Paris le 6 avril Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Paris le 6 avril 2006. Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche"

Transcription

1 Paris le 6 avril 2006 Direction des personnels, de la modernisation et de l administration Le directeur DA/DS/n Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche à Mesdames et Messieurs les recteurs d académie, Chanceliers des universités Téléphone Fax Mél. 110 rue de Grenelle Paris 07 SP Objet : Pandémie grippale Depuis quelques années, certains pays, essentiellement en Asie, sont touchés par l influenza aviaire. La France vient d être atteinte à son tour par ce virus, tant par l intermédiaire d oiseaux sauvages que dans un élevage domestique. Jusqu à présent, cette maladie affecte, dans la majorité des cas, des oiseaux. Seuls quelques rares cas de transmission à l homme ont été constatés. Cependant le principe de précaution impose de prendre en compte l hypothèse d une mutation du virus, qui se transmettrait alors plus facilement de l animal à l homme, et qui dans une phase ultérieure pourrait se transmettre de l homme à l homme. Dans ce dernier cas, on pourrait entrer, si la contamination était importante, dans une phase de pandémie. C est pour prévenir cette éventuelle pandémie et lutter contre elle si elle se déclarait qu a été élaboré le plan gouvernemental relatif à la pandémie grippale rendu public le 6 janvier Ce plan, complété par une série de fiches techniques, est consultable sur les sites ou Le ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche est plus particulièrement concerné par la fiche spécifique G5 relative à «la gestion du service public de l enseignement» et par la fiche générale C2 sur «les règles d hygiène face au risque épidémique». Le respect des règles d hygiène est un moyen essentiel de lutte contre la propagation d une maladie contagieuse. En situation de pandémie, l une des règles de base est d éviter les regroupements de personnes afin de limiter la propagation du virus. C est pourquoi, en cas d alerte pandémique, le plan gouvernemental (fiche G5) prévoit la possibilité de fermer les établissements d enseignement. Ces fermetures pourront s appliquer dans une zone géographique délimitée ou s étendre à l ensemble du territoire, en fonction de l évaluation du risque sanitaire. Les décisions de fermeture comme de réouverture seront prises par le ministre de la santé et des solidarités en application de l article

2 du code de la santé publique ou par le préfet au titre de son pouvoir de police sanitaire. 2 / 7 Le plan gouvernemental prévoit également qu un fonctionnement en mode réduit soit maintenu dans les services académiques et dans les établissements dans le cadre d un plan de continuité, pour assurer les fonctions indispensables suivantes : - direction et communication - sécurité des biens et des personnes - maintenance des réseaux (informatique, téléphone, messagerie) - fonctions financières : paye et mandatements importants Dès le mois de décembre, il vous a été demandé de quantifier les moyens nécessaires à ce fonctionnement en mode réduit. La même demande a été faite auprès des universités et des autres établissements d enseignement supérieur ainsi qu auprès des organismes de recherche. Sur la base des informations que vous avez communiquées, complétées par de nombreux entretiens avec des responsables locaux et nationaux, une estimation a été faite du nombre de fonctionnaires indispensables à la continuité du service. Vous trouverez en annexe à la présente circulaire, le tableau précisant votre dotation académique en masques de protection. Il convient maintenant d aller plus loin et de préparer le plan ministériel de réponse au risque de pandémie grippale. La présente circulaire a pour objet de vous fournir des informations complémentaires et quelques éléments de cadrage pour que l ensemble des services (services déconcentrés, établissements scolaires, universités, grandes écoles, établissements publics nationaux) puisse se préparer à une organisation en fonctionnement minimal. I - les services académiques La plupart des réponses faites par les académies à l enquête lancée en décembre 2005 sur les effectifs nécessaires au maintien d un fonctionnement réduit des rectorats et des inspections académiques ont été validées. Dans certains cas, des ajustements se sont avérés nécessaires pour éviter de trop fortes disparités : il a fallu, dans ces situations, fixer un «plancher» et un «plafond». Il convient à présent d identifier avec précision les fonctions indispensables au fonctionnement de chaque service, en distinguant celles qui devront être assurées sur le lieu de travail ou, pour certaines personnes, à domicile par télétravail, de celles qui seront suspendues momentanément. Le pays est actuellement en phase de vigilance de niveau 3. Afin de se préparer aux phases prépandémiques (niveaux 4B ou 5A) et pandémique (niveau 6), je vous demande de me faire parvenir d ici trois semaines l identification précise des fonctions et activités indispensables pour assurer la continuité. Si la phase prépandémique (4B ou 5A) était atteinte, il serait alors nécessaire de connaître le nom et les coordonnées des personnes à maintenir sur site ainsi que le nom et les coordonnées des personnes pouvant être amenées à assure leur intérim (personnes mobilisables), afin d être totalement opérationnels en cas de déclenchement de la pandémie.

