OSIRIS : le signalement informatisé des événements indésirables et sa gestion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OSIRIS : le signalement informatisé des événements indésirables et sa gestion"

Transcription

1 OSIRIS : le signalement informatisé des événements indésirables et sa gestion Dr JF Hartmann COVIRIS Robert DEBRE JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 1 Evénement indésirable Evénement imprévu responsable de conséquences dommageables pour : Un patient (ou plusieurs) Un membre du personnel (ou plusieurs) Un visiteur (ou plusieurs) Ont la même valeur : Les événements indésirables qui se sont produits Et ceux qui, fortuitement, ont été évités in extremis JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 2 Pourquoi signaler? Le signalement : une obligation Pour enrichir la mémoire de l hôpital, permettre le partage des améliorations, et éclairer les décisions stratégiques. Pour développer la culture du risque et celle des bonnes pratiques. La loi du 4 mars 2002 impose à tout personnel de santé, de déclarer à l autorité administrative compétente les événements indésirables liés aux soins. Parce qu un événement grave est souvent précédé d événements plus mineurs. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 3 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 4 1

2 Que signaler? Quand signaler? Les événements indésirables : Liés aux soins, en rapport avec les personnels médicaux et non médicaux ; Liés aux modalités d organisation ; Liés aux aspects logistiques ; Liés aux vigilances réglementaires. De préférence immédiatement, pour éviter l oubli d informations. Mais aussi a posteriori, si un événement indésirable est reconnu rétrospectivement, ou s il n a pas fait jusque là l objet d une déclaration. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 5 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 6 Qui signale? Les personnes ayant identifié la survenue d un événement indésirable : Qu elle en soit l acteur, le témoin ou la victime ; Quelle que soit sa fonction, de l aide-soignant au responsable de pôle, sans préoccupation de filière hiérarchique. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 7 Comment est traité le signalement? La réalité de l événement est vérifiée. La gravité et la probabilité de récidive sont appréciées : elles déterminent la criticité de l événement. Les événements de criticité élevée sont traités en priorité. Le traitement du signalement n a pas pour vocation de trouver un(e) coupable mais pour ambition d identifier les causes racines de l événement afin d en prévenir la récidive. Les informations nominatives sont automatiquement anonymisées après 90j. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 8 2

3 Qu est OSIRIS? OSIRIS Un logiciel de déclaration des événements indésirables développé par l AP-HP. Formaté pour rendre le signalement rapide, convivial et réactif. Installé sur l intranet. Met en relation les acteurs principaux de la gestion des événements indésirables : Le signalant (protégé par une chartre et qui peut rester anonyme) Le gestionnaire de service Le gestionnaire d événement La cellule de gestion des risques JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 9 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 10 Gestionnaire d événement OSIRIS Gestionnaire de Service OSIRIS intranet Cellule de gestion des risques Permet de constituer une base de données des événements indésirables. Avec les fonctionnalités de ce type de logiciel : Signalant saisie Eventuels acteurs concernés : Direction CHSCT Médecin du travail Détection des doublons Tri multi critères (service, type d événement, gravité, fréquence, période ) Création et suivi d indicateurs. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 11 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 12 3

4 Quel est le rôle du signalant? Il signale les événements indésirables dans OSIRIS : Dès qu il en a connaissance ; Sans faire de tri a priori entre ce qui a pour lui de l importance et ce qui n en a pas. Il contribue à mettre en œuvre les mesures correctives immédiates. S il s est identifié : Il est tenu informé des suites données à son signalement ; Il est invité à contribuer à l analyse de l événement et à l élaboration de barrières de sécurité. Quel est le rôle du gestionnaire de service? Il est informé des signalements concernant son service. Il en vérifie la réalité, contribue à leur analyse, participe à l élaboration des barrières de sécurité. Il assure la diffusion dans son service des recommandations destinées à prévenir la récidive, vérifie leur mise en place, assure leur suivi. Il représente son service au sein du COVIRIS de l hôpital. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 13 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 14 Quel est le rôle du gestionnaire d événement? Il est informé des événement qui le concerne. Il assure leur analyse, élabore les recommandations de prévention, supervise leur mise en place et leur suivi. Il assure le suivi de la fiche de signalement générée par le signalant et le retour d information. Il assure, le cas échéant, la déclaration aux Agences sanitaires concernées. Quel est le rôle de la cellule de gestion des risques? Elle reçoit tous les signalements. Elle détermine les actions immédiates éventuelles à instaurer. Elle supervise l action des gestionnaires d événement. Elle organise la recherche des causes racines pour les événements de criticité élevée. Elle fait un bilan annuel des déclarations et de leur gestion. Elle diffuse les recommandations de prévention. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 15 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 16 4

