Copropriété: 31, rue des Abondances Boulogne-Billancourt

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt"

Transcription

1 Eléments utilisés: Copropriété: 31, rue des Abondances Boulogne-Billancourt Notice explicative sur la ventilation de la facture EDF annuelle entre les différents postes de consommation à répartir dans les charges 1 - Relevés mensuels en 2007 des compteurs électriques de la copropriété - Compteurs EDF (EDF) - Triphasé: (MONO_1, MONO_2, MONO_3) - Heures de pointe (P) - Heures Pleines (HP) - Heures Creuses (HC) - Compteur Chauffage (CHAUFF) - Compteur Eau Chaude (EAU_CH) - Compteur Parking (PARKING) - Compteur Eclairage Extérieur (ECL_EXT) - Compteurs Bâtiments (BAT_A_B_C) (FORCE: Ascenseurs, VMC, Pompesde relevage, ECL: Eclairage Intérieurs, Eclairage S/Sols,...) - Compteurs "Force" (FORCE_A1, FORCE_A2, FORCE_B1, FORCE_B2, FORCE_B3, FORCE_C) - Compteurs "Eclairage" (ECL_A1, ECL_A2, ECL_B1, ECL_B2, ECL_B3, ECL_C) L'ensemble des relevés vérifie les égalités suivantes: EDF = MONO_1 + MONO_2 + MONO_3 = P + HP + HC CHAUF + EAU_CH + PARKING + ECL_EXT + BAT_A_B_C = EDF BAT_A_B_C = FORCE_A1 + ECL_A1 + FORCE_A2 + ECL_A2 + FORCE_B1 + ECL_B1 + FORCE_B2 + ECL_B2 + FORCE_B3 + ECL_B3 + FORCE_C + ECL_C nota: la facture EDF est calculée sur la consommation cumulée des 3 compteurs MONO_1, MONO_2, MONO_3 répartie proportionnellement aux consommations indiquées par les compteurs P, HP et HC. 2 - Tarification EDF qui se décompose en: - Tarif "hiver" du 1/11 au 31/03 soit les mois de janvier, février, mars, novembre et décembre qui comprend des: - Heures de Pointe (P) de 9h à 11h et de 18h à 20h (pour les mois de janvier, février et décembre) - Heures Pleines (HP): - de 6h à 9h et de 11h à 22h (pour les mois de janvier, février et décembre) - de 6h à 22h (pour les mois de mars et novembre) - Heures Creuses (HC) de 0h à 6h et de 22h à 24h - Tarif "été" du 01/04 au 31/10 soit les mois d'avril, mai, juin, juillet, août, septembre et octobre. qui comprend des: - Heures Pleines (HP) de 6h à 22h - Heures Creuses (HC) de 0h à 6h et de 22h à 24h Nota: pour toutes tous les tarifs et toutes les périodes, le dimanche ne comprend que des heures creuses. page 1 / 10

2 Objectif et méthode utilisée: L'objectif de cette étude est d'obtenir, avant répartition des charges entre les copropriétaires, la quote part en euros de chaque poste de consommation d'électricité. Ce coût doit être le plus proche possible de la réalité et pour cela prendre en compte les variations de consommation d'une années sur l'autre. Les éléments de variation sont fonction du type d'utilisation et des conditions extérieures: - température extérieure pour le chauffage, - consommation individuelle d'eau chaude, - période de l'année pour l'éclairage extérieur nocturne, - etc.. La quantité d'électricité consommée par les deux postes les plus importants, chauffage et eau chaude, ainsi que celle des postes éclairage parking et éclairage extérieur, peut être relevée sur les compteurs se trouvant dans le local EDF et celle des ascenseurs, VMC et Eclairage des bâtiments peut être relevée sur les compteurs Force et Eclairage SG se trouvant dans chaque hall de bâtiment. La tarification EDF (voir feuille 'Tarification EDF pour 2007') liée à notre abonnement comprenant un tarif hiver et un tarif été ainsi que des tarifs variant suivant les heures de la journée (Pointe, Heures Pleines, Heures Creuses), il faut donc de passer d'une consommation annuelle de kwh par poste au coût associé qui n'est pas directement proportionnel du fait des heures de consommation (ex: l'eau est chauffée en heure creuses alors que le chauffage est utilisé toute la journée à l'exception des heures de pointe pendant lesquelles il est coupé). La travail présenté ici consiste en une démarche logique permettant d'obtenir un coefficient de pondération de la consommation permettant la valorisation de la consommation de chaque poste à partir de la consommation annuelle. Il suffit ensuite de multiplier la consommation par le coefficient de pondération pour obtenir la consommation pondérée de ce poste dans le montant TTC en euros de la facture EDF. Pour cela, tous les compteurs existants dans les parties communes de la copropriété ont été relevés chaque début de mois ce qui permet, par rapport à un relevé annuel, de connaître les fluctuations dans le temps et donc de définir et de valider le mode de calcul permettant de passer de la consommation annuelle au coût annuel par poste. Si l'on ne souhaite pas relever les compteurs de chaque bâtiment on pourra utiliser les pourcentages obtenus à partir des mesures 2007 pour chacun des postes non équipés de compteurs. La détermination des coefficients de pondération dans la feuille 'Détermination des coefficients de pondération par poste' est faite comme indiqué ci-dessous. Pour chaque poste ayant fait l'objet de mesure ou, dont on a pu déduire la consommation: 1/ Estimation de la répartition mensuelle de la consommation du poste entre les différents tarifs journaliers (cellules sur fond bleu) 2/ Répartition de la consommation de chaque mois en heures de Pointe(P), Heures Pleines (HP), Heures Creuses(HC) 3/ Calcul du coût en euros sur la base de la répartition 2/ et des tarifs EDF pour l'année concernée (tarifs dans feuille 'Tarification EDF pour 2007') 4/ Calcul du coût du kwh pour ce poste (Coût / Conso en kwh) 5/ Calcul du coefficient de pondération (Coût kwh poste / Coût moyen annuel du kwh HP) Les postes sur lesquels est actuellement répartie la facture EDF annuelle sont indiqués dans la feuille 'Répartition actuelle (Valorim)' page 2 / 10