3 II - l enseignement supérieur 3 / 7 Une circulaire sera adressée aux présidents d universités et aux directeurs des autres établissements d enseignement supérieur, sous votre couvert, pour leur demander de préparer le plan de continuité de leurs établissements. Il leur sera demandé de vous en adresser un exemplaire. Une dotation en masques de protection a été commandée par l administration centrale sur la base d une estimation faite à partir des résultats très partiels de l enquête lancée au mois de décembre. C est pourquoi il serait souhaitable qu en votre qualité de chancelier des universités, vous réunissiez l ensemble des présidents et directeurs des établissements d enseignement supérieur de votre académie pour procéder aux ajustements nécessaires à la répartition de la dotation prévue à cet effet. Quelques bâtiments d enseignement supérieur, voire éventuellement les résidences universitaires, pourront être réquisitionnés par le préfet afin d élargir le nombre de lieux où pourraient s effectuer des vaccinations, des distributions de matériels de protection ou l accueil de personnes isolées. Il conviendra de se rapprocher des préfets et de les interroger sur leurs intentions, afin de prévoir les mesures d accompagnement nécessaires, s agissant en particulier de la disponibilité de nos personnels. III - les établissements de recherche Chaque établissement de recherche sous tutelle du ministère de l éducation nationale ou sous co-tutelle avec un autre ministère a été destinataire d un courrier spécifique. Selon la taille de l établissement de recherche les plans de continuité remonteront ou non à l administration centrale. Les recteurs qui le souhaitent pourront recevoir communication de ces plans. Certains plans ont déjà été validés, d autres ont fait l objet de demandes de précisions complémentaires. Chaque établissement dotera ses agents de moyens de protection individuelle sur ses propres crédits. IV - les établissements publics nationaux Une circulaire a été envoyée à ces établissements le 22 février 2006 leur demandant d élaborer des plans de continuité. Pour les établissements publics qui ont des implantations locales (ONISEP, CNDP) vous recevrez les plans de continuité régionaux ou départementaux qu il conviendra de valider, en liaison avec la tutelle nationale. V - les œuvres universitaires Le directeur du CNOUS a adressé une circulaire aux CROUS pour les inviter à élaborer leur plan de continuité selon les principes suivants : - réduire au minimum le nombre de résidents demeurant dans les cités universitaires.

4 - organiser une forme de restauration adaptée à la pandémie sans regroupement collectif en restaurant universitaire. 4 / 7 En votre qualité de président du conseil d administration du CROUS, vous serez amené à examiner ces plans de continuité. VI l enseignement scolaire En cas de pandémie grippale, la décision de fermeture des établissements d enseignement (écoles, collèges et lycées, publics et privés) sera prise par le ministre chargé de la santé ou par le préfet. Cette fermeture s entend pour les établissements proprement dits et les installations sportives annexées. 1) les écoles Les communes assurent la responsabilité générale du fonctionnement et de la sécurité des écoles : gardiennage, entretien, utilisation des locaux hors temps scolaire. Les écoles seront fermées mais, sous réserve d un accord de la municipalité, elles resteront accessibles pendant tout ou partie du temps scolaire, aux directeurs et aux enseignants qui souhaiteraient établir des contacts téléphoniques ou informatiques occasionnels avec les élèves, les parents ou les inspecteurs de l éducation nationale (IEN). 2) les EPLE Dans le cadre de l autonomie des établissements, chaque EPLE mettra en place un plan de continuité pendant la période de fermeture. Il vous appartient d inviter dès à présent, les chefs d établissement à préparer, en liaison avec les intendants, l organisation de cette permanence qui devrait concerner, au premier chef, les personnes logées sur place. L élaboration du plan de continuité - formalisé dans une fiche - répond à plusieurs nécessités : - surveillance et sécurité des bâtiments - présence d un interlocuteur pour répondre à toute demande d utilisation des locaux émanant des autorités compétentes (Cf. point 4) ci-après) - maintien d un lien social avec toute personne appartenant à la communauté éducative (élève, enseignant, ATOS ) qui aurait besoin d information ou souhaiterait maintenir un contact - possibilité offerte aux enseignants qui le souhaiteraient d utiliser les équipements de l établissement pour maintenir un lien pédagogique avec leurs élèves La dotation en masques pour les personnes de permanence a été normée en fonction de la taille de l établissement. Il vous appartient de répartir cette dotation entre les départements. Les inspecteurs d académie, directeurs des services départementaux de l éducation nationale (IA-DSDEN), valideront les plans de continuité de chaque établissement et procéderont à tout ajustement qui leur paraîtrait souhaitable pour tenir compte du contexte local (nombre d annexes par exemple), dans la limite de leur enveloppe globale destinée aux EPLE.

5 5 / 7 3) l enseignement privé sous contrat Une réunion a eu lieu avec des représentants de l enseignement privé sous contrat. Un document de cadrage sera adressé à l ensemble des partenaires de l enseignement privé sous contrat. Il prévoit que l enseignement privé sous contrat est traité à parité avec l enseignement public pour sa dotation en masques de protection. Ces établissements pourront en effet être soumis aux mêmes contraintes que les établissements publics sur décision du préfet. 4) l utilisation des bâtiments Comme pour l enseignement supérieur (Cf. point II ci-dessus) les préfets pourront être amenés à réquisitionner quelques bâtiments d enseignement secondaire pour effectuer des vaccinations, des distributions de matériels de protection ou accueillir des personnes isolées. Il conviendra là aussi de les interroger sur leurs intentions, afin de prévoir les mesures d accompagnement nécessaires, s agissant notamment de la disponibilité des personnels. VII - Le lien pédagogique En cas de fermeture prolongée des établissements d enseignement, la préoccupation du ministère de l éducation nationale sera de maintenir le lien pédagogique entre les élèves et les enseignants. Pour l enseignement scolaire, le maintien de ce lien s organisera au niveau national et au niveau local : - au niveau national, des émissions de nature pédagogique devraient être diffusées par voies hertziennes. Un projet de convention est actuellement à l étude avec des grandes chaînes publiques de radio et de télévision. Ces émissions proviendraient pour l essentiel des fonds de grands opérateurs comme le CNDP et le CNED. - au niveau local il est demandé de mettre en œuvre toute action qui permettra de compléter l offre nationale en prenant appui sur les réseaux existants (Internet, téléphone,.) et à favoriser le maintien d échanges entre les professeurs et leurs élèves. Ce lien pédagogique a pour but de maintenir le goût des études, d assurer une forme d entretien scolaire et d éviter l ennui à nos élèves. Cette offre ne saurait être considérée comme une poursuite des programmes scolaires et ne pourra pas être prise en compte dans la suite de la scolarité des élèves. En application du principe d égalité, la validation de la scolarité pour les examens ou pour le passage en classe supérieure ne pourra s apprécier que sur la base des connaissances acquises avant l interruption de la scolarité et lors de sa reprise, après la crise. L organisation du lien pédagogique pouvant être très différente d un établissement à l autre ou d un département à l autre, le nombre de masques de protection a été calculé forfaitairement par catégorie d établissements (publics et privés sous contrat) puis globalisé pour constituer une dotation académique. VIII - les personnels de santé Dans les circonstances exceptionnelles d une pandémie grippale, il pourra être fait appel aux personnels de santé non prescripteurs de soins (médecins de prévention,

6 médecins scolaires, infirmiers) pour renforcer la médecine de ville et les plateformes de régulation (centre 15). 6 / 7 Des formations communes aux différents personnels de santé (hospitaliers, libéraux, salariés) seront organisées par les DRASS à partir d avril Je vous demande de prendre contact avec les directeurs régionaux pour que nos personnels de santé soient associés à ces formations. Pour accompagner la mise en place du dispositif sanitaire qui entrera en vigueur dans votre académie, vous ferez naturellement appel aux compétences des personnels de santé placés auprès de vous (médecin conseiller technique, médecin de prévention, infirmier conseiller technique). Une dotation spécifique de masques de protection a été prévue pour les personnels médicaux et infirmiers. IX - la communication Dès que le plan ministériel et que les plans de continuité locaux seront élaborés, il vous appartiendra d en informer vos interlocuteurs habituels en demandant qu une présentation en soit faite aux comités d hygiène et de sécurité (CHS académique, départementaux et d établissement), au conseil académique de l éducation nationale (CAEN) et aux conseils départementaux de l éducation nationale (CDEN). De même, une information sera donnée aux présidents de conseils généraux et régionaux dès qu une occasion de rencontre se présentera. Les IA-DSDEN informeront les maires sur le volet établissements scolaires du plan de continuité du ministère, par une rencontre avec les maires des plus grandes villes ou par l intermédiaire de l association départementale des maires. En période prépandémique comme en phase de pandémie, vous travaillerez en étroite collaboration avec les préfets qui assureront la conduite opérationnelle de l action gouvernementale sur le territoire et animeront les cellules de crise dès qu elles seront installées. Toute information relative au fonctionnement du service d éducation d une académie devra être transmise simultanément au Préfet et au ministre de l Education nationale. X - les masques de protection La livraison des masques aura lieu en mai et juin. Après négociation avec l UGAP les livraisons s effectueront par palette (et non pas par conteneur). Chaque académie recevra la quantité qui lui revient. Il vous appartiendra de stocker les masques, même provisoirement, avant de les répartir entre les différents destinataires de l académie (universités, autres établissements d enseignement supérieur, inspections académiques ). Les conditions locales seront déterminantes dans votre décision. Il est suggéré de s orienter vers un stockage des masques destinés aux EPLE dans les IA, de soustraiter la répartition des masques destinés aux établissement privés sous contrat aux réseaux qui les fédèrent, et de conserver les autres masques à votre niveau. Il conviendra de mettre en place un mode de distribution évitant deux excès : une distribution quotidienne ou une distribution immédiate de la totalité des masques.

7 Enfin, votre attention est appelée sur la nécessité d utiliser des lieux de stockage propres, secs et sûrs. 7 / 7 Les masques commandés sont de type FFP2 c'est-à-dire les mêmes que ceux que porteront les personnels soignants des hôpitaux. XI maintenance des réseaux informatiques Dans le domaine de l'informatique de gestion, il sera nécessaire de maintenir, dans les services académiques et dans les EPLE, le fonctionnement des infrastructures techniques (téléphonie, réseaux, messageries) et, au minimum, le fonctionnement des applications informatiques permettant la rémunération des personnels, le paiement des factures les plus urgentes et des bourses d'étudiants et d élèves. A cette fin un nombre restreint de personnes indispensables sera maintenu dans chaque service informatique ; par ailleurs des solutions de télétravail pourraient être envisagées pour certaines personnes : informaticiens ou gestionnaires spécialisés dans les fonctions à maintenir en priorité. Dans ce cadre, l'ensemble des utilisateurs devra suivre une formation légère pour se familiariser avec ces nouveaux outils. Le choix d organisation sera fonction des moyens disponibles pour l équipement en matériels et logiciels. * * * Des informations complémentaires vous parviendront soit sur les points abordés précédemment soit sur des points plus techniques (maintenance informatique). Mais, vous comprendrez qu il est important de vous préparer dès à présent à l hypothèse d une crise sanitaire majeure. Je vous serais reconnaissant de bien vouloir désigner un correspondant grippe aviaire dont vous me communiquerez les coordonnées et de préfigurer votre cellule de crise, afin d être prêts à répondre avec efficacité à toute sollicitation émanant des autorités nationales compétentes ou des préfets. Dominique ANTOINE PJ : Les phases d une pandémie Dotation académique de masques de protection

URGENT TRES SIGNALE. Créteil, le 4 Juillet 2012. Le recteur de l académie de Créteil à

URGENT TRES SIGNALE. Créteil, le 4 Juillet 2012. Le recteur de l académie de Créteil à Créteil, le 4 Juillet 2012 Le recteur de l académie de Créteil à Mesdames et Messieurs les chefs des établissements du second degré (lycées, lycées professionnels, collèges, EREA), Rectorat Division des

Plus en détail

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009 Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Service des personnels enseignants de l enseignement scolaire MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Sous-direction de la

Plus en détail

URGENT TRES SIGNALE. Créteil, le 6 juillet 2015. La rectrice de l académie de Créteil

URGENT TRES SIGNALE. Créteil, le 6 juillet 2015. La rectrice de l académie de Créteil Créteil, le 6 juillet 2015 La rectrice de l académie de Créteil à Mesdames et Messieurs les chefs des établissements du second degré (lycées, lycées professionnels, collèges, EREA), Rectorat Division des

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

Sont abordés en particulier dans cette note d information :

Sont abordés en particulier dans cette note d information : Rectorat 3, boulevard de Lesseps 78017 Versailles Cedex N/réf. Dossier suivi par : Michel BASILEO Tél. : 01 30 83 44.08 Tcp. : 01 30 83 47.70 Mél. ce.daces1 @ac-versailles.fr LE RECTEUR DE L ACADEMIE DE

Plus en détail

Ministère de l Éducation Nationale et Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Plan de prévention et de lutte «pandémie grippale»

Ministère de l Éducation Nationale et Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Plan de prévention et de lutte «pandémie grippale» Ministère de l Éducation Nationale et Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Plan de prévention et de lutte «pandémie grippale» Sommaire Introduction... 3 I Organisations ministérielles

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS SOMMAIRE Allocations page 3 Frais de voyage et de transport page 4 Assurance page 5 Hébergement page 5 Titre de séjour page 6

Plus en détail

I Les personnels bénéficiaires

I Les personnels bénéficiaires Nice, le 16 septembre 2013 Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités à Mesdames et Messieurs les Chefs des établissements d enseignement privés sous contrat Mesdames et messieurs les

Plus en détail

Circulaire n 766 du 12 mars 2004

Circulaire n 766 du 12 mars 2004 Circulaire n 766 du 12 mars 2004 OBJET : Système de transmission électronique des documents administratifs entre le Ministère de la Communauté française, les établissements d enseignement et assimilés

Plus en détail

Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes

Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes I. Textes fondamentaux La liberté d expression et la liberté d information des jeunes sont inscrites dans des textes fondamentaux comme la Convention

Plus en détail

Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique Ministère de la santé et des sports

Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique Ministère de la santé et des sports Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l autonomie des personnes âgées et de personnes handicapées Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique Ministère de la

Plus en détail

Label lycée des métiers

Label lycée des métiers Encart : Mise en oeuvre de la loi d orientation et de programme pour l avenir de l école Label lycée des métiers C. n 2005-204 du 29-11-2005 NOR : MENE0502572C RLR : 520-2 MEN - DESCO Texte adressé aux

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Préfets. Objet : Participation des collectivités territoriales aux Systèmes d'information Territoriaux.

Mesdames et Messieurs les Préfets. Objet : Participation des collectivités territoriales aux Systèmes d'information Territoriaux. MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, ET DE LA REFORME DE L ETAT DELEGATION INTERMINISTERIELLE A LA REFORME DE L ETAT MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION Paris, le 10 août 2000

Plus en détail

PARIS, LE11 DECEMBRE 2003. Le ministre délégué aux libertés locales. Mesdames et Messieurs les préfets. Circulaire n NOR/LBL/B/03/10081/C

PARIS, LE11 DECEMBRE 2003. Le ministre délégué aux libertés locales. Mesdames et Messieurs les préfets. Circulaire n NOR/LBL/B/03/10081/C DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES ELUS LOCAUX ET DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Affaire suivie par : Christophe Renou Tél. : 01.40.07.24.10 Fax : 01.49.27.38.93 Mél.

Plus en détail

RESUME ANONYMISE DE LA DECISION

RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Paris, le 7 mai 2013 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision n MDE-2013-92 du 7 mai 2013 relative à la scolarisation en classe primaire d enfants demeurant dans des campements illicites Champ : Enfance

Plus en détail

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Dossier de presse Mercredi 22 juillet 2009 Contact presse : Service de presse de Roselyne Bachelot-Narquin

Plus en détail

A) ANALYSE DE LA RÉGLEMENTATION I. DOCUMENTS COMMUNICABLES

A) ANALYSE DE LA RÉGLEMENTATION I. DOCUMENTS COMMUNICABLES SOURCE : BO n 42 du 22 novembre 1979 Liberté d' accès aux documents administratifs. Circulaire n 79-390 du 14 novembre 1979 (Cabinet du ministre : Affaires générales et administratives) Texte adressé aux

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Créteil, le 6 décembre 2007. Le recteur de l académie de Créteil

Créteil, le 6 décembre 2007. Le recteur de l académie de Créteil Créteil, le 6 décembre 2007 Le recteur de l académie de Créteil à Rectorat Division des Personnels Enseignants DPE3 : I. Tanguy 01 57 02 60 67 DPE4 : E. Lacheny 01 57 02 60 76 DPE5 : D. Althaparro 01 57

Plus en détail

MATÉRIEL DE PROTECTION DES CLIENTS INFORMATION DES CLIENTS PRODUITS D USAGE COURANT TRANSPORTS / ENTREPÔTS / PLATEFORMES

MATÉRIEL DE PROTECTION DES CLIENTS INFORMATION DES CLIENTS PRODUITS D USAGE COURANT TRANSPORTS / ENTREPÔTS / PLATEFORMES p.2 INTRODUCTION p.3 MESURE ORGANISATIONNELLE p.3 PERSONNEL DISPOSITIONS JURIDIQUES SOCIALES ET COMMERCIALES INFORMATION DU PERSONNEL MATÉRIEL DE PROTECTION ET HYGIÈNE DU PERSONNEL ORGANISATION GÉNÉRALE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DU SECTEUR DE L ALIMENTATION

GUIDE PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DU SECTEUR DE L ALIMENTATION PANDÉMIE GRIPPALE GUIDE PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DU SECTEUR DE L ALIMENTATION p.2 INFLUENZA AVIAIRE ET PANDÉMIE GRIPPALE p.2 POURQUOI FAUT-IL SE PRÉPARER? p.3 RISQUE DE CONTAGION p.4 MESURES DE

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES

Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES Paris, le 11 janvier 2005 LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE,

Plus en détail

Paris, le 05 octobre 2005. Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Paris, le 05 octobre 2005. Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Paris, le 05 octobre 2005 Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Direction des affaires financières Sous-direction des affaires statutaires, des emplois et

Plus en détail

Le ministre de l intérieur. à Mesdames et Messieurs les préfets

Le ministre de l intérieur. à Mesdames et Messieurs les préfets Paris, le 15 janvier 1999 REF. LP/PB/CIRBUD2/CIRCULAIRE AFFAIRE SUIVIE PAR : Laurent PREVOST NOR/INT/A/99/00008/C Le ministre de l intérieur à Mesdames et Messieurs les préfets O B J E T : Crédits du chapitre

Plus en détail

Procédure relative aux conseils de disciplines

Procédure relative aux conseils de disciplines Annexe 5 Procédure relative aux conseils de disciplines I - LES REGLES RELATIVES A LA MISE EN PLACE DU CONSEIL DE DISCIPLINE. C est au chef d établissement qu il revient d apprécier, s il y a lieu, d engager

Plus en détail

I Calendrier. Nice, le 15 février 2012. Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale

I Calendrier. Nice, le 15 février 2012. Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale Nice, le 15 février 2012 MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE, ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale à Boulevard Slama BP 3001 06201 Nice

Plus en détail

Références : - Décret n 2006-781 du 3 juillet 2006. - Décret n 2010-676 du 21 juin 2010 - Décret n 89-825 du 9 novembre 1989

Références : - Décret n 2006-781 du 3 juillet 2006. - Décret n 2010-676 du 21 juin 2010 - Décret n 89-825 du 9 novembre 1989 Versailles, le 8 octobre 2012 Le Recteur de l académie de Versailles Chancelier des universités à Service : Division des déplacements temporaires Affaire suivie par : Caroline Conseil Téléphone : 01.30.75.84

Plus en détail

Objet : Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés.

