La situation économique et financière de Taiwan en 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La situation économique et financière de Taiwan en 2015"

Transcription

1 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation et l investissement ont été soutenus principalement par le secteur de l électronique. Taiwan dégage un excédent commercial record de 4 Mds USD en 214. Le marché du travail, proche du plein-emploi (3,7% de chômage), soutient la consommation qui fournit la plus forte contribution à la croissance (1,6 ppt). Taiwan est dans une situation financière saine grâce à un excédent courant structurel (12,3% du PIB) et une dette publique modérée (39,2% du PIB). La prévision de croissance du gouvernement pour 215 (3,78%) pourrait être revue à la baisse en cas de ralentissement de la demande externe. La croissance commerciale record de l économie taiwanaise en 214 a soutenu la consommation et l investissement 1. Croissance robuste de l économie taiwanaise en 214 En 214, le PIB de Taiwan réalise une croissance de 3,74% (529 Mds USD, 6 ème économie en Asie et 27 ème économie mondiale). Pour 215, la direction générale du budget, de la comptabilité et des statistiques (DGBAS) anticipe une croissance de 3.78%. Elle s est établie à 3,46% au 1 er trimestre 215, soit un niveau proche des prévisions, mais le niveau de risque sur la demande externe augmente. La filière électronique (33% des exportations) a été particulièrement dynamique en 214, grâce à la demande en provenance des marchés occidentaux (Etats-Unis, Europe), et à la place dominante de Taiwan sur la chaîne d approvisionnement mondiale pour les appareils portables. L emploi est à son niveau le plus haut depuis 15 ans et soutient la consommation des ménages. Les secteurs liés au tourisme et les services financiers tirent parti des liens économiques avec la Chine. Taiwan croit en 214 plus rapidement que les autres économies avancées en Asie. Le fléchissement de la demande externe en provenance de la zone Asie, de l Europe et des Etats-Unis, ainsi qu une baisse des investissements dans les semi-conducteurs pourraient conduire à une révision de la prévision de croissance (3,78%) pour l année L excédent commercial atteint un niveau record grâce au secteur de l électronique et à la baisse du prix du pétrole Le commerce extérieur taïwanais se redresse significativement en 214 (contribution de,67 ppt à la croissance du PIB), avec une progression du volume des échanges de +2,3%. Les exportations augmentent de +2,7% à 314 Mds USD. Les importations ne progressent que de +1,6% à 274 Mds USD en raison de la baisse du prix du pétrole (importations de minerais pétrole : -5,1%) et d une prudence des entreprises sur les investissements. Taiwan enregistre en 214 une hausse importante (+14,3%) de son excédent commercial, qui atteint 4 Mds USD, soit l équivalent de 7,6% du PIB. Les exportations en produits électroniques augmentent de +13,5% en 214, principalement vers les marchés occidentaux et les économies avancées (Etats-Unis : +7,1%, UE : +4,9%, Singapour : +5,3%, Corée : +5,3%). Les marchés émergents n augmentent que modérément (Chine et HK : +2,9%, Asean-6 : +1,3%). La production industrielle croit de +11,8% dans le secteur de l électronique et optoélectronique en 214, et de 6,6% en moyenne pour les industries manufacturières. Pour 215, DGBAS prévoit une poursuite de la performance du commerce extérieur (+5,8% pour les exportations 1

2 de biens et services ; +3,73% pour les importations). Toutefois, les exportations ralentissent en début d année 215 (-11,7% en avril), et les ventes de produits électroniques semblent plafonner (-3,2%). L ajustement semble significatif sur l Asean (-12,5% d exportations de biens sur 4 mois) et sur la Chine et Hong-Kong (-6,5%, 1 er client direct de Taiwan). L excédent commercial de Taiwan devrait augmenter en 215 (+11% sur les 4 premiers mois, à 18 Mds USD) en raison de la baisse du prix du pétrole. En 214, la consommation privée est restée forte (+ 2,96% par rapport à 213) et a contribué pour plus de la moitié à la croissance (1,6 ppt). Cette tendance devrait se prolonger malgré un léger ralentissement de la consommation au 1 er trimestre 215 (+2,51% et contribution de 1,38 ppt). L investissement des entreprises (+3,36% en 214, contribution de,59 ppt) a été légèrement inférieur aux prévisions de DGBAS (+4,8%) et l investissement public a continué de décliner (-8,22%) en 214. Le marché du travail est proche du plein emploi (3,72% de chômage, niveau le plus bas depuis 14 ans) grâce au secteur des services (tourisme, distribution, finance) et au dynamisme de la filière électronique. Le salaire moyen réel décroit depuis une quinzaine d années, mais a augmenté à nouveau en 214 (+2,36%, primes incluses). En 215, la consommation et l investissement risquent de subir la baisse de la demande externe en provenance des marchés occidentaux et asiatiques. La situation financière de Taiwan est globalement très saine Selon le FMI, Taiwan est le 6 ème créditeur net pour le reste du monde (933 Mds USD d actifs nets en 213). La balance courante est structurellement excédentaire et a dégagé en 214 un excédent record de 65,3 Mds USD. Les réserves de devises atteignent 418 Mds USD en avril 215 (6 ème rang mondial) et l essentiel de la dette publique est détenu par des investisseurs domestiques. Les dépôts en RMB ont continué de progresser en 214 (+2,9% à 324 Mds RMB à la fin février 215), mais le marché des obligations en RMB («Formosa Bond») est resté modeste et très inférieur à la liquidité totale disponible. Taiwan est dans une situation saine en termes de finances publiques. La dette publique, plafonnée par la loi, est peu élevée (39,2% du PIB fin 214). Elle progresse plus rapidement que le PIB en 214, mais l écart se réduit grâce à de meilleures recettes fiscales. Les dépenses publiques sont faibles, et le déficit budgétaire du gouvernement central (-1,3% PIB en 214 ; -1, (p) % en 215) est maitrisé. Toutefois, à périmètre complet la dette publique taiwanaise représenterait 48,5% du PIB en 214, soit un niveau proche du plafond légal. Le gouvernement maintient un faible niveau de prélèvement fiscal, accentué par la réduction à 17% de l impôt sur le revenu des sociétés en 21. L inflation reste faible en raison de la baisse du prix du pétrole Après un taux faible en 213 (,79%), l année 214 a été marquée par une reprise modérée de l inflation due à une amélioration de la demande intérieure. Au 2 ème trimestre 214, la chute du prix du pétrole a inversé la tendance, avec une baisse rapide des prix de l énergie à Taiwan. Sur l ensemble de l année 214, l indice des prix à la consommation (CPI) augmente de 1,2%. La prévision d inflation du gouvernement pour 215 s établit à,26%, mais l inflation sous-jacente devrait rester supérieure à 1%. La banque centrale de Taiwan (CBC) a maintenu en mars 215 son principal taux directeur à 1,875% (inchangé depuis fin 211). La CBC justifie cette décision par la faiblesse de l inflation et les incertitudes qui continuent de peser sur la reprise mondiale (taux américains, hausse du dollar, assouplissement monétaires dans la zone Euro et au Japon, volatilité du prix du pétrole et des prix des actifs). Clause de non-responsabilité - Le service économique s efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu responsable de l utilisation et de l interprétation de l information contenue dans cette publication. 2

3 (en Mds USD) Annexes statistiques Fig.1 : Principaux indicateurs de conjoncture (26 215*) Inflation Chômage Croissance Fig.2 : Les échanges extérieurs de Taïwan (21-215*) Exportations Importations Total Solde Fig.3 : croissance des échanges (26-215*) Exportations (%) Importations (%) 3

4 Fig.4 : Contributions à la croissance (27-215*) Commerce extérieur Variation des stocks FBCF Dépenses publiques Consommation privée 1% 8% 6% 4% 2% % -2% -4%,37,67,59 1,35 1,11,38,14,49,81 1,29 1,6 1,66 -,18 -,19 -,36-6% Fig.5 : Contributions à la croissance (trimestriels *) ,41 3,87 4,32 3,35 3,5 3,93 3,76 3, T1-214 T2-214 T3-214 T4-214 T1-215(p) T2-215(p) T3-215(p) T4-215(p) Consommation privée Dépenses publiques FBCF Variation des stocks Commerce extérieur Croissance 4

5 Fig.6. : croissance des agrégats du PIB (26-215*) Consommation privée Dépenses publiques** FBCF (**) : dépenses du gouvernement hors investissement 5

6 Fig.7 : Chiffres macro-économiques en 215 Sources : DGBAS prévision pour l année 215 (actualisée au 16 février 215), (1) Banque centrale de Taiwan (CBC), (2) Banque centrale européenne (BCE) T1-214 T2-214 T3-214 (p) T4-214 (p) 214 (p) 215 (p) T1-215 Croissance 2,6% 2,23% 3,41% 3,87% 4,32% 3,35% 3,74% 3,78% 3,46% Inflation 1,93%,79%,8% 1,63% 1,51%,84% 1,2%,26% -,59% Chômage 3,72% 4,24% 4,18% ,96% - (mars) Consommation privée (croissance annuelle) 1,82% 2,35% 2,37% 3,3% 3,76% 2,39% 2,96% 3,12% 2,51% FBCF (croissance annuelle) Dépenses publiques (croissance annuelle) -2,61% 4,98%,94% 1,63% 4,83% -,42% 1,74% 3,76% - 2,16% -1,15% 4,17% 2,35% 3,89% 3,5% 3,35% -1,28% -2,5% Exportations de biens (FOB) -2,3% 1,41%,96% 2,86% 6,67%,45% 2,74% 1,2% - Importations de biens (CIF) -3,9% -,21% -1,64% 3,77% 7,7% -3,23% 1,6% -2,7% - Solde commercial (Mds USD) 3,7 35,5 6,5 9,7 1,2 13,2 39,6 48,4 13,4 Taux de change moyen (1) 31,526 29,616 29,771 3,362 3,163 3,64 3,892 3,37 - TWD/USD (mars) Taux de change moyen (2) TWD/EUR 38,326 41,123 42,11 4,793 38,31 38,44 38,44-33,619 Salaire mensuel moyen dans l industrie et les services (TWD) Croissance annuelle du salaire moyen (%),18%,16% ,58% - - Revenu moyen disponible par personne (TWD) Croissance annuelle du revenu moyen disponible par personne (%) 3,7% 2,7%

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Des échanges commerciaux encore modestes, mais dont les perspectives apparaissent particulièrement prometteuses à moyen terme

Des échanges commerciaux encore modestes, mais dont les perspectives apparaissent particulièrement prometteuses à moyen terme Les échanges commerciaux francomozambicains en 2013 Résumé En 2013, les échanges de biens entre la France et le Mozambique se sont élevés à 121,2 M EUR, soit une baisse de -17,8 % sur l année. La forte

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Suite à la décision de l OPEP le 7/11/01 de ne pas diminuer le quota de production de pétrole des pays de l organisation (maintenu à 30 millions

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

30 avril 2010 N. 204

30 avril 2010 N. 204 avril 1 N. Conséquences probables de la crise des dettes souveraines dans la zone euro : ni un défaut, ni une restructuration, ni la sortie de l euro, ni l inflation, mais le retour en récession de la

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession FICHE PAYS PECO : LE DANGER RUSSE Marion Cochard Département analyse et prévision Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession pour certains pays de la zone, la croissance a repris progressivement

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin.

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin. Paris, le 6 septembre 2012 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE CONFÉRENCE DE PRESSE 6 SEPTEMBRE 2012 DÉCLARATION INTRODUCTIVE Mesdames et messieurs, le vice-président et moi-même sommes très heureux de vous accueillir

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le jeudi 16 avril 2015 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES 2015-2016 LA REPRISE QUI S ANNONCE La croissance est là en 2015 et 2016. Tous les freins qui pesaient sur elle se sont levés.

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 6 N 68 Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie La Réserve Fédérale et la BCE, probablement parce que cela rend leur communication

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 22 août 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE PÉRUVIENNE Pérou Principaux indicateurs, 2013 Population (en millions) 30,9 PIB (en G$ US courants) 206,5

Plus en détail

PERSPECTIVES ALLOCATION

PERSPECTIVES ALLOCATION PERSPECTIVES ALLOCATION Document destiné aux clients professionnels La patience de la Fed bientôt à bout? Raphaël Gallardo Stratégiste - Investissement et Solutions Clients A lors que la grande majorité

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UN REPLI SENSIBLE DU PRIX DU BARIL DEPUIS QUELQUES MOIS Le cours du baril de Brent a chuté à partir de l été

Plus en détail

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 avril 2010 N 1 LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE Le Centre Sud a publié un rapport qui analyse les faiblesses et les

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché?

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? avril 7 - N Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? Si on regarde le PER actions dans la zone euro, ou la prime de risque actions, on conclut sans hésiter que les actions de la

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

Banque nationale suisse Bulletin trimestriel. Décembre 4/2012 30 e année

Banque nationale suisse Bulletin trimestriel. Décembre 4/2012 30 e année Banque nationale suisse Bulletin trimestriel Décembre 4/2012 30 e année BNS 2 Bulletin trimestriel 4/2012 Contenu 4 Rapport sur la politique monétaire 30 Tendances conjoncturelles 40 Chronique monétaire

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012 Perspectives et stratégie de placement 2012 Premier trimestre 2012 Macro-économie générale & marchés obligataires Les perspectives économiques mondiales se sont significativement détériorées depuis cet

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Direction des Etudes Economiques Le septembre Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Le choc n est plus du côté de l offre Malgré quelques pauses, la tendance

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Intervention économique 20 novembre 2013

Intervention économique 20 novembre 2013 20 novembre 2013 Au troisième trimestre le PIB a reculé de 0,1% après une hausse de 0,5 % au deuxième trimestre. Pour l année 2013, la croissance est estimée à 0,1 %, soit la deuxième année consécutive

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3 BulletinMensuel Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais n M a i h t t p : / / w w w. a f t. g o u v. f r B l o o m b e r g T R E

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk INTRODUCTION Les pays d Asie ont traversé deux crises d ampleur inégale: La crise dite «asiatique» de 1997-1999.

Plus en détail

Prévisions économiques 2010-2011

Prévisions économiques 2010-2011 Bureau fédéral du Plan Avenue des Arts 47-49, 1000 Bruxelles http://www.plan.be BUDGET ECONOMIQUE Institut des Comptes Nationaux Prévisions économiques 2010-2011 Septembre 2009 Reproduction autorisée,

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012 Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 212 Ronan Mahieu* L économie française s est beaucoup transformée depuis l après-guerre, avec à la fois des évolutions lentes et continues

Plus en détail

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE Conférence de presse du 22 juillet 2010 SUR LA SITUATION ECONOMIQUE En vue de faire le point sur la conjoncture de l année 2010 et les tendances de 2011. Avant-propos Comme chacun sait, après plusieurs

Plus en détail

CONJONCTURE INTERNATIONALE

CONJONCTURE INTERNATIONALE CONJONCTURE INTERNATIONALE Chute des cours des matières premières Le marché boursier chinois a plongé de façon spectaculaire ces dernières semaines. Cette correction fait suite à plusieurs trimestres d

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 janvier 216 N 64 Politique monétaire de la Chine : une approche normative Nous adoptons ici non pas une approche positive (que vont faire les autorités chinoises?) mais

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

DG Trésor Septembre 2015

DG Trésor Septembre 2015 Les échanges commerciaux entre la France et le Portugal au premier semestre 2015 (balance des biens) DG Trésor Septembre 2015 Le déficit commercial de la France avec le Portugal a poursuivi sa décrue au

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Question 1 : Soit un marché du travail initialement en équilibre et on observe une vague d'immigration

Plus en détail

Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier

Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier FICHE PAYS ITALIE : UNE LUEUR AU BOUT DU TUNNEL? Département analyse et prévision Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier trimestre de 2013 apporte une lueur d espoir à l Italie.

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES RAPPORT SUR LA DETTE PUBLIQUE ANNEE 2008

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES RAPPORT SUR LA DETTE PUBLIQUE ANNEE 2008 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES RAPPORT SUR LA DETTE PUBLIQUE ANNEE 2008 D.G.G.D.C.F Juin 2009 Table des matières 1- Environnement International et National 1.1 Environnement International

Plus en détail

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1 L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 10 1.1 L environnement macroéconomique

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Letko, Brosseau & Associés Inc.

Letko, Brosseau & Associés Inc. Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers Le FMI prévoit une amélioration de la croissance mondiale de 3,3 % cette année à 3,8 % en 2015 alimentée

Plus en détail

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI AFRIQUE DE L OUEST La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI en ligne 17 mars 2011 Marché à Monrovia (Libéria) : la crise qui persiste en

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013,

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013, Points 7 forts BILAN 213 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE 213, DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE La balance commerciale de la Polynésie française continue

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 30/11/2015 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE LA PREVISION

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l évolution

Plus en détail

Portugal : espoirs de reprise par les exportations

Portugal : espoirs de reprise par les exportations Apériodique n 12-2 4 mai 212 Portugal : espoirs de reprise par les exportations Le budget 212 se caractérise par une rigueur draconienne avec le risque d enclenchement d une spirale délétère entre austérité

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 MONDE PIB 108 106 Pays développés début 2007 = 100 104 États-Unis 102 100 98 96 94 92 Japon Royaume-Uni Zone euro 90 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail