE VENDRE Rédigé par - Direction Terres et Eaux Remplace la directive intitulée Défaut de paiement hypothécaire Enregistrement d actes

Plus en détail

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA)

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 Remarque : L état des revenus et des dépenses

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES

Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES 1. GÉNÉRALITÉS Les présentes Règles constituent les lignes directrices générales et la procédure

Plus en détail

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE Ligne de conduite de la SCHL en matière d assurance prêt hypothécaire pour les ensembles de

Plus en détail

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION CAUTIONNEMENTS FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION À UTILISER AVEC LE DOCUMENT INTITULÉ CAUTIONNEMENT D EXÉCUTION HEADSTART

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable Page 1 de 5 Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable La présente annexe est une annexe à l acte de prêt hypothécaire intervenu en date du devant M e (l «Acte») entre : (l

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

Tremblay & Cie Ltée SYNDIC POUR MOTEL LAC VERT LTÉE CONDITIONS DE VENTE ET RÉSERVES

Tremblay & Cie Ltée SYNDIC POUR MOTEL LAC VERT LTÉE CONDITIONS DE VENTE ET RÉSERVES SYNDIC POUR MOTEL LAC VERT LTÉE CONDITIONS DE VENTE ET RÉSERVES 1. Vendeur : (ci-après appelé «Vendeur» ou «Syndic»), en sa qualité de syndic de l actif de Motel Lac Vert Ltée (ci-après appelée l «Entreprise»),

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR AVEC LA COURONNE DU CHEF DE LA PROVINCE D ONTARIO, REPRÉSENTÉE

Plus en détail

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau).

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). PROMESSE D ACHAT La présente promesse d achat est conclue entre : l' «acheteur» (nom), (domicile actuel) (téléphone, domicile) (avec coacquéreur) (nom) domicile actuel) (téléphone, domicile) et le «vendeur»

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle

Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle Faire l acquisition d une propriété en toute tranquillité Ce document contient des renseignements sur les

Plus en détail

Inutilisable. NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage écrit est conclu avec une personne physique.

Inutilisable. NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage écrit est conclu avec une personne physique. NOM DE L AGENCE DU CRTIER NOM DE L AGENCE DU CRTIER ADRESSE DE L ÉTABLISSEMENT, NUMÉRO DE TÉLÉPHONE, CRRIEL REPRÉSENTÉ PAR NUMÉRO DE PERMIS NOM DE LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS ADRESSE DE L ÉTABLISSEMENT, NUMÉRO

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

Exemple. Termes utilisés dans la présente police

Exemple. Termes utilisés dans la présente police A Termes utilisés dans la présente police Nous, notre et la société, signifient Foresters, compagnie d assurance vie. Vous et votre signifient chaque propriétaire nommé dans les Conditions particulières,

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail

GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC

GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC GUIDE POUR L ÉLABORATION DES ÉTATS FINANCIERS SCHL RÉGION DU QUÉBEC ÉTABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES CANADIENNES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) SCHL Décembre 2014 Le Centre d administration

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS Note importante : Ce guide sera mis à jour régulièrement. Veuillez consulter notre site web pour obtenir la version la plus récente. GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS 1. FORMULAIRES A. CONTRATS

Plus en détail

PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015

PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015 PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015 1 PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO

Plus en détail

Faillite et insolvabilité. Les renseignements donnés dans le présent bulletin vous seront utiles si vous êtes :

Faillite et insolvabilité. Les renseignements donnés dans le présent bulletin vous seront utiles si vous êtes : Avril 2007 Bulletin fiscal Faillite et insolvabilité Les renseignements donnés dans le présent bulletin vous seront utiles si vous êtes : un syndic de faillite un contrôleur un séquestre un créancier garanti

Plus en détail

ouvrir De ...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

ouvrir De ...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL ouvrir De nouvelles portes aux logements abordables...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL 65404 À titre d organisme national responsable de l habitation, la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

ENTENTE DE COMPTE DE L INVESTISSEUR RELATIVE À LA SÉRIE PWX/PWX8 (signature de l investisseur requise)

ENTENTE DE COMPTE DE L INVESTISSEUR RELATIVE À LA SÉRIE PWX/PWX8 (signature de l investisseur requise) PROGRAMME PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE ENTENTE DE COMPTE DE L INVESTISSEUR RELATIVE À LA SÉRIE PWX/PWX8 (signature de l investisseur requise) À remplir par l investisseur pour indiquer les honoraires de

Plus en détail

Admissibilité. Renseignements sur le notaire/l avocat. Renseignements de base. Renseignements sur la propriété