Objet : Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés. République Française Paris, le 22 décembre 2003 DIRECTION DE LA PREVENTION DES POLLUTIONS ET DES RISQUES SOUS-DIRECTION DES PRODUITS ET DES DECHETS Bureau de la Qualité Ecologique des Produits Affaire

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau de la protection des personnes SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE A L ETRANGER

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE A L ETRANGER CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE A L ETRANGER Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président Monsieur Hugues

Plus en détail

Appel à projets 2012 Financement d actions au titre du fonds interministériel de prévention de la délinquance (F.I.P.D.)

Appel à projets 2012 Financement d actions au titre du fonds interministériel de prévention de la délinquance (F.I.P.D.) Appel à projets 2012 Financement d actions au titre du fonds interministériel de prévention de la délinquance (F.I.P.D.) 1/ Orientations générales : Conformément aux dispositions de la loi du 05 mars 2007

Plus en détail

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

Année scolaire 2016-2017

Année scolaire 2016-2017 Détachement de fonctionnaires de catégorie A dans les corps des personnels enseignants du second degré, du premier degré, et des personnels d éducation et d orientation relevant du ministère de l éducation

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

La directrice des Archives de France. Mesdames et Messieurs les préfets

La directrice des Archives de France. Mesdames et Messieurs les préfets La directrice des Archives de France à Mesdames et Messieurs les préfets - à l attention de Mesdames et Messieurs les directeurs des archives départementales - à l attention de Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION ADMINISTRATION ADMINISTRATION GÉNÉRALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS HAUT-COMMISSARIAT À LA JEUNESSE Direction

Plus en détail

Bulletin départemental. spécial. La progression des élèves à l école primaire

Bulletin départemental. spécial. La progression des élèves à l école primaire Année 2008 30 avril 2008 Bulletin départemental de l Inspection académique du Territoire de Belfort spécial Sommaire Les cycles à l école primaire Passage de l école maternelle à l élémentaire Progression

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES CONDITIONS GENERALES DE VENTE POUR LES GROUPES ET COLLECTIVITES Applicables à compter du 16 septembre 2015. Article 1 Dispositions générales : La Cinémathèque française est une association régie par la

Plus en détail

Le recteur de l académie de Paris Chancelier des universités à

Le recteur de l académie de Paris Chancelier des universités à MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Paris, le 24 février 2014 Le recteur de l académie de Paris Chancelier des universités à Mesdames et messieurs

Plus en détail

Paris, le 18 novembre 2013. le recteur de l académie de Paris chancelier des universités

Paris, le 18 novembre 2013. le recteur de l académie de Paris chancelier des universités Paris, le 18 novembre 2013 Affaire suivie par : Division des écoles Nadia BAUDRAS Gestionnaire bureau DE2 Tél : 01 44 62 42 11 nadia.baudras@ac-paris.fr Sabine REBOURS chef de bureau sabine.rebours@ac-paris.fr

Plus en détail

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE Le Conseil régional lance quatre appels à projets pour répondre aux besoins de formation des territoires de la région en qualification,

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Préambule et Champ d Application: Charly Jucquin a développé le site Web (www.cap-coherence.fr) destiné à fournir un vaste

Plus en détail

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école UNITÉS DE FORMATION PAR APPRENTISSAGE (UFA) C. n 2006-042 du 14-3-2006 NOR : MENE0600465C RLR : 527-3b MEN - DESCO

Plus en détail

Le directeur académique des services départementaux de l'éducation nationale

Le directeur académique des services départementaux de l'éducation nationale Le directeur académique des services départementaux de l'éducation nationale à Mesdames et messieurs les instituteurs et professeurs des écoles Mesdames et messieurs les assistants de vie scolaire et d

Plus en détail

Les différents types de stagiaires. L organisation et le calendrier des opérations Les modalités de saisie des différents documents

Les différents types de stagiaires. L organisation et le calendrier des opérations Les modalités de saisie des différents documents Grenoble, le 24 novembre 2014 Le recteur de l académie de Grenoble Chancelier des universités à Rectorat Division des examens et concours Chrono: 2014/2808/DEC3 Eve TERREIN 04.76.74.72.66 Eve.terrein@acgrenoble.fr

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. avec la Faculté Libre des Sciences Economiques et de Gestion de Lille, représentée par son responsable pédagogique signataire.

