ECONOMIE DE LA SANTE 06/11/2015. Economie de la santé (Rappel) Structure Nationale. La santé un service spécifique :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECONOMIE DE LA SANTE 06/11/2015. Economie de la santé (Rappel) Structure Nationale. La santé un service spécifique :"

Transcription

1 ECONOMIE DE LA SANTE RAPPEL : LE MARCHÉ DE LA SANTÉ LES STRUCTURES DE GESTION LA SÉCURITÉ SOCIALE LE FINANCEMENT DE LA SS + LE FINANCEMENT DES ÉTABLISSEMENT LE FINANCEMENT DES SOINS INFIRMIERS MUTUELLE ET ASSURANCE Economie de la santé (Rappel) La santé un service spécifique : o Le consommateur n est pas le décideur o Le consommateur n est pas le payeur => financement collectif o Le médecin prescrit la dépense o Le médecin doit utiliser aux mieux les ressources communes pour protéger contre le risque santé Structure Nationale Etat Intervient directement dans le financement et l organisation des soins (Etat providence) Répond aux besoins de santé de la population et Favorise une couverture homogène sur le territoire Ministère des Affaires Sociales et de la Santé DGOS : Direction Générale de l Offre de Soins DSS : Direction de la Sécurité Sociale Autres directions : RH, Communication Ministère de l Economie et des Finances : Prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement en matière économique, financière, de consommation et répression des fraudes. Promotion et du développement de l'économie sociale et solidaire. CNAMTS : Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs Salariés Développer la maîtrise médicalisée des dépenses de santé Promouvoir la prévention de la maladie, des accidents du travail et des maladies professionnelles Organiser et diriger le service médical du régime général d'assurance maladie 1

2 Structure Régionale Agence Régionale de Santé (ARS) Service public de santé régional créé en 2009 par la loi Hôpital Patient Santé et Territoire Assure la coordination entre les services de l Etat et de l Assurance Maladie Adapte la politique de santé nationale au niveau régionale Définit le Schémas régionaux d Organisation des Soins (SROS) Veille et Sécurité Sanitaire Prévention Structure Départementale Délégation Territoriale : Antenne de l ARS au niveau départementale Caisse Primaire d Assurance Maladie (CPAM) : Les différents régimes Organisation des régimes de Sécurité Sociale : REGIME GENERAL REG. INDEPENDANTS REG. AGRICOLE REG. SPECIAUX Salariés Salariés des Population Non Salairés Salariés du secteur privé Exploitants régimes couverte Non agricoles agricoles spéciaux Activité Recouvrement Maladie Famille Retraite Tous risques Tous risques Tous les risques Caisse nationale ACOSS CNAMTS CNAF CNAV RSI MSA Militaire, clerc de notaire, SCNF. Caisses Caisses régionales et Orgnisation régionales et Caisses locales URSSAF CPAM CAF CARSAT organismes spécifiques organismes conventionnés selon régime locales Représentants des Représentants Gouvernance Paritarisme Paritarisme Paritarisme Paritarisme Paritarisme assurés des assurés 2

3 La sécurité sociale au sens strict Assurances sociales et ces 4 principaux risques : Assurance Maladie-Maternité-Invalidité-Décès Assurance Accidents du travail et Maladie prof. Assurance vieillesse Famille La Sécurité sociale La sécurité sociale Date de naissance : 4/10/1945 Objectif : Garantir les individus et leur famille contre les risques de toute nature, susceptible de réduire ou de supprimer leur capacité de gain. Permettre à chacun de se faire soigner selon ses besoins, quel que soit son âge et son niveau de ressources. La Sécurité sociale Principes fondamentaux : L égalité de l accès aux soins : Garantir à tous les citoyens quelques soit leur lieu de résidence, leurs revenus La qualité des soins : Assurer une bonne formation des PS La solidarité : Contribuer selon ses moyens et recevoir en fonction de ses besoins 3

4 FINANCEMENT DE LA SECRUITE SOCIALE Les recettes de l Assurance Maladie : Proviennent des entreprises, des ménages, de la CSG, impôts et taxes et contribution publiques. Cotisation (entreprise et ménage): 62% CSG : 18% Impôts et taxes : 13% Contribution publiques : 7% FINANCEMENT DE LA SECRUITE SOCIALE Les ressources par branches : Vieillesse Maladie Famille Accidents du travail Toutes branches Cotisations CSG Impots et taxes Contributions publiques Total Masses financières 105,9 Milliards 59,2 Milliards 45,5 Milliards 8,7 Milliards FINANCEMENT DE LA SECRUITE SOCIALE ACOSS Transfert des fonds CPAM PAIEMENT Assurés Prof. De Santé Employeur Transfert des fonds Versement des fonds Transferts des fonds CAF PAIEMENT Allocataire URSSAF CARSAT PAIEMENT Retraité Cotisations Sociales Taxes et Impôts 4

