Mise en œuvre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en œuvre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi"

Transcription

1 PREMIER MINISTRE Mise en œuvre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi 18 avril 2013 Contact Service de presse de Matignon 57, rue de Varenne Paris Tél. : / Les chiffres-clés du Pacte Mise en œuvre du Pacte : état des lieux La simplification des démarches administratives des entreprises L offre de financements performants de proximité aux TPE, PME et ETI La présentation d un plan en faveur de l innovation en juillet 2013

2 01 Les chiffres-clés du Pacte

3 02 Mise en œuvre du Pacte : état des lieux 2/3 des 35 mesures sont déjà engagées

4 02

5 03 Des décisions déjà mises en œuvre La simplification des démarches administratives des entreprises Le Gouvernement avait annoncé lors du lancement du Pacte le déploiement de 7 chantiers prioritaires pour simplifier l environnement réglementaire et les démarches des entreprises. Ces chantiers produisent déjà des résultats concrets : Grâce au programme Dites-le nous une fois, déjà entreprises bénéficient depuis mars 2013 du préremplissage de la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) et des travaux de simplification seront engagés sur dix formulaires dans l année. Les premières déclarations sociales nominatives (DSN) seront émises par des entreprises pilotes dans les prochains mois. La DSN se subsistue à quatre déclarations. La simplification et l accélération des procédures applicables à l immobilier de l entreprise sont en cours. Les propositions de simplification du député Thierry Mandon en matière d immobilier d entreprises ont été remises et seront, pour partie, prises en compte dans les prochaines ordonnances de simplification pour l urbanisme et le logement (simplification des procédures contentieuses). L amélioration de l accompagnement et la simplification des dispositifs d aide aux entreprises seront effectives au second semestre 2013 grâce à une nouvelle version du portail de la création d entreprise. 9 textes ayant donné lieu à une sur-transposition ont d ores et déjà été identifiés et seront simplifiés d ici la fin de l année ; 2 tests PME expérimentaux ont été lancés pour simplifier la production normative : le premier sur un texte fiscal relatif aux obligations de facturation ; le second sur un texte relatif aux indications géographiques des produits manufacturés. La simplification des procédures douanières à l export est en cours. Le système d information douanier a d ores et déjà été modifié. Les résultats seront sensibles pour les entreprises dès début De nouvelles décisions pour aller plus loin De nouvelles solutions de simplification sont déjà en œuvre au sein de tous les ministères. Tous les ministres ont élaboré leur programme ministériel de modernisation et de simplification (PMMS). Ce programme repose sur deux axes : l amélioration du fonctionnement des administrations et la simplification des services aux usagers. Le Gouvernement s est aussi doté, au sein du Secrétariat général du Gouvernement, d une structure de pilotage et de coordination de l ensemble du chantier de la simplification normative. Les préfectures ont également été mobilisés par le Président de la République pour faire remonter du terrain des propositions de simplification d ici le 30 avril. Le 1 er mars dernier, le Gouvernement a aussi ouvert une consultation en ligne auprès de tous les agents publics de l État sur le site Les ministères se sont engagés sur un ensemble de simplifications en faveur des entreprises lors du deuxième comité interministériel pour la modernisation de l action publique (CIMAP) du 2 avril 2013 : - dans le domaine douanier, la mise en place du guichet unique national est accélérée ; - le Pacte Défense PME garantira quarante actions concrètes dont une meilleure prise en compte des PME dans la stratégie d achat du ministère ; - le programme en faveur de l accès à la commande publique pour les PME/ETI se poursuivra en 2013 / 2015 ; - courant 2013 sera initiée la création du groupement d intérêt public plateforme de publicité légale des entreprises (PPLE) ; - dans le cadre des États généraux de la modernisation du droit de l'environnement prévus à l été 2013, il sera procédé à la dématérialisation complète de la procédure de déclaration relative aux installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) et à l'extension du régime d'autorisation simplifiée. Les consultations actuellement menées auprès des entreprises et des organisations profes sionnelles comme les propositions du rapport de Thierry Mandon vont permettre de nourrir un programme ambitieux de simplification de l environnement réglementaire, des démarches et des procédures des entreprises, qui sera présenté d ici à l été Le volet normatif de ce programme sera mis en œuvre par ordonnances. Pour répondre à une forte attente des petites entreprises, il est décidé d alléger leurs obligations comptables, alors que jusqu à présent la France avait fait le choix d imposer des obligations supérieures aux exigences du droit européen. Les très petites entreprises seront exonérées de l obligation d établir une annexe comptable et seront exonérées de la publication de leurs comptes. Les petites entreprises auront désormais la possibilité d établir un bilan simplifié. Ces mesures concerneront près de 1,5 million d entreprises.