5 OSIRIS : la page d accueil Signalement : la page d accueil JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 17 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 18 Le signalant peut s identifier ou rester anonyme La sélection du type d événement offre des informations au signalant La sélection de «Matériovigilance» fait apparaître des informations sur les correspondants. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 19 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 20 5

6 La sélection du type d événement offre des informations au signalant Le signalant renseigne les champs de la déclaration Ici, la sélection «Chute» fait apparaître des informations sur la conduite à tenir. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 21 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 22 Ces champs sont adaptés à la nature de l événement signalé Le signalant peut commenter ; il évalue les conséquence et la gravité JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 23 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 24 6

7 Le signalant peut imprimer sa déclaration et la joindre au dossier Infectiovigilance Signalement d une infection nosocomiale (IN) NB : les colonisations ne font pas l objet de déclaration Cette fiche doit être complétée préférentiellement par le référent médical en hygiène du service Cette fiche Fait suite à une suspiçion provenant de l UHLIN Est une déclaration spontanée JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 25 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 26 Infectiovigilance Infectiovigilance Lieu d acquisition de l IN acquise dans l établissement acquise hors de l établissement soins à domicile indéterminé Type d IN Infection nosocomiale due à un agent pathogène ayant un caractère particulier Epidémie (ou risque d épidémie) d infections nosocomiales Infection profonde sur prothèse ou liée aux procédures Décès paraissant lié à l infection nosocomiale JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 27 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 28 7

8 Infectiovigilance Conclusion : OSIRIS = la fin d une époque Gestionnaires d événement : Catherine DOIT Jocelyne BELLIARD JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 29 JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 30 Remerciements au Dr JM Guérin (CLIN/COVIRIS Lariboisière) pour les documents partagés. JFH 12Oct2006 Présentation d' OSIRIS 31 8

Le signalement des infections nosocomiales

Le signalement des infections nosocomiales Le signalement des infections nosocomiales Bruno GRANDBASTIEN Faculté de Médecine «Henri Warembourg», Université Lille 2 Service de Gestion du Risque Infectieux, des Vigilances et d Infectiologie (SGRIVI),

Plus en détail

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction REGLE REG-DEAQ-01 DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2005/11/10 DATE

Plus en détail

Gestion des risques Vigilances sanitaires

Gestion des risques Vigilances sanitaires Gestion des risques Vigilances sanitaires Dr François L Hériteau Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Paris-Nord Le risque Un DANGER, plus ou moins prévisible Ne pas confondre:

Plus en détail

Validité 2015-2016 CATALOGUE DES PROGRAMMES. Audit-conseil et formation. Que contient ce catalogue? Expertise Qualité Temps Coût

Validité 2015-2016 CATALOGUE DES PROGRAMMES. Audit-conseil et formation. Que contient ce catalogue? Expertise Qualité Temps Coût CATALOGUE DES PROGRAMMES Validité 2015-2016 Audit-conseil et formation Anys100t : Audit-conseil-formation Validité du programme années 2015-2016 Vos garanties Expertise Qualité Temps Coût Que contient

Plus en détail

REFROIDISSEMENT RAPIDE DES ALIMENTS APRES CUISSON

REFROIDISSEMENT RAPIDE DES ALIMENTS APRES CUISSON Référence : PT/RES/015-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors du refroidissement rapide des aliments après cuisson. Mots clés : Cuisson / HACCP / Préparation chaude /

Plus en détail

Plan de prévention des risques psycho-sociaux de la délégation régionale Aquitaine.

