DUBLIN. Annuaire: Résumé des résultats 168

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DUBLIN. Annuaire: Résumé des résultats 168"

Transcription

1 DUBLIN Dublin est la capitale de la République d'irlande et le principal centre d'affaires, commercial, financier, administratif et social du pays. On dénombrait en 1996 un peu plus de habitants pour la ville seule (le territoire couvert par la Dublin Corporation). La ville s'inscrit également dans la région Dublin, dont la population totale atteignait habitants en 1996, qui constitue la Zone Territoriale Elargie retenue pour l'audit Urbain. L'économie de Dublin a connu une croissance rapide au cours des dix dernières années, avec une augmentation des offres d'emploi due notamment au développement d'un vaste secteur tertiaire et d'une variété d'autres industries de pointe et de haute technologie. En 1995, plus de 75% des emplois dans la région de Dublin relevaient du secteur des services et étaient basés en majorité dans le centre ville. La croissance économique a aussi contribué à la réduction du chômage qui atteint actuellement 12,8% dans la région de Dublin. Le dynamisme économique s'est traduit par l'expansion des commerces et des boutiques ainsi que des logements en centre ville, et la création de zones industrielles destinées à l'industrie légère et au commerce à la périphérie. La ville possède trois universités, University College Dublin, Trinity College Dublin et Dublin City University qui accueillent au total étudiants à plein temps et 5000 étudiants des premier et deuxième cycles à temps partiel. Par ailleurs, les autres établissements d'enseignement supérieur de Dublin sont fréquentés par autres étudiants. Dublin est célèbre pour sa scène culturelle très active et notamment les musiciens qui jouent dans les pubs et les bars. La majorité des institutions irlandaises telles que la National Gallery of Ireland ou le Musée d'histoire naturelle, est basée dans la ville qui se distingue aussi par ses traditions littéraires et musicales de renommée mondiale. Les transports urbains sont un des principaux défis auxquels doit faire face la ville. La circulation est en effet congestionnée aux heures de pointe en raison du volume de trafic. Malgré les progrès réalisés grâce à l'introduction de couloirs prioritaires pour les autobus et l'amélioration de la gestion de la circulation, il est encore nécessaire d'investir dans les transports publics. Il est également prévu de construire un métro léger. L'aéroport de Dublin joue un rôle essentiel pour le transport des touristes, des hommes d'affaires et du fret, tandis que le port est le lieu de passage de la majorité des importations et des exportations du pays. Le système fortement centralisé de gouvernement national n'accorde à la Dublin Corporation qu'une autonomie restreinte pour gérer la ville et que des responsabilités limitées dans quelques domaines. La Corporation administre les affaires locales de la ville et met en oeuvre des services qui sont groupés en neuf programmes: logement et patrimoine bâti; transport routier; alimentation en eau et assainissement; incitations au développement et contrôle; protection de l'environnement; loisirs et équipements publics; agriculture; éducation, santé et protection sociale; et divers. Le City Manager est chargé de toutes les fonctions administratives et "exécutives", tandis que le conseil de 52 membres élus par les habitants est responsable de toutes les fonctions "réservées" telles que la formulation ou la révision d'un plan de développement. Annuaire: Résumé des résultats 168