6 04 Des décisions déjà mises en œuvre L offre de financements performants de proximité aux TPE, PME et ETI La loi portant création de la Banque Publique d Investissement (BPI) a été publiée le 1 er janvier Le premier conseil d administration de la BPI a eu lieu le 21 février et les organes régionaux de gouvernance de la BPI seront mis en place dans les prochaines semaines. La BPI a commencé à offrir de nouveaux produits aux entreprises, en particulier le préfinancement du Crédit d impôt recherche et de nouveaux prêts pour l innovation. La Banque Publique d Investissement (BPI) a mis depuis le 3 janvier 2013 un dispositif de soutien à la trésorerie qui a déjà permis d apporter plus de 120M aux PME françaises ; les décisions sont prises à 100% au niveau local avec un délai de réponse de quelques jours. Le préfinancement du Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) par la BPI monte en puissance, avec des préfinancements accordés ou en cours d examen à hauteur de plus de 430 millions d euros. Un plan d actions pour lutter contre l allongement des délais de paiement a été mis en place : le projet de loi consommation qui sera présenté le 2 mai prochain en Conseil des ministres permettra une sanction administrative efficace des délais de paiement entreprises, dont 40 grands groupes seront contrôlés cette année. Le rapport des Députés Karine Berger et Dominique Lefebvre sur la réforme de la fiscalité de l épargne financière, remis le 2 avril, a posé l objectif d un renforcement des fonds propres des entreprises. Le Gouvernement mettra en œuvre la réforme de la fiscalité de l épargne financière dans le cadre de la loi de finances initiale pour Les Assises de l entrepreneuriat formuleront enfin plusieurs propositions pour faciliter l accès désintermédié des entreprises au financement. De nouvelles décisions pour aller plus loin L augmentation des plafonds des livrets d épargne réglementée doit s accompagner d un investissement plus marqué de l épargne populaire dans le financement des entreprises. La BPI peut d ores et déjà disposer d une enveloppe de refinancement de 10 milliards d euros sur le fonds d épargne de la Caisse des Dépôts et Consignations. Afin de mobiliser encore davantage l épargne populaire pour le financement des entreprises, le fonds d épargne de la Caisse des Dépôts et Consignations va augmenter ses investissements en fonds propres dans les PME de près d 1,5 milliard d euros en 5 ans : 1,25 Md seront investis dans des PME non cotées et 200M seront immédiatement investis en 2013 dans les PME cotées. À la suite du redéploiement du Programme des Investissements d Avenir décidé par le Premier ministre, en plus de ses capacités d'intervention initiales en prêts et en investis sement, la BPI mettra en place en 2013 de nouvelles actions pour des financements répondant à des besoins spécifiques des entreprises, à hauteur de 1,3 milliard d euros : 100M de prêts bonifiés pour l industrialisation des pôles de compétitivité, un programme de 150M pour l innovation de rupture, 450M d aides et de prêts pour le développement et la diffusion des technologies numériques et la constitution d un nouveau fonds multisectoriel d une capacité d investissement public de 600M, qui aura vocation à être majoritairement complété par des fonds privés.

7 05 Des décisions déjà mises en œuvre La présentation d un plan en faveur de l innovation en juillet 2013 De nouveaux outils pour stimuler l innovation : prêt pour l innovation, préfinancement du CIR, élargissement du CIR à l innovation pour les PME, aménagement du dispositif Jeune Entreprise Innovante, une enveloppe de 150M d aides à la R&D sur 5 technologies clés du numérique et une enveloppe de prêts bonifiés de 300M pour mieux intégrer le numérique dans les productions des entreprises (redéploiement du PIA décidé par le Premier ministre). Lancement du déploiement du Très Haut Débit sur l ensemble du territoire avec un plan public/privé de 20Md financé et séquencé jusqu en Soutien de l Agence Nationale de la Recherche à 100 laboratoires partenariaux entre recherche académique et entreprises (PME/ETI). Lancement de 4 plateformes expérimentales de recherche technologique CEA Tech à Nantes, Toulouse, Bordeaux et en Lorraine (en cours d instruction). Mobilisation de l achat public pour accompagner le développement des PME de croissance innovantes (objectif de 2% de la commande publique à horizon 2020). Lancement d un programme d innovation de rupture (mission confiée à Anne Lauvergeon par le Premier ministre). De nouvelles décisions pour aller plus loin Le Gouvernement présentera en juillet prochain une stratégie d innovation pour le pays portée par une politique publique cohérente et ambitieuse. L innovation est un facteur essentiel pour la montée en gamme de notre économie. Les entreprises qui innovent peuvent se différencier dans la compétition mondiale et davantage exporter. Elles créent de la valeur et de l emploi sur notre territoire et sont plus résistantes à la conjoncture. La France est devenue un pays suiveur en matière d innovation, loin derrière les États-Unis, la Corée du Sud, la Chine, l Europe du Nord ou Israël, alors qu elle reste une grande puissance scientifique (7 e place mondiale). Le Gouvernement s attachera à favoriser l innovation là où elle se cristallise, au sein des entreprises et dans leurs partenariats avec les organismes de recherche, notamment publics. Ce plan déclinera notamment le développement de la culture de l innovation et de l entrepreneuriat, l accroissement de l impact économique de la recherche publique par le transfert, l accompagnement de la croissance des entreprises innovantes, la gouvernance et l évaluation de la politique d innovation. Le plan présentera une ambition nouvelle, de nature à permettre un réel rattrapage de notre pays en matière d innovation. Le plan s appuiera sur les atouts dont dispose notre pays, particulièrement sa recherche et ses organismes de recherche publics. Il sera présenté avant la fin du mois de juillet. Piloté par la Ministre déléguée chargée de l innovation, Fleur Pellerin, sous l autorité du Premier ministre et en lien étroit avec la Ministre de l enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, il associera les autres ministres concernés, notamment le Ministre de l éducation nationale, Vincent Peillon.

Relevé de décisions du séminaire gouvernemental

Relevé de décisions du séminaire gouvernemental Relevé de décisions du séminaire gouvernemental Consacré au Rapport Gallois Ce plan est global, il prend en compte la grande majorité des propositions du rapport de Louis Gallois, lui-même construit sur

Plus en détail

PROJET DE LOI D HABILITATION SIMPLIFICATION ET SÉCURISATION DE LA VIE DES ENTREPRISES

PROJET DE LOI D HABILITATION SIMPLIFICATION ET SÉCURISATION DE LA VIE DES ENTREPRISES PROJET DE LOI D HABILITATION SIMPLIFICATION ET SÉCURISATION DE LA VIE DES ENTREPRISES Pierre Moscovici, ministre de l Économie et des Finances Une thérapie de choc pour une France malade de sa complexité

Plus en détail

PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI :

PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI : PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI : Mardi 6 novembre 2012 a été présenté par le Premier ministre le pacte national sur la croissance, la compétitivité et l emploi. Son constat

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Comité interministériel pour la modernisation de l action publique du 2 avril 2013

Comité interministériel pour la modernisation de l action publique du 2 avril 2013 PREMIER MINISTRE Comité interministériel pour la modernisation de l action publique du 2 avril 2013 Relevé de décisions Contact Service de presse de Matignon 57, rue de Varenne 75007 Paris Tél. : 01 42

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT Le Consumer Electronics Show, qui s est déroulé à Las Vegas début janvier

Plus en détail

Bilan 2013 des aides financières de l Etat aux entreprises des Pyrénées-Orientales Jeudi 6 février 2014

Bilan 2013 des aides financières de l Etat aux entreprises des Pyrénées-Orientales Jeudi 6 février 2014 PRÉFET DES PYRÉNÉES-ORIENTALES Bilan 2013 des aides financières de l Etat aux entreprises des Pyrénées-Orientales Jeudi 6 février 2014 En 2013, en réponse à la crise, l'état a mis en œuvre des dispositifs

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Avril 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir

Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir Le Gouvernement est pleinement mobilisé en faveur de l'élevage. Jeudi 3 septembre le Premier Ministre a présenté un plan en faveur

Plus en détail

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Stratégie Régionale d'innovation Evolution des aides régionales en faveur des entreprises, des acteurs de la recherche et de l'innovation

Plus en détail

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Conférence bancaire et financière Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie,

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

PRÉFET DU LOIRET. Rapport d activité 2014. des services de l État dans le Loiret

PRÉFET DU LOIRET. Rapport d activité 2014. des services de l État dans le Loiret PRÉFET DU LOIRET Rapport d activité 2014 des services de l État dans le Loiret Sommaire 1. Agir pour l emploi et la croissance 1.1 Restaurer la compétitivité des entreprises page 4 1.2 Accélérer la réinsertion

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

LE CHOC DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES UNE PRIORITÉ POLITIQUE

LE CHOC DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES UNE PRIORITÉ POLITIQUE LE CHOC DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES UNE PRIORITÉ POLITIQUE PREMIER MINISTRE LE CHOC DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES UNE PRIORITÉ POLITIQUE La simplification pour les entreprises est une

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal Plan de rénovation énergétique de l habitat Plan de Rénovation Energétique de l Habitat Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal DOSSIER DE PRESSE Aurillac, le 18 octobre 2013 CONTACTS DE

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi. Contribution des CCI DE FRANCE

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi. Contribution des CCI DE FRANCE Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi Contribution des CCI DE FRANCE Décembre 2012 1 Position des CCI de France Les CCI de France saluent le pragmatisme économique du Pacte national

Plus en détail

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20 Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Concours interne 2 ème épreuve d admissibilité : Economie Meilleure copie Note : 16/20 Ministère

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016

Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016 Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016 FACILITER LES EMBAUCHES Mesure 1 Faciliter les embauches RELANCER L ACTIVITE ET L EMPLOI Mesure 2 Soutenir

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

MESURES. de l investissement et de l activité POUR UNE ACCÉLÉRATION. Mercredi 8 avril 2015. Pour plus d'informations : www.gouvernement.

MESURES. de l investissement et de l activité POUR UNE ACCÉLÉRATION. Mercredi 8 avril 2015. Pour plus d'informations : www.gouvernement. PREMIER MINISTRE MESURES POUR UNE ACCÉLÉRATION de l investissement et de l activité Mercredi 8 avril 2015 Pour plus d'informations : www.gouvernement.fr Sommaire Édito...p.5 Soutenir et accélérer l investissement

Plus en détail

LES MESURES POUR L EMPLOI DANS LES TPE/PME

LES MESURES POUR L EMPLOI DANS LES TPE/PME LES MESURES POUR L EMPLOI DANS LES TPE/PME Tenant compte du constat que les TPE/PME s inscrivent au cœur de l économie française et sont les entreprises créatrices d emploi, le gouvernement a proposé dix-huit

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLR - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 27/05/2015 à 17:54:49 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES MINISTRE CONCERNÉ

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION I Soutien au développement économique 1) Connaissance et analyse du tissu économique Une mission de connaissance et d analyse du tissu économique

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement

Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité 72, rue de Varenne,

Plus en détail

RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE

RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE Tels les tables de la loi redescendues par Moïse du mont Sinaï, ce sont donc dix recommandations visant à «Dynamiser l épargne financière des ménages

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Jean-Louis BORLOO, Valérie LETARD et Benoist

Plus en détail

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques Livret 1 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 1 Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques OUTILS DE

Plus en détail

L engagement du Groupe Banque Populaire dans le développement durable

L engagement du Groupe Banque Populaire dans le développement durable L engagement du Groupe Banque Populaire dans le développement durable Le Groupe Banque Populaire est adhérant du Pacte Mondiale depuis le 26 juillet 2007 et réitère son soutien au Pacte Mondiale des Nations

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

A la Une Bpifrance, au service du financement des entreprises

A la Une Bpifrance, au service du financement des entreprises À la Une A la Une Bpifrance, au service du financement des entreprises Bpifrance, banque publique d investissement créée fin 2012, regroupe désormais au sein d un même établissement Oséo, CDC Entreprises

Plus en détail

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES DIRECTION DE LA COMMUNICATION ANCI BOURGOGNE FRANCHE-COMTE SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE

Plus en détail

Recherche et enseignement supérieur

Recherche et enseignement supérieur MISSION INTERMINISTERIELLE Recherche et enseignement supérieur Autorisations d engagement : 24,56 milliards d euros Crédits de paiement : 24,16 milliards d euros Emplois de l État : 120 010 équivalents

Plus en détail

Medef Les propositions pour le développement et la compétitivité de nos TPE-PME-ETI «Exiger la PME Attitude»

Medef Les propositions pour le développement et la compétitivité de nos TPE-PME-ETI «Exiger la PME Attitude» Medef Les propositions pour le développement et la compétitivité de nos TPE-PME-ETI «Exiger la PME Attitude» Assemblée Permanente 19 juin 2012 1 I - RÉTABLIR LA COMPÉTITIVITÉ DES PME UN CONSTAT : UNE SITUATION

Plus en détail

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE

ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ACCÉLÉRATEUR D INNOVATION AU SERVICE DE L INDUSTRIE ÉDITO Construite sur l expérience réussie du LETI à Grenoble, CEA Tech est forte de 4500 collaborateurs chargés d innover au service de l industrie.

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire.

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire. Atelier participatif DOSSIER DE PRESSE Rénovation énergétique de l habitat en Cornouaille Organisé par l Espace Info Energie de Quimper Cornouaille Développement 7 novembre 2014 à Ergué Gabéric Dans le

Plus en détail

12 engagements pour lutter contre les déserts médicaux

12 engagements pour lutter contre les déserts médicaux 12 engagements g g pour lutter contre les déserts médicaux 1 pacte, 3 objectifs, 12 engagements Changer la formation et faciliter l installation des jeunes médecins engagement 1 Un stage en médecine générale

Plus en détail

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME innovation oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6511-03 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME innovation oser pour gagner! Pour vous qui créez ou développez votre entreprise, faire

Plus en détail

Mieux financer les projets de territoire. Une coopération entre la Caisse des Dépôts et la Banque européenne d investissement

Mieux financer les projets de territoire. Une coopération entre la Caisse des Dépôts et la Banque européenne d investissement Mieux financer les projets de territoire Une coopération entre la Caisse des Dépôts et la Banque européenne d investissement Le Groupe Caisse des Dépôts a des priorités d intervention clairement identifiées

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE

PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE COMITÉ INTERMINISTÉRIEL D AMÉNAGEMENT ET DE COMPÉTITIVITÉ DES TERRITOIRES PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE DOSSIER D INFORMATION LYON - 2 FEVRIER 2009 Ce dossier est téléchargeable sur : www.premier-ministre.gouv.fr

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013 AVANT-PROPOS Lancé fin novembre 2011 avec la publication du guide des indicateurs des pré-requis et des domaines fonctionnels prioritaires, le programme Hôpital numérique, plan stratégique de développement

Plus en détail

LE CHOC DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES UNE PRIORITÉ POLITIQUE

LE CHOC DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES UNE PRIORITÉ POLITIQUE LE CHOC DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES UNE PRIORITÉ POLITIQUE PREMIER MINISTRE LE CHOC DE SIMPLIFICATION POUR LES ENTREPRISES UNE PRIORITÉ POLITIQUE La simplification pour les entreprises est une

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

Cartographie des actions de Bpifrance : ciblages et dispositifs conjoncturels

Cartographie des actions de Bpifrance : ciblages et dispositifs conjoncturels Cartographie des actions de Bpifrance : ciblages et dispositifs conjoncturels Annie GEAY, directrice de l évaluation et des études Banque de France 21/11/2014 01. Présentation de Bpifrance Positionnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France 2007 Priorité Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France Au nom des 25 000 chercheurs de nos entreprises dans les Sciences de la vie Au nom des 300 000

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

A-/ Présentation du forum national de l innovation Et de la compétitivité des PME

A-/ Présentation du forum national de l innovation Et de la compétitivité des PME En partenariat avec l institut national algérien de la propriété industrielle INAPI- Le parrainage de la direction générale de la recherche scientifique Et développement technologique, L agence CPMconsulting

Plus en détail

Commission «Recherche et innovation»

Commission «Recherche et innovation» Les propositions du MEDEF Commission «Recherche et innovation» Feuille de route 20 1 13 Comité TE/ME/ETI CONTEXTE : la France accuse un déficit d innovation et de leadership du secteur privé L innovation

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE Engagé dans une compétition internationale, Sanofi a fait le choix de la France pour y baser ses principales activités

Plus en détail

Plan d urgence pour l emploi. Propositions à débattre

Plan d urgence pour l emploi. Propositions à débattre Plan d urgence pour l emploi Propositions à débattre Avant propos : Ce document est un document de travail. Il vise à formuler un projet de plan d action structuré en faveur de la création d emplois. Il

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque

Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque regroupent l ensemble des acteurs du solaire photovoltaïque en France, issus de trois types de structures : organisations

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Haut débit en Indre-et-Loire

Haut débit en Indre-et-Loire Haut débit en Indre-et-Loire Une couverture totale en 2006 Sommaire Haut Débit en Indre-et-Loire : l'accélération La couverture France Télécom en Indre-et-Loire Charte Département innovant : les engagements

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Dossier de presse. Le plan de rénovation énergétique de l habitat en Loire-Atlantique. «J éco-rénove, j économise»

Dossier de presse. Le plan de rénovation énergétique de l habitat en Loire-Atlantique. «J éco-rénove, j économise» Dossier de presse Le plan de rénovation énergétique de l habitat en Loire-Atlantique «J éco-rénove, j économise» novembre 2013 Plan de rénovation énergétique de l habitat en Loire-Atlantique ------------

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE PREMIER MINISTRE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE Commission nationale de lutte contre le travail illégal du 12 février 2015 Dossier de presse :

Plus en détail

Publication des cartes. du «très haut débit»

Publication des cartes. du «très haut débit» Publication des cartes du «très haut débit» Bruno LE MAIRE ministre de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l Aménagement du territoire Eric BESSON Ministre chargé de l Industrie,

Plus en détail

Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des entreprises rhônalpines. http://eco-innovations.rhonealpes.

Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des entreprises rhônalpines. http://eco-innovations.rhonealpes. Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des http://eco-innovations.rhonealpes.fr I ENJEUX ET OBJECTIFS La prise en compte des enjeux énergétiques et environnementaux

Plus en détail

TABLE RONDE N 4. Soutien à l innovation par l achat public

TABLE RONDE N 4. Soutien à l innovation par l achat public TABLE RONDE N 4 Du produit à la vente : implication des acheteurs de l Etat et de ses établissements publics Soutien à l innovation par l achat public Réglementé Mis en œuvre Mesuré Opportunités pour les

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON

AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON ADOPTÉ PAR LE BUREAU DU CESW LE 20 OCTOBRE 2014 FDe/PBx/CRi 2014/A.1200 PRÉSENTATION DU DOSSIER Le «Small Business Act pour l Europe»

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE. Plan Régional pour la réussite éducative

LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE. Plan Régional pour la réussite éducative Plan Régional pour la réussite éducative LA RÉGION SOUTIENT LES JEUNES RÉUNIONNAIS VERS L EXCELLENCE ÉDUCATIVE DOSSIER DE PRESSE 10 juillet 2012 guichet jeunes et aides régionales pour les étudiants Préambule

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

Le dispositif. de soutien aux Jeunes Entreprises Innovantes

Le dispositif. de soutien aux Jeunes Entreprises Innovantes Le dispositif de soutien aux Jeunes Entreprises Innovantes 2 La France a deux atouts reconnus : une main d œuvre productive et qualifiée, et un régime fiscal avantageux pour la recherche. ll faut les conforter

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE ET LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS 1 PREAMBULE Le Ministère de la Justice et la Caisse des Dépôts et consignations, investie de missions d

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

Comité Place de Paris 2020. Conférence de presse. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics.

Comité Place de Paris 2020. Conférence de presse. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Comité Place de Paris 2020 Conférence de presse Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mercredi 22 juillet

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 Les Emplois d'avenir en Languedoc-Roussillon en quelques chiffres

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

Etiquetage développement durable

Etiquetage développement durable 18 juin 2008 - Conférence de presse Etiquetage développement durable Notation des produits Caisse d Epargne dans le cadre du programme Bénéfices Futur Sommaire 1. Bénéfices Futur, un engagement durable

Plus en détail