Plan de prévention des risques psycho-sociaux de la délégation régionale Aquitaine. Plan de prévention des risques psycho-sociaux de la délégation régionale Aquitaine. Proposition des représentants du personnel à titre expérimental sur la période de leur mandat. 1. Introduction Suite

Plus en détail

Site internet France Station Nautique

Site internet France Station Nautique Auteur Laurent SEBAG Destinataire France Stations Nautiques Les Stations Nautiques Les Acteurs locaux Description 1. MODE D EMPLOI ADMINISTRATEUR 2 1.1. OBJET 2 1.2. GESTION DES STATIONS 3 1.2.1. PAGES

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2014 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Structurer

Plus en détail

Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION

Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications s SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION Domaine d activités 1

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER Rue raymond sidois Bp 07-19140 - Uzerche MAI 2015 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

Remontée des notes et appréciations

Remontée des notes et appréciations 1 Remontée des notes et appréciations Ce guide s adresse aux établissements d origine des candidats. Les raisons qui conduisent à faire remonter les notes et appréciations des classes de premières et terminale

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Parcours métiers certifiants

Parcours métiers certifiants Réf. : 906 PRAXIS Parcours métiers certifiants Gestionnaire de risques Coordinateur des risques associés aux soins Certifiant Le CNEH est habilité par l ISQ-OPQF à délivrer le certificat professionnel

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux

Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux L outil de gestion des demandes de rendez-vous en ligne va vous permettre de définir

Plus en détail

«Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne

«Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne «Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne Sommaire Mon dossier de recherche d emploi Créer mon CV, le mettre en forme et le diffuser Imprimer mon CV, l envoyer,

Plus en détail

L intranet - Tenir le registre de présence, gérer le calendrier et envoyer les invitations

L intranet - Tenir le registre de présence, gérer le calendrier et envoyer les invitations L intranet - Tenir le registre de présence, gérer le calendrier et envoyer les invitations Tenir les registres de présence est une obligation légale. L État a le devoir de savoir où sont les mineurs lorsqu

Plus en détail

Guide d utilisation des principales fonctions de l INTRANET FRANCE LOTS ORGANISATION

Guide d utilisation des principales fonctions de l INTRANET FRANCE LOTS ORGANISATION Guide d utilisation des principales fonctions de l INTRANET FRANCE LOTS ORGANISATION En quelques mots d Adhérents «Le TOP 20, enfin du partage d information pour être plus fort aussi face à nos propres

Plus en détail

Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme

Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le [NB - Règlement de la Banque d Algérie n 12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la

Plus en détail

Post-Doctorat à l étranger

Post-Doctorat à l étranger Post-Doctorat à l étranger [notice explicative 2016] A/ Termes de l appel d offres Aide individuelle pour la première année d un stage postdoctoral dans un laboratoire à l étranger. Critères : Profil :

Plus en détail

Site de Cours. Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours

Site de Cours. Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours Site de Cours Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours 11/06/2015 Version 6 Service des technologies de l information Table des matières Table des matières... 1 Introduction...

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

Gestion des bourses du secteur sanitaire et social subventionnées par le Conseil régional de Picardie. SaSo. Guide d utilisation Étudiant

Gestion des bourses du secteur sanitaire et social subventionnées par le Conseil régional de Picardie. SaSo. Guide d utilisation Étudiant Gestion des bourses du secteur sanitaire et social subventionnées par le Conseil régional de Picardie SaSo Guide d utilisation Étudiant Version 1.0 Sommaire Principes de l application Guide d utilisation

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe organisationnel POINTS DE VIGILANCE... 1 AXE ORGANISATIONNEL... 1 FICHE N 1- SITUATIONS EXCEPTIONNELLES... 2 FICHE N 2- SUPPORT - HOTLINE... 3

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE

CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE Responsabilité de chacun et sensibilisation de tous 1 - Tous les professionnels travaillant au contact

Plus en détail

CONTRIBUTION DES PARAMÉDICAUX À LA GDR DANS LES ES. V. Carpin - CSS -Rencontre ARS/ARS-FELIN /Ecoles paramédicales et SF.