3 Explications et remarques sur les différentes feuilles de calcul Charte des couleurs Les cellules sur fond vert et/ou soulignées sont des variables, connues ou mesurées, Les cellules sur fond beige et/ou en italique sont calculées, Les cellules sur fond bleu et/ou ni soulignées ni en italique sont des coefficients établis une fois pour toutes. Relevés mensuels des compteurs - Certains compteurs affichent des valeurs en kwh et d'autres en dizaines de kwh. C'est ce qui est indiqué dans la ligne libellée 'X' - Les consommations nettes tri P, tri HP et tri HC sont corrigées pour faire en sorte que leur total corresponde à celui des trois phases (mono 1, mono 2, mono 3) comme le fait EDF sur ses factures.( ndlr: l'écart est minime) - Le total EDF pour l'année 2007 sera légèrement différent car les relevés EDF n'ont pas été faits aux dates indiquées dans la feuille - la colonne RESTE est la différence entre la consommation totale relevée aux compteurs EDF et la somme des consommations CHAUF + EAU_CH + PARKING + ECL_EXT. La somme des consommations relevées aux compteurs de chaque bâtiment devrait être égale au RESTE. Elle l'est en général à peu de chose près en + ou en - chaque mois, sachant que pour l'année 2007, la différence est de 1785 kwh en plus sur les compteurs bâtiments ce qui est d'autant moins explicable. La différence peut atteindre sur un mois 900 kwh (août)! Est-ce l'imprécision des compteurs ou un fonctionnement parfois erratique? Aucune anomalie n'a été détectée en visualisant les relevés sous forme de courbes. L'écart de 1785 kwh a été réparti globalement au prorata des consommations mensuelles des bâtiments pour ne pas modifier substantiellement les mesures effectuées (voir feuille 'Analyse de la consommation par bâtiment' Tableau 1). Il aurait pu être réparti sur les consommations CHAUF, EAU_CH, PARKING, ECL_EXT mais cela eut été tout aussi arbitraire. NOTA: On peut constater que la consommation relevée au compteur Eclairage Extérieur a quasiment baissé de moitié si l'on compare nov et déc 2007 à nov et déc Ceci est sans doute lié au système d'allumage et d'extinction automatique en fonction de la luminosité installé sans doute en juin page 3 / 10

4 Analyse de la consommation par bâtiment Elle sert à corriger les consommations par bâtiment pour que le total bâtiment corresponde au RESTE annuel (différence entre la conso total et CHAUF + EAU_CH + PARKING + ECL_EXT. Elle a pour objectif de donner les éléments pour définir les quote-parts relatives de chaque bâtiment pour les consommations éclairage et chauffage halls ainsi que pour les ascenseurs et la VMC. - Tableau 1 Consommations par bâtiment corrigées de l'écart constaté entre le RESTE et la somme des compteurs bâtiments. Il permet de définir le rapport moyen de consommation tous bâtiments confondus entre les compteurs ECL (SG) et FORCE (ascenseurs, VMC, pompes de relevage). Au cas où les compteurs bâtiments ne seraient pas relevés annuellement dans les années à venir. Ce rapport s'établit à 53% pour ECL et 47% pour FORCE. On peut constater qu'il varie substantiellement d'un bâtiment à l'autre ce qui montre qu'il serait intéressant d'en faire un relevé annuel. - Histogramme 2 Il permet de comparer les consommations relevées au compteur ECL de chaque hall de bâtiment. On constate une anomalie pour le B1 qui normalement devrait avoir une consommation du même ordre que le A1, le B2 et le B3. L'écart provient sans doute de la loge qui consomme pour la lumière et surtout le chauffage qui n'est pas branché sur le circuit collectif relié au compteur chauffage. Si l'on suppose que l'éclairage du bâtiment B1 est équivalent à celui des bâtiments A1, B2 et C3 qui sont comparables comme on peut le voir avec la courbe 5, on peut calculer que l'éclairage et le chauffage de la loge représentent 35% de l'ensemble du bâtiment B ou encore 62% du bâtiment B1. Il convient cependant de s'assurer qu'il n'y a pas une autre source de consommation branchée sur le bâtiment B1 car la consommation annuelle de la loge (environ 3200 kwh) est de l'ordre de celle d'un appartement de 80 m2. - Histogramme 3 Il permet de comparer les consommations relevées au compteur FORCE de chaque hall de bâtiment. On constate qu'il est relativement cohérent entre les bâtiments, sachant que, la cabine d'ascenseur du bât A2 étant plus grande que les autres, cela entraine une consommation un peu plus importante. - Courbe 4 On peut voir les courbes de consommation des compteurs FORCE (essentiellement ascenseurs et VMC) par hall de bâtiment. Les 6 courbes sont quasiment superposables, mais pas superposées (sauf A1, B2, B3). Il semble y avoir une anomalie sur B1 qui est au même niveau que C alors que ces deux bâtiments ne sont pas comparables. Y a t'il une influence de la VMC? L'ascenseur B1 est-il beaucoup plus utilisé que les autres? La courbe A2 est nettement au dessus de C, sans doute parce que la cabine est plus grande. - Courbe 5 On peut voir les courbes de consommation des compteurs ECL (essentiellement éclairage et chauffage halls) par hall de bâtiment. 5 courbes sont quasiment identiques, une seule se distingue, celle du bâtiment B1. On peut voir l'influence de l'éclairage et du chauffage de la loge sur la consommation globale du B1 (62%). page 4 / 10

5 - Tableau 6 et histogramme 7 Ce tableau et l'histogramme associé permettent de visualiser différents paramètres permettant d'estimer la quote part de chaque bâtiment sur la consommation d'électricité pour les ascenseurs (relevés compteurs, millièmes d'habitation desservis, nombre de résidents, de les comparer entre eux et avec d'autres répartitions (Expert, Valorim). On fait l'hypothèse que la consommation VMC est linéaire et proportionnelle à la "taille" du bâtiment. Il en ressort de nouvelles quote-parts qui ne sont pas totalement conformes à la consommation mesurée car elles intègrent un caractère "objectif" prenant en compte la taille du bâtiment et la taille de la cabine en particulier. - Tableau 8 et histogramme 9 Ce tableau et l'histogramme associé permettent de visualiser différents paramètres permettant d'estimer la quote part de chaque bâtiment sur la consommation d'électricité pour l'éclairage et le chauffage des halls (relevés compteurs, millièmes d'habitation desservis, nombre de résidents, de les comparer entre eux et avec d'autres répartitions (Expert, Valorim). Il en ressort de nouvelles quote-parts qui ne sont pas totalement conformes à la consommation mesurée car elles intègrent un caractère "objectif" prenant en compte la taille du bâtiment. page 5 / 10

6 Détermination des coefficients de pondération par poste Cette feuille de calculs sert à détailler les consommations mensuelles par poste et à les répartir dans la journée pour en obtenir le coût moyen du kwh HT sur la base du tarif EDF et le coefficient de pondération qui sera utilisé dans la feuille 'Ventilation de la facture EDF' pour déterminer la quote-part de chaque poste dans la facture annuelle EDF. Nota: la répartition utilisée prend en compte le fait que les dimanches sont entièrement comptabilisés en heures creuses. - Tableau 1 Il répartit l'éclairage extérieur nocturne qui est mis en route automatiquement à partir d'un capteur de luminosité. Sa durée est directement fonction des heures de lever et de coucher du soleil. A partir d'éphémérides les heures théoriques moyennes d'allumage et d'extinction de l'éclairage nocturne ont été définis pour chaque mois. - Tableau 2 Il répartit l'éclairage du parking qui reste allumé en permanence entre 7h et 21h. Le reste du temps l'éclairage est sur minuterie car le trafic est très faible. - Tableau 3 Il répartit la consommation des ascenseurs qui est obtenue à partir de la consommation FORCE et du pourcentage indiqué dans la 'Ventilation de la facture EDF' tableau 5. - Tableau 4 Il répartit la consommation des VMC qui est obtenue à partir de la consommation FORCE et du pourcentage indiqué dans la feuille 'Ventilation de la facture EDF' tableau 5. La VMC fonctionne 24h/24h L'estimation de la répartition est basée sur cette hypothèse. - Tableau 5 Il répartit la consommation de l'éclairage et du chauffage des halls qui est obtenue à partir de la consommation ECL. L'estimation de la répartition est la même que celle pour les ascenseurs, car on peut considérer que à chaque fois que l'ascenseur est utilisé, l'éclairage est mis en oeuvre et que les radiateurs pour le chauffage des halls sont très peu utilisés (voir feuille 'Analyse de la consommation par bâtiment' courbe 5) sauf pour le bâtiment B1 à cause de la loge. - Tableau 6 Il répartit la consommation du chauffage avec l'hypothèse que la consommation est linéaire dans la journée à l'exception des periodes heures de pointe pendant lesquelles il est coupé (sauf le dimanche). - Tableau 7 Il répartit la consommation pour l'eau chaude par différence entre les relevés des compteurs P, HP et HC EDF et l'estimation de celles pour les autres postes. On constate, ce qui est normal, que l'essentiel est en heures creuses. page 6 / 10

7 Ventilation de la facture EDF Cette feuille de calculs sert à définir chaque année, la répartition à utiliser pour la ventilation de la facture EDF entre les différents postes. Elle prend en entrée les consommations relevées une fois par an aux compteurs de la résidence. Elle contient des pourcentages de répartition et les coefficients de pondération qui ne devraient pas changer, sauf modification de l'installation électrique de la résidence ou du mode de tarification de l'edf. Pour les années à venir, cette feuille est la seule à utiliser. - Tableau 1 Consommations pour l'année des compteurs EDF (mono 1 + mono 1 + mono 3) et des compteurs Chauffage, Eau Chaude, Parking, Extérieurs du local EDF. - Tableau 2 Dates de fin et de début du chauffage collectif pour l'année. Pour mémoire car pas utilisé. - Tableau 3 Consommations pour l'année des compteurs ECL et FORCE de chacun des 6 bâtiments. Ce tableau peut ne pas être renseigné (compteurs bâtiments non relevés). - Tableau 4 - Dans sa partie gauche, il donne la répartition du RESTE entre le global ECL et le global FORCE pour l'ensemble des bâtiments lorsque le tableau 3 n'est pas renseigné (compteurs bâtiments non relevés). La cellule sur fond bleu, ne doit pas être modifiée d'une année sur l'autre sauf modification substantielle des installations. Voir dans la feuille 'Analyse de la consommation par bâtiment' comment les pourcentages ont été établis. - Dans sa partie droite, il affiche la répartition du RESTE entre ECL et FORCE lorsque le tableau 3 est renseigné. Cela permet de s'assurer que le pourcentage indiqué dans la cellule sur fond bleu est toujours valable. - Tableau 5 Répartition de la FORCE entre ascenseurs et VMC. Les pompes de relevages, s'il est avéré qu'elles sont raccordées au compteur Force, sont considérées comme faisant partie de la VMC. La cellule sur fond bleu ne doit pas être modifiée d'une année sur l'autre sauf modification substantielle des installations. En l'absence d'éléments précis, la répartition de la consommation entre VMC et ascenseur est faite à 50/50 ce qui, après application des coefficients de pondération, correspond à peu près au même rapport que dans la répartition actuelle. - Tableau 6 - Si le tableau 3 n'est pas renseigné, il répartit le global ECL (tableau 4 partie gauche) entre les bâtiments A, B et C et la loge sur la base des pourcentages indiqués dans les cellules sur fond bleu. Les cellules sur fond bleu, ne doivent pas être modifiées d'une année sur l'autre sauf modification substantielle des installations. Voir dans la feuille 'Analyse de la consommation par bâtiment' comment les pourcentages ont été établis. - Si le tableau 3 est renseigné, il regroupe pour les bât A, B et C les consommations ECL indiquées dans le tableau 3. - Tableau 7 Quote-part de la loge pour la consommation ECL par rapport à l'ensemble du bât B. La cellule sur fond bleu, ne doit pas être modifiée d'une année sur l'autre sauf modification substantielle des installations. Voir dans la feuille 'Analyse de la consommation par bâtiment' comment les pourcentages ont été établis. page 7 / 10

8 - Tableau 8 - Si le tableau 3 n'est pas renseigné, il répartit le global FORCE (tableau 4 partie gauche) entre les 6 ascenseurs et VMC sur la base des pourcentages indiqués dans les cellules sur fond bleu. Les cellules sur fond bleu, ne doivent pas être modifiées d'une année sur l'autre sauf modification substantielle des installations. Voir dans la feuille 'Analyse de la consommation par bâtiment' comment les pourcentages ont été établis. - Si le tableau 3 est renseigné, il répartit entre ascenseur et VMC les consommations FORCE indiquées dans le tableau 3. - Tableau 9 C'est le seul tableau qui doit être utilisé chaque année pour obtenir la part en euros de chacun des postes de consommation d'électricité à faire figurer dans les charges. Il utilise les données en entrée (consommation kwh et facture EDF TTC) indiquées dans les deux premières lignes. Pour les postes dont la consommation n'est pas directement mesurée à l'aide d'un compteur on utilise le pourcentage(*) du RESTE pour la déterminer. (*) on fait l'hypothèse que les compteurs se trouvant dans les halls de chaque bâtiment ne sont pas relevés annuellement. Le pourcentage du RESTE est égal au pourcentage du poste parmi les autres postes de même nature (ex: ECL bâtiments) multiplié par le pourcentage de ECL dans le RESTE. exemples: - pour ECL bâtiment A: 33% (tableau 6) de 53% (tableau 4) = 17.5% du RESTE - pour Ascenseur A: 13% (tableau 8) de 50% (tableau 5) de 47% (tableau 4) = 3.05% du RESTE NOTA: les pourcentages du RESTE sont invariables d'une année sur l'autre. Les 3 colonnes de droite du tableau figurent pour mémoire afin de permettre la comparaison entre la répartition obtenue avec le relevé des compteurs et la répartition Valorim. Elles ne sont pas nécessaires au calcul. Les cellules sur fond bleu, ne doivent pas être modifiées d'une année sur l'autre sauf modification substantielle des installations ou du mode de tarification EDF. - Camemberts 10 De gauche à droite: - répartition de la consommation de kwh de chacun des postes équipés de compteurs, - répartition du coût en euros de chacun des postes équipés de compteurs, - répartition du coût en euros de chacun des postes avec la répartition Valorim. page 8 / 10