CONVENTION DE STAGE. avec la Faculté Libre des Sciences Economiques et de Gestion de Lille, représentée par son responsable pédagogique signataire. CONVENTION DE STAGE Article 1. Parties contractantes La présente convention règle les rapports de l Entreprise : Raison sociale : Tél : Adresse : Code postal : Ville : Représentée par : Nom : Prénom :

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES SUR LE TEMPS PARTIEL

QUESTIONS/REPONSES SUR LE TEMPS PARTIEL QUESTIONS/REPONSES SUR LE TEMPS PARTIEL 1- Comment faire une demande d exercice à temps partiel, ou une demande de reprise à temps complet? Les demandes de temps partiel doivent obligatoirement être formulées

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 18 juillet 2012 N/Réf. : CODEP-PRS-2012-039782 Monsieur le Directeur Hôpital Pitié-Salpêtrière 83, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS Objet : Inspection

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Personnel MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction des professions

Plus en détail

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Règlement médical de l UFOLEP REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Adopté par le comité directeur national de l Ufolep le 11 avril 2008 1 PREAMBULE L article L. 231-5

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction générale des entreprises

MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction générale des entreprises 1 sur 6 28/03/2008 17:10 Texte non paru au Journal officiel 1144 MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction générale des entreprises Direction de l action régionale, de la qualité

Plus en détail

LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? 1. Processus d intervention en protection de la jeunesse

LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? 1. Processus d intervention en protection de la jeunesse LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? Jean Labbé, MD, FRCPC Professeur titulaire Département de pédiatrie Université Laval; Consultant pédiatrique en protection de

Plus en détail

spécialisée ou d école d application.

spécialisée ou d école d application. Paris, le 18 septembre 2015 Affaire suivie par : Jeannine BOISSELIER DE2 gestionnaire Jeannine.boisselier@ac-paris.fr Tél. : 01 44 62 41 94 Sabine REBOURS Chef du bureau DE2 Sabine.rebours@ac-paris.fr

Plus en détail

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Lycée Professionnel Gaston Barré 79010 NIORT Cedex 05 49 28 05 20 GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Les sorties et voyages scolaires sont proposés dans le cadre d un projet et sont considérés comme

Plus en détail

Le Ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat

Le Ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat Direction générale de l'administration et de la fonction publique Sous-direction des carrières et des rémunérations Bureau des rémunérations, des pensions et du temps de travail (B7) Dossier suivi par

Plus en détail

NOR : RDFF1228702C. La ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique

NOR : RDFF1228702C. La ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 26 juillet 2012 relative à la mise en œuvre du dispositif d accès à l emploi titulaire

Plus en détail

Région Franche-Comté - Mobilité internationale des jeunes Règlement du programme DYNASTAGE ÉTUDIANTS

Région Franche-Comté - Mobilité internationale des jeunes Règlement du programme DYNASTAGE ÉTUDIANTS Région Franche-Comté - Mobilité internationale des jeunes Règlement du programme DYNASTAGE ÉTUDIANTS Départs au cours de l année 2015 Délibération des 18 et 19 décembre 2014 Article 1 : Critères d éligibilité

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

LIVRET SERVICE SUPPORT PROGICIEL

LIVRET SERVICE SUPPORT PROGICIEL LIVRET SERVICE SUPPORT PROGICIEL Ref : LS IN Quadratus 06 2014 ARTICLE 1 DEFINITIONS Les termes définis ci-après ont la signification suivante au singulier comme au pluriel: Anomalie : désigne un défaut,

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR. Le Ministre de l Intérieur

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR. Le Ministre de l Intérieur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR Le Ministre de l Intérieur La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé à Messieurs les Préfets de zone de défense et de sécurité

Plus en détail

A- DISPOSITIONS COMMUNES

A- DISPOSITIONS COMMUNES Grenoble, le 28 janvier 2015 Rectorat Division des personnels enseignants DIPER E DIR Réf N 15-005 Affaire suivie par : Franck Lenoir Téléphone : 04-76-74-71-11 Télécopie : 04-76-74-75-82 Mél : Ce.dipere

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

FAQ CFEnet Au Secours! Besoin d Aide? Bordereau de transmission : Que signifie le signe situé à coté des zones à remplir? : CFE correspondant :

FAQ CFEnet Au Secours! Besoin d Aide? Bordereau de transmission : Que signifie le signe situé à coté des zones à remplir? : CFE correspondant : FAQ CFEnet Au Secours! Besoin d Aide? Vous êtes perdu? Pour des questions relatives à votre formalité : type de formalité à accomplir, difficulté de compréhension ou besoin de précision au cours du dialogue

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 10 décembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013

Plus en détail

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques Livret 1 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 1 Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques OUTILS DE

Plus en détail

Ville de La Celle Saint-Cloud

Ville de La Celle Saint-Cloud Ville de La Celle Saint-Cloud Règlement des restaurants scolaires et des activités périscolaires 1 La ville de La Celle Saint-Cloud met en place la restauration scolaire et des accueils périscolaires pour

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION RÈGLEMENT INTÉRIEUR Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) PRÉAMBULE Dans le cadre du présent règlement : - l association sera dénommée «SIMT», - le membre

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-066

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-066 Paris, le 29 avril 2015 Décision du Défenseur des droits MDE-2015-066 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES La Ville met en place différents accueils périscolaires à destination des enfants de maternelle et d élémentaire dans toutes ses écoles. Ces accueils de loisirs

Plus en détail

Les dossiers d exportation et de reprise de sources radioactives scellées examinés par les inspecteurs sont conformes à la réglementation.

