DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC"

Transcription

1 AVIS ET RECOMMANDATIONS DANS LE CADRE DE L ENTENTE SPÉCIFIQUE POUR LA CONSOLIDATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC Le COMITÉ RÉGIONAL D ÉCONOMIE SOCIALE DU CENTRE-DU-QUÉBEC (CRÉS), interlcuteur privilégié de la Cnférence réginale des élu(e)s et recnnu Pôle Centre-du-Québec par une entente partenariale avec le Chantier de l écnmie sciale, se veut un lieu de cncertatin et d harmnisatin, un lieu de planificatin du dévelppement réginal, un lieu d interface et d arrimage entre le guvernement et les milieux lcaux, dans le dmaine spécifique de l écnmie sciale. Pur ce faire, le CRÉS a pur mandat: la prmtin et le dévelppement de l écnmie sciale; la représentatin sur le plan réginal; le sutien à la cnslidatin, à l expérimentatin et au dévelppement de nuveaux créneaux et prjets; la cncertatin des divers acteurs réginaux et lcaux de l écnmie sciale, et des muvements sciaux; la frmulatin d avis et de suggestins destinés aux acteurs réginaux et lcaux de l écnmie sciale et des muvements sciaux. Le CRÉS est respnsable de l entente spécifique du secteur. Cette entente spécifique inclut plusieurs bjectifs, dnt L ADAPTATION DES PROGRAMMES, L ACCÈS AUX DIFFÉRENTES SOURCES DE FINANCEMENT, LA DIVERSIFICATION DES OUTILS FINANCIERS, L IDENTIFICATION DES BESOINS DES COMMUNAUTÉS AINSI QUE LE SOUTIEN À L INNOVATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX CRÉNEAUX. CONTEXTE Cnsidérant ses mandats, le CRÉS s est jint aux partenaires lcaux et réginaux afin de participer à la phase 2 de l étude sur l état de l habitatin au Centre-du-Québec. Ce cmité de travail était pilté par le Cmité réginal en dévelppement scial (CRDS). Le rapprt de la phase 2 a permis de dégager 6 recmmandatins réginales. 1. Initier les démarches nécessaires pur btenir des subventins du Prgramme de supplément au lyer (PSL) dans le marché lcatif privé, dans les principaux centres-villes et centres de villages de la régin. 2. Favriser en cncertatin le maintien, le renfrcement et le dévelppement de l accmpagnement scial en lgement auprès de persnnes ayant des besins diversifiés, et ce, dans une démarche d animatin de la cmmunauté. 3. Mettre en place une stratégie réginale cncertée de représentatin auprès des instances apprpriées, sur des enjeux tuchant à l habitatin et à l ccupatin du territire. 4. Étudier les façns de favriser et de sutenir le dévelppement de prjets AccèsLgis. 5. Susciter et prmuvir des slutins qui visent à adapter l ffre en habitatin en milieu rural (cpératives d habitatin, rénvatins/achat de maisn, petits lgements avec vie cmmunautaire, Habitatin de lyers à prix mdiques (HLM) accessibles ). 6. Mettre en place une platefrme d échanges accessible aux lcataires, prpriétaires, élus, intervenants, etc. qui fasse cnnaître les initiatives, les prgrammes d aide, les ressurces, et qui favrise le transfert de cnnaissances

