Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes?"

Transcription

1 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? Depuis quelques années, la part des produits «low cost» dans les achats alimentaires des français ne cesse de se développer. Les difficultés de pouvoir d achat amènent nombre de ménages à opter pour les denrées les moins chères, qu il s agisse des produits des magasins «hard-discount» ou des «premiers prix» proposés par les grandes enseignes. Cette tendance forte pose un certain nombre de questions sur le contenu de nos assiettes. Mange-t-on plus calorique, comme on l entend souvent, lorsque l on opte pour ces produits? Consomme-t-on des denrées de qualité nutritionnelle inférieure? Ingère-t-on plus d additifs? La CLCV apporte des éléments de réponse concrets grâce à une comparaison détaillée portant sur l étiquetage de plus de 300 produits vendus dans l ensemble des magasins «discount» et «conventionnels». Raviolis, soupes, yaourts, biscuits et céréales pour enfants, jambons pour 17 catégories nous dressons un panorama des principales différences en fonction des niveaux de prix et nous identifions les produits qui sortent du lot et ceux qui pêchent au niveau de la qualité. Notre enquête aboutit aux conclusions suivantes : Les produits moins chers jouent parfois sur les quantités ou la nature des ingrédients pour réduire les coûts. C est le cas par exemple pour les raviolis, les confitures ou les barres pâtissières. Mais ce constat est loin d être systématique et de nombreux produits «discount» ont des recettes très comparables aux produits plus chers. Les produits «discount» ne paraissent pas plus gras ou caloriques que leurs concurrents et nous avons même souvent constaté l inverse! S agissant de la qualité nutritionnelle, la principale différence concerne quelques catégories (céréales au chocolat, confitures ) qui utilisent plus fréquemment du sirop de glucosefructose, un ingrédient dont les effets sur la santé sont controversés. Dans quelques produits «discount», certains additifs sont plus fréquents c est le cas des édulcorants dans les boissons au cola ou des exhausteurs de goût dans les raviolis. Au final, les différences que nous avons pu constater entre certains produits «discount» et leurs concurrents restent limitées en nombre. Affirmer que les produits moins chers sont forcément de moindre qualité ne nous paraît donc pas fondé. Pour les consommateurs soucieux d opter pour le meilleur rapport «qualité/prix», le seul conseil qui vaille est de s informer et de comparer les étiquettes. C est d ailleurs tout l objet de notre site «Le point sur la table». Savoir comparer s avère d autant plus utile que les écarts de prix sont très importants. Du moins cher au plus cher, il y a fréquemment un rapport de 1 à 3 voire de 1 à 7! De tels chiffres demeurent difficilement explicables par les différences dans les recettes qui se limitent bien souvent à quelques pourcents d un ingrédient en plus ou en moins. Tous les résultats détaillés par produit sur : wwww.lepointsurlatable.fr Contact : Charles Pernin /

2 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? (CLCV mai 09) 1 Prix et qualité des produits alimentaires Etude CLCV Notre méthode Nous avons examiné et comparé les étiquetages de 303 produits répartis en 17 familles : Total Produits «discount» Marques de distributeurs Marques nationales 1 Soda au cola Soupe yaourt aux fruits yaourt pains au chocolat Pizza jambon fromage poisson pané Raviolis sauce tomate Goûters au chocolat Hachis parmentier Jambons cuits Saucisses de Strasbourg (Knacks) Mousse de foie de canard Nuggets de volaille Barre pâtissière Céréales au chocolat Confiture de fraises Total

3 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? (CLCV mai 09) 2 Les produits ont été classés de la manière suivante : Produits «discount» : cette rubrique regroupe les références de quatre magasins «hard discount» (Ed, Lidl, Netto, Aldi) ainsi que les produits dits «premiers prix» développés par les enseignes «conventionnelles» pour faire face à la concurrence des hard discounters. Il s agit par exemple des produits «N 1» de Carrefour, «Pouce» de Auchan, «Le Prix Gagnant» de Leader Price, «Top Budget» d Intermarché etc Marques distributeurs : ce sont les produits vendus sous le sigle des enseignes «conventionnelles» et qui portent donc les marques Carrefour, Casino, Leader Price, Cora, Auchan, Leclerc, Intermarché et U Marques «nationales» : ce sont les produits dont la marque n appartient pas à un distributeur mais à un industriel de l agroalimentaire : Danone pour les produits laitiers, Kellogg s ou Nestlé pour les céréales, etc NB : Pour chaque type de produit, on trouve généralement sur le marché une ou deux marques nationales et un nombre plus important de marques «distributeur» et de références «discount», chaque enseigne proposant son propre produit. Au sein de chacune des 17 familles, notre comparaison a porté sur les prix au kilo, sur les listes d ingrédients et sur les étiquetages nutritionnels quand ils étaient présents.