2

3 Résumé de l Audit Individuel de la Ville Dublin INDICATEURS NIVEAU VILLE Comparaison avec les autres villes de l Audit Urbain cas 5 ZTE 1 Ecart avec le Niveau ville 6 Zone 1 SUBDIVISION URBAINE 2 Zone 2 QUALITE DES DONNEES/ COMPARABILITE Ecart/ Ratio 7 QD 8 CTN 9 Population résidente totale Variation de la population ( ) (%) pp Proportion des habitants ayant moins de 16 ans et ayant dépassé l âge de la retraite (%) Proportion de non-nationaux (%) Proportion de ressortissants non-ue (%) Taille moyenne des ménages Taux d activité féminine (%) Proportion de la population en âge de travailler ayant un emploi (%) Taux de chômage (%) pp Proportion de chômeurs de moins de 25 ans (%) Revenu hebdomadaire médian des ménages 32 ra Proportion de ménages recevant moins de la moitié du revenu national moyen des ménages (%) 21 pp Proportion de ménages possédant ou achetant leur logement (%) (1991) Ratio du prix moyen des logements par rapport 18 au revenu annuel moyen des ménages Espérance de vie à la naissance (années) 32 ra Taux moyen de criminalité pour 1000 habitants ra par an Part de l emploi dans l industrie manufacturière (%) Part de l emploi dans les services (%) Variation de l emploi total ( ) (%) PIB par habitant (euro, prix 1998) Taux d inscrits ayant voté aux dernières élections municipales (%) (1991) ZTE: Zone Territoriale Elargie 2 Les valeurs sont fournies pour deux zones aux caractéristiques opposées à l intérieur de la ville. 3 Catégories utilisées pour décrire la non- disponibilité des données: : la donnée n'existe pas, N.Av2: la donnée existe mais sa publication n'a pas été autorisée, N.Av3: la donnée existe mais il est nécessaire de la traiter et/ou de l'acheter avant de l'inclure dans l'audit Urbain, N.Av4: la donnée n'a pas été obtenue à temps pour être incluse, N.Av5: la donnée manque pour une autre raison, N.Ap : la case n'est pas appropriée. 4 1,2,3,4,5, décrit la position de la valeur de la ville par cinquième par rapport aux autres villes pour lesquelles l information est disponible (lorsqu au moins 29 données sont disponibles). 1 est le plus élevé et 5 le plus bas. 5 Nombre de villes pour lesquelles la donnée correspondant à l indicateur est disponible. 6 : valeur ZTE supérieure de 20% à celle du niveau ville, : valeur ZTE inférieure de 20% à celle du niveau ville, : valeur ZTE égale à celle du niveau ville ± 20%. 7 Les résultats correspondent aux écarts exprimés en points de pourcentage (pp) ou en ratio (ra) de la valeur la plus faible par rapport à la plus élevée pour les deux subdivisions urbaines sélectionnées. 8 QD : Qualité des Données : bonne : adéquate 9 CTN : Comparabilité Trans-Nationale des Données : bonne :adéquate : faible Annuaire: Résumé des résultats 170

4 Résumé de l Audit Individuel de la Ville Dublin INDICATEURS NIVEAU VILLE Comparaison avec les autres villes de l Audit Urbain cas 5 ZTE 1 Ecart avec le Niveau ville 6 Zone 1 SUBDIVISION URBAINE 2 Zone 2 QUALITE DES DONNEES/ COMPARABILITE Ecart/ Ratio 7 QD 8 CTN 9 Proportion de femmes parmi les élus municipaux (%) (1991) Dépenses municipales annuelles par habitant (euro, prix 1998) Proportion d élèves achevant leur scolarité N.Av3 27 N.Av3 obligatoire en ayant atteint le niveau minimum d instruction (%) Nombre total de places dans les crèches (pour 1000 habitants) (1999) Nombre de places dans les universités et les N.Av3 26 N.Av3 autres établissements d enseignement supérieur (pour 1000 habitants) Proportion d hommes ayant achevé des études secondaires complètes (%) Proportion de femmes ayant achevé des études secondaires complètes (%) Nombre de jours par an où le niveau de NO2 dépasse 200mg/m³ (moyenne par heure) Proportion de la population exposée à des 12 nuisances sonores extérieures supérieures à 65db (moyenne par 24 heures) (%) Consommation d eau (m³ par habitant par an) 39 Poids des déchets solides collectés (kg par habitant par an) (1995) Proportion de déchets solides incinérés et/ou recyclés (%) 44 Densité de population (population par km²) :1.22 ra Espaces verts ouverts au public (m 2 par 35 habitant) 10 pp Proportion de déplacements domicile-travail par les transports publics N.Av3 31 N.Av3 (train/métro/bus/tramway) (%) N.Av4 Consommation totale d électricité par habitant (tep) N.Av5 Fréquentation des cinémas par habitant par an 45 Fréquentation des théâtres par habitant par an 35 Fréquentation des musées par habitant par an La donnée est en nombre de mètres carrés pour le niveau ville, mais correspond au pourcentage d espace verts de l aire urbaine au niveau des subdivisions urbaines. Annuaire: Résumé des résultats 171