2 LE PRÉSENT AVIS A TROIS OBJECTIFS : 1. Présenter le secteur de l écnmie sciale en matière d habitatin (définitin, évlutin, prgrammes, acteurs); 2. Analyser les enjeux; 3. Déterminer les actins du CRÉS. PORTRAIT DU SECTEUR DE QUOI PARLE-T-ON? Le Lgement cmmunautaire : Cpérative et Organisme à but nn lucratif (OBNL) en habitatin Le Lgement scial : Habitatin à Lyer mdique (HLM) ÉVOLUTION DU DÉVELOPPEMENT EN MATIÈRE DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE Les cpératives et OBNL d habitatin nt été dévelppés au Québec par divers prgrammes guvernementaux. Il est inscrit dans leur missin qu il s agit d habitatin pur des ménages à faible et mdeste revenu. Il s agit d une «bligatin» dans le cadre des cnventins d explitatin. Il existe également quelques cpératives d habitatin, dites «privées», dévelppées en dehrs des prgrammes. Ces dernières n nt évidemment pas d bligatin relative aux prgrammes. Elles définissent dnc par elles-mêmes leur «clientèle». Depuis 1998, AccèsLgis est le seul prgramme qui permet le dévelppement de cpératives u OBNL d habitatin. CARACTÉRISTIQUE DU PROGRAMME D ACCÈSLOGIS QUÉBEC AccèsLgis Québec est un prgramme d aide qui favrise le regrupement des ressurces publiques, cmmunautaires et privées pur la réalisatin de lgements sciaux et cmmunautaires. Les lgements réalisés dans ce cadre snt destinés à des ménages à revenu faible u mdeste de même qu à une clientèle ayant des besins particuliers en habitatin. Pur mettre en œuvre un prjet d habitatin, les prteurs divent s asscier à un grupe de ressurces techniques (GRT) recnnu par la Sciété d habitatin du Québec (SHQ). Aide financière L aide financière ctryée par la SHQ peut prendre les frmes suivantes : Subventin sus la frme d aide à la réalisatin du prjet (entre 50 % et 100 %) ; Subventin sus la frme d aide additinnelle (ex : adaptatin pur persnnes handicapées (PAD), Prgramme d améliratin des maisns d hébergement (PAMH)) ; Subventin sus la frme de supplément au lyer (PSL) pur une prprtin des unités de lgement d un prjet (entre 20 % et 100 %) ; Le prêt de l rganisme est garanti par la SHQ. Un prjet dit également bénéficier d une cntributin financière prvenant du milieu, sit un mntant minimum de 15 % des cûts de réalisatin admissibles par la SHQ. Elle peut être btenue d une municipalité, d un rganisme de charité, d une entreprise privée, d une cllecte de fnds, etc. Types de prjets admissibles Le prgramme AccèsLgis Québec cmprte tris vlets : Vlet I : Prjets de lgements permanents pur familles, persnnes seules et persnnes âgées autnmes peut être dévelppé sus frme d OBNL u de cpérative d habitatin. Vlet II : Prjets de lgements permanents avec services pur des persnnes âgées de plus de 75 ans u des persnnes âgées en légère perte d autnmie peut être dévelppé sus frme d OBNL u de cpérative de slidarité en habitatin. Vlet III : Prjets de lgements tempraires u permanents avec services pur des clientèles épruvant des besins particuliers d habitatin et nécessitant des installatins spéciales et des services d assistance persnnelle sur place (sans-abri, jeunes en difficulté, femmes victimes de vilence, txicmanes, déficients intellectuels, etc.) dévelppé sus frme d OBNL seulement

3 Répartitin des cntributins financières Pur les vlets I et II, le purcentage de la subventin de la SHQ est égal à 50 % du cût unitaire de réalisatin admissible jusqu au cût maximal recnnu par la SHQ. À l intérieur du vlet III, les lgements permanents et de transitin bénéficient d une subventin équivalant à 50 % des cûts admissibles, alrs que les chambres qui servent de lgement d urgence bénéficient d une subventin équivalant à 66 % de ces cûts. De plus, pur les unités du vlet III admissibles au Prgramme d améliratin des maisns d hébergement (PAMH), sit des unités destinées à des femmes, à des hmmes u à des jeunes victimes de vilence familiale, la subventin peut atteindre 100 % des cûts admissibles Mdalités financières Le Prgramme AccèsLgis Québec cmbine également les bénéfices du Prgramme de Supplément au lyer (PSL) pendant une péride de cinq (5) ans u pur tute autre péride additinnelle autrisée par le guvernement. Le PSL cnsiste en une aide financière destinée aux ménages à faible revenu qui, sans cette aide supplémentaire, devraient cnsacrer plus de 25 % de leur revenu au lyer. Dans ces cas, le cût du lyer est établi seln les mdalités du Règlement sur les cnditins de lcatin des lgements à lyer mdique. Le Prgramme de supplément au lyer (PSL) est pssible dans le cadre du prgramme d AccèsLgis (de 20 à 50 % pur les vlets I et II; jusqu à 100 % pur le vlet III). Les municipalités paient 10 % des PSL. Guvernance Habitatin sus frme de cpérative : Administratin par les membres (seln les mdalités de la Li des cpératives). Gestin par les membres u par entente de gestin. Habitatin sus frme de cpérative de slidarité : Administratin par les membres et le milieu (seln les mdalités de la Li des cpératives). Gestin par les membres u par entente de gestin. Habitatin sus frme d OBNL : gestin par les membres et le milieu (cnseil d administratin cmpsé de pstes pur les membres [1/3] et pur le milieu [2/3]); Administratin par les résidentes, résidents et la cmmunauté. Gestin par une équipe de travail u par entente de gestin. En matière d habitatin, la frmule cpérative s inscrit davantage dans une démarche d empwerment (cmplément d infrmatin : annexe 1). AUTRE PROGRAMMES Ces prgrammes nt été dévelppés entre 1977 et Une cnventin les lie à la Sciété canadienne d hypthèque et de lgement (SCHL) et/u à la Sciété d habitatin du Québec (SHQ) pur une péride entre 25 et 35 ans. Article 95 sur le Li natinale de l habitatin, anciennement article 56,1 prgramme fédéral (Sciété Canadienne d habitatin et de lgement - SCHL) pur des cpératives et des OBNL; Prgramme sans but lucratif privé (PSBL-P) prgramme prvincial (SHQ) pur des cpératives u OBNL subventin au déficit; Prgramme hypthécaire indexé (PHI) prgramme prvincial et fédéral (SHQ et du SCHL) pur des cpératives et OBNL; Prgramme achat rénvatin : Lgipp-Lginve et Crvée habitatin prgramme prvincial de rénvatin (SHQ) pur cpératives et OBNL; LE LOGEMENT SOCIAL : HLM Ce type de lgement est destiné aux ménages à faible revenu. Les HLM snt subventinnés au déficit (assumés à 10 % par la municipalité et à 90 % par la SHQ). Les HLM snt gérés par les municipalités, sit par l Office municipal d habitatin (OMH). Ce prgramme est fermé