CONTRIBUTION DES PARAMÉDICAUX À LA GDR DANS LES ES. V. Carpin - CSS -Rencontre ARS/ARS-FELIN /Ecoles paramédicales et SF. CONTRIBUTION DES PARAMÉDICAUX À LA GDR DANS LES ES V. Carpin - CSS -Rencontre ARS/ARS-FELIN /Ecoles paramédicales et SF. PLAN 1/ Cadre législatif 2/ éléments nécessaires pour une contribution des paramédicaux

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

Optimiser l usage des outils de gestion

Optimiser l usage des outils de gestion Optimiser l usage des outils de gestion Témoignage de l Université de Rennes 1 - Séminaire AMUE 26 septembre 2006 Thierry Bédouin, Directeur du CRI Hervé Blanchetierre, DRH Adjoint 1 Quelques éléments

Plus en détail

Wilog ERP Formation 16/03/2012. Wilog ERP Formation

Wilog ERP Formation 16/03/2012. Wilog ERP Formation Wilog ERP Formation Page 1 sur 40 1. Aide Wilog générale... 4 Facilités dans les tables... 4 Aperçu avant impression... 4 Liste déroulante... 4 2. Gestion des formations & du catalogue... 4 Import d un

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

Service d Hygid Présentation

Service d Hygid Présentation Prévention des Infections Nosocomiales Service d Hygid Hygiène Hospitalière Présentation Rubrique : Prévention et surveillance des Infections Nosocomiales sous l Onglet l : Qualité/Risques Service d Hygiène

Plus en détail

COURS 1 460011 COURS 2 460025

COURS 1 460011 COURS 2 460025 COURS 1 460011 MÉTIER ET FORMATION Objectif de situation Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation

Plus en détail

INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE. SBrosse FEMS

INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE. SBrosse FEMS INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE SBrosse FEMS PLAN 1.DEFINITION DU RISQUE EN ES 2.HISTORIQUE DE LA DEMARCHE DE GESTION DES RISQUES 3.ENJEUX SBrosse FEMS LE RISQUE La

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS DE LA MAISON DE LA VIE CITOYENNE DU POLO - BEYRIS

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS DE LA MAISON DE LA VIE CITOYENNE DU POLO - BEYRIS La MVC est une structure issue du mouvement d Education Populaire et par conséquent elle véhicule et applique ses valeurs. Elle est un lieu d accueil et d écoute où la citoyenneté, la prévention, l éducation

Plus en détail

Manuel sur l envoi des Annexes TVA sur Nifonline 10/06/15 v 1.3

Manuel sur l envoi des Annexes TVA sur Nifonline 10/06/15 v 1.3 1) Contexte général L administration fiscale cherche toujours les moyens pour aider les Contribuables à s acquitter de leurs obligations fiscales plus facilement. A cette fin, quelques applications en

Plus en détail

Prise en main du livret d accueil de votre entreprise

Prise en main du livret d accueil de votre entreprise 1 P a g e Prise en main du livret d accueil de votre entreprise Pourquoi un livret d accueil pour vos salariés? La CCI de Narbonne et ses partenaires (Direccte, Maison de l Emploi, Pôle Emploi, la Maison

Plus en détail

Développer une culture qualité et sécurité dans les établissements de santé

Développer une culture qualité et sécurité dans les établissements de santé Développer une culture qualité et sécurité dans les établissements de santé Jeanne Loyher Octobre 2011 Un engagement Journée régionale «risques cliniques» Le groupe CLINIFUTUR s est engagé dans une démarche

Plus en détail

PARCOURS DE PREPARATION A

PARCOURS DE PREPARATION A UNION NATIONALE DES MAISONS FAMILIALES RURALES D EDUCATION ET D ORIENTATION 58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 PARIS Tél. 01.44.91.86.86 Fax 01.44.91.95.45 Web www.mfr.asso.fr - E-mail unmfreo@mfr.asso.fr

Plus en détail

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Lycée Professionnel Gaston Barré 79010 NIORT Cedex 05 49 28 05 20 GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Les sorties et voyages scolaires sont proposés dans le cadre d un projet et sont considérés comme

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES SECTION 1 : Le comité de pilotage, de la qualité et de la certification 1. Composition Le comité

Plus en détail

GUIDE EN LIGNE. Reprographie & Diffusion Papier vers les fournisseurs 1 /

GUIDE EN LIGNE. Reprographie & Diffusion Papier vers les fournisseurs 1 / GUIDE EN LIGNE Reprographie & Diffusion Papier vers les fournisseurs 1 / CENTRE DE REPROGRAPHIE Chaque site doit définir des personnels recevant les listes de documents à dupliquer Chaque site-fournisseur

Plus en détail

Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP)

Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) Avis de la 2 ème Commission Séance Plénière du 24 juin 2011