9 - Tableau 11 C'est un exemple de calcul du prix de revient de production du m3 d'eau chaude et du prix du m3 à facturer suivant les relevés des compteurs d'eau chaude individuels. - Coût de production Le contrat d'entretien chauffage n'entre qu'à 80% dans le coût de production car 20% sont pour l'entretien de la VMC + divers contrôles hors installation de production de l'eau chaude. - Prix du m3 Pour tenir compte du fait qu'une partie de l'électricité est consommée pour mettre à disposition de l'eau chaude, qu'elle soit consommée ou pas, on ne prend, dans cet exemple, que 70% du coût de l'électricité consommée par le chauffage. Par ailleurs, la prime fixe (abonnement EDF) représentant 16% de la facture EDF TTC, on ne prend que 84% du coût total de l'électricité consommée par la production d'eau chaude. Au final l'électricité à prendre en compte dans le calcul du prix du m3 n'est que de 59% du total consommé pour la production d'eau chaude (70% de 84%). Les produits d'entretien et l'entretien courant pour la production d'eau chaude sont pris à 70% du coût total. Le contrat d'entretien ainsi que les travaux importants sur l'installation de production ne sont pas pris en compte dans le prix du m3 car ils font partie de la mise à disposition de l'eau qui est à répartir indépendamment de la consommation individuelle. Nota: Cet exemple est basé sur une logique intégrant le fait que la mise à disposition de l'eau chaude a un coût. Il n'est pas en phase avec le règlement de copropriété qui dit: Les dépenses d'eau chaude comprennent: a) Les charges afférentes aux grosses réparations de l'installation de production d'eau chaude et du local la contenant, y compris les ballons de réchauffage, les pompes, le réseau de canalisations et l'éventuel appareil de traitement d'eau. b) Les frais de fonctionnement et d'entretien courant y compris les consommations d'eau et d'électricité, la main d'œuvre et les produits divers. Toutefois l'assemblée Générale pourra, à tout moment, décider la mise en place de compteurs individuels d'eau chaude dans tous les appartements. Dans ce cas, les frais relatifs au fonctionnement et à l'entretien courant seront répartis entre les copropriétaires au prorata de la consommation enregistrée au compteur divisionnaire de chacun des lots; les frais d'entretien, de location et de relevé de ces compteurs sera à la charge des copropriétaires possesseurs desdits compteurs. Rappel: le prix du m3 est de 8.5 euros depuis 2007 (décision AG 2007) après être resté inchangé à 7.62 euros (50 francs) depuis page 9 / 10

10 Tarification EDF pour 2007 Cette feuille de calculs présente les tarifs EDF à utiliser pour Tableau 1 Tranches horaires de tarification en heures de Pointe, heures Pleines et heures Creuses - Tableau 2 Tarifs EDF applicables pour l'année Tableau 3 Tarif EDF applicable par mois pour les différentes périodes de tarification. Sert à valoriser les consommations relevées après ventilation par tranches horaires de tarification. Répartition actuelle (Valorim) Pour mémoire. Cette feuille contient les éléments de la répartition actuellement utilisée qui s'appuierait sur les éléments de répartition calculés par un expert. page 10 / 10

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Septembre 2012 Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Immeubles collectifs (gérance et copropriété) Depuis une ordonnance n 2011-504 du 9 mai 2011, l article L 241-9 du Code

Plus en détail

TARIF A5 OPTION BASE RECTO

TARIF A5 OPTION BASE RECTO TARIF A5 OPTION BASE RECTO 1- Numéro de facture : Mention du numéro de la présente facture (nécessaire pour toute demande d'explication) et de sa date d'édition. 2- Pour tout renseignement contacter :

Plus en détail

12. AUTRES USAGES DE L ELECTRICITE

12. AUTRES USAGES DE L ELECTRICITE 12.1. Auxiliaires de l équipement technique : circulateurs ECS 12.2. Cuisines 12.3. Eclairage public 1 12.1 AUXILIAIRE DE L EQUIPEMENT TECHNIQUE Il n'y a pas de circulateur de chauffage dans le cas de

Plus en détail

Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs :

Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs : Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs : Publics concernés : propriétaires et locataires de logements ou de locaux situés dans

Plus en détail

Commande à distance. Radiateur ou. Plancher chauffant. Filtre (F3/4" livré avec la PAC) Volume d'eau minimum de l'installation = 20 L

Commande à distance. Radiateur ou. Plancher chauffant. Filtre (F3/4 livré avec la PAC) Volume d'eau minimum de l'installation = 20 L ON OFF Aide aux réglages de la TALIA GREEN HYBRID Cette aide résume les explications de base pour les réglages de la chaudière et sa commande à distance. Elle ne remplace en aucun cas les notices des appareils

Plus en détail

OUTIL CIRCULATEUR DE CHAUFFAGE : les bonnes pratiques SIG-éco21/immobilier

OUTIL CIRCULATEUR DE CHAUFFAGE : les bonnes pratiques SIG-éco21/immobilier Au bureau: 1. Demander à la régie ou au propriétaire: a) le numéro du compte de contrat (compris entre 200'000'000 et 200'999'999) b) le numéro du compteur électrique desservant la chaufferie (compris

Plus en détail

COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE

COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE Dernière révision du document : août 2015 COMPOSITION DU PRIX Les conditions tarifaires (prix par kwh) qui sont proposées par un fournisseur d'énergie (gaz ou électricité)

Plus en détail

Le compteur d eau individuel

Le compteur d eau individuel Le compteur d eau individuel Le comptage individuel, qui peut être une source d'économies, peut aussi être une source de complications s'il ne fait pas l'objet d'une mise en oeuvre rigoureuse. Avant de

Plus en détail

Autoconsommation : Comment déterminer la puissance de son installation?