4 ACTEURS SCHL : Créée en 1946 en vertu de la Li natinale sur l habitatin, la SCHL a pur missin d assurer aux canadiens l accès à des hypthèques, d aider les prpriétaires à maintenir le stck de lgements en bnne cnditin et de faciliter l accès à la prpriété et l accès au lgement abrdable pur les ménages à bas revenu. À partir de la secnde mitié des années 1960, la SCHL s est engagée dans la prductin de lgements publics, à travers une série de prgrammes, le plus suvent à frais partagés avec les prvinces. Au curs des années 1970 et 1980, elle s est engagée dans des prgrammes destinés à des cpératives et des OSBL d habitatin. À partir de 1993, la SCHL s est retirée du financement de nuveaux lgements sciaux, tut en cntinuant d apprter sn sutien pur ses engagements à lng terme cntractés avant 1994 dans les HLM, les cpératives et les OSBL d habitatin. Ce n est qu en 2001 qu elle s est réinvestie, par des ententes avec les prvinces. En 2000, le Québec a signé, avec la SCHL, une entente dans le cadre du Prgramme de lgement abrdable (Lgement abrdable Québec). La SCHL sutient également des prgrammes de recherche ayant trait à l habitatin. En 2000, le guvernement fédéral a mis en place l Initiative natinale sur les sans-abri dnt la principale cmpsante est l initiative de partenariats de lutte cntre l itinérance (IPLI). Sans être un prgramme d habitatin au sens strict, le prgramme sutient des prjets immbiliers et tute autre mesure de sutien aux sans-abri. En 2007, une Table de cncertatin de Drummndville a réalisé un plan d actin sur l itinérance. Celui-ci établit des prirités d actin, ntamment en matière de lgement abrdable et salubre. LA SHQ : La SHQ est l rganisme public respnsable des plitiques et des prgrammes d habitatin et le cnseiller principal du guvernement du Québec dans ce dmaine. Créée en 1967, elle relève du ministre des Affaires municipales, des Régins et de l Occupatin du territire. En vertu de la Li sur la Sciété d habitatin du Québec, la SHQ a pur missin de stimuler le dévelppement et la cncertatin des initiatives en habitatin; de prduire des lgements à lyer mdique; de favriser le dévelppement et la mise en œuvre de prgrammes de cnstructin, d acquisitin, d aménagement, de restauratin et d administratin d habitatin; de faciliter aux cityens du Québec l accessin à la prpriété immbilière et de prmuvir l améliratin de l habitat. Le principal prgramme d habitatin sciale est AccèsLgis. LES MUNICIPALITÉS ET LES MRC : Les rôles des municipalités snt multiples dans le dmaine de l habitatin. Les municipalités agissent en matière de znage, d attributin de permis (cnstructin, rénvatin). Elles assurent également la gestin de certains prgrammes, ntamment en rénvatin et en adaptatin de dmicile. Elles assurent une part du financement des prjets dans le cadre de prgrammes de dévelppement cmme c est le cas pur AccèsLgis et Lgement abrdable Québec. En vertu de la Li sur la Sciété d habitatin du Québec, les municipalités et les MRC peuvent dévelpper leurs prpres prgrammes d habitatin sciale u cntribuer en cnstituant leurs prpres prgrammes et mesures en habitatin sciale. Depuis 2002, la Li sur la Sciété d habitatin du Québec permet aux municipalités et, à certaines cnditins, aux MRC de cnstituer un fnds de dévelppement du lgement scial afin de sutenir la réalisatin de tut prjet de dévelppement du lgement scial (art de la li sur la SHQ). Les fnds peuvent être cnstitués des dns, legs et autres cntributins de la municipalité u de la MRC. La municipalité u la MRC dit verser annuellement les fnds de base déterminés par la SHQ pur permettre la réalisatin de lgements sciaux sur sn territire (art ). LES OMH : Les ffices d habitatin, qui relèvent des municipalités, assurent la gestin des HLM publics. En vertu de la li sur la SHQ, ils nt aussi la respnsabilité d administrer les suppléments au lyer (envirn au Québec) accrdés dans des lgements privés. Les ffices d habitatin nt aussi la pssibilité de dévelpper des lgements sciaux dans le cadre des prgrammes AccèsLgis et Lgement abrdable Québec. LE FONDS QUÉBÉCOIS D HABITATION COMMUNAUTAIRE : Le Fnds québécis d habitatin cmmunautaire (FQHC) a pur missin de crdnner les effrts de tus les acteurs de l habitatin, sit les puvirs publics, les rganismes du milieu et les entreprises privées, afin de favriser la réalisatin et le maintien de lgements cmmunautaires de qualité à cûts abrdables. L rganisme sans but lucratif a été fndé en 1997 à la suite d une recmmandatin lrs du Smmet sur l écnmie et l empli de Sn cnseil d administratin est frmé de représentants des secteurs cpératif et cmmunautaire, municipal, financier et guvernemental

