LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions."

Transcription

1 LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Objectif(s) : Les myens de financement : fnds prpres, emprunts, crédit-bail, subventins. Pré-requis : Cnnaissance des dcuments cmmerciaux : factures de DOIT, Maîtrise des pératins de facturatin. Mdalités : Calculs financiers, Traitements cmptables, Exemples, Synthèse. TABLE DES MATIERES INTRODUCTION Chapitre 1. LES FONDS PROPRES Principes Traitements cmptables Chapitre 2. LES EMPRUNTS INDIVIS Emprunts rembursables en ttalité à une date d'échéance Exemple Enncé et travail à faire Annexe Crrectin Emprunts rembursables par fractins échelnnées u péridiques Rembursement par amrtissements cnstants Rembursement par annuités cnstantes Cmptes d'emprunts Exemple Enncé et travail à faire Annexe Annexe Travail Travail Exemple Enncé et travail à faire Crrectin Exemple Enncé et travail à faire Annexe Crrectin Chapitre 3. LES SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 1 / 16

2 3.1. Définitin du PCG Traitements cmptables et fiscaux Prmesse de subventin Encaissement de la subventin Aspects fiscaux Reprise annuelle Cnséquences au bilan Slde des cmptes de subventins Exemple Enncé et travail à faire Annexe Travail Travail Chapitre 4. LE CREDIT-BAIL Principes Caractéristiques Traitements cmptables chez l'utilisateur Dépôt de garantie Redevances Levée de l'ptin d'achat Dcuments de synthèse Exemple Enncé et travail à faire Annexe Crrectin SYNTHESE IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 2 / 16

3 INTRODUCTION. Lrs de la créatin u de sn expansin, une entreprise réalise des investissements par des acquisitins d immbilisatins incrprelles et crprelles indispensables à sn activité et inscrits à l actif immbilisé. Le plus suvent ces investissements snt payables à crédit en raisn des délais de paiement btenus des furnisseurs d immbilisatins pur paiement différé (1 à 6 mis) avec sit : des dettes inscrites au cmpte 404 Furnisseurs d immbilisatins, des effets à payer à échéance à ces furnisseurs et prtés dans le cmpte 405 Furnisseurs d immbilisatins, effets à payer, Cependant, ces emplis durables divent être financés par des ressurces durables, à savir : des fnds prpres : à la créatin, ce snt les apprts effectués par l entrepreneur individuel u par les assciés lrs de cnstitutin du capital par la suite : par les bénéfices nn distribués et mis en réserves u autfinancement, par des apprts nuveaux en numéraire u en nature avec augmentatin de capital u en cmptes curants d assciés. des emprunts auprès d rganismes financiers, de banques u d'établissement de crédit (exemple : Crédit Industriel et Cmmercial), d une durée cmprise entre 3 et 15 ans le plus suvent, des subventins d'investissement u d'équipement reçues de cllectivités publiques territriales (régin, département, cmmune) u d rganismes d Etat u encre d rganismes privés prfessinnels (Chambre de Cmmerce et d Industrie,...) des engagements cnstatés par des cntrats de lcatins u cntrats de crédit bail «leasing» avec pssibilité d acquisitin du bien lué à la fin de la péride de lcatin. Dans la pratique, les différents myens de financement fnt l'bjet d'études préalables et d'un chix en fnctin de leurs cnditins et de leur cût respectifs. L'élabratin d'un plan de financement des investissements sur plusieurs années cnduit bien suvent à la cmbinaisn de plusieurs de ces myens. Ce plan de financement dit être équilibré par année et glbalement : ressurces = emplis. Chapitre 1. LES FONDS PROPRES Principes. A la créatin d une entreprise, les fnds prpres snt représentés : par le capital individuel dans une entreprise individuelle, par le capital scial dans une sciété. Le plus suvent il s agit d apprts en numéraire dépsés sur le cmpte en banque de l entreprise. Le capital représente la valeur de l entreprise et cnstitue la principale garantie pur les créanciers. Mntant minimum du capital : pur une SARL : eurs (1 pur EURL), pur une SA : eurs. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 3 / 16

