Le téléphone, le renouveau d un outil traditionnel au service d une stratégie de collecte relationnelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le téléphone, le renouveau d un outil traditionnel au service d une stratégie de collecte relationnelle"

Transcription

1 29 juin 2012 Le téléphone, le renouveau d un outil traditionnel au service d une stratégie de collecte relationnelle Olivier Loock, les petits frères des Pauvres Alexis Poniatowski, adfinitas 1

2 1. Rencontre 2 Tous Tous droits droits réservés réservés Reproduction interdite interdite Groupe Groupe adfinitas adfinitas

3 Qui sommes-nous? Olivier Loock - 15 ans dans la collecte de fonds et la communication. - Association Départementale du Nord pour la Sauvegarde de l Enfance et de l Adolescence (ADNSEA), Association Française des Diabétiques, Figaro, les petits frères des Pauvres. Alexis Poniatowski - 9 ans dans la collecte de fonds. - Fédération des Maladies Orphelines, CARE France adfinitas. 3

4 Et ensemble, Qui sommes-nous? Les petits frères des Pauvres et adfinitas - 2 ans ½ de vie commune - 47 campagnes de collecte - 34 millions d euros de collecte de fonds privés - 14 campagnes téléphoniques donateurs bien accueillis via le téléphone donateurs transformés en PA via le téléphone donateurs upgradés via le téléphone 4

5 Et vous Qui êtes-vous? Des associations? - ONGs / solidarité? - Recherche / santé? - Culturelle? - Confessionnelle? - Enseignement supérieur? - Environnement? - Défense des droits? Des agences? Des prestataires? 5

6 Et pour vous Le téléphone, c est quoi? Une longue et harassante quête? Des échecs répétés? Un outil technique démodé? Une partie de plaisir? 6

7 Etes-vous Au bon endroit? Vous n êtes pas au bon endroit si vous vouliez - connaître les grands chiffres de la collecte par téléphone en France, - savoir combien Obama a collecté par SMS cette année, - ou combien a rapporté la dernière opération mécénat-sms en Espagne Vous êtes au bon endroit si vous voulez du CONCRET. Savoir - pourquoi et comment le téléphone est encore utile à votre collecte, - comment monter votre prochaine ou votre 1 ère opération de télémarketing, - quels sont les leviers d une campagne téléphonique efficace - et même les secrets les mieux gardés du télémarketing, - comment améliorer et optimiser les campagnes que vous menez déjà. 7

8 2. Le téléphone, le renouveau d un outil traditionnel au service d une stratégie de collecte relationnelle Bla bla bla Bla bla bla Bla bla bla Mais encore.? 8 Tous Tous droits droits réservés réservés Reproduction interdite interdite Groupe Groupe adfinitas adfinitas

9 Une stratégie De collecte relationnelle? Une stratégie relationnelle c est établir une relation continue avec le donateur afin de le fidéliser. Concrètement, établir un dialogue via les différents canaux existants. Une stratégie de collecte relationnelle c est coupler le relationnel et le transactionnel. Dans les faits, c est réussir à dialoguer, échanger et développer la fidélité et la confiance de vos donateurs tout en les sollicitant. 9

10 Dialoguer et collecter, C est «mal» vis à vis de mon donateur? Non. Collecter sans dialoguer c est mal. Dialoguer sans collecter, c est bien, mais ça coûte cher. Dialoguer et collecter c est possible. Au milieu des différentes sollicitations «directes» destinées à vos donateurs, vous devez créer des moments d information, des moments d échanges, des moments de contacts : - Lettres d information - E-newsletters - Invitations - Appels téléphoniques 10

11 Le télémarketing, le meilleur outil dans ma stratégie de collecte relationnelle? En dehors d une vraie rencontre, qui exige du temps et de l argent et qui se justifie pour des grands donateurs. Oui! CAR La présence d un téléacteur parlant au nom de votre association Un motif d appel qui établit le contact La possibilité pour le donateur de poser des questions, se plaindre,se réjouir... DIRE QU IL VEUT FAIRE UN LEGS L opportunité pour le téléacteur de solliciter le donateur 11

12 3. Le télémarketing, pourquoi? Tous Tous droits droits réservés réservés Reproduction interdite interdite Groupe Groupe adfinitas adfinitas

13 Dans quel cas utiliser Le télémarketing? (1) Dans le cadre d une stratégie global de collecte relationnelle, c est l outil essentiel à différentes étapes de la vie de votre donateur. Pour le recruter? Il y a débat. Nous dirions que non pour du recrutement direct. Canal trop coûteux pour le recrutement et canal segmentant. Dans le cadre d une opération de recrutement multicanal, avec des coordonnées données par le «prospect», cela devient possible! Pour l accueillir et le consolider Création d un lien réel avec l association dès le 2 ème contact. Possibilité de directement le consolider. Prélèvement automatique ou deuxième don. Pour le fidéliser Amélioration du lien avec l association. Possibilité de transformer en PA. 13

14 Dans quel cas utiliser Le télémarketing? (2) Pour augmenter sa contribution Ajouter un don exceptionnel à un donateur en PA ou augmenter la valeur de son PA. Pour répondre à une urgence Le mailing c est bien Mais en cas d urgence une opération téléphonique peut-être montée en 24h. Un mailing, au mieux en 3 jours + le délai postal Pour le maintenir parmi les actifs de votre base Les opérations anniversaires (12 mois) créent un motif d appel. Pour le réactiver Le téléphone est le canal le plus efficace de réactivation de vos inactifs. Et toujours Maintenir une relation avec son donateur! 14

15 Mais le télémarketing, C est quoi? (vidéo Eric Dampierre) 15

16 Oui, Mais pas que Oui, souvent, tout le monde a le même nom. Et parfois même les femmes et les hommes. Oui, il y a un script d appel qui tente d avoir réponse à tout. Oui, il y a souvent des «petites vieilles» au téléphone. Et oui on espère finir par une promesse de don. MAIS Ce n est pas un «taf de m.». Ce n est pas du racket. On n a pas toujours réponse à tout. Et rien n est sûr pour les bons côtés (on n a pas testé!) 16

17 4. De l art de bien utiliser l outil téléphonique Tous Tous droits droits réservés réservés Reproduction interdite interdite Groupe Groupe adfinitas adfinitas

18 Réussir Sa campagne de télémarketing (1) Des objectifs clairs Une campagne s inscrit dans une stratégie globale. Elle est menée avec l un des objectifs cités précédemment. Elle est à destination d une cible cohérente. Exemples : - ne pas demander un PA à tous les donateurs que vous venez de recruter (un nouveau donateur de 10 euros ) - ne pas se satisfaire de nombreux dons uniques sur une opération de PA (vous auriez pu avoir ces dons à moindre coûts!) 18

19 Réussir Sa campagne de télémarketing (2) et des objectifs chiffrés. Sur la base : - du type de campagne, - de vos anciennes campagnes (ou des résultats des campagnes papiers), - de la période de l année, - de la conjoncture, - de la population ciblée, - de leur contribution habituelle, - de leur récence, - de la fréquence de leur don, - des résultats de vos concurrents Vous êtes capables de prévoir les résultats de vos campagnes à 20% près. Utilité : réagir rapidement en cas d écart dans les résultats. 19

20 Réussir Sa campagne de télémarketing (3) Un prestataire fiable - Expérience du secteur caritatif Les tests le prouvent à court terme et surtout à long terme (impact négatif d appels trop commerciaux sur vos donateurs). - Pas d outsourcing. Malgré le surcoût, les opérations sont plus efficace lorsqu elles sont menées de France. La question peut se poser différemment pour les ONGs. - Confiance Tester c est bien. Installer ensuite une relation sur la durée qui créée une confiance réciproque donc un travail plus efficace, c est mieux. - Réactivité Etre joignable et capable de changer un argumentaire à l instant. Comme de lancer une opération d urgence en 48h. 20

21 Réussir Sa campagne de télémarketing (4) Une équipe de Téléacteurs (TA) «aguerris» - Les TAs aussi, pour être efficaces, doivent avoir expérience, ancienneté et être impliqués. Bref comme tout le monde, avoir un CDI est gage d un meilleur travail. Les TAs doivent tant que possible être dédiés uniquement au secteur caritatif. - La diversité d âge est un atout indéniable. S ils ont de 20 à 70 ans, ils ont un âge proche de celui de vos donateurs - Et le homeshoring? A part le gain en termes de coûts, cela entraîne d après nous déficit de formation, de suivi, de contrôle, d émulation «commerciale», d esprit d équipe 21

22 Réussir Sa campagne de télémarketing (5) Et une agence (et son coût) ça ne sert à rien? Une plate-forme téléphonique efficace n est pas forcément une agenceconseil. Celle-ci apporte son expertise pour : - La stratégie dans laquelle s inscrit l opération - Le choix de la cible - La rédaction des argumentaires et lettres liés à la connaissance du client - L analyse des appels et des résultats - Les ajustements en cours d opération 22

23 Réussir Sa campagne de télémarketing (6) Pendant l opération, un «couple à 3» aux missions bien définies Le prestataire mène l opération et informe, au jour le jour, l agence de tout élément sensible. L agence participe au brief, assure le suivi et l aiguillage de l opération tout en jouant le rôle d interface entre l association et le prestataire. L association prévient son équipe (Faire connaître Eric Dampierre ou Dominique), mène le brief de l opération et participe au suivi quotidien de l opération. Et elle n a pas oublié de préparer son CA 23

24 Réussir Sa campagne de télémarketing (7) Un CA, un président ou un directeur à convaincre Quelques exemples de phrases entendues avant de débuter les premières campagne des télémarketing : - «Le téléphone c est intrusif, on va se fâcher avec nos donateurs». - «Non : je déteste qu on m appelle donc nos donateurs aussi». - «On ne vend pas des cuisines, nous sommes acteurs de la générosité» - «On arrête le téléphone. On a essayé une fois, c était catastrophique» Les rassurer! Sur outsourcing, sur un test inactifs, sur le respect vie privée (liste rouge + top «pas de téléphone») et sur la qualité du prestataire 24