5 CORK La ville de Cork est la deuxième plus grande agglomération irlandaise et le principal centre industriel, commercial, culturel et touristique du sud du pays. En 1996, la population de la ville était de habitants, alors que le territoire du Grand Cork, qui inclut les banlieues, comptait habitants. Au cours de la dernière décennie, l'économie de Cork a connu des restructurations et une croissance qui se sont traduites par une part accrue des services aux particuliers (22,1% de l'emploi), ainsi que du commerce, des services financiers et des services aux entreprises (22% de l'emploi). L'industrie manufacturière occupe un cinquième des actifs, principalement dans les secteurs de l'industrie pharmaceutique, l'électronique et l'informatique. Les secteurs qui se sont le plus développés en 1997 et 1998 sont le logement et la construction, en effet un nombre important de nouveaux logements ont été construits à Cork récemment. La stratégie de transport pour la ville, qui avait été conçue initialement en 1978, s achèvera avec la construction du tunnel Lee et de la déviation autour de la ville. La ville dispose aussi d'un aéroport international, d'un accès au réseau ferroviaire et de liaisons maritimes passagers et fret vers l'angleterre et le reste de l'europe. Tous ces équipements ont bénéficiés d'une hausse des investissements au cours des dernières années. Avec la croissance de l'économie, on a assisté à une régression du chômage dans la ville. Le nombre de chômeurs a en effet baissé de 30% entre 1992 et La population avait commencé à décliner en centre-ville, mais des initiatives récentes, dont le projet pilote urbain de Cork co-financé par les Fonds structurels de l'ue, ont entraîné des investissements dans les quartiers et encouragé les jeunes à venir s'installer en centre-ville. Cet apport de capitaux a donné un nouveau dynamisme à la ville et revitalisé ses bars et restaurants. Le Conseil municipal de Cork est composé de 31 membres, y compris le maire, qui sont élus au suffrage universel. Le City Manager détient tous les pouvoirs exécutifs, tandis que les fonctions "réservées" comme l'élaboration d'un schéma directeur, relèvent des attributions du conseil municipal. Cependant, le système fortement centralisé de l'administration nationale ne laisse que peu d'autonomie aux autorités municipales (Cork Corporation). Ces dernières ont des compétences limitées à quelques domaines dont notamment le logement et le patrimoine bâti, les transports routiers, l'alimentation en eau et les égouts, ainsi que les loisirs et les équipements publics. Annuaire: Résumé des résultats 172

6

7 Résumé de l Audit Individuel de la Ville Cork INDICATEURS NIVEAU VILLE Comparaison avec les autres villes de l Audit Urbain cas 4 Zone 1 SUBDIVISION URBAINE 1 Zone 2 QUALITE DES DONNEES/ COMPARABILITE Ecart/ Ratio 5 QD 6 CTN 7 Population résidente totale Variation de la population ( ) (%) Proportion des habitants ayant moins de 16 ans et ayant dépassé l âge de la retraite (%) Proportion de non-nationaux (%) Proportion de ressortissants non-ue (%) Taille moyenne des ménages Taux d activité féminine (%) Proportion de la population en âge de travailler ayant un emploi (%) Taux de chômage (%) Proportion de chômeurs de moins de 25 ans (%) Revenu hebdomadaire médian des ménages pp pp pp ra Proportion de ménages recevant moins de la moitié du revenu national moyen des ménages (%) 21 Proportion de ménages possédant ou achetant leur logement (%) (1991) Ratio du prix moyen des logements par rapport au revenu annuel moyen des ménages 18 Espérance de vie à la naissance (années) 32 Taux moyen de criminalité pour 1000 habitants par an Part de l emploi dans l industrie manufacturière (%) Part de l emploi dans les services (%) Variation de l emploi total ( ) (%) PIB par habitant (euro, prix 1998) Taux d inscrits ayant voté aux dernières élections municipales (%) (1991) Proportion de femmes parmi les élus municipaux (%) (1991) Dépenses municipales annuelles par habitant (euro, prix 1998) 48 ra ra Les valeurs sont fournies pour deux zones aux caractéristiques opposées à l intérieur de la ville. 2 Catégories utilisées pour décrire la non- disponibilité des données: : la donnée n'existe pas, N.Av2: la donnée existe mais sa publication n'a pas été autorisée, N.Av3: la donnée existe mais il est nécessaire de la traiter et/ou de l'acheter avant de l'inclure dans l'audit Urbain, N.Av4: la donnée n'a pas été obtenue à temps pour être incluse, N.Av5: la donnée manque pour une autre raison, N.Ap: la case n'est pas appropriée. 3 1,2,3,4,5, décrit la position de la valeur de la ville par cinquième par rapport aux autres villes pour lesquelles l information est disponible (lorsqu au moins 29 données sont disponibles). 1 est le plus élevé et 5 le plus bas. 4 Nombre de villes pour lesquelles la donnée correspondant à l indicateur est disponible. 5 Les résultats correspondent aux écarts exprimés en points de pourcentage (pp) ou en ratio (ra) de la valeur la plus faible par rapport à la plus élevée pour les deux subdivisions urbaines sélectionnées. 6 QD : Qualité des Données : bonne : adéquate 7 CTN : Comparabilité Trans-Nationale des Données : bonne :adéquate : faible Annuaire: Résumé des résultats 174