4 1.2. Traitements cmptables. Principes des traitements cmptables des apprts en numéraire dans les sciétés : 1 ) La suscriptin du capital scial : les prmesses d apprts des assciés : 2 ) La réalisatin des apprts en numéraire : la libératin du capital : Chapitre 2. LES EMPRUNTS INDIVIS. L'établissement bancaire accrde le prêt lrsque, après analyse des 3 derniers bilans, et cmpte tenu du taux d'endettement de l'entreprise, la situatin financière est saine. A titre de garantie, le bien financé par emprunt fait l'bjet d'une inscriptin d'hypthèque (sûreté réelle). On peut distinguer différentes mdalités de rembursement des emprunts : les emprunts bancaires indivis rembursables en ttalité u "en blc" à une date d'échéance, les emprunts indivis rembursables par fractins échelnnées u péridiques dnt : les emprunts rembursables par amrtissement cnstant avec u sans différé, les emprunts rembursables par annuités cnstantes Emprunts rembursables en ttalité à une date d'échéance. Les intérêts snt versés chaque année, le plus suvent à terme échu, par l'entreprise, à l'rganisme prêteur. Le capital est rembursé en ttalité à la date d'échéance fixée au cntrat Exemple Enncé et travail à faire. Le N, une entreprise cntracte un emprunt d un mntant de auprès de sa banque au taux d'intérêt de 10 % pur une durée de 6 ans. Les fnds snt dépsés sur le cmpte bancaire. Le capital emprunté sera rembursé en ttalité le N+5. Les frais de dssiers retenus par la banque s'élèvent à HT. Les intérêts sernt prélevés autmatiquement sur le cmpte le de chaque année. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 4 / 16

5 TRAVAIL A FAIRE : En utilisant l'annexe ci-après : Annexe : Brdereau de saisie. Evaluer et cmptabiliser les pératins : - à la date de déblcage des fnds u mise à dispsitin par la banque, - à chaque terme échu c est à dire à la fin de chaque année, - à la date de rembursement de l emprunt Annexe Crrectin Emprunts rembursables par fractins échelnnées u péridiques. Dans ce cas, l entreprise dit régler, par prélèvement autmatique, à la banque prêteuse les annuités aux échéances prévues. Le mntant de chaque annuité cmprend (utre d éventuels frais d assurance) deux éléments essentiels : une partie crrespndant au rembursement partiel des fnds, une partie crrespndant aux charges financières pur les intérêts. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 5 / 16

6 Dnc : Annuité = Rembursement (u amrtissement) + Intérêts sur le capital restant dû Dans la pratique, il existe deux mdalités de rembursement : sit par rembursement u amrtissement cnstant du capital emprunté, sit par annuité cnstante Rembursement par amrtissements cnstants. Cela signifie que, à chaque échéance, l'entreprise règle à la banque une annuité (u semestrialité u trimestrialité u mensualité seln la péridicité des échéances cnvenues au cntrat) cmprenant : une fractin cnstante de rembursement u d amrtissement du capital emprunté, les intérêts calculés sur le capital restant dû (mntant de l'emprunt restant à remburser après déductin des rembursements effectués) Rembursement par annuités cnstantes. A chaque échéance, l annuité cnstante versée cmprend deux éléments : les intérêts calculés sur le capital restant dû, le rembursement d'une partie de l'emprunt. L annuité calculée étant cnstante, cmment évaluer la part cnsacrée au rembursement? Rembursement u amrtissement = annuité - intérêts Le mntant de l'annuité cnstante est dnné pur 1 E dans une table financière. Il peut être calculé autmatiquement sur une machine à calculer u à l aide d un lgiciel spécialisé u de type tableur seln la frmule : dans laquelle : a (annuité cnstante) C (Capital emprunté) i (intérêt/1 /1an) n (durée en années) Remarque : pssibilité de remplacer i par t Cmptes d'emprunts. 161 Emprunts bligataires cnvertibles 163 Autres emprunts bligataires 164 Emprunts auprès des établissements de crédit 167 Emprunts et dettes assrtis de cnditins particulières 168 Autres emprunts et dettes assimilées IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 6 / 16

7 2.4. Exemple Enncé et travail à faire. Le N une entreprise emprunte une smme de à sa banque au taux de 10 %. En raisn d un différé de rembursement d un an prévu au cntrat, le capital emprunté sera rembursé en 3 fractins égales de les N+1, N+2 et N+3. TRAVAIL A FAIRE : En utilisant les annexes ci-après : Annexe 1 : Tableau d'amrtissement d'emprunt. Annexe 2 : Brdereau de saisie. 1 ) Présenter le tableau d'amrtissement de cet emprunt. 2 ) Cmptabiliser les pératins au 01/01/N et au 31/12/N Annexe Annexe Travail 1. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 7 / 16

8 Travail Exemple Enncé et travail à faire. Une entreprise a emprunté auprès de la BNP le N aux cnditins suivantes : taux de 12 % et durée de 5 ans. Le rembursement est prévu par amrtissements cnstants seln le tableau ci-dessus, à terme échu, à chaque date anniversaire de l emprunt. L exercice cmptable se termine le 31 décembre. TRAVAIL A FAIRE : Frmulez les remarques en ce qui cncerne le mntant des intérêts : - payés lrs de l'échéance du N+1 ; - supprtés par le premier exercice cmptable cls le N. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 8 / 16