5 FRONT D ACTION POPULAIRE EN RÉAMÉNAGEMENT URBAIN : Le FRAPPU est un regrupement natinal pur l améliratin des cnditins de lgement. Il a été mis sur pied en Il est frmé de plus de 125 grupes natinaux, réginaux et lcaux actifs dans tutes les régins du Québec. Il est aussi activement impliqué dans la lutte cntre la pauvreté et pur la prmtin et la défense des drits sciaux. Leur principale revendicatin vise un investissement guvernemental qui cuvre 100 % des cûts de lgement pur les persnnes à faible revenu. Leur prémisse est que le lgement est un besin essentiel. LES COMITÉS DE LOCATAIRES : Tutes les grandes municipalités du Québec et les régins nt des cmités de lcataires u des cmités de défense des drits des lcataires. Les principaux grupements natinaux snt le Regrupement des cmités de lcataires du Québec (RECLAQ). Dans la régin, un seul cmité des lcataires est actuellement actif ; il s agit de l Assciatin des lcataires des Bis-Francs. LES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES (GRT) : La missin d un GRT est d accmpagner des grupes de cityens vulant réaliser un prjet de lgement (dévelppement et rénvatin majeure) sus la frme de cpérative u d OSBL, et ce, dans tutes les étapes du prjet. Les GRT peuvent également accmpagner des OMH dans le dévelppement. Les GRT peuvent ffrir une gamme de services seln les besins, tant pur le dévelppement de prjets que pur la gestin d immeubles pur les rganismes en difficulté. Pur être un GRT, l rganisme dit être recnnu par la SHQ. On cmpte actuellement 25 GRT membres de l Assciatin des grupes de ressurces techniques du Québec (AGRTQ). Les GRT ffrent également de la frmatin ainsi que du supprt administratif et technique aux cpératives et aux OSBL d habitatin dans le cadre des prgrammes. Le financement des GRT est assuré par les hnraires qu ils perçivent lrs de la mise en œuvre d un prjet u lrs de la dispensatin de services aux cpératives et aux OSBL d habitatin. Au Centre-du- Québec, nus avns le GRT des Deux-Rives. FÉDÉRATION RÉGIONAL D OBNL D HABITATION Le Québec cmpte huit fédératins réginales d OBNL d habitatin regrupées au sein du Réseau québécis des OSBL d habitatin du Québec (RQOH). Au Centre-du-Québec, les OSBL snt représentés à la Fédératin réginale d OBNL d habitatin Mauricie /Centre-du-Québec (FROHMCQ). La Fédératin, utre le lieu de représentatin, ffre des services d achats grupés, d accmpagnement, d assurance, de frmatin, etc. FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES EN HABITATION Les cpératives d habitatin snt fédérées à l intérieur de six fédératins réginales membres de la Cnfédératin québécise des cpératives d habitatin (CQCH). Au Centre-du-Québec, les cpératives d habitatin snt représentées par la Fédératin des cpératives d habitatin de la Mauricie et du Centre-du-Québec (FÉCHMACQ). Celle-ci ffre différents services de frmatin, de gestin, d achats grupés, d assurance, etc. PARTICULARITÉS RÉGIONALES Le GRT des Deux Rives est un rganisme sans but lucratif qui existe depuis Il a pur principale missin d'accmpagner les grupes prmteurs dans l élabratin et la réalisatin de prjets d'habitatin cmmunautaire dans les régins de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Le GRT des Deux Rives est membre de l Assciatin des grupes de ressurces techniques du Québec. La Fédératin des Cpératives d Habitatin de la Mauricie et du Centre du Québec (FÉCHMACQ) est une rganisatin qui existe depuis Il y plus de 52 cpératives d habitatin regrupées sur le territire, ce qui ttalise près de 767 lgements cpératifs. La Fédératin ffre, entre autres, des services d aide à la gestin, des services-cnseils et de la frmatin. Le GRT des Deux Rives et la Fédératin des cpératives d habitatin de la Mauricie et du Centre du Québec ccupent les mêmes lcaux, situés à Drummndville. L rganisme Les Habitatins ppulaires du Québec (situé en Mauricie) assume les mandats d une GRT et intervient au Centredu-Québec. Il est accrédité par la SHQ, mais n est pas membre de l Assciatin des GRT du Québec. Nte : Pur plus d infrmatins, il est recmmandé de vus référer aux sites Internet des différents ministères u rganisatins