Autoconsommation : Comment déterminer la puissance de son installation? Autoconsommation : Comment déterminer la puissance de son installation? 1- Détermination de sa consommation compensable... 1 2- Puissance photovoltaïque à installer... 4 3- Surplus : problème ou pas?...

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment

La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment Documentations ressources: HAGER; KONNEX; G.LEROY LPO G BAUMONT Sommaire Problématique; Les exigences de l électricien envers la RT 2012

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts

AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT AUDIT ENERGETIQUE Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 1/11 503 - VESTIAIRES DES GRIPOTS copyright IGN

Plus en détail

Bien comprendre votre décompte de charges

Bien comprendre votre décompte de charges Bien comprendre votre décompte de charges Les charges locatives L utilisation de votre logement nécessite un certain nombre de dépenses pour la fourniture de services (eau, électricité, chauffage, ) et

Plus en détail

Le compteur bleu électronique TRIPHASÉ

Le compteur bleu électronique TRIPHASÉ Le compteur bleu électronique TRIPHASÉ Mode d'emploi Edition 2008 SOMMAIRE Qu est-ce que le compteur électronique? page 1 Comment consulter les informations disponibles? page 2 Informations disponibles

Plus en détail

Tours - les îlots. Généralités. Historique. Maître d'ouvrage Ville de Tours, puis les copropriétés concernées

Tours - les îlots. Généralités. Historique. Maître d'ouvrage Ville de Tours, puis les copropriétés concernées Tours - les îlots Généralités Maître d'ouvrage Ville de Tours, puis les copropriétés concernées Gestionnaire Syndic de copropriété Citya Beranger Linéaire 3 800 m Années de construction Construction des

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

Les charges de copropriété

Les charges de copropriété UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 5 TOUT SAVOIR SUR Les charges de copropriété La crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher depuis

Plus en détail

ETUDE DETAILLEE DU CALCUL DU PRIX DE L'EAU CHAUDE ET PROPOSITION DE CHANGEMENT

ETUDE DETAILLEE DU CALCUL DU PRIX DE L'EAU CHAUDE ET PROPOSITION DE CHANGEMENT ETUDE DETAILLEE DU CALCUL DU PRIX DE L'EAU CHAUDE ET PROPOSITION DE Copropriété: Les Jardins de la mer - Antibes Année 2008 1/9 Table des matières 1. INTRODUCTION...3 1.1 Portée du document...3 1.2 Objectif

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

MDE. Gestionnaire de chauffage. Guide d utilisation. 2701161 Rév.1

MDE. Gestionnaire de chauffage. Guide d utilisation. 2701161 Rév.1 TELE INFO Gestionnaire de chauffage MDE Délestage BUS BOÎTIER COMPTEUR d'ambiance ÉLECTRONIQUE MURAL Fils Pilotes Z1 / Z2 DÉLESTAGE en COURS H.C. communication communication communication 2701161 Rév.1

Plus en détail

Cas 6 - Association du Nord Recto. Page 1

Cas 6 - Association du Nord Recto. Page 1 Recto 1 Page 1 2 3 4 5 6 Recto Page 2 1 EDF Coordonnées postales de l'entité d'edf qui assure la gestion de votre contrat. 2 Votre contact Coordonnées du Service Clients qui assure la gestion de ce contrat,

Plus en détail

Règlement d application des tarifs Electricité. Approuvé par le Conseil d administration des Services Industriels de Genève le 26 juin 2014

Règlement d application des tarifs Electricité. Approuvé par le Conseil d administration des Services Industriels de Genève le 26 juin 2014 1/19 Règlement d application des tarifs Electricité Approuvé par le Conseil d administration des le 26 juin 2014 Partie générale Introduction Depuis le 1er octobre 2004, les tarifs SIG introduisent la

Plus en détail

Indice de performance

Indice de performance Indice de performance Facteur de qualité pour l'installation photovoltaïque Contenu L'indice de performance est l'une des valeurs les plus importantes pour l'évaluation de l'efficacité d'une installation

Plus en détail

Définition de la copropriété. C'est l'organisation de la propriété d'un immeuble bâti réparti par lots, entre plusieurs personnes.

Définition de la copropriété. C'est l'organisation de la propriété d'un immeuble bâti réparti par lots, entre plusieurs personnes. cabinet jourdan ADMINISTRATEUR DE BIENS Cabinet Jourdan (Boulogne) Standard : 01 46 03 33 77 Cabinet Jourdan (75017) Standard : 01 46 22 34 08 Cabinet Jourdan (75014) Standard : 01 43 20 73 41 Définition

Plus en détail

SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES

SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Comment respecter les conditions de suivi des consommations énergétiques reprises dans votre permis d environnement? POURQUOI? Vous êtes gestionnaire d un bâtiment

Plus en détail

Notes techniques et réflexions

Notes techniques et réflexions Notes techniques et réflexions Comparaison par mesure des consommations annuelles d énergie de la vaisselle faite manuellement et en lave vaisselle Auteur : Olivier SIDLER Octobre 998 Ingénierie énergétique

Plus en détail

Notice d utilisation du logiciel: Consult_teleinfo document révision 1.04

Notice d utilisation du logiciel: Consult_teleinfo document révision 1.04 Notice d utilisation du logiciel: Consult_teleinfo document révision 1.04 Lisez et analysez vos fichiers de relevé de téléinfo, tracez les courbes des journées, des mois ou de l'année... et tout cela sans

Plus en détail

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Chauvelot, bat 49 Madame Croiset, bat 49 Monsieur Szojchert, bat 49 Madame Zapater, bat 49 Madame

Plus en détail

Puissance et énergie électriques

Puissance et énergie électriques Plan Introduction: 1 La puissance électrique 1.1 Mesure d une puissance électrique 1.2 Puissance électrique de quelques appareils 2 L énergie électrique 2.1 Calcul de l énergie électrique consommée 2.2

Plus en détail

E N Q U E T E. Le prix de vente de la chaleur en 2006 R E S E A U D E C H A L E U R

E N Q U E T E. Le prix de vente de la chaleur en 2006 R E S E A U D E C H A L E U R R E S E A U E N Q U E T E D E C H A L E U R Le prix de vente de la chaleur en 2006 Série Technique RCT n 21 Décembre 2007 SOMMAIRE 1. Introduction...2 2. Généralités...3 2.1 Les chiffres clés de l enquête...3

Plus en détail

Le compteur monophasé électronique du tarif bleu SICAE

Le compteur monophasé électronique du tarif bleu SICAE Le compteur monophasé électronique du tarif bleu SICAE QU'EST-CE QUE LE COMPTEUR ELECTRONIQUE? Il s'agit d'un nouveau compteur qui va remplacer les compteurs classiques.* Destiné comme son prédécesseur

Plus en détail

Extrait de la réglementation thermique RT2012

Extrait de la réglementation thermique RT2012 Extrait de la réglementation thermique RT2012 LES EXIGENCES Pour répondre à la RT 2012 il conviendra de respecter 3 exigences : - Bbio > Bbio max - Cep > Cep max - Tic > Tic de référence LE COEFFICIENT

Plus en détail

Eléments de réflexion sur une tarification. Les données EdF explicitées (tarifs TTC actualisés à la date du 15.08.2010)

Eléments de réflexion sur une tarification. Les données EdF explicitées (tarifs TTC actualisés à la date du 15.08.2010) Eléments de réflexion sur une tarification Les Unités concernées Le Kilowatt-heure (1Kwh = 1000 wh) est une unité d énergie. Elle est d une utilisation plus pratique que le joule quand il s agit de comptabiliser

Plus en détail

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ Notre métier, c est votre garantie La crise économique a conduit les

Plus en détail

En copropriété l économie d énergie c est possible!

En copropriété l économie d énergie c est possible! En copropriété l économie d énergie c est possible! Nos partenaires : Avec le soutien de : 1 C est à vous d agir! Dans votre copropriété vous avez trois solutions : Ne rien faire : A.G., calme assuré Faire

Plus en détail

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B L a crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher

Plus en détail

Les Prix de l'eau Potable et de l'assainissement Collectif

Les Prix de l'eau Potable et de l'assainissement Collectif Les de l'eau Potable et de l'assainissement Collectif 77 Les de l'eau Potable et de l'assainissement collectif Composantes du prix de l'eau Le prix de l eau potable et de l'assainissement collectif comprend

Plus en détail

Linke, mon habitat intelligent

Linke, mon habitat intelligent Dossier presse 2015 Linke, mon habitat intelligent Une application mobile pour maîtriser les consommations d'énergie et d'eau 02 Entièrement gratuite, Linke est une application pour mobile qui aide les

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

TP Thermique des locaux

TP Thermique des locaux TP Thermique des locaux Choix de solutions Mise en situation Ce TP abordera deux points particuliers de dimensionnement : tout d'abord, nous allons voir comment choisir un système de ventilation adapté,

Plus en détail

Le contrôle continu des consommations d'énergie pour le chauffage des bâtiments.

Le contrôle continu des consommations d'énergie pour le chauffage des bâtiments. Le contrôle continu des consommations d'énergie pour le chauffage des bâtiments. Méthode de la signature énergétique. Tombet 24, 2034 Peseu e-mail : InfoEnergie@ne.ch - 1 - Tél. 032 889 47 26 Fa 032 889

Plus en détail

guide du locataire en copropriété

guide du locataire en copropriété guide du locataire en copropriété 2 sommaire édito 3 3 Edito 6 Comment fonctionne juridiquement la copropriété? 10 Qui fait quoi dans la copropriété? 12 Foire aux questions 14 Lexique 4 Qu est-ce qu une

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) 3864 73.4% 673 78.2% Consommation

Plus en détail

TP MPI N 109: FEUILLE DE CALCUL / EDF

TP MPI N 109: FEUILLE DE CALCUL / EDF TP MPI N 109: FEUILLE DE CALCUL / EDF Niveau: Thème: Objectifs: 2 nde STI Informatique Effectuer une recherche sur Internet Mettre en œuvre une feuille de calcul pour le calcul d'une facture EDF Conditions

Plus en détail

Connectez- vous sur votre compte : inscrivez votre adresse électronique puis votre mot de passe. «Clic» sur Connectez- vous

Connectez- vous sur votre compte : inscrivez votre adresse électronique puis votre mot de passe. «Clic» sur Connectez- vous Défi Familles à Energie positive Toulouse Métropole : 2 édition 2014-2015 Guide pratique d'utilisation du site Internet http://toulouse- metropole.familles- a- energie- positive.fr Connectez- vous sur

Plus en détail

Le déroulement de l'enquête

Le déroulement de l'enquête Le déroulement de l'enquête Nous vous remercions de participer à notre enquête sur les charges de copropriété, dont nous publierons les résultats, dans notre mensuel et sur notre site, fin 2010, dès que

Plus en détail

Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi?

Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi? Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi? Florence Volluet / Thierry Pottier LA TECHNIQUE 27/11/14 2 Principe du PV Utilisation en courant continu seulement en basse tension (24V) usages

Plus en détail

Assemblée générale du 22 mai 2013 Bienvenue, merci de votre présence et de votre participation

Assemblée générale du 22 mai 2013 Bienvenue, merci de votre présence et de votre participation Assemblée générale du 22 mai 2013 Bienvenue, merci de votre présence et de votre participation 23:53:26 Ordre du jour Élections : président, scrutateurs, secrétaires Rapport du conseil syndical / contrôle

Plus en détail

Etude de la consommation électrique du lycée en vue de la réduction de la facture

Etude de la consommation électrique du lycée en vue de la réduction de la facture Lycée N.APPERT 44700 ORVAULT Essais de systèmes UF1-M3 Etude de la consommation électrique du lycée en vue de la réduction de la facture Nom rédacteur : Observations : Date : Nom trinôme 2 : Prépa /5 CR

Plus en détail

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION TARIFICATION Page 1 de 29 Table des matières 1 INTRODUCTION... 5 2 HISTORIQUE DES CRÉDITS POUR ALIMENTATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ÉTUDE DE FAISABILITÉ D UNE INSTALLATION SOLAIRE THERMIQUE COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES ÉTUDE DE FAISABILITÉ D UNE INSTALLATION SOLAIRE THERMIQUE COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES ÉTUDE DE FAISABILITÉ D UNE INSTALLATION SOLAIRE THERMIQUE COLLECTIVE SRER,, Valbonne Version 1.0, 26 janvier 2012 Avertissement : Ce cahier des charges est applicable au niveau national;

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

Atelier 6 Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004?

Atelier 6 Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004? Atelier 6 Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004? Annie MOTTE, Syndicat Intercommunal d Energies et d Equipements du Calvados (SDEC) Quel coût et quelle

Plus en détail

RÉCAPITULATIF STANDARDISÉ D'ETUDE THERMIQUE Réglementation Thermique 212 14/5/214 - Cadre standard de présentation du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique RT212» - v1.8.4-8e4f5ff31f414e7acc8f4918b72b34713299727

Plus en détail

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 Document réalisé en avril 2010 mise à jour février 2013 Sources : sites http://www.legifrance.gouv.fr/ http://carrefourlocal.senat.fr

Plus en détail

RÉGULATION DE LA CHARGE AVEC LA TÉLÉCOM- MANDE CENTRALISÉE

RÉGULATION DE LA CHARGE AVEC LA TÉLÉCOM- MANDE CENTRALISÉE RÉGULATION DE LA CHARGE AVEC LA TÉLÉCOM- MANDE CENTRALISÉE 1. Le pic de puissance sous contrôle La réduction des coûts est l'un des défis permanents auxquels toutes les sociétés distributrices d'énergie

Plus en détail

Copropriété : Activité professionnelle et nuisances

Copropriété : Activité professionnelle et nuisances Copropriété : Activité professionnelle et nuisances Article juridique publié le 04/11/2010, vu 14682 fois, Auteur : CANINI FORMATION En premier lieu, il convient de se référer au Réglement de Copropriété

Plus en détail

I) La puissance nominale 1) Que signifie la valeur en Watt portée sur les lampes? Activité 1 P162

I) La puissance nominale 1) Que signifie la valeur en Watt portée sur les lampes? Activité 1 P162 Chapitre 4 : Puissance et énergie électrique Dernier chapitre d'électricité, nous allons voir ce que sont les Watts et les kwh, ce que nous devons à notre fournisseur d'énergie électrique. I) La puissance

Plus en détail

De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain

De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain De la difficulté de récupérer la chaleur industrielle pour du chauffage urbain Table des matières Introduction...2 Le réseau d'échange de chaleur basse température...3 Concept...3 Fourniture de chaud et

Plus en détail

09 2011 R EPÈRES «LES CHARGES. de copropriété» SE LOGER AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, XUAN NGUYEN OBSERVATOIRE DES LOYERS DE LA RÉGION PARISIENNE

09 2011 R EPÈRES «LES CHARGES. de copropriété» SE LOGER AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, XUAN NGUYEN OBSERVATOIRE DES LOYERS DE LA RÉGION PARISIENNE 09 2011 R EPÈRES SE LOGER «LES CHARGES de copropriété» AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, XUAN NGUYEN OBSERVATOIRE DES LOYERS DE LA RÉGION PARISIENNE INTRODUCTION La connaissance du niveau des charges de copropriété

Plus en détail

Comprendre votre consommation d énergie

Comprendre votre consommation d énergie Comprendre votre consommation d énergie La consommation d'énergie annuelle d une maison (pour une famille de 3 ou 4 personnes) Chaleur 60% Eau chaude 20% Appareils ménagers et éclairage 20% Chauffage Le

Plus en détail

Mon auto-bilan. Sommaire. Rapport de synthèse des consommations énergétiques. Code postal 83300 Code NAF de l établissement 1039B

Mon auto-bilan. Sommaire. Rapport de synthèse des consommations énergétiques. Code postal 83300 Code NAF de l établissement 1039B Mon auto-bilan Rapport de synthèse des consommations énergétiques Entreprise Confitures du Var Code postal 83300 Code NAF de l établissement 1039B Contrats analysés Contrat élec: Jaune Base Contrat Gaz:

Plus en détail

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire Installation ECS existante Production d eau chaude: Trois cumulus de 1500 l dans chaque sous-station: Deux cumulus HS dans

Plus en détail

Quels sont les types de pompes à chaleur les plus couramment utilisés pour la production de chauffage des bâtiments et la production d'eau chaude?

Quels sont les types de pompes à chaleur les plus couramment utilisés pour la production de chauffage des bâtiments et la production d'eau chaude? Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur? Une pompe à chaleur est un frigo qui fonctionne à l'envers. Une pompe à chaleur est capable de capter l'énergie à l'extérieur et de la restituer à l'intérieur. Par exemple,

Plus en détail

Le statut de la copropriété est régi par les lois n 65-557 du 10 juillet 1965 et son décret d'application du 17 mars 1967.

Le statut de la copropriété est régi par les lois n 65-557 du 10 juillet 1965 et son décret d'application du 17 mars 1967. Généralités Généralités Le règlement de copropriété est un acte conventionnel qui fixe les règles d'administration des biens immobiliers des copropriétaires (droits et obligations des copropriétaires)

Plus en détail

ANNEXE AU DOSSIER DE CANDIDATURE DU PRIX LQE-ARCAD-ENERGIVIE.PRO BATIMENT DURABLE. Calcul en coût global :

ANNEXE AU DOSSIER DE CANDIDATURE DU PRIX LQE-ARCAD-ENERGIVIE.PRO BATIMENT DURABLE. Calcul en coût global : ANNEXE AU DOSSIER DE CANDIDATURE DU PRIX LQE-ARCAD-ENERGIVIE.PRO BATIMENT DURABLE Calcul en coût global : L approche en «Coût Global» est une démarche et une philosophie, qui ne peuvent se faire qu après

Plus en détail

Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3. et Economies.

Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3. et Economies. Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3 et Economies. Le coût de l Eau Chaude Sanitaire (ECS) est de plus en plus élevé, ceci pour trois raisons : la consommation d eau chaude augmente

Plus en détail

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Centre cantonal vaudois Rue du Valentin 27 1014 Lausanne Tél. 021 316 95 55 Table des matières Contrôle continu Introduction...

Plus en détail

SOLUTIONS D'EFFICACITÉ ACTIVE ET COMPLÉMENTARITÉ DES SOLUTIONS ACTIVES-PASSIVES D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Présenté par Benoît Lemaignan / Denis Vermaut

SOLUTIONS D'EFFICACITÉ ACTIVE ET COMPLÉMENTARITÉ DES SOLUTIONS ACTIVES-PASSIVES D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Présenté par Benoît Lemaignan / Denis Vermaut SOLUTIONS D'EFFICACITÉ ACTIVE ET COMPLÉMENTARITÉ DES SOLUTIONS ACTIVES-PASSIVES D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Présenté par Benoît Lemaignan / Denis Vermaut AGENDA 1 CONTEXTE 2 OBJET DE L'ÈTUDE 3 MÈTHODE DE

Plus en détail

électronique du tarif bleu

électronique du tarif bleu Le compteur triphasé électronique du tarif bleu Qu est- ce que le compteur Electrique? L1 L2 L3 CREUSE PLEINE NORMLE BLEU BLNC ROUGE POINTE CONTCT DE SORTIE CLIENT Téléinfo client SICE Destiné à mesurer

Plus en détail

Modèle de calcul des paramètres économiques

Modèle de calcul des paramètres économiques Modèle de calcul des paramètres économiques selon norme SIA 480 Calcul de rentabilité pour les investissements dans le bâtiment Version 3.2 1. Introduction 1.1 Version Excel Le modèle de calcul a été développé

Plus en détail

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. HESPUL ne peut être tenue pour responsable de la qualité

Plus en détail

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires...

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires... Edition Édition 2008 Juillet 2000 SOMMAIRE Qu est-ce que le compteur électronique... page 1 Comment consulter les informations... page 1 Les différentes options tarifaires... page 1 a)option base... page

Plus en détail

Logiciel d'application Tebis

Logiciel d'application Tebis Logiciel d'application Tebis STCC510 Détecteur de présence 360 Référence produit Désignation produit Produit filaire Produits radio TCC510S Détecteur de présence TCC510S Module de sortie KNX / EIB Charge

Plus en détail

1 e S - programme 2011 mathématiques ch.4 cahier élève Page 1 sur 14 Ch.4 : Statistiques

1 e S - programme 2011 mathématiques ch.4 cahier élève Page 1 sur 14 Ch.4 : Statistiques 1 e S - programme 2011 mathématiques ch4 cahier élève Page 1 sur 14 Ch4 : Statistiques Exercice n A page 286 : Calculer une médiane et une moyenne Déterminer la médiane et la moyenne de chacune des deux

Plus en détail

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII - Tarif bi-énergie du Règlement tarifaire n o 663 d Hydro-Québec établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII TARIF BI-ÉNERGIE Sous-section 1 - Généralités

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

Rapport chiffré sur le fonctionnement et le rendement d un chauffe-eau solaire

Rapport chiffré sur le fonctionnement et le rendement d un chauffe-eau solaire Rapport chiffré sur le fonctionnement et le rendement d un chauffe-eau solaire Introduction Afin de pallier le problème de réchauffement climatique, la Région Wallonne encourage les particuliers à installer

Plus en détail

Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 -

Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 - Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 - Dans le cadre du programme régional PROMETHEE, la Région Languedoc-Roussillon et l ADEME peuvent

Plus en détail

TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES

TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES ELECTRICITE DE FRANCE Prix hors taxes (a) au : 15-août-2008 Direction Financière France TARIF BLEU - OPTION BASE ET OPTION HEURES CREUSES Option Base Code tarif. variante Réglage Abonnement Prix de l'énergie

Plus en détail

Impact de la durée du travail et des concepts de salaire sur le bas de la distribution des salaires

Impact de la durée du travail et des concepts de salaire sur le bas de la distribution des salaires Distr. GENERALE CES/SEM.41/12 1er mars 2000 ORIGINAL: FRANCAIS COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTÉS

Plus en détail

Chaudière gaz à basse température & à condensation

Chaudière gaz à basse température & à condensation Primes & Démarches Administratives Il est important de préciser que toutes les démarches administratives sont prises en charge par la SPRL Kreusch Frères (Bernard Kreusch) même que nous sommes là pour

Plus en détail

électronique du tarif bleu

électronique du tarif bleu Le compteur MONOphasé électronique du tarif bleu Qu est- ce que le compteur Electrique? Destiné à mesurer les consommations, il possède quelques avantages : Il vous précise le tarif choisi et la tarification

Plus en détail

Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement

Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement Débit adapté grâce à la régulation électronique par pièce Dr. Christoph Kummerer, Gauting D'après les estimations, seules

Plus en détail

Celtic TIG 35 HP CF. Chaudière à gaz. à deux services Chauffage + eau chaude sanitaire accumulée système TIG

Celtic TIG 35 HP CF. Chaudière à gaz. à deux services Chauffage + eau chaude sanitaire accumulée système TIG C Celtic TIG 5 HP CF Chaudière à gaz à deux services Chauffage + eau chaude sanitaire accumulée système TIG Notice d'emploi et d'entretien "destinée à l'usager" STOP CHAFFOTEAUX & MAURY BP 6 780 CHATOU

Plus en détail

OEDIPE. Outil d'estimation des Déperditions pour l'installation des Pompes à chaleur Enthalpie. Notice d utilisation

OEDIPE. Outil d'estimation des Déperditions pour l'installation des Pompes à chaleur Enthalpie. Notice d utilisation OEDIPE Outil d'estimation des Déperditions pour l'installation des Pompes à chaleur Enthalpie Notice d utilisation Enthalpie Janvier 2012 2 V 3.1.12.4 Sommaire Avant-propos... 4 1. Lancement du classeur...

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale L'agenda Agenda personnel de l' utilisateur Comptabilité générale Paramètres Imprimante Choix de l'imprimante système par défaut. Etats Personnalisation des états. Société Gestion des paramètres généraux

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 5 CONSOMMATION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

3 ème COURS Electricité Chapitre 5 CONSOMMATION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 3 ème COURS Electricité Chapitre 5 CONSOMMATION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 215 1 La relation entre l'énergie consommée

Plus en détail

ENERGETIQUE DU BATIMENT

ENERGETIQUE DU BATIMENT LP MIE Module UE2 2B-CEE Energétique du bâtiment I. INTRODUCTION : ENERGETIQUE DU BATIMENT Prenons l exemple d un bâtiment en hiver pour lequel on souhaiterait obtenir une température intérieure de 18

Plus en détail

Tarifs de vente du gaz TTC(*) au 01 novembre 2015

Tarifs de vente du gaz TTC(*) au 01 novembre 2015 s de vente du gaz TTC(*) au 01 novembre 2015 Base B0 B1 B2I B2S Exemples d usages Cuisine Cuisine et Eau chaude Chauffage et eau chaude et/ou cuisine individuelle Chauffage et/ou eau chaude dans les chaufferies

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10

Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10 Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10 Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. L'AGEDEN ne peut être

Plus en détail

FICHE DE LECTURE DU PROJET DE FIN D'ETUDE

FICHE DE LECTURE DU PROJET DE FIN D'ETUDE Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE DU PROJET DE FIN D'ETUDE EVALUATION TECHNICO-ECONOMIQUE D'UNE SOLUTION DE CHAUFFAGE- CLIMATISATION

Plus en détail