9 Crrectin. Remarques cncernant le mntant des intérêts : payés lrs de l échéance du N+1? ,00 x 12 % = ,00 supprtés par le 1er exercice cmptable cls le N? => Prrata du N au N sit 10 mis => ,00 x 12 % x 10 / 12 = ,00 (=>Intérêts Curus Nn Echus : charge financière pur N) 2.6. Exemple Enncé et travail à faire. Au début de l année N, un emprunt de est cntracté au taux de 10 %. Il est rembursable en 5 annuités cnstantes. TRAVAIL A FAIRE : En utilisant l'annexe ci-après : Tableau d'amrtissement d'emprunt. Calculer le mntant de l'annuité cnstante et présenter le tableau d'amrtissement de cet emprunt Annexe Crrectin. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 9 / 16

10 Chapitre 3. LES SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT Définitin du PCG. «Les subventins d'investissement snt des aides financières reçues par une entreprise en vue d'acquérir u de créer des valeurs immbilisées u de financer des activités à lng terme". Ces subventins peuvent être versées par des cllectivités territriales, l'etat u certains rganismes prfessinnels. Elles financent partiellement certains investissements. Exemples : prime d'aménagement du territire, prime réginale à la créatin d'entreprise, subventin pur la créatin d'installatins antipllutin, pur l innvatin Traitements cmptables et fiscaux Prmesse de subventin. A la date de réceptin de l avis d ctri, la subventin est enregistrée dans un cmpte de classe 1 (capitaux) et figure dnc avec les autres ressurces au passif du bilan Encaissement de la subventin. A la réceptin de l'avis de crédit bancaire, l'encaissement de la subventin dit être cnstaté par l'écriture suivante : Aspects fiscaux. Les subventins d'investissement ne snt pas sumises à la TVA. Le mntant de la subventin d investissement n est pas enregistré dans un cmpte de prduit (classe 7) et ne figure pas dans le tableau de résultat de l'exercice au curs duquel elle a été perçue. Par cnséquent, dans ces cnditins, cette ressurce nuvelle n est pas sumise à l'impôt sur les bénéfices. Cependant, elle fera l'bjet d'une impsitin échelnnée, seln différentes mdalités (cmptables et fiscales) et sera rapprtée (u réintégrée) dans les prduits de chaque exercice cmptable par fractins successives, d'ù une impsitin répartie sur plusieurs exercices. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 10 / 16

11 Reprise annuelle. Chaque année, en fin d'exercice cmptable, une qute-part de la subventin d'investissement dit être virée au résultat par l'écriture suivante : Cnséquences au bilan. Rubrique "Subventins d'investissement" : Slde du Cmpte : 131 Subventins d'investissement Slde du Cmpte : 139 Subventins inscrites au résultat La différence entre les sldes indique le mntant de la subventin restant à reprendre Slde des cmptes de subventins. A la fin du dernier exercice de reprise : les cmptes de subventins divent être sldés par l'écriture suivante : 3.3. Exemple Enncé et travail à faire. Une entreprise a effectué une demande de subventin d'investissement auprès d'un rganisme d'etat d'un mntant de Elle est infrmée par currier de l'ctri de cette subventin le N. Elle reçit de sa banque, le N, un avis de crédit du mntant prévu. La reprise de subventin sera répartie sur 5 exercices à partir du N+1, par fractins égales. TRAVAIL A FAIRE : En utilisant l'annexe ci-après : Brdereau de saisie. 1 ) Enregistrer au jurnal les écritures nécessaires au N, le N, le N+1 et au N+5. 2 ) Présenter la rubrique "Subventins d'investissement" au passif du bilan le N+1 après la première reprise. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 11 / 16

12 Annexe Travail 1. PASSIF DU BILAN : Travail 2. "Subventins d'investissement" Slde du Cmpte 131 Subventins d'investissement : ,00 Slde du Cmpte 139 Subventins inscrites au résultat : 3 000,00 Subventin restant à reprendre => ,00 IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 12 / 16

13 Chapitre 4. LE CREDIT-BAIL. Il peut cncerner des biens mbiliers et des biens immbiliers : Crédit bail mbilier (biens meubles crprels : équipements infrmatiques, matériels de travaux publics, véhicules utilitaires, ), Crédit bail immbilier (immeubles : entrepôts, ateliers, bâtiments industriels, cmmerciaux u administratifs, ) Principes. Le crédit bail mbilier est un cntrat de lcatin de biens mbiliers cnclu entre deux parties : le bailleur-prpriétaire des biens qui s engage à mettre à la dispsitin d un client un bien en état d utilisatin pur une certaine durée, le lcataire-utilisateur qui s engage à payer des redevances u lyers et qui a la pssibilité d'acquérir les biens en fin de cntrat pur un prix cnvenu. Le bailleur, bien suvent une sciété de lcatin, s adresse à un furnisseur spécialisé pur acquérir les biens mis en lcatin Caractéristiques. C'est un myen de financement des immbilisatins qui ne nécessite pas de capitaux imprtants pur le lcataire. Il présente de nmbreux avantages en matière de gestin d immbilisatins : équipements perfrmants, adaptés aux besins, dispnibles facilement, réductin des cntraintes de suivi et de mise en dépôt, Cependant, les redevances payées représentent des dépenses relativement élevées. Un dépôt de garantie peut être prévu à la signature du cntrat de crédit-bail. Il sert à la cuverture des risques de dégradatin u de lyers impayés. Si tel n est pas le cas, il est restitué à la fin de la péride de lcatin. Chaque redevance prévue au cntrat cmprend : le lyer, crrespndant au mntant de l'amrtissement du bien c est à dire à sa dépréciatin subie, la rémunératin du capital investi par la sciété de crédit bail, cnsidérée cmme charge financière. En fin de cntrat, le lcataire peut : sit lever l'ptin d'achat c'est à dire acquérir le bien au prix cnvenu dans le cntrat et dnc en devenir prpriétaire, après déductin du dépôt de garantie, sit restituer le bien à la sciété de crédit bail, sit signer un nuveau cntrat de crédit bail Traitements cmptables chez l'utilisateur. Le bien bjet du crédit bail n appartient pas à l entreprise utilisatrice et ne dit pas figurer à l'actif de sn bilan cmptable tant qu'elle n'a pas levé l'ptin d'achat. Il n'est dnc pas amrtissable dans l entreprise lcataire. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 13 / 16

14 Dépôt de garantie. Le versement du dépôt de garantie (nn sumis à TVA) est cmptabilisé de la façn suivante : Redevances. Le versement péridique des redevances (sumis à la TVA) est cmptabilisé de la façn suivante : Les redevances de crédit bail cnstituent des charges déductibles fiscalement (sauf cas particuliers). La TVA sur les redevances n est pas déductible pur les biens exclus du drit à déductin (lcatin de viture de turisme par exemple) Levée de l'ptin d'achat. La levée de l'ptin d'achat cnstitue une pératin d acquisitin d immbilisatin. Elle est cnstatée par l'écriture suivante : Le mntant prté au débit du cmpte d immbilisatin crrespnd à la valeur vénale u résiduelle du bien d ccasin et prévue dans le cntrat Dcuments de synthèse. Les entreprises qui nt recurs au crédit bail pur des biens à usage prfessinnel snt assujetties à une publicité cmptable dans les annexes des dcuments de synthèse : valeur des biens au mment du cntrat, mntant des redevances payées et restant à payer, valeur résiduelle en fin de cntrat, dtatins aux amrtissements qui auraient été enregistrées si l'entreprise était prpriétaire. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 14 / 16

15 4.5. Exemple Enncé et travail à faire. Une entreprise de travaux publics a suscrit un cntrat de crédit-bail mbilier pur du matériel de terrassement d une valeur de La durée du cntrat est de 3 ans. Elle a versé, le N, jur de la signature du cntrat, un dépôt de garantie de par chèque bancaire. La redevance annuelle est versée par virement bancaire, à terme échu (à la fin de la péride), le 1er décembre N+1. Mntant HT de la redevance : Le N+3, elle lève l'ptin d'achat pur la valeur résiduelle prévue au cntrat sit HT. Paiement par chèque bancaire. TRAVAIL A FAIRE : En utilisant l'annexe ci-après : Annexe : Brdereau de saisie. Enregistrer les écritures au jurnal dans les livres de l entreprise de travaux publics le N, le 1-12-N+1, le 1-12-N Annexe Crrectin. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 15 / 16

16 SYNTHESE. COMMENT UNE ENTREPRISE PEUT-ELLE FINANCER SES INVESTISSEMENTS? Ce financement peut être effectué par les ressurces suivantes : Ressurces prpres : capitaux prpres (cmpte 101) et autfinancement. Emprunts (cmpte 164) auprès des banques et rembursables : sit par amrtissements cnstants, sit par annuités cnstantes (=> annuités = Rembursement + Intérêts). Subventins d'investissement (cmpte 131) à virer au cmpte de résultat. Crédit-bail avec pssibilité de lever l'ptin d'achat. IUT Brive GEA S Activités curantes : Le financement des investissements - Daniel Antraigue - Page n 16 / 16

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice.

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION Objectif(s) : être capable de : Pré-requis : Mdalités : classer les charges et les prduits seln leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. cnnaissance

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan.

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan. LE BILAN Objectif(s) : être capable : Pré-requis : Mdalités : d'établir un bilan simplifié, d'évaluer le résultat de l'exercice. maîtriser les principes de fnctinnement des cmptes de bilan. rubriques du

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE Objectif(s) : Evaluatin et traitement cmptable des dépréciatins irréversibles des immbilisatins : amrtissements. Pré-requis : Classificatin

Plus en détail

- 16 - Le tableau de financement Partie 2

- 16 - Le tableau de financement Partie 2 - 16 - Le tableau de financement Partie 2 Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Variatins d'explitatin, Variatins hrs explitatin, Variatins de trésrerie. Bilan fnctinnel. Bilan fnctinnel et variatins,

Plus en détail

Sommaire. A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5

Sommaire. A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5 Smmaire I) Présentatin du créateur et de sn entreprise... p. 3 A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5 II) Le prjet... p. 5 A) Descriptin du prjet... p. 5 B) Origine du prjet... p. 5 C) Le prduit/le

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Plan comptable France

Plan comptable France Plan cmptable France Le plan cmptable u plan cmptable général (PCG), appelé parfis cadre cmptable, est un standard français de classificatin des événements écnmiques qui mdifient le patrimine de l'entreprise.