25 Réussir Sa campagne de télémarketing (8) Le brief Au milieu des X opérations de l année, il est parfois pris à la légère. A tort. Les TAs sont les premières cibles de l opération : en plus des les former et les informer, il faut les convaincre, comme un donateur de l utilité de votre cause et de vos appels. Cela veut dire que : - l association est présente (à Paris, à Clichy, à Nice, à Angers ), - l association et l agence les motivent : rappel de l importance de l opération et des fonds collectés pour la mission de l association, - l association doit les intéresser et utiliser des outils variés : vidéos, images, témoignages - l association et l agence les «endettent» : oui, les TAs peuvent être sensibles à des stylos, des affiches, des bloc-notes 25

26 Réussir Sa campagne de télémarketing (9) Un script/argumentaire efficace La réussite de l appel dépendra d un script clair, pas trop long (pour le donateur et le TA), et qui suit, comme un mailing, un certain chemin - Se présenter «de la part» de l association ou son président - Le motif déclaré d appel : merci (fidèles & donateurs PA), bienvenue (nouveaux), ça fait longtemps que nous n avons pas eu de vos nouvelles (inactifs), ça fait tout juste un an (anniversaire) - Le rappel de l action de l association - Le second motif d appel plus réel : mise en avant de la cause liée à l actualité ou plus que jamais d actualité. - La sollicitation - La clôture : indispensable de repréciser le montant, le courrier qui va suivre, l adresse et le nom du donateur! 26

27 Réussir Sa campagne de télémarketing (10) Le guide des objections : des réponses précises à toutes les objections Il donne au TA toutes les réponses possibles : liées à l association, au don, au freins personnels du donateur (moyens, téléphone, PA ), à l actualité. Sans le revoir entièrement à chaque opération, il doit malgré tout être complet, précis et clair. La moindre objection à laquelle le TA ne peut répondre ou mal, c est la fin. Et inversement. Des lettres de confirmations aussi efficaces que l appel A la fin de l appel, si l accord est donné rien n est gagné : entre 30 et 60% des donateurs ne concrétiseront pas. Si un appel de confirmation est utile, c est la lettre qui fera la différence. Plus courte qu un mailing, elle rappelle les éléments principaux du script mais est surtout tournée vers le rappel de l appel téléphonique et le geste du donateur! 27

28 Réussir Sa campagne de télémarketing (11) Le suivi QUOTIDIEN est essentiel - Toute la journée, l agence et l association peuvent écouter tous les appels et doivent le faire régulièrement! - Le prestataire transmet les commentaires sensibles (reçu fiscal, demande de PA si non prévu, promesses de don important, information sur les legs, mécontentement ) - Le prestataire remet des tableaux de bords (adapté par l agence selon technicité) comprenant ces indicateurs : nombre de «contacts utiles», de promesses, montants, refus et leur motif. - L agence transmet des résultats lisibles avec chiffres clés : taux de promesses, don moyen, taux de couverture (ROI), amortissement (opérations PA) et estimations de résultats post concrétisation. - L agence analyse, avec l association, ces résultats et chiffres clés et propose les ajustements nécessaires avec un objectif : la réactivité. 28

29 5. Et les appels dans tout ça Tous Tous droits droits réservés réservés Reproduction interdite interdite Groupe Groupe adfinitas adfinitas

30 Les appels Réussis Un appel sera réussi si c est un appel - Courtois. - Où le script est complètement déroulé, notamment la justification de l appel et rapidement. - Où le donateur comprend le script et identifie l association. - Où le donateur n a pas d objections ou peu, auxquelles le téléacteur répond facilement et rapidement. - Où le donateur à l impression de parler réellement à quelqu un de l association (mais pas de mensonge en cas de question!). 30

31 Les appels Réussis Exemples 31

32 Les appels Ratés Un appel va finir par un refus si c est un appel - Tendu voire très tendu. - Où le script s arrête avant la fin (objection du donateur avant même la demande). - Où le donateur n identifie même pas l association. - Où le donateur fait durer, notamment en multipliant les objections. - Où le téléacteur maitrise mal l association, son objet ou même le script et créée le doute chez le donateur. 32

33 Les appels Ratés Exemples 33

34 Les appels Pour le plaisir Exemples 34

35 Les appels? A vous de juger 35

36 6. Des chiffres! Des chiffres! Tous Tous droits droits réservés réservés Reproduction interdite interdite Groupe Groupe adfinitas adfinitas

37 Le coût Des opérations de télémarketing Le coût de ces opérations dépendent du type d appels (PA ou DU) et du nombre de «CU», donateurs réellement joints lors de l opération. Il faut aussi prendre en compte les coûts annexes : enrichissement téléphonique, production/personnalisation/affranchissement des courriers, suivi agence Les chiffres ci-dessous sont estimatifs : Opération de CU PA : entre 5,50 et 6,50 Opération de CU DU: entre 5 et 6 Opération de CU PA : entre 5 et 6 Opération de CU DU: entre 4,50 et 5,50 Opération de CU PA : entre 4,50 et 5,50 Opération de CU DU: entre 4 et 5 NB : certains prestataires vous proposeront une facturation à l heure d appel par TA en estimant à peu près le nombre d appels que fera un TA pour chaque heure 37

38 Les bons chiffres Des petits frères des Pauvres Des ordres de grandeur et des fourchettes pour vous jauger Opérations de bienvenue et de transformation PA* - Taux de promesses PA : 12,5 à 15,5 % / Concrétisation : 45 à 55 % - Taux de promesses DU : 2 à 5% / Concrétisation 55 à 70 % - PA moyen : 6 à 9 / DU moyen : 45 à 60 euros - * Nous ne sollicitions pas les plus petits ni les plus gros donateurs Opération de réactivation - Taux de promesses : 34 à 40 % / Concrétisation : 45 à 60 % - Don moyen : 40 à 50 Opération d upgrading - Taux de réponse : 35 à 45 % - Montant moyen d augmentation du PA / mois : 1,50 à 2 38

39 7. Le graal Tous Tous droits droits réservés réservés Reproduction interdite interdite Groupe Groupe adfinitas adfinitas

40 THE réussite 40

41 A vous de jouer! Merci de votre attention 41

DEVENEZ PARTENAIRE DES 60 ANS DE L AJD ASSOCIEZ VOTRE LOGO AU LOGO DE L AJD SUR NOS DIFFÉRENTS OUTILS DE COMMUNICATION

DEVENEZ PARTENAIRE DES 60 ANS DE L AJD ASSOCIEZ VOTRE LOGO AU LOGO DE L AJD SUR NOS DIFFÉRENTS OUTILS DE COMMUNICATION 60 ANS D EXPÉRIENCES ET D EXPERTISE Depuis sa création, l AJD s inscrit dans un projet associatif fort : améliorer le quotidien des jeunes ayant un diabète et de leur famille en leur proposant des solutions

Plus en détail

Le Datameeting. Le contact direct. Tester avant tout

Le Datameeting. Le contact direct. Tester avant tout Le Datameeting Michel SOUFIR Directeur Général 0970 407 007 +216 21243787 Le contact direct Le datameeting, consiste dans la mise en place d opérations qui ont pour but d obtenir un contact direct avec

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Tome 1 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. J ai commencé à vous partager des techniques légales pour réduire vos coûts de crédits immobiliers.

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE. Séminaire du 26 avril 2011

QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE. Séminaire du 26 avril 2011 QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE DE COLLECTE DE FONDS? Séminaire du 26 avril 2011 UN APERÇU DE LA STRATEGIE Séminaire du 26 avril 2011 LA STRATÉGIE, C EST STRATÉGIQUE La stratégie de collecte de fonds doit être

Plus en détail

quand on est une PME? La notoriété sans notoriété : comment être le n 1

quand on est une PME? La notoriété sans notoriété : comment être le n 1 La notoriété sans notoriété : comment être le n 1 quand on est une PME? Contact : Eryck Ponseel - Agence 1-ter-net Boulevard de la Beaujoire ( angle rue Louise Michel) 44 300 Nantes Tél. : 02 51 85 26

Plus en détail

Pourquoi un Blog Peut Freiner le Démarrage de Votre Entreprise?

Pourquoi un Blog Peut Freiner le Démarrage de Votre Entreprise? Pourquoi un Blog Peut Freiner le Démarrage de Votre Entreprise? by Lionel - mercredi, décembre 03, 2014 http://une-vie-geniale.com/pourquoi-un-blog-peut-freiner-le-demarrage-de-votre-entreprise/ l entrepreneuriat

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

CONNAISSANCE DES MÉDIASM. Dominique GONOD 06 83 77 67 17 dgonod@dgconsulting.fr

CONNAISSANCE DES MÉDIASM. Dominique GONOD 06 83 77 67 17 dgonod@dgconsulting.fr CONNAISSANCE DES MÉDIASM Dominique GONOD 06 83 77 67 17 dgonod@dgconsulting.fr 1 LES MÉDIASM : QUI SONT-ILS? MEDIAS ECRITS (papier & Internet) (papier & Internet) 167 médias m écrits en France - Média

Plus en détail

IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE. Guide des dispositions fiscales 2016

IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE. Guide des dispositions fiscales 2016 IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE Guide des dispositions fiscales 2016 La Fondation ARC en chiffres : Chaque année : Plus de 25 millions alloués à la recherche Près de 100 % des ressources issues de la

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET Thème : Partie 3 : le recrutement Partie 4 : la croissance de l'entreprise Ajustement entre les ressources actuelles et

Plus en détail

Récapitulatif sur le CV

Récapitulatif sur le CV Récapitulatif sur le CV Un bon CV, c est donc : Sur la forme : Un CV sans fautes d orthographe Un CV sur une page,clairetaéré Un CV structuré, avec des rubriques précises et complètes Sur le fond : Un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager DOSSIER DE PRESSE www.esthetic-consult.com Septembre 2015 / La beauté à portée de quelques clics. C est ce que propose le site de téléconseil médical www.esthetic-consult.com. Sans vous déplacer, en toute

Plus en détail

Le Message vocal téléphonique au service du Recouvrement d impayés

Le Message vocal téléphonique au service du Recouvrement d impayés Le Message vocal téléphonique au service du Recouvrement d impayés Le recouvrement économique et accéléré Face au cumul d'impayés et aux coûts importants générés par les actions de recouvrement, le Message

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

L EXTRANET GUIDE D UTILISATION

L EXTRANET GUIDE D UTILISATION L EXTRANET GUIDE D UTILISATION Bienvenue sur l Extranet ProxiFuel : https://extranet.proxifuel.be/. Ce nouveau canal de commande, disponible 24h/24 et 7j/7, est entièrement gratuit. Il est à l heure actuelle

Plus en détail

L arme absolue pour recruter et évaluer

L arme absolue pour recruter et évaluer L arme absolue pour recruter et évaluer uel est le secret d un recrutement réussi? Qu est-ce qui fait la différence entre un bon recrutement et un recrutement raté? Comment évaluer correctement un candidat,

Plus en détail

Réussir son approche commerciale avec un prospect. Direction Marketing Clients Firme

Réussir son approche commerciale avec un prospect. Direction Marketing Clients Firme Réussir son approche commerciale avec un prospect 61 Réussir son approche commerciale avec un prospect Organisation de l atelier Durée Thème Pédagogie 20 Réussir un premier RDV avec un prospect (les 2

Plus en détail

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Vos affaires peuvent aller plus loin Juillet 2008 Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Les organismes sans but lucratif de toutes sortes se débattent

Plus en détail

L ALAMBIC. Diagnostic Développement Durable. MFQ Franche-Comté - 2006/2007

L ALAMBIC. Diagnostic Développement Durable. MFQ Franche-Comté - 2006/2007 L ALAMBIC Diagnostic Développement Durable MFQ Franche-Comté - 2006/2007 1 Le Développement Durable, un outil de management global, une démarche de progrès «Certains sentent la pluie à l avance d autres

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

Dépôt en ligne de vos dossiers de demande de subventions

Dépôt en ligne de vos dossiers de demande de subventions Dépôt en ligne de vos dossiers de demande de subventions GUIDE PRATIQUE À L USAGE DES ASSOCIATIONS Pour toute question : 04 91 57 54 80 subventions-en-ligne@info-regionpaca.fr Région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile?

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Media Media - Numérique Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Mars 2010 Contexte Media est une offre innovante et unique, permettant de téléphoner sans contrainte de forfait, d

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE

Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE AVANT-PROPOS La possession du meilleur état de santé qu il est capable d atteindre constitue l un des droits fondamentaux de tout être humain. Pourtant,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 SE LANCE EN FRANCHISE SOMMAIRE SE LANCE EN FRANCHISE... SE LANCE EN FRANCHISE... 3 SOMMAIRE UN CONCEPT UNIQUE SUR LE MARCHÉ 4 - Une activité inédite en France et dans

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

«LA BANQUE POSTALE RÉINVENTE LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION» LANCEMENT DE L OFFRE DE CRÉDIT À LA CONSOMMATION

«LA BANQUE POSTALE RÉINVENTE LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION» LANCEMENT DE L OFFRE DE CRÉDIT À LA CONSOMMATION COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 mars 2010 «LA BANQUE POSTALE RÉINVENTE LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION» LANCEMENT DE L OFFRE DE CRÉDIT À LA CONSOMMATION DE LA BANQUE POSTALE La Banque Postale lance, à partir

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

Demande de prise en charge d un congé

Demande de prise en charge d un congé Demande de prise en charge d un congé C D I À COMPLÉTER PAR LE DEMANDEUR Nom CADRE RÉSERVÉ À L AGECIF CAMA Prénom Date de réception Tél. port. Tél. prof. Numéro de dossier E-mail Adresse Code Postal Ville

Plus en détail

FORMATION A L ASSISTANCE DE PROXIMITE. Campagne d information du grand public Passage à la télé tout numérique PRESENTATION

FORMATION A L ASSISTANCE DE PROXIMITE. Campagne d information du grand public Passage à la télé tout numérique PRESENTATION FORMATION A L ASSISTANCE DE PROXIMITE Campagne d information du grand public Passage à la télé tout numérique PRESENTATION Sommaire Qui sommes-nous et pourquoi sommes-nous là? Qu est-ce que le passage

Plus en détail

E1 : ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Sous-épreuve A1 : Organisation et gestion de prestations de services Durée : 3 heures Coefficient : 4

E1 : ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Sous-épreuve A1 : Organisation et gestion de prestations de services Durée : 3 heures Coefficient : 4 1 D après sujet d examen métropole session 2007 DOSSIERS Baccalauréat Professionnel SERVICES (Accueil - Assistance - Conseil) E1 : ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Sous-épreuve A1 : Organisation et gestion

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail

Rencontres. MutRé 2015 Stratégie digitale : Retour d expérience. Marseille, les 9 et 10 novembre 2015. Rencontres

Rencontres. MutRé 2015 Stratégie digitale : Retour d expérience. Marseille, les 9 et 10 novembre 2015. Rencontres Rencontres MutRé 2015 Stratégie digitale : Retour d expérience Laurent Piffeteau Responsable du Développement, du Marketing et du Digital 2015 Marseille, les 9 et 10 novembre 2015 Table des matières AMPLI

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google!

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! En seulement 2 étapes faciles! Imprimez ce document 1 Mention Légale Tous les efforts ont été déployés afin de représenter avec

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

Agence webmarketing & digitale

Agence webmarketing & digitale g 04 67 49 12 20 i cibleweb.com cement Agence webmarketing & digitale Depuis la création de cibleweb.com notre objectif reste inchangé Accompagner les PME dans l optimisation de leur présence en ligne

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENLigne toutes les innovations FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Faites un don. Participez à l histoire du Louvre

Faites un don. Participez à l histoire du Louvre Faites un don Participez à l histoire du Louvre Salle des Caryatides,département des Antiquités grecques, étrusques et romaines musée du Louvre / Olivier Berrand Ancien palais des rois, le Louvre accompagne

Plus en détail

PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE

PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE Sommaire La BCEE en quelques mots 5 Vos attentes 7 La Gestion de Fortunes Discrétionnaire 9 La philosophie 10 Nous vous écoutons 12 Nous mettons nos compétences

Plus en détail

Bienvenue sur la page de l appel à candidatures lancé par Pro Bono Lab. Votre contact - 1/3

Bienvenue sur la page de l appel à candidatures lancé par Pro Bono Lab. Votre contact - 1/3 Bienvenue sur la page de l appel à candidatures lancé par Pro Bono Lab Les candidatures sont ouvertes jusqu au 8 janvier 2016 minuit. Une fois que vous aurez réuni les quelques informations nécessaires,

Plus en détail

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4 BAC PRO Rôle, objectifs et moyens d action d un point de vente 1 FICHE Être capable de Définir et comprendre le rôle et les objectifs d un point de vente. Identifier comment le magasin peut atteindre ses

Plus en détail

3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme. Direction Marketing Clients Firme

3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme. Direction Marketing Clients Firme 3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme 48 Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing Firme Organisation de l atelier Durée Thème Pédagogie 15 Présentation de

Plus en détail

Atelier 10. Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée

Atelier 10. Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée Atelier 10 Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée > Michel JOIE, Responsable de clientèle, SWISS RE > Laurence PAGNIER, Responsable du service Sélection des Risques,

Plus en détail

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage Présenté par: +20 ans d expérience. de culture polyvalente et de recherches en matière sûreté-sécurité Date de la présentation: 2013 Concurrentiel. DANS LA PRESTATION SECURITE SURVEILLANCE GARDIENNAGE

Plus en détail

Participation Réussie À

Participation Réussie À Votre Guide Pour Une Participation Réussie À Foreignerslife Tout ce dont vous avez besoin Votre to-do list pour avant, pendant et après le salon Foreignerslife TABLE OF CONTENTS I. Avant Le Salon : Préparez

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

ÉVALUEZ VOS ACTIONS DE COMMUNICATION

ÉVALUEZ VOS ACTIONS DE COMMUNICATION Avant-propos Ce livre est destiné à tous les communicants qui ont déjà entendu les phrases suivantes de leur hiérarchie, de leurs collègues ou d autres fonctions : «Alors, ce séminaire, ça a marché?» «Et

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENTS BANK AUDI FRANCE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENTS BANK AUDI FRANCE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENTS BANK AUDI FRANCE Sommaire 1. Comment nous contacter? 3 2. Les délais de traitement 4 3. Le traitement des réclamations 5 4. Protection des données à caractère

Plus en détail

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire 1) Pour accéder aux options de sauvegarde et d envoi du questionnaire, veuillez cliquer sur le bouton représenté ci-après, situé en dernière

Plus en détail

Formation Refresh. Intérim. Folder d information automne 2013

Formation Refresh. Intérim. Folder d information automne 2013 Formation Refresh Intérim In Folder d information automne 2013 Cher/Chère responsable des formations, Dans un secteur dynamique tel que le nôtre, où l humain est au centre, il est indispensable d investir

Plus en détail

Les Français et leur Patron. Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise

Les Français et leur Patron. Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise Les Français et leur Patron Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise Sommaire MediaprismGroup, 1er Groupe intégré de Marketing Services en France page 3 Méthodologie d enquête et structure

Plus en détail

évoluer VALUE capitalisation

évoluer VALUE capitalisation UP (pron-(^ p ) La société actuelle appelle à toujours plus de performance. Ex : Les hommes et les femmes d entreprises sont appelés à évoluer en permanence. VALUE (pron-vaelju) Aujourd hui, on parle encore

Plus en détail

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Qu est-ce que le Passeport Orientation/Formation? Le passeport Orientation/Formation est un document qui vous permet de faire le point sur vos compétences

Plus en détail

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de CONVENTION Etablie entre La société Allo Médecin Contrôle située Résidence Jean Moulin Bât A 20 Boulevard Jean Moulin 13005 MARSEILLE représentée par Monsieur JEUDY Xavier Et le Docteur Inscrit au Conseil

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2010 Ce fichier nu m é r i q u e ne peut être repr o d u i t, représe

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Comment me repérer et naviguer dans mon espace client?

Comment me repérer et naviguer dans mon espace client? Le Guide 1 Menu de l espace client Comment me repérer et naviguer dans mon espace client? Menu de l espace client Crédits disponibles Mon profil Moteur de recherche Formulaire de contact Critères d'alertes

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Présenté par Monsieur Georges Poulin, Associé Altitude Conseil 17 février 2016 1 L objectif Permettre aux participants,

Plus en détail

Les informations nécessaires à l'estimation

Les informations nécessaires à l'estimation Plan - Le standard "généralités" - Informations nécessaires à l'estimation - Les prémices du calcul du temps de développement - Le calcul - Options supplémentaires - petit exercice 4D Université «Estimation

Plus en détail

Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013.

Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013. Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013. SESAME vous permet de générer un dossier électronique : 1-pour le DU de votre choix

Plus en détail

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 gillettadesaintjoseph@notaires.fr http://gillettadesaintjoseph.notaires.fr ASSURANCE-VIE L assurance-vie sous tous les angles

Plus en détail

Logiciel KEL Syndic. Logiciel professionnel de gestion comptable pour syndic de copropriétés KEL

Logiciel KEL Syndic. Logiciel professionnel de gestion comptable pour syndic de copropriétés KEL Logiciel Logiciel professionnel de gestion comptable pour syndic de copropriétés - Logiciel pour les syndics de copropriétés Logiciel Logiciel immobilier de gérance Logiciel pour les syndics de copropriétés

Plus en détail

VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 1 BIOLOGIE DES ORGANISMES ET DES POPULATIONS EN 4 ÉTAPES

VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 1 BIOLOGIE DES ORGANISMES ET DES POPULATIONS EN 4 ÉTAPES UFR SVTE VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 1 BIOLOGIE DES ORGANISMES ET DES POPULATIONS EN 4 ÉTAPES 1/ Imprimez et lisez attentivement le présent document (p 1 à 5) 2/ Complétez les pages 2 et 3,

Plus en détail

Découvrez dans ce livret les avantages qui vous ont été spécialement réservés par Direct Energie! Chequier-150x86mm-PRO_v0208.indd 1 2/08/10 16:16:23

Découvrez dans ce livret les avantages qui vous ont été spécialement réservés par Direct Energie! Chequier-150x86mm-PRO_v0208.indd 1 2/08/10 16:16:23 Découvrez dans ce livret les avantages qui vous ont été spécialement réservés par Direct Energie! Chequier-150x86mm-PRO_v0208.indd 1 2/08/10 16:16:23 DIRECT ENERGIE SA - Capital : 9 777 510 e - 44 857

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 Envoi par mail de la première version du rapport + annexes + power point Envoi postal ou dépôt du dossier rose au Cnam Réunion du jury diplômant Cnam Paris ; les avis sont communiqués au Cnam

Plus en détail

Etude pour l université d été du CNOA

Etude pour l université d été du CNOA Etude pour l université d été du CNOA Sondage Ifop pour le Conseil National de l Ordre des Architectes N 112209 Contacts Ifop : Damien Philippot / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. Novembre 2014

DOSSIER DE PRESENTATION. Novembre 2014 POINT SOLUTIONS SURENDETTEMENT DOSSIER DE PRESENTATION Novembre 2014 Crédit Municipal de Paris 55, rue des Francs-Bourgeois 75181 PARIS Cedex 04 Tél. : 01 44 61 64 00 www.creditmunicipal.fr Siren 267 500

Plus en détail

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Dossier n 5 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Sabine, Conductrice de travaux dans le BTP dans le 9 ème

Plus en détail

Paris, le 18/11/2010. Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/

Paris, le 18/11/2010. Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Paris, le 18/11/2010 Service juridique Pôle partis politiques Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/ Objet : délivrance des formules numérotées de reçus-dons et justification

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA SOMMAIRE Méthodologie p.3 1. Les pratiquants de randonnée Poids et profils p.4 2. Les comportements de pratique p.17 3. Les

Plus en détail

Kit d informations Complémentaire santé à destination du réseau Manpower

Kit d informations Complémentaire santé à destination du réseau Manpower Kit d informations Complémentaire santé à destination du réseau Manpower Table des matières 1. Procédure de résiliation de la mutuelle individuelle d un intérimaire.... 2 2. Accès au compteur d heures

Plus en détail

Les 7 engagements, dont vous trouverez

Les 7 engagements, dont vous trouverez LES 7 S LES 7 S DE DIALOGE Dialoge s engage Les 7 engagements, dont vous trouverez le détail dans les pages qui suivent, forment le socle de la nouvelle politique de service de Dialoge. Ces engagements

Plus en détail

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations!

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Newsletter BNI Bonjour à tous, Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Comment et pourquoi recommander? (Page 1) L objectif de cet outil est de tirer un maximum

Plus en détail

Guide pratique Résiliation de votre mutuelle actuelle

Guide pratique Résiliation de votre mutuelle actuelle Guide pratique Résiliation de votre mutuelle actuelle Comment utiliser les documents mis à disposition pour demander la résiliation de votre mutuelle actuelle : 1 Rendez-vous sur www.interimairessante.fr

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

GUIDE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS

GUIDE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS GUIDE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS 1. PRESENTATION Les s sont identifiées comme étant une clé d entrée majeure pour, d une part, analyser et comprendre les dysfonctionnements de l entreprise et les problèmes

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Éditions d'organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2860-4 Chapitre 2 LA MÉTHODE DES POINTS FORTS 1. Les différentes catégories de points

Plus en détail

Le financement court terme des TPE

Le financement court terme des TPE JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) 2 Ce guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire,

Plus en détail

FAQ conseiller bancaire

FAQ conseiller bancaire FAQ conseiller bancaire Qu est-ce que Bienvenue au Crédit Coopératif / Bienvenue chez BTP Banque? Bienvenue au Crédit Coopératif et Bienvenue chez BTP Banque sont les services réservés au Groupe Crédit

Plus en détail

Factures impayées? Ne travaillez pas pour rien! 16 novembre 2015 by Graydon & 4D @ L Echasse (Namur)

Factures impayées? Ne travaillez pas pour rien! 16 novembre 2015 by Graydon & 4D @ L Echasse (Namur) Factures impayées? Ne travaillez pas pour rien! 16 by Graydon & 4D @ L Echasse (Namur) Quatrième DIMENSION (4D), c est : Une société née en 1998 Une équipe de 40 personnes Un leader belge dans le textile

Plus en détail

lancement de la 1 ère enseigne de services à la personne handéo

lancement de la 1 ère enseigne de services à la personne handéo lancement de la 1 ère enseigne de services à la personne handéo pour toutes les situations de handicap dossier de presse avec le soutien de l agence nationale des services à la personne «deux évènements

Plus en détail

de clients satisfaits de la qualité de traitement des sinistres CHARTE QUALITé ASSURANCE Pierrick COULANGE Agent Général d Assurance

de clients satisfaits de la qualité de traitement des sinistres CHARTE QUALITé ASSURANCE Pierrick COULANGE Agent Général d Assurance Ce professionnel de l assurance est contrôlé par une société indépendante CHARTE QUALITé ASSURANCE Agent Général d Assurance 223 Av du Maréchal Foch - BP 121 78700 CONFLANS STE HONORINE : 01 34 90 15 15

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION FRANCHISE P 2. S o m m a i r e P 3 P 4 P 5 P 7 P 8

DOSSIER DE PRESENTATION FRANCHISE P 2. S o m m a i r e P 3 P 4 P 5 P 7 P 8 S o m m a i r e P 2 P 3 P 4 P 5 P 7 P 8 Présenta on de la franchise Ouvrez dès aujourd hui votre agence Cours Ado Budget Créa on d agence Interview de Isabelle DUMAS Rejoindre le réseau Cours Ado Coordonnées

Plus en détail

Observatoire du Consom acteur

Observatoire du Consom acteur Observatoire du Consom acteur Les Français et la maison Présentation du 25 juin 2009 BJ : 5655 Contact OpinionWay : Philippe Le Magueresse / 01 78 94 89 96 Méthodologie Méthodologie Présentation de la

Plus en détail

Présentation de l application informatique dédiée à la formation BAFA et procédure d inscription. Site Internet www.jeunes.gouv.

Présentation de l application informatique dédiée à la formation BAFA et procédure d inscription. Site Internet www.jeunes.gouv. DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DU VAR Mission Inspection Contrôle Evaluation (ICE) Secteur Jeunesse Présentation de l application informatique dédiée à la formation BAFA et procédure d

Plus en détail

L I M M O B I LI E R

L I M M O B I LI E R LES ATOUTS DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉS AUX MÉTIERS DE Audrey_Popov /Shutterstock.com L I M M O B I LI E R Une bonne communication est avant tout une affaire humaine. C est l art de se comprendre et d

Plus en détail