4 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? (CLCV mai 09) 3 Les produits «discount» contiennent-ils les mêmes ingrédients? Nous avons relevé un certain nombre d exemples où les fabricants de produits «discount» jouent sur les ingrédients et les recettes pour réduire les coûts : Parmi les raviolis «discount», on trouve fréquemment des produits qui ne contiennent que 4% de viande, alors que les raviolis concurrents en contiennent généralement 7%. De plus, la viande de bœuf est parfois remplacée par de la dinde ; Les confitures à bas prix ne contiennent souvent que 35% de fruits, contre 50 à 55 % pour les produits les plus chers ; Dans les saucisses de Strasbourg «discount» les fabricants utilisent parfois de la viande «séparée mécaniquement», c'est-à-dire récupérée au plus près de la carcasse par broyage et tamisage ; Les poissons panés les moins chers contiennent plus souvent de la chair de poisson et non des filets ; Dans quelques nuggets de poulet «discount», on peut trouver de la peau ou de la matière grasse de poulet en complément de la viande ; Dans les pizzas «jambon fromage», les moins chères on trouve souvent un peu moins de fromage. En outre, certaines contiennent non pas du fromage mais du fromage fondu (c'est-à-dire un mélange de fromage, d eau, de matières grasses, de protéines laitières et d additifs) ; C est parmi les yaourts aux fruits à «prix cassés» que l on trouve les références les plus pauvres en fruits ; Dans les barres pâtissières et les pains au chocolat «discount», le beurre est souvent remplacé par des matières grasses végétales. Mais il est important de relativiser la portée de ces exemples car pour de nombreux produits «discount», les listes d ingrédients se révèlent tout à fait comparables à celles des marques «distributeurs» ou des marques nationales. D ailleurs, ce sont parfois les références les moins chères de leur catégorie que nous avons considérées comme les meilleures et l on ne peut donc pas conclure globalement à une moindre qualité des produits «discount». Dès lors, choisir le meilleur rapport qualité/prix suppose de prendre un peu de temps pour comparer les recettes et cela sans préjugé sur les niveaux de prix ou les marques. Une démarche que les étiquetages ne facilitent guère du fait de leur manque d harmonisation et de leur complexité.

5 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? (CLCV mai 09) 4 Les produits «moins chers» sont-ils plus caloriques? Les produits «low cost» ont une image de produits riches en matières grasses et en sucre et donc trop caloriques. Notre étude montre que cette réputation est loin d être fondée, en tous cas en ce qui concerne les calories et les matières grasses. Sur ces deux caractéristiques, accessibles sur de nombreux produits grâce à l étiquetage, les produits «discount» font jeu égal avec leurs concurrents et ce pour l ensemble des familles examinées! Souvent, les références les moins chères figurent même parmi les moins caloriques et/ou les moins grasses. C est par exemple le cas pour les produits suivants : Raviolis Cola Soupe Yaourts aux fruits Nuggets de volaille Pains au chocolat Barre pâtissière Hachis Les produits moins chers sont-ils de moindre qualité nutritionnelle? Au-delà de la question des teneurs en matières grasses et en calories, nous nous sommes intéressés à d autres caractéristiques nutritionnelles, en particulier : Le choix des matières grasses : les recommandations de santé publique vont dans le sens d une limitation des consommations de matières grasses dites «saturées» contenues principalement dans les graisses animales et dans certaines huiles végétales (palme, palmiste et coprah). Une analyse des listes d ingrédients peut permettre de comparer les produits sous cet angle. Le choix des matières sucrantes : pour des raisons d économie les industriels choisissent parfois de remplacer le sucre par des sirops de glucose-fructose, obtenus à partir de l amidon des céréales ou de la pomme de terre. Lorsqu ils sont riches en fructose, ces mélanges pourraient favoriser une altération du bilan lipidique sanguin 1, avec potentiellement des conséquences sur la santé. C est donc un ingrédient à surveiller. Les teneurs en protéines, principalement pour les poissons panés, les produits laitiers et ceux contenant de la viande 1 L ingestion de quantités importantes de fructose favoriserait une augmentation des triglycérides sanguins (source : rapport Afssa de 2004 sur les glucides) et un taux de triglycérides élevé est un facteur de risque cardiovasculaire Certains types de sirop de glucose / fructose sont particulièrement riches en fructose mais les étiquetages ne permettent pas de savoir si ce sont précisément ceux-ci qui sont utilisés et si oui dans quel produit.