8 Résumé de l Audit Individuel de la Ville Cork INDICATEURS NIVEAU VILLE Comparaison avec les autres villes de l Audit Urbain cas 4 Zone 1 SUBDIVISION URBAINE 1 Zone 2 QUALITE DES DONNEES/ COMPARABILITE Ecart/ Ratio 5 QD 6 CTN 7 Proportion d élèves achevant leur scolarité obligatoire en ayant atteint le niveau minimum d instruction (%) Nombre total de places dans les crèches (pour 1000 habitants) Nombre de places dans les universités et les autres établissements d enseignement supérieur (pour 1000 habitants) Proportion d hommes ayant achevé des études secondaires complètes (%) Proportion de femmes ayant achevé des études secondaires complètes (%) Nombre de jours par an où le niveau de NO2 dépasse 200mg/m³ (moyenne par heure) Proportion de la population exposée à des nuisances sonores extérieures supérieures à 65db (moyenne par 24 heures) (%) Consommation d eau (m³ par habitant par an) Poids des déchets solides collectés (kg par habitant par an) (1995) Proportion de déchets solides incinérés et/ou recyclés (%) Densité de population (population par km²) N.Av3 N.Av N.Av Espaces verts ouverts au public (m 2 par habitant) 8 35 Proportion de déplacements domicile-travail par les transports publics (train/métro/bus/tramway) (%) Consommation totale d électricité par habitant (tep) 19 Fréquentation des cinémas par habitant par an Fréquentation des théâtres par habitant par an Fréquentation des musées par habitant par an 44 ra pp La donnée est en nombre de mètres carrés pour le niveau ville, mais correspond au pourcentage d espace verts de l aire urbaine au niveau des subdivisions urbaines. Annuaire: Résumé des résultats 175

STOCKHOLM. Annuaire: Résumé des résultats 232

STOCKHOLM. Annuaire: Résumé des résultats 232 STOCKHOLM Stockholm, la capitale de la Suède, occupe une quinzaine d'îles au débouché du lac Mälaren sur la mer Baltique. Stockholm est le coeur d'une région urbaine de près de 1 760 000 habitants, soit

Plus en détail

ANVERS. Annuaire: Résumé des résultats 52

ANVERS. Annuaire: Résumé des résultats 52 ANVERS Avec ses 452 000 habitants, Anvers est la ville la plus peuplée des Flandres, en Belgique. L'agglomération couvre une superficie de 204,5 km² (en incluant ses vastes installations portuaires). La

Plus en détail

BERLIN. Annuaire: Résumé des résultats 8

BERLIN. Annuaire: Résumé des résultats 8 BERLIN Berlin, la capitale de la République Fédérale d'allemagne, est le siège du parlement et du gouvernement. Ses 3,4 millions d'habitants en font la plus grande ville d'allemagne qui est devenue une

Plus en détail

MADRID. Annuaire: Résumé des résultats 64

MADRID. Annuaire: Résumé des résultats 64 MADRID Peuplée de 2 866 693 habitants pour une superficie de 607 km², Madrid est la capitale de l'espagne. Elle est structurée en 21 districts et 128 quartiers dont la mosaïque des conditions socio-économiques

Plus en détail

LISBONNE. Annuaire: Résumé des résultats 188

LISBONNE. Annuaire: Résumé des résultats 188 LISBONNE Capitale du Portugal depuis le milieu du XIII siècle (1255), Lisbonne est progressivement devenue le coeur de la plus vaste métropole du pays. La Zone Territoriale Elargie (ZTE) retenue pour l'audit

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Études économiques de l OCDE MÉXIQUE

Études économiques de l OCDE MÉXIQUE Études économiques de l OCDE MÉXIQUE Janvier 2015 SYNTHÈSE RÉSUMÉ Source : OECD@100. Réforme Législation secondaire approuvée Principales dispositions promulguées Amendement constitutionnel (si requis)

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E S A L I E S D E B É A R N La Communauté de Commune de Salies de Béarn : Se situe au Nord-Ouest du Béarn Est composée de 11 communes Compte 7681 habitants en

Plus en détail

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL 1. L AQUITAINE Une région en croissance La région Aquitaine s inscrit depuis la fin des années quatre-vingt-dix dans le peloton de tête des régions françaises

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION. Rémunération des salariés. État et évolution comparés. Édition révisée.

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION. Rémunération des salariés. État et évolution comparés. Édition révisée. INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Rémunération des salariés État et évolution comparés 2013 Édition révisée Faits saillants COMPARAISON DE RÉMUNÉRATION ET MARCHÉ DU TRAVAIL o

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U L U Y D E B É A R N La Communauté de Commune du Luy de Béarn : Se situe au Nord-Est du Béarn Est composée de 4 communes Compte 9722 habitants en 2006 Pour une

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

PROJET "FORMATION DES JEUNES EN ECHEC SCOLAIRE" TYPOLOGIE. Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS - TERRITOIRE CONCERNE. Ville autonome de Ceuta

PROJET FORMATION DES JEUNES EN ECHEC SCOLAIRE TYPOLOGIE. Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS - TERRITOIRE CONCERNE. Ville autonome de Ceuta PROJET "FORMATION DES JEUNES EN ECHEC SCOLAIRE" PTE: Ceuta Espagne TYPOLOGIE Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS - TERRITOIRE CONCERNE Ville autonome de Ceuta Facteurs clés ayant contribué au lancement

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S La Communauté de Commune Ousse Gabas : Se situe dans le Centre Ouest du Béarn Est composée de 15 communes Compte 11037 habitants en 2006 Pour

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Engagements routiers des Conseils généraux

Engagements routiers des Conseils généraux Engagements routiers des Conseils généraux Octobre 2000 PREFACE Lancée par l'assemblée des Départements de France (ADF) en liaison avec l'union des Syndicats des Industries Routières de France (USIRF),

Plus en détail

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN Points forts 05 BILAN EN 2011 P L U S D E R A D I A T I O N S Q U E D E C R É A T I O N S INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2011, le nombre de radiations d entreprises augmente de

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Septembre L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active

Plus en détail

Les arts et la culture en quelques statistiques

Les arts et la culture en quelques statistiques Les arts et la culture en quelques statistiques Benoit Allaire Conseiller en recherche, Observatoire de la culture et des communications, Institut de la statistique du Québec Bien qu il soit réducteur

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS Résumé de l étude sur les conséquences et les coûts du démembrement de L ACTUELLE VILLE DE TROIS-RIVIÈRES et de la

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

Les caractéristiques démographiques des étrangers arrivant en Hongrie. Comparaison avec la structure de la population hongroise

Les caractéristiques démographiques des étrangers arrivant en Hongrie. Comparaison avec la structure de la population hongroise Les caractéristiques démographiques des étrangers arrivant en Hongrie. Comparaison avec la structure de la population hongroise Éva GÁRDOS, Annamária SÁROSI Bureau Central de la Statistique de Hongrie

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Licence Professionnelle Commerce MANAGEMENT ET MARKETING DES RESEAUX

Licence Professionnelle Commerce MANAGEMENT ET MARKETING DES RESEAUX DROIT, ÉCONOMIE, GESTION IUT de Brest - Site de Morlaix ENACOM / ISSFEL Nombre de : 4 Nombre de répondants : 8 Taux de réponse : 4,4 % Formation en alternance : 7 Formation continue/ VAE / Reprise d études

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

Chapitre 6 : Le secteur des transports

Chapitre 6 : Le secteur des transports Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur des transports Figure 6.2 Émissions de GES par secteur, 2005 (en pourcentage) Le secteur des transports s est classé au deuxième

Plus en détail

L ENERGIE Quebec. Édition 2002

L ENERGIE Quebec. Édition 2002 Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Mars 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

DU TRAVAIL REGIONAL" PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne

DU TRAVAIL REGIONAL PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne PROJET "INTEGRATION DES PERSONNES HANDICAPEES SUR LE MARCHE DU TRAVAIL REGIONAL" PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne TYPOLOGIE THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS TERRITOIRE CONCERNE Insertion Société de l'information

Plus en détail

L OIN et la zone commerciale d Orgeval

L OIN et la zone commerciale d Orgeval L OIN et la zone commerciale d Orgeval En 2007, Orgeval a choisi d adhérer à l Opération d Intérêt National (qui regroupe 51 communes), pour sa zone commerciale. L OIN Seine Aval n intervient donc que

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL Dans le cadre de la consultation publique sur le Projet de schéma d aménagement et de développement

Plus en détail

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef Quartier situé sur la commune de CAEN 1 796 habitants en 2011, soit 0,8 % de Caen la mer RVATO I solida territ rités oriales ui n 2015 J Quartier des Boutiques Folie Couvrechef O BSE RE Portraits de quartiers

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GARE DE CHAMPIGNY CENTRE - Périmètre de 400m ÉLÉMENTS CLÉS > LES ETABLISSEMENTS La gare Champigny Centre est localisée avenue Roger Salengro, axe à double sens qui

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU 9-10 Dans la présente leçon, les élèves découvriront l incidence de la croissance urbaine sur leurs finances personnelles. L étalement urbain, l utilisation

Plus en détail

I) La création de richesses et le niveau de vie.

I) La création de richesses et le niveau de vie. Partie II : La création de richesses et la croissance économique Chapitre 3 : Les finalités de la croissance. I) La création de richesses et le niveau de vie. A) La création de richesses 1. La définition

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

L éducation au Costa Rica

L éducation au Costa Rica L éducation au Costa Rica Dossier inspiré de documents CINDE Source des graphiques : CINDE Vue d ensemble sur l éducation La main d œuvre costaricienne se démarque par un fort niveau d éducation et un

Plus en détail

A qui profite le logement cher?

A qui profite le logement cher? A qui profite le logement cher? L envolée des loyers et des prix immobiliers a rendu l accès au logement de plus en plus difficile, avec des coûts fixes qui grèvent fortement le pouvoir d achat des locataires.

Plus en détail

Profil sectoriel. Services immobiliers et services de location et de location à bail. (scian 53) Agglomération de Montréal Octobre 2013

Profil sectoriel. Services immobiliers et services de location et de location à bail. (scian 53) Agglomération de Montréal Octobre 2013 Profil sectoriel Services immobiliers et services de location et de location à bail (scian 53) Agglomération de Montréal Octobre 2013 Ce profil sectoriel est une publication de l équipe de Montréal en

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Note Idea 35. L attractivité de l Ille-et-Vilaine. Mesure de l attractivité selon l INSEE

Note Idea 35. L attractivité de l Ille-et-Vilaine. Mesure de l attractivité selon l INSEE Attractivité de l Ille-et-Vilaine Mesure de l attractivité selon l INSEE L attractivité et le dynamisme des zones d emploi françaises sont mesurés par l Insee à l aide d un indicateur composite. Il prend

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

L'évolution des consommations finales d'énergie

L'évolution des consommations finales d'énergie Thème : Changement climatique et maîtrise de l'énergie Orientation : Maîtriser la consommation d'énergie et développer les énergies renouvelables L'évolution des consommations finales d'énergie par région

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Verdun. Janvier 2012

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Verdun. Janvier 2012 Profil économique Ville de Montréal Janvier 2012 Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Ce profl économique est une publication de l équipe

Plus en détail

Les clés de la réussite de Voyagez Futé Montréal, le centre de gestion des déplacements du centre-ville de Montréal

Les clés de la réussite de Voyagez Futé Montréal, le centre de gestion des déplacements du centre-ville de Montréal Présentation de Bernadette Brun, Directrice générale, Voyagez Futé Montréal Les clés de la réussite de Voyagez Futé Montréal, le centre de gestion des déplacements du centre-ville de Montréal Présentation

Plus en détail

Attrait du pays pour les investisseurs privés...22

Attrait du pays pour les investisseurs privés...22 Sommaire Synthèse.........................................................................................................5 Information pratique...........................................................................9

Plus en détail

LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE)

LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE) LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE) A. LE CONTEXTE A.1. Le complexe public hospitalier Le Mater Misericordiae University Hospital (MMUH) et le Children s University Hospital

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX Au sein de la construction neuve, la création de issus d'un changement de destination de locaux a progressé régulièrement entre 199 et 25

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

Présentation et analyse des impacts

Présentation et analyse des impacts Mars 2016 Institut national de la statistique et des études économiques Rénovation de la méthodologie de calcul des indices de chiffres d affaires Présentation et analyse des impacts Rénovation de la méthodologie

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CONTRECŒUR

CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CONTRECŒUR PRÉSENTATION AUX MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CONTRECŒUR 17 FÉVRIER 2014 MANDATS REGROUPEMENT DE COMMERCES ET D ENTREPRISES TRAVAILLE À LA REVITALISATION DU CENTRE-VILLE ET À LA GESTION DE SON

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1462 Date : Schéma de Structure communal de NAMUR 1. DONNEES DE BASE Projet : Projet de schéma de structure communal (SSC) de Namur Demandeur : Ville de Namur Auteur de l étude

Plus en détail

Géographie 3ème. I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier

Géographie 3ème. I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier Chapitre 1 Les métropoles européennes et américaines Organisation spatiale et répartition de la population Lycée Mater Dei N. Carpentier 1 [PARIS-METROPOLE EUROPEENNE - NEW YORK-METROPOLE NORD-AMERICAINE]

Plus en détail

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction N 59 Octobre 2015 Chiffre du mois La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés Introduction La 26 e édition de l enquête nationale sur les ingénieurs publiée en juin dernier par Ingénieurs et

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE

THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE Introduction : un territoire. C est une portion d espace terrestre que s est appropriée une collectivité d hommes qui l aménage

Plus en détail

Rapport : ville de Trois- Rivières

Rapport : ville de Trois- Rivières Assistance méthodologique pour le traitement et l analyse des données des enquêtes Origine- Destination québécoises pour dresser le portrait du vélo au Québec Projet réalisé pour le compte de Vélo Québec

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme.

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme. UN LABEL, UN RÉSEAU Le ministère de la Culture et de la Communication assure depuis 1985, dans le cadre d un partenariat avec les collectivités territoriales, la mise en œuvre d une politique de valorisation

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS

CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS I Le territoire français : entre potentialités et contraintes? II La France n existe-t-elle aujourd hui qu à travers ses villes? A) Quelles sont

Plus en détail

Chiffres de Catalogne

Chiffres de Catalogne www.idescat.cat Chiffres de Generalitat de Catalunya Gouvernement de la POPULATION Population (1.000) (1) 7 434 46 508 507 417 hommes 49,1 49,3 48,8 femmes 50,9 50,7 51,2 Structure (%) 0-14 ans 15,9 15,2

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Nombre de chômeurs 50 257 22 Taux de chômage en % 12,9 % 6,6 %

Nombre de chômeurs 50 257 22 Taux de chômage en % 12,9 % 6,6 % Commune de - Fiches synthétiques La France est aujourd hui la 6 e puissance économique mondiale. L économie française est principalement une économie de services. Le secteur tertiaire (activités de services)

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse

LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 7 décembre 2011 LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse Fiche documentaire : Initiatives canado-américaines Par-delà la frontière et du Conseil de coopération

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Evolution du coût de l énergie

Evolution du coût de l énergie 1 Sébastien Kraft / Pierre Guilpain Kovalence/ Symbioz s.kraft@kovalence.fr/ p.guilpain@symbioz-energie.fr 2 passées Evolution du coût de l énergie 3 Evolution Evolution Prix complet pour 100 kwh moyenne

Plus en détail

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Lachine. Janvier 2012

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Lachine. Janvier 2012 Profil économique Ville de Montréal Janvier 2012 Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Ce profl économique est une publication de l équipe

Plus en détail

LE MARCHÉ DES TRANSPORTS ROUTIERS DE MARCHANDISES AU PORTUGAL FACE AUX DÉFIS DU MARCHÉ COMMUN EUROPÉEN

LE MARCHÉ DES TRANSPORTS ROUTIERS DE MARCHANDISES AU PORTUGAL FACE AUX DÉFIS DU MARCHÉ COMMUN EUROPÉEN Ministério das Obras Públicas, Transportes e Comunicações E FLUVIAIS LE MARCHÉ DES TRANSPORTS ROUTIERS DE MARCHANDISES AU PORTUGAL FACE AUX DÉFIS DU MARCHÉ COMMUN EUROPÉEN Maria Luísa Nunes Teresa Sousa

Plus en détail