5 La Loi de Financement La loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) est une catégorie de loi : Maîtriser les dépenses sociales et de santé Détermine les conditions nécessaires à l équilibre financier de la Sécurité sociale Fixe les objectifs de dépenses en fonction des prévisions de recettes Depuis 1996, le Parlement a donc un droit de regard sur l équilibre financier de la Sécurité sociale : Se prononcer sur les orientations des politiques de santé et de sécurité sociale, Mode de financement. La LFSS est voteé par le parlement tous les ans, à l automne, en même temps que la loi de financement déterminant le budget de l état et fixe l Objectif National des Dépenses d Assurance Maladie (). : C est le montant prévisionnel établi annuellement pour les dépenses de l'assurance maladie en France. C'est un outil de régulation des dépenses de l'assurance maladie. L' a été créé par une ordonnance de 1996 dans le cadre du plan Juppé. Englobe les soins de ville, d'hospitalisation dispensée dans les établissements privés,publics et les centres médico-sociaux. Cet objectif concerne les dépenses remboursées par l ensemble des régimes d assurance maladie. Il ne comprend pas les frais non couverts par l assurance maladie : Tel que le ticket modérateur les dépassements d honoraires médicaux les prestations exclues de par leur nature du remboursement 5

6 L' est divisé en six sous catégories : Dépenses de soins de ville Dépenses relatives aux établissements tarifés à l activité (Publics et privés) Autres dépenses des établissements de santé Dépenses relatives aux autres modes de prise en charge Dépenses des établissements et services pour personnes âgées et handicapées Les charges (opposable à l ensemble des régimes obligatoires de base) concerne les évolutions : Des prestations en nature pour les risques Maladie, Maternité etaccidents du Travail Dépenses de prestations en espèces pour les risques Maladie etaccidents du Travail. Les charges «hors» sont constituées par : - les rentes, pensions d invalidité, les prestations en espèces maternité et paternité, décès, - les dépenses d Action sanitaire et sociale, - les dépenses de prévention. 6

7 L' est réparti entre les grandes catégories de dépenses : Hôpitaux Soins de ville Médico-social Pour l hôpital, l objectif est décliné par régions et donne lieu à une négociation entre les établissements et les Agences Régionales de Santé. Pour les soins de ville, les caisses de sécurité sociale négocient avec les professionnels dans le cadre des conventions. Hors 7

8 Dépenses regroupées par grandes catégories. Nature des dépenses Montant % Honoraires médicaux (1) 732 Honoraires paramédicaux (2) Prestations en nature (3) A/ DÉPENSES exécutées en VILLE ( ) Dépenses établissements publics + MIGAC * (4) Dépenses établissements privés (5) Dépenses en établissements personnes âgées et handicapées (6) Dépenses non régulées (7) B/ DÉPENSES en ÉTABLISSEMENTS (4 à 7) Fonds d intervention régional (FIR) C/ DÉPENSES MÉDICO-SOCIALES Hors CNSA D/ Soins Français à l étranger TOTAL (A+B+C+D) Budget et Financement Les établissements de santé public et établissements médico-sociaux: La prise en charge est déterminée par le code de la Sécurité Sociale. Les dépenses afférentes aux soins médicaux sont rémunérées par forfait global. Les forfait global de soins est versé par la CPAM territorialement compétente pour le compte de l'ensemble des régimes d'assurance maladie. La caisse pivot :Le régime de rattachement en fonction des effectifs de l établissement. Ex : Si il y a beaucoup d agricole l établissement sera rattaché à la MSA. Le forfait global de soins est dû au titre d'une année civile. Il est versé par douzième à l'établissement par la caisse pivot. Pour les structures rattachées à un établissement de soins visé par le financement par dotation globale, l'acompte mensuel est réparti dans les mêmes conditions que la dotation Budget et Financement T2A : Réforme du financement des établissements de santé 2004 (LFSS 2003) Financement fondé sur la nature et le volume de l activité Rendre équitable et transparence des modes de financement du secteur publics et privés Avant T2A: Enveloppe de fonctionnement annuelle (Dotation Globale 1984) pour établissement public fixé par le directeur de l ARS Etablissement privées à but lucratif : Facturé en prix de journée et des actes Fides : depuis 2011, évoluer d une tarification de l activité vers une facturation individuelle Induire des mécanisme de régulation et comparaison entre établissement 8

9 Budget et Financement Champs d application T2A: Tous les établissements ayant une activité de Médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie (MCCO) Sont exclus : les hôpitaux locaux, les USLD, les activités psychiatriques, les soins de suite et de réadaptation, les établissements relevant du secteur médico social Budget et Financement Modalités de financements : Les Groupes Homogènes de séjours (GHS) L activité des Ets est mesurée en nombre de séjours qui sont classés en groupe homogène de malade (GHM) en fonction du diagnostic principal, des actes réalisés, de l âge du patient. Ces informations sont fournis par le PMSI (Programme de médicalisation des systèmes d information) et permet de classer le séjour de chaque patient au sein d un Groupe Homogène de Malade. Chaque GHM est ensuite associé à un ou plusieurs GHS. Chaque GHS correspond à un tarif déterminé au niveau national. Les GHT : Il s agit des prestations délivrées en structures d hospitalisation à domicile. Budget et Financement Les diverses enveloppes : Un établissement peut recevoir une ou plusieurs des dotations : La dotation annuelle de financement (DAF) La Dotation Annuelle de Financement est allouée aux établissements hors champ de la T2A : hôpitaux locaux, activités psychiatriques et SSR, longs séjours, établissement des détenus, établissements de Mayotte et de Saint-Pierre et Miquelon. Cette dotation non liée à l'activité est fixée par un arrêté de l'ars. La dotation des missions d'intérêt général et d'aide à la contractualisation (MIGAC) Cette dotation, non liée à l'activité, fixée par le directeur de l'ars sert à financer les missions d'enseignement de recherche, d'innovation Elle est versée par 1/12ème le 20 de chaque mois. 9

10 Budget et Financement Le Fonds d Intervention Régional (FIR) Le (FIR) est entré en vigueur au 1er mars 2012.Loi de financement de la sécurité sociale pour Le FIR est intégré dans les arrêtés de dotations des établissements ex DG. Seul le Régime Général verse des financements dans le cadre du FIR aux établissements de santé. Doit faire l objet d une notification expresse de la part de l ARS. Les forfaits annuels Divers forfaits peuvent, le cas échéant, être attribués aux établissements : - le forfait annuel d'urgence (FAU) - le forfait annuel de prélèvements d'organes (FAPO) - le forfait annuel de transplantation d organes et de greffe de moelle osseuse (FTOGMO). Ces forfaits sont fixés par l'ars et versés par 1/12ème le 20 du mois. Tarifs des honoraires Pour les infirmiers, ces lettres-clés sont au nombre de 3 AMI : 3,15 (Acte Médico-Infirmier), AIS : 2, 65 (Acte de Soins Infirmier), DI : 10,00 (Démarche de soins Infirmiers), IK (plaine, montagne, pied-ski) Ces lettres-clé servent à donner un code à chaque acte, afin de respecter le secret professionnel des praticiens. Les tarifs sont régulièrement renégociés. Chaque modification fait l objet d une parution au JO Voir Ameli.fr (infirmier : Zonage, Nomenclature des actes.), HAS (protocole des soins) et ARS. TOTAL DEPENSES REMBOURSABLES (1 S 2013) Prestations Régime Général MSA RSI AUTRES TOTAL Montant Montant Montant Montant Montant AMI AIS DI MAU MCI Frais de déplacements Total

11 Dénombrement des infirmiers Densité Aude 211 Gard 251 Hérault 258 Lozère 128 Pyrénées Orientales 274 Densité d infirmier pour 1000 habitants Densité France métropolitaine : 110 REPARTITIONS DES PRESTATIONS 11

12 Total des dépenses infirmiers TARIFICATION A L ACTE Les Mutuelles La Sécu. Sociale : Obligatoire, Remboursement Part obligatoire (PO) environ 70% Les mutuelles (ou complémentaires) : Non obligatoire, Ticket Modérateur (PC) environ 30% Mutuelle santé ou Assurance santé Mutuelles et Assurances Définition Mutuelle : C est un groupement qui agit dans l intérêt de ses membres, Une participation ou une cotisation Effectue des actions d entraide et de solidarité Ne cherche pas de profit Pour la santé : Pas exclusion, pas de condition d âge, pas de condition de santé, pas de condition financière Régie par le code des mutuelles 12

13 Mutuelles et Assurances Définition Assurance : Elle agit par rapport à un risque Elle couvre un risque en cas de survenance Une prime Régie par le code des assurances Société de capitaux Mutuelles et Assurances Différence entre mutuelle et assurances : Leur mode financement Le capital n influence pas sur les voix de délibération Les excédents sont réparties d une manière égale quelque soit le capital apporté La mutuelle n a pas à connaître l état de santé de son adhérent Ce n est une société à but lucratif 13

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

les métiers de dirigeants au sein de la protection

les métiers de dirigeants au sein de la protection L avenir de la Protection sociale se dessine avec vous FOCUS SUR les métiers de dirigeants au sein de la protection sociale La Protection sociale, cœur de la solidarité La Protection sociale, c est l ensemble

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

La structure du régime général de la Sécurité sociale

La structure du régime général de la Sécurité sociale Chapitre 21 Le régime général de la Sécurité sociale est le régime le plus important (plus de 80 % des français relèvent de ce régime). Il concerne l'ensemble des salariés et assimilés non soumis à un

Plus en détail

Assurance maladie Établissements de santé. Direction Régionale du Service Médical

Assurance maladie Établissements de santé. Direction Régionale du Service Médical Assurance maladie Établissements de santé I. Environnement National Régional II. III. IV. Assurance Maladie Service médical Pharmaciens conseils V. Médicaments en établissement de santé I - Environnement