6 ANALYSE DES ENJEUX ANALYSE Pur les infrastructures actuelles : Fin des cnventins avec la fin des hypthèques - tendance à diminuer les cûts de lyer sans égard aux besins de capitalisatin nécessaire à l entretien et aux rénvatins (curt, myen et lng terme); Perte du patrimine cllectif sit la démutualisatin (vente des bâtiments) Pur le dévelppement : Analyse des besins seln le dévelppement d un territire (éviter les bâtiments vides!); Cnnaissance et utilisatin des prgrammes; Renuvellement, ntamment d Accès-lgis, et mdernisatin des prgrammes (ex. : spécificités des milieux ruraux); Cntributin financière du milieu. ACTIONS À MENER RECOMMANDATIONS : En regard de la missin et des mandats du CRÉS Participer à la mise en place d une stratégie réginale cncertée de représentatin auprès des instances apprpriées, sur des enjeux tuchant à l habitatin et à l ccupatin du territire (ntamment par le cmité lgement du Cmité réginal de dévelppement scial (CRDS); Sutenir les actins plitiques pur la bnificatin des prgrammes dédiés aux lgements; Participer à l étude des myens favrisant la cntributin financière du milieu; Cntribuer au recensement et à la diffusin des initiatives nvatrices; Prmuvir des slutins qui visent à adapter l ffre en habitatin en milieu rural (cpératives d habitatin, rénvatins/achat de maisn, petits lgements avec vie cmmunautaire) Cet avis a été pssible grâce à la cllabratin de madame Mireille Pépin du GRT des Deux-Rives et madame France Fradette du Cmité réginal en dévelppement scial Rédactin : Chantal Tardif, directrice générale du CRÉS - 6 -

7 Annexe1 Les OSBL d habitatin Les OSBL d habitatin snt cnstitués en vertu de la partie III de la Li sur les cmpagnies et, pur certains, de la partie II de la Li sur les crpratins canadiennes (Buchard et Hudn, 2008). Les OSBL d habitatin abritent principalement des persnnes ayant à la fis des besins en services et des difficultés à se lger adéquatement : persnnes âgées, familles, persnnes seules, persnnes handicapées, etc. Les lgements subventinnés ne snt pas dispnibles dans tus les OSBL d habitatin, mais ceux-ci ffrent généralement des lgements sus les prix du marché. On dénmbre plus de 800 OSBL d habitatin ttalisant unités de lgement. Envirn le tiers des unités snt subventinnées. Les autres lyers snt établis sus le cût des lyers du marché envirnnant. La majrité des OSBL d habitatin se distingue par les services de sutien cmmunautaire fferts aux lcataires (Ducharme, 2007). Bien que les lcataires des OSBL ne sient pas tenus, cntrairement aux lcataires des cpératives, de participer à la gestin des ensembles, la participatin y est encuragée. Ils snt représentés dans près de 70 % des cnseils d administratin des rganismes. Les cpératives d habitatin La cpérative d habitatin est une frme de prpriété cllective. Les résidents snt à la fis lcataires et cllectivement prpriétaires de leur immeuble. La frmule des cpératives se caractérise également par l implicatin active des résidents dans la gestin et l entretien de l édifice. L btentin d un lgement dans une cpérative est déterminée par un cmité de sélectin cmpsé de cprpriétaires. Les cpératives d habitatin s adressent principalement aux persnnes âgées u aux familles à faible revenu (CQCH, 2008). Le prix des lgements dans les cpératives d habitatin est inférieur au prix du marché, mais les cpératives n ffrent pas tutes des lgements subventinnés. Une étude de la Cnfédératin québécise des cpératives d habitatin (CQCH) révèle qu au Québec, en 2007, 39 % des répndants bénéficiaient d une aide guvernementale pur payer leur lyer. On recensait, en 2005, cpératives d habitatin ttalisant lgements (Mercier, 2006)

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

ÉCONOMIE SOCIALE ET POLITIQUES PUBLIQUES : LE CAS DU QUÉBEC

ÉCONOMIE SOCIALE ET POLITIQUES PUBLIQUES : LE CAS DU QUÉBEC ÉCONOMIE SOCIALE ET POLITIQUES PUBLIQUES : LE CAS DU QUÉBEC Marguerite Mendell, Université Cncrdia Nancy Neamtan, Chantier de l écnmie sciale Intrductin Au Québec, au curs de la dernière décennie, le muvement

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Comment s impliquer dans un projet éolien?

Comment s impliquer dans un projet éolien? Cmment s impliquer dans un prjet élien? Implicatin lcale dans l'élien - Attert 1 élien participatif : implicatin des cityens Cmment s impliquer? S infrmer : Le plus en amnt pssible RIP, enquête publique,

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES Le Kern et une partie des membres du bureau d écl j arrivent à la fin de leur mandat de 2 ans. Nus smmes dnc à la recherche d une nuvelle équipe,

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LAVAL 2009-2012 GUIDE DU PROMOTEUR

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LAVAL 2009-2012 GUIDE DU PROMOTEUR PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LAVAL 2009-2012 GUIDE DU PROMOTEUR Mars 2009 TABLE DES MATIÈRES 1... L ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 3 2. CADRE D APPLICATION 3 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution :

Les dossiers de FO RÉSIDENCE PRINCIPALE. Prêts soumis à conditions de revenus : o Critères d attribution : Les dssiers de FO Maj septembre 2013 RÉSIDENCE PRINCIPALE Prêts sumis à cnditins de revenus : Critères d attributin : Salarié sus cntrat à durée indéterminée dnt l'ancienneté minimale est de 1 an, en vue

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation

Ville de Bordeaux. Prix de l Innovation Associative. Règlement de participation Ville de Brdeaux Prix de l Innvatin Assciative Règlement de participatin Article 1 : Cnditins d admissin Peuvent faire acte de candidature les assciatins dmiciliées à Brdeaux u tut autre assciatin dnt

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Action de Soutien à la Technologie et à la Recherche en Essonne PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Action de Soutien à la Technologie et à la Recherche en Essonne PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT CONSEIL GÉNÉRAL DE L ESSONNE Directin de l innvatin et du dévelppement des territires APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Actin de Sutien à la Technlgie et à la Recherche en Essnne PROJETS DE RECHERCHE ET

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale La Burse Étienne-Beauclair Banque Natinale Burse d' excellence destinée aux persnnes ayant une déficience visuelle pur la réalisatin de prjets nvateurs 15 000 $ Dépsez vs candidatures entre Le 15 décembre

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Règlement de gestion d'alérion. Texte adopté par la résolution CE-98-235 du Comité exécutif du 26 mai 1998

Règlement de gestion d'alérion. Texte adopté par la résolution CE-98-235 du Comité exécutif du 26 mai 1998 Règlement de gestin d'alérin Texte adpté par la réslutin CE-98-235 du Cmité exécutif du 26 mai 1998 1. PRÉAMBULE En 1994, l'université Laval, par l'entremise du prjet AMI (Aménagement des myens infrmatiques),

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS»

CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS» CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS» APS Frmatin 15 Rue de Ngent 51100 REIMS Tel : 03.26.82.84.84 / Fax : 03.26.82.58.23 www.apscnsult.fr CONTEXTE Dans l Entreprise, le rôle de l Expert-Cmptable

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS

REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS Déclaratin générale : REGLEMENT INTERNE de l Unité de Recherche CIAMS L unité de recherche dénmmée «Cmplexité, Innvatin et Activités Mtrices et Sprtives» (CIAMS) a pur vcatin de favriser le dévelppement

Plus en détail

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS

DEMANDE D AIDE D INVESTISSEMENT POUR LES LIEUX DE VIE COLLECTIFS Ce dcument est une aide à la cnstitutin du dssier de demande d aide financière et cmplète les circulaires qui définissent le champ d applicatin des prjets financés par la Carsat Sud-Est : - CNAV N 2010-45

Plus en détail

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012 Surces et stckage de carbne dans les écsystèmes : infrmatins nécessaires en vue de quantifier et de gérer les réductins d émissins de gaz à effet de serre Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget

Plus en détail

Présentation de la SCHL Canada

Présentation de la SCHL Canada Habitatin Présentatin de la SCHL Canada André Asselin Habitatin Habitatin Crissance cntinue du crédit hypthécaire à l habitatin $1 400 $1 200 Sciétés de titrisatin spécialisées TH. LNH Autres cies. sans

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Le livret des aides à la rénovation des immeubles de Lille Lomme Hellemmes pour les propriétaires occupants ou bailleurs

Le livret des aides à la rénovation des immeubles de Lille Lomme Hellemmes pour les propriétaires occupants ou bailleurs Le livret des aides à la rénvatin des immeubles de Lille Lmme Hellemmes pur les prpriétaires ccupants u bailleurs SOMMAIRE De très nmbreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vs travaux

Plus en détail

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire 1 er Cncurs Créateurs/jeunes entreprises Dssier de Presse A l ccasin du premier anniversaire de la Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire, la Cmmunauté de

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

Appel à projets 2015. Gestion et animation des Cyber-bases de l agglomération TPM

Appel à projets 2015. Gestion et animation des Cyber-bases de l agglomération TPM Appel à prjets 2015 Gestin et animatin des Cyber-bases de l agglmératin TPM Cntexte La Cmmunauté d Agglmératin Tuln Prvence Méditerranée a délibéré le 16 décembre 2004 pur apprter sn sutien «aux actins

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement»

Réforme de la politique de la ville «quartiers, engageons le changement» Réfrme de la plitique de la ville «quartiers, engagens le changement» Prpsitins pur une plitique glbale et ambitieuse de slidarité territriale - Janvier 2013 - Page 1 Analyse cntextuelle C est dans les

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

UNION EUROPEENNE Fonds Social Européen. Département de Seine-Maritime. Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire

UNION EUROPEENNE Fonds Social Européen. Département de Seine-Maritime. Accompagnement Socioprofessionnel Renforcé en Association Intermédiaire UNION EUROPEENNE Fnds Scial Eurpéen Département de Seine-Maritime Accmpagnement Sciprfessinnel Renfrcé en Assciatin Intermédiaire 2012/2013 Accmpagnement Sciprfessinnel Renfrcé en Assciatin Intermédiaire

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT 1 au 3 février 2012 Tchnda Tetuehaki Chargé des bues

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

OUI OUI OUI. Attention : Un maximum de 2 primes B de type différents (excepté B8) peuvent être demandées pour un même bâtiment par année civile.