Plus en détail

Module 10 : Résumé Planification financière

Module 10 : Résumé Planification financière Mdule 10 : Résumé Planificatin financière Ce mdule examine les principaux éléments du prcessus de planificatin financière et évalue les bjectifs et les avantages de la planificatin financière. Vus apprenez

Plus en détail

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE mars 2014 LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE La li n 2014-366 du 24 mars 2014 pur l accès au lgement et un urbanisme rénvé (ALUR) est parue

Plus en détail

SESP 1170 - Comptabilité Résumé du cours

SESP 1170 - Comptabilité Résumé du cours SESP 1170 - Cmptabilité Résumé du curs Définitin : Système d infrmatin, instrument de mdélisatin et représentatin des pératins effectuées par les rganisatins. => Large éventail d utilisateurs. Cmptes annuels

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS DES TITRES. Evaluation des dépréciations relatives aux titres selon leur catégorie. Notion de plus-value et de moins-value latente.

LES DEPRECIATIONS DES TITRES. Evaluation des dépréciations relatives aux titres selon leur catégorie. Notion de plus-value et de moins-value latente. LES DEPRECIATIONS DES TITRES Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Evaluatin des dépréciatins relatives aux titres seln leur catégrie. Ntin de plus-value et de mins-value latente. Ajustement des dépréciatins

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS Buygues immbilier est un acteur majeur de l immbilier neuf. Nus smmes à vs côtés pur vus guider dans vtre chix d investissement tut en respectant vs prirités.

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS DES CREANCES

LES DEPRECIATIONS DES CREANCES LES DEPRECIATIONS DES CREANCES Objectif(s) : Evaluatin des dépréciatins des créances clients : clients duteux u litigieux, créances irrécuvrables. Pré-requis : Mdalités : Calculs relatifs à la TVA, Mécanisme

Plus en détail

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution :

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution : Les dssiers de FO Maj septembre 2013 RÉSIDENCE PRINCIPALE Prêts sumis à cnditins de revenus : Critères d attributin : Salarié sus cntrat à durée indéterminée dnt l'ancienneté minimale est de 1 an, en vue

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE PRINCIPES 1. Les entreprises effectuent qutidiennement des pératins de trésrerie. Elles snt justifiées par diverses pièces cmptables (talns de

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

CONTRATS A LONG TERME. Principes et traitements comptables des opérations à long terme.

CONTRATS A LONG TERME. Principes et traitements comptables des opérations à long terme. CONTRATS A LONG TERME Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Principes et traitements cmptables des pératins à lng terme. Facturatin, Régularisatin des charges et des prduits, Prductin stckée. Analyse des

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

Les modifications en matière fiscale et sécurité sociale pour 2013

Les modifications en matière fiscale et sécurité sociale pour 2013 PKF Weber & Bntemps Les mdificatins en matière fiscale et sécurité sciale pur 2013 Le 21 février 2013 SOMMAIRE I. Nuveautés fiscales A. Accentuatin de la pressin fiscale B. Cmment y faire face? - Mise

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DES CARTES CADEAUX KYRIELLES RESERVEES AUX ACHETEURS PERSONNES MORALES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DES CARTES CADEAUX KYRIELLES RESERVEES AUX ACHETEURS PERSONNES MORALES 1 / Définitins Dans le cadre des présentes Cnditins Générales, les Parties cnviennent de ce que chacun des termes et expressins figurant ci-dessus aura la significatin dnnée dans sa définitin, dès lrs

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Annexe 1 : détail des critères d éligibilité aux fonds de solidarité Eau

Annexe 1 : détail des critères d éligibilité aux fonds de solidarité Eau Annexe 1 : détail des critères d éligibilité aux fnds de slidarité Eau La première facture d eau (valant cntrat d abnnement Cy ) u le premier décmpte de charge ne peut pas faire l bjet d une aide. L abnnement

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil d Administration du 11 mars 2014

BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil d Administration du 11 mars 2014 CCAS CRECHE de BUDGET PRIMITIF 2014 Cnseiill d Admiiniistratiin du 11 mars 2014 CCAS Les dépenses de fnctinnement Pass Bus 800 Repas des Anciens 9 800 Clis des Anciens 2 300 Télé-assistance 3 500 Aide

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application?

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application? La suite Li du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d applicatin? JORF n 0075 du 29 mars 2015 www.semaphres.fr Ils snt enfin parus! Les décrets, parus au jurnal

Plus en détail

Règles de gestion d une régie

Règles de gestion d une régie Dcument de frmatin à la Régie d Avances et de Recettes GFC versin du 27/05/2011 Règles de gestin d une régie Suivi d une Régie GFC : recmmandatins 1. Recmmandatins préalables : Le travail de suivi et de

Plus en détail

Règlement CORDEE TPE 2011-2013 du Pays Sud Charente

Règlement CORDEE TPE 2011-2013 du Pays Sud Charente Règlement CORDEE TPE 2011-2013 du Pays Sud Charente Objectifs Sutenir un prjet territrial cllectif sur le territire Sud Charente favrisant le maintien et le dévelppement de services marchands de prximité

Plus en détail

MODALITES DE LOCATION

MODALITES DE LOCATION Hraires de lcatin MODALITES DE LOCATION Les bureaux et salles de réunin peuvent être lués du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00. Réservatins Les salles de réunin ainsi que les bureaux en lcatin pnctuelle

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Résultat cnslidé En eurs Ntes 2011 Chiffre d'affaires 4 8 931 236 8 483 615 9 237 080 Achats cnsmmés 18 089-10 684 21 180 Charges de persnnel 23-5 303 513-5 263 669-4 986 502

Plus en détail

Crédit Habitation Souple

Crédit Habitation Souple Crédit Habitatin Suple Annexe Syllabus crédit habitatin BNP Paribas Frtis Last update : 12/08/2014 Erik Haezebruck 1 Cntenu Table des matières Page Descriptin 3 I. Suplesse au début du crédit 1. Le taux

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Bulletin droit immobilier et marches des capitaux. La Société de Placement Hypothécaire - un prêteur alternatif. Introduction

Bulletin droit immobilier et marches des capitaux. La Société de Placement Hypothécaire - un prêteur alternatif. Introduction mars 2014 Bulletin drit immbilier et marches des capitaux La Sciété de Placement Hypthécaire - un prêteur alternatif Intrductin En 1973, le guvernement fédéral intrduisait des mesures visant à stimuler

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

LES CHARGES DE PERSONNEL. Découvrir les traitements comptables des charges de personnel selon le PCG.

LES CHARGES DE PERSONNEL. Découvrir les traitements comptables des charges de personnel selon le PCG. LES CHARGES DE PERSONNEL Objectifs : Décuvrir les traitements cmptables des charges de persnnel seln le PCG. Pré-requis : Cnnaissances en législatin du travail, Bulletins de paye et livre de paye. Mdalités

Plus en détail

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER Le règlement financier de la Fédératin Française de Canë-Kayak (FFCK) s inscrit dans l ensemble des dispsitins législatives et réglementaires s appliquant aux assciatins en

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Lutte contre la fraude au kilométrage

Lutte contre la fraude au kilométrage Lutte cntre la fraude au kilmétrage CAR-PASS PATRICK PIRET Juridisch Adviseur 2 I. INTRODUCTION... 5 II. LA LOI DU 11 JUIN 2004... 6 1. Véhicules cncernés... 6 2. Principes fndamentaux... 6 3. Dcuments

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

I. Nature juridique de l officine

I. Nature juridique de l officine Intrductin : Officine : Le cde da la santé publique définit l fficine par «établissement affecté à la dispensatin au détail des médicaments, prduits, et bjets de santé, mentinnés à l article L4211-1 ainsi

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux avant 2015

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux avant 2015 23 février 2015 Impôt des persnnes physiques - Habitatin prpre et avantages fiscaux avant 2015 Bernard Mariscal, Benefits Expert, Delitte Belgium Publié dans : Lettre d'inf Actualités Fiscales n 7, 23.02.2015,

Plus en détail

CORRIGE DES MISSIONS

CORRIGE DES MISSIONS SCÉNARIO 1 1 CORRIGE DES MISSIONS MISSION 1 Il existe de nmbreux furnisseurs de tablettes tactiles référencés sur le net. Il faut réduire sa recherche sur Lyn et sa régin et privilégier des furnisseurs

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES DOSSIERS DE FAILLITES CPZ

ANALYSE FINANCIERE DES DOSSIERS DE FAILLITES CPZ République et cantn de Genève Département des finances Office des faillites ANALYSE FINANCIERE DES DOSSIERS DE FAILLITES Entrée en vigueur : 1 er juin 2013 Mise à jur : 01.07.2013 Respnsable(s) : Apprbateur(s)

Plus en détail

Résumé chapitre 1 Cadre fiscal

Résumé chapitre 1 Cadre fiscal Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 1 Cadre fiscal Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d

Plus en détail

FORMATION OBSERVANCE

FORMATION OBSERVANCE FORMATION OBSERVANCE OBJECTIFS Sensibiliser les participants à la prblématique de l bservance Cmprendre la prblématique de nn bservance Cmment bâtir un prgramme d Observance Echanger avec des prfessinnels

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Addendum belge au prspectus d émissin ADDENDUM DE JUILLET 2010 AU PROSPECTUS D AVRIL 2010 ABERDEEN GLOBAL Sciété d investissement à capital variable de drit luxemburgeis à cmpartiments multiples cnfrme

Plus en détail

CONTRAT D ABONNEMENT AUX SERVICES COGEDIM CLUB

CONTRAT D ABONNEMENT AUX SERVICES COGEDIM CLUB COGEDIM CLUB LES MATS DU CROUESTY 4, RUE DE LA POSTE 56640 ARZON CONTRAT D ABONNEMENT AUX SERVICES COGEDIM CLUB ENTRE LES SOUSSIGNE(E)S : - La Sciété COGEDIM RESIDENCES SERVICES SAS, sciété par actins

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations.

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations. LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Elabratin du budget des charges de persnnel. Ntins sur les règles de calcul des rémunératins. Principes, Synthèse, Applicatin. TABLE

Plus en détail

TALI (Traitement adapté des Impayés de Loyers)

TALI (Traitement adapté des Impayés de Loyers) TALI (Traitement adapté des Impayés de Lyers) Evlutin du traitement amiable Cahier des charges 1 Cnstat 1 ère versin... 2 2 Evlutin 2 nde versin... 2 2.1 Cntexte 2 2.2 Les acteurs et leurs rôles 2 2.3

Plus en détail

LIVRET SERVICE QUADRA ENTREPRISE ON DEMAND

LIVRET SERVICE QUADRA ENTREPRISE ON DEMAND LS Quadra Entreprise - OD - 01/2012 LIVRET SERVICE QUADRA ENTREPRISE ON DEMAND ARTICLE 1 : OBJET Le présent Livret Service fait partie intégrante du Cntrat et ce cnfrmément à sn article 2 «Définitins».

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND

LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND LS - Quadra - Expert - OD 01/2012 LS - Quadra - Expert - OD 01/2012 Page 1/9 LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND ARTICLE 1 : OBJET Le présent Livret Service fait partie intégrante du Cntrat et ce cnfrmément

Plus en détail

AU 1 ER JUILLET 2013

AU 1 ER JUILLET 2013 www.cdg-64.fr Directin Expertise statutaire et ressurces humaines Pôle Prtectin Sciale et retraite scial@cdg-64.fr Tél. : 05 59 90 03 90- Fax : 05 59 90 03 94 Fiche statut Rémunératin Ctisatins et cntributins

Plus en détail

Rapport Annuel 2010 Page 81

Rapport Annuel 2010 Page 81 Rapprt Annuel 2010 Page 81 Rapprt spécial des cmmissaires aux cmptes sur les cnventins visées aux articles L.225-38 et suivants du Cde de cmmerce Exercice cls le 31/12/2010 Aux actinnaires, En ntre qualité

Plus en détail

GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES. (Seconde partie)

GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES. (Seconde partie) L UNAFOR prpse une frmatin: ATTENTION : NOMBRE DE PLACES LIMITE! GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES (Secnde partie) 3 et 4 décembre 2015 UNAF 28 Place Saint-Gerges 75009 PARIS Metr: Saint-Gerges

Plus en détail

Protection Complémentaire Santé

Protection Complémentaire Santé Nus smmes là pur vus aider Prtectin Cmplémentaire Santé Cuverture Maladie Universelle et Déductin sur les ctisatins u primes de prtectin cmplémentaire santé Vus truverez dans ce dssier tut ce dnt vus avez

Plus en détail

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL REFERENCES JURIDIQUES : - Règlement (CE) N 1998/2006 de la cmmissin eurpéenne en date du 15 décembre 2006 cncernant les aides de minimis - Règlement (CE) n 1535/2007

Plus en détail

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI054 Utiliser un lgiciel de gestin de parc (généralités) TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 FONCTIONS DES LOGICIELS DE GESTION DE PARC... 3 2.1 ACQUISITION

Plus en détail

Partie administrative

Partie administrative CAHIER DES CHARGES FOURNITURE ET POSE DE CLIMATISEURS LABORATOIRE D HYDROLOGIE DE NANCY Partie administrative Les cnditins particulières prévalent sur les cnditins générales. Drit applicable Le présent

Plus en détail

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité.

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité. Paris, le 2 juillet 2015 Dssier suivi par : XXXX Tél. : XXXX Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : XXXX N de recmmandatin : 2015-0767 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre litige

Plus en détail

Aucune distinction entre un logiciel développé et en maintenance par GEOBOX SA et un logiciel uniquement revendu par GEOBOX SA.

Aucune distinction entre un logiciel développé et en maintenance par GEOBOX SA et un logiciel uniquement revendu par GEOBOX SA. Winterthur, le 1.1.2010 Cnditins générales GEOBOX SA Technpark Winterthur Jägerstrasse 2 8406 Winterthur 1 Objet du cntrat GEOBOX SA furnit des prestatins à ses clients dans le but d assurer, autant pur

Plus en détail

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée "funding loss

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée funding loss Circulaire 21/02/2012 P11905 FEB160409 Published CORP - 2012/002 Indemnité imputée lrsqu un crédit d entreprise est rembursé anticipativement, aussi appelée "funding lss T: Banken-leden Cntact: Anne-Mie

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

Biens sans maitre / Biens abandonnés

Biens sans maitre / Biens abandonnés Biens sans maitre / Biens abandnnés Bases juridiques Biens abandnnés : CGCT : L.2243-1 à L.2243-4 Biens sans maître et vacants : Cde civil : art.713 / CGPPP : L.1123-1 et suivants / Circulaire du 8.3.06

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF 1 1. Principe a. Qu entend-n par directives cmmunales? b. Intérêt de la

Plus en détail

NOTICE D AIDE À L ÉLABORATION DE LA DEMANDE DE PAIEMENT [MESURE 413 - N DISPOSITIF]

NOTICE D AIDE À L ÉLABORATION DE LA DEMANDE DE PAIEMENT [MESURE 413 - N DISPOSITIF] Mise à jur : le 16/12/2013 Insertin du lg du prjet (Cnseil réginal, Cnseil AXE 4 LEADER Insertin du lg du prjet (Cnseil réginal, Cnseil Insertin du lg du prjet (Cnseil réginal, Cnseil Insertin du lg du

Plus en détail

La diffusion en galerie privée

La diffusion en galerie privée La diffusin en galerie privée Ce dcument traite des rapprts prfessinnels qui s établissent entre artistes et galeristes dans le cadre de la diffusin d œuvres artistiques pur fins de vente u de lcatin.

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GESTION DE LA RÉSIDENCE LES TOURELLES CONTRAT DE SÉJOUR EHPA

SOCIÉTÉ DE GESTION DE LA RÉSIDENCE LES TOURELLES CONTRAT DE SÉJOUR EHPA SOCIÉTÉ DE GESTION DE LA RÉSIDENCE LES TOURELLES CONTRAT DE SÉJOUR EHPA 06110 Vallauris page 1/9 SOCIETE DE GESTION DE LA RESIDENCE LES TOURELLES CONTRAT DE SEJOUR (Etabli cnfrmément aux dispsitins des

Plus en détail

DECLARATION A L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES REVENUS DE L ANNEE 2014 EXERCICE D IMPOSITION 2015

DECLARATION A L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES REVENUS DE L ANNEE 2014 EXERCICE D IMPOSITION 2015 DECLARATION A L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES REVENUS DE L ANNEE 2014 EXERCICE D IMPOSITION 2015 INTRODUCTION 1. Cmme vus le savez, la li fiscale cnnait de très nmbreuses mdificatins depuis plusieurs mis.

Plus en détail

I. L INTERESSEMENT. Ces objectifs doivent concerner soit des résultats soit des performances au sein de l entreprise.

I. L INTERESSEMENT. Ces objectifs doivent concerner soit des résultats soit des performances au sein de l entreprise. Qu est ce que l intéressement? I. L INTERESSEMENT L intéressement est un mde de rémunératin cllectif et facultatif qui permet d asscier les salariés au dévelppement de l entreprise. C est un accrd passé

Plus en détail

Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire

Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire Guide technique sur la participatin des emplyeurs territriaux aux garanties de prtectin sciale cmplémentaire PLAN 1 ère PARTIE : LES BASES JURIDIQUES DE LA PARTICIPATION FINANCIERE DE L'EMPLOYEUR PUBLIC

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade-mecum à destinatin des étudiants Préambule Ce dcument ne préjuge pas de l évlutin des législatins ni de l indexatin et /u des mdificatins des mntants

Plus en détail

Cahier des charges «Accès à la formation»

Cahier des charges «Accès à la formation» dernière mise à jur décembre 2014 Uni-Est, le PLIE - Appel à prjets 2015 relatif à la subventin glbale FSE 2014-2020 - Frmatin - Cahier des charges «Accès à la frmatin» Cf. Nte de cadrage PLIE pur l année

Plus en détail

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE AVEC LE FONDS SÉCURITÉ PIERRE EURO : >> un investissement en immbilier avec une garantie permanente en capital, assrtie d une perspective de rendement particulièrement

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

1. Présentation du suivi budgétaire 2014

1. Présentation du suivi budgétaire 2014 1/15 Rapprt de gestin Année 2014 Ce rapprt présente le suivi budgétaire de l assciatin Cap Digital Paris Régin pur l année 2014 ainsi que les cmptes annuels. Les actins menées par Cap Digital en 2014 fnt

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Société Civile : Outil de gestion de patrimoine

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Société Civile : Outil de gestion de patrimoine Les Arènes du Patrimine 2013 La Sciété Civile : Outil de gestin de patrimine Vtre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Cmpable) Linel GUINAULT (Ntaire) Pascal DECOURTY (VIE PLUS) I-PRESENTATION

Plus en détail