6 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? (CLCV mai 09) 5 Les quantités de sel et d acides gras saturés Il faut noter que ces informations, notamment le sel et les acides gras saturés, ne sont pas toujours disponibles sur les étiquetages. Néanmoins, la taille de notre échantillon permet de dégager des tendances : Pour une majorité de produits, les caractéristiques nutritionnelles des références «discount» nous paraissent comparables à celles des produits plus chers. Ce résultat va d ailleurs dans le sens des premières conclusions de l Observatoire de la qualité de l alimentation*. En revanche sur quelques familles de produits, nous avons constaté une moindre qualité nutritionnelle pour les références les moins chères : o o o Parmi les raviolis «discount», on trouve plus fréquemment des teneurs en protéines inférieures à celles des raviolis plus chers Dans les céréales au chocolat pour enfants, les listes d ingrédients montrent que les produits les moins chers contiennent en moyenne un petit moins de céréales que leurs concurrents. En outre, alors que de nombreuses marques distributeurs et Nestlé intègrent des céréales complètes dans leur recette, ce n est presque jamais le cas dans les céréales «discount». Par ailleurs, nous avons constaté que le sirop de glucose-fructose était plus fréquent dans les références «discount» de barres pâtissières, de confitures et de céréales au chocolat. Ne connaissant pas les teneurs en fructose de cet ingrédient, la question des risques éventuels liés à une surconsommation de ces produits reste posée. Là encore, ces différences ne sont ni généralisables, ni systématiques. NB : En ce qui concerne les jambons, les différences nutritionnelles ne sont pas véritablement liées au prix. En revanche le jambon dit de «qualité supérieure» semble se distinguer du jambon «qualité choix». La mention qualité «supérieure», accessible à partir de 6 à 7 /kg, définit de façon relativement précise les morceaux de viande et les muscles à utiliser pour la fabrication. Nous avons constaté que les jambons de qualité «supérieure» présentent une teneur en protéines un peu plus élevée et une quantité de sucre inférieure. * Crée en 2008 et associant des chercheurs de l INRA, et de l Afssa, l Oqali a pour mission d évaluer la qualité nutritionnelle de l offre alimentaire. Ces premiers travaux ont porté sur les céréales du petitdéjeuner, les biscuits et les produits laitiers ultra-frais.

7 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? (CLCV mai 09) 6 Y a-t-il plus d additifs dans les produits moins chers? Pour certaines familles de produit, nous avons relevé que quelques additifs devenaient plus fréquents lorsque l on descend l échelle des prix. Il s agit essentiellement : des exhausteurs de goût, qui «boostent» artificiellement les saveurs et que l on retrouve plus souvent dans les raviolis, les hachis Parmentier, les knacks et les jambons «discount» ; Les édulcorants assez fréquents dans les sodas les moins chers, sans d ailleurs que l information soit toujours très visible pour le consommateur ; Des colorants de synthèse dits azoïques (la tartrazine notamment), qui pourraient être responsables d allergies et que l on retrouve dans certaines barres pâtissières à bas prix ; Des amidons modifiés plus fréquents dans les soupes «discount» Il s agit là de tendances et non de différences systématiques. Le consommateur est-il aussi bien informé par l étiquetage? Qu il s agisse des produits «discount» ou des références les plus chères, les étiquetages ne nous paraissent pas au service du consommateur, en effet, de nombreuses informations ne sont pas harmonisées : Les teneurs en viande des hachis parmentier ou des nuggets de poulet sont exprimées de façons différentes et comparer les produits suppose de recalculer les pourcentages, ce qui n est guère pratique dans les rayons! La nature des huiles végétales n est pas toujours précisée, y compris sur des produits de marque «nationale», alors que leurs caractéristiques nutritionnelles sont très différentes selon qu il s agit d huile de colza, de palme ou de coco. Les étiquetages nutritionnels, qui ne sont obligatoires quand cas d allégations nutritionnelles ou de santé, ne sont pas toujours présents et quand c est le cas, ils ne sont pas harmonisés. Les produits «discount» sont ceux où l étiquetage nutritionnel est le moins fréquent.

8 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? (CLCV mai 09) 7 Globalement, les produits les plus chers sont-ils de meilleure qualité? A l issue de notre étude, ce sont les marques distributeurs, qui tirent le mieux leur épingle du jeu. En effet, dans la catégorie «distributeur», seuls trois produits sont épinglés comme étant de qualité médiocre alors que quinze nous semblent se distinguer par un bon rapport «qualité/prix». En ce qui concerne le segment «discount», 20 produits sont épinglés et 7 obtiennent une «mention honorable». Ce bilan paraît bien défavorable mais doit être nuancé. En effet, entre produits «discount» il peut y avoir d importantes différences et la mise en évidence d un produit de piètre qualité ne doit pas faire oublier que nombre de produits «discount» ne sont guère différents de leurs concurrents plus chers. Quant aux marques nationales, leur prix élevé ne nous paraît que rarement justifié par des différences significatives dans la composition. Seuls trois produits sortent du lot et un est épinglé.

9 Produits chers ou «à prix cassés» : quelle qualité dans nos assiettes? (CLCV mai 09) 8 Notre palmarès (à retrouver en détail sur Les mentions «honorables» ont été attribuées à 15 produits de marque «distibuteur» Leader Price : soupe de légumes, hachis Parmentier, confiture de fraises Carrefour : soupe de légumes, confiture de fraises, mousse de foie, knacks Casino : céréales au chocolat, poisson pané, confiture de fraises Cora : confiture de fraises U : céréales au chocolat «Ptit U» Leclerc : jambon Auchan : raviolis, céréales au chocolat 7 produits «discount» Lidl : pain au chocolat, quatre-quarts, nuggets de poulet Aldi : yaourt aux fruits, goûters au chocolat, pizza Ed : mousse de foie 3 produits nationales Goûters Lu Pizza Sodebo Jambon Fleury Michon Quant aux «peut mieux faire», ils concernent : 20 produits «discount» Netto : soupe aux légumes, barre pâtissière, nuggets, hachis Top Budget (Intermarché) : raviolis, mousse de foie, knacks, cola Ed : Barre pâtissière N 1 (Carrefour) : goûters, poissons panés, pizza, confiture de fraises, raviolis. Auxquels s ajoutent des poissons panés «1er prix», mais sans marque Pouce (Auchan) : Barre pâtissière Le prix gagnant (Leader Price) : confiture de fraises, jambons Lidl : mousse de foie Euro (Casino) : confiture Aldi : jambon 3 produits «distributeurs» Intermarché : pain au chocolat Auchan : cola Carrefour : poisson pané 1 marque nationale Danone recette crémeuse

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL La valeur énerétique, késako? La valeur énerétique correspond à l apport calorique de l aliment, affichée en kcal (kilocalories) ou kj (kilojoules). Elle peut

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ

CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ Etude des produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2011 ÉDITION 2015 2015 Etude du secteur des glaces

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

Bien manger pour ta santé

Bien manger pour ta santé Bien manger pour ta santé La pyramide alimentaire est une façon imagée de présenter les aliments indispensables en grande quantité ainsi que ceux dont tu en as le moins besoin. Sa forme te permet de comprendre

Plus en détail

Comment décoder les étiquettes?

Comment décoder les étiquettes? Comment décoder les étiquettes? Barbou, le 30/04/2010 Attention aux pièges! Les sucres «cachés» Les «mauvaises» graisses (TRANS) Le sel Les additifs Comment éviter ces pièges? Intéressons-nous aux étiquettes...

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES

ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES ETUDE DU SECTEUR DES PIZZAS SURGELEES Données 2010 Etude du secteur des pizzas surgelées Oqali Données 2010-Edition 2011 1 Etude du secteur des pizzas surgelées Oqali Données 2010-Edition 2011 2 SOMMAIRE

Plus en détail

Les différentes catégories de plats. Les entrées

Les différentes catégories de plats. Les entrées Les différentes catégories de plats Les entrées Entrées de Crudités

Plus en détail

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne ALIMENTATION DU DIABETIQUE LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne n L alimentation du diabétique est à peu de choses près celle recommandée à une personne de même âge, du même sexe, ayant

Plus en détail

Guide pratique pour un repas sain et économique

Guide pratique pour un repas sain et économique Guide pratique pour un repas sain et économique Avant de vous rendre à l épicerie Élaborez le menu de la semaine en fonction des rabais offerts et des aliments qui vous restent. Vous économiserez ainsi

Plus en détail

Liste des aliments (Hypercholestérolémie)

Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Groupes alimentaires Produits laitiers Viande ou poisson ou œuf Féculents Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Aliments conseillés Aliments à limiter Aliments déconseillés -Lait entier -Fromage fondu

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali)

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION (Oqali) ETUDE SUR LES INNOVATIONS- PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE DES FIBRES ETUDE SUR LES INNOVATIONS-PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Évaluer les consommations alimentaires

Évaluer les consommations alimentaires Lien avec le PNNS Le PNNS, dans ses deux phases successives, a fixé des objectifs nutritionnels prioritaires pour la population générale, dont plusieurs concernent directement les consommations alimentaires

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Nov2011 2 Nos besoins quotidiens Protéines Pour aider à construire et à maintenir la masse

Plus en détail

La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation. Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour.

La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation. Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour. La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour La viande ou le poisson ou les œufs, c est une à deux fois

Plus en détail

Manger, ça me fait penser à

Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 1 Manger, ça me fait penser à Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 2 Les groupes d aliments et leurs apports Fruits et/ou légumes Toutes les

Plus en détail

ETUDE DES ALLERGENES SYNTHESE EDITION 2015. dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012

ETUDE DES ALLERGENES SYNTHESE EDITION 2015. dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012 ETUDE DES ALLERGENES dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012 SYNTHESE EDITION 2015 Synthèse de l étude des allergènes Oqali Edition 2015 1 Depuis 2008, l Oqali

Plus en détail

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne Focus sur le sel et le potassium C. Bonneville diététicienne Les enjeux Sodium et potassium sont largement représentés dans notre alimentation. Quel est la bonne proportion de ces deux minéraux dans l

Plus en détail

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Organisation Tunisienne de L Éducation et de la Famille Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Elaboré par Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Rubrique Alimentation

Rubrique Alimentation smoothies Septembre 2009 Alimentation et équilibre alimentaire Pourquoi manger? Ce sont les aliments qui vont répondre aux besoins physiologiques de l organisme grâce aux nutriments qu ils contiennent

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

Lire les étiquettes d information nutritionnelle

Lire les étiquettes d information nutritionnelle Lire les étiquettes d information nutritionnelle Au Canada, on trouve des étiquettes d information nutritionnelle sur les emballages d aliments. Ces étiquettes aident les consommateurs à comparer les produits

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le bon gras, c est quoi?

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le bon gras, c est quoi? VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le bon gras, c est quoi? Depuis maintenant plusieurs décennies, c est toujours la même rengaine: il faut manger moins de graisses animales et privilégier

Plus en détail

Saveurs Quiz! Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13

Saveurs Quiz! Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13 Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13 Un yaourt aux fruits compte comme : A Une portion de fruits B Un produit laitier Cliquez pour découvrir

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

bien manger pour mieux grandir

bien manger pour mieux grandir Conception : / Réalisation : Pellicam / Crédits photos : DR / Impression Grenier Le Conseil général du val-de-marne agit pr la santé des tt-petits bien manger pr mieux grandir Petites idées pr apprendre

Plus en détail

Produits laitiers et substituts du lait

Produits laitiers et substituts du lait Produits laitiers et substituts du lait Produits laitiers et substituts du lait Les produits laitiers sont importants dans le cadre d une alimentation saine. Ils sont notre principal fournisseur de calcium,

Plus en détail

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec POUR DES MUFFINS SAINS ET SAVOUREUX!

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec POUR DES MUFFINS SAINS ET SAVOUREUX! CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec POUR DES MUFFINS SAINS ET SAVOUREUX! Que mangez-vous vraiment? Une très grande majorité des

Plus en détail

Les féculents? Généralement tout le monde les aime Mais savez-vous vraiment qui ils sont et à quel point ils sont bons pour vous?

Les féculents? Généralement tout le monde les aime Mais savez-vous vraiment qui ils sont et à quel point ils sont bons pour vous? Les féculents? Généralement tout le monde les aime Mais savez-vous vraiment qui ils sont et à quel point ils sont bons pour vous? Les féculents, c est à chaque repas et selon l appétit! Que sont au juste

Plus en détail

ÉTUDE D ÉVOLUTION DU SECTEUR DES BISCUITS ET GÂTEAUX INDUSTRIELS

ÉTUDE D ÉVOLUTION DU SECTEUR DES BISCUITS ET GÂTEAUX INDUSTRIELS ÉTUDE D ÉVOLUTION DU SECTEUR DES BISCUITS ET GÂTEAUX INDUSTRIELS Données et ÉDITION 2014 1 2 ÉTUDE D ÉVOLUTION DU SECTEUR DES BISCUITS ET GÂTEAUX INDUSTRIELS Données et 3 SOMMAIRE SYNTHÈSE... 14 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

Quelles informations les étiquettes doivent-elles obligatoirement reprendre?

Quelles informations les étiquettes doivent-elles obligatoirement reprendre? Étiquette alimentaire Une partie des informations reprises sur les étiquettes alimentaires est imposée par la loi et est donc obligatoire. La législation belge se base sur des directives européennes. Quelles

Plus en détail

Comment bien lire les étiquetages alimentaires?

Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Entre calories, protéines, glucides, sucres, lipides, acides gras, cholestérol, édulcorants, vitamines, minéraux, additifs, etc. les informations nutritionnelles

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2015

Nouvelles recettes Mai - Juin 2015 Nouvelles recettes Mai - Juin 2015 Les «pas pareilles» Clafoutis pêche-pistache Fraises sauce chocolat blanc Connaissance de nos recettes : Cake au chocolat maison Fraîch attitude : Vinaigrette au cerfeuil

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE!

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! Qui n a jamais craqué pour une friandise, à n importe quelle heure de la journée? Un petit carré de chocolat devant la télé, du pop corn

Plus en détail

Jean-Pierre GONTIER Président du Comité de Direction

Jean-Pierre GONTIER Président du Comité de Direction SCAMARK incarne, depuis sa création en 1997, les combats consuméristes de l Enseigne E.LECLERC pour un accès pour le plus grand nombre à des produits de qualité. C est ainsi, que SCAMARK, s est donnée

Plus en détail

LES 15 principaux regimes existants

LES 15 principaux regimes existants NEWS MENSUELLE 1 LES 15 principaux regimes existants Le surpoids et l obésité, qui touchent respectivement 32 % et 15 % des personnes de plus de 18 ans en France en 2010, constituent un véritable problème

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

Liste des références de marques premiers prix Rayon Famille Produit Enseigne

Liste des références de marques premiers prix Rayon Famille Produit Enseigne Liste des références de marques premiers prix Rayon Famille Produit Enseigne ANIMALERIE Aliments chiens et chats Aliment complet riche en saumon, 100g Aldi ANIMALERIE Aliments chiens et chats Aliment complet

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

DES OGM DANS MON ASSIETTE??? COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE DES ALIMENTS

DES OGM DANS MON ASSIETTE??? COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE DES ALIMENTS DES OGM DANS MON ASSIETTE??? COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE DES ALIMENTS UN ORGANISME GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉ (OGM)??? C est un organisme (plante, animal, bactérie, virus) dont l ADN a été modifié de façon non

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

Comprendre l étiquetage alimentaire

Comprendre l étiquetage alimentaire Comprendre l étiquetage alimentaire Muriel Bégueria, diététicienne 14, rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tél 0563549414 L étiquetage alimentaire Les étiquettes des produits alimentaires comportent de multiples

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE L ALIMENTATION (Oqali) COMPLÉMENT D ÉTUDE DU SECTEUR DES CÉRÉALES POUR LE PETIT-DÉJEUNER

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE L ALIMENTATION (Oqali) COMPLÉMENT D ÉTUDE DU SECTEUR DES CÉRÉALES POUR LE PETIT-DÉJEUNER OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE L ALIMENTATION (Oqali) COMPLÉMENT D ÉTUDE DU SECTEUR DES CÉRÉALES POUR LE PETIT-DÉJEUNER Edition 2010 OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE L ALIMENTATION (Oqali) COMPLÉMENT D ÉTUDE

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Les informations nécessaires: les bonnes pratiques Les consommateurs, petits ou grands, doivent pouvoir choisir en connaissance de cause. Pour

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Régimes «low-carb»: raison ou déraison?

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Régimes «low-carb»: raison ou déraison? VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Régimes «low-carb»: raison ou déraison? La popularité des régimes de type «Atkins» est phénoménale outre-atlantique. En Belgique, le régime et ses nouvelles

Plus en détail

REGIME D EVICTION DE L'ARACHIDE

REGIME D EVICTION DE L'ARACHIDE REGIME D EVICTION DE L'ARACHIDE Depuis la réglementation européenne du 25 novembre 2005 l arachide est mentionnée obligatoirement dans la liste des ingrédients des produits industriels préemballés : l

Plus en détail

Projet FRC Bien manger à petit prix

Projet FRC Bien manger à petit prix Projet FRC Bien manger à petit prix Colloque intercantonal Tramelan 18.11.2009 Plan de la présentation 1. Genèse et but du projet 2. Structure du cours (avec quelques exemples de transparents) 3. Bilan

Plus en détail

Compter les matières grasses

Compter les matières grasses MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Compter les matières grasses Aperçu de la trousse Dans les trousses précédentes, vous avez appris les «aliments à

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

QUIZZ-NUTRITION ADO. (Miramaris le 24-02-2012

QUIZZ-NUTRITION ADO. (Miramaris le 24-02-2012 Evaluation qualitative des résultats des enquêtes de consommation (Miramas 1) et de compréhension des messages nutritionnels (Miramas 2) par la population adolescente départementale; Protocoles à mettre

Plus en détail

DISCIPLINE : SCIENCES

DISCIPLINE : SCIENCES DISCIPLINE : SCIENCES SEQUENCE : L alimentation SEANCE 4 : (60 mns) Période : 1 Niveau : Cycle 3 OBJECTIF : Classification des aliments et leur devenir. COMPéTENCE : Rôle des aliments dans l o rganisme.

Plus en détail

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité?

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Parole d expert Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Panel d experts autour de Eric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech et Frédéric FRANCIS, ULg - Unité d entomologie Avec

Plus en détail

Activités physiques et dépense énergétique

Activités physiques et dépense énergétique Observe Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé : alimentation et hygiène alimentaire Activités physiques et dépense énergétique 1. Voici la quantité d énergie que ton corps dépense

Plus en détail

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008 Lignes directrices à l attention des opérateurs économiques relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire et d activité physique du Programme National Nutrition Santé Ces lignes

Plus en détail

Plan de repas flexible VERT (Accéléré)

Plan de repas flexible VERT (Accéléré) Plan de repas flexible VERT (Accéléré) Plan de repas flexible VERT (Accéléré) Le plan de repas inclut ce qui suit : Boissons protéinées ModBod Biscuits protéinés ModBod Thermogenics ModBod Ce plan de repas

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire

Observatoire de la consommation alimentaire MINISTÈRE DE LA RÉGION WALLONNE Observatoire de la consommation alimentaire La consommation de produits Bio Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique appliquées

Plus en détail

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»!

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! ALIMENTATION Nathalie Plourde, chargée de projets, Centre de développement du porc du Québec inc. Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! Viande de porc enrichie en oméga-3 ou en acides linoléiques

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Les «pas pareilles» Cake à la courgette Fraîcheur framboise au basilic Fraîch attitude : Timbale printanière Salade de melon à la framboise Flan aux saveurs méridionales

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES 2 les emballages alimentaires Il y a longtemps que les petits commerces ont fait place aux supermarchés où chaque client se sert dans les rayons.

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais SOMMAIRE p.06_ p.08_ p.12_ p.20_ p.22_ HISTOIRE FABRICATION CARACTÉRISTIQUES NUTRITIONNELLES DES DESSERTS LACTÉS FRAIS RÉGLEMENTATION VRAI / FAUX LES DESSERTS

Plus en détail

Manger sainement pour réduire son risque de cancer.

Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Ligue suisse contre le cancer Association suisse pour l alimentation Une publication de la Ligue suisse contre le cancer et de l Association suisse pour

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

Remarquez que dans cette première leçon, l exercice

Remarquez que dans cette première leçon, l exercice Comment faire des graisses vos Remarquez que dans cette première leçon, l exercice dont vous parle Danièle a pour vocation de vous aider à trouver votre équilibre et à vous concentrer. Et elle précise

Plus en détail

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE 01 UNE PERIODE DE CHANGEMENTS Lorsque l on traverse une période de changement, il est parfois difficile de garder la maîtrise évènements. Ceci est particulièrement

Plus en détail

Cholestérol. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir

Cholestérol. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir Cholestérol Tout ce que vous avez toujours voulu savoir D où vient le cholestérol? La majeure partie du cholestérol présent dans notre corps est produit par l organisme lui-même. Un tiers de celui-ci provient

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Baromètre santé nutrition 2008 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité

Plus en détail

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 NUTRITION DU SPORTIF Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 Bien faits d une Nutrition Optimale Alimentation Quantité Qualité Besoins Nutrition optimale Poids, Composition Corporelle Moins

Plus en détail

L ALIMENTATION. Le corps au travail

L ALIMENTATION. Le corps au travail L ALIMENTATION Sommaire 1. Apprendrs à connaitre ton corps 2. Equilibre ton alimentation pour répondre aux besoins de ton organisme 3. Joue la variété, jongle avec tous les aliments Apprends à connaitre

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

L acide myristique du lait : ami ou ennemi?