Admissibilité. Renseignements sur le notaire/l avocat. Renseignements de base. Renseignements sur la propriété Police d assurance-achat TitrePLUS MD Formulaire de demande pour le Québec Veuillez remplir le formulaire et l envoyer par télécopie à notre représentant d assurances : HUB International Québec Limitée

Plus en détail

9119-5982 Québec inc. «Mikes-Lasalle»

9119-5982 Québec inc. «Mikes-Lasalle» 9119-5982 Québec inc. «Mikes-Lasalle» MODALITÉS ET CONDITIONS DE VENTE À : NATHALIE BRAULT SYNDIC INC.., es-qualités de syndic à la faillite de 9119-5982 Québec inc. (ci-après désigné par le «Syndic»).

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC. Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif du programme 3 2. État audité des

Plus en détail

SCHL IMMEUBLES COLLECTIFS ACHAT

SCHL IMMEUBLES COLLECTIFS ACHAT SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT SCHL ACHAT MISE DE FONDS RÉDUITE ET TAUX D INTÉRÊT PLUS COMPÉTITIFS Grâce à l'assurance prêt hypothécaire de la SCHL, le prêteur agréé peut aider l emprunteur

Plus en détail

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES Assurance SCHL pour propriétaires-occupants s appliquant aux logements individuels

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

Acte de Délégation sur un contrat de capitalisation

Acte de Délégation sur un contrat de capitalisation Acte de Délégation sur un contrat de capitalisation Entre les soussignés: Ageas France, Société Anonyme au capital de 118 950 045,33 Euros, Entreprise régie par le Code des assurances dont le siège social

Plus en détail

Rapport de surveillance

Rapport de surveillance Politique : Rapport de surveillance LPD-3 Situation financière ANNEXE 3.3.3d Période de référence : Janvier à mars 2015 Type de politique : Limites des pouvoirs de la direction ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE DU

Plus en détail

FORMULAIRE RECOMMANDÉ PROMESSE DE LOCATION COMMERCIALE

FORMULAIRE RECOMMANDÉ PROMESSE DE LOCATION COMMERCIALE FORMULAIRE RECOMMANDÉ PROMESSE DE LOCATION COMMERCIALE 1. IDENTIFICATION DES PARTIES NOM, ADRESSE, NUMÉRO DE TÉLÉPHONE ET COURRIEL DU LOCATAIRE 1 ET, LE CAS ÉCHÉANT, DE SON REPRÉSENTANT, LIEN AVEC LE LOCATAIRE

Plus en détail

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance.

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance. POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Unité administrative : Ressources financières 1. LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE 1.1 Mettre en place des mécanismes qui permettent à la Commission scolaire

Plus en détail

CONTRAT. PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec),

CONTRAT. PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec), CONTRAT ENTRE : PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec), ci-après nommée le «Participant», ET : HYDRO-QUÉBEC, personne morale

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

Document non contractuel. Modèle Contrat de cautionnement

Document non contractuel. Modèle Contrat de cautionnement Modèle Contrat de cautionnement de Dénomination sociale [à compléter], forme [à compléter] au capital de [à compléter], dont le siège social est situé à [à compléter], immatriculée au Registre du Commerce

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR

RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR ATTENDU QUE la municipalité désire se prévaloir

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération

Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération 842.18 du 19 mai 2004 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche

Plus en détail

Offre d achat propriété résidentielle*

Offre d achat propriété résidentielle* Offre d achat propriété résidentielle* (unifamiliale, copropriété ou terrain) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : Téléphone (jour) : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Téléphone (jour): Téléphone (jour):

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien Les investissements étrangers dans l immobilier canadien La compréhension des principaux enjeux sous-jacents à l acquisition, à la location, au financement ou à l aménagement d un immeuble au Canada permettra

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR Liste de contrôle étape par étape des tâches et des responsabilités d un liquidateur Le travail de liquidateur peut être exigeant

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION. Assemblée des Premières Nations

Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION. Assemblée des Premières Nations Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION Assemblée des Premières Nations Mai 2012 TABLE DES MATIÈRES MODÈLE DEUX COMMISSION DU

Plus en détail

RÉGIME D'ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIF (le «régime collectif»)

RÉGIME D'ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIF (le «régime collectif») RÉGIME D'ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIF (le «régime collectif») Les régimes d'épargne-retraite individuels (les «régimes») prévus par le régime collectif sont établis par la Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie

Plus en détail

Institutions de dépôts - Recueil d instructions Relevé des prêts (nouveaux et existants) (A4)