OUI OUI OUI. Attention : Un maximum de 2 primes B de type différents (excepté B8) peuvent être demandées pour un même bâtiment par année civile. PRIME ÉNERGIE B5 TOITURE VERTE Décisin du 08 nvembre 2012 du Guvernement de la Régin de Bruxelles-Capitale d apprbatin du prgramme d exécutin relatif à l ctri d aides financières en matière d énergie A-

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

Communication pour le changement social

Communication pour le changement social INFORMATION TECHNIQUE ESSENTIELLE ASSISTANCE POUR TECHNIQUE L ELABORATION DES PROPOSITIONS Cmmunicatin pur le changement scial La cmmunicatin est un élément essentiel des effrts de préventin, de traitement

Plus en détail

Sessions préparation à la retraite Formule Express 1 journée

Sessions préparation à la retraite Formule Express 1 journée OFFRE DE SERVICES Sessins préparatin à la retraite Frmule Express 1 jurnée SÉMINAIRES Par Cégep Marie-Victrin, Centre de services aux entreprises Mnsieur Jean Perrn, cnseiller en frmatin 767, rue Bélanger

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION DIRECTION SYSTÈMES TECHNOLOGIQUES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 DÉCEMBRE 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION NO 14

Plus en détail

Contrat de gestion du FOREM

Contrat de gestion du FOREM Cntrat de gestin du FOREM 2011-2016 TABLE DES MATIÈRES Identificatin des Parties... 5 Préambule... 5 TITRE I Dispsitins générales... 7 Article 1. Définitins... 7 Article 2. Objet du Cntrat... 10 Article

Plus en détail

Données macroéconomiques. Brève description du Burundi.

Données macroéconomiques. Brève description du Burundi. 1 Brève descriptin du Burundi. Le Burundi est situé dans la régin des Grands Lacs dans la zne intertrpicale entre l équateur et le trpique du capricrne.il est limité par la Tanzanie au sud et à l est,

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Management syndical dans l entreprise

Management syndical dans l entreprise Management syndical dans l entreprise Le travail syndical dans l entreprise subit plusieurs pressins : - L additin de drits et de thèmes nuveaux tant en matière de négciatin que de cnsultatin et d infrmatin.

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

1-OUVERTURE DE LA SÉANCE La séance est ouverte à 19h30. 2- LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR

1-OUVERTURE DE LA SÉANCE La séance est ouverte à 19h30. 2- LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ULRIC Prcès-verbal de la séance rdinaire du cnseil de la Municipalité de Saint-Ulric tenue le 6 mai 2013 à 19 h 30 min au 130, avenue Ulric- Tessier à Saint-Ulric.

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

La direction de l Évaluation, études et prospectives

La direction de l Évaluation, études et prospectives Inspectin générale Directeur général adjint : Denis IMHOFF Adjintes : Agnès BACHELOT-JOURNET, directrice de l audit interne et Dcteur Claude DUCOS-MIERAL, directrice Évaluatins, études et prspectives Adresse

Plus en détail

Soutien aux projets Transmedia & Web

Soutien aux projets Transmedia & Web Régin Prvence-Alpes-Côte d'azur Fnds d aide cinéma et audivisuel Sutien aux prjets Transmedia & Web L aide aux prjets transmedia & web est destinée à sutenir des prjets prpsant des écritures innvantes

Plus en détail

Le travailleur social La travailleuse sociale

Le travailleur social La travailleuse sociale Le travailleur scial La travailleuse sciale GESTIONNAIRE DE CAS Le travailleur scial, la travailleuse sciale, gestinnaire de cas Le travailleur scial La travailleuse sciale GESTIONNAIRE DE CAS Persnnes-ressurces

Plus en détail

Transformation / Production

Transformation / Production Cnditins d admissibilité : Catégrie : Transfrmatin / Prductin Être cityen canadien u résident permanent; Démarrer une nuvelle entreprise dans le secteur de la transfrmatin et / u de la prductin; Démntrer

Plus en détail

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC»

Projet «Pour une Europe sociale, apprenons la MOC» Prjet «Pur une Eurpe sciale, apprenns la MOC» Synthèse des échanges du cllectif cityen Plusieurs réunins nt eu lieu, entre juillet 2009 et juin 2010 en régin Nrd Pas de Calais, autur du prjet «Pur une

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE Le présent accrd de service (ci-après l «accrd») est établi et cnvenu par Peples Trust Financial Ltd («PTF») et l agent de référence (dnt le nm figure sur le

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive»

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive» VERSION au 09 01 2014 Prjet du CNOSF pur le sprt français Une ambitin : «Passer d une natin de sprtifs à une natin sprtive» Une clé : «Rénver le mdèle sprtif français» Faire du sprt un élément central

Plus en détail