Plus en détail

Santé publique - Protection sociale -

Santé publique - Protection sociale - 26-1-05 1 Santé publique - Protection sociale - Système très complexe qui couvre : - des risques déterminés - des catégories particulières de population Protection sociale SS protection de base obligatoire

Plus en détail

Idées reçues sur la Sécurité sociale

Idées reçues sur la Sécurité sociale Idées reçues sur la Sécurité sociale Idée reçue n 1 : «La Sécu, c est la carte Vitale» La carte Vitale est sans doute le symbole le plus connu de la Sécurité sociale, mais la Sécurité sociale ne se limite

Plus en détail

Présentation CERN. Assurance Maladie en France

Présentation CERN. Assurance Maladie en France Présentation CERN Assurance Maladie en France lundi 14 novembre 2011 Assurance Maladie 101 CPAM organisme de droit privé exerçant une mission de service publique, gèrent l assurance maladie et assurent

Plus en détail

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles

PREVENTICA NANTES 2014. Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles PREVENTICA NANTES 2014 Comprendre la tarification et le coût des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles 13/10/2014 1 La branche AT/MP au sein de la sécurité sociale SECURITE SOCIALE Gestion

Plus en détail

Quelles sources de financement pour l éducation thérapeutique du patient?

Quelles sources de financement pour l éducation thérapeutique du patient? Quelles sont les sources de pour l éducation thérapeutique du patient? IPCEM 2007 Quelles sources de pour l éducation thérapeutique du patient? Repères généraux relatifs au actuel de l activité d éducation

Plus en détail

Les Grands Risques Sociaux. Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie

Les Grands Risques Sociaux. Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie Les Grands Risques Sociaux Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie Santé publique 1ere année du 2eme cycle de la Faculté d Odontologie Janvier 2016 Direction

Plus en détail

LFSS 2015 MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES

LFSS 2015 MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES LFSS 2015 MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES I. Scénario macroéconomique et trajectoires financières du régime général et

Plus en détail

Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013

Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013 Unité d enseignement 1.2.S3 Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013 Programme Chiffres 2012 Questions Dotation Globale/T2A Sécurité Sociale Les mutuelles Financement et remboursement des

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE : MODES D EMPLOI

LA PROTECTION SOCIALE : MODES D EMPLOI LA PROTECTION SOCIALE : MODES D EMPLOI De quoi parle-t-on? La protection sociale est l'ensemble des mécanismes de prévoyance collective qui permettent de faire face financièrement aux aléas de la vie.

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

Retraite. Pacte social de la CFE-CGC

Retraite. Pacte social de la CFE-CGC Retraite Instaurer un bouclier retraite Permettre le cumul emploi et retraite de réversion Valider les droits à retraite, les années d études et les stages des jeunes générations 46 Pacte social de la

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE Sous-direction prévention des risques infectieux Bureau Infections par le VIH, IST et hépatites Personnes chargées du dossier

Plus en détail

Professeur Patrice FRANCOIS

Professeur Patrice FRANCOIS UE7 - Santé Société Humanité Médecine et Société Chapitre 4 : Protection sociale Partie 1 : Protection sociale en France Professeur Patrice FRANCOIS Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier

Plus en détail

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé)

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé) II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite (salariés du secteur privé) 11 La sécurité sociale française La CNAV est l organisme national de la branche retraite du régime général. Niveau national

Plus en détail

Orthèses et Petit Appareillage

Orthèses et Petit Appareillage Orthèses et Petit Appareillage Protection sociale et LégislationL 1/ Protection sociale et Législation Historique Organisation de l Assurance Maladie Le régime général Procédures et circuits de prise en

Plus en détail

Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014

Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014 Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014 Eléments de contexte : Compte tenu d une croissance du PIB de 0,9% et de la masse salariale privée de 2,2% attendues en 2014, le déficit de la sécurité

Plus en détail

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ADHÉRENTS (DECISION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 6 DECEMBRE 2012) Préambule Le présent règlement est établi en application de l article 14 des statuts. Il complète ce dernier

Plus en détail

Djibouti. Système d Assurance Maladie Universelle

Djibouti. Système d Assurance Maladie Universelle Système d Assurance Maladie Universelle Loi n 24/AN/14/7ème du 5 février 2014 [NB - Loi n 24/AN/14/7ème du 5 février 2014 portant mise en place d un système d Assurance Maladie Universelle] Titre 1 - Principes

Plus en détail

PRÉFET DE LA HAUTE-VIENNE

PRÉFET DE LA HAUTE-VIENNE PRÉFET DE LA HAUTE-VIENNE Préfecture de la Haute-Vienne Recueil des actes administratifs Haute-Vienne n A - 55 du 16 décembre 2015 site Internet des services de l Etat : www.haute-vienne.gouv.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Fraude aux prestations sociales servies par les organismes de sécurité sociale