Institutions de dépôts - Recueil d instructions Relevé des prêts (nouveaux et existants) (A4) RELEVÉ DES PRÊTS (NOUVEAUX ET EXISTANTS) OBJET Le présent relevé a pour objet de fournir de l information sur les taux d intérêt imputés et les fonds avancés à l égard des nouveaux prêts comptabilisés

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

ACTE DE PRÊT ET D HYPOTHÈQUE. Ce ( ) jour de deux mille (20 )

ACTE DE PRÊT ET D HYPOTHÈQUE. Ce ( ) jour de deux mille (20 ) ACTE DE PRÊT ET D HYPOTHÈQUE Minute n o : Ce ( ) jour de deux mille (20 ) Devant M e exerçant à, notaire soussigné pour la province de Québec, ONT COMPARU : (ci-après l «emprunteur») (s il y a lieu) et

Plus en détail

CHAPITRE 3 PROCÉDURE APPLICABLE À LA CONCLUSION D UN PROTOCOLE D ENTENTE

CHAPITRE 3 PROCÉDURE APPLICABLE À LA CONCLUSION D UN PROTOCOLE D ENTENTE CHAPITRE 3 PROCÉDURE APPLICABLE À LA CONCLUSION D UN PROTOCOLE D ENTENTE La signature d une entente doit être précédée des étapes suivantes : DOCUMENTS REQUIS 3.1 a) Présentation d un plan de morcellement

Plus en détail

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES Emploi et Économie GUIDE D ACCÈS AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES établi conformément aux articles s. 11.13 à 11.17 de la Loi de l impôt sur le revenu (Manitoba)

Plus en détail

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT 1. Parties La présente entente (ci-après «l Entente») est conclue entre le gouvernement

Plus en détail

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Département de la CORSE DU SUD COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Cahier des clauses administratives particulières Réfection du parvis du parking de la place de la fontaine Marché de Travaux Marché n 7-2014 Procédure

Plus en détail

Acte de Nantissement sur un contrat d assurance vie

Acte de Nantissement sur un contrat d assurance vie Acte de Nantissement sur un contrat d assurance vie Entre les soussignés: Nom Prénom Adresse (Si co-souscripteur) Nom Prénom Adresse Ci-après dénommé(s) «le Constituant ou le Souscripteur», Et (Le prêteur)

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

LISTE ET GUIDE DE CONTRÔLE DE LA VIABILITÉ À L INTENTION DES DEMANDEURS DE FINANCEMENT POUR DES PROJETS D IMMOBILISATIONS

LISTE ET GUIDE DE CONTRÔLE DE LA VIABILITÉ À L INTENTION DES DEMANDEURS DE FINANCEMENT POUR DES PROJETS D IMMOBILISATIONS LISTE ET GUIDE DE CONTRÔLE DE LA VIABILITÉ À L INTENTION DES DEMANDEURS DE FINANCEMENT POUR DES PROJETS D IMMOBILISATIONS Nota : En tant que demandeur pour un projet d immobilisations, vous devez remplir

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA Les présentes conditions s appliquent au programme de Récompenses MasterCard de La Banque Wal-Mart du Canada

Plus en détail

DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS

DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS Le volet Accédants du Programme d investissement dans le logement abordable a pour objet d aider les personnes et les ménages admissibles en leur accordant un prêtsubvention

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Guide de rédaction du document narratif Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes. Renseignements généraux

Guide de rédaction du document narratif Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes. Renseignements généraux Guide de rédaction du document narratif Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes A-8100-F0 (2014-12) Renseignements généraux En appui à sa demande de Certificat de sélection du Québec dans

Plus en détail

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7)

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite relativement au financement et à la restructuration

Plus en détail

DEPARTEMENT DES HAUTES-PYRENEES. COMMUNE d ADE

DEPARTEMENT DES HAUTES-PYRENEES. COMMUNE d ADE DEPARTEMENT DES HAUTES-PYRENEES COMMUNE d ADE ETUDE DIAGNOSTIC ET SCHEMA DIRECTEUR DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP) Commune d Adé diagnostic et schéma

Plus en détail

Contrat d agent associé

Contrat d agent associé Contrat d agent associé Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «agent associé») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal :

Plus en détail

Conditions d ouverture de crédit lombard

Conditions d ouverture de crédit lombard Conditions d ouverture de crédit lombard Article 1. Objet des présentes conditions 1.1 Les présentes conditions régissent les ouvertures de crédit lombard qui sont octroyées par Keytrade Bank Luxembourg

Plus en détail

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients Table des matières Introduction à EDC en Direct... 2 Section A : Mise en marche... 3 Section B : Approbations de crédit... 5 Demander une approbation

Plus en détail

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations Communauté de Communes de la Vallée de Munster Vérification périodique des équipements et des installations Cahier des clauses administratives particulières 9 rue Sébastopol 68140 MUNSTER Tél. 03 89 77

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES La suite du présent document pourrait vous inquiéter. Le langage peut sembler inhabituel. C est parce que les conditions suivantes sont des conditions légales

Plus en détail

RÉSERVATION ET LOCATION DE LOCAUX ET D ESPACES No. : 17 Date : 2007-03-26 Page : 1 de 5

RÉSERVATION ET LOCATION DE LOCAUX ET D ESPACES No. : 17 Date : 2007-03-26 Page : 1 de 5 Page : 1 de 5 BUT Établir la façon de procéder pour traiter les demandes de réservation de locaux et d espaces, locations de locaux et d espaces et autres locations. DÉFINITION Réservation de locaux et

Plus en détail

Règlement sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Règlement sur l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle pvgi c/o agrapi, Postfach, 000 Bern 6 www.pvgi.ch Personalvorsorgestiftung der graphischen Industrie Fondation de prévoyance de l industrie graphique Fondazione di previdenza dell industria grafica Valable

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TABLEAU COMPARATIF DISPOSITIONS GÉNÉRALES TABLEAU COMPARATIF DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES DU SERVICE DE DISTRIBUTION 8.1.1 DROIT AU TARIF LE PLUS AVANTAGEUX Le client a le droit de bénéficier du tarif le plus avantageux, selon

Plus en détail

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Index A n o 9 CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Fondement législatif Articles 650, 651 et 654 de la Loi sur les sociétés d assurances (la «Loi») Définitions

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES Zone d Activité de la Lande - Saint-Pair-sur-Mer CS 50219 50402 Granville Cedex Tel : 02 33 91 33 91 fax : 02 33 50 63 11 courriel : secretariat@granville.cci.fr MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES

Plus en détail

Formulaire Canadien simplifié 263 Old Country Road Melville, NY 11747 800.545.6776 OPT #2 FAX 866.995.1196

Formulaire Canadien simplifié 263 Old Country Road Melville, NY 11747 800.545.6776 OPT #2 FAX 866.995.1196 Formulaire Canadien simplifié Documentation requise pour ouvrir un compte chez ADI Merci de l'intérêt que vous portez à notre entreprise. Notre objectif consiste à traiter les demandes dans les trois (3)

Plus en détail

Banque HSBC Canada. RESPONSABILITÉS DU NOTAIRE (Hypothèques résidentielles Québec seulement)

Banque HSBC Canada. RESPONSABILITÉS DU NOTAIRE (Hypothèques résidentielles Québec seulement) Banque HSBC Canada RESPONSABILITÉS DU NOTAIRE (Hypothèques résidentielles Québec seulement) 1. Généralités À moins de disposition contraire aux présentes, les termes définis utilisés dans les présentes

Plus en détail

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES Objectif: Examiner la réglementation des rapports entre le client et le banquier à travers l étude des contrats bancaires. LES CONTRATS BANCAIRES : La banque, comme

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

SPÉCIMEN. assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES. 1. Définitions générales...2. 2. Entrée en vigueur da la garantie...

SPÉCIMEN. assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES. 1. Définitions générales...2. 2. Entrée en vigueur da la garantie... assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES 1. Définitions générales...2 2. Entrée en vigueur da la garantie...2 3. Fin de la garantie...3 4. Prestation d'assurance...3 5. Prestation vie

Plus en détail

DEMANDE DE PREMIER PERMIS SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE

DEMANDE DE PREMIER PERMIS SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE Financial and Consumer Services Commission Financial Institutions Division 200-225 King Street Fredericton, NB E3B 1E1 Telephone: (506) 453-2315 Commission des services financiers et des services aux consommateurs

Plus en détail

OFFRE DE FINANCEMENT TABLE DES MATIÈRES

OFFRE DE FINANCEMENT TABLE DES MATIÈRES OFFRE DE FINANCEMENT TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 5 0.00 INTERPRÉTATION... 6 PAGE 0.01 Terminologie... 6 0.01.01 Actif... 6 0.01.02 Activités... 6 0.01.03 Avoir des actionnaires... 6 0.01.04 Base d'amortissement...

Plus en détail

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, Opérations bancaires, investissements et emprunts Publication : mai 2009 Révision : 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT

POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT 1. CONTEXTE Dans un souci d équité et de saine gestion des fonds publics, le ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale (MESS) se doit de recouvrer

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail