éco La cci rapproche et l entreprise les jeunes sont victimes de mauvaises politiques dossier interview de nicolas bouzou

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "éco La cci rapproche et l entreprise les jeunes sont victimes de mauvaises politiques dossier interview de nicolas bouzou"

Transcription

1 v sges Le magazine de la CCI des Vosges Vosges Économiques - N 33 - avril 2013 éco dossier La cci rapproche les jeunes et l entreprise interview de nicolas bouzou les jeunes sont victimes de mauvaises politiques ACCOMPAGNEMENT OSEZ L ENTREPRISE Le 15 mai - Centre des congrès d Épinal Vosges économiques - AVRIL N 33 1

2 PROFESSIONNELS, SOYEZ LÀ OÙ VOS CLIENTS VOUS CHERCHENT! DÉCOUVREZ NOS SOLUTIONS POUR CRÉER VOTRE VITRINE OU VOTRE BOUTIQUE EN LIGNE * - *0,12 e TTC/mn - attente gratuite depuis un poste fixe, hors surcoût selon opérateur. BPLC - 3 rue François de Curel - BP Metz Cedex 1. SA coopérative de Banque Populaire à capital variable régie par les articles L et suivants du Code Monétaire et Financier RCS Metz - Société de courtage et intermédiaire en assurance inscrite à l ORIAS sous le N Vosges économiques - AVRIL N 33

3 édito R éconcilions les jeunes et l entreprise! Nous sommes tous confrontés à la même difficulté : recruter des jeunes qualifiés, compétents et motivés est délicat. C est un problème pour la pérennité de nos établissements. C est un problème pour la croissance de notre pays. La perception du monde de l entreprise et de ses métiers par le grand public en général et les jeunes en particulier ajoute à la difficulté. Nous devons apprendre à séduire et attirer la nouvelle génération de collaborateurs dont nous avons besoin. La Chambre de commerce et d industrie des Vosges s y emploie avec vous tout au long de l année. Elle propose dans ses écoles de nombreuses formations élaborées avec les branches professionnelles. Ces programmes tiennent compte des besoins réels des entreprises et mènent véritablement à l emploi. La CCI met en place de nombreuses opérations de promotion des métiers et des filières professionnelles. Portes ouvertes en entreprise, intervention dans les établissements scolaires, Semaine de l industrie, Nuit de l orientation, jeux concours : toutes les occasions sont bonnes pour montrer aux jeunes la modernité et la performance de nos entreprises. C est à nous, dirigeants, de les convaincre que nous rejoindre leur permettra de vivre une carrière exaltante. C est à nous de réconcilier les jeunes et l entreprise! sommaire FLASH INFO 5 - L actualité de votre CCI innovation 11 - Erla Technologies certifiée OFG 12 - Vous produisez en France, faites-le savoir! DOSSIER RAPPrOCHER LES JEUNES ET L ENTREPRISE 16 - Recrutement : l art de séduire la nouvelle génération 20 - Nicolas BOUZOU : Les jeunes sont victimes de mauvaises politiques économiques 22 - Des formations qui mènent à l emploi 25 - Egger recrute ses meilleurs apprentis 27 - Nuit de l orientation : s orienter sans stress! 28 - S orienter devient un jeu 30 - Les entreprises ouvrent leurs portes 31 - Une aide au logement pour les jeunes en alternance ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES 33 - La qualité récompensée 35 - Une journée pour oser l entreprise 36 - Le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi club environnement 39 - L Écotaxe poids lourds en vigueur le 1 er octobre ESPACE NUMÉRIQUE ENTREPRISE 41 - Cure de modernité avec les ateliers de l ENE Gérard Claudel Président de la CCI des Vosges agenda 42 - Vos rendez-vous avec la CCI VOSGES ÉCONOMIQUES - Publication de la Chambre de Commerce et d Industrie des Vosges CCI des Vosges : 10 rue Claude Gelée Épinal Cedex Fax : Site Internet : Directeur de la publication : Sylvain Jacobée Rédacteur en chef : Cyrille Thiéry Comité de rédaction : Cyrille Thiéry, Fabienne Rochet Crédits photos et illustrations : CCI des Vosges, Fotolia Dépot légal : X Réalisation et régie publicitaire : Vega communication Impression : Groupe Socosprint Vosges économiques - AVRIL N 33 3

4 BMW PRÉ DROUÉ rue Nicolas Barry CHAVELOT - Tél Fax Vosges économiques - AVRIL N 33

5 flash info Nouvelle identité Nouvelle unité Les Chambres de commerce et d industrie de France ont adopté une nouvelle identité visuelle. Elle a pour principal objectif de traduire la dynamique qui anime le réseau des CCI. Le nouveau logo, créé par l agence BDDP & Fils, est la conjugaison de trois idées directrices : Une présence locale titre de qualité LES MAÎTRES-RESTAURATEURS SUR LE NET Le titre de maître-restaurateur récompense l excellence des meilleurs professionnels de la restauration traditionnelle. Il valorise leur compétence ainsi que leur engagement en faveur de la qualité. Il est attribué par le Préfet de département après un audit réalisé par un organisme certificateur agréé. C est la seule distinction décernée par l État dans le secteur de la restauration. La CCI des Vosges s est particulièrement investie pour faire connaître et développer ce titre auprès des restaurateurs. Avec 65 maîtres restaurateurs reconnus, les Vosges figurent dans le peloton de tête des départements les plus titrés. Pour les promouvoir, la CCI a lancé le site Internet Il regroupe l ensemble des établissements détenteurs du titre. Chacun bénéficie d une page de présentation détaillée de son restaurant, renvoyant sur son propre site Internet, l objectif étant d augmenter le référencement de ces établissements de qualité dans les moteurs de recherche. Les maîtres-restaurateurs doivent obligatoirement servir une cuisine préparée sur place par un cuisinier à la compétence reconnue, à partir de produits frais. Ils garantissent également la qualité du service et de l accueil dans leur restaurant, et bien évidemment le respect des normes d hygiène en vigueur. Le réseau CCI est un instigateur économique à la fois singulier et pluriel, il est important d exprimer visuellement l ancrage multi-local qui est la force du maillage CCI. Un rouage essentiel Les CCI transmettent l impulsion essentielle au fonctionnement d une entreprise, d un territoire ou d une économie. Il s agit d un rouage clé. Lancement du site Internet le 19 mars à la CCI des Vosges, de gauche à droite et de haut en bas : Fabrice Devriese, Le Karélian à Domartin-les-Remiremont, Julien Chrisment, le Lido à Gérardmer, Grégory Jacquot, Le Régal à Saint-Dié-des-Vosges, Gérard Claudel, Président de la CCI des Vosges, Laurent Grandgirard, Oxalis à Remiremont, Cédric Bongeot, La Résidence au Val d Ajol, Quentin Lamour, A Table à Vagney, Pascal Mokwinski, Le Campagnard à Plombières-les-Bains, Philippe Toussaint, le Relais de Vincey, Sandra Cramaro, CCI des Vosges, Valérie Pierre, Hôtel de la Grande Cascade à Le Tholy et Thérèse Viard, L alpage Au chant du Bois au Tholy. Contatct : Philippe Lacour Un large rayonnement Les CCI génèrent un élan innovant, qui rayonne sur l ensemble des territoires. Ce sigle est le socle de la conquête d une nouvelle notoriété. Il est la vitrine de la dynamique qui anime la famille des CCI afin de regagner une place forte dans les esprits. DIRIGEANTS FORMATION AU MANAGEMENT La CCI des Vosges organise un cycle de formation au management animé par des chefs d entreprise confirmés. Cette formule originale, alternant apports théoriques/pratiques et échanges d expériences, a fait depuis plus de 20 ans la preuve de son efficacité - près de 160 dirigeants ou cadres vosgiens en ont déjà bénéficié. Partager le même quotidien et les mêmes objectifs que ceux de leur auditoire permet à nos intervenants de répondre au mieux à son attente. C est dans ces échanges et ces transferts de connaissances et de savoirfaire que résident toute l originalité et la performance de cette formation unique en Lorraine. La prochaine session débutera en octobre 2013 ; elle se déroulera sur 17 journées (vendredis et samedis) échelonnées sur 8 mois. Contatct : Murielle Nourdin Vosges économiques - AVRIL N 33 5

6 flash info CHALLENGE PRIX DU CRÉATEUR : LES CANDIDATURES SONT OUVERTES! Le prix du créateur d entreprise a pour objectif de distinguer des hommes et des femmes qui ont décidé de se lancer dans l aventure de la création. Il concerne les secteurs de l industrie, du commerce ou des services, qu il s agisse d une entreprise individuelle ou en société, créant des emplois qualifiés ou non, dans le département des Vosges. Les dossiers sont à retirer et à déposer jusqu au vendredi 15 mai 2013 auprès de l un des partenaires du prix : la CCI des Vosges, les plates-formes d Initiatives IVCO et HVI et les pépinières d entreprises Épinal-Golbey-Développement et Saint-Dié-des-Vosges et sa région. Les résultats et la remise des prix aux lauréats auront lieu le lundi 24 Juin 2013, lors d une manifestation dans les locaux de la Chambre de commerce et d industrie des Vosges. Ce prix du créateur 2013 récompensera en numéraire (2 500, et ) les trois meilleures créations d entreprises. Tout porteur de projet de création ou ayant créé son entreprise (inscrite au RCS) après le 1 er janvier 2012 et qui dispose d un financement par le secteur bancaire traditionnel ou tout autre organisme officiel, peut présenter un dossier de candidature. Jean-Claude Naviliat, Président de la Plateforme Initiative Vosges Centre-Ouest, Gérard Claudel, Président de la CCI des Vosges et Ghislaine Andrzejcak, de la Plate-forme Haute-Vosges Initiative, lors de la conférence de lancement du prix du créateur Contatct : Sylviane Colona ÉCONOMIE BAROMÈTRE DE CONJONCTURE LA PRUDENCE EST DE RIGUEUR Même si la situation économique vécue dans les Vosges n est pas la pire de Lorraine, il convient de rester mesuré et réaliste. Le rythme de croissance de l économie vosgienne se maintient à un niveau faible. C est ce qui ressort du bilan effectué par l observatoire économique des Vosges et présenté le 18 février dernier. Retrouvez le bilan complet sur Après le ralentissement marqué de la croissance au second semestre 2011, l activité se stabilise en 2012 à un niveau faible. Cette évolution résulte essentiellement d une remontée des avis favorables dans le secteur des services pour 27 % des entreprises contre seulement 18 % auparavant. L industrie et le BTP enregistrent un niveau d activité pratiquement similaire à la précédente période, tandis qu un léger fléchissement est observé dans le commerce de gros et de détail. Les résultats présentés s appuient sur l exploitation de données obtenues auprès d un échantillon représentatif d entreprises vosgiennes, de 5 salariés et plus, des secteurs de l industrie, du BTP, du commerce et des services. distinction mge transporteur de l année! Lundi 25 mars 2013 au soir, à la veille de l ouverture de la Semaine Internationale du Transport et de la Logistique à Paris-Villepinte, un jury composé de personnalités du monde du transport routier a désigné MGE Transporteur de l année Cette distinction récompense la diversification récente de l entreprise et sa stratégie en matière de responsabilité sociétale et environnementale : prestations logistiques dédiées à l industrie alimentaire, transports combinés rail-route, accompagnement des projets d utilisation du bois-énergie. Important employeur lorrain, la société MGE est très impliquée dans le développement économique de son bassin d emploi. La société vosgienne à capitaux familiaux, fondée en 1882, emploie 485 collaborateurs. Elle dispose d un parc de 360 camions et réalise un chiffre d affaires annuel de 55 millions d euros. Contact : Anne-Claire GOULON - Directrice Commerciale Vosges économiques - AVRIL N 33

7 flash info soutien Alizé donne du souffle à vos projets Le dispositif Alizé est opérationnel dans les Vosges depuis le début de l année. Le principe général de ce programme d aide aux entreprises est de mutualiser des moyens financiers et humains (publics et privés) afin de développer des activités créatrices d emplois. Les porteurs de projets sont prioritairement des TPE/PME existantes qui souhaitent mettre en œuvre des projets de développement ou des créateurs d entreprises. Au-delà des aides financières, de grandes entreprises s impliquent en accompagnant les TPE/ PME dans leur projet de développement en leur amenant leurs compétences et leurs expertises, notamment dans les domaines des ressources humaines, de la qualité, du commercial ou de la production par exemple. Une convention de partenariat pour la mise en place, l animation et le financement du dispositif a été signée à la Préfecture des Vosges le 16 janvier dernier entre L État, la CCI des Vosges, l association ASTREES, la Caisse des dépôts, le Comité local des banques, la BPLC, EDF, le Conseil régional de l ordre des experts comptables, le réseau entreprendre, Faurecia, Honeywell Garett, Golbey Distribution, Lactalis et le Nappage. La CCI est l opérateur local du dispositif : elle en assure la gestion administrative, technique et financière. Contatct : Élisabeth Lombard formation LICENCES PROfessionnelles La CCI propose 8 licences professionnelles en contrat de professionnalisation sur un an, ouvertes aux moins de 26 ans, de niveau bac +2. Les formations se déroulent de septembre à juin. Les frais de formation sont pris en charge par l OPCA. La CCI s occupe gratuitement de toutes les formalités. À l IUT d Épinal Éco-conception de produits industriels/énergie/environnement Gestion de la production industrielle option management de la production et gestion des flux. Management des organisations option Développement Commercial des PME Commerce, spécialité : Lancement de Nouveaux Produits Techniques et technologies avancées en Maintenance. À l IUT de Saint-Dié-des-Vosges Automatique et Informatique Industrielle Techniques et Activités de l Image et du son Systèmes informatiques et logiciels Contatct : Murielle Nourdin MARCHÉS PUBLICS UN NOUVEL OUTIL POUR LES ENTREPRENEURS VOSGIENS La CCI des Vosges, en collaboration avec l Association des Maires des Vosges (AMV) et le Syndicat Mixte pour l Informatisation des Communes des Vosges (SMIC) proposent aux chefs d entreprise l accès à deux platesformes Internet relatives aux marchés publics des collectivités locales comprenant la publication de l avis d appel public à la concurrence et la mise en ligne des documents de consultation des marchés publics. L AMV à travers sa plate-forme Internet MAPA assure la publication des avis de publicité de marchés publics d un montant inférieur à Le SMIC à travers sa plate-forme Internet assure la dématérialisation des pièces des marchés publics. Grâce à ces plates-formes Internet, vous pouvez : - rechercher et consulter les annonces d information, de consultation, d attribution, - télécharger les dossiers de consultation des collectivités locales, - remettre sous forme électronique vos réponses aux appels d offres (SMIC), - disposer d un service d alerte gratuit, quotidien ou hebdomadaire, selon les critères que vous définissez. Ces plates-formes permettent à la fois de simplifier la recherche pour les fournisseurs intéressés par les marchés publics passés par les différentes communes et communautés de communes des Vosges et de mettre à la disposition des collectivités vosgiennes un lieu de publicité unique et gratuit. Contacts : Nicolas Velter - François Bouvard - Tél. : janvier 2013 Dominique PEDUZZI, Président de l association des maires des Vosges, Gérard CLAUDEL, Président de la CCI des Vosges et Christophe JACOB, Président du Syndicat Mixte pour l Informatisation des Communes des Vosges lors de la signature de la convention de partenariat. Vosges économiques - AVRIL N 33 7

8 flash info distinction partenariat CCI-ADER investissements en faveur de la reprise d entreprise La CCI des Vosges et ADER Investissements ont noué un partenariat dans le but de sécuriser les opérations de reprise et de pérenniser les entreprises reprises. La CCI a investi au capital d Ader Investissements pour lui permettre de prendre de nouvelles participations dans les sociétés reprises. En plus de cet apport, elle identifie les projets de transmission-reprise qui peuvent prétendre à ce dispositif. Si les repreneurs sont d accord, elle communique leur dossier à ADER Investissements qui se réserve le droit de poursuivre ou non l instruction des dossiers qui lui ont été présentés. En cas d avis favorable, ADER Investissements réalisera l instruction des dossiers ainsi que le montage juridique et financier. Cette société de capital investissement de proximité fonde son action sur la convergence d intérêts : d un côté des PME ou TPE en recherche de fonds propres pour financer leur développement, de l autre des dirigeants expérimentés disposant d un montant d épargne et désireux de participer à l essor économique de leur région. Contact : Elisabeth Lombard : soutien aide à la réindustrialisation L aide à la réindustrialisation (ARI) est un dispositif de soutien à l investissement au bénéfice des entreprises des secteurs de l industrie et des services à l industrie, piloté par le ministère du redressement productif et s inscrivant dans le programme des investissements d avenir. Prenant la forme d une avance remboursable sur cinq ans à compter de la fin de l opération, sans intérêts et avec possibilité de différer le remboursement de deux ans, l ARI finance les projets d investissement structurants et créateurs d emplois ainsi que le retour durable d entreprises à potentiel sur le territoire français. Instauré en 2010, le dispositif, qui a déjà permis de soutenir une quarantaine de projets, est prolongé en Les entreprises intéressées peuvent obtenir des informations préalables ou proposer un avant-projet simplifié (permettant de déterminer l éligibilité de leur projet) par courriel à cette adresse : management passez au lean avec la CCI Démarche d amélioration continue, le Lean Management recherche la performance par l élimination des gaspillages au sein des processus de production : surproduction, stocks inutiles, transports, surprocessing (trop de qualité, trop de matières, trop d informations,...), défauts et rebuts, temps d attente et délais. Passez au Lean et bénéficiez d un accompagnement personnalisé. Votre conseiller CCI identifie vos attentes, précise vos besoins et prépare avec vous la mise en place de la démarche dans votre entreprise. Un consultant intervient ensuite pour mettre en place des actions concrètes et en mesurer les résultats. Ce programme des CCI de Lorraine est financé à 50% par le Conseil Régional de Lorraine et les Fonds Européens. Il concerne les entreprises industrielles et de services à l industrie répondant aux critères européens de la PME. Signature de la convention entre ADER Investissements et la CCI, de gauche à droite : Éric Lobry et Philippe Perrin, respectivement Directeur et Président d Ader Investissements et Gérard Claudel, Président de la Chambre de Commerce et d Industrie des Vosges éco distinction munksjö Munksjö Arches a été récemment certifié Iso par l AFNOR. Belle performance pour la papeterie du groupe suédois Munksjö : elle est la première usine lorraine à recevoir cette certification. L entreprise a mis en place un système de management environnemental qui lui permet notamment de réduire sa consommation d énergie, ses coûts d approvisionnement et ses rejets en CO2. Munksjö Arches avait au préalable participé activement à l opération de réduction de l énergie dans les entreprises de la filière papetière initiée par la CCI des Vosges et le syndicat papetier PAPEST. Cette démarche collective avait permis aux entreprises participantes de réduire de 20% leurs dépenses électriques et de 10% leurs dépenses caloriques nécessaires au séchage du papier. Contact : Patrick COIGNUS - Tél. : entreprises les marchés publics de la cci des vosges sur : Consultez les appels d offres publiés par la CCI des Vosges en accédant gratuitement à la Place de Marché Interministérielle. Consultez rapidement nos dossiers et transmettez votre offre par Internet sur : Contact : Yannick HABERT Responsable sécurité environnement Tél. : Contact : Catherine Schneider - Tel. : Vosges économiques - AVRIL N 33

9 Palais des Congrès de vittel séminaires Conventions Congrès Vous recherchez un lieu pour votre prochain événement? Le Palais des Congrès de Vittel vous propose des formules complètes pour l organisation de vos congrès, réunions, séminaires et journées d étude Reposez-vous sur nos services «Clés en mains» à partir de 49e TTC /pers. Des prestations sur mesure pour 15 à 1260 personnes Au plaisir de vous accueillir prochainement à Vittel! Marie-Paule DIDELOT Yoann LEMARRE BÉNÉFICIEZ D OFFRES PRO-LIFIQUES SANS APPORT NV200 Fourgon 4 portes 1.5 dci 90 ch Visia NISSAN NV200 À PARTIR DE 189 HT / MOIS (1) SANS APPORT 4.2 m 3 de volume utile Jusqu à 749 kg de charge utile (2) Nissan. Innovation that excites. Pour plus d informations, rendez-vous sur CHANGER_. Nissan. Innover autrement. (1) Exemple en crédit bail, pour NV200 Fourgon 4 portes 1.5 dci 90 ch Visia neuf, au prix remisé de HT soit une remise de HT sur prix tarif N de HT, avec 60 loyers de 188,77 HT par mois. Option d achat finale de 2 188,80 HT ou reprise véhicule par votre concessionnaire pour ce montant moins d éventuels frais de remise en état standard et kilomètres suppl., selon conditions générales Argus. Le montant de la reprise servira à solder votre crédit bail. Coût total en cas d acquisition ,00 HT. Modèle présenté : NV200 Fourgon dci 90 ch 4 portes Optima avec options phares antibrouillard et peinture métallisée à 215,16 HT par mois. Assistance au véhicule et aux personnes incluse. Offres susvisées valables sous réserve d acceptation par la Diac, S.A. au capital de , avenue du Pavé Neuf Noisy-le-Grand Cedex - RCS Bobigny N ORIAS : Assistance souscrite par Diac auprès d AXA Assistance France Assurances, Société d Assistance régie par le Code des Assurances, S.A. au capital de , R.C.S. Nanterre , rue André Gide Châtillon Cedex dont les opérations sont soumises à l Autorité de Contrôle Prudentiel - 61, rue Taitbout Paris, non cumulables, réservées aux artisans, commerçants, sociétés (hors loueurs, administrations, clients sous protocoles nationaux ou régionaux), du 1 er au 31 mars 2013 dans les points de vente NISSAN participants, intermédiaires non exclusifs. (2) Limitées à km. NISSAN WEST EUROPE SAS au capital de , RCS Versailles n B Z.A. du Parc de Pissaloup - 8, avenue Jean d Alembert Trappes Cedex. Vosges économiques - AVRIL N 33 9

10 GÉOTHERMIE AQUATHERMIE AÉROTHERMIE en France, on n a pas de pétrole... mais des pompes à chaleur de qualité. économies et confort garantis en rénovation maison à énergie positive en construction neuve Sur plancher chauffant ou radiateurs existants Bureau d études thermiques intégré Pompes à chaleur fabriquées en Lorraine Maîtrise du capteur géothermique vertical Devis gratuit et sans engagement FABRICANT et INSTALLATEUR depuis 14 ans, 3400 clients 10 Vosges économiques - AVRIL N 33 Pour vos projets, ou appelez nous : Vivréco XAFFEVILLERS Tél. :

11 INNOVATION ERLA technologies certifiée Origine France Garantie Erla Technologies est la première entreprise vosgienne à obtenir la certification Origine France Garantie. L entreprise est spécialisée dans la fabrication et l installation d équipements de stockage, de distribution et de gestion de produits pétroliers : carburants, biocarburants et fluides associés. Un technicien termine un module de pompage diesel destiné au remplissage de cuves de wagons ou camions citernes. Cet équipement, spécialement adapté à l export, est entièrement réalisé à Saint-Maurice-sur-Moselle par Erla Technologies. Fondée en 1991 par son PDG actuel, Eloi Vuillemin, Erla Technologies consacre un budget important à la recherche et au développement. Cette politique d innovation continue lui permet de déposer des brevets et de garder ainsi une avance significative sur ses concurrents. Solutions innovantes pour la gestion de carburants Les équipements développés par Erla Technologies s adressent à tous types d entreprises disposant d une flotte de véhicules. Compte tenu du prix des produits pétroliers, il est plus intéressant pour les entreprises de stocker et gérer leur propre carburant afin d en maîtriser la consommation. Les clients d Erla Technologies proviennent de secteurs d activités très variés : transports routiers, ferroviaires, maritimes et aériens, industrie automobile, collecte de déchets ou BTP. La société vosgienne affiche des références prestigieuses comme la RATP, Bentley, Scania, Veolia Propreté, Sita, Keolis, la SNCF, Transalliance, le CERN, Renault véhicules industriels, Citroën, les Transports Publics Genevois, la Compagnie Générale de Navigation du Lac Léman, Veolia Transdev, Made in Vosges Erla Technologies a la volonté affirmée de poursuivre son développement et ses fabrications en France, dans les Vosges à Saint- Maurice-sur-Moselle. L entreprise a opté pour le made in France pour des raisons d éthique et de qualité. Un parti pris louable pour cette PME qui doit se battre afin de préserver ses parts de marché face à des concurrents européens et extra-communautaires. Ses gammes d équipements ont été récemment labellisées Origine France Garantie à l issue d une certification menée par le bureau Véritas. Cela permet de rassurer sa clientèle française sur la provenance de ses achats et de mettre en valeur le savoir-faire français à l étranger. Erla Technologies se développe principalement en France et dans les pays frontaliers aux fortes exigences qualitatives (Suisse, Allemagne, Belgique) et sur des marchés grand export. Elle vient d être retenue par l Arabie Saoudite pour la construction de stations-service sur un nouveau réseau ferroviaire de plus de kms. Le Made in France est une force à l international! Contact M. Eloi Vuillemin ERLA TECHNOLOGIES SAS 43 b rue de Lorraine Saint-Maurice-sur-Moselle Tél : Vosges économiques - AVRIL N 33 11

12 INNOVATION Vous produisez en France, faites-le savoir! Après deux années d existence, le label Origine France Garantie est aujourd hui incontournable pour les entreprises qui souhaitent valoriser la fabrication française de leurs produits. Il est délivré par l association Pro France après contrôle par un organisme certificateur indépendant. Le consommateur attend une information crédible sur la traçabilité des produits qu il achète. C est la raison d être du label Origine France Garantie : il permet aux entreprises de promouvoir le produire en France et aux consommateurs de pouvoir choisir d acheter français. Auparavant, aucune labellisation transversale et certifiée de l origine n existait en France. L agriculture biologique a le label AB, tandis que l éco-label européen s applique à des produits et des services répondant à certains critères environnementaux biens définis, mais il n existait rien de tel pour les produits manufacturés. Les mentions de type Made in France, Fabriqué en France ou Origine France ne revêtent aucun caractère d obligation (sauf sur certains produits dont le nombre est très limité : miel, huile d olive, fruits et légumes...). Elles souffrent de multiples faiblesses et notamment, dans certains cas, d usages peu scrupuleux qui induisent le consommateur en erreur. Ce constat a conduit un certain nombre de professions et de fédérations à construire ou à projeter la construction de référentiels propres à leurs métiers, comme, par exemple, Vosges Terre Textile qui garantit que tous les produits le revêtant sont fabriqués dans le Massif des Vosges. C est dans cet esprit que l association Pro France a créé la marque transversale Origine France Garantie. Elle s applique à un grand nombre de produits, ce qui lui assure une grande visibilité. Une campagne de communication est en préparation pour mieux faire connaître la marque sur le thème : acheter français, je m y emploie. Contact Patrick Coignus Tél. : Plus d information sur Les points-clés de la certification Origine France Garantie est une marque 1 applicable à tous types de produits qui garantit l origine et le lieu de fabrication compréhensible à l international simple, claire, facilement identifiable. Son principe est simple 2Deux critères cumulatifs sont obligatoires : au moins 50 % du prix de revient unitaire est français le produit prend ses caractéristiques essentielles en France les secteurs d activité concernés sont les produits industriels, les produits naturels transformés et les produits naturels bruts. Obtention du label 3 demande auprès de Pro France examen du dossier par Bureau Veritas Certification délivrance provisoire du label si le produit répond aux critères audit sur site dans les 6 mois pour confirmer le label (délivré pour 3 ans) audit de suivi annuel pour assurer le maintien de la conformité Coût de la labellisation 4Il dépend de plusieurs critères : la taille de l entreprise, le nombre de gammes de produits concernées, le nombre de sites de production pour ce(s) produit(s). Par exemple, pour les TPE, le coût est inférieur à par an. 12 Vosges économiques - AVRIL N 33

13 communication - Epinal Vosges économiques - AVRIL N Agence

14 La santé des salariés, c est la santé des entreprises. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité, n Siren Avec Harmonie Mutuelle, le monde de la santé rejoint celui de l entreprise. Bénéficiez de l expertise de spécialistes de la protection sociale. Fiscalement optimisées nos solutions s adaptent à chaque entreprise, quelle que soit sa taille, pour garantir la protection des salariés. Nos conseillers vous accompagnent, jour après jour, dans le suivi et le pilotage de votre contrat. Harmonie Mutuelle, 1 re mutuelle santé de France. 14 Vosges économiques - AVRIL N 33

15 DOSSIER RAPPROCHER Les jeunes et l entreprise Impatients, égocentriques, ingérables, infidèles : la réputation des jeunes de la génération Y est faite! Voire surfaite. Eux la trouvent injuste et pleine de clichés. Ils sont différents, c est vrai, mais pas moins compétents. Ils savent ce qu ils veulent et ils l expriment. Comme on leur a appris à le faire. Cela perturbe parfois leurs aînés qui, néanmoins, font l impossible pour attirer ces jeunes si difficiles à recruter. Bon nombre d entre eux n ont pas les connaissances de base exigées par les recruteurs, s inquiète Nicolas Bouzou dans l interview qu il a donnée à Vosges Économiques. Et ceux qui ont le niveau de formation suffisant ne s orientent pas spontanément vers le monde de l entreprise, encore moins vers l industrie. Il y a un double problème de formation et d image que la CCI et ses partenaires s efforcent de résoudre. SOMMAIRE P. 16 Recrutement : l art de séduire la nouvelle génération P. 20 Nicolas BOUZOU : Les jeunes sont victimes de mauvaises politiques économiques P. 22 Des formations qui mènent à l emploi P. 25 Egger recrute ses meilleurs apprentis P. 27 Nuit de l orientation : s orienter sans stress! P. 28 S orienter devient un jeu P. 30 Les entreprises ouvrent leurs portes P. 31 Une aide au logement pour les jeunes en alternance Vosges économiques - AVRIL N 33 15

16 dossier les jeunes et l entreprise recrutement : l art de séduire la nouvelle génération La situation est paradoxale. Selon les employeurs, 43% des prévisions d embauche seraient assorties de difficultés de recrutement (1). Dans le même temps, près d un jeune sur cinq est sans emploi. Alors, comment attirer et séduire cette nouvelle génération dont les entreprises ont besoin? (1) Selon l enquête des besoins en main-d œuvre publiée en 2012 par Pôle Emploi Les entreprises n attirent pas autant les jeunes qu elles le voudraient. C est un fait. Dans cette période de profondes mutations économiques, c est la sécurité qui attire les jeunes. Dans son livre La politique de la jeunesse, qu il a co-écrit avec Luc Ferry, Nicolas Bouzou cite un sondage Louis Harris, publié en mai 2011, qui montre que dans l idéal, seulement 27% des jeunes aimeraient être salariés, alors que 33% souhaiteraient être fonctionnaires Ce sondage met en évidence trois phénomènes, fait remarquer l économiste. Un, la jeunesse a une préférence plus marquée pour la sécurité que la moyenne des Français. Deux, elle va au-delà de grandes frustrations dans la mesure où nos finances publiques ne permettront pas de remplacer les départs en retraite de tous les fonctionnaires. C est dans le secteur marchand et les PME que se trouvent les emplois de demain. Enfin, les entreprises n ont pas su créer l envie de les rejoindre. (Cf. pages l interview de Nicolas Bouzou). Dans certaines familles, le secteur privé est méconnu. À tort, l industrie est vue comme le lieu d un travail pénible, précaire et qui n offre aucune perspective d épanouissement personnel. Les Chambres de commerce et d industrie, avec les Fédérations professionnelles, redoublent d énergie et multiplient les opérations de communication pour gommer ces a priori négatifs. Mais les stéréotypes ont la vie dure! Incontestablement, les entreprises ont encore des efforts à fournir pour améliorer leur image auprès des jeunes et de leurs parents. Pour celles qui ouvrent leurs portes, participent à des salons étudiants et jouent le jeu de l alternance, le recrutement est incontestablement plus facile. Trouver les jeunes compétences dont on a besoin est compliqué. Les fidéliser et les manager l est encore plus. C est tout un art d encadrer la génération Y! Le terme de génération Y vient des pays anglo-saxons. Il fait référence au besoin de ces jeunes, nés entre le début des années 80 et le début des années 2000, de trouver du sens à tout ce qu ils entreprennent : en anglais Y se prononce why pourquoi? 27% des jeunes aimeraient être salariés, alors que 33% souhaiteraient être fonctionnaires 16 Vosges économiques - AVRIL N 33

17 dossier les jeunes et l entreprise Digital natives : L attitude et les valeurs de ces jeunes provoquent la perplexité de leurs aînés. Ils ont un rapport au temps différent. Ils sont dans l immédiateté. Confrontés à un problème, ils attendent une solution tout de suite. Ces digital natives sont la première génération à avoir toujours connu les nouvelles technologies. Ils ont grandi avec Internet et Google. Ils ont pris l habitude d obtenir des réponses instantanées à toutes leurs interrogations. Ils posent des questions tout le temps et sur tout. Lorsqu ils arrivent dans le monde du travail, ils s attendent à ce que tout aille aussi vite que dans leur univers numérique. Lors de leur recrutement, dès le premier entretien, ils demandent quels seront leur rémunération, leurs horaires, leurs avantages, leurs responsabilités et leurs perspectives d évolution. En retour, les recruteurs plus âgés regardent ces jeunes impatients avec des yeux ronds. À leur époque, on ne se serait pas permis autant de curiosité, on n aurait pas osé parler d évolution de carrière avant d avoir fait ses preuves! UN rapport différent au travail Pour eux, il n est pas une fin en soi, mais simplement un centre d intérêt parmi tant d autres, voire un moyen de vivre leurs autres centres d intérêt. Le travail c est nécessaire, mais ce n est pas ce qui compte le plus dans la vie. L Observatoire Cegos l a vérifié récemment avec une étude sur les ans. Celle-ci montre que le plus important dans la vie pour les jeunes Français c est la famille, avant les amis et le travail. Dans la vie en général, qu est-ce qui est important pour vous? Source : étude européenne de l Observatoire Cegos sur un échantillon de jeunes actifs de ans et 500 DRH. Mai Vosges économiques économiques -- AVRIL N 33 17

18 dossier les jeunes et l entreprise Mobiles par nature Élevés aux CDD, zappeurs par nature, les Y ont la mobilité dans les gènes. Ils recherchent la stabilité mais n imaginent pas faire carrière dans la même entreprise. Et ils n hésitent pas à en changer dès qu elle ne correspond plus à leurs attentes. Cette mobilité est bien moindre chez leurs collègues plus âgés. Ceux-ci les jugent infidèles et considèrent qu ils manquent de reconnaissance. Pire, ils ont la même attitude vis-àvis de leur pays. Ils sont nés dans une Union Européenne constituée depuis longtemps et ont été habitués à circuler librement à l intérieur de celle-ci. Pour eux, la mondialisation a toujours existé. C est pourquoi ils se disent prêts à s expatrier si une opportunité se présente. Les Y ont la mobilité dans les gènes! Conflit de générations Pour certains, vu le contexte, c est même une nécessité. Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous! titrait récemment le journal Libération (2) pour une tribune du Rappeur Mokless, de Félix Marquardt Fondateur des Dîners de l Atlantique et du journaliste Mouloud Achour. Ce n est pas uniquement votre pays de naissance qui est vôtre mais le monde tout entier, écrivaient-ils. Faitesvous violence si nécessaire mais emparez-vous-en. Il y va de votre avenir. Et de celui de la France. De leur point de vue, les jeunes Français vivraient dans une gérontocratie, ultracentralisée et sclérosée. ( ) Comment qualifier autrement un système qui, depuis maintenant plus de trente ans, s accommode du fait qu un jeune sur quatre, quasiment, se trouve au chômage ( ) et dans lequel, de manière générale, on renâcle encore à confier des responsabilités d encadrement à qui que ce soit de moins de 40 ans, voire de 50 ans? Le propos mérite d être nuancé. Certes, les plus de 30 ans ont un regard sévère sur les jeunes au travail. Ils les jugent plutôt individualistes, immatures et paresseux! C est du moins ce que montrent les résultats de l Observatoire du travail BVA/BPI/ L institut du leadership/l Express publié en février 2013 (voir ci-contre). Pour autant, ils n ont pas la volonté de leur fermer les portes. Au contraire. Les managers voudraient les attirer, les recruter et les fidéliser mais peinent à y parvenir, pour le plus grand bonheur des consultants en management qui multiplient les conférences et les manuels sur la bonne manière d intégrer cette génération de jeunes impatients, exigeants, individualistes, infidèles, trop souvent connectés aux réseaux sociaux mais tellement vifs et créatifs. Un regard sévère des plus de 30 ans sur les jeunes au travail Dans la liste suivante, quels qualificatifs caractérisent le mieux l état d esprit des jeunes dans leur travail? aux plus de 30 ans (2) Tribune du Journal Libération du 3 septembre Vosges économiques - AVRIL N 33

19 dossier les jeunes et l entreprise Un management de proximité La question revient à rapprocher les attentes des chefs d entreprise de celles de leurs jeunes recrues. Les premiers espèrent des employés dévoués, fidèles, respectueux de la hiérarchie, des règles et de la culture maison. Les seconds rêvent d autonomie, de reconnaissance, de responsabilités et d horaires allégés. Ils aspirent à plus de vie privée. Aux managers de prendre conscience de ces deux réalités et d adapter leur discours et leur comportement. La génération Y étant celle du pourquoi, il est essentiel de montrer aux jeunes collaborateurs le sens de leur mission. Ils ont besoin de comprendre quels sont leur place et leur rôle dans l organisation. Après leur recrutement, il est vital de leur présenter les différents services de l entreprise, leurs collègues et leurs fonctions. Leur intégration doit prévoir une période d observation et leur responsable devra se rendre disponible pour répondre aux questions, nombreuses, qui ne manqueront pas de lui être posées. Cet investissement en temps est bénéfique : armés de leurs repères, convaincus de leur utilité et de leur valeur ajoutée, les Y se montrent ensuite très investis, réactifs et volontaires. Immature Individualiste Paresseux Volontaire Ambitieux Motivé Déçu Exploité Enthousisate Solidaire Créatif Épanoui Autre 35% 34% 26% 25% 23% 23% 23% 19% 13% 8% 7% 4% Citent des qualificatifs positifs : 52% 4% Citent des qualificatifs négatifs : 59% Total supérieur à 100% car plusieurs réponses possibles Ils ne sont pas soumis! La hiérarchie n a pas de sens pour eux. Les consignes, les ordres venus d en haut ont peu d effet sur eux : la soumission n est pas dans leurs gènes! Ils attendent des missions clairement définies avec des objectifs bien posés. Après, mieux vaut établir avec eux la méthode pour atteindre ces objectifs que leur imposer une façon de faire. Et il faut leur laisser le temps de l expérience! Les Y se sont éduqués avec leur console de jeux. Dans les jeux vidéo l objectif est connu : trouver un trésor, atteindre un endroit en évitant les pièges et les dangers. Le plaisir du jeu finalement est de découvrir comment mener sans encombre son personnage jusqu à l objectif. On essaie, on se trompe et on recommence jusqu à ce que l on y parvienne. C est comme cela que les Y ont développé une réelle culture de l expérimentation. Ils ont acquis une certaine créativité aussi. L autorité sera d autant mieux acceptée qu elle aura été établie avec eux : missions co-définies et objectifs partagés sont les clés du succès. Il faut donc accepter d échanger beaucoup, de négocier même parfois, pour emporter l adhésion. C est le prix à payer pour renforcer ses effectifs avec cette génération qui porte en elle l avenir de nos entreprises. Vosges économiques - AVRIL N 33 19

20 dossier les jeunes et l entreprise Né en 1976, Nicolas Bouzou est économiste. Il dirige une société de conseil, Asterès. Il est membre du Conseil d analyse de la société, placé auprès du Premier Ministre. Il décrypte l actualité économique pour le grand public chaque jour dans la Matinale de Canal +. Il a notamment publié Le Chagrin des classes moyennes (2012) et La Politique de la Jeunesse, co-écrit avec Luc Ferry (2012). Son dernier ouvrage, On entend l arbre tomber mais pas la forêt pousser est un livre optimiste et stimulant, écrit pour redonner confiance en l avenir. À l heure où la crise hante les esprits, Nicolas Bouzou, montre que l économie mondiale ne traverse pas une dépression durable mais une formidable transition vers un avenir plus libre et plus prospère. Ce qui est assimilé à une crise est en fait une mue, le remplacement d une société par une autre. Selon lui, nous assistons à une sorte de tsunami de croissance : les nanotechnologies, la biologie, les énergies renouvelables, l intelligence artificielle vont bouleverser le monde plus que l ont fait l imprimerie, la machine à vapeur ou l électricité... Les organisations qui ne s adaptent pas disparaîtront : grandes entreprises, assurancemaladie, Éducation nationale... En revanche, ceux qui survivent connaîtront d ici quinze ans un monde d abondance et de liberté. 20 D.R. Vosges économiques - AVRIL N 33

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

Gestion et administration du personnel

Gestion et administration du personnel LICENCE PRO Gestion et administration du personnel Définition de la discipline La formation appréhendera l environnement juridique et social de l entreprise, permettra de maîtriser les outils statistiques,

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

CFA création et innovation industrielle

CFA création et innovation industrielle CFA création et innovation industrielle Inauguration à l Ecole de design Nantes Atlantique Atlanpole La Chantrerie Mardi 28 novembre 2006 à 10h45 Communiqué de synthèse p 2 Région des Pays de la Loire

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge IngénIeur esiea par l ApprentISSAge Systèmes embarqués Systèmes d Information Diplôme d Ingénieur habilité par la Commission des Titres d Ingénieur www.esiea.fr devenez ingénieur esiea par la voie De l

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Cerfa FA14 Avant de conclure un contrat d apprentissage, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues dans

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE -2014

DOSSIER DE PRESSE -2014 RESEAU DE CONSEILLERS EN IMMOBILIER INDEPENDANTS Compétences des conseillers - Sécurité absolue des transactions DOSSIER DE PRESSE -2014 Pour en savoir plus : www.optimhome.com Contact presse Agence Shan

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Dossier de presse Remise de diplômes EGC Réunion et Ecole d Ingénieurs BTP Vendredi 28 novembre 2014, Pôle Formation Nord de la CCI Réunion Les

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

La réforme : une opportunité pour la fonction formation

La réforme : une opportunité pour la fonction formation Nombreux sont les articles concernant la réforme de la formation professionnelle. Grâce à ses experts qui récoltent l information législative et réglementaire à sa source, Demos fait un tour d horizon

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage Les rencontres sénatoriales de l apprentissage 21 mai 2008 au Sénat «Tous les chemins mènent à l apprentissage» 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Rencontres sénatoriales de l apprentissage 2008 : «Parcours d apprentis»

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

GESTION MANA GEMENT NUMÉ RIQUE

GESTION MANA GEMENT NUMÉ RIQUE GESTION MANA GEMENT NUMÉ RIQUE ITESCIA, L ECOLE DU I-MANAGEMENT BUSINESS ANALYST Quand on entre à ITESCIA, qu on a envie de se former pour s épanouir plus tard dans son métier, on est quasiment sûr d accomplir

Plus en détail

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Le portage salarial Isabelle DEJEAN, AGC Groupe PROMAN - Besançon Qui est

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des activités hôtelières de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

Diplômes d État et Titres Certifiés

Diplômes d État et Titres Certifiés Diplômes d État et Titres Certifiés Marketing, gestion d une unité commerciale, distribution, commercialisation, négociation Choisir un BTS pour apprendre à être l interface entre l entreprise et son marché,

Plus en détail

Points. nitions. Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Points. nitions. Le Compte Personnel de Formation (CPF) Les GUIDES de l OPCA DEFI pour le Développement de l Emploi et de la Formation dans l Industrie Points de repère nitions 4 Le Compte Personnel de Formation (CPF) Des questions? Contactez nos services DéléGATION

Plus en détail

UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES

UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES Plus qu une école, une référence. CAMPUS CNPC, des chiffres qui parlent d eux-mêmes : LE CNPC, LE COMMERCE DU SPORT A SON ÉCOLE. Le CNPC, c est quoi?

Plus en détail

ALTERNANCE / BTS AG MUC NRC

ALTERNANCE / BTS AG MUC NRC ALTERNANCE / BTS AG MUC NRC IFA INSTITUT DE FORMATION EN ALTERNANCE NOS BREVETS DE TECHNIC BTS Assistant de gestion PME-PMI Pilotez la gestion d une entreprise Objectifs : Cette formation conduit au métier

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

ÉTUDES SUPÉRIEURES EN INITIAL

ÉTUDES SUPÉRIEURES EN INITIAL ÉTUDES SUPÉRIEURES EN INITIAL Mon avenir, mon école FRANÇOIS PARROT Directeur, Groupe Médicis ÉDITORIAL BIENVENUE À MBS MÉDICIS BIENVENUE À MBS MÉDICIS. Comment choisir un diplôme à forte valeur ajoutée?

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Études des solutions de financement online. Dossier de presse Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination des dirigeants d entreprise Près de 6 000 aides

Plus en détail

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage Established in Champagne since 1928 CFA la formation par apprentissage sommaire Éditorial...p 3 Définition...p 4 Missions confiées à un apprenti...p 5 Procédure...p 6 Signature du contrat et statut...p

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Mardi 05 septembre 2006 à 11h45 A Plaine Commune (salle annexe du conseil au 4 ème étage)

Mardi 05 septembre 2006 à 11h45 A Plaine Commune (salle annexe du conseil au 4 ème étage) LH n 05/30 Saint-Denis, le 28 juin 2006 Compte-rendu du «2 ème déjeuner du Club RH des entreprises signataires de la charte Entreprise-Territoire» de Plaine Commune Promotion du mardi 30 mai 2006 Lieu

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA FORMATION Prospecter et fidéliser grâce aux réseaux sociaux- Facebook 29 et 30 juin 2015 Aujourd hui, les réseaux sociaux font partie de notre quotidien pour un usage privé ou professionnel.

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance (bac+5)

école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance (bac+5) école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance (bac+5) Manager de la chaîne logistique Contexte Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) travaille depuis toujours au

Plus en détail

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW TANGER TOURISM EXPO 21-24 OCTOBER 2015 TANGIER MOROCCO LEADING TRAVEL TRADE SHOW EDITO Il apparaissait important pour nous, professionnels du tourisme, à ce stade de notre carrière professionnelle de pouvoir

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

PRO. Faculté de droit et science politique. Métiers de l assurance

PRO. Faculté de droit et science politique. Métiers de l assurance Licence PRO Faculté de droit et science politique Métiers de l assurance Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Mention Métiers de l assurance En formation continue Professionnels

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Haute-Normandie. Conservatoire National des Arts et Métiers OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE. www.cnam-haute-normandie.com

Haute-Normandie. Conservatoire National des Arts et Métiers OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE. www.cnam-haute-normandie.com Haute-Normandie Conservatoire National des Arts et Métiers 2014 2015 OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE www.cnam-haute-normandie.com Le Conservatoire National des Arts et Métiers Le Conservatoire National

Plus en détail

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE LES MAGASINS DE SPORT en montagne RECRUTENT À partir de 10h St-Pierre-en-Faucigny 05 OCTOBRE Grenoble 07 OCTOBRE Alpes Nouveau Moûtiers 09 OCTOBRE Tarbes 06 OCTOBRE Pyrénées L ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet»

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet» Le savoir-faire pédagogique au service de l entreprise FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL * * Titre de niveau II enregistré au RNCP Accessible par VAE «Accompagner les techniciens à fort

Plus en détail

LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 -

LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 - LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 - Sommaire 1 - Les principes de la rémunération 2 - Les composantes de la rémunération globale 3 - Le salaire 4 - La performance individuelle 5 -

Plus en détail

anj u PRODUITen dossier de candidature

anj u PRODUITen dossier de candidature dossier de candidature Le dossier de candidature dûment rempli et signé, incluant les pièces demandées, doit être adressé à : GIP Produit en Anjou Département de Maine-et-Loire CS 94104 49941 Angers cedex

Plus en détail

L apprentissage à L IUT de Sceaux

L apprentissage à L IUT de Sceaux L apprentissage à L IUT de Sceaux Sommaire 1. Présentation de l Institut Universitaire de Technologie de Sceaux 2. Présentation de l apprentissage 3. Présentation succincte des formations en apprentissage

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

I. Les points essentiels abordés en introduction par P. VINARD (IGEN)

I. Les points essentiels abordés en introduction par P. VINARD (IGEN) Compte-rendu du Séminaire sur la mise en oeuvre du BTS Technico-commercial - le 14 mars 2012 à Paris - Programme : 9 heures : accueil 9 h 30 : présentation de la journée par Pierre VINARD, IGEN Economie

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Atelier N 3 : Les outils financiers

Atelier N 3 : Les outils financiers Atelier N 3 : Les outils financiers 8 septembre 2014 Melle «Bourse Régionale Désir d Entreprendre» Subvention de 1 000 à 10 000 conditionnée à un financement complémentaire : prêt bancaire, familial, etc

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

LE BLOG DE MANAGER GO!

LE BLOG DE MANAGER GO! LE BLOG DE MANAGER GO! Se rendre sur Manager GO! Actualité et savoir-faire sur l'entrepreneuriat et le management Accueil» Création d'entreprise» Entreprendre dans un monde en mutation ENTREPRENDRE DANS

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Date de limite de dépôts des projets : 1er septembre 2011 Objectif L exécutif régional a défini en 2010 quatre axes

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

Contrat de professionnalisation. Livret d informations

Contrat de professionnalisation. Livret d informations Contrat de professionnalisation Livret d informations 1 Présentation MediaSchool Group affiche des ambitions de leader! MediaSchool Group est un groupe d enseignement supérieur spécialisé dans les domaines

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

du 11 mars au 17 avril EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES

du 11 mars au 17 avril EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES Les rencontres emploi du numérique métropole 2014 du 11 mars au 17 avril 2014 EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES JOBS DATING VISITES

Plus en détail

Info CCI. Sortir de la crise! Réagissons ensemble... Edito. Et après... La Sortie de crise se prépare aujourd hui

Info CCI. Sortir de la crise! Réagissons ensemble... Edito. Et après... La Sortie de crise se prépare aujourd hui Et après... Info CCI Faire face à la crise Édition n 2 Edito La Sortie de crise se prépare aujourd hui Le cycle actuel de conjoncture défavorable ne durera pas éternellement! L accélération des cycles

Plus en détail

SYNTHESE QUESTIONNAIRES ENTREPRISES RECRUTEMENT PROJET COMENIUS LYCEE MONTEIL

SYNTHESE QUESTIONNAIRES ENTREPRISES RECRUTEMENT PROJET COMENIUS LYCEE MONTEIL 1/7 SYNTHESE QUESTIONNAIRES ENTREPRISES RECRUTEMENT PROJET COMENIUS LYCEE MONTEIL Dans le cadre du projet européen Comenius du lycée Monteil sur les compétences informatiques, une enquête qualitative sur

Plus en détail

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme Les essentiels de Côte-d Or Tourisme N 3 novembre 2008 «Je souhaite créer et vendre des produits touristiques» Vous souhaitez vendre une journée tout compris avec par exemple une nuit en hôtel, un déjeuner

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

1 er CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION EN ENTREPRISE

1 er CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION EN ENTREPRISE 1 er CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION EN ENTREPRISE CARTE D IDENTITÉ UN CENTRE DE FORMATION CRÉÉ PAR DES FORMATEURS PROFESSIONNELS Kreactiv Formation est né de l essaimage d une agence

Plus en détail

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO Manager dans la distribution par alternance Apprentissage Contrat PRO La clé du succès de l IMMD? Une formation dynamique et innovante, au plus près des réalités du terrain, grâce à la collaboration étroite

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE

Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE contacts : Christian Brunaud DIECCTE - Direction des entreprises, de la concurrence,

Plus en détail