Fraude aux prestations sociales servies par les organismes de sécurité sociale Fraude aux prestations sociales servies par les organismes de sécurité sociale ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE (hors régimes spéciaux) Au cours de l année 2013, la fraude détectée par les caisses de sécurité

Plus en détail

La MSA de MAINE-et-LOIRE

La MSA de MAINE-et-LOIRE La MSA de MAINE-et-LOIRE attentive à chacun, essentielle pour tous www.msa49.fr Une institution démocratique et dynamique Anne GAUTIER Présidente Un réseau de 257 représentants cantonaux élus en janvier

Plus en détail

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS Réseau pour Personnes Agées du Pays Lunévillois Statuts Page 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du

Plus en détail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Salon des transfrontaliers mars 2015 Caisse d assurance retraite et de la santé au travail La retraite du régime général La Sécurité Sociale Maladie - AT/MP Maternité - Invalidité Vieillesse Décès Charges

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 S A M E D I 2 2 N O V E M B R E 2 0 1 4 P R É S E N T A T I O N P A R V A L E N T I N E D U H A U T, J U R I S T E Présentation de la réunion Le fonctionnement

Plus en détail

L intervention des organismes d assurance maladie dans la prise en charge des victimes du terrorisme

L intervention des organismes d assurance maladie dans la prise en charge des victimes du terrorisme Ministère de l'économie et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes L intervention des organismes d assurance maladie dans la prise en charge des victimes

Plus en détail

GARANTIES SANTÉ LIGNE MÉTIER

GARANTIES SANTÉ LIGNE MÉTIER GARANTIES SANTÉ SOINS DE VILLE DENTAIRE OPTIQUE HOSPITALISATION PRÉVENTION 4 FORMULES PACKAGÉES ADAPTÉES À VOTRE SECTEUR Nos remboursements sont en complément de la Sécurité sociale et dans la limite des

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015

Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015 Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015 Direction régionale du Service médical PACA-C - 1 -Public - Historique

Plus en détail

des professionnels de santé, des établissements, des entreprises et des services en santé. Liens hypertexte... 47

des professionnels de santé, des établissements, des entreprises et des services en santé. Liens hypertexte... 47 1. L organisation de la Sécurité Sociale... 4 2. Dépenses et financement... 9 3. La gestion du risque et son organisation... 10 4. Rôle et missions du Service médical... 12 1. Les prestations en nature

Plus en détail

LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX. Aides au remplacement. Modes d exercice particuliers

LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX. Aides au remplacement. Modes d exercice particuliers LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX Avertissement : Ce tableau ne comporte que le récapitulatif des dispositifs en vigueur pour les médecins libéraux au 25 mai

Plus en détail

Note de conjoncture n 28

Note de conjoncture n 28 Mars 2014 L'Observatoire Economique et Social Note de conjoncture n 28 Volet 2 : Santé et accidents du travail Fin octobre 2013, les remboursements de soins de ville et des cliniques privées sont en repli,

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes :

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes : Définitions Communauté d'agglomération : La communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale regroupant plusieurs communes formant, à la date de sa création, un ensemble

Plus en détail

Memento 2008. Version Janvier 2008. Non Salariés Non Agricoles

Memento 2008. Version Janvier 2008. Non Salariés Non Agricoles Memento 2008 Version Janvier 2008 Non Salariés Non Agricoles Le gérant majoritaire doit obligatoirement être affilié à l un des régimes de base des Travailleurs Non Salariés, selon l activité exercée.

Plus en détail

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre Projet de Loi de Santé Réunion d'information Caen jeudi 11 décembre 1 Avec le soutien de l ensemble des syndicats et représentants de la médecine libérale en Basse-Normandie 2 57 articles dont la plupart

Plus en détail

Petit guide sur les droits de santé et les principales structures socio sanitaires de la Ville.

Petit guide sur les droits de santé et les principales structures socio sanitaires de la Ville. Petit guide sur les droits de santé et les principales structures socio sanitaires de la Ville. Ce guide à destination des professionnels locaux a été réalisé par l Atelier Santé Ville d Aubervilliers

Plus en détail

Les principaux modes d exercice de la radiologie

Les principaux modes d exercice de la radiologie Les principaux modes d exercice de la radiologie Principes généraux de gestion d un service hospitalier et HU Dr Pascal BEROUD Pr Jean-Pierre PRUVO - SRH Plan Budget hospitalier Budget d un pôle d imagerie

Plus en détail

Prestation de service Relais assistants maternels. Juin 2013 1/6

Prestation de service Relais assistants maternels. Juin 2013 1/6 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Relais assistants maternels Juin 2013 1/6 2/6 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation de service

Plus en détail

REFORME DU REGIME BUDGETAIRE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE VERSION COMPAREE DES DISPOSITONS REGLEMENTAIRES

REFORME DU REGIME BUDGETAIRE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE VERSION COMPAREE DES DISPOSITONS REGLEMENTAIRES REFORME DU REGIME BUDGETAIRE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE VERSION COMPAREE DES DISPOSITONS REGLEMENTAIRES ANCIENNE CODIFICATION art. R. 714-3-1 Les établissements de santé publics sont soumis

Plus en détail

Professeur Patrice FRANCOIS

Professeur Patrice FRANCOIS UE7 - Santé Société Humanité Médecine et Société Chapitre 4 : Protection sociale Partie 2 : L assurance maladie Professeur Patrice FRANCOIS Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2016 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2013 2014 Prévisions 2015 0,7 0,6-0,6-3,2-2,7-1,6-4,6-6

Plus en détail

Expert-comptable. Expert-comptable. Membre de la commission CE de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France

Expert-comptable. Expert-comptable. Membre de la commission CE de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Expert-comptable Membre de la commission CE de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Expert-comptable Vice Président de la commission CE de l Ordre des experts-comptables région Paris

Plus en détail

La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs

La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs Un nouveau partenaire pour la protection sociale de vos salariés Chorum, dédié aux acteurs de l économie

Plus en détail

Situation sanitaire. en Nouvelle-Calédonie. www.dass.gouv.nc

Situation sanitaire. en Nouvelle-Calédonie. www.dass.gouv.nc Situation sanitaire en Nouvelle-Calédonie 2012 www.dass.gouv.nc Les comptes de la santé Source: service de la protection sociale III.1. Présentation La délibération modifiée n 490 du 11 août 1994 portant

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Adoption définitive de la loi (validation du Conseil Constitutionnel) I Cotisations et contributions A Forfait

Plus en détail

Sciences Humaines et Sociales Médecine et Société Partie 2 : L assurance maladie

Sciences Humaines et Sociales Médecine et Société Partie 2 : L assurance maladie Sciences Humaines et Sociales Médecine et Société Chapitre 2 : Protection sociale Partie 2 : L assurance maladie Professeur Patrice FRANCOIS MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble

Plus en détail

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE I 07.03 S O M M A I R E A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE D ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES E

Plus en détail

Avis n 2016-01 du 14 avril 2016 relatif au traitement comptable des retraites dans les entités gestionnaires des régimes de retraite

Avis n 2016-01 du 14 avril 2016 relatif au traitement comptable des retraites dans les entités gestionnaires des régimes de retraite Avis n 2016-01 du 14 avril 2016 relatif au traitement comptable des retraites dans les entités gestionnaires des régimes de retraite Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 14 avril

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Séminaire de préparation à la retraite UNOG 26/03/2015 1 ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Sommaire Le système de Sécurité Sociale (SS) en France Les valeurs et principes de base

Plus en détail

III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES (Fiche 9)

III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES (Fiche 9) III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES () L allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est un revenu d existence. C est une prestation familiale, versée par la Caisse d Allocations Familiales (CAF) ou

Plus en détail

La nouvelle tarification

La nouvelle tarification 1 La nouvelle tarification Le thème de notre matinée : la nouvelle tarification A partir de 2012, une nouvelle tarification s appliquera. Depuis le 1er janvier 2010, les sinistres qui surviennent dans

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de l Animation

La complémentaire santé des salariés de l Animation La complémentaire santé des salariés de l Animation Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN de l animation L avenant 154 du 19 mai 2015 instaure un régime frais de santé. Ainsi,

Plus en détail

INICIATIVA ACTUA CASS Caisse Andorrane de Sécurité Sociale

INICIATIVA ACTUA CASS Caisse Andorrane de Sécurité Sociale INICIATIVA ACTUA CASS Caisse Andorrane de Sécurité Sociale La CASS couvre 90% du montant des interventions chirurgicales et 75% du montant des consultations médicales. Dans le cas d accidents du travail

Plus en détail

MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION

MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION CGSS REUNION DECISION N 04/2009 Vu les articles L.6321-1, L.6321-2 et D6321-1 à D6321-7 du Code de la Santé Publique ; Vu les articles L.162-45 à L.162-47 et R.162-59

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2011 Environnement de la protection sociale Le déficit du régime général En milliards d euros 2009 2010 Prévisions 2011-0,7-0,7 0-1,8-2,7-2,6-7,2-6,1-8,9-10,6-9,9-11,6-20,3-23,9-18,6

Plus en détail

CIRCULAIRE CIR-17/2009. Document consultable dans Médi@m. Date : 17/03/2009 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les. Pour mise en oeuvre immédiate

CIRCULAIRE CIR-17/2009. Document consultable dans Médi@m. Date : 17/03/2009 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les. Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-17/2009 Document consultable dans Médi@m Date : 17/03/2009 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CRAM URCAM UGECAM

Plus en détail

Accord complémentaire à la convention de sécurité sociale franco malgache du 8 mai 1967 relatif au régime de sécurité sociale des marins signé à

Accord complémentaire à la convention de sécurité sociale franco malgache du 8 mai 1967 relatif au régime de sécurité sociale des marins signé à Accord complémentaire à la convention de sécurité sociale franco malgache du 8 mai 1967 relatif au régime de sécurité sociale des marins signé à Tananarive le 8 novembre 1969 ACCORD COMPLÉMENTAIRE DU 8

Plus en détail

Sommaire. Introduction...13. Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21

Sommaire. Introduction...13. Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21 Sommaire Introduction...13 Qu est-ce que le droit à la protection sociale?...13 Qu est-ce que le risque social?...14 Comment la Sécurité sociale est-elle née?...14 Quels sont les différents modèles de

Plus en détail

RESEAU RESPED: DECISION CONJOINTE DE FINANCEMENT ARH / URCAM

RESEAU RESPED: DECISION CONJOINTE DE FINANCEMENT ARH / URCAM RESEAU RESPED: DECISION CONJOINTE DE FINANCEMENT ARH / URCAM Les directeurs de l Agence Régionale d Hospitalisation et de l Union Régionale des Caisses d Assurance Maladie de Midi-Pyrénées. Vu les articles

Plus en détail

10-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS

10-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS 0-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS L intitulé regroupe des fonds de nature différente : le FNASS, le FNPEIS, le FIQCS, le FMESPP et le FORMMEL. Le FNASS et le FNPEIS sont des fonds internes à la CNAM.

Plus en détail

Exposé sous thème : Encadré par: Prof Y.Fatmi Année universitaire: 2013-2014

Exposé sous thème : Encadré par: Prof Y.Fatmi Année universitaire: 2013-2014 UNIVERSITÉ MOHAMED PREMIER FACULTÉ DES SCIENCES JURIDIQUES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES OUJDA Exposé sous thème : Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale ( CNOPS ) Réalisé par : Abdelmalek FARAJI

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2010 Vous bénéficiez, pour votre enfant né ou adopté à partir du 1 er janvier 2004 *, de la Prestation d accueil

Plus en détail

AIDE Á DOMICILE AUX PERSONNES ÂGÉES

AIDE Á DOMICILE AUX PERSONNES ÂGÉES AIDE Á DOMICILE AUX PERSONNES ÂGÉES => Nouvelles modalités à compter du 1 er avril 2013

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de FAMILLES RURALES

La complémentaire santé des salariés de FAMILLES RURALES La complémentaire santé des salariés de FAMILLES RURALES Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN FAMILLES RURALES L accord de branche du 1 er avril 2015 instaure un régime frais

Plus en détail

EXTRAIT du REGISTRE des DELIBERATIONS de la COMMISSION PERMANENTE

EXTRAIT du REGISTRE des DELIBERATIONS de la COMMISSION PERMANENTE CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT du REGISTRE des DELIBERATIONS de la COMMISSION PERMANENTE Séance du 26 août 2011 CP 11/08-17 L'an deux mil onze, le 26 août à 15 h 00, les membres de la Commission

Plus en détail

3 et 4 septembre 2001

3 et 4 septembre 2001 VARSOVIE 3 et 4 septembre 2001 Jean-Claude GUERY Conseiller social du directeur du Trésor Les dispositions légales, financières et fiscales de soutien au développement des systèmes paritaires dans le domaine

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE. 1. Les recettes 2. Les dépenses 3. Les prestations 4. Les remboursements 5. Les organismes

LA PROTECTION SOCIALE. 1. Les recettes 2. Les dépenses 3. Les prestations 4. Les remboursements 5. Les organismes LA PROTECTION SOCIALE 1. Les recettes 2. Les dépenses 3. Les prestations 4. Les remboursements 5. Les organismes LA PROTECTION SOCIALE Cette garantie s exerce par l affiliation des intéressés et le rattachement

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE ENTREPRISE

SANTÉ ET PRÉVOYANCE ENTREPRISE ANI RESPONSABLE SANTÉ ET PRÉVOYANCE ENTREPRISE Avez-vous pensé à... vous mettre en conformité avec vos obligations envers vos salariés? optimiser vos avantages fiscaux et sociaux? renforcer l attractivité

Plus en détail

Le financement de la protection sociale : une analyse par risque social

Le financement de la protection sociale : une analyse par risque social études résultats et N 648 août 2008 Le financement de la protection sociale : une analyse par risque social Le financement de la protection sociale présente de forts contrastes selon la nature du risque

Plus en détail

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité La Direction de la sécurité sociale DSS Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité 1, Place de Fontenoy 75350 Paris cedex Tél : 01 40 56 60 00 Fax : 01 40 56 72 88

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 Adopté Rédiger ainsi cet article : SANTÉ - (N 2302) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 27 N o AS970 «I. Le code de la santé publique est ainsi modifié

Plus en détail

Votre protection sociale Votre MSA

Votre protection sociale Votre MSA Votre protection sociale Votre MSA Nouveau salarié du régime agricole www.msa-armorique.fr La MSA d Armorique attentive à chacun, essentielle pour tous LA MSA, VOTRE NOUVEAU RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Les tarifs en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Le prix journalier en EHPAD est composé du tarif Hébergement, du tarif Dépendance et du forfait Soins. Le tarif Hébergement

Plus en détail

CONVENTION de FINANCEMENT

CONVENTION de FINANCEMENT CONVENTION de FINANCEMENT Conclue entre : LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE DE LA CORREZE Située 6 rue Souham, 19000 TULLE Représentée par : Madame Martine Martineau, Directrice Ci-après dénommée

Plus en détail

ANI : La généralisation de la Complémentaire Santé

ANI : La généralisation de la Complémentaire Santé ANI : La généralisation de la Complémentaire Santé SOMMAIRE Les règles du contrat obligatoire Accord des partenaires sociaux.. p. 4 Le panier de soins. p. 5 Le contrat «solidaire & responsable».. p. 6

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche www.harmonie-mutuelle.fr À partir de 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront proposer un contrat

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

STRUCTURES D ACCUEIL PETITE ENFANCE La participation familiale

STRUCTURES D ACCUEIL PETITE ENFANCE La participation familiale STRUCTURES D ACCUEIL PETITE ENFANCE La participation familiale Principes généraux 1. La prestation de service unique (Psu) est une aide financière de la Caf à toutes les structures accueillant les jusqu

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111 PARIS, le 10/10/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111 OBJET : Régime social des contributions patronales finançant des prestations de prévoyance

Plus en détail

PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif)

PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif) PROJET DE LOI adopté le 8 septembre 2011 N 193 SÉNAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif) Le Sénat a adopté sans modification,

Plus en détail

Régime général Sécurité sociale. Prévoyance - retraite. Mémotarifs. Santé. Régimes de retraite complémentaire. Pension Sécurité sociale.

Régime général Sécurité sociale. Prévoyance - retraite. Mémotarifs. Santé. Régimes de retraite complémentaire. Pension Sécurité sociale. 1 Régimes de retraite complémentaire 2 3 4 5 6 7 8 >> ARRCO >> AGIRC Pension Majorations Surcote et décote Réversion (sous conditions de ressources) Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS

AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS Circulaire du 19 mai 2003 Dernière mise à jour janvier 2015 AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS Réf. : - Articles L.242-1 et R242-1 du Code de la sécurité sociale. - Arrêté du 10 décembre 2002

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 13 juin 2013 fixant les données de la déclaration sociale nominative relative aux salariés relevant

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Caisse maritime d allocations familiales. Journées d études 2012 L observatoire des droits des marins

Caisse maritime d allocations familiales. Journées d études 2012 L observatoire des droits des marins Journées d études 2012 L observatoire des droits des marins l1 Caisse maritime 3 acteurs complémentaires pour la protection sociale des marins La Cmaf, un organisme spécifique Au sein du régime général

Plus en détail

www.msa.fr CODEM le 8 octobre 2015

www.msa.fr CODEM le 8 octobre 2015 www.msa.fr CODEM le 8 octobre 2015 INTRODUCTION La MSA organisme de droit privé qui rend un service public est un guichet unique pour la population agricole. Elle gère l ensemble des branches de la Sécurité

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

Les élus de la CARMF (au 15/01/2013)

Les élus de la CARMF (au 15/01/2013) Les élus de la CARMF (au 15/01/2013) 2 Collèges Délégués Administrateurs Cotisants 565 19 Retraités 183 2 Conjoints survivants retraités 32 1 Invalidité-décès 18 1 Total 798 23 Présentés par le CNO _ 2

Plus en détail

French health national priorities and new challenges for outpatient care

French health national priorities and new challenges for outpatient care French health national priorities and new challenges for outpatient care Colloque «From hospital to home: improve care and patient s journey» Ambassade du Royaume Uni 24 mars 2015 Christelle Gallo, Lydia

Plus en détail

Les dépenses de santé 2013 en Rhône-Alpes. une part stable des dépenses nationales. 6,3 millions d habitants soit 9.7% de la population française

Les dépenses de santé 2013 en Rhône-Alpes. une part stable des dépenses nationales. 6,3 millions d habitants soit 9.7% de la population française INDICATEURS n 8 Les dépenses de santé 2013 une part stable des dépenses nationales Conformément aux dispositions de l article L1432-3 du code de la santé publique, un état fi nancier est édité chaque année

Plus en détail

PARAMEDICAUX. Modalités d'exercice

PARAMEDICAUX. Modalités d'exercice Code APE 851 G PARAMEDICAUX Les paramédicaux sont des auxiliaires médicaux qui se consacrent aux soins, au traitement des malades, sans appartenir au corps médical. Cette profession comprend principalement

Plus en détail

Gestion des données médicales

Gestion des données médicales Santé Publique Informatique Médicale Gestion des données médicales Stéfan DARMONI Professeur d Informatique Médicale, Faculté de Médecine de Rouen Tous droits réservés Laboratoire LITIS EA4108 & LIMICS

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire Date : 03/05/99 Origine : AC Mmes et MM. les Agents Comptables. des Caisses Primaires d Assurance Maladie.

Plus en détail