L acide myristique du lait : ami ou ennemi? LA PAROLE EST À LA DÉFENSE! L acide myristique du lait : ami ou ennemi? Dr Henry Dabadie Service de nutrition, hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux Médecin chercheur, le docteur Dabadie vient d'animer

Plus en détail

Friandises et édulcorants

Friandises et édulcorants Friandises et édulcorants Friandises et édulcorants Dans le chapitre suivant, vous trouverez quelques exemples de ces délicieuses friandises qui composent l étage supérieur de la pyramide alimentaire.

Plus en détail

Mes nouvelles habitudes!

Mes nouvelles habitudes! Dès sa naissance, manger est une des activités préférées de votre enfant, non seulement parce qu il en a besoin mais aussi parce que cela constitue un tendre moment d échanges avec vous, que vous l allaitiez

Plus en détail

NUTRITION SAINE PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT THÉÂTRE SPORTS ARTS ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT

NUTRITION SAINE PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT THÉÂTRE SPORTS ARTS ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT ENSEIGNEMENT SECONDAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT NUTRITION SAINE ACTIVITÉS PARASCOLAIRES - PROJETS EUROPÉENS THÉÂTRE SPORTS ARTS PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

Plan de leçon : Développement personnel et social, 5 e année. Une vie saine et active

Plan de leçon : Développement personnel et social, 5 e année. Une vie saine et active Plan de leçon : Développement personnel et social, 5 e année Une vie saine et active Domaine d apprentissage Résultats d apprentissages pour la 5 e année Objectif Organisation Ressources Préparation Va

Plus en détail

Les protéines : Guide pratique N 7. > Questions de patients. Quelle place dans l équilibre alimentaire de nos patients? Paroles de médecin

Les protéines : Guide pratique N 7. > Questions de patients. Quelle place dans l équilibre alimentaire de nos patients? Paroles de médecin > Questions de patients Paroles de médecin > À quoi servent les protéines? Quelles conséquences si l on n en mange pas assez? Les protéines sont composées d acides aminés, éléments de structure comme les

Plus en détail

Réseau santé - 2013 - Menus Lundi

Réseau santé - 2013 - Menus Lundi Réseau santé - 2013 - Menus Lundi Lundi 7 janvier 2013 Gratin quinoa/lentilles corail/poireau Dessert lacté Fruit de saison Lundi 14 janvier 2013 Carottes râpées /orange Vol au vent Fruit Lundi 21 janvier

Plus en détail

Les petits guides. Parents. Vivons en forme

Les petits guides. Parents. Vivons en forme Les petits guides Parents Vivons en forme Trop ou trop peu, comment mange mon enfant? Léa et Enzo se ressemblent beaucoup? Normal, ils sont frère et sœur! Mais à table, ils n ont pas le même discours.

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

La diversité des modes d organisation des enseignes

La diversité des modes d organisation des enseignes Numéro 4 / février 2014 L évaluation des coûts et des marges dans les rayons alimentaires de la grande distribution en 2012 Contributeurs : Philippe Boyer, Amandine Hourt Les travaux de l observatoire

Plus en détail

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère.

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. 2. Les Aliments Lire p.71 2 définitions: Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. Nutriments (aliments simples): Substances nutritives contenues dans les

Plus en détail

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes»

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» Testez vos connaissances De quoi sont composés les fruits et légumes qui les rendent si bons pour la santé? Quel est le fruit qui apporte le plus de vitamine

Plus en détail

La diététique du jeune joueur de tennis :

La diététique du jeune joueur de tennis : La diététique du jeune joueur de tennis : Bien manger, bien boire! L optimisation des performances des jeunes joueurs de tennis (12/18 ans) peut- elle être liée à une alimentation appropriée? Qu est ce

Plus en détail

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France La Gastronomie Francaise pour votre chien Fabriqué en France Entreprise et philosophie Préparer un bon repas pour la famille et les amis, rechercher des bonnes recettes et ingrédients d excellence est

Plus en détail