Plus en détail

Label qualité Aide en santé

Label qualité Aide en santé Label qualité Aide en santé La qualité de service rendu aux usagers des dispositifs d aide à distance Octobre 2014 2 Label qualité Aide en santé / octobre 2014 Table des matières PRÉAMBULE... 3 CONTEXTE

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. ANIMATION D'EQUIPE option logistique REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT

Certificat de Qualification Professionnelle. ANIMATION D'EQUIPE option logistique REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Certificat de Qualification Professionnelle ANIMATION D'EQUIPE option logistique REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Nom et prénom du candidat : Entreprise : Le titulaire du CQP Animation d équipe option

Plus en détail

Stratégie de prévention des erreurs d identité et des erreurs de patients

Stratégie de prévention des erreurs d identité et des erreurs de patients Stratégie de prévention des erreurs d identité et des erreurs de patients Le bon soin au bon patient 28 MAI 2009 Annick Macrez - Bertrand Le Corre CHU Bichat Claude Bernard Deux axes Prévention des erreurs

Plus en détail

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur 2009-2010 Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet le logiciel anti plagiat plébiscité Guide d utilisateur 2009-2010 SOMMAIRE 1 Prise en main de Compilatio.net : p3 1. Identifiez vous

Plus en détail

Règlement Intérieur Centre Hospitalier Le Valmont

Règlement Intérieur Centre Hospitalier Le Valmont Règlement Intérieur Centre Hospitalier Le Valmont Domaine des Rebatières BP 16 -- 26760 Montéléger Tél.. 04 75 75 60 60 -- Fax 04 75 75 60 50 www..chs--llevallmont..ffr SOMMAIRE TITRE I - ORGANISATION

Plus en détail

Déjà fournisseur OCP. Compte fournisseur

Déjà fournisseur OCP. Compte fournisseur Déjà fournisseur OCP Compte fournisseur Activation de compte dans e-supply - Les fournisseurs ayant déjà un compte sur l ancien portail reçoivent une notification d activation de leur compte : «OCPSUPPLIERS\»

Plus en détail

Guide de Création d un Document. version 5.1.2

Guide de Création d un Document. version 5.1.2 Guide de Création d un Document version 5.1.2 07 octobre 2015 1. Page d accueil de l administrateur Constellio s ouvre, par défaut, sur la page Gestion documentaire. Celle-ci se divise en quatre sections

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service courrier dématérialisé avec Bee-POST

GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service courrier dématérialisé avec Bee-POST GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service avec Bee-POST 2 1. Créer votre compte 2. Imprimante Bee-POST 3. Votre certificat 4. Envoyer un Sommaire Avant-propos...3 1. Créer votre compte...4 2. Télécharger

Plus en détail

Animation : M.Thibert, L.Crosnier, M.Charles, D.Colisson Excusés : P.Branchy ; M.Foraz ;N.Caillaud, E.Giacomazzi ; K.Castan ; V.

Animation : M.Thibert, L.Crosnier, M.Charles, D.Colisson Excusés : P.Branchy ; M.Foraz ;N.Caillaud, E.Giacomazzi ; K.Castan ; V. E.P.L.E.F.P.A Edouard Herriot CRIPT RHÔNE-ALPES Domaine de Cibeins 01600 Misérieux 04 74 08 88 22-04 74 08 88 34 www.lycee-cibeins.net :: e-mail: epl.cibeins@educagri.fr :: Compte-rendu Réunion Régionale

Plus en détail

MARCHE DE L ART ET MANAGEMENT

MARCHE DE L ART ET MANAGEMENT Faculté d Administration &Gestion Université Montpellier 1 UNIVERSITE MONTPELLIER I FACULTE D ADMINISTRATION ET GESTION MASTER ECONOMIE GESTION Mention : marketing Commerce Spécialité : Marketing Sectoriel

Plus en détail

G.T.R. Gère Ton Relais

G.T.R. Gère Ton Relais G.T.R. Gère Ton Relais G.T.R. Créé en 2002, GTR est le digne successeur d ASS MAT, logiciel utilisé et développé en collaboration avec des relais du PUY-DE-DOME de 1996 à 2002. CONVIVIAL et INTUITIF Afin

Plus en détail

Démarche projet détaillée

Démarche projet détaillée 3iL Expertise 43, Rue de Sainte-Anne 87000 Limoges Tél : 06.62.46.49.60 E-mail : contact@3il-expertise.fr - www.3il-expertise.fr Date Janvier 2013 Diffusion Public Auteur BOUILLER Romain Relecture CASTEX

Plus en détail

PRÉPAREZ VOTRE ÉVALUATION EXTERNE ET GÉREZ VOS RISQUES Appuyez-vous dès à présent sur notre module d évaluation interne!

PRÉPAREZ VOTRE ÉVALUATION EXTERNE ET GÉREZ VOS RISQUES Appuyez-vous dès à présent sur notre module d évaluation interne! PRÉPAREZ VOTRE ÉVALUATION EXTERNE ET GÉREZ VOS RISQUES Appuyez-vous dès à présent sur notre module d évaluation interne! Sans attendre l échéance de janvier 2014, dès à présent, bénéficiez de notre offre

Plus en détail

SURVEILLANCE DES INFECTIONS

SURVEILLANCE DES INFECTIONS CLIN Avril 2012 SURVEILLANCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES À LA CND Protocole de surveillance Transmission des bactério + vers l EOH Enquête systématique réalisée par l EOH Identification des IN Validation

Plus en détail

Le référentiel de formation

Le référentiel de formation Chapitre 1 Le référentiel de formation Le diplôme peut s acquérir : soit par le suivi et la validation de l intégralité de la formation, en continu ou en discontinu ; soit par le suivi et la validation

Plus en détail

Identifiant national de santé. Mercredi 23 mai 2012

Identifiant national de santé. Mercredi 23 mai 2012 Identifiant national de santé Mercredi 23 mai 2012 Sommaire Contexte réglementaire Stratégie de mise en œuvre L INS-C Identifiant national de santé 23 mai 2012 2 L INS : Pourquoi Contexte réglementaire

Plus en détail

Livret Scolaire numérique du Lycée (LSL)

Livret Scolaire numérique du Lycée (LSL) Livret Scolaire numérique du Lycée (LSL) Session 2016 Foire aux questions (FAQ) Chef d établissement Ce document a été établi à partir des questions les plus fréquemment posées par les utilisateurs sur

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim.

I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim. I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim. A. Les politiques 1) La politique qualité Les démarches d évaluation et d amélioration continues de la

Plus en détail

Maîtriser les bases de la gestion financière. 1 semaine avant le début de la formation session@institutbioforce.fr

Maîtriser les bases de la gestion financière. 1 semaine avant le début de la formation session@institutbioforce.fr Gestion financière Maîtriser les bases de la gestion financière Objectifs Profil Identifier les principales étapes du cycle de gestion financière, identifier les outils financiers associés au cycle de

Plus en détail

CARDXCRAFT. Manuel de l utilisateur

CARDXCRAFT. Manuel de l utilisateur Manuel de l utilisateur CARDXCRAFT Manuel de l utilisateur Sommaire 1. Présentation du produit... 3 2. Organisation des données... 4 3. Création d un nouvel appareil... 5 4. Création des Equipements d

Plus en détail

Manuel utilisateurs = Déclaration de la=base de l Assurance. Assurances des collectivités territoriales et des établissements hospitaliers

Manuel utilisateurs = Déclaration de la=base de l Assurance. Assurances des collectivités territoriales et des établissements hospitaliers Manuel utilisateurs Déclaration de labase de l Assurance Assurances des collectivités territoriales et des établissements hospitaliers Sommaire 1 INTRODUCTION... page 3 1-1 RECOMMANDATIONS IMPORTANTES...

Plus en détail

40 règles «d hygiène informatique» pour assurer la sécurité informatique d un cabinet/service d imagerie médicale

40 règles «d hygiène informatique» pour assurer la sécurité informatique d un cabinet/service d imagerie médicale 40 règles «d hygiène informatique» pour assurer la sécurité informatique d un cabinet/service d imagerie médicale Le système d information (RIS, PACS, internet, ) est au cœur de l organisation de tout

Plus en détail

le devis unique Utilisation du devis unique Paramétrage retrouvez cette notice sur www.logosw.net/devis

le devis unique Utilisation du devis unique Paramétrage retrouvez cette notice sur www.logosw.net/devis retrouvez cette notice sur www.logosw.net/devis Utilisation du devis unique L'avenant numéro 2 à la convention des Chirurgiens-Dentistes prévoit l'utilisation d'un modèle de devis unique pour tout traitement

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011 Société québécoise d information juridique Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011 1 - Mise en contexte L article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées

Plus en détail

ANNEXE B : GUIDE DE PARAMETRAGE WEB page 1/20 ANNEXE B : GUIDE DE PARAMETRAGE WEB ANNEXEB_PARAMETRAGE_IAPRIMOWEB.DOC

ANNEXE B : GUIDE DE PARAMETRAGE WEB page 1/20 ANNEXE B : GUIDE DE PARAMETRAGE WEB ANNEXEB_PARAMETRAGE_IAPRIMOWEB.DOC ANNEXE B : GUIDE DE PARAMETRAGE WEB page 1/20 ANNEXE B : GUIDE DE PARAMETRAGE WEB ANNEXE B : GUIDE DE PARAMETRAGE WEB page 2/20 Document : Version : V1.00 Tableau de diffusion du document Etabli par :

Plus en détail

Signalement des infections nosocomiales *

Signalement des infections nosocomiales * Signalement des infections nosocomiales * Le signalement externe E.Laprugne-Garcia FF cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Est XXIIème Congrès SF2H, 8 juin 2011 Un cadre réglementaire.

Plus en détail

Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits

Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Bilan annuel 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Période du 1er avril 2014 au 31 mars 2015 Présenté par Yvan Roy

Plus en détail

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès

Dossier en ligne. Guide destiné au responsable de la gestion des accès Dossier en ligne Guide destiné au responsable de la gestion des accès Table des matières 1. GÉNÉRALITÉS... 3 1.1 Rôle du responsable de la gestion des accès... 3 1.2 Besoin d un code d utilisateur pour

Plus en détail

la représentation des personnels

la représentation des personnels Le point sur... la représentation des personnels Nous poursuivons ici notre série d articles entamée dans le N précédent (FP N 190) et consacrée aux organismes de représentation des personnels après les

Plus en détail

MSA Services formation FORMATIONS 2009

MSA Services formation FORMATIONS 2009 MSA Services formation FORMATIONS 2009 sommaire La formation au service de l économie sociale...p 3 La formation, une priorité pour les Marpa...p 4 Le programme de formation Marpa 2009...p 5 Nouveau référent

Plus en détail

Comment remplir la déclaration?

Comment remplir la déclaration? Mode d emploi de la déclaration au titre du code monétaire et financier Avertissement : La déclaration au titre du code monétaire et financier doit être remplie uniquement par les personnes assujetties

Plus en détail

Intérimaires MANUEL UTILISATEUR. en cas d arrêt de travail de vos intérimaires ... Un service en accès libre sur réunica-interim.

Intérimaires MANUEL UTILISATEUR. en cas d arrêt de travail de vos intérimaires ... Un service en accès libre sur réunica-interim. Intérimaires MANUEL UTILISATEUR en cas d arrêt de travail de vos intérimaires... Un service en accès libre sur réunica-interim.com Sans attendre les décomptes de la Sécurité sociale, déclarez les arrêts

Plus en détail

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau de chirurgiens-dentistes à l écoute de vos aspirations

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau de chirurgiens-dentistes à l écoute de vos aspirations Vitaminez votre avenir! Rejoignez un réseau de chirurgiens-dentistes à l écoute de vos aspirations Notre cocktail pour un parcours professionnel stimulant Une intégration sans pépin Des formations pur

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

Guide des principales fonctionnalités de l observatoire national des services publics d eau et d assainissement «SISPEA»

Guide des principales fonctionnalités de l observatoire national des services publics d eau et d assainissement «SISPEA» Observatoire national des services publics d eau et d assainissement SISPEA www.services.eaufrance.fr Guide des principales fonctionnalités de l observatoire national des services publics d eau et d assainissement

Plus en détail

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES ******************** Cahier des clauses techniques particulières - C.C.T.P. - Objet du marché : ACQUISITION D UNE APPLICATION DE GESTION DE L ACTIVITE

Plus en détail

Sécurité des patients Suisse

Sécurité des patients Suisse Elle est organisée par la fondation Sécurité des patients Suisse Semaine d action la sécurité des patients Dialogue avec les patientes et les patients Présentation De quoi s agit-il? 3 Public cible et

Plus en détail

CV du futur. Région Picardie guide d utilisation

CV du futur. Région Picardie guide d utilisation CV du futur Région Picardie guide d utilisation conception graphique : wisign Aujourd hui, chacun doit pouvoir bénéficier d un CV moderne, actualisé. Ce portefeuille numérique de compétences vous suivra

Plus en détail

PRONOTE2007. Guide de saisie de l enseignant. Avec ProfNOTE, PRONOTE client et via l Espace Professeurs sur Internet. INDEX-EDUCATION.

PRONOTE2007. Guide de saisie de l enseignant. Avec ProfNOTE, PRONOTE client et via l Espace Professeurs sur Internet. INDEX-EDUCATION. PRONOTE007 Guide de saisie de l enseignant Avec ProfNOTE, PRONOTE client et via l Espace Professeurs sur Internet. INDEX-EDUCATION.COM LES LOGICIELS QUI FONT AVANCER L ECOLE Tél. : 0.96...70 / Fax : 0.96..00.06

Plus en détail

Procédure d utilisation de la fonction CARTE DE FIDELITE

Procédure d utilisation de la fonction CARTE DE FIDELITE Procédure d utilisation de la fonction CARTE DE FIDELITE Plan du document : I.Qu est-ce qu une Carte de Fidélité?... 1 II.Paramétrage des Cartes de Fidélité...2 1. Mise en place de la Gestion des Cartes

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé. Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie

Ministère des affaires sociales et de la santé. Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie Ministère des affaires sociales et de la santé Caisse nationale de solidarité pour l Autonomie Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l autonomie, des personnes âgées et des personnes

Plus en détail

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant

Plus en détail

Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement. Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers

Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement. Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers Logiciels de gestion sur mesure Etude et développement VIGITRACE Logiciel de suivi des évènements indésirables dans les établissements hospitaliers VIGITRACE Page 2 1. Préambule Le logiciel «Vigitrace»

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans une perspective de développement

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

ANNEE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE

ANNEE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ANNEE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE PROGRAMME 2015-2016 LES CONDITIONS D'ADMISSION EN IFCS - Avoir exercé 4 ans, au 1er janvier de l'année du concours,

Plus en détail

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE Le Conseil régional lance quatre appels à projets pour répondre aux besoins de formation des territoires de la région en qualification,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

Le guide pratique de l'identitovigilance du CNBH : un outil d'aide pour la certification HAS V2010

Le guide pratique de l'identitovigilance du CNBH : un outil d'aide pour la certification HAS V2010 Le guide pratique de l'identitovigilance du CNBH : un outil d'aide pour la certification HAS V2010 3 ème Rencontre des métiers de la Santé Strasbourg - 26/05/2011 Dr Agnès PERRIN Sce de Gestion du Risque

Plus en détail

Etude ROI. Return On Investment. 5 avril 2013

Etude ROI. Return On Investment. 5 avril 2013 Etude ROI Return On Investment 5 avril 2013 1 Partenaires de l action 2 Historique Demande exprimée par les industriels lors de la 1 ère rencontre de la filière (juin 2007) Identification et implication

Plus en détail

Trouver «mon bureau» à partir du navigateur internet

Trouver «mon bureau» à partir du navigateur internet 1 Trouver «mon bureau» à partir du navigateur internet Inscrire l adresse https://monbureau.afm-telethon.fr dans l espace d adresse de votre navigateur. Attention: vous ne pouvez trouver ce lien via un

Plus en détail

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page2 region

Plus en détail

La prévention des risques psychosociaux

La prévention des risques psychosociaux La prévention des risques psychosociaux MIEUX CONNAITRE LES RISQUES : DÉFINITIONS Les risques psychosociaux La notion de risques psychosociaux correspond, selon le Ministère du travail, aux risques professionnels,

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

Evaluation globale de la démarche de gestion des risques en établissement de santé

Evaluation globale de la démarche de gestion des risques en établissement de santé Evaluation globale de la démarche de gestion des risques en établissement de santé Journées APHAL 24 Avril 2012 Un contexte complexe : 55 domaines de risques Sécurité d utilisation des produits et vigilance

Plus en détail