Les dossiers d exportation et de reprise de sources radioactives scellées examinés par les inspecteurs sont conformes à la réglementation. RÉPUBLIQUE FRANCAISE DIRECTION DU TRANSPORT ET DES SOURCES Montrouge, le 10 Novembre 2015 Nos Réf. : CODEP-DTS-2015-044057 IPSI 102, rue J.B. CHARCOT 92400 COURBEVOIE Objet : Suite d une inspection de

Plus en détail

Charte des voyages et sorties scolaires

Charte des voyages et sorties scolaires Charte des voyages et sorties scolaires Vu la circulaire n 2011-117 du 3 août 2011 modifiée par la circulaire n 2013-106 du 16 juillet 2013 portant sur les modalités d organisation des sorties et voyages

Plus en détail

CIRCULAIRE DGFAR/SDPS/C2005-5033 Date: 24 juin 2005

CIRCULAIRE DGFAR/SDPS/C2005-5033 Date: 24 juin 2005 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de la Forêt et des Affaires Rurales Sous-direction de la Protection Sociale Bureau de l'assujettissement et des Cotisations 78, rue de Varenne

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Objet : Monsieur le directeur,

Objet : Monsieur le directeur, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2016-023742 Orléans, le 10 juin 2016 Objet : Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP80 37420 AVOINE Surveillance

Plus en détail

Informations Grippe A (H1N1)

Informations Grippe A (H1N1) Fiche Info Santé au travail N 03 Informations Grippe A (H1N1) Qu est-ce qu une pandémie? Une pandémie grippale est une épidémie mondiale de grippe chez l homme résultant de l apparition d un nouveau virus

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine.

NOTE TECHNIQUE. Ainsi, un salarié occupé 5 jours par semaine, pourra être en situation de télétravail au plus 3 jours par semaine. NOTE TECHNIQUE L accord du 4 mars 2014 est conclu à durée déterminée. Il s applique pour une durée de 3 ans à compter de sa date d agrément, soit du 3 juillet 2014 au 2 juillet 2017. 1 Définition du télétravail

Plus en détail

Les Andelys, le 7 septembre 2009. L Inspecteur de l Education Nationale,

Les Andelys, le 7 septembre 2009. L Inspecteur de l Education Nationale, Les Andelys, le 7 septembre 2009 L Inspecteur de l Education Nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs, Mesdames et Messieurs les Chargés d Ecole, Inspection de l Education Nationale Circonscription

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES PREAMBULE : Le présent accord a pour objectif de moderniser la politique de rémunération du personnel cadre, en mettant en valeur des principes

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGFAR/SDTE/N2003-5017 Date : 04 SEPTEMBRE 2003

NOTE DE SERVICE DGFAR/SDTE/N2003-5017 Date : 04 SEPTEMBRE 2003 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de la Forêt et des Affaires Rurales Sous-direction du Travail et de l Emploi Bureau de l Emploi et

Plus en détail

Annexes 11 Charte d intégration d un service géolocalisé Offre «Audience et Référencement Gallery» V3.1 Juillet 2010 SOMMAIRE

Annexes 11 Charte d intégration d un service géolocalisé Offre «Audience et Référencement Gallery» V3.1 Juillet 2010 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Objet du document... 2 2. Généralités... 2 2.1. Principe général... 2 2.2. Transmission de la localisation...erreur! Signet non défini. 2.2.1. Mode de transmission... 3 2.2.2. Paramètres d

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l'offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins, Bureau

Plus en détail

EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES

EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES La circulaire du 28 décembre 2009 lance l expérimentation du livret de compétences prévue par l article 11 de la loi relative à l orientation et à la formation

Plus en détail

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL PROCEDURE DE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL Convocation

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE LIVRET D ACCUEIL

ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE LIVRET D ACCUEIL Direccte Pays de la Loire UT72 ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE Fiche pratique n 07 LIVRET D ACCUEIL Le livret d accueil est un document de référence pour le salarié en CAE. C est un bon vecteur de communication

Plus en détail

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Les Accords de Bercy sur la rénovation du dialogue social, signés le 2 juin 2008 par les ministres en charge de

Plus en détail

Pôle académique de gestion mutualisée de l enseignement privé 1 er degré sous contrat

Pôle académique de gestion mutualisée de l enseignement privé 1 er degré sous contrat Périgueux, le 25 juin 2015 L inspectrice d académie, directrice des services départementaux de l éducation nationale de la Dordogne A Mesdames et Messieurs Les Directeurs des écoles privées du 1 er degré

Plus en détail

Introduction. Aperçu de la Loi

Introduction. Aperçu de la Loi Avis de projet de modification du Règlement 329/04 pris en application de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé précisant le pouvoir de Cybersanté Ontario, à titre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs Centre de Paris Formation Permanente du Centre INRA de Paris CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL Lot 1 : cours individuels Lot 2 : cours collectifs Contacts : Viviane BOCK Sdar/FPL Tél.

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail